Vous êtes sur la page 1sur 182

) * +

,- ( ' !( .(' !( ( / %0 %1 2

!" !#!$

#! % #&

#' #(#!
( - /
01 2 3 !2 423 !2 2 . %5 %6 7

!" !#!$

#! % & '( !) ! !

#! % #*

#! % + # #,#

#! % - !)$ - .#!$
Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

REMERCIEMENTS
Ce présent ouvrage est le fruit de mes études au sein de l’Ecole Supérieure Polytechnique
d’Antananarivo. Je rends grâce à Dieu qui, par sa bonté m’a donné santé et force pendant toute la
durée de mes études et surtout durant la réalisation de cet ouvrage.

Si je suis à ce stade de mes études, c’est aussi grâce à des personnes qui m’ont toujours
soutenu et appuyé à qui s’adressent mes vifs remerciements :

 Monsieur ANDRIANARY Philippe, Directeur de l’Ecole Supérieure Polytechnique


d’Antananarivo qui m’a accueilli au sein de l’établissement ;
 Monsieur RANDRIANTSIMBAZAFY Andrianirina, Chef du Département Bâtiment et Travaux
Publics ;
 Monsieur RALAIARISON Moïse, Maître de Conférences, pour ses précieux conseils et son
minutieux encadrement ;
 Les membres du jury, d’avoir examiné ce mémoire et d’avoir consacré leur temps à cette
soutenance ;
 Tout le corps professoral et administratif de l’Ecole Supérieure Polytechnique
d’Antananarivo ;
 Monsieur ANDRIAMANALINA Onja Mamitiana, Gérant du Cabinet AD2-Architectes, qui a bien
voulu m’accueillir au sein du Cabinet ;
 Toute l’équipe du Cabinet AD2-Architectes, pour leur accueil et leur précieuse collaboration ;
 Toute ma famille et surtout mes parents pour leur soutien matériel, financier et spirituel ;
 Tous mes amis et toutes les personnes qui ont contribués, de près ou de loin, à l’élaboration
de ce mémoire.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page i


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

LISTE DES ABREVIATIONS

Abréviations
ADEMA : Aéroport De Madagascar

APD : Avant-projet Détaillé

APS : Avant-projet Sommaire

BA : Béton Armé

BAEL : Béton Armé à l’Etat Limite

CEM : Cement

COMM : Communication

DAF : Directeur Administratif et Financier

DG : Directeur Général

DTU : Documents Techniques Unifiés

ELS : Etat Limite de Service

ELU : Etat Limite Ultime

EM : Eaux Ménagères

EP : Eaux pluviales

EU : Eaux Usées

EV : Eaux Vannes

HA : Haute adhérence

LNTPB : Laboratoire National des Travaux Publics et Bâtiment

Nb : Nombre

PERS : Personnel

PVC : Polyvinyle chlorique

RDC : Rez-de-chaussée

RH : Ressources humaines

STAT : Statistique

TN : Terrain Naturel

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page ii


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

TTC : Toutes Taxes Comprises

TVA : Taxe sur la Valeur Ajoutée

WC : Water-closet

Indice en minuscules romaines et abréviations


b : Béton

c : Compression

d : Valeur de dimensionnement ou de calcul

l : Longitudinal

max : Maximal

min : Minimal

s : Acier pour armatures de béton armé

ser : Service

t : Transversal (notamment armatures transversales) ou traction

th : Théorique

u : Ultime

x, y : Afférant à des axes de coordonnées x, y

Notations en minuscules romaines


a : La plus dimension du poteau

b : Désigne une dimension transversale (largeur ou épaisseur d'une section).

b1 : Une dimension de poutre en Té

bo : Epaisseur brute de l'âme d'une poutre

d (et d') : Distances du barycentre d'armatures respectivement tendues (et comprimées) à la fibre
extrême la plus comprimée

d0 : Une dimension de la semelle

e : Epaisseur

fbser : Contrainte maximale en compression du béton

fbu : Résistance en compression de calcul du béton

fc28 : Résistance caractéristique à la compression du béton âgé de 28 jours

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page iii


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

fe : Limite d’élasticité de l’acier

fser : Contrainte de traction admissible de l’acier

ft28 : Résistance caractéristique à la traction du béton âgé de 28 jours

j : Nombre de jours

l : Longueur ou portée

l0 : Longueur libre

lf : Longueur de flambement

n : Nombre de niveau / niveau

q : Charge variable unitaire

qa : Contrainte admissible vis-à-vis du poinçonnement

st : Espacement des armatures transversales

Notations en majuscules romaines


A (ou As) : Aire d'une section d'acier

At : Somme des aires des sections droites d'un cours d'armatures transversales

B : Section du béton

Br : Section réduite du béton

D : Diamètre

G : Action permanente

I : Moment d'inertie en général

M : Moment en général

Mo : Moment de référence

Mser : Moment de calcul de service ou d'utilisation.

Mu : Moment de calcul ultime

N : Effort normal

P : Poids

Q : Action ou charge variable

S : Surface

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page iv


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Sup : Supérieur

U : Unité

V : Effort tranchant

W : Action du vent

Wa : Tassement absolu induit par qa

Notations en minuscules grecques


α : Coefficient sans dimension

γ : Coefficient de sécurité

η : Coefficient de fissuration relatif à une armature

θ : Coefficient sans dimension

λ : Elancement

σbc : Contrainte de compression du béton

σsc, σst : Contrainte de compression et de traction de l'acier

τ : Contrainte tangente (indicée quand il y a lieu)

ε : Déformation relative

Symboles spéciaux
Σ : Sommation.

∅ : Diamètre nominal d'une armature

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page v


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

SOMMAIRE
INTRODUCTION ....................................................................................................................................... 1
PARTIE I : ETUDES PRELIMINAIRES ...................................................................................................... 3
Chapitre 1 : PRESENTATION DU CABINET AD2-ARCHITECTES ......................................................... 3
Chapitre 2 : LA MAITRISE D’OEUVRE DANS LE PROJET................................................................... 6
Chapitre 3 : JUSTIFICATION DU PROJET ........................................................................................ 11
Chapitre 4 : ETUDES ARCHITECTURALES ....................................................................................... 14
PARTIE II : ETUDES TECHNIQUES ....................................................................................................... 23
Chapitre 1 : HYPOTHESES DE CALCUL............................................................................................ 23
Chapitre 2 : PREDIMENSIONNEMENT ........................................................................................... 25
Chapitre 3 : DESCENTE DES CHARGES ........................................................................................... 28
Chapitre 4 : DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS EN BETON ARME ............................................ 58
PARTIE III : MISE EN ŒUVRE ET CONTROLES DE QUALITE ................................................................ 84
Chapitre 1 : PROVENANCE, QUALITE ET PREPARATION DES MATERIAUX .................................... 84
Chapitre 2 : MISE EN ŒUVRE DES OUVRAGES .............................................................................. 87
PARTIE IV : EVALUATION DU PROJET .............................................................................................. 101
Chapitre 1 : DEVIS DESCRIPTIF..................................................................................................... 101
Chapitre 2 : SOUS-DETAIL DES PRIX............................................................................................. 121
Chapitre 3 : DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF .......................................................................... 125
Conclusion ........................................................................................................................................... 131

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page vi


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

LISTE DES FIGURES


Figure 1: Organigramme AD2-Architectes .............................................................................................. 5
Figure 2: Eléments de mission ................................................................................................................. 8
Figure 3: Aéroports de Madagascar. ..................................................................................................... 11
Figure 4: Schéma de répartition de la partie aviation générale. ........................................................... 15
Figure 5: Schéma de répartition de la partie Salle de conférence. ........................................................ 15
Figure 6: Schéma de répartition de la partie ADEMA............................................................................ 16
Figure 7: Schéma de répartition du premier étage. .............................................................................. 17
Figure 8: Schéma de répartition du deuxième étage............................................................................. 18
Figure 9 : File à étudier. ......................................................................................................................... 28
Figure 10 : Annotation de chaque niveau du portique étudié. .............................................................. 29
Figure 11 : Coupe longitudinale de la semelle. ...................................................................................... 59
Figure 12 : Annotation des nœuds du portique étudié. ......................................................................... 60
Figure 13 : Valeurs des charges appliquées sur chaque poutre. ........................................................... 61
Figure 14 : Coupe longitudinale de la poutre ........................................................................................ 72
Figure 15 : Coupe transversale de la poutre et nomenclature des aciers. ............................................ 72
Figure 16 : Coupe longitudinale du poteau. .......................................................................................... 76
Figure 17 : coupe transversale du poteau et nomenclature des aciers. ................................................ 76
Figure 18 : Disposition des armatures de la dalle.................................................................................. 80
Figure 19 : Disposition des armatures de la dalle de compression. ...................................................... 81

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page vii


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1: Descente des charges pour le poteau P1. ........................................................................... 33
Tableau 2: Descente des charges pour le poteau P2. ........................................................................... 36
Tableau 3: Descente des charges pour le poteau P3. ........................................................................... 39
Tableau 4: Descente des charges pour le poteau P4. ........................................................................... 41
Tableau 5: Descente des charges pour le poteau P5. ........................................................................... 43
Tableau 6: Récapitulation des charges permanentes. .......................................................................... 44
Tableau 7: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P1. ...................................................... 45
Tableau 8: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P2. ...................................................... 46
Tableau 9: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P3. ...................................................... 47
Tableau 10: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P4. .................................................... 47
Tableau 11: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P5. .................................................... 48
Tableau 12 : Récapitulation des surcharges d’exploitation. ................................................................. 48
Tableau 13 : Récapitulation des sections des poteaux à chaque niveau. ............................................. 51
Tableau 14: Récapitulation de la descente des charges dues au vent. ................................................. 52
Tableau 15: Récapitulation des charges dues aux effets du vent. ........................................................ 53
Tableau 16: Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P1. ................................................. 54
Tableau 17: Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P2. ................................................. 55
Tableau 18 : Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P3. ................................................ 56
Tableau 19 : Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P4. ................................................ 57
Tableau 20: Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P5. ................................................. 57
Tableau 21: valeurs des sollicitations à l’ELU appliquées à chaque poutre. ......................................... 64
Tableau 22: valeurs des sollicitations à l’ELS appliquées à chaque poutre........................................... 64
Tableau 23 : Granulométrie par tamisage............................................................................................. 85
Tableau 24 : Composition du béton. ..................................................................................................... 88

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page viii


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

LISTE DES PHOTOS


Photo 1: Plan de situation. .................................................................................................................... 13
Photo 2 : Exécution des fouilles. ............................................................................................................ 87
Photo 3 : Ferraillage du poteau. ............................................................................................................ 92
Photo 4 : Ferraillage et début de coffrage du poteau. .......................................................................... 92
Photo 5 : Coffrage du poteau. ............................................................................................................... 93
Photo 6 : Coulage du poteau. ................................................................................................................ 93
Photo 7 : Vibration du béton. ................................................................................................................ 94
Photo 8 : Coffrage des poutres. ............................................................................................................. 95
Photo 9 : Versement du béton. .............................................................................................................. 95
Photo 10 : Vibration du béton. .............................................................................................................. 96
Photo 11 : Chandelles de la dalle........................................................................................................... 97
Photo 12 : Ferraillage de la dalle légèrement armée. ........................................................................... 97
Photo 13 : Epandage et vibration du béton de la dalle légèrement armée. ......................................... 98
Photo 14 : Talochage après passage du pervibrateur. .......................................................................... 98

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page ix


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

INTRODUCTION

Le travail est une activité faisant l’objet d’une rémunération. Traditionnellement, le travail
est considéré dans la théorie économique comme un facteur de production. Il intervient, comme le
capital ou les matières premières, dans le processus de création des biens et des services, et
représente une ressource pour l’Entreprise.

Le principal objectif de ce présent mémoire est de contribuer à la construction d’un bâtiment à usage
de bureau. Ce bâtiment doit être techniquement résistant et durable avec un coût d’estimation
favorable ; et architecturalement, il doit être approprié à son utilisation et apporter le maximum de
confort aux usagers.

Pour éclaircir ce thème, nous allons développer en plusieurs parties les résultats attendus
dans ce devoir.

En première partie, nous allons définir le rôle de la maîtrise d’œuvre dans le projet,
justifier le projet et voir une description générale du bâtiment.
Dans la deuxième partie, nous allons procéder aux calculs détaillés de la structure.
Ensuite, nous exposerons quelques techniques de mise en œuvre et les matériaux
adéquats qui y seront utilisés, dans la troisième partie.
Dans la quatrième partie, nous terminerons par l’évaluation du projet.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 1


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

PARTIE I :
ETUDES
PRELIMINAIRES

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 2


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

PARTIE I : ETUDES PRELIMINAIRES


Chapitre 1 : PRESENTATION DU CABINET AD2-ARCHITECTES

I. PRESENTATION GENERALE DE LA SOCIETE

1. Historique

Le Cabinet AD2-Architectes est un cabinet d’études spécialisé en architecture et urbanisme. Il


a été créé en août 2003 par deux Architectes ayant parcouru des différents chemins
professionnels par:

Monsieur ANDRIAMANALINA Onja Mamitiana : Architecte chargé de la conception et gérant


du cabinet ;
Monsieur Jean François DELCOURT : Architecte chargé de la conception et cogérant du
cabinet.

2. Offres et prestations

AD2-Architectes offre une large gamme de prestations et totalement adaptées à la demande


du Client. Son intervention peut prendre plusieurs formes, de la prestation globale jusqu’aux
missions bien déterminées : création, réhabilitation et rénovation, extension, etc.; de la conception à
la réalisation.

3. Secteurs d’interventions

Habitat :
Logements collectifs, individuels, groupés ou isolés (villa, etc.) ;
Tertiaire :
Centres commerciaux, magasins, bureaux, etc. ;
Equipements publics ou privés :
Etablissements scolaires, lycée, université, centre de formation, bureau administratif, maison
de retraite, bâtiment socioculturel, sportif et ludique, salle de conférence, etc. ;
Equipements hôteliers et touristiques :
Hôtel, restaurant, complexe touristique, etc.
Industriels :
Usine, atelier, entrepôt, etc. ;
Urbanisme :
 urbanisme planificateur ;
 urbanisme opérationnel : étude de zone d’activités spécifiques, lotissement d’habitation,
aménagement d’espaces publics, etc.

4. Processus de travail

Pour la réalisation des prestations qu’on lui confie, AD2 Architectes adopte un processus de
travail basé sur l’écoute, la compréhension des besoins du Client ainsi que la collaboration entre tous
les partis impliqués.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 3


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Il convient de noter que AD2- Architectes collabore avec des cabinets de topographes et
bureaux d’études techniques spécialisés en Structure, Electricité, Plomberie Sanitaire, Sécurité
Incendie et Sûreté, Acoustique, Biomédical.

5. Formes de prestations

Relevés et expertises ;
Etude de développement et faisabilité ;
Elaboration de programme fonctionnel ;
Conception et design de projet ;
Elaboration des plans et devis pour la construction ;
Contrôle et surveillance des Travaux de construction ;
Aménagement et agencement d’intérieur ;
Etude paysagère ;
Etc.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 4


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

II. ORGANIGRAMME AD2-Architectes

CO –GERANT GERANT

J.F DELCOURT
Assistante de Direction (01) (*)

Cellule TRAVAUX Cellule ETUDES

Ingénieur Electricien (01) (* *) Ingénieur BTP (01) (*) Ingénieur BTP (01) (*)

Agents de Surveillance (02) (*) Ingénieur Electricien (01) (* *)

Agents de Surveillance (* * *) Ingénieur Hydraulicien (01) (* *)

Projeteurs/Techniciens Supérieurs (05) (*)

Métreur / Vérificateur (Economie du Projet)


(*) : Employé Permanent
(01) (*)

(* *) : Consultant
Spécialiste en Image de synthèse 3D (01)
(* * *) : A recruter suivant le nombre de (*)

chantier à surveiller
Figure 1: Organigramme AD2-Architectes Secrétaire Technique (01) (*)

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 5


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Chapitre 2 : LA MAITRISE D’OEUVRE DANS LE PROJET

I. ROLES ET MISSIONS DANS LE PROJET

La maîtrise d’œuvre a pour mission :

1. L’ordonnancement

L’ordonnancement consiste principalement à :

Analyser l’opération en tâches élémentaires ;


Déterminer les contraintes entre ces tâches ;
Matérialiser les deux éléments précédents sur un document graphique appelé graphe,
indépendamment des dates.

2. La coordination

Elle prend en compte deux (02) fonctions différentes :

Coordination technique : assurer la compatibilité des ouvrages et de leurs éléments entre


eux, sous la responsabilité du maître d’œuvre ;
Coordination temporelle : aussi bien pour les contraintes diverses, les études que les
Travaux :
 Organiser l’intervention des différents participants ;
 Animer, suivre et relancer les actions nécessaires au bon déroulement de l’opération ;
 Faire prendre les décisions qui s’imposent ;
 Faire circuler l’information.

3. Le pilotage

Le pilotage mettra en application les diverses mesures d’organisation résultant de


l’ordonnancement, de la planification et de la coordination.

La mission d’ordonnancement, de coordination et de pilotage doit être prévue et organisée


pour toutes les phases d’une opération c’est-à-dire des études à la livraison de l’ouvrage.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 6


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

De manière générale, cette mission doit permettre d’apporter une réponse architecturale,
technique et économique à un programme.

Elle est architecturale, notamment pour les ouvrages visibles ;


Technique au sens où l’ouvrage doit être « constructible » ;
Economique au sens où la maîtrise d’œuvre doit tenir compte de l’enveloppe financière
dégagée par le maître de l’ouvrage.

II. GRAPHE GENERAL

1. Nécessité d’un graphe général

Toutes les études font l’objet d’un graphe qui les hiérarchise dans le temps. Certaines
s’enchaînent et convergent sur certaines études de synthèse comme l’élaboration du programme.
Elles sont pour la plupart réalisées avant la maîtrise d’œuvre, mais toutes seront programmées et
esquissées dès le début pour que l’ensemble soit cohérent.

2. Des calendriers particuliers pour chacune des études

Chacune des études va se décomposer en tâches et faire l’objet d’un calendrier.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 7


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

III. ELEMENTS DE MISSION DE MAITRISE D’ŒUVRE

1- Eléments de conception de l’ouvrage ;


2- Eléments d’assistance pour l’exécution de l’ouvrage.

BATIMENT

Neuf Réhabilitation

Esquisse Diagnostic

APS APS
CONCEPTION

Réhabilitation

APD APD
Réhabilitation

Projet

EXE ou VISA
ASSISTANCE

ACT

DET

AOR

Figure 2: Eléments de mission

EXE – Etudes d’Exécution et de synthèse


VISA – Visa des Etudes d’exécution de l’entreprise
ACT – Assistance à la passation du Contrat des Travaux
DET – Direction de l’Exécution des Travaux
AOR – Assistance aux opérations de Réception et pendant la garantie de parfait
achèvement

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 8


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

1. Eléments de conception de l’ouvrage

Décomposée en éléments portant sur l’esquisse, l’avant-projet sommaire, l’avant-projet


détaillé, le projet, les études d’exécution et de synthèse ou la conformité et le visa des études
d’exécution au projet.

a. Esquisse

C’est un élément qui assigne un double objectif au maître d’œuvre :

Valider la faisabilité de l’opération eu égard aux contraintes du programme et de l’enveloppe


financière ;
Le maître d’œuvre doit proposer un parti architectural. C’est la première réponse, en termes
d’insertion dans le site et de principe de fonctionnement au programme de l’ouvrage.

L’échelle proposée par la règlementation est 1/500.

b. Avant-Projet Sommaire

A cette étape, le maître d’œuvre passe à la « constructibilité » de l’esquisse.

L’architecture avec ses volumes intérieurs et son aspect extérieur, est figée.

L’échelle retenue est le 1/200, ce qui permettra de vérifier que les différentes
règlementations sont respectées. Une estimation provisoire du coût prévisionnel des Travaux est
effectuée.

c. Avant-projet Détaillé ou APD

Le but de cet élément est d’arrêter les choix techniques, notamment en ce qui concerne les
dimensions de l’ouvrage, les principes constitutifs, les équipements techniques et les matériaux
employés.

Avec des plans au 1/100, le concepteur livre une estimation définitive du coût prévisionnel
des travaux en lots séparés.

L’APD comporte aussi l’établissement du dossier de permis de construire et l’assistance


pendant la construction.

d. Projet

Au niveau du projet, l’objectif du maître d’œuvre est de réaliser une définition suffisante de
l’ouvrage pour consulter les Entreprises. Les matériaux et matériels sont décrits par leurs
caractéristiques. La structure et les éléments d’équipements sont implantés et prédimensionnés.

L’échelle retenue est le 1/50.

Le projet comprend également un coût prévisionnel des Travaux par corps d’état (gros
œuvre, électricité, chauffage, etc.) sur la base d’un avant-métré.

De plus, si lors de la consultation des Entreprises, le maître de l’ouvrage retient une variante
respectant les spécifications minimales, le maître d’œuvre doit adapter son projet à cette variante.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 9


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

e. Etudes d’exécution et de synthèse (EXE) :

Pour permettre une réalisation effective sur le chantier, il faut un dimensionnement précis
des différents composants ainsi que des plans de synthèse pour assurer la cohérence spatiale des
divers éléments de l’ouvrage.

C’est l’objet de ces études d’exécution dont l’échelle n’a pas été précisée par les textes.

Elle doit toutefois être suffisante pour qu’aucun doute ne subsiste à la mise en œuvre.

Sur la base des plans, il est établi un document contenant les quantités d’éléments d’ouvrage par lots
ou corps d’état (devis quantitatif détaillé).

2. Eléments d’assistance pour l’exécution de l’ouvrage

a. Conformité des études d’exécution et VISA :

Cet élément de mission est une alternative à l’élément « études d’exécution » lorsque celles-
ci sont faites, en totalité ou pour certains lots, par la ou les Entreprises. Le but de cet élément de
mission est de vérifier la conformité au projet des études d’exécution effectuées par la ou les
Entreprises.

Lorsque la conformité est établie, le maître d’œuvre donne son visa. Le visa ne doit pas être
considéré comme la vérification de l’exactitude des études effectuées par les Entreprises. Le maître
d’œuvre ne refait pas les calculs nécessaires. Il vérifie simplement que les études réalisées par
l’Entreprise respectent les éléments essentiels du projet.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 10


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Chapitre 3 : JUSTIFICATION DU PROJET

I. HISTORIQUE

La société ADEMA SA a vu le jour en 1989 suite à la volonté de l’Etat malagasy de confier à un


organisme autonome la gestion, l’entretien et l’exploitation des infrastructures aéroportuaires.
ADEMA est ainsi une Société Anonyme de droit privé créée sur la base d’un protocole d’accord signé
le 05 juillet 1990 entre le Ministère chargé du Transport et la Société française Aéroport de Paris-
Management (ADPM).

Pour sa part, le Décret interministériel du 26 février 1991 lui a concédé pour 15 années
d’exploitation, la gestion et le développement des 12 aéroports principaux de Madagascar que sont
Ivato et les 11 plates-formes situées à Antsiranana (Arrachart), Mahajanga (Philibert Tsiranana),
Nosy-Be(Fascène), Toliara (Akoranga), Toamasina (Ambalamanasy), Fianarantsoa (Beravina), Sainte-
Marie (Ravoraha), Tolagnaro (Marillas), Mananjary (Pangalana), Sambava (Ambodisatrana), et
Morondava (Tsimahavaokely).

Figure 3: Aéroports de Madagascar.

II. OBJECTIFS D’ADEMA

Parmi les principaux objectifs d’ADEMA depuis sa création figure l’autonomie financière car
les investissements qu’elle doit réaliser sont à la fois continus et importants. ADEMA dispose d’une
autonomie financière importante qui lui permet d’honorer ses engagements, et surtout d’avoir les
moyens de ses ambitions.

En effet, ADEMA doit à la fois faire face au remboursement des emprunts contractés pour
moderniser les infrastructures initiales qui lui ont été concédées et puiser dans ses fonds propres
pour réaliser les investissements indispensables à l’exploitation. ADEMA perçoit des redevances
aéronautiques liées directement à l’exploitation, des produits extra aéronautiques résultant des

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 11


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

différentes concessions commerciales et infrastructure aéroportuaires dont la tarification dépend de


l’investissement effectué par la société elle-même. Vu la marge de manœuvre assez réduite pour agir
sur les produits aéronautiques, afin de ne pas accroître outre-mesure le coût du transport aérien, un
effort particulier a été déployé par ADEMA pour le développement des produits extra aéronautiques.

III. PERSPECTIVES

L’importance économique et sociale d’un aéroport est suffisamment connue et peut


difficilement être sous estimée. Des situations géographiques exceptionnelles, une importante
capacité d’accueil et de développement, des aéroports aux profils très complémentaires dont plus de
la moitié est ouverte aux vols régionaux ou internationaux, ADEMA détient des atouts majeurs pour
accompagner la croissance du tourisme et du transport aérien malgache.

ADEMA escompte un accroissement de l’ordre de 10 à15% par an. Dans ce contexte, la


société met en œuvre une politique soutenue d’investissement avec un programme de l’ordre de 5
milliards Ariary par an en moyenne. Par ailleurs, les nombreux Travaux commandés par ADEMA sont
aussi synonymes d’opportunités d’affaires pour les Entreprises du pays. Plusieurs appels d’offres
dans différents domaines ont en effet été lancés ces dernières années par la Société.

IV. TACHES DES AGENTS D’ADEMA

Faciliter les traitements des passagers et de leurs bagages et du fret, accueillir et assister les
avions selon les normes requises. Gérer les aéroports qui sont des mécaniques de haute précision
(rapidité, fluidité, ponctualité).malgré des exigences de sûreté toujours plus fortes, quels que soient
les variations saisonnières et les aléas du jour, il est impératif de maîtriser les flux et le temps. Et sans
la ferme volonté d’aller toujours de l’avant de ses 378 collaborateurs, ADEMA n’aurait jamais pu
atteindre son niveau élevé actuel dans le domaine de la gestion aéroportuaire.

V. NOUVEAU PROJET

Le projet a été établi dans le but mettre en œuvre une nouvelle infrastructure commémorant
ème
le 20 anniversaire et qui renforcera d’avantage le prestige de l’ADEMA. En outre, le caractère de
prestige qu’il véhiculera, ce bâtiment aura l’avantage de regrouper dans un même périmètre toutes
les directions d’ADEMA. Ceci est l’une des principales causes de l’édification de ce bâtiment car les
bureaux de l’ADEMA se trouvent actuellement à la Villa Abdealy Mandrosoa Ivato.

VI. LOCALISATION DU PROJET

Notre projet se situe dans la Commune d’Ivato Aéroport, dans la zone aéroportuaire d’Ivato.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 12


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Photo 1: Plan de situation.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 13


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Chapitre 4 : ETUDES ARCHITECTURALES

L’étude architecturale est la conception aussi bien extérieure qu’intérieure d’un projet,
fondée sur des considérations pratiques et esthétiques. Tous les éléments qui interviennent dans
cette construction sont conçus de façon à satisfaire les besoins des usagers mais aussi de leur donner
un maximum de confort et de sécurité.

I. ASPECT INTERIEUR DU BATIMENT

C’est un critère important dans la conception d’un bâtiment car il s’agit non seulement
d’effectuer une bonne répartition des différents locaux, mais aussi de tenir compte des contraintes
comme disposition des murs, portes, installations électrique, etc. L’aménagement intérieur d’un
bâtiment consiste aussi à créer des effets décoratifs en utilisant une vaste gamme de composants à
agencer de manière cohérente dans le but d’obtenir un résultat cohérent : l’illumination, les
couleurs, le revêtement des sols, murs, meubles, etc. En outre les goûts et le budget du client ainsi
que l’affection du lieu jouent un rôle important dans la réalisation du projet.

1. Distribution intérieure

a. Le RDC

Les locaux du RDC ont trois parties bien distinctes à savoir les locaux de:

L’aérogare aviation générale ;


La salle de conférence/séminaire ;
L’ADEMA.

La distribution de ces locaux du RDC se fait comme l’indique le schéma ci-dessous :

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 14


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

EMBARQUEMENT HALL
TOILETTES
AVION EMBARQUEMENT

TOILETTES
HALL
ENREGISTREMENT
COMPTOIR
ENREGISTREMENT

ENTREE AVIATION
GENERALE

Figure 4: Schéma de répartition de la partie aviation générale.

ENTREE SALLE DE
CONFERENCE

TOILETTES FOYER

SALLE DE CONFERENCE

Figure 5: Schéma de répartition de la partie Salle de conférence.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 15


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

ENTREE SECONDAIRE

LOCAL MENAGE ESCALIERS

DEGAGEMENT 01

BIBLIOTHEQUE TOILETTES

HALL 02

LOCAL SECURITE HALL 01 ACCUEIL

ENTREE PRINCIPALE
ADEMA

Figure 6: Schéma de répartition de la partie ADEMA

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 16


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

b. Le Premier étage

Le premier étage est destiné comme bureaux pour les différents services de l’ADEMA.

Service
COMM.

Service DEGAGEMENT 02 Service


STAT. COMPTA

TOILETTES HALL 03 ESCALIERS

Service R.H DEGAGEMENT 03 Service


PERS.

DAF

Figure 7: Schéma de répartition du premier étage.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 17


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

c. Deuxième étage

Le deuxième étage est destiné comme bureaux pour les différents départements et services
de l’ADEMA.

Service SMS

Dépt. RDR DEGAGEMENT 04 Locaux info.

TOILETTES HALL 04 ESCALIERS

Dépt. DACG DEGAGEMENT 05 Salle de


réunion

D.G

Figure 8: Schéma de répartition du deuxième étage.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 18


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

II. Aspect extérieur

La construction d’un édifice relève, dans la plupart des cas, d’un besoin individuel ou
collectif, de nature utilitaire ou symbolique. Dans le cas de la construction de ce nouveau siège de
l’ADEMA, il s’agit d’un bâtiment utilitaire mais aussi symbolique par la modernité de l’ouvrage qui se
caractérise surtout par sa forme, simple mais très moderne et qui épouse parfaitement l’alignement
des voies routières environnantes.

1. Orientation

La façade principale du bâtiment est orientée vers l’Est. Ceci peut être la cause de manque de
lumière à l’intérieur. On a mis en place un nombre maximum de baies vitrées sur les façades
latérales, postérieure, et une résille en béton armé sur la façade principale pour parer au manque
d’ensoleillement.

2. Disposition intérieure du site

L’implantation du bâtiment à l’intérieur du site doit suivre les règles d’urbanisme en vigueur.

Deux parkings de 18 et de 12 places à l’ADEMA et un parking de 09 places destinées à


l’aviation générale seront mis en place. Des chaussées y menant seront mis en œuvre pour assurer la
bonne circulation autour du bâtiment.

3. Exigences d’habitabilité

Tous les ouvrages suivent les normes internationales qui répondent aux exigences
d’habitabilité.

a. Exigence thermique

L’exigence thermique nous conduit à utiliser des matériaux adéquats pour parer aux
variations de température dans le bâtiment qui répondra aux besoins suivants :

Bien-être : protection contre excès et manque de chaleur ;


Economie d’énergie relative à la climatisation.

Pour faire face à la variation de la température extérieure, de par l’utilisation des murs en
briques pleines avec enduits sur deux faces, les baies seront équipées d’un double vitrage en verre
isolant pour toutes les façades. De plus, on disposera d’un système d’aération et de climatiseurs pour
stabiliser la température intérieure.

b. Exigence acoustique

L’excès de bruit gêne l’homme tant dans son travail que dans sa réflexion. De plus, notre
bâtiment se trouve dans la zone aéroportuaire donc le bruit est vraiment un des grands problèmes à
résoudre dans la conception de l’ouvrage. Ainsi, nous avons choisi des matériaux ayant une bonne
isolation acoustique pour le confort et la tranquillité des usagers à savoir :

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 19


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Pour l’insonorisation des bruits de l’extérieur, on optera pour des planchers hourdis pour la
majorité des planchers et des plafonds suspendus comme faux-plafonds. Ceci dans le but d’atténuer
le bruit causé par le décollage et l’atterrissage des avions.

c. Exigence d’éclairage

L’utilisation d’un grand pourcentage de baies vitrées dans chaque façade offre un meilleur
éclairage à l’intérieur du bâtiment. En cas d’insuffisance de lumière naturelle, on utilisera l’éclairage
artificiel.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 20


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Conclusion

Dans cette première partie nous avons présenté le projet et les fonctions de la maîtrise
d’œuvre dans ce projet. Nous avons effectué une étude socio-économique et avons interprété les
impacts de cette étude. Du point de vue architectural, on a pu proposer quelques solutions pour faire
face aux différents problèmes d’implantation du bâtiment. Ainsi, après ces études préliminaires,
entamons une nouvelle partie sur les études techniques.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 21


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

PARTIE II :
ETUDES TECHNIQUES

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 22


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

PARTIE II : ETUDES TECHNIQUES


Chapitre 1 : HYPOTHESES DE CALCUL

Avant d’entamer les études techniques, nous allons tout d’abord définir quelques
hypothèses indispensables aux calculs.

1. Béton

Pour le choix de la valeur de la résistance caractéristique à la compression du béton (fc28),


on peut considérer une résistance de :
 20MPa sur les chantiers convenablement outillés ;
 25MPa sur les chantiers faisant l’objet d’un contrôle régulier ;
 30MPa et plus sur les chantiers moyennant une sélection rigoureuse des matériaux
utilisés et une étude de la composition du béton.

Nous avons une résistance caractéristique à la compression à 28 jours d’âge : fc28 = 25MPa.

La résistance caractéristique à la traction à 28 jours d’âge correspondante est : ft28 = 2,1MPa.

Un coefficient de sécurité partiel du béton est appliqué selon la nature de la combinaison de


l’ouvrage. Il y a deux types de combinaisons :
 La combinaison fondamentale avec γ  1,5 : à considérer dans des situations durables
ou transitoires ;
 La combinaison accidentelle avec γ  1,15 : à considérer pour des actions provenant
de phénomènes se produisant rarement avec une faible durée d’application.

Nous avons une combinaison fondamentale doncγ  1,5.

Un coefficient θ est appliqué selon la durée d’application t des combinaisons des charges.
Nous avons :
 θ  0,85 si t  1h ;
 θ  0,9 si 1h    24 ;
 θ  1 si t  24 .

La durée d’application des charges est supérieure à 24 heures donc θ  1

La résistance de béton à l’état ultime correspondante est : fbu = 14,2MPa.

2. Acier

Les différents types d’aciers fréquemment utilisés en béton armé sont :


 Acier rond lisse ;
 Acier haute adhérence ;
 Treillis soudés.

Nous allons utiliser les barres à haute adhérence car celles-ci ont une section sensiblement circulaire
qui présente des nervures suivant le diamètre pour améliorer l’adhérence entre l’acier et le béton. La
nuance de l’acier est Fe E 400.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 23


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

La limite d’élasticité correspondante : fe = 400MPa ;

Comme le cas du béton, nous avons une combinaison fondamentale donc le coefficient de
sécurité est : γ%  1,15.
Le rapport de la limite d’élasticité sur coefficient de sécurité vaut : fed = 348MPa.

3. Contrainte de calcul

Les éléments de calculs figurant dans ce présent mémoire sont conformes aux règles
techniques de conception et de calcul des ouvrages et constructions en béton armé suivant la
méthode des états limites (BAEL 91 modifié 99).

a. Les états limites ultimes (ELU)

Les états limites ultimes mettent en jeu la sécurité des biens et des personnes de façon
suprême. Ils correspondent à la limite :

Soit de l’équilibre statique ;


Soit de la résistance de l’un des matériaux ;
Soit de la stabilité de la forme.

b. Les états limites de service (ELS)

Les états limites de service sont définis compte tenu des conditions d’exploitation ou de
durabilité. Ils correspondent aux :

Etats limites de déformation (flèches) ;


Ouvertures des fissures ;
Vibrations inconfortables pour les usagers.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 24


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Chapitre 2 : PREDIMENSIONNEMENT

I. Généralités

Le prédimensionnement consiste à évaluer les dimensions des éléments pour que ces
derniers puissent résister efficacement aux sollicitations auxquelles ils sont soumis

Généralement, il est presque impossible de donner les dimensions exactes des éléments
d’une structure sans avoir effectué le calcul de la descente de charge. Or celle ci est justement
fonction des caractéristiques géométriques de chaque élément et des charges. Donc il est nécessaire
de donner préalablement des dimensions à ces éléments pour que le calcul soit fait en considérant
les conditions de résistance et économiques

Il y a des cas où l’aspect architectural nous oblige à imposer a priori certaines dimensions.

En outre, on a intérêt à donner à un type d’élément porteur les mêmes dimensions. Ceci dans le but
de réduire le coût du montage et du démontage.

En particulier pour les éléments en béton armé, le principe de coffrage comprend :

Le coût des opérations de coffrage et du décoffrage (gestion du temps) ;


Le coût de fabrication

II. Plancher

L’épaisseur h du plancher résulte de la condition de résistance à la flexion qui est en fonction


de la portée l. Dans notre cas, nous avons une dalle pleine portant sur deux sens donc l’épaisseur de
la dalle est donnée par la relation :

& &
)
'( *(

La longueur de la portée maximale que nous avons est 6,00 m.

D’où :

0,17    0,24

Prenons h = 0,20 m

III. Poutre

1. Hauteur

La hauteur totale h de la poutre est déterminée par la condition de rigidité ou non


déformabilité des poutres continues :

, ,
)
-( -.

Avec L : longueur de la poutre

Pour le portique que nous allons étudier, nous avons une poutre courante de portée L=6,00 m.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 25


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Nous avons donc :

6,00 6,00

15 10

0,40    0,60

Prenons h = 0,50 m.

2. Largeur :

La largeur b de la poutre est fonction de la hauteur de celle-ci et est déterminée par la relation
suivante :
.. ' 0 )  1  .. 2 0 )

0.3 0 0,50  4  0.4 0 0,50

0,15  4  0,20

Prenons b = 0,20 m afin d’obtenir une bonne conception des coffrages.

IV. Poteaux

Un poteau doit remplir la condition de non flambement.

Pour qu’une pièce à section rectangulaire soit justiciable d’un calcul en compression simple, il faut
que :

&5
 20,2 qui correspond à (λ<70)
6

Avec 78 est la longueur de flambement :

&5  ., 9 0 &. dans le cas courant d’un bâtiment ;

: est la plus petite dimension de la poutre ; : = 0,20 m

;<
 13,475<20.2
=

La condition de non flambement est vérifiée.

Par conséquent, la section est justifiable d’un calcul en compression simple :

@
>?
B 1C
A

Où :

@D0E0F

Avec :

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 26


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

G : le nombre de niveau supporté par le poteau ;

H : la plus grande surface d’un niveau supporté par le poteau ;

I : charge supportée par le plancher d’étage prise entre 1.2T/m² et 1.5T/m²

Prenons I =1.5T/m².

JKLM : Contrainte de compression admissible par le béton

., N( 0 5C*N
B 1C 
A
O 0 P1

Avec QMRS : résistance à la compression du béton à 28 jours d’âge

T 1;

Comme le poteau est en béton Q350 et contrôle strict avec CEM I de classe 42,5, alors :

QMRS  25 UV: ;

Et WL  1,5 UV: autres cas que le cas accidentel ;

JKLM  14,2 UV:

S : section du poteau

X:04

Avec :

: : largeur du poteau

4 : longueur du poteau

H  4,05 0 6,00 Y²

X ? 771,88 ZY²

:  0,20 Y

4 ? 0,39 Y

Prenons une section de [*. 0 2.\ C]²

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 27


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Chapitre 3 : DESCENTE DES CHARGES

La descente des charges a pour but l’évaluation des charges reprises pour chaque élément, à
partir de la toiture puis de l’étage le plus haut et de les cumuler jusqu’aux fondations. Pour cela il
faut :

Faire l’inventaire des charges qui s’appliquent sur la superstructure ;


Calculer la surface du plancher supporté par chaque poteau ;
Evaluer les charges sur chaque surface et pour chaque niveau, les cumuler ;
Se baser sur la norme en vigueur pour le calcul des charges :

 Les poids volumiques, surfaciques et unitaires des matériaux ;


 Les surcharges d’exploitation de chacun des locaux.
Le calcul concerne les charges verticales (permanentes et surcharges) et les charges horizontales
(vent et séisme).

Le résultat de la descente des charges nous permet de calculer :

les poteaux ou les appuis ;


leurs fondations.

I. Choix de la file à étudier

Pour cette étude, nous allons choisir la file de poteaux numéro 4 car elle est supposée la plus
chargée par le nombre d’étages, les surfaces et les éléments supportés par les poteaux.

Figure 9 : File à étudier.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 28


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Figure 10 : Annotation de chaque niveau du portique étudié.

II. Charges permanentes

Ce sont les charges dues aux poids propres des éléments constituants la construction
déterminées à partir de la nature et du type de ces éléments.

1. Toiture terrasse

La toiture est composée de 3 éléments :

a. La dalle de compression

Dalle de compression de 4cm d’épaisseur : 100 daN/m².

b. Le hourdis de remplissage

Hourdis en béton creux de 16cm d’épaisseur : 90 daN/m².

c. Le revêtement :

La forme de pente :
La pente moyenne de la toiture est de 2% (Pente minimum : 10 mm/mètre). Elle peut
être faite en béton maigre, de gravier, de laitier ou de pouzzolane. Dans notre cas, nous
avons choisi le béton maigre de gravier. Admettons une épaisseur moyenne de 5 cm, elle
pèsera au mètre carré entre 55 et 110 daN. Prenons un poids au mètre carré de 110 daN qui
est le cas le plus défavorable.

L’étanchéité :

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 29


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

 Un enduit de planéité de 1,5 cm d’épaisseur moyenne : 30 daN/m² ;


 L’étanchéité proprement dite : 20 daN/m².

Pour un total de 50 daN/m².


La protection :
 Le gravier 5cm à 1700 daN/m3 : 85 daN/m².
Au total, il faudra compter pour le revêtement des toitures terrasses une charge de 245 daN/m².

En totalité, le poids mort de la toiture est de 435 daN/m².

2. Planchers

Le poids mort d’un plancher comprend : le revêtement, la structure portante, le hourdis de


remplissage et le plafond.
a. Revêtement

Carrelage en grès-cérame 30*30 cm² de 8 mm d’épaisseur : 17,6 daN/m² ;


Carrelage en grès-cérame 20*20 cm² de 8 mm d’épaisseur : 17,6 daN/m² ;
Plancher technique : 7000 daN/m².

b. Structure portante

Pour le plancher à dalle pleine, on a :


 Revêtement en mortier de ciment de 1,5 cm d’épaisseur : 30 daN/m² ;
 Structure portante en béton armé de 20 cm : 500 daN/m².
En totalité, le poids d’une dalle pleine est de 530 daN/m².
Pour le plancher à hourdis 20+5, on a :
 Revêtement en mortier de ciment de 1,5 cm d’épaisseur : 30 daN/m² ;
 Structure portante en béton armé de 4 cm : 100 daN/m² ;
 Hourdis de remplissage en béton creux d’épaisseur 20 cm : 110 daN/m².
En totalité, le poids du plancher en hourdis 20+5 est de 240 daN/m².
3. Plafonds

Trois types de plafonds sont utilisés dans notre bâtiment :


a. Enduit de ciment

Poids propre : 30 daN/m²

b. Faux plafond en placo standard et placo hydrofuge

Plafond suspendu : 4 daN/m² ;


Plâtre de 15 mm d’épaisseur : 21 daN/m².

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 30


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

En totalité, le poids d’un faux plafond en placo standard/hydrofuge est de 25 daN/m².


c. Faux plafond en panneau composite

Plafond suspendu : 4 daN/m² ;


Matériau fibreux léger : 15 daN/m².
En totalité, le poids d’un faux plafond en panneau composite est de 19 daN/m².
4. Murs

a. Briques pleines de 25 cm avec enduit sur 2 faces :

Poids propre : 460 daN/m² ;


b. Cloisons en briques pleines

Cloisons en briques pleines de 10,5 cm avec enduit sur 2 faces : 240 daN/m².
5. Poteaux et poutres :

Les poteaux et les poutres sont tous en béton armé. Leur poids propre est de 2500 daN/m3.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 31


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

III. Descente des charges pour chaque poteau

1. Poteau P1

Dimensions [m] Charge U Charge


Niveau Désignation [daN/m²] ou totale
[daN/m3] [daN]
Longueur Largeur Hauteur

n3 toiture terrasse 5,88 1,38 465 3773

faux plafond 5,88 1,38 25 203

total toiture 3976

poutre longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

poutre transversale 2,76 0,20 0,50 2500 690

total n3 6136

n4 venant de n3 6136

poteau 0,20 0,40 2,50 2500 500

total n4 6636

n5 venant de n4 6636

mur de remplissage 7,26 2,50 460 8349

cloison type lourd 0,33 2,50 240 198

revêtement 5,88 1,38 10068

plancher hourdis 3,00 1,38 240 994

dalle pleine 2,88 1,38 0,20 2500 1987

faux plafond 5,88 1,38 25 203

poutre longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

poutre transversale 2,76 0,20 0,50 2500 690

total n5 30594

n6 venant de n5 30594

poteau 0,20 0,40 2,45 2500 490

total n6 31084

n7 venant de n6 31084

mur de remplissage 7,26 2,45 460 8182

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 32


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Dimensions [m] Charge U Charge


Niveau Désignation [daN/m²] ou totale
[daN/m3] [daN]
Longueur Largeur Hauteur

n7 cloison type lourd 0,33 2,50 240 198

revêtement 5,88 1,38 143

plancher hourdis 3,00 1,38 240 994

dalle pleine 2,88 1,38 0,20 2500 1987

faux plafond 5,88 1,38 205

poutre longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

poutre transversale 2,76 0,20 0,50 2500 690

total n7 44953

n8 venant de n7 44953

poteau 0,20 0,40 3,20 2500 640

total n8 45593

n9 venant de n8 45593

mur de remplissage 7,26 3,20 460 10687

N9 revêtement 5,88 1,38 118

dalle légèrement armée 5,88 1,38 0,20 2500 4057

longrine longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

longrine transversale 2,76 0,20 0,50 2500 690

total n9 62614

Tableau 1: Descente des charges pour le poteau P1.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 33


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

2. Poteau P2

Charge U
Dimensions [m] Charge
[daN/m²]
Niveau Désignation totale
ou
[daN]
Longueur Largeur Hauteur [daN/m3]

n1 toiture terrasse 2,88 2,62 465 3509

faux plafond 2,88 2,62 30 226

total toiture 3735

poutre longitudinale 2,88 0,20 0,50 2500 720

poutre transversale 2,62 0,20 0,50 2500 655

total n1 5110

n2 venant de n1 5110

poteau 0,20 0,40 2,50 2500 500

total n2 5610

n3 venant de n2 5610

toiture terrasse 465 7428

dalle pleine 1,50 2,62 0,20 2500 1965

faux plafond 5,88 4,00 543

escalier 1,38 2,62 730 2702

poutre longitudinale 7,85 0,20 0,50 2500 1963

poutre transversale 8,00 0,20 0,50 2500 2000

total n3 22210

n4 venant de n3 22210

poteau 0,20 0,40 2,50 2500 500

total n4 22710

n5 venant de n4 22710

mur de remplissage 6,88 2,50 460 7912

cloison type lourd 4,84 2,50 240 2904

revêtement 5,88 4,00 29181

escalier 1,38 2,62 730 2702

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 34


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Charge U
Dimensions [m] Charge
[daN/m²]
Niveau Désignation totale
ou
[daN]
Longueur Largeur Hauteur [daN/m3]

n5 plancher hourdis 5,88 4,00 240 3834

dalle pleine 1,50 2,62 0,20 2500 1965

faux plafond 5,88 4,00 443

poutre longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

poutre transversale 8,00 0,20 0,50 2500 2000

total n5 75122

n6 venant de n5 75122

poteau 0,20 0,40 2,45 2500 490

total n6 75612

n7 venant de n6 75612

mur de remplissage 6,88 2,45 460 7754

cloison type lourd 4,84 2,45 240 2846

revêtement 5,88 4,00 18 414

n7 escalier 1,38 2,62 730 2702

plancher hourdis 5,88 4,00 240 3834

dalle pleine 1,50 2,62 0,20 2500 1965

faux plafond 5,88 4,00 443

poutre longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

poutre transversale 8,00 0,20 0,50 2500 2000

total n7 99040

n8 venant de n7 99040

poteau 0,20 0,40 3,20 2500 640

total n8 99680

n9 venant de n8 99680

mur de remplissage 8,85 3,20 460 13027

revêtement 5,88 4,00 474

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 35


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Charge U
Dimensions [m] Charge
[daN/m²]
Niveau Désignation totale
ou
[daN]
Longueur Largeur Hauteur [daN/m3]

n9 escalier 1,38 2,62 730 2702

dalle légèrement armée 5,88 4,00 0,20 2500 11760

longrine longitudinale 7,85 0,20 0,50 2500 1963

longrine transversale 8,00 0,20 0,50 2500 2000

total n9 131605

Tableau 2: Descente des charges pour le poteau P2.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 36


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

3. Poteau P3

Dimensions [m] Charge U Charge


Niveau Désignation [daN/m²] ou totale
[daN/m3] [daN]
Longueur Largeur Hauteur

n1 toiture terrasse 2,88 2,62 465 3509

faux plafond 2,88 2,62 30 226

total toiture 3735

poutre longitudinale 2,88 0,20 0,50 2500 720

poutre transversale 2,62 0,20 0,50 2500 655

total n1 5110

n2 venant de n1 5110

poteau 0,20 0,40 2,50 2500 500

total n2 5610

n3 venant de n2 5610

toiture terrasse 465 7428

dalle pleine 2,88 2,62 0,20 2500 3345

faux plafond 5,88 3,92 434

escalier 1,38 0,62 730 639

poutre longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

poutre transversale 6,54 0,20 0,50 2500 1635

total n3 20561

n4 venant de n3 20561

poteau 0,20 0,40 2,50 2500 500

total n4 21061

n5 venant de n4 21061

mur de remplissage 6,88 2,50 460 7912

revêtement 5,88 3,92 4865

cloison type lourd 0,70 2,50 240 420

escalier 1,38 0,62 730 639

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 37


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Dimensions [m] Charge U Charge


Niveau Désignation [daN/m²] ou totale
[daN/m3] [daN]
Longueur Largeur Hauteur

n5 plancher hourdis 3,00 3,92 240 2822

dalle pleine 2,88 3,92 0,20 2500 5217

faux plafond 5,88 3,92 434

poutre longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

poutre transversale 6,54 0,20 0,50 2500 1635

total n5 46475

n6 venant de n5 46475

poteau 0,20 0,40 2,45 2500 490

total n6 46965

n7 venant de n6 46965

mur de remplissage 5,89 2,45 460 6638

cloison type lourd 0,70 2,45 240 412

revêtement 5,88 3,92 18 406

n7 escalier 1,38 0,62 730 639

plancher hourdis 3,00 3,92 240 2822

dalle pleine 2,88 3,92 0,20 2500 5217

faux plafond 5,88 4,00 434

poutre longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

poutre transversale 6,54 0,20 0,50 2500 1635

total n7 66638

n8 venant de n7 66638

poteau 0,20 0,40 3,20 2500 640

total n8 67278

n9 venant de n8 67278

mur de remplissage 9,54 3,20 460 14043

cloison type lourd 0,70 3,20 240 538

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 38


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Dimensions [m] Charge U Charge


Niveau Désignation [daN/m²] ou totale
[daN/m3] [daN]
Longueur Largeur Hauteur

n9 revêtement 5,88 3,92 414

escalier 1,38 0,62 730 639

dalle légèrement armée 5,88 3,92 0,20 2500 11525

longrine longitudinale 6,91 0,20 0,50 2500 1728

longrine transversale 6,54 0,20 0,50 2500 1635

total n9 97799

Tableau 3: Descente des charges pour le poteau P3.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 39


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

4. Poteau P4

Charge U
Dimensions [m] Charge
[daN/m²]
Niveau Désignation totale
ou
[daN]
Longueur Largeur Hauteur [daN/m3]

n3 toiture terrasse 5,88 2,05 465 6414

faux plafond 5,88 2,05 225 2711

total toiture 9125

poutre longitudinale 2,88 0,20 0,50 2500 720

poutre transversale 2,05 0,20 0,50 2500 513

total n3 10357

n4 venant de n3 10357

poteau 0,20 0,40 2,50 2500 500

total n4 10857

n5 venant de n4 10857

mur de remplissage 4,93 2,50 460 5670

revêtement 5,88 2,05 17,6 72

plancher hourdis 3,00 2,05 240 1476

dalle pleine 2,88 1,30 0,20 2500 1444

faux plafond 5,88 2,05 225

poutre longitudinale 2,88 0,20 0,50 2500 720

poutre transversale 2,05 0,20 0,50 2500 513

total n5 20977

n6 venant de n5 20977

poteau 0,20 0,40 2,45 2500 490

total n6 21467

n7 venant de n6 21467

mur de remplissage 4,93 2,45 460 5556

revêtement 5,88 2,05 110 72

plancher hourdis 3,00 2,05 240 1476

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 40


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Charge U
Dimensions [m] Charge
[daN/m²]
Niveau Désignation totale
ou
[daN]
Longueur Largeur Hauteur [daN/m3]

n7 dalle pleine 2,88 1,30 0,20 2500 1444

faux plafond 5,88 2,05 225

poutre longitudinale 5,88 0,20 0,50 2500 1470

poutre transversale 2,05 0,20 0,50 2500 513

total n7 32222

n8 venant de n7 32222

poteau 0,20 0,40 3,20 2500 640

total n8 32862

n9 venant de n8 32862

mur de remplissage 4,93 3,20 460 7257

revêtement 5,88 2,05 110 72

dalle légèrement armée 5,88 2,05 0,20 2500 4947

longrine longitudinale 2,88 0,20 0,50 2500 720

n9 longrine transversale 2,05 0,20 0,50 2500 513

total n9 46371

Tableau 4: Descente des charges pour le poteau P4.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 41


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

5. Poteau P5

Dimensions [m] Charge U Charge


Niveau Désignation [daN/m²] ou totale
[daN/m3] [daN]
Longueur Largeur Hauteur

n3 toiture terrasse 3,00 0,75 465 1046

faux plafond 3,00 0,75 25 56

total toiture 1103

poutre longitudinale 3,00 0,20 0,50 2500 750

poutre transversale 0,75 0,20 0,50 2500 188

total n3 2040

n4 venant de n3 2040

poteau 0,20 0,40 2,50 2500 500

total n4 2540

n5 venant de n4 2540

mur de remplissage 3,75 2,50 460 4313

revêtement 3,00 0,75 17,6 72

plancher hourdis 3,00 0,75 240 540

faux plafond 3,00 0,75 25 56

poutre longitudinale 3,00 0,20 0,50 2500 750

poutre transversale 0,75 0,20 0,50 2500 188

total n5 8458

n6 venant de n5 8458

poteau 0,20 0,40 2,45 2500 490

total n6 8948

n7 venant de n6 8948

mur de remplissage 3,75 2,45 460 4226

revêtement 3,00 0,75 17,6 40

plancher hourdis 3,00 0,75 240 905

faux plafond 3,00 0,75 25 225

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 42


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Dimensions [m] Charge U Charge


Niveau Désignation [daN/m²] ou totale
[daN/m3] [daN]
Longueur Largeur Hauteur

n7 poutre longitudinale 3,00 0,20 0,50 2500 750

poutre transversale 0,75 0,20 0,50 2500 188

total n7 15281

n8 venant de n7 15281

poteau 0,20 0,40 3,20 2500 640

total n8 15921

n9 venant de n8 15921

mur de remplissage 3,75 3,20 460 5520

revêtement 3,00 0,75 110 248

dalle légèrement armée 3,00 0,75 0,20 2500 4947

n9 longrine longitudinale 3,00 0,20 0,50 2500 750

longrine transversale 0,75 0,20 0,50 2500 188

total n9 27573

Tableau 5: Descente des charges pour le poteau P5.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 43


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

IV. Tableau récapitulatif des charges permanentes [daN]

Niveau P1 P2 P3 P4 P5

n1 5110 5110

n2 5610 5610

n3 6136 22210 20561 10357 2040

n4 6636 22710 21061 10857 2540

n5 30594 75122 46475 20977 8458

n6 31084 75612 46965 21467 8948

n7 44953 99040 66638 32222 15281

n8 45593 99680 67278 32862 15921

n9 62614 131605 97799 46371 27573

Tableau 6: Récapitulation des charges permanentes.

V. Surcharges d’exploitation

Il s’agit des surcharges que les éléments porteurs doivent supporter lors de l’utilisation de ses
locaux. Il s’agit des surcharges dues au mobilier, aux matières en dépôt et aux personnes.

1. Surcharge d’exploitation par unité de surface

Les charges q supportées par chaque local sont :

a. Toiture non accessible (sauf entretien)

Surcharge : 100 daN/m² ;

b. Cloisons

Surcharge : 75 daN/m² ;

c. Planchers (bureaux)

Surcharge : 250 daN/m² ;

d. Escaliers

Surcharge : 400 daN/m².

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 44


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

2. Surcharges d’exploitation du poteau P1

Charge U
Niveau Désignation Surface [m²] Charge [daN]
[daN/m²]

n3-n4 toiture terrasse 8,11 100 811

ajouter planchers 8,11 250 2029

cloisons 8,11 75 609

n5-n6 3449

ajouter planchers 8,11 250 2029

cloisons 8,11 75 609

n7-n8 6086

ajouter planchers 8,11 250 2029

cloisons 8,11 75 609

n9 8723

Tableau 7: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P1.

3. Surcharges d’exploitation du poteau P2

Charge U
Niveau Désignation Surface [m²] Charge [daN]
[daN/m²]

n1-n2 toiture terrasse 7,55 100 755

ajouter toiture terrasse 15,97 100 1597

cloisons 3,93 75 295

planchers 3,93 250 983

escaliers 3,64 400 1457

n3-n4 5086

ajouter cloisons 19,88 75 1491

planchers 19,88 250 4970

escaliers 3,64 400 1457

n5-n6 13003

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 45


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Charge U
Niveau Désignation Surface [m²] Charge [daN]
[daN/m²]

ajouter cloisons 19,88 75 1491

planchers 19,88 250 4970

escaliers 3,64 400 1457

n7-n8 20920

ajouter cloisons 19,88 75 1491

planchers 19,88 250 4970

escaliers 3,64 400 1457

n9 28837

Tableau 8: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P2.

4. Surcharges d’exploitation du poteau P3

Charge U
Niveau Désignation Surface [m²] Charge [daN]
[daN/m²]

n1-n2 toiture terrasse 7,55 100 755

ajouter toiture terrasse 15,50 100 1550

cloisons 6,69 75 502

planchers 6,69 250 1673

escaliers 0,86 400 342

n3-n4 4821

ajouter cloisons 22,19 75 1665

planchers 22,19 250 5549

escaliers 0,86 400 342

n5-n6 12377

ajouter cloisons 22,19 75 1665

planchers 22,19 250 5549

escaliers 0,86 400 342

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 46


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Charge U
Niveau Désignation Surface [m²] Charge [daN]
[daN/m²]

n7-n8 19932

ajouter cloisons 22,19 75 1665

planchers 22,19 250 5549

escaliers 0,86 400 342

n9 27487

Tableau 9: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P3.

5. Surcharges d’exploitation du poteau P4

Charge U
Niveau Désignation Surface [m²] Charge [daN]
[daN/m²]

n3-n4 toiture terrasse 9,89 100 989

ajouter cloisons 9,89 75 742

planchers 9,89 250 2474

n5-n6 4205

ajouter cloisons 9,89 75 742

planchers 9,89 250 2474

n7-n8 7421

ajouter cloisons 9,89 75 742

planchers 9,89 250 2474

n9 10636

Tableau 10: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P4.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 47


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

6. Surcharges d’exploitation du poteau P5

Charge U
Niveau Désignation Surface [m²] Charge [daN]
[daN/m²]

n3-n4 toiture terrasse 2,25 100 225

ajouter cloisons 2,25 75 169

planchers 2,25 250 563

n5-n6 956

ajouter cloisons 2,25 75 169

planchers 2,25 250 563

n7-n8 1688

ajouter cloisons 2,25 75 169

planchers 2,25 250 563

n9 2419

Tableau 11: Descente des surcharges d’exploitation du poteau P5.

VI. Tableau récapitulatif des surcharges d’exploitation [daN]

Niveau P1 P2 P3 P4 P5

n1-n2 755 755

n3-n4 811 5086 4821 989 225

n5-n6 3449 13003 12377 4205 956

n7-n8 6086 20920 19932 7421 1688

n9 8723 28837 27487 10636 2419

Tableau 12 : Récapitulation des surcharges d’exploitation.

VII. Charges dues au vent

L’action exercée par le vent sur un élément est supposée normale à cet élément. Elle est
fonction de :
La vitesse du vent ;
La dimension de l’élément considéré ;

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 48


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

type de construction ;
environnement de la construction.
1. Pressions dynamiques de base

Les pressions dynamiques de base normale et extrême sont celles qui s’exercent à une
hauteur de 10 m au-dessus du sol.
Pour les zones des hauts plateaux, on prend :
Vent normal : E-.,D = 50 daN/m² ;
Vent extrême : E-.,^_ = 87,5 daN/m².
On prend E-.,^_ pour avoir le cas le plus défavorable.
2. Modification de la pression dynamique de base

La pression dynamique de base corrigée s’obtient par la formule :


E`  E-. 0 a) 0 ab 0 a] 0 c
Avec :
E` : pression dynamique de base corrigée ;
E-. : pression dynamique à 10 m de hauteur ;
a) : effet de hauteur ;
a> : effet de site ;
a] : effet de masque ;
c : effet de dimension.
a. Effet de hauteur

La pression dynamique de base doit être modifiée compte tenu de l’effet de la hauteur. Pour une
construction dont la hauteur est comprise entre 0 et 500 m, le coefficient est :
[d e -N\
a)  *, (
[d e f.\
Où :
d  -', g2] dans notre cas.
D’où :
[-', g2 e -N\
a)  *, (
[-', g2 e f.\
a)  -, .N
b. Effet de site

a>  0,8 : pour un site protégé ;


a>  1 : pour un site normal ;
a>  1,2 : pour un site exposé.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 49


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Le profil du terrain naturel de notre site est plus ou moins plane, classé site normal.
Donc : a>  1.
c. Effet de masque

Après constatation sur terrain que la plupart des constructions environnantes sont simplement à RDC
ou R+1, nous pouvons dire que notre bâtiment n’est pas masqué.
Donc : a]  1.
d. Effet de dimension

Pour Antananarivo, on peut prendre une valeur moyenne de :


c  ., 91
D’après les valeurs obtenues ci-dessus, on peut déduire la valeur de la pression dynamique de base
corrigée :
E`  N9, ( 0 -, .N 0 - 0 - 0 ., 9-
E`  f9, .g `6@/]²

3. Descente des charges dues au vent

Le vent s’exerce sous forme de pression produisant des efforts normaux aux surfaces des parois.
Les charges jk [daN] transmises par le vent aux poteaux i sont données par la relation :
l 0 `k 0 >k
jk 
m
Avec :
l : moment équilibré pour chaque niveau ;
`k : distance de chaque poteau par rapport au centre de gravité ;
>k : section du poteau i ;
I : moment d’inertie des sections des poteaux par rapport au centre de gravité.
a. Position du centre de gravité

Le calcul de la position du centre de gravité suit la règle du barycentre :


∑[>k 0 _k \
_n 
∑ >k
Où :
_k : l’abscisse de chaque poteau i ;
Prenons le poteau P1 comme origine des poteaux du RDC au 2è étage :
Soit d1 la distance de P1 par rapport au centre de gravité G.
On a les distances cumulées par rapport à l'origine de chacun des poteaux:
X1 = 0 = 0
X2 = 2,76+X1 = 2,76 m

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 50


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

X3 = 5,24+X2 = 8,00 m
X4 = 2,60+X3 = 10,60 m
X5 = 1,50+X4 = 12,50 m
Prenons le poteau P2 comme origine des poteaux du RDC au 2è étage :
Soit d6 la distance de P2 par rapport au centre de gravité G.
On a les distances cumulées par rapport à l'origine de chacun des poteaux:
X6 = 0 = 0
X7 = 5,24+X6 = 5,24 m
b. Section des poteaux [m²]

Niveau P1 P2 P3 P4 P5

3è étage 0,08 0,08

2è étage 0,08 0,08 0,08 0,08 0,08

1er étage 0,08 0,08 0,08 0,08 0,08

RDC 0,08 0,08 0,08 0,08 0,08

Tableau 13 : Récapitulation des sections des poteaux à chaque niveau.

Le moment d’inertie de chaque étage est la somme des moments d’inerties des poteaux par rapport
au centre de gravité : p  ∑ qr s*r

Le moment équilibré pour chaque niveau est : t  u 0 v

Avec :

F : résultante des efforts au-dessus du plancher de l’étage considéré ;


z : bras de levier.
F = E` 0 ) 0 &
h : Hauteur de la surface d’influence du poteau ;
& : Largeur de la surface d’influence du poteau (& =5,88m).

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 51


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Mi=F*z
Niveau h [m] F [daN] z [m] F1 F2 F3 F4 F5
[daN/m]

n1 1,00 394 0,50 197 38 38

n2-n3 3,50 1381 1,75 2416 152 89 30 89 123

n4-n5 6,50 2564 3,25 8334 525 308 103 307 423

n6-n7 9,45 3728 4,73 17615 1109 651 217 649 894

n8-n9 13,15 5188 6,58 34108 2147 1261 421 1256 1731

Tableau 14: Récapitulation de la descente des charges dues au vent.

VIII. Effet du séisme

Comme pour l’effet du vent, les charges Fx [daN] transmises l’effet du séisme aux poteaux est obtenu
par la relation :

t 0 sr 0 qr
ur 
p

Avec :

M : Moment équilibré pour chaque niveau : t  yzr 0 vr ;


ΔHx = H| } H|~ ;
Hx : Composante horizontale de l’effet du séisme.
Avec :

€
zr 
-..

Où :

€   ‚r

Et Pi : Charge permanente pour le poteau i.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 52


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

∆H M=∆H*z
Niveau H [daN] z [m] F1 F2 F3 F4 F5
[daN] [daN.m]

n1 102 102 1,00 102 20 20

n2 112 10 3,50 35 7 7

n3 613 501 3,50 1753 110 65 22 65 89

n4 638 25 6,50 163 10 6 2 6 8

n5 1816 1178 6,50 7658 482 283 95 282 389

n6 1841 25 9,45 232 15 9 3 9 12

n7 2581 741 9,45 6998 440 259 86 258 355

n8 2613 32 13,15 421 26 16 5 15 21

n9 3660 1046 13,15 13759 866 509 170 507 698

Tableau 15: Récapitulation des charges dues aux effets du vent.

IX. Récapitulation de toutes les charges appliquées à chaque niveau

Les calculs des charges sont destinés pour le dimensionnement de certains éléments de
notre bâtiment. En effet ces calculs tiennent compte de combinaisons d’action que voici :

L’Etat Limite Ultime (ELU) :

1,35G + 1,5Q + W

L’Etat Limite de Service (ELS) :

G + Q + 0,77W

Avec :

G : charge permanente [daN] ;


Q : surcharge d’exploitation [daN] ;
W : charge due au vent [daN].

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 53


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

1. Poteau P1

VENT SEIME TOTAL


Niveau G [daN] Q [daN] ELS [daN] ELU [daN]
[daN] [daN] [daN]

n3 6136 811 152 110 7210 7065 9653

n4 6636 811 525 10 7982 7851 10700

n5 30594 3449 525 482 35049 34447 47000

n6 31084 3449 1109 15 35656 35387 48245

n7 44953 6086 1109 440 52588 51892 70924

n8 45593 6086 2147 26 53852 53332 72826

n9 62614 8723 2147 866 74350 72991 99761

total 227611 29415 7712 1950 266688

% 85 11 3 1 100

Tableau 16: Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P1.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 54


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

2. Poteau P2

VENT SEIME TOTAL


Niveau G [daN] Q [daN] ELS [daN] ELU [daN]
[daN] [daN] [daN]

n1 5110 755 38 20 5922 5894 8068

n2 5610 755 89 7 6461 6433 8795

n3 22210 5086 89 65 27451 27365 37702

n4 22710 5086 308 6 28111 28034 38596

n5 75122 13003 308 283 88716 88362 121227

n6 75612 13003 651 9 89275 89116 122232

n7 99040 20920 651 259 120870 120461 165735

n8 99680 20920 1261 16 121876 121571 167209

n9 131605 28837 1261 509 162212 161414 222184

total 536699 108365 4656 1172 650893

% 82 17 1 0 100

Tableau 17: Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P2.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 55


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

3. Poteau P3

VENT SEIME TOTAL


Niveau G [daN] Q [daN] ELS [daN] ELU [daN]
[daN] [daN] [daN]

n1 5110 755 38 20 5922 5894 8068

n2 5610 755 30 7 6401 6388 8735

n3 20561 4821 30 22 25434 25406 35020

n4 21061 4821 103 2 25988 25962 35768

n5 46475 12377 103 95 59049 58931 81409

n6 46965 12377 217 3 59562 59509 82186

n7 66638 19932 217 86 86874 86737 120077

n8 67278 19932 421 5 87636 87534 121144

n9 97799 27487 421 170 125877 125610 173680

total 377497 103257 1580 409 482743

% 78 22 0 0 100

Tableau 18 : Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P3.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 56


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

4. Poteau P4

VENT SEIME TOTAL


Niveau G [daN] Q [daN] ELS [daN] ELU [daN]
[daN] [daN] [daN]

n3 10357 989 89 65 11500 11415 15556

n4 10857 989 307 6 12160 12083 16449

n5 20977 4205 307 282 25770 25418 34933

n6 21467 4205 649 9 26329 26171 35936

n7 32222 7421 649 258 40549 40142 55279

n8 32862 7421 1256 15 41554 41250 56751

n9 46371 10636 1256 507 58769 57974 79810

total 175114 35866 4511 1141 216631

% 81 17 2 1 100

Tableau 19 : Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P4.

5. Poteau P5

VENT SEIME TOTAL


Niveau G [daN] Q [daN] ELS [daN] ELU [daN]
[daN] [daN] [daN]

n3 2040 225 123 89 2477 2359 3214

n4 2540 225 423 8 3196 3091 4189

n5 8458 956 423 389 10226 9740 13276

n6 8948 956 894 12 10810 10593 14408

n7 15281 1688 894 355 18218 17657 24055

n8 15921 1688 1731 21 19361 18941 25756

n9 27573 2419 1731 698 32421 31325 42583

total 80762 8156 6218 1572 96709

% 84 8 6 2 100

Tableau 20: Récapitulation des charges appliquées sur le poteau P5.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 57


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Chapitre 4 : DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS EN BETON ARME

I. CALCUL DE L’INFRASTRUCTURE

La fondation est l’élément de structure en interaction avec le sol. Il existe 2 types de


fondations : les fondations superficielles et les fondations profondes. Celles de notre ouvrage seront
superficielles du fait que son poids ne nécessite pas des fondations profondes et que le terrain a une
bonne portance. Plus exactement, on optera pour des semelles isolées.

1. Section de la semelle

Le calcul de la section de la semelle est donné par la relation suivante :

ƒ„…†
B „ˆ‰

q

Où :

N%‹Œ : Charge portée par la semelle [daN];

S : Surface de la semelle [cm²];

σK %Ž : Contrainte au sol admissible [bars].

La valeur de la contrainte au sol admissible sera prise d’après les essais pressiométriques préalables
effectués par la L.N.T.P.B sur le site.

σK %Ž  0,2 MPa  2 bars à 1,00 m d’ancrage.

Prenons le poteau P2 qui est le plus chargé pour le dimensionnement.

N%‹Œ  G e Q  160443daN

D’où :

160443
X?
2

S ? 80221 cm²

Pour une semelle carrée de côté:

B ? √80221

B ? 283 cm

Prenons pour le poteau P2 une semelle de côté B = 2,90 m.

B}b
d?
4
B}b
h? e 5cm
4

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 58


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

b : côté du poteau.

d ? 62,5 cm

h ? 67,5 cm

Prenons d = 65 cm et h = 70 cm.

2. Calcul de la section d’armatures

[™ } 1\
F˜ ? @˜ 0
5
N` 0 P^
b

[2,90 } 0,40\
Hš ? 220923 0
400
8 0 0,65 0
1,15

A› ? 3054 mm²

Prenons 12HA20 soit A = 3769 mm².

3. Hauteur de rive de la semelle

e  max [6 e 6cm; 15cm\

…  -N žŸ

Figure 11 : Coupe longitudinale de la semelle.

II. DIMENSIONNEMENT DE LA POUTRE

1. Choix du portique à étudier

La partie que nous allons sera identique à celle choisie en descente de charge, c’est-à-dire la
file numéro 4.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 59


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Figure 12 : Annotation des nœuds du portique étudié.

2. Inventaire des charges

Les charges supportées par la poutre sont leur poids propre, le poids d’une partie du
plancher et le poids des murs. La répartition des charges du plancher sur la poutre se présente
comme suit :

Les charges transmises par le plancher sur les poutres sont des charges à répartition variable
et symétrique. Pour faciliter les calculs, nous allons transformer ces charges en charges
uniformément réparties.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 60


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

p¡  0,667 p

αR l¥
p′  p ¢1 } £ avec α 
2 l¦

Soit g la charge permanente appliquée sur la poutre et q la surcharge d’exploitation.

g (daN/ml) : poids de la poutre, la toiture, le poids du mur et le poids du plancher ;

q (daN/ml) : surcharge appliquée au plancher selon la nature du local.

A l’ELU : 1,35g+1,5q

A l’ELS : g+q

Les résultats sont présentés dans la figure ci-après :

Figure 13 : Valeurs des charges appliquées sur chaque poutre.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 61


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

3. Calcul des sollicitations

a. Présentation de la méthode de Cross

C’est une méthode pratique permettant, par des calculs simples, de déterminer d’une
manière rigoureuse les efforts s’exerçant dans un système hyperstatique à nœuds rigides sous
l’action des forces extérieures.

b. Principe de la méthode

Elle permet, au moyen d’approximations successives, de résoudre par des calculs simples,
des problèmes, même dans le cas des systèmes complexes, c’est-à-dire la détermination des
moments fléchissants aux extrémités des barres. Elle ne donne pas exactement le moment
fléchissant agissant aux extrémités des barres, mais le moment transmis par le nœud à la barre.

c. Démarche

Calcul des moments d’inertie dans chaque poutre et chaque poteau.

Selon la nature des éléments, on a les formules suivantes pour le calcul des éléments :

Raideur § r

Si la poutre est encastrée à ses deux extrémités :

I
R ;
l

Si la poutre est encastrée à une extrémité et articulée à une autre :

3I
R ;
4l

Si la poutre est en console :

R0.

Avec :

L : Longueur de chaque barre.

Coefficient de répartition ªr

Ce coefficient permet de répartir la somme des moments en un nœud entre les barres ou les
poutres qui en dérivent.

Coefficient de répartition dans la barre AX :

R ¬­
C¬­ 
∑ Rx

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 62


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Moment d’encastrement parfait tr

Le moment d’encastrement parfait est fonction du cas de charge appliqué à l’élément


considéré.

Moment réel dans les barres

Il est déterminé à partir du tableau de Cross, en faisant la somme des moments obtenus dans
chaque barre obtenue par itération du au blocage des nœuds. Ce moment sera ajouté au moment
d’encastrement parfait dans cette barre.

Le déblocage des nœuds se fait à partir des moments qui lui sont appliqués pour les répartir
proportionnellement dans chaque barre en fonction du coefficient de répartition Cx .

Moment fléchissant de la barre AX :

U®¯  }°®¯ .M

Quant aux moments aux extrémités des barres opposées à A, on trouve pour un encastrement en X :

U®¯
U®¯ 
2

d. Résultat de calcul

Pour le calcul, il faut considérer trois différents cas :

Charges verticales ;
Charges verticales et les charges horizontales de la gauche vers la droite ;
Charges verticales et les charges horizontales de la droite vers la gauche.

La superposition du diagramme des moments de ces trois cas constitue la courbe enveloppe
des moments fléchissants.

La valeur maximale de la flèche maximale de ces courbes sera retenue pour le dimensionnement de
la poutre.

Les courbes enveloppes des moments fléchissants et des efforts tranchants sont donnés dans
l’annexe.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 63


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

4. Tableau des valeurs des sollicitations maximales

a. Combinaison à l’ELU

Moment à Effort Effort


Moment à Moment en
Poutre gauche tranchant à tranchant à
droite [daN.m] travée [daN.m]
[daN.m] gauche [daN] droite [daN]

BH -5230 -6677 -5230 -529 -8098


CG -997 -5055 1459 1592 -5977
DF 4409 -3727 -1625 3770 -3276
EJ 2148 -2964 2580 3759 -4070
FK 5736 -8506 4752 8504 -9561
GL 6288 -7254 4174 8167 -8536
HM 6696 -6961 4112 8301 -8402
KO 2714 -1255 487 565 -3157
LP 3026 -1249 498 4620 -3253
MQ 3285 -1092 487 4780 -3093
OS -1025 -1946 -1025 -1215 -2747
PT -869 -1585 -869 -899 -2373
QU -770 -1482 -770 -764 -2238
Tableau 21: valeurs des sollicitations à l’ELU appliquées à chaque poutre.

b. Combinaison à l’ELS

Moment à Effort Effort


Moment à Moment en
Poutre gauche tranchant à tranchant à
droite [daN.m] travée [daN.m]
[daN.m] gauche [daN] droite [daN]

BH -5279 -5437 -5279 -1182 -6584


CG -1097 -3904 1298 889 -4513
DF 4333 -2644 -1615 3181 -1956
EJ 1478 -2291 1851 2688 -2999
FK 3705 -6458 3508 5989 -7040
GL 4350 -5308 2969 5764 -6130
HM 4777 -5043 2881 5896 -5998
KO 1638 -1146 378 192 -2521
LP 1892 -1102 348 3109 -2501
MQ 2055 -983 344 3217 -2393
OS -1105 -1923 -1105 -1457 -2580
PT -970 -1560 -970 -1155 -2217
QU -859 -1467 -859 -1019 -2081
Tableau 22: valeurs des sollicitations à l’ELS appliquées à chaque poutre.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 64


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

5. Détermination des armatures longitudinales

Pour la détermination des sections d’armature, nous allons détailler un calcul pour la poutre
FK. Comme notre poutre se trouve dans un espace clos, considérons une fissuration peu
préjudiciable. Le calcul se fera à l’ELU et la vérification à l’ELS. Le calcul se fera en suivant
l’organigramme de calcul d’une poutre soumise à la flexion simple selon l’annexe.

a. Données

b| = 200 mm

d = 0,9*h = 450 mm

±;š = 0,392

b. Calcul du moment réduit

Le moment réduit μ est donnée par la formule suivante :


²
´. s* µ´³

4752 0 10¶
μ
200 0 450R 0 14,17

μ  0,083

Comme μ  μŽ› donc nous avons une section à simple armature.

Et μ  0,3  μŽ› , on effectue donc un calcul simplifié de z .

c. Calcul de v´

z  d[1 } 0,6μ\

z  0,450[1 } 0,6 0 0,083\

z  0,428 m

d. Calcul de la section d’armatures

La section d’armature est définie par la formule :


¸³ 
v´ µ…s

4752 0 10
A› 
0,428 0 348

A›  319 mm²

Nous allons prendre 3HA12 soit A = 339 mm².

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 65


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

e. Condition de non fragilité

La condition de non fragilité indique la section des armatures minimale à considérer.

´. ¼ µ½*N
¸Ÿr¹  „³º » ; .. *'´. s ¾
-... µ…

200 0 500 2,1


A¿xÀ  sup » ; 0.23 0 200 0 450 0 ¾
1000 400

A¿xÀ  109 mm²

On a :

Hš  HÁÂà , donc la condition de non fragilité est vérifiée.

6. Vérification à l’ELS

Il faut assurer la contrainte de compression dans le béton :

t„…†
‡´ž  Ä  ., fµž*N
p -

a. Position de la fibre neutre Å-

Pour trouver Æ , il faut résoudre l’équation f(Æ \ :

5[Å- \  FÅ- ² e ™Å- e a

Où :

´.
¸
*

Ç  -(¸„ž e -(¸„½

ª  }[-(¸„ž s¡ e -(¸„½ s\

Avec :

b| : base de la poutre [m] ;

d’ : distance d’enrobage supérieur ;

d : hauteur utile [m] ;

A%È : section des armatures comprimées (A%È  0\ ;

A%É : section des armatures tendues (A%É  A› \.

Après calcul, on a :

A = 0,100 m

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 66


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

B = 0,005 m²

C = -0,002 m3

Après résolution de l’équation, on trouve :

Ä-  ., -' Ÿ

b. Moment quadratique I de la section

´. '
p Ä e -(¸„ž [Ä- } s¡ \* e -(¸„½ [s } Ä- \²
' -
0,20
I 0 0,13Ê e 15 0 339 0 10ËÌ 0 [0,45 } 0,13\²
3

p  ., ...9 Ÿ2

D’où :

M%‹Œ 3508 0 0,13


σÈ  y 
I 0,0007 0 10Î

σÈ  6,7 MPa

Comme :

‡´ž  ., fµž*N  µ´„…†  -( t‚Ï

La vérification est donc satisfaite.

7. Calcul des armatures transversales

a. Dimension

Le diamètre des armatures transversales est tel que :

¼ ´
½  Ÿr¹ » ; ‰ ; ¾
'( -.

É  12 mm

Nous allons fixer ½  f ŸŸ.

Vérification de la contrainte de cisaillement

Pour que la contrainte de cisaillement soit vérifiée, il faut respecter l’inégalité suivante :

Ò³ µž*N
ПÏÑ   г ‰rŸr½…  Ÿr¹ »., * ; ( t‚Ͼ
´. s Ó´

Où :

La valeur maximale de l’effort tranchant à l’ELU est V›  9561 daN. m.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 67


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

9561 0 10
τ¿Õ¥ 
200 0 450

τ¿Õ¥  1,06 MPa

25
τ› Žx¿xɋ  min »0,2 0 ; 5 MPa¾
1,5

τ› Žx¿xɋ  3 MPa

Comme :

τ¿Õ¥  τ› Žx¿xɋ

La vérification de la contrainte au cisaillement est vérifiée.

b. Espacement des armatures transversales

L’espacement est donné par la formule :

., g µ… ¸½
„½. 
Ò
ӄ ´ » ³ } ., ' µ½*N Ö¾
´. s

Où :

k = 1 pour les fissurations autres que très nuisible.

Aux environs des appuis, on prend :

(
Ò³.  Ò³ ŸÏÑ } ¼º³
f

Où :

p› : charge ultime appliquée sur la poutre et h la hauteur de la poutre.

5
V›|  9561 } 0 0,50 0 3448
6

V›|  8125 daN

c. Contrainte tangentielle au niveau de l’appui

ؘ.
ט. 
1. `

8125 0 10
ٚ| 
200 0 450

τ›|  0,9 MPa

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 68


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

D’où :

0,9 0 400 0 28,3


sÉ| 
1,15 0 200 0 [0,9 } 0,3 0 2,1 0 1\

sÉ|  162 mm

Soit „½.  -f žŸ

d. Nécessité et nature des armatures d’âmes

Si :
г  Ú -
Avec :
., .9 µž*N
Ú -  Ÿr¹ » ; -, ( t‚Ͼ
Ó´
 Les armatures d’âmes ne sont pas nécessaires mais on mettra des armatures transversales
pour maintenir les armatures longitudinales en place.

Si :
Ú -  г  Ú *

Avec :

Pour une fissuration peu préjuciable :

., *. µž*N
Ú *  Ÿr¹ » ; ( t‚Ͼ
Ó´

Pour une fissuration préjuciable ou très préjudiciable:

., -( µž*N
Ú *  Ÿr¹ » ; 2 t‚Ͼ
Ó´

 Les armatures d’âmes sont nécessaires : des armatures verticales sont suffisantes.

Si :
Ú *  г  Ú '

Avec :

., *9 µž*N
Ú '  Ÿr¹ » ; 9t‚Ͼ
Ó´
 Des armatures d’âme oblique sont à prévoir.

Si :
Ú '  г

 On va prévoir des armatures mixtes, c’est-à-dire verticales et obliques.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 69


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

e. Vérification des armatures d’âmes

Vérifions si :

., .9 µž*N
г  Ÿr¹ » ; -, ( t‚Ͼ
Ó´

0,07 0 25
τ›  min » ; 1,5 MPa¾
1,5

τ›  min[1,17 ; 1,5 \MPa

On ne prévoit pas d’armature d’âme mais on doit vérifier la condition de sécurité pour
l’espacementsÉ .

sÉ  min[0,9 d ; 40 cm\

sÉ  min[0,9 0 45 ; 40 cm\

sÉ  min[40,5 ; 40\cm

Comme :

sÉ|  40cm, donc la condition de sécurité est vérifiée.

8. Disposition constructive

a. Méthode de CAQUOT

Nous devons choisir st0 réel parmi la liste suivante :

7 – 8 – 9 – 10 – 11 – 13 – 16 – 20 – 25 – 35 – 40 [cm]

Dans notre cas, la valeur de st0 réel est 16 cm ;

La première nappe d’armature d’âme est placée à st0/2 = 8 cm du nu de l’appui ;

Nous allons reprendre st0 n fois sur une distance de 5h/6 = 41,7 cm

Avec :

1 5h
n ? » } 3¾
6 sÉ|

1 5 0 50
n? » } 3¾
6 16

n ? 2,1

Reprenons donc st0 3 fois sur une distance de 5h/6 ;

Répéter à nouveau st0 ainsi que les espacements qui lui font suite dans la série des nombre ci-
dessus ;

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 70


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

5h 0,3 k fÉRS
lÛ|  »l| } ¾ »1 } ¾
6 τ›|

Où :

lÛ| : distance entre la section située à x=5h/6 au nu de la nappe ;

l| : longueur mi-portée de la poutre (l|  2,62 m\.

5 0 0,5 0,3 0 1 0 2,1


lÛ|  »2,62 } ¾ »1 } ¾
6 0,9

lÛ|  0,67 m

nombre de répétition 0,67 0,67 0,67 0,67 0,67


nombre cumulé 0,67 1,33 2,00 2,66 3,33
nombre pratique 1 1 1 1 1

b. Enrobage

cÉ ? Ž  12 mm, nous allons prendre cÉ  2,5 cm.

Distance Þß entre armatures de même nappe :

eà ? max[Ž ; 4 cm\

20 } 2 0 2,5 } 1,2 0 3 } 2 0 0,6


eà   5,1 cm  4ZY
2

c. Les longueurs développées des armatures transversales

Cadre : lá  2[a e b\ e 25,56 É

Etrier : lá  2b e 24,27É

Avec :

a : base de l’armature ;

b : hauteur de l’armature.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 71


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

9. Disposition constructive des armatures

Figure 14 : Coupe longitudinale de la poutre

Figure 15 : Coupe transversale de la poutre et nomenclature des aciers.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 72


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

III. Dimensionnement des poteaux

En général, les poteaux sont sollicités aux efforts normaux de compression. Le béton
résistant bien à la compression, il serait théoriquement inutile de placer des armatures mais les
charges transmises au poteau ne sont jamais parfaitement centrées (imperfections d’exécution,
moments transmis par les poutres, dissymétrie du chargement). Pour ces raisons, on y introduit des
armatures.

Un poteau doit toujours être muni :

D’armatures longitudinales capables d’assurer la résistance au moment de flexion négligé ;


D’armatures transversales qui maintiennent les armatures longitudinales en place et les
empêchent de flamber.

1. Dimensionnement de la pièce

Nous allons porter notre étude sur le poteau P2 qui est la plus chargée et dont les
dimensions sont :

a. Côtés

a= 20 cm

b= 40 cm

b. Surface du béton

B=a*b

B=20*40

B=800 cm²

c. Surface réduite du béton

Br=(a-2)*(b-2)

Br=(20-2)*(40-2)

Br=684 cm²

d. Hauteur du poteau

l|  3,85 m

e. Longueur de flambement

lâ  0,7 l|

lâ  0,7 0 3,85

lâ  2,70 m

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 73


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

2. Calcul des armatures longitudinales

a. Elancement

lâ √12
λ
a

2,70 √12
λ
0,20

λ  46,7

b. Coefficient réducteur β

λ R
β  1 e 0,2 » ¾
35

46,7 R
β  1 e 0,2 » ¾
35

β 1,36

c. Aire de la section d’armatures

- dž µ´³
¸? »ã ƒ³ } ¾
., N( µ…s ., g

1 0,0684 0 14,17
A? »1,36 0 167209 0 10ËS } ¾
0,85 0 348 0,9

A ? }0,0036 m²

d. Limite de la section

., * Ç
¸Ÿr¹  ŸÏÑ »2 žŸ²/Ÿ s… ‰ˆ¹ä³…³† s… ºÏ†ˆr ; ¾
-..
0,2 0 800
A¿xÀ  max »4 0 1,20 ; ¾
100

A¿xÀ  480 mm²


¸ŸÏÑ 
-..
5 0 800
A¿Õ¥ 
100

A¿Õ¥  4000 mm²

Comme A  A¿xÀ , nous allons prendre 4HA14 soit ¸  f-f ŸŸ².

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 74


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

3. Calcul des armatures transversales

La section des armatures transversales est donnée par la relation :

-
    -* ]]
' & ]6_

4,7 mm    12 mm

Prenons un cadre de f .

a. Espacement des cadres

bå  ]kD[6 e -. ; 2. C] ; -(& \

; : diamètre des barres longitudinales ;

a : petit côté du poteau.

sÉ  min[30 cm; 40 cm ; 15 0 1,4\

sÉ  21 cm

Prenons pour l’espacement des cadres espacés de sÉ  20cm.

b. Les longueurs développées des armatures transversales

Cadre : lá  2[a e b\ e 25,56 É

c. Longueur de recouvrement

Pour l’acier haute adhérence :

‰† ? *2‰

lΠ? 33,6 cm

Prenons ‰†  'N žŸ .

d. Espacement des armatures transversales dans la zone de couverture

Nombre de nappes d’armatures transversales :

n ? 3 dans la zone de couverture.

Nous allons prendre 3 nappes d’armatures transversales régulièrement espacées de 12 cm dans la


zone de recouvrement.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 75


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

4. Disposition constructive des armatures

Figure 16 : Coupe longitudinale du poteau.

Figure 17 : coupe transversale du poteau et nomenclature des aciers.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 76


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

IV. DIMENSIONNEMENT DU PLANCHER EN DALLE PLEINE

Les planchers d’une construction doivent remplir différentes fonctions relatives à la stabilité
de l’ouvrage et à la fonction de séparation entre deux niveaux ; Dans notre construction, nous avons
deux types de planchers selon la fonction de la pièce. Nous allons étudier ci-après le plancher en
dalle pleine.

Une dalle pleine est un élément horizontal généralement de forme rectangulaire, dont l’épaisseur h
est petite par rapport à la petite portée lx et la grande portée ly. Nous allons étudier une dalle dont
dimensions sont :

h = 20 cm ;

lx = 4,00 m;

ly = 6,00 m.


α  0,67

Comme le rapport des portées est supérieur à 0,4 donc nous avons une dalle appuyée sur 4 côtés.

1. Calcul des sollicitations

Soit p la charge uniformément répartie par unité de surface, couvrant entièrement la dalle. Les
moments fléchissant développés au centre de la dalle ont pour expression :

Dans le sens de la petite portée :

tÑ  ²Ñ º‰Ñ ²

Dans le sens de la grande portée :

tÄ  ²Ä tÑ

Les valeurs des coefficients μ¥ et μ¦ sont données en fonction du rapport  ‰Ñ /‰Ä .

2. Calcul de la charge appliquée sur la dalle

Le dimensionnement d’une dalle se fait comme celui d’une poutre de 1,00 m de base.

La charge appliquée sur la dalle est :

p  1,35 g e 1,5 q

p  1,35 0 530 e 1,5 0 325

p  1203 daN/ml

3. Détermination de ²Ñ et ²Ä

D’après le tableau de l’annexe, on a :

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 77


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Pour :

α  0,65 : μ¥  0,0745 et μ¦  0,369

α  0,70 : μ¥  0,068 et μ¦  0,436

Après interpolation de ces valeurs, nous avons pour α  0,67 :

μ¥  0,0719

μ¦  0,4092

4. Calcul des moments

a. Le moment en travée suivant la petite portée

M¥  μ¥ pl¥ ²

M¥  0,0719 0 1203 0 4,00 ²

M¥  1384 daN. m

b. Le moment en travée suivant la grande portée

M¦  μ ¦ M¥

M¦  0,4092 0 1384

M¦  566 daN. m

5. Calcul des sections d’armatures

a. Armatures suivant la petite portée

Le calcul des armatures de la dalle se fera comme celui d’une poutre de longueur lx et 1,00 m de
base.


²  ²´³ 
´. s* µ´³

1384
μ  μ› 
1,00 0 [0,9 0 0,20\R 0 14,17

μ  μ›  0,030  0,392

Comme μ  μŽ› , nous avons donc une section à simple armature déterminée par la formule
suivante :


¸Ñ 
v´ µ…s

z  d[1 } 0,6μ\

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 78


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

z  0,9 0 0,20 0 [1 } 0,6 0 0,030\

z  0,177 m

1384 0 10
A¥ 
0,177 0 348

¸ Ñ  **( ŸŸ²

b. Condition de non fragilité

Pour que la condition de non fragilité soit satisfaite, il faut que la section d’armatures suivant la
petite portée soit supérieure à la section d’armatures minimale.

´. ¼ µ½*N
¸Ÿr¹  „³º » ; ., *'´. s ¾
-... µ…

1000 0 200 2,1


A¿xÀ  sup » ; 0,23 0 1000 0 0,9 0 200 0 ¾
1000 400

A¿xÀ  217 mm²

Comme A¥  A¿xÀ , la condition est vérifiée.

Prenons ¸ Ñ  *'( ŸŸ² soit 3HA10.

c. Armature suivant la grande portée

Suivant la grande portée, on doit respecter :

¸Ñ
¸Ä ?
2

A¦ ? 58,75 mm²

Prenons A¦  84,8 mm² soit 3HA6.

d. Disposition constructive

Pour une fissuration peu préjudiciable, l’écartement E maximal des armatures d’une même nappe est
donné par :

E¥  miné3h ; 33 cm ê : direction la plus sollicitée (sens x) ;

E¦  miné4h ; 45 cm ê : direction la moins sollicitée (sens y) ;

E¥  32,3 cm  min[60 ; 33\ cm ;

E¦  32,7 cm  min[80 ; 45\ cm .

Le schéma suivant représente la disposition des armatures des armatures de la dalle :

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 79


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Figure 18 : Disposition des armatures de la dalle.

V. DIMENSIONNEMENT DU PLANCHER HOURDIS

Il est utile de prévoir des armatures dans les hourdis sur entrevous pour :

Limiter les risques de fissuration par retrait, qui sont eux-mêmes aggravés par l’utilisation de
ciments à fort retrait ;
Résister aux effets des charges appliquées sur des surfaces réduites ;
Réaliser un effet de répartition, entre nervures voisines, des charges localisées, notamment
de celles correspondant aux cloisons.

1. Règlement

Le hourdis doit avoir une épaisseur minimale de 4 cm. Il est armé d’un quadrillage de barres dont
dimensions de mailles ne doivent pas dépasser :

20 cm pour les armatures perpendiculaires aux nervures ;


33 cm pour les armatures parallèles aux nervures.

Les sections des armatures doivent normalement satisfaire aux conditions définies ci-après :

Quand l’écartement entre axes des nervures est au plus égal à 50 cm, la section des
armatures perpendiculaires aux nervures exprimée en centimètres carrés par mètre linéaire doit être
au moins égale à 200/fe , fe étant la limite d’élasticité de l’acier utilisé exprimée en MPa ou N/mm².

a. Section d’armatures perpendiculaires aux nervures

Quand l’écartement l entre axes des nervures est compris entre 50 et 80 cm, la section A des
armatures perpendiculaires aux nervures doit être au moins égale à :

*.. 2&
., .*& 
µ… µ…

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 80


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Avec f‹ en MPa ou N/mm².

A étant exprimé en centimètres carrés par mètre linéaire et l en centimètres.

b. Section d’armatures parallèles aux nervures

Quant aux armatures parallèles aux nervures autres que les armatures supérieures de ces
dernières, elles doivent avoir une section par mètre linéaire au moins égale à la moitié de celle des
armatures perpendiculaires.

2. Calcul de la section d’armatures

Dans notre cas, l’écartement entre axes des nervures est égal à 33 cm (< 50 cm).

D’où :

La section d’armatures perpendiculaires aux nervures est :

*..
F?
5^

A ? 0,5 cm²/m

Pour un mètre linéaire, prenons 5HA6 soit A = 1,414cm² avec un espacement st =19,4 cm.

Pour un mètre linéaire, prenons comme section d’armatures parallèles aux nervures 4HA6 soit A =
1,130 cm² avec un espacement st = 24,4 cm.

3. Disposition constructive

Figure 19 : Disposition des armatures de la dalle de compression.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 81


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Conclusion

Dans cette partie, nous avons posé les hypothèses de calcul pour les prédimensionnements
et le dimensionnement des ouvrages en béton armé. Après avoir effectué ces calculs, voyons
maintenant dans la troisième partie la mise en œuvre des Travaux et le contrôle de qualité des
matériaux.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 82


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

PARTIE III :
MISE EN ŒUVRE ET
CONTROLE DE
QUALITE

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 83


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

PARTIE III : MISE EN ŒUVRE ET CONTROLES DE QUALITE


Chapitre 1 : PROVENANCE, QUALITE ET PREPARATION DES MATERIAUX

I. SABLE POUR MORTIER ET BÉTON

Le sable utilisé devra être exclusivement du sable de rivière non micacée. Le sable sera
exempt de terre, d’impuretés, de scories et notamment d’argiles.

L’utilisation de sable de carrière et de dunes ou d’origine calcaire et formellement interdite.

Le sable entrant dans la composition des mortiers et béton devra correspondre aux références des
sables, à la norme NFD 18-304 :

sable fin : tamis 0.02/0.315 mm ;


sable moyen : tamis 0.315 / 1.25 mm ;
sable gros : tamis 1.25 /5mm.

Les sables ne devront pas renfermer des grains dont la plus grande dépasse :

Sable pour crépis et enduits et maçonnerie : 2.5mm ;


Sable pour béton : 5mm ;
Sable pour béton non armé : plus de 10mm.

Les essais auxquels seront soumis les sables sont définis dans la norme NFP 18-301 à 18-304 :

Equivalent de sable visuel ≥ 75 ;


Eléments très fins obtenus par décantation (argile, vases, etc.) < 2% ;
Module de finesse compris entre 2,20 et 2,80 ;
Plus grande dimension des grains < 5mm.

Pendant le bétonnage dans tout les cas, l’Entrepreneur tracera la courbe granulométrique de sable et
de gravillons qu’il compte utiliser ; Cette courbe devra être approuvée par le contrôle avant l’emploi
des matériaux.

II. GRAVILLONS POUR BÉTON

Les gravillons pour béton proviendront de préférence du concassage de granite extrait de


carrière agrée, et dont le Los Angeles devra être ≤ 35.

Les gravillons devront être propres, dur et exempts de corps étrangers, de matière organique, de
poussières, vases et argiles adhérent ou non aux grains. Ils seront purgés de terre, passés à la claie et
lavés si on reconnaît la nécessité.

La granulométrie adoptée des gravillons pour la confection des bétons sera de 5/15 et 15/25.

De plus il est spécifié que les granulats d/D doivent remplir les conditions suivantes :

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 84


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Tamis Passant
1.56D 100%
D entre 85 et 99%
D+d entre 35 et 65%
2
d entre 1 et 15%
0,63d < 3%

Tableau 23 : Granulométrie par tamisage

Les gravillons seront stockés sur des aires parfaitement nettoyés et drainés ;
Les gravillons ne doivent pas présenter des effets d’alcali réaction avec le ciment.

III. CIMENT

Le ciment utilisé sera du CEM I de classe 42,5 pour les ouvrages en béton armé et du CEM II
de classe 32,5 pour les autres ouvrages tels que la maçonnerie, les chapes, etc.

Le ciment aura procédé à une série d’essais normalisés pour vérifier qu’il répond bien aux
spécifications exigées. Ces essais seront les suivant :

Temps de prise ;
Résistance sur mortier normal ;
Stabilité à l’expansion à chaud et à froid ;
Perte au feu ;
Finesse de Blaine ;
Résistance à la traction > 25 kg/cm² en 28 jours.

Les temps de fissuration à l’anneau, essai effectué sur pâte dure, doivent être supérieurs à 18 heures
après démoulage.

Ces essais feront l’objet de procès –verbaux qui seront adressés à l’autorité chargée de contrôle.
Tous les frais entraînés par les essais sont à la charge de l’Entrepreneur et sont compris dans ses prix.

Le ciment sera livré en sacs d’origine, portant la définition de la Norme du liant et stockés dans les
locaux bien ventilés et parfaitement protégés de soleil et de l’humidité. Le ciment ré ensaché est
interdit.

Les ciments devant être soumis au contrôle devront être approvisionnés au moins 21 jours avant
l’emploi, pour les essais de retrait ; au moins 60jours avant l’emploi pour les essais de composition
des bétons.

Tout ciment qui n’est pas en accord avec les spécifications exposées dans cet article sera rejeté et
immédiatement enlevé du site.

Dans l’éventualité de plusieurs catégories de ciment sur le site, chaque catégorie sera
stockée dans un local séparé, de façon à éviter tout risque de mélange lors de l’utilisation.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 85


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Le bétonnage quel que soit le béton ne saurait entrepris sans que ses essais de composition
de granulométrie et de résistance soient réalisés.

IV. EAU DE GACHAGE

L’eau utilisée pour la préparation des mortiers et du béton devra être propre, pratiquement
exempt d’impuretés, de matières organiques, de produits chimiques notamment les sulfates et le
chlorure qui affecteraient la durée de prise, la résistance ou l’apparence du béton.

V. ADJUVANT

L’emploi et le choix d’un adjuvant éventuel pour béton seront soumis à l’agrément de
l’autorité chargé de contrôle. L’adjuvant devant être garantie sans chlore. Toute livraison donnera
lieu à la présentation d’un certificat d’origine indiquant la date limite d’utilisation.

L'Entrepreneur ne pourra utiliser des produits destinés à accélérer le durcissement du béton, à


améliorer sa maniabilité (entraîneur d'air, plastifiant, retardateur de prise) ou son étanchéité
qu'après avoir obtenu du concepteur un document acceptant le produit proposé. Son dosage et ses
conditions d'emploi seront établis suivant les normes NFP 18.103 - 331 1 338 et les préconisations du
fabriquant.

Les adjuvants devront être agréés ou examinés par la COPLA.

La quantité dudit produit ne devra en aucun cas, être supérieure à celle strictement requise pour
obtenir le résultat escompté.

VI. ACIERS

Les aciers d’armatures utilisés seront des barres à haute adhérence et auront les
qualifications suivantes :

Nuance FeE400
Coefficient de scellement au mois égal à 1.5
Coefficient de fissuration au moins égal à 1,6

Les caractéristiques mécaniques et géométriques, ainsi que les conditions de réception sont celles
fixées par les normes N.F.P 35-015.

Les aciers seront propres et sans rouilles. Toutes barres présentant un défaut d’homogénéité
apparent seront refusées.

Les aciers d’armatures seront comme précisés dans les plans.

Les fils de ligature seront en fil de fer souple ou en acier doux recuit. La soudure des barres est
interdite.

Les étriers devront embrasser de façon ferme des barres auxquelles ils sont destinés et maintenus
avec les ligatures en fil recuit. Les armatures devront être fixées de telle façon qu’elles ne peuvent se
déplacer pendant le bétonnage et la vibration.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 86


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Chapitre 2 : MISE EN ŒUVRE DES OUVRAGES

I. TRAVAUX D’IMPLANTATION

L’implantation a pour but de matérialiser sur le terrain les axes principaux de l’ouvrage afin
de déterminer son orientation et son emplacement et ainsi positionner les semelles et les façades.

1. Elément de référence

L’axe routier menant vers l’aviation générale a été pris comme élément de référence pour
l’alignement de notre bâtiment.

2. Piquetage

Cette opération consiste à :

Mettre en place les jalons sur les angles ;


Joindre les jalons par des cordeaux ;
Placer les chaises à 1,50 m des jalons, les chaises doivent être solides et bien ancrées pour
éviter tout risque de déplacement des chaises;
Repérer d’une pointe sur les planches les axes de la construction ;
Relier les pointes avec des cordeaux ;
Vérifier les angles et les équerrages, il faut que les diagonales soient égales pour éviter que le
bâtiment ne soit pas équerre. Pour obtenir un bon équerrage on peut aussi utiliser la
méthode 3 4 5 ou éventuellement 6 8 10, etc. pour avoir plus de précision à longue distance.

3. Travaux de terrassement

Après l’implantation des piquetages, les fouilles peuvent être réalisées en suivant les limites
posées par l’implantation. Les fouilles en excavations et en tranchées sont exécutées manuellement.

Photo 2 : Exécution des fouilles.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 87


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

II. MISE EN ŒUVRE DES ELEMENTS EN BETON ARME

1. Préparation du béton

Les matériaux nécessaires pour la réalisation du béton frais sont : le ciment, le sable, le
gravillon et l’eau de gâchage. Pour avoir une bonne consistance, la quantité de chaque matériau doit
être bien respectée. Pour 1m3 de béton, on a :

Types Béton de propreté Béton banché Béton de gravillon

Matériaux
Ciment [kg] 200 300 350
Sable [m3] 0,4 0,4 0,4
Gravillon [m3] 0,8 0,8 0,8
Eau de gâchage [litre] 100 150 175

Tableau 24 : Composition du béton.

2. Mise en œuvre

Verser les 2/3 de l’eau nécessaire dans la bétonnière en mouvement ;


Ajouter le gravier puis sable et le ciment ;
Ajouter le reste de l’eau ;
Laisser tourner jusqu’à obtention d’un mélange homogène.

Il est à noter que le temps de malaxage du mélange (gravier + sable + ciment + eau) sera compris
entre 2 à 5 minutes.

3. Serrage du béton

Il est indispensable de procéder au serrage du béton pour obtenir un arrangement optimal


des granulats et ainsi d’avoir de meilleures caractéristiques physiques (parements réussis et respect
de l’enrobage) et surtout mécaniques (bonne résistance à la compression) de la part de ce dernier.

Pour la plupart des cas, on utilise des aiguilles vibrantes ou pervibrateurs mais il aussi possible
d’utiliser le système de piquage par l’intermédiaire d’une tige d’acier pour les petites pièces.

4. Cure du béton

La cure du béton est la protection appropriée pour éviter la dessiccation et assurer une
maturation satisfaisante. Pour cela on procède à l’humidification renouvelée de la surface du béton
ou la mise en place d’une bâche plastique sur le béton.

La durée de cure est fonction des conditions ambiantes et de l’évolution du durcissent du béton.

5. Les armatures

Les aciers ont comme caractéristiques mécaniques la valeur garantie de sa limite d’élasticité
dite élasticité nominale et la forme de son diagramme contrainte déformation. Les armatures
possèdent toute la rigidité désirable pour être transportées sur le lieu d’utilisation sans qu’il y ait des

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 88


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

déformations appréciables. Sur chantier, les armatures de la dalle, des poutres ainsi que des poteaux
sont assemblées sur place. Après mise en place des armatures, on utilise des cales en béton ou
cavaliers pour qu’il n’y ait pas de contact entre les armatures et le coffrage. La distance des
armatures entre elles et des parois de coffrage doit être suffisante pour permettre un remplissage
des vides par le béton. Les armatures au moment du coffrage seront propre et sans rouille pour
obtenir une bonne adhérence acier-béton.

6. Les coffrages

Les coffrages sont des moules dans lesquelles on coule un matériau durcissant comme le
béton. Ils sont utilisés avec le béton pour réaliser des ouvrages à formes définies selon les plans à
exécuter.

Les principes de conception des coffrages sont relatifs à :

a. La stabilité

Il faut une solidarité entre éléments dans le but de limiter leurs déformations. Pour ce faire,
on doit disposer les éléments pour résister aux contraintes de traction et de compression.

Les dispositions doivent respecter :

La triangulation

Il faut obtenir des sommets fixes pour éviter toute déformation, pour cela il faut fixer les
éléments entre eux avec des assemblages faciles.

Le buttage

 Le buttage d’extrémité : comme une poutre butant sur deux poteaux extrêmes ;
 Le buttage sur pied : comme un mur butant sur une amorce ;
 Le buttage de tête : exemple une béquille inclinée.

Le tirant ou entretoisement

L’entretoisement assure une meilleure solidarité des coffrages.

b. Aux réglages

Réglage de l’horizontalité

Pour permettre d’avoir une bonne horizontalité, on utilise des cales.

Réglage de la verticalité

On obtient la verticale en utilisant le fil à plomb.

c. A la rentabilité :

Au moment de la fabrication des coffrages ;

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 89


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Au moment de l’utilisation sur chantier c’est-à-dire pendant la mise en place des coffrages et
pendant le décoffrage.

d. A la sécurité :

Les coffrages doivent présenter une rigidité suffisante pour résister sans déformations
sensibles, aux charges et aux éventuels chocs, et assez étanche pour que le serrage par vibration ne
soit pas une cause de la perte de la laitance du ciment.

7. Reprise de bétonnage

Pour la reprise de bétonnage, il est indispensable de nettoyer à vif et d’imbiber l’ancien


béton par de l’eau mélangée à du ciment avant de le mettre en contact avec une nouvelle couche.

8. Décoffrage

Le décoffrage est exécuté successivement sans choc dès que le béton a suffisamment durci.

Sur chantier on décoffre le poteau après quelques jours car il est sollicité en compression, car le
béton possède une bonne résistance à la compression. Les poutres et les dalles sont décoffrées après
28 jours car ce sont des éléments porteurs sollicités en flexion.

III. DESCRIPTION DES TRAVAUX DE GROS ŒUVRE

Nous allons essayer dans la description des Travaux de gros œuvre de décrire les étapes à
suivre pour l’édification des ossatures d’un bâtiment.

1. Fondations

Les fondations constituent l’ensemble des ouvrages enterrés qui assurent la stabilité en
répartissant les charges d’un ouvrage au sol porteur. Elles limitent les phénomènes de glissement,
tassement, etc.

Le choix du type de fondation est fonction du la nature du sol sur lequel sera édifiée la construction.

Pour notre bâtiment, les résultats des essais in situ effectués préalablement par la L.N.T.P.B ont
préconisé des fondations superficielles pour édifier notre bâtiment.

*Les résultats de ces essais sont présentés dans l’annexe de ce présent mémoire.

La mise en œuvre des fondations suit les étapes suivantes :

Préparation puis coulage du béton de propreté ;


Préparation et mise en place des coffrages des semelles ;
Mise en place des armatures de la semelle avec l’enrobage voulu (=5cm) par l’intermédiaire
des cales de béton ;
Coulage du béton ;
Vibration du béton à l’aide du pervibrateur à travers les armatures du béton ;
Cure du béton.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 90


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

2. Ossatures du bâtiment

Une fois les fondations en place, on procède à l’édification des ossatures du bâtiment. Les
poteaux vont être dressés en premier lieu, puis les poutres et les dalles sont coulées en même
temps.

a. Poteaux

Pour l’édification des poteaux, on suit les étapes suivantes :

Alignements et vérification des mesures

Il s’agit de déterminer l’emplacement des poteaux. Les poteaux intérieurs doivent être
alignés aux poteaux de rives.

L’ajustement de la position des poteaux intérieurs se fait en tirant sur un fil accroché aux
poteaux de rives situés aux extrémités de la construction. Des ouvriers se trouvant sur l’axe du fil
sont chargés de marquer la position exacte des poteaux. Cet alignement se fait dans l’axe transversal
mais aussi dans l’axe longitudinal du bâtiment.

Une fois les poteaux du RDC en place, des armatures d’attente sont conçues pour les poteaux
suivants à l’étage. Il ne reste plus qu’à vérifier l’alignement par rapport aux poteaux qui suivent.

Ferraillage

Une fois l’alignement et la vérification des emplacements terminés, le ferraillage peut être
mis en place. La réalisation du ferraillage nécessite un espace bien aménagé à cause de la longueur
des aciers constitutifs du poteau.

Le ferraillage est constitué, dans notre cas, des filants et des cadres. Les filants sont retenus, à l’aide
d’un fil recuit par la méthode particulière dite « croisée », par des cadres légèrement arrondis sur
chaque côté.

Une fois le ferraillage monté, on le fixe sur l’armature d’attente qui a une longueur d’environ 30cm.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 91


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Photo 3 : Ferraillage du poteau.

Coffrage

Pour la réalisation du coffrage des poteaux, on utilise :

 Des étais pour maintenir les planches de coffrage debout ;


 Des plaques de contreplaqué d’une longueur suffisante à la hauteur du poteau ;
 Des serre-joints bien répartis ;
 Des échafaudages pour la mise en place des coffrages et pour le coulage ;
 Le tout doit être bien fixe et bien aplomb.

Photo 4 : Ferraillage et début de coffrage du poteau.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 92


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Photo 5 : Coffrage du poteau.

Coulage

 Après malaxage du béton, il est vers le poteau puis coulé ;


 Pour réduire un minimum de vide, on utilise un pervibrateur.

Photo 6 : Coulage du poteau.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 93


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Photo 7 : Vibration du béton.

Décoffrage

En général, le décoffrage se fait quelques jours après le coffrage.

b. Poutre

Une poutre peut prendre appui sur les murs (façades, refends) ou sur des poteaux.

Mise en place des chandelles

Les chandelles ont pour rôle de soutenir les poutres de la phase de coffrage jusqu’au
décoffrage.

Coffrage

Le coffrage de la poutre commence par la fabrication et la mise en place du coffrage du fond,


il se fait par l’assemblage de deux planches côte à côte.

On monte ensuite les coffrages de bords en contreplaqué maintenu par des bords métalliques.

Les coffrages doivent être suffisamment rigides pour supporter la poussée du béton surtout pendant
la phase de vibration. Pour cela, on a mis en place un système de buttage des bords de coffrages
pour avoir une meilleure rigidité. Ils doivent être étanches pour éviter les fuites de laitance aux
joints.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 94


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Photo 8 : Coffrage des poutres.

Coulage

Le processus de coulage de la poutre est le même que celui des poteaux : on procède au
malaxage, au transport et au coulage avec utilisation du pervibrateur.

Cependant, le coulage des poutres se fait seulement à une certaine hauteur du cadre car une partie
du ferraillage recevra celle de la dalle donc il faut laisser une hauteur d’environ 15cm pour l’attente
de la dalle.

Photo 9 : Versement du béton.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 95


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Photo 10 : Vibration du béton.

Décoffrage

Les éléments porteurs tels que les poutres doivent rester plusieurs jours dans leur coffrage
pour permettre au béton de suffisamment durcir et ainsi de supporter leur poids propre et les
charges qui y seront appliquées.

c. Dalle

Le type de dalle qu’on a adopté sur cette construction est la dalle pleine réalisée avec du
béton armé. Sa mise en place vient après celle de la poutre.

Coffrage

Le coffrage de la prédalle se fait avec des plaques de contreplaqué et maintenu par


chandelles. Le tout doit être bien étanche pour éviter les fuites de laitance du béton.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 96


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Photo 11 : Chandelles de la dalle.

Ferraillage

Le ferraillage est effectué après la mise en place du coffrage. Des attentes seront mises en
œuvre entre les armatures des poutres.

Photo 12 : Ferraillage de la dalle légèrement armée.

Coulage

Avant de procéder au coulage du béton, on met en place les cales en béton ou cavaliers pour
avoir le bon enrobage.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 97


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Avant de couler la dalle, on arrose les poutres recevant les attentes pour rendre homogène les
ossatures en béton armé.

C’est après qu’on procède au coulage de la dalle. Comme pour le coulage des poteaux et des poutres,
le béton est versé puis vibré pour diminuer le pourcentage des vides et des bulles d’air. Pendant que
d’autres ouvriers vibrent le béton, d’autres talochent pour que la dalle ait une surface plane.

Photo 13 : Epandage et vibration du béton de la dalle légèrement armée.

Photo 14 : Talochage après passage du pervibrateur.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 98


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Conclusion

En résumé, cette troisième partie nous a montré les différents matériaux et matériels à
utiliser pour la réalisation des Travaux. Nous avons également vu la mise en œuvre des différents
ouvrages en béton armé ainsi que les procédés d’exécution d’implantation du bâtiment. La
réalisation de tous ces Travaux nécessite un investissement des matériels, matériaux et mains
d’œuvre. Ceci nous amène donc à étudier comme quatrième partie l’évaluation du projet.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 99


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

PARTIE IV :
EVALUATION DU
PROJET

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 100


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

PARTIE IV : EVALUATION DU PROJET


Chapitre 1 : DEVIS DESCRIPTIF

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.1. INSTALLATION DE CHANTIER fft

1.1.1 Accès au Accès au chantier interdit au public, accès


chantier sécurisé aux visiteurs, implantation de panneaux
d'interdiction aux abords des voies d'accès.
1.1.2 Travaux Nettoyage, assainissement provisoire du
préparatoires chantier, établissement des plans d'exécution
des ouvrages.
1.1.3 Circulation du Choix des aires de stockage des matériaux,
chantier chemins et itinéraires de chantier.
1.1.4 Bureau de 1 Bureau propre à l'entreprise, 1 Bureau de 8 m2
chantier pour le Maître d’ouvrage, 1 Bureau de 8 m2 pour
le Maître d'œuvre, 1 salle de réunion de 20 m2,
1 local pour échantillons de 2 m2, 1 bloc
sanitaire de 2 WC et 2 douches; locaux sécurisés
(serrures, antivols,…) et alimentés en eau,
électricité et téléphone.
1.1.5 Clôture de Clôture provisoire autour du site pendant la
chantier durée de l’exécution des travaux pour la
protection des accès, la sécurité générale et la
réduction de nuisances dues au bruit.
1.1.6 Panneaux de Affichage du permis de construire, la liste, la
chantier qualité et les coordonnées de l'ensemble des
intervenants de l'opération, démontage et
évacuation, après réception des travaux.
1.1.7 Amenée et repli Frais d’amenée, de mise à poste, de
du matériel fonctionnement et de gardiennage de tous les
matériels; réalisation des aires de préfabrication,
et construction des magasins; repliement en fin
de travaux des matériels de chantier fixes et
mobiles de toutes natures; nettoyage régulier du
chantier quel que soit les conditions climatiques
ainsi qu’un nettoyage complet du site en fin de
chantier.
1.1.8 Alimentations Branchements aux réseaux d’eau, d’électricité et
provisoires de de téléphone, nécessaires au chantier.
chantier
1.1.9 Assurance Conformément aux Conditions du marché,
diverse contracter des assurances : Tout risque chantier.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 101


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.1.10 Plan de Plans de tous les réseaux de distribution


recollement générale (Electricité, Adduction potable,
Assainissement eaux vannes, eaux usées et eaux
pluviales) à l’échelle 1/200è ou 1/500è avec
schéma des nœuds (repérés sur le plan général)
précisant les accessoires et emplacements.
Plans béton, les plans de niveau, coupes, toiture,
menuiserie, électricité, plomberie – sanitaire et
assainissement à l’échelle 1/50è.

1.2. TERRASSEMENT
1.2.1. Décapage des Emprise de la Décapage de terre végétale sur VINGT (20)
terres construction+ 3m centimètres d’épaisseur dans les zones de
m2
végétales et terrassement et l’emprise du bâtiment.
profilage
1.2.2. Fouille en Fondation et Extraction des terres et chargement, transport
rigole ou en assainissement quelque soit la distance et mise en dépôt aux lieux
tranchée sur agrées par l’Autorité chargé de contrôle, coffrages m3
terrain et blindages éventuels, y compris dressage du
meuble fond et des parois ;
1.2.3. Fouille en Fosses septiques. Extraction des terres et chargement, transport
excavation quelque soit la distance et mise en dépôt aux lieux
agrées par l’Autorité chargé de contrôle, coffrages m3
et blindages éventuels, y compris dressage du
fond et des parois ;
1.2.4. Remblai Comblement de Remblai de terre avec reprise, épandage, réglage
fouille, sous par couches de 0,20m compactées avec arrosage m3
hérissonnage et apport de remblais sélectionnés selon le cas.
1.2.5. Évacuation Matériaux Extraction, chargement et évacuation des terres
des terres compressibles provenant des fouilles en lieux agréer et quelques fft
excédentaires soit la distance.

1.3. OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE


1.3.1. Traitement Autour du Surface d’emprise du nouveau bâtiment
anti termite bâtiment augmentée en pourtour périphérique d’une
largeur d’un mètre sera traitée contre les termites m2
par épandage ou par mise en place d’un film anti-
termite.
1.3.2. Béton Béton de Béton ordinaire dosé à 200kg de ciment coulé à
ordinaire propreté même le sol, y compris approche, pilonnage et m3
dosé à 200 kg toutes sujétions de mise en œuvre.
1.3.3. Béton dosé à Semelles, Béton de gravillon dosé à 350kg de ciment pour
350 kg longrine, béton armé, y compris vibrage et toutes sujétions
chaînage bas, de mise en œuvre.
m3
amorces
poteaux, Socle
bac à plante

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 102


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.3.4. Armature en Ouvrages en Armature de béton en aciers doux, ronds, lisses,


aciers ronds béton armé en tors de tous diamètres, compris façons, cintrages,
kg
infrastructure mise en place, ligature en fil de fer recuit et toutes
sujétions.
1.3.5. Coffrage en Les ouvrages en Coffrage de toute catégorie, soit en bois de
bois béton armé, en premier emploi raboté, soit métallique, soit
m2
infrastructure contreplaqué, y compris étaiement, buttage et
toutes sujétions de mise en œuvre.
1.3.6. Béton banché Parafouilles, Béton de gravillon dosé à 300kg de ciment pour
dosé à 300 kg perrons, béton armé, y compris coffrage, vibrage béton et m3
soubassement toutes sujétions de mise en œuvre.
1.3.7. Herissonnage couche de base Hérisson en pierres sèches et blocage compacté
sous béton de de 0,15m d’épaisseur, y compris toutes sujétions
forme (Dallage).- de mise en œuvre.
partie extension
et dans l’emprise m3
des fondations
après
comblement de
fouille.
1.3.8. Film polyane Sous dallage Fourniture et pose de film polyane de 150µ
(Entre Hérisson d’épaisseur, y compris toutes sujétions de mise en
et béton de œuvre. m2
forme pour la
partie extension)
1.3.9. Béton de Forme de sol, Béton pour forme dosé à 250 kg de ciment coulé à
forme estrade « même le sol, y compris dressage de la surface
légèrement Séminaire » horizontale et toutes sujétions de mise en œuvre. m2
arme dosé à
250 kg
1.3.10. Fourreau Passage des Fourreau en PVC noyé dans maçonnerie ou
canalisations. ouvrages en béton, en fourniture et pose, y
fft
(Diamètres compris toutes sujétions de mise en œuvre.
différentes)
1.3.11. Coffrage en Joint de Mise en œuvre de coffrage en polystyrène
polystyrène dilatation. (En d’épaisseur 2cm y compris découpe et toutes m2
infrastructure) sujétions de mise en œuvre.
1.3.12. Rampe Accès handicapés Béton légèrement armé et FINITION RAYEE pour
handicapée forme dosé à 250 kg de ciment coulé à même le
m2
sol, y compris toutes sujétions de mise en œuvre
Finition et forme de pente soignées
1.3.13. Traversée de Evacuation EP Mise en place des canalisations traversant le
bâtiment (horizontal) ; bâtiment (avant mis en œuvre du dallage).
Réserve pour Tous Travaux nécessaires à la réalisation parfaite fft
évacuation des de pente, y compris toutes sujétions de mise en
EU et EV œuvre.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 103


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.4. OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE


1.4.1. Béton dosé à Toutes les Béton de gravillon dosé à 350kg de ciment pour
350 kg ossatures et béton armé, y compris vibrage et toutes sujétions m3
modénatures de mise en œuvre.
1.4.2. Armature en Les ouvrages en Armature de béton en aciers ronds de tous
acier rond béton armé diamètres, compris façonnages, mise en place, kg
ligature en fil de fer recuit et toutes sujétions.
1.4.3. Coffrage en Les ouvrages en Coffrage de toute catégorie, soit en bois de
bois béton armé premier emploi raboté, soit métallique, soit
m2
contreplaqué, y compris étaiement, buttage et
toutes sujétions de mise en œuvre.
1.4.4. Plancher Plancher haut Réalisation de plancher à hourdis creux avec façon
hourdis 20+5 RDC et R+1 de poutrelle, dalle de compression dosé à 350 kg
(suivant plan de de ciment, y compris armatures, coffrages, m2
structure). vibrage de béton et toutes sujétions de mise en
œuvre.
1.4.5. Plancher Toiture non Réalisation de plancher à hourdis creux avec façon
hourdis 15+5 accessible de poutrelle, dalle de compression dosé à 350 kg
(suivant plan). de ciment, y compris armatures, coffrages, m2
(PH R+2 ; PH vibrage de béton et toutes sujétions de mise en
édicule) œuvre.
1.4.6. Fourreau Passage des Fourreau en PVC de diamètre différente noyé dans
câbles les structures en béton armé, en fourniture et
électriques, pose, y compris toutes sujétions de mise en œuvre
fft
descentes et
autres conduits.

1.4.7. Coffrage en Joint de Mise en œuvre de coffrage en polystyrène


polystyrène dilatation d’épaisseur 2cm y compris découpe et toutes m2
sujétions.
1.4.8. Forme de Support Mise en œuvre de forme de pente avant pose du
pente étanchéité - complexe d’étanchéité constitué de béton de
m3
Toiture terrasse. gravillon à épaisseur variable de façon à donner
une pente minimum de 2% et toutes sujétions.

1.5. MAÇONNERIE ET MODENATURE


1.5.1. Maçonnerie Tous les murs Maçonnerie de brique artisanale d’épaisseur
de brique de cotés 0,23 m 0,22m, hourdée au mortier de ciment dosé à
m2
0,22m d’épaisseur sur 300kg y compris toutes sujétions.
les plans
1.5.2. Maçonnerie Tous les murs Maçonnerie de brique artisanale d’épaisseur
de brique de cotés 0,13 m 0,11m, hourdée au mortier de ciment dosé à
0,11m d’épaisseur sur 300kg y compris toutes sujétions. m2
les plans(cloisons
intérieurs)

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 104


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.5.3. Lobe en buse Façade côté Cage Réalisation d’élément décoratif à incorporer dans
CC d’escalier la maçonnerie de brique comprenant :
- Coffrage en buse de ciment comprimé DN
250mm découpé et bourré de béton dosé à 300kg u
- Finition en enduit lisse y compris toutes
sujétions.

1.5.4. Surépaisseur Sur mur d’allège Réalisation de surépaisseur de maçonnerie de


de (côté extérieur) : brique artisanale filante et appareillée par «
maçonnerie R+1 et R+2 amorce » sur le mur en allège, hourdée au mortier m2
de ciment dosé à 300kg y compris toutes
sujétions.
1.5.5. Maçonnerie Suivant plan Maçonnerie de pierre à appareillage sèche
de pierre d’épaisseur hors tous 0,20m, partie caché hourdée
m2
sèche au mortier de ciment dosé à 300kg y compris
toutes sujétions.

1.6. ETANCHEITE
1.6.1. Écran de Arase étanche Fourniture et pose de bande de coupure capillaire
coupure (entre fondation en chape de bitume armé de chez Siplast ou
m2
capillaire et maçonnerie en similaire, y compris toutes sujétions.
élévation)
1.6.2. Etanchéité Sol des toilettes, Application d’imperméabilisation de chez
liquide sous kitchenette, WC, SOPREMA ou similaire, de couleur grise, à une
carrelage Douche. (Sol) épaisseur de 2-2,5 mm exécuté en deux couches y
compris gâchage avec un malaxeur électrique lent m2
et sur une surface saine et plate.

1.6.3. Équerre Relevé des Equerre d'étanchéité en Thixetanche ou


Etanchéité toilettes, Revetanche 3000 ou similaire, sur les 4 côtés en
ml
kitchenette, WC, plinthe 0,10m en horizontal et en vertical, contre
douche. murs et cloisons en entoilage 20/10 mm.
1.6.4. Etanchéité Sanitaires – (mur Tous supports (maçonnerie et/ou placo) recevant
murale – h=1,20m) de la faïence seront étanchées avec un produit
m2
type Thixetanche 2000 non sablé sur une hauteur
de 2,00m par rapport au sol.
1.6.5. Isolant Entre dalle Fourniture et pose d’isolant thermique en
thermique toiture et polystyrène expansé (densité 20kg/m3) de chez
m2
complexe Knauf ou Lafarge ou équivalent y compris le pare
d’étanchéité. vapeur type feutre bitumé.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 105


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.6.6. Etanchéité Terrasse En partie courante :


sur terrasse inaccessible Complexe bicouche élastomère auto protégé
inaccessible suivant plan de se posant en adhérence ;
toiture Relevés :
Relevés en chape auto protégés, identiques à la m2
partie courante soudée ou collée sur le bitume
élastomère de la première couche.

1.6.7. Chemin Terrasse Réalisation de chemin technique sur terrasse


technique inaccessible inaccessible comprenant une couche
suivant plan de d’élastomère auto protégé. m2
toiture

1.6.8. Amorce de Départ EP Raccordement du revêtement d'étanchéité aux


descente en (toiture terrasse) conduits d'évacuation par l'intermédiaire
plomb DN d'entrées d'eaux qui sont en plomb de 2,5 mm u
100 d'épaisseur en fourniture et pose, y compris
toutes sujétions.
1.6.9. Couvre Acrotère (toiture Couvertine en tôle plane prélaquée d’épaisseur
acrotère terrasse) 0,50mm, pliée avec pente vers l’intérieur à bord
arrondi,
Y compris quincaillerie et accessoires de ml
fixation, traitement des points particuliers
(Angles, raccords …)

1.6.10. Descente Evacuation E.P Tuyaux de descente en tuyaux PVC assemblés


d’eau pluviale de la toiture par colle spéciale, posés en élévation par colliers,
DN 100 à contrepartie boulonnées, en fourniture et u
pose, y compris accessoires de raccordements et
toutes sujétions de mise en œuvre.
1.6.11. Ouvrages Joints de Mise en œuvre de traitement de joint de
particuliers dilatation au dilatation réalisé conformément à l’avis
fft
niveau des technique Soprajoint de Soprema ou similaire, y
costières. compris toutes sujétions de mise en œuvre.
1.6.12. Pontage en Reprise des joints Pontage en chape y compris travaux
chape de dilatation au préparatoires. ml
sol
1.6.13. Calfeutremen Reprise des joints Calfeutrement des joints par du mastic
t de joint de dilatation polyuréthane à élasticité permanente et
présentant une bonne adhérence sur la plupart ml
des matériaux traditionnels y compris travaux
préparatoires.
1.6.14. Couvre joint Joints de Fourniture et pose de couvre-joints, y compris
dilatation toutes sujétions. ml

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 106


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.6.15. Etanchéité Jardinière Complexe d’étanchéité pour bac à plante à partir


jardinière (Intérieure : tout du support intérieur, y compris toutes sujétions.
autour du bac –
Extérieur :
m2
protection du
mur côté
bâtiment
uniquement)
1.6.16. Trop plein Toiture Trop plein réalisé en PVC 80mm soigneusement
façonné suivant dimension dans le plan y
fft
compris tous travaux préparatoires, étanchéité
et raccordement au support.

1.7. ENDUITS ET CHAPES


1.7.1. Enduit Parois Enduit au mortier dosé à 350kg de ciment,
ordinaire apparentes dressé sur repères et finement taloché, exécuté
dosé à 350kg suivant prévision en 2 couches 0,015m à 0,025m d’épaisseur,
plan compris toutes sujétions de mise en œuvre.
(intérieur/extérie
ur), sous faces m2
apparentes
(débords, garage,
paillasse escalier,
escalier 01-02,
etc.)
1.7.2. Enduit tracé Ravalement Exécution avec soin d’enduit tracé au mortier
dosé à 350kg façade extérieur dosé à 350kg de ciment, de 0,025m d’épaisseur
en moyenne et de 0,015 sur les parties creux, m2
compris toutes sujétions de mise en œuvre.
1.7.3. Chape de Support Chape de support carrelage au mortier de ciment
support dosé carrelage de dosé à 400kg, parfaitement dressée sur
à 400kg de toutes les repères, de 0,03 m d’épaisseur, y compris toutes m2
CPA surfaces à revêtir sujétions de mise en œuvre.

1.8. ASSAINISSEMENT

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 107


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.8.1. Canalisation Canalisations Canalisation en ciment comprimé, non armé,


en buse de d’évacuation EU, vibré à emboîtement demi- épaisseur, de
ciment EV, en aval du différents diamètres, posée en tranchée sur lit
comprimé premier regard de sable de 0,10 m d’épaisseur, y compris
(pour EU et ou fosse septique façonnage de berceau, dressement des pentes,
EV). jusqu’au regard calages, joints au mortier dosé à 350 kg de ml
avaloir ciment, toutes sujétions de coupe et
(Suivant projet) raccordement aux regards.

1.8.2. Canalisation Canalisations Canalisation en ciment comprimé, non armé,


en buse de d’évacuation Eau vibré à emboîtement demi- épaisseur, de
ciment Pluvial, en aval différents diamètres, posée en tranchée sur lit
comprimé du premier de sable de 0,10 m d’épaisseur, y compris
(pour EP). regard jusqu’au façonnage de berceau, dressement des pentes, ml
regard collecteur. calages, joints au mortier dosé à 350 kg de
ciment, toutes sujétions de coupe et
raccordement aux regards.

1.8.3. Regard de Les regards Regard de visite en béton armé d'épaisseur


visite en d’assainissement 0,10m, dosé à 350 kg de ciment, reposant sur un
béton armé conformément radier en béton dosé à 250 kg de ciment de 0,08
aux prévisions d'épaisseur, dalle de couverture en B.A de 0,05
des plans m d’épaisseur avec anneau de levage de 0,06 m
de diamètre scellé au coulage. u
Les enduits des regards du réseau seront
hydrofugés, leurs fonds seront ancrés de façon à
éviter la stagnation des eaux.

1.8.4. Bac à graisse Traitement des Mise en œuvre de bac à graisse en béton armé, y
u
EM compris toutes sujétions.
1.8.5. Puisard Réalisation de puisard absorbant suivant principe
absorbant et norme en vigueur, y compris toutes sujétions. u

1.8.6. Fosses Traitement des Fosse septique pour 50 personnes de chez «


septiques EV Makiplast » ou similaire, en fourniture et pose, y u
type F11 compris toutes sujétions.
1.8.7. Fosses Traitement des Fosse septique pour 6 personnes de chez «
septiques EV Makiplast » ou similaire, en fourniture et pose, y u
type F2 compris toutes sujétions.

1.9. CLOISONS SECHES ET FAUX PLAFOND

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 108


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.9.1. Joue et Joues de placo, Système de type Placostil ou similaire.


retombée en retombée,
m2
plaque doublage, etc.
(standard)
1.9.2. Encoffrement Gaine technique, Système de type Placostil ou similaire avec
en plaque encoffrement affaiblissement acoustique de 45 dB, joints
avec isolant des descentes EP traités suivant la technique et les produits du m2
acoustique fabriquant en vigueur.
(hydrofuge)
1.9.3. Faux plafond Suivant plan Dalle type ARMSTRONG ou similaire y compris
en fibre plafonnage toutes sujétions de calepinage, de découpe,
minérale entailles, encastrement de luminaires, aération,
60x60 échafaudage et ossature primaire si nécessaire, m2
et tous détails.
Couleur au choix de l’architecte dans la gamme
du fabriquant.
1.9.4. Faux plafond suivant plans Fourniture et pose d’un plafond suspendu de
en placo architecte : tous type PLACOSTIL de chez Placoplâtre ou similaire.
m2
standard les locaux secs
(RDC et ÉTAGE).
1.9.5. Faux plafond suivant plans cf. : 1.9.4 mais avec des panneaux Placo
en placo architecte : Hydrofuge. m2
hydrofuge locaux humides
1.9.6. Faux plafond suivant plan Dalle type Composite revêtu de feuille
en panneau plafonnage d’aluminium (en provenance de chine) à
composite (extérieur) ossature invisible, isolation acoustique : 32dB, y
m2
compris toutes sujétions de calepinage, de
découpe, entailles, encastrement de luminaires,
échafaudage et tous détails.
1.9.7. Cloison 72/48 Suivant plans de Cloisons seront du type Placostil ou similaire
mm repérage des d'épaisseur totale de 72 mm, nombre de plaques
Hydrofuge cloisons de parements de 2X13 mm Hydrofuge, largeur
m2
avec isolant d'ossature de 48 mm d'écartement suivant
hauteur, isolation acoustique en laine de verre
avec Kraft 6cm.
1.9.8. Cloison 72/48 Suivant plans de cf. : 1.9.7 : CF/PF : 1h
mm repérage des
m2
Hydrofuge CF cloisons
1h
1.9.9. Cloison sur Suivant plans de cf. : 1.9.7 : isolation acoustique, CF/PF : sans
ossature repérage des objet ;
métallique cloisons m2
d72/48 mm
hydrofuge
1.9.10. Cloison sur Suivant plans de cf. : 1.9.7 : isolation acoustique, CF/PF : sans
ossature repérage des objet ;
métallique cloisons m2
d72/48 mm
STD

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 109


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.9.11. Cloison sur Suivant plans de cf. : 1.9.7 : CF/PF : sans objet ;
ossature repérage des
métallique cloisons
m2
d72/48 mm
STD avec
isolant
1.9.12. Cloison sur Suivant plans de cf. : 1.9.7 : isolation acoustique : sans objet,
ossature repérage des CF/PF : 1h ;
métallique cloisons m2
d72/48 mm
STD CF 1h

1.10. REVETEMENTS SOLS ET MURS


1.10.1. Grès cérame Escalier du RDC Carreau grès cérame 30X30cm d'épaisseur 8
30x30 au R+3 (suivant mm pour escalier avec Nez de marche,
escalier plan) – Marche antidérapant, posé à mortier colle prêt à
et contremarche l’emploi, y compris garnissage des joints par des m2
mortiers à joints, nettoyage à la sciure,
enlèvement de gravois, et toutes sujétions de
pose.
1.10.2. Grès cérame Sol RDC et Carreau grès cérame 30X30cm d'épaisseur 8mm,
30x30 ÉTAGES (Tous les posé à mortier colle prêt à l’emploi, y compris
locaux sauf les garnissage des joints par des mortiers à joints, m2
locaux humides) - nettoyage à la sciure, enlèvement de gravois, et
suivant plan toutes sujétions de pose.
1.10.3. Grès cérame Locaux humides : Carreau grès cérame 20x20cm d'épaisseur 8mm
20x20 cm Ménages, de premier choix, posé à mortier colle prêt à
Toilettes ; l’emploi, y compris garnissage des joints par des
m2
Kitchenettes mortiers à joints, nettoyage à la sciure,
enlèvement de gravois, et toutes sujétions de
pose.
1.10.4. Faïence Pourtour des Revêtement en carreaux de faïence de forme
20x20 cm Toilettes, WC sur rectangulaire de 20x20cm de provenance
une hauteur de Européenne ou similaire posé au mortier colle
1,75m ; prêt à l’emploi, y compris garnissage de joints
Local ménage par des mortiers à joints teinté (prêt à l’emploi),
h=1.50m; nettoyage parfait à la sciure et enlèvement de
Kitchenette gravois.
m2
h=1.50m;
Paillasses :
dessus,
dosserets, etc.;
Lavabo des
locaux :
Pharmacie

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 110


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.10.5. Plinthe en Pourtour des La plinthe en carreaux de grès cérame assortie


grès cérame surfaces revêtues de 0,15m de hauteur, y compris tous travaux
assorti 30 en grès cérame préparatoires et toutes sujétions de mise en
ml
30x30 ; plinthe œuvre.
crémaillère
Escalier
1.10.6. Profil de seuil Suivant plan Cornière d'arrêt de carrelage en laiton de
ou arrêt de marque SCHULTER - Gerflor ou équivalent, pour
fft
revêtement délimitation (seuil) et raccordement de deux
de sol revêtements de sols de différentes natures.
1.10.7. Grille PVC Ventilation basse Fourniture et pose de grille PVC de 20X20 cm
15x15 et haute dans les type Nicoll munie de grille anti-moustique, (int.
u
Toilettes (Suivant et ext.) y compris toutes sujétions.
indications plans)
1.10.8. Profil d’angle Revêtement Fourniture et pose de profil d’angle en PVC pour
mural, paillasse,
finition des revêtements carreaux y compris
fft
jambage paillasse
fixation toutes sujétions. Provenance
(Angle saillant)
Européenne.
1.10.9. Joints de Hall Les surfaces des revêtements de sols seront
fractionneme fractionnées tous les 40m2 au maximum. Dans
fft
nt les circulations, le fractionnement sera réalisé
par tranches de l'ordre de 8 ml de longueur.
1.10.10. Plancher Local Fourniture et mise en œuvre d'un plancher
technique Informatique technique composé de :
- panneaux 600 x 600 mm à haute densité en
résine thermoformée, protection contre la
putréfaction et le feu ;
- traitement antistatique et résistance électrique m2
comprise entre 106 et 1010 Ohms ;
- chants des panneaux en PVC rigide ;
- sous face des panneaux en PVC laminé face
visible en linoléum au choix de l'architecte dans
la gamme du fabricant.
1.10.11. Pave Entrée principale Fourniture et pose pavé autobloquant de type
autobloquant lisse et non glissant posé sur lit de sable
d’épaisseur moyenne 0,08m y compris contour m2
(bordurette en béton), découpe et toutes
sujétions.

1.11. MÉTALLERIE
1.11.1. Main Main-courante Fourniture et pose de main courante en bois dur
courante escalier- (Suivant à peindre, de diamètres 60mm, fixé sur écuyers
indications plans) en TPN travaillée.
Finition bois : lasure ml
Finition partie métal : Glycéro

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 111


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.11.2. Garde corps Escalier RDC au - Potelets et raidisseurs : 2 fer plat 50x5 (ou T)
métallique R+3 - Main courante : bois dur travaillé Ø 60 mm (à
(gc-01) peindre)
- Finition main courante : Lasure
- Lisse sup et inf : 2Tube Ø 30
- Barreaudage sous lisse : Rond lisse Ø 12 (3 ml
filants horizontaux)
- Platine de fixation : TPN en nez de dalle,
- Fixation potelet : 4 points avec cache de finition
- Hauteur : 100cm
- Entraxe potelet : entre 100 et 130cm
1.11.3. Garde corps Palier extérieur - Potelets et raidisseurs : Tube galva Ø 50
métallique - Main courante : Tube galva Ø 50
(gc-02) - Finition : Peinture glycéro 3 couches
- Lisse intermédiaire : Tube galva Ø 50
- Platine de fixation : TPN sur dalle,
ml
- Fixation potelet : 2 points avec cache de finition
- Hauteur : 100cm
- Entraxe potelet : entre 100 et 130cm

1.11.4. Brise soleil Brise soleil filante Brise soleil filante à encadrement de TPN 3mm, 3
mixte type 01 dessus fenêtre couches de glycéro sur antirouille après
(R+1 et R+2) préparation de support (masticage, etc.) pour
finition partie métallique. Dimension nominale:
ml
- Longueur : suivant calepinage sur plan
- Hauteur rive : 14cm
- Profondeur : 80cm

1.11.5. Brise soleil Brise soleil côté Brise soleil à encadrement de TPN 3mm pliée, 3
mixte type 02 verrière couches de glycéro sur antirouille après
préparation de support (masticage, etc.) pour
finition partie métallique. Dimension nominale:
u
- Longueur : 5,52m
- Hauteur rive : 21cm
- Profondeur : 1,37m

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 112


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.11.6. Auvent Entrée « Aviation Fourniture et mise en œuvre d’ossature


métallique générale » métallique, structure et charpente de
sur entrée dimensions :
- Longueur : 9,40m
- Profondeur : 3,75m
- Hauteur sous bandeau : 3,50m
Fourniture et pose de couverture constitué de :
- Bandeau en TPN pliée h= 37,5cm. u
- Chéneau en TPG 50/100
- Descente en PVC DN100,
- Faux plafond en panneau composite revêtu de
feuille d’alu ; support invisible.
- Couverture en Tôle ondulée prélaqué 53/100è.
Finition : soignée (PEINTURE GLYCÉRO)

1.11.7. Aileron Auvent sur Conception d’aileron en structure métallique


métallique toiture terrasse légère en surtoiture et comprenant :
sur toiture - Jambettes en tube rectangulaire 100*50*4 fixé
2 points chacune mécaniquement via platine en
TPN 3mm.
- Arbalétrier de même nature que les jambettes.
- Structure secondaire : panne en tube
rectangulaire 100*60*4 (03 files)
- Couverture : Tôle ondulée galvanisée ép. :
30/100è (suivant détail) par tige filetée+ cale
tôle, etc.
ml
- Encoffrement en sous face et rive : Tôle pliée
TPN 10/10è soigneusement pliée et fixée.
Assemblage par soudure
- Traitement : mastic polyester (60-80µ) - avec
antirouille – finition glycéro (au choix de
l’Architecte)
- Inclinaison : suivant plan
- Espacement jambette : tous les 3,00m
- Platine de fixation : TPN 4mm
- Point de fixation : 4 points / platines
Longueur approximative: 107,00 m
1.11.8. Porte TGBT – Entrée Fourniture et pose de porte métallique ouvrant 1
métallique secondaire – vantail de DIM ht : 1,00x2,20 m
ouvrant 1 Edicule
vantail avec u
grille de
1.00x2.10 m
(EMM-01)
1.11.9. Grille de Ventilation sortie Grille fixe métallique composée tube carrée
ventilation de air viciée 40x40x2.5mm en cadrage, remplissage en tôle
u
1.50x0.60 m (Edicule). pliée TPN 12/10è en lame persiennée.
(EMM -02)

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 113


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.12. MENUISERIE BOIS


1.12.1 Bloc porte: Hall Fourniture et pose de bloc porte 2 vantaux à
1.80x2.10 ht d’embarquement âme alvéolaire de commerce avec oculus. (À u
(suivant plan) peindre)
1.12.2 Bloc porte: Foyer (suivant Fourniture et pose de bloc porte 2 vantaux à
1.40x2.10 ht plan) âme alvéolaire de commerce avec oculus. (À u
peindre)
1.12.3 Bloc porte: Bureaux, Fourniture et pose de bloc porte 1 vantail à âme
1.00x2.10 ht Toilettes alvéolaire de commerce. (À peindre)
(accessibles aux
Handicapées);
u
Ménage;
Bibliothèque
Local Sécurité
(suivant plan)
1.12.4 Bloc porte: suivant plan Fourniture et pose de bloc porte 1 vantail coupe
1.00x2.10 ht feu 1 heure de commerce. (À peindre)
u
CF 1H

1.12.5 Bloc porte: Toilette (suivant Fourniture et pose de bloc porte 1 vantail à âme
0.90x2.10 ht plan) alvéolaire de commerce. (À peindre), serrure à u
condamnation pour les WC.
1.12.6 Bloc porte Salle de Réunion Fourniture et pose de bloc porte gamme
acoustique: (suivant plan) acoustique 2 vantaux inégaux. (À peindre)
u
1.38x2.10 ht

1.12.7 Bloc porte DG (suivant Fourniture et pose de bloc porte gamme


acoustique: plan) acoustique 1 vantail. (À peindre)
u
1.20x2.10 ht

1.12.8 Châssis vitré suivant plan Fourniture et pose de châssis vitrés fixe de
fixe Dim: dimension hors tout 1.00x2.00m à vitrage simple
u
1,00x2,00m de 6mm d'épaisseur (fumé) avec calfeutrement
au joint mastic polyuréthane.
1.12.9 Placard Placard Ensemble façade en panneau mélaminé pour
technique de technique sur placard de technique, comprenant :
2.50 x 2.70m Hall RDC - R+1 - - Portes d’épaisseur 22mm à 4 vantaux ouvrants
R+2 y compris bâtis, quincailleries
- Impostes fixes à 4 divisions en partie supérieur u
- Socle plinthe identique aux portes de 10 cm de
hauteur
- Habillage meneau et couvre joint.
Y compris supports et toutes sujétions.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 114


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.12.10 Meuble Ensemble Fourniture et montage d’un ensemble meuble


kitchenette Kitchenette R+2 bas et plan de travail pour kitchenette
de 265x60 cm comprenant :
- Plan de travail en mélamine Hydrofuge
Epaisseur 30mm, compris montage, découpe,
réservation, etc. ; u
Dim plan : 265x60cm
- Placard sous paillasse en panneaux mélaminés
de 19mm d’épaisseur
En fourniture et pose y compris toutes
accessoires de fixations toutes sujétions.
1.12.11 Meuble Ensemble Fourniture et montage d’un ensemble meuble
kitchenette Kitchenette R+1 bas et plan de travail pour kitchenette
225x60 cm comprenant :
*Plan de travail en mélamine Hydrofuge
Epaisseur 30mm, compris montage, découpe,
réservation, etc. ; u
*Placard sous paillasse en panneaux mélaminés
de couleur au choix de l’Architecte de 19mm
d’épaisseur.
En fourniture et pose y compris toutes
accessoires de fixations toutes sujétions

1.13. PLOMBERIE SANITAIRE


1.13.1. Alimentation Distribution La fourniture et pose de vanne de
et d’eau froide sectionnements à ¼ de tour avant toute nouvelle
distribution installation.
Canalisations en tuyaux PP- R (polypropylène
Random) de différents diamètres (16 à 32 mm)
compris toutes accessoires de raccordements.
Ces canalisations seront amenées en dallage et fft
remontées encastrées dans les cloisons ou murs
jusqu’aux manchons situés au niveau du
raccordement avec les appareils.
Les canalisations encastrées seront posées
conformément aux règles de l’art et
comprendront les fourreaux, gaines, et etc.
1.13.2. Canalisation Canalisation Les évacuations prévues concernent tout ce qui
d’évacuation d’évacuation est évacuation des eaux (EU, EV, EM) y compris fft
fixations, raccordements au premier regard.
1.13.3. Ventilation Ventilation Fourniture et pose de ventilation primaire en
primaire canalisation EV. PVC de dimensions 100mm, y compris chapeaux, fft
collier t.l 1.00m et toutes sujétions de pose.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 115


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.13.4. WC a Toilettes RDC et Siège WC à l'anglaise comprenant :


l'anglaise ÉTAGES - une cuvette en céramique à chasse d'eau à
siphon caché ; de provenance Européenne.
- un abattant double en matière plastique u
- un réservoir de chasse d'eau dorsale en
céramique et muni de tous ses accessoires avec
robinet d'arrêt.

1.13.5. Urinoir Toilettes RDC et Urinoir en porcelaine émaillé comprenant :


ÉTAGES - une cuvette à siphon caché ; de provenance
Européenne. u
- robinetterie de grande section type Presto.
Toute visserie chromée.
1.13.6. Lavabo à Toilettes RDC et Fourniture et pose lavabo à colonne
colonne ÉTAGES comprenant lavabo 50x56cm avec tous les
u
accessoires de la série Sidney de la série LIFE ou
équivalent.
1.13.7. Évier inox Kitchenettes Evier double bac en inox comprenant :
double bac - Evier 120 x 60 avec égouttoir
- Mélangeur mono trou de PORCHER Réf :
712X20 ou similaire u
- Siphon en fonte émaillée aux deux faces avec
bonde en laiton à clapet y compris tous
accessoires et toutes sujétions
1.13.8. Distributeur A coté de chaque Fourniture et pose de distributeur de papier en
de papier WC inox grand modèle de provenance Européenne. u
hygiénique
1.13.9. Distributeur Toilettes RDC et Fourniture et pose de distributeurs de papier
de papier ÉTAGES essuie métallique de provenance Européenne. u
essuie-mains
1.13.10. Distributeur Toilettes RDC et Fourniture et pose de distributeur de savon
de savon ÉTAGES liquide mural de provenance Européenne. u
mural
1.13.11. Glace dessus Dans chaque Fourniture et pose de miroir, à bord biseauté
lavabo cellules sanitaires comprenant :
- Miroir à triple argenture, étamage électro
cuivré (argenture garantie 15 ans) u
- Face arrière émaillée au four
- Fixation à la colle multi support pouvant
supporter jusqu’à 100 kg/cm2
1.13.12. Point d’eau Bac à plantes, Fourniture, installation et pose de point d’eau
point d’arrosage pour arrosage constitué de conduite en PPR et
extérieur robinet d’arrosage Ф15mm. u
Compris tous travaux de terrassement,
canalisations et toutes sujétions.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 116


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.13.13. Séparation Sanitaire homme Fourniture et pose avec soin de kit écran urinoir
d’urinoir en panneau stratifié hydrofuge épaisseur 22mm,
finition, y compris fixation en inox, et toutes
sujétions. fft
- Dimensions : Hauteur des séparations :
1250mm
Profondeur des séparations : 350mm
1.13.14. Vidoir sur Local ménage Marque : LIFE Europe ou équivalent
pied Série : 2008 – J377 301
Dimensions : 53X46 CM, sortie horizontale
Matériau : porcelaine u
Equipement : 1 cuve, 1 siphon ; 1 grille porte
seau inox, 1 robinet simple à bec tube
orientable;

1.13.15. Accessoire Sanitaires Fourniture pose et adaptation d’accessoire pour


handicape handicapés. personne handicapée comprenant :
(Pour chaque - Barre d’appui latérale en acier prélaqué et
cellule) assorti au WC, fixation mécanique inoxydable
pouvant supporter une charge jusqu’à 250kg. fft
- Molette de nature identique à la barre d’appui
et à fixer avec soin sur porte d’entrée WC.
Et toutes sujétions de mise en œuvre.

1.14. PROTECTION INCENDIE


1.14.1. Extincteur à Protection Extincteur a pression auxiliaire (ANAF GROUPE
CO2 – 5kg incendie (suivant ou similaire)
plan) Agent extincteur : CO2 (5kg) u
En fourniture et pose, y compris toutes sujétions
1.14.2. Extincteur à Protection Extincteur a pression auxiliaire (ANAF GROUPE
eau - 6l incendie (suivant ou similaire)
plan) Agent extincteur Eau + inilam A + Forafac 1203 u
(6l + 0/-5%)
En fourniture et pose, y compris toutes sujétions
1.14.3. Extincteur à Protection Extincteur a pression auxiliaire (ANAF GROUPE
poudre – 6kg incendie (suivant ou similaire)
plan) Agent extincteur : poudre A base de sels
u
ammoniacaux magnésiens pour feux de classe A-
B et C.
En fourniture et pose, y compris toutes sujétions
1.14.4. Panneau Protection Panneau extincteur, en fourniture et pose, y
extincteur incendie (suivant compris toutes sujétions u
plan)

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 117


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.14.5. Panneau de Protection Ensemble de panneau de signalisation


signalisation incendie (suivant comprenant :
pour plan) - Balisage de sortie de secours
évacuation - Balisage de sortie Escalier
u
En fourniture et pose, y compris toutes sujétions.
Les panneaux seront réalisé sur support plexiglas
ou en vinyle et conformes aux codes du travail,
de format 200x200.
1.14.6. Panneau Protection Panneau de signalisation fixé à 1.80m du sol
consigne incendie (suivant pour tous les extincteurs portatifs, en fourniture
générale pour plan) et pose, y compris toutes sujétions. u
mesure de
prévention

1.15. PEINTURES
PEINTURE
INTÉRIEURE
1.15.1. Préparation Tous supports Les supports de maçonnerie, verticaux et
des supports horizontaux, seront préalablement égrenés et
lessivés.
Pour les ouvrages en plâtre (plafonds), Il sera
procédé à un brossage, dépoussiérage et
époussetage.
fft
Le support ne devra pas présenter de
pulvérulence superficielle ni gerçure ni trou ni
craquelure.
Pour les menuiseries bois, il sera procédé :
- à un ponçage.
- à un rebouchage des trous.
1.15.2. Enduit de - Murs et Enduit de peintre genre BEISSIER en deux
peintre ouvrages en couches, appliqué au couteau puis poncé à sec, y
béton non compris tous Travaux préparatoires et toutes
revêtus de tous sujétions.
les locaux m2
- Tous les faux
plafonds en
plaques de
plâtres
1.15.3. Peinture les surfaces des Peinture acrylique phase aqueuse pour intérieur,
acrylique murs enduits à de gamme SP14 de chez Aurlac, ou similaire,
pour intérieur l’intérieur du appliquée en deux couches croisées sur couche
(murale) bâtiment à d’impression (peinture acrylique), ponçage à sec, m2
l’exception de égrenage, rebouchage et toutes sujétions de
celles des locaux mise en œuvre.
humides

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 118


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.15.4. Peinture Toutes les Peinture acrylique phase aqueuse pour intérieur,
acrylique surfaces de faux de gamme SP14 de chez Aurlac, ou similaire,
pour intérieur plafond en appliquée en deux couches croisées sur couche
m2
(plafond) plaques de plâtre d’impression (peinture acrylique), ponçage à sec,
standard et sous égrenage, rebouchage et toutes sujétions de
face enduite. mise en œuvre.
1.15.5. Peinture à Peinture à l’huile satiné de gamme SP14 de chez
l’huile satinée Aurlac, ou similaire, en deux couches sur
m2
pour murs impression (peinture acrylique), y compris
travaux préparatoires et toutes sujétions.
1.15.6. Peinture à Peinture à l’huile satinée de gamme MYKA de
l’huile pour chez Aurlac ou similaire, en deux couches sur
plafonds impression (peinture acrylique), y compris m2
(local travaux préparatoires et toutes sujétions.
humide)
1.15.7. Peinture à Menuiseries Bois Peinture à l’huile satinée de gamme MYKA de
l’huile satinée intérieur chez Aurlac ou similaire, en deux couches sur
m2
pour bois impression (peinture acrylique), y compris
travaux préparatoires et toutes sujétions.
1.15.8. Peinture Tous les Peinture glycérophtalique, de gamme MYKAPLUS
glycérophtali ouvrages de chez Aurlac ou similaire sur antirouille, y
m2
que métalliques compris travaux préparatoires et toutes
sujétions.
PEINTURE
EXTERIEURE
1.15.9. Préparation Tous supports - Brossage, ponçage et lavage à haute pression
des supports extérieurs de type KARCHER du support suivi d’un rinçage
extérieurs soigné abondant.
- Brossage à la brosse métallique, ou piquage et fft
meulage des points de rouille pour les
menuiseries métalliques. Traitement des points
de rouille avec un produit dérouillant adéquat.
1.15.10. Peinture pour Surfaces des Peinture pour extérieur de la gamme Aquapeint
extérieur murs enduits à super de chez Aurlac ou similaire, mise en œuvre
l’extérieur, y soigné comprenant :
m2
compris sous - 1 couche de Sous couche extérieur
faces, … - 2 couches de finition Aquapeint super (couleur
vive)
1.15.11. Peinture Tous les Peinture glycérophtalique, de gamme MYKAPLUS
glycérophtali ouvrages de chez Aurlac ou similaire sur antirouille, y
m2
que métalliques compris travaux préparatoires et toutes
sujétions

1.16. AGENCEMENT

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 119


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Réf. Désignation Concerne Description Unité

1.16.1. Ensemble Aviation générale Réalisation d’un comptoir pour Pharmacie


comptoir (voir plan de composé de :
enregistreme détail) - TABLETTE CLIENT : DIM HT – 394X60CM u
nt - PLAN DE TRAVAIL:
- PANNEAU D’HABILLAGE : DIM HT – 394X120CM
1.16.2. Ensemble Ensemble comprenant :
comptoir - Comptoir d’accueil : DIM : 95+310+150 CM
d’accueil - Estrade: u
- Plinthe: (pourtour intérieur)

1.16.3. Cloison Séminaire - Cloison mobile composée de modules


mobile indépendant et télescopiques assemblés entre
eux et glissant sur des chariots de roulements u
guidés par un rail au plafond.
Gamme : MOVINORD ou similaire.

1.17. SIGNALÉTIQUES EXTÉRIEURES


1.17.1 Signalétique - Extérieur sur Fourniture et pose d’enseigne en lettres boîtiers
extérieur Toiture, séparée constitué de :
- Sur maçonnerie - Face et chants en feuille d’aluminium 20/10é
de moellon, - Coloris auto réfléchissante « Vert Adema »
- En nez de dalle Compris ossature et support métallique et
fft
auvent toutes sujétions de pose.
1 – « ADEMA » - Hauteur caractère : 70cm
2 – « AVIATION GENERALE » - Hauteur caractère
: 25 cm
3 – « CONFERENCE » - Hauteur caractère : 25 cm

1.18. AMENAGEMENTS DES PLACARDS DE RANGEMENT fft

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 120


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Chapitre 2 : SOUS-DETAIL DES PRIX

Le sous-détail des prix est la première étape pour le calcul du devis estimatif. Le prix est
établi pour une unité d’ouvrage à partir des temps d’exécution réels. Les contenus faisant parts des
le sous-détail des prix sont :

La main d’œuvre ;
Les matériaux ;
Les matériels.

La somme de chaque part nous donne le déboursé sec. Le prix de vente hors taxe est calculé en
multipliant le déboursé sec par un coefficient de majoration de déboursé K.

Voici quelques exemples de sous-détails des prix :

Prix N° 1.3.2
Désignation: Béton armé dosé à 200kg/m3
Rendement: 5 m3/j

Composante des Prix Coûts directs Dépenses directs TOTAL


DESIGNATIONS U Qté U Qté PU [Ar] MTRL MO MTRO
Matériels
Lot outillage lot 2 h 8 320,00 5 120,00
Brouette U 2 h 8 320,00 5 120,00
Bétonnière U 1 h 4 15 000,00 60 000,00
Pervibrateur U 1 h 2 10 000,00 20 000,00
90 240,00
Mains d'œuvre
CC H 1 h 8 1 250,00 10 000,00
CE H 1 h 8 875,00 7 000,00
Maçon H 5 h 8 875,00 35 000,00
Manœuvre H 10 h 8 435,00 34 800,00
86 800,00
Matériaux
Ciment T 0,2 T 1 600 000,00 600 000,00
Sable m3 0,4 m3 2 13 000,00 26 000,00
Gravillons m3 0,8 m3 4 52 000,00 208 000,00
834 000,00
Total déboursé D = 1 011 040,00
K= 1,4
Prix de vente P.V = 283 091,20

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 121


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Prix N° 1.3.3
Désignation: Béton armé dosé à 350kg/m3
Rendement: 5 m3/jour

Composante des Prix Coûts directs Dépenses directs TOTAL


DESIGNATIONS U Qté U Qté PU [Ar] MTRL MO MTRO
Matériels
Lot outillage lot 2 h 8 320,00 5 120,00
Brouette U 2 h 8 320,00 5 120,00
Bétonnière U 1 h 4 15 000,00 60 000,00
Pervibrateur U 1 h 2 10 000,00 20 000,00
90 240,00
Mains d'œuvre
CC H 1 h 8 1 250,00 10 000,00
CE H 1 h 8 875,00 7 000,00
Maçon H 5 h 8 875,00 35 000,00
Manœuvre H 10 h 8 435,00 34 800,00
86 800,00
Matériaux
Ciment T 0,35 T 1,75 600 000,00 1 050 000,00
Sable m3 0,4 m3 2 14 000,00 28 000,00
Gravillons m3 0,8 m3 4 52 000,00 208 000,00
1 286 000,00
Total déboursé D = 1 463 040,00
K= 1,4
Prix de vente P.V = 409 651,20

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 122


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Prix N° 1.7.1
Désignation: Enduit dosé à 350 kg/m3
Rendement: 48 m2/j

Composante des Prix Coûts directs Dépenses directs TOTAL


DESIGNATIONS U Qté U Qté PU [Ar] MTRL MO MTRO
Matériels
Lot outillage lot 2 h 8 320,00 5120,00
Brouette U 2 h 8 320,00 5120,00
10 240,00
Mains d'œuvre
CC H 1 h 8 1 250,00 10 000,00
CE H 1 h 8 875,00 7 000,00
Maçon H 5 h 8 875,00 35 000,00
Manœuvre H 10 h 8 435,00 34 800,00
86 800,00
Matériaux
Ciment kg 7 kg 336 600,00 201 600,00
Sable m3 0,02 m3 0,96 15 500,00 14 880,00
216 480,00
Total déboursé D = 313 520,00
K= 1,4
Prix de vente P.V = 9 144,34

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 123


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Prix N° 1.4.2
Désignation: Armatures en acier rond
Rendement: 120 kg/j

Composante des Prix Coûts directs Dépenses directs TOTAL


DESIGNATIONS U Qté U Qté PU [Ar] MTRL MO MTRO
Matériels
Lot outillage lot 2 h 8 320,00 5 120,00
5 120,00
Mains d'œuvre
CE H 1 h 8 875,00 7 000,00
Ferrailleurs H 5 h 8 875,00 35 000,00
Manœuvre H 10 h 8 435,00 34 800,00
41 800,00
Matériaux
Acier rond tore Kg 1 Kg 120 3 500,00 420 000,00
Fil recuit Kg 0,05 Kg 6 3 000,00 18 000,00
438 000,00
Total déboursé D = 484 920,00
K= 1,4
Prix de vente P.V = 5 657,40

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 124


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Chapitre 3 : DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF

C’est un document remis au maître de l’ouvrage faisant office de facturation des Travaux. Il
indique la nature, la quantité et le coût des Travaux à effectuer.

Prix unitaire Montant


Ref. Désignation Unité Qté
(Ariary) (Ariary)
1.1. INSTALLATION DE CHANTIER
INSTALLATION DE CHANTIER fft 1,00 10 000 000,00 10 000 000,00
1.2. TERRASSEMENT
1.2.1. Décapage des terres végétales et profilage m2 895,00 2 300,00 2 058 500,00
1.2.2. Fouille en rigole ou en tranchée m3 310,00 3 800,00 1 178 000,00
1.2.3. Fouille en excavation m3 35,00 4 000,00 140 000,00
1.2.4. Remblai m3 235,00 12 400,00 2 914 000,00
1.2.5. Évacuation des terres excédentaires fft 1,00 100 000,00 100 000,00
TOTAL TERRASSEMENT 6390500,00
1.3. OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE
1.3.1. Traitement anti termite m2 360,00 14 270,20 5 137 272,00
1.3.2. Béton ordinaire dosé à 200 kg m3 8,20 283 091,20 2 321 347,84
1.3.3. Béton dosé à 350 kg m3 67,10 409 651,20 27 487 595,52
1.3.4. Armature en aciers ronds kg 4 840,00 5 657,40 27 381 816,00
1.3.5. Coffrage en bois m2 510,00 19 700,00 10 047 000,00
1.3.6. Béton banché dosé à 300 kg m3 6,80 367 651,20 2 500 028,16
1.3.7. Herissonnage m3 110,00 43 120,00 4 743 200,00
1.3.8. Film polyane m2 550,00 64 320,00 35 376 000,00
1.3.9. Béton de forme dosé à 250 kg m2 520,00 325 091,20 169 047 424,00
1.3.10. Fourreau fft 1,00 42 500,00 42 500,00
1.3.11. Coffrage en polystyrène m2 12,00 46 700,00 560 400,00
1.3.12. Rampe handicapée m2 30,75 550 890,50 16 939 882,88
1.3.13. Traversée de bâtiment fft 1,00 500 000,00 500 000,00
TOTAL OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE 302 084 466,40
1.4. OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE
1.4.1. Béton dosé à 350 kg m3 168,00 409 651,20 68 821 401,60
1.4.2. Armature en acier rond kg 12 800,00 5 657,40 72 414 720,00
1.4.3. Coffrage en bois m2 1 670,00 21 630,12 36 122 300,40
1.4.4. Plancher hourdis 20+5 m2 882,50 100 670,00 88 841 275,00
1.4.5. Plancher hourdis 15+5 m2 567,00 98 970,30 56 116 160,10
1.4.6. Fourreau fft 1,00 42 500,00 42 500,00
1.4.7. Coffrage en polystyrène m2 62,00 46 700,00 2 895 400,00
1.4.8. Forme de pente m3 34,00 409 651,20 13 928 140,80
TOTAL OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE 339 181 897,90
1.5. MAÇONNERIE ET MODENATURE
1.5.1. Maçonnerie de brique de 0.22m m2 12,50 20 800,00 260 000,00
1.5.2. Maçonnerie de brique de 0.11m m2 1 080,00 10 746,00 11 605 680,00
1.5.3. Lobe en buse CC u 24,00 80 000,00 1 920 000,00
1.5.4. Surépaisseur de maçonnerie m2 508,00 20800,00 10 566 400,00

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 125


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Prix unitaire Montant


Ref. Désignation Unité Qté
(Ariary) (Ariary)
1.5.5. Maçonnerie de pierre sèche m2 129,00 136 480,00 17 605 920,00
TOTAL MAÇONNERIE ET MODENATURE 41 958 000,00
1.6. ETANCHEITE
1.6.1. Écran de coupure capillaire m2 29,50 11 300,00 333 350,00
1.6.2. Etanchéité liquide sous carrelage m2 91,80 13 200,00 1 211 760,00
1.6.3. Équerre Etanchéité ml 145,00 12 200,00 1 769 000,00
1.6.4. Etanchéité murale m2 175,00 16 040,00 2 807 000,00
1.6.5. Isolant thermique m2 605,00 20 400,00 12 342 000,00
1.6.6. Etanchéité sur terrasse inaccessible m2 672,75 26 800,00 1 8029 700,00
1.6.7. Chemin technique m2 8,50 33 500,00 284 750,00
1.6.8. Amorce de descente en plomb DN 100 u 13,00 48 000,00 624 000,00
1.6.9. Couvre acrotère ml 142,50 14 250,00 2 030 625,00
1.6.10. Descente d’eau pluviale DN 100 u 13,00 45 000,00 585 000,00
1.6.11. Ouvrages particuliers fft 1,00 200 000,00 200 000,00
1.6.12. Pontage en chape ml 74,00 9 559,29 707 387,71
1.6.13. Calfeutrement de joint ml 154,00 7 879,01 1 213 368,05
1.6.14. Couvre joint ml 228,00 10 150,00 2 314 200,00
1.6.15. Etanchéité jardinière m2 48,20 15 075,00 726 615,00
1.6.16. Trop plein fft 1,00 22 000,00 22 000,00
TOTAL ETANCHEITE 45 200 755,76
1.7. ENDUITS ET CHAPES
1.7.1. Enduit ordinaire dosé à 350kg m2 2 840,00 9 144,34 25 969 925,60
1.7.2. Enduit tracé dosé à 350kg m2 507,00 9 144,34 4 636 180,38
1.7.3. Chape de support dosé à 400kg m2 1 465,00 9 559,29 14 004 364,73
TOTAL ENDUITS ET CHAPES 44 610 470,71
1.8. ASSAINISSEMENT
1.8.1. Canalisation en buse (pour EU et EV) ml 70,00 247 060,50 17 294 235,00
1.8.2. Canalisation en buse (pour EP) ml 67,50 210 480,00 14 207 400,00
1.8.3. Regard de visite en béton armé u 21,00 150 000,00 3 150 000,00
1.8.4. Bac à graisse u 1,00 1 670 830,00 1 670 830,00
1.8.5. Puisard absorbant u 1,00 2 556 550,00 2 556 550,00
1.8.6. Fosses septiques type F11 u 1,00 8 560 000,00 8 560 000,00
1.8.7. Fosses septiques type F2 u 1,00 2 185 900,00 2 185 900,00
TOTAL ASSAINISSEMENT 49 624 915,00
1.9. CLOISON SÈCHE ET FAUX PLAFOND
1.9.1. Joue et retombée en plaque (standard) m2 62,00 130 200,00 8 072 400,00
1.9.2. Encoffrement (hydrofuge) m2 37,00 456 000,00 16 872 000,00
1.9.3. Faux plafond en fibre minérale 60x60 m2 548,50 37 900,00 20 788 150,00
1.9.4. Faux plafond en placo standard m2 756,00 35 000,00 26 460 000,00
1.9.5. Faux plafond en placo hydrofuge m2 114,00 38 200,00 4 354 800,00
1.9.6. Faux plafond en panneau composite m2 90,00 40 000,00 3 600 000,00
1.9.7. Cloison 72/48 mm Hydrofuge avec isolant m2 32,00 34 820,00 1 114 240,00
1.9.8. Cloison 72/48 mm Hydrofuge CF 1H m2 45,00 36 120,00 1 625 400,00

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 126


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Prix unitaire Montant


Ref. Désignation Unité Qté
(Ariary) (Ariary)
1.9.9. Cloison+ossature métallique hydrofuge m2 176,00 54 950,00 9 671 200,00
1.9.10. Cloison sur ossature métallique STD m2 791,00 53 718,00 42 490 938,00
1.9.11. Cloison sur ossature métallique STD isolant m2 104,00 54 950,00 5 714 800,00
1.9.12. Cloison sur ossature métallique STD CF 1H m2 138,00 57 400,00 7 921 200,00
TOTAL CLOISON SECHE ET FAUX PLAFOND 148 685 128,00
1.10. REVETEMENTS SOLS ET MURS
1.10.1. Grès cérame 30x30 escaliers m2 71,00 75 000,00 5 325 000,00
1.10.2. Grès cérame 30x30 m2 1 280,00 75 000,00 96 000 000,00
1.10.3. Grès cérame 20x20 cm m2 114,00 72 500,00 8 265 000,00
1.10.4. Faïence 20x20 cm m2 200,00 68 500,00 13 700 000,00
1.10.5. Plinthe en grès cérame assorti 30 ml 1 110,00 75 000,00 83 250 000,00
1.10.6. Profil de seuil ou arrêt de revêtement de sol fft 1,00 60 000,00 60 000,00
1.10.7. Grille PVC 15x15 u 9,00 340 000,00 3 060 000,00
1.10.8. Profil d’angle fft 1,00 54 900,00 54 900,00
1.10.9. Joints de fractionnement fft 1,00 36 000,00 36 000,00
1.10.10. Plancher technique m2 43,50 647 000,00 28 144 500,00
1.10.11. Pave autobloquant m2 51,00 47 000,00 2 397 000,00
TOTAL REVETEMENTS SOLS ET MURS 240 292 400,00
1.11. MÉTALLERIE
1.11.1. Main courante ml 29,80 138 560,20 4 129 093,96
1.11.2. Garde corps métallique (gc-01) ml 55,00 179 400,00 9 867 000,00
1.11.3. Garde corps métallique (gc-02) ml 7,50 164 050,00 1 230 375,00
1.11.4. Brise soleil mixte type 01 ml 145,00 130 900,00 18 980 500,00
1.11.5. Brise soleil mixte type 02 u 1,00 1 600 000,00 1 600 000,00
1.11.6. Auvent métallique sur entrée u 1,00 2 300 000,00 2 300 000,00
1.11.7. Aileron métallique sur toiture ml 100,50 220 744,50 22 184 822,25
1.11.8. Porte métallique 1 vantail 1.00x2.10 m u 3,00 570 000,00 1 710 000,00
1.11.9. Grille de ventilation 1.50x0.60 m u 2,00 15 000,00 30 000,00
TOTAL METALLERIE 62 031 791,21
1.12. MENUISERIE BOIS
1.12.1 Bloc porte 1.80x2.10 u 1,00 485 450,00 485 450,00
1.12.2 Bloc porte 1.40x2.10 u 2,00 482 300,00 964 600,00
1.12.3 Bloc porte 1.00x2.10 u 52,00 480 900,00 25 006 800,00
1.12.4 Bloc porte 1.00x2.10 CF 1H u 10,00 485 000,00 4 850 000,00
1.12.5 Bloc porte 0.90x2.10 ht u 8,00 478 650,00 3 829 200,00
1.12.6 Bloc porte acoustique 1.38x2.10 ht u 1,00 430 200,00 430 200,00
1.12.7 Bloc porte acoustique: 1.20x2.10 ht u 1,00 426 000,00 426 000,00
1.12.8 Châssis vitré fixe Dim: 1,00x2,00m u 4,00 307 000,00 1 228 000,00
1.12.9 Placard technique (PL - 01) de 2.50 x 2.70m u 3,00 450 000,00 1 350 000,00
1.12.10 Meuble kitchenette de 265x60 cm u 1,00 424 000,00 424 000,00
1.12.11 Meuble kitchenette 225x60 cm u 1,00 418 000,00 418 000,00
TOTAL MENUISERIE BOIS 39 412 250,00
1.13. PLOMBERIE SANITAIRE

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 127


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Prix unitaire Montant


Ref. Désignation Unité Qté
(Ariary) (Ariary)
1.13.1. Alimentation et distribution fft 1,00 9 000 000,00 9 000 000,00
1.13.2. Canalisation d’évacuation fft 1,00 3 500 000,00 3 500 000,00
1.13.3. Ventilation primaire fft 1,00 2 700 000,00 2 700 000,00
1.13.4. WC à l'anglaise u 10,00 586 500,00 5 865 000,00
1.13.5. Urinoir u 6,00 538 760,00 3 232 560,00
1.13.6. Lavabo à colonne u 12,00 485 900,00 5 830 800,00
1.13.7. Évier inox double bac u 2,00 398 300,00 796 600,00
1.13.8. Distributeur de papier hygiénique u 10,00 70 500,00 705 000,00
1.13.9. Distributeur de papier essuie-mains u 12,00 72 000,00 864 000,00
1.13.10. Distributeur de savon mural u 12,00 85 600,00 1 027 200,00
1.13.11. Glace dessus lavabo u 12,00 260 000,00 3 120 000,00
1.13.12. Point d’eau u 2,00 400 600,00 801 200,00
1.13.13. Séparation d’urinoir fft 1,00 1 300 000,00 1 300 000,00
1.13.14. Vidoir sur pied u 1,00 1 000 000,00 1 000 000,00
1.13.15. Accessoire handicapé fft 1,00 1 000 000,00 1 000 000,00
TOTAL PLOMBERIE SANITAIRE 40 742 360,00
1.14. PROTECTION INCENDIE
1.14.1. Extincteur à co2 – 5kg u 5,00 600 000,00 3 000 000,00
1.14.2. Extincteur à eau - 6l u 14,00 400 000,00 5 600 000,00
1.14.3. Extincteur à poudre – 6kg u 1,00 1 000 000,00 1 000 000,00
1.14.4. Panneau extincteur u 20,00 400 000,00 8 000 000,00
1.14.5. Panneau de signalisation pour évacuation u 6,00 350 000,00 2 100 000,00
1.14.6. Panneau consigne générale u 3,00 70 000,00 210 000,00
TOTAL PROTECTION INCENDIE 19 910 000,00
1.15. PEINTURES
PEINTURE INTÉRIEURE
PRÉPARATION DES PAROIS EXISTANTES
1.15.1. Préparation des supports fft 1,00 100 000,00 100 000,00
1.15.2. Enduit de peintre m2 3 140,00 8 500,00 26 690 000,00
1.15.3. Peinture acrylique pour intérieur (murale) m2 2 920,00 2 110,00 6 161 200,00
1.15.4. Peinture acrylique pour intérieur (plafond) m2 1 370,00 2 110,00 2 890 700,00
1.15.5. Peinture à l’huile satinée pour murs m2 217,00 2 250,00 488 250,00
1.15.6. Peinture à l’huile pour plafonds m2 114,00 2 330,00 265 620,00
1.15.7. Peinture à l’huile satinée pour bois m2 434,00 2 510,00 1 089 340,00
1.15.8. Peinture glycérophtalique m2 105,00 3 480,00 365 400,00
PEINTURE EXTERIEURE
1.15.9. Préparation des supports extérieurs fft 1,00 100 000,00 100 000,00
1.15.10. Peinture pour extérieur m2 969,00 1 890,00 1 831 410,00
1.15.11. Peinture glycérophtalique m2 276,00 3 480,00 960 480,00
TOTAL PEINTURE 40 942 400,00
1.16. AGENCEMENT
1.16.1. Ensemble comptoir enregistrement u 1,00 1 400 000,00 1 400 000,00
1.16.2. Ensemble comptoir d’accueil u 1,00 1 600 000,00 1 600 000,00

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 128


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Prix unitaire Montant


Ref. Désignation Unité Qté
(Ariary) (Ariary)
1.16.3. Cloison mobile u 1,00 2 000 000,00 2 000 000,00
TOTAL AGENCEMENT 5 000 000,00
1.17. SIGNALÉTIQUE EXTÉRIEUR
1.17.1. Signalisation et enseigne
- " ADEMA " fft 1,00 3 000 000,00 3 000 000,00
- "AVIATION GENERALE " fft 1,00 2 000 000,00 2 000 000,00
- " CONFERENCE " fft 1,00 2 000 000,00 2 000 000,00
TOTAL SIGNALETIQUE EXTERIEUR 7 000 000,00
1.18. AMENAGEMENTS DE PLACARDS DE RANGEMENT
AMENAGEMENTS DE PLACARDS fft 3 000 000,00
1.19. ELECTRICITE
ELECTRICITE fft 50 000 000,00
1.20. MENUISERIE ALUMINIUM
MENUISERIE ALUMINIUM fft 50 000 000,00
1.21. AMENAGEMENT EXTERIEUR
AMENAGEMENT EXTERIEUR fft 50 000 000,00

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 129


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

En considérant les taxes, le coût du projet est récapitulé ci-après :

Ref. DESIGNATION Montant


1.1. INSTALLATION DE CHANTIER 10 000 000,00
1.2. TERRASSEMENT 6 390 500,00
1.3. OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE 302 084 466,40
1.4. OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE 339 181 897,90
1.5. MAÇONNERIE ET MODENATURE 41 958 000,00
1.6. ETANCHEITE 45 200 755,76
1.7. ENDUITS ET CHAPES 44 610 470,71
1.8. ASSAINISSEMENT 49 624 915,00
1.9. CLOISON SECHE ET FAUX PLAFOND 148 685 128,00
1.10. REVETEMENTS SOLS ET MURS 240 292 400,00
1.11. METALLERIE 62 031 791,21
1.12. MENUISERIE BOIS 39 412 250,00
1.13. PLOMBERIE SANITAIRE 40 742 360,00
1.14. PROTECTION INCENDIE 19 910 000,00
1.15. PEINTURE 40 942 400,00
1.16. AGENCEMENT 5 000 000,00
1.17. SIGNALETIQUE EXTERIEUR 7 000 000,00
1.18. AMENAGEMENTS DE PLACARDS 3 000 000,00
1.19. ELECTRICITE 50 000 000,00
1.20. MENUISERIE ALUMINIUM 50 000 000,00
1.21. AMENAGEMENT EXTERIEUR 50 000 000,00
Total hors taxes 1 596 067 334,97
TVA 20 % 319 213 467,00
Total TTC en ARIARY 1 915 280 801,97

Arrêté le présent devis à la somme de UN MILLIARD NEUF CENT QUINZE MILLION DEUX CENT
QUATRE VINGT MILLE HUIT CENT UN ARIARY QUATRE VINGT DIX SEPT (1 915 280 801,97 Ariary) y
compris taxe sur la valeur ajoutée de 20% s’élevant à TROIS CENT DIX NEUF MILLION DEUX CENT
TREIZE MILLE QUATRE CENT SOIXANTE SEPT ARIARY (319 213 467,00 Ariary).

Le coût au mètre carré est de UN MILLION DEUX CENT TRENTE CINQ MILLE SIX CENT SOIXANTE
CINQ ARIARY QUATRE (1 235 665,04 Ariary/m²).

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 130


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

Conclusion

Nous savons tous que le travail fait partie intégrante de la vie de l’homme. La construction
d’un bâtiment à usage de bureau requiert une parfaite maîtrise technique de la part du maître
d’œuvre et de l’Entreprise tant dans le dimensionnement de tous les ouvrages que dans leur mise en
œuvre sur chantier. Il ne faut négliger aucun détail sur la construction car cela relève de la vie des
usagers de ce bâtiment. Le respect des normes en vigueurs est donc indispensable pour assurer la
sécurité et le confort des personnes utilisant le bâtiment car il faut offrir, à chacun, les meilleures
conditions possibles afin d’exploiter toute sa capacité dans son travail.

Dans la première partie du travail nous avons présenté le cabinet responsable de la maîtrise
d’œuvre et son rôle dans le projet ainsi que les études architecturales.

La deuxième partie nous a permis de déterminer les hypothèses de calcul et les charges
supportées par l’ouvrage. Nous avons également calculé quelques éléments en infrastructure et en
superstructure.

Dans la troisième partie, nous avons décrit la mise en œuvre et les matériaux qui seront
utilisés dans construction de l’ouvrage.

Enfin, en quatrième partie, nous avons donné le devis descriptif, effectué les sous-détails des
prix et le devis quantitatif et estimatif de tous les Travaux.

Le fait d’avoir effectué ce stage au sein d’un grand cabinet m’a permis de mettre en pratique
les cours théoriques enseignées à l’ESPA. Ce stage m’a aussi permis d’accroître mes connaissances
dans la maîtrise d’œuvre et m’a surtout permis d’appréhender les différents problèmes
fréquemment rencontrés sur chantier pour, ainsi, les résoudre quand ils ont lieu.

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page 131


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

BIBLIOGRAPHIE

Jean PRECHAT ; Béton armé : règle BAEL ; Technique de l’ingénieur

J.M. Destrac, D. Lefaivre, Y. Maldent, S. Vila ; Mémotech génie civil ; édition CASTEILLA2007

Cours béton armé par Madame RAVAOHARISOA Lalatiana :

année universitaire 2007-2008 et 2008-2009

Cours de calcul de Structure par Monsieur RAZAFINJATO Victor :

année universitaire 2009-2010

Cours de technologies de bâtiment par Monsieur ANDRIANANTENAINA Pierre :

année universitaire 2007-2008 et 2008-2009

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page a


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

ANNEXES

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page b


Contribution à la réalisation d’un bâtiment R+3 pour le siège de l’ADEMA sis à l’Aéroport d’Ivato

LISTE DES ANNEXES


ANNEXE I : Plans

Plan de masse

Plan de fondation

Plan RDC

Plan premier étage

Plan deuxième étage

Plan édicule

Plan toiture

Coupe A-A

Coupe B-B, C-C, D-D, E-E

Façades principale et postérieures

Façades latérales

ANNEXE II : Les paramètres de calcul

Coefficient ±ë et ±ì

ANNEXE III : Organigrammes de calcul

Organigramme de calcul d’une poutre soumise à la flexion simple

Organigramme de calcul d’un poteau soumis à la compression simple

ANNEXE IV : Courbes enveloppes

Courbe enveloppe des moments fléchissants à l’ELU

Courbe enveloppe des moments fléchissants à l’ELS

Courbe enveloppe des efforts tranchants à l’ELU

ANNEXE V : Etude géotechnique de fondation

ANDRIANARISON Maherilanja Valinony Page c


PROJET DE CONSTRUCTION DU SIEGE DE L'ADEMA
SIS A L'AEROPORT INTERNATIONAL IVATO

PLAN DE MASSE

Cabinet AD2-Architectes Dossier d'Appel d'Offres Feuille Indice


Code projet :
Echelle : Date :
Code dessinateur : LT

28 27 26 25

24
N
23

22
TARMAC
30
21
AVIATION GENERALE
20
29
10
19
11
12
13
09

E
C
14

N
08

E
R
FE
15
07 PARKING

N
01

O
E E
16

LL E
DIRECTION TECHNIQUE

C
06

A R
S NT
02
ADEMA

E
17 05
03
18
04
ENTREE
SALLE DE
CONFERENCE

SNACK
AVIATION Foyer

GENERALE V
er
s
P
Salle 01
40 places ar
ENTREE
SECONDAIRE (F)
toilettes-04
(H) ki
ADEMA

Gaine
ng
SEMINAIRE / A
toilettes-03
D
Hall Garage DG CONFERENCE E
Embarquement Salle 02
46 places M
EMBARQUEMENT
AVION Toiture terrasse
inaccessible
A
Escalier
toilettes-02
Toiture terrasse
inaccessible
SIEGE ADEMA (Projet) Toiture terrasse
PARKING

toilettes-01
AEROGARE TGBT Menage

AVIATION Hall 01
Hall 02
GENERALE
Hall
Enregistrement ENTREE
Comptoir
Enregistrement Local ADEMA PRINCIPALE
ADEMA
BIBLIOTHEQUE
Accueil

ENTREE
AVIATION
GENERALE

PARKING AEROGARE AVIATION GENERALE


ENTREE ADEMA
09 08 07 06 05 04 03 02 01

ENTREE
AEROGARE Vers Aviation Generale
PROJET DE CONSTRUCTION DU SIEGE DE L'ADEMA
SIS A L'AEROPORT INTERNATIONAL IVATO

PLAN FONDATIONS-ASSAINISSEMENT

Cabinet AD2-Architectes Dossier d'Appel d'Offres Feuille Indice


Code projet :
Echelle : Date :
Code dessinateur : Nr
PROJET DE CONSTRUCTION DU SIEGE DE L'ADEMA
SIS A L'AEROPORT INTERNATIONAL IVATO

PLAN REZ DE CHAUSSEE

Cabinet AD2-Architectes Dossier Appel d'Offres Feuille Indice


Code projet :
Echelle : Date :
Code dessinateur : Nr
PROJET DE CONSTRUCTION DU SIEGE DE L'ADEMA
SIS A L'AEROPORT INTERNATIONAL IVATO

PLAN 1er ETAGE

Cabinet AD2-Architectes Dossier Appel d'Offres Feuille Indice


Code projet :
Echelle : Date :
Code dessinateur : Nr
PROJET DE CONSTRUCTION DU SIEGE DE L'ADEMA
SIS A L'AEROPORT INTERNATIONAL IVATO

Cabinet AD2-Architectes Dossier Appel d'Offres Feuille Indice


Code projet :
Echelle : Date :
Code dessinateur : Nr
PROJET DE CONSTRUCTION DU SIEGE DE L'ADEMA
SIS A L'AEROPORT INTERNATIONAL IVATO

PLAN EDICULE Niveau +10.50

Cabinet AD2-Architectes Dossier d'Appel d'Offres Feuille Indice


Code projet :
Echelle : Date :
Code dessinateur : Nr
PROJET DE CONSTRUCTION DU SIEGE DE L'ADEMA
SIS A L'AEROPORT INTERNATIONAL IVATO

PLAN TOITURE

Cabinet AD2-Architectes Dossier d'Appel d'Offres Feuille Indice


Code projet :
Echelle : Date :
Code dessinateur : Nr
! " #

Données :
h, b, d, fc28, fe

fe
f ed =
γs

0.85 f c 28
f bu =
θ ⋅γ b

Selon charges
Calcul de M u et M ser

3.5 ⋅10 −3
αl =
f ed
3.5 ⋅10 −3 +
E
µ lu = 0 . 8α l (1 − 0 . 4α l )

Mu
µ=
bd 2 f bu

OUI NON
µ ≤ µ lu

SSA SDA

(
α = 1 .25 1 − 1 − 2 µ )
z b = d (1 − 0 . 4α )

M tx
A=
zb f ed
!

B r = ( a − 0 . 01 )( b − 0 . 01 )

l f 12
λ=
a
NON NON Hors du domaine
λ= 50 λ= 70
de validité
0.85 50
2
α1 = 2 α 1 = 0.60
λ λ
1 + 0 .2
35

Plus de la moitié NON Plus de la moitié NON


des charges appliquées des charges appliquées
après 90 jours après 28 jours

λ = λ1 ; f cj = f c 28 λ1 λ1
λ= ; f cj = f c 28 λ= ; f cj
1.1 1.2

γ s N u Br f c
A= − 28

fe α 0.9γ b

A max = 0 . 05 ab
NON
Changer a ou b A = A max
A l en cm²
A min =Max [ 8(a+b) ; 20ab ] A l = Max [ A ; A min ]
Courbe enveloppe des moments fléchissants à l'ELU

21 30

26
57 85
37 27
44 13 19
16 5 10
47
50 63 72 30
13 16
9
15 5 9
42
67 70 70
33
11 15
5 7
41

Sans vent
Vent de gauche vers droite
Courbe enveloppe des moments fléchissants à l'ELS

14 23
18

26 37 64 16
43 12 19
16 4 11
35
39 43 53 19 11
16
11
13 4 10
30
54
48 50 20
10 15
52 3 9
29

Sans vent
Vent de gauche vers droite

Vent de droite vers gauche Unité: kN.m


Courbe enveloppe des efforts tranchants à l'ELU

38
-41

85
38 6
-33 -32 -12 -27
-96

82
16 46
-60 -33 -9 -24
-85

83
-5 48

-81 -31 -8 -22


-84

Sans vent
Vent de gauche vers droite

Vent de droite vers gauche Unité: kN.m


DOSSIER N° 10 SF 36-1

ADEMA
B.P. 5271 Antananarivo
Tél : 261 20 22 485 15

ETUDE GEOTECHNIQUE DE FONDATION


SIEGE ADEMA IVATO
ANTANANARIVO
(RESULTAT S PROVISOIRES)
––––oOo––––

Antananarivo, le 03/09/2010

RAM/rh
SOMMAIRE
–––––––

I. – GENERALITES

II. – RESULTATS ET INTERPRETATIONS DES ESSAIS

III. – ETUDE DE FONDATION


Etude géotechnique de fondation – Siège ADEMA Ivato LNTPB – Septembre 2010 3

I. – GENERALITES

Dans le cadre des travaux de construction du siège ADEMA, le Laboratoire National des Travaux
Publics et du Bâtiment (L.N.T.P.B.) a effectué une campagne d’étude géotechnique sur le site sis à
IVATO. Le présent dossier est provisoire et rend compte les résultats d’investigations en date 01 et 02
Septembre 2010, ainsi que le predimenesionnement de la fondation à partir de ces essais.

A noter que les essais effectués sont trois (03) essais penetrometriques et un (01) essai
pressiometrique.

II. – RESULTATS ET INTERPRETATIONS DES ESSAIS

Le zéro sondeur est pris par rapport au niveau du terrain naturel T.N.

Suite à la reconnaissance du terrain, on constate la présence d’une couche superficielle


consolidée en limon argileux rosâtre sur 0.60/1.00m d’épaisseur. Sa résisitance dynamique est de l’ordre
de 5 à 15MPa. En deçà de cette couche jusqu’à 10.00/12.00m de profondeur, la courbe penetrometrique
diminue. La couche rencontrée perd sa résistance avec qd=2MPa. C’est une succession de limon argileux
sableux jaunâtre/rougeâtre à sable argileux blanchâtre. A partir de 12.00m de profondeur, la pointe
dynamique rencontre une couche de bonne résistance, donne une allure progressivement croissante et
atteint jusqu’à 25MPa. Le sondage a été arrêté à 17.50m qui présente l’horizon résistant du site.

Les courbes penetrométriques sont jointes en annexe.

Pour les résultats à l’issue du Pressiomètre Ménard, ils sont récapitulés dans le tableau ci après :

Tableau n°01 : Paramètres pressiométriques


Sondage Pr1
E Pl
Profondeur
(MPa) (MPa)
(m)
1,00 20.7 0.97
2,00 16.1 0.67
3,00 7.00 0.48
4,00 14.8 0.74
5,00 21.1 1.05
6,00 17.5 0.91
7,00 12.2 0.87
8,00 9.16 0.76
9,00 8.38 0.82
10,00 8.62 0.86
11.00 13.8 1.07
12.00 14.9 1.13
13.00 29.4 1.69
Avec : E : Module pressiométrique
Pl : Pression limite

Aucune nappe n’a été décelé au moment de l’investigation.

III. – ETUDE DE FONDATION

Vu les caractéristiques fluentes des sols mesurées à l’issue des investigations et la consistance
du bâtiment à projeter, une fondation superficielle peut être adoptée.

La méthode de calcul utilisée est la méthode pressiométrique spécifiée par la notice générale D60,
conforme aux spécifications du DTU 13-12.
Etude géotechnique de fondation – Siège ADEMA Ivato LNTPB – Septembre 2010 4

Les calculs ont été effectués à partir de l’essai pressiométrique P r1.

Les dimensions à prendre sont :

ü Semelle isolée carrée :


o Côté B : 0.80 à 1.40m avec un pas de 0.20m
o Ancrage : 0.60 à 1.00m avec un pas de 0.20m

ü Semelle filante :
o largeur B : 0.80 à 1.40m avec un pas de 0.20m
o Ancrage : 0.60 à 1.00m avec un pas de 0.20m

Les résultats de calcul sont présentés dans les tableaux ci après :


Tableau n°02 : calcul de fondation
Ancrage B qa Wa ss Q
Type
(m) (m) (KPa) (cm) (KPa) (KN ou KN/ml)
Isolée 0.80 265 0.7 265 170
1.00 283 0.9 283 283
0.60
1.20 239 0.9 239 345
1.40 208 0.8 208 407
0.80 289 0.7 289 185
1.00 272 0.9 272 272
0.80
1.20 233 0.8 233 336
1.40 224 1.0 224 440
0.80 299 0.8 299 191
1.00 279 0.8 279 279
1.00
1.20 227 0.9 227 326
1.40 217 1.0 217 426
0.80 190 0.8 190 152
1.00 183 1.0 183 183
0.60
1.20 178 1.1 178 214
1.40 155 1.0 155 217
0.80 202 0.9 202 162
1.00 194 1.1 194 194
Filante 0.80
1.20 167 1.0 167 201
1.40 163 1.2 163 229
0.80 205 0.9 205 164
1.00 195 1.0 195 195
1.00
1.20 160 1.0 160 191
1.40 155 1.1 155 217

Pour le choix du système de fondation, il est fonction de la valeur des descentes des charges.

Le dossier finale, mentionnant les autres résultats d’investigation et dimensionnement du Parking


Auto sera transmis ultérieurement.
ANNEXE
ESSAI PENETROMETRIQUE DYNAMIQUE
Titre: Etude geotechnique Poids du mouton M 63.5 kg
de fondation. Hauteur de chute H 50 cm
Siège ADEMA Ivato
Poids enclume Pe 4.3 kg
Point: Pd8
Poids de la pointe Pp 1.5 kg
Surface de la pointe conique S 15.2 cm2
Poids de la tige mètres Pt 6.2 kg

Rdp [Mpa]

0 5 10 15 20 25 30
0

100

200

300

400

500

600

700

800

900
Profondeur [ cm]

1000

1100

1200

1300

1400

1500

1600

1700

1800
Arrêt de sondage à 17.50m

1900

2000
ESSAI PENETROMETRIQUE DYNAMIQUE
Titre: Etude geotechnique Poids du mouton M 63.5 kg
de fondation. Hauteur de chute H 50 cm
Siège ADEMA Ivato
Poids enclume Pe 4.3 kg
Point: Pd3
Poids de la pointe Pp 1.5 kg
Surface de la pointe conique S 15.2 cm2
Poids de la tige mètres Pt 6.2 kg

Rdp [Mpa]

0 5 10 15 20 25 30
0

100

200

300

400

500

600

700

800

900
Profondeur [ cm]

1000

1100

1200

1300

1400

1500

1600

1700

Arrêt de sondage à 17.50m


1800

1900

2000
ESSAI PENETROMETRIQUE DYNAMIQUE
Titre: Etude geotechnique Poids du mouton M 63.5 kg
de fondation. Hauteur de chute H 50 cm
Siège ADEMA Ivato
Poids enclume Pe 4.3 kg
Point: Pd5
Poids de la pointe Pp 1.5 kg
Surface de la pointe conique S 15.2 cm2
Poids de la tige mètres Pt 6.2 kg

Rdp [Mpa]

0 5 10 15 20 25 30
0

100

200

300

400

500

600

700

800

900
Profondeur [ cm]

1000

1100

1200

1300

1400

1500

1600

1700

1800
Arrêt de sondage à 17.50m

1900

2000
TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION ....................................................................................................................................... 1
PARTIE I : ETUDES PRELIMINAIRES ...................................................................................................... 3
Chapitre 1 : PRESENTATION DU CABINET AD2-ARCHITECTES ......................................................... 3
I. PRESENTATION GENERALE DE LA SOCIETE.......................................................................... 3
II. ORGANIGRAMME AD2-Architectes ..................................................................................... 5
Chapitre 2 : LA MAITRISE D’OEUVRE DANS LE PROJET................................................................... 6
I. ROLES ET MISSIONS DANS LE PROJET ................................................................................. 6
1. L’ordonnancement .......................................................................................................... 6
2. La coordination ................................................................................................................ 6
3. Le pilotage ....................................................................................................................... 6
II. GRAPHE GENERAL ............................................................................................................... 7
1. Nécessité d’un graphe général ........................................................................................ 7
2. Des calendriers particuliers pour chacune des études.................................................... 7
III. ELEMENTS DE MISSION DE MAITRISE D’ŒUVRE............................................................. 8
1. Eléments de conception de l’ouvrage ............................................................................. 9
a. Esquisse ....................................................................................................................... 9
b. Avant-Projet Sommaire ............................................................................................... 9
c. Avant-projet Détaillé ou APD ...................................................................................... 9
d. Projet ........................................................................................................................... 9
e. Etudes d’exécution et de synthèse (EXE) : ................................................................ 10
2. Eléments d’assistance pour l’exécution de l’ouvrage ................................................... 10
a. Conformité des études d’exécution et VISA :............................................................ 10
Chapitre 2 : JUSTIFICATION DU PROJET ........................................................................................ 11
I. HISTORIQUE ....................................................................................................................... 11
II. OBJECTIFS D’ADEMA ......................................................................................................... 11
III. PERSPECTIVES ................................................................................................................ 12
IV. TACHES DES AGENTS D’ADEMA .................................................................................... 12
V. NOUVEAU PROJET ............................................................................................................. 12
VI. LOCALISATION DU PROJET ............................................................................................ 12
Chapitre 3 : ETUDES ARCHITECTURALES ....................................................................................... 14
I. ASPECT INTERIEUR DU BATIMENT .................................................................................... 14
1. Distribution intérieure ................................................................................................... 14
a. Le RDC........................................................................................................................ 14
b. Le Premier étage........................................................................................................ 17
c. Deuxième étage......................................................................................................... 18
II. Aspect extérieur : ............................................................................................................. 19
1. Orientation .................................................................................................................... 19
2. Disposition intérieure du site ........................................................................................ 19
3. Exigences d’habitabilité ................................................................................................. 19
a. Exigence thermique ................................................................................................... 19
b. Exigence acoustique .................................................................................................. 19
c. Exigence d’éclairage .................................................................................................. 20
Conclusion ..................................................................................................................... 21
PARTIE II : ETUDES TECHNIQUES ....................................................................................................... 23
Chapitre 1 : HYPOTHESES DE CALCUL............................................................................................ 23
1. Béton ............................................................................................................................. 23
2. Acier ............................................................................................................................... 23
3. Contrainte de calcul....................................................................................................... 24
a. Les états limites ultimes (ELU)................................................................................... 24
b. Les états limites de service (ELS) ............................................................................... 24
Chapitre 2 : PREDIMENSIONNEMENT ........................................................................................... 25
I. Généralités ........................................................................................................................ 25
II. Plancher ............................................................................................................................. 25
III. Poutre ............................................................................................................................ 25
1. Hauteur .......................................................................................................................... 25
2. Largeur :......................................................................................................................... 26
IV. Poteaux .......................................................................................................................... 26
Chapitre 3 : DESCENTE DES CHARGES ........................................................................................... 28
I. Choix de la file à étudier .................................................................................................... 28
II. Charges permanentes........................................................................................................ 29
1. Toiture terrasse ............................................................................................................. 29
a. La dalle de compression ............................................................................................ 29
b. Le hourdis de remplissage ......................................................................................... 29
c. Le revêtement : ......................................................................................................... 29
2. Planchers ....................................................................................................................... 30
a. Revêtement ............................................................................................................... 30
b. Structure portante ..................................................................................................... 30
3. Plafonds ......................................................................................................................... 30
a. Enduit de ciment ....................................................................................................... 30
b. Faux plafond en placo standard et placo hydrofuge ................................................. 30
c. Faux plafond en panneau composite ........................................................................ 31
4. Murs............................................................................................................................... 31
a. Briques pleines de 25 cm avec enduit sur 2 faces : ................................................... 31
b. Cloisons en briques pleines ....................................................................................... 31
5. Poteaux et poutres : ...................................................................................................... 31
III. Descente des charges pour chaque poteau .................................................................. 32
1. Poteau P1 ...................................................................................................................... 32
2. Poteau P2 ...................................................................................................................... 34
3. Poteau P3 ...................................................................................................................... 37
4. Poteau P4 ...................................................................................................................... 40
5. Poteau P5 ...................................................................................................................... 42
IV. Tableau récapitulatif des charges permanentes [daN] ................................................. 44
V. Surcharges d’exploitation .................................................................................................. 44
1. Surcharge d’exploitation par unité de surface .............................................................. 44
a. Toiture non accessible (sauf entretien) ..................................................................... 44
b. Cloisons...................................................................................................................... 44
c. Planchers (bureaux)................................................................................................... 44
d. Escaliers ..................................................................................................................... 44
2. Surcharges d’exploitation du poteau P1 ....................................................................... 45
3. Surcharges d’exploitation du poteau P2 ....................................................................... 45
4. Surcharges d’exploitation du poteau P3 ....................................................................... 46
5. Surcharges d’exploitation du poteau P4 ....................................................................... 47
6. Surcharges d’exploitation du poteau P5 ....................................................................... 48
VI. Tableau récapitulatif des surcharges d’exploitation [daN] ........................................... 48
VII. Charges dues au vent .................................................................................................... 48
1. Pressions dynamiques de base ...................................................................................... 49
2. Modification de la pression dynamique de base .......................................................... 49
a. Effet de hauteur ........................................................................................................ 49
b. Effet de site................................................................................................................ 49
c. Effet de masque......................................................................................................... 50
d. Effet de dimension .................................................................................................... 50
3. Descente des charges dues au vent .............................................................................. 50
a. Position du centre de gravité .................................................................................... 50
b. Section des poteaux [m²] .......................................................................................... 51
VIII. Effet du séisme .............................................................................................................. 52
IX. Récapitulation de toutes les charges appliquées à chaque niveau............................... 53
1. Poteau P1 ...................................................................................................................... 54
2. Poteau P2 ...................................................................................................................... 55
3. Poteau P3 ...................................................................................................................... 56
4. Poteau P4 ...................................................................................................................... 57
5. Poteau P5 ...................................................................................................................... 57
Chapitre 4 : DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES EN BETON ARME ........................................... 58
I. CALCUL DE L’INFRASTRUCTURE......................................................................................... 58
1. Section de la semelle ..................................................................................................... 58
2. Calcul de la section d’armatures ................................................................................... 59
3. Hauteur de rive de la semelle........................................................................................ 59
II. DIMENSIONNEMENT DE LA POUTRE ................................................................................. 59
1. Choix du portique à étudier .......................................................................................... 59
2. Inventaire des charges................................................................................................... 60
3. Calcul des sollicitations.................................................................................................. 62
a. Présentation de la méthode de Cross ....................................................................... 62
b. Principe de la méthode ............................................................................................. 62
c. Démarche .................................................................................................................. 62
d. Résultat de calcul....................................................................................................... 63
4. Tableau des valeurs des sollicitations maximales ......................................................... 64
a. Combinaison à l’ELU .................................................................................................. 64
b. Combinaison à l’ELS ................................................................................................... 64
5. Détermination des armatures longitudinales ............................................................... 65
a. Données ..................................................................................................................... 65
b. Calcul du moment réduit ........................................................................................... 65
c. Calcul de zb............................................................................................................... 65
d. Calcul de la section d’armatures ............................................................................... 65
e. Condition de non fragilité.......................................................................................... 66
6. Vérification à l’ELS ......................................................................................................... 66
a. Position de la fibre neutre ‫ݕ‬1.................................................................................... 66
b. Moment quadratique I de la section ......................................................................... 67
7. Calcul des armatures transversales ............................................................................... 67
a. Dimension.................................................................................................................. 67
b. Espacement des armatures transversales ................................................................. 68
c. Contrainte tangentielle au niveau de l’appui ............................................................ 68
d. Nécessité et nature des armatures d’âmes............................................................... 69
e. Vérification des armatures d’âmes ........................................................................... 70
8. Disposition constructive ................................................................................................ 70
a. Méthode de CAQUOT ................................................................................................ 70
b. Enrobage.................................................................................................................... 71
c. Les longueurs développées des armatures transversales ......................................... 71
9. Disposition constructive des armatures ........................................................................ 72
III. Dimensionnement des poteaux .................................................................................... 73
1. Dimensionnement de la pièce ....................................................................................... 73
a. Côtés .......................................................................................................................... 73
b. Surface du béton ....................................................................................................... 73
c. Surface réduite du béton........................................................................................... 73
d. Hauteur du poteau .................................................................................................... 73
e. Longueur de flambement .......................................................................................... 73
2. Calcul des armatures longitudinales ............................................................................. 74
a. Elancement ................................................................................................................ 74
b. Coefficient réducteur β ............................................................................................. 74
c. Aire de la section d’armatures .................................................................................. 74
d. Limite de la section.................................................................................................... 74
3. Calcul des armatures transversales ............................................................................... 75
a. Espacement des cadres ............................................................................................. 75
b. Les longueurs développées des armatures transversales ......................................... 75
c. Longueur de recouvrement ....................................................................................... 75
d. Espacement des armatures transversales dans la zone de couverture .................... 75
4. Disposition constructive des armatures ........................................................................ 76
IV. DIMENSIONNEMENT DU PLANCHER EN DALLE PLEINE................................................. 77
1. Calcul des sollicitations.................................................................................................. 77
2. Calcul de la charge appliquée sur la dalle ..................................................................... 77
3. Détermination de μx et μy ............................................................................................ 77
4. Calcul des moments ...................................................................................................... 78
a. Le moment en travée suivant la petite portée.......................................................... 78
b. Le moment en travée suivant la grande portée ........................................................ 78
5. Calcul des sections d’armatures .................................................................................... 78
a. Armatures suivant la petite portée ........................................................................... 78
b. Condition de non fragilité.......................................................................................... 79
c. Armature suivant la grande portée ........................................................................... 79
d. Disposition constructive ............................................................................................ 79
V. DIMENSIONNEMENT DU PLANCHER HOURDIS ................................................................. 80
1. Règlement ..................................................................................................................... 80
a. Section d’armatures perpendiculaires aux nervures ................................................ 80
b. Section d’armatures parallèles aux nervures ............................................................ 81
2. Calcul de la section d’armatures ................................................................................... 81
3. Disposition constructive ................................................................................................ 81
Conclusion ..................................................................................................................... 82
PARTIE III : MISE EN ŒUVRE ET CONTROLES DE QUALITE ................................................................ 84
Chapitre 1 : PROVENANCE, QUALITE ET PREPARATION DES MATERIAUX .................................... 84
I. SABLE POUR MORTIER ET BÉTON...................................................................................... 84
II. GRAVILLONS POUR BÉTON ................................................................................................ 84
III. CIMENT .......................................................................................................................... 85
IV. EAU DE GACHAGE .......................................................................................................... 86
V. ADJUVANT ......................................................................................................................... 86
VI. ACIERS............................................................................................................................ 86
Chapitre 2 : MISE EN ŒUVRE DES OUVRAGES .............................................................................. 87
I. TRAVAUX D’IMPLANTATION.............................................................................................. 87
1. Elément de référence .................................................................................................... 87
2. Piquetage ....................................................................................................................... 87
3. Travaux de terrassement............................................................................................... 87
II. MISE EN ŒUVRE DES ELEMENTS EN BETON ARME .......................................................... 88
1. Préparation du béton .................................................................................................... 88
2. Mise en œuvre............................................................................................................... 88
3. Serrage du béton ........................................................................................................... 88
4. Cure du béton ................................................................................................................ 88
5. Les armatures ................................................................................................................ 88
6. Les coffrages .................................................................................................................. 89
a. La stabilité.................................................................................................................. 89
b. Aux réglages .............................................................................................................. 89
c. A la rentabilité : ......................................................................................................... 89
d. A la sécurité : ............................................................................................................. 90
7. Reprise de bétonnage.................................................................................................... 90
8. Décoffrage ..................................................................................................................... 90
III. DESCRIPTION DES TRAVAUX DE GROS ŒUVRE ............................................................. 90
1. Fondations ..................................................................................................................... 90
2. Ossatures du bâtiment .................................................................................................. 91
a. Poteaux ...................................................................................................................... 91
c. Dalle ........................................................................................................................... 96
Conclusion ..................................................................................................................... 99
PARTIE IV : EVALUATION DU PROJET .............................................................................................. 101
Chapitre 1 : DEVIS DESCRIPTIF..................................................................................................... 101
Chapitre 2 : SOUS-DETAIL DES PRIX............................................................................................. 121
Chapitre 3 : DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF .......................................................................... 125
Conclusion ........................................................................................................................................... 131
! "

# $ %& '' '

() * +,

# -

! / . %$%

! ! -0 1

! ,.- %

! / %

( 2 (

3 / / -
5- !6 ! 4 ,
/ - 7. 5 ( !-
. -/ - 4 4 - - !6 +3 4 - 4 -" . ,
8- 8- / / 4 5 - 4 4- 95 - 4 8- 9
: -" 4 ; -/ +3 4 4- -4 - 9 < 7. (3 % ,
! 4 4- 8- 5 - +

4 < 4- -4 - 9! 94 ; 9!- -0+

( 4 - - 3 = +

Vous aimerez peut-être aussi