Vous êtes sur la page 1sur 9

COMPTABILITÉ ANGLO-SAXONE

_Juillet 2002 : Parlement européen et le Conseil des ministres ont entériné un projet en ce qui
concerne toutes les sociétés cotées en Europe et ont appliqué en Janvier 2005 les normes de
l’IASB (International Accounting Standards Board)
_L’IASB--> émet des normes comptables internationales : IFRS (International Financial Re-
porting Standards). Ce qui est normalisé = nature des informations publiées.
(Jeux des comptes n’est pas touché par ces normes)
_ Affecte la restitution comptable des E.
_Au début du XXe siècle : nouvelle génération d’apporteur de capitaux. Ils se considèrent
comme des créanciers à court-terme de l’E. Ils vont revendique une vision plus économique et
une info à très court terme.
Les méthodes ont eu des conséquences = évaluation des actifs
Cout moyen  Average cost
Méthode de la marge brute = recomposer le haut du compte de résultat
Méthode du cout minimal = entre le prix du marché et le cout de remplacement
 Lower of cost or market
 évaluer le prix historique/de marché

H1 H2 H3

}
CUMP (cout unitaire moyen pon- 60 60 60
déré)
Average cost
Prix de vente 80 80 80
Selling price
Frais de vente 6 6 6
Completion&disposal costs
Valeur nette de realisation 74 74 74
Net realizable value (NRV)
(Ceiling)
Marge bénéficiaire 60*0.2 = 12 12 12
Marge in profit (MIP)
NRV-MIP 62 62 62
(Floor)
Coût de remplacement 50 70 78
Replacement cost

}
(NRV = prix de vente – frais de vente ; MIP = 20% du CUMP)
· Maximum/Ceiling = NRV fourchette
· Minimum/Floor = NRV-MIP

_Dans l’Hypothèse 1  évaluer au prix plancher (50<62)


_Dans l’H2  évaluer au coût de remplacement (62<70<74)
_Dans l’H3  évaluer au coût plafond (78>74)
 Méthode hybride

1_2_1_5_ Prepaid expenses (Charges constatées d’avance)


Charges constatées d’avance  payées au cours d’un exercice n et qui sont afférentes à un
exercice n+1.

Rappel :
* Charges à payer
· Charges constatées d’avance (ex : abonnement  « pré payé » en décembre jusqu’à
novembre de l’année suivante)
· Produits perçus d’avance (E a perçu des produits pour des produits à faire pour l’année
suivante)
· Produits à recevoir (E a fait des produits mais n’a rien encaisser car ce sera seulement
l’année suivante)

1_2_2_ Long Term Assets


1_2_2_1_Long term investments (LTI)
Ce sont les immobilisations financières à long terme.
 titres de participation en K, actions (LTI in stocks), obligations (LTI in bonds)
 ce sont des titres que l’E a l’intention de conserver
Other LTI  non-financiers mais pas liés à l’exploitation
 objectif de placement voire spéculatif

La consolidation : comment rentre-t-on les titres de participation en taux dans les comptes de
l’E ?
 cela dépend de la prise de contrôle
 3 niveaux de contrôle :
1/Taux de participation < 20% : Available for sale/Participation simple
 peu d’influence sur l’E
 valeur obtenue = valeur d’acquisition (ex : 10% du K de l’E)
2/L’E possède entre 20 et 50% du K d’une autre E : Significant inflence/Influence si-
gnificative
 valeur obtenue = valeur d’acquisition + résultat proportionnel mis en ré-
serve (ex : 40% du K + 40% des réserves)
3/ L’E possède + de 50% du K de l’E : Controlling influence/Participation majoritaire
 intégration globale des comptes de la filiale dans les comptes de l’E.
(comptes consolidés : comptes qui intègrent tout ou partie des comptes de la fi-
liale  ex : Total)

1_2_2_2_Tangible Assets/Fixed Assets


Actifs matériels --> s’intègrent dans les couts annexes
Building
Machinery
Industrial Tooling (outillage industriel)
Transport equipment
Data processing equipment
Consignal Packing

3 mots pour désigner les amortissements :


*Depletion : dépréciation des carrières et des mines (les terrains ne sont pas amortissables)
*Amortization : immobilisations incorporelles
*Depreciation : immobilisations corporelles

4 méthodes d’amortissement (pê différentes du système français)

1/ Straight line method (amortissement linéaire)


-->identique à celui de la France --> valeur résiduelle viens du système anglo-
saxon (résidual value)
--> amortissement : moins considéré comme un perte de valeur mais plutôt le
cout du service rendu à cause de l’immobilisation (cout de l’apport)
--> différence de valeur : équivalent que vous a apporter le produit
pendant le temps d'utilisation.
Tableau d’amortissement :
Year Depreciation Accumulated Carrying
expense depreciation amount (valeur
nette)

1 3600 3600 16400

2 3600 7200 12800

...

5 3600 18000 2000

Immobilisations : 20000
SLM (straight line method) : 5000
RV (residual value) : 2000

(20000-2000)*1/5

2/Double declining balance Method (amortissement dégressif)


Il n’existe en fait qu’un taux d’amortissement dégressif
Le coefficient en fonction de la durée de l’amortissement linéaire <> amortissement dégressif
a un coefficient de 2. (taux linéaire *2)
Il y a l’ajustement sur les dernières annuités qui se fait de la même façon que dans le système
français
Year Carrying depreciation accumulated carrying Net value
amount at be- expense (40%) depreciation (3) amount at en- (5= 20000-3)
ginning year (1) (2=1*0,40) ding year
(4=18000-3)

1 18000 7200 7200 10800 20000-7200 =


12800

2 10800 4320 11520 6480 8480

3 6480 2792 14112 3888 5888

4 3888 1944 16056 1944 3944

5 3888 1944 18000 0 2000

Immobilisations : 20000
Am DDBM = 5000
RV: 2000
20000-2000 = 18000
Taux linéaire correspondant à 5 ans = 20% --> taux dégressif = 20%*2= 40%
Net value : Valeur d’acquisition- amortissement (accumulated depreciation)
Années 4 et 5 : en linéaire

3/ The sum of the years-digit) --> Méthode SOFTY (Méthode de la somme des nu-
méros d’ordre de la durée de vie du bien )
year depreciation depreciation depreciation accumulation net value
base fraction expense depreciation

1 18000 5/15 6000 6000 14000

2 18000 4/15 4800 10800 9200

3 18000 3/15 3600 14400 5600

4 18000 2/15 2400 16800 3200

5 18000 1/15 1200 18000 2000

=15

1_2_2_3_Le Credit-Bail (capital lease)


C’est une forme d’acquisition d’immobilisation
Processus : _ L’E demande à un bureau financier qu’elle se porte acquéreur d’une
immobilisation dont elle a besoin
_ Le bureau le met a disposition de l’E et elle paie une redevance
_ Il y a une option d’achat
L’E n’est pas proprio du bien mais elle a la disposition du bien et a des droits sur le bien. Elle
est différente de al location car on peut assimiler la prise d’une immobilisation sous contrat
comme une acquisition de cette immobilisation --> contrat + assimilable à une acquisition
avec financement par emprunt.
_Dans la compta anglo saxonne, la réalité eco prime sur le bien juridique (subtance over
form)
--> on intègre un bien en crédit bail dans l’actif du bilan (<> compta française)
--> pour que cette présomption soit solide il faut que l’une de ces 4 conditions soit
respectée :
1 - lorsque le contrat de leasing transfère la propriété du bien à l’E («locataire») à l’échéance.
(investissement/acquisition donc rentre dans le bilan)
2 - Lorsque le contrat de leasing comporte une option d’achat
| | | | |
0 1 2 3 4
1 - redevance ; 2 - Redevance ; 3 - Redevance ; 4 - redevance + option
«Bargain purchase option» lorsque cette option d’achat est inférieure à la valeur vénale du
bien en fin de contrat. On peut alors procéder à l’activation du bien cad à l’inscription à l’actif
du bilan du bien.
3 - la durée du contrat est égale à 70% ou plus de la durée de vie économique du bien.
4 - La valeur actuelle des paiements est supérieure à 90% de la valeur du bien.

1_2_2_4_ Intangible Assets (Incorporels, immatériels)


_Il n’y a pas de différence entre la compta anglo-saxonne et la compta française
_cela comporte les brevets (patent), les noms commerciaux et des marques (trade marks, trade
name), droits d’auteur ...
_ le fond commercial/goodwill = différence entre le cout d’acquisition d’un E et la valeur vé-
nale de l’actif net de cette même E.
(!! peut-être un «badwill» )
--> image de l’E inclue dans le goodwill --> si quelqu’un détériore l’image d’un res-
taurant par ex, alors le goodwill se transforme en badwill

1_2_3_Current liabilities
Dettes à moins d’un an.
1_2_4 Long-term liabilities
Dettes à long-terme cad à plus d’un an.

1_2_5_ Stock holders equity capital on reserve


Ce sont les capitaux propres qui correspondent a ce que nous avons comme capitaux propres
en fr sauf que le résultat est déjà réparti. Cad que nous avons les réserves (retain earnings) qui
sont ...
Les actionnaires ont une attention particulière sur ces retain earnings, il demande des explica-
tions sur les projets à propos des retain earnings. Il faut que les réserves soient justifiée par les
investissements.
SECTION 2 : Le compte de résultat (income statement)

Il est présenté sous forme de liste et il est plus analytique que le compte de résultat français. Il
se rapprocherait plus des soldes intermédiaires de gestion.
On pourra y trouver une répartition entre les couts directs et les couts indirects. On pourra y
trouver aussi des charges qui seront classées en centres d’activité ce qui permettra de détermi-
ner un résultat généré par les activités courantes/ ordinaires (continuing activities/operations)
Le résultat des continuing activities englobera d’une part le résultat d’exploitation (operating
income) et le résultat financier.
Ensuite on prendra le résultat sur les activités inhabituelles et on trouvera donc le résultat fi-
nal/net.

2_1_ Présentation de l’income statement


2_1_1_Présentation simplifiée
= Présentation single step/one step
_ on va regrouper l’ensemble des charges et des produits en quelques lignes avec les produits
courants et les charges courantes (continuing activities) --> charge fiscale correspond au résul-
tat (charge courante). d’autre part on aura les éléments extraordinaires ou inhabituel. A la fin,
elle va se conclure par le résultat par action (earning per share)

2_1_2_Présentation développée
= présentation multiple step
La présentation à plusieurs niveaux.
Cette présentation va distinguer les activités courantes et les activités non courantes. Par
contre elle est plus détaillée en ce qui concerne le résultat courant. Elle plus détaillée car elle
va fournir plus de solde intermédiaire que la méthode précédente. elle va particulièrement dis-
tinguer la marge brute/ gross margin (différence entre les ventes nettes et le cout des marchan-
dises vendues) Ce solde est calculé pour les E à caractère commercial. On aura également le
résultat d’exploitation/operating income (marge brute - autres charges d’exploitation)
Le résultat courant net d'impôt/net income from ordinary activities = résultat d’exploitation
majoré des autres produits nets et des produits financiers et minoré par les autres charges fi-
nancières. Cela nous donnera donc un résultat avant impôt/pre-tax income from continuing
operation.

2_1_3_Présentation above line et below line


Surtout utilisé aux USA
Above line = partie haute du compte de résultat:
1 - Operating section
2 - Other Income or expenses
Below line = les autres opérations

2_1_3_1_Operating section
Elle peut se subdiviser en 3 parties : détermination de la marge sur les ventes (gross margin),
calcul des frais de distribution (selling expenses) et le calcul des frais d’administration général
(administrative expenses)
1 - The gross margin = on va être amené à comparer les ventes nettes (net sales) et le cout des
produits vendus (cost of goods sold)
On ne fait pas de distinction entre les ventes de marchandises et la P° vendue. Parfois égale-
ment, on enlève les provisions pour dépréciation des comptes clients. Pour la détermination
du CGS (cost of goods sold), ce n’est pas compliqué. Là ou c’est plus compliqué c’est pour
les E de transformation.

E commerciales :
Cost of goods sold available for sale = Beginning merchandise inventory + Purchases - ending
merchandise inventory

E de transformation :
CGS = Beginning finished goods inventory (stock initial) + Cost of goods manufactured
(cout de P° des pdts finis) - ending finished goods manufactured (Stock final de pdts finis)

Le plus compliqué c’est la détermination du Cost of goods manufactured (cout de production)


= direct material cost + direct labor cost (charges directes) + manufacturing overhead cost
(charges indirectes) + beginning work in progress inventory (encours initiaux)
- ending work in progress inventory (encours finaux)
La différence entre les net sales et le CGS nous donne la marge brute. C’est le premier indica-
teur de profitabilité de l’E.

2 - Les selling expenses : Nous avons l’ensemble des charges liées à la distribution, à la vente
des produits.

Acquisition d’immobilisation :
2 Immobilisation
16 Emprunt

168 Dotation aux amortissements


266 Amts/immo

66 Intérêt
16 Emprunt
512 Banque
Acquisition -->
Contrat de Crédit Bail
Immobilisation
A la fin de l’an 1
: 125 000
Durée de vie : 4 ans
Durée du contrat : 3 ans
Redevance : 40000 par an versée en début d’année
Paiement anuités
emprunts
Option Achat : 10000
taux d'intérêt : 10%
--> le contrat est éligible car durée de contrat > 70% durée de vie

1 - Valeur actuelle des versements = valeur d’acquisition


| | | | |
0 1 2 3 4
Valeur actuelle

0 = je verse 40 000
1 = je verse 40 000
2 = je verse 40 000
3 = je verse 10 000 car je lève mon option

I° = valeur actuelle = 40 000 + 40 000/1,10 + 40 000/(1,10)² + 40 000/(1,10)³ = 116 934

Quand je signe mon contrat, j’ai une immobilisation d’une valeur actuelle de 116 934.

Equipment lease 116 934


lease obligation 116 934

Equipment-lease ≈ immobilisation louée


début an 1 -->
≠ immobilisation