Vous êtes sur la page 1sur 2

CLOUD

Le modèle de nuage est similaire aux services publics tels que l'électricité, l'eau et le téléphone.
Lorsque les consommateurs utilisent ces utilitaires, ils ne savent généralement pas comment les
services publics sont générés ou distribués. Les consommateurs paient périodiquement pour les
services publics en fonction de l'utilisation. De même, dans le cloud computing, le cloud est une
abstraction d'une infrastructure informatique. Les consommateurs embauchent simplement des
ressources informatiques en tant que services à partir du cloud sans les risques et les coûts associés à
la possession des ressources.

Les services Cloud sont accessibles à partir de différents types de périphériques clients via des
connexions réseau filaires et sans fil. Les consommateurs ne paient que pour les services qu'ils
utilisent, soit en fonction d'un abonnement, soit en fonction de la consommation de ressources.

Lorsque les entreprises utilisent des services cloud, leurs tâches de gestion de l'infrastructure
informatique sont limitées à la gestion des ressources requises pour accéder aux services cloud.
L'infrastructure de cloud est gérée par le fournisseur et les tâches telles que les mises à jour
logicielles et les renouvellements sont également gérées par le fournisseur. La figure sur la
diapositive illustre un environnement de cloud computing générique.

La figure sur la diapositive illustre un environnement de cloud computing générique. Le cloud fournit
divers types de services matériels et logiciels auxquels les consommateurs peuvent accéder à partir
de différents types de périphériques clients via des connexions réseau filaires et sans fil. La figure
comprend des composants virtuels pour la pertinence et l'exactitude. La virtualisation sera introduite
dans le module 3, « Environnement du centre de données » et traitée en détail dans les sections
pertinentes des modules ultérieurs.

Les modèles de service cloud

Un modèle de service cloud spécifie les services et les fonctionnalités fournis aux consommateurs.

Dans SP 800-145, le NIST classe les offres de services cloud dans les trois principaux modèles listés ci-
dessous:

• Infrastructure en tant que service (IaaS)

• Plate-forme en tant que service (PaaS)

• Logiciel en tant que service (SaaS)

Les administrateurs de cloud ou les architectes évaluent et identifient les offres de services cloud
potentiels. L'évaluation comprend l'évaluation des services à créer et à mettre à niveau, l'ensemble
des fonctionnalités nécessaires pour chaque service et les objectifs de niveau de service (SLO) de
chaque service aligné sur les besoins des consommateurs et les conditions du marché. Les SLO sont
des caractéristiques mesurables spécifiques telles que la disponibilité, le débit, la fréquence et le
temps de réponse. Ils fournissent une mesure de la performance du fournisseur de services. Les SLO
sont des éléments clés d'un accord de niveau de service (SLA), qui est un document juridique
décrivant des éléments tels que le niveau de service fourni, la manière dont il sera pris en charge,
l'emplacement du service et les responsabilités du consommateur et du fournisseur.
Remarque : De nombreux modèles de services cloud alternatifs basés sur IaaS, PaaS et SaaS sont
définis dans diverses publications et par différents groupes d'industries. Ces modèles de service sont
spécifiques aux services de cloud et aux fonctionnalités fournies. Des exemples de tels modèles de
service sont la sauvegarde en tant que service (BaaS), le bureau en tant que service (DaaS),
l'environnement de test en tant que service (TEaaS) et la reprise après sinistre en tant que service
(DRaaS). Cependant, ces modèles appartiennent finalement à l'un des trois principaux modèles de
services de cloud computing.

Infrastructure as a Service : "La capacité offerte au consommateur est de fournir le traitement, le


stockage, les réseaux et d'autres ressources informatiques fondamentales où le consommateur peut
déployer et exécuter des logiciels arbitraires, qui peuvent inclure des systèmes d'exploitation et des
applications. Le consommateur ne gère ni ne contrôle l'infrastructure cloud sous-jacente mais
contrôle les systèmes d'exploitation, le stockage et les applications déployées ; et éventuellement un
contrôle limité des composants réseau sélectionnés (par exemple, des pare-feu hôtes). "- NIST

La tarification IaaS peut être basée sur l'abonnement ou sur l'utilisation des ressources. Le
fournisseur regroupe les ressources informatiques sous-jacentes et elles sont généralement
partagées par plusieurs consommateurs via un modèle multi tenant.

IaaS peut même être implémenté en interne par une organisation, avec un système informatique
interne gérer les ressources et les services.

Vous aimerez peut-être aussi