Vous êtes sur la page 1sur 2
Cotonou le 13 septembre 2021 A Monsieur le Responsable de la Nouvelle Tribune Info plus (www. lanouvelletribune.info) Objet: Droit de réponse A/S Publication « Le séparatiste nigérian Sunday IGBOHO tire 4 boulets rouge sur ses avocats béninois » Monsieur le Responsable Je voudrais d'entrée de jeu vous remercier de l'intérét que vous portez pour ce dossier. Mais compte tenu des graves allégations dans votre publications, je viens par la présente exercer mon droit de réponse conformément aux dispositions qui régissent votre métier. Avant d’opiner au fond, je voudrais exprimer deux surprises. La premiére c'est de vous voir publier le méme article 4 deux jours d'intervalle sous les titres suivants : 1.« Le séparatiste nigérien Sunday IGBOHOtire a boulets rouges sur ses avocats béninois »; 2. «II va méme fustiger le comportement de Me Ibrahim salami qui lui aurait manqué de respect». La seconde est de vous voir publier des propos aussi graves sans prendre la peine de vous assurer du contradictoire, dans le journal du célébre et trés professionnel Vincent FOLY (Paix 4 son 4me). Sur le fond, je tiens a apporter les précisions et démentis suivants : 1) Monsieur Sunday IGBOHO n’a jamais donné une interview depuis qu'il est incarcéré a la prison civile de Cotonou, Tout enregistrement illégal expose tout contrevenant a des poursuites judiciaires. 2) Je n’ai jamais percu cing (05) millions dans ce dossier. Encore que mon office dans ce dossier mérite le quadruple du montant avancé. Crest par l’office des avocats (dont moi bien entendu) que monsieur poursuite. 3) Nous sommes une dizaine d’avocats dans ce dossier, je me demande pourquoi cette fixation sur ma personne. 4) Je n'ai jamais manqué 4 monsieur Sunday IGBOHO. C'est plutét lui qui a manqué de patience pour la simple raison que je I'ai fait attendre moins d'un quart d’heure pour discuter avec le Professeur Joel Aivo. 5) Je n’ai manqué aucune diligence dans ce dossier qui reléve de lobligation professionnelle d'un avocat. J’en ai méme fait plus en intervenant dans les médias pour sa cause et en faisant pour son compte une demande d’asile pour empécher une éventuelle extradition. 6) Ce que je défends dans ce dossier, ce n'est pas seulement laliberté de monsieur Sunday IGBOHO. Au-dela, c'est la cause de la communauté yorouba. Tose croire encore en votre sens du professionnalisme pour espérer la publication intégrale de mes mises au point. Cordialement Me Ibrahim SALAMI Avocat au Barreau du Bénin