Vous êtes sur la page 1sur 24
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup d’œil Équipe nationale
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
Coup d’œil Équipe nationale

02

Vendredi 8 avril 2011 Coup d’œil Équipe nationale 0 2 Troussier «Psychologiquement, l’Algérie aura un

Troussier «Psychologiquement, l’Algérie

aura un avantage face au Maroc après

le match du Soudan»

A ctuellement en Chine où il entraîne une équipe locale, le Shenzhen Ruby, Philip Troussier, l’ancien sélection-

neur du Japon que nous avons eu au bout du fil, a accepté de revenir sur le choc de la troi- sième journée des élimina- toires de la CAN-2012 qui a opposé à Annaba l’Equipe na- tionale aux Lions de l’Atlas. Pour le Sorcier blanc, la vic- toire décrochée par les Verts le mois passé a relancé le groupe C. «C’est un succès qui a fait et qui fera beaucoup de bien aux Algériens. Dans ce groupe, rien n’est encore joué.» Avant d’ajouter à propos du match qui aura lieu le 4 juin prochain à Casablanca : «Je pense même que la victoire acquise au match aller mettra l’Algérie en pole position psychologique- ment, surtout que les joueurs ont assez d’expérience après la rencontre du Sou- dan. En tout cas, que ce soit l’Algé-

rie ou le Maroc, le vainqueur au match retour sera bien placé pour se qualifier», a-t-il dit. «Si les Marocains ne marquent pas, le public de Casa se retournera contre eux» Toujours à propos du match retour qui aura lieu dans moins de deux mois, Philip Troussier nous a affirmé que lors de cette rencontre, les Verts seront soumis à une grosse pression de la part des supporters locaux, mais cette pression pourrait bien jouer en faveur des protégés de Ab- delhak Benchikha à une seule condition. «Je connais les sup- porters de Casablanca. Ils ont une manière spéciale d’encou- rager leur sélection. Il faut s’at- tendre à ce qu’ils exercent une grosse pression sur les Algé- riens, sachant que les trois points sont d’une grande im- portance pour la sélection lo- cale. Maintenant si les Marocains ne marquent pas de but, la donne changera. Ils pourront se retourner

contre leurs joueurs, et cette si- tuation jouera en faveur des Verts.» Ayant un mauvais sou- venir, après avoir essuyé une lourde défaite sur le score de cinq buts à un, les Marocains n’ont pas oublié cette défaite. D’ailleurs, les déclarations de Troussier le confirment. «Elle restera à jamais comme un mauvais souvenir pour les Ca- sablancais.» «Benchikha est resté solide même après la défaite face à la RCA» Il y a quelques mois, nous avons rencontré Philip Trous- ser au Maroc, plus précisé- ment au centre de formation de Salé où l’USMA avait effec- tué son stage de préparation hivernal. Interrogé à propos d’Abdelhak Benchikha, il nous a affirmé qu’il ne le connais- sait pas, mais que depuis, la donne a changé puisque au- jourd’hui, l’ancien entraîneur de l’OM a sa petite idée. A son sujet, il nous a dit : «Je sais qu’il a été l’artisan du bon par- cours des locaux au Soudan

lors du CHAN. C’est un jeune technicien, mais avec le temps, il aura plus d’expérience. Après la défaite concédée à Bangui contre la République centrafri- caine, il est resté solide et c’est ce qui m’a plu.» Le successeur de Saâdane appréciera. «Si j’étais à sa place, j’aurais refusé un conseiller, parce qu’avec deux maîtres à bord, le navire peut couler» Interrogé à propos d’un éventuel renfort en EN, il nous a dit : «Si j’étais à la place de Benchikha, j’aurais refusé un conseiller puisque ce dernier peut proposer de renforcer le staff technique. Avec deux maî- tres à bord, le navire peut cou- ler», a-t-il souligné pour conclure, lui qui n’a pas oublié de souhaiter bonne chance aux Verts à Casa ainsi que pour leurs prochaines sorties. M. H.

à Casa ainsi que pour leurs prochaines sorties. M. H. Il représentera l’Algérie en finale de

Il représentera l’Algérie en finale de la Coupe de Belgique

Nedjem Lens Annab, le milieu de terrain polyvalent de Wes- terlo, sera le seul algérien
Nedjem Lens Annab, le milieu
de terrain polyvalent de Wes-
terlo, sera le seul algérien à
disputer le 21 mai prochain,
au stade du Roi Baudouin, la
finale de la Coupe de Bel-
gique. Ce jeune joueur de 22
ans nous parle de cet exploit
en affirmant qu’il fera tout
pour honorer l’Algérie dans
cette grande fête du football
de Belgique. Ce dernier aura
comme adversaire le néo-in-
ternational marocain, Mehdi
Gonzalez Carcela, qui évolue
au Standard de Liège. Par ail-
leurs, heureux de la victoire
acquise par les Verts, le 27
mars dernier, Nedjem nous
raconte comment il a vécu ce
succès algérien avec ses amis
marocains évoluant en Bel-
gique.

Félicitations Lens, vous avez arra- ché votre qualification en finale de la Coupe de Belgique ; votre sentiment ? C’était vraiment un match engagé, malgré ces trois buts encaissés. Je crois que le plus important est que nous ayons réussi à atteindre notre objectif en assurant notre billet pour la finale. Disputer une finale de Coupe à Bruxelles, cela vous fait quoi ? Franchement, pour un joueur profes- sionnel, jouer une finale de coupe dans un stade plein avec tout ce qu’on va vivre comme ambiance le jour de la finale est un événement qui restera ancré. Donc j’attends tout ça avec im- patience. Vous représenterez l’Algérie dans cette finale de Coupe de Belgique, qu’est-ce que cela vous fait ? C’est une fierté immense. Franche- ment, je ne connais pas de joueurs al- gériens qui ont atteint un stade aussi avancé en Coupe de Belgique. Rien que d’y penser, ça me fait plaisir. J’es- père être à la hauteur en représentant

Annab : «Tout pour honorer l’Algérie dans cette finale»

«Boussoufa m’a dit qu’il était ébahi par Standard de Liège, face à un certain Carcela,
«Boussoufa
m’a dit qu’il
était ébahi par
Standard
de Liège,
face à un
certain
Carcela,
l’ambiance
créée par les
supporteurs
algériens
l’interna- à Annaba»

dignement mon pays dans cette fête du football de Belgique. Vous avez énormément contribué à cette qualification en prenant part à toute la rencontre, parlez- nous de votre prestation ? Je suis satisfait de mon rendement. J’ai joué comme milieu récupérateur et je crois avoir rempli ma mission comme il se doit. D’habitude, je suis plus of- fensif, mais comme l’entraîneur m’a demandé de défendre dans ce match, je me suis contenté de respecter ses consignes. Vous l’avez si bien fait puisque vous êtes resté sur le terrain pen- dant tout le match ? Au fait, depuis mon jeune âge, j’évo- lue comme polyvalent. Je peux évo- luer au milieu du terrain comme sur les couloirs. Vous allez jouer la finale contre le

tional ma- rocain, vous le connaissez ? Oui, je le connais très bien, c’est un bon ami à moi. On s’appelle souvent au téléphone pour s’échanger les nou- velles. Qu’est-ce que vous avez à dire de ce joueur ? C’est un excellent joueur qui est très respecté ici en Belgique. C’est un élé- ment très technique plein de qualités. Il aurait pu jouer pour la Belgique, mais il a choisi son pays d’origine, le Maroc. Comme vous d’ailleurs, vous avez envie de jouer pour l’Algérie ?

Tout à fais, je ne jouerai que pour l’Algérie En avez-vous parlé avec lui du dernier match Algérie-Maroc ? Non, Carcela n’a pas joué contre l’Algérie, par contre je me suis entretenu plus longuement à propos ce derby gagné par l’Algérie avec mo ami M’barek

Boussoufa. Et que vous a-t-il dit ? Il était ébahi par l’ambiance du stade d’Annaba. Il m’a dit qu’il n’avait jamais vu un public aussi chaud et proche de son équipe. Il m’a aussi signifié qu’il n’a pas été surpris par les encourage- ments des fans algériens pour leur équipe. Est-il vrai que vous avez prolongé d’une année ? Au fait, mes dirigeants voulaient me garder jusqu’en 2012, mais mainte- nant, ils m’ont fait une offre plus inté- ressante. L’entraineur veut me prolonger pour une longue durée. Il m’a dit qu’il était convaincu de mes productions et qu’il entendait me gar-

der encore pour deux ou trois saisons. Avez-vous accepté ? Pas encore, on va discuter de tout cela au moment opportun. C’est-à-dire après la finale de la Coupe de Bel- gique prévue le 21 mai prochain. Comment avez-vous vécu ce derby maghrébin en Belgique ? Avec beaucoup d’enthousiasme et de pression. J’étais stressé. J’ai vécu ça avec la famille, on a tous vibré surtout que cette victoire était très importante pour nous. Ça va nous permettre de finir en force ces éliminatoires. Ce

«Carcela est un ami mais le 21 mai prochain, j’espère le battre pour gagner cette coupe»

succès nous a fait d’autant plaisir car il a été obtenu face au rival marocain. Les Marocains accusent l’arbitre, votre avis ? (Rires) mais c’est normal, ici aussi nos amis maro- cains disent cela, mais je crois que l’arbitrage n’était si mauvais que ça. Sur le penalty, tout le monde a vu

que Hermach avait touché le ballon de la main. Non, notre vic- toire ne souffre d’aucune contestation. Tes amis marocains en Belgique ont reconnu la défaite au moins ? Oui, ils ont fait preuve de sportivité. Un mot sur ce public algérien qui s’est déplacé à Annaba soutenir les Verts ? Vraiment, il est inégalable. Vous savez, rien que pour ce public, on est prêt à tout donner pour endosser ce maillot des Verts et avoir l’honneur de jouer pour des supporteurs aussi fanatiques et chaleureux. Cela passe par une sélection, es- pérez-vous avoir une chance avec les Olympiques ? Oui, c’est mon objectif, j’espère seule-

ment avoir une petite chance pour prouver ma valeur. Je n’ai que 22 ans et c’est à moi de rester compétitif avec mon club pour attirer l’attention du coach national. Avez-vous des contacts en Bel- gique ? Oui, plusieurs clubs me veulent, mais je préfère encore mûrir ici avec Wes- terlo et viser par la suite plus haut inch’Allah.

Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup d’œil Équipe nationale 0 3 Mehdi Mostefa et Mesloub

Coup d’œil Équipe nationale

03

Mehdi Mostefa et Mesloub face-à-face Nîmes Olym- pique de Mehdi Mostefa Sbaâ ac- cueillera ce
Mehdi Mostefa
et Mesloub face-à-face
Nîmes Olym-
pique de Mehdi
Mostefa Sbaâ ac-
cueillera ce soir la
formation du
Havre de Walid
Mesloub. Ce duel
entre deux équipes
qui se battent pour
des objectifs dia-
métralement opposés s’annonce très
difficile pour les deux équipes. Bat-
tus par Istres la semaine passée, Le
Havre devra impérativement l’em-
porter pour rester dans la course
pour la montée. Quant à Nîmes qui
n’e sest pas encore tiré d’affaire, il
aura besoin de points pour sauver
sa saison.
Bellaïd et Sedan
accueillent le leader
Le SC Sedan, qui
reste sur une vic-
toire ramenée de
Troyes la semaine
passée, disputera
une rencontre très
importante au-
jourd’hui face au
leader de la Ligue
2. A deux points de
la troisième place, synonyme d’ac-
cession, Sedan pourrait en cas de
succès revenir aussi à hauteur du
premier du championnat, Evian
Thonon Gaillard. Habib Bellaïd, qui
n’a pas été du groupe qui a disputé
la rencontre à Troyes, est pressenti
pour reprendre sa place dans l’axe
de la défense ardennaise.
Akrour et Nouri
joueront gros
Revenu dans la
course pour la
montée à la faveur
de ce succès relui-
sant ramené du
Havre chez un pré-
tendant en force, le
FC Istres de Nas-
sim Akrour et
Ryad Nouri jouera
gros ce soir lorsqu’il recevra Le
Mans, une équipe du haut du ta-
bleau. Comptant quatre points de
retard sur le troisième au classe-
ment, une position qui donne le
droit de monter en Ligue 1, Istres
devra de ce fait impérativement le
remporter.
M. A.

Yahia «La qualification à la CAN va être rude et intense»

«Le match de ce lundi face au Hertha Berlin ressemblera à celui d’Algérie-Maroc»
«Le match de ce lundi face au Hertha Berlin
ressemblera à celui d’Algérie-Maroc»

risque de se faire surpren- dre derrière. Moi, je pense que si l’équipe reste bien re- groupée derrière et défend en bloc, on sera presque toujours en mesure de conserver un score. Gagner par des scores de 1-0 me suffit largement. Après la méchante bles- sure aux ligaments de Pa- trick Fabian, la semaine dernière, voilà que votre coéquipier Chong Tese qui se blesse à son tour. Pensez-vous que l’équipe saura garder son niveau de jeu avec ces absences ? Tout d’abord, je suis dé- solé pour mes deux coéqui- piers auxquels je souhaite un prompt rétablissement. J’espère qu’ils seront rapide- ment de retour parmi nous. Maintenant, je dois dire que c’est ça le football de haut

niveau. Il faut toujours faire face à ce genre d’imprévus. Cela permettra à d’autres joueurs de s’illustrer et prouver leur valeur. On sait qu’on dispose d’une équipe très solide et on fera en sorte de tout faire pour maintenir notre rythme et garder notre invincibilité intacte. Justement, vous êtes sur une série de 15 rencon- tres en championnat sans la moindre défaite. La rencontre au sommet de lundi prochain face au Hertha Berlin promet d’être chaude, n’est pas ? Le Hertha est un adver- saire très fort, et cette pre- mière place qu’il occupe au classement veut tout dire. Il espère lui aussi retrouver l’élite et fera donc tout pour nous battre chez nous. Les

joueurs du Hertha ont cer- tainement beaucoup de res- pect pour nous, parce qu’ils ont vu le chemin qu’on a ac- compli depuis plusieurs se- maines maintenant, pour atteindre cette place. A nous de leur montrer ce qu’on vaut vraiment. En tout cas, on s’attend à un match très disputé. Avouez que ça sera un match décisif pour la montée en Bundesliga 1 ? Non, je ne suis pas de votre avis. Il nous reste à disputer six matchs encore avant la fin du champion- nat. Pour nous, ça sera un grand défi que de battre le Hertha ce lundi. Après, rien ne sera joué pour l’acces- sion, car il restera d’autres matchs à disputer. On doit rester tranquilles et bien concentrés sur notre objec-

Lundi dernier, le VFL a, certes, remporté une pré- cieuse victoire en dépla- cement à Francfort, mais la prestation n’a pas été à la hauteur. Êtes-vous d’accord ? A vrai dire, nous sommes plus heureux du résultat ar- raché que du rendement qui, comme vous le dites, n’a pas été exceptionnel. L’essentiel dans ce match était d’engranger ces trois nouveaux points qui nous permettront de poursuivre notre remontée au classe- ment. La manière a été relé- guée au second plan. Le club a réalisé une re- marquable remontée au classement durant cette deuxième moitié de sai- son… En effet, après un début de saison très difficile, nous avons réussi à nous rattra- per et se rapprocher des prétendants à la montée. Nous sommes en train de réaliser une deuxième moi- tié de saison tout simple- ment impeccable. Cependant, je dirais qu’on devra montrer encore plus de résistance pour les der- niers matchs qu’il nous reste à disputer, notamment le prochain, celui face au Hertha Berlin. La victoire de lundi der- nier est la septième sur ce score de (1-0). Apparem- ment, la défense sait se montrer costaude pour préserver un résultat… C’est vrai qu’on aimerait toujours marquer un deuxième but et se mettre quelque peu à l’abri, mais en tant que défenseur, je peux vous dire que la vigi- lance demeure notre pre- mière priorité. On sait pertinemment que si on s’amuse à vouloir à tout prix marquer plus de buts, on

tif. Nous avons des joueurs d’expérience qui sauront gérer pareille situation. Ce lundi, le stade va affi- cher très probablement complet. Qu’attendez- vous des supporters pour cette rencontre ? Nous espérons que les supporters viendront en force pour nous soutenir et nous aider à franchir cet écueil du Hertha. On sait que ça ne va pas être facile, mais on compte sur eux. Les joueurs attendent avec impatience ce match. Parlons de votre sélec- tion nationale. Après la victoire contre le Maroc, les quatre sélections se retrouvent désormais à la même position avec qua- tre points chacune. Quelles sont, selon vous, les chances de l’Algérie pour se qualifier ? Je peux comparer le match du Hertha qu’on va jouer ce lundi avec la ren- contre qu’on a gagnée face au Maroc. Dans ce match, il était important pour nous de remporter les trois points pour continuer à es- pérer à une qualification à la prochaine phase finale de CAN. On a joué dans une ambiance incroyable où il y avait pas moins de 90 000 supporters. A présent, comme vous venez de le dire, les quatre équipes to- talisent le même nombre de points. Le combat va être rude et très intense, mais je reste optimiste. Cependant, avant de penser à cette qua- lification avec la sélection, je veux célébrer la montrée avec le VFL en Bundesliga 1. Comme ça, ma joie sera double. In vfl-bochum.de

Benyamina «Je quitterai Berlin en fin de saison»

Benyamina «Je quitterai Berlin en fin de saison» son contrat qui s’expirera le 30 juin 2011.

son contrat qui s’expirera le 30 juin 2011. «J’ai passé six très bonnes années avec L’Union de Berlin. Je suis heureux et fier de mon passage et de ce que j’ai pu réaliser avec L’Union. Je me serais bien vu terminer ma carrière ici mais parfois il faut faire des choix. Ce n'est pas facile de partir comme cela, mais c'était sans doute la meilleure solution

pour tout le monde», a déclaré Karim Benyamina, ému, sur le site officiel de l'Union Berlin.

Mbolhi «Face au Maroc, on a sorti un match d’hommes»

Abdoun officiellement sur les tablettes du Panathinaïkos

Le vice-président du club fait le forcing pour l’engager

D’autre part, afin d’ar- gumenter et convaincre les membres du conseil d’administration du club, le vice-président de la formation grecque du Panathinaïkos, Dimitris Gontikas, a rédigé un rapport détaillé sur les qualités physiques et techniques de l’Algérien, Djamel Abdoun. Il l’a présenté comme un joueur doué et très utile pour le club.

Gontikas :

mel Abdoun : «On est convaincus de l’apport de Djamel Abdoun pour notre équipe la saison prochaine. L’entraîneur a donné son ac- cord et je peux vous affirmer qu’Abdoun va nous ramener plus de solutions offensives. Maintenant, il faudra discu- ter avec Kavala.»

«On fera le nécessaire pour le recruter»

Sachant qu’il sera difficile de persuader les dirigeants de l’OC Kavala à propos de la libération de son interna- tional algérien, Djamel Ab- doun, le vice-président du Panathinaïkos avance que la direction de son club fera le nécessaire pour convaincre ses homologues de Kavala :

«On va tout faire pour recru- ter Abdoun. On sait qu’on sera en concurrence, alors le club est prêt à faire des ef- forts pour l’engager.»

Moumen A.

prêt à faire des ef- forts pour l’engager.» Moumen A. L e conseil d’adminis- tration du

L e conseil d’adminis- tration du Panathi- naïkos, qui s’est réuni hier pour débattre de

l’avenir du club et mettre le point sur la stratégie de re- crutement qui sera adoptée

lors du prochain mercato es- tival, a décidé de renforcer l’effectif de l’équipe vice-

championne de Grèce par l’arrivée de trois joueurs dont l’international algérien, Dja- mel Abdoun. En plus du mi- lieu de terrain de Kavala, le Pana aimerait aussi engager l’attaquant de l’AEK Athènes, Blanco, et un Brésilien dont l’identité n’a pas été divul- guée.

«Abdoun va nous être utile, on en est convaincus»

Dans une déclaration ac- cordée à un journal grec et repris par l’ensemble des sites locaux, le vice-prési- dent du Panathinaïkos n’a pas tari d’éloges sur le joueur de l’OC Kavala, Dja-

L'attaquant international algérien Karim Benyamina a annoncé officiellement avant-hier qu’il quittera l'Union Berlin cet été, après six années de loyaux services rendus au club berlinois. Le buteur historique de la formation de la capitale allemande avec un total de 85 buts en 207

apparitions sous les couleurs de l'Union, a inscrit cette saison 5 buts en 23 matchs. Le natif de Dresde a décliné une proposition de prolongation de

de Dresde a décliné une proposition de prolongation de Le portier international algérien du Krylia Sovetov

Le portier international algérien du Krylia Sovetov Samara est revenu sur la dernière victoire de l’Algérie face au Maroc, le 27 mars dernier. Ainsi, dans une déclaration au journal russe Sport Express, Mbolhi dira : «La rencontre face au Maroc était très intense et importante pour nous. Il fallait gagner pour nous relancer. On a été des hommes sur le terrain. La victoire est l’œuvre du groupe, pas seulement de Mbolhi.»

«Ma distinction comme l’homme du match ne signifie rien pour moi»

Interrogé s’il était content de sa désignation comme l’homme du match joué par le Sovetov Samara la semaine dernière contre

Amkar, Mbolhi rétorquera : «Je ne peux pas être très content de cette distinction parce qu’au bout, mon équipe n’a pas gagné. Les performances personnelles sont reléguées au second plan lorsqu’il s’agit d’évoquer des résultats collectifs de l’équipe. Après, c’est mon rôle de préserver ma cage vide.»

M. A.

04

0 4 N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup d’œil Équipe nationale Kharja «Rajendraparsad a tout

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011

Coup d’œil Équipe nationale

Kharja «Rajendraparsad a tout fait pour nous intimider»

Le milieu de terrain de la sélection marocaine, Houcine Kharja, ne digère pas encore la défaite enregistrée par son équipe à Annaba, le 27 mars dernier, devant l’Algérie. Il affirme, une nouvelle fois, dans les colonnes du journal local, Al Mountakhab, que l’arbitre mauricien du match, Rajendraparsad Seechurn, a tout fait pour intimider ses coéquipiers et priver le Maroc d’un bon résultat. Il promet qu’au match retour, les choses seront différentes et que les Lions de l’Atlas auront leur revanche.

«Je promets aux supporters marocains qu’on aura notre revanche au match retour»

Concer-

nant la dernière défaite concédée devant l’Al- gérie à An- naba, comment ex- pliquez-vous cet échec avec un peu de recul ? Je pense que ça ne sert à rien de parler et d’évoquer toujours des ex- cuses, car le public marocain a été très déçu par cette défaite qui, je dois dire, était très injuste. On a fait le maximum pour reve- nir avec le meilleur ré- sultat possible, mais il faut reconnaître que c’était impossible de ga-

gner au vu des conditions dans lesquelles on a joué cette partie. De quelles conditions parlez-vous ? Je parle de ce qui s’est passé sur le terrain et pas d’autre chose. L’arbitre de la rencontre nous a complè- tement tués avec ses déci- sions et ses intimidations. L’adversaire n’a jamais été meilleur que nous et sem- blait largement à notre portée. On vous a vu beaucoup rouspéter auprès de l’ar- bitre et cela contraire- ment à vos habitudes. Cela est-il dû à la grande injustice que vous avez ressentie ce soir-là ? Ecoutez, j’ai joué plu- sieurs matchs durant ma carrière et j’en ai vu des ar- bitres, mais pas de cette façon. Lors de notre ren-

contre en Tanzanie, si vous vous rappelez, je vous ai bien dit que cet arbitre voulait nous faire perdre et tuer nos espoirs, mais on a su comment contourner son plan. Là, face à l’Algé- rie, il a affiché une rancune et une animosité contre nous que je ne pourrai ex- pliquer. Il faut dire aussi que la prestation de l’équipe n’a pas été non plus si ex- ceptionnelle que cela … Et moi, je vous dis que c’est l’arbitre qui a tout fait pour que la rencontre se déroule ainsi. Je vous invite à revoir la rencontre à tête reposée et vous verrez qu’à chaque fois qu’on élevait notre rythme de jeu et qu’on préparait une action de jeu, l’arbitre usait de son sifflet pour stopper net nos offensives. Les joueurs ad- verses ont souvent été

agressifs dans leur jeu, mais à chaque fois, l’arbitre omettait de les avertir. On

a senti que ce referee avan-

tageait l’équipe adverse et

cela rendait notre tâche en- core plus compliquée. Il

y avait de quoi s’énerver. Vous auriez pu fausser ses calculs si vous aviez sorti un grand match aussi… Je viens de vous le dire, l’arbitre avait programmé son scénario et on ne pou- vait pas y changer grand- chose. Si l’Algérie n’avait pas marqué ce penalty en début de match, il aurait trouvé une autre astuce pour qu’elle le fasse quelques minutes après. Le penalty flagrant non sifflé pour une faute sur Cha- makh, même un arbitre débutant l’aurait signalé. Tout a été planifié de sa part.

Basser «Les Algériens ne nous étaient pas supérieurs»

A 26 ans, Michaël Basser est titulaire en club comme en sélection. Mais le défenseur marocain de Nancy est ambitieux. Et la défaite des Lions de l’Atlas face aux Fennecs (1-0), lors des éliminatoires de la CAN-2012, lui est restée en travers de la gorge. Plus motivé que jamais, il a accordé à Afrik-foot un entretien exclusif où il évoque, pêle-mêle, son envie d’ailleurs et son sentiment de revanche vis-à-vis de l’Algérie.

«Pas d’autre choix que de gagner au match retour»

Michaël, la saison arrive à son terme. Quel bilan peut- on dresser ? C’était une saison difficile. Mais pas que pour nous, pour tout le monde. Nous, on s’ac- croche. Ça va déjà mieux sur la fin de saison. A titre personnel, j’ai mal commencé. En début de saison, je n’étais pas au mieux. Mais là, ça va. J’ai retrouvé un niveau satisfaisant, il me reste à faire de bons matchs. Vous avez été formé à Nancy : vous n’avez pas envie d’aller voir ailleurs, à 26 ans ? Si. J’en ai très envie. J’aimerais vraiment découvrir autre chose. Mais l’important, c’est de bien finir la saison. Si je réalise de bons matchs, je me ferai repérer et on pourra parler. Mais je ne me casse pas la tête. Je suis bien à Nancy. Vous avez déjà des pistes ou des contacts ? Je sais que beaucoup de clubs cherchent à mon poste. Il y a toujours des rumeurs mais rien d’abouti encore. Je sais que cer- tains clubs en Allemagne et en Angleterre me suivent. Mais, tant qu’il n’y a pas d’offre concrète, que le directeur spor- tif ou l’entraîneur m’appelle, je considère qu’il n’y a rien. Parlons un peu de la sélec- tion marocaine et principale- ment de ce match contre

l’Algérie (Il coupe.) C’est une grosse déception. Cette défaite nous

laisse beaucoup de frustration.

A mon avis, il y avait au moins

la place pour qu’on ramène un

point. Mais on a pris un but très

rapidement. Donc, on a couru après le résultat. En plus, hon- nêtement, on ne s’est pas sentis

protégés par l’arbitre. Il a sifflé beaucoup de fautes contre nous, peu contre les Al-

gériens. On était à l’extérieur, on n’a pas été aidés. A vous écouter, les Algériens n’étaient pas meilleurs que vous… Non, pas vrai- ment. Ils ont mar- qué très tôt dans le match et ils ont changé leur style

de jeu. Ne pas prendre de but était leur priorité. C’est normal mais ils ne nous étaient pas supérieurs. On a eu le monopole du ballon, on a at- taqué. Nous, au moins, on a es- sayé de produire du jeu.

Paradoxalement, n’avez-vous pas eu une approche trop dé- fensive de cette rencontre ? C’est vrai que nous n’avons joué qu’avec un seul attaquant

pendant les trois quarts du match. C’était très dur pour Ma- rouane Chamakh, tout seul de- vant. Les Algériens étaient très

agressifs, ils ont commis beau-

coup de fautes. La rentrée de Youssef El Arabi nous a pas mal aidés, surtout Chamakh. C’était plus facile pour organiser le jeu, sortir le ballon. Malheureuse- ment, nous n’avons pas su concrétiser nos actions. Comprenez-vous les

attaques qui ont visé Eric Gerets ? Non. Eric Gerets est l’entraîneur idéal pour le Maroc. Il a toutes les qualités. Il l’a prouvé avant de pren- dre les Lions de l’Atlas : c’est un me- neur d’hommes. Il sait gérer un groupe. C’est une qualité essentielle

car c’est toujours diffi- cile au Maroc. Si on écoute les gens à l’ex- térieur, il y a une rivalité entre les «locaux» et les «étrangers». Ce n’est pas vrai : moi, je ne le ressens pas. Je suis en contact avec tout le monde, on s’envoie des messages régulièrement. Après, comme dans tous les groupes, il y a des affinités Mais il n’y a pas de problème. Eric Gerets est respecté par tout le monde. On lui fait confiance.

«A Annaba, nous avons utilisé un joker. Mais il nous reste deux matchs à domicile et un à l’extérieur. On a donc toutes nos chances de qualification»

Avec lui, c’est le début d’une nouvelle aventure. Mais cette défaite contre l’Algérie ne vous arrange pas… Cela ne nous arrange pas, c’est vrai. Mais ce n’est pas fini. C’est seule- ment la troisième journée. Nous avons utilisé un joker. Mais il nous reste deux matchs à domicile et un à l’extérieur. L’Algérie, elle se déplace deux fois. Dont une fois chez nous. Tout reste à faire. Justement, c’est un senti- ment de revanche qui va vous animer le 4 juin à Ca- sablanca pour le retour ? Oh oui ! Ce match nous tient vraiment à cœur. Nous n’avons pas le droit de nous louper. Ce match, on doit le gagner. On va l’aborder dans le même état d’esprit qu’à l’aller : il ne faudra pas prendre de but et continuer à déve- lopper notre jeu. Cette fois, nous évoluerons sur un bon terrain, donc cela sera plus facile. Nous avons les solutions pour marquer, je ne m’inquiète pas. In Afrik-foot.com

Vous êtes sortis avec quels enseignements de ce match ?

Je peux vous dire qu’on a tiré plusieurs enseigne- ments de ce match. On ne voulait, certes, pas revenir

en arrière et retrouver les défaites à nouveau, mais c’était plus fort que nous. On a tout fait pour rem- porter une victoire, qui au- rait signifié beaucoup aux yeux de nos supporters, mais bon. En tout cas, je promets aux Marocains qu’on redoublera d’efforts lors de la rencontre retour pour nous racheter de cette défaite et prendre notre re- vanche, sportivement par- lant. On a confiance en nos capacités et on se prépare à offrir un joli cadeau à nos fans en juin prochain. In Almountakhab.com

Youssouf Hadji sur le chemin du retour

L'attaquant maro- cain de l'AS Nancy Lorraine, Youssouf Hadji, blessé à l'ad- ducteur gauche, a passé une IRM avant- hier. Les résultats lais- sent présager un prompt retour. En effet, l'international marocain, Youssouf Hadji «va pouvoir dé- buter un programme de reprise progressive à partir du début de se- maine prochaine», an- nonce le site officiel de l'AS Nancy Lorraine. Ce samedi, l'AS Nancy Lorraine se dé- placera sur la pelouse de Valenciennes pour le compte de la 30 e jour- née du championnat de France de Ligue 1.

Carcela rejoint Annab en finale

Le joueur internatio- nal marocain, Mehdi Carcela Gonzalez, s’est qualifié avec son équipe, le Standard de Liège, en finale de la Coupe de Belgique. Carcela, qui a choisi de porter les couleurs du Maroc tout récemment, a marqué de son em- preinte ce duel gagné par le Standard face à La Gantoise en signant un joli but. Il affron- tera en finale l’Algé- rien Nedjem Lens Annab.

De notre envoyé spécial à Madagascar N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
De notre envoyé
spécial à Madagascar
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011

Mohamed

Lakehal

Coup d’œil Équipe nationale

05

heures de vol pour rallier 10 le paradis de Madagascar

0 5 heures de vol pour rallier 10 le paradis de Madagascar La fatigue, l’ennemi de

La fatigue, l’ennemi de Aït Djoudi

De par son expérience acquise suite à ses passages à la JSK et à l’USMA, Az- zeddine Aït Djoudi savait que son principal ennemi serait la fatigue qu’engen- dra ce long déplacement. C’est la raison pour la- quelle il a concocté un pro- gramme spécial pour évacuer la fatigue. Le len- demain, les joueurs ont été conviés à une séance légère de musculation, avant d’être autorisés à piquer une tête dans la piscine de l’hôtel. Un moment que les

L es joueurs de l’Equipe nationale olympique n’oublie- ront pas de sitôt leur déplacement à Madagascar pour y affronter la sélec-

tion de ce pays dans le cadre des éliminatoires pour le JO de Lon- dres 2012. En effet, pour la plupart, c’est le plus long voyage qu’ils ont eu à effectuer, après environ 10 heures pour poser pied avant-hier soir sur le sol malgache, sans compter les deux heures entre Alger et Paris. Il faut dire que visi- ter cette magnifique île valait bien tout ce temps, Madagascar est considérée comme l’un des plus beaux pays du continent africain.

L’originalité de Madagascar, qui a pour emblème l’arbre du voyageur (ravinala), est ce relief qui divise le pays en trois bandes, du nord au sud : une bande côtière étroite à l'est, des hauts plateaux au centre et une zone de plateaux plus bas et de plaines à l'ouest. Les hauts plateaux centraux ont une altitude oscillant entre 800 et 1 500 m et couvrent 60 % de l'île ; ils s'élèvent brusque- ment lorsqu'on approche le pays par la côte est et descendent beau- coup plus doucement vers les vastes plaines de l'ouest. Les hauts plateaux comptent trois principaux massifs : au nord le Tsaratanana qui possède le plus haut sommet de l'île (un pic volcanique de 2 876 m d'altitude), au centre l'Ankaratra et au sud l'Andrin- gitra. La côte orientale est bor- dée de lagons abrités par une barrière de corail. Il ne faut pas ou- blier l’Alaotra (182 km2) qui est le plus vaste des cinq grands lacs de Madagascar.

10h, dé-

collage de

Paris

Après avoir passé une nuit à Paris, plus exac- tement à l’hôtel Ibis situé tout

près de l’aéroport

Charles-de-

Gaulle, les Olym- piens ont été dans l’obligation de se lever tôt le matin pour pren-

dans l’obligation de se lever tôt le matin pour pren- dre le vol à destination de
dans l’obligation de se lever tôt le matin pour pren- dre le vol à destination de

dre le vol à destination de Antana- narivo. C’est vers 10h (9h heure al- gérienne) que l’appareil transportant les joueurs de l’Equipe nationale olympique a quitté le tar- mac de l’aéroport parisien.

Tout est bon pour passer le temps

A bord de l’avion d’Air France, dans le vol Paris-Antananarivo, le seul souci de nos jeunes interna- tionnaux était de trouver un hobby pour passer le temps, car il fallait 10 heures pour rallier le point d’arri- vée. Certains se sont laissés tomber dans les bras de Morphée. Il faut re- connaître que ceci n’a pas été une sinécure dans la mesure où l’avion était quasiment plein. D’autres joueurs ont profité de ces heures pour discuter entre eux, visionner des films, écouter de la musique… c’est pour dire que tout était bon pour faire passer le temps.

Ils sont arrivés exténués

Une traversée de tout le continent africain ne peut qu’être fatigante, c’est donc tout naturellement que les coéquipiers de Bedbouda sont arri- vés dans la capitale malgache com- plètement épuisés. La plupart n’avaient qu’une seule idée en tête :

retrouver leur lit. La preuve, dès qu’ils ont récupéré les clés de la chambre qui leur a été attribué il sont tombés KO. Ils étaient tellement exténués qu’ils ont fait l’impasse sur le dîner, heureusement qu’ils se sont rassasiés à bord de l’avion.

Le représentant de l’ambassade à l’accueil

L’arrivée tardive de la délégation algérienne à Antanarivo n’a pas empêché le représentant de l’am- bassade d’Algérie à Madagascar d’être à l’accueil. Le consul général s’est chargé de faciliter les procé- dures douanière et policière à ses compatriotes. C’est en un temps re- cord que les Algériens ont accom- pli toutes les formalités. L’ambassadeur a tenu à s’excuser de son absence à l’égard de la déléga- tion algérienne à travers ses repré- sentants et a promis d’être présent le jour du match. Après avoir quitté l’aéroport, toute la délégation a re- joint directement son lieu d’héber- gement.

joueurs ont beaucoup ap- précié. Mais, l’après-midi, ils avaient rendez-vous pour la pre- mière séance d’entraînement sur le sol malgache.

Les Algériens sous le charme de cette île de l’océan Indien

Après une bonne nuit de som- meil, les Algériens ont oublié les 10 heures de voyage en découvrant les paysages paradisiaques de celle qu’on appelait jadis la Grande Ile ou L’île rouge. Madagascar est clas- sée cinquième plus grande île du monde (587 000 km2), après l'Aus- tralie, le Groenland, la Nouvelle- Guinée et Bornéo. Tous sans exception ont été sous le charme, mais cela ne leur a pas fait oublier la mission pour laquelle ils sont venus dans ce pays, à savoir décro- cher le droit de disputer le tournoi final qualificatif aux Jeux olym- piques de Londres 2012.

L’atout des Verts, un climat adéquat

L’une des satisfactions du coach usmiste est que son équipe bénéfi- ciera d’un atout majeur, un climat doux. Craignant au début de tom- ber sur une grosse chaleur, Aït Djoudi a été ravi de découvrir une température de 23 degrés et un taux d’humidité moyen. Côté cli- mat, les Algériens n’auront pas d’ex- cuse en cas d’une contre-performance, chose que personne ne souhaite.

Daoud : «On n’a pas fait tout ce chemin pour se faire éliminer»

Afin de connaître l’ambiance à l’intérieur du groupe depuis son ar- rivée en terre malgache, nous avons pris la température auprès d’un des joueurs, en l’occurrence Farid Daoud : «Il est vrai que le voyage a été éreintant, mais cela fait partie du charme d’une compétition de ce genre qu’est la qualification aux Jeux olympiques. C’est une aventure que nous sommes en train de vivre. Nous avons assez de temps pour bien récupérer et être d’attaque pour ce match. Nous sommes décidés à réaliser un bon résultat pour confir- mer notre victoire du match aller. Nous avons conscience de la tâche qui nous attend, il n’est pas question de décevoir tous ceux qui nous ont fait confiance.»

M. L.

Guechi

opérationnel

Le défenseur central de la sélection olympique et de l’US- MAn, Ali Guechi, a repris le chemin des entraînements le plus normalement du monde. Souffrant d’une blessure au genou survenue lors du match de championnat face à l’USMH, le jeune espoir algé- rien est donc opérationnel pour ce match retour face à la sélection malgache. Son état de santé, qui s’est amélioré, a beaucoup rassuré le sélection- neur Azzedine Aït Djoudi qui, en l’absence de Khelili, laissé à la disposition de la JSK, compte l’incorporer comme ti- tulaire aux côtés de Brahim Bedbouda dans l’axe.

Mesfar boit la tasse

Ce qui est arrivé au jeune Khroubi Mesfar restera gravé dans sa mémoire et celle de ses partenaires qui se sont bien gloussés. En effet, le jeune es- poir, qui ne sait apparemment pas très bien nager, a failli se noyer devant les yeux de ses partenaires dans la piscine. Heureusement qu’un membre de la délégation est allé à sa rescousse. Une fois que l’am- biance est revenue à la nor- male, les joueurs n’ont pas arrêté de le chambrer, tout cela dans la bonne humeur.

Le Wifi, seule occupation

Une fois installé, les joueurs de la sélection olympique ont pris leurs PC portables à la ré- ception de l’hôtel, afin de de- mander si l’établissement était muni de connexion Wifi. C’est ainsi que les joueurs ont pu rester en contact avec leurs proches à travers le Net. D’ail- leurs, c’est quasiment la seule occupation pour passer le temps.

Daoud et Bedbouda se remémorent le déplacement au Zimbabwe

Le long voyage vers Mada- gascar a permis au deux Mou- loudéens, Daoud et Bedbouda, de se remémorer le déplace- ment périlleux effectué il y a un mois de cela au Zimbabwe pour y jouer dans le cadre du second tour de la Ligue des champions face au Dynamos. Même si le match aller reste un mauvais souvenir, celui du re- tour restera l’un des meilleurs moments pour Bedbouda qui a inscrit 2 buts décisifs.

Madagascar- Algérie, un non-événement pour les Malgaches

Décidément, la lourde dé- faite au match aller sur le score de 3 buts à 0 a anéanti quasi- ment toutes les chances de l’équipe de Madagascar pour passer ce tour. Ce qui a poussé la rue malgache à se désinté- resser du match au point où la presse locale n’a publié aucun article sur l’arrivée des Verts et encore moins sur le match. Une tournée dans la ville a été suffisante pour constater que la rencontre entre les deux sélec- tions est un non- événement.

06 N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup d’œil Coupe d’Algérie MCA - MCO, aujourdʼhui
06
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
Coup d’œil Coupe d’Algérie
MCA - MCO, aujourdʼhui à 17h
1/4 de finale

Le match du MCO maintenu à Rouiba

Le Mouloudia crie au complot

J usqu'à hier, les Mouloudéens ne sa-

vaient même pas où ils allaient rece- voir le MC Oran, pour le compte des quarts de finale de la Coupe d'Algé- rie. Les Algérois avaient émis le vœu

de recevoir le MCO au stade Omar Ha-

madi de Bologhine, une demande avait même été formulée par la direction du vieux club algérois à la Ligue, après avoir reçu l'avis favorable de Ali Haddad. Ce- pendant, un changement a eu lieu, après le refus des responsables usmistes d'abriter le Mouloudia. Déjà, la provocation avait

commencé dimanche dernier à la fin du match du Dynamos, lorsque des agents du stade, employés chez Ali Haddad, ont commencé à insulter les joueurs du Mou- loudia. Cela avait provoqué une certaine polémique dans le parking du stade. Hier, les dirigeants mouloudéens attendaient un changement de domiciliation, mais au- cune décision n'a été prise. Au moment où nous mettons sous presse, le match a été maintenu au stade OPOW de Rouiba, à 17h00. Cette décision n'a pas été du goût des dirigeants et supporters mouloudéens qui l’ont assimilée à un complot contre leur équipe.

ainsi que le Comité de supporters cam- paient sur leur position de boycotter le match, dans le cas où la rencontre ne se jouera pas à Bologhine.

Les supporters envahissent la daïra de Bab El Oued

En colère contre cette décision absurde, les supporters mouloudéens ont fait un saut, hier matin, au siège de la daïra de Bab El Oued pour protester contre cette décision. Ils étaient environ 300 suppor- ters avant que leur nombre n'augmente. Certains d'entre eux ont même tenté de fermer la route principale, comme signe de protestation, avant que des sages n'in- terviennent pour calmer les esprits.

Le Comité de supporters reçu par le chef de cabinet du wali délégué

alors que le Comité de supporters du Mouloudia campait toujours sur sa po- sition de domicilier l'équipe à Bolo- ghine.

Mouvement de protestation dans les fiefs du Mouloudia

Devant une telle situation, les suppor- ters du Mouloudia ont protesté, hier, dans les rues de Bab El Oued, principal fief du Mouloudia. Des slogans anti- USMA, anti-fédération et même anti- autorités ont été entendus, à cause de ce qu'ils qualifient de la politique du deux poids, deux mesures.

H. R.

de la politique du deux poids, deux mesures. H. R. Des changements dans le onze C'est

Des changements dans le onze

C'est aujourd'hui qu'aura lieu le quart de finale de la Coupe d'Algérie entre le MCA et le MCO. Les Moulou- déens espèrent décrocher la Coupe d'Algérie pour la septième fois d'affilée, afin de prendre part à la Coupe de la CAF l'an prochain. sMême si Zekri ne veut pas changer une équipe qui gagne après son excellente pres- tation face au Dynamos Harare en Ligue des champions africaine, il sera toutefois dans l'obligation d'effectuer certains changements. Dans les bois, Mohamed Lamine Zemmamouche sera automatiquement reconduit. L'ex- cellent gardien aura une tâche difficile, vu le cachet par- ticulier de cette rencontre et la qualité des joueurs oranais. Son expérience dans ce genre de rendez- vous sera déterminante.

Babouche retrouve son poste d'arrière gauche

En défense, presque les mêmes joueurs ayant affronté le Dynamos, dimanche dernier, seront reconduits. Ainsi, sur le flanc droit de la défense, Amine Besseghir sera ti- tularisé. Dans l'axe, la paire Zeddam- Megherbi sera re- conduite. Alors que sur le flanc gauche, il y aura un changement par rapport au dernier match de Ligue des champions. Brahim Bedbouda cédera sa place. Retenu en Equipe nationale olympique, qui se trouve actuelle- ment au Madagascar pour prendre part aux élimina- toires des JO, Bedbouda, le héros du match du Dynamos, laissera sa place vide. C'est le capitaine Réda Babouche qui retrouvera son poste de prédilection. Par ailleurs, en cas de blessure de ce dernier, c'est le jeune Zineddine Bensalem qui effectuera son entrée.

Bouchama de retour, Berremla d'entrée

Au milieu du terrain, il y aura deux changements par rapport au match du Dynamos. Nacim Bouchema, qui est de retour à la compétition, prendra la place de Farid Daoud, actuellement à Antananarivo au Madagascar pour prendre part au match face à l'équipe locale avec l'EN des moins de 23 ans. Koudri sera retenu en compa- gnie de Bouchema. Abdelmalek Mokdad sera, lui aussi, reconduit, contrairement à Billel Attafen qui sera laissé sur le banc. C’est Tayeb Berremla qui prendra sa place, car ayant pas joué le match de C1.

Sofiane reconduit, Hamrat la surprise

En attaque, Daouadi sera absent pour cause de suspen- sion. L'entraîneur Nouredinne Zekri compte incorporer Issam Hamrat lors de ce match. Le natif de Bou Smaïl affiche une excellente forme lors des entraînements, même si l'entraîneur mouloudéen prendra une décision finale aujourd'hui. Youcef Sofiane, auteur d'une excel- lente prestation face au Dynamos, sera reconduit. Par ailleurs, Mohamed Amroune sera comme le joker de luxe du coach Zekri.

Hamza R.

sera comme le joker de luxe du coach Zekri. Hamza R. Les dirigeants Mouloudéens parlent de
sera comme le joker de luxe du coach Zekri. Hamza R. Les dirigeants Mouloudéens parlent de
Les dirigeants Mouloudéens parlent de boycott Par ailleurs, les dirigeants mouloudéens ne cessaient pas de
Les dirigeants
Mouloudéens parlent
de boycott
Par ailleurs, les dirigeants mouloudéens
ne cessaient pas de parler hier de boycott.
Au moment où nous mettons sous presse,
la mise au vert a été programmée à l'hôtel
Hilton. Gherib et les autres dirigeants
Par ailleurs, de-
vant une telle si-
tuation, des
membres du Co-
mité de suppor-
ters ont été reçus
par le chef de cabi-
net du wali délé-
gué de Bab El
Oued. Les deux
parties n'ont pas
trouvé de compro-
mis à ce problème,

Derrag, Daouadi, Laref et Azzedine non convoqués

A l'issue de l'entraînement d'hier, le dernier d'avant-match face au MCO, l'entraîneur Noured- dine Zekri n'a pas retenu quatre joueurs pour cette rencontre. Le premier, c'est bien sûr Moha- med Derrag, blessé lors du match de l'USMB et qui n'a toujours retrouvé toutes ses capacités. Daouadi El Eulmi est suspendu pour cumul de cartons, alors que pour Abdelhakim Laref et So- fiane Azzedine, il s'agit de choix tech-

niques.

Azzedine déçu

Non retenu pour la deuxième fois d'affilée, So- fiane Azzedine n'a pas été convoqué. Le transfuge de l'US Biskra ratera en effet cette rencontre très impor- tante. Sa déception était

grande de rater ce rendez- vous, sans pourtant le montrer surtout qu'il n'était pas concerné par le dernier match de son équipe en Ligue des champions africaine face au Dynamos.

équipe en Ligue des champions africaine face au Dynamos. Zemmamouche «On prendra notre revanche sur le

Zemmamouche

«On prendra notre revanche sur le MCO»

Le gardien de but du Moulou- dia, Mohamed Lamine Zemma- mouche, estime que ce match de coupe face au MCO est celui de la revanche pour les Vert et Rouge. Comment vous vous préparez pour cette rencontre face au MCO ? C'est une rencontre très importante pour nous.

On mise beaucoup sur ce match de coupe dans le but de se racheter. Comme vous le savez, on a réalisé un parcours moyen en championnat. Donc la coupe va nous servir pour nous racheter.

cation. C'est aussi le match de la re- vanche pour vous après votre dé- faite face au MCO au match aller au stade 5-Juillet…

On a perdu lors du match aller au stade du 5-Juillet, bien que nous avions dominé les débats. On avait encaissé un but sur un pénalty que l'arbitre a sifflé en faveur des Ora- nais. Cette défaite nous est restée en travers de la gorge. On tient tous à avoir notre revanche sur le MCO. Il y a eu ce changement de domi- ciliation de dernière minute. La rencontre était prévue au départ à Bologhine, puis elle a été délo- calisée à Rouiba, ça vous dérange

?

Nous les joueurs, on se concentre actuellement sur ce match de coupe. On ne prête pas attention à ce genre d'histoire de domiciliation du match. On voulait certes jouer à Bo- loghine, mais même à Rouiba c'est chez nous. On va se donner à fond pour gagner le match et surtout sau- ver notre saison. En championnat, on est déjà distancé et il ne nous reste que la coupe pour assurer une participation, l'an prochain, à la Coupe d'Afrique. Mais par rapport à Bologhine, à Rouiba les supporters risquent de ne pas être présents en force… Les supporters du Mouloudia sont toujours fidèles à leur équipe. Ce sera un match important pour

nous et qui va se jouer sur le terrain. Face au Dynamos, nos supporters nous ont beau- coup aidés. Ils nous ont soutenus jusqu'à la der- nière minute. Cela nous a facilités notre tâche car beaucoup pensaient qu'on n'allait pas se qualifier au prochain tour, mais on a créé la surprise grâce à nos supporters.

Il y a aussi les

chiffres qui ne plai- dent pas en votre faveur. En trois matchs disputés

entre les deux équipes en quart de finale, le MCO

a pris le dessus…

Ce sont des matchs qui se sont joués et on n’en parle plus. Maintenant, on va affronter le MCO à onze contre onze. On aura l'avantage du terrain et la présence des supporters. Ce sera un atout très important pour nous. On va tout faire pour remporter le match et prendre le dessus sur le MCO à ce stade des quarts de finale pour la première fois, puisque vous m'avez parlé de l’historique de ces rencontres de coupe entre le MCA et le MCO à cette étape de la compétition. Entretien réalisé par

Hamza Rahmouni

Mise au vert au Hilton Les joueurs du Mouloudia d'Alger sont rentrés hier en fin
Mise
au vert au
Hilton
Les joueurs du Mouloudia
d'Alger sont rentrés hier en
fin d'après-midi en mise au
vert en prévision de cette ren-
contre des quarts de finale
de la Coupe d'Algérie. La
mise au vert a eu lieu à
l'hôtel Hilton.

On se prépare dans de bonnes conditions avec un moral au beau fixe. Il y a une am- biance bon enfant dans le groupe.

Le groupe au complet L'entraîneur Nouredinne Zekri a dirigé la séance d'entraî- nement d'hier
Le
groupe au
complet
L'entraîneur Nouredinne
Zekri a dirigé la séance d'entraî-
nement d'hier après-midi en dis-
posant de l'ensemble des joueurs.
Chose qui lui a facilité la tâche. Il
est à noter que tout le monde
sera concerné par ce match,
mis à part Daouadi El Eulmi,
suspendus pour cumul
de cartons.

Cette rencontre intervient dans un moment où l'équipe carbure… Oui, c'est vrai. On a réussi à atteindre les

Slimani, 2 e gardien

Pour la troisième fois

consécutive, Billel Slimani

a été retenu par Noured-

dine Zekri. Le jeune gar- dien prometteur a été convoqué pour le match de l'ASK et celui de Coupe d'Afrique face au Dynamos. En cas de blessure ou de suspension de Zemmamouche, c'est lui qui fera son entrée. Il a été préféré à Sofiane Azzedine.

quarts de finale en éli- minant la JSMB, et à Béjaia en plus. Après, on a réussi à se quali- fier en ligue des champions africaine face au Dynamos, mal- gré une lourde défaite lors du match aller sur le

score de (4-1). Le moral est au beau fixe. Les joueurs ont repris confiance après cette qualifi-

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup sûr 1/4 de finale Les Hamraouas avertissent le
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup sûr
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
Coup sûr
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup sûr 1/4 de finale Les Hamraouas avertissent le Doyen
1/4 de finale
1/4 de finale

Les Hamraouas avertissent le Doyen

07

«Le MCO n’est pas le Dynamos, on vous a déjà battus au 5-Juillet cette saison»

L e match MC Alger- MC Oran sera, incon- testablement, le choc des quarts de finale de la Coupe d’Algérie et se jouera, finalement,

au stade de Rouiba. Le Mouloudia d’Oran, qui est bien parti pour as- surer son premier objectif de la sai- son à savoir le maintien en Ligue1, s’attaquera aujourd’hui à un autre challenge à savoir la Coupe d’Al- géri qui fait rêver les supporters depuis belle lurette. Face à une formation algéroise qui a le moral au beau fixe après sa brillante qua- lification arrachée en Champion’s league face au Dynamos FC du Zimbabwe, la mission des Diables Rouges s’annonce très compliquée. Les coéquipiers du défenseur cen- tral Zoubir Ouasti devront sortir le grand jeu pour espérer éliminer le Doyen de la Coupe d’Algérie. La tâche des Hamraouas s’annonce donc très difficile, surtout qu’ils traversent un passage à vide ces derniers temps en championnat, notamment après le semi échec concédé at home face à l’USM Blida et la défaite face à la JS Ka- bylie. Mais cela ne veut nullement dire que les Oranais vont se pré- senter à Rouiba dans la peau d’un vaincu, et les hommes de Zekri n’auront pas en face d’eux un Dy- namos-bis. «Nous savons que notre mission ne sera guère facile face à une bonne équipe du MCA. Ses joueurs ont retrouvé le moral après

leur qualification en Coupe d’Afrique, mais que les choses soient claires, le MCO n’est pas le Dyna- mos. Nous avons déjà réussi à les battre chez eux, nous sommes donc capables de rééditer notre exploit et les éliminer de la coupe d’Algérie», nous dira le défenseur Sebbah. Les hommes de Cherif El Ouazzani sont déterminés à défendre crâne- ment leur chance en coupe.

Cherif El Ouazzani :

«C’est difficile de préparer un match dans de telles conditions»

Le moins que l’on puisse dire est que l’entraîneur Cherif El Ouaz- zani Si Tahar a eu du mal à prépa- rer le prochain match de son équipe face au MCA. Il a fallu at- tendre la dernière minute pour être fixé définitivement sur le lieu de ce match comptant pour les quarts de finale de coupe. En effet, mardi on pouvait lire clairement sur le site de la LNF que le match était programmé pour ce vendredi à partir de 18h au stade Omar-Ha- madi. C’est ainsi que le coach ora- nais a annulé la journée de repos qu’il avait accordé à ses joueurs, mercredi, pour programmer une séance d’entraînement au stade Ahmed-Zabana. Mais, mercredi en fin de journée, un autre rebondis- sement a eu lieu : le match MCA- MCO a été domicilié au stade de Rouiba ce vendredi à partir de 17h. Ces changements de lieu et de l’ho-

à partir de 17h. Ces changements de lieu et de l’ho- raire ont fini par nuire

raire ont fini par nuire à la bonne préparation des Mouloudéens pour ce match : «C’est vraiment difficile de préparer un match d’une telle im- portance dans de telles conditions. Nous avons été contraints de cham- bouler notre plan de préparation à maintes reprises. J’espère que cela n’aura pas des répercussions néga- tives sur le rendement de mes joueurs, ce vendredi face au MCA», dira l’ex-capitaine de l’EN et d’ajou-

ter : «Nous restons sur une mauvaise série de deux matchs sans le moindre succès. J’attends une réac- tion positive de la part de mes joueurs face au MCA. Une qualification pour le carré final de la Coupe d’Algérie nous fera beau- coup de bien.»

El Ghoul, El Bahari et Benaouameur non convoqués ■Pour ce match de coupe face ■
El Ghoul, El Bahari
et Benaouameur
non convoqués
■Pour ce match de coupe face
au MC Alger,
tir de 17h au stade
aujourd’hui à par-
de Rouiba, l’en-
traîneur du Mouloudia
d’Oran a
établi, à l’issue de la séance d’entraî-
nement d’hier matin, la liste des 18
joueurs retenus pour ce match. Le
gardien de but Houari El Ghoul, l’at-
taquant Nasreddine El Bahari et le
défenseur Akram Benaouameur
n’ont pas été convoqués
pour cette
rencontre.
Ayant
commis
une
grosse
bourde
lors
du la Pour match
face
l’USM
Blida,
de l’ex-keeper la gagné
de
l’ASMO
n’a
pas
encore
confiance
du
staff
technique
mouloudéen,
alors
que
natif
Bathioua
est
loin
de
son
ni-
veau
habituel.
sa
part,
à n’a titulaire
lors
de
dernière
rencontre
face
à le la
JSK,
Benaouameur
Akram
pas
été retenu pour ce match face au
MCA.
Bengorine blessé
Aouedj en EN
olympique
■Deux
autres
joueurs
se seront
pas
de
la
partie
vendredi
de
Rouiba,
ce face
MC
Alger.
Non
pas
parce
Cherif
Ouaz-
zani
ne
les
pas
à convoqués, que
tout
simplement
parce
qu’ils
ne
stade participer
pas
match.
au du
jeune
Aouedj
Sid
Ahmed
qui
trouve
à
Madagascar
ce avec au et
Il El l’Equipe mais Bengo- ne peuvent défen- s’agit
nationale
olympique,
du
seur
latéral
arrière
gauche,
rine Sofiane, en raison d’une
blessure.
Retour de Kechamli,
Aissaoui et Sebbah
■En revanche trois joueurs, et
non des moindres,
effectueront
leur retour à la compétition ce
week-
end. Il s’agit du très expérimenté dé-
fenseur central,
Kechamli Kada,
dont le dernier match sous
rouge et blanc a été disputé
le maillot
face à
l’USMH. Guéri de sa blessure,
Ais-
saoui Abbes retrouve
le chemin de la
compétition, alors que Sebbah Zine
El Abidine,
au après le
avoir
été non
convoqué
dernier
match
face
la
JSK,
va faire
déplacement
à Alger.
à R.O.
Riad O. moi, tous les joueurs veulent se donner à fond pour que l’aven- ture
Riad O.
moi, tous les joueurs
veulent se donner à
fond pour que l’aven-
ture continue.
Avouez que vous
rêvez de gagner ce
trophée avec le
MCO…
J’ai déjà décro-
ché cette coupe avec
le CRB et on avait
vécu des moments
exceptionnels. La
gagner avec le
MCO sera encore
une joie pour moi.
Je crois que la meil-
leure chose qui
puisse nous arriver
est de gagner cette
coupe car cela fait
déjà un bail que le
MCO ne l’a pas ra-
mené à Oran. Mais,
pour le moment on
doit se concentrer sur
le match contre le
MCA.
Entretien réalisé par
Amine L.

Berradja « Il faut qu’on soit solidaires pour passer le cap du MCA »

Le milieu offensif des Rouge et Blanc, qui a déjà éliminé le MCA en 2009 avant de remporter le trophée, pense que son équipe a les moyens de surprendre le Doyen cet après-midi à Rouiba. Finalement, le match devra avoir lieu à Rouiba. Comment avez-vous appris cette nouvelle ? Les changements de domici- liation et de la date du match ont beaucoup changé cette semaine. C’est vrai que cela perturbe un peu les joueurs, surtout qu’on s’est entraînés sur des terrains en syn- thétique car on croyait qu’on allait jouer le match à Bologhine. On va essayer de garder notre concentration et défier le MCA là où il le faut. La qualification du MCA en Coupe d’Afrique va-t-elle changer la donne du match ? Pas trop, dans la mesure où ce match s’annonce capital pour les deux équipes. Cela n’a rien à voir avec une rencontre de Coupe d’Afrique ou de championnat. Certes, nos adversaires ont le moral au top suite à cet exploit, mais pour le match d’aujourd’hui les compteurs vont se remettre à zéro. Comment comptez-vous aborder ce match du moment qu’il est différent à celui du championnat ? C’est clair et net, pour se qualifier il faut gagner. En cham- pionnat, on peut jouer pour un nul qui arrange les équipes qui se

déplacent, mais là on est obligés d’aller vers l’avant. Il faut qu’on soit concentrés et motivés à ga- gner ce match. Vous avez déjà éliminé le MCA avant de remporter ce trophée avec le CRB. Com- ment avez-vous pu vous quali- fier à l’époque ? Je dirai que le groupe avait donné tout ce qu’il a dans le ventre au cours de cette ren- contre. Les joueurs étaient hyper motivés. On était très solidaires sur le terrain, ce qui nous a permis de faire la différence au cours de ce match qui était aussi un derby. C’est aussi grâce à Fellah que vous vous êtes qualifiés ce jour-là … En effet, Fellah a été décisif lors de la séance des tirs au but. Cela prouve que tous les joueurs étaient motivés à l’idée de se qua- lifier, mais aussi d’aller le plus loin possible. La preuve, on a fini par remporter le trophée. J’espère qu’on arrivera à rééditer cet ex- ploit avec le MCO et gagner cette coupe. Quand on arrive à un stade aussi avancé que les quarts de finale, est-ce que la coupe de- vient un objectif ? On gère certes les matchs un par un, mais on se donne à fond. Il n’y a pas un joueur qui ne rêve pas d’aller en finale et brandir en- suite ce trophée. Donc, dire que la coupe n’est pas un objectif se- rait mentir de ma part. Croyez-

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup risqué MCA-MCO 1/4 de finale 0 8 Cinquième
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup risqué MCA-MCO 1/4 de finale
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
Coup risqué MCA-MCO
1/4 de finale

08

8 avril 2011 Coup risqué MCA-MCO 1/4 de finale 0 8 Cinquième confrontation entre les deux

Cinquième confrontation entre les deux équipes en Coupe d’Algérie

Le MCA face à sa bête noire

L e Mouloudia d'Alger re- trouve l'épreuve popu- laire. La Coupe d'Algérie est une compétition que tous les Mouloudéens

admirent pour son cachet particu- lier et les fortes sensations qu’elle procure. Le Mouloudia d'Alger aura sur son chemin, lors de ce quart de finale, un habitué de cette épreuve, en l'occurrence le MC Oran. Ce sera un duel de spécia- listes à suivre de près. Outre JSK- CRB, ce MCA-MCO constitue un des chocs de ces quarts de finale. Les deux équipes se connaissent très bien. Ils s’affrontent depuis de très longues années en champion- nat. Cependant, en coupe, ils ne se sont plus rencontrés depuis presque 27 ans, soit depuis cette fameuse rencontre du 6 avril 1984 qui avait eu lieu au stade de Tlem- cen. Cette rencontre ne sera pas facile pour les Vert et Rouge. Ils af- fronteront cet après-midi leur bête noire en Coupe d'Algérie. Le club phare de l'Ouest du pays ne réussit pas trop au Mouloudia dans cette compétition.

Les deux équipes se sont rencontrées trois fois en quarts

En Coupe d’Algérie, les deux équipes se sont rencontrées déjà à quatre reprises par le passé, et ce, depuis le lancement de la première édition de cette épreuve. Une fois, elles se sont affrontées en huitièmes de finale, alors que lors des trois au- tres confrontations, c'était à l'occa- sion des quarts de finale. Le Mouloudia en a remporté la pre- mière en huitièmes de finale, et perdu les trois autres en quarts. Au- trement dit, les superstitieux vont avoir probablement peur pour le match de cet après-midi.

avoir probablement peur pour le match de cet après-midi. Ce sera la première à Alger Le

Ce sera la première à Alger

Le match de cet après-midi sera le premier entre les deux équipes à Alger, lors de cette épreuve. Il faut dire qu'ils se sont rencontrés à trois reprises à Oran, alors que la der- nière en 1984 avait eu lieu sur ter- rain neutre, à Tlemcen. Peut-être que ce sera un avantage pour les Vert et Rouge pour vaincre le signe indien du MCO.

1969 : Fréha et Naïr mettent fin aux espoirs algérois

Lors de la saison 68/69, les Mou- loudéens ont misé sur la Coupe d'Algérie pour goûter à la joie qu’elle procure, surtout qu'il reve- nait en Division 1. Après avoir éli- miné l'USMM Hadjout, l'AS Aïn M'lila puis le CABBA, le Mouloudia a retrouvé sur son chemin le MCO

en quarts. La rencontre a eu lieu au stade du 19-Juin d'Oran. Les Ora- nais se sont imposés finalement sur le score de deux buts à zéro, grâce à Fréha et Naïr.

1975 : Mehdi met le champion à genoux

Pour le Doyen, la saison 74/75, qui a vu le Mouloudia terminer son parcours sur le podium, a été mar- quée par cette élimination amère en Coupe d'Algérie. Alors que les Vert et Rouge visaient un troisième sacre des mains du défunt président Houari Boumediène, ils se sont fait éliminer en quarts de finale. L'ad- versaire n'était autre que le Mou- loudia d'Oran. Belkedrouci avait ouvert le score à la 12', avant que Bousri n'égalise à un quart d'heure de la fin. Et contre toute attente, les Oranais doublent la mise dans le temps additionnel qui libère les

siens. C'est grâce à Mehdi que le MCO s'est qualifié en demi-finales. Le match avait eu lieu, rappelons-le, à Oran.

1984 : Benmimoun barre la route au tenant

1984, plus précisément le ven- dredi 6 avril, le MCO et le MCA se sont croisés en quarts au stade de Tlemcen. Les Algérois drivés par cheikh Kermali tenaient à préserver leur titre obtenu une saison aupara- vant. De l'autre côté, les Oranais misaient sur ce match. Le MCO a ouvert le score par Sebbah Benya- goub à la 25', avant que Nacer Bouiche n'égalise pour le Moulou- dia à l'heure de jeu. C'est par la suite que Lahbib Benmimoun dou- ble le score pour son équipe à dix minutes de la fin, mettant ainsi le tenant du titre à genou.

Aouadj a sauvé l'honneur en 1964

L'unique victoire du Mouloudia d'Alger en coupe face au MCO re- monte au 12 janvier 1964, dans un match qui a eu lieu au stade Mont- réal d'Oran pour le compte des hui- tièmes de finale. Le temps réglementaire s'est soldé sur un score nul d'un but partout. Mais Zoubir Aouadj donne la victoire au Mouloudia à la 112'. Lors de cette édition, le Mouloudia s'est fait éli- miner par le Mouloudia de Constantine en demi-finales, après une très lourde défaite (1-4).

Hamza R.

MCO-MCA 2-0

Dim 20.4.69 (1/4) Stade : 19-Juin (Oran) Buts : Fréha (32'), Naïr (60') (MCO) Arbitre : Benchriet MCO : Larbi, Meguenine, Bouhadji, Bediar, Bessah, Embarek, Hadefi, Nehari, Fréha, Hamida, Krimo Entraîneur : Hadefi MCA : Zerga, Bousseloub, B. Aouadj, Si Chaïb, Mekidèche, Ma- loufi, Chouchi, Bachi, Tahir, Z. Aouadj, Zerrouk Entraîneur : Hahad

MCO 2 -MCA 1

Dim 30.3.75 (1/4) Stade : 19-Juin (Oran) Arbitres : Chihane Buts : Belkedrouci (12'), Mehdi (91') (MCO) ; Bousri (75') (MCA) MCO : Ounès, Chergui, Djelly, L. Chaïb, Hadefi, Kechra, H. Chaïb (Mehdi), Medjahed, Fréha, Belke- drouci, B. Chaïb Entraîneur : Zoubir MCA : Aït Mouhoub, Zemmour, Az- zouz, Mahiouz, Zenir, Aizel 1, Be- trouni, Bachta, Aït Hamouda, Bousri, Bellemou (Bencheikh) Entraîneur : Zouba

Bouiche «En 1984, l'arbitre M. Kouras nous a lésés en validant un but de Benmimoun, qui était entaché d'une faute»

un but de Benmimoun, qui était entaché d'une faute» Nacer Bouiche, ancien attaquant du Mouloudia d'Alger

Nacer Bouiche, ancien attaquant du Mouloudia d'Alger des années 80, nous parle dans cet entretien du match MCO-MCA qui s'est déroulé en avril 1984 à Tlemcen. L'ex-attaquant des Vert et Rouge estime que l'arbitre de cette rencontre, M. Kouras, avait lésé le Mouloudia.

Nacer, on vous a appelé à propos d'un match de coupe entre le MCO et le MCA

MCO avait réussi à ouvrir le score par Sebbah. Puis, j'avais égalisé d’un tir croisé après un exploit individuel. Seule- ment, le MCO avait réussi à marquer de manière litigieuse un second but dans les dernières minutes. Comment ça ? Le but n'était pas vala- ble ? Moi, je n'ai jamais critiqué l'arbitrage. Ce jour-là, l'arbitre, M. Kouras, nous a lésés. Il avait validé le deuxième but du MCO marqué par Lahbib Benmimoun, alors qu'il était entaché d'une faute. Avant que Sebbah Benyagoub ne fasse le centre, la balle était déjà sortie. Même sans ça, au vu de l’ensemble de la rencon- tre, l'arbitre n'avait pas été à la hauteur. Vous avez sans doute ressenti un sen- timent de frustration après cette éli- mination, surtout que vous étiez les détenteurs du trophée… Oui, bien sûr. On était très déçus, no- tamment pour nos supporters qui nous ont beaucoup aidés ce jour-là. On voulait arracher cette qualification pour eux, dommage on s'est fait éliminer de cette manière.

Entretien réalisé par Hamza R.

comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Al- gérie et qui avait eu lieu en 1984 à Tlemcen. Comment s'est déroulé le match ? C'était un match très plaisant, je m'en souviens comme si c'était hier. On avait affronté une très bonne équipe du MCO, alors que nous, nous étions les tenants du

titre. Une saison auparavant, on avait réussi à remporter le trophée. Comment était l'atmosphère au stade le jour de la rencontre ? C'était une très bonne ambiance. Le stade était archicomble et je me souviens même qu'il s'est joué à guichets fermés. Nos supporters étaient présents, certes, mais ce n'était pas comme ceux du MCO. Ces derniers avaient envahi Tlemcen car la distance n'est pas la même par rapport à Alger. Les supporters du Mouloudia étaient environ un demi-millier. Et pour le match ? C'était un match de haut niveau. Le

Benmimoun «En 1984, le MCA était le favori, mais notre volonté avait fait la différence»

le favori, mais notre volonté avait fait la différence» L’actuel manager du Mouloudia d’Oran, Habib Benmimoun,

L’actuel manager du Mouloudia d’Oran, Habib Benmimoun, a toujours en mémoire le match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie de 1984, où son team avait réalisé l’exploit d’éliminer le grande équipe du MCA. C’est, d’ailleurs, lui qui avait réussi à inscrire le but victorieux de ce match pour son équipe. 27 ans après, Benmimoun espère que le Mouloudia d’Oran réédite cet exploit en parvenant à décrocher son billet pour le carré final de l’épreuve populaire cet après-midi face au MCA.

d’Oran en décrochant plusieurs titres. Donc, c’est le Mouloudia d’Alger qui était le favori lors de cette rencontre de 1984 ? Ah bien sur ! Le Mouloudia d’Alger avait, à cette époque, une grande équipe. Tout le monde donnait les coéquipiers de Bousri comme favoris ce jour-là. Mais notre volonté avait fait la différence. Nous étions déterminés à réaliser l’exploit et décrocher notre qualif ’ pour le carré final. Je dois, également, dire que nos supporters avaient joué, ce jour-là, un grand rôle dans cette qualification. Je me sou- viens qu’ils n’ont jamais cessé de nous pousser du début jusqu’à la fin de la rencontre.

Cette année-là, vous aviez réussi à aller au bout de cette épreuve en décrochant la se- conde Coupe d’Algérie de l’histoire du Mouloudia d’Oran ?

Exactement, lorsque vous éliminez une grande équipe telle que le MCA, vous ne pou- vez être que motivé pour rem- porter le trophée. En demi-finales, nous avions, aussi, éliminé la grande équipe de la JSK qui était à l’époque imbattable. En finale, nous avions battu la DNC à Batna. Une grande équipe du Moulou- dia d’Oran est née à l’issue de cette saison sportive

1983/1984.

27 ans après, pensez-vous que le MCO peut refaire son coup en battant le MCA à Rouiba ce vendredi ? Pourquoi pas ? Je pense que les deux équipes se valent. Ça sera donc un match très équili- bré entre deux bonnes équipes. C’est vrai que les Mouloudéens auront l’avantage du public et du terrain, mais je pense que nos jeunes sont capables de battre le MCA et d’arracher la qualif ’ pour le carré d’as. Entretien réalisé par Riad O.

Habib,

on

ima-

gine que vous avez toujours en mémoire la fameuse rencon- tre des quarts de finale de la Coupe d’Algérie de 1984 qui avait opposé votre équipe au Mouloudia d’Alger… Et comment puis-je oublier de tels moments ! Ce match restera gravé pour toujours dans ma mémoire. Vous savez, à cette époque, le Mouloudia d’Oran était en pleine construction. L’équipe qui avait connu des moments difficiles auparavant était composée de jeunes joueurs issus de l’école du Mouloudia à l’image de Lebbah, Foussi, Cherif El Ouazzani ou Boudkhil. Il y avait, également, les anciens qui possédaient une certaine expérience tels que Bellabès, Sebbah et moi-même. C’est, d’ailleurs, cette génération qui avait réussi par la suite à redo- rer le blason du Mouloudia

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 09 Coup ferme JSK d n fi a l
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 09 Coup ferme JSK d n fi a l
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
09
Coup ferme JSK
d
n
fi
a
l
à
r
e
i
h
a
l
e
é
s
s
a
n
a
é
s
p
t
c
s
e
e
m
s
ti
a
a
n
l
al
e
e
Belhout
C
Ziti et Tedjar
reprennent
El Orfi absent
interdit aux Algérois
En plus des joueurs bles-
sés, le staff technique n’a
pu disposer hier matin des
services de son milieu de
terrain récupérateur Hocine
El Orfi, dont la direction a
autorisé l’absence pour des
raisons connues.

de quitter Tizi

C’ est la troi- sième fois en une semaine que l’entraî- neur en chef

Rachid Belhout rappelle ses joueurs à l’ordre. Constatant qu’ils ont ten- dance à prendre certaines choses à la légère, Belhout n’a pas hésite à reprendre les choses en main. Pas plus tard que lundi der- nier, l’entraîneur kabyle avait provoqué une réu- nion avec ses joueurs à l’aéroport pour manifes- ter son mécontentement sur certains éléments qui, d’après lui, ne se sont pas comportés en profession-

nels pendant le vol Casa- blanca-Alger. Il a de- mandé à ses hommes de faire preuve de plus de discrétion et de responsa- bilité, car ils portent le maillot d’un grand club et ils doivent donner une belle image du club phare de la Kabylie. Mais appa- remment, Belhout a été contraint à faire, une fois de plus, de la morale hier matin, à la fin de la séance d’entraînement. Aussi, il a interdit aux joueurs qui résident à Alger de quitter la ville de Tizi Ouzou, à 24 heures du match de coupe face au CRB. Il leur a fait savoir qu’ils sont ap-

pelés à prendre place au niveau des appartements, avant de débuter la séance de mise au vert dès cet après-midi. Il faut dire que Rachid Belhout avait affiché clairement son point de vue à ce sujet mais certains ont décidé de tenter leur chance, en vain.

«C’est un match capital, il est inutile de vous fatiguer pour rien»

D’après certaines indis- crétions, l’entraîneur de la JSK n’a pas hésité à sortir

de ses gongs à la fin de la séance. En rejoignant les vestiaires, Belhout lança à certains de ses joueurs : «Il nous reste une seule séance demain. Personne n’est au- torisé à quitter la ville pour se rendre à Alger. Nous avons un match capital sa- medi. Il est inutile de vous fatiguer pour rien. Soyez professionnels et chacun doit se surveiller. J’espère que mon message est bien passé.» Une façon pour le coach de dicter sa loi, mais aussi de mobiliser ses troupes, à moins de 24 heures du coup d’envoi du match de coupe.

A. A.

L’international olympique Khoutir-Ziti a repris hier le chemin des entraînements avec son équipe. N’ayant pas pu accom- pagner la sélection nationale olympique, faute de visa, Ziti est resté au pays. En effet, Ziti a bénéficié d’une journée de plus que ses partenaires pour mieux ré- cupérer. Hier, il s’est entraîné normale- ment. Ayant écourté la séance d’entraînement d’avant-hier, l’attaquant kabyle Tedjar est revenu. Les douleurs qu’il avait ressenties ont disparu et il sera donc prêt demain face au CRB.

Séance

technico-tactique

La charge augmentée lors de la première séance d’entraînement a été revue hier matin à la baisse. Il faut dire qu’à quelque 48 h du match face au CRB, le staff technique a privilégié l’aspect récu- pération sachant qu’il y a moins d’une semaine, la JSK a disputé un match de Coupe de la CAF.

Le huis clos respecté hier

Le message du staff technique, Belhout en particulier, à l’adresse des supporters de respecter le huis clos lors des deux dernières séances d’entraînement a reçu un écho favorable de la part des fans de la JSK. Hier, le huis clos a été merveilleu- sement respecté, même les quelques présents au niveau de la cafétéria ont été à la hauteur.

Il devait régulariser sa situation vis-à-vis du Service national L’absence d’El Orfi hier matin à

Il devait régulariser sa situation vis-à-vis du Service national

L’absence d’El Orfi hier matin à l’avant-dernière séance est justifiée par une affaire personnelle, nous a- t-on confiée du côté du staff technique. En effet, El Orfi a rallié la veille Alger pour le règlement de sa situation administrative vis-à-vis du Service national. El Orfi de- vait rallier Tizi hier en début d’après-midi pour être pré- sent face au CRB.

Rial : « Nous y sommes presque, tenons bon !

Le défenseur axial de la JSK Ali Rial, qui n’a pu aller, l’an dernier avec l’USMA, le club pour lequel il a joué l’exercice précédent, au-delà des hui- tièmes de finale (élimination par le MCA 3-0), est bien parti cette saison avec la JSK, pour aller le plus loin possible dans cette épreuve. Après une bril- lante qualification en 8 es de fi- nale de la CAF, Rial estime qu’il tient beaucoup à cette coupe, et quà l’instar de tous ses partenaires, il tient tant à ramener le trophée à Tizi. Ce faisant et agissant étape par étape, Rial se concentre plus sur cette importante rencontre qui attend la JSK face au CRB, ce samedi. Il nous en parle…

A Nouakchott, vous avez souffert de douleurs au dos, suite à une blessure contractée face au MCO, ça aurait pu vous coûter même votre participation au match retour, comment vous sentez-vous maintenant ? Dieu merci, les douleurs ont vite disparu. Sur place, le staff médical a tout fait pour que je rejoigne l’équipe qui préparait un match important, après quelques soins sur place, j’ai pu jouer normalement. Heureusement d’ailleurs que ça n’a pris que quelques heures. Aujourd’hui, comme vous le constatez, je m’entraîne normalement. Mieux, je suis prêt à enchaîner avec un

autre match. L’ambiance depuis la reprise mercredi dernier est plutôt sereine au sein du groupe où l’on aura quand même constaté une concentration maximale, n’est-ce pas ? C’est normal, à la veille d’une im- portante affiche que celle qui nous op- posera ce samedi au CRB en quarts de finale, tout le monde pèse l’importance du rendez-vous. Je ne vous fais pas sa- voir que le groupe, et depuis quelques semaines, est dans le positif. La série de bons résultats enchaînée coup sur coup a fait que la situation s’est nette- ment améliorée et on tâchera de faire en sorte qu’elle se poursuive encore. Notre récente qualification arrachée avec brio il faut bien le souligner à Nouakchott, a donné des ailes aux joueurs qui chercheront naturellement la confirmation. Le staff technique souhaite que vous oubliez justement la qualification en Coupe de la CAF pour ne penser qu’à ce match face au CRB, tant l’enjeu est de taille. Je peux vous affirmer que c’est fait. Il est clair que nous ne devons pas rester longtemps à évoquer ce match face à Tevragh Zeina, ça fait maintenant par- tie du passé. On a devant nous une autre mission importante qui consiste à remporter notre match de coupe. On aura en face de nous un adversaire qui mérite tout le respect, le CRB que tout le monde connaît avec son palmarès et ses traditions en Coupe d’Algérie. De-

breux au stade. Leur absence, il y a deux semaines en Coupe de la CAF,
breux au stade. Leur absence, il y a
deux semaines en Coupe de la CAF, a
influé sur le rendement du groupe et
l’occasion ce samedi leur sera offerte
d’envahir, comme en Champions
League, les travées du stade. Ils de-
vront aussi s’armer de patience.
Pour conclure ?
Nous profiterons de la moindre
faille pour marquer et naturellement
rester tout au long de la par-
tie sur nos gardes. Nous y
sommes presque, tenons
bon.
Entretien réalisé par
Lyès Aouiche
Ben Mouhoub sollicité Comme tout le monde le sait, la direction de la JSK, en
Ben Mouhoub
sollicité
Comme tout le monde le sait, la direction de
la JSK, en plus de la gestion de la saison en
cours, se penche de plus en plus sur le dossier du
recrutement en prévision de la prochaine saison. La
JSK comme d’autres clubs d’ailleurs, renforcera son
effectif par de nouveaux joueurs à partir de juin pro-
chain. Ainsi et dans un premier temps, le président
Hannachi aurait tout récemment pris attache avec le
manager Ben Mouhoub pour qu’il apporte tout le
soutien souhaité à la JSK comme il l’a d’ailleurs
toujours fait, lui qui a ramené plusieurs joueurs.
Contacté par nos soins, Ben Mouhoub se dit
constamment disposé à aider la JSK.
«C’est vrai, Hannachi m’a fait appel et
je l’ai assuré de ma disponibi-
lité.»

puis plusieurs semaines, le CRB, lui aussi, cumule les résultats positifs et se trouve, au même titre que nous, inté- ressé par le challenge de la Coupe d’Al- gérie, on le sait. Reste maintenant à nous imposer, surtout que nous aurons l’avantage de recevoir à Tizi devant nos supporters. Le retour de plusieurs joueurs absents à Nouakchott est aussi un point positif, n’est-ce pas ? Je vous l’accorde. A l’exception de trois de nos partenaires, Belkalem et Naïli blessés et Ziti retenu en sélection nationale, tous les autres ont repris normalement. Une ambiance bon en- fant caractérise nos séances de prépa- ration, nous espérons que ça durera ainsi jusqu’à samedi. A quelque 24h du match, ne ressentez-vous pas une certaine pression sur vos épaules ? C’est ce à quoi il ne faut absolument pas penser. Je pense qu’avec tout ce que nous avons acquis comme expérience des grands événements, on ne devra pas ressentir la moin- dre pression. Certes, le match est très important, mais j’estime qu’il va falloir faire abstraction de toute forme de pression pouvant en- traver notre programme d’ici samedi. Un mot peut-être pour les supporters ? Ce que nous espérons, nous les joueurs, c’est qu’ils devraient être au rendez-vous en se présentant nom-

10 N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup raté JSK Il n’a pu voyager avec
10
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
Coup raté JSK
Il n’a pu voyager avec les Olympiques
Ziti bloqué
«Cela ne m’a pas perturbé
pour le match de coupe»
fautede visa
L e latéral droit de la JSK et de la sé-
lection olympique Mohamed
Khoutir Ziti a connu un revire-
ment de situation à 180° mercredi
dernier. De retour avec la JSK
lundi matin en provenance de Casa-
blanca, le jeune joueur international ka-
byle a quitté aussitôt l’aéroport
international d’Alger pour rejoindre le
consulat de France à Ben Aknoun pour
un visa Schengen. En effet, les Olym-
piques, qui se sont envolés pour le Ma-
dagascar, ont passé la nuit de mercredi à
Paris, d’où la nécessité d’avoir un visa
d’entrée Schengen. Alors qu’il avait ob-
tenu des garanties à ce sujet, le jeune
Mohamed Khoutir-Ziti n’a pu régler sa
situation en moins de 24 heures. Son
passeport se trouvant toujours au niveau
du consulat, il n’a pu donc se déplacer
avec la sélection olympique. Comme ce
fut le cas pour Khellili et Amada, Ziti ne
prendra pas part au match
retour qualificatif pour les JO 2012. Du
coup, le staff technique de la JSK s’est
trouvé avec un joueur de plus pour pré-
parer le match de coupe de samedi face
au CRB. Une bonne nouvelle pour la
JSK.
Un casse-tête
pour Aït Djoudi
resterai à Tizi, je me suis rabattu
sur le prochain match de coupe
face au CRB, car là aussi, on
jouera un match capital.
Ce changement de dernière
minute ne vous a-t-il pas
perturbé ?
A vrai dire, je m’y attendais
quelque part. Revenir le lundi à
Alger et bénéficier le lendemain
d’un visa est difficile à réaliser.
C’est vous dire que cela ne m’a
guère perturbé. Je me suis aussi-
tôt remis au travail pour la pré-
paration du match
de coupe face au
CRB.
D’après certaines indiscrétions, l’ab-
sence de Mohamed Khoutir-Ziti a
constitué un réel casse-tête pour le sé-
lectionneur Azzedine Aït Djoudi. Même
si les Verts ont gagné à l’aller par un score
large de 3-0, cela n’est toujours pas ras-
surant aux yeux d’Aït Djoudi. Face à l’ab-
sence de Khelili et Ziti, le
sélectionneur national de-
vrait renforcer l’axe central et
le couloir droit, face à une
sélection malgache of-
fensive.
Vous deviez effectuer le
déplacement avec la
sélection olympique. Que
s’est-il passé ?
Effectivement, à mon retour
lundi dernier avec la JSK, je me
suis déplacé à Alger pour dépo-
ser ma demande de visa au ni-
veau du consulat de France.
Malheureusement, on m’a fait
savoir le lendemain que ma de-
mande ne pourrait être étudiée
en moins de 24 heures. Impos-
sible donc d’avoir le visa en si
peu de temps. Du coup, j’ai dû
annuler mon voyage à Madagas-
car, car mes partenaires de la sé-
lection ont passé la nuit à Paris.
Vous êtes déçu ?
Non, du moment que cela est
indépendant de ma volonté.
J’aurais voulu prendre part à ce
match retour, après notre large
succès à l’aller. Mais que voulez-
vous que j’y fasse ? Dès que j’ai
su que je
Après avoir joué quelques
minutes face à Tevragh
Zeina, pensez-vous
retrouver le onze samedi ?
Je le souhaite. Je suis à la dis-
position du staff technique pour
jouer là où on me le demande. Je
veux jouer cette rencontre et je
souhaite qu’on me fasse
confiance.
La programmation chargée
qui vous attend ne vous
rend-elle pas anxieux ?
Si, du moment que nous au-
rons probablement un match de
championnat mardi prochain.
J’ai entendu dire que nous allons
nous déplacer au Khroub. Je
pense que nous n’avons pas d’au-
tre choix que de nous soumettre
à la programmation. Mais le
plus important est de passer les
quarts de finale, pour le reste, on
se débrouillera.
Entretien réalisé par
Abdelatif
Azibi
Abdelatif A.

A moins de 24 heures du match face au CRB, la pression monte à Tizi

17

ans après, la Kabylie

veut sa Coupe d’Algérie

n’était l’arbitrage scandaleux en demi-finale face au CAB, la

JSK aurait atteint la finale. Ce qui a amené plusieurs obser- vateurs à penser que si la JSK passe une nouvelle fois ce cap du CRB, cela constituera le nouveau départ pour les Ca-

prêtent à se déplacer en force pour remplir les gradins du

stade du 1 er -Novembre, à l’oc- casion de ce match des quarts de finale. Les supporters de la JSK s’attendent à ce que leur équipe réalise la même per- formance que l’an dernier au

C omme cela se passe tous les ans, c’est en cette pé- riode de la saison que la JSK crache le feu et revient en

force en championnat, en coupe mais aussi en compéti- tion africaine. En cette année 2011, les Kabyles semblent perpétuer la tradition, après avoir décroché le billet de la qualification pour le 3 e tour de la Coupe de la CAF. Ce n’est pas tout, puisque même le match de Coupe d’Algérie de demain face au CRB rappelle pas mal de bons souvenirs aux Kabyles. Pas plus tard que la saison dernière, la formation kabyle avait décroché le billet qualificatif pour les ¼ de fi- nale au stade du 20-Août. Cette qualification avait, rap- pelons-le, ouvert les portes de plusieurs succès pour la JSK. Ce fut le véritable déclic pour les hommes de Geiger. La JSK s’en est allée s’imposer deux semaines plus tard à Annaba face à la formation locale. Si ce

200020002000200020002000

places réservées au CRB

Les Belouizdadis dans

les tribunes 21, 22 et 23

Hier encore, les préparatifs de l’organisa- tion du match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie JSK-CRB se sont poursuivis au niveau du complexe

sont décidés à se déplacer massivement vers la capitale du Djurdjura. Selon les in- formations recueillies auprès du premier responsable de l’OPOW, «les supporters du CRB sont les bienvenus à Tizi et auront droit à 2 000 places environ. Trois tribunes leur seront réservées : les 21, 22 et 23.

stade du 20-Août, «On n’a ménagé aucun effort» M. Maiz de l’OPOW) (directeur avec lequel
stade du 20-Août,
«On n’a ménagé aucun effort»
M. Maiz
de l’OPOW)
(directeur
avec lequel nous
nous sommes
Le directeur de l’OPOW
le point
entretenus hier après-midi était sur
salle de réunion qui
de quitter la
a regroupé tous
les intervenants dans
seulement aux supporters
toutes les dispositions
l’organisation du match JSK-
ont été prises, reste
CRB. Il a tenu
à rassurer
que
de faire preuve
de beaucoup de
sportivité dans les gradins. Les supporters du CRB auront aussi droit
leurs places
tous les points importants
a-t-il souligné
nous déclarant
«Nous sommes
fin prêts
à
au 1
er
-Novembre,
en
:
pour ac-
sans omettre
le match, on a étudié
le moindre détail. Il
est dans
cueillir
match des quarts de
grands événements
nos traditions
de préparer les
et l’on fera de même avec
ce
Coupe d’Algérie.
Je souhaite
le fair-play
finale de la
que
l’emportera.»
Lyès A.
le fair-play finale de la que l’emportera.» Lyès A. lorsqu’elle avait dis- posé des Belouizdadis (0-1)
le fair-play finale de la que l’emportera.» Lyès A. lorsqu’elle avait dis- posé des Belouizdadis (0-1)
le fair-play finale de la que l’emportera.» Lyès A. lorsqu’elle avait dis- posé des Belouizdadis (0-1)

lorsqu’elle avait dis- posé des Belouizdadis (0-1) en 8 es de finale. De nombreux supporters kabyles sont convaincus que le CRB réus- sira pas à prendre sa revanche ce samedi, jurant par tous les saints que le billet du dernier carré restera à Tizi. Abdelatif A.

du 1 er -No- vembre de Tizi Ouzou. Les responsables de la structure ont pris en considération tous les détails et n’ont ménagé aucun effort pour que la partie soit l’occasion pour les deux clubs de faire la fête à Tizi. Poursuivant les réunions avec les parties concernées par l’organisation du match, le directeur de l’OPOW, M. Maiz, et le directeur de la jeunesse et des sports, M. Messaoudène, se sont réunis hier avec le service de sécurité pour prendre une bonne fois pour toutes une décision sur le nombre exact de places qui reviendra de droit à l’équipe du CRB dont les supporters

reviendra de droit à l’équipe du CRB dont les supporters naris cette saison. Du côté des

naris cette saison. Du côté des

supporters, on semble très at-

tachés à cette Coupe d’Al-

gérie, d’autant plus que la JSK n’a plus rem- porté le titre depuis 1997 lorsqu’elle s’était imposée face à Aïn M’lila (1 à 0, but de Hadj Ad- lane). La Kabylie

La vente des billets demain à partir de 7h30

Comme rapporté par nos soins lors de nos précédentes éditions, la vente des bil- lets se fera le jour du match. Si la direc-

tion de l’OPOW a choisi cette option, c’est justement pour éviter toute spécu- lation. Dans l’optique de garantir une parfaite organisation à cette opération, il nous a été signalé que tous les guichets du stade, environ huit en tout, ouvriront leurs portes à partir de 7h30. Le prix du billet est déjà connu, à savoir 200 DA.

rêve une nouvelle

fois de ce trophée pour la région et pour les ex-demi- finalistes de la Ligue des champions qui méritent une consécration.

«Le CRB n’aura pas sa revanche de l’an dernier»

Les supporters de la JSK, emportés par la passion, s’ap-

Le portail C sera réservé aux supporters du CRB

Les supporters du CRB, qui afflueront très tôt samedi matin, pourront acquérir leur ticket au guichet du portail C qui leur sera réservé par la direction de l’OPOW, d’où justement ils auront accès aux tribunes 21, 22 et 23.

Lyès A.

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup flou CRB
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
Coup flou CRB
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup flou CRB 1 1 Gamondi : «La coupe n’est

11

Gamondi : «La coupe n’est pas notre objectif, mais nous irons à Tizi Ouzou pour
Gamondi : «La coupe n’est pas notre objectif,
mais nous irons à Tizi Ouzou pour gagner»
L e Chabab de Belouiz-
dad affrontera la JSK
demain à Tizi Ouzou
dans le but de décro-
cher son billet qualifi-
catif pour les
sait comment gérer les choses. J’es-
père que nous allons voir un beau
spectacle», dira Gomondi.
«Je demande aux
supporters de se
déplacer en masse»
«Oublions le match
du Mouloudia !»
«Il faut revoir
cette loi qui
sanctionne les joueurs
pour contestation»

demi-finales de la Coupe d’Algérie. Un match très important du mo- ment qu’il ne lui reste que la Coupe d’Algérie pour sauver sa saison. Conscient de la délicatesse de la mission de ses poulains, l’entraî- neur du Chabab, Miguel Angel Ga- mondi, est en train de préparer activement cet important rendez- vous. «C’est un match spécial. Af- fronter une équipe comme la JSK dans son antre pour le compte des quarts de finale de la Coupe d’Algé- rie ce sera certainement difficile. Nous allons défendre nos chances à fond. Bien que la coupe ne soit pas un objectif, vous pouvez gagner, vous pouvez perdre. Je suis contre les gens qui parlent de la coupe comme ob- jectif. Cela dit, nous allons jouer pour gagner et nous qualifier pour le prochain tour. J’espère que le fair- play l’emportera, car la JSK est une grande équipe. Ils ont un bon staff, de bons joueurs, et un président qui

C’est une semaine bien chargée qui attend le Chabab. Après le match de coupe qu’ils disputeront demain face à la JSK, les joueurs enchaîneront avec un autre aussi important, à savoir le derby contre le Mouloudia d’Alger. L’entraîneur belouizdadi sait pertinemment que ses joueurs sont soumis à une pres- sion terrible du moment qu’ils n’ont pas le droit de se louper lors de ces deux sorties : «J’ai parlé avec mes joueurs et j’ai fait en sorte de leur évacuer cette pression qui pèse sur leurs épaules. Je leur ai demandé de ne pas penser au match d’après contre le Mouloudia, mais se concentrer pleinement sur la rencon- tre de coupe contre la JSK. On est en train de nous préparer normalement dans de bonnes conditions. On a ré- cupéré Mameri, qui était blessé, Aoued a repris le travail. C’est une bonne chose pour le groupe.»

Pour cette importante rencontre, l’entraîneur du Chabab n’a pas caché son souhait de bénéficier de l’apport des supporters du club : «Je demande aux supporters du club de venir en masse soutenir leur équipe lors de cette confrontation. Je des- cends à chaque fois dans les rues de Belcourt, et les gens me sollicitent et me demandent par exemple de bat- tre le Mouloudia, même si on doit descendre en division inférieure. Les supporters n’exigent que les victoires, ce qui est légitime, mais sur le ter- rain c’est une autre paire de manches. Mais nous leurs promet- trons de faire le nécessaire pour ga- gner. J’ai dit aux joueurs que tout passe, mais reste à savoir dans quel état nous serons à la fin. Nous de- vons nous concentrer sur notre sujet, donner tout ce qu’on a sur le terrain pour ne pas avoir de regret au coup de sifflet final de l’arbitre.»

L’entraîneur du Chabab sera, comme nous l’avons déjà annoncé, privé des services de son milieu de terrain Boubekeur Rebih. Ce der- nier a été, rappelons-le, suspendu non pas pour cumul de cartons mais pour contestation contre l’ar- bitre Mial qui a officié le match MCEE-CRB. Gamondi n’a pas caché sa colère contre la décision de l’arbitre à laquelle il ne s’atten- dait pas. Aujourd’hui, le technicien argentin pense qu’il faut revoir cette loi qui sanctionne les joueurs pour contestation : «On a été privés d’un joueur important à cause de cet arbitre qui a signalé une contesta- tion dans son rapport. Franchement, je suis contre cette procédure. C’est bien de protéger les arbitres sur le terrain, mais il faut trouver d’autres formules, au risque d’abuser et de pénaliser de ce fait les joueurs et leurs clubs.»

N. B.

Il compte sur l’expérience d’Ammour…

S’il y a un joueur d’expé- rience au CRB actuellement, c’est bien le milieu Ammar Am- mour, recruté au dernier mer- cato. Le transfuge du MCA, âgé de 34 ans, cumule en effet plu- sieurs années d’expérience pas- sées à l’USMA où il a gagné plusieurs titres. Sous les cou- leurs Rouge et Noir, Ammour a disputé une multitude de matchs importants face à la JSK. Le staff technique du Cha- bab, à sa tête l’argentin Miguel Gamondi, compte énormément sur l’expérience d’Ammour pour faire la différence demain contre la JSK. L’ex-chouchou de l’USMA, qui compte mettre son expérience au service de sa nouvelle équipe, a beaucoup parlé avec ses coéquipiers en leur prodiguant quelques conseils utiles capables de leur servir sur le terrain. Ammar Ammour, qui a déjà éliminé la JSK en coupe sous les couleurs de l’USMA, devra être titularisé à l’occasion de cette rencontre où il aura la mission de mener son équipe vers la victoire.

… et d’Aksas pour stopper Hamiti

En défense, Angel Gamondi a été heureux de récupérer son capitaine Karim Mameri qui devra retrouver son poste de- main face à la JSK. Le techni- cien belouizdadi comptera également sur son rugueux dé- fenseur axial Amine Aksas pour stopper l’attaquant kabyle le plus en forme en ce moment, à savoir Hamiti. Car le danger pourrait venir de cet attaquant, qui ne cesse de frapper ces der- niers jours. Le défenseur be- louizdadi, qui a été pour beaucoup dans le nul ramené de Tizi Ouzou lors du match aller, semble déterminé à stop- per l’attaquant kabyle à l’occa- sion de cette rencontre des quarts de finale.

N. B.

Footing pour Aoued

Bonne nouvelle pour le milieu de terrain belouizdadi, qui a commencé à courir hier. Arrivé juste après la fin d’entraînement, Aoued, qui était aux

en effec-

soins, a entamé le travail hier

d’une bles-

tuant un footing. Victime

sure au niveau du genou, il devra réintégrer le groupe dans les plus brefs

délais.

Départ aujourd’hui à Tizi Ouzou

Les joueurs du CRB effectueront leur

ce matin à l’Insti-

énième entraînement

en prévi-

tut des sports dAïn Benian

de demain contre la

sion de leur match

les Belouizdadis

JSK. Après le déjeuner,

prendront la route en direction de Tizi

nuit à lhôtel

Ouzou, où ils passeront la

JSK

Lalla Khedidja, avant daffronter la

demain.

Deux supporters de la JSK assistent à l’entraînement

Deux supporters de la JSK ont assisté hier à lentraînement du CRB effectué

Ils ont pris des pho-

au stade 20-Août.

tos souvenirs avec les joueurs du Cha-

et ont

bab à la fin de l’entraînement

souhaité que le fair-play lemporte de-

main.

Lahmar : «On ne songe qu’à la qualification»

Titularisé lors de la der- nière rencontre contre le MCEE, Mohamed Abbou-Lahmar devra être reconduit à l’occa- sion de ce quart de fi- nale de la Coupe d’Algérie contre la JSK. Le milieu de terrain be- louizdadi souhaite s’im- poser à nouveau dans l’effectif des Rouge et Blanc, lui qui a été écarté de l’équipe au début de la saison par Miguel Gamondi.

Comment préparez-vous votre match contre la JSK ? Le plus normalement du monde, même si je dois dire que c’est un match spécial. C’est un match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie contre un adver- saire coriace comme la JSK. C’est une grande équipe et essaiera de mettre à profit le fait qu’elle reçoit

sur son terrain pour décrocher son billet qualificatif pour le prochain tour. Ce sera donc une mission difficile, mais nous allons défendre nos chances à fond. On ne songe qu’à la qualification. L’équipe a le vent en poupe ces derniers temps, ce sera peut- être un atout pour vous, non ? Oui, la dynamique de bons ré- sultats qu’on a réalisés depuis la re- prise de la compétition est encourageante. Le moral des troupes est au beau fixe, ce qui nous a permis de nous préparer dans de bonnes conditions et aborder ce match avec sérénité. Votre équipe sera privée de cer- tains joueurs importants, com- ment comptez-vous vous y prendre ? Tout à fait, l’équipe souffre de certaines défections comme Aoued, Rebih et Anane, mais il faut faire avec. Je pense que l’équipe possède d’autres éléments capables de remplacer comme il se doit ces absents. Nous avons prouvé à plusieurs reprises qu’on peut s’en sortir même amoindris. Vous avez été titularisé lors du dernier match contre le MCEE,

pensez-vous que vous seriez reconduit contre la JSK ? Je pense que j’ai réalisé le match qu’il faut contre le MCEE. Maintenant, j’es- père que l’entraîneur me fera confiance pour le match de sa- medi contre la JSK. Je ferai le nécessaire pour m’imposer définitivement dans l’équipe, comme je l’ai déjà fait par le passé. Comment vous vous êtes senti sachant que vous souf- frez de manque de compéti- tion ? En forme. J’ai joué sans aucun problème. Il est vrai que je manque de rythme, mais je ne me suis jamais ar- rêté de travailler pour bles- sure par exemple. Je me suis bien préparé, et depuis la re- prise de la compétition, j’ai joué plusieurs matchs contrairement à la phase aller. Je n’ai donc pas de problème de ce côté. J’espère seulement qu’on pourra faire durer la joie à nos supporters. Entretien réalisé par F. A.

1 2 N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup d’œil Coupe d’Algérie 1/4 de finale

12

1 2 N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup d’œil Coupe d’Algérie 1/4 de finale USMH-MCS,

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011

Coup d’œil Coupe d’Algérie

1/4 de finale
1/4 de finale

USMH-MCS,aujourdʼhui à 15h30

El Harrach prépare la fête et pense déjà au prochain tour
El Harrach prépare la fête
et pense déjà au prochain tour

C ette rencontre de coupe

contre le MCS revêt un

intérêt particulier pour

prévue ce week-end

les supporters de

l’USMH qui, dans leur

grande majorité, veulent voir cette saison leur équipe aller loin dans cette épreuve et pourquoi pas rem- porter le trophée comme en 74 et 87. En face, l’adversaire abordera cette rencontre avec le même esprit. Vain- queur de la Coupe d’Algérie en 1965 face à l’ESM, les Saïdis auront à cœur d’arracher une qualification pour se rapprocher du trophée. C'est donc avec les mêmes prétentions que les deux équipes vont aborder cette rencontre où les chances de se quali- fier sont légèrement favorables aux Harrachis. Mais sait-on jamais, car la coupe nous a souvent réservé son lot de surprises. Les Jaune et Noir ont donc intérêt à se méfier de leur ad- versaire qui viendra avec l’idée de ré- éditer son exploit d’il y a 46 ans. Les poulains de Charef ont donc intérêt à se transcender s’ils veulent faire du chemin dans cette épreuve popu- laire. C’est le moins que l’on puise dire si l’on se réfère à l’engouement que suscite Dame coupe chez les fans harrachis. En effet, cette ren- contre revêt un intérêt particulier pour les supporters de l’USMH qui,

dans leur grande majorité, rêvent du trophée mais sont certains d’une qualification en demi-finales. Autant dire qu’à El Harrach, on pense déjà au prochain tour.

Quatre titulaires absents

Pour différentes raisons, quatre joueurs titulaires et non des moin- dres feront défection cet après-midi contre le MCS. Il s’agit de Doukha, Gharbi et Griche, en plus de Touahri qui est avec la sélection Olympique qui va affronter le Madagascar pour le compte des éliminatoires des jeux Olympiques 2012. Cela fait que Cha- ref, le coach harrachi, était hier en- core à la recherche de son équipe-type.

Griche out, Demou pour le remplacer

Alors que sa participation était in- certaine en raison d’une blessure, Griche vient de déclarer forfait pour ce match des quarts de finale. Charef compte intégrer Demou dans l’axe pour pallier cette défection. Avec le retour probable de Demou, la dé- fense harrachie devrait retrouver ses repères, car depuis sa blessure en no- vembre dernier, la défense est restée le compartiment le plus faible de

l’équipe, avec pas moins de dix buts encaissés. Dans l’axe, Demou et Be- nabderrahmane sont appelés à faire beaucoup d'efforts pour freiner l'at- taque de Saïda.

Mahfoud : «Je ferai tout pour garder ma cage vierge»

Quant à Mahfoud qui est prévu pour être dans le but à la place de Doukha, il paraissait déterminé à réaliser un grand match s’il aura l’oc- casion de jouer. Le portier harrachi que nos avons joint hier matin nous a affirmé qu’il n’était pas encore cer- tain de jouer ce match tant que l’en- traîneur en chef ne lui a rien signifié. «Le football, c’est un peu de chance et chaque joueur doit saisir cette der- nière quand elle se présente. Quant à moi, ma chance c’est d’avoir été retenu dans l’effectif de l’USMH en début de saison. Vous devez savoir qu’il n’est pas évident pour un joueur venant d’un palier inférieur d’arracher une place parmi l’effectif de l’USMH. J’ai saisi cette chance et j’ai pu convaincre le coach. Il me reste encore à convain- cre encore plus Charef. Certes, j’ai déjà eu l’oc- casion de jouer

et j’ai tout fait pour être à la hauteur de la confiance. Malheureusement pour moi, l’équipe n’a pas réalisé de bons résultats. Pour cela, j’attends une seconde chance pour jouer. Si ce sera le cas, je ferai tout pour garder ma cage vierge», nous dira l’enfant de Sidi Chahmi, un quartier de la ban- lieue d’Oran.

Demou : «Si je joue, je ferai tout pour être à la hauteur»

Interrogé à propos d'une éven-

tuelle titularisation face au MCS, Demou, le jeune défenseur central qui vient de reprendre la compéti- tion après une indisponibilité de trois mois, pense qu’il est prêt pour cette rencontre. «Je suis prêt à re- prendre ma place dans l'axe. Mais si le coach décide de me confier un autre rôle, comme celui de milieu défensif, je n'y verrai aucun inconvénient. Je suis polyvalent et de ce fait, je n'ai pas une préférence pour un poste bien précis. De mon côté, cela ne posera aucun problème. Je ne vous cache pas que j'ai une grande envie de jouer, et si l'entraîneur me fait confiance, je ferai tout pour être à la hauteur.»

N. R.

Layati à gauche, Legraâ dans l’entrejeu

Concernant les change- ments dans le comparti- ment défensif, on devrait trouver Layati sur le flanc gauche, à la place de Le- graâ qui passera dans l’en- trejeu avec un nouveau rôle, celui de milieu récupé- rateur. Demou évoluera lui dans l’axe pour palier l’ab- sence de Griche blessé. Dans ce cas Aouamer qui depuis deux matchs a évo- lué au centre de la défense retrouvera sa place et jouera comme arrière droit son poste de prédilection.

Chache sur le banc

Quant à Chache que d’aucuns s’attendaient à voir parmi le onze rentrant, il est prévu qu’il soit sur le banc, mais il devrait à tout moment du match faire son entrée. Pour ce joueur, cette rencontre sera la pre- mière depuis son retour à l’USMH.

Equipe probable

Mahfoud, Aouamer, Layati, Benabderrahmane, Demou, Legraâ, Hendou, Boumechra, Boualem, Ya- chir, Ledraâ

Boumechra «On

passera au prochain tour»

Comment avez-vous préparé ce rendez-vous ? Comme d'habitude. Certes, ce match sera difficile, mais il n'y a eu aucune préparation spéciale. Le groupe est animé d'une grande vo- lonté pour arracher la qualification. On s’attend donc à affronter une très bonne équipe de Saïda, mais nous avons les moyens de nous imposer. Vous êtes le buteur de l’équipe, donc le joueur sur qui reposent les espoirs des supporters ? En effet, parce que le résultat final de cette rencontre a une grande im- portance pour nous. En cas de vic- toire, nous aurons des chances d’aller encore loin dans cette épreuve. Par- tant de là, je dirai que dans un match pareil, un joueur n'a pas le droit de passer à côté. Donc pour moi, si j'ai l'occasion de jouer cette rencontre, je ferai tout pour marquer. Depuis le début de saison, d’au- cuns parmi ceux qui ont suivi les matchs s’accordent à dire que vous faites partie des meilleurs au sein de votre équipe ? Cela me réjouit beaucoup et m’en- courage à faire plus d’efforts. Malgré les critiques dont j’ai fait l’objet, à aucun moment cela n’a influé sur mon rendement ou cela m’a décou-

ragé. J’ai toujours eu confiance en mes capaci- tés. Une prestation comme celle que j’ai réussie ces dernières se- maines prouve que je n’ai rien perdu de ma valeur. Vos supporters étaient très déçus après les deux dernières défaites contre l’ASO et l’US- MAn et s’attendent à une victoire et n'accepte- ront jamais une éven- tuelle élimination… Je comprends tout à fait leurs sentiments. C'est pour eux qu'on doit faire tout notre possible afin de renouer avec la victoire et la leur offrir. A vous entendre parler, vous semblez très confiant en vos capacités ? Effectivement, et puis je ne suis pas le seul à être confiant, tous mes coéqui- piers le sont. Il n'y a que la réalité du terrain qui tranchera Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Les Harrachis veulent réserver un bon accueil aux Saïdis

«Soyons fair-play et respectons l’adversaire»

Voulant réserver un ac- cueil chaleureux aux visiteurs, les membres du comité de suppor- ters ont décidé de prendre les choses en main pour préparer convenablement cette rencontre des quarts de finale entre l’USMH et le MCS. En fait, les membres du comité de supporters de l’USMH veulent prouver aux sportifs d’une manière géné- rale et aux Saïdis en particulier qu’à El- Harrach, les mauvais supporters ne sont pas majoritaires. Quant au représentant des supporters et à défaut de joindre le premier responsable de cette section, à savoir Boualem

lent à la bonne conduite des supporters. Chacun fera de son mieux pour que ce match se déroule dans un grand fair-play et sans dépassement aucun. J’appelle l’ensem- ble des supporters notamment les jeunes de se comporter en véritables supporters pour le bien de cette équipe. Dieu merci, et jusqu’à preuve du contraire, l’USMH a depuis le début de saison réservé un accueil chaleu- reux aux visiteurs. Je citerai d’abord les clubs qui ont réussi de bons résultats à El Harrach tels que la JSMB (3-) et l’USMA (0- 0). Ces deux équipes ont quitté le terrain sous les applaudisse- ments de nos supporters. A

Ledraâ «La qualification ne peut pas nous échapper» De son côté, le jeune attaquant Ledraâ,
Ledraâ
«La qualification ne
peut pas nous échapper»
De son côté, le jeune attaquant Ledraâ,
qui semble retrouver ses moyens ces der-
niers temps, nous a affirmé d'un air plein de
confiance, mais avec beaucoup de méfiance :
«Même si nous allons être confrontés à une
équipe de Division 1, nous devons jouer à fond
pour éviter toute mauvaise surprise. L’adver-
saire viendra avec l’idée de se qualifier ;
nous devons donc dès le coup d’envoi pren-
dre les choses en main. Comme on jouera
à domicile, on aura un avantage psy-
chologique certain. Cela me
pousse donc à croire que la
qualification ne peut nous
échapper.»

Zitouni, nous avons pris attache avec Rachid Bensemra, considéré comme le numéro deux au sein du

comité de suppor- ters qui nous dira : «Pour ce match contre le MCS, le comité de suppor- ters travaille sans cesse, car nous

voulons que ce match soit avant tout une fête. Tous les membres du comité veil-

l’intérieur comme à l’ex- térieur du stade, ils étaient très confiants tellement on leur a réservé un bon ac- cueil. On veut

confirmer encore cela avec les clubs qui nous rendront visite, à commen- cer par le MCS ce vendredi», nous a déclaré Rachid Bensemra.

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 13 Coup osé USMH-MCS 1/4 de finale Chera tia
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
13
Coup osé USMH-MCS
1/4 de finale
Chera tia
«On a les moyens
pour battre l’USMH»
La défaite face au CABBA a-t-
elle été digérée ?
Une défaite est toujours diffi-
cile à oublier, mais la loi du foot-
ball est ainsi faite. Nous nous
sommes déplacés à Bordj pour
faire un bon résultat, mais en fin
de compte, on s’en retourne avec
une défaite. Durant toute la se-
maine, nous avons préparé le
match de coupe, et c’est le plus
important pour nous. La défaite
du CABBA, c’est du passé.
Peut-on connaître les raisons
de cette défaite ?
Nous avons bien entamé le
match et lors des 45 premières
minutes nous avons tenu en
échec le CABBA. Nous avons
même raté deux nettes occasions,
qui, si elles avaient été mises au
fond, auraient changé la physio-
nomie du match. En seconde pé-
riode, on n’a pas tenu du fait que
nous nous sommes déplacés
amoindris par pas moins de huit
titulaires.
Cette série de quatre matchs
sans victoire, c’est alarmant ;
n’est-ce pas ?
C’est vrai que nous sommes
sur une série de mauvais résul-
tats, mais on est toujours sereins.
Cependant, on doit mettre fin à
ce petit passage à vide. Il faut dire
aussi que nous n’avons pas été ri-
dicules, loin de là ! Face au MCO
et le CRB, nous avons fourni
deux bonnes prestations et il s’en
est fallu de peu pour qu’on réus-
sisse des performances. Depuis
des semaines, nous déplorons
beaucoup d’absents, ce qui nous a
beaucoup pénalisés, mais main-
tenant nous sommes dans l’obli-
gation de réagir. Il n’y a pas le feu
et nous avons les moyens de re-
venir dans le championnat.
Etes-vous en mesure de re-
dresser la barre et d’atteindre
votre objectif ?
Nous avons raté beaucoup de
points et notre objectif qui est le
maintien n’est pas encore atteint,
mais le plus important est de re-
nouer avec la victoire dans les
plus brefs délais afin de mettre
fin à cette série. Un point essen-
tiel : nous n’avons pas encore
perdu chez nous et déjà beau-
coup de grands clubs y ont laissé
des plumes. Lors des prochaines
rencontres, et avec le retour des
blessés, nul doute que ce sera de
bon augure pour la suite du par-
cours.
Le fait que le président Khaldi
ait annoncé son départ ne va
pas perturber la sérénité du
groupe ?
Nous avons eu l’information à
la reprise des entraînements, di-
manche dernier. J’espère que d’ici
le 16 avril, il y aura une solution
à cette crise financière et tout re-
deviendra normal. C’est l’avenir
du club qui est en jeu et on n’a
pas le droit de gâcher ce bon par-
cours que nous sommes en train
de faire alors que le maintien est
à portée de main.
Vous affrontez l’USMH en
Coupe d’Algérie ; comment se
présente cette rencontre ?
Ce sera une rencontre entre
deux clubs qui misent beaucoup
sur cette compétition, donc c’est
un match difficile pour les deux
équipes. L’USMH, après avoir dé-
gringolé en championnat, s’est
fixé comme objectif la Coupe
d’Algérie, et le fait de jouer à do-
micile et devant son public sera
un avantage certain d’autant plus
que cette équipe est redoutable
chez elle. Pour ce qui nous
concerne, nous allons aborder
cette rencontre sans pression,
avec l’intention d’arracher le bil-
let pour les demi-finales, bien
que notre mission ne soit pas du
tout facile.
Donc c’est une mission
délicate ?
Oui, le match sera très difficile
car l’USMH mise beaucoup sur la
Coupe d’Algérie. Du moment
qu’elle jouera chez elle et devant
son public, elle n’a pas droit à l’er-
reur. Notre mission sera délicate
mais nous allons jouer pour ga-
gner et bien que beaucoup de pa-
ramètres plaident pour l’USMH,
il ne faut pas perdre de vue que la
pression sera sur les Harrachis.
Nous avons les moyens de
contrer cette équipe.
Vous paraissez déterminé.
Bien sûr que je le suis, et c’est
le cas de tous mes coéquipiers.
On fera le déplacement à El Har-
rach pour gagner. Le plus impor-
tant, c’est de les faire douter dès
les premières minutes. Nous al-
lons jouer sans complexe et avec
le seul objectif d’arracher notre
billet pour le
prochain tour.
Et comment
allez-vous
aborder
cette
rencontre ?
Un match de
coupe est toujours
difficile à jouer. Les
débats seront
chauds et ça se jouera
sur quelques détails.
Nous aborderons ce
match avec beaucoup de
détermination. Le plus im-
portant pour nous c’est de
tenir durant les 20 premières
minutes de cette rencontre, car
on sait que l’USMH va tout
mettre en œuvre pour nous sur-
prendre en début de rencontre,
mais nous aussi, nous avons des
arguments à faire valoir.
On vous laisse le soin de
conclure.
Même si le maintien est notre
premier objectif cette saison,
nous sommes décidés à arra-
cher la qualification. L’équipe,
malgré les absences, est prête à
relever le défi. Je saisis cette oc-
casion pour lancer un appel à
tous les amoureux du MCS
pour aider le club qui
traverse une grave crise
financière.
Entretien réalisé par
Amar Bensadek
Nehari pour suppléer Megueni
Rouabah
L’entraîneur Rouabah a trouvé le remplaçant de Me-
gueni pour ce match face à l’USMH puisqu’il compte
reconduire Nehari aux côtés de Bekhtaoui. Ces deux
joueurs vont former la charnière centrale. Il faut
rappeler que Nehari, qui a retrouvé la forme ces der-
nières semaines, a déjà gagné la confiance du coach
en participant aux trois derniers matchs.
Abdellaoui
«Ce sera du
50/50»
«On arrachera
la qualification»
Madouni et Cheraïtia
pour animer l’attaque
En l’absence du duo Akkouche-Hadiouche, l’entraîneur ali-
gnera une autre paire d’attaquants, pour affronter l’USMH en
Coupe d’Algérie. Madouni et Cheraïtia vont à coup sûr animer
l’attaque saïdie. Ces derniers seront soutenus par Bendah-
mane au milieu qui ne manquera pas de leur distiller de bons
ballons afin de surprendre l’USMH, sachant que les Saïdis sont
redoutables sur les contres.
Abdellaoui, Addadi et
Bendahmane au milieu
«Face à l’USMH, c’est un match de
coupe, donc on part à chances égales et je
pense que ce sera du 50/50 pour les deux
équipes, bien que l’adversaire dispose de
deux atouts majeurs que sont le terrain et
le public, mais nous sommes bien prépa-
rés pour cela. Le MCS est prêt pour faire
un grand match et revenir avec la qualifi-
cation. Ce match se jouera sur quelques
détails, mais mon équipe est bien prépa-
rée sur le plan psychologique, bien que
nous ayons passé des moments difficiles
cette semaine avec la multitude des bles-
sés et la crise financière, et surtout la dé-
cision du président de quitter le club. J’ai
demandé aux joueurs d’oublier tout ça et
de ne penser qu’à la rencontre de
vendredi.»
«Même si nous avons fait match nul à
domicile face à l’USMH en championnat,
la Coupe d’Algérie est une autre paire de
manches, nous sommes prêts à défier
cette équipe d’El Harrach. On jouera
pour gagner et on arrachera la qualifica-
tion parce que la coupe nous intéresse.
Donc pas question de lâcher l’USMH
même si nous jouons à El Harrach. Nous
nous sommes déplacés à Alger pour re-
venir avec la victoire et nous sommes
hyper motivés pour cela. Même si notre
mission ne sera pas facile, nous avons
les moyens de surprendre l’USMH.»
Saâdi absent, l’entraîneur du MCS va opérer quelques
changements avec la rentrée de Addadi aux côtés de
Abdellaoui, pour casser le jeu, et Bendahmane qui va
monter d’un cran et évoluer comme meneur de jeu
afin de soutenir l’attaque. Avec son expérience, il sera
sûrement utile et aussi redoutable par ses tirs, il sera la
force de frappe cet après-midi.
Mebarakou ne jouera pas contre
son ancienne équipe
Le défenseur central, Mebrakou, ne figurera ni sur la liste des
rentrants ni sur le banc des remplaçants, car le joueur s’est
blessé, mercredi dernier, lors de la dernière séance d’entraî-
nement, au stade de Boukhors. Finalement, sa blessure est sé-
rieuse et il a été déclaré forfait face à son ancienne équipe,
l’USMH.
Kial sera le numéro 1
Le gardien Kial a fait le voyage avec l’équipe à Alger
puisqu’il a repris les entraînements mercredi dernier.
Le joueur ne souffre plus du genou et il a reçu le feu
vert du staff médical pour reprendre la compétition.
Il sera donc le numéro 1 face à l’USMH. Une bonne
nouvelle pour Saïda et ses supporters, car Kial est une
pièce maîtresse dans l’échiquier de Rouabah.

14

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup nul USMA
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
Coup nul USMA
1 4 N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 Coup nul USMA OM 1 – USMA 1
OM 1 – USMA 1 L’USMA baigne L’USMA baigne L’USMA baigne L’USMA baigne L’USMA baigne
OM 1 – USMA 1
L’USMA baigne
L’USMA baigne
L’USMA baigne
L’USMA baigne
L’USMA baigne
L’USMA baigne
L’USMA baigne
dans le nul !
dans le nul !
dans le nul !
dans le nul !
dans le nul !
dans le nul !
dans le nul !
P rivés des services de
plusieurs éléments à
cause de blessures,
c’est avec un groupe
composé de nom-
breux jeunes et de
Equipe alignée en
1
re
mi-temps
Abdouni,
Aouamri,
Cheklam,
Maïga,
Ghazi,
Heriat, :
Boulebda, Benayada,
Benmeghit,
Achiou,
Baïteche
Equipe alignée
en 2
e mi-temps
:
Abdouni,
Benayada,
Diamouténé,

Ghazi,

Maïga, Heriat,

Bekakchi,

Bou-

Ouznadji,

Yettou, Benmeghit,

lebda

e mi-temps

en 3

Equipe alignée

:

Diamouténé,

Cheheima,

Mansouri,

Be-

Karar,

Ammoura,

Bekakchi,

Hamidi,

Beddiaf,

Yettou,

naldjia,

Boulebda

Cheklam d’un crochet, a frappé fort au but secouant ainsi les filets de Abdouni qui n’a rien pu faire. De retour des vestiaires, les Bleu et Blanc ont failli doubler la mise si ce n’est le poteau qui a sauvé le gardien de but des Rouge et Noir, battu une fois de plus. Sentant le danger venir, les protégés de Hervé Renard ont tenté de revenir au score, et c’est ce qu’ils sont par- venus à faire à la 50’ par le biais de Ouznadji. Muet lors des matchs officiels, l’attaquant de l’USMA a frappé une nouvelle fois après avoir profité d’un bon service de l’un de ses coéquipiers. Le match s’est joué en trois mi-temps, les membres du staff technique de l’USMA ont jugé utile d’incorpo-

rer plusieurs jeunes, promus il y a quelques jours en équipe pre- mière, épaulés par des éléments d’expérience à l’image de Boulebda et Hamidi. Mais malgré leur fougue et leur envie de gagner, le score en est resté là jusqu’au coup de sifflet final. A une semaine de leur prochain rendez-vous en championnat, les Rouge et Noir qui espéraient décrocher une vic- toire qui leur permettra de prépa- rer leur déplacement à Béjaïa dans la bonne humeur, doivent travail- ler davantage s’ils veulent inquié- ter l’équipe de Djamel Menad, au moment où la prestation d’hier ne fut que moyenne face à une for- mation de la seconde zone. Adel C.

remplaçants que l’USMA s’est pré- sentée hier matin à Médéa pour donner la réplique à l’équipe locale en amicale, lors d’une rencontre qui s’est soldée sur un score nul d’un but partout. Lors de cette confrontation, les locaux ont été les premiers à prendre l’avantage, et c’est Hamza Annani, un ancien usmiste, qui a trouvé la faille à la 25’ de jeu suite à un exploit indivi- duel. Le natif de Béjaïa, qui s’est joué de la charnière centrale en éliminant Maïga d’un sombrero et

daires en ces moments difficiles. L’USMA est vraiment en danger, vous en êtes conscients ?
daires en ces moments
difficiles.
L’USMA est vraiment
en danger, vous en
êtes conscients ?
Tout le monde est
conscient de cette
situation. Nous le
savons, et nous
savons aussi que
nous avons les
moyens de nous
en sortir. Et avec
l’aide de nos sup-
porters, qui ai-
ment beaucoup
leur équipe, nous
allons remonter la
pente.
Votre prochain match
vous opposera à la
JSMB. Un déplacement
périlleux qui risque de
compliquer davantage
votre situation. Un com-
mentaire ?
C’est un match difficile
certes, mais nous sommes
obligés de réagir. Il faut qu’on
réalise un bon résultat à Bé-
jaïa, il est même primordial
pour nous. En tout cas, il faut
bien préparer cette rencontre
afin de l’aborder dans les meil-
leures conditions possibles.
Entretien réalisé par Adel C.

Benaldjia «J’ai fauté et cela m’a servi de leçon»

Mehdi Benaldjia est de re- tour parmi l’équipe pre- mière. Hervé Renard, après l’avoir écarté du groupe, lui a fait appel de nouveau avec sept autres juniors. Benaldjia, après avoir pris part au match amical d’hier, nous a livré ses impressions.

Comment s’est fait votre retour parmi l’équipe première ? Le plus normalement du monde, c’est un groupe avec lequel j’ai tra- vaillé pendant toute la saison, et même la saison passée, et par consé- quent je n’ai eu aucun problème à le réintégrer. Moi je dis que je suis re- venu chez mes frères, et non chez mes coéquipiers. Avez-vous le sentiment d’avoir purgé une peine ? Oui, c’est ça. J’ai commis une er- reur, on va dire de jeunesse, mais cela m’a servi de leçon. J’ai perdu ma place en Equipe nationale et cela m’a fait beaucoup de peine. J’ai été perdant sur toute la ligne, mais j’ai accepté la sanction même si j’ai passé des mo- ments très difficiles. Il ne sert à rien aujourd’hui de revenir en arrière, le plus important est d’en tirer les le- çons, et c’est ce que j’ai fait. Mainte- nant, je dois reconquérir la confiance

du coach et retrouver ma place en Equipe nationale. Comment avez-vous vécu toute cette période ? Je viens de vous le dire, c’était très difficile pour moi. L’entraîneur avait pris une décision que j’ai acceptée, et s’il m’a fait appel de nouveau c’est qu’il croit en moi. Heureusement que je n’ai pas été abandonné, j’ai été sou- tenu, des gens m’ont encouragé à ne pas lâcher. Vous pensez que la facture a été salée pour vous… Oui, c’est cela. Pendant ce temps, l’USMA passait aussi par des moments difficiles… C’est un passage à vide, mais il a trop duré. Je suis convaincu qu’il nous manque un déclic pour que tout redémarre à nouveau. La place que nous occupons ne reflète pas le ni- veau réel de l’USMA. Il faut conti- nuer à croire et surtout ne pas baisse les bras. Tout le monde s’accorde à dire que le problème de l’USMA réside en attaque. En retrouvant le groupe, pensez-vous pouvoir apporter ce plus qui manque à l’équipe ? Je ne suis pas aussi prétentieux. Mais une chose est sûre, je ne ména- gerai aucun effort pour aider l’équipe à sortir de cette crise. Il faut qu’on se serre les coudes et qu’on soit soli-

Le match s’est joué en trois mi-temps

Comme d’habitude, Hervé Renard a souhaité jouer le match amical d’hier face à l’O Médéa en trois mi-temps de trente minutes chacune. Cela lui permet, comme il le fait souvent, de tester différentes variantes avec plu- sieurs éléments.

Ziane-Cherif ne piffe plus l’USMA

L’ex-défenseur des Rouge et Noir Ziane-Cherif, qui a été libéré au mer- cato, évolue actuellement à l’O Médéa. Le joueur n’a toutefois pas pris part au match d’hier, non parce qu’il était blessé, mais parce qu’il a tout simplement tenu à éviter ses an- ciens coéquipiers et leurs responsa- bles. Il n’a pas souhaité affronter ses ex-équipiers, ni les croiser d’ailleurs. On nous a fait savoir qu’il était au stade, mais dès que l’équipe usmiste est arrivée il a vite fait de quitter les lieux. Ziane-Cherif a été tellement déçu de son bref passage chez les Rouge et Noir qu’il ne veut plus avoir affaire à tout ce qui réveille en lui de douloureux souvenirs. Pour rappel, il n’avait pas pris part au match amical disputé entre les deux équipes à Bo- loghine pour les mêmes raisons.

Annani marque contre ses ex- équipiers

Annani a quitté l’USMA au mercato en direction de Médéa. Il était le pre-

mier joueur des Rouge et Noir à

avoir été libéré l’hiver dernier. Contrairement au Chéliffien, la sépa- ration s’est faite à l’amiable. Ananni a d’ailleurs joué hier et même inscrit le premier but de la partie en faveur de son équipe à la 24’. Un très joli but

qui a été longuement applaudi par

l’assistance.

Khoualed et Tatam présents

Deux joueurs de l’USMA non concernés par le match étaient pré- sents hier à Médéa. Il s’agit de Khoualed et Tatam qui, même s’ils n’allaient pas jouer, ont tenu à ac- compagner leur coéquipiers. A l’oc- casion du match amical OM-USMA, hier, le stade de Médéa a connu une grande affluence en dépit de la pro- grammation de la rencontre dans la matinée. Les supporters locaux sont venus en grand nombre pour assister au match, comme s’il s’agissait d’une rencontre officielle. Ce n’est pas étrange de la part d’un public connaisseur comme celui de Médéa, connu pour son amour pour le foot- ball.

Maïga signe des autographes

Ce n’est pas tous les jours que le pu- blic de Médéa assiste à des matchs de l’USMA à domicile. La venue des Rouge et Noir a constitué en effet un évènement chez les gars du Titteri qui n’ont pas voulu rater cette oppor- tunité de s’approcher des joueurs de l’USMA et se prendre en photo avec eux en fin de rencontre. Certains ont même signé des autographes, à l’image de Maïga qui ne savait pas jusque-là qu’il était une star à Médéa.

Huit juniors utilisés

Comme déjà indiqué, Hervé renard a décidé de rappeler plusieurs joueurs juniors, et a fait appel à huit d’entre eux, à l’occasion du match amical d’hier. Parmi eux, le revenant Be- naldjia, Chehima, Baïteche et Am- moura. Il les a tous utilisés, sauf Réda Betrouni qui souffrait apparemment d’une légère blessure.

Quatre joueurs laissés à Alger

Contrairement à Khoualed et Tatam, quatre joueurs qui sont dans le même cas, c’est-à-dire blessés, sont restés à Alger. Il s’agit de Aït Ouamar, Daham, Chafaï et Ichalalène.

N° 1527 Vendredi 8 avril 2011 15 Coup osé JSMB Les Béjaouis visent le podium
N° 1527 Vendredi 8 avril 2011
15
Coup osé JSMB
Les Béjaouis visent le podium
L ’objectif tracé par la JSMB
pour cette première
phase du championnat,
une place sur le podium,
demeure possible vu que
Retour à la normale
son plein au niveau des postes, que
ce soit en défense, au milieu ou en
attaque, et les changements effec-
tués par le coach contre Annaba à
domicile expliquent tout. Les places
seront désormais chères, et si
Menad annonce qu’il connaît la va-
leur de tout le monde, cela prouve
que seuls les meilleurs joueront,
selon le rendement fourni tout au
long de la préparation.
que sa formation soit percutante à
l’avenir.
Des réglages utiles
dans les trois
compartiments
championnat avec pas moins de 30
buts marqués, se cherche encore,
car elle n’arrive pas à rester sur la
même dynamique. Les attaquants
N’djeng, Gasmi, Aourès et les autres
doivent redoubler d’efforts pour es-
sayer de trouver encore les filets. Le
prochain test des Vert et Rouge sera
face à l’USMA qui se prépare minu-
tieusement, il nous édifiera sur les
capacités des attaquants béjaouis.
Menad veut tout revoir
avant l’USMA
Une occasion
de récupérer
les blessés

le club qui a raté la majorité de ses derniers matchs en championnat, occupe actuellement après sa vic- toire face à l’USMAn la quatrième place, avec un capital de 26 points et un match en moins. Certes, pas moins de treize points séparent la JSMB du leader, l’ASO, mais malgré cela les Béjaouis ont de fortes chances de terminer la saison sur le podium s’ils arrivent à se ressaisir. Les poulains de Menad, qui restent sur une victoire à domicile, enchaî- neront le week-end prochain avec un autre rendez-vous à domicile, contre l’USMA. Ils auront à cœur de se ressaisir afin de réaliser leur objectif à la fin de la saison. A noter qu’ils ont bien réagi après leur éli- mination en coupe et ils comptent faire de leur mieux pour retrouver la troisième place au plus vite. Une place au podium demeure leur ob- jectif premier lors de cette deuxième phase de la compétition, car cela leur permettra de jouer une compétition africaine ou arabe la saison prochaine. D’ailleurs, le pré- sident Tiab nous a dit récemment que son club n’avait plus le choix cette saison que tenter le tout pour le tout afin de terminer la saison au moins à la troisième place.

Le bon dénouement dans l’affaire du staff technique béjaoui a fait beaucoup de bien au club phare de la Soummam, notamment aux sup- porters et les joueurs. Ces derniers qui restaient sur une victoire à do- micile face à Annaba sont très mo- tivés pour poursuivre sur cette lancée. On sent un optimisme béat chez les joueurs, dirigeants et sup- porters, qui croient tous en un ave- nir meilleur. Après plus de deux semaines de doute et d’instabilité, ponctués par une élimination en Coupe d’Algérie devant le Moulou- dia d’Alger, et surtout les derniers événements qui ont secoué la mai- son boujiote cette semaine, les choses ne se présentaient pas bien pour les poulains de Menad. Mais le maintien du staff technique en place a calmé un peu les esprits, et donné de l’espoir à tous. Aussi, cela coïncide avec un arrêt du cham- pionnat de 15 jours pour les Bé- jaouis, après le report du match face à Sétif. Donc, le staff technique aura suffisamment de temps pour réor- ganiser son effectif et corriger les lacunes décelées lors des précé- dentes journées. Menad veut vrai- ment revoir certaines choses pour ne pas refaire les mêmes erreurs lors des prochaines journées. Côté joueurs, les choses vont être plus difficiles puisque la concurrence bat

Le staff technique des Vert et Rouge sera obligé de revoir cer- taines points, notamment au niveau de l’attaque qui a tendance à ne pas être à la hauteur en ratant beaucoup d’occasions. La défense, avec les derniers changements, semble avoir perdu sa solidité, mais commence à retrouver ses repères depuis les deux dernières journées. L’arrêt ac- tuel du championnat permettra au staff technique de procéder aux re- touches nécessaires avant la reprise. Menad, qui a toujours reconnu que son équipe manquait encore de ma- turité, va essayer d’apporter les cor- rectifs nécessaires afin de lui donner un meilleur équilibre. Un grand travail attend donc l’ancien avant-centre des Verts durant cette semaine qui sera consacrée à la pré- paration du match face à l’USMA, prév