Vous êtes sur la page 1sur 28

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion d’El Jadida

Projet d’intelligence
économique et de
veille stratégique
Les pollueurs de l’image de BP : Identification et Destruction

Equipe de veille : AOUINE Amine – BENCHEKROUN Mehdi –CHAKIR Mehdi –


CHTAIBI Souheil – FATTAHI Hind – EL HALOUI Imane – NAMEZ Achraf.
Avant propos

Dans le cadre du cours « intelligence économique et veille stratégique » notre groupe a été
tenu par l’élaboration d’un « système de veille stratégique pour le secteur de l’immobilier ».
Au début tout le groupe était motivé pour la réalisation de ce travail, d’une part vue l’ampleur
que commence à prendre les systèmes de veille stratégique dans le développement des
économies à l’échelle nationale et internationale, et d’autre part l’envergure et l’importante
dimension qu’occupe le secteur de l’immobilier dans l’économie national notamment grâce
au plan de relogement des habitants des bidonvilles ainsi qu’à la vague d’urbanisation qu’a
connu le Maroc ces dernières années. Malheureusement notre motivation a été heurtée par
l’absence et l’indisponibilité d’interlocuteurs dans les sociétés immobilières, et nous avons été
aussi confrontés à des personnes non coopératives qui jugent l’ensemble des informations
utiles à la réalisation de notre projet concernant le secteur confidentielles, d’autant plus que
la direction ne nous avait fourni de document donnant une légitimité à nos visites et à nos
demandes.

Face à cette situation, et après une longue réflexion le groupe a décidé de travail sur un sujet
d’actualité dont les données pourront être disponibles et accessibles, des données sur
lesquelles nous aurons la possibilité d’apporter une valeur ajoutée et exploiter l’apprentissage
que nous avons reçu lors des séminaires relatifs à la matière.

Après avoir effectué plusieurs recherches et une longue concertation entre les membres du
groupe nous avons choisis de traiter le sujet « Projet de veille stratégique : Les pollueurs de
l’image de BP : Identification et Destruction » vue que c’est un sujet d’actualité et que nous
avons trouvé matière à traiter.

Espérons que vous trouveriez les raisons pour lesquelles nous avons procéder au changement
de sujet convaincantes. Et nous vous remercions pour votre disponibilité.

2
INTRODUCTION

Suite aux incidents ayant provoqué l’incendie de la plate-forme Deepwater Horizons et la


fuite de millions de litres de pétrole dans le golfe du Mexique, les caméras du monde entier
ont été braquées sur la firme British Petroleum (BP) exploitant la station. L’image de BP a été
sévèrement entachée, puisque l’entreprise a été jugée responsable du désastre écologique. Les
accusations et critiques sur la gestion de la crise par BP sont allées de pair avec les nombreux
échecs et revers essuyés lors des tentatives de colmatage de la fuite.

Maintenant que l’écoulement de pétrole a été stoppé, qu’en est-il des agressions et
accusations portées sur l’entreprise BP ? Qui sont les principaux « pollueurs » de l’image de
marque de la société ? Peut-on définir une stratégie de défense ou de contre-attaque ?

Toutes ces questions trouveront réponse dans ce document destiné au département


communication de la société BP. Il tâchera d’identifier ceux qui attaquent l’image de
l’entreprise afin de les contrer et faire oublier le plus vite possible cette mésaventure. Une ou
plusieurs propositions stratégiques seront présentées en tenant compte des éléments mis en
évidence par la veille stratégique.

3
Utilisateur Informatio Usage Existant Source Support de Problèmes / Esquisse de
n/ / diffusion / Attentes solution
Périodicité Nouveau Stockage

Directeur Etat et Suivre N Internet Email / - Tord causé à BP - Mettre en place


Communicatio évolution l’évolution de Base email suite aux un outil de veille
n de l’image l’image et incidents dans le automatique de
globale de prendre golf du Mexique suivi de l’image
BP / éventuellemen de BP
semestrielle t des actions
- Manque
correctives
d’informations
sur les retombés
en termes
1.1. Diagnostic des besoins
1. CIBLAGE DE LA VEILLE

d’image sur
Internet

Service Les Identifier les N Internet Internet / - Cibler plus - Localiser les
Communicatio pollueurs sources (Blog, dossier sur précisément d’où sources néfastes
n de l’image nuisant à réseaux réseau vient la menace pour l’entreprise
de BP / à l’image de la sociaux, en termes et mettre en place
l’évènement firme afin de sites web, d’image un suivi régulier
mieux cibler pages
les actions personnelle
- Pouvoir cibler - Diffuser une
s,
des actions image positive
associations
correctives en sur certains sites
…)
fonction des d’influence
pollueurs
identifiés
- Diffuser des
commentaires
- Mettre en place sur des blogs,

4
une défense réseaux sociaux,
efficace contre les … pour défendre
attaques en l’image de BP
diffusant une
image positive
dans des lieux
1.2. Définition des priorités
Les priorités d’action sur les aspects qui seront mis en exergue par la veille seront établies en
fonction de deux critères : l’importance de l’attaque et le niveau de fréquentation.

Importance de l’attaque

Concerne la violence des propos tenus, leur véracité et les moyens mis en œuvre pour nuire à
l’image de BP. Des propos violents mais sans aucun fondement ne seront pas retenus comme
une attaque forte, par exemple le fait d’insulter pour le plaisir d’insulter sans réel message
sous-jacent. Les moyens mis en œuvre peuvent être de nature textuelles, graphiques
(photomontages, photos, dessins, caricatures) ou cinématographiques (vidéo, animations,
diaporama).

Niveau de fréquentation

Concerne le nombre de visites, le nombre de personnes ayant consulté la page ou étant


membre d’un groupe par exemple. On aurait pu retenir comme critère la visibilité, cependant
si on prend par exemple comme cas Facebook, le niveau de visibilité d’un groupe sera énorme
puisque facebook compte près de 500 millions d’internautes actifs mais la richesse du
contenu fait que seul les profils/groupes les plus fréquentés seront réellement visibles.

La priorité numéro 1 portera donc sur les contenus fortement fréquentés et dont la violence
de l’attaque sera forte.

Fort A surveiller : site peu Priorité n°1 : la portée du


visité mais la critique est site web est importante et
forte. Peut passer priorité la critique très néfaste
n°1 si la visibilité du site pour l’image de
s’accroit l’entreprise
Importance de
l’attaque A ne pas considérer : A surveiller : site très
critique de faible ampleur fréquenté mais la critique
et visibilité faible. Elle ne est faible. Peut passer
représente qu’une menace priorité n°1 si la critique se
très faible pour BP durcit
Faible

Faible Fort
Niveau de fréquentation

Figure 1 : Tableau de représentation du degré de priorité d’action

5
1.3. Plan de renseignement

1.3.1. Fiche de renseignement à l’intention du directeur Communication

Priorité :
CONFIDENTIEL
Validité :
Secteur : COMMUNICATIONS
Pilote : M. Bibiche, Directeur Communication (bibiche@bp.com)

Objectif : Etat général de l’image de BP sur Internet à l’internationale:

Mise en œuvre : Synthèse générale des tendances dégagées par la veille effectuée sur
l’image internationale de BP.
Sources autorisées
Les pollueurs et les principaux sites internet identifiés par la veille à destination du service
communication

Budget : 1000 USD HT


ATTENTION : Le recueil d’informations s’effectuera dans un cadre strictement
légal
Mots clés: BRITISH PETROLEUM, PETROLEUM, OIL SPILL, BP

6
1.3.2. Fiche de renseignement à l’intention du service Communication

Priorité :
CONFIDENTIEL
Validité :
Secteur : COMMUNICATIONS
Pilote : Service Communication (svccomm@bp.com)

Objectif : Identification des pollueurs de l’image de BP sur internet

Mise en œuvre : Utilisation d’un outil de veille gratuit pour « scanner » les blogs à la
recherche de mots clés. Les recherches sur les sites internet se feront plus généralement avec
Google. Pour les réseaux sociaux des comptes utilisateurs seront créés pour pouvoir accéder
aux différents groupes de discussion et effectuer les recherches avec les moteurs de recherche
intégrés selon des mots clés.
Sources autorisées
Sites internet : sites internet économiques, associations, ONG (Organisations Non
Gouvernementales), site personnels, Jeux flash
Blogs : Skyblog, blogspot, etc. plus généralement la blogosphère
Réseaux sociaux : Facebook, Twitter
Sites de vidéos en ligne : Youtube

Budget : 3000 USD HT


ATTENTION : Le recueil d’informations s’effectuera dans un cadre strictement
légal
Mots clés: BRITISH PETROLEUM, PETROLEUM, OIL SPILL, BP

7
2. Recherches & recueil d’informations

Nous allons à présent vous présenter les diverses traques effectuées. Elles concernent les
différents types de sources d’information sur internet, c.-à-d. :
Nom Type
Facebook réseau social
Twitter réseau social
Youtube diffusion/hébergement de vidéos
Blogs Blogoshère ( Blogspot, etc. )
ONG, Sites personnels, Site web
etc…

Pour chacune des 5 traques effectuées, vous trouverez une description de la méthode et outils
employés pour effectuer les recherches puis les résultats de la traque. Une évaluation sera
également présente, différente suivant le type de traque (une vidéo postée sur Youtube, un
groupe Facebook ou encore un site internet).

2.1. Traque sur Facebook


Facebook est un réseau social sur Internet permettant à toute personne possédant un compte
de publier des informations, dont elle peut contrôler la visibilité par les autres personnes,
possédant ou non un compte.

Le nom du site s’inspire des albums photo (« trombinoscopes » ou « Facebook » en anglais)


regroupant les photos prises de tous les élèves au cours de l'année scolaire et distribuées à la
fin de celle-ci aux étudiants. Facebook est né à l'université Harvard : c'était à l'origine le
réseau social fermé des étudiants de cette université, avant de devenir accessible aux autres
universités américaines. La vérification de la provenance de l'utilisateur se faisait alors par
une vérification de l'adresse électronique de l'étudiant. Le site, ouvert à tous depuis
septembre 2006, est le deuxième site le plus visité du monde après Google (classement
www.alexa.com Novembre 2009).

2.1.1. Méthodologie & outils

Aucun outil spécial n’a été requis pour effectuer la traque. Celle-ci s’est effectuée à partir d’un
compte Facebook, en saisissant des mots clés dans l’outil de recherche de Facebook. Ces mots
clés ont été : BP British Petroleum.

A partir de là, une série de groupes et pages personnelles nous ont été proposées. Les groupes
sont des regroupements de membres Facebook pour une cause commune. Les pages

8
personnelles sont des profils créés (personne privée ou personnalité publique), portant un
nom, dont les autres personnes sur Facebook peuvent signifier s’ils « aiment ».

L’ensemble des résultats pouvant porter atteinte à l’image de BP sont listés ci-après.

2.1.2. Résultats de la traque

La traque effectuée à fait ressortir divers éléments. En termes de chiffres :

 Il a 28 groupes et 1 page (personnalité publique) de créés et traitant de la marée noire


et dans les 15 première pages de résultats.
 Sur les 28 groupes
o 17 comportent le mot « Boycott » dans leur intitulé
o 7 comporte un terme insultant (« Fuck » ou « Sucks » en général)
o 1 groupe demande à ce que la marée noire soit reconnue comme crime contre
l’humanité
o 27 groupes appellent au Boycott
 Le seul profil “your reasons to support British Petroleum” a un caractère
humoristique puisqu’il prend le contrepied des autres et donne des raisons farfelues
de soutenir BP.
 Si on considère qu’il n’y a pas de personnes inscrites sur plusieurs groupes
simultanément, le total du nombre de membre soutenant un des groupes répertoriés
est de 45105 membres soit une part infime compte tenu du nombre de personnes
actives sur Facebook (plus de 500 millions).
 3 groupes vraiment actifs
 1 groupe au contenu strictement réservé aux membres.

Le site le plus actif est la page souhaitant voir la marée noire inscrite comme crime contre
l’humanité, 7545 personnes « aiment ca ». La personne ayant créé le profil poste
régulièrement des messages et est en lien avec des pages pour la reconnaissance du génocide
arménien, contre la maltraitance animale, et contre les cirques avec des animaux. 50
membres en moyenne sont actifs sur son profil et commentent les messages postés.

Deux autres groupes sont actifs, « Boycott BP or... » comptant 3426 membres et « BP
SUCKS!! » comptant 2369 membres. Ces groupes comportent un créateur actif, postant
régulièrement des messages autour de la marée noire et de l’implication de BP.

Les autres groupes sont inactifs, ne comportent que des pubs ou on une activité n’ayant plus
de lien avec BP et la marée noire. Il est à noter que même les groupes « morts » sans aucun
administrateur et aucune activité depuis longtemps, continuent à avoir des membres
enregistrés.

9
La quasi-totalité des groupes diffusent des photomontages portant atteinte à l’image de BP et
des messages insultants. Très peu de groupe proposent des discussions et lorsqu’il y en a,
elles datent de cet été.

La description de l’intégralité des groupes est présentée en annexe à ce document.

2.2. Traque sur Twitter


Twitter est un service de microblogage, permettant aux utilisateurs de bloguer grâce à des
messages courts appelés tweets (« gazouillis ») de 140 caractères maximum (soit une ou deux
phrases). Outre cette concision imposée, la principale différence entre Twitter et un blog
traditionnel réside dans le fait que Twitter n’invite pas les lecteurs à commenter les messages
postés. L’interface originelle de Twitter est en anglais. Une version japonaise a été lancée en
avril 2008. En octobre 2009, il lance un appel à ses utilisateurs pour être volontaires pour le
traduire en « FIGS » (Français, Italien, Allemand, Espagnol). La version en Espagnol est
disponible début novembre, celle en français deux semaines plus tard. Twitter est désormais
le 15ème site le plus visité au monde d’après www.alexia.com (classement de Novembre
2009).

2.2.1. Méthodologie & outils

La méthode utilisée est la même que celle sur Facebook. Twitter fournit un moteur de
recherche sur le contenu des « tweets » et sur le nom des comptes Twitter. Les mots clés
utilisés pour la recherche ont été « BP » et « British Petroleum ».

2.2.2. Résultats de la traque

Des centaines de tweets traitant la marée noire et de BP circulent par jour sur des centaines
de comptes Twitter. La plupart du temps ce sont des tweets « isolés » car ces derniers
proviennent de comptes individuels et ne traitent pas exclusivement que de la marée noire
(par exemple la personne peut parler de la marée noire et juste après elle va parler de la
soirée arrosée de la veille).

D’autres comptes Twitter ont été créés spécialement pour la catastrophe, les commentaires
postés sont en étroit lien avec la marée noire.

@common_oil_spil[354 abonnés] prétend par exemple, être le flux Twitter de la marée


noire elle-même. Ses tweets : des messages laconiques et éloquents en réaction à l’actualité,
tels que “survived”, “lol” ou “glou, glou, glou”. A ce jour ce compte Twitter comptabilise un
nombre d’abonnés nettement inférieur à d’autres comptes Twitter traitant de la marée noire.

 Nom : Oil Spill


 Localisation : Gulf of Mexico
 Web : http://twitter.co...

10
@GulfOilCleanup [2 619 abonnés] est un compte qui est issu de la collaboration entre trois
sites d’actualités de la région du golf du Mexique : al.com[Alabama Local news], Mobile's
Press-Register, The Mississippi Press and GulfLive.com

 Nom : Save the Gulf


 Localisation : AL, MS, LA Gulf Coasts
 Web : http://www.al.com...
 Bio : A collaborative effort of al.com, Mobile's Press-Register, The Mississippi Press
and GulfLive.com
 1 à 2 tweets par jour

@BPGlobalPR [185 602 abonnés]

 Nom : BP Public Relations


 Localisation : Global
 Web : http://www.street...
 Bio : This page exists to get BP's message and mission statement out into the
twitterverse!
 1 tweet tous les 1 à 6 jours

Star de cette galaxie anti-BP, @BPGlobalPR a été créé par un inconnu qui se fait passer pour
un salarié en charge des relations publiques. Ce compte a atteint 185 602 abonnés, soit dix
fois plus que le compte réel de BP, @BP_America [18 302 abonnés]. Les internautes se
régalent de l’humour caustique des tweets de ce compte factice : “Ce jeu est ridicule ! On doit
boire un verre à chaque fois que l’on voit un oiseau englué de pétrole. Je suis si iiiivre, hip”,
ou bien encore “L’océan a vraiment l’air plus svelte aujourd’hui. La petite robe noire qu’il
porte fait vraiment son effet !”.

Fort de son succès, l’auteur a versé 20 000 dollars (plus de 16 300 euros) à l’ONG américaine
United for a Healthy Gulf of Mexico qui participe au nettoyage du golfe du Mexique.

L’origine de cet argent ? La vente de T-shirts détournant le logo de BP. Ces T-shirts sont en
vente sur le site internet www.streetgiant.bigcartel.com. Tous les bénéfices sont reversés à
l’association United for a Healthy Gulf of Mexico.

11
Figure 2 : T-Shirt en vente sur le site internet www.streetgiant.bigcartel.com

Comme le marketing n’est jamais en reste sur les événements de société (catastrophes
incluses) de nombreux produits dérivés sont mis en vente sur Internet autour de la marée
noire, comme par exemple sur le site internet www.cafepress.co.uk, vendant des stickers,
casquettes ou même sous-vêtements dénonçant la compagnie (avec des messages tels que
“Boycott BP”, “BP - Beach polluters” ou “Don’t spill on me”).

Figure 3 : Exemple de TShirt vendu à l’occasion de la marée noire

12
Cependant rien n’est précisé quant à la destination de l’argent récolté, aucune information
sur un éventuel reversement de cet argent à des associations de défense de l’environnement.
La vente serait donc dans un but purement lucratif.

2.3. Traque sur Youtube


YouTube est un site web d’hébergement de vidéos sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer,
visualiser et partager des séquences vidéo. Il a été créé en février 2005 par trois anciens
employés de PayPal. Le service situé à San Bruno en Californie (États-Unis) emploie la
technique Adobe Flash et/ou HTML 5 pour afficher toutes sortes de vidéos : des extraits
de films, d’émissions de télé et des clips de musique, mais aussi des
vidéos amateur provenant de blogs par exemple. En octobre 2006, Google a annoncé
qu’après avoir conclu un accord, il deviendrait le propriétaire de l’entreprise en échange
d’actions Google d’une valeur totale de 1,65 milliard de dollars américains. La transaction prit
fin le 13 novembre 2006. En 2009, 350 millions de personnes visitent chaque mois ce site de
partage de vidéos. En mai 2010, YouTube annonce avoir franchi le cap des deux milliards de
vidéos vues quotidiennement. Le 28 octobre 2010, YouTube franchit le cap du milliard
d'inscrits. D’après le classement www.alexia.com, en novembre 2009, Youtube est le 4ème
site le plus visité au monde.

2.3.1. Méthodologie & outils

Là encore, aucun outil n’a été utilisé étant donné qu’un moteur de recherche est intégré à
Youtube. Ce moteur effectue les recherches dans les intitulés des vidéos hébergées. Pour cette
traque, le mot clé « BP » a été saisi dans le moteur de recherche de Youtube, puis une
navigation de lien en lien a été opérée, prenant à chaque fois la suggestion de Youtube la plus
populaire. En effet, pour une vidéo, Youtube fournit des suggestions de vidéos traitant du
même sujet.

2.3.2. Résultats de la traque

On distingue 3 catégories de posteurs :


- Les émissions humoristiques, souvent satiriques. Leurs vidéos sont les plus
populaires et se répandent sur le net de façon exponentielle mais BP n’est qu’un des
nombreux sujets d’actualité qu’ils traitent.
- les associations et sympathisants/militants écologistes, ils consacrent l’essentiel voir
toutes leurs vidéos à la fuite dans le golf et invitent souvent les spectateurs à faire des
dons ou a changer leur manière de voter.
- les médias « alternatifs ». Ils existent pour leur propre public et tentent de prouver la
culpabilité de BP dans l’affaire du golfe du Mexique. A la lecture des commentaires
postés sous ces vidéos il apparait que ces médias ne sont que peu fréquentés par le
grand public mais disposent de visiteurs « fidèles ».

13
Il est toutefois intéressant de constater que les vraies publicités BP se retrouvent également
en première page et sont en général très bien perçues dans les commentaires où l’on ne voit
pratiquement pas d’allusions à la crise du golfe du Mexique.

2.4. Traque sur la blogosphère


Les réseaux sociaux et les sites de partage de vidéos ne sont pas les seuls à avoir été investis
par la vague anti-BP. Internet en général a été le terrain de prédilection pour l’attaque de
l’image de BP. La blogosphère a été la plus utilisée du fait de l’interactivité entre les auteurs
d’articles et les internautes, par le biais de commentaires ou « posts ».

2.4.1. Méthodologie & outils

Le site internet http://www.blogpulse.com/trend permet d’analyser les tendances de


fréquentation de site web selon des mots clés. Les mots clés utilisés lors de la recherche sont
« BP » et « oil spill » (étant donné que la majorité des sites sont des sites anglophones et
hispaniques, le deuxième mot-clé a été traduit en anglais, et signifie « marée noire »).

2.4.2. Résultats de la traque

Les blogs traitant actuellement de la marée noire sont de plusieurs types : ils peuvent être des
sites d’actualités, des blogs créés spécialement pour la marée noire ou encore des blogs
personnels. Ils sont caractérisés comme blogs du fait que l’ont peut ajouter des
commentaires, des réactions à un article.

Ces sites web sont en général des sites anglophones ou hispaniques, du fait que la catastrophe
concerne en priorité les Etats-Unis et les pays d’Amérique centrale et du Sud.

Par exemple, les sites axés sur l’écologie comme Save The Planet Movement
(http://savetheplanetmovement.blogspot.com/) ont été fréquentés durant le pic de
fréquentation de Juin 2010. D’autres sites sous forme de blog permettent d’aborder un aspect
juridique de la chose, tel que le site Oil Spill Law Suit (http://oilspilllawsuit.org/) qui permet
de donner des conseils juridiques ou d’engager un avocat dans le cadre de poursuites contre
entre autres BP.

Ces sites ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Près de 300 000 messages ont été
postés sur ces sites entre le début de la marée noire jusqu’à aujourd’hui.

La courbe ci-dessous montre l’évolution de l’activité des blogs les deux derniers mois :

14
Figure 4: Evolution de l’activité des blogs des deux derniers mois

L’activité d’un blog est mesurée par la fréquence d’envoi de commentaires. En effet, plus un
blog reçoit de commentaires, plus il est « actif ».

Ci-dessous l’évolution de l’activité des blogs les six derniers mois :

Figure 5: Evolution de l’activité des blogs des six derniers mois

Nous constatons une nette diminution de la fréquentation de ces blogs depuis la fin de l’été
2010, montrant ainsi un essoufflement de la vague anti-BP.

2.5. Traque sur les sites web


La crise du golfe du Mexique a eu des répercussions sur le web. Celles-ci peuvent se mesurer
sur les deux acteurs du web: les utilisateurs et les éditeurs de contenu. L’évolution du
comportement des utilisateurs se mesure à l’évolution de leur demande d’informations
15
relatives à BP et aux mots-clés souvent associés à cette demande. Les éditeurs de contenu
militants se manifestent par la création de nouveaux sites spécialement dédiés à BP ou bien
enrichissent leurs sites existants de dossiers traitant du sujet de manière plus ou moins
virulente.

2.5.1. Méthodologie & outils

L’évolution de la « demande » d’informations autour de BP peut être estimée grâce aux


recherches Google effectuées pendant la période sélectionnée. L’outil en ligne Google
Tendances permet de visualiser ces résultats.

Au niveau des éditeurs de contenu, la veille est plus laborieuse et nécessite l’utilisation de
plusieurs outils, dont notamment Google alertes qui permet de détecter les nouvelles pages
web (pages d’actualités, sites conventionnels ou blogs) en rapport avec un sujet donné.

La popularité de certains sites qui publient du contenu contre BP sera également mesurée
grâce à Google Trends – Sites.

2.5.2. Résultats de la traque

La demande des utilisateurs du web

La traque a mis en évidence que les utilisateurs recherchant des informations sur BP y
associent souvent le terme « Oil spill » faisant référence à la fuite de pétrole dans le golf du
Mexique. Cette tendance se reflète dans le graphique suivant montrant la popularité des
mots-clés précédemment cités où l’on constate la corrélation entre ces deux courbes de
popularité :

Figure 6 : Evolution des recherches contenant les mots-clés "BP" (en bleu) et "Oil spil" (en rouge).
Le pétrolier elf (orange) a également été ajouté afin de servir de valeur témoin

Ce graphique dresse un constat : sur la période de la marée noire, le groupe pétrolier BP fait
l’objet de nettement plus de recherches Google que ses concurrents, par exemple Elf, et cette
différence de « popularité » est essentiellement due à la marée noire qui est le sujet d’un
grand nombre de recherches. Il est donc à craindre que le terme « Oil spill » soit désormais
ancré à l’image de BP.

16
L’évolution du contenu du web

Sans surprise, nous avons pu constater que la plupart des articles, posts et dossiers de sites
traitant de BP font allusion à la marée noire du golfe du Mexique. Ceci confirme l’impression
- reçue via l’étude des recherches fréquentes - que le terme « oil spil » est désormais associé à
BP. On note également qu’aucun des articles analysés ne met en doute la culpabilité de BP ni
ne tente d’installer le doute pour provoquer l’ouverture d’un tel débat, la culpabilité de BP
semble en effet tout naturellement acquise.

En dehors des blogs et journaux, il existe également d’autres types de sites d’information qui
se sont accaparés l’affaire de la marée noire. Leur importance, influence et virulence est
cependant moindre par rapport aux blogs et journaux.

En tête des sites non-blogs, non-journaux sont les sites de certaines associations écologistes,
cependant il est intéressant de constater que ce n’est pas le cas de toutes ces ONG et que ce
sont en général les versions anglosaxones de leurs sites qui traitent de la marée noire. Le site
français de la WWF par exemple ne retourne tout simplement aucun résultat pour le mot clé
BP tandis que sa version américaine lui consacre un grand nombre d’articles.

3. Interprétation

Globalement, on peut voir que l’activité « anti-BP » s’est nettement calmée.

Sur Facebook la plupart des groupes ne sont plus en activité, seuls quelques irréductibles
continuent à laisser des messages mais sans grandes retombées pour l’image de l’entreprise.
Le seul inconvénient est le fait qu’une fois qu’une personne s’inscrit dans un groupe, elle a
tendance à y rester même si celui-ci n’est plus en activité. En effet seulement quelques
personnes pensent à se désinscrire des groupes. Par contre, l’inscription à un groupe se fait
généralement sur le nom du groupe et une fois inscrit très peu de personnes suivent
réellement ce qui s’y passe. Ce sont des inscriptions « impulsives » sans réelle implication.

Sur Twitter, on ne peut pas avoir de statistiques précises sur l’évolution du nombre de tweets
en rapport avec la marée noire, certaines personnes restent actives et continuent à « twitter »
régulièrement à ce sujet. Cependant, on peut tout de même via Google avoir des statistiques
sur le nombre de messages posté sur les réseaux sociaux concernant BP, et cela sur l’année.

17
Figure 7 : Evolution du nombre de messages postés sur les réseaux sociaux, concernant
BP

On voit qu’en novembre l’activité reprend, surement en rapport avec le problème de la pêche
des crevettes dans le golfe du Mexique qui pourraient être impropres à la consommation et
causer d’énormes pertes en cette fin d’année.

L’activité sur les blogs suit la même tendance. Un pic de fréquentation en Juin montre
l’intérêt des internautes pour la catastrophe. Ce dernier diminue au fur et à mesure des
tentatives de colmatage de la fuite de pétrole jusqu’à devenir négligeable.

4. Diffusion de l’information

4.1. Synthèse sur la veille effectuée


Un sentiment d’accalmie ressort nettement. Quelque soit le support, l’activité anti-BP s’est
atténuée voir arrêtée avec l’arrêt des écoulements de pétrole. Internet a cette particularité
qu’une information, un fait d’actualité, peut prendre énormément d’ampleur de façon très
rapide et disparaitre aussi vite qu’il est apparu. Internet est en perpétuelle évolution.
Cependant une fois qu’une chose est diffusée sur Internet, elle y reste très longtemps
notamment du fait de la rémanence du net. En effet, Google a la mauvaise habitude de
stocker dans sa base de données les pages HTML qu’il référence. C’est ainsi qu’une page
supprimée d’un site web pourra rester présente sur ce moteur de recherche, lors d’une crise
vous aurez alors les plus grandes difficultés à retirer du net l’information que vous ne
voudriez plus voir apparaître. Cela a notamment comme conséquence pour BP d’être associé
à toute recherche sur les termes « oil spill » ou « marrée noire ».

Au niveau des blogs et réseaux sociaux, certes les groupes créé perdurent mais ne sont plus
actifs. Ce qui fait vivre un réseau social, ce sont les membres. Le référencement fonctionne à
l’activité. Si les internautes se désintéressent de BP, tout ce qui y sera associé deviendra
moins visible et disparaitra dans les limbes du net. Cependant, ils ne disparaitront pas pour
autant et pourront resurgir si l’actualité autour de BP est relancée. La tendance sur Facebook
par exemple, est de s’inscrire à un groupe en réponse à un fait d’actualité ou idéologie
personnelle, sans réellement tenir compte du contenu du groupe, de sa description et de ce

18
qui s’y passe. Par exemple, la page « I LOVE CHOCOLATE! » regroupe plus de 2,4 millions
de personnes. Ce qui s’y passe n’a que peu d’intérêt. Pour les groupes anti-BP c’est le même
problème. Suite à la marée noire, les gens ont adhéré en masse à des groupes insultant BP
mais sans réellement suivre ce qu’il s’y passait. On retrouve maintenant des groupes
« morts » sans administrateur mais comptant encore des membres. Peu de personnes
pensent à faire le trie dans les groupes auxquels ils appartiennent. Ces groupes restent alors
encore visibles.

Il n’y a donc pas à s’inquiéter outre mesure, la décrue s’opère mais l’image de BP sera
associée à la marée noire du golfe du Mexique pour encore longtemps, jusqu’à une nouvelle
marée noire qui effacera la précédente en prenant le dessus.

4.2. Recommandations stratégiques


La situation précédemment décrite offre plusieurs possibilités de solutions stratégiques
permettant d’améliorer l’image de l’entreprise.

La solution la plus simple est de ne plus communiquer sur la marée noire afin de ne pas
réalimenter la polémique. En effet, à l’internationale la crise de la marée noire n’est plus que
très rarement abordée, d’autres sujets attirant à présent l’essentiel de l’attention des médias.
Sur le territoire nord-américain, la crise de la marée noire a été effacée par les élections de
mi-mandat et l’absence de nouveaux événements autour de la crise a provoquée une baisse de
l’activité des groupes, sites et utilisateurs anti-BP. Cette solution parait donc
raisonnable. Même si elle n’améliorera pas l’image de l’entreprise auprès du grand public
dans l’immédiat, elle permettra quand même de revenir progressivement à la situation
d’avant-marée noire.

Nous avons cependant également décelé une solution alternative. Celle-ci consiste en un mea
culpa public accompagné d’engagements précis dans le domaine de l’écologie. La ratification
d’engagements clairs d’amélioration de la sécurité pourrait être l’un des principaux axes de
ces engagements. A moyen terme cette stratégie pourrait également permettre à BP de mettre
en place une stratégie « green » crédible (en mettant par exemple en avant ses filières
« énergies renouvelables » comme BP Solar).

Il convient donc à vous, membres du service communication, d’opter pour une de ces deux
solutions pour définir la stratégie publique de l’entreprise sur les prochaines années.

19
5. Conclusion

Suite à la marée noire qui a fait la une des médias avant l’été 2010, BP a vu son image ternie
de par le Web. L’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon a fait des émules
au sein des organismes environnementaux mais aussi auprès de la population mondiale qui a
réagi face à cette catastrophe.

Notre veille a consisté à analyser l’image actuelle de BP sur la toile, et en fonction de cette
analyse nous vous avons proposé des stratégies qui permettent de pouvoir améliorer cette
image numérique.

La veille a été effectuée sur trois domaines du Net : les réseaux sociaux (Facebook et Twitter
ont été choisis du fait qu’ils soient massivement utilisés), la blogosphère et les sites internet
en général.

La traque sur la Toile a été séparée entre les différents membres du groupe de veille, chacun
ayant analysé le domaine qui lui a été confié, et une interprétation globale en a été tirée.

Cette interprétation met en évidence une nette baisse de l’activité « anti-BP » sur Internet. La
marée noire a tout simplement créé un buzz qui s’est essoufflé avec le temps, jusqu’à devenir
négligeable actuellement. Le temps suffit donc à calmer les esprits.

Cette tendance a donc appuyé la première des stratégies que nous avons proposée, qui
consiste tout simplement à ne rien faire et laisser le temps faire son travail. La deuxième
stratégie consiste à améliorer l’aspect communication de la firme, que ce soit avec les ONG ou
encore les associations environnementales. L’image de BP pourrait aussi être améliorée sur la
Toile en promouvant son implication dans la vague « green » : par exemple de la publicité
pour ses filiales qui privilégient les énergies renouvelables (BP Solar) pourrait être faite.

20
ANNEXE

5.1. Pages et groupes Facebook portant atteinte à l’image de BP

your reasons to 4 membres Mark Sobkoviak Aucune activité


support British
Petroleum
 Donne des raisons ridicules à être pro BP

Pour que BP soit 7545 membres Site actif


accusé de CRIME aiment
CONTRE
L'HUMANITE
 Lien avec des pages pour la reconnaissance du génocide arménien, contre la maltraitance animale, et
contre les cirques avec des animaux
 Des photomontages contre l’image de BP
 Environ 50 membres suivent et commentent les différents messages postés

Fuck BP 1108 membresJohnny Lanson et Aucune activité


Christian Randall
Morgan
 On y trouve surtout des pubs pour des régimes.

BP SUCKS Le contenu public est restreint. Les membres du groupe peuvent voir l’intégralité du contenu

FU BP! 1474 membres Angela Sugarbaker & Plus très actif


Jahna Jacobson
 Updates on the BP oil spill and it's impact on the environment, economy, and policy. Also, WTF BP?
 Présence de photomontages
 Beaucoup de pubs

Boycott BP 2593 membres Greg Hall (USF) & Aucune activité

Joe
Zammataro (USF)
(créateur)
 Présence de photos
 Pour le Boycott de BP, Amoco et Castrol

Punish BP 208 membres Joe Fishel (Pittsburgh, PA) Quasiment plus


(créateur)
d’activité

 BP doit être puni pour leurs négligences et manque d’intérêt. En rejoignant le groupe, ils

21
appellent à n plus jamais consommer de produits BP ou provenant de la British
corporation.
 Présence de photos, photomontages, BD

BOYCOTT BP! 2073 membres Il n'y a plus d'administrateur pour Aucune activité
ce groupe

 Présence de photos et montages

BP SUCKS!! 2369 membres Kenny Rupert & Site actif


Elaine Garris
Rupert (créateur)
 BP est responsable de la plus grande catastrophe naturelle de l’histoire. Ils connaissaient
les dangers mais rien n’empêche de détruire la planète tant qu’il y a du profit à se faire…
 Présence de photos de la catastrophe
 Elaine Garris Rupert poste régulièrement des messages

BP BOYCOTT!!! 3533 membres Chris Quasi plus


Hurst (Minneapolis / d’activité
St. Paul, MN)
Steve Duder
Greg
Duder (Minneapolis /
St. Paul, MN)
Jessica Asher (Austin,
TX)
Eric Carstens (créateur)
 Précise quelle marques font parti du groupe BP (BP,Castrol,AMPM,ARAL,ARCO,Wild Bean Café)
 Présence de photos et photomontages

BOYCOTT BP 2203 membres Jeff Cook (Cleveland, OH)


Aucune activité
(créateur)
 Message traditionnel, BP est responsable de la pire catastrophe de l’humanité, il faut
Boycotter BP à travers le monde entier. Cela mettra des années et des années pour tout
nettoyer. L’objectif de ce groupe était de réunir un million de membres dans les deux
semaines.
 Présence de photos

WTF BP 694 membres Suzzann Aucune activité


Marshall (Reno, NV)
Tim Pagel
Randy
Rivet (Panama City,
FL)
 Pour le boycott de BP jusqu’à ce qu’ils aient tout réparé.
 Plus aucune activité depuis le 22 juillet

22
Boycott BP 673 membres Phillip Bell (créateur)
Aucune activité
récente
 Pour le boycott de BP et rappelle une liste des filiales/marques a boycotter ( BP petrol stations
(worldwide),ARCO petrol stations (in the western U.S.),Amoco (remaining brands are being phased out),Standard Oil of Indiana,ampm
convenience stores (in the U.S.),BP Travel Centre (in Australia),BP Connect (with Wild Bean Cafe),BP Express,BP Shop,BP 2go (in New Zealand
and Australia),Castrol Motor Oil,Air BP (for aviation fuel),BP Marine (for marine fuel))
 Présence de montages
 Aucune activité depuis le 18 octobre

BP Boycott 979 membres Scott Morrow (New Aucune activité


York, NY)
Jesse Temple (New
York, NY) (créateur)
 La marée noire causée par BP est 20 fois pire que celle de Exon Valdez, ils doivent tout
nettoyer et quitter nos cotes (cotes américaines)
 Présence de montages
 Aucune activité depuis septembre

Boycott BP. 781 membres Tom DeMatteis (créateur)


Aucune activité
 BP a détruit le golf du Mexique, en tant qu’entreprise ils ne prennent pas les mesures
nécessaires, nous devons les stopper
 Aucun message depuis Aout

DEFUND BP 612 membres Steven Bacher Aucune activité


David
Austin (créateur)
 Pour que le gouvernement ne traite plus avec BP et ne finance plus rien. A pour objectif
de faire campagne auprès des sénateurs, gouverneurs et du président dans cette optique
de suppression des contrats publics avec BP.
 Aucune activité depuis Aout

bp sucks 1251 membres Devin Kelly (Seattle) (créateur)


Site actif
 Description originale : “bp sucks...thats all I have to say about that.” Rien de plus à dire sur les motivations.
 De temps en temps des gens laissent des messages comme “BP still sucks” mais rien de
plus profond.
 A noté la catégorie du groupe : « Intérêt commun – beauté »

Boycott B P 2057 membres Aucune Activité


 Un appel au boycott des stations d’essence BP. Ils veulent faire passer le message comme
quoi ils se préoccupent de la planète contrairement à BP et qu’il faudrait investir dans les
énergies renouvelables pour ainsi éviter des catastrophes comme celle causée par BP.
 Uniquement des publicités
 Enormément d’administrateurs pour le groupe :
 Jonna 'Zuki'  Jake Clendenning  Nathan Tulk (Denver, CO)  Katie Predd
Lundin (Sweden)  Ron Sommers (Springfield,  Jon Honegger  Ryan Panos (Northern
 Sally Blitsch Kelly MO)  Tim Moser (Wichita, KS) Indiana, IN)
 Kristine Feuerborn (Denver,  Devon Fulford  Michael Wonka (Emporia)  Betsy Kelley
CO)  Todd Flippen (Winston-  Chris Rork (MSCD)
Ralston (Denver, CO)
 Beth Huning Salem, NC)  William Montorsi (St. Louis,
 Brennan

23
 Amy Bryant  Veronica Lamaak (Denver, Andrews (Colorado) MO)

 Sioux Craft CO)  Carol Maple  Khristiana Stone (Orange

 Les Dabney  Joshua Darnell (Denver, CO) Jensen (Columbus, OH) County, CA)

  Jerry Daub  Shannon McGaffin


 Dave Amy (Denver, CO) Vanessa Garza (Denver, CO)
 Marianne Keaney Allred (Northern Colorado,
 Nathan  Patricia Waak (Washington,
Stevens (Auburn / Lewiston, CO)
DC)
Morimitsu (Northern ME)  JenniferErin Blaue
Colorado, CO)  Lisa Jones
 Diane R Seum Case (North
Jersey, NJ)

 Eden Haywood-  Sandra Lachs (Tampa Bay,  Debra Fraker  Louis Goral (Philadelphia,
Bird (Northern Colorado, FL)  Tracy Zambo LaRoy (MTV PA)
CO)  Clara Jane Banzin (Denver, Networks)  Gabriel Copeland
 Jamie Taylor Cope CO)  Marcee Medina (Denver,  Patty Chandler (Boise, ID)
 Erin Shea Smith  Gena Ozols (Denver, CO) CO)  Martina Harcarova (Costa
 Gail N Duke Alley  Lidia Ortiz  Fernando Chaves (Costa Rica)
 Vanessa Martinez (Denver,  Cristina Villarreal Rica)  Marcelo Sansevieri
CO)  Theo Kilgore  Ella Mae France Faranda  Estefanía Arias (Spain)
 BreAnne Erickson  Brian Hoenig (Los Angeles,  Lori Hirsh (San Diego, CA)  Andrew Rutter
 Ek Mitchell (Palmer CA)  Richie Banales  Randy Tew (Hattiesburg,
Chiropractic)  Shanra J. Kehl (Los Angeles,  Jennifer Kimmel MS)
 Catherine Malec CA)  Fernando L Perez  Gabrielle Nelson (Baltimore,
 Kyle Wood (Chicago, IL)  Courtney Woods (Cedar Robleto (New Orleans, LA) MD)
 Noco Progressives Rapids, IA)  Jeff Taylor (Portland, OR)  Jennifer Beaver-Staples
 Hollie Chatham  Sacha Gee Burns (Northern
Indiana, IN)

 Jason Martinez (Los  Renzo Barreda  William K. Caraway  Sara Gardella (Costa Rica)
Angeles, CA)  David Ellis  Robin Wells Jeffrey  Natalie Boyer
 Christopher  Nick Powell  West Stewart  Justin Craft
Doane (Portland, OR)
 Aaron Tate
 Cathy Cordova  Andy Mayo (Memphis, TN)  Ellis

 Lara Lynn Barnes (Houston,


 Brandon Armitage  William Medina Smallwood (Hattiesburg,
MS)
TX)  Jeremy Nash (Australia)  Whitney Round (Denver,
 Eric Harfert
 Hollie Frame-Collette  Dave Fitzpatrick (Portland, CO)

 OR)  Kenny Nicholas Kellie Hunter Sikes
Diego Arellano (New
Orleans, LA)  Liz Kioko Morimitsu A  Leigh Toney (Missoula, MT)  Mechelle Hinton (Mobile,
AL)
 Luke Stigler (Northern  Fred Appelhanz  Angela Laurita (Western
 Kathi Gilman
Indiana, IN)  Kyla LaRee Medina Colorado, CO)

 Natalie Malec (Ball State)  Rose Mast Reeping  Michelle Erickson (Denver, Mandy Bridges Hicks

 Jamie Cordova (Denver, CO) McKay(Northern Ireland) CO)  Mandy Solitro (Hattiesburg,

  Lisa Toyne  Allison Frieling MS)


Andy Peterson
 Trisha Purvis (New Orleans,  Lorilei Songy (New Orleans,
 Leigh Ann Williams  Brian Perdue (Hattiesburg,
LA) LA)
MS)
 Héctor Chacón  Leah Aigner (Denver, CO)
 Rob Grunwald (Denver, CO)
 Jomo Dixon
Sr. (Hattiesburg, MS)
 Mike Alvarez (JWU
Providence)
 Justin Round (créateur)

Boycott BP 2195 membres Jim O'Connor (Denver) (créateur) Aucune activité

 Appel au boycott pour faire payer BP qui malgré la catastrophe continue à gagner de
l’argent.
 Uniquement des pubs

Boycott BP 835 membres Rich Anderson (Miami, FL)


Aucune activité
(créateur)
 Appel au boycott puisque BP ne veut pas payer pour les dommages causés qui pourraient
tuer la faune et affecter la pêche dans l’océan atlantique.
 Des photos et montages
 Uniquement des pubs depuis Aout

Boycott BP 912 membres Il n'y a plus d'administrateur pour


Aucune activité
ce groupe
 Que des pubs depuis fin juillet

24
 Aucune description mis à par le nom du groupe

Boycotting BP 610 membres Brittany Nicole Gaul (Cleveland


Aucune activité
State)
 La mare noire est une horrible tragédie causée par la négligence de BP. Le monde ne sera
plus jamais le même, alors il faut boycotter BP.
 Aucune activité depuis le 27 juin

BP SUCKS!!!!!! 847 membres Liz Soll (Ann Arbor, Aucune activité


MI)
Adam
Ellwood (Binghamton,
NY) (créateur)

 Les actions menées par BP ont échoué. Ce n’est pas qu’une simple marée noire mais cela
va contaminer l’eau, les individus, le style de vie et la pêche pour toutes les générations à
venir. De plus, BP a montré du mépris quant à la souverainement américaine et a voulu
acheter le « Federal Minerals Management Service » qui a donné sont feu vert à BP et a
entrainé cet accident.
 Des montages photo
 Plus d’activité depuis juillet, mis à par des publicités

Boycott BP 807 membres Beth Ann Dodd Aucune activité


Koehn
Margot Hill (Des
Moines, IA)
Luke
Peterson (Doane)
Scarlett
Dodd (Omaha, NE)
Becki Gaston-
Wise (Lincoln, NE)
et
Tyler
Richard (Lincoln,
NE)
Matthew
Dodd (Omaha, NE)
(créateur)

 BP ne fait pas assez pour nettoyer, joignez ce groupe pour montrer votre soutien au
boycott de BP. N’achetez pas d’essence à leur stations ainsi que chez Arco, AM/PM et
Amoco Ultimate et d’huile Castrol Motor Oil.
 Que des pubs depuis juillet

Boycott BP 927 membres William Bone (Alabama) (créateur)


Aucune activité
 « BP est dirrigé par une bande de gros chats arrogants, traitant le golfe du Mexique, où
j’ai grandi, comme un morceau du tiers monde ». BP est la 4eme entreprise la plus riche

25
du monde, il ne faut pas leur donner encore plus d’argent …
 Présence de photos de la catastrophe
 Aucune activité depuis le 13 juillet

Boycott BP 934 membres Suzanne Aucune activité


Ferbrache (New
Orleans, LA)
Sandi O Teal (New
Orleans, LA)
Margaret
Maher (New Orleans,
LA) (créateur)
 Rappel sur l’origine de la catastrophe, l’historique et les chiffres (11 personnes disparues,
210 000 gallons de pétrole s’écoulent chaque jours, …)
 Des photos et montages
 Aucune activité depuis début septembre (que des pubs)

Boycott BP or... 3426 membres Kelly Site actif


Owen (Charlotte,
NC) (créateur)
 Ce groupe est contre les « Big Oil » qui ne se sentent environnementalement pas
responsables en termes de financement et de gestion durant une catastrophe.
 Présence de photos et montages
 Kelly Owen poste régulièrement des messages, le dernier le 10 octobre (veille effectuée le
4/11)

Millions Against BP 2212 membres Chuck Goswitz Site Actif


LeAnn
Troutman (Silicon
Valley, CA)
Jodi
Lesser (Bridgeport /
Stamford, CT)
Bradley Briggs
Jeanie Day (Stockton
/ Modesto, CA)
Melanie Richter
Hooper
Matthew
Davis (créateur)

 « Pour tous ceux qui sont furieux envers le plus couteux désastre environnemental et
financier de toute l’histoire de l’humanité. Rien de ce que pourra faire BP ne ramènera
les 11 personnes tuées et la mort de tous ceux qui dépendent du golfe. Cette situation ne
pourra revenir a la normal en une génération. Ne croyez pas les pubs à la tv, ils ne feront
jamais ce qu’il faut »
 Discussion actuellement autour du problème de la commercialisation des crevettes
pêchées dans le golfe.

26
Boycott BP Oil 1243 membres Cheryl Mooney Peu actif
Bolton
Julie Hueber (Dallas
/ Fort Worth, TX)
Roy Pope (créateur)
 « Ce groupe est pour ceux qui veulent se réunir pour combattre le géant BP qui a choisi de
sacrifier la cote, notre gagne-pain, nos vies et la vie des générations futures. »
 99 photos d’une manifestation anti-BP + quelques photomontages
 De la publicité mais semble encore un peu actif

5.2. Une liste de vidéos populaires attaquant l’image de BP sur


youtube

BP Spills Coffee 11 millions de vues, UCBComedy.com 5 mois


1ere réponse de youtube
pour la recherche « BP »
 Parodie la situation du golfe du Mexique dans les locaux de BP
 Vidéo humoristique visant à faire du ramdam.
 Le groupe UCBComedy semble traiter de toutes les actualités sans s’acharner sur l’image du groupe BP

LA VERITE sur BP et Seulement 11 000 vues ABOUISMAEL12 4 mois


LA MAREE NOIRE mais en 2eme place pour
la recherche BP
au Etats-Unis

 Diffuse un extrait d’une interview d’un pasteur américain. Celui-ci émet des doutes sur la version
officielle de la crise du golfe du Mexique et pointe les mesures de sécurité de la plateforme qu’il juge
« insuffisantes »s
 L’utilisateur ayant posté cette vidéo se revendique de la mouvance des médias dits « alternatifs »

The REAL REASON Un demi-million de vues JogBird 6 mois


Behind the BP Oil
Spill in the Gulf of
Mexico
 Diffuse un extrait d’une interview mettant en cause des défaillances de sécurité
 L’utilisateur ayant posté cette vidéo poste également des vidéos en rapport avec greenpeace

BP's Crazy OIL 270 000 vues barelypolitical 5 mois


SPILL Commercial!
 Parodie de la publicité BP et s’y attaque aux mesures de BP pour faire cesser la fuite de pétrole
 Groupe d’humoristes du net présent sur facebook qui dispose également d’un blog et de deux sites

Yours Truly, BP 100 000 vues NRDC – Natural 5 mois


Ressources Defense
Council
 Diffuse des images d’oiseaux et animaux marins victimes de la marée noire et insiste sur les fausses

27
déclarations de la direction de BP
 ONG écologiste américaine qui exerce du lobbying auprès de sénateurs américains pour obtenir
l’instauration de lois plus restrictives pour le forage pétrolier
 Renvoie sur le lien de leur site : http://www.nrdc.org/energy/gulfspill/
 http://www.nrdc.org/energy/gulfspill/

28

Centres d'intérêt liés