Vous êtes sur la page 1sur 12

1

Fiche méthode n°1


Vers le grand oral : préparer et présenter un exposé

I] Comment choisir un sujet et déterminer une problématique ?


A) Comment choisir un sujet ?
(Cette sous-partie ne concerne pas directement la préparation des exposés en Première HGGSP dont
les sujets ont déjà été fixés par l’enseignant. Elle est mentionnée à titre indicatif en vue du grand oral
de Terminale)
Le choix du sujet repose sur trois critères principaux : son intérêt, sa pertinence, sa faisabilité :
-> Choisissez un sujet qui vous intéresse (pourquoi avez-vous envie de travailler sur ce sujet-là  ?).
-> Choisissez un sujet s’inscrivant dans un thème du programme (relisez les programmes du lycée pour
le vérifier avant de vous lancer).
-> Choisissez un sujet faisable dans le temps qui vous est imparti.

Méthode :
-> Questionnez le thème d’étude pour dégager des idées : qui ? Quoi ? Pourquoi ? Comment ? Où ?
Quand ? Quelle est l’actualité concernant le thème ?
-> Choisissez une question qui vous intéresse et vous motive parmi ces idées.
-> Précisez le sujet, donnez-lui un cadre.

Attention :
-> Évitez de choisir un sujet qui couvre un champ de recherche trop vaste, par exemple « la démocratie
dans le monde » ou au contraire un sujet trop pointu, sur lequel les sources d’information seraient
insuffisantes ou difficiles d’accès (en raison de la langue utilisée par exemple).
-> Ne confondez pas « thème » et « sujet » : un sujet traite d’un aspect d’un thème. Par exemple : « être
exclu dans une démocratie » est un sujet qui aborde le thème de la démocratie et qui demande d’en
traiter un aspect.

B) Comment déterminer la problématique du sujet ?


Elle est le fil conducteur de la réflexion et incite à formuler des hypothèses :
-> Elle doit permettre d’opposer des arguments et appelle une réponse nuancée.
-> Elle met en jeu le raisonnement et la critique.
-> Elle donne du sens au travail de recherche.

Méthode :
-> Effectuez une première analyse :
- Quel problème est posé par le sujet ?
- Quelles sont les hypothèses envisageables ?
- Quelles sont les réponses possibles ?
-> Aidez-vous des sources pour faire émerger une problématique.
Rassemblez un premier lot de sources d’information. Sélectionnez des documents dont les points de
vue sont différents sur ce sujet afin de mettre en évidence des contradictions.
-> Plusieurs problématiques peuvent être formulées pour un même sujet : choisissez celle qui vous
paraît la plus pertinente, en fonction de ce que vous voulez montrer.
-> Soyez attentif à la formulation de la question : la façon de formuler la question peut induire des
réponses différentes.
2

Exemples  :
« Que peut-on accepter au nom de la démocratie ? » -> appelle à faire une liste de critères.
« Peut-on tout accepter au nom de la démocratie ? » -> appelle un débat

Attention : toutes les questions ne constituent pas forcément des problématiques !


Par exemple, ne sont pas des problématiques :
- les questions ne permettant pas un débat ou induisant une réponse directe (oui/non)
Exemple  : La démocratie peut-elle être menacée ? La démocratie donne-t-elle la parole au peuple ?

- les questions conduisant à exposer un catalogue de critères ou une évolution chronologique.


Exemple  : Comment fonctionne la démocratie ? Quels sont les défis de la démocratie ? Comment a
évolué la démocratie ?

II] Comment mener la recherche documentaire ?


A) Trouver et exploiter des sources d’information pertinentes
Élargissez et variez vos sources d’information :
- pour croiser les sources => faire des liens, avoir des points de vue différents ;
- pour comprendre des processus complexes ;
- pour prendre en compte toutes les matières de cette spécialité => histoire, géographie, géopolitique et
sciences politiques.
3

Méthode :
-> Identifiez les sources d’information correspondant à votre sujet. Aidez-vous de la sélection proposée
dans le tableau ci-dessous :

Sources généralistes • Encyclopédie Universalis


• Dictionnaires de géopolitique et d’économie politique
Journaux • Le Monde – www.lemonde.fr
• Le Monde diplomatique – www.monde-diplomatique.fr
• Les Échos – www.lesechos.fr
• Courrier international – www.courrierinternational.com
Publications et sites spécialisés • Géoconfluences -
http://geoconfluences.ens-lyon.fr/programmes/classes/res
sources-pour-le-lycee-gt/ressources-programmes-1ere-
specialite-hggsp
• Diplomatie – Les Grands Dossiers (revue papier)
• Questions internationales (revue papier)
• Carto (revue papier)
• La Documentation photographique (revue papier)
• L’Histoire (revue papier et accessible en ligne pour certains
articles)
• Hérodote, revue de géographie et de géopolitique - https://
www.herodote.org/
• www.sciencepo.fr/la-recherche/publications
• www.diploweb.com
• https://www.persee.fr/
• https://www.cairn.info/
Statistiques • Institut national de la statistique et des études économiques
– www.insee.fr
• Organisation mondiale du commerce – www.wto.org/
• La Banque mondiale – www.banquemondiale.org
Atlas • Atlas des éditions Autrement
• http://cartotheque.sciences-po.fr/
• www.monde-diplomatique.fr/cartes/

-> Allez du plus général au plus précis. Commencez par des articles d’encyclopédies et de dictionnaires
thématiques qui vous donneront des pistes d’approfondissement, puis consultez les sources plus
spécialisées. Pour apprendre à mener correctement une recherche sur internet, référez-vous à la
fiche méthode Mener une recherche sur Internet.
-> Diversifiez les sources d’information :
- utilisez des documents iconographiques : carte, affiche, photographie, dessin de presse, vidéo ;
- identifiez et interviewez des spécialistes de la question ou des professionnels (lorsque c’est
possible).
- visitez des lieux ressources (musées, expositions, archives, salons, etc.).
4

-> Évaluez la pertinence de l’information au regard du sujet et de la problématique : est-elle


intéressante dans le cadre de votre recherche ? Est-elle assez récente ? Les idées et notions sont-elles
utiles à votre argumentation ?
Conseil :
Utilisez l’index et/ou le sommaire des ouvrages pour repérer et sélectionner facilement les informations
pertinentes pour votre exposé.

B) Sélectionner les informations pertinentes


Au fil de votre recherche, vous devez opérer un tri parmi les informations et documents que vous
trouvez.
-> Sélectionnez vos documents en fonction :
- de leur fiabilité ;
- de leur pertinence par rapport à votre sujet.
-> Notez au fur et à mesure les références que vous retenez. (Voir la fiche méthode Constituer un
dossier documentaire).

Méthode :
-> Questionnez la source et la nature des documents et des informations, afin de définir :
- qui est l’auteur : est-il un spécialiste, un journaliste, une personnalité ou un organisme reconnu, une
entreprise commerciale, un particulier ?
- quel est sont objectif : informer, illustrer, instaurer un débat, une controverse, dénoncer ?
- quelle est la nature du document :
• pour un texte : est-ce un document source, de première main ? Un résumé d’un
document déjà existant ? Un commentaire ou une analyse ?
• pour une iconographie : est-elle un témoignage direct, une représentation ou une
interprétation de la réalité ?
- si l’information est fiable : l’auteur est-il cité dans d’autres publications ? L’information peut-elle être
vérifiée et recoupée avec d’autres sources ? Les idées sont-elles reprises par d’autres auteurs ou
groupes de recherche ? L’image est-elle connue, populaire, plutôt rare ? Peut-elle être truquée,
retouchée ? La source est-elle fiable ?
-> Constituez votre bibliographie au fur et à mesure (voir la fiche méthode Constituer une
bibliographie et une sitographie).

III] Comment exploiter les informations ?


A) Sélectionner les informations
-> Relevez toutes les informations pertinentes au regard de votre sujet.
-> Hiérarchisez les niveaux d’information : idée(s) principale(s), argument(s), exemple(s).

Méthode :
-> Pour recueillir les informations dans un ouvrage ou article long, faites une fiche de lecture (Voir la
fiche méthode Faire une fiche de lecture).
-> Pour relever les informations à partir de textes courts et d’images :
a. Réalisez un tableau :
• identifiez le thème principal du document ;
• formulez en une phrase l’idée générale du document ;
• faites l’inventaire des informations fournies par le document : les idées essentielles, les
arguments et les exemples.
5

Vous pouvez rassembler plusieurs documents dans un même tableau, cela vous sera utile ensuite
pour exploiter et confronter les informations.

Exemple  :
Texte (titre) Image (titre)
Thème
Thèse ou idée principale
Arguments
Exemples
Mots-clés

b. Construisez un schéma organisateur d’idées :

B) Confronter les informations


-> Repérer les informations convergentes, divergentes, les contradictions.
-> Dégagez les notions importantes pour traiter le sujet lorsqu’elles n’y sont pas mentionnées
explicitement.

Méthode
-> Rassemblez les informations identiques pour éviter la répétition d’une même idée sous des formes
différentes.
-> Dégagez des thèmes transversaux aux différents documents.
-> Identifiez les informations permettant de dégager les notions ou les idées importantes du sujet.
Exemple  : construction de murs aux frontières + dispositifs militaires + Frontex = barriérisation de
l’Union européenne
6

IV] Comment organiser les informations et faire un plan ?


A) Comment faire un plan ?
Un exposé oral doit être structuré, tout comme un dossier, une étude de documents ou une composition.
Le plan est construit à partir de la problématique : il en constitue une réponse en montrant le
cheminement de la réflexion.
-> Choisissez un type de plan en fonction d’un objectif de communication (ce que vous voulez
montrer).
-> Faites ressortir les lignes directrices ou les thèmes qui détermineront les différentes parties de
l’étude.

Méthode :
-> Précisez votre objectif de communication (voir schéma ci-dessous) :
• Si vous voulez expliquer, informer : choisissez un plan analytique ou chronologique.
• Si vous voulez argumenter, convaincre, susciter un débat : choisissez un plan
argumentatif, dialectique ou SOP (Situation, Opinion, Propositions)
-> Formulez deux ou trois idées majeures reprenant les grands thèmes issus de votre travail de
recherche : chacune déterminera une partie du plan (veillez à ce que ces idées répondent à la
problématique du sujet).
Exemple  : pour répondre à la problématique « Pourquoi peut-on dire que le XXe siècle est celui de la
révolution des communications ? », les grandes parties de l’étude peuvent être : 1. Une révolution du
son, 2. Une révolution de l’image, 3. Une révolution dans l’accès à l’information [plan thématique].

-> Quel type de plan choisir ?


7

B) Comment organiser les informations dans le plan ?


-> Votre plan doit être détaillé : les informations sont hiérarchisées dans les parties du plan.
-> Les parties doivent être divisées en sous-parties qui correspondent aux étapes de la
démonstration.
-> Les informations sont classées dans chaque sous-partie en fonction de leur importance dans le
raisonnement.

Méthode :
-> Créez deux ou trois sous-parties par thème : chacune aborde une idée forte du thème
-> Hiérarchisez les sous-parties en fonction de la logique de votre raisonnement.
-> Développez chaque sous-partie avec deux ou trois arguments illustrées par un ou plusieurs
exemples.

Exemple  : plan détaillé d’une partie


Problématique : Pourquoi la diffusion de l’information s’accélère-t-elle encore au XIXe siècle ?

Conseil : Partie / Thème 1. Des révolutions techniques à l’origine d’une révolution de


Veilliez à ce que l’information
toutes les parties
soient équilibrées. - Sous-partie 1 : La révolution industrielle : une révolution des transports
Rédigez des titres et de la communication
évocateurs pour
donner du sens à
* Argument 1.1 L’utilisation de nouvelles sources d’énergie
la lecture du plan.
révolutionne le transport.
_ Exemple : développement de l’automobile et de l’aviation
grâce à l’utilisation industrielle du pétrole (années 1850) et à
la mise au point du moteur à explosion (années 1880).

* Argument 1.2 La maîtrise de l’électricité permet l’essor des


télécommunications.
_ Exemple : en 1901, première transmission radio
transatlantique grâce à la télégraphie sans fil (TSF). Dans le
domaine de l’image, en 1891, premiers films de l’Américain
Edison.

- Sous partie 2 : Une révolution de l’information

* Argument 2.1 Ces progrès permettent de raccourcir les distances


et d’accélérer la diffusion de l’information à toutes les échelles.
_ Exemple : réduction du temps de transmission d’une
information grâce au télégraphe puis au téléphone.

* Argument 2.2 La maîtrise de la communication est aussi un outil


de pouvoir.
_ Exemple : à la fin du XIXe siècle, contrôle de
l’information commerciale et financière mondiale par le
Royaume-Uni grâce au réseau télégraphique puis
téléphonique intercontinental.
8

V] Comment présenter l’exposé ?


A) Préparer la présentation
La présentation d’un exposé oral s’organise plusieurs jours avant l’échéance, le temps d’élaborer les
supports à utiliser pendant l’exposé, de s’entraîner et de préparer mentalement et physiquement.

Méthode :
-> Confectionnez des fiches aide-mémoire (elles ne doivent pas être sous forme rédigée) que vous
garderez sous les yeux le temps de l’exposé :
- 1 fiche pour l’introduction avec : une accroche pour susciter l’intérêt de l’auditoire (formule choc,
anecdote), la présentation du sujet, la problématique, l’annonce du plan ;
- 1 fiche pour chaque partie du plan détaillé avec  : le titre des parties et des sous-parties, les arguments
et les exemples, les documents ou diapositives de votre présentation numérique à montrer ;
- 1 fiche pour la conclusion dans laquelle vous faites le bilan de votre étude : rappelez l’idée directrice
du sujet (qu’est-ce que l’étude a permis de montrer?), synthétisez les grandes idées du développement,
proposez une ouverture, des nouvelles pistes de recherche découlant de votre étude.

Exemple d’aide-mémoire  : pour un exposé sur un pays de la Francophonie


Utilisez de Numérotez vos
préférence des 1 fiches clairement ;
fiches cartonnées Introduction si ce sont des
Le Sénégal DIAPO 1 feuilles, agrafez-
Sénégal ; Afrique de l’Ouest (carte), 12,8 millions d’habitants ; PIB/hab : les
954,8$
Notez à quel
Pays francophone DIAPO 2 moment présenter
Colonie française, indépendance en 1960. vos diapositives

Adhésion à la Francophonie en 1970.

Langue officielle : français. Mais 26 % de francophones dans la population


totale.

Fait partie des pays où le français est peu parlé par la population.
Notez le plan et les -> Quels sont les enjeux de la langue française au Sénégal ?
mots-clés en
couleur
Aérez votre texte,
I] Le Sénégal, membre de la francophonie DIAPO 3 écrivez gros (sur le
A. Léopold Sedar Senghor recto seulement),
La langue commune avec la France a été un facteur d’adhésion, mais aussi la ne rédigez pas de
volonté d’un homme : Léopold Sedar Senghor (1906-2001). phrases (cela vous
évitera de lire mot
à mot), utilisez des
Poète, écrivain sénégalais, agrégé de grammaire, siège à l’Académie française, connecteurs
ministre en France, président du Sénégal. logiques
(néanmoins,
ainsi, ...)
9

-> Préparez un support numérique => un diaporama est utile pour :


- aider votre auditoire à suivre votre raisonnement ;
- enrichir votre propos d’illustrations pertinentes

Comment créer un diaporama pour accompagner un exposé oral  ?


Exemple pour illustrer un exposé sur l’un des principaux quotidiens de la Belle Époque : Le Petit
Journal
1. Choisissez un outil de création
En fonction de vos connaissances techniques et de votre équipement, choisissez un outil de création de
diaporama. Vous pouvez utiliser PowerPoint, OpenOffice ou LibreOffice Impress (téléchargeable
gratuitement) ou un outil en ligne gratuit comme Framaslides, ou Google slides.

2. Effectuez votre recherche documentaire


-> Faites des recherches de sites Internet, documents, informations (voir fiche Mener une recherche
sur Internet) qui vous permettront de présenter le quotidien choisi et d’analyser sa stratégie éditoriale.

-> Sélectionnez les documents. Cherchez à faire correspondre


les images que vous choisissez aux étapes clés de votre
raisonnement.
-> Soyez rigoureux. Vérifiez l’origine de vos sources. Cela
vous permettra d’éviter anachronismes et erreurs.
10

3. Créez votre diaporama


11

4. Pendant l’exposé
-> Pensez à parler lentement et distinctement, afin d’être compréhensible.
-> Laissez le temps à votre public de comprendre et de profiter des images sélectionnées. Pensez à vous
décaler pour ne pas cacher l’écran et à faire quelques secondes de silence pour permettre à l’auditoire
de profiter de l’image.

Conseil :
-> Entraînez-vous à présenter l’exposé à partir de vos notes. Chronométrez vous pour voir si vous
respectez le temps.
-> Répétez votre exposé devant un auditoire (camarades, professeurs, parents) et répondez à ses
questions. Vous pouvez vous enregistrer pour voir ce que vous devez améliorer.
-> Évaluez votre prestation en vous aidant de la grille ci-dessous.
-> Testez le matériel que vous voulez mobiliser (vidéoprojecteur, enceintes, clés USB ou disque dur
externe, logiciels particuliers, etc.) quelques jours avant l’exposé.

B) Présenter l’exposé oral


La soutenance de l’exposé permet d’évaluer les compétences mises en œuvre pour travailler sur un
sujet, la maîtrise du contenu de l’exposé et la qualité de la prestation orale.

Méthode
-> Portez une tenue vestimentaire correcte : évitez les tenues trop décontractées.
-> Contrôlez votre langage corporel.
-> Articulez et parlez avec une voix claire et assurée.
-> Utilisez la première personne du pluriel pour vous désigner : « Nous vous présenterons...  »
-> Donnez du rythme à votre exposé :
- Posez des questions rhétoriques : ces questions, qui n’attendent pas de réponse de la part de
l’auditoire, ont pour but de le convaincre ou de le faire réfléchir.
Exemple  : « peut-on vraiment parler d’une perte d’influence du religieux dans le monde
occidental, alors que la question de la laïcité fait régulièrement l’objet de débats ? » [Pause de
2 secondes puis poursuite du propos].
- Présentez et commentez des documents au cours de votre prestations (1 ou 2 par partie).
-> Aidez-vous de vos fiches mais ne lisez pas. Il faut regarder l’auditoire.
-> Terminez votre soutenance par une formule de remerciement à l’adresse de l’auditoire, par exemple
« nous vous remercions de votre attention ».
-> Répondez aux questions qui vous sont posées : soyez clair et bref. Si vous ne comprenez pas une
question, dites-le. Ne laissez pas s’installer un silence, et veillez à éviter les tics de langage (« heu »,
« ben », etc.).

C) Normes à respecter et grille d’évaluation d’un exposé oral


-> L’exposé dure 15 minutes (temps de parole d’environ 5 minutes par élève) suivi d’un temps de
questions posées par l’enseignant et les élèves sur le sujet concerné (5-10 minutes).
-> Pas plus de 10 diapositives.
-> Aucun autre support que les fiches aide-mémoire + diapositives.
12

Grille d’évaluation
Bien Moyen Insuffisant
1. Organisation de l’exposé
Introduction
Pertinence et originalité de l’accroche
Présentation du sujet
Présentation de la problématique
Annonce du plan
Plan
Structure
Transitions
Conclusion
Répondre à la problématique
Ouverture
Gestion du temps
2. Contenu scientifique
Compréhension et maîtrise du sujet
Maîtrise des connaissances
Pertinence des arguments
Maîtrise du vocabulaire spécifique
Documents présentés
Pertinence
Exploitation
Bibliographie
Sitographie
3. Communication
Verbale
Niveau de la voix (débit/tonalité/volume)
Aisance de l’expression (élocution/articulation)
Niveau de langage (style/vocabulaire)
Non verbale
Dynamisme
Gestuelle
Relation avec l’auditoire
Distance aux notes
4. Réponses aux questions du public
Compréhension des questions posées
Rapidité et pertinence des réponses

Vous aimerez peut-être aussi