Vous êtes sur la page 1sur 6

Feryel ABDELFETTAH, Mathieu ABOULFARAJ Atelier clinique juridique

ème
Licence de Droit, 3 année Juin 2020

Les moyens de défense d’une caution


Il peut survenir que l’un de nos proches nous sollicite pour se porter caution et le garantir dans le cadre d’un prêt
bancaire, d’un bail d’habitation ou commercial. Il ne s’agit pas ici d’une simple caution morale mais bel et bien d’un
engagement financier qui peut être lourd de conséquences ; avant de s’engager mieux vaut se renseigner sur les
implications et risques liés à ce cautionnement. Une fois engagé, il n’est pas inutile de connaître les principaux
moyens de défense susceptibles d’être opposés au créancier pour se libérer de son engagement ou en limiter les effets.

Qu’est-ce qu’un cautionnement ? cautionnement solidaire (Article L331-2 du Code de la


consommation). En cas de non-respect de ces formalités
Le cautionnement est un contrat par lequel une l’acte de cautionnement encourt la nullité5 (Article
personne, nommée « la caution », s’engage à régler la L343-1 du Code de la consommation). Les dispositions
dette d’une personne débitrice à l’égard d’un tiers du Code de la consommation peuvent être invoquées
créancier (banque, propriétaire bailleur, …) pour le par toute personne physique ou morale reconnue
cas où le débiteur serait en défaut (Article 2288 du comme consommateur au sens du code de la
Code civil). La caution, personne physique ou morale, consommation (particulier, syndicat de copropriétaires,
garantit la créance de la banque : il s’agit d’une sûreté etc…) à l’encontre de professionnel(s).
personnelle1. A ce stade, la créance (ou dette, si l’on
se place du point de vue de la caution), est exigible. 2 Le professionnel qui signe un engagement de caution ne
peut pas toujours revendiquer l’application des
Que faire en cas de non-respect des formalités du dispositions du Code de la consommation. Il ne peut que
contrat de cautionnement ? se retrancher derrière les obligations du Code civil. Il
incombe au créancier de prouver son obligation par un
En raison des graves conséquences que peut écrit. En droit civil6, le formalisme du cautionnement
représenter l’engagement de caution, le Code de la trouve son unique utilité sur le terrain du droit de la
consommation3 est vigilant à l’égard de cette pratique, preuve. En cas de non-respect des formes, le contrat de
surtout si la caution est réputée « profane »4. cautionnement ne peut se voir annuler pour défaut de
En effet, il est prévu par le Code que la validité du validité. En revanche, il doit être produit par le créancier
contrat de cautionnement est subordonnée à devant les tribunaux pour prouver que la caution s’est
l’accomplissement de certaines formalités. (Article bien engagée à garantir l’obligation de la personne
L331-1 du Code de la consommation). En outre, une cautionnée (Article 1376 du Code civil).
mention manuscrite différente s’impose en cas de

1 4
En droit, la sûreté est une garantie fournie par un débiteur Une caution profane ou « non avertie » est une caution qui
pour l’exécution d’une obligation envers un créancier. Le ne mesure pas pleinement la portée de son engagement. Elle
cautionnement est une sûreté. De même, le gage, s’oppose à la caution « avertie » qui se porte garante en toute
l’hypothèque, ou encore les privilèges, sont des sûretés. Le connaissance de cause, et étant informée convenablement des
qualificatif « personnelle » se distingue de « réelle » en ce risques que représente son engagement.
5
que la sûreté porte sur un engagement personnel, celui de la La nullité est prononcée par un juge et opère disparition
caution, non sur une chose. rétroactive de l’acte juridique de cautionnement. Autrement
2
Pour la caution, la créance du bénéficiaire du dit, les parties se restituent les choses échangées, notamment
cautionnement est exigible lorsque la personne cautionnée les sommes versées au créancier par la caution.
est insolvable, c’est-à-dire lorsqu’elle est dans l’incapacité 6
Le Code civil s’applique dans toutes les relations
de payer le créancier. Dans ce cas, la caution devra satisfaire contractuelles, à défaut de l’application du Code de la
la dette à sa place. consommation.
3
Le Code de la consommation est notamment applicable
entre les consommateurs et les professionnels.
1
Un tel formalisme n’est toutefois pas requis pour les Ainsi, par exemple, la caution peut opposer au créancier
cautionnements sous « forme authentique », c’est-à- la nullité de l’obligation principale. Les contours d’une
dire passés devant notaire (3e Cham. Civ. Cour de exception purement personnelle au débiteur principal
cassation. 15 déc. 2008). sont cependant eux, plus difficiles à tracer. Par exemple,
les juges ont considéré que la caution ne pouvait se
Ainsi, l’exigence du respect des formes du contrat de prévaloir de la rupture de crédit consentie à la personne
cautionnement est, pour une caution, fondamentale. cautionnée (Cham. Com. Cour de cassation. 22 sept.
Il s’agit d’un formalisme de protection. Il est destiné à 2009). De même, la Haute juridiction a considéré que la
assurer qu’à la signature, la caution a été informée de caution ne pouvait opposer au créancier la nullité pour
la nature, de la portée et de l’étendue de ses dol du contrat principal dont l’obligation est cautionnée.
obligations ; il ne s’agit pas en effet d’une simple (Cham. Mix. Cour de cassation. 8 juin 2007). Cette prise
caution morale mais bien d’un engagement financier. de position soulève un débat houleux sur l’exigence
d’un consentement éclairé du débiteur principal.
Peut-on opposer le fait que l’obligation du L’absence de consentement du débiteur principal est-
débiteur cautionné serait éteinte ? elle une exception inhérente à la dette ou une exception
purement personnelle à ce dernier ? Dans la première
Pour tenter de se libérer de son engagement la caution hypothèse, la caution peut l’invoquer contre le créancier
peut aussi invoquer le fait que le débiteur principal ne afin de se désengager vis-à-vis de lui. Dans la seconde
serait plus tenu vis-à-vis de son créancier, la créance hypothèse, la caution restera tenue de son obligation.
étant éteinte. L’obligation de caution peut s’éteindre
pour différentes raisons liées aux obligations L’arrêt de la chambre mixte9 évoqué plus haut, à
contractuelles (Article 2311 du Code civil), c’est-à- l’occasion d’une affaire mêlant des codébiteurs
dire par le paiement, la dation en paiement, la solidaires10, a tranché et considéré que le vice du
novation, la remise de dette, la compensation7, la consentement du débiteur principal, était une exception
prescription, la nullité, la résolution, ou encore la purement personnelle à ce dernier. Dès lors, la caution,
résiliation. La caution peut donc se prévaloir de ne pouvait s’en prévaloir. En revanche, elle pourrait
l’extinction du contrat principal devant les tribunaux tenter d’engager la responsabilité civile
pour échapper à la poursuite illégitime du créancier. extracontractuelle du créancier, à condition qu’elle
démontre une faute du créancier, un préjudice dont elle
Le cautionnement est un engagement accessoire au est la victime, et un lien de causalité11. Si ces conditions
contrat principal. (Alinéa premier de l’article 2313 du sont admises par les juges, la caution pourrait prétendre
Code civil). En d’autres termes, si l’obligation à des dommages-intérêts 12. (Cham. Com. Cour de
principale n’existe pas, l’engagement accessoire de la cassation. 23 sept. 2014)
caution n’existe pas non plus. Dès lors, la caution peut
se prévaloir de tous les moyens de défense du débiteur En outre, une autre illustration permet de démontrer
principal 8 relatifs à son obligation pour échapper à son toute la complexité de cette distinction, laissée à la libre
créancier. Toutefois, le Code civil pose une exception appréciation des juges. Le non-respect d’une clause de
: « La caution […] ne peut opposer les exceptions qui conciliation obligatoire et préalable à la saisine du juge,
sont purement personnelles au débiteur » (cf article ayant pour effet de concilier des parties cocontractantes
2313 du Code civil). qui ont un différend. Les juges commerciaux ont ici
retenu la qualification d’exception purement

7 11
La caution peut opposer la compensation de ce que le Le lien de causalité permet, comme un lien de cause à effet,
créancier doit au débiteur principal, mais le contraire ne peut de démontrer que le fait du créancier a causé, directement ou
se produire (Article 1294 du Code civil). indirectement, un préjudice à la caution. La caution devra en
8
Moyens de défense ou “exceptions” apporter la preuve devant les tribunaux.
9 12
La Chambre mixte de la Cour de cassation a pour objet de La compensation permet à la caution de se libérer
trancher les questions de droit qui se posent entre les totalement, si le montant des dommages-intérêts est supérieur
chambres civiles, commerciales, et criminelles de la même au montant de l’obligation de caution. Dans le cas contraire, il
Cour. y a seulement décharge partielle.
10
Article 1313 du Code civil : le cas où plusieurs personnes
sont débitrices vis-à-vis d’un même créancier.
2
personnelle au débiteur principal. La caution ne Autrement dit, si elle est revenue à meilleure fortune
pourrait donc se prévaloir de la violation de cette depuis la souscription de son engagement, elle pourrait
clause contractuelle. (Cham. Com. Cour de être tenue de cautionner.
cassation.13 oct. 2015). Il est à noter qu’il est prévu,
dans l’avant-projet de réforme du droit des sûretés, que Cependant un arrêt de principe a admis que le fait pour
cette distinction soit supprimée, ce qui est plutôt une un créancier de solliciter un cautionnement
bonne nouvelle pour les cautions.
manifestement disproportionné par rapport au
Votre engagement de caution est disproportionné patrimoine d’une caution, peut être constitutif d’une
par rapport à votre patrimoine ? faute, cause de responsabilité extracontractuelle pour le
créancier (Cham. Com. Cour de cassation. 17 juin 1997
La mise en œuvre d’un cautionnement peut parfois « Macron »). Ainsi la caution pourra toujours tenter
entraîner un endettement important d’une personne d’engager la responsabilité civile du créancier pour faute
qui s’est portée caution si l’engagement souscrit est délictuelle à des fins de dommages-intérêts laissés à la
illimité, ou s’il dépasse ses facultés de remboursement. libre appréciation des tribunaux.14

Dès lors, afin que celle-ci ne puisse être endettée à vie, Il est à noter que l’article 2301 de l’avant-projet de
un principe de proportionnalité de l’engagement de réforme du droit des sûretés, prévoit d’élargir le champ
caution, apprécié par rapport à sa capacité financière, d’application du principe de proportionnalité. La qualité
semble aujourd’hui indispensable. Ce principe a été de créancier professionnel n’est plus exigée. De même,
consacré au profit d’une caution profane (Article il y est prévu que la disproportion de l’engagement de
L332-1 du Code de la consommation)13. Ainsi lorsque caution n’est plus appréciée selon « ses biens et
l’engagement de caution apparaît disproportionné par revenus », mais selon l’ensemble de son patrimoine,
rapport à « ses biens et revenus » elle ne peut être aussi bien au regard de son actif que de son passif. Ainsi,
tenue à cautionner la dette et se trouve libérée de son si l’avant-projet vient à être consacré, la caution pourra
engagement. dresser l’état de son endettement au moment de la
conclusion du contrat de cautionnement pour tenter de
Toutefois, pour invoquer la disproportion de son convaincre les juges qu’effectivement, son engagement
engagement à cette fin, la caution doit remplir était disproportionné par rapport à ses capacités
plusieurs conditions. D’abord, la caution doit être une financières au moment de s’engager. Cependant, l’article
personne physique. Ensuite, le créancier doit être un de l’avant-projet de réforme exclue l’hypothèse de
professionnel. Autrement dit, si le créancier n’est par décharge « totale » de la caution vis-à-vis du créancier.
exemple pas une banque, mais est un particulier, la Il pourra seulement prétendre à une somme importante
caution ne peut se prévaloir de ce moyen de défense. de dommages-intérêts.
Enfin, la disproportion de l’engagement s’apprécie au
moment de la conclusion du contrat de cautionnement. Pouvez-vous vous prévaloir d’une faute du
A contrario, si l’actif (« biens et revenus ») du banquier du débiteur garanti ?
patrimoine de la caution diminue drastiquement après
la conclusion de l’acte de cautionnement, la caution ne Le banquier qui commettrait une faute à l’égard d’un
pourra pas non plus se prévaloir du principe de débiteur ou de sa caution pourrait voir sa responsabilité
proportionnalité. En outre, un tempérament est contractuelle engagée au profit du débiteur principal, et
apporté : « à moins que celle-ci (la caution), au sa responsabilité extracontractuelle engagée au profit de
moment où elle est appelée (à satisfaire la créance du la caution. Tous deux pourront donc prétendre au
bénéficiaire du cautionnement), ne soit en mesure de versement de dommages-intérêts.
faire face à son obligation. »

13
L’article L332-1 est issu de la loi Dutreil du 1er août 2003. 14
Cela renvoie à la notion de « décharge partielle ».
3
Dès lors, il convient de connaître les devoirs auxquels Par ailleurs le banquier doit, au moins une fois par an,
le banquier se doit de répondre, sous peine de voir informer la caution de son engagement. La sanction d’un
engager sa responsabilité civile. Parmi ses devoirs, on défaut d’information est la déchéance des intérêts échus,
retrouve principalement le devoir de mise en garde. depuis la précédente information jusqu’à la nouvelle.
(Cham. Com. Cour de cassation. 15 nov. 2017) Cette déchéance opère de plein droit, sans qu’un
préjudice doive être prouvé. Néanmoins, la déchéance ne
Le droit impose au banquier trois différentes obligations porte que sur les intérêts dus par la caution au titre de son
de mise en garde qui se décomposent en une obligation
engagement. Les commissions, frais et autres
de :
accessoires restent dus.
 Mettre en garde l’emprunteur sur la viabilité
du projet à financier et sur son éventuelle Pouvez-vous vous retourner contre le débiteur ?
incapacité à rembourser la dette bancaire ;
A l’égard du débiteur garanti, la caution dispose de deux
 Mettre en garde la caution sur l’éventuelle recours possibles : un recours avant paiement, et un
disproportion de son cautionnement, eu égard recours après paiement. Le recours avant paiement lui est
à ses revenus et patrimoine ; offert à titre préventif, s’il est avéré que le débiteur dont
 Mettre en garde la caution sur les risques et elle se porte garant est défaillant. Quant au recours après
les conséquences financières de son paiement, il va offrir à la caution deux possibilités. Soit
engagement par rapport au caractère la caution agit en « recours personnel », afin de
réalisable du projet garanti ; demander à son débiteur de lui rembourser toutes les
sommes qu’elle aura avancées. Soit la caution agit en
Si le banquier ne respectait pas l’une de ses obligations,
« recours subrogatoire » afin d’être subrogée dans les
il commettrait une faute pour manquement à son devoir
droits du créancier principal.
de mise en garde. En ce sens, il pourrait être condamné
à verser des dommages-intérêts. (Cham. Com. Cour de En outre, il semble utile de rappeler qu’une caution qui
cassation. 15 nov. 2017). Pour pouvoir agir, la caution est appelée à payer en lieu et place du débiteur dont elle
doit répondre à certaines conditions : se porte garante, peut opposer au créancier deux
bénéfices. D’une part, elle peut lui opposer un bénéfice
 Elle doit être non avertie. En d’autres termes,
de discussion. En vertu de ce mécanisme, la caution
elle ne doit pas être consciente des risques
qu’elle prenait en s’engageant. pourra exiger du créancier qu’il saisisse, avant toute
poursuite, tous les biens du débiteur principal. D’autre
 La caution doit être de bonne foi. Autrement part, si vous vous portez caution solidairement avec
dit, elle ne doit pas avoir menti au banquier. d’autres cautions, vous pouvez opposer au créancier le
 Enfin, la caution doit être victime d’un bénéfice de division. Ce bénéfice vous permettra
préjudice. Ces préjudices s’analysent comme d’exiger du créancier, qu’il divise ses poursuites entre
une perte de chance pour la caution. toutes les cautions, appelées à cet effet,
« cofidéjusseurs ».
 Il ne doit pas exister de disproportion
manifeste entre les capacités financières de la
Feryel Abdelfettah
caution et le risque d’endettement de l’octroi
de crédit.
Mathieu Aboulfaraj

Ces éléments sont laissés à libre appréciation des


tribunaux.

4
Sources et liens utiles

- Loi n°2003-721 du 1er août 2003 pour l’initiative économique, ou « Loi Dutreil ».
- Code civil, articles 2288 (définition cautionnement), 1376 (la preuve), 2311 (cause d’extinction du
cautionnement), 2313 (caractère accessoire), 1294 (la compensation), 1313 (le cautionnement
solidaire), site Légifrance.
- Code de la consommation, articles L331-1 (formalisme du cautionnement), L331-2 (formalisme
cautionnement solidaire), L343-1 (formalité), L332-1 (Disproportion), site Légifrance.
- Article 2301 de l’avant-projet de réforme du droit des sûretés, pages 5.
- 3e Cham. Civ. Cour de cassation. 15 déc. 2008 , site Légifrance.
- Cham. Mix. Cour de cassation. 8 juin 2007, site Légifrance.
- Avis de M. de Gouttes, Premier avocat général dans l’arrêt du 30 janvier 2007 rendu par la Chambre
commerciale, arrêt cassé lorsque l’affaire a été renvoyée devant la Chambre mixte le 8 juin 2007.
- Cham. Com. Cour de cassation. 23 sept. 2014, site Légifrance
- Cham. Com. Cour de cassation.13 oct. 2015, site Légifrance.
- Cham. Com. Cour de cassation. 17 juin 1997 « Macron », site Légifrance.
- Cham. Com. Cour de cassation. 15 nov. 2017, site Légifrance.

- Valérie Avena-Robardet, « Formalisme du cautionnement : des chiffres et des lettres »,


Com. 18. Janv. 2017. n° pourvoi : 14-26-604, note, Dalloz actualité. 15 fév. 2017 ;
« L’obligation d’information annuelle de la caution : une source intarissable de contentieux »,
Recueil Dalloz. D. 2001, p. 1793, 14 juin 2001.

- Jérôme Lasserre Capdeville, Devoir de mise en garde du banquier dispensateur de crédit,


Recueil Dalloz, 2009 p. 1179.

- Dominique Legeais « Droit des sûretés et garanties du crédit », 13ème édition, « Manuels »,
collection dirigée par les Pr. Bernard Audit et Yves Gaudemet, 2018 ; Formalisme du cautionnement
consenti par acte authentique, SJEA n°27, 6 juillet 2017, p.1384 édition Lexis Nexis ;
Application dans le temps de l’article L. 341-4 du Code de la consommation, Cass. com., 13 févr.
2007, n°04-19.727, note. Revue de Droit bancaire et financier, n°3, Mai 2007, 96, édition Lexis
Nexis ; Proportionnalité et mise en garde, note Cass. com., 27 nov. 2012, n° 11-25.967, Revue de
Droit bancaire et financier n°1, janvier 2013, comm. 14, édition Lexis Nexis ; Mise en garde et
proportionnalité, Cass. 1re civ., 12 nov. 2015, n°14-21.725, note, Revue de Droit bancaire et
financier n°1, janvier 2016, comm. 14, édition Lexis Nexis ; Bénéfice de subrogation, Cass. com., 3
mai 2006, n° 04-17.283 et n° 04-17.396, note. Revue de Droit bancaire et financier n° 3, Mai 2006,
p. 94, édition Lexis Nexis.
5
- Yves Picot, Sanction du non-respect du principe de proportionnalité du cautionnement.
Cass, 1e civ. 9 juillet 2003 n° 01-14.082, note. Recueil Dalloz. D. 2004. 204.

- Gaël Piette, Le contrat de cautionnement, Répertoire de droit civil, juin 2016 (actualisation : Avril
2020), édition Dalloz.

- André Schneider, Des exceptions que la caution peut opposer au créancier – Pour un retour aux
sources. SJEA n°12, 20 Mars 2002, doctr. 121, édition Lexis Nexis.

- Philippe Simler, La caution ne peut opposer au créancier la nullité pour dol du contrat principal.
Cass. ch. mixte, 8 juin 2007, note. SJEA n° 30, 25 juillet 2007, II 10138, édition Lexis Nexis.

- Julien Théron, « La défense de la caution limitée par le principe de concentration des moyens »,
Revue de Droit bancaire et financier, n° 5, 1er sept. 2012, dossier 40, édition Lexis Nexis.

- La subrogation de la caution dans les droits du créancier contre les autres cautions, Com. 18 mars
2014, n° 13-12.444, Dalloz actu-étudiant, 29 avr. 2014.

- Benjamin Blanc, « Le devoir de mise en garde du banquier », novembre 2015, site Village de la
Justice, www.villagejustice.fr

Vous aimerez peut-être aussi