Vous êtes sur la page 1sur 27

COMPTABILITÉ

2éme année BAC SEG

BENBRAHIM BADREDDINE

Email : Benbrahim.bpro@gmail.com Tel : 06 01 98 43 29 FB : www.fb.com/pedroeloujdi


INTRODUCTION GÉNÉRALE

1- Introduction.

La comptabilité est un système d’organisation de l’information financière permettant de


saisir, classer, enregistrer des données de bases chiffrées et de fournir, après traitement
approprié, un ensemble d’informations destinées aux différents utilisateurs.

La comptabilité peut être définie aussi à travers ses multiples rôles. Elle est en effet :
• Un instrument de gestion ;
• Un moyen de preuve entre commerçants en justice ;
• Un moyen d’information des associés, des épargnants, des salariés et des tiers ;
• Un moyen de déterminer l’assiette de plusieurs impôts ;
• Un élément de base pour l’agrégation de données macro-économique.

Il s’agit d’un outil indispensable à tous les agents économiques : chefs d’entreprises,
pouvoirs publics, partenaires de l’entreprise, créanciers de l’entreprise…

Elle est tenue au Maroc d’après les dispositions du Code Général de Normalisation
Comptables CGNC appliqué par toutes les entreprises depuis le premier janvier 1994.

2- Les principes comptables.

Il faut préciser enfin, que la tenue de la comptabilité générale doit se faire dans le respect
des principes suivants :
• Principe de continuité d’exploitation : l’entreprise est présumée établir ses états de
synthèse dans la perspective d’une poursuite normale de ses activités ;
• Principe de permanence des méthodes : l’entreprise est censée établir ses états de
synthèse en appliquant les mêmes méthodes et les mêmes règles de présentation
d’un exercice à l’autre ;
• Principe du coût historique : les éléments d’actif du bilan doivent être gardés à leur
valeur d’entrée, laquelle valeur doit rester intangible quelle que soit la valeur
actuelle de l’élément considéré ;
• Principe de spécialisation des exercices : selon lequel les charges et les produits
doivent être rattachés à l’exercice qui les concerne effectivement et à celui-là
seulement ;
• Principe de prudence : en vertu de ce principe
- Les produits ne sont pris en compte que s’ils sont définitivement acquis à
l’entreprise.
- Les charges sont comptabilisées dès lors qu’elles sont probables.
• Principe de clarté : les opérations et les informations doivent être inscrites dans les
comptes sans compensation entre elles ;
• Principe d’importance significative : est significative, toute information susceptible
d’influencer l’opinion que les lecteurs des états de synthèse peuvent avoir sur le
patrimoine, la situation financière et les résultats de l’entreprise.

1
PARTIE 1 : TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE

PROCESSUS DES TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE

La Balance avant inventaire propose


une vue synthétique des comptes BALANCE AVANT INVENTAIRE
de situation et de gestion avant les
travaux d’inventaire c’est-à-dire
l’ensemble des écritures de
régularisation de fin d’exercice.
TRAVAUX D’INVENTAIRE

Des Comptes du Bilan Des comptes du CPC

- Amortissements - Rég. Des Stocks


- Provisions - Rég. Des Ch. Et Pdt

Elle est établie après intégration


des écritures de régularisations BALANCE APRÈS INVENTAIRE
dans la balance avant inventaire.

Bilan, CPC, ESG, TF et ETIC ETAT DES SYNTHÈSE

2
LA RÉGULARISATION DES STOCKS
DÉFINITION :
Le stock est l’ensemble des biens et services qui interviennent dans le cycle d’exploitation de
l’entreprise pour être soit vendus (Marchandises ou Produits) soit consommés (Matières et
Fournitures).

Variation de stock = Stock final – stock initial

• Variation de stock > 0 è SF > SI è Stockage

Stock de marchandises Stock de produits


Ou matières premières

Une réduction des charges Une augmentation des produits

• Variation de stock < 0 è SF < SI è Déstockage

Stock de marchandises Stock de Produits


Ou matières premières

Une augmentation des charges Une diminution des produits

Achats revendus de m/ses = Achats nets de m/ses – Variation de stock de m/ses

Avec Achats nets de m/ses = Achats de m/ses – RRR Obtenues sur achat de m/ses

Achats Consommés de M et F = Achats nets de M et F - Variation de stock de M et F

Avec Achats nets de M et F = Achat de M et F – RRR Obtenues sur achats de M et F

Production de l’exercice = Vente de B et S produits + Variation de stock de produits + Immob.


Produite par l’E/ses pour elle-même

3
TRAITEMENT COMPTABLE :

ANNULATION DU STOCK INITAL

01/01/N
6114 Variation des stocks de m/ses
6124 Variation des stocks de M et F Stock
7132 Variation des stocks de biens produits initial

3111 M/ses
3120 M et F consommables Stock
3150 Produits finis initial
Annulation du S.I

CONSTATATION DU STOCK FINAL

31/12/N
3111 M/ses
3120 M et F consommables Stock
3150 Produits finis Final

6114 Variation des stocks de m/ses


6124 Variation des stocks de M et F Stock
7132 Variation des stocks de biens Final
produit
Constation du S.F

4
LES AMORTISSEMENTS
DÉFINITION :
L’amortissement pour dépréciation est la constatation comptable d’un amoindrissement (déprécation)
de la valeur d’un élément d’actif résultant de l’usage, du temps, du progrès techniques ou de toute
autre cause dont les effets sont jugés irréversibles.

Élément Amortissement constant Amortissement dégressif


Annuité (a) : 𝐓 𝐦
a = 𝐕𝐄 𝐱 𝟏𝟎𝟎 𝐱 𝟏𝟐
Amortissement d’un Avec m nombre de mois d’utilisation
exercice comptable 𝐓 𝐦
de l’immobilisation pendant a = 𝐕𝐍𝐀 𝐝é𝐛𝐮𝐭 𝐝′𝐞𝐱𝐞𝐫𝐢𝐜𝐞 𝐱 𝟏𝟎𝟎 𝐱 𝟏𝟐
l’exercice.

Taux d’amorti : Tc = 100/n (avec n : durée de vie en Td = Tc x coef.


-Tc : Taux constant années)
-Td : Taux dégressif Tc = 1200/m (avec m : durée de vie en 1,5 si n = 3 ou 4 ans
mois) 2 si n = 5 ou 6 ans
Coef 3 si n = Strictement
supérieur à 6ans (ex. 6ans
et 8 mois)
∑ d’amortissement : 𝐓 𝐦 ∑ d’amort. = a1 + a2 + …
∑ d’amort. = 𝐕𝐄 𝐱 𝟏𝟎𝟎 𝐱 𝟏𝟐
La somme des Avec m : le nombre de mois depuis la
annuités depuis la date d’entrée jusqu’à la date du calcul Avec a1 : l’annuité de l’exercice 1
date d’acquisition du cumul
jusqu’à la date
déterminée

VNA :
VNA = VE - ∑ d’amortissement
Valeur nette
d’amortissement

Plan d’amortissement constant Plan d’amortissement dégressif

Taux
Période

V.E

Annuité

∑ amort.

de période
VNA en fin

Période

calcul
Base de

Annuité
∑ amort.
de période
VNA en fin

Plan d’amortissement
T.D
T.C

Retenu
*
Remarque

Ve - ∑ Ve - ∑
1 V.E a1 a1 1 V.E a1 a1
TD

TC

amort amort

Ve - ∑
a1+a2

Ve - ∑
2 V.E a2 a1+a2 2 VNA * a2
TD

TC

amort amort

5
Remarque :
• Lorsque le taux linéaire devient supérieur au taux dégressif l’entreprise utilise le
premier taux.
• Pour chaque année on calcul un taux linéaire (constant) par la formule suivante :

𝑵𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆 𝒅! 𝒖𝒕𝒊𝒍𝒊𝒔𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆 𝒍! 𝒊𝒎𝒎𝒐𝒃 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍5𝒆𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟏𝟐𝟎𝟎


Taux constant = 𝒏𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝒎𝒐𝒊𝒔 𝒓𝒆𝒔𝒕𝒂𝒏𝒕 à 𝒂𝒎𝒐𝒓𝒕𝒊𝒓
x100 = 𝑵𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒎𝒐𝒊𝒔 𝒓𝒆𝒔𝒕𝒂𝒏𝒕 à 𝒂𝒎𝒐𝒓𝒕𝒊𝒓

• Les immobilisations en non-valeur s’amortissent pour toute l’année même si


m<12mois et doivent être retirées une fois totalement amortie.

TRAITEMENT COMPTABLE :

Þ DOTATION AUX AMORTISSEMENT :

31/12/N
619x D.E.A des immob. (En non-valeurs, incorporelles, Annuité
corporelles)

28xx Amorti de … Annuité

Dotation de l’exercice N

N.B : La fin d’un exercice comptable ne coïncide pas nécessairement avec l’année civil
(31/12), il y a des entreprises qui fixent d’autres dates pour leurs exercices comptables.

Þ RETRAIT DES IMMOBILISATIONS EN NON-VALEURS

31/12/N

281x Amortissement des frais … VE

21xx Frais de … VE

Retrait des frais …

6
Þ CESSION D’UNE IMMOBILISATION AMORTISSABLE :

Lors de la cession d’un bien amortissable, il y a lieu de :

ÉTAPE 1 : Enregistrement du produit de la cession :


Date de cession
3481 Créance sur cession des immobilisations Prix de
Et ou cession
51xx Compte de trésorerie

751x Produit de cession des immob Prix de


incorp ou corp cession

Cession de … par …

L’opération de cession engendre un résultat de cession qui peut être calculé comme suit :

Résultat de cession = Prix de cession (PC) – VNA de l’immob. cédée

Si PC > VNA è Résultat de cession > 0 è Plus-value de cession


Si PC < VNA è Résultat de cession < 0 è Moins-value de cession

ÉTAPE 2 : Calculer et comptabiliser la dotation complémentaire :


Pour la période comprise entre le début de l’exercice comptable de cession et la date de
cession.

Exemple : Cession 31/05/N


Dotation complémentaire 01/01/N è 31/05/N, c’est-à-dire pour 5 mois
31/12/N

619x DEA des immob. (Incorp. Ou Corp) Annuité

28xx Amort. De … Annuité

Dotation complémentaire

7
ÉTAPE 3 : Comptabiliser la sortie de l’immobilisation :
L’écriture de sortie consiste à annuler les amortissements pratiqués et à diminuer le compte
d’immobilisation, du montant de la machine cédée.
31/12/N
28xx Amortissement de … ∑ d’amort*
651x VNA des immob. (Incorp. Ou Cord) cédés VNA

2xxx Compte d’immobilisations VE

Sortie de …

*le Cumule d’amortissement à calculer de la date d’acquisition jusqu’à la date de cession

LES PROVISIONS
Certains éléments d’actif subissent un amoindrissement à caractère irréversible résultant de
l’usage, de temps, des changements techniques et de toutes autres causes. Lorsque le
caractère de cette baisse de valeur n’est pas irréversible l’élément d’actif concerné fera
l’objet d’une provision pour dépréciation.

Par ailleurs, il est éventuellement possible de constater des provisions pour couvrir une
charge ou un risque futur.

Ce qu’il faut retenir


Des comptes de l’actifs immobilisé
(Classe 2) (Immob Incorp, corp, Fin.)

Prov.
dépréciation Des comptes de l’actif circulant
(Classe 3) (Stock, créance, TVP)

Provisions
Des comptes de trésorerie (Classe 5)

Prov. Risques et Durables è classe 1


charges
Non durables è classe 4

8
PROVISION POUR DÉPRECIATION DES IMMOB. AUTRES QUE FINANCIERES.
(F.C, TERRAIN…)

CONSTATATION – AUGEMENTATION DE LA PROVISION

31/12/N
619xx DEA prov pour dép. des immob (incorp, P.N* /
corp) Dotation (+)

29xx
Prov pour dép. des immob. P.N /
(Incorp, Corp) Dotation(+)
Constatation ou augmentation de la prov …

*P.N = Provision nouvelle


N.B : Si la dépréciation est de caractère non courant on doit débiter le compte 659 au
lieu de compte 619

ANNULATION – DIMINUTION DE LA PROVISION

31/12/N
29xx Prov pour dép. des immob. (Incorp, corp) P.A* /
Reprise (-)

719x R / prov pour dép des immob P.A /


(incorp, corp) Reprise (-)
Annulation ou diminution de la prov …

*P.A = Provision ancienne


N.B : Si la dépréciation est de caractère non courant on doit créditer le compte 759 au
lieu de compte 719

9
PROVISION POUR DÉPRECIATION DES TITRES

ETAT DES TITRES :

COURS PROV AJ
ACTION NBRE P.A.U*
A N N A D R
TITRES :
CÉDES -
NON CÉDÉS
*PAU = Prix d’achat unitaire

Formules :

Prov. Ancienne = Nbre x (P.A.U – Cours A)


Prov. Nouvelle = Nbre x (P.A.U – Cours N)

𝐏𝐫𝐨𝐯 𝐀
Cours A = P.A.U – ( 𝐍𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐭𝐨𝐭𝐚𝐥 )

Ajustement = PN – PA
= + Dotation
= - Reprise

Remarque :
• Si le cours est supérieur du P.A.U pas de Prov ( ex : cours a > P.A.U pas de prov A )
• Pour les titres cédés pas de PN

TRAITEMENT COMPTABLE DES TITRES DE PARTICIPATION (TP) NON CÉDÉS

SELON L’AJUSTEMENT

DOTATION :
31/12/N

6392 D.A.P pour dép des Immob. Fin. Dotation

2951 Prov pour dép. des T.P Dotation

Dotation de la prov

10
REPRISE :
31/12/N

2951 Prov pour dép. des T.P Reprise

7392 R / prov pour dép des immob. Fin. Reprise

Reprise de la prov

TRAITEMENT COMPTABLE DES TITRES DE PARTICIPATION (TP) CÉDÉS

Lors de la cession des titres de participation, il y a lieu de :

ÉTAPE 1 : CESSION :
Date de cession
5141 Banque Reste
6147 Services bancaires Comm. HT
34552 État TVA Rec/charges (Comm. Ht
x taux tva)
7514 P.C des immob. Fin. (P.V.U*
x nbre
Cession de … cédées)

*P.V.U = Prix de vente unitaire

ÉTAPE 2 : SORTIE :
31/12/N
(PAU x
6514 V.N.A des immob. Fin. cédées Nbre
cédées)
2510 Titres de participation (PAU x
Nbre
Sortie de …. cédées)

11
ÉTAPE 3 : ANNULATION DE LA PROVISION :
31/12/N
2951 Prov. Pour dép. des T.P P.A*

7391 R / Prov pour dép. des I.F P.A

Annulation de la provision

*P.A = Provision ancienne

TRAITEMENT COMPTABLE DES TITRES ET VALEURS DE PLACEMENT (TVP) NON CÉDÉS

SELON L’AJUSTEMENT
DOTATION :

31/12/N
6394 D.A.P pour dép. des T.V.P Dotation

3950 Prov pour dép. des T.V.P Dotation

Dotation de la provision

REPRISE :

31/12/N
3950 Prov pour dép. des T.V.P Reprise

7394 R / prov pour dép. des T.VP Reprise

Reprise de la provision

12
TRAITEMENT COMPTABLE DES TITRES ET VALEURS DE PLACEMENT (TVP) CÉDÉS

Lors de la cession des titres et valeurs de placement, il y a lieu de :

ÉTAPE 1 : CESSION :
Résultat de cession = (P.V.U – P.A.U) x Nombre Cédés

• Si Résultat de cessions < 0 è Charges

Date de cession
5141 Banque Reste
6147 Services bancaires Com. HT
34552 État T.V.A réc/charges (Com. HT
x T. TVA)
6385 Charges nettes sur cession des T.V.P R.C

3500 T.V.P (P.A.U


x Nbre
Cession de … cédés)

• Si Résultat de cessions > 0 è Produits


Date de cession
5141 Banque Reste
6147 Services bancaires Com. HT
34552 État T.V.A réc/charges (Com. HT
x T. TVA)

7385 Produits nets sur cession des T.V.P R.C

3500 T.V.P (P.A.U


x Nbre
Cession de … cédés)

ÉTAPE 2 : ANNULATION DE LA PROVISION :


31/12/N

3950 Prov. Pour dép. des T.V.P P.A

7394 R/ Prov. Pour Dép. des T.V.P P.A

Annulation de la provision

13
PROVISION POUR DÉPRECIATION DES STOCKS

ANNULATION DU STOCK INITIAL


01/01/N
61xx/71xx Variation de stock … S.I

31xx Stock de …. S.I


Annulation du SI

ANNULATION DE LA PROVISION ANCIENNE

31/12/N
3911 Prov. Pour dép. des M/ses (M.P, PF) P.A

7169 R / prov pour dép. de l’AC P.A

Annulation de la P.A

CONSTATATION DU STOCK FINAL

31/12/N
31xx Stock de … S.F

61xx/71xx Variation de stock … S.F

Constatation du S.F

CONSTATATION DE LA PROVISION NOUVELLE

31/12/N
6196 D.E.P pour dép. de l’A.C P.N

3911 Prov. Pour dép. des M/ses P.N


Constatation de la P.N

14
PROVISION POUR DÉPRECIATION DES CRÉANCES

ON PEUT CLASSER LES CLIENTS EN TROIS CATÉGORIES :

• Les clients solvables (clients ordinaires)


• Les clients douteux ou litigieux pour lesquels on envisage une perte partielle de la
créance. Cette dépréciation sera constatée par une provision.
• Les clients totalement insolvables dont les créances sont irrécouvrables.

ETAT DES CRÉANCES : Généralement on applique un taux TVA de 20%

Créance au Solde au Créance


Prov. Aj.
Client 01/01/N Règ. 31/12/N irrécouvrable
TTC HT TTC HT N A D R HT. (Perte)

Formules :

𝐂𝐫é𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐓𝐓𝐂
Créance HT = 𝟏.𝟐

Solde TTC = Créance TTC – Règlement

𝐒𝐨𝐥𝐝𝐞 𝐓𝐓𝐂
Solde HT = 𝟏.𝟐

P.A = Créance HT x Taux de prov.


P.N = Solde HT x Taux de Prov

Ajustement = PN – PA

Perte HT = Solde HT

Remarque : il s’agit d’une perte lorsqu’un client devient insolvable

15
TRAITEMENT COMPTABLE DES CRÉANCES :

Cas d’un client qui a les deux provisions (PN/PA) :

Selon l’ajustement :

DOTATION :
31/12/N
6196 D.E.P pour dép. de l’A.C Dotation

3942 Prov. Pour dép. des C et CR Dotation


Augmentation de la prov

REPRISE :
31/12/N
3942 Prov. Pour dép. des C et CR Reprise

7196 R / prov pour dép. de l’A.C Reprise


Diminution de la prov

Cas d’un client solvable devient douteux (PN/ PAS DE PA)

31/12/N
3424 Client douteux ou litigieux Solde
TTC
3121 Client Solde
Reclassement du client TTC

31/12/N
6196 D.E.P pour dép. de l’A.C Dotation

3942 Prov. Pour dép. des C et CR Dotation


Création de la prov

16
Cas d’une perte à caractère courante (PA/ PAS DE PN)

31/12/N
3942 Prov. Pour dép. des C et CR Reprise

7196 R / prov pour dép. de l’A.C Reprise


Annulation de la prov

31/12/N Solde
6182 Perte / créance irrécouvrable HT
4455 État TVA facturée TTC-HT
3424 Client douteux ou litigieux Solde
Règlement pour solde TTC

Cas d’une perte à caractère non courante (ni PA/ ni PN)

31/12/N Solde
6585 Créance devenue irrécouvrable HT
4455 État TVA facturée TTC-HT
3421 Client Solde
Règlement pour solde TTC

PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES

Le Plan Comptable Général Marocain prévoit deux types de PPRC selon la durée de
réalisation :

Provisions pour Risques et charges

Provisions durables pour risques et charges Autres provisions pour risques et charges
(rubriques 15) : lorsque le délai de (rubrique 45) : lorsque le délai de
réalisation prévu est supérieur à 12 mois de réalisation prévu est inférieur ou égale à 12
la date de clôture de l’exercice. mois de la date de clôture de l’exercice.

17
CONSTATATION – AUGMENTATION DE LA PROVISION

31/12/N
6195 DEP pour risques et charges*
6393 DAP pour risques et charges financiers* Dotation
6595 DNC aux prov pour risques et charges*

15xx/45xx Prov pour … Dotation


Constatation – augmentation de la prov

*En fonction de la nature de la provision : exploitation, financière ou non courante.

ANNULATION – DIMINUTION DE LA PROVISION


31/12/N
15xx/45xx Provision pour … Reprise

7195 R / prov. Pour risques et charges*


7393 R/ prov pour R et C financières* Reprise
7595 RNC/ prov pour risques et charges*

Annulation – diminution de la prov

*En fonction de la nature de la provision : exploitation, financière ou non courante.

18
RÉGULARISATION DES COMPTES DE
CHARGES ET PRODUITS
CHARGES CONSTATÉES D’AVANCE : Ce sont des charges déjà comptabilisées mais dont
une partie ou la totalité concerne l’exercice suivant. On doit donc à l’inventaire annuler la
partie de la charge qui concerne l’exercice suivant :
31/12/N
3491 Charges constatées d’avance Mt. HT

6xxx Compte de charges Mt. HT


Régularisation de la C.C.A

CHARGES À PAYER : Ce sont des charges de la période qui se termine, mais qui par
absence de documents justificatifs, ne seront payées qu’au cours de l’exercice suivant.

31/12/N
6xxx Compte de charges Mt. HT
3458 État autres comptes débiteurs TTC- HT

4417 Frs - Factures non parvenues


4437 Charges de personnel à payer Montant TTC
4447 Charges sociales à payer
4457 État, impôts et taxes à payer
4493 Intérêts courus et non échus à payer
Régularisation de la C.A.P

PRODUITS CONSTATÉS D’AVANCE : Ce sont des produits enregistrés au cours de


l’exercice, mais qui sont relatifs en totalité ou en partie, à l’exercice suivant.

31/12/N
7xxx Compte de produits Mt. HT

4491 Produits constatés d’avance Mt. HT

Régularisation du P.C.A

19
PRODUITS À RECEVOIR : Ce sont des biens ou services livrés par l’entreprise mais dont la
facture n’est pas encore établie.

31/12/N
3427 Clients – facture à établir MT. TTC
3493 Intérêt courus et non échus à percevoir
7xxx Compte de produits MT.HT
4458 État autres comptes créditeurs TTC-HT
Régularisation du P.A.R

RABAIS, REMISES ET RISTOURNES À OBTENIR : dont l’avoir n’est pas encore reçu.

31/12/N
3417 R.R.R à obtenir avoirs non encore reçus MT. TTC

6119 R.R.R obtenues / achats des M/ses MT. HT


3458 État autres comptes débiteur TTC-HT

R.R.R à obtenir

RABAIS, REMISES ET RISTOURNES À ACCORDER : Dont l’avoir n’est pas encore établi.
31/12/N
7129 R.R.R accordés par l’entreprise MT. HT
4458 État autre comptes créditeurs TTC-HT

4427 R.R.R à accorder – avoirs à établir MT.TTC

R.R.R à accorder

20
ÉTATS DE SYNTHÈSE
EXTRAIT DE L’ACTIF DU BILAN :

ACTIF Brut Amort. Et Prov. Net


Actif immobilisé
Actif circulant A - B = C
EXTRAIT DU TABLEAU DES IMMOBILISATIONS AUTRES QUE FINANCIÈRES

Montant Augmentation Diminution


Montant
brut
Nature brut fin
début Acqui. Production Virement Cession Retrait Virement
d’ex.
d’ex.
Valeur d’entrée
Immob.
En non-
valeur A + B - C = D
Immob.
Incorp.
Immob.
Corp.

EXTRAIT DU TABLEAU DES AMORTISSEMENTS :

Cumul au début Amortissement sur Cumul fin


Nature Dotation
d’exercice immob. Sortie d’exercice
Immob. En non-
valeur
Immob. Incorp.
Immob. Corp.
A+ B - C = D
EXTRAIT DU TABLEAU DES PROVISIONS :

Mt. Dotation Reprise Mt. Fin


Éléments Début
Exp. Fin. NC Exp. Fin. NC d’ex.
d’ex.
PPD Actif immobilisé
PPRC Durables
PPD Actif circulant
Autres PPRC
A+ B - C =D

21
PARTIE 2 : ANALYSE COMPTABLE

ANALYSE DU BILAN
PASSAGE DU BILAN COMPTABLE AU BILAN FINANCIER

Le passage du bilan comptable au bilan financier nécessite divers retraitements qu’on peut
classer en deux :
- Redressement : élimination des immobilisations en non-valeurs ( actifs fictifs ) et
constatation des plus ou moins-values ( comparaison entre valeur réelle et valeur
comptable ) .
- Reclassements : reclassement des postes de l’actif en fonction de leur liquidité et
ceux du passif en fonction de leur exigibilité.

TABLEAU DE REDRESSEMENT ET RECLASSEMENT :

Créance Trésorerie
Éléments A.I Stocks CP DLMT DCT
+ TVP actif
Totaux comptables
Actif-fictif (immob. En NV) - -
Plus-value sur éléments A.I + +
Moins-value sur élément A.I - -
Immob. Facilement cessible - +
Stock outil + -
+value ou – value sur stock +/- +/-
+value ou – value sur TVP +/- +/-
TVP facilement cessible - +
TVP difficilement cessible + -
Créance immob. -1 an - +
Créance de l’AC +1 an + -
Effet facilement négociable - +
Dividende - +
PPRC +1 an sans objet +70% -100% +30%
PPRC -1 an sans objet +70% -100%
+30%
DLMT -1 an - +
DCT +1 an + -
Totaux financiers

22
ÉTUDE DU FONDS DE ROULEMENT :

Le fonds de roulement est défini comme l’excédent des capitaux stables, par rapport aux
emplois durables, utilisé pour financer une partie des actifs circulants.

Fonds de Formule Valeur Interprétation


roulement
L’actif immobilisé est
Positif totalement financé par les
capitaux permanents.
Liquidité = (CP + DLMT) – AI
L’actif immobilisé n’est pas
négatif totalement financé par les
capitaux permanents.
L’actif immobilisé est
Positif totalement financé par les
capitaux propres.
Propre = CP – AI
L’actif immobilisé n’est pas
négatif totalement financé par les
capitaux propres.

ANALAYSE PAR LA MÉTHODE DES RATIOS :

Ratio Formule Valeur Interprétation


L’entreprise est équilibrée
Supérieur à 1
Financement 𝐂𝐏 + 𝐃𝐋𝐌𝐓 financièrement.
permanent 𝐕𝐈 L’actif immob. Ne peut être totalement
Inférieur à 1
financé par les capitaux permanents
L’e/se dispose d’une bonne autonomie
Autonomie 𝐂𝐏 Supérieur à 1
financière.
financière (𝐃𝐋𝐌𝐓 + 𝐃𝐂𝐓)
L’e/se est dépendante financièrement
Inférieur à 1
Solvabilité 𝐓𝐨𝐭𝐚𝐥 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐟 Supérieur à 1 L’e/se est solvable
général 𝐃𝐋𝐌𝐓 + 𝐃𝐂𝐓 Inférieur à 1 L’e/se est insolvable
Trésorerie 𝐕𝐄 + 𝐕𝐑 + 𝐕𝐃 Supérieur à 1 L’A.C et la T.A couvre les DCT
général 𝐃𝐂𝐓 Inférieur à 1 L’A.C et la T.A ne couvre pas les DCT
Supérieur à 1 Les créances et la T.A couvre les DCT
Trésorerie
𝑽𝑹 + 𝑽𝑫
réduit ou à Les créances et la T.A ne couvre pas les
𝐃𝐂𝐓
échéance Inférieur à 1
DCT
Trésorerie 𝑽𝑫 Supérieur à 1 La T.A couvre la totalité des DCT
immédiate 𝐃𝐂𝐓 Inférieur à 1 La T.A ne couvre pas la totalité des DCT

23
ANALYSE D’EXPLOITATION
ÉTAT DES SOLDES DE GESTION

TABLEAU DE FORMATION DES RÉSULTATS


Fait apparaitre les soldes caractéristiques de gestion
Exercice
Exercice
précédent
1 Ventes de marchandises (en l’état)
2 - Achats revendus de marchandises
I = MARGE BRUTE SUR VENTES EN L’ÉTAT
II + PRODUCTION DE L’EXERCICE (3+4+5)
3 Ventes de biens et services produits
4 Variations de stocks de produits
5 Immobilisations produites par l’entreprise pour
elle-même
III - CONSOMMATION DE L’EXERCICE (6+7)
6 Achats consommés de matières et fournitures
7 Autres charges externes
IV = VALEUR AJOUTÉE ( I + II - III )
8 + Subventions d’exploitation
9 - Impôts et taxes
10 - Charges de personnel
V = EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (E.B.E)
OU
= INSUFFISANCE BRUTE D’EXPLOITATION (I.B.E)
11 + Autres produits d’exploitation
12 - Autres charges d’exploitation
13 + Reprises d’exploitation ; transfert de charges
14 - Dotations d’exploitation
VI = RÉSULTAT D’EXPLOITATION (+ou-)
VII + RÉSULTAT FINANCIER
VIII = RÉSULTAT COURANT (+ou-)
IX + RÉSULTAT NON COURANT
15 - Impôts sur les résultats
X = RÉSULTAT NET DE L’EXERCICE (+ou-)

24
CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F) – AUTOFINANCEMENT

Montre les ressources financières que l’entreprise à créer par sa propre activité

1 Résultat de l’exercice :
• Bénéfice +
• Perte -
2 + Dotations d’exploitation (1)
3 + Dotations financières (1)
4 + Dotations non courantes (1)
5 - Reprises d’exploitation (2)
6 - Reprises financières (2)
7 - Reprises non courantes (2)(3)
8 - Produits de cessions d’immobilisations
9 + Valeurs nettes d’amortissement des
immobilisations cédées
I = CAPACITÉ D’AUTOFINANCEMENT
10 - Distributions de bénéfices
II = AUTOFINANCEMENT
1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie.
2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie.
3) Y compris reprises sur subventions d’investissement.

25
TABLEAU D’EXPLOITATION DIFFÉRENTIEL

Élément Montant %
1. Chiffre d’affaires :
A 100%
Cumul des vente – RRR. Accorder
2. Coût variable = B (B/A) x100

Achats revendus des m/ses


+Achats C° des M et F
+Autres charges variables
-autres produits variables
3. Marges sur coût variable C=A-B (C/A) x100
4. Coût fixe = D

Charges fixes -
-Produits fixes

5. Résultat courant E=C-D -

𝐂𝐨û𝐭 𝐟𝐢𝐱𝐞 𝐂𝐨û𝐭 𝐟𝐢𝐱𝐞 𝐱 𝐜𝐡𝐢𝐟𝐟𝐫𝐞 𝐝5𝐚𝐟𝐟𝐚𝐢𝐫𝐞


SEUIL DE RENTABLITÉ = 𝐓𝐚𝐮𝐱 𝐝𝐞 𝐦𝐚𝐫𝐠𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐜𝐨û𝐭 𝐯𝐚𝐫𝐢𝐚𝐛𝐥𝐞 Ou 𝐌𝐚𝐫𝐠𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐜𝐨û𝐭 𝐯𝐚𝐫𝐢𝐚𝐛𝐥𝐞

Le SR est le niveau du chiffre d’affaire pour lequel l’entreprise ne réalise ni perte ni profit.

𝐒𝐑𝐱 𝐧𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐦𝐨𝐢𝐬 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥𝐥é𝐬


POINT MORT = 𝐜𝐡𝐢𝐟𝐟𝐫𝐞 𝐝5𝐚𝐟𝐟𝐚𝐢𝐫𝐞

Le PM est la date à laquelle le SR est atteint. C’est à partir de cette date que l’activité de
l’entreprise commence à dégager des bénéfices.

𝐌𝐚𝐫𝐠𝐞 𝐝𝐞 𝐬é𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭é ( 𝐂𝐀V𝐒𝐑)


INDICE DE SÉCURITÉ = 𝐜𝐡𝐢𝐟𝐟𝐫𝐞 𝐝5𝐚𝐟𝐟𝐚𝐢𝐫𝐞
𝐱 𝟏𝟎𝟎

L’indice de sécurité indique de combien l’entreprise peut baisser son chiffre d’affaire sans
subir de pertes

26

Vous aimerez peut-être aussi