Vous êtes sur la page 1sur 39

--------------------------------------------------------------------------------------------

Siège social : 04, Rue Sergent Block Cité El Makari, Oran, Wilaya d’Oran.
Tél: 0661 20 01 54 0661 60 87 92 Fax: 040 22 70 44
.

DOSSIER DE DEMANDE DE L’AUTORISATION


D’EXPLOITATION DE L’ETABLISSEMENT CLASSE

ETUDE DE DANGER
LIEU DIT : TAZDOUT NORD
COMMUNE : GDYEL
DAIRA : GDYEL
WILAYA : ORAN

Septembre 2020
________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Elaboré par : Mr MEZOUH Mustapha Expert Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l’Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0661 09 09 77 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
SOMMAIRE

I- CADRE LEGISLATIF ..................................................................................................................... 5

Classement de l’activité : ..................................................................................................................... 8

II- PRESENTATION GENERALE DE L’ETABLISSEMENT ........................................................ 9

II-1- Nature de la substance : Calcaires ............................................................................................... 9

II-2-Destination .................................................................................................................................... 9

II-3- Localisation administrative : ....................................................................................................... 9

II- 4- Localisation géographique et accès: ........................................................................................... 9

II-5- Production annuelle de la carrière: ........................................................................................... 10

II-6.Les moyens matériels et humains mis en œuvre:........................................................................ 10

Moyens matériels: .............................................................................................................................. 10

2-Moyens humains : ........................................................................................................................... 10

III. DESCRIPTION DE L’ENVIRONNEMENT IMMEDIAT DU PROJET .................................. 11

III- 1 Données physiques: .................................................................................................................. 11

III-1- 1 Hydrologie et hydrogéologie:................................................................................................ 11

III-1-2 Aspects Climatiques : ............................................................................................................. 11

III- 1-3. Faune et Flore ...................................................................................................................... 12

III- 2. DONNEES SOCIO-ECONOMIQUES ET CULTURELLES: ............................................... 13

III- 2.1. Population et habitat ............................................................................................................. 13

III- 2.2. Infrastructures économiques, administratives et sociales : ................................................... 13

III- 2-3. Infrastructures de bases : ...................................................................................................... 13

a)Le réseau routier : ........................................................................................................................... 13

b) L'industrie : .................................................................................................................................... 14

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 2
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
IV .DESCRIPTION DU PROJET ET SES DIFFERENTES INSTALLATIONS ........................... 14

IV- 1-Traitement mécanique des matériaux: ..................................................................................... 14

IV- 2.Description des installations du projet ..................................................................................... 15

V- IDENTIFICATION DE TOUS LES FACTEURS DE RISQUE GENERES PAR


L’EXPLOITATION ........................................................................................................................... 17

VI- ANALYSE DES RISQUES ET DES CONSEQUENCES AU NIVEAU DE


L’ETABLISSEMENT: ...................................................................................................................... 17

Méthode d'évaluation des risques: ..................................................................................................... 17

ANALYSE DES RISQUES:.............................................................................................................. 19

Classification des zones au niveau du site: ........................................................................................ 19

Les risques au niveau de chaque zone: .............................................................................................. 19

Dysfonctionnement des organes de sécurité. ..................................................................................... 21

Dysfonctionnement des équipements: ............................................................................................... 21

LES EFFETS: .................................................................................................................................... 25

Les nuisances de la circulation des engins:........................................................................................ 26

Effets de l’électricité: ......................................................................................................................... 27

Mesures de sécurité: ........................................................................................................................... 30

VII. ANALYSE DES IMPACTS POTENTIELS SUR LES POPULATIONS ET LES


TRAVAILLEURS, L'ENVIRONNEMENT VOIR ECONOMIQUES ET FINANCIERS
PREVISIBLES EN CAS D'ACCIDENTS ........................................................................................ 33

Impact sur les personnes : .................................................................................................................. 33

Effet des émissions de poussière sur l’environnement: ..................................................................... 33

Effet sur la faune et la flore: .............................................................................................................. 34

Effet sur le tourisme: .......................................................................................................................... 34

Nuisances sonores: ............................................................................................................................. 35

- Impact économique: ....................................................................................................................... 35

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 3
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Impact financier: ................................................................................................................................ 35

VIII- LES MODALITES D'ORGANISATION DE LA SECURITE DU SITE, LES MODALITES


DE PREVENTION DES ACCIDENTS MAJEURS ET DU SYSTEME DE GESTION DE LA
SECURITE ET DES MOYENS DE SECOURS. .............................................................................. 36

En cas d'accident ................................................................................................................................ 36

Moyens Humains: .............................................................................................................................. 38

Moyens matériels: .............................................................................................................................. 38

CONCLUSION GÉNÉRALE:........................................................................................................... 39

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 4
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
INTRODUCTION :
La présente étude de danger est élaborée dans le cadre de la constitution du
dossier de la demande d’autorisation d’exploitation de l’établissement classé
(station de concassage pour la production de granulats et la staion d’enrobé).
La croissance de l’activité économique et la dégradation continue de
l’environnement, constatées ces dernières années, exigent des mesures
préventives urgentes pour protéger la santé des personnes et de
l'environnement en particulier, contre les risques liés aux activités industrielles
polluantes.
Cette étude de danger est réalisée dans le cadre de l'application des
dispositions réglementaires du décret exécutif n° 06-198 du 31 mai 2006
définissant la réglementation applicable aux établissements classés, pour la
protection de l’environnement, ainsi que le décret exécutif 07-144 du 19 mai
2007, déterminant la nomenclature des installations classées.
Cette étude a pour objet, la précision des risques directs ou indirects par
lesquels l’activité de l’établissement classé, met en danger les personnes, les
biens et l’environnement, que la cause soit interne ou externe.
L’étude de danger doit permettre de définir les mesures d'ordre technique
propres à réduire la probabilité et les effets des accidents, ainsi que les mesures
d'organisation pour la prévention et la gestion de ces accidents.
I- CADRE LEGISLATIF
L’établissement objet de la présente étude, est soumis à la réglementation
Algérienne en matière de protection de l’environnement et notamment:

TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES


Lois:
1. Loi n° 84-12 du 23 juin 1984 portant régime général de forêts
2. Loi n° 91-20 du 2 décembre 1991 modifiant et complétant la loi n° 84-12 du
23 juin 1984 portant régime général de forêts.
3. Loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 portant loi domanial
4. Loi n° 90-29 du 1er décembre 1990 relative à l’aménagement et l’urbanisme
5. Loi n°99-09 du 28 juillet 1999 relative à la maîtrise de l'énergie
6. Loi n°01-19 du 12décembre 2001 relatives à la gestion, au contrôle et à
l’élimination des déchets

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 5
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
7. Loi n° 01-20 du 12 décembre 2001 relative à l’aménagement et au
développement durable du territoire
8. Loi n° 03-10 du 19 juillet 2003 relative à la protection de l'environnement
dans le cadre du développement durable
9. Loi n°04-03 du 23 juin 2004 relative à la protection des zones de montagnes
dans le cadre du développement durable.
10. Loi n° 04-05 du 14 août 2004 modifiant et complétant la loi n° 90-29 du 1er
décembre 1990 relative à l'aménagement et l'urbanisme.
11. Loi n° 04-20 du 25 décembre 2004 relative à la prévention des risques
majeurs et à la gestion des catastrophes dans le cadre du développement
durable.
12. Loi n° 05-12 du 4 août 2005 relative à l'eau.
13. Loi n° 06-06 du 20 février 2006 portant loi d’orientation de la ville.
Décrets exécutif:
- Décret exécutif n° 84-105 du 12 mai 1984 portant institution d’un périmètre
de protection des installations et infrastructures.
- Décret exécutif n° 87-91 du 21 avril 1987 relatif à l’étude d'impact et
d'aménagement du territoire
- Décret exécutif n° 87-182 du 18 août 1987 relatif aux huiles à base de
polychlorobiphényle (P.C.B), aux équipements électriques qui en contiennent et
aux matériaux contaminés par ce produit.
- Décret exécutif n° 88-227 du 5 novembre 1988 portant attribution,
organisation et fonctionnement des corps d’inspecteurs chargés de la protection
de l'environnement
- Décret exécutif n° 88-228 du 5 novembre 1988 définissant les conditions,
procédures et modalités d’immersion de déchets susceptible de polluer la mer
effectuée par les navires ou aéronefs.
- Décret exécutif n° 90-78 du 27 février 1990 relatif aux études d'impact sur
l'environnement
- Décret exécutif n° 90-79 du 27 février 1990 portant réglementation du
transport de matières dangereuses
- Décret exécutif n°90-277 du 15 septembre 1990 portant création, mission,
composition et fonctionnement du comité technique du transport de matières
dangereuses. (C.T.T.M.D)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 6
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
- Décret exécutif n° 93-161 du 10 juillet 1993 réglementant le déversement des
huiles et lubrifiants dans le milieu naturel.
- Décret exécutif n° 93-162 du 10 juillet 1993 fixant les conditions et les
modalités de récupération et de traitements des huiles usagées
- Décret exécutif n° 93-163 10 juillet 1993 portant institution d’un inventaire
du degré de pollution des eaux superficielle.
- Décret exécutif n° 93-184 du 27 juillet 1993 réglementant l’émission des
bruits.
- Décret exécutif 97-435 du 16 Rajab 1418 correspondant au 17 Novembre
1997 portant la réglementation du stockage et de la distribution des produits
pétroliers.
- Décret exécutif n° 98-338 du 03 novembre 1998 définissant la réglementation
applicable aux installations classées et fixant leur nomenclature.
- Décret exécutif n° 02-262 du 17 août 2002 portant création du centre national
des technologies de production plus propre.
- Décret exécutif n° 02-372 du 11 novembre 2002 relatif aux déchets
d’emballages.
- Décret exécutif n° 03-410 du 5 novembre 2003 fixant les seuils limites des
émissions des fumées, des gaz toxiques et des bruits par les véhicules
automobiles.
- Décret exécutif n° 03-452 du 1er décembre 2003 fixant les conditions
particulières relatives au transport routier de matières dangereuses.
- Décret exécutif n° 03-477 du 9 décembre 2003 fixant les modalités et les
procédures d’élaboration, de publication et de révision du plan national de
gestion des déchets spéciaux.
Décrets exécutif n° 04-196 du 15 juillet 2004 relatif a l'exploitation et la
protection des eaux minérales naturelles et des eaux de sources.
- Décret exécutif n° 04-409 du 14 décembre 2004 fixant les modalités de
transport des déchets spéciaux dangereux.
- Décret exécutif n° 06-02 du 7 janvier 2006 définissant les valeurs limites, les
seuils d’alerte et les objectifs de qualité de l’air en cas de pollution
atmosphérique.
- Décret exécutif n° 06-104 du 28 février 2006 fixant la nomenclature des
déchets, y compris les déchets spéciaux dangereux

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 7
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
- Décret exécutif n° 06-138 du 15 avril 2006 réglementant l’émission dans
l’atmosphère de gaz, fumées, vapeurs, particules liquides ou solides, ainsi que les
conditions dans lesquelles s’exerce leur contrôle.
- Décret exécutif n° 06-141 du 19 avril 2006 définissant les valeurs limites des
rejets d’effluents liquides industriels.
- Décret exécutif n° 06-198 du 31 mai 2006 définissant la réglementation
applicable aux établissements classés pour la protection de l’environnement.
-Décret exécutif n° 07-144 du 19 mai 2007 fixant la nomenclature des
installations classées pour la protection de l'environnement.
-Décret exécutif n° 07-145 du 19 mai 2007 déterminant le champ d'application,
le contenu et les modalités d'approbation des études et des notices d'impact sur
l'environnement.
-Décret exécutif n° 18-255 du 09 Octobre 2018 modifiant et complétant le
décret exécutif N°07-145 du 02 Joumad El Oula 1428 correspondant au 19 mai
2007 déterminant le champ d’application, le contenu et les modalités
d’approbation des études et des notices d’impact sur l’environnement.
Autres textes:
• Instruction N°009 du 28/06/1986 relative à la protection de la santé des
travailleurs exposés aux nuisances sonores (bruit)
• Instruction N°1249 du 08/12/1985 relative à l’organisation des activités de
médecine du travail.
• Instruction ministérielle du 22/10/2003 relative à la maîtrise et la gestion
des risques industriels impliquant des substances dangereuses.
Classement de l’activité :
- Au regard de la nomenclature des installations classées pour la protection
de l’environnement et en application du décret exécutif n°07-144 du 19
mai 2007, l’activité est classée comme suit :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 8
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES INSTALLATIONS SONT VISEES PAR LES RUBRIQUES SUIVANTES


DE LA NOMENCLATURE DES INSTALLATIONS CLASSEES:

Capacité de Type
Rayon
Rubrique Activité production/stockage/ d’autorisation
d'affichage
puissance
Stations de Puissance électrique du
2515 al.1 moteur d’entraînement AW 02 Km
concassage
Sup. à 200kw
Station
5221 AW 02 Km
d’enrobage

II- PRESENTATION GENERALE DE L’ETABLISSEMENT


II-1- Nature de la substance : Calcaires
II-2-Destination : agrégats et enrobé pour routes, travaux publics .
II-3- Localisation administrative :
LIEU DIT : TAZDOUT NORD
COMMUNE : GDYEL
DAIRA : GDYEL
WILAYA : ORAN
II- 4- Localisation géographique et accès:
Le site du projet à réaliser par la SARL SACTP est située à environ de 10m au Sud
de la route des carriers, à 4,5 Km à l’Ouest de Sidi Ben Yebka, à 11 Km au Nord
de Gdyel (chef lieu de la commune) et à 28 Km au Nord Est d’Oran (chef lieu de
la wilaya).
L’accès au site de l’établissement se fera de la route des carrieres.
Le périmètre objet du présent rapport occupe une superficie de 03 Ha et elle est
délimitée par quatre (04) bornes.
Coordonnées du périmètre d’exploitation en UTM (fuseau 30) :

Points X (m) Y (m)


1 731 476 3 967 048
2 731 690 3 967 127
3 731 700 3 966 956
4 731 471 3 966 942
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 9
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

II-5- Production annuelle de la carrière:


La production annuelle de l’établissement est de l’ordre de : 211 200
Tonnes/an.
II-6.Les moyens matériels et humains mis en œuvre:
Moyens matériels:
Les équipements à mettre en place en place par l’Entreprise SARL SACTP au
niveau de l’établissement, pour répondre aux exigences de l’activité en matière
de chargement, de transport et de traitement de la roche, sont :

N° DESIGNATION Quantité
01 Station de concassage et criblage (120 Tonnes/heure). 01
02 Station d’enrobé (120 tonnes/heures)
02 Chargeurs sur pneus 01
03 Pont bascule 01
04 Camion à benne carrière 03
05 Citerne gaz oil (27 000 l) 01
06 Citerne à eau 01
07 Véhicules utilitaires 01
08 Poste transformateur 630 KVA. 01
09 Véhicule de transport du personnel 01
10 Groupe électrogène 01

2-Moyens humains :
Le personnel chargé de la direction et de l’exécution de tous les travaux au
niveau de la carrière s’élève à 16 agents répartis comme suit :
- Un (01) Chef de site
- Deux (02) Operateurs de la station de concassage et d’enrobé
- Un (01) Conducteur de chargeur
- Quatre (04) Chauffeur de camion
- Un (01) Agent administratif et commercial
-Deux (02) Manouvres
- Quatre (04) Agents de sécurité
- Un (01) Chauffeur

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 10
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Répartition des effectifs par catégorie socioprofessionnelle:

Désignation Nombre
Cadre 01
Maîtrise 02
Exécution 13
Total 16

III. DESCRIPTION DE L’ENVIRONNEMENT IMMEDIAT DU PROJET


III- 1 Données physiques:
III-1- 1 Hydrologie et hydrogéologie:
Le réseau hydrographique est représenté par des petits ruisseaux ; les oueds et
les lacs salins, sont souvent secs en été, aux piémonts déversant raide des
Djebels Merdjadjo Santon, jaillissent quelques petites sources d’eau, dont les
plus importantes sont Noiseux et Bousfer.
III-1-2 Aspects Climatiques :
La région est caractérisée par un climat Méditerranéen, sec et aride en été (24 -
32°) et frais et pluvieux en hiver (7 -15°). Les zones montagneuses connaissent
des gelées fréquentes avec des précipitations de neige sur les hauteurs .Les vents
dominants sont généralement de direction Nord Ouest - Sud Est.
Relevé météorologique d'Oran.

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année

Températures
minimales moyennes 5,6 7,2 8,3 10,1 12,7 16,8 19,0 19,8 18,1 13,8 9,7 6,8 12,3
(°C)

Températures
10,9 12,3 13,8 15,5 18 21,9 24,6 25,5 23,7 19,5 15,3 12 17,7
moyennes (°C)

Températures
maximales moyennes 16,3 17,4 19,4 20,9 23,3 27,1 30,2 31,3 29,3 25,2 20,9 17,3 23,3
(°C)

Moyennes mensuelles
de précipitations 43 45 34 20 30 4 3 3 9 22 38 44 294
(mm)

Nombre de jours avec


8,7 8,5 7,1 7,2 6,9 2,0 1,3 1,8 3,6 6,6 8,4 8,8 72,9
pluie

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 11
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Diagramme climatique
On remarque que les précipitations sont maximales au mois de Décembre et
janvier et presque nulles au mois de Juillet et Août.
III- 1-3. Faune et Flore
 La faune :
Dans la région oranaise, la Sebkha semble être le lieu privilégié des espèces
migratrices venant de Gibraltar à l'Ouest. C'est notamment le cas des limicoles,
des grues et des flamants roses qui affectionnent particulièrement les zones
humides et de très faible profondeur. La présence de flamants roses et de
tadornes de Belon est particulièrement développée sur la Sebkha.

 La flore :

La ville d'Oran ne recèle aucune zone d'intérêt écologique particulier. À


ses abords immédiats l'Aïdour et la grande Sebkha présentent une faune
et une flore méditerranéenne caractéristique.

Les flancs de l'Aïdour sont plantés en pin d'Alep sur une surface de 668
hectares. On y rencontre également des figuiers de Barbarie et des agaves
notamment aux abords immédiats du fort de Santa Cruz.

La grande Sebkha est constituée d'une fine pellicule d'eau salée


dépourvue de végétation. Cependant, aux environs immédiats de la
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 12
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Sebkha se développe une végétation adaptée au climat sec et à la terre
salée de la zone. On y trouve des suæda maritimes, des juncus et de petites
touffes de Chamærops humilis. Quelque rares tamaris poussent sur la rive.
III- 2. DONNEES SOCIO-ECONOMIQUES ET CULTURELLES:
III- 2.1. Population et habitat
La Wilaya d’Oran comporte 26 communes pour une population de 916 578
habitants (statistiques de 1987), 1 213 838 habitants (statistiques de 1998), la
population masculine représente 51% de la population total, soit 608 829 et la
population féminine représente 49 %, soit 605 009 habitants, 609 014 habitants
en 2008.
Pour le cas du présent site, les habitations les plus proches sont à environ 2 Km
du périmètre d’exploitation.
III- 2.2. Infrastructures économiques, administratives et sociales :
La wilaya dispose d’une infrastructure de base très importante dont notamment:
Oran est un pôle universitaire important , la ville et sa banlieue comptent
plusieurs universités telles que l'Université d’Oran-Es-Sénia, l'Université des
Sciences et Technologies USTO, conçue par l’architecte japonais Kenzo Tange,
ainsi que l'Ecole Normale Supérieure d'Enseignement Technique d'Oran
(ENSET). La ville abrite enfin plusieurs établissements d’enseignement
supérieur tels que l'Institut National des Télécommunications et des
Technologies de l’Information et de la Communication et l'Institut des Sciences
Médicales.
La ville comporte par ailleurs de nombreuses écoles de commerce et de gestion :
l'École de formation en gestion, informatique et commerce Ibn Sina (EGIC Ibn
Sina), l'Institut de Développement des Ressources Humaines (IDRH).
Lors de l'année universitaire 2007/2008, on y comptait 63 094 étudiants.
III- 2-3. Infrastructures de bases :
Les infrastructures de base de la wilaya se caractérisent par leur diversité et leur
niveau de développement qui permettent à la Wilaya d'être en contact
permanent avec les autres régions du territoire national. Ces infrastructures
sont:
a)Le réseau routier :
Le réseau routier de la Wilaya est très dense, les principales routes nationales
traversant la Wilaya d’Oran sont la RN2, RN4, RN 13, RN 11.
L’infrastructure ferroviaire dispose d’une voie ferrée reliant Oran avec les villes
d’Alger, Sidi Bel Abbés et Ain Témouchent.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 13
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Avec les infrastructures routières et ferroviaires, le port de d’Oran Mers El Kebir
constitue un atout stratégique pour toute la région aussi bien pour le transport
des marchandises que celui des voyageurs.
En 2010 a été inauguré la plus longue ligne ferroviaire d'Algérie, Oran-Béchar,
qui s'étend sur 700km Avec une vitesse de 160km/h, ce train permettra un
désenclavement des populations de l'Ouest algérien et surtout du Sud-ouest
algérien
Le réseau aéroportuaire relie Oran au Sud Algérien, Alger et l’Europe avec des
vols réguliers.
b) L'industrie :
Oran est un pôle économique important, comme le démontre l'organisation de
cinq manifestations d’envergure mondiale en l’espace de 18 mois (2009-2010) ;
notamment la 16ème Conférence et Salon International sur le Gaz Naturel
Liquéfié (GNL16), et se sont tenues entre le 18 et le 21 avril 2010.
La ville jouit d'une grande attractivité économique et industrielle. La capitale de
l'Ouest attire beaucoup d'investisseurs et d'hommes d'affaires, elle occupe une
place de choix sur l'échiquier économique national. C'est un pôle d'attraction
économique et industriel comprenant pas moins de trois zones industrielles :
celle d'Arzew avec 2 610 hectares, de Hassi Ameur avec 315 ha et celle d'Es
Sénia avec 293 ha. Elle dispose par ailleurs de 21 zones d'activité réparties à
travers cinq communes
L'industrie pétrochimique, ses dérivés énergétiques et plastiques dominent le
paysage économique. la présence d'hydrocarbures a permis le développement
d'industries consommatrices d'énergies comme l'industrie sidérurgie et celle
des matériaux de construction. Quelques autres secteurs sont bien représentés :
les industries textile et agro-alimentaire. Dans ces activités le secteur public
reste en monopole dans la plupart des domaines. Le secteur privé n'étant
représenté que dans la plasturgie, l'agro-alimentaire, ainsi que dans les
industries du bois et du papier.
IV .DESCRIPTION DU PROJET ET SES DIFFERENTES INSTALLATIONS
Le projet consiste en le concassage et criblage de tout venant pour la
production de granulats de défférentes fractions (0/3, 3/8 , 8/15 , 15/25, 25/40
et 0/40) déstinnés pourle secteur du batiment et travaux publics.
IV- 1-Traitement mécanique des matériaux:
Le traitement de la roche extraite est purement mécanique et s’effectuera à
l’aide d’une station de concassage criblage d’une capacité de 120 Tonnes/heure
pour la production d’agrégats de granulométrie diverse: 0/3, 3/8, 8/15, 15/25
25/40 et 0/40.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 14
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cette station est constituée principalement des éléments suivants:
- une trémie de réception du tout - venant ;
- un pré – crible (extracteur pré-cribleur)
- un concasseur primaire
- Un concasseur secondaire
- Un concasseur tertiaire
- un crible primaire à trois étages
- Un crible secondaire
- Des convoyeurs à bandes et une station de lavage du sable concassé.
Le produit est destiné pour repondre aux besoins de l’entrprise, desservir le
marché local et régional en agrégats. Les qualités géotechniques de ces agrégats
permettent leur utilisation dans la réalisation d’ouvrages spécifiques tels que les
travaux routiers, ouvrages d’art, bâtiments, voies ferrées, barrages,…etc.
IV- 2.Description des installations du projet
En plus de la station de concassage et criblage, qui est la pièce maîtresse de ce
projet, le promoteur réalisera toutes les infrastructures auxiliaires et
nécessaires pour le bon fonctionnement des installations de concassage. Ces
infrastructures sont:
- Abri pour le poste transformateur électrique;
- Installation d’éclairage;
- Abri pour les groupes électrogènes;
- Bache à eau;
- Citernes à eau;
- Réservoirs pour le stockage des carburants;
- Bureaux, ateliers d’entretien des engins et magasins de stockage des
consommables et pieces de rchanges pour les équipements de production.
- Base de vie;
- Des guerites.
1- Implantation: la station de concassage sera implantée à proximité de la
route des carrières et ce, après avoir dégagé une plate forme qui
permettera l’installation des différents organes de cette dernière, ainsi que
les infrastructures auxiliaires et nécessaires pour son fonctionnement (le
poste transformateur, les installations électriques, les salles de commande,
les ateliers d’entretien, la base vie, les bureaux et la zone de stockages…).
2- Accès: L’accès aux installations de concassage et criblage se fera à partir de
la route des carrières qui relie Sidi Ben Yebka et la zone des carrières par
deux pistes, l’une qui se dirigera vers la plate forme de stockage du tout
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 15
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
venant (au niveau de la trémie de réception du concasseur primaire) et
l’autre qui va à la plate forme commercial.
3- Capacité :

- la station de concassage qu sera installée au niveau du site, est d’une capacité


moyenne de l’ordre de 120 Tonnes/heures.

- la station d’enrobé qui sera installée au niveau du site, est d’une capacité
moyenne de l’ordre de 120 Tonnes/heures
4- Procédé de fabrication:
- Le principe de fabrication est très simple, il se résume au traitement
purement mécanique de la roche (concassage, criblage, transport par
convoyeur à bande et mise en stock).
- Le principe de fabrication de la station d’enrobé se résume au mélange des
granulats et du bitume et ce après réchauffaument du bitume.
La station de concassage et la station d’enrobé qui seront installées au niveau du
site, fonctionne par l’intermédiaire de l’énergie électrique qui est fournie par le
réseau SONELGAZ.
5- Produits et matières mis en œuvre :
- la station de concassage est alimentée en tout venant de carrière, qui subira
un traitement purement mécanique (concassage, broyage, criblage et en fin
mise en stock) pour donner des agrégats de divers granulométries (0/3, 3/8,
8/15 et 15/25, 0/31 et 25/40).
On peut conclure que la matière mise en oeuvre, est le tout venant (blocs de
roche + stériles) extrait de la carrière, le produit sera essentiellement les stériles
et les granulats et le traitement de cette roche est purement mécanique.
- la station d’enrobé est alimentée en granulats à partir de la station de
concassage et par le bitume, qui seront mélangés après le réchauffement du
bitume.
On peut conclure que la matière mise en œuvre c’est les granulats et le bitume.
6. Destination du produit:
Le produit (les granulats) est destiné pour répondre aux besoins (alimenté la
station d’enrobé) de l’entreprise et desservir le marché local et régional en
agrégats et bitume. Les qualités géotechniques des granulats, permettent leur
utilisation dans le secteur du bâtiment et dans les travaux publics (routies,
aéroports, barrages ….etc).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 16
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
V- IDENTIFICATION DE TOUS LES FACTEURS DE RISQUE GENERES PAR
L’EXPLOITATION:
L'activité de traitement de minerai et de production d’enrobé, comme
toute activité industrielle, a sans doute un impact sur l’être humain et son
environnement.
Les principaux processus du maillon d'exploitation dans un établissement
industriel, contribuent souvent à un risque industriel sur l’installation et de ses
voisinages, selon la nature du produit et la catégorie de l’installation.
L’objectif de ce chapitre est de recenser les différents facteurs de risque
liés à cette activité.
On distingue deux types de risque:
Les risques internes: dysfonctionnement d’organe de sécurité.
Les risques externes: dysfonctionnement des équipements, les actes de
malveillance, les voies de circulation, activité humaine, les phénomènes
d’inondations; Vent violent; Séisme, La foudre.
Les causes des accidents:
Les principales causes des accidents sont:
Erreur Technique, Erreur Humaine, Travaux d’entretien, Contact avec des
produits dangereux, Changement de milieu (Température, Humidité),
Agression externes, et risques naturels.
Origines des risques:
 Travaux de chargement de la masse rocheuse.
 Concassage de la roche.
 Convoyage par bandes transporteuses.
 Lors du trafic intense des engins (chargement, transport et
terrassement).
 Transport et chargement de la substance explosive.
 Stockage des produits inflammables (carburants et bitume).
 Installations électriques au niveau des stations.
 Les ateliers de mécanique et d’entretien.
 Bloc administratif et la base vie.
 Les décharges de stérile.
VI- ANALYSE DES RISQUES ET DES CONSEQUENCES AU NIVEAU DE
L’ETABLISSEMENT:
Méthode d'évaluation des risques:
Méthode de Nœud Papillon.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 17
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1. Historique et domaine d’application: Le « Nœud Papillon » est une
approche de type arborescente largement utilisée dans les pays européens
comme les Pays-Bas, qui possèdent une approche probabiliste de la gestion des
risques. Le Nœud Papillon est utilisé dans les différents secteurs industriels par
des entreprises comme SHELL qui a été à l’origine du développement de ce type
d’outils. Dans ce document, l’INERIS présente une version particulière du Nœud
Papillon qu’il a été amené à adapter.
2. Principe: Le nœud papillon est un outil qui combine un arbre de défaillance
et un arbre d’événements.
Le scénario d’accidents majeurs, est donc défini comme l’enchaînement
d’évènements indésirables aboutissant à un évènement redouté, conduisant à
des effets susceptibles d’engendrer des effets irréversibles pour la santé
humaine ou pour l’environnement, au-delà des limites du site. La démarche de
détermination des scénarios d’accidents majeurs, est illustrée sur le schéma
présenté ci-dessous.

Evènement indésirable (EI) quand on évoque un évènement élémentaire ou


intermédiaire (défaillance, panne, agression…) combiné à d’autres et il peut être
à l’origine d’un évènement redouté.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 18
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Evènement redouté (ER) traduit un évènement (perte de confinement d’un
produit…) et il peut être à l’origine d’un évènement majeur.
Evènement majeur (EM) qui aboutit à des conséquences lourdes.
ANALYSE DES RISQUES:
Classification des zones au niveau du site:
Zone n°01 : la zone de traitement de la roche et de production d’enrobé.
Zone n° 02 : la zone de transport du tout venant extrait de la plate forme
d’extraction jusqu’à la trémie de réception du concasseur primaire.
Zone n° 03 : la zone de stockage du carburant et la zone d’alimentation des
engins en hydrocarbures (les citernes de gasoil).
Zone n° 04: La zone des ateliers de maintenance.
Zone n° 05: La zone des installations électriques.
Zone n° 06 : la zone de circulation des camions acheminant le produit fini
(différentes fractions de granulats et d’enrobé).
Postes de travail suivants Probabilité de risque
Les agents travaillants au niveau des deux station moyen
Chauffeur de manutention et transport moyen
Les agents travaillants aux silos et à la trémie de chargement fort
Les agents travaillants dans les ateliers de maintenance Faible
Les agents travaillants à l’administration Faible
La zone d’exploitation est loin des habitations.
La probabilité du risque est forte pour les personnes travaillantes aux postes
précédemment cités, et devient faible, tout en s’éloignant de la zone d’activité.
Les risques au niveau de chaque zone:
Émission de poussière: Il y a des rejets significatifs de poussières dans
l’atmosphère, les risques liés à celles-ci, peuvent être classés en fonction des
critères suivants:
-Dimensions des particules.
-Densité des particules
-Surface des particules,

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 19
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Travaux Évènement critique Conséquence

Préparation mécanique Nuisance sonore, Des accidents


(concassage) Poussière, risque des mortels et les
agents physiques blessures graves
Effets néfastes sur
les personnes et
les équipements et
les voisinages

Chargement par un chargeur Nuisance sonore, Des accidents


sur pneus du produit fini sur Poussière, risque des mortels et les
les camions de transport du agents physiques blessures graves
produit vers les chantiers Effets néfastes sur
d’utilisation. les personnes et
les équipements.

L’alimentation des engins aux Inflammation – départ de Incendie, onde de


d’hydrocarbures (Dépôt de feu surpressions
carburant).

-Composition chimique.
Les zones qui seront touchées par ces émissions, sont surtout les zones n°: 01,
et 02).
La production de poussières la plus importante, est celle émise par la station de
concassage, à savoir: le concassage primaire, le concassage secondaire, criblage,
transport en convoyeur à bandes, chutes des produits et mise en stock.
Les autres sources de poussières, ont peu d’impact sur l’environnement.
Ces poussières toucheront surtout les ouvriers opérant en carrière et au niveau
de la station de concassage.
De point de vue chimique, les poussières dégagées par la carrière ne sont pas
toxiques, car le traitement est mécanique et à sec, n’utilisant aucun additif
chimique.
Nuisance sonore: Dans une station de concassage, on peut distinguer:
- Les émissions sonores dues au matériel de chantier provoquant un niveau de
bruit relativement continu et répétitif.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 20
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les émissions sonores impulsionnelles et brèves, de valeur beaucoup plus forte
généralement.
-Les émissions sonores provoquées par les machines de concassage, les engins
de transport ….ect
Il faut noter que le niveau de bruit atteint le seuil de douleur vers une intensité
de 110dB , correspondant au bruit généré par un engin.
Dysfonctionnement des organes de sécurité.
Evénement:
- L’alimentation de la station de concassage par des blocs hors –gabarits, se
répercute négativement sur le rendement de l’appareil de fragmentation.
Conséquences:
- Réduction de la productivité
Dysfonctionnement des équipements:
 Dans la plupart des cas, les accidents mortels et les blessures graves du
personnel travaillant au niveau des installations de manutentions, sont dus à
l’abstinence de port d’effet de sécurité.
 L’alimentation du concasseur primaire par des blocs hors gabarits, pénalise
le rendement de l’appareil de fragmentation (Temps- mort non planifiés)
 L’absence du dispositif d’arrosage, se répercute néfastement sur les
conditions de travail du personnel de la station de concassage (atmosphère
irrespirable).
 Le dépôt de poussière sur le relais temporisé et sur les fils électriques,
complique la réparation en cas de panne, pour la non identification des codes de
chaque fil. Ces dernières (poussières) deviennent conductrices de courant
électrique et à défaut de mise à terre pour protéger le personnel en cas de fuites
de courant, des accidents mortels seront risqués aisément.

SCÉNARIO n° 01:
Risque des poussières:
Les différents postes de travail entrant dans le processus, s’ils ne sont pas
équipés de systèmes d'aspiration, de filtres au niveau des points de rejet
peuvent aggraver l’augmentation de la concentration dépassant ainsi la norme
sanitaire arrêtée à 05 mg /m3.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 21
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
L’étendue de l’impact des poussières sur la santé des personnes, peut être
importante, surtout pour les travailleurs affectés aux postes générateurs de
poussières (la station de concassage).
En plus de ces postes de travail, l’impact des poussières peut atteindre les
travailleurs des services de soutient à la production et certaines populations
avoisinantes.
Étant donné que les poussières peuvent être transportées sur une longue
distance par l’intermédiaire des vents, donc les zones urbaines et
particulièrement, celles dont une de leurs parties, est située dans le même sens
que celui du vent dominant, sont aussi exposées aux risques.
Souvent, on enregistre des pannes de certains organes et machines, dues à
l’accumulation des poussières fines, ce qui diminue leur disponibilité et leur
productivité.
SCÉNARIO n° 02:
Risque des nuisances sonores:
L’étendue de l’impact des nuisances sonores sur la santé des personnes,
peut être importante, surtout pour les travailleurs affectés aux postes de travail
suivants:
 Les agents travaillants au niveau de la station de concassage et de la station
d’enrobé.
En plus, de ces postes de travail, l’impact des nuisances sonores atteint
les travailleurs des services de soutient à la production et certaines populations
avoisinantes, mais dans ces conditions avec des degrés de perturbation
moindres.
SCÉNARIO n° 03:
Les risques en relation avec les autres activités sur site.
L’énergie électrique:
Les besoins en matière d’énergie pour l’alimentation des machines et
équipements de production en électricité, nécessitent le branchement de l’unité
au réseau de distribution d’électricité de moyenne tension. Quant au risque,
étant donné que les étapes de production intègrent l’énergie électrique, il est
normal qu'on observe des accidents du travail d'origine électrique liés à cette
utilité. Les origines de ce risque sont liées surtout à un court-circuit au niveau
des installations électriques.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 22
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Dépôt de carburants et bitume:
Les besoins en matière d’hydrocarbure pour l’approvisionnement des engins,
et du bitume pour l’alimentation de la station d’enrobé nécessitent leur
présence sur site, le risque d’incendie est considéré comme le risque majeur au
niveau des zones de stockage et distribution de liquide inflammable, les
opérations de nettoyage et maintenance du matériels d’exploitation se feront
sur site. Il est à craindre que les huiles usagées évacuées vers la nature, peuvent
s’infiltrer dans le sol et contaminent les eaux souterraines, en causant des
incendies.
- Dans les cuves et les citernes de stockage des hydrocarbures, défaillance
du matériel tel que rupture de la vanne de la citerne, défaillance de la
vanne de sécurité du camion, endommagement d’une pompe et le non
fonctionnement du dispositif de sécurité, entraîneront le déversement de
carburant sur le sol.
- Les accidents d’explosion et des incendies, ont pu survenir et il en
résulte souvent qu’une très grande quantité de carburant, se répande
sur le sol et se consume sur les zones de distribution.
- Risque lié au trafique routier :
Les matières premières, qui sont acheminées à partir du site par voie
routière, Les risques en termes de sécurité routière dus à l’augmentation du flux
de circulation des véhicules poids lourds.
La circulation des engins, génère des pollutions atmosphériques par le
dégagement des gaz d’échappement, tels que le monoxyde, le dioxyde de
carbone et les oxydes de soufre qui viennent s’ajouter en période sèche aux
poussières.
- Risque lié aux déchets spéciaux:
Les déchets resultant de l'activité d’exploitation de cet établissement,
seront des poussières riches CaCO3. Ces produits pourront être récupérés et
valorisés. Les déchets spéciaux tels que les batteries, les pneus et les huiles, sont
stockés à part pour être récupérés par les sociétés spécialisées.
Les déchets banals et ordures ménagères, sont enlevés par le service de
nettoiement de la commune.
- Impact sur le paysage :
Étant installée dans une région dont la nature du sol est à caractère
marginal, l’unité de traitement mécanique de la roche, est considérée comme
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 23
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
source de nuisance pour la région et le paysage.
SCÉNARIO n° 04 : Risque externe.
Les actes de malveillance:
Apprécier les dispositions préventives prises par les responsables, afin
d'empêcher l'accès au site (barrières de sécurité, clôtures, signalisation de
danger,...) aux personnes étrangères.
SCÉNARIO n° 05 : Risques naturels.
-Risques dus à la foudre: Électricité statique (foudre), il y a présence de risques
sur les équipements électriques et les installations. Les risques liés aux
phénomènes naturels de foudre, ont été normalement pris en considération,
néanmoins, ce risque existe toujours et un plan d’intervention devra être mis en
place.
Inondation: Le climat de la région est de type médétérannéen, il est caractérisé
par un hiver froid tandis que l’été est chaud. La moyenne de pluviométrie
annuelle est de 500 à 600 mm/an; Donc la probabilité de l’inondation est
possible en cas des grands orages.
Le séisme: La zone d’Oran est une zone à seismicité moyenne, comme toutes les
regions du Nord de l’Algérie.
Mode de calcul
Le bruit : Les niveaux sonores s’atténuent au fur et à mesure que le point de
perception s’éloigne de la source, selon la formule de ZOUBOFF suivante :
LogA = LogB – 23 Log(D/d) Où :
d : distance entre la source et le point de mesure.
D : distance entre la source et le point de perception théorique.
Log A : est le bruit calculé en fonction de la distance sans obstacle.
Log B : est le bruit mesuré.
II est admis que l’utilisation des engins (camions, chargeurs…), va sans
doute générer du bruit audible pour le voisinage. Le niveau de celui-ci sera
proportionnel au rythme de travail soutenu et au nombre d’engins travaillant en
simultanéité.
L’évaluation de l’importance du bruit généré et perçu à différentes
distances du lieu de sa source, se déduit du canevas suivant et s’établi sur la
base de la formule de ZOUBOFF) :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 24
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bruit des engins de


Distance en mètre de la Bruit des engins de 200
source du bruit 200 à 300 c v en dB
c v en dB

50 63,36 60,36

100 56,43 54,43

150 52,38 49,38

200 49,51 46,51

300 45,46 42,46

400 42,58 49,58

500 40,36 37,36

Il ressort de l’observation de ce tableau, que le bruit perçu à une bonne


distance de la source de ces bruits est assez faible. A 500m = correspondant à la
distance séparant la première habitation à un engin de 300cv, et de 40dB, c’est-
à-dire bien en de ça du niveau de danger reconnu.
LES EFFETS:
Les nuisances sonores:
Au niveau de la station de concassage et la station d’enrobé de Tazdout
Nord, les principales sources de bruit qui auront un impact sur le personnel de
la carrière, est celui du mouvement et trafic intense des engins miniers (camion
et engins de chargement , la station de concassage, la station d’enrobé, la chaîne
de manutention, les ateliers).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 25
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

fréquence L’intensité du Organe atteint Effet physiologique


bruit

24 ÷34 hz 100 dB Muscle Vibration pathologique


24 ÷ 34 140 dB Muscle contracté Vertige, vomissements
750 hz 50 dB yeux Il n’y a pas d’adaptation
dans l’obscurité

1500 hz 75 dB Estomac Suc gastrique diminué

2000 hz 80 dB Sang Augmentation de la tension


artérielle
Glycémie
2600 hz 160 dB Suc poncréa
épilepsie et Hémorragie
3000 hz 100 dB Cerveau cérébrale

Les bruits peuvent provoquer des perturbations psychosomatiques


notamment chez le personnel qui évolue au niveau du chantier et risque de
détériorer son système d'audition.
Les nuisances de poussières:
La terre et son atmosphère constituent un système presque parfaitement
clos, qui est la niche écologique commune à tous les êtres vivants.
Les êtres vivants sont sensibles à tous les changements anormaux de la
composition de la biosphère. Une augmentation plus forte entraîne une
morbidité puis une mortalité croissante.
La pollution par les effluents physico-chimiques, entraîne deux catégories
d’effets sur la population.
Les effets toxiques qui constituent, à long terme une menace pour la
sécurité des ouvriers de la carrière en premier lieu (maladies pulmonaires,
bronchites, asthme….) puis la population.
Les effets nuisants qui créent chez les individus une sensation d’inconfort.
Les nuisances de la circulation des engins:
La dilution des polluants dans l’atmosphère est assez rapide, vu qu’il ne
s’agit pas d’un milieu fermé.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 26
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le monoxyde de carbone est le résultat généralement des combustions
incomplètes, il agit sur l’organisme humain en provoquant une asphyxie par les
sites de fixation du sang. Ce phenomène étant connu sous le nom de
méthémoglobinémie.
Cette intoxication se traduit par une fatigue générale, une somnolence allant
jusqu’à la perte de conscience et peut provoquer la mort par asphyxie dans le
cas d’une exposition prolongée.
L’effet des particules d’hydrocarbures étant partiellement semblable à
celui du monoxyde de carbone, un effet cancérigène, pouvant être observé chez
les individus exposés à long terme à des doses considérables.
Les oxydes de soufres sont, quant à eux susceptibles de provoquer de
sérieuses lésions des tissus tapissant les voies respiratoires, allant jusqu’aux
lésions des bronches et les alvéoles pulmonaires, se traduisant ainsi par des
expectorations de sang. A long terme, l’exposition à ce type de pollutant, peut
provoquer des maladies respiratoires chroniques.
Chez les plantes, les oxydes de soufre sont connus pour leurs effets de
destruction des tissus végétaux se traduisant par des nécroses foliaires
progressives, entraînant la chute des feuilles ainsi que la perte des fruits de
certaines espèces arborescentes avant maturation.
Ces effets aboutissent toujours à des pertes de production agricole parfois
considérables:
Effets de l’électricité:
Lors d'un accident d'origine électrique, il arrive qu'une personne soit
électrocutée, c'est-à-dire que le courant électrique lui traverse le corps. En
milieu de travail, de tels accidents sont rares mais souvent graves. 30% des
incendies dans les secteurs industrielles seraient d'origine électrique.
Gravité:
Par conséquent, le risque pourra être quantifié à partir de la probabilité
d'occurrence P et de la gravité G de l'événement non souhaité. R = P.G.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 27
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Echelle de gravité.

Gravité G5

G4

G3

G2

G1

0 Faible Moyen Fort Très Fort


Probabilité

Conséquences
Gravité
Personnes Biens Environnement
0 Pas de blessé Pas de dommage Pas d'effet (ni
environnement ni coût)
01 Blessures légères Dommages légers. (Interne au site et coût
(Soins au niveau de Faibles effets négligeable)
l’infirmerie)

02 blessures mineures Dommages mineurs Effets mineurs


03 Blessures graves Arrêt de travail Dommages localisés.
prolongé Effets localisés

04 Un à trois décès Dommages Effets importants


importants
05 Plusieurs décès dommages énormes Effets énormes

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 28
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Evènement critique Conséquence Gravité


Vibration, Projection, Poussière, - Effets néfastes sur les 3/3
Nuisance sonore personnes les équipements et
l’environnement.
- Des dégâts ou accidents
graves
sonore, risque de projections à - Effets néfastes sur les 3/2
travers les joints de stratification personnes, les équipements et
l’environnement.
- Des dégâts ou accidents
graves
Poussière, Nuisance sonore, risque Effets néfastes sur les 3/2
de projections à travers les joints de personnes, les équipements et
stratifications, risque de déviation l’environnement.
dans le sens du pendage ou - Des dégâts ou accidents
perpendiculaires aux bancs graves
Poussière, Nuisance sonore, risque Des accidents mortels et les 4/3
des agents physiques. Les causes blessures graves
sont multiples et résultent souvent
d’erreur d’appréciation ou de défaut
de mise en œuvre

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 29
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

blessures graves
Nuisance sonore, Poussière, Effets néfastes sur les personnes
et les équipements et les 3/2
voisinages
Nuisance sonore, Poussière, risque des Des accidents mortels et les 3/4
agents physiques ( les opérations des blessures graves.
concassage et transport, expédition) Effets néfastes sur les personnes ,
les équipements et le voisinage

Inflammation – départ de feu Incendie et onde de surpressions 2/3

Changement de milieu Inflammation – Onde surpression, Explosion, 4/3


départ de feu (Perte d’intégrité Projection missile
physique)

Mesures de sécurité:
Les mesures à prendre lorsqu’on enregistre une influence des tirs sur les
constructions, installations,…etc.
Se résument comme suit:
- Limiter le rayon d’influence des ondes vibratoires par rapport aux chantiers
situés dans les environs des constructions, et infrastructures (voie ferrée, route
goudronnée, pont, ouvrage d’art …etc.)
- Cette limitation peut être assurée avec des essais sismographiques réalisés par
des spécialistes dans le domaine.
- Appliquer les consignes et les règles de sécurité lors de l’utilisation des
explosifs et respecter le rayon de la zone dangereuse estimé au préalable.
- Diminuer la consommation spécifique (charge) des explosifs utilisés en cas
d’enregistrement d’un problème quelconque.
- Utiliser les micros retard dans les tirs de grosses volées.
- Diriger le sens de front de taille de tel sorte que la propagation et la projection
des débris des roches fragmentées, ne soient pas orientées vers les
constructions, installations et autres infrastructures.
Mesures de prévention des poussières:
La poussière pose un problème très crucial aux habitations avoisinantes et
au personnel activant au niveau de la carrière.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 30
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le mouvement permanent des équipements, engins de carrière et de la
station de concassage émet des poussières d’une grande densité qu’il faut
combattre sans cesse par les moyens suivants:
La filtration pneumatique ou l’équipement de dispositif d’arrosage au
niveau de la station de concassage, l’arrosage des pistes et voies de roulage, le
captage des gaz et leur neutralisation, sont les principaux moyens de réduction
de la contamination de l’air par l’exploitation minière.
- Un arrosage régulier et permanent, surtout pendant la saison estivale des
pistes d’accès, de la plate forme de travail et des aires de stockage.
- Utilisation des outils de foration équipés de dépoussiérage autonome,
permettant de concentrer les poussières et les évacuer.
- Construire un brise vent dans la direction fréquente et dominante des
vents, pour empêcher la dispersion des poussières sur de très grands espaces et
cela par le reboisement et plantation d’arbres ainsi que des arbustes qui
s’adaptent au relief et le climat de la région.
- Voiler les bennes des camions de transport des produits finis, par une
couverture ou bâche qui cache toute la surface de celle-ci.
- Équiper tout le personnel et surtout ceux qui travaillent au niveau de la
station de concassage avec des masques anti-poussière, des stops bruit et des
lunettes de travail.
Mesures de prévention et de protection:
Moyen de prévention contre l’incendie
Concernant le risque incendie lié au stockage de gasoil et du bitume
L’exploitant doit respecter les distances réglementaires entre le réservoir de gas
oil , les autres produits inflammables et les installations électriques.
Dispositions constructives
Le réservoir est pourvu des dispositifs de sécurité suivants:
- Diagnostic de purge;
- Manomètre à lecture directe;
- Jauge rotative;
-Jauge à transmission magnétique donnant le niveau de liquide;
- Jauge maxi (trop-plein);
- Soupape de sûreté.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 31
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Moyens de lutte contre l’incendie:


Le site doit disposer des moyens de lutte contre l’incendie lesquels sont:
- Extincteurs au niveau du réservoir de gasoil et de la citerne de bitume.
Mesures organisationnelles:
Les équipements doivent être soumis au contrôle périodique des services
techniques spécialisés:
Inflammation et explosion:
Point d’éclair. Température d’auto inflammation
 Moyens d’extinction recommandés: extincteur à poudre
 Mesures particulières de protection dans la lutte contre l’incendie:
Dès le début de l’incendie:
- Éloigner du feu les récipients mobiles;
- Les grands feux s'éteignent de préférence avec des extincteurs à mousse ou à
poudre sèche, mais il est possible que les flammes surgissent à nouveau.
- La mousse et la poudre ne créent pas une atmosphère sans oxygène durable;
- Refroidir par eau pulvérisée les réservoirs fixes, sans entraîner de risque
d’exposition du personnel.
Autres recommandations:
- Il est dangereux d’éteindre une flamme, si on n’est pas en mesure d’arrêter
rapidement la fuite.
- Appeler les Services de Sécurité compétents.
Mesures pour la protection de la santé des personnes:
Utilisation d’équipement de protection individuelle:
- En cas d'accident, la partie du corps touchée, doit être soignée le plus
rapidement possible pour minimiser les dégâts.
- L’ensemble du personnel activant dans la carrière doit être muni des moyens de
protection individuelle suivants: Casque, Masque, gants et dispositif antibruit.
- Les responsables de la carrière sont tenus aussi de mettre en place un système
de signalisation, équiper le chantier d'alerte sonore, former le personnel à la

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 32
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
compréhension des messages et l'adoption de la conduite à tenir dans les
situations d'urgence.
- Une étude de poste doit être engagée par le promoteur, pour déterminer les
postes à risques pour la santé, du point de vue bruit et poussières.
Mesures d’atténuation pour la route d’accès à la carrière:
L’émission des poussières provoquée par l’augmentation du trafic des
véhicules dans la zone, pourra être limitée par le revêtement systématique de la
route d’accès au site minier, l’arrosage régulier au niveau du site et les abords de
la route de passage des véhicules.
Limiter les zones de circulation des engins de chantier au maximum, mettre en
place un plan de circulation des engins, et un plan de sécurité pour les
travailleurs.
Équipements:
Pour chaque zone d’exploitation, extraction, chargement, préciser notamment les
points suivants:
- Le type d'équipements existants: matériaux, accessibilité,
- La capacité, type d’engin ou équipement exploité,
- Les conditions spécifiques de température, humidité et pression,
- La signalisation du lieu de chargement et stockage,
- L'identification des catégories de produits stockés (en particulier les
déchets et les produits d'entretien).
Surveillance et entretien:
Procédures de surveillance technique et de maintenance.
Cahier d'exploitation
Procédure d'alerte et d'intervention en situation d'urgence.
VII. ANALYSE DES IMPACTS POTENTIELS SUR LES POPULATIONS ET LES
TRAVAILLEURS, L'ENVIRONNEMENT VOIR ECONOMIQUES ET
FINANCIERS PREVISIBLES EN CAS D'ACCIDENTS
Impact sur les personnes :
Effet des émissions de poussière sur l’environnement:
Les pistes d’accès, les engins de chargement, de transport et la station de
concassage, la station d’enrobé, sont considérés comme étant des sources
importantes d’émission de poussières fines. En plus des problèmes de santé des

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 33
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
personnes et l’impact sur le sol, la dégradation du paysage (construction,
ouvrages et routes….etc.), est remarquable.
Autrement dit, les paramètres déterminants la limite d’impact des agents
polluants, dans cette zone atteignent leur seuil maximal (degré d’altération,
étendue et degré de perturbation.).
Toutes les installations de la préparation mécanique, à savoir le concasseur
primaire et la bande transporteuse de la trémie de chargement, demeurent
parmi les sources les plus importantes de dégagement de fines particules dans
l’atmosphère, en cas de présence des vents.
Effet sur la faune et la flore:
Les poussières soulevées, peuvent avoir un effet sur l’environnement, à
savoir sur les plantes vertes et même sur l’état de santé des différents espèces
animales de la région, en enregistrant des dépôts de poussières sur leurs tissus
et bloquant ainsi le processus de photosynthèse, d’où la mort progressive de la
plante s’il n’y a pas de lessivage du tissue en question.
Cet impact concerne généralement et d’une façon particulière les champs
de culture agricole les plus proches de l’exploitation.
Les impacts ont pour origine la circulation des engins et l’implantation des
piles stériles (décharges). Ces impacts sont étroitement liés aux conditions
atmosphériques (l’humidité et à la direction des vents dominants).
Effet sur le tourisme:
Il est évident, qu’une région d’exploitation de carrière, n’encourage pas
toute réflexion dans le domaine de tourisme, vue l’atmosphère polluée par la
poussière et autre. L’inexistence du patrimoine culturel important et autre dans
la région, reporte toute réflexion dans le domaine du tourisme.
Les effets des poussières sont multiples à savoir:
Effet sur les engins et machines:
Souvent, on enregistre des pannes de certains organes et machines, dues à
l’accumulation des poussières fines, ce qui diminue leur disponibilité et leur
productivité.
Effets sur la santé:
Les poussières ont un effet négatif sur la santé des travailleurs de la mine,
la population localisée au voisinage de cette dernière et les différentes espèces
animales de la région.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 34
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Elles ont des conséquences néfastes sur les organes respiratoires des
personnes et elles sont la cause des maladies de pneumoconiose. (Silicose,
sidérose, Asthme)…etc.
Des maladies dues aux émissions des poussières, surtout les enfants et les
personnes allergiques.
La durée d’impact par la poussière dépend essentiellement du temps et
du lieu de présence. Les personnes les plus exposées sont celles présentes
directement aux endroits d’émission et/ou leur voisinage.
Le degré de perturbation est fort pour les personnes travaillantes aux
postes précédemment cités, et devient faible, tout en s’éloignant de la zone
d’activité de la mine.
Nuisances sonores:
Au niveau des installations de traitement mécanique, les principales
sources de bruit qui ont un impact sur le personnel et sur le voisinage, sont les
suivants:
1) Le mouvement et trafic intense des chargeuses et des camions de transport
du tout venant, de la carrière vers la trémie de réception du concasseur
primaire.
2) La station de concassage,
- Impact économique:
Il est important de noter l’impact positif que peut générer l’exploitation de
cette station de concassage et la caractérisée d’impact socio-économique qui se
résume comme suit:
-Création d’emploi direct et indirect.
-Avantages économiques de l’établissement incontestablement pour la wilaya et
ses régions.
-Apport considérable en renflouant le trésor public par diverses recettes (fisc et
para fisc), etc.
Impact financier:
La remise en état du site, la réparation et le renouvellement des
équipements, l’entretien, l’examen médical….etc, représentent une charge
financière importante pour l’établissement.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 35
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
VIII- LES MODALITES D'ORGANISATION DE LA SECURITE DU SITE, LES
MODALITES DE PREVENTION DES ACCIDENTS MAJEURS ET DU
SYSTEME DE GESTION DE LA SECURITE ET DES MOYENS DE SECOURS.

En cas d'accident
L’Alerte est donnée par le service de sécurité de l’établissement.
Mobiliser les moyens de première intervention conformément au (PIN)
Consulter
- Le plan de situation.
- Le plan de masse.
- Le plan parcellaire de la zone concernée.
– Appliquer les consignes particulières et les mesures d’urgence.
- L'application du plan de mouvement.
- Évacuation des personnes.
- Circulation des moyens d’intervention.
- Poste de commandement (P.C) responsable de sécurité.
La détection:
La détection peut faire appel à la surveillance humaine et elle conduit au
déclenchement de l’alarme, le bon relais de transmission pour les actions à
engager à l’appliquer les consignes particulières et les mesures d’urgence. On
remplace en partie par la surveillance humaine qui présente le gros avantage de
la "permanence"dans des conditions de travail difficiles (chaleur, humidité,
poussières, bruit, ...), la solution détection automatique pouvantt être difficile à
mettre en œuvre. La détection par l'homme reste particulièrement essentielle.
Point de rassemblement et poste de commande
-Le poste de commandement devra être éloigné de tous les dangers, sa mission
consiste en:

- les liaisons et informations.


- la coordination des opérations de sauvetage.
- appel des secours extérieurs.
- évaluation de situation et communication avec les autorités locales.
On rappellera que l'évacuation, est à priori une opération pénible et qu'il y a
lieu, chaque fois que possible, de minimiser le trajet qui conduit à la zone protégée.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 36
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Alerte, évacuation et action de secours:
Dès qu'il y a sinistre, les personnes présentes ou exerçants une activité dans le
milieu ou sont affectées par le sinistre, sont concernées par l'évacuation.
L'incendie étant un événement accidentel, inhabituel, ces personnes doivent être
prises en charge pendant cette phase. Cette prise en charge sera fondée selon
l'activité et selon les personnes visées.
La prévention:
La prévention des incendies porte principalement sur:
 La limitation ou la séparation des charges combustibles. Par exemple, dans
le cas des hydrocarbures et les produits inflammables, la séparation des charges,
est réalisée par décomposition de l’installation en cellules de stockage. Il est
également recommandé de séparer les produits pouvant réagir chimiquement
entre eux.
La réduction ou la maîtrise des sources d’inflammation possibles. Cette mesure
s’applique en particulier aux installations électriques: disjoncteur simple ou
différentiel, systèmes d’extinction automatique dans les armoires
électriques…Des mesures organisationnelles sont également prises telles que
l’interdiction de fumer, l’habilitation du personnel amené à travailler au niveau
des endroits très sensibles.
Evacuation:
En milieu industriel confiné: l'évacuation concerne une grande partie du
personnel, alors que l'extinction est dévolue à une partie spécialisée, ciblée du
personnel.
Cette présentation schématique, met en évidence la réflexion sur l'évacuation,
elle doit tenir compte de deux flux humains, l'un concernant les personnes à
mettre à l’abri des effets de l'incendie, l'autre concernant les personnes chargées
de combattre le sinistre et d'assurer éventuellement le sauvetage de personnes
en difficulté.
La réussite de l’évacuation:
Elle repose sur:
-La qualité de l'alarme;
-La qualité du chemin d'évacuation et l'organisation de l'évacuation;
-La qualité du refuge.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 37
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les secours:
Moyens Humains:
Tout le personnel doit être informé sur les dangers propres à chaque installation,
sur les moyens de detection et d'évacuation, voir de premiers secours.
En plus de l'intervention, de la lutte contre l'incendie, il est dévolu aux équipes
d'intervention, un rôle de sauvetage. Là encore ces équipes doivent être largement
pourvues de personnel et de matériel de secours propres aux catastrophes
minières. Plus particulièrement le personnel est recruté parmi les agents
chevronnés, connaissant parfaitement non seulement les dangers de
l’environnement, mais aussi la topographie et les moyens d'accès à l’infrastructure.
Ils doivent être munis de tous les équipements indispensables pour pénétrer dans
les zones sinistrées avec un maximum de sécurité et d’efficacité.
Moyens matériels:
Le plus souvent, dans les activités industrielles, les moyens de secours (moyens
d'intervention et de lutte contre le feu et moyens de sauvetage des personnes),
font également partie des dispositifs de sécurité incendie stratégiques.
Afin de pouvoir faire face aux risques d'incendie susceptibles de se produire, il
est nécessaire de mettre en place des équipes spécifiques au niveau du site. En
effet, les moyens de secours "classiques".
Ces équipes, sont constituées de membres du personnel qui doivent:
Disposer du matériel d'extinction, d'intervention (appareils respiratoires, tenues
adéquates, ...).
- Disposer des appareils de communication adaptés et dédiés uniquement à
cette fonction.
- Recevoir les formations correspondantes, en particulier pour ce qui concerne
la connaissance des phénomènes d'inflammation, d'explosion, de la toxicité des
produits et des fumées.
Zones protégées:
Les zones protégées peuvent être de plusieurs types.
Le retour de l'air libre.
Un local (ou une galerie) ventilé, isolé de la zone sinistrée, qui peut exister par
endroits sur le site et servir de refuge provisoire, en attendant l'arrivée de
secours ou le retour à la normale de l'installation.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 38
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06
SARL SACTP ETUDE DE DANGER
« Exploitation de l’établissement classé »
Station de concassage et station d’enrobé de Tazdout Nord, Commune de Gdyel,
Wilaya d’Oran.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
CONCLUSION GÉNÉRALE:
Des exemples vivants d'accidents au niveau des installations de concassage et
station d’enrobé, ayant causé des décès individuels et parfois collectifs à un
personnel innocent, pour des raisons en majorité liées, soit au non respect des
règles de sécurité, dans le sens le plus profond du terme, ou une très mauvaise
organisation de travail. Ces exemples interpellent chacun d'entre nous
exploitants, autorités locales et experts, à veiller au respect des lois relatives à la
sécurité de travail et particulièrement, et à l'application stricte des
recommandations contenues dans l’étude.
Aussi, une bonne organisation de travail, une meilleure communication des
consignes de sécurité avec une lecture essentiellement des arrêtés nouvellement
promulgués, écartera sans aucun doute beaucoup de dangers pouvant
provoquer des accidents graves.
Les risques présentés par les installations, ont été analysés. Des moyens de
prévention et de réduction des conséquences d'un sinistre, ont été définis et
intégrés, en vue de la préservation des intérêts parmi lesquels: la commodité du
voisinage, la santé et la sécurité publiques ainsi que la protection de
l'environnement.
Au niveau des risques, on peut relever que:
 Le site n’est pas en zone inondable,
 Le site est en zone à sismicité moyenne,
Au niveau des dangers, les principaux risques seraient:
 L’incendie: phénomène lent aisément détectable.
Plusieurs cas de figure et scénarios d’accidents dans les différentes étapes
des travaux de traitement de la roche, peuvent être réellement vécus, dans la
mesure ou les dispositions et les mesures de sécurité draconiennes ne soient pas
prises en consideration.
Les incendies au niveau des ateliers, l’émanation de poussières, sont aussi des
dangers ayant un impact négatif sur l’environnement humain et les
infrastructures en cas de déclenchement. Ces risques doivent être une toile de
fond dans la stratégie préventive et de sécurité de l’entreprise.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 39
Elaborée par MEZOUH Mustapha Expert Agréé Agrée par le Ministère des Ressources en
Eau et de l'Environnement (Agrément N° 36/R.C.A.B.E.E/2017)
Route d’Ouled Belhadj, Bat B 12 - Alger. Tél : 0771 11 06 99 0554 73 52 06