Vous êtes sur la page 1sur 8

Exercices d’application - Equilibre Partiel Microéconomie - ECO 201

THEORIE DU CONSOMMATEUR

Exercice 1
Soit la fonction d’utilité suivante : 𝑈(𝑥1; 𝑥2) = 𝑥12𝑥2

1. Écrire le programme du consommateur et déterminer les fonctions de demande ordinaire


des deux biens.

2. Déterminer la fonction d’utilité indirecte, la fonction de dépense et les fonctions de


demande compensée des deux biens.

3. Le consommateur concerné consacre un revenu 𝑅̅ = 100 𝑢𝑚 pour la consommation des


deux biens 𝑥1 et 𝑥2 dont les prix sont respectivement 𝑃1 = 10 𝑢𝑚 et 𝑃2 = 50 𝑢𝑚.
Déterminer l’équilibre du consommateur et en faire la représentation graphique?

Exercice 2 : Répondre par Vrai ou Faux et Justifier en trois lignes au maximum.


1. La loi de la demande stipule que revenu et quantité évoluent en sens inverse.
2. Un bien dont la quantité varie plus que proportionnellement à la variation du prix fait
face à une demande inélastique.
3. Pour un bien normal prix et quantité évoluent en sens inverse.
4. Une courbe d’indifférence représente les différentes combinaisons de biens et de
services que le consommateur peut acheter
5. Lorsque le prix d’un bien augmente et que le prix de l’autre bien ainsi que le revenu
sont maintenus constants, la droite de budget effectue une rotation de telle sorte que le
point d’intersection entre la droite de budget et l’axe associé au bien dont le prix a
augmenté est plus éloigné de l’origine.
6. Le TMS est égal au rapport des prix des biens.
7. Une courbe d’indifférence est l’ensemble des paniers de consommation accessibles au
consommateur disposant d’un revenu donné.

Exercice 3
La fonction d’utilité d’un consommateur est la suivante : où xi
représente la quantité de bien i (i =1,2,3)et a b c, , sont des réels positifs.

1. Déterminer les fonctions de demande pour chacun des trois biens.


2. Déterminer la part du revenu consacré à la consommation de chaque bien.
𝑥1𝑃1
3- Que vaut le rapport
𝑥2 𝑃2

1/8
Exercice 4 : Répondre par Vrai ou Faux et Justifier en trois lignes au maximum.
1. Quand le bien est normal, les effets de substitut et revenu sont de signe contraire.
2. L’élasticité prix permet de déterminer la nature de la relation qui existe entre deux
biens.
3. L’élasticité prix croisée permet de déterminer la nature de la demande d’un bien.
4. Un bien inférieur peut être est un bien ordinaire.
5. L’effet de substitution fait varier la demande d’un bien dans le même sens que son
prix.
6. L’effet revenu fait varier la demande d’un bien dans le sens inverse de son prix.
7. Un bien inférieur peut être un bien de Giffen.
8. L’élasticité croisée de la demande de X1 au prix de X 2 est égale à -0,2 tandis que le prix
de X1 n’apparaît pas dans la fonction de demande de X 2 ; alors X1 et X 2 sont des biens
complémentaires.

Exercice 5 : Élasticité
A - Si le prix augmente de 3 %, la quantité demandée diminue de 1.5 %. Calculez
l'élasticité-prix de la demande.

B- Si le prix diminue de 6 à 4, la quantité demandée augmente de 8'000 à 12'000.


1. Calculez l'élasticité-prix de la demande en utilisant la méthode du point-milieu.
2. Que se passe-t-il avec la recette totale (Prix * quantité) du fait de la variation des
prix ?

C- Quel type de biens peut-on constater en supposant ces élasticités-revenus de la


demande ?
1. Bien X : + 0.5
2. Bien Y : + 2.6
3. Bien Z : - 0.4

D- Les élasticités-revenus de la demande des biens A et B sont comme suit :


1. Bien A : + 3.0
2. Bien B : - 0.2
Maintenant, le revenu augmente de 5 %. Calculez les variations des quantités
demandées de A et de B.

E- Caractérisez le bien avec les élasticités suivantes :


1. Élasticité-prix de la demande : 0.5
2. Élasticité-revenu de la demande : - 0.2
3. Élasticité-prix croisée de la demande : - 0.3

2/8
THEORIE DU PRODUCTEUR

Exercice 6
La fonction de production d’une entreprise est la suivante :

Q(K,L) = (3K0,5 +2L0,5)2 .

1. Quelles sont les productivités moyennes des facteurs?


2. Quelles sont les productivités marginales des facteurs?
3. Les rendements d’échelle sont-ils croissants, décroissants ou constants?
4. Calculer le TMST
5. Vérifier que l’élasticité de substitution est constante.
6. Quelle quantité maximale cette entreprise peut elle produire si elle dispose d’un
budget de 250 unités de compte (u.c); sachant que le facteur fixe lui coûte 10 u.c, le
travail 20 u.c l’unité et le capital 15 u.c l’unité?
7. Faire une représentation graphique de la situation optimale trouvée.
8. On suppose que l’entreprise n’a plus de limite à son budget. En revanche, elle sait
qu’elle ne pourra pas vendre plus de 1600 unités du bien qu’elle produit. Combien lui
coûtera cette production, sachant que les prix des facteurs ainsi que le coût fixe n’ont
pas changé?

Exercice 7 : Répondre par Vrai ou Faux et Justifier en trois lignes au maximum.


1. Une entreprise qui réalise des pertes doit nécessairement mettre fin à ses activités.
2. La zone de production efficace se situe dans la phase où la productivité marginale est
positive.
3. La productivité moyenne est égale à la productivité marginale lorsque la productivité
marginale est décroissante.
4. La productivité marginale est décroissante parce que la quantité produite diminue suite
à l’augmentation du facteur variable.
5. Si l’élasticité de substitution est nulle, alors la fonction de production est linéaire.
6. L’élasticité de substitution d’une fonction de production C.E.S est une fonction
croissante du paramètre de substitution.
7. A court terme, la courbe de coût marginal et la courbe de cout moyen se coupent au
minimum de la fonction de coût variable moyen.
8. Le sentier d’expansion correspond à l’ensemble des points d’intersection entre les
droites d’isocoût et les isoquantes.
9. Le TMST est égal au rapport des prix des facteurs.
10. La condition d’optimalité du producteur correspond à l’égalité du prix à la recette
marginale.
11. A court terme, l’entreprise produit si le prix est supérieur au coût fixe.
12. A l’équilibre de long terme, le prix est égal au coût marginal de long terme.

3/8
Exercice 8
Une entreprise utilise une technologie de production pouvant se traduire formellement par la
fonction suivante :

Q(K,L) = 5KL0,5

Les prix des facteurs sont 30 u.c pour le capital (r) et 15 u.c pour le travail (w). Les coûts fixe
sont nuls.

1. Déterminer l’équation du sentier d’expansion.


2. Déterminer les fonctions de demandes conditionnelles de chaque facteur de
production.
3. Déterminer la fonction de coût de cette entreprise.
4. Déterminer le coût moyen et le coût marginal de cette entreprise.

LES MARCHES

Exercice 9
Soit la fonction de coût total 𝐶𝑇 = 𝑄3 − 6𝑄2 + 15𝑄d’une entreprise en situation de
concurrence monopolistique. Si l'inverse de la demande est noté 𝑃(𝑄) et que sa pente en
valeur absolue est égale à 3 :

1. Déterminer la valeur du prix à l’équilibre.


2. En supposant que la firme produit 2 unités du bien, déterminer alors le prix.
Si la firme type produit à l’équilibre de concurrence parfaite, calculer son profit.

Exercice 10
100 entreprises opèrent sur un marché de concurrence pure et parfaite. Le coût variable de
l’entreprise type est 2𝑞2 et son coût fixe égal 8. Sachant que la demande du marché est
Qd =1250−100P:

1. Déterminer les variables d’équilibre sur le marché à court terme.


2. On suppose que la demande est toujours la même ; déterminer le prix et la quantité
d’équilibre sur le marché à long terme.

Exercice 11 : Monopole simple


Considérez un monopoleur faisant face à une demande linéaire d’équation Q = 100 – 2P, à un
coût marginal constant de 30 et à un coût fixe de 50 (Q représente la quantité et P le prix).
a) Donnez l’équation de la droite de recette marginale (Rm).

4/8
b) Expliquez (en mots) pourquoi, en situation de monopole, la recette marginale est inférieure
au prix pour chaque quantité considérée.
c) Déterminez la quantité qui maximise le profit de ce monopoleur. Expliquez votre démarche.
d) Calculez le profit correspondant à la quantité déterminée en (c).

Exercice 12 : Le monopole discriminant


Une firme a théoriquement le monopole de la vente du sirop d’érable. Il vend son produit au
Québec et au Japon. Écrivez votre raisonnement (les équations et formules), pas juste la
réponse.
Sa demande au Québec : Qqc = 20 – 0,5p (Rm = 40 – 4Q)
Sa demande au Japon : Qj = 8 – 0,1p (Rm = 80- 20Q)
CT = 30 + 20Q (où Q est la quantité vendue sur les 2 marchés) et son Cm = 20

a) En supposant qu’elle désire maximiser ses profits sur chaque marché, quel prix fixera la
firme sur chacun des marchés si elle fait une discrimination de prix? Quelle quantité offrira-t-
elle sur chacun des marchés?

b) Dans ces conditions (du point a), quel sera son profit?
c) Calculez l’indice de Lerner pour chaque marché et commentez le pouvoir du monopoleur
dans les deux marchés
d) Quel serait le prix à l’optimum social, c’est-à-dire le prix imposé par un planificateur social?

Exercice 13
Deux entreprises produisent des vêtements de luxe, Pradi et Gucca. Chaque entreprise a la
fonction de coût suivante:

C(q)=30q+1,5q2

La demande pour les vêtements de luxe est représentée par l'équation de demande inverse
suivante :

P=300-3Q

Où Q=Q1+Q2 est la production totale.

a) Si chaque entreprise maximise ses profits en prenant la production de sa rivale comme donné
(c'est-à-dire si les entreprises se comportent comme dans le modèle de Cournot), quelles seront
les quantités de production d'équilibre choisies par chaque entreprise?

5/8
Quelle est la production totale et le prix du marché? Quels sont les profits réalisés par chaque
entreprise?

b) Les dirigeants de Pradi et Gucca réalisent qu’ils auraient intérêt à entrer collusion. Si les deux
entrent en collusion, quelle sera la quantité optimale de production ? Quel sera le prix du
marché ? Quels seront la quantité et le profit de chaque entreprise dans ce cas ?

C) Supposons maintenant que Pradi peut choisir sa production avant Gucca. Combien choisira-
t-elle de produire dans ce cas ? Combien produira Gucca ? Quel est le prix du marché et le profit
de chaque entreprise ? Est-ce-que Pradi a intérêt à choisir sa production en premier ? Justifier
votre réponse.

Exercice 14
Considérons une firme automobile en situation de monopole sur le marché international (par
exemple la firme Rolls Royce) dont la fonction de coût s’écrit :

C Q( ) = +50 10Q
Cette firme peut segmenter son marché en deux parties cloisonnées, Europe et Etats Unis
(chaque continent est indicé respectivement e et a). On admet que chaque marché présente
une fonction de demande spécifique :

1. Calculer la demande agrégée Qi sur le marché mondial. Calculer l’offre optimale de la


firme hors de toute discrimination par marché. En déduire le prix international pi et le
profit du monopole.
2. En supposant que la firme puisse pratiquer un prix différent sur chaque marché,
calculer le prix et la quantité optimale à écouler sur chaque marché. En déduire le
profit total du monopole et comparer avec le résultat de la question précédente.
3. Calculer l’élasticité de la demande sur chaque marché et comparer ce résultat avec le
prix pratiqué en monopole.

Exercice 15
On considère un marché sur lequel la demande s’écrit : p=160−2(Q1 +Q 2 ).

Deux firmes interviennent sur ce marché. Leurs coûts respectifs sont donnés par l’expression
suivante :

1. Calculer le prix d’équilibre et les productions optimales en cas de duopole de Cournot.


2. Calculer le prix d’équilibre et les productions optimales en cas de duopole de
Stackelberg lorsque la première firme est dominante sur le marché.

6/8
3. Calculer le prix et les productions d’équilibre en cas de duopole de Bertrand.
4. Calculer le prix et les productions d’équilibre en cas de duopole de Cartel.

Exercice 16
Deux entreprises font face à la courbe de demande 𝑄 = 53 − 𝑃 , avec Q et P la quantité
globale et le prix du bien. L’entreprise 1 produit la quantité 𝑞1 avec un coût marginal 𝐶𝑚1 =
5𝑢. 𝑚 et l’entreprise 2 produit 𝑞2 avec un coût marginal 𝐶𝑚2 = 11𝑢. 𝑚 . Il faut noter que 𝑄 =
𝑞1 + 𝑞2 et que le coût fixe de chaque entreprise est nul.

1. En situation d’oligopole suivant le modèle de Cournot, déterminer la quantité globale


vendue sur le marché.
2. Lorsque la firme1 fixe premièrement la quantité à produire, déterminer le prix sur le
marché.

Exercice 17 : Coût, offre individuelle, offre collective


Supposez que l’entreprise Magnetia S.A. ‐ fabricante d’aimants pour réfrigérateurs ‐ ait un
coût fixe de fabrication CF = 20 F et un coût variable CV = 5q² F où q est le nombre
d’aimants pour réfrigérateur produits.

a) Écrivez les fonctions de coût total de l’entreprise, de coût moyen de fabrication et celle du
coût marginal du Qème aimant.

b) Supposez que le prix d’équilibre du marché en concurrence parfaite est P = 20 F. Combien


d’aimants l’entreprise va‐t‐elle produire ? Quel sera son profit ? Commentez.

c) Supposez que la demande collective du marché d’aimants est donnée par l’équation
suivante : Q=100 – ½ P.

Etant donné le prix du marché, quelle sera la quantité totale échangée ? Si tous les fabricants
d’aimants sont identiques, combien de compagnies de fabricants d’aimants participeront à ce
marché ? Calculez ensuite la fonction d’offre collective du marché, c'est‐à‐dire la somme des
offres individuelles de toutes les firmes.

d) Représentez schématiquement et soigneusement les courbes et/ou droites de coût marginal


et de coût moyen, ainsi que la recette marginale de l’entreprise soumise à la concurrence
parfaite. Identifiez le(s) point(s) d’intérêt en donnant leur valeur numérique.

7/8
e) Ensuite, supposez qu’il y ait un choc positif de la demande d’aimants qui serait devenue
Q=200 – ½ P. Calculez le nouveau prix du marché à court terme, c'est‐à‐dire s’il n’y a pas de
nouveaux entrants sur le marché, et ensuite calculez les profit de l’entreprise Magnetia S.A..
Représentez ce profit sur le graphique de la question d.

Exercice 18 : Répondre par Vrai ou Faux et Justifier en trois lignes au maximum.


1. Le suiveur dans le modèle d’oligopole de Stackelberg se comporte comme les acteurs
d’un jeu simultané en prix.
2. L’équilibre dans un modèle de jeu simultané en quantité peut conduire, dans certaines
conditions, à l’éqpuilibre à court terme sur le marché de concurrence parfaite ou à
l’équilibre sur le marché de monopole.
3. Les modèles d’oligopole de Bertrand et de Cournot s’inscrivent dans le cadre d’un jeu de
Leadership.
4. Dans un duopole de Cournot, la firme dominante choisit en premier le niveau de sa
production.
5. A l’équilibre de Stackelberg, la firme satellite choisit une production optimale à partir de
sa fonction de réaction.
6. En régime de concurrence monopolistique, chaque firme est en situation de monopole
dans la production de son propre produit.

8/8

Vous aimerez peut-être aussi