Vous êtes sur la page 1sur 5

Réaction chimique – Equation bilan

o Objectifs pédagogiques
- Définir la réaction chimique
- Ecrire correctement l’équation-bilan d’une réaction chimique ;
- Distinguer, dans une réaction chimique les réactifs et les produits ;
- Faire le bilan en quantité de matière, en masse et en volume pour les gaz.

I. NOTION DE REACTION CHIMIQUE

1. Exemples de réactions chimiques


a. Combustion du carbone dans le dioxygène
Plongeons du charbon de bois (carbone) incandescent dans un flacon remplit de dioxygène. Il brule vivement en
projetant des étincelles. Le flacon devient très chaud.

A l’aide d’une seringue, prélevons un peu du contenu gazeux du flacon.


Envoyons ce gaz dans l’eau de chaud. Nous observons la formation d’un
précipité blanc. Ce gaz est donc du dioxyde de carbone.

Le carbone brûle dans le dioxygène en dégageant de la chaleur. Le carbone et le dioxygène disparaissent


et il se forme du dioxyde de carbone.

b. Réaction entre le fer et le soufre


Plaçons un mélange intime de limaille de fer et de fleur de soufre (56g de fer pour 32g de soufre) sur une brique
réfractaire ; il ne se produit aucune réaction. Chauffons une petite portion du mélange. Dès qu’elle devient
incandescente, cessons de chauffer. Nous remarquons néanmoins que l’incandescence se propage à travers tout
le mélange réactionnel, laissant derrière elle un solide gris, poreux et friable (de masse m=98 g ) : c’est le
sulfure de soufre II de formule FeS.
2. Définition
On appelle réaction chimique une transformation chimique au cours de laquelle des corps purs appelés réactifs
se transforment en d’autres corps purs appelés produits.
Exple : Un mélange intime de poudre de fer et de soufre brule en formant du sulfure de fer.
- Réactifs : fer et soufre
- Produit : sulfure de fer : FeS.

3. Les différents types de réaction chimique


o Une réaction chimique au cours de laquelle il y a dégagement de chaleur est dite exothermique.
Exple : Combustion du charbon de bois dans le dioxygène.
o Une réaction chimique au cours de laquelle il y a absorption de la chaleur est dite endothermique.
Exple : dissolution du chlorure d’aluminium.
o Une qui n’absorbe ni ne dégage de la chaleur est dite athermique.
Exple : dissolution du chlorure de sodium.

II. REPRESENTATION D’UNE REACTION CHIMIQUE PAR UNE EQUATION BILAN


1. Equation bilan d’une réaction chimique
Une réaction chimique se représente par une équation-bilan obtenue en plaçant, dans le premier membre les
formules brutes des réactifs et dans le second membre les formules brutes des produits ; les deux membres étant
séparer par une flèche.
REACTIFS → PRODUITS
Les équations-bilan des réactions précédemment étudiées sont donc :
Réaction entre le fer et le soufre : Fe+ S → FeS
Combustion du charbon de bois : C+ O 2 → C O 2

2. Conservation de la masse au cours d’une réaction chimique


a. La loi de LAVOISIER
Dans une réaction chimique, la masse des produits est égale à la masse des réactifs entrés en réaction.

b. Vérification de la loi de LAVOISIER


La masse des réactifs utilisés dans l’exemple étudié (réaction entre le fer et le soufre) vaut 98g.
Pesons la masse de sulfure de soufre obtenu ; on trouve 98g.
On vérifie bien que la masse des réactifs ayant réagit est sensiblement égale à la masse des produits.

m ( Fe )+ m ( S )=98 g
m ( FeS ) ≈ 98 g }la masse des produits est égale à la masse des réactifs.

3. Equilibrage de l’équation-bilan d’une réaction chimique


Pour équilibrer l’équation-bilan d’une réaction chimique,
- on applique la loi de conservation des éléments en multipliant les réactifs et les produits par des coefficients
stœchiométriques nécessaires ;
- on applique, éventuellement, la loi de conservation de la charge électrique totale lorsque les ions
interviennent.
Exples : 2 Al +3 S → Al2 S 3
4 Fe+3 O 2 → 2 Fe2 O 3
C 3 H 8 +5 O2 → 3 C O2+ 4 H 2 O

4. Double signification de l’équation-bilan d’une réaction chimique


Prenons l’exemple de la synthèse de l’eau : 2 H 2+O 2 →2 H 2 O
o Signification microscopique.
Deux molécules de dihydrogène réagissent avec une molécule de dioxygène pour donner deux molécules d’eau.
o Signification macroscopique.
Deux moles de dihydrogène réagissent avec une mole de dioxygène pour donner deux moles d’eau.

5. Utilisation de l’équation-bilan d’une réaction chimique


a. Bilan massique d’une réaction chimique
Au cours d’une réaction, la somme des masses des produits formés est égale à la somme des masse des réactifs
consommés. C’est la loi des Lavoisier.

αA + βB → γC +δD

m consommé
A +m consommés
B =m formé
C + mformé
D

b. Bilan molaire d’une réaction chimique

Les nombres de mole des réactifs ayant effectivement réagi et les nombre de mole des produits formés sont liés
par :
αA + βB → γC +δD

nconsommé
A nconsommés
B nformé
C n formé
D
= = =
α β γ δ

c. Mélange stœchiométrique ; mélange non stœchiométrique


Soit la réaction chimique d’équation-bilan suivante :
αA + βB → γC +δD
n0A et n0B sont les quantité de matière des réactifs A et B introduit dans le mélange initial.

n0A n0B
o Si = alors le mélange initial est stœchiométrique. Dans ce cas il ne restera plus de
α β
réactifs à la fin de la réaction si cette dernière est totale.
0 0
n A nB
o Si < alors le mélange initial est non stœchiométrique ; l’un des réactifs (le réactif A)
α β
est en défaut et il est appelé réactif limitant.

III. RENDEMENT D’UNE REACTION CHIMIQUE

o Il est calculé par la formule suivante :

quantité obtenue dans la pratique


r=
quantité obtenuethéoriquement

n p mp v p
Soit : r= = = ⇒ m p=r ∙ m th
n th mth v th

o Pour des réactions successives, on fait le produit des rendements des petites réactions conduisant au
bilan globale.

IV. APPLICATIONS : RESOLUTION DE PROBLEMES DE CHIMIE

1. Cas où les réactifs sont mélangés dans les proportions stœchiométriques


Exemple : Réaction entre l’aluminium et l’oxyde de fer.
On mélange m 1=24 g d’oxyde de fer Fe2 O 3 et m 2=8,1 g d’aluminium puis chauffe fortement. Après la
réaction on obtient du fer métal Fe et de l’oxyde de d’aluminium Al2 O 3.
1- Ecrire l’équation-bilan de la réaction.
2- Déterminer les masses de fer et d’oxyde d’aluminium formées.

Solution
1- Equation-bilan de la réaction
Fe2 O3+ 2 Al → 2 Fe+ Al 2 O3

2- Masse de fer et d’oxyde d’aluminium formée


m1 24 m 8,1
n0Fe O = = =0,15 mol et n0Al = 2 = =0,30 mol
2 3
M Fe O 160
2 3
M Al 27
0
n Fe 2 O3 n0Al
= =0,15 mol ⇒ les réactifs sont les proportions stœchiométriques
1 2

o Masse de fer
nFe 0 m1 2 m1 M Fe
mFe =n Fe ∙ M Fe or =n Fe O = ⇒ n Fe = donc m Fe =2 m 1
2 M Fe O M Fe O 2 3
M Fe O 2 3 2 3 2 3

56
AN : m Fe =2 ⨯ 24 ⨯ ⇒ m Fe =16 , 8 g
160

o Masse d’oxyde d’aluminium


n Al O n 0Fe O m1 M Al O
m Al O =n Al O ⨯ M Al O or 2
= 3
⇒ n Al O = 2 3
donc m Al O =m 1
2 3

2 3 2 3 2 3
1 1 M Fe O 2 3
M Fe O
2 3
2 3
2 3

102
AN : m Al O =24 ⨯ ⇒ m Al O =15 , 3 g
160 2 3 2 3

2. Cas où les réactifs sont mélangés dans les proportions non stœchiométriques
Exemple : Combustion du fer dans le dioxygène.

On réalise la combustion de m=5,04 g de fer dans un volume de V =480 mL de dioxygène mesuré dans les
conditions où le volume molaire est V m =24 L/mol. On obtient de l’oxyde magnétique Fe3 O 4.
1- Ecrire l’équation-bilan de la réaction.
2- Montrer que l’un des réactifs est en excès. Calculer la masse de cet excès.
3- Déterminer la masse d’oxyde magnétique Fe3 O 4 formée.

Solution
1- Equation-bilan de la réaction
3 Fe+2 O 2 → Fe 3 O 4

2- Montrons que l’un des réactifs est en excès.


0 0
m 5,04 V 0,48
n0Fe = = =0,09 mol ⇒ nFe =0,03 mol et n0O = = =0,02mol ⇒ nO =0,01 mol 2

M Fe 56 3 V m 24 2
2

0
n0Fe nO
> 2
⇒ Le fer est en excès. Le réactif limitant est le dioxygène.
3 2

o Masse de l’excès
réagit 3 0 3V 3V M Fe
m excès réagit
Fe =m−m Fe or m réagit réagit
Fe =n Fe M Fe et n Fe = nO = =0,03 mol donc mréagit
Fe =
2 2V m 2
2Vm
excès 3 V M Fe excès 3 ⨯ 0,48⨯ 56
D’où: m Fe =m− AN: m Fe =5,04− ⇒ m excès
Fe =3,36 g
2Vm 2 ⨯ 22,4

3- Masse d’oxyde magnétique formée


n0O V V M Fe O
m Fe O =nFe O4 M Fe O or n Fe O = 2
= d’où : m Fe O = 3 4
3 4 3 3 4 3 4
2 2V m 3
2Vm
4

0,48 ⨯ 232
AN: m Fe O4 = ⇒ m Fe O =2 , 32 g
3
2 ⨯ 22,4 3 4