Vous êtes sur la page 1sur 2

VIDANGE D'UNE NAPPE LIBRE DANS UNE COLONNE DE SOL HOMOGENE

z=L

C.L: q=0
z=ZS M

matrice macro-poreuse
(K, Φ)

A
z=0

C.L: h=Z0
Problème:
q Dans une colonne de sol, une nappe à surface libre de hauteur Z1 est mise à t=0 en
communication à sa base avec un réservoir de hauteur Z0 donnée (condition limite). Elle se
vidange (si Z0 < Z1) ou se recharge (si Z0 > Z1) jusqu'à ce que sa surface libre soit au niveau
de celle du réservoir. En particulier, si h = 0, elle se vidange entièrement. On cherche une
expression analytique donnant la hauteur ZS de la surface libre en fonction du temps t: ZS(t), à
partir de laquelle on pourra trouver l'évolution du débit de décharge de la nappe, Q(t).

Hypothèses:
q Ecoulement de l'eau monodimensionnel vertical;
q Ecoulement darcien;
q Vidange/recharge de la colonne instantanée (pas d'écoulement dans la zone insaturée);
q Milieu incompressible: divq = dqZ/dz = 0 ⇒ qZ = q0 ≠ f(z);

Calcul de la charge hydraulique aux points A et M: (Rappel : H = z + (P - Patm)/ρg )


q Au point A: HA = 0 (condition limite)
q Au point M: HM = ZS (surface libre)

Equation de conservation de masse:


dZ S
φ = qZ = q0 (1)
dt
Loi de Darcy:
Entre les cotes z=0 et z=ZS :
HM − H A Z − Z0
q0 = − K = −K S (2)
ZS ZS
En combinant (1) et (2), on obtient l'équation différentielle:

dZ S K Z − Z0 
=−  S
dt φ  Z S 
ou encore:

 Z0  K
 1 + dZ S = − dt
 Z S − Z0  Φ
Soit, après intégration:

Z S + Z0 ln (Z S − Z 0 ) = −
K
t+λ
φ
où λ est une constante qu'on détermine à l'aide de la condition initiale ZS(0) = Z1:
Z1 + Z 0 ln (Z1 − Z 0 ) = λ
Finalement, l'expression de ZS(t) est la suivante:

 Z − Z0  K
Z S − Z1 + Z 0 ln  S  = − t (3)
 Z1 − Z 0  φ

Remarques:
q L'équation (3) peut être résolue par dichotomie;
q Dans le cas particulier Z0=0, la densité de flux q0 donnée par (3) devient constante durant la
vidange, égale à la conductivité hydraulique saturée du sol (K). De plus, l’équation (3) devient
alors:
K
Z S = Z1 − t (4)
φ
Φ
Cette équation (4) est vérifiée tant que ZS(t)> 0, c’est-à-dire tant que : t < Z1 .
K

Vous aimerez peut-être aussi