Vous êtes sur la page 1sur 10

M 1103 Process packaging : analyse des systèmes

STRUCTURE D’UN
SYSTEME AUTOMATISE

SOMMAIRE
 1 – BUT DE L'AUTOMATISATION page 2

 2 – DEFINITIONS page 3

 3 – MODELISATION D'UN SYSTEME page 4

 4 – STRUCTURE D'UN SYSTEME AUTOMATISE page 5

 5 – LA CHAINE FONCTIONNELLE page 6

 6 – LA CHAINE D'ACTION page 7

M
M
DUT Packaging Evreux page 1
M1103
STRUCTURE D’UN SYSTEME AUTOMATISE
M.A.J. : 01/09/16

1 – But de l'automatisation
1.1 - L’automatisation permet d’améliorer la compétitivité d’un produit en :

- augmentant la qualité de fabrication


* diminution du taux de rebut
* précision et qualité d’usinage supérieure
* reproductibilité des résultats
* précision du contrôle
* augmentation des délais de péremption dans l'agro-alimentaire
* garanties de stérilité dans la pharmacie

- diminuant les temps de fabrication


* rapidité de transfert et d’usinage
* élimination de certains contrôles grâce au contrôle d’usure d’outil, ...
* augmentation de la flexibilité des machines

Ce qui permet à un pays à forte charge salariale de rester compétitif face aux pays à faibles charges
salariales. Sans l’automatisation nos industries ne pourraient plus vendre de produits à l’étranger.

1.2 – Les systèmes automatisés (SA) permettent d’améliorer les conditions


de travail de l’homme

- par une plus grande sécurité : déminage, contrôle en zone polluée, ...
- par la suppression des tâches pénibles: transport de charges lourdes, travail en atmosphère
pénible (odeurs, chaleur, irritation,…)

1.3 - Conditions de choix d’un système automatisé

Dans le choix d’un SA, on doit tenir compte :


* de la nature du ou des produits à traiter => type de SA
* des quantités à produire, de la durée de vie des produits => calcul de coût de production
* des évolutions de marché prévues => flexibilité du système
* de la maintenance

Pour être performant un SA doit être parfaitement entretenu et réglé. Sinon en cours de production il se
produira des arrêts qui diminueront le rendement du système.

M
M
DUT Packaging Evreux page 2
M1103
STRUCTURE D’UN SYSTEME AUTOMATISE
M.A.J. : 01/09/16

2 – Définitions
Pour pouvoir aborder l’étude des systèmes automatisés il est nécessaire de connaître les définitions
suivantes.

Système

Un système est un ensemble d’éléments organisés en fonction


d’un but, pour élaborer progressivement un produit

ex: chaîne de fabrication, machine à laver, ...

Un système est défini en fonction de la source d’énergie utilisée et de la place de l’homme par rapport
au système. Il existe 3 types de systèmes:

Système manuel : L’homme fait partie du système. Il fournit son énergie musculaire.
Il exerce son action sur la matière grâce à ses muscles et peut utiliser un outil. L’homme agit et contrôle
en permanence son action pour l’adapter au besoin. Ses 5 sens fournissent en permanence des
informations à son cerveau qui les analyse et commande ses gestes.
ex : un éventail

Système mécanisé : L’homme fait partie du système


Il commande une machine qui puise son énergie principale dans le milieu extérieur. La machine fournit
des informations compréhensibles par l’homme. Il peut corriger l’action de la machine en lui
communiquant des consignes qu’elle peut interpréter.
ex : un ventilateur

Système automatisé : L’homme ne fait plus partie du système


Il n’intervient que pour donner des consignes de marche ou d’arrêt et pour exercer la surveillance du
bon fonctionnement. Le système puise l’énergie dans le milieu extérieur et son fonctionnement est géré
par un automate programmé par l’homme.
ex : une climatisation

Frontière d’isolement d’un système


C’est la limite (fictive ou matérielle) entre le système et son environnement (milieu extérieur). Elle
inclut tous les éléments nécessaires à son fonctionnement.

Produit
Ce qui est ou sera fourni à l’utilisateur pour répondre à un besoin. Le produit peut être un objet, un
service, un processus administratif ou industriel.
ex: électricité, scooter, sécurité sociale, ...

Procédé
Un procédé est un moyen technique qui permet d'obtenir un résultat.

Processus
C'est un ensemble ordonné de tâches à effectuer par le système selon une chronologie donnée

Tâche
C'est un ensemble d'opérations regroupées selon le critère fonctionnel.

Chaque tâche apporte une valeur ajoutée à la matière d'oeuvre.

M
M
DUT Packaging Evreux page 3
M1103
INTRODUCTION AUX SYSTEMES AUTOMATISES
M.A.J. : 01/09/16

3 – Modélisation d'un système


La norme française (NF E 90.001) définit un système comme : "Une association de sous-systèmes
constituant un tout organique complexe destiné à remplir une fonction générale".

Un sous-système est une association de composants destinés à remplir une ou plusieurs fonctions
opérationnelles au sein d'un système.
Un composant est un élément ou un ensemble d'éléments destinés à remplir une fonction
particulière dans un sous-système ou un système.
Un système peut être défini comme une totalité organisée en fonction d'un but, faite d'éléments
solidaires ne pouvant être définis que les uns par rapport aux autres en fonction de leur place dans
cette totalité ou encore comme un ensemble identifiable ayant une fonction, doté d'une structure
qui évolue dans le temps et dans un environnement en vue d'une finalité.

Pour modéliser une machine ou un système, il faut :


Définir le point de vue à étudier : point de vue du concepteur, de l’automaticien, de
l’opérateur, du technicien de maintenance, etc.
Définir la frontière d’isolement du système : (frontière réelle (machine elle-même), frontière
fictive (groupe de machines, un atelier, une usine, …)
Définir la matière d’œuvre : élément sur lequel agit le système. Le système peut agir sur des
produits, des énergies, ou des informations
Définir l’état de la matière d’œuvre entrante (MOE)
Définir l’état de la matière d’œuvre sortante (MOS)
Définir les données de contrôle : Ce sont les données qui interviennent sur le fonctionnement
du système
 W : contrôles de présence des énergies et de la matière d’œuvre
 C : contrôle de configuration (cycles, programmes, …)
 R : contrôle des réglages (temporisation, réglages manuels, …)
 E : ordres de mise en marche et consignes
Définir la valeur ajoutée : VA = MOS – MOE
Cette modélisation peut être représentée par un ou des schémas blocs définissant la fonction
globale du système ou les différentes fonctions réalisées lors du processus.

W C R E
Fonction globale

Matière d’œuvre Matière d’œuvre


FONCTION DU
entrante
SYSTEME
(Verbe à l’infinitif) Flux secondaire sortant
Flux secondaire entrant
Nom du
système

Fonctions détaillées

Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3

M
M
DUT Packaging Evreux page 4
M1103
INTRODUCTION AUX SYSTEMES AUTOMATISES
M.A.J. : 01/09/16

4 – Structure d'un système automatisé


Un système automatisé à pour but d’agir sur une matière d’œuvre pour répondre à un besoin. Tous
les systèmes automatisés qu’ils soient industriels ou non se composent de deux parties :

 Une partie commande (PC) : Elle est constituée d’une unité de traitement
(Automate Programmable Industriel, ordinateur, carte électronique …). Elle gère le système
en envoyant des ordres et en recevant des informations de la partie opérative

 Une partie opérative (PO) : Elle possède l’ensemble des éléments techniques qui
vont agir sur le produit. C’est cette partie qui transforme la matière d’œuvre et lui apporte
une valeur ajoutée

W C R E

Compte-rendu
COMMANDER Ordres
11

Matière d’œuvre Matière d’œuvre


entrante PC sortante
OPERER
22

PO
Compte-rendu

Pour pouvoir agir sur la matière d’œuvre, les éléments de la PO vont effectuer des mouvements
(rotation et/ou translation) avec une force donnée et une vitesse de déplacement.

M
M
DUT Packaging Evreux page 5
M1103
INTRODUCTION AUX SYSTEMES AUTOMATISES
M.A.J. : 01/09/16

5 – La chaîne fonctionnelle ou sous-ensemble fonctionnel


5.1 – Définition

C’est l’agencement fonctionnel de constituants sous forme de chaîne, en


regroupant tous les éléments de la P.O. et de la P.C. du système concourant à
la réalisation d’une fonction opérative.

C’est parce que tous ces éléments sont liés fonctionnellement que le regroupement s’appelle chaîne
fonctionnelle.

5.2 - Représentation par schéma-bloc

Chaque bloc représente un constituant de la chaîne;


Chaque lien, représentant une relation entre 2 blocs, visualise l’information et/ou la grandeur
physique échangée entre 2 constituants.

Opérateur

TRAITER LES
DONNEES Signal de
commande
PC

Source Energie de
d'énergie de puissance
puissance DISTRIBUER distribuée TRANSFORMER
L'ENERGIE Energie
L'ENERGIE
utile
Pré actionneur Actionneur
AGIR
M.O. SUR .
Signal de
compte rendu ACQUERIR ET Information PO Effecteur
TRANSMETTRE
L’INFORMATION

Capteur

Une chaîne fonctionnelle est constituée de 3 parties


La chaîne d’action qui agit sur la matière d’œuvre du système
La chaîne d’acquisition qui acquiert l’information et la transmet à la P.C.
La partie traitement qui traite les informations de la chaîne d’acquisition pour donner des
ordres à la chaîne d’action

M
M
DUT Packaging Evreux page 6
M1103
INTRODUCTION AUX SYSTEMES AUTOMATISES
M.A.J. : 01/09/16

6 – La chaîne d'action
6.1 - Définition
La chaîne d’action est constituée par les éléments qui agissent sur la matière d’œuvre et
accomplissent la fonction opérative désirée.

Opérateur

TRAITER LES
DONNEES Signal de
commande
Signal de PC
compte rendu
Source
d'énergie de
puissance DISTRIBUER TRANSFORMER
L'ENERGIE Energie
L'ENERGIE
utile
Préactionneur Actionneur
AGIR
M.O. SUR .

Effecteur

6.2 - Composition de la chaîne d’action

La chaîne d’action est toujours composée :


* d’une partie commande qui donne un ordre
automate programmable
bouton
Séquenceur pneumatique

* d’un pré actionneur qui permet le passage de l’énergie vers l’actionneur


distributeur pneumatique ou hydraulique
contacteur électrique

* d’un actionneur qui effectue l’action désirée


- vérin pour une translation
- moteur pour une rotation

* d’un effecteur qui agit sur la matière d’œuvre


Ascenseur : l'actionneur (moteur) entraîne l'effecteur (la cabine)

M
M
DUT Packaging Evreux page 7
M1103
INTRODUCTION AUX SYSTEMES AUTOMATISES
M.A.J. : 01/09/16

6.3 – Partie commande

6.3.1- Rôle de l’automate programmable industriel ( A.P.I.)

C’est la pièce maîtresse de la partie commande.


Programme
Comptes rendus
Electricité vers l’opérateur
GERER le processus
ordonné des tâches Ordres d’exécution des
Informations : dans un S.A.
Signaux électriques tâches vers : signaux
électriques
A.P.I

6.3.2 - Caractéristiques
L’A.P.I est constitué de plusieurs blocs fonctionnels :
Le module d’entrées qui réceptionne les signaux venus de la P.O.
L’unité centrale (processeur) qui gère le fonctionnement de l’API et traite les informations reçues
La mémoire qui stocke le programme et les données
Le module de sortie qui envoie les ordres sous forme de signaux électriques logiques (tout ou
rien) à la P.O.

Acquérir les Traiter les Affecter les


signaux informations sorties
d’entrée
Unité Module de
Module centrale sorties
d’entrée
s
Mémoriser les
informations

Mémoire

Un A.P.I. est donc caractérisé par :


Le nombre de ses Entrées /Sorties (E/S)
La capacité mémoire en octets
Le type de programmation possible

Il reçoit en entrée un signal électrique basse tension (24V) et envoie en sortie un signal électrique en
24V vers les pré actionneurs.

6.3.3 – Pupitre de dialogue

C’est un pupitre qui permet à l’homme de dialoguer avec la machine en lui donnant des ordres ou en
visualisant le fonctionnement de la machine ou du système.
Ce pupitre peut être très simple (un bouton) ou très complexe (écran de supervision)
M
M
DUT Packaging Evreux page 8
M1103
INTRODUCTION AUX SYSTEMES AUTOMATISES
M.A.J. : 01/09/16

6.4 – Pré actionneur

6.4.1 - Rôle
Signal de
commande
Energie de Energie de Le pré actionneur permet d’alimenter en énergie de
puissance Distribuer puissance puissance un actionneur quand la partie commande le
l’énergie lui demande. Il sert donc d’interface entre la P.C.
et l’actionneur.

6.4.2 - Caractéristiques
Signal de commande
Le pré actionneur peut être considéré comme
Energie de un interrupteur commandé par la P.C. ou par
puissance l’homme.

Préactionneur

6.4.2.1 - Stabilité
Un pré actionneur est dit MONOSTABLE s’il ne dispose que d’un état stable correspondant à
celui que l’actionneur et le pré actionneur occupent dans le cas d’une absence d’énergie.

Un pré actionneur est dit BISTABLE s’il dispose de 2 états stables, l’actionneur et le pré
actionneur restent dans l’état où ils se trouvent, dans le cas d’une absence d’énergie.

6.4.2.2 - Energies
Le pré actionneur travaille avec 2 types d’énergies qui vont le caractériser
L’énergie de commande qui vient de la P.C.
L’énergie de puissance qui passe par le pré actionneur pour aller vers l’actionneur.

Il existe 3 types d’énergies de commande: Il existe 3 types d’énergies de puissance:


Electrique Electrique
Pneumatique Pneumatique
mécanique Hydraulique

Le signal de commande et le fonctionnement du pré actionneur sont de type logique (tout ou rien)

6.4.3 - Les 2 principaux types de pré actionneurs

Le distributeur pour l’énergie de puissance pneumatique et hydraulique

Le contacteur pour l’énergie de puissance électrique

M
M
DUT Packaging Evreux page 9
M1103
INTRODUCTION AUX SYSTEMES AUTOMATISES
M.A.J. : 01/09/16

6.5 – Actionneur
6.5.1 – Rôle
Energie
Energie Les actionneurs fournissent l’énergie nécessaire à
Transformer utile
d’entrée l’effecteur pour agir sur la matière d’œuvre.
l’énergie
Ils transforment l’énergie de puissance en énergie
utile pour l’effecteur.
Pertes
Actionneur

On peut classer les actionneurs en 2 grandes familles :


Les actionneurs dynamiques dont l’énergie convertie est mécanique, ce qui permet des
mouvements en translation (vérin) ou en rotation (moteur).

Les actionneurs statiques dont l’énergie convertie est sans mouvement (résistance, lampe)

6.5.2 - Tableau des principaux actionneurs

Energie
sortante MECANIQUE THERMIQUE LUMINEUSE
Energie
entrante Rotation Translation Translation

M
Electrique L M
moteur résistance
électrique Electro-aimant Vérin électrique électrique Ampoule

Pneumatique

moteur vérin
pneumatique venturi pneumatique

Hydraulique
moteur vérin
hydraulique hydraulique

DUT Packaging Evreux page 10

Vous aimerez peut-être aussi