Vous êtes sur la page 1sur 29

Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M.

Serigne NDIAYE

PREPA DESCOGEF – Session 2020


Techniques comptables financières et problèmes
juridiques (Durée de l’épreuve : 5 Heures - Coefficient : 2)
Document autorisé : Liste de comptes du plan comptable général de l’OHADA, à l’exclusion de
toute autre information.
Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante et sans
aucun moyen de transmission.
Matériel interdit : Le téléphone portable ou autre moyen de communication.
Document remis au candidat : le sujet comporte 29 pages numérotées de 1 à 29.
Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à votre disposition.
Il vous est demandé d’apporter un soin particulier à la présentation de votre copie.
Les écritures comptables devront comporter les numéros (trois chiffres pourront suffire) et les
noms des comptes et un libellé, sauf dans le dossier N°4 dans lequel aucun numéro de compte ne
sera mentionné. Toute information calculée devra être justifiée.
Le sujet comporte quatre dossiers indépendants à traiter dans l’ordre de votre convenance :

Contenu Barème
Comptabilité et Droit des sociétés commerciales
CAS N°1 : Audit et Commissariat aux comptes
CAS N°2 : Fonctionnement juridique de la SA
Dossier N°1 35 points
CAS N°3 : Assainissement financier – Coup d’accordéon
CAS N°4 : Augmentation du capital – Souscriptions à titre réductible
CAS N°5 : Fusion – Participations réciproques
CAS N°6 : Liquidation
Normes comptables internationales
CAS N°7 : IFRS 3 Regroupements d’entreprise
CAS N°8 : IAS 23 Coût d’emprunts
CAS N°9 : IAS 16 Immobilisations corporelles (juste valeur)
CAS N°10 : IFRS 15 Produits résultant des contrats avec les clients
Dossier N°2 CAS N°11 : IAS 16 Immobilisations corporelles (modèle du coût)
CAS N°12 : IFRS 9 Instruments financiers 25 points
CAS N°13 : IAS 21 Effets de variations des cours des ME
CAS N°14 : IFRS 16 Contrat de location
CAS N°15 : IAS 40 Immeuble de placement
CAS N°16 : IAS 20 Subventions publiques
CAS N°17 : IAS 33 Résultat par action
Techniques comptables approfondies
CAS N°18 : Valorisation des stocks
Dossier N°3 CAS N°19 : Provision pour restructuration 20 points
CAS N°20 : Abonnement des produits et charges
CAS N°21 : Immobilisations incorporelles
CAS N°22 : Changement de méthode comptable
CAS N°23 : Evénements postérieurs à la clôture
CAS N°24 : Principes comptables
Dossier N°4 Opérations de consolidation 20 points

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 1


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE

Dossier N°1 : Comptabilité et Droit des sociétés commerciales


En vous référant à l’acte uniforme relatif au droit des sociétés commerciales et du
GIE de l’OHADA (AUDSCG), indiquez les éléments de réponse aux questions
suivantes :
CAS N°1 : Audit et commissariat aux comptes
Première partie : Aspects légaux du commissariat aux comptes
1. Rappelez les conditions de désignation, de récusation et de révocation du commissaire aux
comptes (CAC) dans une société anonyme.
2. Citez trois cas de missions dans lesquelles le CAC est en situation d'incompatibilité.
3. Le Conseil d’Administration (CA) doit-il communiquer avec le commissaire aux comptes
(CAC) pour arrêter les comptes ? Précisez les principaux axes de cette communication.
4. Quels sont les rapports qui sont émis par le CAC dans le cadre de sa mission annuelle sur les
comptes ? Précisez le contenu de chacun d’eux.
5. En cas de faits de nature à compromettre la continuité d’exploitation, quelle est la mission
particulière du CAC ? Justifiez l’objectif cette mission.
6. Dans quels cas le commissaire aux comptes (CAC) peut-il démissionner ?
7. Quel est le rôle du commissaire aux comptes suppléant ? Est-il soumis aux mêmes règles
d'incompatibilités que le titulaire ?
8. Quels sont les critères qui permettent au CAC de déclencher la procédure d’alerte et quelles
sont ses étapes ?
9. Expliquez le risque que le CAC encourt s’il ne met pas en œuvre la procédure d’alerte.
10. Quelle est l’étendue de l’obligation au secret professionnel du CAC ? Dans quels cas le
commissaire aux comptes n’est-il pas lié par le secret professionnel ?
11. Enoncez la nature des responsabilités du commissaire aux comptes. Indiquez les conditions
requises pour que ces différentes responsabilités soient invoquées.

Deuxième partie : Exercice de la mission d’audit


Monsieur BAMBA, gérant de la SARL TILDA décide de transformer au 1er janvier 2020 la
société en société par actions simplifiée (SAS). Il souhaiterait que Monsieur MOUSSA DIALLO,
expert-comptable de la SARL TILDA devienne commissaire aux comptes de la SAS.
D’ailleurs, il compte proposer sa nomination à la prochaine assemblée générale ordinaire.
Monsieur DIALLO effectue une mission de présentation des comptes annuels de la SARL TILDA
depuis l’exercice 2017.
Mission :
1. Quelles sont les conséquences juridique, fiscale et comptable d'une transformation ?
2. Préciser si la SARL TILDA est obligée de recourir aux services d’un expert-comptable.
3. Qualifier la mission de l’expert-comptable et qualifier la mission du commissaire aux
comptes de façon à mettre en évidence ce qui les distingue.
4. La nomination d’un commissaire aux comptes est-elle obligatoire pour la SAS TILDA ?
Justifiez votre réponse.
5. Monsieur DIALLO peut-il accepter ce mandat ? Justifiez votre réponse.
6. Y a-t-il lieu de désigner un commissaire à la transformation pour cette opération ?

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 2


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
Parallèlement, Monsieur BAMBA s’interroge sur différents points relatifs à la mission du commissaire
aux comptes. Il a consulté différents sites sur Internet mais disposant de peu de temps libre, il pose de
nombreuses questions à Monsieur DIALLO. Ce dernier vous demande de rédiger une note synthétique
sur ces points.
7. Quelles sont les conséquences d’anomalies significatives relevées dans l’audit des états
financiers d’une entité sur le rapport du CAC relatifs aux comptes annuels ?
8. Un commissaire aux comptes a identifié un évènement postérieur important survenu
après la date d’arrêté des comptes. La société ne souhaite pas procéder à un nouvel arrêté
des comptes. Quelle est l’incidence de cet évènement sur la mission du CAC ?
9. Finalement, la société a nommé Monsieur KELLY commissaire aux comptes de la SAS.
Indiquez si M. KELLY peut ou doit donner des conseils ou des avis aux dirigeants de la SAS.
10. Indiquer l’utilité de la lettre de mission et citer quatre éléments de son contenu.
11. Monsieur KELLY a déterminé un seuil de signification au niveau des comptes de la SAS TILDA
pris dans leur ensemble.
a. Qu’entend-on par seuil de signification ?
b. Quel est l’intérêt de cette notion ?
c. Quels en sont les critères de détermination ? Ce seuil est-il unique ?
d. Dans quel document est-il matérialisé ?
Dans le cadre de révision du cycle d’exploitation « ventes et clients » une procédure de circularisation
et de rapprochement de documents a été mise en place. Par ailleurs Monsieur KELLY a décidé de
contrôler les installations physiques de la société TILDA.

12. Expliquer la notion de rapprochement de documents. Donner un exemple.


13. Après avoir expliqué ce qu’est une demande de confirmation des tiers le déroulement de
cette procédure, indiquer l’intérêt de cette technique pour l’auditeur. Quels objectifs
d’audit cela permet-il d’atteindre au niveau des créances clients ?
14. En l’absence de réponse du client à la demande de confirmation qui lui a été adressée,
quelle(s) diligence(s) doivent être mise(s) en oeuvre par Monsieur KELLY ?
15. Quels autres postes à l’actif du bilan pourraient faire l’objet d’une demande de
confirmation ?
16. Après avoir expliqué en quoi consiste une observation physique, indiquer l’intérêt de cette
technique pour l’auditeur. Quels objectifs d’audit cela permet-il d’atteindre ?
17. En quoi consiste la technique d'inspection des actifs corporels et préciser quels actifs
corporels peuvent en faire l’objet ?
18. Précisez en quoi consiste l'utilisation des procédures analytiques par le CAC.
19. Avant de conclure sa mission, Monsieur KELLY demande à Monsieur BAMBA de lui adresser
une lettre d’affirmation.
Quel est l’objectif de ce document ? Citer trois exemples d’éléments de contenu de cette lettre.
20. Monsieur BAMBA refuse d’établir la lettre d’affirmation.
Quelle est l’incidence de ce refus sur l’expression de l’opinion de Monsieur KELLY ?
Annexe 1 : Données financières de la SARL TILDA

Exercices Total Bilan Chiffre d’affaires Effectif permanent


2019 300 000 000 F 680 000 000 F 55
2018 120 000 000 F 430 000 000 F 48

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 3


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
CAS N°2 : Fonctionnement juridique de la SA
1. Rappelez les conditions de désignation et de révocation d’un administrateur.
2. Quel est le niveau du capital requis pour introduire une demande d’expertise de gestion
et auprès de quelle institution cette demande est-elle introduite ?
3. Rappelez le régime juridique des différentes conventions conclues avec les dirigeants et
actionnaires d’une SA.
4. Rappelez les conditions de quorum et de majorité du CA, de l’AGO et l’AGE dans une SA.
5. A la démission du 6ème administrateur dans une SA dont le nombre minimum prévu par
les statuts est de 6 membres, que peut-il se passer ?
6. Un administrateur salarié de la société a un compte courant débiteur au sein de la
société sans intérêt, de quelle catégorie de convention s’agit-il ? Quelle sera la position
du CAC ?
7. Quels sont les principaux droits de contrôle des actionnaires vis-à-vis des dirigeants ?
8. Quels actes du directeur général engage la société anonyme vis-à-vis des tiers ? Quelles sont
les conséquences d’un acte dépassant l’objet social ?
9. Compléter le tableau ci-après :

Mandataire PP ou Age Nombre Cumul contrat Durée Nomination et


PM Limite de travail mandat révocation par
mandats qui
Administrateur
PCA
DG
DGA

10. Compléter le tableau ci-après :

Décision Organe compétent


Nommer les membres du CA
Convoquer l’AGO, l’AGE, le CA et dans quel délai ?
Fixer les indemnités de administrateurs
Arrêter les comptes
Approuver les comptes
Autoriser les conventions règlementées
Ratifier les conventions règlementées
Augmenter le capital
Coopter des administrateurs
Transformer la SA en SNC
Dissoudre la société
Réduire le capital
Changer l’adresse du siège social
Changer la nationalité de la société
Transformer la SA en SARL

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 4


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
CAS N°3 : Opérations sur le capital
Le capital de la SA THALES est composé de 25 000 actions de 20.000 F réparties comme suit :
Actionnaires Famille SECK SOCIETE ZETA AUTRES
Pourcentage de participation 40 % 20 % 40 %

Le conseil d'administration présidé par Monsieur Momar SECK comprend en tout six membres.
Monsieur SENE est le commissaire aux comptes de la société depuis juin 2016.
L’extrait du passif du bilan de la société THALES au 31 décembre 2019 est présenté dans l’annexe 2.
L'assemblée générale ordinaire qui s'est réunie le 10 juin 2020 avait à son ordre du jour
l'affectation du résultat de l'exercice achevé en report à nouveau.
Après réflexion sur les moyens d'améliorer la situation financière de la société, les dirigeants
ont décidé de convoquer une assemblée générale pour le 15 novembre 2020 afin de statuer
sur la réalisation d'un "coup d'accordéon".
Cette opération se déroulerait en deux temps :
Première phase : il serait procédé à une imputation des pertes sur les réserves ainsi qu’à une
réduction de capital par diminution de 3/5 de la valeur nominale des actions.
Seconde phase : une augmentation du capital serait réalisée par émission au pair de nouvelles
actions selon les modalités suivantes :
 conversion d'une créance de 40 000 000 F de ZETA, fournisseur de THALES ;
 apports en numéraire libérés du quart à la souscription à raison de :
 6 000 actions souscrites par la famille SECK ;
 4 000 actions souscrites par la société ZETA.
Les autres actionnaires ont renoncé à leurs droits de souscription au profit de la famille SECK.
L'assemblée générale a entériné la solution ci-dessus et a chargé le conseil d'administration
de la mise en œuvre rapide, ce qui fût fait respectivement le 25 novembre 2020 pour la
première phase et le 6 décembre 2020 pour la seconde phase.
La valeur mathématique intrinsèque de l'action avant opérations sur le capital est de 9.600 F.

Mission :
1. Rappeler la signification du report à nouveau figurant dans l’annexe 2.
2. A l’aide de l’annexe 2, donner votre avis sur la situation financière de la SA THALES.
Expliquer les conséquences juridiques de cette situation au 31 décembre 2019 ?
3. Indiquez pour quelle raison il sera proposé de réduire la valeur nominale de l’action de
la SA THALES.
4. Présenter les écritures comptables relatives au prélèvement sur les réserves, à la
réduction du capital et à l'augmentation de capital.
5. Quelle autre modalité la SA THALES aurait-elle pu utiliser pour réduire son capital ?
En préciser la limite.
6. Présenter la structure des capitaux propres à l’issue de ces opérations. Conclure.
7. Analyser les conséquences des deux opérations (coût / avantage financier) pour chaque
catégorie d'actionnaires.
8. Quel type d'assemblée générale a-t-on réuni le 25 novembre 2020 ?
9. À quel moment les fonctions de Monsieur SENE prendront-elles fin ?
10. Préciser le rôle de Monsieur SENE lors de la réalisation des différentes phases ?

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 5


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
Annexe 2 : Extrait du passif du bilan de la société THALES au 31/12/2019
Postes du bilan Montants
Capital social 500 000 000
Réserve légale 46 250 000
Réserve facultative 105 000 000
Report à nouveau débiteur - 351 250 000
Résultat net de l’exercice - 86 450 000
Subventions d'investissement 3 750 000
Provisions réglementées 1 250 000
Total des capitaux propres 218 550 000

CAS N°4 : Liquidation


Le capital de la SA EPSON est composé de 5 000 actions de 10.000 F réparties comme suit :
o 500 actions A de jouissance
o 2 500 actions B amorties de moitié
o 2 000 actions C non amorties.
Suite à une situation de mésentente, les associés de la société EPSON ont décidé lors de l’assemblée
générale extraordinaire tenue le 31 mars 2020, de dissoudre la société.
Monsieur FADEL, associé, a été désigné par l'assemblée générale extraordinaire comme liquidateur.
Le bilan avant liquidation de la SA EPSON se présente ainsi au 31/12/2019 :
ACTIF BRUT A et D NET PASSIF NET
Terrains 30 000 000 30 000 000 Capital 50 000 000
Matériel de transport 95 000 000 75 000 000 20 000 000 Réserves 8 000 000
Stocks 12 500 000 2 500 000 10 000 000 Résultat net 7 000 000
Clients 18 750 000 1 250 000 17 500 000 Emprunts 6 250 000
Banques 3 750 000 3 750 000 Fournisseurs 10 000 000
Total 160 000 000 78 750 000 81 250 000 Total 81 250 000
L’actif et le passif externe de la société sont réalisés dans les conditions suivantes :
o Terrains : 45 000 000 F
o Matériel de transport : 22 000 000 F
o Stocks de marchandises : une société les a repris à 90 % de leur valeur brute figurant au bilan
o Les clients douteux représentent une valeur nominale de 3 750 000 F. Ils sont encaissés à
hauteur de 2 250 000 F.
o Des escomptes de 300 000 F sont accordés aux autres clients pour paiement anticipé.
o Les emprunts sont réglés pour 5 000 000 F.
o Des escomptes de 4 % sont obtenus des fournisseurs pour paiement avant échéance.
o Les frais de liquidation se sont élevés à 8 000 000 F.
Tous les règlements sont effectués par banque.
 Mission :
1. La désignation de M. FADEL comme liquidateur est-elle valable ? Pourquoi ?
2. Quel est le sort du commissaire aux comptes de la SA EPSON suite à la dissolution ?
3. Enregistrer dans les livres de la société EPSON les opérations de liquidation.
4. Etablir le bilan de liquidation à la fin des opérations.
5. Enregistrer les écritures constatant le partage de l’actif entre les associés.
6. Quelle distinction peut-on faire entre une dissolution et une liquidation ?
7. Quels sont les différents cas de dissolution sans liquidation ?
8. Quelles différences peut-on constater entre une liquidation amiable et une liquidation
judiciaire ?

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 6


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE

CAS N°5 : Fusion


La société « SA SIGMA » envisage d’absorber la société « SA BETA » avec effet rétroactif au
1er janvier 2020 dans le cadre d’une fusion renonciation.
Les bilans des deux sociétés « SA SIGMA » et « SA BETA » sont arrêtés comme suit au 31/12/2019
après répartition des bénéfices.
Annexe 3 : Informations relatives à la fusion
 Bilan simplifié au 31/12/2019 de la société SIGMA en KF

ACTIF BRUT A et D NET PASSIF NET


Immobilisations corporelles 1 300 000 400 000 900 000 Capital social 1 000 000
Titres BETA (2 000 actions) 30 000 30 000 Réserves 668 000
Stocks 530 000 530 000 Emprunts 280 000
Créances clients 380 000 40 000 340 000 Fournisseurs 170 000
Disponibilités 318 000 318 000
TOTAL 2 558 000 440 000 2 118 000 TOTAL 2 118 000

 Bilan simplifié au 31/12/2019 de la société BETA en KF

ACTIF BRUT A et D NET PASSIF NET


Immobilisations corporelles 595 000 180 000 415 000 Capital social 250 000
Titres SIGMA (5 000 actions) 75 000 75 000 Réserves 330 000
Stocks 220 000 220 000 Emprunts 150 000
Créances clients 100 000 30 000 70 000 Fournisseurs 100 000
Disponibilités 50 000 50 000
TOTAL 1 040 000 210 000 830 000 TOTAL 830 000

Le capital de la société SIGMA est composé de 100 000 actions et le capital de la société BETA est
divisé en 25 000 actions.
Le contrat de fusion stipule que la parité d’échange des titres est établie sur la base des valeurs
mathématiques déterminées à partir des bilans et compte tenu des corrections suivantes :
 Société SIGMA :
o Les immobilisations sont évaluées à 998 000 000 F.
o Les stocks sont sous évalués de 10 000 000 F.
 Société BETA :
o Les immobilisations sont évaluées à 523 000 000 F.
o La valeur comptable des stocks est surévaluée de 10%.
o La dépréciation des créances est insuffisante de 8 000 000 F.
Les frais liés à l’opération de fusion supportés par la SA SIGMA s’élèvent à :
Coûts externes (banques, conseils en acquisition fusion) ............... 40 000 000 F HT ;
Coûts internes (montage de l’opération) .......................................... 15 000 000 F.
 Mission :
1. Rappelez la réglementation concernant les participations réciproques. Vérifiez qu’elle est
respectée dans le cadre de cette fusion.
2. Calculez la valeur mathématique des actions de chaque société.
3. Déterminez les modalités de l’augmentation du capital et de la réduction du capital.
4. Evaluer puis analyser la prime de fusion.
5. Enregistrer les écritures de fusion dans le journal des deux sociétés.
6. Présentez le bilan après fusion de la société ALPHA.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 7


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
7. Régime juridique de la fusion
Madame DIAMA, directrice générale de la SA SIGMA s’interroge sur le rôle du commissaire à
la fusion.
a) A travers une rédaction succincte soutenue par des argumentaires juridiques, donner
la précision sur la date d'effet d'une fusion.
b) Quelles sont les mentions obligatoires à insérer dans un projet de fusion ?
c) Rappeler les grandes étapes du déroulement d’une opération de fusion.
d) Indiquer :
 Si la désignation d'un commissaire à la fusion est nécessaire pour cette opération ;
 Les modalités de la désignation du commissaire à la fusion ; le commissaire aux
comptes de la SA SIGMA pourrait-il être désigné ?
 Les objectifs de la mission du commissaire à la fusion.

CAS N°6 : Augmentation du capital - Souscriptions à titre réductible


Le capital de la société anonyme CHAKA est composé de 16 000 actions de valeur nominal 20 000 F,
détenues par sept actionnaires :
Associés A B C D E F G
Nombre d’actions 5 600 4 000 2 400 2 000 800 800 400

M. Momar KEBE est le commissaire aux comptes de la société.


La 15/09/2019, l’assemblée générale extraordinaire décide une augmentation de capital en numéraire
par émission d’une action nouvelle pour 4 actions anciennes, libérée du quart, au prix d’émission
de 32 000 F, à réaliser le 15/10/2019. Les souscriptions sont reçues à compter du 1/10/2019.
La valeur réelle de l’action avant augmentation du capital était de 40 000 F.
L’actionnaire B décide de renoncer à exercer ses droits. Les autres associés souscrivent le nombre
d’actions suivant et effectuent les versements correspondants pour le 15/10/2019 sur le compte de
Maitre SAKHO, notaire à DAKAR :
Associés A C D E F G
Actions nouvelles souscrites 3 200 1 600 800 200 240 100

L’augmentation de capital est comptabilisée le 16/10/2019, le notaire versant les fonds sur le compte
de la société et remboursant les associés concernés de leurs versements excédentaires le 17/10/2019.
Mission :
1. Indiquez les critères de fixation du prix d’émission et la signification de la prime d’émission.
2. Quelles sont les diligences à accomplir dans le cadre de la fixation du prix d'émission ?
a. Par le conseil d'administration ?
b. Par monsieur KEBE ?
3. Indiquez le nombre d’actions souscrites à titre irréductible et réductible par chacun des
associés participant à l’opération.
4. Procédez à la répartition des actions disponibles entre les associés qui ont effectué des
souscriptions à titre réductible. Indiquez le nombre d’actions détenu par chaque associé
après l’augmentation de capital.
5. Calculez la valeur théorique du droit préférentiel de souscription de deux manières différentes.
6. Expliquez la fonction financière du droit préférentiel de souscription et du droit d’attribution.
Illustrez vos propos par des données chiffrées de votre choix.
7. Comptabilisez les opérations au journal de la SA CHAKA.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 8


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE

Dossier N°2 : Normes comptables internationales


CAS N°7 : IFRS 3 Regroupements d’entreprise
Le dirigeant de la société MEGALUX a acquis début janvier 2019, une participation dans une nouvelle
société DELTA afin d’en prendre le contrôle à 80 %.
Il vous est demandé de répondre à un ensemble de questions que se pose le dirigeant en fonction des
informations transmises en annexe.
Mission :
1. Quelles sont les deux méthodes de détermination du goodwill prévues par IFRS 3 ?
2. À l’aide de l’annexe 4, calculez la juste valeur des actifs identifiables et passifs repris de DELTA.
3. Déterminez le goodwill dans le cadre de cette acquisition selon les deux méthodes.
4. Quel est l’impact sur les comptes de l’application de l’une ou de l’autre méthode ?
5. Selon cette norme, les frais liés à l’acquisition de la cible doivent-ils être enregistrés en coût
d’acquisition ?
6. Enregistrez les écritures constatant la juste valeur des actifs et passifs repris et le goodwill
au 31/12/2019.
Annexe 4 – Informations relatives à la prise de participation au sein de la filiale DELTA
Les titres de la SA DELTA ont été achetés au prix de 800 000 000 F au 01/01/2019 (juste valeur de la
partie transférée). Les frais externes liés à cette acquisition s’élèvent à 50 000 000 F.
La valorisation des titres ne donnant pas le contrôle est réalisée sur la base de la valeur boursière de la
SA DELTA qui s’élève à 720 000 000 F à cette même date. Taux de l’impôt sur les sociétés : 30%.
Détail de la valeur comptable des capitaux propres de la société DELTA au 01/01/2019 :
• Capital : 100 000 000 F
• Réserves : 400 000 000 F
• Résultat : 119 000 000 F
Lors de l’acquisition de la société DELTA, figurait une construction dont la valeur nette comptable au
bilan à cette date était de 200 000 000 F. La valeur réelle de cette construction a été estimée à
230 000 000 F. La durée résiduelle d’amortissement de la construction est de 20 ans.

CAS N°8 : IAS 23 Coûts d’emprunt


L’entreprise MEGALUX a entrepris la construction d’un immeuble destiné à devenir son siège
social. Les emprunts contractés globalement pour financer le développement de l’entreprise le
1er Février 2019 sont les suivants : E1 : 600 000 000 F à 7,5 % et E2 : 150 000 000 F à 10 %.
La construction débute le 1er mars 2019 pour s’achever le 30 novembre 2019. Le montant total de
la construction s’élève à 300 000 000 F. Elle est amortissable sur 20 ans en mode linéaire.
N’ayant pas eu à débloquer l’intégralité des fonds immédiatement, l’entreprise a placé 400 000 000 F
à 4 % du 15 avril 2019 au 31 août 2019. Toutes les sommes sont reçues par virement bancaire.
 Mission :
1. Calculer le taux de capitalisation à appliquer aux dépenses d’investissement pour
l’incorporation des coûts d’emprunt.
2. Calculer le montant des coûts d’emprunt à incorporer au coût de l’actif.
3. Présenter toutes les écritures nécessaires jusqu’au 31/12/2019.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 9


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
CAS N°9 : IAS 16 Immobilisations corporelles (modèle de la juste valeur)
Un immeuble d’exploitation a été acquis le 02/01/2017 au prix de 230 000 000 F. Les frais de
transaction s’élèvent à 20 000 000 F. Règlement par virement bancaire le même jour.
Il est amorti linéairement sur 20 ans. Il fait partie d’une catégorie d’immobilisations évaluée selon le
modèle de la juste valeur.
Années 31/12/2017 31/12/2018 31/12/2019
Juste valeur 285 000 000 F 270 750 000 F 205 000 000 F
Il est retenu l'hypothèse que l'écart de réévaluation n'est pas viré en résultats non distribués.
 Mission :
Passez l’écriture relative à l’acquisition de l’immeuble et celles liées à la clôture des exercices
2017, 2018 et 2019 selon la norme IAS 16.

CAS N°10 : IFRS 15 Produits provenant des contrats avec les clients
La société MEGALUX réalise le 02 janvier 2017, une vente de produits pour un montant nominal de
8.820.000 F. Elle accorde à son client un crédit gratuit sur 2 ans. Le taux d'intérêt implicite est de 5%.
 Mission : Passez les écritures relatives à cette vente pour 2017, 2018 et 2019.
CAS N°11 : IAS 16 Immobilisation corporelle (modèle du coût)
La SA MEGALUX a acquis le 01/03/2018, un matériel industriel à 120.000.000 F destiné à être
utilisé pendant 5 ans, puis être cédé au prix de 40.000.000 F.
La production totale prévisionnelle est de 50.000 unités.
Au cours de l'exercice 2018, le matériel a fabriqué 15.000 unités.
Au 31/12/2019, la société révise ses hypothèses de la manière suivante :
 la durée d’utilisation sera de 7 ans ;
 la valeur résiduelle est estimée à 36 000 000 F ;
 la production totale attendue de cet équipement devrait s’élever à 80 000 unités ;
 la production effectué en 2019 est de 20 000 unités.
 Mission :
Indiquez le traitement comptable à la clôture des exercices 2018 et 2019.
CAS N°12 : IFRS 9 Instruments financiers
A. Passif financier évalué au coût amorti
La société MEGALUX a émis, le 1er juillet 2018, un emprunt divisé en 200 000 obligations d’une
valeur nominale de 10 000 F. Le prix d’émission de l’obligation est fixé à 9 900 F.
Les frais d’émission se sont élevés à 2,5% du prix d’émission.
Le coupon annuel est de 580 F par obligation. Le taux d’intérêt effectif est de 7%.
Les obligations sont remboursables au prix de 10 200 F, le 1er juillet 2023.
 Mission :
1. Présenter le traitement comptable pour les exercices 2018, 2019 et 2020 selon IFRS 9.
2. Présenter le traitement comptable pour les exercices 2018 et 2019 selon le SYSCOHADA.
B. Actif financier évalué à la juste valeur
L’entreprise MEGALUX détient 8 000 actions TETA non consolidées, acquises 30 000 F l’une en
février N–3 et revendues le 31 mai N pour 38 000 F.
Évolution de la juste valeur des titres détenus par OMEGA

Au 31/12/N–3 Au 31/12/N–2 Au 31/12/N–1 Au 31/05/N


30 000 F 35 000 F 34 000 F 42 000 F
 Mission : Présenter le traitement comptable en considérant les deux méthodes d’évaluation.
Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 10
Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
C AS N°13 : IAS 21 Effets de variation du cours des monnaies étrangères
La société MEGALUX a réalisé les opérations suivantes avec un client américain :
 le 15/11/N : facturation de produits finis au client RICHARD : 80 000 USD, règlement fin
janvier N+1 ;
 le 31/01/N+1 : le client américain règle l’intégralité de la facture.
L’évolution du cours du dollar est la suivante :
Dates 15/11/N 31/12/N 31/01/N+1
Cours du dollar 430 FCFA 415 FCFA 440 FCFA
La société MEGALUX n’a pas réalisé d’opérations de couverture de change.
 Mission :
Veuillez comptabiliser les écritures nécessaires chez MEGALUX en N et N+1 en appliquant les
normes IFRS puis le SYSCOHADA.

CAS N°14 : IFRS 16 Contrat de location


La société MEGALUX utilise depuis le 1er avril 2018, un matériel industriel qui fait l’objet d’un
contrat de crédit-bail d’une durée de quatre ans.
La société a supporté des coûts de mise en place de 11 713 000 F payés en début de période.
 Juste valeur de la machine à la signature du contrat : 200 000 000 F
 Durée d’utilisation : 5 ans et amortissement linéaire
 Versement initial (dépôt de garantie restituable si l’option n’est pas levée) : 10 000 000 F
 Loyers semestriels payables à terme échu : 26 000 000 F
 Prix d’exercice de l’option d’achat à la fin de la 4ème année : 25 000 000 F
 Valeur résiduelle du matériel à l’issue du contrat : 40 000 000 F.
 Mission :
1. Vérifiez que le taux d’intérêt implicite annuel du contrat est de 11,5%.
2. Présentez le traitement comptable pour les exercices 2018 et 2019.

CAS N°15 : IAS 40 Immeuble de placement


La société MEGALUX est propriétaire d'un immeuble de placement, évalué selon le modèle de la
juste valeur, qui est acquis en fin mars 2017 au prix de 750.000.000 F.
Sa durée d’utilité est de 20 ans. Sa juste valeur est ainsi évaluée :
Dates 31/12/2017 31/12/2018 31/12/2019

Juste valeur 870.000.000 F 930.000.000 F 600.000.000 F

 Mission : Présentez le traitement comptable relatif à cette situation à la clôture de chacun


des exercices concernés.

CAS N° 16 : IAS 20 Subventions publiques et informations à fournir


La société MEGALUX acquiert le 01/04/2019, un équipement industriel de 150.000 KF
amortissable en mode linéaire sur 10 ans. Elle obtient de l'Etat une subvention de 60.000 KF.
Elle acquiert le 01/06/2019, un terrain pour 80.000 KF et une subvention de 48.000 KF lui a été
accordée sous réserve que ce terrain soit détenu pendant 15 ans.
 Mission :
 Pour l'outillage : traitez l'opération selon les deux options.
 Pour le terrain : proposez le meilleur traitement pour vous.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 11


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE

CAS N°17 : IAS 33 Résultat par action


Vous êtes appelé(e) à vous interroger sur les notions d'information financière dans le cadre de la
norme IAS 33 – « Résultat par action ».
 Mission :
A l'aide de l’annexe 5 :
1. Rappelez quelles sont les obligations de publication du résultat par action qui pèsent sur les
comptes des sociétés selon IAS 33 ?
2. Calculez :
a. le résultat net revenant aux actions ordinaires ;
b. le nombre moyen pondéré d'actions en circulation ;
c. le résultat de base par action de la SA LAMBDA pour l’exercice 2019.
3. Indiquez le résultat dilué 2019 par action de la SA LAMBDA en déterminant successivement :
a. le résultat net dilué ;
b. le résultat net dilué revenant aux actions ordinaires ;
c. le nombre moyen pondéré d'actions en circulation en tenant compte des actions
potentielles dilutives ;
d. le résultat dilué par action.
Annexe 5 : Renseignements relatifs à la détermination du résultat par action de LAMBDA
 Composition du capital de la SA LAMBDA au 1er janvier 2019
Le 01/01/2019, le capital de LAMBDA était composé d'actions ordinaires et d'actions privilégiées
(actions à dividende prioritaire sans droit de vote) dans les proportions suivantes :
120 000 actions ordinaires de valeur nominale 10 000 F, portant intérêt statutaire au taux de 5 % ;
20 000 actions privilégiées de valeur nominale 10 000 F, portant intérêt statutaire au taux de 8 %.
La société avait 1er juillet 2018 racheté 10 000 actions ordinaires comptabilisées en « actions propres ».
 Augmentation de capital durant l'exercice 2019
Il a été procédé, le 1er avril 2019, à une triple augmentation de capital :
 Une émission de 60 000 actions ordinaires de numéraire, entièrement libérées ;
 Une émission de 10 000 actions privilégiées ;
 Une attribution gratuite de 30 000 actions ordinaires de nominal 10 000 F par incorporation de
300 000 000 F de réserves au capital.
Le 1er juillet 2019, elle a émis 40 000 obligations de 10 000 F à bons de souscription d’actions au
taux de 4% (à chaque obligation est attaché un bon de souscription d’actions à faire valoir sur les
augmentations de capital à venir).
Elle a aussi 1er juillet 2019 racheté 5 000 actions ordinaires.
 Emprunt obligataire convertible en actions
La SA LAMBDA avait émis le 02 janvier 2018 un emprunt obligataire convertible en actions.
L'émission a concerné 50 000 obligations de nominal 10 000 F portant intérêt au taux de 4 %.
Chaque bloc de 5 obligations étant convertible en une action ordinaire.
 Résultat de l'exercice 2019
Le résultat net comptable de l'exercice 2019 s'élève à 360 000 000 F.
Le superdividende et le droit aux réserves sont les mêmes pour toutes les actions, quelle que soit la
date d’acquisition. Le taux de l’impôt sur les sociétés est de 30%.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 12


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE

Dossier N° 3 : Techniques comptables approfondies


CAS N° 18 : Valorisation des stocks
MEGALUX a fabriqué un lot de 5.000 pièces aux conditions suivantes.
 Matières premières consommées 48 000 000 F
 Coût de stockage des matières premières 2 000 000 F
 Main d'œuvre directe 124 000 000 F
 Frais généraux variables de production 17 000 000 F
 Frais généraux fixes de production 10 000 000 F
 Frais de stockage des produits finis 4 500 000 F
 Frais d'administration générale 15 000 000 F
 Frais de commercialisation 12 000 000 F
Les installations de production ont été utilisées à 90% de leur capacité normale.
Les 5.000 pièces figurent en stock au 31/12/2019. Le prix de vente estimé est de 42 000 F par pièce.
Le stock initial de pièces était de 75 000 000 F.
 Mission : Evaluez le stock au 31/12/2019 et passer les écritures nécessaires.
CAS N° 19 : Provisions pour restructuration
Le 12 décembre 2019, le conseil d’administration de l’entreprise MEGALUX a décidé de fermer
une division fabriquant un produit particulier. Le 20 décembre 2019, un plan détaillé de fermeture
de la division a été adopté par le conseil d’administration. Des lettres ont été adressées aux clients,
leur demandant de trouver une autre source d’approvisionnement et des courriers de licenciement
ont été adressés au personnel de la division.
Le budget relatif à cette opération de restructuration se présente comme suit :
 coût de formation du personnel conservé : 20 000 000 F
 indemnités de licenciements : 84 000 000 F
 coût de déménagement de matériels réutilisables : 3 000 000 F
 coût de décommissionnement de bâtiments et d’installation : 5 000 000 F
 indemnité de résiliation du contrat avec le fournisseur : 11 000 000 F
Mission :
1. Rappelez les conditions de comptabilisation d’une provision pour restructuration.
2. Calculez le montant de la provision au 31/12/2019 et passez l'écriture nécessaire.

CAS N°20 : Abonnement de produits et de charges


La société MEGALUX vous demande d’appliquer la méthode de l’abonnement pour l’exercice 2019.
Les produits et charges à abonner sont les suivants :
 Charges d’assurance : 4 800 000 F réglées tous les six mois à compter du 01/04/2019 ;
 Charges d’intérêt : relatives à l’emprunt de 50 000 000 F effectué le 01/09/2019 au taux annuel
de 6% remboursable in fine. La première annuité sera payée le 31/08/2020.
 Dotation aux amortissements de l’exercice 2019 : 60 000 000 F ;
 Produits de location : location d’un hangar depuis le 01/04/2019. Le loyer semestriel de
9 000 000 F est à encaisser à terme échu les 30/09 et 31/03.
En raison de sinistre important, la société constate le 01/10/2019 que sa prime semestrielle passe à
6 000 000 F à compter de cette date.
Mission : Enregistrez l’ensemble des écritures relatives à l’exercice 2019 en appliquant la
méthode de l’abonnement mensuel.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 13


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
CAS N°21 : Immobilisations incorporelles
La SA SIGMA effectue des activités de recherche afin de mettre au point de nouveaux produits ou
procédés de fabrication ; cependant elle achète aussi des brevets auprès d'autres entreprises
spécialisées dans la recherche.
Afin d'effectuer ses activités de recherche, l'entreprise utilise plusieurs logiciels essentiellement
scientifiques. Certains de ses produits sont commercialisés sous des marques reconnues par les
professionnels du secteur. Les informations nécessaires à la résolution de ce cas sont fournies dans
l’annexe 6.
Mission :
Un projet de développement d'un procédé de fabrication novateur baptisé BETA a été lancé au
début de l'année N.
1. Rappeler le traitement comptable des frais de recherche et de développement selon le PCGO.
2. Comptabiliser toutes les écritures liées à ce projet du 30 juin N au 31 décembre N+2 (les
écritures de comptabilisation en charges de l'ensemble des frais de recherche et
développement ont été correctement enregistrées).
Le brevet d'un nouveau produit appelé ZETA a été acquis début N auprès de l'entreprise MEGALUX
par le biais de redevances annuelles calculées sur le chiffre d'affaires généré par les ventes issues de la
détention de ce brevet.
3. Enregistrer dans le journal de SIGMA toutes les écritures nécessaires pour les exercices N
à N+2.
4. Indiquer le principe comptable qui serait susceptible d'être remis en cause par l’évaluation
du coût des brevets. Rappeler le contenu de ce principe.
L'entreprise développe depuis le 1er mars N une nouvelle marque pour certains de ses produits ;
le budget publicitaire prévisionnel global est de 90 000 000 F dont environ un tiers devra être
consacré à cette nouvelle marque en plus de toutes les actions habituelles de promotion de
l'entreprise.
5. Enregistrer chronologiquement au cours de l'exercice N et à l'inventaire au 31 décembre N,
toutes les écritures que vous jugerez nécessaires concernant la création de cette nouvelle
marque et l'abandon de l'ancienne marque présentée dans l'annexe ; le cas échéant, vous
justifierez explicitement l'absence d’écriture.
L’entreprise SIGMA développe également en interne des logiciels.
6. Rappeler les conditions d’activation des dépenses liées à la création de logiciels internes.
7. Présentez les écritures de production et d’amortissement du logiciel.
Annexe 6 - renseignements concernant les immobilisations incorporelles de la SIGMA
a) Informations concernant les frais de recherche et développement : projet BETA
Un projet de développement d'un procédé de fabrication novateur baptisé BETA a été lancé au
début de l'année N. Elle a engagé en N des dépenses de recherche et développement pour un
montant de 600 000 000 F, se décomposant ainsi :
o Frais de recherche fondamentale : 40 000 000 F
o Frais de recherche appliquée : 120 000 000 F
o Frais de développement du nouveau procédé de fabrication : 440 000 000 F
(dont 190 000 000 F de janvier à fin juin et 250 000 000 F du début juillet à fin décembre N).
La totalité de ces frais a été comptabilisée en charges en N.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 14


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
Les conditions d’activation sont réunies au début du mois de juillet N.
La date de début de consommation des avantages économiques est le 01/07/N avec durée d’utilité
estimée de 5 ans.
Devant l'efficacité de ce nouveau procédé de fabrication, la direction a décidé de le protéger par le
dépôt d'un brevet.
La facture n°20 du consultant qui a aidé l'entreprise dans ses démarches préparatoires est reçue le
15 Juillet N+2 ; montant HT 5 000 000 F (TVA au taux de 18 %) ; la facture est payée dès
réception par chèque bancaire.
Après différentes démarches préparatoires nécessaires, le brevet est déposé le 30 septembre N+2
auprès de l'OAPI ; les frais de dépôt s'élèvent à 12 000 000 F (non soumis à TVA) et sont réglés le
jour même par chèque bancaire. Le brevet doit assurer une protection sur 10 ans du procédé de
fabrication.

b) Informations concernant les brevets : brevet ZETA


La société SIGMA signe le 01/01/N un contrat de licence l’autorisant à fabriquer et commercialiser
un appareil. Le contrat prévoit un versement de redevances pendant 3 ans. Les redevances futures
ont été calculées à partir de statistiques ajustées présentant un degré important de fiabilité.
Le contrat comporte le versement d’une redevance fixe à la signature de 60.000 000 HT et celui
d’une redevance variable payable le 31/12 de chaque année égale à 10 000 F HT par appareil.
La société envisage de commercialiser 18.000 appareils par an. Le taux d’actualisation est de 5%.
L’entreprise a vendu 23.000 appareils en N et en N+1.
En fin de contrat au 31/12/N+2, l’entreprise a vendu 21.000 appareils à 7.500 F l’un.
La société SIGMA pense exploiter ce brevet pendant 5 ans.
Nota bene : la TVA sur l'ensemble des opérations affectant le projet ZETA est de 18%.

c) Informations concernant une marque figurant au bilan


Dans le bilan de l'entreprise SIGMA, on trouve l'existence d'une marque acquise en N-15 pour une
valeur de 63 000 000 F. Le service marketing juge cette marque complètement obsolète.
II a été décidé, début janvier N, d'abandonner cette marque fin décembre N+2 afin de la remplacer par
la nouvelle marque développée en interne qui correspondra beaucoup mieux à l'image de l'entreprise.

d) Informations concernant la production d’un logiciel


La société SIGMA a engagé au cours de l’exercice N les dépenses suivantes (en valeurs hors taxes)
relatives à la production d’un logiciel rendu opérationnel le 1er avril N.

 Frais d’études préalables : 5 000 000


 Frais d’analyse fonctionnelle : 9 500 000
 Frais d’analyse organique : 13 500 000
 Frais de programmation 28 000 000
 Tests et jeux d’essais : 11 000 000
 Coût de mise en place de la documentation : 7 500 000
 Formation des utilisateurs : 3 000 000

La durée d’utilisation de ce logiciel est fixée à 5 ans.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 15


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
CAS N°22 : Changement de méthode
Le 1er janvier 2019, la société SENCO est entrée dans le périmètre de consolidation du groupe
MEGALUX. De ce fait, elle a dû procéder à un certain nombre de changements de méthodes de
comptabilisation afin d'harmoniser ses propres méthodes avec celles du groupe. Taux IS : 30%.
La société SENCO a toujours évalué ses stocks selon la méthode du coût moyen pondéré (CMP)
alors que le groupe MEGALUX retient la méthode du « premier entré, premier sorti » (PEPS).
Méthode CMP Méthode du PEPS
Stocks de marchandises au 31/12/2018 15 000 000 F 23 000 000 F
Stocks de marchandises au 31/12/2019 13 000 000 F 25 000 000 F

 Mission :
1. À quoi sert le postulat de la permanence des méthodes ? Dans quelles conditions il est
possible de déroger à ce postulat ?
2. Indiquez les différents types de changements de méthodes ainsi que leurs effets et leur
traitement comptable.
3. Citez et définissez la convention comptable remise en cause par le traitement
comptable des changements de méthodes.
4. Présentez toutes les écritures nécessaires au 01/01/2019 et au 31/12/2019.
5. Déterminez les conséquences d’une évaluation des stocks de marchandises au CMP à
la place du PEPS.

CAS N° 23 : Evénement postérieur à la clôture


La société THALES vous communique en annexe des informations pour l’arrêté des comptes de
l’exercice 2019. La date d’arrêté des comptes est fixée le 15/03/2020 par le conseil d’administration.
E Mission :
1. Rappeler la définition d’un événement postérieur à la clôture et d’un passif éventuel.
2. Analysez ces opérations et présentez les écritures nécessaires à la clôture de l’exercice 2019.
Annexe :
Opération 1 :
L’entité DELTA évalue au 31 décembre 2019 ses stocks marchandises en utilisant la méthode FIFO
à 80 000 000 F dans une situation de récession et d’autres tendances négatives du marché.
Ces stocks dépréciés n’ont pas pu être vendus au mois de janvier 2020.
L’entité vend enfin le 15 février 2020 ses stocks de marchandises pour 65 000 000 F.
Opération 2 :
Au 31 décembre 2019, deux clients ALPHA et BETA font apparaître des retards de paiements
importants. Les montants TTC des créances sont de 2 360 000 F pour le client ALPHA et 1 770 000 F
pour le client BETA. La créance sur ces clients a été classée en douteuse et a fait l’objet d’une
dépréciation de 30 %. Le 08 mars 2020, le client ALPHA notifie son dépôt de bilan avec un risque
de non recouvrement de la créance de 65 % et le client BETA règle la totalité de sa créance TTC.
Opération 3 :
Un litige au tribunal de travail est provisionné au passif du bilan au 31/12/2019 pour 20 000 000 F.
Une décision du tribunal intervient le 30/04/2020 condamnant la société à verser 32 000 000 F.
Opération 4 :
Un incendie survient fin janvier 2020 et détruit un atelier représentant 20 % de la capacité de
production. Les dommages sont estimés par DELTA à 30 000 000 F.
Opération 5 :
Le transporteur qui a livré une machine-outil en décembre 2019 a fait parvenir le 20/01/2020 sa
facture de transport pour un montant hors taxes de 600 000 F (taux de TVA 18%).

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 16


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
CAS N° 24 : Principes comptables
Vous effectuez un stage au sein du cabinet GLOBAL EXPERTISE.
Afin de tester vos connaissances, votre tuteur, M. DIOP, chef de mission, vous confie le dossier de la
SA DELTA. L’entreprise DELTA fabrique et commercialise des meubles de luxe. Elle vous soumet
les opérations ci-après pour l’exercice 2019 :
1. L’entreprise DELTA a accordé une caution au profit d’un tiers pour un emprunt bancaire contracté
par ce dernier en avril 2019. Au 31/12/2019, le solde de l’emprunt ressort à 20 000 000 F.
A la date d’arrêté des comptes, la mise en jeu de la caution n’est pas probable.
Question : Rappeler la définition d’un passif éventuel et préciser son traitement comptable.
Que doit faire le comptable ? Quel principe comptable doit –t-il appliquer ? Expliciter son
contenu. Existe –t-il un autre traitement comptable ?
2. DELTA a contracté le 01/04/2018 un emprunt bancaire de 50 000 000 F remboursable par 4 annuités
constantes au taux de 6 % l’an. Les intérêts sont payables à terme échu le 31/03 de chaque année.
Question : Que doit faire le comptable au 31/12/2019 ?
Quel principe comptable doit –t-il appliquer ? Expliciter le contenu de ce principe.
Présenter les écritures nécessaires au 31/03/2019 et 31/12/2019.
3. Le 27 Décembre 2019, l’entreprise DELTA envoie 20 salons à 2 000 000 F HT l’un à un client
habituel mais sans faire accompagner l’envoi d’une facture. Le client accuse la réception de la
livraison le jour même. La facture est établie et envoyée au client le 10 janvier 2020.
Le comptable souhaite ne pas enregistrer l’opération dans les comptes de l’exercice 2019 sous prétexte
que la facture sera émise et comptabilisée l’année prochaine.
Question : Le comptable est-il en phase avec les principes comptables ?
Que doit –il faire à l’inventaire ? Présenter les écritures nécessaires pour les exercices 2019 et
2020.
4. La société DELTA accorde une garantie pièces et main d’œuvre de 2 ans sur les produits qu’elle
vend. Au cours de l’année 2019, elle a vendu 50 000 produits.
Selon les données des années antérieures, 80% des produits vendus n’auront aucun défaut, 20%
présenteront un défaut pour lequel le coût de réparation est estimé à 7.000 F par article.
100% des clients concernés demanderont une réparation.
Au 31/12/2019, 2 000 produits ont été retourné par les clients sur les ventes de 2019.
Question : Que doit faire le comptable au 31/12/2019 ? Quel principe comptable a –t-il mis en
application ? Expliciter le contenu et l’objectif de ce principe.
Présenter l’écriture nécessaire au 31/12/2019.
5. L’entreprise DELTA a acquis le 1er juillet 2017 une machine-outil pour un coût de 48 000 000 F.
Elle a établi pour cette machine un plan d’amortissement sur une durée de 5 ans selon le mode
linéaire. Au 01/01/2019, du fait de l’augmentation de la cadence d’utilisation, elle a décidé que la
machine fonctionnera désormais six jours par semaine contre cinq auparavant. Sa durée de vie totale
n’est plus estimée à 5 ans, mais à 4 ans. Le comptable décide de modifier le plan d’amortissement.
Question : Cette décision est-elle en règle avec les principes comptables ?
Expliciter le contenu et l’objectif du principe concerné.
Rappeler les différents types de changement de méthodes prévus par le PCGO.
Qualifier comptablement la modification de la durée d’utilisation envisagée par DELTA et
indiquer quelle serait, au titre de cette modification, la dotation aux amortissements de
l’exercice 2019. Présenter l’écriture à l’inventaire de 2019.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 17


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
6. Elle fait aussi l’acquisition d’un équipement industriel livré et facturé le 20 juin 2019.
La mise en service a eu lieu le 1er juillet 2019. Son prix d’achat s’élève à 29 000 000 F HT,
auquel viennent s’ajouter des frais d’installation pour 1 580 000 F HT.
En raison d’un retard de livraison, la SA DELTA a bénéficié d’un rabais de 2 % calculé sur le
prix d’achat, hors installation.
Durant le premier mois d’utilisation, elle a subi des pertes d’exploitation s’élevant à 4 000 000 F.
La facture d’achat mentionne l’existence d’une clause de réserve de propriété.
La facture sera réglée en totalité le 30 Novembre 2018.
La SA DELTA envisage d’utiliser le matériel durant 5 ans. Elle estime que le rythme de
consommation des avantages économiques attendus est linéaire.
Les frais de démantèlement au terme de la durée d’utilité s’élèvent actuellement à 7 245 846 F.
Le taux d’inflation est de 2% et le taux d’actualisation de 6%.
Question : Rappeler la définition de la réserve de propriété. Quel est son intérêt pour le vendeur ?
Que doit faire le comptable ? Quel principe comptable a –t-il mis en application ?
Enregistrer ces opérations pour l’exercice 2019 ?
7. L’entreprise DELTA a reçu de son fournisseur une facture d’achat de matières premières pour
8 000 000 HT le 20/08/2019. Pour régler cette facture, elle a remis au fournisseur des meubles à
concurrence de ce montant. Le comptable décide de ne passer aucune écriture sous prétexte que les
deux factures se neutralisent.
Question : Le comptable peut-il le faire ? Quel principe comptable doit –t-il appliquer ?
Expliciter son contenu. Quelles écritures doit-il enregistrer ?
8. Une facture d’achat de matières premières de 20 000 000 HT concernant l’exercice précédent n’a pas
été enregistrée par omission. (Taux TVA 18 % et taux IS : 30%).
Question : Quel principe le comptable doit-il appliquer ? Expliciter son contenu.
Comment doit-il enregistrer cette opération ? (Envisager deux cas de figure).
9. L’entreprise DELTA a accordé une caution au profit d’un tiers pour un emprunt bancaire contracté par
ce dernier en juillet 2019. Au 31/12/2019, le solde de l’emprunt ressort à 40 000 000 F. A la date
d’arrêté des comptes, étant donné la situation financière du tiers, la mise en jeu de la caution est
certaine mais son échéance non encore connue.
Le produit certain attendu du recours intenté par DELTA ressort à 15 000 000 F.
Question : Quels sont les principes comptables à appliquer par le comptable ? Comment doit-il
enregistrer ces opérations ?
10. L’entreprise DELTA a licencié un salarié en octobre 2019. Ce dernier a intenté une action en justice
en février 2020 en réclamant 20 000 000 F de dommages et intérêts.
Les avocats de DELTA estiment qu’il est probable à 75 % que l’entité soit condamnée à verser
15 000 000 F et à 25 % qu’elle soit condamnée à verser 20 000 000 F.
Question : Vérifier que les éléments relatifs au conflit avec le salarié remplissent les conditions
de comptabilisation à titre de passif énoncées par le PCGO.
Préciser le classement comptable de ce passif et procéder à son enregistrement à la clôture de
l’exercice 2019.

11. La SA DELTA intervient comme maître d’œuvre dans l’implantation et la maintenance de


chaînes de fabrication pour des franchisés. Elle a débuté le 1er avril 2019 un contrat de maîtrise
d’œuvre. Ce contrat se terminera le 31 octobre 2021. Le contrat a été accepté pour un montant
ferme de 120 000 000 F HTVA 18%. L’entreprise peut estimer de manière fiable le résultat à
terminaison. Au 31 décembre 2019, le coût total prévisionnel du contrat est de 150 000 000 F et
la société DELTA a comptabilisé un chiffre d’affaires à l’avancement de 48 000 000 F.
Les charges par nature ont été correctement enregistrées.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 18


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE

Dossier N°4 : Opérations de consolidation


CAS N°25 : Comptes de groupe
La société SENELECTRONICS, spécialisée dans la fabrication et la vente de produits électroniques,
s’est développée au cours des quinze dernières années sous l’impulsion de son dirigeant-fondateur
MATAR NDIAYE. Elle est cotée à la BRVM.
Le groupe SENELECTRONICS détient également des participations dans diverses sociétés.
Toutes les sociétés du groupe clôturent leur exercice au 31 décembre et toutes les comptabilités sont
tenues en FCFA sauf TECHNO NIGERIA dont les comptes sont tenus en NAIRA.
Monsieur NDIAYE sollicite votre concours dans la résolution de certaines difficultés dans
l’établissement des comptes consolidés : le périmètre de consolidation, les retraitements de pré-
consolidation, l’élimination des comptes réciproques et des résultats internes et le traitement des
écarts d’acquisition.
Vous participerez également au projet de simulation du passage aux normes comptables internationales.
Trois parties indépendantes vous sont confiées.
Toutes les sociétés du groupe utilisent deux journaux de consolidation :
 un journal de consolidation des bilans ;
 un journal de consolidation des comptes de résultat.

Première partie : Périmètre de consolidation


M. NDIAYE s’interroge sur les obligations de la société SENELECTRONICS inhérentes à
l’établissement des comptes consolidés et vous soumet l’étude de quelques cas particuliers dans la
définition du périmètre de consolidation.
Mission :
1. Présenter une courte note en indiquant :
 les obligations d’utilisation du référentiel IFRS pour les comptes consolidés des
entreprises de l’OHADA ;
 le ou les référentiels comptables utilisables pour l’établissement des comptes
consolidés de SENELECTRONICS au 31/12/2019.
2. Préciser les conditions d’une exemption de consolidation d’un sous-groupe de sociétés
selon le D4C.
3. À partir de l’annexe 01, présenter sous forme de tableau synthétique pour les sociétés
TETA, KAPPA, MEGA, TECHNO NIGERIA, VEGALOGISTICS, SIGMA et GAMMA :
 le pourcentage de contrôle,
 la nature du contrôle,
 les méthodes de consolidation (le cas échéant),
 et les pourcentages d’intérêt du groupe dans les sociétés appartenant au périmètre
de consolidation.
4. À partir de l’annexe 02, indiquer si la société MARKTECH doit être incluse dans le
périmètre de consolidation et, le cas échéant, la méthode de consolidation à utiliser.
Justifier votre réponse.
5. Présenter l’organigramme du groupe.
6. En supposant que le groupe exerce un contrôle conjoint dans une co-entreprise, quelle serait
la méthode de consolidation à utiliser selon le D4C et en IFRS ?

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 19


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
Deuxième partie : Retraitements de consolidation
Les services financiers de SENELECTRONICS ont identifié les opérations qui doivent faire l’objet
d’un retraitement dans les comptes consolidés.
Certains retraitements sont liés à des opérations réalisées par la société KAPPA, chargée de
l’animation d’un réseau de magasins commercialisant ses produits et par la société VEGALOGISTICS
chargée de la gestion des stocks de l’ensemble des sociétés du groupe.
Mission :
7. En basant votre analyse sur les principes comptables, justifiez la comptabilisation des
impôts différés.
8. A l’aide de l’annexe 03, présenter les écritures d’élimination des comptes réciproques et
des résultats internes au 31/12/2019 dans les journaux de consolidation du bilan et du
compte de résultat.
Plusieurs questions se posent sur les immobilisations de la société GAMMA. Cette société produit des
téléviseurs et les vend à VEGALOGISTICS.
9. À partir de l’annexe 04, après avoir rappelé pour chaque retraitement les règles comptables
concernées, présenter les écritures de retraitement de consolidation au 31/12/2019 au sein du
groupe dans les journaux de consolidation du bilan et du compte de résultat.
10. Poser l’équation qui permet de trouver le taux d'intérêt effectif du contrat de crédit-bail.
11. Dans le cadre d’un passage aux normes IFRS :
a. Définir la notion de juste valeur et de coût amorti d’un actif et d’un passif financier.
b. À l’aide de l’annexe 05, poser l’équation qui permet de trouver le taux d'intérêt effectif
de l’actif financier relatif au portefeuille d’obligation.
c. Enregistrer les écritures de retraitement de l’actif financier relatif au portefeuille
d’obligation au titre de l’exercice 2019 selon la réglementation IFRS.
12. Rappelez les conditions et modalités des deux méthodes de conversion d’une filiale étrangère
en précisant le traitement comptable de l’écart de conversion dans chaque méthode.
13. À partir de l’annexe 06, et après avoir justifié le choix de la méthode de conversion des
comptes utilisés, présenter la conversion du bilan et du compte de résultat de la société
TECHNO NIGERIA puis enregistrer les écritures de partage des capitaux propres de la
société TECHNO NIGERIA.
Troisième partie : Entrée dans le périmètre de consolidation
Mission :
14. A l’aide de l’annexe 07, dans le cadre de la prise de contrôle de la société TETA :
a) Déterminer la juste valeur des actifs identifiables et passifs repris de TETA au 01/01/2016.
b) Comptabiliser les écarts d'évaluation dans le journal de consolidation du groupe
SENELECTRONICS au 31/12/2019.
c) Déterminer l’écart d’acquisition constaté sur TETA lors de la prise de contrôle au 01/01/2016.
d) Comptabiliser l’écart d’acquisition dans le journal de consolidation du groupe
SENELECTRONICS au 31/12/2019.
e) Préciser les modalités d’évaluation initiale et postérieure des écarts d’acquisition selon
les règles du SYSCOHADA, d’une part, et les normes internationales, d’autre part.
15. Déterminez dans quelle rubrique du tableau de flux de trésorerie doit figurer l’acquisition de
la société TETA et pour quel montant elle doit apparaître.
16. Que signifie les termes « autres éléments sans incidence sur la trésorerie » et « incidence des
décalages de paiement ». Donnez pour chaque poste un exemple.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 20


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
Annexe 01. Prise de participation dans les sociétés du périmètre de consolidation
a. Composition du capital social
TETA KAPPA MEGA TECNNO SIGMA GAMMA VEGA
NIGERIA LOGISTICS
Actions
30 000 22 000 40 000 15 000 20 000 12 000 70 000
ordinaires
Actions à droit
10 000 6 000
de vote double
Certificats
6 000
d’investissement
Certificats de
6 000
droit de vote
Actions de 3 000 4 000
préférence (1) 10 000

(1) Les actions de préférence sont à dividendes prioritaires et sans droits de vote.
b. Compte « titres de participation » dans les comptes de la société SENELECTRONICS
au 31/12/2019
Nombre d’actions
Titres TETA Actions ordinaires 24 000
Titres KAPPA Actions ordinaires 9 900
Actions ordinaires 6 000
Titres MEGA Actions à droit de vote double 3 000
Actions à dividendes prioritaires 2 000
Titres TECHNO NIGERIA Actions ordinaires 9 000
Actions ordinaires 7 300
Titres SIGMA Certificats de droit de vote 500
Certificats d’investissement 3 100
Titres GAMMA Actions ordinaires 9 000
Actions ordinaires 60 000
Titres VEGALOGISTICS
Actions à droit de vote double 4 000
La société SENELECTRONICS a désigné au cours des quatre derniers exercices les deux tiers des
administrateurs de la société KAPPA. La société SENELECTRONICS exerce les pouvoirs de
décision.
La société MEGA a émis 20 000 obligations remboursables en actions (1 action MEGA par
obligation). La société SENELECTRONICS détient 1 000 ORA. Les droits peuvent être
immédiatement exercés.
Les actions de la société SIGMA sont démembrées, la société SENELECTRONICS ne détient
que l’usufruit sur sa participation.
c. Compte « titres de participation » dans les comptes de la société TETA au 31/12/2019

Nombre d’actions
Actions ordinaires 6 000
Titres SIGMA
Certificats de droit de vote 500

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 21


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
Annexe 02 : Situation de la société MARKTECH
La société MARKTECH a été créée spécifiquement pour gérer un projet immobilier porté par le
groupe SENELECTRONICS. Ce projet immobilier doit permettre au groupe d’exploiter une
grande surface de vente comprenant les principaux magasins du groupe et une zone de loisirs.
Trois investisseurs figurent au capital de MARKTECH : deux banques et une société spécialisée dans
la maîtrise d’ouvrage. La société SENELECTRONICS dispose de 10 % des droits de vote.
Le contrat signé avec les investisseurs et les financeurs du projet prévoit que la société
SENELECTRONICS se porte garante de l’intégralité des risques de gestion. Ainsi, si les loyers
versés à MARKTECH ne permettent pas d’honorer les échéances de la société,
SENELECTRONICS s’est engagée à se substituer à MARKTECH.
Certaines dispositions contractuelles conclues avec les investisseurs de MARKTECH donnent à
SENELECTRONICS la capacité de diriger les activités opérationnelles de l’entreprise et de
bénéficier de la majorité des avantages économiques, notamment une quote-part des loyers
versés à MARKTECH. Il est ainsi prévu qu’après une première période d’exploitation prenant fin
en 2022, la surface commerciale sera cédée à SENELECTRONICS pour un prix prévu lors du
lancement du projet. La société MARKTECH sera alors dissoute, les actions seront remboursées
et un boni de liquidation sera versé.
Annexe 03 : Opérations des sociétés KAPPA et VEGALOGISTICS
a. Prestations de la société KAPPA
La société KAPPA facture sa prestation d’animation du réseau à l’ensemble des magasins
commercialisant les produits KAPPA (il s’agit exclusivement de magasins monomarque).
Certains des magasins sont contrôlés par le groupe et à ce titre font partie du périmètre de
consolidation. D’autres sont des magasins franchisés indépendants non contrôlés par le groupe
SENELECTRONICS. Ces opérations sont résumées dans le tableau suivant :
2018 2019
Prestations facturées 140 000 000 F HT 180 000 000 F HT
aux magasins contrôlés (20 % de ces prestations sont réglées (15 % de ces prestations sont
par le groupe en 2019) réglées en 2020)
225 000 000 F HT 236 000 000 F HT
Prestations facturées
(25 % de ces prestations sont réglées (10 % de ces prestations sont
aux franchisés
en 2019) réglées en 2020)

b. Gestion des stocks de VEGALOGISTICS


Avant d’être vendus en magasin, tous les articles des sociétés du groupe SENELECTRONICS sont
acquis par VEGALOGISTICS. La relation entre les sociétés du groupe prévoit que les sociétés du
groupe SENELECTRONICS vendent l’intégralité de leur stock à la société VEGALOGISTICS au
coût de production (ou d’achat) des articles majoré d’une marge de 10 %.
L’état des stocks dans les comptes sociaux de VEGALOGISTICS vendus par la société GAMMA à
VEGALOGISTICS est le suivant.
31/12/2018 31/12/2019
Stock (montant brut) 46 200 000 F 44 880 000 F

On vous communique également les dépréciations constatées par VEGALOGISTICS sur les stocks
vendus par GAMMA.
Reprise au cours Dotation au cours
31/12/2018 31/12/2019
de l’exercice 2019 de l’exercice 2019
Dépréciation des stocks 9 735 000 F 4 950 000 F 3 135 000 F 7 920 000 F

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 22


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE

c. Prêt
La société SENELECTRONICS a prêté le 1er septembre 2019 une somme de 90 000 000 F à sa
filiale VEGALOGISTICS (taux d’intérêt : 5%) remboursable in fine dans 4 ans pour la partie en
capital et annuellement à la date d’anniversaire pour les intérêts.

d. Cession interne d'immobilisation


Un camion a été acquis d'occasion par la société VEGALOGISTICS auprès de la société
SENELECTRONICS le 1er juillet 2019. Le prix négocié intègre une perte de valeur sur le bien et
non constatée sous forme de dépréciation dans les comptes de la société SENELECTRONICS
mais correspondant bien à une diminution de la valeur du bien. Si la société SENELECTRONICS
avait conservé ce bien à l’actif, elle aurait dû constater cette dépréciation et de plus aurait porté la
valeur résiduelle du véhicule compte tenu de sa durée d’utilisation prévue à 3 900 000 F .
Caractéristiques de l'immobilisation dans les comptes de la société SENELECTRONICS :
 Montant brut ....................... 36 000 000 F HT
 Date d'acquisition ..................... 1er avril 2017
 Plan d'amortissements : linéaire sur 4 ans, avec prise en compte d’une valeur résiduelle
initiale de 7 200 000 F.
 Prix de cession.................... 16 500 000 F HT
Traitement de l'acquisition dans les comptes de la société VEGALOGISTICS :
 Amortissement : 2,5 ans avec prise en compte d’une valeur résiduelle de 1 500 000 F.

Annexe 04 : Extrait des comptes sociaux de GAMMA


a. Ecart de conversion
Fin 2019, des écarts de conversion apparaissent à l’actif du bilan de GAMMA pour 25 000 000 F et
sont relatifs à une perte probable de change sur des créances clients (19 000 000 F sur 2018 et
6 000 000 F sur 2019).
En conséquence, la société GAMMA a comptabilisé une provision pour risques et charges de
25 000 000 F dotée pour 19 000 000 F en 2018 et 6 000 000 F en 2019.

b. Matériel informatique
Le 1er octobre 2016, la société GAMMA a renouvelé son parc informatique en achetant un lot
d’ordinateurs pour un coût de 20 000 000 F. La société a retenu un mode linéaire de calcul de
l’amortissement basé sur une durée d’utilisation de 5 ans.
Par contre les normes du groupe prévoient un amortissement constant sur 4 ans.
c. Amortissement dérogatoire
La société GAMMA a retenu un amortissement fiscal dégressif amenant à la comptabilisation
d’amortissement dérogatoire.
Concernant le parc automobile, le tableau suivant a été extrait des Notes annexes des comptes
sociaux de la société GAMMA.
Augmentations : Diminutions
Provisions au Provisions au
dotations de reprises de
31/12/2018 31/12/2019
l'exercice l'exercice
Amortissement dérogatoire 20 000 000 1 500 000 18 500 000

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 23


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
d. Nouvelle ligne de production
Le 1er juillet 2015, la société GAMMA a investi dans une nouvelle ligne de production, cet
investissement s’est traduit par la création de dix emplois dans la région de THIES.
Pour cet investissement, GAMMA a bénéficié d’une subvention régionale dite « subvention d’aide
à l’investissement », cette subvention s’élève à 20 % du coût d’acquisition de la ligne de
production. Cette dernière est amortie sur 10 ans en linéaire tant du point de vue économique que
fiscal et son coût d’acquisition s’élève à 150 000 000 F.
Pour ses comptes consolidés, le groupe SENELECTRONICS a choisi de présenter les
subventions liées à des actifs en déduction de la valeur d’origine de l’actif.
e. Crédit-bail
La société GAMMA a signé un contrat de crédit-bail, le 1er avril 2018 relatif à un équipement
industriel. Ce contrat présente les caractéristiques suivantes :
o Valeur d'origine du bien : 200 000 000 F
o Durée du contrat : 7 ans
o Redevances trimestrielles, payables en début de trimestre : 10 000 000 F HT.
o Prix de levée d'option : 15 400 000 F HT.
o Paramètre du plan d'amortissements du bien s'il avait été acquis : 10 ans selon le mode linéaire
avec une valeur résiduelle nulle.

Extrait du tableau d'amortissement de l'emprunt fictif :


Échéances Restant dû Intérêts 3% Remboursement Trimestrialité Restant dû
01/04/2018 200 000 000 - 10 000 000 10 000 000 190 000 000
01/07/2018 190 000 000 5 700 000 4 300 000 10 000 000 185 700 000
01/10/2018 185 700 000 5 571 000 4 429 000 10 000 000 181 271 000
01/01/2019 181 271 000 5 438 000 4 562 000 10 000 000 176 709 000
01/04/2019 176 709 000 5 301 000 4 699 000 10 000 000 172 001 000
01/07/2019 172 001 000 5 160 000 4 840 000 10 000 000 167 170 000
01/10/2019 167 170 000 5 015 000 4 985 000 10 000 000 162 185 000
01/01/2020 162 185 000 4 866 000 5 134 000 10 000 000 157 051 000
37 051 000 42 949 000 80 000 000

Annexe 05 : Retraitement d’un portefeuille d’obligations selon le référentiel IFRS


La société SIGMA a souscrit 8 000 obligations émises le 2 janvier 2017.
Les caractéristiques du contrat obligataire sont les suivantes :
 Valeur nominale d’une obligation ......................................................... 10 000 F
 Prix d’émission ............................................................................................. 98 %
 Prix de remboursement ............................................................................. 100 %
 Coupon d’intérêt annuel encaissable au 2 janvier de chaque année ......... 6 %
 Taux d’intérêt effectif ................................................................................. 6,4 %
 Remboursement in fine au terme de 5 ans.
Lors de l’acquisition, des frais de 266 400 F HT ont été inscrits dans le coût d’acquisition,
conformément au PCGO.
La direction de la société SIGMA estime qu’elle conservera ces titres jusqu’à leur terme.
Ils sont donc évalués, en application de la norme IFRS 9, au coût amorti en utilisant la méthode
du taux d’intérêt effectif.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 24


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
Annexe 06 : Informations relatives à la société TECHNO NIGERIA
La société TECHNO NIGERIA est localisée au Nigéria et établit ses comptes en Naira.
Cette filiale réalise des prestations de conseil et d’ingénierie informatique pour le groupe tout en
réalisant d’autres prestations pour des sociétés hors groupe. Elle facture usuellement ses
prestations en Naira.
Les dirigeants de cette filiale ont toute latitude pour définir la stratégie de leur société du moment
que le taux de rentabilité fixé par les actionnaires soit atteint.
La société TECHNO NIGERIA a été créée en 2016 (la SA SENELECTRONICS est à l’origine
de cette création).
Depuis cette date, les résultats dégagés et mis en réserves ont été les suivants :
Années 2016 2017 2018
Résultats mis en réserves 30 000 000 45 000 000 75 000 000

Les titres achetés sont valorisés dans le bilan de la SA SENELECTRONICS pour 148 500 000 F.
Les comptes de la société TECHNO NIGERIA sont les suivants en Naira au 31 décembre 2019 :

 Bilan TECHNO NIGERIA au 31/12/219 (en Naira)


Actif Montant Passif Montant
Immobilisations corporelles 370 000 000 Capital 150 000 000
Actif circulant 60 000 000 Réserves 150 000 000
Disponibilités 320 000 000 Résultat net 80 000 000
Dettes 370 000 000
TOTAL 750 000 000 TOTAL 750 000 000

 Compte de résultat TECHNO NIGERIA au 31/12/2019 (en Naira)


Charges Montant Produits Montant
Achats consommés 210 000 000 Ventes 350 000 000
Autres charges 160 000 000 Autres produits 150 000 000
Dotation aux amortissements 50 000 000
Résultat net 80 000 000
Total 500 000 000 Total 500 000 000

 Taux de conversion pour 1 Naira


Années Cours au 31/12 Cours moyen annuel
2016 2,25 2,10
2017 2,45 2,35
2018 2,55 2,50
2019 1,85 2,20

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 25


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
Annexe 07 – Acquisition des titres de participation TETA

Le 01/01/2016, la société SENELECTRONICS a acheté, pour un prix de 628 000 000 F auquel il
faut ajouter 12 000 000 F de frais d’honoraires, 80% des actions de TETA.
Ces frais ont été comptabilisés à l’actif dans les comptes sociaux.

Capitaux propres de TETA au 01/01/2016 NET


Capital (30 000 actions ordinaires) 300 000 000
Réserves 115 000 000
Résultat net 60 000 000

Les éléments identifiables suivants ont été valorisés au 01/01/2016 :


 une marque développée en interne et évaluée selon la méthode de capitalisation de la redevance
à 120 000 000 F,
 un ensemble immobilier évalué à 490 000 000 F (100 000 000 F pour le terrain et 390 000 000 F
pour la construction) inscrit à l’actif du bilan pour une valeur nette comptable de 360 000 000 F
(60 000 000 F pour le terrain et 300 000 000 F pour la construction).
La construction réestimée a une durée de vie résiduelle de 20 ans.

Les immobilisations incorporelles, notamment les écarts d’acquisition, s’amortissent sur 10 ans.
On note une trésorerie nette de 30 000 000 F au bilan de TETA à la date d’acquisition.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 26


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE

Annexe A: Extraits du référentiel IFRS

Extrait de la norme IAS 33 « Résultat par action »


« §10. Le résultat de base par action doit être calculé en divisant le résultat attribuable aux
porteurs d'actions ordinaires de l'entité mère (le numérateur) par le nombre moyen pondéré
d'actions ordinaires en circulation (le dénominateur) au cours de la période.
§31. Pour le calcul du résultat dilué par action, une entité doit ajuster le résultat attribuable aux
actionnaires ordinaires de l'entité mère ainsi que le nombre moyen pondéré d'actions en circulation,
des effets de toutes les actions ordinaires potentielles dilutives.
§33. Pour le calcul du résultat dilué par action, une entité doit ajuster le résultat attribuable aux
actionnaires ordinaires de l'entité mère (...) à hauteur de l'effet après impôt :
b. des intérêts comptabilisés au cours de la période au titre des actions ordinaires potentielles dilutives.
§36. Pour le calcul du résultat dilué par action, le nombre d'actions ordinaires doit être le nombre
moyen pondéré d'actions ordinaires (…) majoré du nombre moyen pondéré d'actions ordinaires qui
seraient émises lors de la conversion en actions ordinaires de toutes les actions ordinaires potentielles
dilutives. Il faut considérer que les actions ordinaires potentielles dilutives ont été converties en actions
ordinaires au début de la période (…). »

Extrait de la norme IAS 20 « Comptabilisation des subventions


publiques et informations à fournir sur l’aide publique »
§ 24 - Les subventions liées à des actifs (…) doivent être présentées dans l’état de la situation
financière soit en produits différés, soit en déduisant la subvention pour arriver à la valeur comptable
de l’actif.
§27 - [La seconde] méthode déduit la subvention en calculant la valeur comptable de l’actif.
La subvention est comptabilisée en résultat sur la durée d’utilité de l’actif amortissable par
l’intermédiaire d’une réduction de la charge d’amortissement.

Extrait de la norme IFRS 3


§32 L’acquéreur doit comptabiliser le goodwill à la date d'acquisition, évalué comme étant
l'excédent de (a) par rapport à (b) ci-dessous :
a) le total de :
i) la contrepartie transférée, évaluée selon la présente norme, qui impose généralement le recours à
la juste valeur à la date d'acquisition ;
ii) le montant d'une participation ne donnant pas le contrôle dans l'entreprise acquise évaluée
selon la présente norme ; et
iii) dans un regroupement d'entreprises réalisé par étapes, la juste valeur à la date d'acquisition de la
participation précédemment détenue par l'acquéreur dans l'entreprise acquise ;
b) le solde net des montants, à la date d'acquisition, des actifs identifiables acquis et des passifs
repris, évaluées selon la présente norme.

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 27


Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE

§35 Une acquisition à des conditions avantageuses pourrait survenir, par exemple, dans le cas d'un
regroupement d'entreprises à l'occasion d'une vente forcée, où le vendeur agit sous la contrainte (…)

§36 Avant de comptabiliser un profit sur une acquisition à des conditions avantageuses, l'acquéreur
doit réexaminer s'il a correctement identifié tous les actifs acquis et tous les passifs repris (…)
L'objectif de cet examen consiste à s'assurer que les évaluations reflètent correctement la contrepartie
de toutes les informations disponibles à la date d'acquisition.
§41 Il arrive qu’un acquéreur obtienne le contrôle d’une entreprise dans laquelle il détenait une
participation immédiatement avant la date d’acquisition. (…) La présente norme fait référence à une
telle transaction comme un regroupement d’entreprises réalisé par étapes, parfois également appelée
« acquisition par étapes ».
§42 Dans un regroupement d’entreprises réalisé par étapes, l’acquéreur doit réévaluer la participation
qu’il détenait précédemment dans l’entreprise acquise à la juste valeur à la date d’acquisition et
comptabiliser l’éventuel profit ou perte en résultat.
§44 La présente norme autorise l'acquéreur à évaluer une participation ne donnant pas le contrôle
dans l'entreprise acquise à sa juste valeur à la date d'acquisition. Parfois, un acquéreur sera
capable d'évaluer la juste valeur d'une participation ne donnant pas le contrôle, à la date d'acquisition,
sur la base d'un cours sur un marché actif pour les actions non détenues par l'acquéreur. Dans d'autres
situations, toutefois, un cours sur un marché actif pour ces actions ne sera pas disponible. Dans ce cas,
l'acquéreur doit évaluer la juste valeur de la participation ne donnant pas le contrôle en utilisant une
autre technique d'évaluation.
Principes d'évaluation des actifs et passifs acquis à la date d'acquisition
Immobilisations incorporelles
B31 L'acquéreur doit comptabiliser séparément du goodwill les immobilisations incorporelles
identifiables acquises lors d'un regroupement d'entreprises. Une immobilisation incorporelle est
identifiable si elle respecte soit le critère de séparabilité soit le critère légal-contractuel.
B32 Une immobilisation incorporelle qui respecte le critère légal-contractuel est identifiable
même si l'immobilisation n'est pas transférable ou séparable de l'entreprise acquise ou encore
d'autres droits et obligations.
(…)
§11 appliqué à la provision pour restructuration de l'entreprise acquise
Les coûts de restructuration de l'acquise constituent un passif identifiable acquis si :
- ces coûts constituent, au plus tard à la date d'acquisition, un passif de l'entreprise acquise
(plan de restructuration détaillé et annoncé au plus tard à la date d'acquisition),
- et la mise en œuvre du plan de restructuration n'est pas conditionnée par le regroupement
d'entreprises. (…)
Déterminer ce qui fait partie d'une transaction de regroupement d'entreprises.
Frais connexes à l'acquisition
§53 Les frais connexes à l'acquisition sont les coûts que l'acquéreur encourt pour effectuer un
regroupement d'entreprises. Parmi ces coûts figurent les commissions d'apporteur d'affaires ; les
honoraires de conseil, juridiques, comptables, de valorisation et autre honoraires professionnels ou
de conseil ; les frais administratifs généraux, y compris les coûts de fonctionnement d'un
département interne chargé des acquisitions ; ainsi que les coûts d'enregistrement et d'émission de
titres d'emprunt et de capitaux propres.
Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 28
Groupe PREPA DESCOGEF Prof : M. Serigne NDIAYE
L'acquéreur doit comptabiliser les coûts connexes à l'acquisition en charges pour les
périodes au cours desquelles les coûts sont encourus et les services reçus.
(…)

Extrait norme IFRS 9 :


1- Evaluation initiale
« §43. Lors de la comptabilisation initiale d'un passif financier, une entité doit l'évaluer à sa juste
valeur minorée, dans le cas d'un passif financier qui n'est pas à la juste valeur par le biais du
compte de résultat, des coûts de transaction directement imputables à l'acquisition ou à
l'émission du passif financier. »

Lors de la comptabilisation initiale, les actifs financiers sont évalués à leur juste valeur majorée
des coûts de transaction, à l'exception des actifs financiers évalués à la juste valeur par le biais du
compte de résultat pour lesquels les coûts de transaction sont enregistrés en charges.

2- Evaluation ultérieure
Les actifs financiers sont évalués :
 au coût amorti sur la base du taux d'intérêt effectif pour les instruments SPPI (modèle 1) ;
 à la juste valeur par le biais des capitaux propres pour les instruments SPPI (modèle 2) .

Snd – Synthèse de Comptabilité et Droit - TCFPJ / 2020 29

Vous aimerez peut-être aussi