Vous êtes sur la page 1sur 1

Gestion des ressources humaines et compétitivité des entreprises’’ tel est le thème d’un

colloque organisé jeudi à Gammarth (Banlieue Nord de Tunis) à l’initiative de l’Ecole


supérieure d’administration et de Management en collaboration avec la revue «l’Economiste
Maghrébin».
Présidant l’ouverture des travaux de cette rencontre, M. Mohamed Agrebi, ministre de la
Formation professionnelle et de l’Emploi a souligné que les changements de plus en plus
importants et rapides vécus actuellement par les entreprises, le souci d’accroître leurs valeur
ajoutées et d’améliorer la qualité de leurs prestations, «conduit à adapter simultanément les
structures et le potentiel humain à ces nouvelles exigences en vue d’assurer une croissance
soutenue et un développement durable.»
Mobiliser le capital humain, mieux gérer les compétences, et améliorer d’une manière
continue les qualifications, tels sont aujourd’hui les axes stratégiques majeurs d’une politique
réussie des ressources humaines, à même de permettre aux entreprises tunisiennes de réussir à
être plus compétitives, a-t-il expliqué.
Le ministre a fait remarquer que la compétitivité des entreprises passe aussi par un surcroît
d’efforts en matière d’encadrement, indiquant qu’au moment où certains de nos partenaires,
européens notamment, affichent des taux d’encadrement de leurs économies dépassant les 25
%, la Tunisie est à un taux 16 % environ et sa marge d’amélioration demeure importante étant
donnée les orientations fixées, en matière de drainage des investissements directs étrangers, et
en matière d’investissement dans les créneaux porteurs et à forte valeur ajoutée.
Le ministre a également évoqué le programme de restructuration du système de la formation
professionnelle à la lumière des mesures ordonnées par le président Zine El Abidine Ben Ali
lors du conseil des ministres du 27 avril 2010 afin d’en améliorer le rendement, assurer
davantage d’opportunités d’emploi aux diplômés et adapter la formation aux besoins des
entreprises.
Dans ce contexte, il a passé en revue les efforts déployés pour améliorer la qualité de la
formation et de préparer à la co-diplômation et ce à travers la dynamisation du partenariat
avec les professionnels et les établissements internationaux de référence afin d’instaurer une
reconnaissance mutuelle des compétences dans des spécialités qui offrent de meilleures
opportunités d’insertion sur les marchés de l’emploi à l’échelle nationale et internationale.
Prennent part à ce colloque des experts et chefs d’entreprises économiques de Tunisie et de
l’étranger.

http://books.google.co.ma/books?
id=EFB1eTNADRcC&pg=PA82&lpg=PA82&dq=grh+et+comp%C3%A9titivit
%C3%A9+des+entreprises&source=bl&ots=O_KliOaz65&sig=bZ1fSeL-D-HLKOsm-
0ZZbNr-iH0&hl=fr&ei=5oybTb-
5NM24hAfAg6HKBg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2&ved=0CBwQ6AEwAT
gK#v=onepage&q=grh%20et%20comp%C3%A9titivit%C3%A9%20des
%20entreprises&f=false