Vous êtes sur la page 1sur 35

L environnement en tant que fondement

du développement….. (PNUE)

LES ENJEUX
ENVIRONNEMENTAUX :
Biodiversité et écosystèmes
1 Dr Karen Delchet-Cochet
ISC MBA MOPD
4. Comment ?

a) L Evaluation des Services


Ecosystémiques, ESR
b) l Indicateur d Interdépendance de
l entreprise avec la Biodiversité, IIEB
2
L Evaluation des services rendus par les
écosystèmes aux entreprises
¢  Méthodologie structurée destinée à
aider les gestionnaires d entreprises
à élaborer les stratégies pour
prendre en compte les risques et
opportunités découlant de leur
dépendance et de leurs impacts vis-
à-vis des écosystèmes
¢  Acteurs : WRI, WBCSD notamment

¢  S appuie sur des cas d entreprise

¢  Publication française : octobre 2009

3
¢  Approche peu relayée en France
Evaluation des services rendus par les
écosystèmes aux entreprises
¢  Les services d approvisionnement (ex: les
aliments et les récoltes sauvages, l eau douce et
les médicaments dérivés des plantes)
¢  Les services de régulation (ex: la filtration des
polluants par les zones humides, la régulation du
climat par le biais du stockage du carbone et le
cycle hydrologique, la pollinisation et la
protection contre les catastrophes naturelles)
¢  Les services culturels (ex: les activités
récréatives, les valeurs spirituelles et
esthétiques, l éducation)
¢  Les services de soutien (ex: la formation des sols,
4

la photosynthèse et le cycle des nutriments)


Résumé de la méthodologie
(source wri.org)

5
5 étapes :

1.  Choisir le périmètre


2.  Identifier les services écosystémiques
prioritaires
3.  Analyser l évolution des services prioritaires
4.  Identifier les risques et opportunités pour
l entreprise
5.  Élaborer des stratégies

6
Etape 1 : Choisir le périmètre

¢  3questions à se poser :


¢  Quel stade de la chaine de la valeur ??
—  Fournisseur ? Entreprise ? Client ?
¢  Qui et où ??
¢  Le périmètre envisagé est-il stratégique,
opportun et validé ??

7
Etape 2 : Identifier les services
écosystémiques prioritaires

1.  Evaluer la dépendance

8
Etape 2 : Identifier les services
écosystémiques prioritaires
2.  Evaluer l impact 3.  Prioriser les services
écosystémiques

-  1er niveau de priorité :


degré élevé en termes
d impact et de
dépendance
-  2nd niveau : degré élevé
dans l un et modéré
dans l autre
-  3ième niveau : degré
élevé dans l un et
faible dans l autre
9
Etape 2 : Identifier les services
écosystémiques prioritaires . exemple

10
Etape 3 : Analyser les tendances pour les
systèmes écosystémiques prioritaires

11
Etape 3 : Analyser les tendances pour les
systèmes écosystémiques prioritaires - exemple

12
Etape 4 : Identifier les risques et
opportunités commerciaux

13
Etape 4 : Identifier les risques et
opportunités commerciaux - exemple

14
Etape 5 : Elaborer des stratégies

15
L Indicateur d Interdendance des
Entreprises à la Biodiversité
¢  INTEGRER LA BIODIVERSITE
DANS LES STRATEGIES DES
ENTREPRISES
¢  Guide Oree, FRB de 2007

¢  Définit l IIEB

16
L IIEB, Indicateur d Interdépendance
des Entreprises à la Biodiversité, 2007
¢  4Critères d analyse de la dépendance des
secteurs d activité au monde vivant :
—  La matière première émanant du monde vivant
comme le coton pour fabriquer des vêtements.
—  La technologie liée au monde vivant et utilisée au
niveau de la branche d activité pour fabriquer les
produits ou fournir des services, (fermentation
lactique pour les yaourts et la fermentation
alcoolique pour le pain.)
—  Les impacts sur le monde vivant liés aux activités de
la branche. Seuls les impacts directs sont analysés à
ce stade, comme la destruction des milieux pour leur
exploitation.
—  La part du chiffre d affaires liée à la biodiversité, 17
résultant des critères précédents.
Les résultats de l analyse des secteurs
d activité (D après le guide Orée et FRB)

18
Les résultats de l analyse des secteurs
d activité (D après le guide Orée et FRB)

19
Les résultats de l analyse des secteurs
d activité (D après le guide Orée et FRB)

20
Les résultats de l analyse des secteurs
d activité (D après le guide Orée et FRB)
¢  Forte dépendance de certains secteurs d activité
—  Donc non pertinence de la seule approche par les impacts
—  Et nécessité d envisager de nouveaux indicateurs

¢  Mais, les liens indirects ne sont pas mis en évidence


—  Ne reflète pas les liens indirects de secteurs tels que
l industrie du transport aérien et terrestre, le secteur du
bâtiment ou encore monde des banques, de l assurance et
de la finance

¢  Donc nécessité de :


—  Développer des indicateurs pour caractériser et gérer les
interactions entre biodiversité et entreprises
—  Définir des règles simples pour gérer la complexité et
l incertitude associées à la biodiversité 21
L indicateur d interdépendance de
l entreprise à la Biodiversité
¢  Développé en 2006 par le groupe de travail IFB –
Orée
¢  Principe : auto-évaluation à destination
notamment des entreprises
¢  20taine de critères

¢  Grille d évaluation :


—  Non concerné par ce critère : 1
—  Peu concerné par ce critère : 2
—  Moyennement concerné par ce critère : 3
—  Fortement concerné par ce critère : 4
22
L IIEB : liste des critères

23

(D après le guide Orée et FRB)


L IIEB, détail des critères

24

(D après le guide Orée et FRB)


L IIEB, détail des critères

25

(D après le guide Orée et FRB)


L IIEB, détail des critères

26

(D après le guide Orée et FRB)


L IIEB, détail des critères

27

(D après le guide Orée et FRB)


L IIEB, détail des critères

28

(D après le guide Orée et FRB)


Le résultat de l IIEB
¢  Le résultat : un
pentagramme de
représentation de
l interdépendance de
l entreprise à la
biodiversité
¢  Mais :
¢  Auto-évaluation donc
dépend des connaissances
de l utilisateur

29

(D après le guide Orée et FRB)


Exemples d entreprises…

30

(D après le guide Orée et FRB)


Exemples d entreprises….

31

(D après le guide Orée et FRB)


Exemples d entreprises…

32

(D après le guide Orée et FRB)


Conclusion

33 ¢ notion d impact et de dépendance


¢ les services écosystémiques

¢ le TEEB
L approche du TEEB
¢  Quelques services écosystémiques ont un prix explicite ou
sont commercialisés sur un marché ouvert : →valeurs de
consommation et d usage direct des «services
d approvisionnement », tels que les récoltes ou le bétail, les
poissons ou l eau, qui sont directement consommés par les
populations
¢  Les valeurs d usage hors consommation telles que les
valeurs de loisirs ou →les valeurs de non-utilisation, qui
sont susceptibles d inclure l importance spirituelle ou
culturelle d un paysage ou d une espèce, sont souvent
parvenues à influencer le processus de prise de décision,
mais ces avantages sont rarement estimés en termes
monétaires.
34
¢  Dautres bénéfices découlant des écosystèmes, et
tout particulièrement les services de régulation
tels que la purification de l eau, la régulation du
climat (par ex. la séquestration du carbone) et la
pollinisation, n ont que récemment commencé à
se voir attribuer une valeur économique, à
laquelle l on a donné le nom de →valeur d usage
indirect

35