Vous êtes sur la page 1sur 61

Page 1

BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-04


1
Rév. 1 du 2019-05

Page 2
Mondial 240/720
Table des matières
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 2
1
INTRODUCTION ................................................. .................................................................. .............................. 5
1.1
U SING CE M ANUEL ............................................. .................................................................. ....................... 5
1.2
I NSTALLATION DE G LOBAL ................................................ .................................................................. ............... 5
1.3
C ONVENTIONS U SED DANS CE U SER M ANUAL ........................................ .............................................. 5
1.4
L ISTE DES ABRÉVIATIONS .................................................. .................................................................. ................. 5
1.5
P PRIMAIRES MESURES DE SÉCURITÉ .............................................. .................................................................. ..... 6
1.5.1
Prévention des chocs électriques ....................................................... .................................................................. 6
1.5.2
Pièces mobiles pendant les opérations .................................................. ............................................ 6
1.5.3
Pièces surchauffées ................................................. .................................................................. ............... 6
1.5.4
Prévenir les blessures aux yeux .................................................................. .................................................................. ......... 6
1.5.5
Traitement des déchets liquides .................................................. .................................................................. ....... 6
1.5.6
Prévention des infections .................................................................. .................................................................. ........ 6
1.5.7
Manipulation correcte des réactifs, des calibrateurs et des sérums de contrôle ................................................ .... 6
1.5.8
Empêcher les interférences générées par d'autres appareils .................................................. .................... 7
1.5.9
Manipulation des échantillons ................................................. .................................................................. .......... 7
1.5.10
Précautions concernant les ondes électromagnétiques et le bruit ................................................. ...................... 7
1.5.11
Remplacement des pièces ................................................. .................................................................. ................. 7
1.5.12
Utilisation des consommables ........................................................ .................................................................. .......... 7
1.5.13
Définition des paramètres d'analyse .................................................. ................................................ 7
1.5.14
Routines de maintenance planifiées............................................................... ............................................ 7
1.5.15
Effectuer des vérifications importantes lors de l'analyse .................................................. .............................. 8
1.5.16
Environnement d'installation ................................................. .................................................................. .... 8
1.5.17
Étiquettes et affichages du système ....................................................... ................................................. 8
1.6
GARANTIE BPC SUR LE PRODUIT ................................................ .................................................................. ........ 8
2
PRÉSENTATION DU SYSTÈME ................................................ .................................................................. ....................... 9
2.1
M ESTION LOGICIEL ............................................... .................................................................. ............. 9
2.1.1
Structure du logiciel ................................................................ .................................................................. ........... dix
2.2
SYSTÈME D ' ÉCHANTILLONNAGE ................................................. .................................................................. ...................... 11
2.2.1
Bras de prélèvement ................................................. .................................................................. ................... 13
2.2.2
Plateau d'échantillons ................................................. .................................................................. ................... 13
2.2.3
Plateau de réactifs ................................................. .................................................................. ................... 13
2.2.4
Dilueur d'échantillonnage ................................................. .................................................................. ............... 13
2.2.5
Préchauffeur ........................................................ .................................................................. ....................... 13
2.2.6
Système de lecture ........................................................ .................................................................. ............... 14
2.2.7
Photomètre ................................................................. .................................................................. ..................... 15
2.2.8
Cuves de réaction ................................................................. .................................................................. ............ 15
2.3
W INCINERATION SYSTÈME ............................................... .................................................................. ....................... 16
2.3.1
Lavage des cuves ....................................................... .................................................................. .............. 16
2.3.2
Dilueur de lavage ................................................. .................................................................. ................ 17
2.3.3
Lavage des aiguilles de prélèvement ................................................. .................................................................. 17
2.4
É LECTRONIQUE ................................................................. .................................................................. ............................ 18
2.4.1
Diagramme ................................................ .................................................................. ................. 18
2.4.2
Carte mère ........................................................ .................................................................. ................... 18
2.4.3
Tableau d'interface ................................................ .................................................................. .................. 19
2.4.4
Carte CAN ................................................................ .................................................................. ....................... 20
2.4.5
Moteur 1 ................................................. .................................................................. .............................. 21
2.4.6
Moteur 2 & ISE .............................................. .................................................................. .................... 21
2.4.7
Microcontrôleurs : positionnement et fonction réalisée ................................................. ............ 22
2.4.8
Capteur de température et de niveau ................................................. ................................................ 22

Page 3
Mondial 240/720
Table des matières
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 3
2.5
P OWER ALIMENTATION ............................................... .................................................................. ....................... 23
2.6
H ardware MESSAGES D'ERREUR .............................................. .................................................................. ...... 24
2.7
T PECIFICATIONS TECHNIQUES DE L'ANALYSEUR G LOBAL .......................................... ...................... 25
3
CARTES ELECTRONIQUES ................................................. .................................................................. .................. 26
3.1
I NTERFACE PCB .................................................. .................................................................. ....................... 27
3.2
ADC PCB ................................................................ .................................................................. ................................ 28
3.3
PCB M OTEUR 1 .................................................. .................................................................. .............................. 29
3.4
M OTOR 2 + ISE PCB ................................................ .................................................................. ..................... 30
3.5
T EMPÉRATURE & CAPTEUR DE NIVEAU PCB ............................................ .............................................. 31
4
MAINTENANCE ................................................. .................................................................. .............................. 32
4.1
R EMOVING LA COUVERTURE ET LEVER LE PLAN DE TRAVAIL  ......................................... .............................. 32
4.2
D AILY / M ENSUEL MAINTENANCE ............................................ .................................................................. ...... 34
4.3
P REVENTIVE ENTRETIEN ET YEARLY semestriels  ............................................ ....................... 34
4.3.1
Contrôle des ventilateurs de refroidissement ................................................. .................................................................. ........
36
4.3.2
Nettoyage et graissage de la mécanique ....................................................... ................................. 36
4.3.3
Vérification de l'alimentation .................................................................. ................................................. 37
4.3.4
Remplacement des cuvettes de réaction ................................................. .............................................. 38
4.3.5
Remplacement de la lampe du photomètre............................................... .............................................. 38
4.3.6
Remplacement de l'aiguille et du nettoyeur d'aiguille ................................................. .............................. 38
4.3.7
Remplacement du verre et du piston de la seringue ................................................. ................................ 40
4.3.8
Vérification de l'exactitude du volume distribué .................................................. ....................... 40
4.3.9
Vérifier le lavage interne et externe de l'aiguille.............................................. ................... 41
4.3.10
Nettoyage du puits de vidange ................................................. .................................................................. ... 42
4.3.11
Vérifier l'état et l'efficacité du dilueur de lavage ........................................ .............. 42
4.3.12
Remplacement du tampon sécheur ................................................. .................................................................. 43
4.3.13
Alignement de la station de lavage ....................................................... ....................................... 44
4.3.14
Réglage des positions de fonctionnement de l'aiguille de prélèvement ................................................ 45
4.3.15
Réglage de la hauteur de l'aiguille de prélèvement ................................................. .............................. 46
4.3.16
Positionnement de la cuvette devant la lumière ................................................. .............................. 47
4.3.17
Contrôle et réglage du capteur de niveau ................................................. .............................. 47
4.3.18
Nettoyage et séchage des cuvettes ................................................. ....................................... 49
4.3.19
Contrôle et réglages de la température des cuves de réaction ................................................ 49
4.3.20
Contrôle et réglages de la température du préchauffeur ................................................. ........... 50
4.3.21
Contrôle et réglages de la température de refroidissement ................................................. ............... 50
4.3.22
Contrôle et réglages de la lecture photométrique ................................................. ............... 51
4.4
C ORRECTIVE MAINTENANCE ............................................... .................................................................. ........ 52
4.4.1
Remplacement de la carte de circuit imprimé du préamplificateur de photodiode ................................................ ..................
52
4.4.2
Remplacement des roulements de la roue à filtre ................................................. ....................................... 54
4.4.3
Remplacement de la courroie du plateau échantillons et réactifs ....................................... .............. 55
4.4.4
Remplacement de la courroie du bras de prélèvement ................................................. ................................... 56
4.5
V ALIDATION DE L'ANALYSEUR ....................................................... .................................................................. ....... 58
5
SYSTÈME ISE ................................................. .................................................................. ................................... 59
5.1
O PERÇU ................................................ .................................................................. ................................ 59
5.1.1
Électrodes ........................................................ .................................................................. ....................... 59
5.1.2
Gestion des fluides ................................................................. .................................................................. ........... 60
5.2
M écanique CARACTÉRISTIQUES ............................................... .................................................................. .............. 60
5.3
E LECTRONIQUE CARACTÉRISTIQUES ............................................... .................................................................. .............. 61
5.4
B SCHÉMA DE BLOCAGE ................................................. .................................................................. ....................... 62
5.5
CYCLE D ' ÉTALONNAGE .................................................. .................................................................. .................... 63
5.6
S AMPLE CYCLE ............................................... .................................................................. .............................. 64

Page 4
Mondial 240/720
Table des matières
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 4
5.7
C LEAN CYCLE ............................................... .................................................................. .............................. 64
5.8
P URGE AB CYCLES .................................................. .................................................................. ..................... 65
5.9
CYCLE S IP .................................................. .................................................................. .................................. 66
5.10
CYCLE D ' ENTRETIEN .................................................. .................................................................. .................. 66
5.11
P UMP CALIBRATION CYCLE .............................................. .................................................................. ........ 67
5.12
H YDRAULIC SCHEMA ............................................... .................................................................. ................... 68
5.13
CALENDRIER D ' ENTRETIEN .................................................. .................................................................. ............ 69
5.14
R EPLACEMENT DES ÉLECTRODES ET TUBES DES POMPES PÉRISTALTIQUES  ................................................ ......... 69
5.15
PROCÉDURE D ' ARRÊT ( PRÉPARATION DU MODULE ISE POUR LE STOCKAGE ) ....................................... .. 72
5.16
ISE MODULE RE - ACTIVATION ............................................. .................................................................. ......... 73
5.17
B ubble DETECTEUR DE REMPLACEMENT .............................................. .................................................................. 74
5.18
S PARE PIÈCES ............................................... .................................................................. .............................. 75
5.19
V ALIDATION DU SYSTÈME ISE .............................................. .................................................................. .... 75
5.20
D ÉPANNAGE ................................................................ .................................................................. ................... 77
5.21
L OW S LOPE , N OISE ET D RIFT E rror OU O UTRES ISE I ROBLÈMES ................................ ...................... 77
5.22
T ÉPANNAGE G UIDE .............................................. .................................................................. ........... 79
6
LA THÉORIE DE L'ISE ................................................. .................................................................. ................................... 82

Page 5
Mondial 240/720
Introduction - 1
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 5

1. Introduction
Cet analyseur clinique automatisé est un équipement médical IVD pour une utilisation en intérieur et est basé sur le
mesure colorimétrique et turbidimétrique. Sa principale application devrait être colorimétrique
mesure, tests de chimie clinique, immuno-tests et tests d'urine dans les laboratoires cliniques du public
hôpitaux et cliniques privées.
1.1 Utilisation de ce manuel
Ce manuel est destiné au personnel technique qualifié, correctement formé, en possession des
exigences d'exploitation, d'entretien et de réparation de l'équipement conformément aux normes internationales.
A partir de ce moment, le terme Global 240/720 sera indiqué simplement avec Global.
1.2 Installation de Global
Pour l'installation du Global 240/720, se référer au manuel d'installation livré avec le
instrument et disponible sur le site Web.
1.3 Conventions utilisées dans ce manuel d'utilisation
Le tableau décrit les symboles conventionnels utilisés dans ce manuel :
Ce symbole alerte l'utilisateur de la présence de tensions dangereuses et non isolées dans le
instrument, (risque de choc électrique)
Ce symbole indique une mise en garde. Les mises en garde indiquent que des précautions ou des mesures appropriées doivent
être prises
Ce symbole vous avertit que les fluides utilisés sont des fluides biologiques à traiter avec précaution en portant
des protections adéquates
Une connexion à la terre est nécessaire
Un chemin logiciel est une séquence de touches ou de boutons qui doivent être sélectionnés dans l'ordre indiqué.
La séquence est exprimée par le nom des boutons séparés par le symbole ">". Sauf si
autrement spécifié, conventionnellement la séquence commence à l'écran principal également nommé Accueil
Filtrer
Notes explicatives, conseil
1.4 Liste des abréviations
Cal
Calibrateur
LLD Détection de niveau de liquide
COM Port série
n/a Sans objet
Dil
Diluant
OD Densité optique
par exemple
Par exemple,
Système d'exploitation système d'exploitation
Mondial Mondial 240/720
Contrôle qualité CQ
IHM graphique
Interface utilisateur graphique
P2P broche à broche
ISE
Électrode sélective d'ions
Réf. Référence
LED
Diode électro-luminescente
SD Écart type
LIS
Système d'information de laboratoire SP Service pack

Page 6
Mondial 240/720
Introduction - 1
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 6
1.5 Précautions de sécurité primaires
Vous devez lire attentivement les précautions de sécurité suivantes avant d'utiliser le système. Si le système n'est pas
utilisé selon les précautions suivantes, le fabricant ou le fournisseur ne peut être tenu responsable de tout
dommages ou blessures qui pourraient en résulter. Ce chapitre fournit des instructions sur :
- Utilisation sûre du système.
- Précautions relatives à l'environnement d'installation.
- Étiquettes et affichages du système.
1.5.1 Prévention des chocs électriques
- Toutes les cartes de circuits imprimés et les pièces électromécaniques réparties à l'intérieur de l'instrument sont alimentées
en
basse tension. Évitez de mettre vos doigts dans la zone autour de la prise de courant et du câblage d'alimentation
de l'alimentation à découpage
1.5.2 Pièces mobiles pendant les opérations
- N'ouvrez aucun couvercle pendant le fonctionnement. Si quelqu'un touche la sonde d'échantillon, la sonde de réactif,
bras de lavage, plateau d'échantillons, plateau de réactifs et plateau de réaction, cela peut provoquer des blessures.
- Ne mettez pas vos doigts ou vos mains dans des trous ou des ouvertures.
- Respectez les précautions décrites sur les étiquettes du système et dans ce manuel d'entretien.
1.5.3 Pièces surchauffées
- Lors du remplacement de la lampe du photomètre, éteignez l'interrupteur d'alimentation et attendez au
moins cinq minutes
pour que la lampe refroidisse. Toucher la lampe avant qu'elle ne refroidisse peut provoquer des brûlures.
1.5.4 Prévention des blessures aux yeux
- Ne regardez pas directement dans la lampe du photomètre ou dans l'un des lecteurs de codes-barres lorsque le système est
sous tension. La lumière entrant dans vos yeux directement de la lampe du photomètre ou le faisceau de lumière de
le lecteur de code-barres peut provoquer des lésions oculaires.
1.5.5 Traitement des déchets liquides
- Les déchets liquides et mélanges peuvent nécessiter un traitement spécial avant d'être jetés. Cette
le système est conçu pour éliminer les déchets liquides concentrés (mélanges) et les déchets de lavage
liquides (eau de lavage) séparément. Pour une élimination appropriée des déchets, reportez-vous aux autorités locales
compétentes
des lignes directrices.
1.5.6 Prévention des infections
- Pour éviter l'infection, portez toujours des vêtements de protection individuelle lors de la manipulation des échantillons,
entretien et entrer en contact avec des déchets.
- Si des substances infectieuses entrent en contact avec votre peau, rincez la zone et consultez un médecin.
- Certaines parties de l'instrument peuvent être infectées car elles sont plus exposées au contact avec
liquides biologiques. Si des plaies saignantes sont causées pendant l'entretien, désinfectez la pièce et et
Consultez un médecin.
- Essuyez immédiatement tout contaminant renversé du système.
- En cas d'ingestion accidentelle de réactifs ou d'échantillons, consulter un médecin.
1.5.7 Manipulation correcte des réactifs, des calibrateurs et des sérums de contrôle
- Suivre strictement les consignes de sécurité fournies avec les réactifs, les calibrateurs et les sérums de contrôle. Référer
au fabricant de réactifs pour toute question concernant la manipulation en toute sécurité de tout matériel à
utilisé sur ce système.
- Préparer les réactifs conformément aux instructions d'utilisation du fabricant, en
attention aux instructions de reconstitution, de mélange et de prétraitement.

Page 7
Mondial 240/720
Introduction - 1
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 7
1.5.8 Empêcher les interférences générées par d'autres appareils
- Ce système doit avoir une connexion électrique indépendante afin qu'il ne puisse pas interférer avec d'autres
appareils électriques de laboratoire importants.
1.5.9 Manipulation des échantillons
- La qualité de l'échantillon utilisé est d'une importance primordiale et tous les efforts doivent être faits pour
s'assurer qu'il est de bonne qualité. De nombreuses variables pré-analytiques existent et celles-ci doivent être
pris en compte l'interprétation du résultat final.
- Les échantillons typiques utilisés sur le système BPC Biosed comprennent le sérum, le plasma et l'urine. Autres fluides
peuvent ne pas convenir à l'analyse et des précautions doivent être prises avant leur utilisation.
- Tous les échantillons doivent être manipulés comme si des vêtements potentiellement infectieux et de protection devaient
toujours être
être porté.
- Les échantillons de sérum et de plasma doivent être séparés des cellules sanguines dès que possible pour réduire
le risque d'adultération. Avant l'analyse, les échantillons doivent être exempts de matières en suspension telles que
fibrine. Toute interférence optique possible telle que lipémie, ictère ou hémolyse doit être notée.
Les résultats de ces échantillons doivent être interprétés après consultation avec les réactifs applicables
mode d'emploi. Des précautions doivent être prises pour s'assurer que tout anticoagulant ou dispositif de collecte
qui emploient une barrière sont compatibles avec le réactif de test utilisé.
- Les échantillons d'urine doivent être collectés dans des conservateurs appropriés et toute matière en suspension
éliminés par centrifugation avant analyse.
- Tous les échantillons doivent être protégés de l'évaporation, de la contamination et, le cas échéant, de la lumière
(c'est-à-dire pour la détermination de la bilirubine) avant l'analyse.
1.5.10 Précautions concernant les ondes électromagnétiques et le bruit
- Ne placez pas ce système à proximité d'équipements générant des niveaux de bruit extrêmes.
- Ne jamais utiliser, à proximité immédiate, de dispositifs médicaux pouvant provoquer des dysfonctionnements dus à la
effet des ondes électromagnétiques.
1.5.11 Remplacement de pièces
- Des tests avec des sérums de contrôle et un éventuel étalonnage des réactifs chimiques sont requis après
remplacement de pièces clés telles que seringues ou sondes.
- N'utilisez que des détergents (solution de lavage, solution de nettoyage, etc.) du type spécifié dans ce manuel
pour garantir des performances optimales du système.
1.5.12 Utilisation des consommables
- Utilisez uniquement des consommables approuvés par BPC Biosed pour garantir des performances optimales du système.
1.5.13 Réglage des paramètres d'analyse
- Avant d'utiliser le système pour la première fois, vous devez définir des paramètres tels que le réactif et
quantité d'échantillon. Saisissez ces paramètres à partir de la notice d'utilisation fournie avec les réactifs, pour
garantir des performances optimales du système.
1.5.14 Programmes d'entretien planifiés
- Pour ce système, il est recommandé une routine de maintenance planifiée conformément aux
directives contenues dans le chapitre 5, « Entretien ». Si le technicien ne suit pas ces
instructions, des performances optimales du système et un fonctionnement sûr ne peuvent être garantis.
- La routine de maintenance programmée doit également couvrir le logiciel. Cela doit inclure fréquemment
sauvegarder les données contenant les noms des patients et l'historique des résultats. L'ordinateur du système
doit être entièrement dédié à l'exécution du logiciel Global uniquement.

Page 8
Mondial 240/720
Introduction - 1
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 8
1.5.15 Effectuer des contrôles importants lors de l'analyse
- Vérifier la qualité de l'eau purifiée.
- Vérifiez l'étalonnage pour toute anomalie.
- Vérifier les données de contrôle qualité.
- Vérifiez les résultats d'analyse individuels pour les drapeaux.
- Vérifier l'étanchéité des seringues et des tubulures.
- Vérifier les échantillons pour les contaminants (poussières, fibrine, etc.).
- Vérifiez la quantité de chaque échantillon et qu'il est exempt de mousse ou de bulles d'air
1.5.16 Environnement d'installation
- Est situé à l'intérieur et jamais à plus de 2000 m d'altitude.
- N'est pas exposé à la lumière directe du soleil.
- Est propre et exempt de poussière.
- Possède un sol plat qui supporte plus de 100 kg/m 2 et est exempt de vibrations.
- A une bonne ventilation. Ce système produit de la chaleur pendant son fonctionnement.
- A une température de fonctionnement comprise entre 18 et 32°C.
- Humidité entre 40 et 80% HR, sans condensation.
- En présence de conditions environnementales inadéquates, l'utilisation d'un système de conditionnement est
vivement recommandé.
1.5.17 Étiquettes et affichages du système
- Le nom de l'instrument, la tension d'alimentation, le numéro de série et d'autres informations
concernant le GLOBAL sont indiqués sur une étiquette collée au dos.
1.6 Garantie BPC sur le produit
BPC Biosed garantit que ce système de chimie automatisé est exempt de défauts de matériaux ou
fabrication dans des conditions normales d'utilisation pendant une période d'un an à compter du jour de l'achat. Dans le
dans le cas où le système serait rendu défectueux pendant la période de garantie, il est réparé sur place
gratuit. Toutes les activités de réparation, de configuration, de test, sous garantie et hors garantie doivent être
fourni par un revendeur local agréé, formé et officiellement autorisé par BPC Biosed.
Les dommages à l'instrument causés par des événements environnementaux exceptionnels ou une utilisation inappropriée
seront annulés
la garantie du produit. Les éléments suivants peuvent annuler la garantie BPC Biosed :
– Catastrophes naturelles telles que les incendies ou les inondations.
– Insouciance ou abus.
– Maintenance effectuée par du personnel non agréé par le Service Après-vente BPC.
– Utilisation de consommables ou de pièces de rechange adaptées non recommandées ou approuvées par BPC.
– Exposition à un environnement système autre que celui indiqué dans ce manuel.
– Exposition à des gaz corrosifs extrêmement puissants comme le sel ou le soufre.
– Perte de données stockées causée par une maintenance système inadéquate ou incorrecte.
– Calendrier de maintenance préventive non respecté ou aucune maintenance préventive effectuée en l'état
indiqué dans ce manuel.
– Démontage non autorisé
Toutes les pièces en verre ou autrement sujettes à l'usure, pour lesquelles le remplacement est requis comme indiqué dans
le plan d'entretien programmé, ne sont pas couverts par la garantie.
BPC Biosed ne sera pas responsable des dommages indirects tels que la perte de profit ou d'affaires qui
pourraient découler d'une mauvaise utilisation de ce système.

Page 9
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 9

2 Présentation du système
Global 240 est un analyseur automatique avec contrôle par microprocesseur, pour la chimie clinique et
analyse par immunoturbidimétrie, disponible en version de table. Le mode de fonctionnement « Accès aléatoire »
permet d'exécuter rapidement tous les tests sur un patient et d'imprimer le rapport, sans avoir à attendre la
routine à compléter. De plus, vous pouvez ajouter de nouveaux patients, même avec la priorité STAT, tout en exécutant le
tests et, si nécessaire, répéter les étalonnages. L'analyseur GLOBAL a été conçu pour atteindre un
débit de 240 tests/heure. L'interface graphique a été conçue pour rendre toutes les fonctions de ce
appareil simple et intuitif, tout en offrant la flexibilité requise par chaque laboratoire. Global est un
instrument complexe dans lequel différents principes physiques entrent en jeu. Pour une meilleure compréhension de
le fonctionnement et donc de l'entretien de l'appareil afin d'obtenir toujours le meilleur
performances, les domaines fonctionnels suivants sont identifiés :
– Logiciel de gestion
– Système d'échantillonnage
– Système de lecture
– Système de lavage (hydraulique)
– Électronique
– Thermorégulation
– Alimentation
2.1 Logiciel de gestion
Le logiciel qui gère le fonctionnement de l'instrument réside sur le disque dur d'un
ordinateur qui communique avec le Global via un câble série RS 232. Le logiciel a un
architecture composée de 5 unités logicielles, chacune assurant une gestion et un contrôle séparés
Tâches. L'une des cinq unités agit comme le programme principal et est la seule qui s'interface de manière bidirectionnelle
avec le micro zéro de la carte d'interface. Le langage de haut niveau est décodé par micro-zéro dans un
niveau langage utilisé ensuite pour communiquer avec les autres microcontrôleurs qui gèrent la robotique
mouvements de l'instrument.

Page 10
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 10
2.1.1 Structure du logiciel
La figure montre un schéma fonctionnel du logiciel Global :
Schéma fonctionnel du logiciel
Les cinq unités suivantes constituent l'architecture logicielle :
- Programme principal
- Gestionnaire d'exceptions de routine
- Gestion des patients
- Gestion de la méthode
- Communication SIL
« Programme principal » se compose de 3 sous-unités :
- Ajustement / Réglage
- Routine
- Maintenance
'Réglage/Réglage' gère les opérations de maintenance et d'alignement. Il permet le contrôle de la
les fonctions matérielles et la régulation des paramètres de positionnement.
« Routine » gère toutes les fonctions responsables de la bonne exécution du travail quotidien, telles que
comme:

Page 11
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 11
- activation et suivi de la robotique
- étalonnage des méthodes
- enregistrement des valeurs QC
- mesure de l'échantillon
- calcul des résultats
- sauvegarde des valeurs mesurées dans un fichier
"Maintenance" gère certaines fonctions liées à la maintenance de l'instrument ainsi que la
enregistrement des éléments remplacés; nombre de tests effectués; création d'un journal avec les erreurs survenues ;
lavages des cuvettes effectués.
« Gestion des exceptions de routine » lors de l'exécution des tests, il gère toutes les situations extraordinaires
qui peuvent survenir comme la nécessité de réintégrer un échantillon ou un réactif.
« Gestion du patient » gère l'acceptation du patient ; l'impression du rapport et des listes de travail ; affichage des résultats
et drapeaux; stocke les patients dans l'archive homonyme et permet la recherche de patients.
« Method manage » gère les méthodes et les paramètres de chaque test ; organise l'étalonnage ; vue
données de contrôle qualité; gère les incompatibilités entre les tests ; gère la sauvegarde et la restauration de
les méthodes; gère les plages de référence des sérums de contrôle et des multi-calibrants.
"LIS Communication" gère toutes les modalités de transfert de données entre Global et LIS.
2.2 Système d'échantillonnage
Il se compose d'un ensemble robotisé qui positionne une aiguille d'aspiration dans des positions préétablies où, par
moyen d'une seringue servant de pompe aspirante, reliée à un système hydraulique approprié, et tous
commodément contrôlé par des dispositifs programmés, le volume de réactif et d'échantillon, indiqué dans le
paramètres de chaque méthode, est aspiré. Exigence essentielle et fondamentale de l'ensemble du système,
qui affecte de manière significative la qualité des résultats, est la précision du volume aspiré.
Global fonctionne en mode SIP et DIP ; il utilise un seul bras pour l'aspiration, la distribution et le mélange de
échantillon et réactif. Le bras de prélèvement place l'aiguille d'abord au-dessus du récipient de réactif, puis au-dessus
la coupelle d'échantillon ou le tube primaire. Chaque fois que l'aiguille s'abaisse juste assez pour aspirer le volume préréglé.
Dans cette phase pour empêcher le début de la réaction chimique, dans la phase d'aspiration réactif et échantillon
sont séparés par une lame d'air.
Une fois cette étape terminée, l'aiguille se déplace sur le carrousel des cuvettes puis s'abaisse et
distribue l'échantillon et le réactif dans la cuvette vide. Le mélange des deux liquides se produit naturellement pendant
distribution. Si les paramètres caractéristiques de la méthode nécessitent le deuxième et le troisième réactif, le
l'instrument fonctionne différemment en fonction du temps d'addition de R2 et R3.
Un dispositif de préchauffage monté sur le bras de prélèvement est positionné entre l'aiguille et la seringue. Ce
doit élever la température du réactif réfrigéré autour de 31-32°C pour accélérer la réalisation de
37°C une fois distribué dans la cuvette de réaction. L'appareil abrite également une partie de l'électronique qui
contrôle le fonctionnement du capteur de niveau.
L'électronique qui se charge de gérer et de contrôler les fonctions concernant le prélèvement
phase, comme l'activation et le contrôle des mouvements robotiques, est positionnée sur les deux moteurs 1 et
Moteurs 2 cartes.
Système d'échantillonnage

Page 12
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 12
S
t
une
t
e
o
F
t
h
e
s
Etat de l'électrovanne de prélèvement :
- Vanne non actionnée, le débit est compris entre 2 et 3.
- Vanne actionnée, l'eau s'écoule entre 1 et 2.
Éléments du système d'échantillonnage
Numéro de port Connecté à
1
Réservoir H 2 O
2
seringue de 1 ml
3
Aiguille de prélèvement
Schéma du système d'échantillonnage
Bras d'échantillonnage
Échantillons &
Plateau de réactifs
Dilueur d'échantillonnage
Préchauffeur
Dilueur d'échantillonnage
Électrovanne
Collecteur
Seringue
Vis sans fin
Essieu moteur
Couplage

Page 13
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 13
2.2.1 Bras de prélèvement
Le bras peut se déplacer à la fois verticalement et pivoter à 320 degrés pour se positionner pendant le processus d'analyse
dans
les points suivants :
- coupelles d'échantillons ou tubes primaires
- conteneurs de réactifs intérieurs/extérieurs
- cuve de réaction
- se laver et bien jeter
- port d'entrée du module ISE (Global 720)
Le bras est également muni d'un détecteur de niveau capacitif pour reconnaître la présence de réactifs et
échantillons.
Lorsque le capteur de niveau ne détecte pas l'échantillon ou le réactif, un son pour alerter le
l'opérateur de la criticité en cours est généré
2.2.2 Plateau d'échantillons
Le plateau peut accueillir jusqu'à 40 échantillons, placés dans de petites coupelles ou des tubes primaires. La taille du
les tubes primaires ont une longueur de 75 à 100 mm et un diamètre de 12 à 13 mm. Dans les deux cas, il y a 8 autres
positions disponibles pour les calibrateurs et 2 positions pour les sérums de contrôle. Au moyen d'un moteur pas à pas
bipolaire,
le plateau tourne dans le sens horaire et antihoraire sur 360°. Il se déplace pour un nombre prédéfini de pas, à partir de
la position de réinitialisation indiquée par un optocoupleur et un drapeau. Un lecteur de code-barres en option
automatiquement
identifie les tubes primaires avec les échantillons. Le plateau d'échantillons est couplé au plateau de réactifs mais peut être
enlevé en perdant deux potards. Ces deux boutons doivent toujours être serrés pour assurer la continuité de la
sol à travers les plateaux et donc une bonne détection de niveau. Les éléments qui font partie de la rotative
les mouvements sont les mêmes pour les deux plateaux.
2.2.3 Plateau de réactifs
Le plateau de réactifs est pourvu de 30 emplacements pour le logement des réactifs. 3 conteneurs différents avec
différentes capacités sont utilisées : le type C, est un récipient unique d'un volume de 60 ml ; le type AB, est un
récipient double d'un volume respectivement de 40 ml et 17 ml et de type DE peut être utilisé avec le
adaptateur métallique. Le fond du plateau repose sur un métal refroidi en continu et thermostaté
plan au moyen d'un élément Peltier et d'un élément de commande NTC. Le système s'ajuste automatiquement et est capable
de
maintenir la température du réactif à 8-10 °C en dessous de la température ambiante. La fonction de refroidissement est
constamment en
fonctionnement même avec l'instrument éteint. Une fois la plaque centrale retirée, l'ensemble constitué
des réactifs et le plateau d'échantillons peuvent être retirés.
2.2.4 Dilueur de prélèvement
C'est l'élément fondamental du système de prélèvement car avec une seringue de 1000 µL, déplacée d'un pas
moteur, de petits volumes d'échantillons et de réactifs peuvent être aspirés avec une précision maximale. L'appareil aussi
comprend une électrovanne à deux voies montée sur un collecteur en plexiglas qui, selon le
phase opérationnelle, relie la seringue au récipient de l'eau distillée ou à l'aiguille de prélèvement.
2.2.5 Préchauffeur
Il s'agit d'un appareil destiné à remplir certaines fonctions fondamentales pour le bon fonctionnement de la
instrument et l'exactitude du résultat. À l'intérieur, un tube en téflon de longueur appropriée est enroulé en un cercle
support métallique pour loger le réactif aspiré. Un côté du support métallique adhère avec un
Élément Peltier qui sert à élever la température du réactif réfrigéré au-dessus de 30°C. Un CNT
l'appareil est utilisé comme élément de contrôle de la température. Les deux extrémités du tube en téflon sont reliées au
l'aiguille d'aspiration par un raccord fileté et à l'ensemble seringue-pompe par un tube en téflon à bride.
En partie basse, le préchauffeur abrite un petit circuit imprimé avec une puce qui représente le transducteur

Page 14
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 14
élément du capteur de niveau d'aiguille. Le transducteur est connecté électriquement à l'aiguille et est capable de
détecter le changement de capacité qui se produit entre la pointe de l'aiguille et la masse du châssis à chaque fois
l'aiguille est en contact avec un échantillon ou un réactif. La variation de capacité engendre à la sortie de
le transducteur une tension de valeur proportionnelle à l'amplitude de la variation de capacité. Plus grand
les volumes génèrent généralement de plus grandes variations de capacité mais ce n'est pas toujours vrai car tout dépend de
la teneur en électrolytes du liquide aspiré.
2.2.6 Système de lecture
C'est la partie de l'instrument qui mesure la lumière qui traverse une cuvette dans laquelle un produit chimique
une réaction entre un échantillon de sang et un réactif chimique s'est produite. Exigence essentielle de la
tout le système de lecture est l'utilisation d'une source lumineuse à large spectre exempte de fluctuations importantes.
Le système se compose des éléments énumérés ci-dessous, dont chacun joue un rôle clé dans la réalisation des
lecture photométrique :
- un photomètre capable de fournir un rayon lumineux monochromatique
- une fibre optique pour acheminer le faisceau lumineux devant la cuve de réaction
- un support circulaire avec 50 cuvettes de réaction en matériau optiquement adapté
- détecteur à semi-conducteurs ou photodiode qui agit comme un élément transducteur et les circuits électroniques
qui doit manipuler le signal analogique puis converti en une forme numérique
Les impulsions lumineuses traversant la cuvette frappent la surface photosensible d'une photodiode agissant comme un
transducteur, les convertit en impulsions de courant puis correctement transformées en impulsions de tension. Le dernier
sont ensuite amplifiés et traités pour être convertis ultérieurement sous forme numérique.
L'électronique chargée de la gestion et du contrôle des fonctions de lecture photométrique est
principalement situé sur la carte ADC (Analog Digital Converter) et, dans une moindre mesure, sur la photodiode
planche.
L'image suivante montre un schéma fonctionnel du système de lecture. Le schéma montre tous les
éléments intervenant dans la lecture photométrique qui, en cas de dysfonctionnement, peuvent influencer la
résultat de la mesure.
Schéma fonctionnel du système de lecture

Page 15
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 15
2.2.7 Photomètre
La lumière à large spectre, réfléchie par un miroir et correctement focalisée par des lentilles convexes, est adressée
vers une roue qui guestes 9 filtres monochromatiques dans la gamme 340-700 nm. La roue est entraînée par un
moteur sans balais qui tourne à une vitesse de 1500 tr/min. A n'importe quelle révolution, le faisceau lumineux traverse
chacun des
les 9 filtres de sorte que chaque rotation fournit une série de 9 impulsions de lumière monochromatique. Cette lumière
La séquence d'impulsions est ensuite envoyée à travers une fibre optique jusqu'à la cuvette de réaction.
L'énergie lumineuse émise par la lampe montre des différences substantielles dans la gamme spectrale 340-700 nm.
Cela donne lieu à des impulsions de tension d'amplitudes trop différentes et donc non compatibles avec le
réglage de l'amplificateur qui traite toutes les impulsions de la gamme. Pour surmonter ce problème, puisque le
l'émission à 340 nm ne peut pas être augmentée, l'amplitude des impulsions lumineuses est atténuée dans la plage
405-700 nm.
Positionnement après chaque filtre monochromatique sauf le 340 nm, un nombre correct d'atténuateurs de préfiltre
avec différents niveaux de transparence, il est possible d'égaliser l'amplitude des impulsions lumineuses dans le
toute la bande. Le procédé décrit permet de générer une série d'impulsions lumineuses qui ont
amplitude constante ou légèrement différente, cependant compatible avec le réglage de gain de l'amplificateur.
La rotation de la roue de filtres se produit au moyen d'un moteur à courant continu sans balai tandis que le contrôle de
rotation et
la synchronisation pour la lecture de chaque filtre est obtenue via deux formes d'onde d'impulsion générées
du passage de la roue de forme spéciale à travers une paire d'opto-coupleurs.
Position des filtres monochromatiques et des formes d'onde d'impulsion
Pos. Nm Pos. Nm Pos. Nm
2
340
5
546
8
380
3
405
6
570
9
450
4
505
7
620 10 700
La position 1 de la roue à filtres est obturée pour empêcher le passage de la lumière et mesurer
le courant d'obscurité de la photodiode dû à l'effet thermique, compensé par le réglage de l'offset
2.2.8 Cuves de réaction
Le train d'impulsions lumineuses généré par le photomètre est transmis au carrousel contenant les
cuves de réaction via une fibre optique. Ce carrousel contient 50 cuvettes en plastique avec une optique de 0,6 cm
chemin dans lequel se produisent les réactions chimiques. Lorsque la réaction chimique est terminée ou a cependant atteint
un état stable, la lumière traversant la cuvette est lue. Après la lecture, toute cuvette est lavée
et séché et il est prêt à être réutilisé.
Un système résistif chauffant avec contrôle électronique de la température chauffe la structure métallique qui
incorpore le carrousel et chauffe par induction l'air entourant les cuvettes de telle sorte que le
la réaction chimique se développe à 37°C. En état de veille le carrousel tourne en continu afin
pour rendre la température homogène.
La rotation horaire-antihoraire (cw-ccw) du carrousel est réalisée avec un moteur pas à pas et un
courroie d'entraînement. En modalité de service, le carrousel positionne la cuvette 21 devant le faisceau lumineux.

Page 16
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 16
2.3 Système de lavage
C'est la fonctionnalité de l'instrument conçue pour éliminer toute contamination possible entre
échantillons biologiques et réactifs chimiques. A cet effet, toutes les pièces qui entrent en contact avec
échantillons et réactifs pendant l'exécution d'un test et préparer le système à effectuer le test suivant
sont lavés. La plupart de l'électronique qui a la responsabilité de la gestion et du contrôle de la fonctionnalité
concernant les opérations de lavage telles que les mouvements robotisés et l'activation des pompes et du solénoïde
vannes, est situé dans les cartes Motor1, Motor 2 et ADC.
Schéma du système de lavage
2.3.1 Lavage des cuves
La station de lavage est un dispositif robotisé situé à côté du module contenant les cuvettes de réaction. Ce
effectue un mouvement vertical grâce à un moteur pas à pas et une courroie d'entraînement. Le mouvement est contrôlé par
deux opto-coupleurs qui détectent les deux positions extrêmes "haut" et "bas". Un support de forme hexagonale
est situé dans la partie supérieure de l'appareil et abrite 3 aiguilles et un tampon sécheur.
Le processus de lavage consiste à remplir et à vider la cuvette à travers l'aiguille courte et les deux
aiguilles plus longues. Le processus est terminé en séchant la cuvette avec le tampon en téflon blanc. L'eau est poussée
dans l'aiguille courte par l'action de la pompe-seringue du dilueur de lavage. Au lieu d'un diaphragme
la pompe assure l'aspiration pour la vidange. Pendant le cycle de routine, lorsque le bras s'abaisse dans la cuvette, le
la première aiguille longue vide le fluide biologique qui peut être collecté séparément de l'eau de lavage, pour
élimination différenciée. Immédiatement après, l'aiguille courte remplit la cuvette d'eau. Le remplissage et
le processus de vidange est répété 4 fois en 15 secondes. Dans les 30 secondes suivantes, la cuve est remise à zéro
puis vidé et séché.
Le séchage est réalisé au moyen d'un tampon ayant une forme et des dimensions légèrement inférieures à la cuvette.
Lorsque la station de lavage est abaissée, le tampon pousse les gouttes d'eau fixées aux parois vers
le fond de la cuvette. L'eau résiduelle est ensuite aspirée par la pompe à vide qui est directement connectée
au tampon.

Page 17
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 17
2.3.2 Dilueur de lavage
Le dispositif est constitué d'un pousse seringue qui possède un piston en PVC coulissant dans un corps en plexiglas. Par
au moyen d'une électrovanne à 2 voies, il est capable d'aspirer l'eau distillée du réservoir principal et de la pousser
à travers l'aiguille courte de la station de lavage. Le piston est fixé à une vis sans fin couplée au
arbre d'un moteur pas à pas. Un joint en silicone assure l'étanchéité hydraulique du piston et évite les gouttes.
Sur le corps en plexiglas est également montée une seconde électrovanne à deux voies qui relie les deux longs
aiguilles à la pompe à membrane utilisée pour vider les cuvettes.
2.3.3 Lavage des aiguilles de prélèvement
Après chaque cycle de prélèvement, l'aiguille est lavée intérieurement et extérieurement. En interne, la seringue du diluant
tire de l'eau distillée du récipient et la pousse à travers le tube en téflon attaché connecté avec le
aiguille. L'eau est rejetée dans le puits de lavage qui est ensuite vidé par l'action d'un
pompe à membrane. Extérieurement, l'aiguille est lavée et séchée par l'action d'un appareil nommé
Nettoyeur d'aiguilles qui a à l'intérieur une petite chambre traversée par un jet d'eau entrecoupé d'air.
Le coulissement vertical de l'aiguille à l'intérieur du dispositif favorise l'action de lavage sur toute sa surface. UNE
joint en silicone de diamètre approprié, sèche l'aiguille et empêche les gouttes. L'écoulement de l'eau à l'intérieur
le dispositif est assuré par la même pompe à membrane utilisée pour vider le puits de lavage avec 2
électrovannes.
Schéma hydraulique global

Page 18
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 18
2.4 Électronique
Presque toute l'électronique de l'instrument est rassemblée dans 5 cartes situées à l'intérieur d'une cage équipée d'un
ventilateur. L'accès au porte-cartes s'effectue en retirant le couvercle de l'instrument. Chacun illustré
ci-après, la carte PC est connectée à la carte mère via un ou deux connecteurs à 64 broches. Les
les microcontrôleurs sont facilement reconnaissables car ils ont une étiquette autocollante avec le numéro du micro
et la version du logiciel de programmation.
2.4.1 Schéma fonctionnel
Le schéma fonctionnel du Global 240-720 montre la carte d'interface qui agit comme une véritable interface
entre les périphériques internes de l'instrument et l'ordinateur externe. Les macro-instructions et
les données reçues de l'extérieur via l'interface série 232C sont décodées dans un langage de niveau inférieur
compréhensible pour les microcontrôleurs qui effectuent à leur tour le processus demandé. À son tour, l'interface
carte envoie à l'ordinateur externe des signaux et des données liés au processus effectué.
2.4.2 Carte mère
La carte mère se positionne sur le fond de la cage et côté composant elle monte 9 femelles
Connecteurs 64 broches sur lesquels sont enfichées les 5 cartes. À une extrémité, il y a 5 diodes LED lumineuses, chacune de
qui indique l'état des tensions générées par l'alimentation. Le visage sous-jacent de la
La carte mère est interconnectée au câblage de l'instrument via des connecteurs amovibles.

Page 19
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 19
2.4.3 Carte d'interface
C'est la carte avec micro zéro qui d'une part communique avec la gestion de l'instrument
logiciel qui réside dans le disque dur de l'ordinateur externe et de l'autre côté génère la commande
instructions qui envoie aux différents microcontrôleurs pour demander l'exécution de mouvements robotiques, le
activation/désactivation de composants électromécaniques ou demande de données.
Chaque fois que le Micro zéro envoie une commande, il reste en position d'attente jusqu'à ce que le micro destinataire
exécute la commande. Si la commande n'est pas exécutée, un message d'erreur s'affiche après un délai d'attente
période. Le message informe du manque de communication entre le micro zéro et le micro qui
n'a pas pu exécuter la commande.
Dans certaines phases de fonctionnement, une séquence de commandes est envoyée à différents microcontrôleurs. Si l'un
d'eux est
incapable d'exécuter l'opération demandée, micro zéro, ne recevant pas le signal qui confirme le
l'exécution de l'opération dans le temps prédéfini, n'est pas en mesure d'établir quel est le microcontrôleur qui
a échoué, le message d'erreur affiché pourrait donc communiquer un faux problème. Dans ce cas, il est conseillé
de réinitialiser les moteurs dans l'écran Service pour connaître la cause exacte du défaut en cours.
Micro zero est destiné à remplir les fonctions suivantes :
- commute l'électrovanne du système de lavage qui relie les deux aiguilles de vidange
les cuvettes à la pompe d'aspiration
- activer / désactiver la pompe à vide du système de lavage
- commute les électrovannes qui relient la pompe de vidange au lave-aiguille ou au lave-linge
bien
- activer / désactiver la pompe de vidange
- active et surveille le capteur de niveau pour les échantillons et les réactifs
- détecte l'état de niveau vide/plein à l'intérieur des deux conteneurs d'eau distillée et de déchets
- détecte l'état fermé/ouvert du hayon
- détecte la position abaissée du bras de lavage
- gère les opérations de lecture/écriture sur l'EPROM
- gère le fonctionnement du lecteur de codes-barres pour les échantillons et les réactifs via une série RS 232
relier
A la mise sous tension de l'instrument, le logiciel de gestion reçoit tous les paramètres concernant le
positionnement des ensembles robotiques, ainsi que les différents réglages préréglés stockés dans l'EEPROM. Les
l'écran affichera brièvement la réception des réglages puis le menu principal apparaîtra. Si certains ou tous les
paramètres (lors de l'utilisation d'une EEPROM vierge) sont manquants, un écran rouge s'affichera avec une liste des
paramètres manquants ou hors de la plage prédéfinie.

Page 20
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 20
2.4.4 Carte CAN
La carte via micro 5 gère le fonctionnement de la lecture photométrique. Il contrôle le fonctionnement de
la roue des filtres, régule et convertit les données sous forme numérique. L'échange de données entre micro 5 et
le micro zéro est bidirectionnel. Les fonctions gérées sont les suivantes :

assure l'activation du moteur de roue de filtres

génère la tension réglable pour alimenter le moteur de la roue de filtres

commande le fonctionnement de la roue à filtres au moyen de deux signaux impulsionnels générés par la rotation
de la roue

traite les impulsions lumineuses détectées par la photodiode permettant la régulation d'amplitude (Gain)
et la tension de sortie en l'absence de lumière (Offset)

détecte l'amplitude analogique des impulsions et la transforme en une forme numérique

génère des tensions réglables de ± 15 V pour alimenter la carte photodiode

assure l'activation des électrovannes

assure l'activation de la pompe à vide

assure l'activation de la pompe de vidange

assure l'activation de la pompe de lavage
Les données concernant le
étalonnage volumétrique
de conteneurs de réactifs
A, B, C, E
Réglages mécaniques
Activation du niveau
capteur pour échantillons et
réactifs
Activation de la
lecteur de code-barres
Activation de la
automatique
réactif
contrôle du volume
Position de la cuvette
devant la lumière
rayonner
Répétition automatique
de l'échantillon
Activation de la
champ « Sexe » dans le
masque d'acceptation
ISE activé
Date et l'heure
Les données concernant le
étalonnage volumétrique
de conteneurs de réactifs

Page 21
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 21
2.4.5 Moteur 1
La carte gère la plupart des mouvements robotiques de l'instrument. La gestion et le suivi
de chaque mouvement est la responsabilité d'un microcontrôleur qui entraîne le moteur pas à pas bipolaire à travers deux
circuits d'entraînement, un pour chaque enroulement. La carte est également équipée d'un oscillateur à quartz qui produit
le signal d'horloge utilisé par les microcontrôleurs. Voici une liste des fonctions exécutées (avec les
numéro du microcontrôleur/sa position sur la carte) :

(µ1/U7) rotation bidirectionnelle du carrousel des cuvettes

(µ2/U14) mouvement horizontal bidirectionnel du bras de prélèvement

(µ3/U13) mouvement vertical haut/bas du bras de prélèvement ; mauvais fonctionnement de l'aiguille
capteur de niveau

(µ4/U12) mouvement vertical haut/bas du dilueur de prélèvement et de l'électrovanne

(µ13/U6) mouvement vertical haut/bas de la station de lavage ; mauvais positionnement en bas
.
Le logiciel qui s'exécute sur l'ordinateur externe envoie la demande d'effectuer un mouvement robotique. Les
l'instruction de haut niveau est reçue par micro zéro puis décodée et convertie en une série d'instructions de niveau inférieur
mode d'emploi (micrologiciel). Le micro zéro envoie la requête au micro responsable de l'exécution du
mouvement et reste en attente du signal de confirmation de l'exécution survenue.
La procédure qui régule la demande et l'exécution ultérieure d'un mouvement robotique est effectuée
comme suit :
- Micro zéro (Maître), sélectionner le microcontrôleur (Esclave) au moyen du signal STROBE et à
positionner en même temps l'instruction avec les exigences du mouvement à effectuer sur
le bus de données
- L'esclave confirme la réception à micro-zéro en activant le signal READY
- Le micro zéro attend un temps préétabli jusqu'à ce que le signal READY soit désactivé pour confirmer que
l'opération demandée a été effectuée.
- Si pour une raison quelconque, le mouvement demandé ne peut être effectué, le signal READY reste
activé au-delà du temps préréglé. Cette condition est révélée par le micro zéro puis transférée
à l'ordinateur externe qui publie à son tour le message d'erreur.
Le mouvement robotique est réalisé au moyen d'un moteur pas à pas qui transmet la rotation au moyen d'un
quelques poulies et une courroie de transmission. Le contrôle des déplacements s'effectue au moyen d'un ou plusieurs
capteurs optiques. En effet, un drapeau attaché à la courroie de transmission, lors du mouvement change la
état électrique du capteur entre presque zéro et 5 volts. C'est précisément le changement d'état dans le
heure prédéfinie qui confirme le bon fonctionnement de l'appareil
2.4.6 Moteur 2 & ISE
Cette carte aussi, comme la précédente gère certains mouvements robotiques grâce à certains microcontrôleurs.
De plus, si l'analyseur est équipé du système ISE, la carte comprend également U7 (µ11) et U19
qui sont utilisés exclusivement pour le fonctionnement de l'ISE. La communication entre le micro 11 et l'ISE
module s'effectue via une ligne série RS 232. Voici une liste des fonctions exercées par le conseil :
- (µ6/U11) rotation bidirectionnelle du plateau échantillon et réactif
- (µ9/U18) activation de la pompe d'aspiration de lavage
- (µ10/U5) mouvement vertical haut/bas du dilueur de lavage et activation du solénoïde
soupape
- (µ11/U7) Gestion des modules ISE

Page 22
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 22
2.4.7 Microcontrôleurs : positionnement et fonction réalisée
Pour une identification plus facile des microcontrôleurs utilisés dans l'instrument, le tableau suivant indique les
carte où chaque micro est placé, le numéro de puce imprimé dans la mise en page et les fonctions exécutées.
µ
Ébrécher
Fonction
Conseil pc
µ0
Interface U22
Interface
µ5
U4
commande photomètre + conversion numérique
CAN
µ1
U7
Carrousel de cuvettes de réaction
Moteur 1
µ2
U14 Mouvement horizontal du bras de prélèvement
Moteur 1
µ3
U13 Mouvement vertical du bras de prélèvement
Moteur 1
µ4
U12 Dilueur de prélèvement + électrovanne
Moteur 1
µ13 U6
Station de lavage mouvement vertical
Moteur 1
µ6
U11 Plateau échantillons et réactifs
Moteur 2 + ISE
µ9
U18 Pompe d'aspiration de lavage
Moteur 2 + ISE
µ10 U5
Dilueur de lavage + électrovanne
Moteur 2 + ISE
µ11 U7
ISE
Moteur 2 + ISE
2.4.8 Capteur de température et de niveau
Cette carte comprend l'électronique qui régule et stabilise la température à l'intérieur de quelques secteurs de
l'analyseur. De plus, la carte contient une grande partie de l'électronique qui contrôle l'échantillonnage
capteur de niveau d'aiguille. Voici la liste de toutes les fonctionnalités apportées par la planche :
- réglage et contrôle de la température des cuves de réaction
- réglage et contrôle de la température du préchauffeur
- réglage et contrôle de la température de réfrigération des réactifs
- réglage et contrôle du capteur de niveau de l'aiguille de prélèvement.
La configuration électronique qui régule et contrôle les trois températures est presque la même. Un
le circuit opérationnel compare le signal fourni par un capteur de température à semi-conducteurs ou un élément NTC
capable de détecter la température de l'appareil, avec un seuil de tension réglable. La sortie du comparateur
active / désactive le circuit d'entraînement de l'élément de chauffage ou de refroidissement.
Les cuvettes de réaction sont chauffées par un réchauffeur résistif tandis que le préchauffeur et le refroidisseur utilisent un
Élément Peltier. Les phases de chauffage et de refroidissement sont indiquées par des LED rouge et verte.
Le circuit qui gère le capteur de niveau compare également le signal généré par la variation capacitive
entre l'aiguille de prélèvement et le sol et la compare à un seuil réglable qui
détermine la sensibilité du système. Le micro zéro permet le fonctionnement du circuit uniquement lorsque le
l'aiguille descend pour aspirer l'échantillon ou le réactif. Une diode LED s'allume lorsque le liquide est détecté.

Page 23
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 23
2.5 Alimentation électrique
L'alimentation est située sous le plan de travail, à l'intérieur d'un boîtier métallique équipé d'un ventilateur de
refroidissement. À
accès, soulevez le plan de travail et retirez le couvercle métallique. L'ensemble de l'alimentation se compose des éléments
suivants
unités:

un interrupteur avec prise de courant, filtre réseau et deux fusibles 4 A temporisés

un interrupteur pour sélectionner la tension primaire 110 V/ 240 V

un transformateur torique avec 3 enroulements secondaires qui fournissent :
▪ 30 VAC / 3A pour alimenter l'élément chauffant des cuves de réaction
▪ 16 VAC / 0,5 A alimentent la carte ADC puis génèrent +15 V DC alimentant le
carte photodiode
▪ 16 VAC / 0,5 A alimentent la carte ADC puis génèrent -15 V DC alimentant le
carte photodiode

une carte d'alimentation à découpage qui est connectée au secteur quel que soit l'état du
interrupteur principal, qui fournit +24 V aux unités suivantes :
▪ groupe frigorifique à réactifs comprenant une partie de l'électronique de commande située sur le
Tableau de température
▪ Module ISE (Global 720)

une carte avec dissipateur thermique qui génère 5,8 V DC stabilisé réglable pour la lampe du photomètre

une alimentation à découpage qui génère les tensions stabilisées suivantes : +5 V/10 A, + 12 V/13
A, -12V/5A, +24V/7A
Voici une description de la destination dans l'instrument de chaque tension

Page 24
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 24
2.6 Messages d'erreur du matériel
Le tableau suivant récapitule tous les messages d'erreur pouvant s'afficher suite à un incident matériel
problème.
µC
Mouvement
Erreur de description
µ0
1
L'ordinateur externe ne communique pas avec le µController 0
µ1
1
µ0 ne peut pas communiquer avec µ1 / le moteur du carrousel des cuvettes ne tourne pas
ou ne peut pas trouver sa position d'origine
µ2
1
µ0 ne communique pas avec µ2 / Le moteur du bras d'échantillonnage horizontal ne
tourner ou ne peut pas trouver sa position d'origine
µ3
1
µ0 ne peut pas communiquer avec µ3 / Le moteur du bras d'échantillonnage vertical ne tourne pas
ou ne peut pas trouver sa position d'origine
µ4
1
µ0 ne peut pas communiquer avec µ4 / Le moteur du dilueur ne tourne pas ou ne trouve pas
sa position d'origine
µ5
1
µ0 ne peut pas communiquer avec µ5 pour activer ou désactiver la roue des filtres
µ6
1
µ0 ne peut pas communiquer avec µ6 / le moteur du plateau d'échantillons et de réactifs ne
tourner ou ne peut pas trouver sa position d'origine
µ10
1
µ0 ne peut pas communiquer avec µ10 pour l'activation ou la désactivation du lavage
dilueur
µ11
1
µ0 ne peut pas communiquer avec le module ISE
µ13
1
µ0 ne peut pas communiquer avec µ13 / Le moteur du bras de lavage ne tourne pas ou
ne peut pas trouver sa position d'origine
µ0
2
L'ordinateur externe ne peut pas communiquer avec µ0 ou lire/écrire des données sur le
EEPROM
µ3
2
µ0 ne peut pas communiquer avec µ3 ou ne peut pas recevoir les pas détectés par le
détecteur de niveau
µ4
2
µ0 ne peut pas communiquer avec µ4 pour l'activation ou la désactivation de l'échantillonnage
électrovanne de dilution
µ5
2
µ0 ne peut pas recevoir ou transmettre de commandes liées à l'ADC de/vers µ5
µ9
2
µ0 ne peut pas communiquer avec µ9 pour l'activation ou la désactivation du lavage
électrovanne d'aspiration
µ10
2
µ0 ne peut pas communiquer avec µ10 pour l'activation ou la désactivation du lavage
électrovanne
µ13
2
µ0 ne peut pas communiquer avec µ13 / Le moteur du bras de lavage ne tourne pas ou
ne peut pas trouver sa position inférieure
µ0
3
L'ordinateur externe ne peut pas communiquer avec µ0 ou transmettre/recevoir des données
vers/depuis le lecteur de code-barres

25
Mondial 240/720
Présentation du système - 2
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
25
2.7 Spécifications techniques de l'analyseur Global
Principe de fonctionnement
Accès aléatoire
Mode de lecture
densité optique (DO)
Fonction STAT
Possibilité de saisir des échantillons urgents à tout moment de la routine
Type d'analyse
Point final, régression linéaire pour la réaction cinétique, taux initial (2 points cinétique),
Réactions bichromatiques. Réactions différentielles (avec échantillon à blanc).
Type de calcul
Facteur, courbe d'étalonnage
Plateau d'échantillons
40 positions pour godets à échantillons et tubes primaires 12-13 mm x 75-100 mm. dix
positions partagées entre les contrôles (2 positions) et les calibrateurs (8 positions).
Plateau de réactifs
30 positions pour réactif simple (60mL) ou double réactif (17mL+40mL) ; 60 postes
pour réactif simple dans un récipient double
Carrousel de réaction
50 cuvettes optiques (chemin optique de 0,6 mm). Station de lavage automatique en 3 étapes.
Température contrôlée à 37°C +/- 0,5°C
Système optique
Photomètre avec 9 filtres d'interférence (340-380-405-450-505-546-570-620-700 nm).
Absorbance linéaire de 0,0 Abs à 2,7 Abs pour tous les filtres sauf 620nm, de 0 à
2.2Abs pour 620nm
Débit
Max. 240 tests/heure ; 720 tests/heure avec ISE
Système d'échantillonnage
Aspiration de l'échantillon et du réactif réalisée par un pousse seringue, la résolution est de 1µl.
Echantillonnage avec détecteur de niveau capacitif. Préchauffage du réactif
Volume d'échantillon
2-100µl
Connectivité
Imprimante externe format A4 ; Port série RS232 pour la connexion au LIS
Interface utilisateur
Indication sur l'écran concernant la liste de chargement d'échantillons. Diagnostic de dépannage
système. Aide en ligne
Réservoirs externes
Eau distillée, déchets liquides
Environnement
conditions
Température de fonctionnement de 15°C à 30°C
Source de courant
Tension 115/240 AC ±6% Fréquence 50/60Hz Puissance <400 VA
Dimensions
79L x 58P x 54H cm - 60 Kg
Options
Lecteur de codes-barres pour tubes d'échantillons et conteneurs de réactifs ; adaptateur USB; Système ISE

Page 26
Mondial 240/720
Électronique - 3
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 26

3 cartes électroniques
Ce chapitre contient des informations sur les cartes électroniques utilisées dans l'instrument et les fonctions
effectué par chacun. La figure ci-dessous montre la cage contenant les cartes électroniques et leurs
placement. Le porte-cartes est accessible en retirant le couvercle de l'instrument.
Chaque carte est identifiée par un code de référence qui prend en compte les composants électroniques et de
le circuit imprimé (couche). Cartes avec la même couche mais avec des composants différents ou différents
la programmation des microcontrôleurs suppose un code de référence différent.
Carte mère Leds

27
Mondial 240/720
Électronique - 3
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
27
3.1 Carte d'interface
Réf. 920135 - couche PN 00046-4
Article
Réf. Point de test de réglage
Noter
Micro µ0
U22
Contrôle des interfaces
EEPROM
U7
Stocke les paramètres de l'instrument
Potentiomètre P1 10,6V (VR0) Vis de fixation U1 Référence de tension pour moteurs pas à pas
Potentiomètre P2 7V (VR1)
Vis de fixation U2 Référence de tension pour moteurs pas à pas
Potentiomètre P3 9,6V (VR2) Vis de fixation U3 Référence de tension pour moteurs pas à pas
COM1
Connexion série avec l'ordinateur
COM2
Connexion série avec le code-barres
lecteur

Page 28
Mondial 240/720
Électronique - 3
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 28
3.2 PCB ADC
Réf. 920096 - couche PN 0086-1
Article
Réf.
Ajustement
Test
point
Noter
Micro µ5
U4
Contrôle la rotation de la roue à filtre et
le traitement numérique de la photométrie
signal
Potentiomètre
P3
externe
4,0-8,5 V
Gain du photomètre (le potentiomètre est
positionné du côté soudure de manière à ce qu'il soit également
accessible pour la régulation avec le couvercle
L'instrument)
Potentiomètre
P2
externe
0,002-0,006V
Décalage du photomètre (le potentiomètre est
positionné du côté soudure de manière à ce qu'il soit également
accessible pour la régulation avec le couvercle
L'instrument)
Potentiomètre
P6
+15V
N4 Tension d'alimentation du PCB de la photodiode
Potentiomètre
P8
-15V
N5 Tension d'alimentation du PCB de la photodiode
Potentiomètre
P10
40 ms
N1 Signal de réinitialisation de la roue de filtre
Relais
RL
Fournit la tension au moteur du filtre
roue
Conducteur
Q16
Active la vanne du dilueur d'échantillonnage
Conducteur
Q15
Active les vannes à pointeau
Conducteur
Q8
Active la pompe à vide
GNDA
N3 Terre
S/Hold
N2 Échantillonnage et maintien du signal
GNDA
N7 Terre
Signal
N6 Signal amplifié

Page 29
Mondial 240/720
Électronique - 3
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 29
3.3 Carte PCB du moteur 1
Réf. 920110 - couche PN 0087-1
Article
Réf.
Assemblage contrôlé
Noter
Micro µ1
U7
Carrousel de cuvettes
Micro µ2
U14
Bras de prélèvement horizontal
Micro µ3
U13
Bras de prélèvement vertical +
étapes du capteur de niveau
Micro µ4
U12
Dilueur et électrovanne
Micro µ13
U6
Bras de lavage
L1
Bras de lavage
Capteur de position supérieure
L2
Dilueur d'échantillonnage
Réinitialiser le capteur
L3
Bras de prélèvement
Capteur de réinitialisation verticale
L4
Bras de prélèvement
Capteur de réinitialisation horizontale
L5
Carrousel de cuvettes
Réinitialiser le capteur
Sauteur
JP1-JP6-JP7-
JP8-JP13
10,6 V (VR0)
Non utilisé
Sauteur
JP2-JP5-JP9-
JP11-JP14
7 V (VR1)
Non utilisé
Sauteur
JP3-JP4-JP10-
JP12-JP15
9,6 V (VR2)
Fournir la réf. tension à
conducteurs de moteurs

Page 30
Mondial 240/720
Électronique - 3
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 30
3.4 Moteur 2 + PCB ISE
Réf. 20134 - couche PN 00061-01
Article
Réf.
Assemblage contrôlé
Noter
Micro µ6
U11
Plateau échantillons et réactifs
Micro µ9
U18
Pompe d'aspiration de lavage
Micro µ10 U5
Réactifs de vanne de lavage des déchets
Micro µ11 U7
ISE (Global 720)
Non présent dans Global 240
Sauteur
JP3-JP6 10,6 V (VR0)
Non utilisé
Sauteur
JP2-JP5 7 V (VR1)
Non utilisé
Sauteur
JP1-JP4 9,6 V (VR2)
Fournir la réf. tension aux conducteurs de
moteurs

Page 31
Mondial 240/720
Électronique - 3
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 31
3.5 PCB du capteur de température et de niveau
Réf. 920102 - couche PN 0079-4
Article
Réf.
Contrôle / régulation
LED
Noter
Potentiomètre
P6
Température de préchauffage de
réactif
LD 6
LD 7
Allumé en rouge pendant le réchauffement
Vert allumé pendant le refroidissement
Potentiomètre
P7
Sensibilité du niveau
capteur (Point de test TP1)
LD 1
Allumé en vert lorsque le liquide est
détectée
Potentiomètre
P4 Température de refroidissement de
plateau de réactifs
LD 4 Vert allumé pendant le refroidissement
Potentiomètre
P1 Temp. plateau de cuvettes
LD 9 Allumé en rouge pendant le réchauffement
Capteur de niveau
signal
TP2 Point de test signal de niveau
capteur
Dans le côté soudure de la carte est placé le transistor Darlington Q4 qui alimente le Peltier
du module de refroidissement. La partie métallique du transistor est munie d'un dissipateur thermique et d'un ventilateur de
refroidissement.

Page 32
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 32

4 Entretien
La partie du logiciel dédiée au Service représente une aide valable lorsque l'on vous demande d'effectuer
une maintenance préventive ou corrective et les performances d'origine de l'analyseur doivent être
restauré. Le logiciel fournit des routines de diagnostic utiles pour effectuer les opérations suivantes :
• réinitialiser tous les ensembles robotiques pour rétablir la position de repos
• déplacer les ensembles robotiques pendant le dépannage
• activer le fonctionnement des éléments électromécaniques tels que les pompes d'aspiration et les électrovannes
• vérifier l'efficacité du système de lecture
• vérifier et éventuellement corriger le positionnement de l'aiguille de prélèvement dans les différentes phases de travail
• corriger le positionnement des cuvettes devant le rayon lumineux
Une partie des circuits de l'instrument est alimentée si le cordon d'alimentation est connecté au secteur.
N'oubliez pas de débrancher le câble avant d'effectuer des opérations qui nécessitent l'absolue
fermer
A l'issue d'une maintenance préventive ou d'une intervention technique visant à rétablir le
fonctionnement normal de l'analyseur, il est nécessaire d'étalonner et de contrôler tous les tests
réalisée par le laboratoire. En effet, une opération de maintenance modifie le
conditions de fonctionnement du système.
4.1 Retrait du couvercle et levage du plan de travail
1. À l'avant, sous le plancher métallique là-bas
est une ouverture qui vous permet de
déconnecter l'interrupteur de sécurité (1) du
hayon.
2. Retirez les 9 vis (2) qui fixent
le couvercle de l'instrument au métal
sol puis soulevez le couvercle avec précaution.
1
2
2
2

Page 33
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 33
3. Le couvercle latéral gauche (3) permet d'accéder à
les diluants pour l'échantillonnage et le lavage des
cuvettes.
4. Pour opérer avec l'instrument lorsque le
coquille est retirée, il faut
simuler la connexion avec la sécurité
changer. Utilisez un connecteur spécialement câblé
tel que celui illustré sur la figure
le droit, sinon réaliser un court
circuit entre les deux broches reliant
l'interrupteur de sécurité.
Veillez à effectuer cette opération avec le
instrument débranché, pour éviter tout
risque de choc electrique.
Levage du plan de travail
5. Retirez les échantillons et le plateau de réactifs.
6. Pour relever le plan de travail, retirez les 6
vis (les positions sont indiquées par le rouge
flèches) qui fixent le plan métallique à
le plan du sol.
7. Séparez la grille d'aération indiquée par le bleu
flèche du cadre de gauche.
8. Soulevez le plan de travail par l'arrière et verrouillez
il avec la tige
3

Page 34
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 34
4.2 Maintenance quotidienne/mensuelle
Maintenir l'analyseur en bon état est un devoir de l'utilisateur. Il y a quelques opérations mais importantes
que s'il est effectué régulièrement, il prévient l'apparition de problèmes qui peuvent être facilement évités. C'est aussi un
tâche du technicien d'assistance qui s'occupe périodiquement de l'instrument, en éduquant et en convaincant
à l'utilisateur d'effectuer régulièrement les quelques opérations nécessaires. Voici les opérations que la fin
l'utilisateur doit effectuer :
- garder la surface de travail de l'instrument propre. Élimine les taches de sang humain et de produits chimiques
réactif pouvant se déposer au cours du travail quotidien. Pour nettoyer, utilisez des détergents pas trop agressifs ou
hypochlorite de sodium très dilué (1/10).
- lavage des cuvettes avec les deux solutions IPO et Extra Cleaning, effectué au moins tous les
semaine, permet de prolonger la durée de vie des cuvettes et d'obtenir les performances attendues de la
instrument.
- au moins une fois par mois, bien laver le bidon d'eau distillée pour éliminer les impuretés qui
sont parfois créés
4.3 Maintenance préventive semestrielle et annuelle
La maintenance préventive est une opération fondamentale qui, si elle est effectuée régulièrement, permet de conserver les
instrument en parfait état et d'obtenir les performances attendues. Maintenance préventive
implique le remplacement de toutes les pièces usées par le fonctionnement quotidien. De plus, une série de contrôles
et des contrôles sont fournis pour prévenir d'éventuels dysfonctionnements futurs. En moyenne, il est recommandé de
effectuer une maintenance préventive sur l'analyseur automatique tous les 6 mois. Ce délai est simplement
indicative, car elle est fortement liée à la charge de travail quotidienne supportée par l'instrument. À la discrétion de
l'assistance technique, en fonction de la sollicitation subie par l'instrument, la distance dans le temps
entre une maintenance préventive et la suivante peut être de 4 à 6 mois.
En supposant de faire 2 maintenances préventives par an, les deux maintenances auront des
pertinence en ce qui concerne le nombre de pièces remplacées et les contrôles effectués. En effet, l'annuel
l'entretien en plus du remplacement des pièces d'usure, nécessite un plus grand nombre de contrôles,
qui nécessitent le retrait de la couverture et plus d'heures de travail. La maintenance semestrielle, en plus
au remplacement de certaines pièces d'usure, permet le contrôle des différentes fonctionnalités de l'analyseur
qui déterminent la fiabilité.
Global 240 : pièces à remplacer
Pièce détachée
Réf.
6 mois
12 mois
Cuvettes
13-0055


Lampe photomètre
13-0003

Verre seringue + piston
001542

Joint de seringue
M000135

Lave-aiguille
MA000140


Sonde de prélèvement
19-0009


Tampon de séchage
13-0052

Global 720 : pièces à remplacer (ISE)
Électrode de référence
5204


Électrode Li+
5205


Électrode Na+
5201


Électrode K+
5202


Cl- électrode
5207


Pompes tubes
001300


Tubes fluidiques
19-0019

Page 35
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 35
Le tableau suivant indique la séquence recommandée de contrôles et de remplacements à effectuer
lors de la maintenance préventive. La séquence a été divisée en deux phases : la première phase comprend
opérations à effectuer instrument éteint tandis que la deuxième phase comprend des opérations qui
nécessitent l'aide d'un diagnostic. L'ordre d'exécution des opérations a été optimisé afin de
réduire au maximum le temps d'intervention.
Fonctionnel
Région
Travail à effectuer
Demi
annuel
Section annuelle
Dans
s
vrai
m
e
m
à
ff Système
Retirer le couvercle de l'instrument

4.1
Soulevez le plan de travail

Inspectez l'instrument pour détecter les
anomalies, fuites de fluides et tubes noircis

Retirez la poussière des pales du ventilateur avec une brosse ou
aspirateur

Nettoyage et lubrification de la mécanique

✓ 4.3.2
Effectuez le mouvement robotique à la main pour vous assurer
douceur ou tout frottement


Échantillonnage
Remplacement de l'aiguille et de la rondelle

✓ 4.3.6
La lessive
Remplacement du tampon de séchage
✓ 4.3.12
En train de lire
Remplacement des cuvettes de réaction

✓ 4.3.4
Remplacement de la lampe du photomètre
✓ 4.3.5
ISE
Retirez tout dépôt du port d'entrée


Changer les électrodes avec des joints toriques


5.14
Changer les tubes des pompes péristaltiques


Dans
s
vrai
m
e
m
à
m
Puissance
la fourniture
Vérification de l'alimentation
✓ 4.3.3
Système
Vérifier l'efficacité et le faible bruit du refroidissement
Ventilateurs
✓ 4.3.1
Échantillonnage
Réglages de l'aiguille de prélèvement

✓ 4.3.14
Contrôle/Réglage de la hauteur du prélèvement
aiguille
✓ 4.3.16
Remplacement du verre de la seringue + piston et joint
✓ 4.3.7
Vérification de l'exactitude du volume distribué

✓ 4.3.8
Contrôle/réglage du capteur de niveau à aiguille

✓ 4.3.17
La lessive
Nettoyage extérieur et intérieur de l'aiguille

✓ 4.3.9
Bien laver le drain

✓ 4.3.10
Vérifier l'état et l'efficacité du dilueur de lavage

✓ 4.3.11
Contrôle/alignement de la station de lavage

✓ 4.3.13
Nettoyage et séchage des cuvettes

✓ 4.3.18
En train de lire
Contrôle/réglages de la lecture photométrique

✓ 4.3.22
Contrôle/réglage du positionnement des cuvettes
✓ 4.3.15
Température
contrôler
Contrôle/régulation de la température des cuvettes
✓ 4.3.19
Contrôle/régulation de la température du préchauffeur
4.3.20
Contrôle/régulation de la température de refroidissement
4.3.21
Système
Validation de l'analyseur

✓ 4,5
ISE
Étalonnage des pompes

✓ 5.11
Étalonnage des électrodes


Validation de l'ISE

✓ 5.18

Page 36
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 36
4.3.1 Contrôle des ventilateurs de refroidissement
A l'intérieur de l'instrument se trouvent 6 ventilateurs qui servent à refroidir les pièces qui dégagent de la chaleur. Les figures
indiquent la position de chaque ventilateur tandis que les flèches indiquent le sens du flux d'air.
Les ventilateurs suivants sont alimentés en 24 V
fourni par le conseil :
1. ventilateur interne de l'unité de refroidissement
2. ventilateur de refroidissement pour l'alimentation
compartiment
3. ventilateur pour le refroidissement du système
4. ventilateur de refroidissement pour le PCB de température
Les ventilateurs suivants sont alimentés en 12 V
fourni par l'alimentation à découpage :
5. ventilateur de refroidissement pour la cage des cartes
6. ventilateur de refroidissement pour la lampe du photomètre
4.3.2 Nettoyage et lubrification de la mécanique
Pour l'essentiel, les pièces mécaniques mobiles du Global ne nécessitent pas de lubrification car les matériaux
utilisés sont autolubrifiants. Cependant, l'élimination de tout dépôt avec un chiffon imbibé d'alcool et un
goutte d'huile de graissage est une opération recommandée à effectuer au cours de la prévention
maintenance. Les photos suivantes montrent les pièces où il est recommandé de pulvériser une petite quantité de
huile lubrifiante de type "WD 40" ou similaire qui maintient l'effet lubrifiant pendant longtemps et est facilement
trouve dans les magasins spécialisés.
Bras de lavage
Dilueur d'échantillonnage et de lavage
Bras d'échantillonnage
6
1
5
3
2
4

Page 37
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 37
4.3.3 Vérification de l'alimentation électrique
Une fois le plan de travail levé, il est facile
d'accéder à l'alimentation électrique du
instrument
Le porte-fusible (1) contient deux fusibles 4A
Le transformateur torique (2), en plus de
permettant la sélection de la tension primaire,
est équipé de trois secondaires qui
fournir les tensions alternatives suivantes :
• 16 V CA / ± 0,5 V / 0,5 A
• 16 V CA / ± 0,5 V / 0,5 A
• 30 V CA ± 2 V / 3 A
Les deux premiers sont utilisés dans la carte ADC pour
dériver les deux tensions stabilisées ± 15V et
qui alimentent la carte photodiode.
Alimentation 30V AC l'élément utilisé pour chauffer le
compartiment des cuvettes de réaction.
L'alimentation à découpage (3) se compose de 4
sections qui fournissent les éléments suivants
tensions stabilisées :
• + 24 V ± 0,5 V
• +24 V ± 0,5 V
• +12 V ± 0,4 V
• -12 V ± 0,4 V
• +5 V ± 0,2 V
La carte avec le grand dissipateur de chaleur (4)
fournit la tension à la lampe du
photomètre. La carte est alimentée par le
+12V fourni par l'alimentation à découpage
l'alimentation et génère à son tour une tension,
réglable avec P1 à
5,8 V -0/+0,05 V / 3,2 A
La tension de la lampe est ajustée en plaçant le
deux sondes du voltmètre numérique sur le
broches de la lampe et réglage du potentiomètre
sur la planche jusqu'à répondre aux spécifications
La planche en position verticale (5) est un
alimentation à découpage qui fournit 24V ±
0,5V (non réglable) au système de refroidissement
et au module ISE. Le conseil est
alimenté si le cordon d'alimentation est connecté à
la prise électrique quel que soit l'état de
l'interrupteur principal.
2
3
4
5
1
5

Page 38
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 38
4.3.4 Remplacement des cuves de réaction
Cette opération doit être effectuée tous les six mois ou
environ tous les 40 000 tests. Pour remplacer les cuvettes, procédez comme
suit :
1. Retirez le capot de protection puis retirez les 4 vis de fixation.
2. Soulevez le carrousel avec les cuvettes, puis insérez la nouvelle
en faisant attention à ne pas toucher les cuvettes avec les doigts. Etre sur
chaque cuvette est fermement insérée dans son logement.
3. Remettez les vis puis assurez-vous que le carrousel tourne librement.
4. Effectuez un cycle de lavage avec Ipocleaning et Extracleaning
pour dégraisser et éviter la formation de micro bulles d'air.
5. Effectuer la Lecture ADC pour vérifier la stabilité de la tension et le respect de la plage des filtres.
4.3.5 Remplacement de la lampe du photomètre
1. Éteignez l'instrument.
2. Débranchez les fiches fast-on de la lampe puis retirez les 3
vis de fixation et le retirer de son logement.
3. Lors de l'insertion de la nouvelle lampe, évitez de toucher l'ampoule
avec vos doigts pour ne pas laisser d'empreintes digitales et ne
changer l'alignement.
4. Remettez les vis et reconnectez les fiches fast-on.
5. Vérifiez la tension sur le connecteur de la lampe, et
régler si nécessaire. (Voir paragraphe 4.3.3)
6. Laissez l'instrument allumé au moins 10 minutes pour
permettre à la lampe d'atteindre la température de couleur appropriée
après quoi effectuer la « Lecture ADC » pour vérifier le
l'amplitude et la stabilité de la lecture photométrique.
Si pendant le remplacement, vous touchez accidentellement l'ampoule de la lampe avec vos doigts, retirez
toute impureté avec de l'acétone ou de l'alcool éthylique.
4.3.6 Remplacement de l'aiguille et du nettoyeur d'aiguille
La rondelle est équipée d'un petit joint torique qui assure le coulissement du pointeau et du joint hydraulique
de toute l'assemblée. La perte d'étanchéité entraînera des gouttes d'eau. L'intégrité de l'aiguille est
donnée par l'absence totale de courbes et de bosses. Le bon fonctionnement des deux composants est étroitement
lié et il est souvent nécessaire de remplacer les deux. En fait, une aiguille avec des bosses endommage le joint torique
à l'intérieur de la rondelle compromettant le joint hydraulique.

Page 39
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 39
Remplacement de la rondelle d'aiguille
1. Retirez le plateau échantillons/réactifs
puis positionner manuellement le bras au-dessus
le plan de refroidissement. Cela permettra plus
liberté de mouvement.
2. Desserrez la vis hexagonale (clé Allen 1.5)
puis tirez la rondelle vers le bas.
3. Dégager la rondelle des tubes
d'entrée et de sortie d'eau. L'eau
pénètre dans la canule inférieure et sort de la
celui du haut.
4. Il est recommandé de remplacer l'aiguille
avant de remonter l'aiguille
machine à laver.
Remplacement de l'aiguille
1. Une fois la rondelle d'aiguille retirée,
desserrer l'écrou hexagonal fixant l'aiguille à
le préchauffeur.
2. Nettoyez le contact électrique du
capteur de niveau avec un chiffon imbibé de
de l'alcool
3. Vérifiez la planéité de la nouvelle aiguille
avant de l'installer en le faisant rouler sur le
table.
4. Serrez à la main l'écrou hexagonal du
aiguille puis utilisez l'acier fourni
fil (dans le kit de maintenance) pour vérifier
l'alignement entre l'aiguille et
préchauffeur.
5. Abaissez le préchauffeur et pendant le
toute la descente, assurez-vous que l'aiguille
reste au centre du métal
support contenant la rondelle. Si non
centré, desserrer et visser le
aiguille à nouveau en prenant soin soit le
alignement entre l'aiguille et
préchauffe ce centrage de l'aiguille.
6. Lorsque l'aiguille est dans sa position correcte
, serrez l'écrou hexagonal 1/8 ème tour
avec la clé.
Le couplage entre l'aiguille et le préchauffeur est réalisé par un plexiglas fileté
titulaire. Un serrage excessif provoquera la rupture du support avec le liquide suivant
fuite.
Après avoir remplacé l'aiguille et sa rondelle, les réglages concernant l'aiguille doivent
être vérifié (voir section 4.3.14)

Page 40
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 40
4.3.7 Remplacement du verre de la seringue et du piston
Pour effectuer cette substitution, utilisez les routines de diagnostic disponibles dans le menu "Service".
1. Sélectionnez Load Diluter puis entrez le
nombre d'étapes (800 étapes) pour abaisser
le piston.
2. Desserrez la vis (3) et poussez le
piston (1) vers le haut pour le déconnecter
du support.
3. Retirez le dispositif de retenue (2).
4. Dévisser la seringue en tournant la partie supérieure
partie métallique (4) dans le sens antihoraire.
5. Retirez le joint en téflon du
boîtier de seringue dans l'unité en plexiglas
(détail 5) à l'aide d'un outil pointu.
6. Installez un nouveau joint en Téflon.
7. (Facultatif : Insérez un nouveau piston dans un nouveau
seringue en verre trempant la pointe dans distillé
de l'eau pour rendre l'insertion plus douce.)
8. Tournez
par
main
les
seringue
dans le sens inverse des aiguilles d'une montre en faisant attention
commencer l'enfilage correctement. Serrer
à la main autant que possible alors
serrer encore 1/8 de tour avec un
clé hexagonale.
9. Remettez le support (2).
10. Abaissez manuellement le piston (1) jusqu'à ce qu'il
entre dans la parenthèse. S'il est centré, il
doit entrer sans forcer.
11. Effectuez une réinitialisation mécanique du
dilueur pour déplacer le support dans le
poste supérieur.
12. Abaisser manuellement le piston d'un
millimètre.
13. Serrez la vis (3) au maximum
nécessaire de bloquer le piston à la
support.
14. Afin de vérifier le remplissage correct de
la seringue et l'absence d'air
bulles et fuites d'eau, effectuer
quelques cycles de Prime dans le Service
Menu.
Faire attention lors du serrage de la vis (3) ; une force excessive pourrait casser la tête de
la vis
4.3.8 Vérification de l'exactitude du volume distribué
Il sert à vérifier l'exactitude du volume distribué à partir de la seringue. La précision du volume
prouve le bon fonctionnement de tous les éléments impliqués comme la seringue, la valve, le collecteur, les tubes,

Page 41
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 41
préchauffeur et aiguille. Pour effectuer le test, vous avez besoin d'une éprouvette graduée de 10 ml ou d'un tube gradué de
volume égal. Effectuez les étapes suivantes :
1. Accédez au menu Service.
2. Retirez le plateau d'échantillons et de réactifs puis
positionner manuellement le bras au-dessus du réfrigérateur
surface.
3. Abaissez l'aiguille comme indiqué sur la figure de droite.
4. Placer une éprouvette ou un tube gradué sous le
aiguille (10 ml doivent être marqués).
5. Cliquez sur "Amorcer" puis entrez 5 cycles.
6. Répétez l'étape précédente. Le volume mesuré
dans le récipient doit être d'environ 10 ml
(chaque cycle équivaut à 999 µl).
4.3.9 Vérifier le lavage interne et externe de l'aiguille
Le nettoyage interne de l'aiguille et du tube en téflon placé à l'intérieur du préchauffeur est réalisé grâce au
débit d'eau généré par la seringue en verre. Cette fonction peut être vérifiée en effectuant quelques cycles
de Premier. Au lieu de cela, le nettoyage de la surface extérieure de l'aiguille est assuré par l'écoulement de l'eau à l'intérieur
le nettoyeur d'aiguilles. L'étanchéité hydraulique du système est garantie par le petit joint à l'intérieur du
Rondelle qui sert à sécher l'aiguille et éviter les gouttes. Le remplacement de la rondelle est
recommandé dans les délais impartis. Vérifier le bon débit de l'eau dans les deux cas à l'aide du
Diagnostique.
Utilisez la fonction Prime pour activer le
lavage des aiguilles.
La section "Probe Wash" contient les boutons pour
allumer la pompe d'aspiration et commuter le
électrovannes pour activer le flux de
l'eau à l'intérieur de la laveuse.

Page 42
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 42
4.3.10 Nettoyage du puits de drainage
1. Versez 10 ml de solution Hypocleaning dans
bien égoutter et laisser reposer 30
minutes.
2. Allumez la pompe pour vider le puits
3. Vérifiez l'efficacité du drainage en effectuant
plusieurs fois les opérations de remplissage avec
eau et vidange à l'aide des boutons
indiqué ci-dessous.
4.3.11 Vérifier l'état et l'efficacité du dilueur de lavage
Procéder à un contrôle visuel et fonctionnel approfondi de l'ensemble en vérifiant les points suivants :
1. Enlevez les taches et les dépôts du
piston car ils polluent l'eau de lavage.
Le piston est en matériau autolubrifiant, il
n'a pas besoin d'être lubrifié.
2. Effectuez quelques cycles de lavage des cuvettes
à l'aide du bouton Washing Prime. Vérifier la
régularité du mouvement et
absence de bruits anormaux.
3. Vérifiez le joint hydraulique du silicone
joint et l'absence totale de fuites.
4. Pour vérifier la fonctionnalité du solénoïde
vannes et les aiguilles pour le remplissage et
vider les cuvettes, effectuer un CK
Cuvettes. Dans la première phase, les cuvettes sont
rempli d'environ 320 ul d'eau après quoi
la phase de lecture commence. Lorsque le remplissage
phase est terminée, éteignez l'instrument
et retirer les cuvettes pour vérifier la même
état montré dans l'image sur le côté.

Page 43
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 43
4.3.12 Remplacement du tampon sécheur
1. Retirez la vis hexagonale (1) fixant le couvercle du
bras de lavage.
2. Retirez le couvercle en prenant soin de ne pas endommager le
tuyaux.
3. Desserrez les vis de fixation (2) du coussin de séchage.
4. En cas de remplacement, retirez le tampon vers le haut.
5. Connectez la pièce de rechange au tube de l'aspirateur mais pour
le moment le laisser hors de son logement car :
Après le remplacement, il est nécessaire d'ajuster la hauteur
et centrage du tampon dans la cuvette. Suivre les instructions
dans le paragraphe suivant.

Page 44
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 44
4.3.13 Alignement de la station de lavage
Il y a deux étapes pour l'alignement de la station de lavage : d'abord, ajustez la position verticale du tampon
puis son centrage horizontal à l'intérieur de la cuvette. L'alignement vertical est obtenu lorsque le bras
descend et le tampon touche légèrement le fond de la cuvette. La position horizontale est atteinte
lorsque les quatre côtés du tampon de séchage sont équidistants des parois de la cuvette. La réalisation de
cette condition permet de repousser vers le fond de la cuvette les gouttes d'eau accrochées aux parois
qui sont finalement aspirés par la pompe à vide et donc un séchage efficace.
Réglage de la hauteur
6. Abaisser le bras de lavage au moyen du diagnostic
routine.
7. Insérez le tampon dans son logement puis dans le
cuvette jusqu'à ce qu'elle touche doucement le fond de la
cuvette.
8. Serrez les vis (2) juste assez pour éviter
tampon de bouger. (Voir photo à la page 43 )
9. Cliquez sur Réinitialiser les moteurs pour repositionner la robotique.
10. Abaissez et relevez le bras de lavage plusieurs fois. Faire
assurez-vous que lorsque le bras est abaissé, les aiguilles sont
surélevé de quelques millimètres (3).
11. La figure montre la station de lavage dans son reste
position (5), il est évident la levée des aiguilles
lorsque le bras est abaissé.
12. Serrez suffisamment les deux vis (2) pour éviter
le coussin de séchage pour modifier sa hauteur.
Centrage du tampon de séchage dans la cuvette
13. En abaissant le bras manuellement, arrêtez le tampon de séchage a
quelques millimètres avant l'entrée de la cuvette.
14. Si nécessaire, desserrez les deux vis (4) et centrez
le patin de manière à ce qu'il soit à égale distance des quatre murs
de la cuvette.
15. Assurez-vous que les deux aiguilles sont également centrées dans
la cuvette.
16. Serrez les deux vis (4) pour éviter la déformation horizontale
mouvement de la station de lavage.
17. Abaissez et relevez le bras de lavage plusieurs fois. Faire
assurez-vous que le tampon de séchage est parfaitement centré dans le
cuvette.
18. répétez les étapes 13-17 jusqu'à ce que l'alignement requis soit
parvenu.
19. Serrez les vis (2) et (4) pour bloquer les pièces
en permanence.
20. Vérifiez l'alignement de la station de lavage en
laver les cuvettes avec de l'eau. Une fois complété,
retirer les cuvettes et vérifier l'efficacité de
séchage.
Si les cuvettes ne sont pas complètement sèches, répétez les étapes 13 à 20.
5

Page 45
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 45
4.3.14 Réglage des positions de fonctionnement de l'aiguille de prélèvement
1. Accédez au menu de service, puis cliquez sur "Définir l'étape" pour afficher l'écran ci-dessous.
2. En cliquant sur "Tous les réglages", vous choisissez d'effectuer les alignements horizontaux de l'aiguille dans
séquence, l'une après l'autre. L'alternative est de choisir un alignement spécifique.
3. Réglez la position horizontale de l'aiguille par les deux boutons +/- puis cliquez sur Enregistrer pour mémoriser le
réglage et passez au suivant.
Tous les ajustements :
- « Ajustement du plateau d'échantillons/réactifs » : ajuste le plateau d'échantillons pour un meilleur placement de l'aiguille.
- « Réglage du plateau de cuvettes lors de l'échantillonnage » : ajuste le plateau de cuvettes pour un meilleur placement de
l'aiguille.
- « Arm on Cuvette Adjustment » : ajustez l'aiguille sur la cuve de réaction.
- « Arm on Waste Well Adjustment » : ajustez l'aiguille sur le puits à déchets.
- « Arm on Inner Reagent Adjustment » : ajustez l'aiguille sur le conteneur de réactif interne A.
- " Arm on Outer Reagent Adjustment ajustez l'aiguille sur le réactif externe B/C.
- « Arm on Outer Sample Adjustment » : ajustez l'aiguille sur la coupelle d'échantillon extérieure.
Montée de l'échantillon
1. Cliquez sur « Ck Up Movement » et vérifiez la partie de
l'aiguille à l'extérieur de la laveuse.
2. Si nécessaire, modifiez le nombre d'étapes pour répondre aux
ajustement requis.
3. Le changement d'étape est enregistré automatiquement après le bouton
est cliqué.

Page 46
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 46
Descente sur échantillon
1. Placez un godet d'échantillon vide dans la position 1 du
plateau d'échantillons.
2. Cliquez sur "CK Down Movement" et contrôlez l'espace d'air
entre la pointe de l'aiguille et le fond de la tasse.
3. Si nécessaire, modifiez le nombre d'étapes pour répondre aux
ajustement requis.
4. Le changement de pas est enregistré automatiquement, lorsque le
bouton est cliqué.
4.3.15 Réglage de la hauteur de l'aiguille de prélèvement
Il est conseillé de vérifier la hauteur de l'aiguille à l'intérieur du
rondelle après que le bras d'échantillon a été démonté et
une ou plusieurs pièces, y compris le préchauffeur, ont été
remplacé. Au repos, la position de l'aiguille à l'intérieur de la rondelle
est montré dans l'image sur le côté.
Pour effectuer le réglage, procédez comme suit :
1. Débranchez le cordon d'alimentation et retirez le
couvercle de l'instrument; soulever le plan de travail et le réparer
avec sa tige spéciale.
2. Rallumer l'instrument
3. La figure ci-contre montre la partie de l'échantillonnage
bras sous le plan de travail. A l'état de repos, le
la position de l'aiguille dans la rondelle est déterminée par
la position du drapeau (1) verrouillé sur la transmission
ceinture. L'arrivée anticipée ou retardée du drapeau
à l'intérieur du capteur optique (2) détermine la position
de l'aiguille dans la laveuse.
Il y a du 24V sur la carte (3) contenant le capteur optique et la soudure avec le
câble robotique donc prêter la plus grande attention pour éviter les courts-circuits
1

47
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
47
4. Desserrez les deux vis de blocage et déplacez le drapeau
vers le haut ou vers le bas pour soulever ou abaisser la sonde de prélèvement.
5. Serrez les vis drapeau et effectuez un
réinitialiser.
6. Après chaque réglage, cliquez sur Réinitialiser les moteurs avant
évaluer la position de l'aiguille.
7. Assurez-vous que la position de l'aiguille dans le
laveuse répond aux spécifications indiquées dans le
chiffre. Sinon, répétez les étapes 2 à 5.
4.3.16 Positionnement de la cuvette devant la lumière
Le paramètre « Configuration du bac à cuvettes », dans Service > Définir les étapes,
permet l'alignement de la cuvette devant le faisceau lumineux.
En cas de modification du nombre de marches à l'intérieur de la boîte, le
la position de la cuvette changera également.
L'alignement consiste en le centrage de la cuvette dans
devant le faisceau lumineux produit par le photomètre et
mis en place par la fibre optique (flèche rouge). Les
deux vis servant à fixer la fibre et son support (jaune
flèches) peut être pris comme référence, ou vous pouvez effectuer un
contrôle visuel direct de la cuvette à travers la fibre optique
canal.
4.3.17 Contrôle et réglage du capteur de niveau
L'aiguille aspirant le réactif et l'échantillon est capable de détecter la présence de liquide dans les différents
conteneurs. Le changement de capacité entre l'aiguille et la masse, est le paramètre utilisé pour
déterminer la présence de fluide. L'électronique qui contrôle la fonction est placée soit dans le pré-
chauffage ainsi que dans le capteur de température et de niveau de la carte. Pour le bon fonctionnement du capteur de niveau
il
est recommandé l'ancrage correct du plateau à la structure métallique grâce à l'utilisation du couvercle
fourni. En maintenance préventive, effectuez les étapes suivantes :
1. La lame métallique illustrée sur la figure est
l'élément de connexion entre le
l'aiguille et le circuit électronique. Comme le
zone où est placé l'électricité
le contact est exposé à d'éventuelles
éclaboussures de réactif ou d'échantillon, garder
contact propre avec un chiffon imbibé de
de l'alcool.
1
2
3

48
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
48
2. Le bon fonctionnement du niveau
capteur dépend aussi de l'électricité
liaison entre la masse métallique de
le plateau et le cadre de l'instrument
(Sol). La connexion électrique est
assurée par une brosse métallique qui est en
contact avec le moyeu tournant du plateau.
3. La résistance électrique mesurée
entre le métal du plateau et
le sol doit être très bas. La valeur typique est
moins de 1 Ohm.
4. Nettoyez la surface de contact et le
brosser avec un chiffon imbibé d'alcool.
5. Vérifiez que la brosse est correctement formée
et assure un courant électrique constant
contact pendant la rotation.
6. En veille, la tension mesurée sur
le fil bleu (signal généré par le
carte à l'intérieur du préchauffeur) contre
terre, doit être dans la plage 1,0 -
1,8 V.
7. Avant d'effectuer le test suivant, utilisez
diagnostics à activer quelques secondes
l'écoulement de l'eau à l'intérieur de la laveuse de
l'aiguille. Cliquez sur Service puis définissez le
boutons comme indiqué sur le côté
image pour allumer l'eau.
8. Après quelques secondes d'activation du
débit d'eau, cliquez sur le bouton Réinitialiser les moteurs
bouton.
9. Mettez 250 µl de solution saline dans un
godet à échantillon en position 1 du plateau.
10. Cliquez sur le bouton "CK Down Movement"
et vérifiez que l'image latérale est
affiché.
La coupe jaune signifie que le niveau
le capteur a détecté la présence de
le liquide.
11. En cas de non détection (pas de jaune
coloration), ajouter 10 µl supplémentaires au
volume de la tasse et répéter le test.
12. Si la procédure effectuée révèle une mauvaise sensibilité, vérifiez la régulation de tension de sensibilité
entre TP1 et la masse sur la carte "Temperature & Level Sensor". Selon le
spécification la tension mesurée doit être de 250 mV -0/+5 mV.
49
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
49
4.3.18 Nettoyage et séchage des cuvettes
La station de lavage est composée d'un bras mécanique qui se déplace de haut en bas un support avec 2 aiguilles et
une souche pour sécher les cuvettes. La première aiguille est constituée de deux canules : la plus longue a initialement
vider la cuvette de son contenu biologique puis de l'eau de lavage. Le plus court doit remplir
plusieurs fois la cuvette avec de l'eau. La deuxième aiguille n'a plus qu'à vider définitivement la cuvette. Les
tampon de séchage en matériau téflon doit pousser les gouttes d'eau résiduelles vers le fond de la cuvette pour
être ensuite aspiré par la pompe à vide. La meilleure façon de vérifier l'efficacité du système de lavage est de
effectuer un lavage à l'eau puis retirer les cuvettes du boîtier et contrôler visuellement le nettoyage et
séchage. Vérifiez l'efficacité du système de lavage des cuves comme suit :
1. Retirez le couvercle des cuvettes.
2. Cliquez sur le bouton « Lavage » puis « H2O » (le processus prend
environ 5 minutes).
3. À la fin du processus, retirez le plateau des cuvettes de son
boîtier (en dévissant les 4 vis indiquées par le rouge
flèches) puis vérifier le nettoyage et le séchage. La présence de
les gouttelettes d'eau sur les parois des cuvettes indiquent une mauvaise
efficacité du système de lavage. Les raisons possibles peuvent
être le suivant :
• mauvais alignement tampon-cuvette (voir paragraphe 4.3.13 )
• perte d'efficacité du tampon en raison de bords arrondis ou
noircissement du téflon → effectuer l'entretien et
le remplacer.
• perte d'efficacité de la pompe à vide
4.3.19 Contrôle et réglages de la température des cuves de réaction
La température du compartiment de la cuvette, où la réaction chimique a lieu, considérablement
affecte le résultat de certains types de tests.
1. Accédez au menu Service pour arrêter la rotation du plateau des cuvettes.
2. Retirez le couvercle noir et remplissez 4 cuvettes équidistantes avec 500 ml d'eau distillée.
3. Revenez à l'écran principal pour permettre la rotation continue et ainsi le chauffage uniforme du
cuvettes. Remettez le couvercle pour éviter les pertes de chaleur.
4. Attendre 30 minutes puis accéder au menu Service pour arrêter la rotation et vérifier la température de
l'eau contenue dans les 4 cuvettes. La température doit être de 37°C -0/ +0,5 °C.
5. Si nécessaire, ajustez la température avec P3 sur le capteur de température et de niveau de la carte. Il est
conseillé de tourner le potentiomètre par pas de 1/4 de tour permettant aux cuvettes d'atteindre le
nouvelle valeur de consigne (en tournant dans le sens horaire, la température augmente).

50
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
50
4.3.20 Contrôle et réglages de la température du préchauffeur
Le préchauffeur réchauffe les réactifs avant leur distribution dans la cuvette, afin qu'ils atteignent plus rapidement la
température de réaction de 37°C. Le contrôle est effectué en simulant l'exécution de certains tests et
immerger la sonde de température dans la cuvette où est distribué le réactif.
1. Retirez le couvercle des cuvettes.
2. Simuler l'acceptation de 5 patients avec au moins 1 test chacun (il est conseillé de sélectionner un test qui
utilise un seul réactif). Le réactif et l'échantillon peuvent être remplacés par de l'eau distillée.
3. Soyez prêt à plonger la sonde de température dans la cuvette immédiatement après la distribution du réactif.
4. La température mesurée doit être de 30 °C ± 2 °C.
5. Si nécessaire, ajustez la température avec P6 sur le capteur de température et de niveau de la carte. Généralement,
pour répondre à la spécification, P6 est réglé au minimum (en tournant CW la température augmente).
4.3.21 Contrôle et réglages de la température de refroidissement
La température du bac à réactifs, détermine la plus ou moins grande stabilité des réactifs une fois allumés
planche de l'instrument. Gardez à l'esprit que les mesures de température rapportées ci-après, sont
influencée par la température ambiante qui devrait en principe se situer entre 18°C et 24°C degrés.
1. Retirez le plateau de réactifs.
2. Versez quelques millilitres d'eau dans la zone
entre les 4 vis indiquées sur la figure
(les 4 vis fixent le refroidissement
module ci-dessous à la surface métallique). UNE
petit trou est présent sur cette surface pour
faciliter le positionnement de la température
capteur.
3. Attendez 5 minutes avant de placer le
sonde de température dans l'eau.
4. La température mesurée doit être
0,5°C -0°C / +1,5°C.
5. Si nécessaire, ajustez la température avec
P4 de la carte Température & Niveau
Capteur. Tourner dans le sens des aiguilles d'une montre la température
diminuer.
Il est conseillé de tourner le potentiomètre
avec des pas de 1/4 de tour permettant au
cuvettes pour atteindre la nouvelle valeur de consigne
(en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, la température
augmente).

51
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
51
4.3.22 Contrôle et réglages de la lecture photométrique
Permet de vérifier la valeur, la stabilité et la reproductibilité du signal photométrique aux différents
longueurs d'onde disponibles.
Avant d'effectuer le contrôle, assurez-vous que la lampe a été allumée pendant au moins 15 minutes
(pour que la lampe ait la bonne température) et les cuvettes ont été lavées avec IPO
et Extra (pour éliminer toute saleté dans la cuvette). Au cas où vous auriez besoin de faire des ajustements, il est
recommandé de respecter l'ordre suivant : vitesse, décalage, gain, décalage
Accédez à l'écran Service et sélectionnez
Lecture de l'ADC.
Sélectionnez la cuve à lire. Les
l'analyseur le remplira d'environ 500 µl de
l'eau et la place devant la lumière
rayonner.
L'image montre les données suivantes :
- Filtres : les relevés photométriques à
longueur d'onde différente, convertie en
numérique et exprimé en Volt.
- Offset : la tension de sortie du
amplificateur en l'absence de lumière
exprimé en Volt.
- Vitesse : est le temps exprimé en
ms pour une rotation complète du
roue de filtres.
Plage de lecture des filtres
La plage qui assure le bon fonctionnement du système photométrique est de 4 à 8,5 V (la plus élevée,
le meilleur). En ajustant le gain du signal, vous pouvez augmenter ou diminuer la valeur de tension de tous les filtres.
Si nécessaire, ajustez avec P3 de la carte ADC.
Stabilité de lecture
Vérifiez la stabilité de la lecture photométrique, normalement seuls les deux chiffres les moins significatifs varient
en continu.
Reproductibilité de la lecture
Répétez la lecture ADC 3 fois, en sélectionnant à chaque fois la même cuvette. Vérifier la reproductibilité de
les tensions affichées.
Décalage
La plage de lecture du paramètre offset est de 0,004 V ± 0,002 V. Si nécessaire, ajustez avec P2 du
Carte ADC.
Vitesse de la roue des filtres
La vitesse de rotation de la roue à filtres est de 40 ms (39,9 ms à 40,4 ms). Si nécessaire, ajustez avec P10
de la carte ADC.
Page 52
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 52
4.4 Maintenance corrective
Cette section décrit certaines procédures normalement moins utilisées qui nécessitent un effort plus important de la part du
technicien en termes de temps.
4.4.1 Remplacement de la carte de circuit imprimé du préamplificateur de la photodiode
La carte de préamplificateur de photodiode est située à l'intérieur du carrousel de lecture aligné avec la fibre optique.
En cas de débordement, l'électronique pourrait être endommagée. Avant de commencer le remplacement, pour s'assurer que
la carte est vraiment défectueuse, effectuer les vérifications suivantes :
Effectuer la Lecture ADC et si les tensions des filtres apparaissent
instable ou égal à 0V, vous devez savoir si le problème est
causé par le PCB du préamplificateur de la photodiode ou par le PCB ADC.
Cette vérification peut être faite en connectant le pôle positif d'un
Batterie standard 1.5V au fil bleu et le pôle négatif à
le fil marron du connecteur indiqué sur la figure.
Ce connecteur fait partie du câblage et relie la photodiode
carte à la carte ADC. Il est situé sous le plancher de travail, dans
correspondance du module qui contient la réaction
cuvettes. L'absence totale de signal malgré la connexion à la batterie, confirme le dysfonctionnement
de la carte ADC. Au lieu de cela, si le défaut est dû à la carte de préamplificateur de photodiode, tous les filtres affichent le
valeur de tension identique et stable.
Pour accéder à la carte préamplificateur photodiode, procédez comme suit :
1. Éteignez l'instrument et débranchez le
câble d'alimentation.
2. Retirez la coque de l'instrument.
3. Retirez la fibre optique de son logement en
desserrer la vis hexagonale sur le support cylindrique.
4. La fibre optique est très délicate, traitez-la doucement
et éviter les flexions accentuées.
5. Retirez les quatre vis fixant l'ensemble au
la base métallique de l'instrument.
6. Lever l'ensemble, détacher le sol
connexion et les connecteurs de câblage.
7. Retirez les 4 vis fixant les cuvettes comme
bien les 8 vis fixant le couvercle. Supprimer
les deux cuvettes et le couvercle.

53
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
53
8. Retirer la collerette et le support cylindrique
de la fibre optique (D'abord rouge puis bleu
des vis).
9. Retirez les 3 vis de fixation après avoir retiré
le chauffage du métal.
Faites attention car les câbles sont attachés à l'un des
arbres.
10. Il est maintenant possible d'accéder à la photodiode
planche pour le remplacer.
11. Lors de l'insertion de la photodiode du nouveau
carte dans son logement, assurez-vous que le
la surface est nettoyée et correctement façonnée pour
recevoir le maximum de lumière. Si nécessaire, utilisez un
chiffon doux pour le nettoyage.
12. Remontez l'unité en répétant le précédent
étapes dans l'ordre inverse.
13. Soyez prudent lors de la connexion du câblage
connecteurs. Celui pour la remise à zéro des cuvettes
capteur (3 fils) est similaire à celui du
Carte photodiode (4 fils). S'il est inversé, le
le capteur optique est endommagé.
Lors de la fermeture de l'ensemble, faites attention à la
fils, attachez-les à l'arbre pour éviter que
ils touchent la courroie ou la poulie.
14. Effectuer les vérifications et réglages nécessaires
suite à ce remplacement : vérifier l'alignement
du plateau à cuvettes (4.3.16 ), puis vérifiez le
alignement du patin ( 4.3.13 ) et effectuer
lecture ADC ( 4.3.19).

54
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
54
4.4.2 Remplacement des roulements de la roue à filtres
Il s'agit d'une pièce critique, nous vous conseillons de remplacer l'ensemble du photomètre si besoin. Cette procédure est
valable
pour SN avant 191606130. Pour SN supérieur à celui-ci, merci de contacter le service support.
1. Éteignez l'instrument et débranchez l'alimentation
câble.
2. Retirez la coque de l'instrument.
3. Retirez les 4 vis fixant le photomètre au
cadre (1).
4. Retirez les deux capteurs optiques (2).
5. Débranchez les connecteurs de câblage et la terre
lien.
6. Une fois le câblage débranché, posez le photomètre sur
la table.
7. Retirez le moteur des filtres de l'unité en retirant le
3 vis.
8. Retirez les 4 vis pour libérer la partie optique contenant le
boîtier de lampe en plus du ventilateur de refroidissement et du
couvercle du filtre.
9. Pour retirer la roue à filtre, utilisez un tournevis cruciforme
(à dévisser) et une autre lame plate (pour bloquer le
rotation), comme indiqué sur l'image latérale.
10. Extraire la roue filtrante, l'axe de rotation, les deux
roulements et l'entretoise dans cet ordre.
11. Remplacer les deux roulements et remonter en portant
les mêmes étapes dans l'ordre inverse.
12. En cas de remplacement des roulements, il est fortement
vérification recommandée et, si nécessaire, remplacer le
moteur de la roue à filtres.
1
2
2
1

Page 55
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 55
4.4.3 Remplacement de la courroie du plateau échantillons et réactifs
1 Eteignez l'instrument puis retirez
le plateau échantillons et réactifs.
2 Débranchez le cordon d'alimentation et retirez
le couvercle externe de l'instrument ; ascenseur
le plan de travail et fixez-le avec sa tige spéciale.
3 Retirez les 4 écrous de fixation (1) qui
sécuriser le groupe composé des
boîtier de plateau de réactifs (3) et le système de refroidissement
module (4), au plan de travail.
4 Débranchez le fil vert et l'alimentation
câble du module de refroidissement.
5 Retirez les quatre vis fixant la marche
moteur (2).
6 Soulevez tout le groupe après quoi
dégager la poulie du moteur du
ceinture de transmission.
Pour une meilleure compréhension, l'image sur le
à droite montre le bloc formé par le réactif
le boîtier de plateau (3) et le module de refroidissement (4),
détaché du moyeu rotatif (5). Réellement,
une fois décroché la courroie d'entraînement de la poulie
(6), vous pouvez soulever le bloc entier.
7 Remplacez la courroie par la nouvelle pièce de rechange
et l'accrocher à la poulie.
8 Agir sur le moteur pour obtenir la bonne courroie
tension après quoi serrer les 4 vis
fixation du moteur.
9 Remplacer le groupe précédemment supprimé
à sa position d'origine et rétablir le
connections electriques.
3
4
5
6
2
1

Page 56
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 56
4.4.4 Remplacement de la courroie du bras de prélèvement
Les conceptions ci-dessous montrent le bras d'échantillonnage dans les diverses projections. A noter que le plan de travail en
métal du
instrument sépare la partie supérieure par le bas du bras. Le remplacement de la courroie, nécessite la
intervention technique des deux côtés.
1. Retirez les deux vis qui maintiennent le
pavillon de la position d'origine au
courroie de transmission (1)
2. Desserrez les 4 vis qui fixent le
moteur (2)
3. Déplacez le moteur pour desserrer la courroie
tendre et le libérer de la poulie
(4)
2
1
4

57
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
57
4. Desserrez les deux vis Allen (3) sur le dessus
du bras pour libérer l'axe du
poulie qui maintient la courroie.
5. Maintenant, la courroie peut être remplacée, puis suivez les étapes dans le sens inverse.
Pour remettre le drapeau dans la bonne position, suivre la procédure 4.3.15 .
3

Page 58
Mondial 240/720
Entretien-4
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 58
4.5 Validation de l'analyseur
La validation a pour but de vérifier les performances de l'instrument après une maintenance préventive
ou réparer. Pour cela, effectuez la procédure suivante :
1. effectuer 20 répétitions des deux sérums de contrôle (utiliser 1 tasse pour chaque sérum), normal et
pathologique de 3 tests calibrés*
2. remplir le formulaire de validation avec les résultats obtenus et les valeurs limites des sérums de contrôle. Pour
traçabilité, saisir également les données de reconnaissance des contrôles et du multi-calibrant/étalon utilisé pour
étalonnage
3. pour chaque essai calculer la moyenne et l'écart type des résultats obtenus
4. calculer le coefficient de variation (CV%)
5. vérifier que le coefficient de variation est compatible avec les valeurs indiquées par le Valtech
la norme
* les 3 tests indiqués dans le formulaire de validation ont été sélectionnés car ils sont normalement utilisés dans tous
laboratoires. De plus, chaque test développe une réaction chimique différente de sorte que les résultats obtenus
sont un excellent indicateur de la performance de l'instrument.
m : moyenne arithmétique
m = Σ
où : ⅀R est la somme de tous les résultats et N
est le nombre de résultats obtenus
SD : écart type
=
(−)
CV : coefficient de variation %
CV =
Chimie Clinique - Formulaire de Validation du Global 240/720 SN_____________
Traçabilité
Exatrol N
Exatrol P
Multicalibrateur
Numéro de lot
Glucose
Exatrol N
Exatrol P
Moyenne
Valeurs limites (insert de kit)
Meugler :
Haute :
Meugler :
Haute :
CV (%)
Limite d'allocation (Valtech)
CV<1,8%
CV<1,8%
RÉSULTAT ACCEPTÉ :
OUI
NON
OUI
NON
GOT / AST
Moyenne
Valeurs limites (insert de kit)
Faible : Élevé :
Faible : Élevé :
CV (%)
Limite d'allocation (Valtech)
CV<4,5 %
CV<3,8 %
RÉSULTAT ACCEPTÉ :
OUI NON
OUI NON
CHIGNON
Moyenne
Valeurs limites (insert de kit)
Meugler :
Haute :
Meugler :
Haute :
CV (%)
Limite d'allocation (Valtech)
CV<3.0%
CV<1,9 %
RÉSULTAT ACCEPTÉ :
OUI
NON
OUI
NON

Page 59
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 59

5 Système ISE
Le système d'analyse des électrolytes qui utilise la technologie des électrodes à ions sélectifs, est
inséré à l'intérieur de l'analyseur. Dans les pages suivantes, en plus de la description du système, il y a
les informations nécessaires à l'entretien. La section « Dépannage » recommande des étapes utiles
à emporter en cas de dysfonctionnement.
5.1 Aperçu
Le système ISE est intégré aux analyseurs chimiques Global 720 ; il comprend le module ISE et
trois pompes péristaltiques intégrées à l'analyseur Global 720. Le module ISE, à travers 4 électrodes, mesure
la concentration de Li + , Na + , K + et Cl - dans le sérum et le plasma et transmet les résultats de ces
mesures à l'analyseur Global pour intégration dans d'autres résultats de test rapportés. Un échantillon intégral
le port d'entrée est positionné sur le dessus du module ISE. Cette conception compacte permet une petite taille d'échantillon et
opération rapide. Le module nécessite une taille d'échantillon de 80 µL.
Le module ISE contient des électrodes encliquetables et encliquetables qui se connectent directement à une carte électronique
à l'intérieur
le module ISE. Cela élimine le besoin de câbles et minimise le bruit électrique. Échantillons et
les calibrateurs sont positionnés devant les électrodes par trois pompes péristaltiques. Deux pompes séparées se déplacent
Calibrant A et Calibrant B dans le port d'entrée d'échantillon du module ISE et les positions de la pompe à déchets
échantillons et calibrants devant les électrodes. L'échantillon est déposé par l'analyseur chimique dans
le port d'entrée de l'échantillon. Après chaque mesure d'échantillon, l'étalon est pompé devant les électrodes pour
un étalonnage en un seul point.
L'élimination de l'accumulation de protéines est accomplie par l'utilisation d'une solution de nettoyage. La solution de
nettoyage est
placé dans un flacon sur la position 30 du plateau de réactifs, aspiré, et déposé dans l'entrée d'échantillon
port par la sonde de prélèvement du Global 720
Le module ISE est complètement autonome. Tout le positionnement des échantillons et des étalons dans le module ISE
est contrôlé par un microprocesseur intégré. Le microprocesseur du module ISE applique les mathématiques
algorithmes aux tensions de sortie des électrodes, en les convertissant en unités cliniques de mmol/L. Ces données sont
communiquée via des lignes de communication série à l'analyseur de chimie.
5.1.1 Électrodes
Les électrodes ne nécessitent aucun entretien. Les emballages d'électrodes sont marqués d'une « date limite d'installation
». Nettoyage
solution, aspirée de la position 30 du plateau de réactif, est utilisée à la fin de la routine ou à chaque fois qu'un
échantillon est analysé afin de minimiser l'accumulation de protéines dans les conduites de fluide et dans les électrodes.
Un étalonnage de la pompe doit être effectué chaque jour. Un étalonnage en deux points du module ISE doit être
fait toutes les 8 heures lors de l'utilisation. Pour assurer un fonctionnement fiable, le module ISE effectuera le calibrage A
en sirotant toutes les 30 minutes après l'analyse du dernier échantillon. Cette fonction est entièrement contrôlée par l'ISE
Module sans aucun contrôle par l'analyseur chimique ou l'opérateur.
Le module ISE utilise une électrode de référence à double jonction. L'électrode de référence est remplie de
KCl saturé. Si la concentration du réservoir de l'électrode de référence descend en dessous de 3,0 M KCl, de graves
des erreurs se traduiront par les concentrations d'électrolyte mesurées.
L'électrode de référence contient une petite sphère rouge dans le réservoir qui se trouve normalement sur
haut de la solution de remplissage. Si la sphère commence à couler, l'électrode de référence doit être remplacée.

Page 60
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 60
5.1.2 Gestion des fluides
L'analyseur Global aspire l'échantillon d'un godet d'échantillon et le distribue dans le port d'entrée d'échantillon
au-dessus du module ISE. L'échantillon est ensuite positionné devant les électrodes et le détecteur de bulles par
la pompe à déchets. Trois solutions sont nécessaires pour faire fonctionner le module ISE.
L'étalon A est utilisé dans les étalonnages en deux points et en un seul point pour l'analyse des échantillons de
sérum. Calibrant A
est pompé dans le port d'entrée de l'échantillon par la pompe Calibrant A, puis placé devant le
électrodes par la pompe à déchets. Calibrant Une solution est également utilisée pour le calibrage de la pompe.
L'étalon B est utilisé dans les étalonnages en deux points. L'étalon B est pompé dans le port d'entrée de l'échantillon par le
pompe à calibrant B puis positionnée devant les électrodes par la pompe à déchets.
Concentration des étalons mmol/L
Électrode A Solution B Solution
Li +
1,0
0,4
Non +
140
70
K +
4.0
8.0
Cl -
125
41
La solution de nettoyage est toujours utilisée à la fin de la routine. 100 µL de solution de nettoyage sont aspirés par
la sonde d'échantillonnage du Global 720 et distribué dans le port d'entrée d'échantillon. La solution de nettoyage est
aspiré à partir d'un flacon placé sur le plateau de réactifs, puis distribué dans le port d'entrée de l'échantillon. Cette
le flacon doit être recouvert d'un robinet effectué pour éliminer l'évaporation
La solution de nettoyage pepsine/HCl doit être préparée une fois par semaine et conservée à 4 °C
Lorsque le nouveau pack de Calibrant A et Calibrant B est connecté, l'utilisateur doit initier quelques cycles pour
éliminer l'air des conduites de fluide. Le module ISE ne mesure pas le volume réel de Calibrant A ou
Calibrant B restant dans le conteneur de réactif. Un signal de sortie de l'électronique du module ISE donne
l'analyseur de chimie une indication du moment où un échantillon, un nettoyage, une gorgée ou un étalonnage est effectué.
5.2 Caractéristiques mécaniques
Une photographie du module ISE apparaît dans la figure suivante. Le module ISE contient l'ion-
électrodes sélectives et l'électrode de référence. Un détecteur de bulles est également inclus en haut du
électrodes. Ceci est utilisé pour positionner correctement l'échantillon devant les électrodes pour la mesure. UNE
le port d'entrée d'échantillon est positionné en haut du module ISE. Cela permet une entrée d'échantillon pratique
emplacement de l'analyseur Global dans lequel le module ISE est monté.
Les trois pompes qui positionnent les solutions d'échantillon et de lavage/étalonnage sont situées sur le côté gauche de
l'analyseur Global 720. Calibrant A et Calibrant B sont emballés dans des sachets en aluminium dans le réactif
pack. Un conteneur à déchets est également inclus dans le pack de réactifs.
Une carte de traitement de signal électronique est attachée au module ISE. Cette carte comprend une entrée élevée
amplificateurs opérationnels d'impédance pour détecter les signaux ISE. Une deuxième carte a numérique supplémentaire
circuit de traitement servant de convertisseur A/N et fournissant une sortie de signal ASCII à la chimie
analyseur. Le module ISE est fixé au châssis de l'analyseur chimique par un support et 3 vis. Cette
permet de retirer facilement l'ensemble du module ISE de l'analyseur pour la maintenance. Chacune des électrodes
peut être facilement installé ou retiré de l'avant du boîtier.

Page 61
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 61
5.3 Caractéristiques électroniques
Le système ISE est composé du Module ISE, une partie de la carte électronique Moteur 2 (réf. 920134),
trois pompes péristaltiques et un pack de réactifs. L'électronique comprend tous les préamplificateurs et
commandes par microprocesseur pour les pompes à fluide, le convertisseur A/N et les communications RS-232C. Les
le microprocesseur applique des algorithmes mathématiques aux tensions de sortie du capteur d'électrode, les convertissant en
unités cliniques de mmol/L. Tous les signaux sont communiqués vers et depuis le module ISE via le RS-
232/Interface ASCII. Pour fonctionner, la carte électronique nécessite 24 volts, 1,0 ampères fournis par le même
carte qui alimente le système de refroidissement des réactifs. La carte électronique 920134 est la communication
interface entre le module ISE et l'analyseur de chimie. La carte envoie au module ISE le
commandes de l'utilisateur et à son tour, transfère les données relatives à l'étalonnage des électrodes, la mesure de
l'échantillon
et l'état du pack de réactifs.
Deux pompes péristaltiques déplacent le Calibrant A et le Calibrant B dans le port d'entrée d'échantillon du module ISE.
La pompe à déchets positionne les échantillons et les étalons devant les électrodes. Le pack de réactifs ISE utilise
un dispositif de mémoire afin de stocker des informations de module. Le composant mémoire est un périphérique à écriture
unique.
Les informations d'usine sont stockées dans une partie de l'espace mémoire. Les informations de mise à jour peuvent être
stockées dans le
espace mémoire restant. Les informations d'usine comprennent des données telles que : la date d'expiration, le code du
distributeur,
taille du module, numéro de lot, clé de sécurité, un CRC 16 bits (contrôle de redondance cylindrique). La mise à jour
les informations peuvent inclure la date d'installation, un moyen de calculer un compte à rebours de l'utilisation du pack de
réactifs, et
des informations sur la raison pour laquelle un pack a été désigné comme n'étant plus acceptable (expiration, aucun réactif
restant,
mauvais code distributeur). Un schéma fonctionnel du système ISE intégré au Global 720 apparaît ci-dessous :

62
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
62
5.4 Schéma fonctionnel
Reportez-vous à la figure ci-dessous pour les broches du connecteur à 40 broches qui connecte le module ISE au
Global.

Page 63
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 63
5.5 Cycle d'étalonnage
Ce cycle est utilisé pour calibrer les électrodes du module ISE. L'étalonnage est lancé lorsque l'utilisateur
demande le calibrage ou automatiquement toutes les 8 heures. Le module ISE cycle ensuite le Calibrant B et
L'étalon A solutionne devant les électrodes et mesure la sortie en millivolts des électrodes pour
chacune des solutions respectives. Ces lectures en millivolts sont ensuite utilisées pour établir une relation entre
concentration de l'échantillon et sortie millivolt de l'électrode. Le changement en millivolts par changement de concentration
est la pente de l'électrode. La pente des électrodes est indiquée en mv/dec (millivolts par décade
changement de concentration) et doit se situer dans les limites suivantes :
- Li + 47-64 mV/déc
- Na + 52-64 mV/déc
- K + 52-64 mV / dec
- Cl - 40-55 mV/déc
Le cycle d'étalonnage du module ISE effectue deux étalonnages successifs. Les pentes doivent être
répétable dans une variation de 1,5 mV/décennie ; sinon, répétez la commande d'étalonnage. L'étalonnage
la fréquence est une fois toutes les 8 heures. Un étalonnage est effectué après chaque cycle de nettoyage, ou si l'échantillon
QC
les résultats ne tombent pas à plusieurs reprises dans les plages appropriées
Les détails du cycle d'étalonnage sont les suivants :
- Le Global 720 envoie la commande « Calibrate STD B ».
- Le module ISE efface le chemin d'écoulement de l'électrode de l'étalon A (notez qu'entre les cycles,
Le Calibrant A reste devant les électrodes).
- Le module ISE rince le circuit avec 100 µL de Calibrant B.
- Le module ISE distribue 80 µL de Calibrant B dans le port d'entrée d'échantillon, puis positionne lentement
devant les électrodes.
- Il y a une pause de 9 secondes, et la lecture mV a lieu.
- Le module ISE efface le chemin d'écoulement de l'électrode du Calibrant B.
- Le module ISE rince le circuit avec 100 µL de Calibrant A.
- Le module ISE distribue 80 µL de Calibrant A dans le port d'entrée d'échantillon, puis positionne lentement
devant les électrodes.
- Il y a une pause de 9 secondes, et la lecture mV a lieu.
- Le module ISE peut maintenant calculer les pentes des électrodes.
Ce cycle est alors répété. A chaque clic sur la touche « Calibrer STD B » ou automatiquement tous les 8
heures, la commande entraînera deux cycles d'étalonnage et utilisera 360 µL de Calibrant A et 360 µL de
Calibrant B. Reportez-vous aux diagrammes de cycle

Page 64
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 64
5.6 Cycle d'échantillonnage
Ce cycle est utilisé pour mesurer des échantillons de sérum ou de plasma sur le module ISE. Un cycle d'échantillonnage est
lancé
lorsque le Global 720 envoie la commande spécifique. Le module ISE positionne ensuite l'échantillon et
Calibrant A devant les électrodes et mesure la sortie en millivolts des électrodes pour les deux
échantillon et Calibrant A. Les valeurs en millivolts obtenues pour l'échantillon et pour le Calibrant A sont utilisées avec
la pente (déterminée dans le cycle d'étalonnage) pour déterminer la valeur en mmol/L de l'échantillon. Les
les détails du cycle de sérum sont les suivants :
- Le Global 720 envoie la commande « start » pour exécuter l'échantillon.
- Le module ISE efface le chemin d'écoulement de l'électrode de l'étalon A (notez qu'entre les cycles,
Le Calibrant A reste devant les électrodes) puis renvoie le message indiquant que le Module
est prêt à recevoir l'échantillon.
- Le Global 720 distribue 80 µL d'échantillon dans le port d'entrée d'échantillon puis une fois cette étape terminée
terminé, envoie la commande « Démarrer ».
- Le module ISE positionne ensuite lentement l'échantillon devant les électrodes.
- Il y a une pause de 9 secondes, avant que la lecture mV n'ait lieu.
- Le module ISE efface alors le chemin d'écoulement de l'électrode de l'échantillon.
- le module ISE rince le circuit avec 100 µL de Calibrant A.
- Le module ISE distribue 80 µL de Calibrant A dans le port d'entrée d'échantillon, puis positionne lentement
devant les électrodes.
- Il y a une pause de 9 secondes, et la lecture mV a lieu.
- Le module ISE peut maintenant calculer les résultats des échantillons en mmol/L.
Chaque analyse d'échantillon entraînera l'utilisation de 180 µL de Calibrant A. Reportez-vous aux diagrammes cycliques.
5.7 Cycle de nettoyage
Ce cycle est utilisé pour éliminer l'accumulation de protéines sur les électrodes du module ISE. Le cycle de nettoyage est
initié après la fin de chaque routine ou à la demande de l'utilisateur par la touche « Nettoyer avec Solution ». Les
Le module ISE positionne la solution de nettoyage devant les électrodes pendant une période de temps qui permettra au
enzyme pour éliminer l'accumulation de protéines sur les électrodes. Une fois cela fait, le module ISE est alors rincé
avec Calibrant A.
Les détails du cycle de nettoyage sont les suivants :
- Le Global 720 envoie la commande spécifique pour exécuter le cycle de nettoyage.
- Le module ISE efface le chemin d'écoulement de l'électrode du Calibrant A.
- Le Module renvoie le message indiquant qu'il est prêt à recevoir la solution de nettoyage.
- Le Global 720 distribue 100 µL de solution de nettoyage dans le port d'entrée de l'échantillon puis une fois ce
étape est terminée, envoie la commande « START ».
- Le module ISE positionne lentement la solution de nettoyage devant les électrodes.
- Il y a une pause de 105 secondes pendant le nettoyage.
- Le module ISE efface le chemin d'écoulement de l'électrode de la solution de nettoyage et rince le chemin d'écoulement
avec 100 µL de Calibrant A.
- Le module ISE distribue 80 µL de Calibrant A dans le port d'entrée d'échantillon et le positionne lentement dans
devant les électrodes.

Page 65
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 65
- Le module ISE indique que le cycle est terminé.
Chaque cycle de nettoyage entraînera l'utilisation de 180 µL de Calibrant A.
Reportez-vous aux diagrammes cycliques.
5.8 Cycles de purge AB
Ce cycle est utilisé pour purger les solutions de Calibrant A ou de Calibrant B à travers la tubulure du réactif
module au module ISE. Les cycles de purge AB sont lancés lorsque les touches « Lavage avec STD A » ou
« Laver avec STD B » est cliqué. Le module ISE pompe le Calibrant A ou le Calibrant B à partir du réactif
emballer à travers le module ISE pour laver le chemin d'écoulement. Les détails de ces deux cycles sont les suivants :
- Le Global 720 envoie la commande de purger le standard A ou le standard B
- Le module ISE efface le chemin d'écoulement de l'électrode du Calibrant A
- Le module ISE prélève 100 µL de Calibrant A ou Calibrant B du pack de réactifs et le distribue
dans le port d'entrée de l'échantillon.
- Le module ISE positionne le Calibrant A ou le Calibrant B devant les électrodes.
Chaque cycle de purge AB entraînera l'utilisation de 100 µL de Calibrant A ou de Calibrant B. Se référer à Cycle
Diagrammes.

Page 66
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 66
5.9 Cycle de gorgée
Toutes les 30 minutes après l'analyse du dernier échantillon, le module ISE exécute automatiquement un cycle de gorgée. La
gorgée
Le cycle est utilisé pour rafraîchir le Calibrant A devant les électrodes et les données en millivolts seront rapportées pour
chaque électrode. Aucune commande n'est requise du Global 720 pour lancer un cycle de gorgée.
Le cycle de gorgée est le suivant :
- Le module ISE dégage le chemin d'écoulement.
- Le module ISE distribue 130 µL de Calibrant A dans le port d'entrée d'échantillon, puis le positionne
devant les électrodes.
- Il y a une pause de 9 secondes, et la lecture mV a lieu.
Chaque cycle de gorgée entraînera l'utilisation de 130 µL de Calibrant A.
5.10 Cycle d'entretien
Ce cycle est utilisé pour éliminer le fluide du trajet d'écoulement du module ISE et pour mettre en pause le cycle
d'aspiration. Les
Le cycle de maintenance est lancé lorsque la touche « Retirer les électrodes » est cliqué. Le module ISE puis
fait fonctionner la pompe à déchets jusqu'à ce que le chemin d'écoulement de l'électrode soit débarrassé du fluide. Ce cycle
est requis chaque fois qu'un
électrode(s) est retiré du module ISE.
Les détails du cycle de maintenance sont les suivants :
- Le Global 720 envoie la commande de Maintenance.
- Le module ISE efface le chemin d'écoulement de l'électrode de l'étalon A en faisant fonctionner la pompe à
déchets. Lorsque
terminé, le module renvoie le message <ISE!>, indiquant que le module ISE est dans le
mode veille et le cycle Sip a été suspendu.
- Maintenant, les électrodes peuvent être retirées sans renverser de liquide.
Ce cycle est requis chaque fois qu'une ou plusieurs électrodes sont retirées du module ISE. Ne pas courir
ce cycle provoquera une fuite du fluide dans le trajet d'écoulement lorsque les électrodes sont retirées. Liquide renversé
(ou des électrodes humides à l'extérieur) peuvent provoquer des résultats sporadiques et/ou erronés.
Séchez toujours entre chaque électrode lors du changement d'électrode.
il est à noter que toutes les 30 minutes, un Cycle de Purge A sera initié, et 100 µL de
Le Calibrant A sera distribué. Si les électrodes ont été retirées, cela peut entraîner des
endommager le module ISE et/ou d'autres composants environnants.
Ne laissez jamais le module dans cet état avec les électrodes en place pendant plus d'une heure après une
Le cycle de maintenance est lancé, car le KCl diffusera hors de l'électrode de référence. Au fil du temps, le
Le KCl bouchera complètement le chemin d'écoulement. Dès que les électrodes sont réinstallées purger le flux
chemin avec l'étalon A puis lancez le cycle d'étalonnage.

67
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
67
5.11 Cycle d'étalonnage de la pompe
Ce cycle est utilisé pour étalonner les pompes péristaltiques du module ISE. L'étalonnage de la pompe est lancé lorsque
l'utilisateur clique sur la touche « Etalonnage des pompes à volume ». Le Global 720 distribue 100 µL de Calibrant A
dans le module, et le module ISE compte alors le nombre d'étapes requises pour que la pompe à déchets
déplacer les 100 µL de Calibrant A devant le détecteur de bulles. Le module ISE cycle ensuite le Calibrant A et
Des solutions d'étalon B devant le détecteur de bulles et mesure le nombre de pas nécessaires pour se déplacer
le Calibrant A et le Calibrant B après le détecteur de bulles. Le nombre d'étapes nécessaires pour déplacer le
100 µL initiaux de Calibrant A sont utilisés pour établir une relation entre le volume d'échantillon et la pompe à déchets
pas du moteur. Cette valeur est ensuite utilisée pour calibrer le volume distribué du Calibrant A et
Pompes Calibrant B. Ce processus d'étalonnage garantit que les volumes appropriés d'étalon A et d'étalon
B sont distribués lors des étalonnages et des cycles d'échantillonnage suivants. Il est recommandé d'effectuer une
Calibrage de la pompe une fois par jour. Les valeurs de A et B doivent être comprises entre 1500 et 3000.
- Le Global 720 envoie la commande pour calibrer la pompe.
- Le module ISE efface le chemin d'écoulement de l'électrode de l'étalon A en faisant fonctionner la pompe à
déchets. Lorsque
terminé, le module ISE renvoie le message indiquant que le module ISE est prêt.
- Le Global 720 distribue 100 µL de Calibrant A dans le port d'entrée d'échantillon, puis il devrait
envoyer la commande START.
- Le module ISE compte le nombre d'étapes nécessaires à la pompe à déchets pour déplacer l'ensemble des 100
µL de Calibrant A passé le détecteur de bulles.
- Le module ISE peut maintenant calculer la relation entre le volume et le nombre de pompes à déchets.
- Le module ISE distribue environ 100 µL de Calibrant A, en faisant fonctionner la pompe Calibrant A
un certain nombre d'étapes dans le port d'entrée de l'échantillon.
- Le module ISE déplace l'étalon A dans le port d'entrée d'échantillon jusqu'à ce que le détecteur de bulles voit
la fin de l'échantillon (en tournant la pompe à déchets).
- Le module ISE peut maintenant calculer le volume exact distribué dans le port d'entrée d'échantillon en utilisant
le nombre d'étapes de la pompe à déchets et la relation établie ci-dessus. Ce processus est
répété pour la pompe Calibrant B.
- Chaque commande d'étalonnage de la pompe donnera 275 µL de Calibrant A et 175 µL de Calibrant B
à utiliser. Des volumes supplémentaires de Calibrant A et Calibrant B sont dus aux cycles de lavage.
Reportez-vous aux diagrammes cycliques.

Page 68
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 68
5.12 Schéma hydraulique
L'image ci-dessous montre le schéma hydraulique du système ISE intégré au Global 720. L'ISE
Le système est fondamentalement composé des parties suivantes : le module ISE avec les électrodes, le
Groupe de pompes péristaltiques, le pack de réactifs, le kit de tubes.
Légende des tubes ISE
A=105cm PVC 0.2x2.4
B=100cm PVC 0,8x2,4
C=70cm PVC 0,8x2,4
D=1cm PVC 2x4
C
B
UNE
Cal. UNE
Cal. B

C

69
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
69
5.13 Calendrier d'entretien
Le tableau ci-dessous montre les pièces à remplacer périodiquement pour maintenir le système ISE complètement efficace.
Pour le remplacement, utilisez uniquement des composants approuvés par BPC.
Calendrier de remplacement des composants recommandé
Pièce à remplacer
Utilisateur à faible volume
Utilisateur à volume élevé
Plus de 100 échantillons/jour
Li + électrode
6 mois
3000 échantillons
Électrode Na+
6 mois
10 000 échantillons
K + électrode
6 mois
10 000 échantillons
Cl - électrode
6 mois
10 000 échantillons
Électrode de référence
6 mois
10 000 échantillons
Tube de pompe
9 mois
6 mois
Tube fluidique
12 mois
12 mois
Si le laboratoire prévoit de stocker le module ISE pendant une période supérieure à une semaine, au cours de laquelle
l'analyseur ne sera pas connecté à l'alimentation, la procédure pour préserver soit les électrodes et
le module ISE doit être effectué
5.14 Remplacement des électrodes et des tubes des pompes péristaltiques
1. Retirez le couvercle de verrouillage, puis soulevez le réactif
et porte-échantillon hors de son logement
2. Retirez les 5 capuchons noirs

Page 70
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 70
3. Retirez les 5 vis et soulevez le couvercle libéré
4. Desserrez les 3 vis qui fixent le module ISE
au plan métallique
5. Débranchez le connecteur multibroches en faisant attention
ne pas plier les broches
6. Poussez le levier jaune puis retirez une électrode
à la fois.
7. Enlevez les dépôts de sel avec un chiffon
trempé dans l'eau.
8. Retirez la languette de sécurité de la référence
Électrode puis poussez le levier jaune et insérez
l'électrode dans la position la plus basse.
REMARQUE : lors de l'insertion, assurez-vous que chaque électrode
possède son propre joint en silicone.

Page 71
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 71
9. De bas en haut, placez les 4 autres
électrodes dans l'ordre suivant : Cl- ,K+, Na+,
Li+.
REMARQUE : chaque électrode a une clé d'entrée qui empêche
mauvais positionnement.
10. Une fois les électrodes insérées, faites
sûr qu'ils sont bien alignés.
REMARQUE : lors du repositionnement du module ISE, assurez-vous
que le tuyau de vidange est correctement connecté.
REMARQUE : assurez-vous que les deux tubes avec estampillage CAL
A - B sont correctement positionnés.
11. En appuyant sur le ressort jaune, retirez le tube
du rotor de la pompe puis débranchez-le du
canules.
12. Remplacez le nouveau tuyau en effectuant la
opérations en sens inverse.
.
13. Une fois le tube inséré et le ressort
relâché, tournez la pompe manuellement pour vous assurer que
le tube est correctement positionné au milieu du
rotor.
Cal A
Cal B

Page 72
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 72
5.15 Procédure d'arrêt (préparation du module ISE pour le stockage)
Avant de retirer les électrodes, celles-ci doivent être nettoyées avec la solution de nettoyage puis rincées avec
Calibrant A.
1 Depuis le menu principal cliquez sur la touche « ISE Maintenance » puis
cliquer sur la touche « Clean with Solution » pour laver les électrodes
avec la solution de nettoyage spécifique.
2
Cliquer sur la touche « Wash with STD A » pour purger les électrodes
avec l'étalon A. Répétez le cycle 3 fois.
3
Cliquez sur la touche « Supprimer les électrodes » pour vider l'ISE
tubes hydrauliques
4 Retirez le petit couvercle montré dans l'image cachant latéralement
le module ISE
5 Éteignez l'instrument et débranchez le cordon d'alimentation
6 Retirez la tubulure des Std A et B
7 Retirez les 3 vis fixant le module ISE au châssis du
instrument
8 Faites attention lorsque le connecteur à 40 broches est retiré, tirez
sortir le connecteur avec précaution, en évitant toute flexion car
les broches pourraient être endommagées.
9 Soulevez avec précaution le module ISE puis retirez le tube d'évacuation du
au dessous de
73
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
73
10 Appuyez sur la plaque de compression et retirez toutes les électrodes
11 Placer les électrodes de référence, Na+ et Cl- dans des
sacs scellés.
12 Aspirez un petit volume de Calibrant A par le port supérieur du
module réactif dans une seringue munie d'une aiguille émoussée.
13 Injectez suffisamment de Calibrant A dans la lumière du K+ et du Li+
électrodes jusqu'à ce que le liquide remplisse la lumière.
14 Couvrez les deux extrémités de la lumière (les deux côtés des électrodes K+ et Li+) avec du ruban adhésif pour maintenir
le
Calibrant A en place.
15 Insérez les électrodes K+ et Li+ dans un sac scellé.
16 Retirez le module réactif de l'analyseur et jetez-le.
17 Remettez le module ISE dans le Global 720 en laissant le câble à 40 broches et la tubulure des déchets et
étalons déconnectés.
5.16 Réactivation du module ISE
L'installation des électrodes doit être effectuée avec l'instrument éteint et le
câble d'alimentation débranché
1 Retirez le module ISE de l'analyseur.
2 Si nécessaire, faites tremper l'électrode de référence dans de l'eau tiède jusqu'à ce que la lumière de l'électrode ait été
débarrassée de l'accumulation de sel.
3 Installez les électrodes dans le module ISE dans cet ordre : référence, Cl-, K+, Na+, Li+.
Avant de reconnecter les tubes au module ISE, assurez-vous qu'ils sont exempts de dépôt de sel, sinon
remplacer les tubes
4 Reconnectez la tubulure des déchets, le calibrateur A et le Calibrant B.
5 Remettez le module ISE dans l'analyseur et serrez les vis fixant le support au châssis du
l'analyseur.
6 Remettez le couvercle et connectez un nouveau pack de réactifs au Global 720 par le câble fourni.
7 Allumez l'instrument et ouvrez le programme Global 720.
8
Accédez au menu « Maintenance du module ISE » et procédez comme suit :
9 Quelques cycles de lavage avec calibrant A et B juste pour remplir la tubulure
10 Calibrage des pompes péristaltiques
11 Étalonnage des électrodes

Page 74
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 74
5.17 Remplacement du détecteur de bulles
1. Exécutez les étapes 1 à 7 de la section 5.15 Arrêt
Procédure.
2. Retirez les 4 vis indiquées sur le côté fixant le support
au module ISE.
3. Retirez les électrodes du module ISE.
4. Retirez le couvercle du module ISE.
5. Retirez les E/S de la carte principale
6. Retirez la vis en nylon qui fixe la plaque de serrage à
le haut du module ISE puis retirez la plaque de serrage.
7. Il est maintenant possible de retirer le détecteur de bulles.
8. Remettez le nouveau détecteur de bulles en vous assurant que l'étanchéité
Le joint torique est correctement positionné.
9. Réassemblez le module ISE dans le Global 720.
10. Accédez au menu « Maintenance du module ISE » et effectuez les
Suivant:
11. Quelques cycles de lavage avec calibrant A et B juste pour remplir le
tubes
12. Calibrage des pompes péristaltiques
13. Étalonnage des électrodes

75
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
75
5.18 Pièces de rechange
Code
La description
001297
Module ISE (pas d'électrodes)
19-0027 Câble de connexion pack réactifs
19-0018 Moteur de pompe+rotor+support
001298
Connecteur de tube simple
001300
Kit de tubes de pompe à 4 canaux ISE
19-0019 Kit de tubes ISE
001335
Couvercle groupe pompe (Perspex)
5.19 Validation du système ISE
La validation a pour but de vérifier les caractéristiques d'exactitude et de précision de l'instrument. Pour
à cet effet, effectuez la procédure suivante :
1. effectuer 20 répétitions des deux sérums de contrôle, normal et pathologique des 4 tests électrolytiques.
2. remplir le formulaire de validation avec les résultats obtenus et les valeurs limites des sérums de contrôle. Pour
traçabilité, saisir également les données de reconnaissance des sérums de contrôle et du pack de réactifs.
3. pour chaque test, calculer la moyenne et l'écart type des résultats obtenus.
4. calculer le coefficient de variation (CV%).
5. vérifier que le coefficient de variation est compatible avec les valeurs indiquées dans le tableau ci-dessous en
le fabricant de l'appareil ISE.
Précision du module ISE par plage de test — Sérum, Plasma
Dans l'exécution
Au jour le jour
Analyte
Unités
Varier
CV (%)
Dakota du Sud
CV (%)
Dakota du Sud
Li +
mmol/L
0,6 - 1,6
0,2 - 0,6
1,6 -3,5
3.0
2.0
0,03
5
3
0,05
Non +
mmol/L
136 - 146
100 - 136
146 - 160
1,0
1.5
1.6
2
3
3.2
K +
mmol/L
3,5 - 5,1
2,0 - 3,5
5.1 - 6.0
1.5
2.0
0,05
2
2.5
0,06
Cl -
mmol/L
95 - 106
80 - 98
106 - 120
1.5
1.7
2
1,8
2
2.5

Page 76
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 76
Formulaire de validation des électrodes sélectives d'ions Global 720 SN_____________
Traçabilité
Exatrol N
Exatrol P
Pack de réactifs
Numéro de lot
Li +
Exatrol N
Exatrol P
Moyenne
Valeurs limites (insert de kit)
Meugler :
Haute :
Meugler :
Haute :
CV (%)
RÉSULTAT ACCEPTÉ :
OUI
NON
OUI
NON
Non +
Moyenne
Valeurs limites (insert de kit)
Meugler :
Haute :
Meugler :
Haute :
CV (%)
RÉSULTAT ACCEPTÉ :
OUI
NON
OUI  NON 
K +
Moyenne
Valeurs limites (insert de kit)
Meugler :
Haute :
Meugler :
Haute :
CV (%)
RÉSULTAT ACCEPTÉ :
OUI
NON
OUI
NON
Cl -
Moyenne
Valeurs limites (insert de kit)
Meugler :
Haute :
Meugler :
Haute :
CV (%)
RÉSULTAT ACCEPTÉ :
OUI
NON
OUI
NON

77
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
77
5.20 Dépannage
Les problèmes peuvent être causés par une obstruction partielle d'un caillot dans le tube du tube de sortie aux déchets
pompe, une courbure prononcée dans la tubulure d'évacuation qui restreint le débit ou un mauvais alignement des électrodes.
Le problème peut être causé même par une trop grande longueur de tube entre le tube de sortie et la pompe à déchets. Comme
la pompe essaie de tirer le fluide de l'orifice d'entrée de l'échantillon dans les électrodes, un vide « supplémentaire » se
développe
à cause de la restriction. Le détecteur de bulles voit le bord du fluide et dit à la pompe de s'arrêter, mais
ce vide supplémentaire force le fluide à continuer à voyager. Le détecteur de bulles et l'électrode au lithium sont
vide de l'échantillon car le bord de fuite du fluide continue de bouger.
Souvent, cela peut être vu en regardant le bord d'attaque du fluide quitter le tube de sortie. Si le fluide continue
se déplacer pendant une très courte période après que la pompe à déchets s'arrête de tourner, soupçonnez cela comme une
cause. Il a été
ont constaté que la première indication d'un problème d'écoulement sera la réponse de l'électrode de lithium. Si, toutefois, le
le fluide sort lentement des électrodes lorsque la pompe n'a pas été activée, il y a soit une fuite
entre les électrodes ou le long du trajet du fluide.
Cela peut être testé en mettant l'échantillon dans le port d'entrée d'échantillon à la main et en regardant pour voir si le fluide
changements de niveau. Dans les deux cas, les symptômes seraient similaires — le Li + ou le Na + mV seraient bruyants et
le détecteur de bulles verrait « air ».
Pour améliorer le fonctionnement sans problème du système ISE, il est important de suivre les recommandations
calendrier de remplacement des composants indiqué dans la section d'entretien de ce manuel. Lorsque le système ISE
ne fonctionne pas correctement, abordez le dépannage comme une séquence logique d'événements. Isoler le problème
zone pour éviter le remplacement de composants inutiles et les temps d'arrêt.
Le dépannage peut être classé en trois domaines principaux. Ces domaines sont : la distribution de fluide, l'électrode
stabilité et communication. Considérant que normalement la communication est stable et les données
la transmission est correctement interprétée, le dépannage doit se concentrer principalement sur la distribution de fluide et
l'électrode
stabilité. Comme ils sont liés, les mêmes symptômes peuvent parfois avoir des causes différentes.
5.21 Erreur de faible pente, de bruit et de dérive ou autres problèmes ISE
Une faible pente est généralement le résultat d'une électrode perdant sa sensibilité au fil du temps bien qu'elle puisse être due
à
autres issues.
L'erreur de bruit indique l'instabilité des valeurs mV pour une solution donnée lors de mesures successives
au cours d'une analyse.
La dérive indique que l'analyseur n'observe pas des valeurs mV stables entre les mesures de la
solutions d'étalonnage.
Le premier niveau de dépannage consiste à exécuter le nettoyeur quotidien approprié plusieurs fois pour supprimer tout
résidus de protéines accumulés dans le chemin d'écoulement. Si cela n'élimine pas le problème observé, assurez-vous que le
un entretien de routine a été effectué, comme le remplacement de l'électrode de référence et de la tubulure de la pompe. Si
qui ne fonctionne pas, remplacez la ou les électrodes douteuses et voyez si cela résout le problème. Sinon, salez
la contamination peut être la source des problèmes. Dans tous les types d'électrodes spécifiques aux ions (ISE), analyseurs,
la possibilité de sel séché fournissant un chemin de fuite électrique existe, ce qui peut entraîner diverses erreurs
y compris « Drift » ou « Noise » ou des valeurs de pente incorrectes.
Souvent, les clients ne passent pas en mode maintenance pour vider le circuit d'écoulement avant de retirer
électrodes. Cela provoque une fuite de la solution qui se trouve dans le trajet d'écoulement sur les contacts de l'électrode ou la
formation de bulles.
contacts du détecteur. Ces petites quantités de solutions d'étalonnage finissent par sécher ; laissant des traces de
résidus de sel qui peuvent ne pas être visibles à l'œil nu. Ces "pistes de sel" sont conductrices d'électricité
et peut fournir des chemins de fuite électrique à partir des électrodes interférant avec leur fonction. L'électrique
le signal provenant des électrodes ISE est extrêmement faible et toute interférence avec ces signaux faibles
entraînera des erreurs.

Page 78
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 78
Assurez-vous que les clients remplacent correctement les électrodes :
Ils doivent toujours essuyer le module ISE avec un chiffon sec lors du remplacement des électrodes, juste au cas où
la solution a fui. Pour éliminer cette fuite électrique et les erreurs de signal qui en résultent, les pistes de sel doivent
à nettoyer. Pour ce faire, il est préférable de retirer toutes les électrodes de l'analyseur et d'essuyer
leurs contacts avec un essuie-tout humide et en les laissant sécher.
L'étape suivante consiste à éliminer toute trace de sel séché du module ISE en prenant un autre papier humide
serviette et en essuyant les zones où les contacts des électrodes se branchent sur le module. Suivez ceci par
enlever l'humidité avec une serviette en papier sèche et laisser sécher.
Une fois assuré que tout est bien sec, réinstallez toutes les électrodes et retestez. Vérifiez également l'électrode
contacts et assurez-vous qu'ils sont propres. S'ils sont sales ou corrodés, nettoyez-les délicatement avec un crayon
gomme, (en prenant soin de ne pas enlever la délicate couche d'or).
Les contacts dans le module sont à ressort. Assurez-vous que les ressorts fonctionnent correctement et que le
les contacts entrent et sortent.
Une autre source potentielle d'erreurs de bruit en particulier est liée à l'écoulement. Lorsque la pompe s'arrête, le débit est
aussi censé s'arrêter. Le bruit se produit lorsque la solution dans le système continue de bouger pendant que l'analyseur est
mesurer l'échantillon ou l'étalon. Une erreur « bruit dans l'étalonnage A » se produit lorsque le module ISE lit les mV
pour les électrodes lorsque le Calibrant A est présent. Ce qui se passe, c'est que le module ISE prend six lectures en
succession rapide. Si le signal est de 0,7 mV au-dessus ou en dessous de la moyenne, vous recevrez une erreur de "bruit".
lorsque la lecture a lieu.
Vous devez vous assurer que toutes les électrodes sont bien en place et que les joints toriques sont présents. Un rapide
test de ceci est de distribuer Cal A dans le port d'entrée de l'échantillon et d'observer le mouvement de la solution. Si ça
se vide lentement, alors vous avez une petite fuite d'air. Assurez-vous également que la tubulure de la pompe a été remplacée
comme
selon le programme d'entretien courant.
Parfois, le déplacement d'un analyseur à un autre emplacement aidera à déterminer si une mise à la terre incorrecte ou
les champs EMF fluctuants sont impliqués dans l'induction d'erreurs. Installation d'une alimentation sans interruption,
qui corrige également la puissance locale hors spécifications, est également une solution possible au bruit et à la dérive
problèmes.
Le bruit peut également se produire si l'électrode de référence a plus de six mois. S'assurer qu'ils exécutent
l'entretien en cas de besoin. Bien sûr, si une électrode donne continuellement des erreurs de bruit, remplacez simplement
l'électrode.
« Drift in Cal A » se produit après l'analyse de l'échantillon. Après chaque analyse d'échantillon, le calibre A est positionné
devant
des électrodes et une lecture en mV est effectuée. Il compare ensuite le résultat mV au précédent Calibrant A
en train de lire. Si le changement est supérieur à 7 mV, vous obtiendrez une erreur de "dérive". Le dépannage est similaire au
procédure énumérée ci-dessus pour les erreurs de "bruit". Cependant, dans les deux cas, essayez d'exécuter un cycle de
nettoyage et re-
l'étalonnage dans un premier temps. Si les problèmes persistent, cela est probablement dû à des facteurs externes tels que des
mise à la terre électrique intermittente, tension d'alimentation incorrecte ou champ électromagnétique (CEM), effets de
d'autres instruments tels que les moteurs électriques des réfrigérateurs ou des centrifugeuses.

79
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
79
5.22 Guide de dépannage
Symptôme
Problème
Correction
Le système ne
répondre
1. Échec de la communication
Coupez l'alimentation, remettez l'alimentation
2. Le câble RS232 est déconnecté ou endommagé
Rebranchez ou remplacez le câble
3. Le connecteur du module ISE a été endommagé
Remplacer la carte ou le module ISE
4. Défaillance d'un composant à bord
Remplacer la carte ou le module ISE
Faible pente Na  + ou K  + <52
mV/décade
Cl  - <40 mV/décade, Li  +
<47 mV/décade ou élevé
pente Na  + , K  + ou Li  + >64
mV/décade
Cl  - >55 mV/décade
1. Désalignement des électrodes
Retirez et remplacez les électrodes, inspectez les joints toriques et réassemblez
2. Solutions d'étalonnage
Remplacez d'abord le Calibrant B et refaites le test. S'il est toujours bas, remplacez le Calibrant A et retestez
3. Électrode (faible pente)
Remplacez les électrodes défectueuses et testez
4. Bulle d'air sur la membrane de l'électrode de référence
Retirer l'électrode, tapoter pour déloger la bulle, remplacer et recalibrer
5. Électrode de référence
Remplacer l'électrode de référence et retester
6. La température du module ISE ou du fluide dépasse 37° C (haute
pente)
Surveiller la température. Changer l'emplacement global si la température ambiante est trop
super
Indicateur d'erreur de bruit
électrode unique
1. Électrode de détection
Remplacez les électrodes défectueuses et testez
2. Pic de bruit électrique provenant d'une source environnementale
a) Trouver la source du pic et éliminer
b) Vérifiez la connexion à la terre de l'instrument
3. Défaillance d'un composant sur la carte du module ISE
Remplacer la carte
Indicateur d'erreur de bruit
Électrodes multiples
1. Électrode de référence
Remplacer l'électrode de référence et retester
2. Pic de bruit électrique provenant d'une source environnementale
a) Vérifier le bruit électrique coïncidant avec l'activation
b) Vérifiez la connexion à la terre de l'instrument
3. Défaillance d'un composant sur la carte du module ISE
Remplacer la carte
Indicateur d'erreur de dérive
Électrode simple
1. Peut se produire lorsqu'une nouvelle électrode ou Calibrant A est
installée
Purger le Calibrant A et recalibrer le Module ISE. Si l'électrode est neuve
il peut initialement dériver au fur et à mesure qu'il se réhydrate au cours de 15 minutes
2. Électrode de détection
Remplacer l'électrode et tester
Indicateur d'erreur de dérive
Électrodes multiples
1. Peut se produire lorsqu'une nouvelle électrode ou Calibrant A est
installé sur le système
Purger le Calibrant A et recalibrer

Page 80
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 80
2. Électrode de référence
Remplacer l'électrode de référence et recalibrer
3. Pointe électrique de source environnementale
a) Trouver la source du pic et éliminer
b) Vérifiez la connexion à la terre de l'instrument
4. Défaillance d'un composant sur la carte du module ISE
Remplacer la planche
Symptôme
Problème
Correction
Air dans l'échantillon
1. Échantillon insuffisant distribué dans le module ISE
exemple de port d'entrée
a) Global doit livrer 70ul. Vérifier le volume d'échantillon distribué
b) Y a-t-il suffisamment d'échantillon dans la coupelle d'échantillon
2. Fuites de liquide
Déterminer la source de la fuite et résoudre
3. Échantillon non positionné
a) Les électrodes ne sont pas correctement installées. Réinstaller les électrodes
b) Remplacer la tubulure de la pompe
4. Tubulure de la pompe obstruée
Remplacer la tubulure de la pompe
Air dans l'échantillon et
Calibrant A
1. L'échantillon et l'étalon A sont segmentés avec de l'air
a) Les électrodes ne sont pas correctement en place ou comprimées. Vérifier la compression
plaque, ressort et joint. Remonter les électrodes
b) Assurez-vous que toutes les électrodes et les joints toriques sont en place
2. Fibrine ou sel dans le bouchage du chemin d'écoulement de l'électrode
a) Utiliser la procédure de nettoyage
b) Démonter les électrodes et nettoyer ou remplacer l'électrode dont le débit est bouché
chemin
3. Le détecteur de bulles fonctionne mal
Remplacer le détecteur de bulles
4. La pompe à déchets fonctionne mal
Remplacer la pompe à déchets
Air dans le Calibrant B et
Air dans le Calibrant A
1. Calibrant B et Calibrant A sont segmentés avec de l'air a) Les électrodes ne sont pas correctement installées. Vérifier la
plaque de compression, le ressort et
joint
b) Assurez-vous que toutes les électrodes et les joints toriques sont correctement installés
c) Assurez-vous que la tubulure entre le module de réactif et le port d'entrée d'échantillon est
correctement connecté
d) Remplacez la tubulure entre le module de réactif et le port d'entrée d'échantillon.
2. La fibrine ou le sel obstruent le chemin d'écoulement de l'électrode
a) Utiliser la procédure de nettoyage
b) Démonter les électrodes et nettoyer ou remplacer l'électrode dont le débit est bouché
chemin
3. Dysfonctionnement de la pompe à déchets
Remplacer la pompe à déchets
4. Dysfonctionnement du détecteur de bulles
Remplacer le détecteur de bulles

Page 81
Mondial 240/720
ISE- 5
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 81
Air dans le Calibrant A
1. Calibrant A
Remplacer le module réactif par un nouveau, purger et recalibrer
2. La tubulure du module de réactif est déconnectée,
bouché ou serti
Rebrancher ou remplacer la tubulure
3. Calibrant Une pompe ne fonctionne pas correctement
a) Vérifier les connexions électriques
b) Remplacer la tubulure de la pompe
c) Remplacer le moteur
d) Remplacer la pompe

Page 82
Mondial 240/720
Théorie ISE - 6
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 82

6 Théorie de l'ISE
Les mesures d'électrolytes dans les produits sanguins étaient traditionnellement effectuées par photométrie de flamme. À
l'aide de
cette méthode, un échantillon qui a été dilué avec une concentration connue d'un ion de référence (généralement
lithium ou césium) est aérosolisé et passé à travers une flamme qui excite les cations. Ils réémettent le
énergie sous forme de lumière de différentes fréquences; l'amplitude de cette émission est proportionnelle à l'ion
concentration dans l'échantillon.
Le développement de composés organiques sélectifs pour le sodium, le potassium, le chlorure et d'autres électrolytes
a permis le développement de capteurs capables de mesurer directement les fluides biologiques tout au long de la
gamme physiologique. Ces capteurs sont appelés électrodes sélectives d'ions. Le module ISE mesure
lithium, sodium, potassium et chlorure dans les fluides biologiques, en utilisant la technologie des électrodes sélectives
d'ions. UNE
Le schéma du système de mesure d'électrode est montré dans la figure ci-dessous.
L'électrode de sodium à écoulement continu utilise une membrane sélective, spécialement formulée pour être sensible aux
ions sodium. Les électrodes de potassium, de lithium et de chlorure utilisent des conceptions similaires avec des
matériaux membranaires sélectifs. Le potentiel de chaque électrode est mesuré par rapport à une valeur fixe et stable
tension établie par l'électrode de référence argent/chlorure d'argent à double jonction. Un ion-sélectif
l'électrode développe une tension qui varie avec la concentration de l'ion auquel elle répond. Les
la relation entre la tension développée et la concentration de l'ion détecté est logarithmique, car
exprimé par l'équation de Nernst :
= +
??
log(µ )
où:
= Le potentiel de l'électrode dans la solution échantillon
= Le potentiel développé dans des conditions standards
??
= Une « constante » dépendante de la température, appelée(s) pente(s)
log = fonction logarithme en base dix
µ = Coefficient d'activité de l'ion mesuré dans la solution
C = Concentration de l'ion mesuré dans la solution
Une méthode de mesure comparative est utilisée. Tout d'abord, le module ISE mesure les potentiels
développé lorsque l'échantillon est positionné dans les électrodes. Ensuite, le Calibrant A est positionné dans le
électrodes. La différence entre les deux potentiels est liée logarithmiquement à la concentration du
ions mesurés dans l'échantillon divisés par leurs concentrations respectives dans la solution d'étalonnage. Depuis
la différence de potentiels et la concentration des ions lithium, sodium, potassium et chlorure dans
la solution d'étalonnage sont connus, l'ordinateur peut calculer la concentration des ions dans l'échantillon,
conformément à l'équation de Nernst, réécrite comme :
− = log (
) ou = 10
( - )
??
où:
= potentiel ISE développé dans la solution d'échantillon
= potentiel ISE développé dans la solution d'étalonnage
S = Pente de l'électrode calculée lors de l'étalonnage
= Concentration d'ions dans l'échantillon
=Concentration d'ions dans la solution d'étalonnage
« S », la pente, est déterminée lors de l'étalonnage à l'aide des étalons A et B, qui ont des niveaux connus de
lithium, sodium, potassium et chlorure.
Lorsqu'un étalonnage en deux points est lancé, la pente est calculée à partir de la différence entre le deuxième
La lecture du Calibrant A et la lecture du Calibrant B. Une dérive excessive ou des lectures bruyantes seront signalées et le
message d'erreur approprié envoyé au global du module ISE.

Page 83
Mondial 240/720
Théorie ISE - 6
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
Page 83
La pente est définie comme :
Pente = −
Journal(
)
??

= Calibration A concentration en mmol/L
= concentration d'étalonnage B en mmol/L
= Potentiel ISE développé dans la solution Calibrant A en mV
=potentiel ISE développé dans la solution Calibrant B en mV
Le processeur électronique du module ISE vérifie ces pentes et un code d'erreur sera transmis si elles
sont en dehors des limites de pente acceptables. Les pentes typiques sont d'environ 55 mV/décade pour Li, Na et K
et 45 mV/décade pour Cl-. Les limites de pente acceptables sont visibles dans le tableau ci-dessous.
Pente de l'électrode (mV/décade)
Li +
47 – 64
Non +
52 – 64
K +
52 – 64
Cl -
40 - 55

84
Mondial 240/720
Théorie ISE - 6
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-05
84
En pratique, les pentes des électrodes peuvent être supérieures à la valeur idéalement prévue de 59,2 mV/décade à 25 °C.
Des températures de fonctionnement plus élevées, des ions interférents et d'autres facteurs peuvent augmenter la pente
observée
significativement. La pente change considérablement avec la température. Les variations de température entraîneront
modifications de la pente et des résultats de l'échantillon. Par exemple, la pente des électrodes est égale à (RT/nF) = 59,2
à 25º C, où R est la constante des gaz, T est la température en degrés K, n est la valence de l'ion, et
F est la constante de Faraday. Si tous les facteurs sont constants sauf T, on peut calculer la pente idéale du
électrodes en fonction de la température. Quelques exemples de pentes prévues en fonction de la température sont répertoriés
dans
Le tableau ci-dessous.
6
Temp (en °C) Pente (mV/décade) % Erreur de K à 2mmol/L
20
58,2
-1.17
22
58,6
-0,70
24
59,0
-0,23
26
59,4
0,23
28
59,8
0,70
30
60,2
1.16
32
60,6
1.61
Notez que les erreurs sont calculées sur la base d'un étalonnage de 25º C, puis d'un changement de température
se produit. Si le module est étalonné à n'importe quelle température conforme à ses spécifications et que la température est
maintenu, aucune erreur de mesure ne se produira. À mesure que les électrodes vieillissent, les pentes diminuent.
Les limites inférieures pour les pentes acceptables sont définies à la valeur la plus basse qui assure un bon analyseur
précision. Les valeurs de pentes entre étalonnages effectués successivement (un après le
autre) ne doit pas différer de plus de 2,0 mV/décade pour aucun des canaux (Li + , Na + , K + , ou
Cl - ).

Page 85
BPC BIOSED srl - Manuel de service SUP-MAN-007 Rév. 1 du 2019-04
85
Dispositif de Diagnostic In Vitro pour analyses de Médical
Biologie (Chimie Clinique)
Uniquement pour un usage professionnel - Respecter la législation en vigueur
Conforme à la Directive 98/79/CE
Code GMDN : 42362
Ce manuel est conforme au logiciel Global 240/720
révision 6.05 ou supérieure
Rév.1 du 2019-05. Applicable à partir de mai 2019

Vous aimerez peut-être aussi