Vous êtes sur la page 1sur 10

INSTITUT DU GENIE INFORMATIQUE

ET TELECOMMUNICATIONS

RAPPORT DE TP D’ELECTRONIQUE

THEME : CONCEPTION ET REALISATION D’UN CIRCUIT

IMPRIME DECLENCHE AU TOUCHE

Réalisé par : Enseignant :

ZONGO Donatien M. COMPAORE Hassane

ZONGO R. Michael Roger

Année scolaire : 2020-2021

1
SOMMAIRE

SOMMAIRE ............................................................................................................................................ 2

I. INTRODUCTION ........................................................................................................................... 3

II. PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT .............................................................................................. 3

II.1. FONCTIONNEMENT .................................................................................................................. 3

II.1.a. Commande .......................................................................................................................... 3

II.1.b. Déclenchement................................................................................................................... 4

II.1.c. Durée de la temporisation ................................................................................................ 4

II.1.b. Protection ............................................................................................................................ 4

II.2.b. Les autres composants ..................................................................................................... 5

II.3. APPLICATIONS .......................................................................................................................... 6

III. REALISATION ................................................................................................................................... 6

III.1 Conception ................................................................................................................................. 6

III.1.a. Schéma électrique sous Proteus .................................................................................... 6

III.1.b. PCB et Routage sous Proteus ......................................................................................... 7

III.1.c. Visualisation 3D sous Proteus ......................................................................................... 7

III.2. Pratique ..................................................................................................................................... 8

III.2.a. Le typon ............................................................................................................................. 8

III.2.b. L’insolation ........................................................................................................................ 8

III.2.d. La gravure .......................................................................................................................... 8

III.2.e. Nettoyage ......................................................................................................................... 9

III.2.f. Perçage des trous pour les composants ....................................................................... 9

III.2.g. Mise en place et soudure des composants ................................................................. 9

V.CONCLUSION ET PERSPECTIVES .................................................................................................. 10

2
I. INTRODUCTION
L’électronique occupe une place indiscutable dans la vie quotidienne. Des merveilles
comme la radio, le smartphone, l’ordinateur, produits de la fabrication électronique sont
partout car ils sont devenus indispensables. Dans ces produits électroniques l’on trouve ce
l’on appelle un circuit imprimé qui constitue très souvent le socle dans le fonctionnement de
ce dernier. Un circuit imprimé d’après Wikipédia est un support, généralement une plaque
permettant de maintenir et de relier électriquement un ensemble de composants
électroniques entre eux pour réaliser un circuit électronique complexe. Il nous est donné dans
ce mini projet de concevoir et de réaliser un circuit électronique déclenché au touché.

II. PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT


II.1. FONCTIONNEMENT

Figure 1: Schéma du circuit

II.1.a. Commande
L’objectif du circuit déclenché au touché est de permettre le déclenchement d’un
relais et l’allumage d’une LED verte pendant un bout de temps, lorsque l’on touche un fil
sensible avec la main. Le système se sert de la capacité de conduction de la peau. Le circuit
fonctionne sur la base du temporisateur NE555 monté en monostable. Un circuit monté en
monostable est un circuit qui n’a qu’un seul état stable. Le déclenchement du relais permettra
de commander l’activité de beaucoup d’autres systèmes.

3
II.1.b. Déclenchement
Lorsque l’on met le circuit sous-tension, l’entrée du NE555 est à l’état haut (potentiel
haut), la sortie 3 est désactivée (à l’état bas), le relais et la LED sont inactifs. Lorsque l’on
touche le fil sensible, l’entrée 2 se met à l’état haut. Le temporisateur NE555 se déclenche et
la temporisation démarre. Alors, la LED s’allume et le relais s’enclenche.

II.1.c. Durée de la temporisation


La durée pendant laquelle la sortie 3 du NE555 reste active (à l’état haut) est
déterminée par la valeur du condensateur R2 et de la résistance variable R2. Lors de
l’activation du temporisateur, le condensateur C2 est déchargé et se charge progressivement
au travers de la résistance R2. La temporisation s’arrête quand la tension au niveau de
𝟐
l’entrée 2 du NE555 atteint les de la tension d’alimentation. La formule du temps
𝟑
d’enclenchement du NE555 est donnée par :

𝑻 = 𝟏. 𝟏 × 𝑹𝟐 × 𝑪𝟐. Il est possible de prolonger ou diminuer la durée de la temporisation


grâce au potentiomètre R2. Quant au potentiomètre R1 il sert à régler la sensibilité du
touché.

II.1.b. Protection
Le transistor TR1 permet de protéger la LED en envoyant la surtension à la masse. Le
condensateur C1 permet d’éviter l’alimentation du circuit avec un courant sinusoïdale et le
condensateur C4 permet d’éviter l’arrivée du courant sinusoïdale au niveau de la LED et du
relais.

II.2. COMPOSANTS UTILISES

II.2.a. Le temporisateur NE555

Figure 2: Schéma du NE555 monté en monostable

4
L'utilisation du NE555 en configuration monostable permet de générer une impulsion
d'une durée définie seulement à l'aide d'une résistance et d'un condensateur comme illustrée
dans le schéma ci-dessus. Une impulsion est engendrée à la suite de l'application d'un front
descendant à l'entrée (2) du circuit (TRIG).

Immédiatement après l'application du front descendant la bascule interne est activée ainsi
que la sortie. Du même coup, le transistor de décharge est désactivé permettant au
condensateur C de se charger à travers la résistance R. La forme d'onde aux bornes du
condensateur est celle d'un circuit de premier ordre RC face à un échelon de tension, c'est-à-
dire une exponentielle croissante. Lorsque cette exponentielle atteint une valeur égale à 2/3
de la tension d'alimentation Vcc, la bascule interne est désactivée ramenant la sortie et le
condensateur à zéro. La durée de l'impulsion est donnée par la formule suivante :

𝒕𝒘 = 𝟏. 𝟏 × 𝑹 × 𝑪

La courbe de charge du condensateur est donnée par la formule suivante :

−𝐭
𝐕𝐜 = 𝐕𝐜𝐜(𝟏 − 𝐞𝐑𝐂 ) (Circuit RC).

Puisque la charge du condensateur commence à t=0, il suffit de résoudre l'équation


précédente pour trouver t. On obtient :
𝒗𝒄
𝒕 = −𝑹𝑪 × 𝒍𝒏(𝟏 − )
𝒗𝒄𝒄

La durée de l'impulsion est égale au temps nécessaire pour que le condensateur (Vc) atteigne
le 2/3 de la valeur de Vcc donc :

𝟐
𝒕𝒘 = −𝑹𝑪 × 𝒍𝒏(𝟏 − 𝟑)
𝒕𝒘 = 𝑹𝑪 × 𝒍𝒏(𝟑)

En remplaçant 𝒍𝒏(𝟑) par sa valeur on trouve :

𝒕𝒘 ≈ 𝟏. 𝟏 × 𝑹 × 𝑪.

II.2.b. Les autres composants


Les résistances : R1---1M trimmer, R2---220K trimmer, R3---10K, R4---1K, R5---1K

Les condensateurs : C1---10µF électrolytique, C2---4,7nF polyester, C3---100µF


électrolytique
Les diodes : DS1---1N4007, DL1--- LED

5
Un (01) relais : RL1 12V, un contact.
Un (01) bornier 2 pôles et un (01) bornier 3 pôles
Un transistor TR1 NPN 2N2222A

II.3. APPLICATIONS
Le circuit déclenché au touché a beaucoup d’applications aussi intéressantes les unes
que les autres. Il peut être utilisé pour commander un système d’alarme (pour des voitures,
des maisons etc.) qui se déclenche lorsqu’on touche un objet avec la main ou pour mettre en
marche d’autres systèmes comme des lampes, la ventilation et bien d’autres choses.

III. REALISATION
III.1 Conception
III.1.a. Schéma électrique sous Proteus

Figure 3: Schéma du circuit dans Proteus

6
III.1.b. PCB1 et Routage sous Proteus

Figure 4: PCB des routes du circuit dans Proteus

III.1.c. Visualisation 3D sous Proteus

Figure 5: Visualisation 3D du circuit avec ses composants dans Proteus

1
Printed Circuit Board (Circuit imprimé). 7
III.2. Pratique
III.2.a. Le typon
La réalisation du typon consiste à imprimer le schéma routé du PCB sur un papier calque. Il va
servir à imprimer le schéma du circuit sur la plaque.

Figure 6: Typon du circuit généré avec Proteus

III.2.b. L’insolation
L’insolation consiste à reporter les motifs dessinés sur le papier calque sur
la plaque afin de faciliter la gravure de ces motifs par la suite. Après avoir enlevé le film
protecteur, nous avons placer le typon sur la plaque, puis nous avons repasser avec un fer à
repasser pour faire apparaître les motifs du typon sur la résine.

III.2.c. La révélation

L’objectif de la révélation est de faire apparaître clairement les pistes du


circuit. Pour cela, l’on plonge la plaque dans le révélateur (eau distillée) et l’on rince
minutieusement la surface afin de faire disparaître la partie de la résine qui se trouve en
dehors des pistes.

III.2.d. La gravure
La gravure permet d’éliminer le cuivre qui n’est pas protégé par la résine
des pistes du circuit. Pour cela l’on plonge la plaque dans une récipient contenant du
perchlorure de fer, puis on agite petit à petit le récipient. Le perchlorure de fer va ronger le
cuivre non protégé.

8
III.2.e. Nettoyage
Après avoir fini la gravure du circuit imprimé nous l’on plonge la plaque dans de l’eau
propre et tiède dans laquelle nous rinçons la plaque afin de faire disparaitre la résine qui
reste.

Résumé en Image :

INSOLATION REVELATION

NETTOYAGE
GRAVURE

Figure 7: Résumé des résultats de chaque étape pratique.

III.2.f. Perçage des trous pour les composants


Il s’agit ici de percer des trous sur la plaque là où il y a des pastilles. Ce sont dans ces
trous que seront placés les pattes des composants pour la soudure. Pour le perçage l’on
utilise une perceuse à colonne. D’abord on place la plaque sur le support de la perceuse.
Ensuite, on choisit une pastille et un foret de telle sorte que le diamètre corresponde à celui
du composant à insérer. Enfin on vise bien la pastille puis on perce le trou. On répète la
procédure jusqu’à ce que toutes les pastilles du circuit soient percées.

III.2.g. Mise en place et soudure des composants


Pour la soudure des composants nous l’on utilise d’un fer à souder et de l’étain. Pour
avoir un circuit solide nous commençons par placer les composants de petite taille et après
nous plaçons les grands composants. La procédure de soudure se passe comme suit. On
chauffe la patte du composant avec le fer à souder, puis on place l’étain sur la patte. Ensuite,
on laisse l’étain se fondre et se coller à la patte et au circuit avant de le retirer. Enfin on retire
le fer. La procédure de soudure est répétée jusqu’à ce que toutes les pattes de tous les
composants soient soudées.

9
Etain

Figure 8: Principe de soudure.

IV.RESULTATS

Figure 9: Circuit réalisé.

V.CONCLUSION ET PERSPECTIVES
En résumé, ce TP nous a permis de comprendre ce que c’est qu’un circuit imprimé,
son fonctionnement mais aussi et surtout de le concevoir avec le logiciel Proteus et de le
réaliser. Par la suite pour s’assurer de l’utilité de ce circuit déclenché au touché, nous
comptons l’intégrer pour commander le fonctionnement de d’autres systèmes applicatifs.

10

Vous aimerez peut-être aussi