Vous êtes sur la page 1sur 3

M. Stanić – Grammaire en ligne – lelatiniste.

net

13- L'analyse de la phrase par la proposition

PHRASE « ANALYSE »
Énoncé écrit ou oral,
ensemble de mots organisé en 1 préfixe grec (ana-, « de bas
proposition au minimum et en haut »)
repérable à l'écrit à sa majuscule
et à sa pause forte finale. +
radical grec(-lu-, « briser »,
« détacher »)
PROPOSITION =
Quand on fait une analyse, on dé-
GROUPE compose un ensemble, du général
au particulier, du tout vers la partie.
mot

Que signifie le mot « analyse » ?

En grammaire, il s'agit soit de l'étude de la nature (ou classe grammaticale : noms, verbes, etc.) et de
la fonction des mots dans la proposition, soit de l'étude faite en vue de discerner les différentes par-
ties (les mots, les groupes, les propositions) d'un tout (la phrase).

Commentez le schéma ci-dessus, en employant les mots « langues », « oral », « sons », « lettres »,
« mots », « groupes », « proposition », « phrase », « écrit », « ponctuation ».

Les ………………. sont une manifestation de la parole humaine dans laquelle les ……… servent à
nommer les choses. À l’……….., les …………. notent ces sons. Elles sont organisées en …….., eux-
mêmes rattachables à des ……………. . Le groupe de sens minimal est appelé la …………… : nous
pouvons en compter plusieurs dans une ………. . L’énoncé ……...…, quand il devient phrase à l’écrit,
exige plus de son destinataire : celui-ci ne peut s’appuyer que sur ses compétences de lecteur, la
……………lui servant d’aide à la compréhension.

Avant d'analyser des phrases : trois définitions importantes !

I. Proposition

Élément constitutif de la phrase ayant un ………………………………… pour noyau (sauf dans les
cas de la phrase averbale et des subordonnées participiale et infinitive). Dans le cas de la proposition
subordonnée, la proposition ne peut se comprendre seule  *Quand la cuve sera remplie.

Nous parlerons de « groupe » lorsque plusieurs mots fonctionnent ensemble sans constituer pour au-
tant une proposition.  de mon grand-père.
M. Stanić – Grammaire en ligne – lelatiniste.net

 Mot, groupe, proposition ou phrase ?

Quelle journée admirable ! J'ai passé toute la matinée étendu sur l'herbe, devant ma mai-
son, sous l'énorme platane qui la couvre, l'abrite et l'ombrage tout entière.

-Quelle journée admirable ! -ai passé :

-toute la matinée :

-étendu sur l’herbe : -qui la couvre, l'abrite et l'ombrage tout entière :

II. Subordination

a) On parle de subordination (proposition subordonnée) quand une proposition n'a de sens que lors-
qu'elle est accompagnée d'une autre proposition, appelée alors la proposition ……………… (PP).

Ex. : Je me demande s'il viendra ou non.

P… P…

b) Le mot subordonnant (sauf dans l'infinitive et la participiale) peut être :

*une conjonction de …………………….. (ou locution conjonctive) : que / quand / parce que / pour que
+ SUBJ / si / alors que / afin que + SUBJ / avant que + SUBJ / après que + IND…

 Quand il venait, Léa était heureuse.

*un mot interrogatif : quand, comment, pourquoi, lequel…→ Léa demande qui pourra venir.

*un pronom relatif : qui (sujet) / que (COD ou COI) / quoi (COD ou COI) / dont (Complément du nom) /
où (CC) / lequel…

 Léa, à qui il rendrait visite, serait heureuse.

c) Attention : on ne trouve pas de mot subordonnant dans les propositions subordonnées infinitives
et participiales :

Il me demande de participer au tournoi.

PSI

Le soir venu, les enfants rentrèrent pour manger.

PSP

III. Coordination

On parle de coordination quand deux mots, deux groupes ou deux propositions sont reliés par une
conjonction de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car) ou un ………………. de liaison (puis, en-
suite, de plus, etc.). Deux propositions indépendantes ou subordonnées peuvent être coordonnées :
M. Stanić – Grammaire en ligne – lelatiniste.net

 Je me demande s'il viendra et s'il se sentira bien.

PS1 PS2

IV. Construction particulière de phrase simple

La phrase non verbale

1-nominale : Perdu ! Debout les gars ! →

2-interjections : Aïe ! Hé, l’ami ! →

3-mots-phrases : Oui. →

V. Constructions particulières de phrase complexe

La phrase complexe avec présentatif

1-Voilà Léonie qui se met à rire ! 2-Il y a là Marie qui voudrait te parler.

3-Il était une fois une princesse qui ne parlait à personne. 4-C'est un ami que je vois prier.

Systèmes corrélatifs (2 membres) dans le cas de certaines locutions conjonctives circonstancielles

1- temporels : ... ne pas ... que ; à peine ... que  À peine eut-il fini son repas qu’il monta se coucher.

2- comparatifs : tel..., tel... ; d'autant plus ... que ; plus ..., plus ...  Il est plus bête que méchant.

3 -consécutifs : tant ... que ; tant ... que ... ; trop ... pour que  Il est trop bête pour qu’il nous fasse tort.

4- oppositifs : loin que... , au contraire  Loin qu’il s’en prenne à ses camarades, au contraire il les aide
souvent.

VI. La PSII et ses fonctions


- sujet. Peu importe [de savoir] qui a fait cela.
- attribut du sujet. La question est s'il faut partir ou rester.
- complément du nom ou d'un adjectif. L'incertitude où j'étais s'il fallait lui dire madame.
- COD. Je me demande comment il a fait.

VII. Différentes structures de phrases


-SVCO / SVAtt / SVCE : Mélanie aime les pommes. Mélanie est gourmande. Mélanie est allée à la plage.
-SV2CE : Ces événements ont privé Mélanie de tout espoir. Le billet lui a coûté vingt-cinq euros.
-SVCC : Je joue au Scrabble parce que ce jeu me permet d’acquérir du vocabulaire.
-SVCODAttCOD : Les critiques ont jugé ce livre excellent. Guenièvre aime les pommes bien mûres.

Illustrations : apcpedagogie.com ; bubleblog.wordpress.com.

Vous aimerez peut-être aussi