Vous êtes sur la page 1sur 56

Trame du 01 juin 2011

CONTRAT TYPE
DE PROMOTION IMMOBILIERE

TERMINOLOGIE ........................................................................................... 9

1
EXPOSE ....................................................................................................... 10
A. DESIGNATION DU TERRAIN ............................................................. 10
B. EFFET RELATIF – SERVITUDES - CONDITIONS SUSPENSIVES ET
PARTICULIERES ............................................................................................ 10
C. BORNAGE DU TERRAIN ...................................................................... 11
D. RAPPEL DE L’APPEL D’OFFRES ........................................................... 12
E. DESIGNATION DU CONTROLEUR TECHNIQUE ................................. 12
F. ETUDES GEOTECHNIQUES - ETUDES ENVIRONNEMENTALES ........ 12
F.1 ETUDES GEOTECHNIQUES .......................................................... 12
F.2 ETUDES ENVIRONNEMENTALES ................................................. 13
VARIANTE ETUDES SPECIFIQUES ............................................................... 14
G. AUTRES ETUDES SPECIFIQUES ......................................................... 14
CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE SOUS CONDITIONS
RESOLUTOIRES.......................................................................................... 15
1. OBJET ................................................................................................... 15
1.1 DESCRIPTION DU PROGRAMME DE CONSTRUCTION ............... 15
1.2 GARANTIE DE SURFACES ............................................................ 18
2. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ................................................... 19
2.1 DOCUMENTS DEFINISSANT LES CARACTERISTIQUES
TECHNIQUES ............................................................................................. 19
2.2 REGLEMENTATION EN VIGUEUR ................................................. 20
3. ORDRE DANS LEQUEL PREVALENT LES DOCUMENTS RELATIFS AU
PROJET DE CONSTRUCTION - CAS DE CONTRADICTION ......................... 20
3.1 CONTRADICTION CHRONOLOGIQUE .......................................... 21
3.2 CONTRADICTION MATERIELLE/HIERARCHIE DES PIECES ....... 21
4. OBLIGATIONS - MISSIONS DU PROMOTEUR - GARANTIES............ 21
4.1 AUTORISATIONS ADMINISTRATIVES ......................................... 21
4.2 EXECUTION DES TRAVAUX ......................................................... 22
4.3 TEMOIN TECHNIQUE ET LOGEMENT TEMOIN COMMERCIAL .... 23
4.4 ACHEVEMENT DES TRAVAUX DU PROGRAMME DE
CONSTRUCTION ........................................................................................ 24
4.5 GESTION ADMINISTRATIVE ........................................................ 24
4.6 RECEPTION ................................................................................... 25
4.7 GARANTIES DU PROMOTEUR ...................................................... 25
5. POUVOIRS DU PROMOTEUR............................................................... 26
6. PRIX ..................................................................................................... 27
6.1 PRIX CONVENU............................................................................. 27
En cas de ventilation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION par LOTS.. 27
6.2 VENTILATION DU PRIX CONVENU ENTRE LES LOTS DU
PROGRAMME DE CONSTRUCTION............................................................ 27
6.2 [3] APPLICATION DE LA GARANTIE DE SURFACE AU PRIX
CONVENU ................................................................................................... 27
6.3 [4] ELEMENTS DE DEFINITION DU PRIX CONVENU ........................ 28
6.4 [5] REGLEMENT DU PRIX CONVENU ................................................. 30
6.5[6] PENALITES POUR RETARD DE PAIEMENT .................................. 36
6. 6[7] ECONOMIES ET PERTES .............................................................. 36
7. CONDITIONS RESOLUTOIRES - ACTE COMPLEMENTAIRE .............. 37
7.1 CONDITIONS RESOLUTOIRES ..................................................... 37
7.2 CONSTATATION PAR ACTE AUTHENTIQUE DE LA REALISATION
OU DE LA NON REALISATION DES CONDITIONS RESOLUTOIRES ....... 39
7.3 CARACTERE DE LA RESOLUTION ................................................ 40
7.4 EFFET DE LA RESOLUTION .......................................................... 40
8. GARANTIE FINANCIERE D’ACHEVEMENT .......................................... 41
9. DELAIS D'ACHEVEMENT DES TRAVAUX - LIVRAISON ..................... 42
9.1 DELAIS D’EXECUTION .................................................................. 42

2
9.2 PENALITES DE RETARD ............................................................... 43
9.3 ATTESTATION DE NON CONTESTATION DE LA CONFORMITE
DES TRAVAUX DU PROGRAMME DE CONSTRUCTION ............................ 43
10. ACHEVEMENT DES TRAVAUX - LIVRAISON ...................................... 44
10.1 DEFINITION CONTRACTUELLE DE L’ACHEVEMENT ................... 44
10.2 CONSTATATION DE L’ACHEVEMENT ........................................... 44
10.3 LEVEE DES RESERVES CONSTATEES A LA LIVRAISON ............ 47
11. TAXES FONCIERES - EXONERATION ................................................. 47
12. REMISE DE DOCUMENTS ................................................................... 47
13. GARANTIES - ASSURANCES – RESPONSABILITES ET OBLIGATIONS
D’ASSURANCE DU PROMOTEUR .................................................................. 47
13.1 GARANTIE DE PARFAIT ACHEVEMENT ....................................... 48
13.2 ASSURANCES - GENERALITES .................................................... 48
13.3 RESPONSABILITE ET OBLIGATIONS D’ASSURANCE DU
PROMOTEUR............................................................................................... 48
14. GARANTIE DES VICES ........................................................................ 50
14.1 GARANTIE DES VICES ET NON CONFORMITES APPARENTS .... 50
14.2 GARANTIE DES VICES CACHES .................................................. 50
15. TRAVAUX MODIFICATIFS OU SUPPLEMENTAIRES ........................... 51
16. FIN DE MISSION ................................................................................. 51
17. ACTIONS EN JUSTICE ......................................................................... 51
18. RESILIATION ....................................................................................... 51
18.1 RESILIATION POUR CAS DE FORCE MAJEURE ........................... 52
18.2 RESILIATION AUX TORTS DE L’UNE DES PARTIES ................... 52
19. TRAVAIL DISSIMULE .......................................................................... 52
20. RESPECT DE LA LEGISLATION SUR LA SECURITE ........................... 52
21. GARDE DU TERRAIN ........................................................................... 52
22. PANNEAUX ........................................................................................... 53
23. NON IMMIXTION ................................................................................. 53
24. PUBLICITE FONCIERE - DISPENSE .................................................... 53
25. POUVOIRS ........................................................................................... 53
26. FRAIS ................................................................................................... 54
27. DOSSIER D'INTERVENTION ULTERIEURE SUR L'OUVRAGE ............ 54
28. DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ............................. 54
29. ETAT DESCRIPTIF DE DIVISION et/ou DOCUMENT D’ARPENTAGE 54
30. REMISE DE DOCUMENTS ................................................................... 55
31. CARACTERE AUTHENTIQUE DES ANNEXES ...................................... 55
32.ELECTION DE DOMICILE ET ATTRIBUTION DE JURIDICTION
....................................................................................................................... 55
LISTE DES ANNEXES .................................................................................... 56

3
/
Site RU /

L'AN DEUX MILLE +++,


Le +++
A PARIS 8ème arrondissement, à l’Office Notarial Cheuvreux &
associés, ci-après nommé,
Maître Ronan BOURGES, Notaire associé de la Société Civile
Professionnelle «Cheuvreux et associés, notaires, associés d’une société
civile professionnelle titulaire d’un office notarial » dont le siège est situé à
PARIS 8ème arrondissement, 77 boulevard Malesherbes,

A reçu le présent acte contenant :

CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE


SOUS CONDITIONS RESOLUTOIRES

A LA REQUETE DE

LE MAITRE D’OUVRAGE

La Société dénommée SCI FONCIERE RU 01/2004, société civile au capital de


2.000 euros, dont le siège est à PARIS (15ème arrondissement), 3 rue de l'Arrivée,
identifiée au répertoire SIREN sous le numéro 452 020 563 et immatriculée au
Registre du Commerce et des Sociétés de PARIS.

Représentée par :

Madame Marie-George DUBOST, professionnellement domiciliée au siège de


ladite société,

Spécialement habilitée à l’effet des présentes en vertu d‘une délégation de


pouvoirs qui lui a été conférée par Monsieur Bruno LUCAS suivant acte reçu par Maître
Ronan BOURGES, Notaire à PARIS (8ème arrondissement), le 5 octobre 2010 dont une
copie est demeurée ci-annexée après mention (Annexe n° 1 MAITRE D’OUVRAGE).

Monsieur Bruno LUCAS agissant lui-même en sa qualité de Président de


l’Association FONCIERE LOGEMENT, association régie par la loi du 1er juillet 1901 et
constituée aux termes de statuts établis suivant acte sous seing privés du 7 janvier
2002 régulièrement approuvé par décret du Ministère de l’Equipement, des transports
et du logement du 11 mars 2002 publié au Journal Officiel du 12 mars 2002 et agrée
par arrêté du Ministère de l’Equipement, des transports et du logement du 11 mars
2002 publié au Journal Officiel du 13 mars 2002.
Lesdits statuts modifiés aux termes d’une assemblée générale extraordinaire en date
du 9 mars 2010 approuvés suivant décret numéro 2010-877 du Ministère de

4
l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des
technologies vertes et des négociations sur le climat en date du 26 juillet 2010.

Nommé à cette fonction aux termes de la délibération du conseil


d’administration de l’association en date du 30 juin 2009 dont une copie certifiée
conforme est annexée à l’acte du 5 octobre 2010 sus-visé,

L’association FONCIERE LOGEMENT elle-même nommée gérante de la société


FONCIERE RU 01/2004 aux termes d’article 12-1 des statuts établis suivant acte reçu
par Maître André PONE, notaire à PARIS, le 22 janvier 2004, enregistrés à la Recette
des Impôts de PARIS EUROPE ROME, le 29 janvier 2004, bordereau 270/1, et ayant
tous pouvoirs à cet effet en vertu de l’article 12-2 desdits statuts.

OU

La Société dénommée FONCIERE RU 01/2007, société civile au capital de


2.000,00 euros ayant son siège social à PARIS (15ème arrondissement) 3 rue de
l'Arrivée, identifiée au répertoire SIREN sous le numéro 491 471 421 et immatriculée
au registre du commerce et des sociétés de PARIS.

Représentée par :

Madame Marie-George DUBOST, professionnellement domiciliée au siège de


ladite société,

Spécialement habilitée à l’effet des présentes en vertu d‘une délégation de


pouvoirs qui lui a été conférée par Monsieur Bruno LUCAS suivant acte reçu par Maître
Ronan BOURGES, Notaire à PARIS (8ème arrondissement), le 5 octobre 2010 dont une
copie est demeurée ci-annexée après mention (Annexe n° 2 MAITRE D’OUVRAGE).

Monsieur Bruno LUCAS agissant lui-même en sa qualité de Président de


l’Association FONCIERE LOGEMENT, association régie par la loi du 1er juillet 1901 et
constituée aux termes de statuts établis suivant acte sous seing privés du 7 janvier
2002 régulièrement approuvé par décret du Ministère de l’Equipement, des transports
et du logement du 11 mars 2002 publié au Journal Officiel du 12 mars 2002 et agrée
par arrêté du Ministère de l’Equipement, des transports et du logement du 11 mars
2002 publié au Journal Officiel du 13 mars 2002.
Lesdits statuts modifiés aux termes d’une assemblée générale extraordinaire en date
du 9 mars 2010 approuvés suivant décret numéro 2010-877 du Ministère de
l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des
technologies vertes et des négociations sur le climat en date du 26 juillet 2010.

Nommé à cette fonction aux termes de la délibération du conseil


d’administration de l’association en date du 30 juin 2009 dont une copie certifiée
conforme est annexée à l’acte du du 5 octobre 2010 sus-visé,

L’association FONCIERE LOGEMENT elle-même nommée gérante de la société


FONCIERE RU 01/2007 aux termes d’article 12-1 des statuts établis suivant acte reçu
par Maître Bruno CHEUVREUX, notaire associé à Paris le 7 février 2006 enregistrés à
la recette des impôts de PARIS EUROPE/ROME PARIS (8ème) le 14 février 2006,
bordereau 472, case n°3.
Suivi d’un acte rectificatif reçu par Maître Ronan BOURGES, Notaire à PARIS, le
18 juillet 2006 enregistré à la recette des impôts de PARIS EUROPE/ROME PARIS
(8ème) le 28 septembre 2006 bordereau 2938, case n°3.

5
OU

La Société dénommée FONCIERE RU 01/2008, société civile au capital de


2.000,00 euros ayant son siège social à PARIS (15ème arrondissement) 3 rue de
l'Arrivée, identifiée au répertoire SIREN sous le numéro 499 571 057 et immatriculée
au registre du commerce et des sociétés de PARIS.

Représentée par :

Madame Marie-George DUBOST, professionnellement domiciliée au siège de


ladite société,

Spécialement habilitée à l’effet des présentes en vertu d‘une délégation de


pouvoirs qui lui a été conférée par Monsieur Bruno LUCAS suivant acte reçu par Maître
Ronan BOURGES, Notaire à PARIS (8ème arrondissement), le 5 octobre 2010 dont une
copie est demeurée ci-annexée après mention (Annexe n° 3 MAITRE D’OUVRAGE).

Monsieur Bruno LUCAS agissant lui-même en sa qualité de Président de


l’Association FONCIERE LOGEMENT, association régie par la loi du 1er juillet 1901 et
constituée aux termes de statuts établis suivant acte sous seing privés du 7 janvier
2002 régulièrement approuvé par décret du Ministère de l’Equipement, des transports
et du logement du 11 mars 2002 publié au Journal Officiel du 12 mars 2002 et agrée
par arrêté du Ministère de l’Equipement, des transports et du logement du 11 mars
2002 publié au Journal Officiel du 13 mars 2002.
Lesdits statuts modifiés aux termes d’une assemblée générale extraordinaire en date
du 9 mars 2010 approuvés suivant décret numéro 2010-877 du Ministère de
l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des
technologies vertes et des négociations sur le climat en date du 26 juillet 2010.

Nommé à cette fonction aux termes de la délibération du conseil


d’administration de l’association en date du 30 juin 2009 dont une copie certifiée
conforme est annexée à l’acte du du 5 octobre 2010 sus-visé,

L’association FONCIERE LOGEMENT elle-même nommée gérante de la société


FONCIERE RU 01/2008 aux termes d’article 12-1 des statuts établis suivant acte reçu
par Maître Bruno CHEUVREUX, notaire associé à Paris le 29 mai 2007 enregistrés à la
recette des impôts de PARIS EUROPE/ROME PARIS (8ème).

OU

La Société dénommée FONCIERE RU 01/2009, société civile au capital de


2.000,00 euros ayant son siège social à PARIS (15ème arrondissement) 3 rue de
l'Arrivée, identifiée au répertoire SIREN sous le numéro 507 675 478 et immatriculée
au registre du commerce et des sociétés de PARIS.

Représentée par :

Madame Marie-George DUBOST, professionnellement domiciliée au siège de


ladite société,

Spécialement habilitée à l’effet des présentes en vertu d‘une délégation de


pouvoirs qui lui a été conférée par Monsieur Bruno LUCAS suivant acte reçu par Maître

6
Ronan BOURGES, Notaire à PARIS (8ème arrondissement), le 5 octobre 2010 dont une
copie est demeurée ci-annexée après mention (Annexe n° 4 MAITRE D’OUVRAGE).

Monsieur Bruno LUCAS agissant lui-même en sa qualité de Président de


l’Association FONCIERE LOGEMENT, association régie par la loi du 1er juillet 1901 et
constituée aux termes de statuts établis suivant acte sous seing privés du 7 janvier
2002 régulièrement approuvé par décret du Ministère de l’Equipement, des transports
et du logement du 11 mars 2002 publié au Journal Officiel du 12 mars 2002 et agrée
par arrêté du Ministère de l’Equipement, des transports et du logement du 11 mars
2002 publié au Journal Officiel du 13 mars 2002.
Lesdits statuts modifiés aux termes d’une assemblée générale extraordinaire en date
du 9 mars 2010 approuvés suivant décret numéro 2010-877 du Ministère de
l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des
technologies vertes et des négociations sur le climat en date du 26 juillet 2010.

Nommé à cette fonction aux termes de la délibération du conseil


d’administration de l’association en date du 30 juin 2009 30 juin 2009 dont une copie
certifiée conforme est annexée à l’acte du 5 octobre 2010 sus-visé,

L’association FONCIERE LOGEMENT elle-même nommée gérante de la société


FONCIERE RU 01/2009 aux termes de l’article 12-1 des statuts établis suivant acte
reçu par Maître Ronan BOURGES, notaire associé à Paris le 1er août 2008 enregistrés à
la recette des impôts de PARIS EUROPE/ROME PARIS (8ème) le 6 août 2008,
bordereau 2008/2567, case n°2.

OU

La Société dénommée FONCIERE RU 01/2010, société civile au capital de


2.000,00 euros ayant son siège social à PARIS (15ème arrondissement) 3 rue de
l'Arrivée, identifiée au répertoire SIREN sous le numéro 515 060 077 et immatriculée
au registre du commerce et des sociétés de PARIS.

Représentée par :

Madame Marie-George DUBOST, professionnellement domiciliée au siège de


ladite société,

Spécialement habilitée à l’effet des présentes en vertu d‘une délégation de


pouvoirs qui lui a été conférée par Monsieur Bruno LUCAS suivant acte reçu par Maître
Ronan BOURGES, Notaire à PARIS (8ème arrondissement), le 5 octobre 2010 dont une
copie est demeurée ci-annexée après mention (Annexe n° 5 MAITRE D’OUVRAGE).

Monsieur Bruno LUCAS agissant lui-même en sa qualité de Président de


l’Association FONCIERE LOGEMENT, association régie par la loi du 1er juillet 1901 et
constituée aux termes de statuts établis suivant acte sous seing privés du 7 janvier
2002 régulièrement approuvé par décret du Ministère de l’Equipement, des transports
et du logement du 11 mars 2002 publié au Journal Officiel du 12 mars 2002 et agrée
par arrêté du Ministère de l’Equipement, des transports et du logement du 11 mars
2002 publié au Journal Officiel du 13 mars 2002.
Lesdits statuts modifiés aux termes d’une assemblée générale extraordinaire en date
du 9 mars 2010 approuvés suivant décret numéro 2010-877 du Ministère de
l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des
technologies vertes et des négociations sur le climat en date du 26 juillet 2010.

Nommé à cette fonction aux termes de la délibération du conseil

7
d’administration de l’association en date du 30 juin 2009 dont une copie certifiée
conforme est annexée à l’acte du 5 octobre 2010 sus-visé,

L’association FONCIERE LOGEMENT elle-même nommée gérante de la société


FONCIERE RU 01/2010 aux termes d’article 12-1 des statuts établis suivant acte reçu
par Maître Ronan BOURGES, notaire associé à Paris le 31 mars 2009 enregistré à la
recette des impôts de PARIS EUROPE/ROME PARIS (8ème) le 6 avril 2009, bordereau
2009/974, case n°1.

OU

La Société dénommée FONCIERE RU 01/2011, société civile au capital de


2.000,00 euros ayant son siège social à PARIS (15ème arrondissement) 3 rue de
l'Arrivée, identifiée au répertoire SIREN sous le numéro 525 184 230 et immatriculée
au registre du commerce et des sociétés de PARIS.

Représentée par :

Madame Marie-George DUBOST, professionnellement domiciliée au siège de


ladite société,

Spécialement habilitée à l’effet des présentes en vertu d‘une délégation de


pouvoirs qui lui a été conférée par Monsieur Bruno LUCAS suivant acte reçu par Maître
Ronan BOURGES, Notaire à PARIS (8ème arrondissement), le 5 octobre 2010 dont une
copie est demeurée ci-annexée après mention (Annexe n° 6 MAITRE D’OUVRAGE).

Monsieur Bruno LUCAS agissant lui-même en sa qualité de Président de


l’Association FONCIERE LOGEMENT, association régie par la loi du 1er juillet 1901 et
constituée aux termes de statuts établis suivant acte sous seing privés du 7 janvier
2002 régulièrement approuvé par décret du Ministère de l’Equipement, des transports
et du logement du 11 mars 2002 publié au Journal Officiel du 12 mars 2002 et agrée
par arrêté du Ministère de l’Equipement, des transports et du logement du 11 mars
2002 publié au Journal Officiel du 13 mars 2002.
Lesdits statuts modifiés aux termes d’une assemblée générale extraordinaire en date
du 9 mars 2010 approuvés suivant décret numéro 2010-877 du Ministère de
l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des
technologies vertes et des négociations sur le climat en date du 26 juillet 2010.

Nommé à cette fonction aux termes de la délibération du conseil


d’administration de l’association en date du 30 juin 2009 dont une copie certifiée
conforme est annexée à l’acte du 5 octobre 2010 sus-visé,

L’association FONCIERE LOGEMENT elle-même nommée gérante de la société


FONCIERE RU 01/2011 aux termes d’article 12-1 des statuts établis suivant acte reçu
par Maître Ronan BOURGES, notaire associé à Paris le 8 juin 2010 enregistré à la
recette des impôts de PARIS EUROPE/ROME PARIS (8ème).

D’UNE PART

LE PROMOTEUR

La société dénommée ++++, société +++++++ au capital de +++++++


Euros, dont le siège social est à ++++++++, identifiée au SIREN sous le numéro
+++++++ et immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de +++++.

8
Représentée par :

+++++++++++, agissant en sa qualité de ++++++++++ en vertu de


+++++++++ (Annexe ++++).

D'AUTRE PART

TERMINOLOGIE

ANNEXES : les balcons, loggias et terrasses à usage privatif, y compris au rez-


de-chaussée.

CONTRAT D’ETUDES PRELIMINAIRES ou CEP : l’acte sous seing privé signé par le
MAITRE D’OUVRAGE et le PROMOTEUR le ++++++, portant sur la réalisation par le
PROMOTEUR des études préalables à la réalisation du PROGRAMME DE
CONSTRUCTION.

CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE ou CPI : le présent acte sous conditions


résolutoires contenant contrat de promotion immobilière portant sur la construction de
l’ENSEMBLE IMMOBILIER par le PROMOTEUR pour un prix et selon un délai convenus.

DACT : déclaration d’achèvement et de conformité des travaux.

ENSEMBLE IMMOBILIER ou PROGRAMME DE CONSTRUCTION ou PROJET : les


constructions à édifier par le PROMOTEUR sur le TERRAIN.

GESTIONNAIRE : personne mandatée par le MAITRE D’OUVRAGE

PARTIES : ensemble, le MAITRE D’OUVRAGE et le PROMOTEUR.

PARTIE : le MAITRE D’OUVRAGE ou le PROMOTEUR, selon le cas.

PROMESSE : l’acte sous seing privé en date du ++++ contenant promesse


unilatérale [synallagmatique] de vente sous conditions suspensives portant sur la vente
du TERRAIN par +++++, PROMETTANT [VENDEUR], au MAITRE D’OUVRAGE,
BENEFICIAIRE [ACQUEREUR].

SHOB : la surface hors œuvre brute, définie à l‘article R 112-2 alinéa 1 du Code
de l’Urbanisme.

SHON : la surface hors œuvre nette, définie à l’article R 112-2 alinéa 2 du Code
de l’Urbanisme.

SURFACE HABITABLE ou SHAB : la surface définie à l’article R 111-2 alinéa 2 du


Code de la Construction et de l’Habitation.

TERRAIN : l’assiette foncière du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

VENTE : l’acte authentique en date du +++++ contenant vente du TERRAIN


par la société +++++++++, VENDEUR, au MAITRE D’OUVRAGE, ACQUEREUR.

A ajouter le cas échéant

SURFACE UTILE DES COMMERCES/ACTIVITES : concernant les locaux à usage


de commerces et activités, la SHON déduction faite des éléments structuraux

9
(poteaux, murs, cloisonnements, …) et des circulations verticales (qui ne seraient pas
déjà déduites de la SHON).

SURFACE UTILE TOTALE : l’addition de la SURFACE HABITABLE et de la


SURFACE UTILE DES COMMERCES/ACTIVITES du PROJET.

EXPOSE

PREALABLEMENT AU CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE OBJET


DES PRESENTES, IL EST EXPOSE CE QUI SUIT.

RAPPEL DES DISPOSITIONS DE LA CONVENTION

La réalisation de cette opération intervient dans le cadre global de la politique


de renouvellement urbain organisée notamment par les conventions générales signées
entre l'Etat et l’UESL.

A ce titre, il a été mis en place un mécanisme de financement faisant intervenir


les fonds du « Action Logement » (participation des employeurs à l'effort de
construction) à travers des subventions versées par l’UESL.

Aux termes d’une CONVENTION en date du +++++++++ conclue notamment


entre l’Etat, FONCIERE LOGEMENT, ++++++++. et la Commune
++++++++++++++, ont été définies les modalités de mise en œuvre de
l’opération de renouvellement urbain de la commune de
++++++++++++++++++.

Dans ce cadre, il a été convenu que FONCIERE LOGEMENT, intervenant par


l’intermédiaire de filiales qu’elle détient au moins à 99 %, telle FONCIERE R.U.
+++/+++, réaliserait dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain de
++++++++++++++++++++++++++++++, des logements locatifs libres. Pour
ce faire, il a été prévu que des droits à construire lui seraient dévolus à l’euro
symbolique en contrepartie de la subvention renouvellement urbain du « Action
Logement ».

A. DESIGNATION DU TERRAIN

Le TERRAIN est désigné ainsi qu’il suit aux termes du paragraphe +++
« ++++++++ » de la PROMESSE [de la VENTE] :

« Sur la Commune de +++ ».

Le plan ++++++ est demeuré ci-joint et annexé après mention (Annexe


+++).

B. EFFET RELATIF – SERVITUDES - CONDITIONS SUSPENSIVES ET


PARTICULIERES

Variante 1 : Le MAITRE D’OUVRAGE est propriétaire du TERRAIN

Le MAITRE D’OUVRAGE est propriétaire du TERRAIN pour l’avoir acquis aux


termes d’un acte reçu par Maître +++++++++, Notaire à ++++++++++, le
++++++++++, dont une expédition a été publiée au +++++++++ bureau des
hypothèques de +++++++++, volume ++++ numéro ++++.
.

10
Variante 2 : Le MAITRE D’OUVRAGE est bénéficiaire d’une PROMESSE

Le MAITRE D’OUVRAGE est bénéficiaire d’une promesse unilatérale


[synallagmatique] portant sur la vente du TERRAIN, qui lui a été consentie par +++
le +++++++.

La PROMESSE a été conclue sous diverses charges et conditions suspensives


dont la teneur est ci-après littéralement rapportée :

« ++++++++++++++++++ »

Le MAITRE D’OUVRAGE déclare qu’il n’existe à sa connaissance sur le TERRAIN


aucune servitude d’utilité publique ou limitation administrative autre que celles
pouvant résulter :
- de la loi et des règlements en vigueur,
- des dispositions d’urbanisme figurant à l’actuel plan local d’urbanisme de la
Commune de ++++++,
- de la situation naturelle des lieux.

Par ailleurs, le MAITRE D’OUVRAGE déclare qu’à sa connaissance, le TERRAIN


n’est concerné par aucune servitude conventionnelle à l’exception de ++++++++.

Il est expressément convenu que le MAITRE D’OUVRAGE ne se portera


acquéreur du TERRAIN qu’après réalisation des conditions suspensives
susvisées, ce dont le PROMOTEUR déclare être parfaitement informé.

C. BORNAGE DU TERRAIN

Variante 1 - Absence de bornage du TERRAIN

En application des dispositions de l’article L 111-5-3 du Code de l’Urbanisme, le


MAITRE D’OUVRAGE déclare qu’aux termes de la PROMESSE [de la VENTE], il a fait
part de son intention de construire sur le TERRAIN un immeuble en tout ou partie à
usage d’habitation mais qu’aucun bornage n’a été mis à la charge du PROMETTANT
[du VENDEUR], le TERRAIN n’étant ni un lot de lotissement, ni issu d’une division à
l’intérieur d’une zone d’aménagement concerté ou issu d’un remembrement réalisé
par une association foncière urbaine.

Le PROMOTEUR déclare être parfaitement informé de cette situation.

Variante 2 - Bornage non obligatoire, réalisé à la diligence du


PROMETTANT/VENDEUR

En application des dispositions de l’article L 111-5-3 du Code de l’Urbanisme, le


MAITRE D’OUVRAGE déclare qu’aux termes de la PROMESSE [de la VENTE], il a fait
part de son intention de construire sur le TERRAIN un immeuble en tout ou partie à
usage d’habitation mais qu’aucun bornage n’est obligatoire, le TERRAIN n’étant ni un
lot de lotissement, ni issu d’une division à l’intérieur d’une zone d’aménagement
concerté ou issu d’un remembrement réalisé par une association foncière urbaine.

Néanmoins, un bornage fixant les limites du TERRAIN sera effectué par


+++++++, Géomètre-Expert à ++++++++ à la diligence et aux frais du
PROMETTANT/VENDEUR et sera remis par le MAITRE D’OUVRAGE au PROMOTEUR
dans un délai compatible avec la réalisation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

11
Variante 3 - Bornage du TERRAIN

En application des dispositions de l’article L 111-5-3 du Code de l’Urbanisme, le


MAITRE D’OUVRAGE déclare qu’aux termes de la PROMESSE [de la VENTE], il a fait
part de son intention de construire un immeuble en tout ou partie à usage
d’habitation sur le TERRAIN. Ce dernier étant issu d’une division dans une zone
d’aménagement concerté/ou constituant un lot de lotissement/ou issu d’un
remembrement réalisé par une association foncière urbaine, un bornage a été établi
par ++++, Géomètre-Expert à ++++, le ++++.
Le procès-verbal de bornage est demeuré ci-joint et annexé après mention
(Annexe +++).

D. RAPPEL DE L’APPEL D’OFFRES

Le MAITRE D’OUVRAGE a lancé le +++++++ un appel d’offres en vue de


sélectionner des équipes de candidats pour la réalisation de l’ENSEMBLE IMMOBILIER
sur le TERRAIN, dans le cadre juridique d’un contrat de promotion immobilière.

Ont été annexés dans le dossier d’appel d’offres :

- Un contrat d’études préliminaires type décrivant les investigations,


études, … que le PROMOTEUR doit réaliser à l’effet de mettre au point le
PROGRAMME DE CONSTRUCTION dans tous ses aspects.
- Un contrat de promotion immobilière type, décrivant les missions, charges
et obligations du PROMOTEUR telles qu’énoncées aux présentes.

Dans le respect du cahier des charges, le PROMOTEUR a répondu le +++++ en


présentant un PROGRAMME DE CONSTRUCTION ayant pour assiette foncière le
TERRAIN, sur la base d’un projet établi par le Cabinet +++++++, architecte à
+++++++.

Par décision de son comité en date du ++++++++, le MAITRE D’OUVRAGE a


décidé de confier au PROMOTEUR la réalisation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION,
tel qu’il a été déposé en réponse à cet appel d’offres.

Par acte sous seing privé en date du +++++++, un CONTRAT D’ETUDES


PRELIMINAIRES a été régularisé entre le MAITRE D’OUVRAGE et le PROMOTEUR dont
les stipulations ne seront pas reprises aux termes des présentes, chacun des deux
contrats devant être exécuté selon ses règles propres indépendamment l’un de l’autre.

E. DESIGNATION DU CONTROLEUR TECHNIQUE

Le PROMOTEUR a désigné la société +++++++, dont le siège social est à


+++++++++++, en qualité de contrôleur technique.,

F. ETUDES GEOTECHNIQUES - ETUDES ENVIRONNEMENTALES

F.1 ETUDES GEOTECHNIQUES

Variante 1.1 - Etudes géotechniques diligentées par le MAITRE


D’OUVRAGE et réalisation d’études géotechniques complémentaires par le
PROMOTEUR

12
F.1.1 Etude géotechnique diligentée par le MAITRE D’OUVRAGE

Le PROMOTEUR déclare que le MAITRE D’OUVRAGE lui a remis, durant la phase


des études préliminaires, un rapport d’étude géotechnique +++++ établi le
+++++++ par la société +++++++, dont le siège est à ++++++++
(Annexe +++).

Le PROMOTEUR déclare avoir parfaite connaissance des conclusions de ce


rapport.

F.1.2 Etude géotechnique diligentée par le PROMOTEUR

Dans le cadre de la réalisation des études prévues au CONTRAT D’ETUDES


PRELIMINAIRES, le PROMOTEUR a fait réaliser le ++++++ par la société
+++++++, dont le siège est à ++++++++, une étude géotechnique
complémentaire qu’il a estimée nécessaire (Annexe +++).

Variante 1.2 - Etudes géotechniques diligentées par le MAITRE


D’OUVRAGE et absence d’études complémentaires réalisées par le
PROMOTEUR

Le PROMOTEUR déclare que le MAITRE D’OUVRAGE lui a remis, durant la phase


des études préliminaires, un rapport d’étude géotechnique +++++ établi le
+++++++ par la société +++++++, dont le siège est à ++++++++
(Annexe +++).

Le PROMOTEUR déclare avoir parfaite connaissance des conclusions de ce


rapport.

Dans le cadre de la réalisation des études prévues au CONTRAT D’ETUDES


PRELIMINAIRES, le PROMOTEUR a été missionné par le MAITRE D’OUVRAGE à l’effet
de réaliser ou faire réaliser toutes études complémentaires pour valider la
constructibilité du TERRAIN et le coût de construction du PROJET.

Le PROMOTEUR déclare n’avoir pas jugé nécessaire ni utile de faire réaliser


d’autres études.

F.2 ETUDES ENVIRONNEMENTALES

Variante 2.1 - Etudes environnementales diligentées par le MAITRE


D’OUVRAGE et réalisation de diagnostics environnementaux
complémentaires par le PROMOTEUR

F.2.1 Etude environnementale diligentée par le MAITRE


D’OUVRAGE

Le PROMOTEUR déclare que le MAITRE D’OUVRAGE lui a remis, durant la phase


des études préliminaires, une étude +++++ réalisée le +++++++ par la société
+++++++, dont le siège est à ++++++++ (Annexe +++).

F.2.2 Etude environnementale diligentée par le PROMOTEUR

13
Dans le cadre de la réalisation des études prévues au CONTRAT D’ETUDES
PRELIMINAIRES, le PROMOTEUR a fait réaliser le ++++++ par la société
+++++++, dont le siège est à ++++++++, une étude +++++++, qu’il a estimée
nécessaire pour garantir l’usage d’habitation [de commerces, d’activités] du
PROGRAMME DE CONSTRUCTION (Annexe +++).

Le PROMOTEUR déclare avoir parfaite connaissance des conclusions de cette


étude.

Variante 2.2 - Etudes environnementales diligentées par le MAITRE


D’OUVRAGE et absence d’études complémentaires réalisées par le
PROMOTEUR

Le PROMOTEUR déclare que le MAITRE D’OUVRAGE lui a remis, durant la phase


des études préliminaires, une étude +++++ réalisée le +++++++ par la société
+++++++, dont le siège est à ++++++++ (Annexe +++).

Le PROMOTEUR déclare avoir parfaite connaissance des conclusions de cette


étude.

Dans le cadre de la réalisation des études prévues au CONTRAT D’ETUDES


PRELIMINAIRES, le PROMOTEUR a été missionné par le MAITRE D’OUVRAGE à l’effet
de réaliser ou faire réaliser toutes les investigations complémentaires que le
PROMOTEUR estimerait nécessaires .

Le PROMOTEUR déclare n’avoir pas jugé nécessaire ni utile de faire réaliser


d’autres diagnostics.

VARIANTE ETUDES SPECIFIQUES

G. AUTRES ETUDES SPECIFIQUES

Dans le cadre de la réalisation des études prévues au CONTRAT D’ETUDES


PRELIMINAIRES, le PROMOTEUR a été missionné à l’effet :

- de réunir les informations relatives à l’existence éventuelle :

. de réseaux et canalisations traversant le TERRAIN ou se trouvant en


périphérie de ce dernier,

. d’ouvrages ou équipements en sous-sol ou en périphérie du TERRAIN,

susceptibles d’entraver la réalisation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION ou à


rendre cette réalisation plus onéreuse,

- d’identifier à cet égard les éventuelles contraintes et/ou difficultés pour la


réalisation du PROJET et les préconisations appropriées à l’effet d’y remédier.

Au terme de sa mission, le PROMOTEUR a remis au MAITRE D’OUVRAGE une


notice d’information (Annexe +++).

Le PROGRAMME DE CONSTRUCTION tient compte des éventuelles contraintes


engendrées par la présence de ces réseaux, canalisations et ouvrages enterrés.

14
Le MAITRE D’OUVRAGE projette donc de faire réaliser par le PROMOTEUR le
PROGRAMME DE CONSTRUCTION sur le TERRAIN, au prix convenu et dans les
conditions du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE.

Le présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE est toutefois conclu sous


les conditions résolutoires ci-après stipulées.

Les PARTIES déclarent que le contenu du présent exposé et les


annexes qui y sont mentionnées font partie intégrante du CONTRAT DE
PROMOTION IMMOBILIERE et leur confèrent la même force juridique.

CELA EXPOSE, il est convenu ce qui suit.

CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE SOUS CONDITIONS


RESOLUTOIRES

1. OBJET

Le PROMOTEUR s’oblige envers le MAITRE D’OUVRAGE, qui l’accepte, à réaliser


au moyen de contrats de louage d’ouvrage, suivant les termes et conditions des
présentes, le PROGRAMME DE CONSTRUCTION sur le TERRAIN en conformité avec
les plans et documents ci-annexés, ainsi qu’à faire procéder aux opérations juridiques,
administratives et financières permettant cette réalisation, ci-après détaillées.

Le PROMOTEUR devra en outre, prendre toutes dispositions pour que le PROJET


soit conforme, compte tenu de sa destination, à la réglementation en vigueur, qu’il
soit notamment réalisé conformément aux règles de l’Art, aux normes en vigueur et
aux autorisations de construire obtenues, de telle sorte que le MAITRE D’OUVRAGE ne
puisse être ni inquiété ni recherché en cas de non conformité.

Les PARTIES déclarent que les présentes ne sont pas soumises aux
dispositions particulières des articles L 222-1 et suivants du Code de la
Construction et de l’Habitation et leurs textes d’application.

1.1 DESCRIPTION DU PROGRAMME DE CONSTRUCTION

Le présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE a pour objet la réalisation


d’un ENSEMBLE IMMOBILIER d’une SHON de ++++++ m² .

Les PARTIES déclarent :

- que ledit ENSEMBLE IMMOBILIER sera à usage d’habitation [de commerces,


d’activités]

- qu’il ne relèvera pas de la catégorie « Etablissement Recevant du Public »


(« E.R.P. »), ni de celle « Immeuble de Grande Hauteur » (« I.G.H. ») [pour ce qui
concerne la partie du PROGRAMME DE CONSTRUCTION à usage d’habitation],

15
[- qu’il ne relèvera pas de la catégorie I.G.H. mais relèvera de la catégorie
E.R.P. pour ce qui concerne la partie du PROGRAMME DE CONSTRUCTION à usage de
commerces et d’activités,]

- qu’il ne comportera pas d’installations soumises à la réglementation sur les


installations classées.

Ledit ENSEMBLE IMMOBILIER dénommé « XXX » comprenant :

1.1.1 Logements collectifs

Un bâtiment en R + X + attique + combles et un bâtiment Y en R + X + attique


+ combles sur ++++ niveaux de sous-sol commun, comprenant ++++ logements
collectifs, se répartissant comme suit :

NUMERO LOCALISATION SURFACE SURFACE


TYPE
COMMERCIAL (BATIMENT/ETAGE) HABITABLE ANNEXES

soit une SURFACE HABITABLE totale de ++++ m², à laquelle s’ajoutent :

- en sous-sol :
. ++++ caves,
. +++++ emplacements de stationnement/boxes simples n° +++,
. ++++++ emplacements de stationnement/boxes doubles n° +++,

soit un total de ++++ emplacements de stationnement,

- à l’extérieur, ++++ emplacements de stationnement privatifs n° +++.

1.1.2 Maisons individuelles

++++++ maisons individuelles en R + X + combles, se répartissant comme


suit :

NUMERO LOCALISATION SURFACE HABITABLE SURFACE ANNEXES


COMMERCIAL

soit une SURFACE HABITABLE totale de ++++ m², à laquelle s’ajoutent :

16
- +++++ garages simples/doubles n° ++++++,
- +++++ emplacements de stationnement privatifs extérieurs n° +++++,
- +++++ celliers, abris de jardins, … (non compris dans la SHAB) n°
+++++.

En cas de réalisation de commerces/activités


1.1.3 Commerces/activités

++++++ commerces/locaux d’activités situés au niveau +++ du Bâtiment


+++++

NUMERO COMMERCIAL LOCALISATION SURFACE UTILE


(BATIMENT/ETAGE)

soit une SURFACE UTILE totale de +++++ m² à laquelle s’ajoutent :

- en sous-sol :
. +++++ emplacements de stationnement/boxes simples n° +++,
. ++++++ emplacements de stationnement/boxes doubles n° +++,

soit un total de ++++ emplacements de stationnement,

- à l’extérieur, ++++ emplacements de stationnement privatifs n° +++.

1.1.4 Espaces non bâtis

Les espaces non bâtis du PROGRAMME DE CONSTRUCTION seront aménagés


conformément aux documents qui sont annexés aux présentes.

Le PROMOTEUR devra obtenir de la part de l’entreprise qui traitera les espaces


verts dans le cadre de son marché une proposition de contrat d’entretien.
Conformément à l’échéancier de paiement ci-après, le PROMOTEUR remettra
ladite proposition de contrat au MAITRE d’OUVRAGE à la livraison.

1.1.5 Ascenseurs

Le PROMOTEUR devra obtenir de la part de l’entreprise qui traitera le lot


ascenseur dans le cadre de son marché une proposition de contrat d’entretien et
d’assistance en y détaillant le niveau d’entretien possible.
Conformément à l’échéancier de paiement ci-après, le PROMOTEUR remettra
ladite proposition de contrat au MAITRE d’OUVRAGE à la livraison.

1.1.6 Equipements techniques

Le PROMOTEUR devra obtenir de la part de l’entreprise qui traitera les lots


équipements techniques (chaudière, chaufferie, panneaux solaires, VMC, ballon
d’ECS…) dans le cadre de son marché, une proposition de contrat d’entretien et
d’assistance en y détaillant le niveau d’entretien possible.

17
Conformément à l’échéancier de paiement ci-après, le PROMOTEUR remettra
ladite proposition de contrat au MAITRE d’OUVRAGE à la livraison.
En cas de ventilation par LOTS

1.1.7 Ventilation par LOTS

Il est précisé que les PARTIES ont décidé de ventiler le PROGRAMME DE


CONSTRUCTION en +++ LOTS distincts, savoir :
- LOT N° 1 composée des logements/maisons suivant(e)s : ++++
- LOT N° 2 composée des logements/maisons suivant(e)s : ++++
- ++++++++++++++++++++++++

1.2 GARANTIE DE SURFACES

Variante1 : PROGRAMME DE CONSTRUCTION à usage d’habitation

Le PROMOTEUR s’oblige à prendre à sa charge la garantie de la SURFACE


HABITABLE.

Il est expressément convenu qu’une certaine tolérance sera admise dans


l’exécution des travaux par rapport aux cotes des plans, notamment pour des raisons
techniques, mais que, savoir :

- La SURFACE HABITABLE totale ne pourra varier en aucun cas de plus de


deux (2) pour cent. A cet effet, il est convenu que la différence de moins de 2 % de la
SURFACE HABITABLE totale sera tenue pour admissible et ne pourra fonder aucune
réclamation.
- La SURFACE HABITABLE par logement ne pourra varier en aucun cas de
plus de cinq (5) pour cent. A cet effet, il est convenu que la différence de moins de 5
% de la SURFACE HABITABLE par logement sera tenue pour admissible et ne pourra
fonder aucune réclamation.

De ce fait, toute différence en moins au détriment du MAITRE D’OUVRAGE


pourra fonder une réclamation.

En conséquence des dispositions ci avant, le PROMOTEUR accepte que le prix


stipulé au paragraphe 6.1 ci après soit éventuellement révisé à la baisse au prorata
des SURFACES HABITABLES manquantes, après application de la franchise des 2 et
5 %.

S’il s’avère que d’une part les variations de la SURFACE HABITABLE totale et
d’autre part de la SURFACE HABITABLE par logement excèdent chacune le plafond
toléré, la présente garantie s’appliquera sur la surface manquante (SURFACE
HABITABLE totale ou SURFACE HABITABLE par logement) qui engendrera la baisse la
plus importante du prix du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE.

Toute différence de surface en plus en faveur du MAITRE D’OUVRAGE ne


pourra fonder aucune réclamation, notamment en augmentation du prix du présent
CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE.

18
Variante 2 : PROGRAMME DE CONSTRUCTION à usage mixte
d’habitation et de commerces/activités

Le PROMOTEUR s’oblige à prendre à sa charge la garantie de surfaces


(SURFACE HABITABLE et SURFACE UTILE DES COMMERCES/ACTIVITES).

Il est expressément convenu qu’une certaine tolérance sera admise dans


l’exécution des travaux par rapport aux cotes des plans, notamment pour des raisons
techniques, mais que, savoir :

- La SURFACE UTILE TOTALE ne pourra varier en aucun cas de plus de deux


(2) pour cent. A cet effet, il est convenu que la différence de moins de 2 % de la
SURFACE UTILE TOTALE sera tenue pour admissible et ne pourra fonder aucune
réclamation.
- La SURFACE HABITABLE par logement ne pourra varier en aucun cas de
plus de cinq (5) pour cent. A cet effet, il est convenu que la différence de moins de 5
% de la SURFACE HABITABLE par logement sera tenue pour admissible et ne pourra
fonder aucune réclamation.
- La SURFACE UTILE DES COMMERCES/ACTIVITES par local commercial ou
d’activités ne pourra varier en aucun cas de plus de cinq (5) pour cent. A cet effet, il
est convenu que la différence de moins de 5 % de la SURFACE UTILE DES
COMMERCES/ACTIVITES par local commercial ou d’activités sera tenue pour
admissible et ne pourra fonder aucune réclamation.

Le prix convenu sera le cas échéant réajusté en deçà de cette variation, au


prorata des surfaces manquantes. La tolérance des SURFACES HABITABLES et des
SURFACES UTILES DES COMMERCES/ACTIVITES sera appréciée individuellement et
pour chaque logement et local de commerces/activités.

2. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

2.1 DOCUMENTS DEFINISSANT LES CARACTERISTIQUES


TECHNIQUES

2.1.1 Pièces graphiques :

Toutes les pièces graphiques comprendront une échelle numérique, une échelle
graphique, le nord pour les plans, et un cartouche de suivi des modifications le cas
échéant, et seront conformes aux exigences décrites dans le CEP

- Le plan de situation au 1/1000ème ou 1/500ème


- Le plan masse au 1/200ème
- Les plans par niveaux et par bâtiment(s) au 1/100ème,
- Les coupes (2 coupes minimum par bâtiment) au 1/100ème
- Le(s) plan(s) des toitures au 1/100ème;
- Les élévations couleur au 1/100ème de l’ensemble des façades;
- Le plan des aménagements extérieurs au 1/200ème minimum, ce plan
sera accompagné de références photographiques des différentes ambiances végétales
envisagées.
- Le plan de raccordement aux réseaux au 1/200ème

19
- (si logements collectifs) Un plan d’intention de décoration du (des)
hall(s) d’entrée ;
- Une perspective commerciale mise à jour des évolutions du projet.

2.1.2 Pièces écrites :

- Le cahier des charges de conception et des prestations des


logements collectifs) et/ou le cahier des charges de conception et des
prestations des logements individuels et/ou le cahier des charges de
conception et des prestations des cuisines aménagées et/ou le cahier des
charges des prestations des commerces dûment complété,
- Une note de synthèse de l'étude thermique décrivant les moyens par
lesquels le projet atteindra ses objectifs de performance énergétique ;
- Selon projet, une note technique descriptive des prestations
particulières (approche environnementale, spécifications particulières du projet.)

2.2 REGLEMENTATION EN VIGUEUR

Sont également applicables, de manière générale :

a) La réglementation européenne en vigueur, pour autant qu’elle soit


applicable en France pour le PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

b) Tous les textes législatifs et réglementaires ainsi que toutes les


prescriptions techniques émanant d'organismes officiels, en particulier la loi n° 93-
1418 du 31 décembre 1993 relative à la sécurité sur le chantier et ses décrets
d'application.

c) Les D.T.U. et leurs additifs en vigueur, ainsi que les prescriptions imposées
par les différents concessionnaires.

d) Les contraintes, spécifications et servitudes portées à la connaissance du


PROMOTEUR au jour de la signature des présentes.

Tous les documents et textes désignés aux a), b) et c), bien que non joints aux
présentes, sont réputés connus du PROMOTEUR qui s’oblige, dans le cadre d’une
obligation de résultat, à les respecter.

Le PROMOTEUR déclare que l'ensemble des documents ci-dessus est complet et


suffisant pour lui permettre :

- de donner au présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE le caractère


forfaitaire et non révisable au sens des articles 1793 et 1831-1 du Code Civil,

- de mener à bien les travaux du PROGRAMME DE CONSTRUCTION jusqu'à


leur parfaite et totale exécution dans le cadre forfaitaire du présent CONTRAT DE
PROMOTION IMMOBILIERE.

3. ORDRE DANS LEQUEL PREVALENT LES DOCUMENTS RELATIFS


AU PROJET DE CONSTRUCTION - CAS DE CONTRADICTION

20
3.1 CONTRADICTION CHRONOLOGIQUE

De manière générale, en cas de contradiction entre l'un quelconque des


documents remis au MAITRE D’OUVRAGE antérieurement à la signature des présentes
et les documents qui sont annexés au présent CONTRAT DE PROMOTION
IMMOBILIERE, ces derniers prévaudront.

3.2 CONTRADICTION MATERIELLE/HIERARCHIE DES PIECES

En cas de contradiction entre les documents visés au paragraphe


« Documents définissant les caractéristiques techniques », il est convenu
entre les PARTIES :

- qu’en ce qui concerne la distribution, l’organisation, l’altimétrie des


logements composant l’ENSEMBLE IMMOBILIER, les pièces graphiques prévaudront
sur les pièces écrites,

- qu’en ce qui concerne les caractéristiques techniques et la qualité des


prestations, les pièces écrites prévaudront sur les pièces graphiques.

- qu’en ce qui concerne les surfaces, le tableau inséré sous l’article 1.1
« DESCRIPTION DU PROGRAMME » prévaudra sur les pièces graphiques ou écrites,

En cas de contradiction entre les pièces écrites, l’ordre de prévalence décroissant


sera :
1 / cahier(s) des charges dûment complété(s) selon les spécificités du projet.
2/ Selon projet, note technique descriptive des prestations particulières
3/ note de synthèse de l’étude thermique décrivant les moyens par lesquels le
projet atteindra ses objectifs de performance énergétique.

Pour l’application de la présente clause, le plan des façades (Annexe +++) et


le plan des aménagements extérieurs (Annexe +++) seront considérés comme des
pièces écrites.

4. OBLIGATIONS - MISSIONS DU PROMOTEUR - GARANTIES

D'une façon générale, le PROMOTEUR devra accomplir toutes les opérations


nécessaires à la réalisation complète du PROGRAMME DE CONSTRUCTION, en ce
compris l’obtention et la mise en œuvre des autorisations administratives, quand bien
même elles ne seraient pas expressément visées aux présentes.

Ainsi le PROMOTEUR, tenu de son obligation de conseil et de résultat,


s'oblige à exécuter les missions suivantes qui sont comprises dans le prix
convenu :

4.1 AUTORISATIONS ADMINISTRATIVES

- Constituer et déposer en son nom le dossier de demande de permis de


construire portant sur le PROGRAMME DE CONSTRUCTION dans le délai d’un mois au
plus tard à compter des présentes. Les PARTIES ayant expressément convenu que le

21
PROMOTEUR sera le pétitionnaire des autorisations à obtenir en vue de la réalisation
du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.
Remettre, tant pour le permis initial que pour tout éventuel permis de
construire modificatif, au MAITRE D’OUVRAGE une copie du récépissé de dépôt de ce
dossier, ainsi qu’une copie de la lettre de notification émanant de l’autorité
compétente portant mention du numéro d’enregistrement de la demande de permis
de construire et de la date au plus tard à laquelle elle devra notifier sa décision.

- Assurer le suivi de l’instruction du dossier de demande de permis de


construire et des éventuels permis de construire modificatifs auprès des autorités
administratives compétentes.
Répondre à toutes demandes de pièces ou d’informations complémentaires
émanant des services instructeurs.
- Adresser une copie de l’arrêté de permis de construire au MAITRE D’OUVRAGE
dans un délai de quinze (15) ouvrés à compter de la réception dudit arrêté.
- Procéder à l’affichage du permis de construire et des éventuels permis de
construire modificatifs obtenus sur le TERRAIN et faire constater, à ses frais, la
continuité de l’affichage de ces autorisations administratives sur le TERRAIN, par voie
d’huissier.
A cette fin, le PROMOTEUR adressera au MAITRE D’OUVRAGE copie de trois
procès-verbaux de constat d’affichage établis par voie d’huissier, ayant un mois
d’intervalle entre eux et ce au fur et à mesure de leur établissement.

- Mettre en œuvre tous les moyens nécessaires, sous sa seule responsabilité,


à la levée de tout recours intenté à l’encontre des autorisations administratives
obtenues ou à la délivrance de toute nouvelle autorisation de construire définitive
(dans l’éventualité notamment ou l’autorisation administrative ferait l’objet d’un retrait
administratif).

Le PROMOTEUR s’engage en outre par les présentes :

- A avertir par écrit le MAITRE D’OUVRAGE, dans les meilleurs délais, de


toutes demandes de pièces complémentaires éventuellement formulées par
l’administration chargée d’instruire le dossier de demande de permis de construire.

- A obtenir l’accord écrit du MAITRE D’OUVRAGE afin de déposer un dossier


de demande de permis de construire modificatif qu’il serait amené à effectuer auprès
des services instructeurs compétents, préalablement à ce dépôt.

- Et plus généralement, à avertir par écrit le MAITRE D’OUVRAGE de toute


particularité liée au dépôt, au suivi et à l’obtention des autorisations administratives
requises pour la réalisation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

4.2 EXECUTION DES TRAVAUX

- Faire procéder, au choix et aux risques du PROMOTEUR, au constat


judiciaire, par un expert désigné par le Tribunal compétent (référé préventif) ou par
exploit d‘huissier, de l’état des avoisinants avant le démarrage des travaux. A cet effet,
le PROMOTEUR identifiera les riverains et les intervenants à l’acte de construire à
assigner en référé.
Prendre toutes mesures, sous sa responsabilité et à ses frais, de manière à
sauvegarder les existants avoisinants.

22
- Effectuer les travaux de construction de l’ENSEMBLE IMMOBILIER
conformément aux règles de l'Art, aux plans et documents ci-annexés, aux
autorisations administratives obtenues et suivant les termes des présentes.

- Informer toutes les entreprises consultées par le promoteur, que le


PROGRAMME DE CONSTRUCTION est réalisé pour le compte du MAITRE d’OUVRAGE
dont l’Association FONCIERE LOGEMENT est la gérante.

- Exécuter tous travaux complémentaires demandés par le Bureau de


Contrôle, ainsi que par le coordonnateur S.P.S.

- Installer et raccorder les éléments d'équipements conformément aux


prévisions des documents ci-annexés.

- Effectuer les finitions intérieures des logements composant l’ENSEMBLE


IMMOBILIER, conformément aux prévisions des documents ci-annexés et dans le
cadre de cette mission spécifique.

- Procéder au nettoyage final soigné tant des abords du chantier que de


l’ENSEMBLE IMMOBILIER, avant livraison de ce dernier au MAITRE D’OUVRAGE.

4.3 TEMOIN TECHNIQUE ET LOGEMENT TEMOIN COMMERCIAL

Réaliser et aménager un témoin technique et un logement témoin commercial


selon les modalités prévues ci-après.

4.3.1 Témoin technique

Aménager au plus tard à la mise hors d’air du PROGRAMME DE CONSTRUCTION


un témoin technique qui présentera sous forme d’échantillons posés in situ (façade
notamment), des planches de matériaux, de documentations commerciales et
techniques et des plans détaillés au 1/20ème, notamment :

- les revêtements de façades,


- les menuiseries extérieures,
- les prestations intérieures (sol, murs, plafonds, …) des parties privatives et
des parties communes (halls, paliers d’étage) dans le cas d’immeubles collectifs,
- l’ensemble des équipements de sanitaires et de cuisines (mobilier,
équipement, robinetterie, …),
- les menuiseries intérieures (portes, quincaillerie, placards, …),
- les équipements électriques et de chauffage (luminaires, prises électriques,
radiateurs, …).

Le témoin technique a pour objet de faire valider par le MAITRE D’OUVRAGE les
prestations intérieures et extérieures, les derniers détails techniques, notamment de
mise en œuvre, par référence au Cahier des Charges de conception et des Prestations
Collectif et/ou Individuel (Annexe +++) et/ou cuisines aménagées et/ou
commerces(Annexe +++).

4.3.2 Logement témoin commercial

Aménager au plus tard trois mois avant la livraison du PROGRAMME DE


CONSTRUCTION un logement témoin commercial complet.

23
Le logement témoin commercial disposera de l’ensemble des équipements
techniques et fonctionnels ainsi que ses finitions intérieures..

Le logement témoin commercial a pour objet de permettre les visites des


candidats locataires.

Le logement témoin commercial pourra être visité par le MAITRE D’OUVRAGE


ou le GESTIONNAIRE sera rendu accessible pour les visites des candidats locataires
aux jours et heures d’ouverture du chantier pendant les trois mois précédant la
livraison du PROGRAMME DE CONSTRUCTION, étant ici précisé que le PROMOTEUR
devra être préalablement prévenu des visites. Le logement témoin commercial sera
maintenu par le PROMOTEUR dans un état de propreté permanent et sera livré en
même temps que le PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

Le PROMOTEUR informera le MAITRE D’OUVRAGE de la mise à disposition du


logement témoin commercial par lettre recommandée avec demande d’avis de
réception adressée trente (30) jours calendaires avant la date retenue pour cette
présentation.

4.3.3 Disposition particulière

Il est ici précisé que la présentation du logement témoin commercial ne vaut


pas livraison ainsi qu’il est ci-dessus au paragraphe 4.3.2, la livraison du logement
témoin commercial devant intervenir, avec les autres logements composant le
PROGRAMME DE CONSTRUCTION, dans les conditions prévues au paragraphe 10.2 ci-
après. Ce logement témoin commercial devra être remis en état par le PROMOTEUR
pour la date de la livraison, en cas de dégradations.

4.4 ACHEVEMENT DES TRAVAUX DU PROGRAMME DE


CONSTRUCTION

Achever l'ensemble des travaux de telle sorte que le PROGRAMME DE


CONSTRUCTION puisse être livré au MAITRE D’OUVRAGE au plus tard dans le délai
prévu ci-après.

4.5 GESTION ADMINISTRATIVE

- Répartir les tâches, préparer et conclure les contrats des différents


intervenants à l’opération de construction de l’ENSEMBLE IMMOBILIER, ainsi que les
avenants éventuels auxdits contrats.

Le PROMOTEUR devra s’assurer, préalablement à la signature des contrats


ou des marchés avec les entreprises et autres intervenants, de leur qualification
professionnelle et de la souscription par ces derniers des assurances garantissant leur
responsabilité professionnelle et décennale.

- Faire toutes demandes de raccordement ou déclarations aux services


publics (demande d’attribution d’un numéro de voirie et enregistrement de l’adresse
postale auprès des services administratifs compétents) ou concessionnaires chargés
de la distribution de l’eau et de l’énergie, tant pour les besoins du chantier que pour
les besoins de l’exploitation de l’ENSEMBLE IMMOBILIER postérieurement à son
achèvement.

- Faire auprès de toutes administrations, toutes déclarations, notamment


d’ouverture de chantier ou d’achèvement de travaux.

24
4.6 RECEPTION

Prononcer la réception des travaux avec toutes entreprises. Cette réception


n’aura aucun effet libératoire dans les relations entre le MAITRE D’OUVRAGE et le
PROMOTEUR, lesquelles sont réglées par les dispositions de l’article 9 ci-après.

4.7 GARANTIES DU PROMOTEUR

Il est rappelé que la mission du PROMOTEUR porte notamment sur la conception,


la définition de la réalisation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION et à cet effet,
l’exécution de l’ensemble des études préalables à la mise au point du PROJET et à
l’établissement du dossier de demande de permis de construire.

Compte tenu de l’ensemble des études et investigations effectuées par le


PROMOTEUR dans le cadre des études prévues au CONTRAT D’ETUDES
PRELIMINAIRES, notamment rappelées aux paragraphes F et G de l’exposé qui précède,
le PROMOTEUR est réputé avoir procédé à une visite détaillée du TERRAIN et de son
environnement et avoir une parfaite connaissance de toutes les conditions physiques et
de toutes les sujétions relatives au TERRAIN, à ses accès, à l'exécution des travaux du
PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

En conséquence :

- Le PROMOTEUR ne pourra se prévaloir de toute erreur ou omission


susceptible d'être relevée dans les documents ci-annexés.

- Le PROMOTEUR prendra le TERRAIN dans son état actuel sans aucun


recours contre le MAITRE D’OUVRAGE pour quelque raison que ce soit liée à l’état ou
à la consistance du TERRAIN.

- Le PROMOTEUR garantit le MAITRE D’OUVRAGE de tous risques et


conséquences quelconques liés à la découverte :

. d’une pollution quelconque du TERRAIN eu égard aux réglementations


en vigueur compte tenu de la destination de l’ENSEMBLE IMMOBILIER,

. d’un quelconque ouvrage enterré dans le sol du TERRAIN,

. de la présence de réseau ou canalisation de quelque nature que ce soit


traversant le TERRAIN,

de telle façon que le MAITRE D’OUVRAGE ne soit jamais inquiété à ce sujet.

En particulier, le PROMOTEUR fera réaliser à ses frais l’ensemble des travaux de


remise en état du TERRAIN découlant des éventuelles découvertes visées ci-dessus.

Le PROMOTEUR ne pourra se prévaloir de ces découvertes pour exiger du


MAITRE D’OUVRAGE une quelconque prorogation des délais de livraison du
PROGRAMME DE CONSTRUCTION ou augmentation du prix du présent CONTRAT DE
PROMOTION IMMOBILIERE, ni même demander la résiliation des présentes pour cas
de force majeure.

25
Du seul fait de la signature des présentes, le PROMOTEUR garantit le MAITRE
D’OUVRAGE contre toutes revendications concernant les fournitures, matériaux,
procédés ou les moyens utilisés pour l'exécution des travaux du PROGRAMME DE
CONSTRUCTION, émanant des titulaires de brevet, licence, …. et les indemnités y
afférent.

- En cas d'actions dirigées contre le MAITRE D’OUVRAGE par des tiers à


l’occasion de la réalisation de l’ENSEMBLE IMMOBILIER, le PROMOTEUR sera appelé en
garantie.

5. POUVOIRS DU PROMOTEUR

Le PROMOTEUR assurera sous sa responsabilité la réalisation des travaux du


PROGRAMME DE CONSTRUCTION conformément aux termes des présentes, en
faisant son affaire personnelle de toute réclamation relative à l’exécution du CONTRAT
DE PROMOTION IMMOBILIERE formulée par toutes personnes pendant la durée des
travaux.

En conséquence, le PROMOTEUR sera seul qualifié tant pour donner les


instructions nécessaires à la réalisation des travaux du PROGRAMME DE
CONSTRUCTION que pour prononcer la réception des travaux ainsi effectués et
liquider les marchés avec les entreprises qu'il aura choisies, sous sa responsabilité.

Le PROMOTEUR aura seul qualité pour :

- Signer toutes pièces, effectuer toutes démarches et passer tous actes


nécessaires pour satisfaire aux prescriptions d'urbanisme et aux obligations imposées
par les autorisations de construire, notamment faire toute demande de permis de
construire et de permis de construire modificatif.

- Assurer au MAITRE D’OUVRAGE l'utilisation des ouvrages réalisés conforme


à leur destination, en ce compris tout ce qui est nécessaire à leur desserte et
raccordements avec les réseaux de distribution et les services publics.

- Obtenir la délivrance de l’attestation de non contestation de la conformité


du PROGRAMME DE CONSTRUCTION avec les autorisations de construire obtenues,
telle que prévue par l’article R 462-10 du Code de l'Urbanisme.

Le PROMOTEUR reste seul responsable, à ses frais, de la préparation et de la


rédaction de toutes les demandes ou autorisations qu'il aura pu solliciter.

Le PROMOTEUR devra, à ses frais, effectuer toutes les démarches


administratives nécessaires à l'exécution des travaux du PROGRAMME DE
CONSTRUCTION auprès notamment des sociétés concessionnaires et des sociétés de
distribution des fluides.

Le PROMOTEUR s'interdit toutefois de se prévaloir de cette situation et de cette


qualité pour ordonner ou accepter des modifications aux plans et descriptifs des
présentes qui n'auraient pas reçu préalablement l'accord écrit du MAITRE D’OUVRAGE.

De son côté, le MAITRE D’OUVRAGE s'interdit de s'immiscer dans les opérations


de construction à la charge du PROMOTEUR et de se prévaloir de sa qualité pour
donner des instructions aux architectes et entrepreneurs.

26
6. PRIX

6.1 PRIX CONVENU

Le prix convenu global pour la réalisation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION


est de ++++ EUROS HORS TAXE (+++ € H.T).

Ce prix s’entend ferme et définitif, sans révision ni actualisation, sauf


mise en œuvre de la garantie de surface stipulée au paragraphe 1.2 ci-
dessus.

Auquel il convient d’ajouter la TVA au taux actuellement en vigueur applicable


au PROJET (soit à ce jour 19,60 %), soit la somme de +++ EUROS (+++ €).

Soit moyennant un prix convenu de +++ EUROS TOUTES TAXES COMPRISES


(+++ € TTC).

Pour le cas où le taux de TVA à ce jour applicable (soit 19,60 %) viendrait à


être modifié à la hausse ou à la baisse, le prix convenu toutes taxes comprises
varierait en conséquence, toute variation du taux de cette TVA faisant la perte ou le
profit du MAITRE D’OUVRAGE pour la partie du prix non facturée.

En cas de ventilation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION par LOTS

6.2 VENTILATION DU PRIX CONVENU ENTRE LES LOTS DU


PROGRAMME DE CONSTRUCTION

Le prix convenu fixé au paragraphe 6.1 ci-dessus est ventilé entre les ++++
(+++) LOTS désignés au paragraphe 1.1.4 ci-dessus et s’applique à concurrence de :

- +++++++ EUROS (+++++ €) pour le LOT N° 1,


- +++++++ EUROS (+++++ €) pour le LOT N° 2,
++++++++++++++

6.2 [3] APPLICATION DE LA GARANTIE DE SURFACE AU PRIX


CONVENU

Variante n° 1 : Réalisation d’un programme de logements

Pour l’appréciation de la garantie de surface stipulée au paragraphe 1.3 ci-


dessus, le prix convenu est décomposé comme suit :

- Prix par m² de SURFACE HABITABLE x SURFACE HABITABLE totale =


++++++++ Euros hors taxe (++++++ € HT)/m² x +++++ m² = ++++++ Euros
(+++++ €) hors taxe.

Le tout égal au prix convenu du présent CONTRAT DE PROMOTION


IMMOBILIERE, soit la somme de +++++++ Euros hors taxe.

Variante n° 2: Réalisation d’un programme mixte de


logements/commerces et/ou activités

27
Pour l’appréciation de la garantie de surface stipulée au paragraphe 1.3 ci-
dessus, le prix convenu est décomposé comme suit :

- Prix par m² de SURFACE HABITABLE x SURFACE HABITABLE totale =


++++++++ Euros hors taxe (++++++ € HT)/m² x +++++ m² = ++++++ Euros
(+++++ €) hors taxe.

- Prix par m² de SURFACE UTILE COMMERCES/ACTIVITE x SURFACE UTILE


DES COMMERCES/ACTIVITES totale = +++++++ Euros hors taxe (++++++ €
HT)/m² x +++++ m² = ++++++ Euros (+++++ €) hors taxe.

Le tout égal au prix convenu du présent CONTRAT DE PROMOTION


IMMOBILIERE, soit la somme de +++++++ Euros hors taxe.

6.3 [4] ELEMENTS DE DEFINITION DU PRIX CONVENU

Le prix convenu comprend la totalité des dépenses et coûts nécessaires à la


bonne exécution du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE, la liste ci-
après n'étant pas limitative :

6.3 [4].1 Etudes préalables

- le coût du CONTRAT D’ETUDES PRELIMINAIRES,

- la préparation et le suivi de l’instruction du dossier de demande de permis de


construire,

- le coût de l’affichage du permis de construire sur le TERRAIN et le coût du


constat de la continuité de cet affichage sur le TERRAIN par voie d’huissier,

- le cas échéant le coût de la procédure de référé préventif avant démarrage


des travaux (notamment assignations, honoraires d’expert, …),

6. 3 [4].2 Préparation du TERRAIN, construction et dépenses


relatives au chantier

- la fourniture, le transport à pied d’œuvre, la mise en place et la mise en


œuvre de tous les matériaux nécessaires à la réalisation des installations projetées et
plus généralement, les frais d’installation de chantier,

- le coût des éventuels travaux d’enlèvement d’ouvrages en sous-sol du


TERRAIN, de mise hors service et/ou de dévoiement et/ou d’enlèvement de tous
réseaux et canalisations, de traitement de la pollution tels que prévus au paragraphe 4.7
ci-dessus,

- la main d’œuvre, les matières et appareils nécessaires à la réalisation des


essais,

- tous travaux complémentaires demandés par le Bureau de Contrôle, ainsi


que par le coordonnateur S.P.S.,

- les dépenses d’énergie et de matières consommables, y compris celles


afférentes au préchauffage et aux essais,

28
- les installations de chantier exigées par les travaux, y compris les engins
spéciaux ou étaiements éventuels nécessaires au cheminement et à la mise en place
des matériels lourds,

- les protections des « existants », le déplacement des protections compte


tenu de l’exécution des travaux par tranches et leur enlèvement,

- le coût des travaux de construction, en ce compris le nettoyage final soigné


tant des abords du chantier que du PROGRAMME DE CONSTRUCTION, avant livraison
de ce dernier,

- les aléas de construction, y compris les travaux visés à l'article R 462-9 du


Code de l'Urbanisme pour l'obtention de l’attestation de non contestation de la
conformité des travaux du PROGRAMME DE CONSTRUCTION visée au paragraphe 9.3
ci-après,

6. 3 [4].3 Honoraires et frais divers

- les frais et honoraires d'architecte,

- les frais et honoraires des bureaux de contrôle et coordonnateur S.P.S.,

- les frais et honoraires de bureaux d'études, paysagistes et plus


généralement, tous frais et honoraires d'études nécessaires à l'exécution des travaux
du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE,

- les frais et honoraires de géomètre et de sondages,

- les frais et honoraires d'études, d'établissement et de remise de documents


ou de demandes d'autorisations administratives,

- le coût du diagnostic de performance énergétique visé au paragraphe 27 ci-


après,

- le coût de réalisation d’un état descriptif de division qui devra être réalisé
par un géomètre expert et dont la remise devra intervenir au jour de la livraison.

6. 3 [4].4 Taxes et participations, frais de branchement

- toutes taxes et participations financières liées au permis de construire,

- les "tickets d'accès" concessionnaire,

- les frais de branchement nécessaires à l'exécution des travaux du présent


CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE. A cette occasion, le PROMOTEUR souscrira
les abonnements à son nom durant toute la phase de chantier et ce jusqu’à la
livraison. A compter de ladite livraison, le PROMOTEUR transférera les compteurs au
nom du MAITRE D’OUVRAGE en liaison avec le GESTIONNAIRE qui aura alors été
désigné.

- les frais de raccordement,

6. 3 [4].5 Assurances, garanties, frais financiers

29
- le coût des contrats d'assurances et garanties visés ci-après au
paragraphe 13,

- le coût de la garantie à délivrer aux entreprises en exécution de


l’article 1799-1 du Code Civil,

- les éventuels frais financiers,

6. 3 [4].6 Rémunération et couverture du risque

- la rémunération du PROMOTEUR et la couverture de son risque,

et plus généralement, toutes dépenses liées au présent CONTRAT DE


PROMOTION IMMOBILIERE.

6.4 [5] REGLEMENT DU PRIX CONVENU

Le prix convenu sera payable au fur et à mesure de l'avancement des travaux


[de chacun des LOTS] du PROGRAMME DE CONSTRUCTION [visés au
paragraphe 1.1.4 ci-dessus et compte tenu de la ventilation du prix convenu entre ces
LOTS telle que stipulée au paragraphe 6.2], suivant l’échéancier ci-dessous.

Échéance Pourcentage Montant Pourcentage


TTC (€) cumulé

A la signature du CPI :

Ou en cas de non signature du CPI dans un délai


de 4 semaines à l’issue de la remise du dossier
complet définitif du CEP :
A la remise du dossier complet définitif du CEP : Y% +++++ Y%

Les documents et informations à remettre par le


PROMOTEUR sont détaillés à l’article 2.1.1. du présent
contrat.

A la signature de l’acte complémentaire du CPI :

Documents et informations à remettre par le


PROMOTEUR :

- Arrêté de permis de construire et ses attendus

- Dossier complet (y compris plans) de permis de 5-Y% +++++ 5%


construire et le cas échéant de permis de construire
modificatif visé par le service instructeur.

- l’étude de faisabilité des approvisionnements en


énergie, conformément à l’arrêté du 18 décembre 2007

30
Échéance Pourcentage Montant Pourcentage
TTC (€) cumulé

- Procès-verbaux de constats d’affichage sur le


TERRAIN des autorisations administratives délivrées.

- Attestation de non recours et de non retrait contre


l’ensemble des permis.

- Convention de garantie financière d’achèvement


délivrée sous forme de caution.

- Attestations des polices d’assurances DO/CNR/TRC


visées à l’article 13 et les certificats d’acquit des primes
provisionnelles exigibles afférentes.

- L’attestation d’assurance RC du PROMOTEUR visée à


l’article 13, et le certificat d’acquit des primes
provisionnelles exigibles afférentes.

- Note sur les modifications apportées aux plans


initialement annexés au CPI et définissant le
PROGRAMME DE CONSTRUCTION, lorsqu’ils ont évolué
en cours d’instruction entre le CPI et l’acte
complémentaire

- Un plan masse côté au 1/200ème


- Les plans par niveaux et par bâtiment(s) côtés au
1/100ème,
- Les coupes (2 coupes minimum par bâtiment) côtés
au 1/100ème
- Le(s) plan(s) des toitures côtés au 1/100ème;
- Les élévations couleur côtés au 1/100ème de
l’ensemble des façades;
- Le plan des aménagements extérieurs côté au
1/200ème minimum, ce plan sera accompagné de
références photographiques des différentes ambiances
végétales envisagées.
- (si logements collectifs) Un plan d’intention de
décoration du (des) hall(s) d’entrée ;
- Un plan côté au 1/50ème par logement et/ou
commerce avec ses annexes (balcons, terrasses et
loggias y compris RDC), en format papier (2 exemplaires
- A3 maximum) et numérique (PDF) portant le numéro
de lot commercial, et faisant figurer :
- 2 cotes minimum par pièces,
- les équipements fournis (placards, dressing,
équipements sanitaires, meuble évier,
chaudière, radiateurs, tableau électrique, etc.),

31
Échéance Pourcentage Montant Pourcentage
TTC (€) cumulé

- - les menuiseries et les cotes afférentes


- les emplacements des équipements et du
mobilier de cuisine, y compris le lave-linge, et à
titre indicatif le mobilier des chambres et du
séjour,
- dans un cartouche : un tableau de surface
indiquant la surface habitable par pièce, la
surface des annexes, la surface des garages et
des jardins pour les maisons individuelles
- la localisation du logement considéré dans
l’ensemble immobilier (plan d’étage ou plan
masse).
- Un plan par niveau faisant figurer dans l’ensemble
immobilier la localisation des garages, emplacement de
stationnements, caves (…) et portant le numéro de lot
commercial (plan d’étage ou plan masse en format
papier -2 exemplaires, A3 maximum- et numérique
(PDF)).

- Un tableau récapitulatif indiquant pour chaque


logement et/ou commerce :
- le numéro commercial
- la surface habitable
- la ventilation des surfaces annexes (balcons,
loggias, terrasses, garages et jardins pour les logements
individuels)
- le nombre, le type et le numéro commercial des
emplacements de stationnement et caves affectés à
chaque logement et/ou commerce.

Au démarrage des travaux :

Documents et informations à remettre par le


PROMOTEUR :

- Déclaration d’ouverture de chantier et récépissé de


dépôt. 5% +++++ 10%

- Contrats définitifs d’assurance TRC et RC +


attestations de quittancement des primes exigibles
afférentes

- Contrats du bureau de contrôle et du coordonateur


SPS.

32
Échéance Pourcentage Montant Pourcentage
TTC (€) cumulé

A l’achèvement des fondations :

Sur attestation d’avancement du maître d’œuvre


25% ++++ 35%
- Contrats définitifs d’assurance DO et CNR +
attestations de quittancement des primes exigibles
afférentes

A la mise hors d’eau :


35% ++++ 70%
Sur attestation d’avancement du maître d’œuvre

A l’achèvement des cloisonnements :

Sur attestation d’avancement du maître d’œuvre


- Formulaires de déclaration H1 et/ou H2 pour
l’exonération de Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties.
15% ++++ 85%
Pour logements collectifs- Etat descriptif de Division
établi par un géomètre expert

- Diagnostic de performance énergétique

A la livraison :

Documents et informations à remettre par le


PROMOTEUR :

- Déclaration attestant l’achèvement et la conformité


des travaux au permis délivré conformément à l’article
L462-1 du code de l’urbanisme

- Copie de l’attestation transmise à l’autorité ayant


délivré le PC et le maire, constatant que les travaux
respectent les règles d’accessibilité des bâtiments aux 10% +++++ 95%
personnes handicapées.

- Procès-verbaux de réception avec les entreprises visés


par le GESTIONNAIRE sans les annexes.

-Reportage photographique de l’ENSEMBLE


IMMOBILIER sur CDRom en format JPEG de taille 200-
300 Ko

- Procès-verbal de livraison contradictoire visant la


remise au GESTIONNAIRE des pièces suivantes :

33
Échéance Pourcentage Montant Pourcentage
TTC (€) cumulé

- Procès-verbaux d’essais des équipements


(ascenseurs, …) et résultat positif des analyses
de l’eau après désinfection des canalisations.
- Certificat de conformité électrique (CONSUEL)
et gaz (QUALIGAZ).
- Liste des compteurs et relevé contradictoire.
- Ensemble des clés des parties privatives et des
parties communes, des badges et émetteurs
(pour le contrôle d’accès, les alarmes le cas
échéant, …) destinées aux locataires et au
GESTIONNAIRE.
- Livret d’accueil pour les locataires.
- Rapport provisoire du bureau de contrôle
- Document attestant du transfert des
abonnements au nom du MAITRE D’OUVRAGE
- Proposition de contrats de maintenance
(espaces verts, ascenseurs et autres
équipements techniques)

- Pour logements individuels : Document d’arpentage


établi par un géomètre expert portant mention de sa
publication au fichier immobilier
A la levée des réserves :

Documents et informations à remettre par le


PROMOTEUR :

- Le cas échéant, procès-verbal de levée des réserves


émises à la livraison, comprenant ,en annexe, la liste
des documents et pièces remis, au GESTIONNAIRE et
visé par ses soins.

- Dossier d’Intervention Ultérieure sur l’Ouvrage (DIUO)


par type de logement et Dossier des Ouvrages Exécutés
(D.O.E.) visé par le GESTIONNAIRE, comprenant :
- Liste et adresse des entreprises. Attestations 4% +++++ 99%
d’assurances (valable à la date d’ouverture du
chantier) et de qualification professionnelle pour
chaque entreprise.
- Désignation d’un interlocuteur unique disponible
en permanence, chargé de faire procéder à la
levée des réserves et d’assurer avec célérité le
suivi des différentes réparations exigibles.
- Livret de maintenance de l’ENSEMBLE
IMMOBILIER, y compris schéma de câblage des
installations électriques, bilan de puissance,
coordonnées des installateurs de chauffage.
- Version informatique des plans de
recollement au format DWG et PDF.

34
Échéance Pourcentage Montant Pourcentage
TTC (€) cumulé

- Rapport final du bureau de contrôle construction sans


réserve.

- Liste des compteurs et relevé contradictoire, visé par


le GESTIONNAIRE

- Procès-verbaux d’essais des équipements (ascenseurs,


…) visé par le GESTIONNAIRE et résultat positif des
analyses de l’eau après désinfection des canalisations

- Certificat de conformité électrique (CONSUEL) et gaz


(QUALIGAZ) visé par le GESTIONNAIRE

- Certificat de conformité aux normes techniques et


réglementaires en vigueur des installations et matériaux
visé par le GESTIONNAIRE

A l’obtention de l’attestation de non


contestation de la conformité, et à défaut de
réponse de l’autorité compétente, à
l’expiration d’un délai de 15 jours à compter
de la requête adressée par lettre
recommandée avec accusé de réception au
Préfet :
Documents et informations à remettre par le
PROMOTEUR :

- Attestation de non contestation de la conformité (ou,


à défaut de réponse, lettre transmise au préfet et
accusé de réception),

En cas de mise en demeure par l’autorité compétente


de déposer un permis de construire modificatif (article 1% +++++ 100%
R. 462-9 C. Urb.) :
- Dossier complet (y compris plans) de permis de
construire modificatif, visé par le service instructeur,
intervenu après la signature de l’acte
complémentaire du présent CPI
- Procès-verbaux de constats d’affichage sur le
TERRAIN des autorisations administratives délivrées
- Attestation de non recours et de non retrait contre
l’ensemble des permis.

- Certificat d’acquit des primes d’assurances


complémentaires éventuelles

35
Le PROMOTEUR devra notifier au MAITRE D’OUVRAGE par lettre recommandée
avec accusé de réception, la réalisation de chacun des évènements dont dépend
l'exigibilité des fractions du prix stipulées payables en fonction de l'échéancier ci-
dessus à l’adresse suivante :
« SCI FONCIERE RU 01/200X - Comptabilité fournisseurs – BP 103 – 93511
MONTREUIL-SOUS-BOIS CEDEX »,

La justification de la réalisation de ces évènements interviendra par la remise


par le PROMOTEUR au MAITRE D’OUVRAGE des documents visés dans l’échéancier ci
–dessus et dans les délais fixés au sein dudit l’échéancier.

Chacune des échéances ci-dessus, à l’exception de l’échéance due « à la


signature de l’acte complémentaire du CPI » sera payable par le MAITRE D’OUVRAGE
au PROMOTEUR dans un délai de trente (30) jours ouvrés après réception de l’appel
de fonds correspondant à l'adresse indiquée par le MAITRE D’OUVRAGE, auquel sera
jointe, le cas échéant, l'attestation du stade d'avancement des travaux visée par le
maître d’œuvre d'exécution pour les échéances concernées. La production de cette
attestation est l’une des conditions de l'exigibilité de l'échéance considérée.

Lorsqu'une fraction du prix convenu viendra à échéance un jour non ouvré, son
exigibilité sera retardée au jour ouvré suivant cette date d'échéance. Par « jour
ouvré », il faut entendre tout jour entier où les banques sont ouvertes à Paris.

Pour être libératoires, toutes les sommes dues seront payables en un chèque ou
un virement sur le compte ouvert au nom du PROMOTEUR dans les livres du ++++,
sous les références suivantes, savoir :

Code banque Guichet N° de Compte Clé


+++ +++ +++ +++

6.5[6] PENALITES POUR RETARD DE PAIEMENT

La somme formant partie du prix qui ne serait pas payée à son échéance exacte
sera passible d’une pénalité de 0,75% par mois de retard prorata temporis.
Cette pénalité deviendra exigible le premier jour de chaque mois de retard. Son
versement ne vaudra pas, de la part du PROMOTEUR, accord de délai de règlement
du prix convenu.

6. 6[7] ECONOMIES ET PERTES

Il est expressément prévu que le PROMOTEUR bénéficiera des économies qui


pourront éventuellement être réalisées et supportera tout dépassement de prix.

En conséquence, pour le cas où les dépenses réellement engagées seraient


inférieures au prix convenu stipulé au paragraphe 6.1 ci-dessus, lesdites sommes
resteront acquises à titre de complément de rémunération au PROMOTEUR, sans que
le MAITRE D’OUVRAGE puisse en demander la restitution à quelque titre que ce soit.

Les économies ne doivent pas être au détriment de la qualité de la construction


et des équipements et finitions, qui doivent respecter le Dossier Technique.

Les pièces écrites annexées aux présentes, indiquent la composition de chaque


nature d'ouvrage. Lorsqu'elles font état de matériaux, produits de fabrication

36
nommément désignés, le PROMOTEUR disposera de la faculté de proposer des
matériaux, produits de fabrication équivalents dans les cas suivants :

- apparition de matériaux nouveaux,


- faillite du fournisseur,
- défaut d’approvisionnement,
- qualité insuffisante,
- impératifs techniques tels que suppression, avis technique non renouvelé,
modification des normes en vigueur, …

Les articles proposés en remplacement de ceux prévus dans les pièces écrite
sus visées devront être équivalents ou supérieurs en qualité, durabilité, aspect,
esthétique, classement anti-feu, UPEC, prix, conformes aux normes en vigueur à la
date de mise en œuvre et soumis à l'agrément préalable écrit du MAITRE
D’OUVRAGE.
Les travaux effectués et non conformes qui feraient l’objet de réserves
formulées par l'organisme de contrôle technique et/ou par tout organisme habilité à
exercer un contrôle, devront être remplacés sans que les délais de réalisation des
travaux visés au paragraphe 9.1 puissent être prorogés, aux frais exclusifs du
PROMOTEUR qui supportera également toute démolition et réfection nécessaires ainsi
que toutes les conséquences qui en résulteraient. Il en sera de même pour les travaux
qui ne répondraient pas aux normes et aux documents contractuels tant généraux que
particuliers, qui ne donneraient pas de résultats satisfaisants aux essais et pour les
travaux détériorés du fait des périodes de gel, des intempéries, des malfaçons
constatées pendant le cours des travaux.

7. CONDITIONS RESOLUTOIRES - ACTE COMPLEMENTAIRE

7.1 CONDITIONS RESOLUTOIRES

Les PARTIES, parfaitement informées de la situation et de ses conséquences,


ont souhaité régulariser le présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE sous les
conditions résolutoires suivantes, savoir :

7.1.1 Conditions résolutoires dont le MAITRE D’OUVRAGE seul


pourra se prévaloir

7.1.1.1 Non obtention de la souscription des assurances « Dommages


Ouvrage » - « Constructeur Non Réalisateur » - « Tous Risques Chantier »-
« Responsabilité Civile »

Le présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE est soumis à la condition


résolutoire de la non obtention par le PROMOTEUR, conformément à la loi numéro 78-
12 du 4 janvier 1978 et aux textes subséquents, des assurances :
- « Dommages Ouvrage »,
- « Constructeur Non Réalisateur »,
- « Tous Risques Chantier »,
- « Responsabilité Civile »
dans le délai de +++ MOIS à compter des présentes.

Le PROMOTEUR s’engage à réaliser au moins trois demandes de souscription


concernant ces contrats auprès de trois compagnies d’assurance.

37
La justification de la souscription de ces assurances résultera de la remise par le
PROMOTEUR au MAITRE D’OUVRAGE d’une attestation et d’un certificat d’acquit des
primes provisionnelles desdits contrats.
Conformément à l’échéancier prévu à l’article 6.4, la remise des conditions
générales et particulières des contrats « Tous Risques Chantier », et « Responsabilité
Civile conditionnera le paiement du montant dû à la déclaration règlementaire
d’ouverture de chantier. La remise des conditions générales et particulières des
contrats « Dommages Ouvrage » et « Constructeur Non Réalisateur » conditionnant le
paiement du montant dû à l’achèvement des fondations.

7.1.1.2 Non obtention d’une garantie financière d’achèvement

Le présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE est soumis à la condition


résolutoire de la non obtention par le PROMOTEUR, auprès d’un établissement
financier notoirement solvable, d’une garantie financière d’achèvement conforme à
l’article R 261-21b du Code de la Construction et de l'Habitation telle que décrite au
paragraphe 8 ci-après, dans le délai de +++ MOIS à compter des présentes.

Le PROMOTEUR s’engage à réaliser au moins trois demandes de souscription


concernant ces contrats auprès de trois établissement financiers.

La justification du bénéfice de cette garantie financière d’achèvement résultera


de la remise par le PROMOTEUR au MAITRE D’OUVRAGE d’un original de la
convention de garantie financière d’achèvement.

7.1.2 Conditions résolutoires dont les deux PARTIES pourront se


prévaloir

7.1.2.1 Non obtention d’un permis de construire définitif

Le CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE est soumis à la condition


résolutoire de la non obtention par le PROMOTEUR au MAITRE D’OUVRAGE, d’un
permis de construire devenu définitif (purgé des délais de recours des tiers, de retrait
administratif et de déféré préfectoral), permettant de réaliser le PROGRAMME DE
CONSTRUCTION dans le délai de +++ MOIS à compter des présentes
Le caractère définitif du permis de construire résultera :

- D’une part, de la production par l’autorité administrative compétente, à


l’issue des 20 jours francs suivant l’expiration d’un délai de deux (2) mois après
l’accomplissement des formalités d’affichage du permis de construire sur le TERRAIN,
d’une attestation certifiant :
. qu’elle n’a reçu aucune notification de recours gracieux ou contentieux
dans le délai légal,

. qu’elle n’a reçu aucun recours gracieux du Préfet exercé dans le délai de
deux mois de la transmission à ce dernier, par ses soins, du permis de construire.

- D’autre part, de la production par l’autorité administrative compétente, dans


les dix jours de l’expiration d’un délai de trois (3) mois entiers après la délivrance du
permis de construire, d’une attestation certifiant qu’elle n’a pas retiré le permis de
construire.

38
Il est rappelé que l’obtention d’un permis de construire devenu définitif
conditionne l’engagement du MAITRE D’OUVRAGE d’acquérir le TERRAIN.

Le MAITRE D’OUVRAGE autorise en conséquence et expressément le


PROMOTEUR à l’effet de déposer auprès des services compétents toutes autorisations
administratives nécessaires à la réalisation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.
Afin de pouvoir se prévaloir de la présente condition résolutoire, le
PROMOTEUR s’engage :

- à déposer un dossier complet de demande de permis de construire


permettant la réalisation du PROGRAMME DE CONSTRUCTION dans le délai convenu
ci-dessus.

- à procéder à l’affichage du permis de construire obtenu sur le TERRAIN, à


faire constater la continuité de cet affichage sur le TERRAIN par voie d’huissier, à
procéder aux formalités de publicité à sa charge, dans les quinze (15) jours qui
suivront la notification du permis de construire.

Si le permis de construire devait faire l’objet d’un refus, d’un quelconque


recours ou d’une décision de retrait, les PARTIES se rapprocheront à l’effet
d’envisager les mérites de ce refus, recours ou retrait et de convenir soit des
conditions de la poursuite du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE, soit
de la résolution de ce dernier.

7.1.2.2 Non réalisation de la VENTE du TERRAIN au profit du MAITRE


D’OUVRAGE

Le présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE est soumis à la condition


résolutoire de la non cession du TERRAIN par le VENDEUR au MAITRE D’OUVRAGE,
au plus tard dans le délai de six mois de l’obtention du caractère définitif du permis de
construire selon les modalités prévues au paragraphe 7.1.2.1 ci-avant.

A ce sujet, le MAITRE d’OUVRAGE s’engage à lever l’option de la PROMESSE


dont il est bénéficiaire dès la réalisation des conditions suspensives de la PROMESSE.

7.1.2.3 Informations préalables

Dans l'hypothèse où le PROMOTEUR ne serait pas en mesure de justifier, dans les


délais sus indiqués, de la non réalisation des conditions résolutoires visées aux articles
7.1.1 et 7.1.2.1, il est expressément convenu entre les Parties, que le PROMOTEUR
devra notifier au MAITRE D'OUVRAGE, par lettre recommandée avec accusé
réception, les raisons de ce retard.

7.2 CONSTATATION PAR ACTE AUTHENTIQUE DE LA REALISATION


OU DE LA NON REALISATION DES CONDITIONS RESOLUTOIRES

Les PARTIES prennent dès à présent l'engagement irrévocable de signer un acte


notarié constatant selon le cas :

a) Soit la perfection du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE


par suite de la non réalisation des conditions résolutoires dans le délai XXXXXX mois à
compter des présentes, soit au plus tard le XXXX .

39
Dans ce cas, les PARTIES s’obligent dès à présent :

- Le PROMOTEUR, à remettre au MAITRE D’OUVRAGE, deux


semaines au moins avant la date de signature de l’acte de constatation de
la non réalisation des conditions résolutoires, les pièces visées à l’échéance « A
la signature de l’acte complémentaire du CPI » du paragraphe 6.4 [5] ci-dessus et
notamment:
. attestation relatives aux assurances « dommages ouvrage »,
responsabilité du constructeur non réalisateur « tous risques chantier » et
responsabilité civile,
. certificat d’acquit des primes prévisionnelles desdits contrats
d’assurance,
. original de la garantie financière d’achèvement visée aux présentes,
conforme à l’article R 261-21b du Code de la Construction et de l'Habitation.

- Le MAITRE D’OUVRAGE, à payer au PROMOTEUR la fraction du prix


du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE devenue exigible.

En cas de retard du fait du PROMOTEUR dans la signature de l’acte authentique


constatant la non réalisation des conditions résolutoire, une pénalité journalière de
0,02 % du prix convenu toutes taxes comprises sera due de plein droit au Maître de
l’ouvrage.

Au delà du 120ème jour calendaire de retard, il sera constater à la résolution du


présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE dans les conditions définies ci-
dessous.

b) Soit la résolution du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE


dans les conditions définies ci-dessous.

Tous pouvoirs nécessaires à l’effet de dresser et signer l’acte de constatation de


la réalisation ou de la non réalisation des conditions résolutoires à intervenir dans les
conditions ci-dessus définies, sont irrévocablement conférés par les PARTIES dans leur
intérêt commun, à tout clerc de la Société Civile Professionnelle dénommée en tête
des présentes.

L’acte authentique sera signé dans le délai d’un (1) mois au plus tard suivant la
constatation de la non réalisation des conditions résolutoires ou de la réalisation de
l’une d’entre elles.

7.3 CARACTERE DE LA RESOLUTION

La résolution du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE aura lieu


sans formalité judiciaire et sur régularisation de l'acte constatant la résolution du
présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE.

7.4 EFFET DE LA RESOLUTION

Si la résolution du CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE devenait effective


par application des dispositions qui précèdent, les PARTIES conviennent ce qui suit :

Le MAITRE D’OUVRAGE conservera à sa charge entière et exclusive, l'intégralité


des émoluments et débours du Notaire soussigné, sous réserve des stipulations ci-
dessous..

40
Le PROMOTEUR supportera définitivement les droits d’enregistrement du
présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE ainsi que de l’acte constatant la
réalisation des conditions résolutoires susvisées.

1°) En cas de résolution du CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE pour non


acquisition du TERRAIN par le MAITRE D’OUVRAGE dans les délais prévus, la partie
du prix convenu exigible à l’échéance « A la signature de l’acte complémentaire du
CPI» visée au paragraphe 6.4 ci-dessus restera acquise au PROMOTEUR.

2°) L’échéance prévue « A la signature de l’acte complémentaire du CPI »


définitif deviendra exigible en cas de résolution du CONTRAT DE PROMOTION
IMMOBILIERE pour non obtention d’un permis de construire devenu définitif, sous
réserve qu’elle ne résulte pas d’un manquement du PROMOTEUR à l’une quelconque
de ses obligations et/ou de sa négligence, de sa faute ou de son simple fait.

Dans cette hypothèse, la somme correspondante sera versée par le MAITRE


D’OUVRAGE au PROMOTEUR au plus tard le jour de la signature de l’acte constatant
la résolution du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE.

Il est expressément convenu entre les PARTIES que le PROMOTEUR ne pourra


prétendre au versement d’une quelconque rémunération ou indemnisation
supplémentaire.

3°) En cas de résolution du CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE par


application des stipulations contenues aux 7.1.1 et 7.1.2.1, sous réserve des
stipulations contenues au 7.4.2), le PROMOTEUR sera redevable d’une indemnité de
résolution qui sera calculée de la manière suivante :
Echéance « A la signature du CPI » telle qu’elle figure à l’article 6.4.(5) des présentes
majorée de 20 %

Le PROMOTEUR procèdera dans le mois de la constatation de la réalisation de la


condition résolutoire et à ses frais :
- au transfert matériel au MAITRE D’OUVRAGE de l’ensemble du dossier de
permis de construire,
- à l’établissement et au dépôt du dossier de demande de transfert du permis
de construire et de son ou ses modificatif(s) éventuel(s) au bénéfice du MAITRE
D’OUVRAGE ou de toute personne que ce dernier aura désignée au PROMOTEUR.

Le PROMOTEUR assurera le suivi de l’instruction de ce dossier jusqu’à


l’obtention d’une autorisation de transfert devenue définitive.

8. GARANTIE FINANCIERE D’ACHEVEMENT

Le PROMOTEUR s’oblige à remettre au MAITRE D’OUVRAGE une garantie


bancaire, sous forme de convention de cautionnement solidaire émanant d’un
établissement financier notoirement solvable, telle que prévue à l’article R 261-21-b
du Code de la Construction et de l’Habitation, cette convention faisant obligation
au garant de payer toutes les sommes nécessaires à la réalisation des travaux de
l’ENSEMBLE IMMOBILIER jusqu’à leur complet achèvement.

41
La mise en jeu de cette garantie sera effectuée à la seule initiative du MAITRE
D’OUVRAGE et sur simple justification à la société garante de l’inexécution par le
PROMOTEUR de ses obligations contractuelles définies aux présentes.

En cas de réalisation de travaux modificatifs ou complémentaires tels que


prévus à l’article 15 des présentes, le PROMOTEUR s’engage à souscrire une garantie
financière d’achèvement complémentaire dans l’éventualité où le coût desdits travaux
dépasserait CINQUANTE MILLE EUROS (50.000,00 EUR) hors taxe.

Observation étant ici faite que le PROMOTEUR a, d’ores et déjà, obtenu un


accord de principe de délivrance d’une garantie financière d’achèvement par la
société dénommée XXXX dont le siège social est à XXXXX ainsi qu’il résulte d’une
attestation délivrée le XXXX dont l’original demeurera ci après annexé (Annexe XX)

9. DELAIS D'ACHEVEMENT DES TRAVAUX - LIVRAISON

9.1 DELAIS D’EXECUTION

Le PROMOTEUR devra mener les travaux de telle manière que le PROGRAMME DE


CONSTRUCTION soit achevé et livré, et sauf cas de force majeure ou survenance d’une
cause légitime de suspension du délai de livraison, dans les ++++++ à compter du
jour de la signature de l’acte authentique constatant la non réalisation des
conditions résolutoires visées au paragraphe 7 ci-dessus et en tout état de
cause au plus tard le +++++.

Pour l’application de ces dispositions, seront exclusivement considérées comme


causes légitimes de suspension du délai de livraison :

- Les intempéries au sens de l’article L. 5424-8 du Code du Travail pendant


lesquelles le travail aura été arrêté et qui auront fait l’objet d’une déclaration visée par le
Maître d’œuvre de l’opération. Une copie de cette déclaration, assortie des justifications
provenant de la station météorologique la plus proche, sera remise au MAITRE
D’OUVRAGE.

- La grève générale.

- Les injonctions administratives ou judiciaires susceptibles de suspendre ou


d’arrêter les travaux (à moins que lesdites injonctions ne soient fondées sur des fautes
ou négligences imputables au PROMOTEUR).

- Les troubles résultant d’hostilités, révolutions, cataclysmes, guerres, incendies


ou inondations.

- La réalisation éventuelle de diagnostic ou de fouilles archéologiques prescrites


par le Préfet, entraînant un report de la date de démarrage des travaux de construction
de l’ENSEMBLE IMMOBILIER ou la suspension du chantier de moins de six (6) mois. Si
le report de la date de démarrage des travaux ou la suspension du chantier excède six
mois, les PARTIES se rapprocheront pour étudier les modalités de poursuite du présent
CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE.

S’il survenait un cas de force majeure ou une cause légitime de suspension des
délais de livraison, l’époque prévue pour l’achèvement serait différée d’un temps égal à
celui pendant lequel l’événement considéré aurait mis obstacle à la poursuite des
travaux.

42
L'existence d'un cas de force majeure ou d’une cause légitime de suspension du
délai de livraison sera valablement justifiée par une attestation du maître d'œuvre
d'exécution.

Dans le cas où certains travaux modificatifs ou supplémentaires seraient effectués


après accord des PARTIES pour le compte du MAITRE D’OUVRAGE pendant le cours de
la construction, le délai de livraison ci-dessus serait reporté conventionnellement du
temps nécessaire à l’exécution de ces travaux modificatifs ou supplémentaires.

9.2 PENALITES DE RETARD

Le PROMOTEUR a connaissance de l'importance que revêt pour le MAITRE


D’OUVRAGE le respect du délai de réalisation des travaux du PROGRAMME DE
CONSTRUCTION.

En cas de non respect de l’obligation d’achever le PROGRAMME DE


CONSTRUCTION dans le délai déterminé ci-dessus, sauf survenance d’un cas de force
majeure ou plus généralement d’une cause légitime de suspension du délai
d’achèvement et de livraison, il est expressément convenu que le PROMOTEUR sera
redevable envers le MAITRE D’OUVRAGE d’une pénalité journalière égale à :

- 0,025 % du prix convenu toutes taxes comprises du 1er au 30ème jour


calendaire de retard,

- 0,04 % du prix convenu toutes taxes comprises du 31ème au 90ème jour


calendaire de retard,

- 0,05 % du prix convenu toutes taxes comprises par jour de retard au delà
du 90ème jour calendaire de retard.

Cette indemnité s’appliquera de plein droit sur les fractions du prix venant à
échéance à la date contractuellement fixée pour l’achèvement du PROGRAMME DE
CONSTRUCTION.
Le paiement de cette indemnité ne dispensera en aucune manière le
PROMOTEUR de ses obligations au titre du présent CONTRAT DE PROMOTION
IMMOBILIERE.

9.3 ATTESTATION DE NON CONTESTATION DE LA CONFORMITE DES


TRAVAUX DU PROGRAMME DE CONSTRUCTION

Le PROMOTEUR s'oblige à faire toute diligence pour obtenir dans les meilleurs
délais l’attestation prévue par l’article R 462-10 du Code de l'Urbanisme, certifiant que
la conformité des travaux du PROGRAMME DE CONSTRUCTION avec l’autorisation de
construire n’a pas été contestée.

A cette fin, le PROMOTEUR s’oblige à justifier auprès du MAITRE D’OUVRAGE,


par lettre recommandée avec demande d’avis de réception :

- de l’envoi de la déclaration attestant l’achèvement des travaux dans les


quarante-huit (48) heures à compter de l’achèvement du PROGRAMME DE
CONSTRUCTION, conformément aux dispositions des articles R 462-1 à R 462-5 du
Code de l’Urbanisme,

- de la requête adressée à l’autorité compétente et, en cas de refus ou de


silence de cette dernière, au préfet, aux fins d’obtention de l’attestation susvisée.

43
En cas de contestation par l’autorité compétente de la conformité du
PROGRAMME DE CONSTRUCTION avec les autorisations administratives obtenues, le
PROMOTEUR devra, sous sa responsabilité et à ses frais et conformément aux
prescriptions de l’autorité compétente :

- soit déposer ou faire déposer un dossier modificatif et

- obtenir l’autorisation administrative nécessaire,

- puis procéder aux formalités d’usage (affichage) aux fins de purger


les délais de recours et de retrait,

- soit exécuter ou faire exécuter les travaux nécessaires à l’effet de mettre les
travaux du PROGRAMME DE CONSTRUCTION en conformité avec les autorisations
administratives délivrées.

Le PROMOTEUR s’oblige à notifier au MAITRE D’OUVRAGE, par lettre


recommandée avec demande d’avis de réception, l’attestation de non contestation de
la conformité des travaux du PROGRAMME DE CONSTRUCTION dans les quinze jours
calendaires de la notification qui lui en aura été faite.

10. ACHEVEMENT DES TRAVAUX - LIVRAISON

10.1 DEFINITION CONTRACTUELLE DE L’ACHEVEMENT

Il est précisé que l'achèvement du PROGRAMME DE CONSTRUCTION,


conformément à l'article R 261-1 du Code de la Construction et de l'Habitation,
s'entend de l'exécution des ouvrages formant les constructions, des réseaux
nécessaires à leur exploitation et de l'installation des éléments d'équipement qui sont
indispensables à l'utilisation de l’ENSEMBLE IMMOBILIER et notamment les éléments
d’équipements communs et les accès permettant notamment son accessibilité ainsi
que sa desserte, le tout conformément à sa destination, dans les limites des plans et
documents susvisés au paragraphe 2 des présentes.

Pour l'appréciation de cet achèvement, ne sont pris en considération ni les


défauts de conformité avec les prévisions du présent CONTRAT DE PROMOTION
IMMOBILIERE lorsqu'ils n'ont pas un caractère substantiel, ni les malfaçons qui ne
rendent pas les ouvrages ou éléments d’équipement visés ci-dessus impropres à leur
utilisation.

10.2 CONSTATATION DE L’ACHEVEMENT

10.2.1 Information préalable du MAITRE D’OUVRAGE

Le PROMOTEUR notifiera au MAITRE D’OUVRAGE, par lettre recommandée avec


accusé de réception ou remise contre récépissé :

- au moins un an (1) à l’avance, le trimestre au cours duquel le


PROGRAMME DE CONSTRUCTION lui sera livré,

- au moins six (6) mois à l’avance, le mois au cours duquel le


PROGRAMME DE CONSTRUCTION lui sera livré,

44
- au moins quatre (4) mois à l’avance, la quinzaine au cours de laquelle
le PROGRAMME DE CONSTRUCTION lui sera livré,

- au moins un (1) mois à l’avance, le jour précis de la livraison devant


valoir prise de possession.
Dans le cas ou le PROMOTEUR anticiperait la date de livraison notifiée dans les
courriers prévus ci-dessus, le MAITRE D’OUVRAGE se réserve la possibilité de refuser
cette nouvelle date et dans ce cas le PROMOTEUR sera tenu de garder les biens
jusqu’à la date de livraison fixée aux termes de l’acte constatant la non réalisation des
conditions résolutoires des présentes.

Observation étant ici faite qu'au cas où le PROMOTEUR n'aurait pas indiqué les
bons trimestres, mois ou quinzaine de livraison lors des notifications par lettres
recommandées envoyées un an, six et quatre mois à l'avance respectivement, le
MAITRE D’OUVRAGE ne lui réclamera aucune indemnité en raison de cette erreur. Les
pénalités de retard susvisées ne s’appliqueront qu’en cas de dépassement du délai
fixé aux présentes sauf application des cas de force majeure et causes légitimes de
suspension du délai de livraison.
Il est précisé qu’à l’initiative du MAITRE D’OUVRAGE ou du GESTIONNAIRE de
ce dernier seront organisés :
- quatre (4) mois avant la livraison, une réunion d’information avec le
PROMOTEUR,

- quinze (15) jours minimum avant la livraison, une pré-visite de


livraison.

10.2.2 Constatation de l’achèvement

L’exécution de l’obligation d’achever ci-dessus contractée résultera de la


constatation qui en sera faite de la façon suivante.

La livraison du PROGRAMME DE CONSTRUCTION aura lieu dès constatation de


son achèvement au sens de l’article R 261-1 du Code de la Construction et de
l’Habitation et avec la production des pièces visées au sein de l’échéancier ci-dessus.
Il est expressément convenu entre les PARTIES que l’achèvement s'entendra tel
qu'il est défini au paragraphe 10.1 qui précède et ne pourra en tout état de cause
intervenir qu’après réception de l’ouvrage par le PROMOTEUR et ses
prestataires.
Le PROMOTEUR notifiera au MAITRE D’OUVRAGE, par lettre recommandée avec
accusé de réception, le certificat du maître d'oeuvre d'exécution du PROJET attestant
l’achèvement du PROGRAMME DE CONSTRUCTION au sens de l’article R 261-1 ci-
dessus défini, ainsi que lesdites pièces. Par la même lettre, le PROMOTEUR invitera le
MAITRE D’OUVRAGE à venir constater la réalité de cet achèvement et à prendre
livraison du PROGRAMME DE CONSTRUCTION aux jour et heure fixés, avec un préavis
de trente jours.

Afin de régler dès à présent les conséquences des diverses situations pouvant
être la suite de cette convocation, il est expressément convenu entre le PROMOTEUR
et le MAITRE D’OUVRAGE que le jour auquel sera convoqué le MAITRE D’OUVRAGE
pour constater la réalité de l’achèvement trois hypothèses peuvent se présenter :

45
Hypothèse 1

Le MAITRE D’OUVRAGE accepte la livraison sans formuler aucune réserve : les


clés lui seront alors remises et il prend possession du PROGRAMME DE
CONSTRUCTION.
LE MAITRE D’OUVRAGE réglera alors l'échéance du prix due à la livraison du
PROGRAMME DE CONSTRUCTION selon le paragraphe 6.4 [5]des présentes, sous
réserve que le PROMOTEUR produise les pièces et documents liés à cette échéance.
Un procès-verbal de livraison sera alors établi.

Hypothèse 2

Le MAITRE D’OUVRAGE accepte la livraison en formulant des réserves : les clés


lui seront remises et il prend possession du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.
Le MAITRE D’OUVRAGE réglera alors l'échéance du prix dû à la livraison du
PROGRAMME DE CONSTRUCTION selon le paragraphe 6.4 [5] des présentes des
présentes, sous réserve que le PROMOTEUR produise les pièces et documents liés à
cette échéance.
Un procès-verbal de livraison sera alors établi.
Le PROMOTEUR devra effectuer les travaux nécessaires pour la levée des
réserves émises lors de la livraison au MAITRE D’OUVRAGE dans un délai maximum
de 60 jours calendaires à compter du procès-verbal de livraison.
Il sera alors établi un procès verbal de levée de réserves.

Hypothèse 3

Le MAITRE D’OUVRAGE refuse la livraison, considérant que le PROGRAMME DE


CONSTRUCTION n’est pas achevé au sens des critères définis ci-dessus. Il refuse les
clés et ne prend pas possession de ce dernier.
Un procès-verbal constatant le refus de livraison est établi.

Dans ce cas et à défaut d’accord entre les parties dans les cinq jours ouvrés de
ce procès-verbal sur les travaux dont la réalisation serait indispensable à l’achèvement
tel que défini au paragraphe 10.1, ci-dessus, les PARTIES conviennent de s’en
remettre à la décision d’un expert désigné d’un commun accord ou à défaut par le
Président du Tribunal de Grande Instance de Paris qui indiquera si le PROGRAMME DE
CONSTRUCTION est achevé ou non achevé au sens des critères ci-dessus définis et
dans la négative, quels sont les travaux indispensables pour que le PROGRAMME DE
CONSTRUCTION soit achevé au sens de ces mêmes critères.

Les frais nécessités par l’intervention de cet expert et éventuellement par sa


désignation par voie de référé, seront à la charge du MAITRE D’OUVRAGE ou du
PROMOTEUR suivant que l’expert aura conclu ou non à l’achèvement du PROGRAMME
DE CONSTRUCTION au sens des critères ci-dessus définis.

Une fois les travaux prescrits par l’Expert achevés, il sera procédé à une
nouvelle livraison.
Le PROMOTEUR remettra donc les clés.
Le MAITRE D’OUVRAGE réglera alors l'échéance du prix due à la livraison du
PROGRAMME DE CONSTRUCTION selon le paragraphe 6.4 [5] des présentes, sous
réserve que le PROMOTEUR produise les pièces et documents liés à cette échéance.

Nonobstant ce qui est dit ci-dessus, certaines prestations pourraient d’un


commun accord n’être exécutées qu’après la remise des clés pour faciliter les

46
opérations d’aménagement du locataire, étant entendu que les prestations
considérées ne seront pas prises en compte pour la définition de l’achèvement.

La date du procès-verbal constituera le point de départ de la garantie des vices


apparents telle qu’elle est prévue à l’article 1642-1 du Code Civil.

10.3 LEVEE DES RESERVES CONSTATEES A LA LIVRAISON

Si le procès-verbal de livraison fait état d'une ou plusieurs réserves, celles-ci


devront être levées par la réparation des défauts ou malfaçons ou par la mise en
conformité des ouvrages avec les pièces contractuelles dans les soixante (60) jours
calendaires qui suivront la livraison. Le délai d'exécution destiné à lever les réserves
partira du jour de la signature du procès-verbal de livraison mentionnant les réserves.

Le MAITRE D’OUVRAGE autorise expressément les représentants du


PROMOTEUR, les architectes, entrepreneurs, experts, vérificateurs et ouvriers, à
pénétrer dans les locaux de l’ENSEMBLE IMMOBILIER pour effectuer les travaux
nécessaires à la levée des réserves, procéder à tous réglages, toutes reprises et
contrôles, le MAITRE D’OUVRAGE renonçant par avance à toute réclamation
notamment pour bruit, mauvaises odeurs, insuffisance momentanée dans le
fonctionnement des services généraux, ...

Ces travaux auront lieu pendant les heures ouvrables des entreprises, aux jours
et heures déterminés par ces dernières.
Le MAITRE D’OUVRAGE s’oblige à fournir tout renseignement utile aux
entrepreneurs, à déposer les clés ou à demander à tout locataire de déposer les clés
chez toute personne de leur choix habitant l’ENSEMBLE IMMOBILIER, au cas où lui-
même ou son ou ses locataires ne pourraient être présents pendant toute la durée
des travaux.
Le MAITRE D’OUVRAGE s'oblige à relater ces engagements dans tous contrats
de location qu'il consentirait de tout ou partie de l’ENSEMBLE IMMOBILIER et à
imposer à son ou ses locataires le respect de ces obligations.

Une fois les réserves levées, un procès verbal de levée des réserves sera établi.

11. TAXES FONCIERES - EXONERATION

Le PROMOTEUR fera son affaire personnelle de l’établissement et de la remise


au MAITRE D’OUVRAGE, à l’achèvement des cloisonnements, des formulaires
complétés H1 et /ou H2 permettant au MAITRE D’OUVRAGE de bénéficier
éventuellement de l’exonération de taxes foncières.
Le paiement des taxes foncières reste à la charge exclusive du MAITRE
D’OUVRAGE.

12. REMISE DE DOCUMENTS

Le PROMOTEUR s’oblige à remettre au MAITRE D’OUVRAGE, dans les conditions


et délais de l’échéancier les documents mentionnés dans ledit échéancier figurant
sous l’article 6.4. [5]

13. GARANTIES - ASSURANCES – RESPONSABILITES ET


OBLIGATIONS D’ASSURANCE DU PROMOTEUR

47
13.1 GARANTIE DE PARFAIT ACHEVEMENT

En vertu de l’article 1792-6 du Code Civil, les entreprises participant à l’acte de


construire sont tenues de la garantie légale de parfait achèvement pendant le délai
d’un an à compter de la réception des travaux par le PROMOTEUR auprès des
entreprises. Cette garantie s’étend à la réparation des malfaçons de toutes sortes ou
des défauts de conformité signalés au moyen des réserves mentionnés au procès
verbal dont il est question ci-dessus, ou encore signalés par voie de notification écrite
du MAITRE D’OUVRAGE dans le délai de douze mois à compter de la livraison.

Il est expressément convenu entre les PARTIES que dans l’année qui suivra la
livraison du PROGRAMME DE CONSTRUCTION, le PROMOTEUR devra faire réparer les
éventuels désordres apparaissant durant l’année de parfait achèvement qui lui seront
signalés par le MAITRE D’OUVRAGE.

Le PROMOTEUR devra réaliser les travaux de réparation dans le délai maximum


d’un (1) mois à compter du signalement des désordres par le MAITRE D’OUVRAGE ou
son mandataire, sauf accord express de ces derniers.

En cas d’inexécution desdits travaux de réparation dans le délai fixé, le MAITRE


D’OUVRAGE se réserve la faculté, après une mise en demeure du PROMOTEUR restée
infructueuse, de les faire réaliser par une tierce entreprise aux frais et risques du
PROMOTEUR.

LE MAITRE D’OUVRAGE s’engage à signaler au PROMOTEUR les «désordres»


apparaissant pendant la garantie de parfait achèvement, afin que ce dernier puisse
solliciter des débiteurs de cette garantie, à savoir les entreprises, la réalisation des
travaux de reprise.

13.2 ASSURANCES - GENERALITES

Les contrats souscrits devant répondre aux conditions ci-après définies


garantiront la totalité des ouvrages ainsi que les conséquences des responsabilités et
toutes dispositions prises dans ce sens devront être expressément garanties.

Il est expressément entendu que tous matériels, matériaux, techniques,


procédés et interventions non courant pouvant faire l’objet d’exclusions de l’ensemble
des polices susvisées, seront intégrés par avenant ou lettre, les garanties principales
et accessoires s’y appliquant intégralement.

Le PROMOTEUR s’engage expressément à régler la totalité des primes et


surprimes afférentes aux contrats ci-après, à ne les souscrire qu’auprès des
compagnies d’assurances notoirement solvables et agréées par la Direction des
Assurances du Ministère des Finances et à ne rien faire qui puisse être susceptible de
mettre en cause l’existence ou l’étendue des garanties prévues.

Le PROMOTEUR fera son affaire de l’ensemble des dommages et préjudices,


ainsi que des responsabilités visées ci-dessus, sauf faute du MAITRE D’OUVRAGE, et
s’engage à souscrire les assurances nécessaires.

13.3 RESPONSABILITE ET OBLIGATIONS D’ASSURANCE DU


PROMOTEUR

Conformément à l’article 1831-1 du Code Civil, le PROMOTEUR « est garant de


l’exécution des obligations mises à la charge des personnes avec lesquelles il a traité

48
au nom du maître d’ouvrage. Il est notamment tenu des obligations des articles 1792,
1792-1, 1792-2, 1792-3 du Code Civil. »

Le PROMOTEUR s’oblige en conséquence à souscrire à ses frais exclusifs les


polices ci-après :

13.3.1 Police Dommages Ouvrage couvrant l’ENSEMBLE IMMOBILIER


sans franchise

Ce contrat comporte :

- Garanties obligatoires : à concurrence du coût définitif des travaux et


honoraires techniques TTC.

- Garantie facultative : garantie de bon fonctionnement des éléments


dissociables conformément à l’article 1792-3 du Code Civil (à hauteur de 10 % du
montant des travaux et honoraires toutes taxes comprises) et dommages immatériels
consécutifs à un dommage de nature décennale ou de bon fonctionnement (à hauteur
de 20 % du montant des travaux et honoraires toutes taxes comprises).

13.3.2 Police CNR (Constructeur Non Réalisateur)

- Garantie obligatoire : à concurrence du coût définitif des travaux et


honoraires techniques TTC.

- Garantie facultative : garantie de bon fonctionnement des éléments


d’équipement dissociables conformément à l’article 1792-3 du Code Civil (à hauteur de
10 % du montant des travaux et honoraires toutes taxes comprises) et dommages
immatériels consécutifs à un dommage de nature décennale ou de bon
fonctionnement (à hauteur de 20 % du montant des travaux et honoraires toutes
taxes comprises).

13.3.3 Tous risques chantier (TRC) d’un montant équivalent au coût


de construction toutes taxes comprises (travaux et honoraires technique)
bénéficiant à l’ensemble des intervenants y compris au MAITRE D’OUVRAGE sans
recours contre eux ni contre leurs éventuels assureurs. La couverture devra être
acquise pendant la durée des travaux jusqu’à la réception par le PROMOTEUR auprès
des entreprises et postérieurement pendant une période de maintenance de
douze mois.
La franchise ne doit pas excéder SEPT MILLE CINQ CENTS EUROS
(7500,00 EUR) par sinistre.

13.3.4 Assurance multirisque-habitation

Une assurance multirisque-habitation sera souscrite par le PROMOTEUR afin


d'assurer l’ENSEMBLE IMMOBILIER entre la réception avec les entreprises et la
livraison au MAITRE D’OUVRAGE, le coût de cette assurance sera pris en charge par le
PROMOTEUR. La franchise ne devra pas excéder la somme de DEUX MILLE EUROS
(2.000,00 EUR).

Etant ici observé que l’ENSEMBLE IMMOBILIER demeurera aux risques du


PROMOTEUR jusqu’à ce qu’il soit mis à la disposition du MAITRE D’OUVRAGE.
Après livraison, il sera aux risques du MAITRE D’OUVRAGE.

49
Il sera justifié de la souscription de cette police par la remise au MAITRE
D’OUVRAGE, au plus tard au jour de la réception des travaux, d’une copie de cette
police (conditions générales et particulières) et d’une attestation de paiement des
primes afférentes.

13.3.5 Police responsabilité civile garantissant la responsabilité civile du


PROMOTEUR en cas de dommages causés au MAITRE D’OUVRAGE et aux tiers à
l’occasion de l’exécution des travaux et de leur existence ou dans le cadre du présent
CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE.

Le PROMOTEUR s’engage à fournir une attestation détaillant les montants dont


il dispose concernant plus particulièrement les dommages corporels, matériels et
immatériels y compris non consécutifs tant pour l’assurance responsabilité civile
exploitation que pour l’assurance responsabilité civile après livraison et l’assurance
responsabilité civile professionnelle. Cette assurance devra être renouvelée chaque
année civile par production de l’attestation au MAITRE D’OUVRAGE.

Par extension, devra être garantie la responsabilité civile du MAITRE


D’OUVRAGE, sachant que le PROMOTEUR et le MAITRE D’OUVRAGE devront être
considérés comme tiers entre eux par l’assureur et de ce fait le contrat d’assurance
devra garantir les recours du MAITRE D’OUVRAGE contre le PROMOTEUR.

14. GARANTIE DES VICES

14.1 GARANTIE DES VICES ET NON CONFORMITES APPARENTS

Le PROMOTEUR sera tenu de la garantie des vices apparents à la livraison dans


les conditions, termes et limites prévues par l’article 1642-1 du Code Civil, à
l'exception près que le mot acquéreur s’entend du MAITRE D’OUVRAGE.

Sont apparents les vices et non-conformités qui auraient été décelés lors des
opérations de livraison et ceux qui se révéleraient dans un délai de deux (2) mois à
compter de la livraison du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

Il est enfin convenu que tous vices et défauts qui n'entreraient pas dans le
champ d'application de l'article 1642-1 du Code Civil, notamment les défauts de
conformité avec les engagements pris par le PROMOTEUR, devront être notifiés dans
un délai de deux (2) mois à compter de la date de la prise de possession.

Toute action judiciaire relative au même objet devra être introduite dans le délai
d'un an à compter de la notification, à peine de déchéance pour le MAITRE
D’OUVRAGE de tous droits et actions en raison de ces vices et défauts.

14.2 GARANTIE DES VICES CACHES

Le PROMOTEUR sera tenu de la garantie des vices cachés dans les conditions
dont les architectes, entrepreneurs et autres personnes liées au PROMOTEUR par un
contrat de louage d'ouvrage sont eux-mêmes tenus, en application des articles 1792-
2, 1792-3, 1792-4 et 1792-4-1 du Code Civil.

Il en est ainsi pendant dix ans à compter de la réception des travaux avec les
entreprises pour les vices qui affecteraient les ouvrages visés aux articles 1792 et
1792-2 et pendant deux ans à compter de cette même date pour les vices qui
affecteraient les ouvrages visés à l'article 1792-3 du Code Civil.

50
15. TRAVAUX MODIFICATIFS OU SUPPLEMENTAIRES

Le MAITRE D’OUVRAGE pourra demander au PROMOTEUR avant l'achèvement


des travaux du PROGRAMME DE CONSTRUCTION, la réalisation de travaux
modificatifs ou supplémentaires dans la mesure où ceux-ci sont compatibles avec les
autorisations de construire délivrées.

Si les travaux demandés par le MAITRE D’OUVRAGE nécessitent la réalisation


d'études préalables, celles-ci ne seront engagées par le PROMOTEUR qu'après accord
écrit du MAITRE D’OUVRAGE et à condition que ce dernier supporte le coût de ces
études qui aura été conventionnellement fixé.

Le PROMOTEUR devra indiquer au MAITRE D’OUVRAGE les incidences de nature


technique et sur le délai d'exécution, des travaux supplémentaires. Les travaux
devront faire l'objet d'un devis comportant une description détaillée des travaux et
leur durée de réalisation, les conditions de paiement et le report éventuel du délai
d'exécution du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

Les devis de travaux pourront être établis à partir de la proposition provenant


de l’entreprise titulaire du marché de travaux correspondant au secteur de travaux à
réaliser.

Les travaux seront réalisés sous la responsabilité du PROMOTEUR.

Les travaux modificatifs ou supplémentaires ne pourront être entrepris par le


PROMOTEUR qu'après accord préalable écrit du MAITRE D’OUVRAGE acceptant
l'ensemble des conditions du ou des devis. Le coût desdits travaux sera dans ce cas à
la charge du MAITRE D’OUVRAGE.

16. FIN DE MISSION

Compte tenu du mandat de l’article 1er, la mission du PROMOTEUR prendra fin


lorsque les ouvrages auront été livrés au MAITRE D’OUVRAGE, l’ensemble des
réserves émises à la réception levées, l’année de parfait achèvement terminée et
lorsque le certificat de conformité ou tout document qui en tiendra lieu lui aura été
remis. De plus la mission sera considérée comme achevée au sens de l’article 1831-4
du Code Civil seulement lorsque les comptes de construction entre le PROMOTEUR et
le MAITRE D’OUVRAGE auront été définitivement arrêtés.
Il est ici rappelé que le PROMOTEUR bénéficiera des économies qui pourront
éventuellement être réalisées et supportera tout dépassement de prix. En
conséquence, les PARTIES renoncent à établir lesdits comptes de construction.

17. ACTIONS EN JUSTICE

Le PROMOTEUR fera son affaire personnelle de toutes procédures intentées


avec ou contre les intervenants à l'acte de construire sauf faute, ou immixtion, du
MAITRE D’OUVRAGE.

18. RESILIATION

Le présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE sera résilié de plein droit


dans les cas suivants :
- persistance des effets d’un cas de force majeure pour une durée de plus de
un (1) an,

51
- résiliation demandée pour manquement d’une des PARTIES à ses obligations
par l’autre PARTIE, restée sans effet pendant une durée de trente (30) jours
calendaires.

18.1 RESILIATION POUR CAS DE FORCE MAJEURE

Sera considéré comme cas de force majeure ou cas fortuit au sens du présent
CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE, tout fait ou circonstance irrésistible et
imprévisible, extérieur à la volonté des PARTIES.
Si l’une des PARTIES est pour l’une de ces causes retardée, empêchée ou
entravée dans l’exécution de ses obligations au CONTRAT DE PROMOTION
IMMOBILIERE, elle ne sera pas considérée comme ayant manqué à ses obligations.
La PARTIE touchée par l’une de ces circonstances en avisera l’autre dans les
plus brefs délais, en suite de quoi les deux PARTIES se rapprocheront afin d’en
examiner l’incidence sur les délais d’exécution du CONTRAT DE PROMOTION
IMMOBILIERE et de convenir d’une interruption définitive ou temporaire de ce dernier.

18.2 RESILIATION AUX TORTS DE L’UNE DES PARTIES

Le présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE peut être résilié de plein


droit, de part et d'autre, et après mise en demeure par lettre recommandée restée
infructueuse pendant trente (30) jours calendaires, en cas d’inexécution grave par
l'une des PARTIES de ses obligations contractuelles.

Il appartient à la PARTIE qui demande la résiliation d'apporter la preuve de la


faute et d'en informer l'autre par lettre motivée et recommandée, avec accusé de
réception.

19. TRAVAIL DISSIMULE

Le PROMOTEUR prendra à sa charge tout ce qui concerne la régularité des


équipes intervenant sur le chantier du PROGRAMME DE CONSTRUCTION et en
justifiera au MAITRE D’OUVRAGE à première demande de ce dernier.
Il fera son affaire personnelle avec la ou les entreprises intervenante(s) de la
situation régulière par rapport au droit français des personnes travaillant sur le site
pour la construction de l’ENSEMBLE IMMOBILIER.

20. RESPECT DE LA LEGISLATION SUR LA SECURITE

Ainsi qu’indiqué au paragraphe 2.2 ci-dessus, le PROMOTEUR s’engage à


respecter l’ensemble des obligations en matière de sécurité mises à sa charge et à
celle du MAITRE D’OUVRAGE au titre de la loi n° 93-1418 du 31 décembre 1993 et
ses décrets d’application et plus généralement l’ensemble des dispositions du Code du
Travail et il devra veiller à ce que l’ensemble des intervenants sur le chantier
respectent les obligations mises à leur charge par ces mêmes loi et code.

Le tout de telle sorte que le MAITRE D’OUVRAGE ne soit jamais ni inquiété ni


recherché à ce sujet.

21. GARDE DU TERRAIN

Le MAITRE D’OUVRAGE remettra le TERRAIN au PROMOTEUR libre de toute


occupation et location, le jour de l’acte constatant la non réalisation des conditions
résolutoires stipulées aux termes des présentes.

52
Le PROMOTEUR aura la garde du TERRAIN à compter de cette date jusqu'à la
livraison du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

22. PANNEAUX

Le PROMOTEUR aura la possibilité d'installer gratuitement sur le TERRAIN,


pendant toute la durée des présentes, des panneaux ou tout autre support,
concernant la réalisation de sa mission, ainsi que des panneaux au nom des
entreprises réalisant les travaux.

Sur demande du MAITRE D’OUVRAGE, le PROMOTEUR fera réaliser et installera


à ses frais un panneau de commercialisation. Il soumettra au préalable une maquette
au MAITRE D’OUVRAGE.

Le MAITRE D’OUVRAGE se réserve le droit d’obtenir du PROMOTEUR la dépose


de tout panneau de communication. Ou support publicitaire.

23. NON IMMIXTION

Il est indiqué que d'une façon générale, pour des raisons de sécurité et de
responsabilité, toute visite du chantier est interdite aux personnes étrangères aux
entreprises, aux architectes ou à leurs préposés.

D’une manière générale, le MAITRE D’OUVRAGE s’engage à ne pas s’immiscer


dans le chantier de construction conduit par le PROMOTEUR.

Ne sera toutefois pas considérée comme une immixtion le fait pour le MAITRE
D’OUVRAGE de pouvoir, sur prise de rendez-vous avec le PROMOTEUR, visiter le
chantier ou faire visiter le chantier par ses conseils.

24. PUBLICITE FONCIERE - DISPENSE

Le MAITRE D’OUVRAGE ainsi que le PROMOTEUR déclarent avoir été informés


de la possibilité et de l’intérêt de procéder à la publicité foncière tant des présentes
que de l’acte devant constater la non-réalisation des conditions résolutoires, le tout
conformément à l’alinéa 4 de l’article 1831-3 du Code Civil ci-après littéralement
rapporté :

« Le contrat de promotion immobilière n’est opposable aux tiers qu’à partir de la
date de sa mention au fichier immobilier ».

En conséquence, le MAITRE D’OUVRAGE et le PROMOTEUR dispensent


expressément le Notaire soussigné de procéder à la publicité foncière du présent
CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE ainsi que de l’acte complémentaire devant
constater la non-réalisation des conditions résolutoires, déclarant vouloir se réserver la
faculté de requérir le Notaire soussigné à première demande pour réaliser cette
formalité, dont le coût demeurera à la charge de la PARTIE qui en réclamera
l’accomplissement.

25. POUVOIRS

Les PARTIES, dans un intérêt commun, donnent tous pouvoirs nécessaires à


tout Clerc de l’Office Notarial dénommé en tête des présentes, à l’effet d’établir et
signer tous actes complémentaires, modificatifs ou rectificatifs des présentes afin de
mettre celles-ci en harmonie avec tous documents hypothécaires, cadastraux et d’état

53
civil et de faire toutes déclaration fiscales complémentaires, afin d’en assurer la
publication et notamment à l’effet d’établir l’acte complémentaire ci-dessus visé.

26. FRAIS

Les droits d’enregistrement des présentes et de l’acte à régulariser pour


constater soit le caractère parfait et définitif des présentes, soit leur résolution pour
réalisation de l’une quelconque des conditions résolutoires visées au paragraphe 7 ci-
dessus, seront à la charge du PROMOTEUR, qui s’y oblige.
Les émoluments et débours du Notaire associé soussigné seront à la charge
exclusive du MAITRE D’OUVRAGE, qui s’y oblige.

27. DOSSIER D'INTERVENTION ULTERIEURE SUR L'OUVRAGE

Pour l'application de l'article R 4532-97 du Code du Travail, le MAITRE


D’OUVRAGE déclare que les logements seront édifiés dans le cadre d'une opération de
construction entrant dans le champ d'application de la loi numéro 93-1418 du
31 décembre 1993.
Un dossier d'intervention ultérieure sur l'ouvrage par type de logements, tel que
visé par l'article L 4532-16 du Code du Travail, sera remis par le PROMOTEUR au
MAITRE D’OUVRAGE. Un exemplaire de ce dossier sera déposé au rang des minutes
de l’Office Notarial dénommé en tête des présentes.
Un exemplaire du dossier d’intervention sur l’ouvrage, du dossier des ouvrages
exécutés et des plans de récolement sera remis d’une part au gestionnaire lors de la
livraison des BIENS et d’autre part au MAITRE D’OUVRAGE lors de l’échéance « à la
levée des réserves » ainsi qu’il est dit ci-dessus.

28. DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

Conformément à la loi n° 2004-1343 du 9 décembre 2004 codifiée aux


articles L. 134-1 à L. 134-5 du Code de la construction et de l'habitation, un diagnostic
de performance énergétique devra être annexé à tout contrat de location et à toute
livraison de bâtiment neuf à compter du 1er juillet 2007.

Ce diagnostic, qui doit être réalisé par des professionnels, permettra d'identifier
les consommations prévisionnelles d'énergie de chaque logement et de chaque
bâtiment mis en vente.

En conséquence, le PROMOTEUR s’engage à faire établir le diagnostic de


performance énergétique susvisé pour chacun des logements ou des commerces, à
ses frais et à le remettre au MAITRE D’OUVRAGE à l’achèvement des cloisonnements
du PROGRAMME DE CONSTRUCTION.

29. ETAT DESCRIPTIF DE DIVISION et/ou DOCUMENT D’ARPENTAGE

Le PROMOTEUR s’engage à remettre au MAITRE D’OUVRAGE, à l’achèvement


des cloisonnements , un état descriptif de division, et/ ou à la livraison un document
d’arpentage opérant une division parcellaire du TERRAIN en XXX parcelles supportant
chacune une maison et un jardin , établis par un géomètre-expert de son choix,
conforme aux règles de publicité foncière édictées par les décrets des 4 janvier et 14
octobre 1955.
Ledit document devant comprendre en annexe un tableau de répartition des
charges locatives par lots.

54
Observation étant ici faite que le PROMOTEUR veillera à ce qu’une parfaite
cohérence soit respectée dans l’attribution des numéros commerciaux de chaque
logement, commerce, cave, parking et les numéros de lots définis aux termes de l’état
descriptif de division sus visé.

30. REMISE DE DOCUMENTS

A l’expiration du présent CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE ou en cas de


cessation anticipée pour quelque motif que ce soit, le PROMOTEUR remettra au
MAITRE D’OUVRAGE les dossiers complets de permis de construire et de permis de
construire modificatifs, le ou les dossiers de consultation des entreprises et d’une
manière générale, l’ensemble des études, pièces écrites et graphiques se rapportant
au PROGRAMME DE CONSTRUCTION, de telle manière que le MAITRE D’OUVRAGE
puisse en disposer librement.

A cet égard, le PROMOTEUR devra au préalable obtenir tous les accords


éventuellement requis, de sorte que le MAITRE D’OUVRAGE ne puisse être inquiété ou
recherché à quelque titre ou pour quelque raison que ce soit.

31. CARACTERE AUTHENTIQUE DES ANNEXES

Toutes les annexes sus-relatées ont été portées à la connaissance des parties et
sont revêtues d'une mention d'annexe signée par le Notaire. Elles ont le caractère
authentique comme faisant partie intégrante de la minute.

32. ELECTION DE DOMICILE ET ATTRIBUTION DE JURIDICTION

Pour l'exécution des présentes et de leurs suites, les PARTIES soussignées font
élection de domicile en leurs sièges sociaux respectifs.

Elles conviennent de soumettre tous les litiges pouvant survenir entre elles aux
Tribunaux de PARIS.

DONT ACTE sur ++++ pages.

Comprenant : Paraphes
- renvoi approuvé :
- barre tirée dans des blancs :
- blanc bâtonné :
- ligne entière rayée :
- chiffre rayé nul :
- mot nul :

Fait et passé aux lieu, jour, mois et an ci-dessus indiqués.


Après lecture faite, les parties ont signé le présent acte avec le Notaire
soussigné.

Paraphe Signature
MAITRE D’OUVRAGE

Madame DUBOST

55
PROMOTEUR

++++++

Notaire

Maître BOURGES

LISTE DES ANNEXES

+++++++++++++++++

56