Vous êtes sur la page 1sur 2

Mise en œuvre par

Madagascar : Promotion et Adaptation des chaînes


de valeur agricoles au changement climatique
Dans le Sud et Sud-Est de Madagascar, les acteurs impliqués dans les
chaînes de valeur agricoles contribuent à la mise en œuvre des chaînes de
valeur de façon performante et résiliente face au changement climatique.

Les enjeux oignon, pêche maritime, ricin, et un cluster d’épices


qui consiste en café, girofle, poivre et vanille.
En raison de la dépendance marquée de sa population
vis-à-vis des ressources naturelles et de sa situation
géographique, Madagascar fait partie des pays les plus
vulnérables au changement climatique. Qu’il s’agisse
des pluies violentes, des cyclones ou des sécheresses,
le changement climatique a des impacts néfastes sur Intitulé du Projet Adaptation des chaînes de valeur au
le secteur agricole. Ce secteur emploie environ 80% projet changement climatique (PrAda)
des actifs à Madagascar et l’adaptation au changement Commettant Ministère Fédéral de la Coopération Econo-
climatique est important pour protéger leurs bases mique et du Développement (BMZ)
d’existence. Organisme Deutsche Gesellschaft für Internationale Zu-
d’exécution sammenarbeit (GIZ) GmbH
L’agriculture malgache est caractérisée par une prédo-
minance des petites exploitations. Le monde rural est Zone du projet Régions Androy, Anosy et Atsimo Atsinanana
et le niveau national
peu organisé. La plupart des producteurs et transfor-
mateurs utilisent des techniques traditionnelles. Il n’y Organisme de Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de
tutelle la Pêche (MAEP)
a pratiquement pas des services d’appui technique of-
ferts aux producteurs et transformateurs et l’accès Durée globale 01.03.2017 – 28.02.2022

aux moyens de production est limité. Globalement, la Enveloppe 17,5 millions d´euros, y inclus 7,5 millions
financière d´euros cofinancement de l’Union Euro-
productivité du secteur agricole reste encore faible et
péenne dans le cadre du Programme d'appui
le changement climatique aggrave cette dernière. au financement de l'agriculture et aux fi-
lières inclusives dans le sud de Madagascar
L’approche
Le projet vise à améliorer l’accès aux services de con-
Pour faire face à ces défis, PrAda intègre de manière seils agrométéorologiques adaptés aux besoins des
systématique l’adaptation au changement climatique acteurs des chaînes de valeurs, ce qui leur permet
d’adapter leur production au changement climatique.
dans la promotion des chaînes de valeur. Les chaînes
Dans ce but, le PrAda travaille avec la Direction Géné-
porteuses pour les trois régions d´intervention sont :
rale de la Météorologie (DGM) afin d’améliorer la dis-
arachide, caprin/ovin, gingembre, miel, mil/sorgho,
ponibilité des données agrométéorologiques.

Photo de gauche : « Pêcheurs sortent


de la mer » © GIZ / PrAda
Photo de droite : « Agriculteur cultive
son champ » © GIZ / PrAda

Photos : © GIZ/PrAda
Photos : © GIZ/PrAda
Personne à contacter

Linh Feldkötter
Conseillère technique principale
linh.feldkoetter@giz.de

Photo de gauche : « Vendeuse de poisson


avec sa fille » © GIZ / PrAda
Photo de droite : « Femme trie le poivre »
© GIZ / PrAda

Afin de développer les chaînes de valeur adaptées au  faciliter les contrats directs entre les producteurs et
changement climatique le PrAda accompagne les ac- le secteur privé, afin que 5.000 agriculteurs obtien-
teurs p. ex. des producteurs, des transformateurs et nent de meilleurs prix pour leurs produits et ont
des commerçants pour les rendre plus professionnels. une plus grande sécurité de revenu
Ils apprennent des nouvelles techniques et obtiennent
 augmenter la protection de 80.000 personnes vis-
des connaissances en gestion entrepreneuriale. A tra-
à-vis des effets directs du changement climatique.
vers la promotion des coopératives, la conclusion des
contrats avec le secteur privé est facilitée. Les struc-
... et en faits
tures d’appui aux chaînes sont renforcées pour qu’ils
puissent fournir les services nécessaires au dévelop-
Pendant la première année de la mise en œuvre des ac-
pement.
tivités et afin de renforcer la DGM dans la collecte et le
Le PrAda coopère avec les assureurs et les régulateurs traitement de données, le PrAda a facilité l’adoption
pour introduire des assurances risques climatiques à d’un nouveau modèle de prévision agrométéorolo-
Madagascar. Avec un tel assurance les acteurs des gique. Des calendriers culturaux ont été mis à jour et
chaînes de valeurs peuvent se prémunir contre les sont adaptés au digital pour que les agricultures puis-
pertes de revenu à cause des événements météorolo- sent y accéder à travers la hotline 3-2-1.
giques extrêmes.
Pour professionnaliser les acteurs des chaînes de va-
leur, le PrAda a organisé des visites d´échanges pour
Les résultats en chiffres ...
qu’ils apprennent des nouvelles techniques de produc-
tion et de transformation. A travers la mise en contact
Le PrAda vise à
des producteurs avec le secteur privé, 6 organisations
 augmenter les revenus issus de chaînes de valeur de producteurs avec au total environ 500 membres ont
promues des 16.000 ménages pu conclure des contrats avec le secteur privé. Afin de
 faciliter la réalisation des améliorations de perfor- promouvoir les coopératives, le projet a contribué au
mances prévues dans le chaînes de valeur de au niveau national à l’élaboration de la stratégie nationale
moins 9.000 ménages sur les coopératives.
 faciliter la couverture de 1.000 personnes par un Pour faciliter l’introduction des assurances risques cli-
produit d’assurance contre les risques climatiques matiques, PrAda a soutenu les régulateurs lors de la ré-
 vulgariser des nouvelles techniques de production forme du code des assurances. Un jeu accessible sur la
pour que la vanille soit cultivée durablement sur hotline 3-2-1 a été développé afin de sensibiliser les
une superficie supplémentaire de 4 km² acteurs sur les assurances risques climatiques. Pendant
 former plus de 2.000 petits producteurs en matière les premiers cinq mois après le lancement, environ
de gestion d’une entreprise et en nutrition (Farmer 300.000 personnes ont joué et plus que 50.000 ont
Business School) sollicité plus d’information sur l’assurance.

Publié par Deutsche Gesellschaft für En coopération Ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de


Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH avec la Pêche (MAEP)
Siège de la société Dag-Hammarskjöld Weg 1-5 Mandaté par Bundesministerium für wirtschaftliche Ko-
65760 Eschborn operation und Zusammenarbeit (BMZ)
Allemagne
T : +49 (0)6196 79-1175
F : +49 (0)6196 79-1115
Auteur GIZ PrAda Adresses pos- BMZ Bonn BMZ Berlin
Mise en page GIZ tales des deux Dahlmannstraße 4 10963 Berlin
Situation sièges du BMZ 53113 Bonn Allemagne
Le contenu de cette publication relève de la responsabilité de la GIZ. Allemagne T : +49 (0)30 18
T : +49 (0)228 99 535-0
535-0
poststelle@bmz.bund.de
www.bmz.de

Vous aimerez peut-être aussi