Vous êtes sur la page 1sur 8

La biomasse 

1) Définition :
Les gens ont utilisé l'énergie de la biomasse -l'énergie des êtres vivants- depuis que les
premiers «hommes des cavernes» ont fait des feux de bois pour cuisiner ou se réchauffer.
Aujourd'hui, la biomasse est utilisée pour alimenter des générateurs électriques et d'autres
machines.
Elle est la plus ancienne forme d'énergie utilisée par l'homme. La biomasse est utilisée pour
répondre à une variété de besoins énergétiques, y compris la production d'électricité, le
chauffage des maisons, le ravitaillement en carburant des véhicules et la production de
chaleur industrielle pour les installations industrielles
La biomasse est organique, ce qui signifie qu'elle est composée de matériaux provenant
d'organismes vivants, tels que les plantes et les animaux. Les matériaux de biomasse les plus
couramment utilisés pour l'énergie sont les plantes, le bois et les déchets. Celles-ci sont
appelées matières premières de la biomasse.
La biomasse est une réserve d’énergie considérable née de l’action du soleil grasse à la
photosynthèse, sa valorisation se fait par des procédés spécifiques selon le type de
constituants

L'énergie de ces organismes peut être transformée en énergie utilisable par des moyens
directs et indirects. La biomasse solide, comme le bois et les déchets, peut être brûlée
directement pour produire de la chaleur. La biomasse peut également être convertie en un
gaz appelé biogaz ou en biocarburants liquides tels que l'éthanol et le biodiesel. Ces
combustibles peuvent ensuite être brûlés pour produire de l'énergie.
2) Les procédés de valorisation de la biomasse :
On a trois procédés de valorisation de la biomasse mais on distingue 2 procédés
principaux : la conversion thermochimique, la conversion biochimique la voie humide et la
production de biocarburants.

2)1-Les conversions thermochimiques de la biomasse


Les conversions thermochimiques est principalement constituée par la filière thermochimique,

qui regroupe les technologies de la combustion, de la gazéification et de la pyrolyse :


La combustion : elle produit de la chaleur par l'oxydation complète du combustible, en
général en présence d'un excès d'air. L'eau chaude ou la vapeur ainsi obtenues sont utilisées
dans les procédés industriels ou dans les réseaux de chauffage urbain. La vapeur peut
également être envoyée dans une turbine ou un moteur à vapeur pour la production
d'énergie mécanique ou, surtout, d'électricité. La production combinée de chaleur et
d'électricité est appelée cogénération.

La gazéification : la gazéification de la biomasse solide est réalisée dans un réacteur


spécifique, le gazogène. Elle consiste en une réaction entre le carbone issu de la biomasse et
des gaz réactants (la vapeur d’eau et le dioxyde de carbone). Le résultat est la
transformation complète de la matière solide, hormis les cendres, en un gaz combustible
composé d’hydrogène et d’oxyde de carbone. Ce gaz, après épuration et filtration, est brûlé
dans un moteur à combustion pour la production d'énergie mécanique ou d'électricité. La
cogénération est également possible avec la technique de gazéification
La pyrolyse : est la décomposition de la matière carbonée sous l’action de la chaleur. Elle
conduit à la production d'un solide, le charbon de bois ou le charbon végétal, d'un liquide,
l'huile pyrolytique, et d'un gaz combustible. Une variante de la pyrolyse, la thermolyse, est
développée actuellement pour le traitement des déchets organiques ménagers ou des
biomasses contaminées.

2)1-La conversion biochimique de la biomasse :

La principale filière de cette voie est la méthanisation.


La méthanisation : Il s’agit d’un procédé basé sur la dégradation par des micro-organismes
de la matière organique. Elle s’opère dans un digesteur chauffé et sans oxygène (réaction en
milieu anaérobie). Ce procédé permet de produire :

le biogaz qui est le produit de la digestion anaérobie des matériaux organiques ;


le digestat qui est le produit résidu de la méthanisation, composé de matière organique non
biodégradable.

3) La production de biocarburants :

Les biocarburants sont des carburants liquides ou gazeux créés à partir d’une réaction :

entre l’huile (colza, tournesol) et l’alcool dans le cas du biodiesel ;


à partir d’un mélange de sucre fermenté et d’essence dans le cas du bioéthanol .
Il existe 3 générations de biocarburants :

1ère génération : biocarburants créés à partir des graines


2e génération : biocarburants créés à partir des résidus non alimentaires des cultures (paille,
tiges, bois)

3e génération : biocarburants créés à partir d’hydrogène produit par des micro-organismes


ou à partir d’huile produite par des microalgues.
Les biocarburants de 2e et 3e génération ont entre autres pour vertu de ne pas « occuper »
un territoire agricole en compétition avec la production d’aliments pour l’homme. Leur
maturité industrielle, tout particulièrement pour la 3e génération, reste à établir.

Ces biocarburants peuvent prendre différentes formes :

Des esters d'huiles végétales produits, par exemple, à partir du colza (biodiesel) ;
de l'éthanol, produit à partir de blé et de betterave, incorporable dans le super sans plomb
sous forme d'ETBE (éthyl tertio butyl ether). Cet ETBE favorise l'incorporation d'éthanol dans
les essences (jusqu'à 15% du volume dans le SP95 et le SP98, jusqu'à 22% dans le cas du
SP95-E10)(1).
La valorisation de la biomasse ne produit toutefois pas que des biocarburants.

La biomasse et le monde

Selon un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) :

*l'utilisation de la biomasse dans les secteurs de l'industrie et des transports couvre environ

10% de l'approvisionnement énergétique mondial, dont les deux tiers sont utilisés dans les

pays en développement pour la cuisine et le chauffage.

*Le secteur industriel consomme 15% et les transports 4%.


* La consommation mondiale de biocarburants dans les transports équivaut à 2% du total du

secteur des transports.

La biomasse et l’enivrement

*Les biocarburants offrent plusieurs avantages environnementaux par rapport aux

combustibles fossiles

* Les biocarburants issus de la biomasse lignocellulosique ont réduit les émissions et fixé le

CO2 (un gaz à effet de serre).

*Lors de la création d'une nouvelle bioraffinerie, plusieurs technologies seront assemblées

en fonction de leur impact sur l'environnement, telles que la Pollution atmosphérique

causée par les émissions de particules lors de la récolte et du broyage de la biomasse.

*Pollution sonore due aux procédés de prétraitement explosifs.

*Méthodes de production de produits chimiques de prétraitement qui produisent des

émissions de gaz à effet de serre.

*Rejet de produits chimiques de prétraitement dans l'environnement après le traitement

Avantage de la biomasse :

 Energie renouvelable
 Disponible toute l’année
 Technologie bien maitrisée
 Valorisation des déchets

 Installation à durée limitée (20-30 ans)


 Ressources limitées (s'il y a surexploitation)
 La culture à but énergétique est parfois préférée aux objectifs alimentaires
 Le chauffage à bois dégage du CO2 dans l'atmosphère (microparticules)

Vous aimerez peut-être aussi