Vous êtes sur la page 1sur 60

Lycée Pilote de Sfax Série de révision N°1 Mr : Mourad EL arbi

A/S 2020-2021 Nombres complexes 4 ème Math

1 Soit Z et Z deux nombres complexes non nuls d'arguments respectifs  et .



Montrer que Z  Z  Z  Z       k, k  .
2
2 Résoudre dans  les équations suivantes :
 
 Z 1  Z4  1  i
4

 Zn  Z , n  * \ 1 .
 1  2Z  2Z2  ...  2Zn 1  z n  0 , n  * \ 1 .

3 On considère l'équation  E  : Z7  2iZ6  8iZ  8 2  0.


 Montrer que l'équation  E  admet une solution imaginaire Z0 à préciser.
 Résoudre alors l'équation  E  .
 
 Représenter les points images des solutions de l'équation  E  dans le repère O, u , v .  
3

 Déterminer et construire l'ensemble des points M d'affixe Z tels que 
 
3i Z

 Z 
 
est un réel strictement positif.
 
 
4 Le plan est muni d'un repère orthonormé direct O , OI , OJ . Soit K le point d'affixe  1.
*
 Soit a   .
 2
a) Résoudre dans  l'équation  E  : a Z2  a  1 Z  a  0.
b) Montrer que les points images des solutions de  E  et le point O sont alignés.
 1 
 Pour tout a  * , On désigne par M  a  et M   .
 a 
On suppuose que M appartient au cercle  de centre I et de rayon 1.
a) Montrer que M appartient à la médiatrice du segment  OK .
b) En déduire une construction géométrique du point M à partir du point M.
 On suppose que a  .
   

 

a) Montrer que MI , MK    MI , MK  2 . 
b) En déduire une construction géométrique du point M à partir du point M.

  
5 On considère dans  l'équation  E  : iZ2  ei2 Z  i ei2  1  0,   0,  .
 2

Soit Z1 et Z2 les solutions de l'équation  E  .
 1 1  
 Sans calculer Z1 et Z2 , montrer que arg        2  .
 Z1 Z2  2
 Déterminer la valeur de  pour que Z1  Z2  1.
 Résoudre dans  l'équation  E  .
 
 Le plan est muni d'un repère orthonormé direct O, u , v . 
On considère les points A et M d'affixes respectives  i et i ei2  1 .  
a) Déterminer la valeur de  pour que le triangle OAM soit isocèle en O.
 
b) Déterminer et construire l'ensemble des points M quand  varie dans 0,  .
 2
   
6  Résoudre dans  l'équation  E   : Z2  i  2ei Z  e 2i  iei  0 ,    0,  .
 2

   
 On considère dans  l'équation  E  : Z3  2 i  ei Z2  e2i  3iei  1 Z  ie 2i  ei  0.

a) Vérifier que i est une solution de  E  .

b) Résoudre dans  l'équation  E  .


 
 Le plan est muni d'un repère orthonormé direct  O , u , v  .

On désigne par A , M , et M les points d'affixes respectives i , ei et i  ei .


a) Vérifier que O , A et M ne sont pas alignés et que le quadrilatère OAM M est un losange.
b) Déterminer  pour que l'aire du losange OAM M soit maximale.
 
7 Le plan est muni d'un repère orthonormé direct O , u , v . 
On désigne par A et B les points d'affixes respectives 1 et  1.
Z 1
Soit M un point d'affixe Z distinct de B et M le point d'affixe Z  
Z 1
 a ) Montrer que Z est imaginaire si et seulemnt si Z  1.
 
  
  
b) Montrer que pour tout point M distinct de B, AB, AM   BA , BM  2 . 

 a) Déterminer et construire l'ensemble  des points M du plan d'affixe Z tel que arg  Z  1   2  .
8
b)  recoupe le cercle C de centre O et de rayon 1 en un point M  Z 

Déduire de ce qui précède une construction de M  Z  .


2
 a) Résoudre dans  l'équation Z  Z  1  0.
6 3
b) En déduire les solutions de l'équation Z  Z  1  0.

i 
 a ) Montrer que pour tout réel   2k , k  , Z  e  Z  i cotan   .
2
3 3
 z 1   z  1 
b) En déduire les solutions dans  de l'équation      1.
 z 1   z 1 
Lycée Pilote de
Série de révision N°2 Mr : Mourad EL arbi
Sfax
Déplacements-Antidéplacements 4 ème Math
A/S 2020-2021

Dans tous les exercices le plan est orienté dans le sens direct.
  


1 Soit ABC un triangle isocèle et rectangle tel que AB  4 et BC , BA   2. 2
Soit O, I et J les milieux respectifs des segments  AC ,  OB et  BC .
Soit D le symétrique de O par rapport à  BC  . N est le point d’intersection de  AD  et  BC  .
 Montrer que I est le milieu de  AD  .
 a) Montrer qu’il existe un unique déplacement f qui transforme A en C et O en D.
b) Caractériser f.
c) Soit I  f  I  . Montrer que O, N et I sont alignés.

 On pose g  f  R où R est la rotation de centre O et d'angle . Caractériser g.
2
1
 On pose h  S AO   f .
a) Montrer que h est une symétrie glissante et préciser ses éléments caractéristiques.
b) Déterminer l’ensemble des points M tels que h  M   f 1  M  .
 1  1  
 On munit le plan du repère orthonormé direct R   B, BC, BA  .
 4 4 
a) Déterminer la forme complexe de l’isométrie   g  f  S BC  .

b) En déduire l’ensemble des points M tels que   M   f 1  M  .


2 Soit ABC un triangle équilatéral direct.
On considère les points E, F et G tels que ACE, AFB et BGC sont des triangles équilatéraux directs.
Soit H  SB  E  .
 a) Montrer qu'il existe un unique antidéplacement f qui transforme E en F et F en G.
b) Caractériser f.
c) Déterminer l'image du triangle EFG par f.
 Déterminer tous les antidéplacements qui transforme E, F, G en F, G , H .
  


3 Soit OAB un triangle rectangle en O tel que BO , BA   2 . 3
Soit I et J les milieux respectifs des segments  AB et  IB . Soit K  S OI   J  .
 a) Montrer qu’il existe un unique déplacement f tel que f  I   B et f  K   J.
b) Caractériser f.
2
 Soit R la rotation de centre I et d’angle  On pose g  R  f .
3
Déterminer g  O  puis caractériser g.
   K .
 et H  r
 On pose g  R  t OK 
J, 
 3
a) Montrer que H   OI  .
b) Déterminer g  J  puis caractériser g.
 On pose h  g  S OJ  .
a) Déterminer h  J  et h  O  .
b) Caractériser h.
  S
 On pose   t OI  OK  . Caractériser  .
Lycée Pilote de Sfax Mr : Mourad EL arbi
Série de révision N°3 4 ème Math
A/S 2020-2021

1 Répondre par vrai ou faux en justifiant la réponse.


 
 Le plan est muni d’un repère orthonormé direct O, u , v . 
 
a) Soit Z un nombre complexe de module 1 et d’argument  tel que    ,   .
3 
 
Alors arg Z2  Z  1    2 .

 
3
b) L’équation Z  Z admet cinq solutions distinctes.
 Si un entier a est premier avec 37 alors pour tout entier naturel n, a 36n 1  a  mod 37  .
 Soit a et b deux entiers.
Si 4a  25b  mod 5  alors a  0  mod 5  .
2 On se propose de déterminer les entiers naturels n et y solutions de l’équation  F  : 3n  8  y 2 .
  Déterminer selon n le reste modulo 8 de 3n .
 Déterminer selon y, les restes modulo 8 de y 2 .
 Montrer que si n est une solution de  F  alors n est pair.
 Conclure.
3  On considère dans  l'équation  E  : 2Z2   3  i  Z  2  0.
a) Résoudre dans  l'équation  E  .
b) On note Z et Z les solutions de l'équation  E  tels que Im  Z   0.
Ecrire Z et Z sous forme exponentielle.
3 1 2
c) Vérifier que Z  Z  1 et Z  Z  2.
2 3 1
 
 Le plan est muni d'un repère orthonormé direct O, u , v . 
1
On considère les points A, B, M1 et M 2 d'affixes respectives  1, 1, Z1  rei et Z2 
Z1
 
tels que r  1,   et Z1  Z2  2,   0,  .
 2
1
a) Montrer que r   2 cos    .
r
b) Montrer alors que BM1  2.
c) Montrer que les droites  AM1  et  BM 2  sont parallèles.
d) Donner une construction géométrique du point M 2 connaissant le point M1.
4 Le plan est orienté dans le sens direct.
  

 
On considère un triangle ABC tel que AC  2AB , AB, AC   2 et I le milieu de  AC .
2
 a) Montrer qu’il existe un unique déplacement f qui transforme A en I et B en C.
b) Montrer que f est une rotation dont on précisera l’angle. Construire son centre  .
 Soit R  R   et g  f  R 1.
 A, 
 2
a) Montrer g  A   I puis caractériser g.
  R .
b) En déduire que f  t AI
 Soit E  R  I  et F le point tel que AEFI est un carré.
a) Caractériser f  f .
b) Déterminer f  f  A  . En déduire que  est le milieu de  AF .
 Le cercle de centre C passant par  recoupe le cercle de diamètre  BC en M.
Soit N le symétrique de M par rapport à C. Montrer que f  M   N.

2
5 I/ Soit f la fonction définie sur  par f  x  
e x  e x

On désigne par Cf la courbe de la fonction f dans un repère orthonormé O ,i , j .  
 a) Etudier les variations de f.
b) Tracer Cf .
 
 Soit g la fonction définie sur  0,  par g  x   ln  tan x  .
 2
a) Montrer que g admet une fonction réciproque h définie sur .
b) Montrer que h est dérivable sur  et que x  , 2h  x   f  x  .
x 
c) En déduire que x  ,
 0
f  t  dt  2 h  x   .
2
x
II/ Soit n un entier naturel non nul et Fn la fonction définie sur  0, + par Fn  x  

0
f n  t  dt

 a) Déterminer lim F1  x  .
x 
e t  e t
b) Soit k la fonction définie sur  par k  t  
e t  e t
Montrer que t  , k  t   f 2  t  .
Déterminer alors F2  x  en fonction de x puis lim F2  x  .
x 
 a) Montrer que t   0,   , f  t   2e  t .
b) En déduire que lim Fn  x  est finie.
x 
c) Vérifier que t   0,   , f  t   e t . En déduire que lim Fn  x  est non nulle.
x 
*
 Soit  u n  la suite définie sur  par u n  lim Fn  x  .
x 
x 1 1 x n 2
a) Montrer que pour tout n  * et  x   0, + ,
0  f n 1  t  f   t  k  t  dt 
n
k xf n x 
n 0
f  t  dt. 
b) Montrer que pour tout n  * et t   0,   , f n 1  t  f   t  k  t   f n  2  t   f n  t  .
c) En déduire que pour tout n  * et  x   0, + ,  n  1 Fn  2  x   nFn  x   k  x  f n  x  .
n
d) Montrer alors que pour tout n  * , u n  2  un .
n 1
 a) Soit n  * , Déterminer en fonction de n, u 2n 1 et u 2n  2 .
b) Montrer que la suite  u n  est décroissante.
2n u u
c) Montrer que pour tout n  * ,  2n  2  1. En déduire lim 2n  2 
2n+1 u 2n 1 n  u 2n 1
 2  4  6  ....  2n 2 
d) Montrer alors que lim     2 
   
n   3  5  7  ....   2n  1  2n  1 
 
Lycée Pilote de Sfax Mr : Mourad EL arbi
Série de révision N°4 4 ème Math
A/S 2020-2021

 x  0 mod5n
1 Pour tout entier naturel non nul, on considère dans  le système  Sn  : 
 
 x  1 mod 2

n
 
 Montrer que si x est une solution de  Sn  alors :
a) x 2 est une solution de  Sn 1  .

b) x 2  x mod10n . 
n 1
 Soit a n  52 . Montrer que pour tout entier naturel non nul n, a n est une solution de  Sn  .
 a) Trouver un entier naturel p tel que p et p 2 ont les mêmes chiffres respectifs des unités, des dizaines
et des centaines.
b) En déduire les solutions de S3  .
2 Lors d’une compétition de saut en longueur, les athlètes doivent réaliser des sauts de plus de 7 mètres pour
se qualifier. Un saut mordu (le pied de l’athlète touche la planche du sautoir) est annulé.
Pendant les compétitions précédentes on a remarqué que 20% des sauts sont mordus et 50% des sauts non
mordus dépassent 7 mètres. De plus 14% des sauts sont mordus et dépassent 7 mètres.
 Un athlète effectue un saut.
2
a) Montrer que la probabilité qu’un athlète soit qualifié est égale à 
5
b) Calculer la probabilité que le saut de l’athlète dépasse 7 mètres.
 Un athlète a fait un saut de 7 mètres. Quelle est la probabilité que le saut soit mordu.
 Chaque athlète a droit à trois essais. Soit X la variable aléatoire qui prend la valeur k si l’athlète
se qualifié grâce au k ème essai où k  1, 2 ,3 et X prend la valeur 4 s’il ne se qualifie pas.
a) Déterminer la loi de probabilité de X.
b) Calculer l’espérance et l’écart type de la variable aléatoire X.
c) Représenter la fonction de répartition F associé à la variable aléatoire X.
 Un groupe de n athlètes participent à la compétition.
Soit Y la variable aléatoire égale au nombre d’athlètes qualifiés.
a) Déterminer la loi de probabilité de Y.
b) Calculer l’espérance et l’écart type de la variable aléatoire Y.
c) Déterminer la plus petite valeur de n pour laquelle la probabilité qu’au moins un athlète est qualifié
soit supérieure à 0.99
  


3 Soit ABCD un carré de centre O tel que AB, AD   2. 2
Les points I et J sont les milieux respectifs de  AB et  AD.
 a) Montrer qu'il existe un unique déplacement R tel que R  A   B et R  B   C.
b) Caracteriser R.
  S , T  f  R.
 Soit f  r    t AC A
 B, 
 2
Caractériser f et T.
 
 
 Soit A, AI, AJ un repère orthonormé du plan.
On considère les points H le projeté orthogonal de A sur  DI  , J  T  J  , E  f  H  et F  R  H  .
a) Donner l'écriture complexe de f et celle de R.
b) Déterminer l'affixe de H.
c) En déduire ZE et ZF les affixes respectives de E et F.
d) Montrer que E, J et B sont alignés et que I est le milieu de  EF.
4 Pour tout n  *, on considère la fonction f n définie sur  par f n  x   e x  x 2n 1.

On désigne par Cn la courbe de la fonction f n dans un repère orthonormé O,i, j .  
 a) Calculer f n  x  pour tout réel x.
b) Dresser le tableau de variation de f n .
 Montrer que l'équation f n  x   0 admet une unique solution notée  n dans 0,1 .
 Déterminer la position relative de Cn+1 et Cn .
 a) Déterminer la nature des branches infinies de Cn pour tout n  *.
b) Tracer C1 et C2 .
 a) Montrer que la suite   n  est croissante puis quelle est convergente.

b) Montrer que pour tout n  * , ln   n    n
2n  1
c) Calculer alors la limite de la suite   n  .
1
5 A/ Soit f la fonction définie sur 0,   par f  x  

1  ln2  x  x
On désigne par Cf la courbe de la fonction f dans un repère orthonormé O,i, j .  unité graphique 2cm   
2
 
 1  ln x 
 a) Montrer que pour tout x  0,   ,f   x    .

  
 1  ln 2  x  x 
 
b) Dresser le tableau de variation de f .
c) Montrer que Cf coupe la droite  : y  x en un seul point à préciser.
 On admet que ce point est un point d'inflexion de Cf .
d) Tracer Cf .
 a) Montrer que f réalise une bijection de 0,   sur un intervalle J à péciser.
b) Tracer la courbe C de la fonction f 1 réciproque de f.
f 1
   
 Soit g la fonction définie sur  ,  par g  x   e tan x .
 2 2
a) Montrer que g admet une fonction réciproque h définie sur 0,   .
b) Montrer que h est dérivable sur 0,   et déterminer h  x  en fonction de x.
1 e
c) Calculer l'aire en cm 2 de la partie du plan limitée par Cf , C et les droites d'équations x  , x  et y  0.
f 1 e 2
e e 2n
II/ On pose I0  f  x  dx et pour tout n  * , In  f  x  ln x 
  dx
1 1
1 1
 a) Montrer que pour tout n  ,  In  
2  2n  1 2n  1
b) Calculer alors lim In .
n 
1
 a) Montrer que pour tout n  , I n 1  In  
2n  1
b) Montrer que la suite  In  est décroissante puis calculer lim nIn .
n 
n 1 k 1
 1
 On pose pour tout n  * , Sn   2k  1

k 0
n 
a) Montrer que pour tout n  * , Sn   1 In  
4
b) Calculer alors lim Sn .
n 

Vous aimerez peut-être aussi