Vous êtes sur la page 1sur 1

2 international 0123

Mardi 20 mai 2014

En France, l’euroscepticisme marque des points


Selon notre sondage, l’appartenanceà l’UE n’est plus une «bonne chose» que pour 39% des personnes interrogées

Une perception paradoxale vis-à-vis de l’Europe et notamment de l’euro Un décalage des préoccupations
D’UNE FAÇON GÉNÉRALE, PENSEZ-VOUS LAQUELLE DE CES AFFIRMATIONS, DANS LES ANNÉES QUI VIENNENT, pour soi et pour l’Europe
QUE LE FAIT POUR LA FRANCE DE FAIRE PARTIE DÉCRIT LE MIEUX VOTRE OPINION ? SOUHAITEZ-VOUS QUE... QUELLE EST LA QUESTION QUI VOUS PARAÎT
DE L’UNION EUROPÉENNE EST... LA PLUS IMPORTANTE AUJOURD’HUI... ? en %
Une bonne chose Ni une bonne Je me sens autant Je me sens plus La France reste dans la zone euro Pour l’Europe Pour vous-même
ni une mauvaise français qu’européen français qu’européen
chose La crise
73 dans la zone euro
24 11
39
46
Le chômage 17 13
% 39 32 % %
Je me sens
Le pouvoir d’achat 14 29
22 seulement
19 français 27
L’immigration 13 7
Une mauvaise chose Je me sens Je me sens plus La France sorte de la zone euro
seulement européen 1 européen que français 2 et repasse au franc Le maintien de la paix
9 7
en Europe

ÊTES-VOUS D’ACCORD AVEC LES OPINIONS SUIVANTES ? en % de réponses favorables La dette publique 8 5

Sur le principe, la monnaie unique (l’euro) est une bonne idée 73 L’environnement 5 7
L’Union européenne est une garantie pour la paix et la justice en Europe 72
La sécurité des biens
3 6
L’Union européenne est un gaspillage de l’argent des contribuables 63
et des personnes

Globalement, l’euro présente plus d’inconvénients que d’avantages pour la France 54 Les retraites 2 12

L’Union européenne est une menace pour notre identité nationale 43 Autres enjeux 5 3

Une demande de protection et de contrôle


ÊTES-VOUS... D’accord Pas d’accord POUR FAIRE FACE EFFICACEMENT AUX GRANDS PROBLÈMES DES ANNÉES À VENIR, LA SOLUTION EST...

L’Union européenne ne protège L’Union européenne devrait L’Union européenne devrait Il faut renforcer les pouvoirs de décision de notre pays
67 %
pas assez ses intérêts rétablir des contrôles aux frontières avoir le droit de prélever même si cela doit conduire à limiter ceux de l’Europe
économiques et commerciaux entre les Etats membres l’impôt
Il faut renforcer les pouvoirs de l’Europe
21 %
même si cela doit conduire à limiter ceux de notre pays

85 % 15 % 65 % 35 % 17 % 83 %
Il ne faut rien changer dans la répartition
12 %
des pouvoirs de décision entre l’Europe et notre pays

SONDAGE IPSOS-STERIA, POUR LE MONDE-CEVIPOF-TERRA NOVA, RÉALISÉ DU 12 AU 14 MAI 2014 PAR INTERNET, SUR UN ÉCHANTILLON REPRÉSENTATIF DE 1 007 PERSONNES ÂGÉES DE 18 ANS ET PLUS, CONSTITUÉ SELON LA MÉTHODE DES QUOTAS
INFOGRAPHIE LE MONDE

V
ingt-deux ans après l’adop- De même, lorsqu’on interroge eux (65 %, et jusqu’à 91 % au FN) L’attitude à l’égard de la mon- de décision dans notre pays, même mais par 11 % seulement comme
tionric-racdutraitédeMaas- les Français sur leur sentiment estiment que l’Union « devrait naie unique illustre de façon élo- si cela doit conduire à limiter ceux unequestionimportantepoureux-
tricht sur l’euro, neuf ans d’appartenance,près d’un sur cinq rétablir des contrôles aux frontiè- quente cette résignation critique. de l’Europe » : c’est le cas de 72 % mêmes. A l’inverse, 29 % placent le
après le net rejet du référendum (19%) dit se sentir« seulementfran- res entre les Etats membres », Près des trois quarts d’entre eux des sympathisants du Front de pouvoird’achatentêtedeleurspré-
sur le traité constitutionnel euro- çais » et près d’un sur deux (46 %) c’est-à-dire renoncer à la logique (73 %) estiment que, « sur le princi- gauche, de 56 % des socialistes, de occupations, quand 14 % seule-
péen, c’est une résignation de plus « plus français qu’européen». Soit mêmede sa construction.Un pour- pe, l’euro est une bonne idée » et le 46 % des écologistes, de 53 % des ment jugentque c’est une question
enplus grincheusequeles Français un total de 65 %, contre 32 % qui se centage similaire (63 %) considère même pourcentage souhaite que centristes, de 67 % des sympathi- importante pour l’Europe.
ressentent à l’égard de l’Union déclarent « autant européen que « la France reste dans l’euro ». Mais sants de l’UMP et de 86 % de ceux Plus saisissant encore, 49 % des
européenne (UE). Tel est le princi-
palenseignementdel’enquête réa-
français».
Plus précisément, le regard por-
63 % des personnes une majorité (54 %) considère tout
de même que « globalement,l’euro
du FN. Pour 21 %, au contraire, il
faut approfondir l’intégration
sondés estiment qu’aucun parti
ne propose de bonne solution
lisée par Ipsos-Steria pour Le Mon- té sur l’Unioneuropéenneest sévè- interrogées présente plus d’inconvénients que européenne et « renforcer les pou- pour répondre à leurs préoccupa-
de, le Cevipof et Terra Nova.
Ainsi, d’une manière générale,
re. Certes, 72 % des sondés recon-
naissent qu’elle est « une garantie
considèrent que l’UE d’avantages pour la France».
Là encore, l’électorat du Front
voirs de décision de l’Europe, même
si cela doit conduire à limiter ceux
tions. Seul le FN tire son épingle du
jeu sur l’immigration. Mais ni le PS
ils ne sont plus que 39 % à juger pour la paix et la justice en Euro- est « un gaspillage national se distingue très nette- denotre pays» ;même chezles cen- ni l’UMP ne sont jugés capables
que l’appartenance de la France à
l’UE est une « bonne chose », contre
pe » ; ce pourcentage atteint 83 %
chez les sympathisants socialistes
de l’argent ment : à 66 %, il souhaite que l’on
sorte de l’euro pour revenir au
tristes,les plus favorables à l’UE, ils
ne sont que 36 % à le souhaiter.
(par près des deux tiers des Fran-
çais) de répondre aux questions
39% également qui pensentque ce et écologistes, et 79 % chez ceux de des contribuables » franc et, à 82 %, il juge que l’euro Enfin, le décalage est très net du pouvoir d’achat, du chômage
n’est «ni une bonne ni une mauvai- l’UMP, mais tombe à 45 % seule- présente plus d’inconvénients entre ce qui est perçu comme les ou des retraites.
se chose », et 22 % que c’est une ment chez ceux du Front national. que l’UE est « un gaspillage de l’ar- que d’avantages, quand ce n’est le questions les plus importantes Cette impuissance des partis de
« mauvaise chose ». Le rejet de l’UE Mais, sur tous les autres aspects gent des contribuables ». Et il se cas, si l’on ose dire, que de 47 % des pourl’Europeaujourd’hui,etce qui gouvernement, ajoutée au juge-
porté par le Front national – dont ou presque, le jugement est trouve même 43 % des sondés (et sympathisants socialistes et de est ressenti comme les principales mentdésabuséou critiquesur l’Eu-
61 % des sympathisants déclarent négatif.Ainsi,85% des sondésassu- 76 % des sympathisants FN) pour 42 % de ceux de l’UMP. préoccupations des Français. Ainsi, rope, explique le faible niveau de
qu’elle est une « mauvaise chose » rent que l’UE « ne protège pas assez juger que l’Union européenne est Fort logiquement, 67 % des per- la crise de la zone euro est considé- participation électorale attendue
pour la France – pèse de plus en ses intérêts économiques et com- « une menace pour notre identité sonnes interrogées estiment donc rée par 24 % comme la question la le 25 mai. p
plus sur l’ensemble de l’opinion. merciaux ». Les deux tiers d’entre nationale». qu’« il faut renforcer les pouvoirs plus importante pour l’Europe, Gérard Courtois

La participation progresse faiblement


ÉVOLUTION DE LA TENDANCE ACTUELLE
Le FN pourrait récolter un vote sur quatre
QUELLE EST LA LISTE POUR LAQUELLE IL Y A LE PLUS
La course en tête du Front national
DE PARTICIPATION, en % DE CHANCES QUE VOUS VOTIEZ LE 25 MAI ?
en % des sondés certains d’aller voter A UNE SEMAINE du scrutin euro- de vote que l’encéphalogramme née des centristes: les listes UDI-
40,5 40,5 péen du 25 mai, la campagne élec- est pratiquement inchangé Modem ne parviennent pas à
39 40 Front national 24
38 torale n’a, jusqu’à présent, pas fait depuis une semaine. Avec 24 %, décoller du socle de 8 % où elles
UMP 22 bouger les lignes. Selon l’enquête soit quatre fois son score de 2009, sont installées depuis le 12mai et
PS - Parti radical de gauche 17,5 quotidienne menée par Ipsos-Ste- le Front national se maintient en qui était déjà leur étiage en 2009.
12-14 12-15 13-16 14-17 15-18 ria pour Le Monde, le Cevipof tête et devance constamment A gauche, les positions parais-
mai mai mai mai mai UDI-MoDem 8,5 (Sciences Po) et le think tank Terra l’UMP (22 %, érosion d’1 point sent également immuables. Avec
Europe Ecologie-Les Verts 8 Nova, le rapport des forces entre depuis le 12 mai). Si l’on ajoute à 17,5% d’intentions de vote (contre
les principales listes paraît figé. celui de l’extrême droite les sco- 16,5% en 2009), les listes socialis-
L’Europe reste au cœur de la campagne Front de gauche 7 Certes, la tendance actuelle de res des listes Debout la France de tes-radicaux de gauche semblent
Debout la France 3,5 la participation a légèrement pro- Nicolas Dupont-Aignan (3,5 %) et en mesure d’éviter l’effondrement
DANS VOTRE CHOIX DE VOTE, COMPTERONT
gressé entre le 12 et le 18 mai, pas- Force Vie de Christine Boutin que certains redoutaient. Contrai-
AVANT TOUT LES PROPOSITIONS DES PARTIS... Nouvelle Donne 2 sant de 38 % à 40,5 %, ce qui la (0,5 %), la droite anti-européenne rement à 2009, les écologistes (à
en % des sondés certains d’aller voter Europe citoyenne 1,5 situerait quasiment au même rassemble donc 28 % des inten- 8%, contre 16,3% en 2009) ne sont
niveau que lors du précédent tions de votes. pas en situation de concurrencer le
Nouveau Parti anticapitaliste 1 scrutin de 2009. Cela confirme la PS. Et pas davantage le Front de
Lutte ouvrière 1 probabilité d’un taux d’absten- Rude constat gauche, scotché à 7%, à peine
Sur les 60 % 40 Sur les Nous citoyens 0,5
tion massif, sinon record. Quant à Pour le parti de Jean-François mieux qu’il y a cinq ans (6%).
questions questions la certitude du choix des électeurs Copé, il est vrai hésitant, voire Il reste que l’ensemble des gau-
européennes nationales Force vie < 0,5 qui ont l’intention d’aller voter, divisé, sur l’avenir de l’Union euro- ches (avec les 2 % de la liste Nou-
Autre liste 3,5 elle reste faible (60%), notam- péenne, le constat est rude : bien velle Donne et les 2% des deux lis-
ment pour les listes d’Europe Eco- qu’au pouvoir, l’UMP avait tes trotskistes) se situe à un
SONDAGE IPSOS/STERIA, POUR LE MONDE/CEVIPOF/TERRA NOVA, RÉALISÉ DU 15 AU 18 MAI 2014 PAR INTERNET, logie-Les Verts (34 %) et des cen- recueilli 28 % des suffrages il y a niveau très faible, d’à peine 37 %
ET RENOUVELÉ PAR TIERS TOUS LES JOURS, SUR UN ÉCHANTILLON REPRÉSENTATIF DE 1 538 PERSONNES ÂGÉES DE 18 ANS tristes Modem-UDI (49 %). cinq ans. Or, pour l’heure, elle ne des intentions de vote. p
ET PLUS, CONSTITUÉ SELON LA MÉTHODE DES QUOTAS. Mais c’est pour les intentions subit pas une concurrence achar- G. C.