Vous êtes sur la page 1sur 13

CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

REPUBLIQUE TUNISIEN
GOUVERNORAT DE ZAGHOUAN
COMMISSERIAT REGIONALE DE L’EDUCATION

CCTP LOT : VRD VOIRIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS,


TERRASSEMENT, TERRAIN DE SPORT, CLOTURES

PHASE INDICE DATE MODIFICATION


DAO A 13/03/2021

Maître d’Ouvrage : Architecte : Ingénieur Conseil VRD :


Commissariat régionale de Hanen HLEL Bechir HAMMADI
l’éducation de Zaghouan Mohamed Ali Jmila
Bureau de Contrôle : Ingénieur Conseil FLUIDE :
Sana MORJANE

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------1


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

Assainissement eaux pluviales, eaux usées


– Travaux divers

MAITRE D'OUVRAGE :

COMMISSERIATREGIONALE DE
L’EDUCATION DE ZAGHOUAN

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------2


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

Table des matières


CHAPITRE 1.................................................................................................................................................................. 4
1.1. OBJET DU PRESENT CAHIER....................................................................................................................4
1.2. PRESCRIPTIONS PARTICULIERES AUX CLAUSES TECHNIQUES......................................................4
1.3. CONTRADICTIONS DANS LES DOSSIERS..............................................................................................4
1.4. DOCUMENTS DE REFERENCES................................................................................................................4
1.5. MAÎTRISE D’OUVRAGE.............................................................................................................................4
1.6. NATURE DES TRAVAUX............................................................................................................................4
1.7. CARACTÈRE FORFAITAIRE DU MARCHÉ..............................................................................................5
1.8. PORTÉE DES DOCUMENTS.......................................................................................................................5
1.9. CONNAISSANCE DE L'ENVIRONNEMENT ET PRISE DE POSSESSION DES LIEUX........................5
1.10. DÉCLARATION D'OUVERTURE DU CHANTIER................................................................................5
1.11. CONSTATS D'HUISSIER..........................................................................................................................5
1.12. ACCÈS DU CHANTIER............................................................................................................................5
1.13. SIGNALISATION DU CHANTIER...........................................................................................................5
1.14. RELEVÉ TOPOGRAPHIQUE ET IMPLANTATIONS.............................................................................6
1.15. SONDAGE, ANALYSES, ESSAIS PROCTOR.........................................................................................6
1.16. NORMES TECHNIQUES..........................................................................................................................6
1.17. LIAISON ENTRE LES CORPS D'ÉTAT...................................................................................................6
1.18. PANNEAU DE CHANTIER 1,40x1.60M..................................................................................................6
1.19. CLÔTURE DE CHANTIER.......................................................................................................................7
1.20. SÉCURITÉ.................................................................................................................................................7
1.21. RENCONTRE DES RÉSEAUX SOUTERRAINS.....................................................................................7
1.22. PLAN DE RÉCOLEMENT........................................................................................................................7
CHAPITRE 2.................................................................................................................................................................. 8
2.1. PROVENANCE ET QUALITESN DES MATERIAUX :..............................................................................8
CHAPITRE 3.................................................................................................................................................................. 9
3.1. TERRASSEMENTS.......................................................................................................................................9
3.2. TROTTOIR ET ALLEES EN PAVE..............................................................................................................9
CHAPITRE 4................................................................................................................................................................ 11
4.1. TRANCHÉES POUR ÉGOUTS...................................................................................................................11
4.2. ÉGOUTS POUR LES EAUX USÉES ET LES EAUX VANNES................................................................11
4.3. OUVRAGES POUR RÉSEAUX EAUX PLUVIALES ET EAUX USÉES.................................................11
4.4. CONTRÔLE DES RÉSEAUX D’ASSAINISSEMENT EP ET EU..............................................................12
CHAPITRE 5................................................................................................................................................................ 13
BORDEREAU DES PRIX ET DETAILS ESTIMATIFS.....................................................................................13

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------3


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

CHAPITRE 1

1.1. OBJET DU PRESENT CAHIER

Le présent document constitue le Cahier des Clauses Techniques Particulières relatif aux travaux afférents à la
AMENAGEMENT DE L’ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED SIDI NEJI DANS LE GOUVERNORAT DE
ZAGHOUAN. Dans la suite le Cahier des Clauses Techniques Particulières sera désigné par le sigle «CCTP».

1.2. PRESCRIPTIONS PARTICULIERES AUX CLAUSES TECHNIQUES

Le CCTP comprend des articles de généralités et des articles décrivant les différents postes du marché. En cas de
contradiction entre les généralités et les prescriptions des articles décrivant les postes, ces dernières prévalent.

1.3. CONTRADICTIONS DANS LES DOSSIERS

En cas de contradiction entre les pièces écrites et les plans du dossier d'appel d’offres, ces premières prévalent.
S’il estime qu'il y a contradiction entre les prescriptions des différentes pièces du dossier, l'Entrepreneur est tenu de
signaler la ou les contradictions dans son offre.

1.4. DOCUMENTS DE REFERENCES

La liste ci-après énumérée :


- Soumission ;
- Bordereau des prix unitaires ;
- Détail estimatif ;
- Cahier des Clauses Administratives Particulières désigné par « CCAP» ;
- Cahier des Clauses Techniques Particulières, désigné par «CCTP», complété éventuellement par la note Technique de
l’Entrepreneur ;
- Les dossiers des plans.
- Le calendrier général prévisionnel d’exécution ;
- Le Cahier des Clauses Administratives Générales imposées aux Entreprises en Tunisie ;
- L’ensemble des normes Tunisiennes et Françaises et des DTU et les cahiers des prescriptions techniques communes
«CPTC».

1.5. MAÎTRISE D’OUVRAGE


Le Maître d’ouvrage délégué de l’opération est :

COMMISSERIATREGIONALE DE L’EDUCATION DE ZAGHOUAN

1.6. NATURE DES TRAVAUX


Les travaux confiés à l'Entreprise comprennent :

1.6.1. - Le débroussaillage, le défrichement, le dessouchage et l'évacuation des souches des arbres et déchets verts situées
sur l’emprise du programme, enlèvement à la décharge compris (exceptés pour les sujets à conserver).

1.6.2. - Les terrassements généraux des chaussées, trottoirs, accotements, cheminements de piétons, espaces verts, talus,
tranchées eaux pluviales et eaux usées y compris raccordement aux réseaux existants et les purges sous les arbres dessouchés
sous les voiries et les trottoirs.

1.6.3. - La construction des bordures des trottoirs, trottoirs, accotements, cheminements de piétons.

1.6.4. - La construction de réseaux d'égout pour les eaux pluviales et pour les eaux usées, y compris les regards de
branchement, les regards de visite, canalisations, fosse septique, (y compris raccordement aux réseaux existants eaux usées et
eaux pluviales).

1.6.5. - Les terrassements nécessaires au remodelage des terrains après construction suivant les plans projets hors zones

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------4


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT
terrassées par les lots bâtiments.

1.6.6. - Les travaux divers prévus au Chapitre 4.

1.6.7. - L'évacuation à la décharge publique des déblais excédentaires.

Et tous travaux utiles ou nécessaires à la bonne réalisation du programme des travaux définis au présent Devis
Descriptif et sur les plans joints au présent dossier.

1.7. CARACTÈRE FORFAITAIRE DU MARCHÉ


Il est rappelé à l'Entrepreneur que le marché de base à un caractère forfaitaire et global par tranche qui comprend non
seulement l'exécution des travaux mais la garantie de résultats recherchés et toutes les prestations complémentaires pour y
aboutir. Les tranches, phases, options ou variantes seront, quant à elles, confirmées dans les ordres de services. Une tranche ne
sera pas à réaliser ni due tant qu'elle ne sera pas confirmée par un ordre de service.

1.8. PORTÉE DES DOCUMENTS


Le présent document a pour objet de définir les prestations souhaitées par le maître d’ouvrage. Il ne dégage en rien la
responsabilité de l’entreprise qui devra prévoir dans son offre tous les ouvrages nécessaires pour répondre aux impératifs
techniques réglementaires en vigueur. L’entreprise est tenue de signaler toutes modifications qu’elle apporterait et de ce fait
d’en inclure la valeur dans sa proposition.

En effet, après la remise de l’offre, l’entrepreneur est censé avoir totalement vérifié l’ensemble des documents, plans
et devis, et ne pourra faire état d’erreurs ou d’omissions pour demander un complément de règlement. Tout ouvrage figurant
aux plans et décrit au C.C.T.P. est formellement dû et vice versa.

1.9. CONNAISSANCE DE L'ENVIRONNEMENT ET PRISE DE POSSESSION DES LIEUX


L'Entrepreneur est réputé par le fait de sa soumission, avoir une connaissance parfaite des lieux et terrains où seront réalisés
les travaux. L’Entrepreneur aura pris connaissance de toutes les conditions pouvant, de quelques manières que ce soit, influer
l’exécution, la qualité et le prix de l’ouvrage à réaliser.

Aucun entrepreneur ne pourra donc arguer d’ignorance quelconque à ce sujet, pour prétendre à des suppléments d’ouvrages ou
de prix.

L’Entrepreneur du présent lot prendra toutes les dispositions nécessaires pour respecter le voisinage. Il organisera le chantier
en tenant compte de toutes les sujétions visant à respecter l’environnement. Ces obligations visant à parfaire la sécurité vis-à-
vis des tiers seront intégrées dans les prix des ouvrages.

1.10. DÉCLARATION D'OUVERTURE DU CHANTIER


L'Entrepreneur devra effectuer sous sa responsabilité, les différentes déclarations obligatoires pour l'ouverture d'un
chantier de travaux publics et consulter les différents services et administrations compétents notamment pour connaître la
position des réseaux et canalisations existants.

1.11. CONSTATS D'HUISSIER


Un constat d'huissier décrivant le site et ses environnements (Clôtures, murs des voisins, murs extérieurs des maisons,
arbres…) sera réalisé au début des travaux. Un constat sera réalisé après chaque phase ou tranche de travaux. Ces constats
d’huissier portent sur le périmètre du programme. Les constats d'huissier permettront entre autre de dégager les
responsabilités de l'entreprise de ce présent lot en cas de dégâts sur les ouvrages qu'elle a réalisés et qui sont utilisés par les
autres entreprises de construction.

1.12. ACCÈS DU CHANTIER


L'accès au présent chantier s'effectuera directement par LE CHEMIN DE L’ECOLE PREPARATOIRE
Le chantier sera maintenu en parfait état et nettoyé à l’issue de la journée de travail.

1.13. SIGNALISATION DU CHANTIER

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------5


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT
L’entrepreneur prendra contact avec les services des collectivités territoriales et de l'état dix jours avant le démarrage
des travaux afin que soient prises les mesures de signalisation et de sécurité nécessaires. Lors de la réalisation des travaux,
l’entrepreneur sera tenu de se conformer aux mesures de police décidées.

La signalisation complète du chantier et la mise en place de déviation incombe à l’entrepreneur ; soit la fourniture et
la pose de panneaux de chantier et de tous les panneaux nécessaires et réglementaires y compris la mise en place d'un
dispositif de feux tricolores.
La signalisation fixe du chantier est celle nécessaire pour localiser le chantier et informer l’usager de sa présence.
La signalisation temporaire est celle nécessaire pour effectuer une phase particulière des travaux. Elle fera l’objet
d’un procès-verbal de conformité. La signalisation intéressant la circulation publique sera conforme aux instructions
réglementaires en vigueur, elle fera l’objet d’un procès-verbal de conformité établi par le gestionnaire de la voie.
Préalablement à l’ouverture de chantier, l’entreprise devra faire connaître aux autorités de police compétentes, ainsi
qu’au maître d’œuvre, maître d'ouvrage et tous les intervenants, le nom, l’adresse, le numéro de téléphone de la ou les
personnes qu’elle aura désignée pour intervenir à toute heure, de jour comme de nuit, et chaque jour (ouvré ou non travaillé),
sur une défaillance de la signalisation.

1.14. RELEVÉ TOPOGRAPHIQUE ET IMPLANTATIONS


L’entrepreneur établira son offre à partir des plans topographiques du terrain, des plans de récolement et du projet
qui lui sont remis dans ce dossier ou qui sont publics.
L’entrepreneur est tenue de préparer son dossier d’exécution et de l’approuvé par le bureau de contrôle désigné par le maitre de
l’ouvrage avant d’entamé les travaux.
Les implantations et nivellements nécessaires à l'exécution des travaux du présent marché, sont à la charge de
l'Entrepreneur.
Il devra obligatoirement faire appel à un Géomètre agréé pour la détermination :
- des points principaux nécessaires à la mise en place du projet (plateformes de terrassement, axes voirie, …)
- des points de branchement
- des positionnements bordures, ouvrages d'assainissement,…
Cette prestation à la charge de l'entrepreneur est donc considérée comme incluse dans sa proposition de prix.

1.15. SONDAGE, ANALYSES, ESSAIS PROCTOR


Tous les travaux de sondages, analyses de laboratoire, essais Proctor, essais à la plaque etc… prévus au présent Descriptif,
sont à la charge de l'Entrepreneur et donc considérés comme inclus dans la proposition de prix.

1.16. NORMES TECHNIQUES


Les travaux devront être conduits en respectant les prescriptions techniques de l'étude de sol, des D.T.U. concernant le type de
travaux demandés.
Tous les litiges pouvant survenir lors de l'exécution des travaux seront réglés d'après les dispositions de ces documents.
Toutes les fontes devront être agréées NT (Norme Tunisiens). Les factures seront demandées aux entrepreneurs. La
qualité des autres matériaux est un impératif.

1.17. LIAISON ENTRE LES CORPS D'ÉTAT


L'Entrepreneur devra conduire ses travaux de manière à ne compromettre en rien la coordination du chantier avec
les Entrepreneurs des lots dont il n'est pas titulaire.
Il devra assurer avec ces derniers une liaison étroite, afin de faciliter l'exécution dans les règles de l'art et dans les délais
contractuels de l'ensemble de l'ouvrage.

1.18. PANNEAU DE CHANTIER 1,40x1.60M


Le poste comprend la fourniture et la pose, à l'ouverture du chantier, à l’endroit figuré aux plans ou à désigner sur place
par le Maitre d’Œuvre, d'un panneau de chantier en contreplaqué marin peint de 18 mm ou en PVC de 10 mm d'épaisseur, lettré
suivant plan ou indications du Maitre d’Œuvre ou, à défaut, suivant projet à soumettre à l'approbation de celui-ci, réalisé sur
fond blanc en lettres noires et constitué:
D’un panneau de dimensions spécifiées ci-dessus renseignant :
- le nom et l'adresse du Maître de l'ouvrage, le nom et l'adresse du Maître de l'ouvrage Délégué, le titre du projet
- le nom, l'adresse et le numéro de téléphone du groupement de concepteurs.
- le nom, l'adresse et le numéro de téléphone de l'Entreprise Générale.

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------6


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT
Il comprend également l'entretien de ces panneaux, pendant toute la durée du chantier jusqu'à la réception provisoire,
Le démontage et l'évacuation en fin de chantier.
L'ensemble de l'ouvrage est à soumettre à l’approbation du maître de l’ouvrage. Les panneaux sont apposés sur une structure de
support suffisante pour résister aux vents les plus violents.
Le panneau de chantier sera fourni et posé par le lot gros œuvre bâtiment.

1.19. CLÔTURE DE CHANTIER


Une clôture de chantier périmétrique aux chantiers sera mise en place par le lot gros œuvre bâtiment en début d'opération et
sortie en fin d'opération.

1.20. SÉCURITÉ

L’entrepreneur veillera à ce que la sécurité du chantier soit assurée durant la totalité de la durée des travaux, de jour
et de nuit, vis-à-vis du public (élèves, enseignants, etc…). Il prendra toutes les dispositions matérielles ou humaines
nécessaires.
L’entrepreneur devra respecter les règlements de sécurité et s’engage à suivre les consignes de l’administration et de
l’autorité (police). L’entrepreneur prévoira dans son offre toute prestation annexe pour que soit respectée les mesures de
sécurité en conformité avec le code du travail année 2018. La loi 66-27 du 30 avril 1966 portant promulgation du code du
travail.

1.21. RENCONTRE DES RÉSEAUX SOUTERRAINS


En cas de rencontre de conduites d'eau, de gaz, d'égouts, de canalisations électriques ou téléphoniques lors de
l'exécution des travaux, l'Entrepreneur devra prendre toutes précautions pour leur conservation et se conformer aux
prescriptions qu'il devra solliciter des Services compétents.

Les conduites et câbles de toute nature, seront reposés et remplacés, si nécessaire, à la profondeur prescrite pour
chaque canalisation par l'Entrepreneur ou par une entreprise spécialisée, le cas échéant, aux frais de l'Entrepreneur.

Il devra prendre attachements des canalisations existantes qu'il aurait rencontrées en cours de travaux et remettre un
plan de récolement avant la réception de ses travaux.

Les réseaux existants sous l’emprise des travaux seront protégés mécaniquement si nécessaire et suivant les prescriptions
définies par les services concernés.

1.22. PLAN DE RÉCOLEMENT


L'Entrepreneur devra remettre au Maître d'œuvre avant la réception, cinq tirages du plan de récolement des travaux et
des fichiers informatiques correspondants.

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------7


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

CHAPITRE 2

2.1. PROVENANCE ET QUALITESN DES MATERIAUX :

L’entrepreneur prendre toutes les dispositions utiles pour n’avoir sur son chantier que des matériaux de provenance et de
qualité rigoureusement conforme à ceux accepté par le maitre d’ouvrage.

2.1.1. Sable :

Ils devront être crissant, denses, stables, propre, et francs de poussières de débris schisteux, gypseux. A la livraison sur les
aires de gâchage, ils devront avoir un degré d’humidité uniforme et à peu près constant.

2.1.2. Graviers :

Pour le béton dosé à 150 kg de ciment par m3 de béton mis en place on utilisera la gamme de gravier suivante :
4-15
15-25
25-40
Pour le béton dosé à 350 kg de ciment par m3 de béton mis en place on utilisera la gamme de gravier suivante :
4-15
15-25
L’entreprise doit prendre toutes les précautions au stockage pour limiter la détérioration des agrégats et leurs ségrégations.

2.1.3. L’eau de gâchage :

L’eau destinée à la fabrication des mortiers et béton devra être exempte de toute matière organique.

2.1.4. Ciment :

Le ciment utilisé pour les ouvrages courants sans contact avec la nappe phréatique ou en présence de gypse sera du ciment
CPA 42.5 répand aux spécifications de la norme NT 47.01
Pour les ouvrages en contact avec la nappe phréatique son agressivité peut conduire à l’utilisation de ciment spécial.

2.1.5. Acier :

Pour les ronds lisses on utilise RL-216 Fe=216 MPa


Pour les aciers à hautes adhérences on utilise HA Fe=400 MPa

2.1.6. Les conduites en PVC :

Elles doivent être conformes aux normes définissant les dimensions et les spécifications des essais propres aux tuyaux en PVC
rigide. L’assemblage des conduites se fait par emboitement et collage ou par emboitement et joints en élastomère.

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------8


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

CHAPITRE 3
TRAVAUX DE TERRASSEMENT ET DE TROTTOIR

Les travaux de terrassement et de voirie comprennent :

3.1. TERRASSEMENTS
3.1.1. Débroussaillage, défrichement, dessouchage et évacuation des souches des arbres et déchets verts

Le Débroussaillage, défrichement, dessouchage et l'évacuation des souches des arbres et déchets verts situées sur la
propriété, nécessaire à la réalisation du chantier, enlèvement à la décharge compris.

3.1.2. Nature des terrassements

3.1.2.1. Le décapage de la terre végétale

Le décapage de la terre végétale, sur tous les espaces terrassés du lot T.V.R.D et des emprises bâtiments, qui sera
soigneusement stockée aux emplacements qui seront précisés en cours de travaux. Cette terre végétale devra être stockée en
quantité suffisante pour sa remise en place sur les espaces verts à réaliser en fin de travaux.

3.1.2.2. Les terrassements pour les voiries

-Les mouvements de déblais et de remblais nécessaires à la réalisation des travaux de voirie définis au projet
-L'Entrepreneur devra, le cas échéant, l'évacuation à la décharge des déblais en excédent ou l'apport des remblais, y compris
terre végétale, qui seraient nécessaires à la réalisation du programme.
Les remblais d'apport devront être de bonne qualité et répondre aux exigences de leur mise en œuvre.

3.1.3. Responsabilité dans l'exécution des terrassements

Il est rappelé à l'Entrepreneur que les travaux de terrassements sont inséparables des travaux de V.R.D. situés dans
l'emprise du programme.

3.2. TROTTOIR ET ALLEES EN PAVE

3.2.1. OBJET DU PRESENT TITRE

Le présent titre s'applique à la fourniture, la mise en œuvre et la pose des matériaux et des éléments entrant dans la
construction des trottoirs et accotements de part et d'autre des chaussées revêtues.
Ces travaux comprennent essentiellement :
* la fourniture et la mise en œuvre du remblai sous trottoirs méthodiquement compacté
* la fourniture et la pose des caniveaux, bordures et contre bordures protégeant les trottoirs, par éléments de 1 mètre de
longueur conformément aux détails du dossier de plan
* la mise en œuvre d'une couche de remblais sélectionnés constitués par de déchets de carrière équivalente
* le revêtement des trottoirs.

3.2.2. MODALITES D’EXECUTION

3.2.2.1. Remblais sous-trottoirs

Les remblais sous-trottoirs seront posés sur la plate-forme des voies résultant des terrassements, après décapage.
L'Entrepreneur devra compacter la plate-forme sous trottoirs avant la pose des remblais. Les méthodes et les résultats exigés
pour les remblais sont les mêmes que ceux indiqués dans les articles précédents.

3.2.2.2. Revêtement autobloquant

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------9


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

Après mise à niveau de la couche de TV 0/40 de 15 cm d'épaisseur, suivant les indications du profil en long et profil en
travers, et le compactage conformément aux spécifications des articles 7, 8 et 9 un lit de sable sera répondu sur toute la largeur
du trottoir, avec une épaisseur uniforme. Sur le lit de sable, seront posées pavé, à joint sec.

3.2.3. CANIVEAUX – BORDURE

3.2.3.1. Provenance et qualité

Chaque élément doit être identifié par un signe distinctif désignant le fabriquant et indiquant la date de fabrication. Les
éléments ne doivent présenter aucune défectuosité telle que fissuration, déformation ou arrachement, les faces vues ne doivent
pas présenter de bosse ou flaches de plus de 2 mm de flèches mesurées à la règle de 30 cm les arêtes doivent être nettes et
régulières sur toute leur longueur.

3.2.3.2. Fondations, joints réglage

Fondations : Les bordures et caniveaux seront posés sur la couche de fondation de la chaussée.
Joints : Les joints seront à bain de mortier à 400 kg de ciment par mètre cube mis en œuvre, soigneusement bourrés, de 5 mm
d'épaisseur minimum et 1 cm maximum et soigneusement lisses aux nus des parements.
Réglage : Les bordures, caniveaux seront posés suivant les côtes, alignements et déclivité fixes au projet. Les tolérances
admises seront de + ou - 1 cm.

3.2.3.3. Dimensions

Les dimensions transversales des éléments préfabriqués seront de type normalement défini par les dessins. Par rapport aux
dimensions normalisées les tolérances admises, en plus ou en moins, sont les suivantes :
- pour les dimensions transversales aux écarts constatés sur la largeur et sur l'une quelconque des dimensions verticales ne doit
pas excéder cinq pour cent (5 %) de la somme des dimensions normalisées correspondantes.
- pour la longueur ; 1 centimètre.

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------10


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

CHAPITRE 4
ASSAINISSEMENT

4.1. TRANCHÉES POUR ÉGOUTS


Dispositions générales

La largeur des tranchées sera adaptée à l'encadrement des canalisations.

Le profil en long (côtes et pentes) du fond de fouille des tranchées, sera déterminé en fonction des côtes prescrites pour le
niveau des fils d’eau des regards.

En principe, les tranchées seront exécutées en entier à la pelle mécanique, sauf aux abords des ouvrages existants, câbles,
canalisations où elles seront terminées à la main.

L'Entrepreneur devra assurer à ses frais les épuisements et blindages qui s'avéreraient nécessaires. Les remblais seront mis en
place et compactés par couches de 0,20 m à 0,30 m d'épaisseur maximum. En outre, ces matériaux devront être choisis ou triés
de manière à ce qu'ils ne contiennent pas d'éléments de dimension supérieure à 80 mm.

Les dispositions du chapitre 2 relatives aux terrassements, sont intégralement applicables au remblayage des tranchées. Les
déblais en excédent seront évacués à la décharge publique.
Le remblaiement des tranchées sous la structure des trottoirs se fera en sable ou en remblais du site conformément aux
préconisations de l'étude de sol.
Le remblaiement des tranchées sous espaces verts se fera en matériaux du site conformément aux préconisations de l'étude de
sol.

4.2. ÉGOUTS POUR LES EAUX USÉES ET LES EAUX VANNES

4.2.1. Système d’assainissement

Le système d’assainissement prévu est le système séparatif.

4.2.2. Égout existant

Le réseau d’égout pour les eaux usées et les eaux vannes projeté sera raccordé aux regards de visite en attente

4.2.3. Résistance des tuyaux

Les tuyaux seront, pour chaque nature, de la classe de résistance correspondant à leur utilisation. Toutes justifications devront

être fournies par l’Entrepreneur à l’accord du Maître d'œuvre.

4.2.4. Pose de Canalisations


L'Entrepreneur posera au fond des tranchées, une couche de sable fin de façon que les tuyaux reposent sur une
épaisseur de sable d'au minimum 0,20 m, le tuyau sera ensuite enrobé de sable jusqu'à 0,20 m au-dessus de la génératrice
supérieure externe du tuyau. Les joints seront du modèle fourni avec les canalisations et exécutés dans les conditions prévues
par le fournisseur. Ils devront avoir une étanchéité au moins égale à celles des canalisations. Pour faciliter la confection des
joints, l'Entrepreneur pratiquera s'il est nécessaire et sans plus-value, les niches dans les parois latérales, afin d'éviter que le
tuyau porte sur le collet ou la bague, les approfondissements nécessaires seront exécutés au droit des joints sans plus-value. La
pose des canalisations et la réalisation des joints se feront dans les tranchées sèches.
La pose des canalisations pour branchements jusqu'au regard de branchement, celui-ci compris, sera faite au fur et à mesure de
l'avancement des travaux.
L'Entrepreneur est tenu de tenir au fur et à mesure de la pose, un plan de récolement où seront indiqués tous les raccordements et
branchements.

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------11


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

4.3. OUVRAGES POUR RÉSEAUX EAUX PLUVIALES ET EAUX USÉES


4.3.1. Regards de visite pour les eaux pluviales et eaux usées

Les regards de visite, entièrement préfabriqués en usine, seront conformes aux normes NT et auront un diamètre intérieur de
1,00 m. Ils seront en béton armé. Tous les éléments des regards seront équipés de joints adaptés à la nature des matériaux mis
en œuvre.
Ces ouvrages, tels que définis par les plans du marché, sont constitués par un radier et des parois en béton armé. A la partie
supérieure des parois s'appuie un cadre en béton armé (sommier) destiné à recevoir le tampon alvéolaire ou la grille en fonte.
L'accès de chaque compartiment de ces ouvrages se fait par l'intermédiaire d'un tampon de regard et échelons galvanisés
scellés aux parois.

4.3.2. Regard de branchement des bâtiments pour les eaux pluviales et les eaux usées

Les regards de branchements des bâtiments eaux pluviales seront des regards de branchements hydrauliques 400 x 400 mm en
béton armé.
Les autres regards de branchement eaux pluviales d'une profondeur supérieure à 1,50 m et les regards de branchement eaux
usées seront identiques aux regards de visite.
Les regards eaux usées devront être équipés de cunettes. En aucun cas, il n’y aura de chute dans les regards eaux usées.

4.4. CONTRÔLE DES RÉSEAUX D’ASSAINISSEMENT EP ET EU


4.4.1. ESSAIS D'ETANCHEITE

Les essais d'étanchéité en fouilles seront exécutés en principe de regard à regard et ce, avant tout commencement des remblais.
L'Entrepreneur se munira du matériel nécessaire pour l'obtention et l'exécution des essais. La pression d'essai sera celle
obtenue par la hauteur d'eau correspondant au remplissage du regard amont.
La perte d'eau constatée pour 2 heures de mise en pression ne devra pas être supérieure à Q - débit de fuite tolérée en litres
Q DL/2
D - diamètre de la canalisation essayée en mètres
L - longueur de la canalisation essayée en mètres.
Si la nappe phréatique est plus haute que le radier, on videra la conduite et on observera la rentrée d'eau, le débit devra être
inférieur à :
- DL (T étant le temps en heure).
Tous les frais inhérents aux essais seront à la charge de l'Entrepreneur. Les inconvénients et dépenses supplémentaires qui
résulteront du maintien de la fouille ouverte, incomberont à l'Entrepreneur. Il sera tenu sur le chantier un cahier sur lequel
seront mentionnés ces essais.

4.4.2. ESSAI GENERAL DU RESEAU

Avant la réception provisoire, il est procédé à un essai général du réseau en présence du Maître de l'Ouvrage et de
l'Entrepreneur.
L'essai porte sur les conditions d'écoulement et sur le fonctionnement de l'appareillage.
Le bon écoulement est vérifié en versant dans un regard de l'eau en quantité limitée, à intervalles successifs et en vérifiant le
passage de l'eau dans les regards à l'aval.
L'Entrepreneur fournit le personnel, le matériel et l'eau nécessaire aux épreuves.

Dresser par Lu et accepté Par


L’ingénieur conseil L’entrepreneur
Zaghouan Le 12/03/2021 Zaghouan Le ……..………….

Lu et Approuvé Par Lu et Approuvé Par


……………………………………. …………………………………….
…………………………………… ……………………………………
Zaghouan Le ………………………. Zaghouan Le ………………………..

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------12


CCTP VRD-----------------------------------------------------------------VORIE, RESEAUX, ASSAINISSEMENTS, TERRASSEMENTS, TERRAIN DE SPORT

CHAPITRE 5

BORDEREAU
DES PRIX ET
DETAILS
ESTIMATIFS

ECOLE PREPARATOIRE FARHAT HACHED-----------------------------------------------ZAGHOUAN---------------------------------------------------------------13

Vous aimerez peut-être aussi