Vous êtes sur la page 1sur 32

Avis Technique 2/2011-6

Avis sur mur rideau V E C pour façade légère

Second œuvre
MUR RIDEAU TPR HORIZON 52
Type VEC/EPLA

Titulaire : Entreprise de Préfabrication Légère et d'Aluminium - E P L A


Groupe OLA Construction
Siège social : 06, Route de Meftah Z.I BP. 101 Oued Smar - Alger Algérie

Distributeur : Entreprise de Préfabrication Légère et d'Aluminium - E P L A

Groupe Spécialisé N°2


" Systèmes Constructifs "

C.N.E.R.I.B
Centre National d'Etudes et Recherches Intégrées du Bâtiment
Cité Nouvelle El Mokrani Souidania - ALGER
Tel : (021) 38.03.57 - 38.00.89/91 fax : (021) 38.04.31

www.cnerib.edu.dz e-mail : cnerib@wissal.dz


Le Groupe Spécialis é W2 « systèmes constructifs » a examiné le 09/05/2011 le procédé de façade
mur rideau V E C E P L A fabriqué et distribué par la Société E P L A en algérie. I l a formulé sur ce
procédé, l'Avis Technique ei-après.

1. DEFINITIONS SUCCINCTES
1.1 Description succincte

Mur rideau pour façade comportant une fixation (Société RIVALU compas ITALINOX
de produits verriers (vitrage) par collage au 400R, 500R, 600R) à limitateur d'ouverture
mastic silicone sur des profilés en alliage et équipé d'une ou deux crémones.
d'aluminium, appartenant au procédé TPR • Le panneau fixe est vissé sur l'ossature
(Tunisie Profilés Réunis Aluminium.) par l'intermédiaire des pattes de fixation
HORIZON 52, solidaires des cadres fixes et des extérieure assurant une liaison élastique
vantaux ouvrants à l'italienne (spécifique au qui absorbe les effets de dilatation sur les
procédé). deux axes de façade. Ces fixations sont
réparties au moins sur trois côtés du
1.2 Matériaux, produits et composants : panneau (deux côtés latéraux et traverse
• L'ossature est composée de meneaux haute) et intercalées à une distance
verticaux et traverses horizontales en maximale de 30 cm avec un minimum de
profilés tubulaires d'aluminium de deux fixations sur chaque côté.
largeur visible de 52 mm. • Le panneau opaque type respirant (voir
• La matière première standard utilisée détails sur les figures annexées au dossier
pour l'extrusion des profilés TPR est établi par le demandeur), est composé de
l'alliage d'aluminium de la série A W remplissage verrier côté extérieur et de
6060-6063 (AL M G SI 0.5 état T5) dont panneau isolant côté intérieur, répond
la composition chimique est conforme à aux recommandations générales de mise
la norme ISO 209-1 et ayant les en œuvre des éléments de remplissage de
caractéristiques mécaniques conformes à façades légères classement EDR
la norme ISO 6362-2. (Eléments De Remplissage).
Les valeurs minimales des • Le vitrage isolant, de marque AGC Fiat
caractéristiques mécaniques sont les Glass Europe Belge, est double de 18 à
suivantes : 28 mm, est collé sur le cadre en
- dureté : 68 HB aluminium.
- limite élastique : R0.2 =160 Mpa • La conception et la mise en œuvre du
-charge à la rupture: R =200 Mpa
m collage sont réalisées conformément au
- allongement : A=10% cahier du CSTB n° 3488 dont l'intitulé
• Les panneaux en profilés, sont assemblés est : «Vitrage Extérieur Collé : cahier des
à coupe d'onglet et étanchés par des Prescriptions Techniques» .
joints de silicone du type silicone • Profilés en EPDM tunisien de marque
d'étanchéité - Proglaze 580, silicone EL MAWASIR pour joints en
neutre (methoxy) mono-composant. caoutchouc.
• Les vitrages sont collés aux profilés en • Accessoires de fixation de calage d'assise
alliage d'aluminium par du mastic et de sécurité spécifique au procédé.
silicone du type Proglaze I I VEC 90 • Visserie en acier inoxydable conforme à
(vitrage Extérieur Collé 90). la norme NF ISO 3506-1.
• Le panneau ouvrant est tenu à l'ossature • Chevilles de fixation HILTI du mur
par l'intermédiaire des compas à rideau à l'ossature porteuse de l'ouvrage.
projection en acier inoxydable type

2
2. AVIS Isolation thermique
Le procédé est susceptible de respecter les
2.1 Identification exigences minimales fixées par la réglementation
Les emballages doivent être étiquetés. thermique en vigueur. Ces exigences concernent
aussi bien la thermique d'hiver que la thermique
2.2. Domaine d'emploi accepté d'été, elles s'expriment sous forme de valeurs
Façades légères pour bâtiments d'usage courant maximales admissibles du coefficient de
(bureaux, établissements recevant du public, transmission surfacique, U, et du facteur solaire,
hôpitaux, logements etc.) utilisables dans les S.
conditions d'exposition pour lesquelles l'action • Calcul du coefficient de transmission
résultante correspondant à la pression de vent et surfacique, U
l'action sismique doit être donnée dans la note de Le coefficient de transmission surfacique de la
calcul et vérification de stabilité du mur rideau. façade se calcule conformément aux règles du
DTR C3.2 «Règles de calcul des déperditions
2.3. Appréciation sur le procédé calorifiques» comme étant une moyenne
pondérée des coefficients surfaciques des
Stabilité éléments par les surfaces correspondantes.
Les façades ne participent pas, par nature, à la Le coefficient de transmission surfacique d'un
stabilité des bâtiments, laquelle incombe à la élément de façade U i se calcule d'après la
CW

structure porteuse de ces derniers. formule ci-après :


La stabilité propre des façades peut être
convenablement assurée dans le domaine
d'emploi accepté.

Stabilité en zone sismique où :


La satisfaction aux exigences parasismiques de Ucwi = Coefficient surfacique des
la façade légère utilisant le procédé EPLA est constituants : vitrage, panneau opaque et
appréciée selon les règles RPA 99 version 2003 profilé de façade, en W/(m .K).
2

conformément au chapitre V I , dans les mêmes


A = Surface correspondante en m 2

conditions que pour une façade légère


cp = Coefficient linéique de la jonction :
traditionnelle.
profilé de façade - vitrage ou panneau
opaque, en W/(m.K).
Sécurité en cas d'incendie
/ = linéaire correspondant en m.
La convenance du point de vue de la sécurité en
Acwi = surface de l'élément de façade.
cas d'incendie doit être examinée en fonction des
divers règlements concernant l'habitation, les
• Calcul du facteur solaire, S
établissements recevant du public, les immeubles
Le calcul du facteur solaire de la façade doit être
de grande hauteur etc.
calculé conformément aux règles Th-S 2004
« caractérisation du facteur solaire des parois du
Sécurité aux chocs bâtiment ».
Elle doit être assurée par les types de
remplissage envisagés, à travers les vitrages dits
Isolement acoustique
de sécurité, selon le DTU 39 «miroiterie
Les performances doivent être vérifiées en
vitrerie». La hauteur utile de feuillure étant de
fonction des exigences du DTR C 3.1.1
20 mm.
« Isolation acoustique des parois aux bruits
aériens - Règles de calcul » et selon le décret
Sécurité des intervenants exécutif n 93-184 du 28 juillet 1993 (J.O N°
0

La sécurité des intervenants doit être assurée par 50) réglementant l'émission des bruits, les
la mise en oeuvre de bâtis d'ossature niveaux sonores maximums admis sont de 70 dB
indépendante de celle du mur rideau. Cette mise et 45 dB en période diurne et 45 dB et 40 dB en
en oeuvre relève de techniques usuelles. période nocturne, pour, respectivement, les zones

3
d'habitation et établissements hospitaliers ou et NF EN 13116 pour la résistance à la pression
d'enseignement. du vent.
Les parois verticales extérieures doivent être
telles, compte tenu de la liaison au gros œuvre, Autres informations techniques
que : Ce sont les mastics qui doivent transférer les
- les bruits aériens courants extérieurs à contraintes extérieures vers le support. Les
l'immeuble ne constituent pas une gêne mastics jouant le rôle de joint de structure
excessive pour les occupants ; doivent résister aux efforts engendrés par le
- des bruits désagréables (dilatation, vent, éventuellement le poids propre et les
vibrations de colonne d'air, etc.) ne soient dilatations différentielles entre verre et cadre
pas engendrés par l'ouvrage soumis aux support. En aucun cas, ils ne doivent reprendre
actions extérieures et intérieures normales. les déformations prévisibles du bâtiment. Celles-
ci doivent être reprises au niveau de la liaison
Etanchéité "cadre/structure" porteuse du VEC (Vitrage
Les essais AEV (à l'Air à l'Eau et au Vent) sur Extérieur Collé).
le mur rideau doivent être justifiés selon les
normes «Méthodes d'essais des fenêtres et Dimensionnement du mastic de collage du
portes » en vigueur : NF EN 12153 pour la vitrage
perméabilité à l'air, NF EN 12154 et NF EN Le mastic de collage est défini par sa hauteur h rac

12155 pour l'etanchéité à l'eau , NF EN 12179 et son épaisseur emc

Formule
Dimensionnement du collage Cahier du CSTB n° 3488 Valeurs autorisées
Paragraphe 2.3.1.5

Calcul de la hauteur de collage m c 1000a d e s


Cmc — hmc — 3 e c m

e - E « M

Calcul de l'épaisseur de collage "* 3r dcs


6 mm < e mc <h m c

e : épaisseur du mastic de collage (mm)


mc

h m c: hauteur du mastic de collage (mm)


T| : coefficient de forme pris égal à 0.5
qu : charge uniformément répartie à l'Etat Limite Ultime (Pa) ; prise égale à 1.5 W (paroi
verticale) et W pression du vent caractéristique
l : petit côté du vitrage (m)
E m c: module d'élasticité du mastic de collage (N/mm ) 2

Gdes : contrainte de traction admissible (N/mm ) du mastic 2

Fdes > contrainte de cisaillement admissible sous charge dynamique (N/mm ) du mastic 2

Ad : déplacement différentiel dans les angles entre vitrage et cadre support ; i l est déterminé par
les formules données au cahier n° 3488 du CSTB dont l'intitulé est : «Vitrage Extérieur Collé :
cahier des Prescriptions Techniques»

4
Les valeurs O d de Tdes et de E
e s m c(contraintes Le comportement et l'entretien prévisibles des
admissibles et du module d'élasticité) doivent profilés sont analogues à ceux d'une façade
être mentionnées dans la fiche technique du légère aluminium ou acier inoxydable.
produit ; ce dernier doit répondre aux exigences Le remplacement d'un remplissage accidenté
du guide EOTA «Organisation Européenne pour nécessite la dépose complète du cadre et son
l'Agrément Technique N° 002» et au cahier du remplacement par un cadre vitré stocké à cet
CSTB n° 3488 dont l'intitulé est: «Vitrage effet. La réparation confère à l'élément de façade
Extérieur Collé : cahier des Prescriptions réparé, la même durabilité que celle attendue
Techniques». d'un élément d'origine dans la mesure où tous
Toutefois, l'épaisseur minimale des cordons de les organes de fixation démontés sont
mastic de collage doit être de 6 mm et e < h
m c m c
renouvelés.
Le mastic utilisé doit avoir fait l'objet d'un
agrément ou autre certificat validé pour cet 2.5. Fabrication, assemblage et contrôle
emploi et/ou un label VEC répondant à cette L'EPLA doit s'assurer de la constance de qualité
exigence. des profilés notamment pour l'anodisation et le
prélaquage. Aussi, une attention particulière doit
Autres calculs être accordée au collage du mastic silicone sur
S'assurer des points suivants : les profilés. Ce collage doit être réalisé dans un
atelier propre et isolé de toute source de
— la résistance des supports des 2 cales poussière ; la température doit dépasser 15° et
d'assise doit être justifiée par calcul ou, l'humidité ne doit pas excéder les 80% sinon i l
éventuellement, par essai. On tolère une y'aura risque de condensation.
flèche réelle sous poids du vitrage de
1 mm ; 2.6. Mise en œuvre
— des essais mécaniques des ouvrants sont La mise en oeuvre est réalisée par F EPLA avec
exigés afin de vérifier, outre la solidité de son assistance technique. Elle fait appel à des
l'ouvrant et de ses quincailleries, les dispositifs extérieurs de montage (nacelles,
effets des manoeuvres sur le mastic de échafaudages...) et de levage.
collage ; Elle nécessite certaines précautions, notamment
— vérifier les risques de chocs thermiques pour la mise en place de chevauchement des
dans les vitrages (calcul selon DTU 39 garnitures d'etanchéité dans les angles et au
«vitrerie et miroiterie »). raccordement des profilés drainant, la mise en
place de la bavette et le serrage des vis de
Dispositifs de retenue • fixation.
I l convient de prévoir des dispositifs propres à
maintenir des vitrages décollés ou à en 2.7. Cahier des Prescriptions Techniques
provoquer la fragmentation en petits éléments
(verre trempé) ce qui limitera le risque de 2.7.1 Conditions de conception et de calcul
blessure grave. Ils sont réalisés à l'aide:
- soit de pièces d'angles disposées aux 4 • Comme pour toute façade rideau, ce
angles ; système de façade devra satisfaire aux
- soit de tronçons de profilés en alliage exigences de la norme NF P 28-002-1-1
d'aluminium rivés au voisinage des Référence NF DTU 33.1 Pl-1 M A I 2008
angles (le perçage pour leur fixation étant - travaux de bâtiment - façades rideaux,
réalisé avant le collage). façades semi-rideaux, façades panneaux-
partie 1 : cahier des clauses techniques et
2.4 DurabiUté - Entretien XP 28-004 qui définit les spécifications
Le choix des traitements anti-corrosion et des et méthodes de détermination du point de
revêtements conformément à la norme NF P 24- vue résistance mécanique, résistance aux
351 permet d'assurer un bon comportement chocs, sécurité, habitabilité.
des profilés d'ossature en aluminium situés en • Les fenêtres incorporées dans la façade
ambiance intérieure. doivent satisfaire aux exigences des

5
normes NF P 20-501 - P 24-301 et plus tassements différentiels, des vibrations ou toutes
particulièrement de la norme NF P 20- sollicitations susceptibles de provoquer des
302 (satisfaction aux critères de déformations de la structure.
résistance mécanique communs et A cet effet, i l y'a lieu de respecter les trois
spécifiques). conditions ci-dessous :
• Les verres utilisés devront être calculés utiliser une cheville disposant d'un ATE
par application du DTU 33.1 et doivent selon EOTA (ETAG) 001 ;
être de nature et qualité appropriées à la utiliser des chevilles résistantes au séisme,
sécurité recherchée de l'ouvrage. dans les zones sismiques
• Le drainage des traverses devra être ne pas implanter les chevilles dans les zones
réalisé conformément au DTU 33.1. critiques (zones susceptibles de
• Les poids maximum des vitrages sont plastification) de la structure porteuse.
déterminés pour un fléchissement
maximum de 0,5 mm entre les 2 verres Pour satisfaire ces exigences, en annexe 2 du
des vitrages. La méthode d'essai est celle présent Avis Technique sont donnés quelques
du guide EOTA «Organisation détails de principe de fixation sur support en
Européenne pour l'Agrément Technique béton et/ou support métallique ; de même que la
N° 002». disposition des joints ainsi que quelques détails
de pièces d'assemblage.
Le calcul des profilés en aluminium doit se faire
selon l'Eurocode 9. En annexe 3, sont données les étapes de calcul,
de vérification et de dimensionnement du mur
Il est recommandé, après évaluation des charges rideau sous l'effet des actions permanentes, du
permanentes (poids propre) et celles liées à vent et du séisme.
l'action du vent et du séisme, de procéder à des Pour le calcul et la vérification des sections et de
vérifications vis-à-vis de la stabilité d'ensemble la stabilité on doit se référer :
et locale de l'ossature porteuse compte tenu des • au règlement neige et vent RNV 99, pour
nouvelles charges apportées par le système de le calcul des actions du vent ;
façade légère. • aux règles parasismiques algériennes
RPA 99/version 2003, chapitre V I pour le
La stabilité d'ensemble consiste à vérifier la calcul et la vérification au séisme,
sécurité de l'ouvrage vis-à-vis des nouvelles complétées par les règles PS 92 chapitre
sollicitations apportées, et ce, compte tenu des 15.
sections existantes. Vis-à-vis des actions sismiques, les forces
horizontales de calcul Fp agissant sur les
La stabilité locale consiste à procéder à des éléments non structuraux et les équipements
vérifications locales au droit des fixations du ancrés à la structure sont calculées suivant la
mur rideau sur l'ossature et d'étudier la nécessité formule donnée au chapitre V I du RPA
ou non de disposer de renforcements locaux. 99/version 2003 ; § 6.2.3. Cette force horizontale
Fp agissant sur les éléments non structuraux est
Des dispositions doivent être prises au niveau donnée par la formule suivante :
des fixations de la façade à la structure du
bâtiment et/ou autres éléments de façade F = 4ACp W
p p

(joints) ; ces mesures consistent à prendre en


considération l'absorption des effets de A : Coefficient d'accélération de zone
mouvements prévisibles, générés ou transmis par obtenu du tableau (4.1) du RPA, en
la structure. Elles doivent requérir une attention considérant la zone et le groupe d'usage
particulière de façon à éviter des sollicitations attribué à l'ouvrage.
dynamiques, permanentes ou momentanées sur C : Facteur de force horizontale variant
p

les vitrages et leurs joints ; en effet, ces entre 0.3 et 0.8 (voir tableau 6.1) du
mouvements peuvent avoir pour origine des RPA 1999 version 2003
surcharges d'exploitation, des déformations ou W : Poids de l'élément considéré
p

6
La distribution de ces forces doit être faite effectuées avant réalisation du traitement de
comme pour les forces de gravité se rapportant à surface.
ces éléments. Pour les forces applicables sur le Toutes les opérations de découpe, perçage des
diaphragme et dans les attaches des panneaux, se garnitures d'etanchéité devront être réalisées
référer au paragraphe 6.2.4 du RPA 99 version avec soin, en atelier, à l'aide de l'outillage
2003 rappelé ci-dessous. spécifique.
Conformément au chapitre V I du RPA
99/version 2003, § 6.2.4. Eléments extérieurs, 2.7.3 Conditions concernant la mise en oeuvre
les panneaux de murs préfabriqués non porteurs La pose des façades ne peut être entreprise que si
et à faible résistance au cisaillement, ou autres les conditions suivantes sont toutes satisfaites :
éléments similaires qui sont attachés ou qui
• les travaux de structure (béton, métal,
ferment la structure, devront être calculés pour
bois, etc.) sont suffisamment avancés
résister aux forces déterminées à partir de la
pour permettre le traçage de la façade et
formule ci-dessus et s'accommoder des
d'autre part, pour qu'il n'y ait pas, par la
mouvements de la structure provoqués par des
suite, risque de détérioration ou déréglage
forces latérales ou des changements de
de cette façade ;
température.
Les panneaux en béton et autres éléments • les axes de référence du bâtiment sur
similaires liés au moyen d'assemblages et chaque façade et les niveaux à chaque
liaisons mécaniques doivent respecter les règles étage sont tracés. Ces axes sont tracés à
suivantes : un endroit qui restera visible jusqu'à
l'application des revêtements des murs
• Les assemblages et joints de panneaux
intérieurs ;
devront autoriser le plus grand des
mouvements engendrés par un • les tolérances dimensionnelles des gros
déplacement relatif des étages au moins œuvres doivent être conformes au DTU
égal à R fois le déplacement causé par 33.2 ou la norme XP28-003 «tolérances
les forces sismiques de calcul (R étant le dimensionnelles du gros œuvre destiné à
coefficient de comportement de la recevoir des façades rideau, semi rideau
structure tenant compte du système de ou panneau» ;
contreventement adoptée pour le projet), • les abords du bâtiment sont dégagés et
le mouvement relatif à considérer n'étant nivelés pour permettre les livraisons par
pas inférieur à 2 cm. camion au pied du bâtiment ;
• Les assemblages qui permettent les • les accès aux niveaux sont exécutés ;
mouvements dans le plan des panneaux
• les supports de la façade et la zone de
dus aux déplacements relatifs d'étage
pose sont dégagés ;
devront être :
o Des assemblages coulissants, • le montage de la façade ne peut débuter
correctement conçus, utilisant des dans les conditions normales que lorsque
trous oblongs ou les supports (gros oeuvre ou structure qui
surdimensionnés. doit recevoir ou surplomber cette façade)
o Des assemblages permettant le sont entièrement terminés ;
mouvement par flexion des pièces • les protections collectives de chantier
métalliques doivent être adaptées au mode de mise en
oeuvre de la façade et en particulier ne
2.7.2 Conditions concernant la fabrication doivent pas utiliser, sauf accord du maître
Le traitement de surface des profilés en d'oeuvre, les ancrages prévus pour la
aluminium doit faire l'objet d'un autocontrôle. façade ;
L'EPLA, réalisant la fabrication des éléments de • les éléments de façade (ossature, fenêtre,
façade, doit être équipée de l'outillage EdR -Eléments De Remplissage, vitrage,
spécifique. Toutes les opérations de découpe et produits de calfeutrement, etc.) doivent
d'usinage des profilés d'ossature doivent être être stockés sur des dispositifs appropriés

7
stables, évitant toute déformation ; sur un 2.7.4 Conditions concernant la réparation et
emplacement non exposé à des la maintenance
projections et doit en outre tenir compte L'EPLA est tenue de fournir à son client,
de la sensibilité de certains matériaux à utilisateur du système de façade, une notice de
l'humidité et à l'ensoleillement. maintenance (examens à effectuer, leur
périodicité) et d'entretien détaillée (produits
d'entretien ou de nettoyage identifiés par leur
nature chimique), en référence à la partie 3 du
DTU Façade (XP P 28-002-3).

3. REMARQUES COMPLEMENTAIRES DU GROUPE SPECIALISE


• les sections des meneaux et traverses sont celles données par la note de calcul établie pour le
projet ;
• les profilés de l'ossature porteuse en aluminium (meneau et traverse et autre renforts), les détails
de fixation du panneau mur rideau, les points singuliers (jonction mur rideau et structure porteuse
ou maçonnerie de l'ouvrage) doivent être indiqués sur des plans d'exécution approuvés par le
maître d'œuvre et l'organisme de contrôle en charge du projet ;
• en plus de l'autocontrôlé du collage du vitrage sur les profilés, i l est demandé à l'entreprise
d'effectuer périodiquement des contrôles externes ;
• les relevés in situ des trames, prévues pour la réception des murs rideaux, doivent être effectués
avant la pose des murs rideaux ; un plan de calepinage doit être alors établi sur un plan
d'exécution approuvé par le maître d'œuvre et l'organisme de contrôle en charge du projet ;
• L'EPLA est tenue d'assurer un suivi régulier et permanent lors de la pose des murs rideaux sur les
façades ;
• compte tenu de la spécificité et du groupe d'usage de l'ouvrage, d'autres exigences peuvent être
spécifiées par le maître d'ouvrage et le maître d'œuvre.
• La hauteur maximale autorisée du système « mur rideau EPLA/VEC » dans son domaine d'emploi
sera conditionnée par la pression du vent in situ et les caractéristiques mécaniques et
dimensionnelles (épaisseur, section, inertie etc) des profilés spécifiés dans le présent avis
technique ;
• Pour la résistance à la compression du béton qui sert de support de fixation du mur rideau, i l y a
heu de prendre celle exigée par l'avis technique de la cheville de fixation du mur rideau. Dans tous
les cas, cette résistance ne peut être inférieure à 20 Mpa ;
• le propriétaire du système est tenu de se conformer aux références normatives et réglementaires
permettant l'emploi du système mur rideau dans le domaine autorisé ;
Les rapporteurs du Groupe Spécialisé

MM. IDIR Mustapha


SAKHRAOUI Said

8
CONCLUSIONS

Appréciation globale : l'utilisation du système de façade Mur Rideau TPR Horizon 52 EPLA/VEC dans
le domaine précisé par le présent Avis Technique est appréciée favorablement.
Validité : deux (02) années, sauf changement dans la fabrication susceptible de modifier les
caractéristiques des produits ou leur comportement, et qu'il ne sera pas porté à la connaissance du CNERIB
de désordres suffisamment graves pouvant compromettre la stabilité de l'ouvrage, le Groupe Spécialisé
estime nécessaire de revoir le présent Avis Technique dans un délai de deux (02) années, à compter du 09
mai 2011.
Faute de demande de révision recevable déposée au plus tard trois (03) mois après cette date, le présent
Avis Technique sera annulé

Pour le Groupe Spécialisé n° 2


Le Président du Groupe
M . A B A L A C H E Bachir

9
ANNEXE 1

Terminologie relative aux différents constituants et composants d'un mur rideau

OUVRAGES

Structure d * l a façade V rtrage extérieur coi lé

Cadre suppôt
de collage! 14)

Vitrage Exteri suf Collé • coupa verticale


(Hlustatton destinés unî^uernsnt à fa i&mktotogîe}

Les numéros correspondent à ceux de la figure ci -dessus

(1) Ancrage
Ancrage du cadre support de collage sur l'ossature de la façade.
(2) Fond de joint
Bande continue préformée limitant la section, hauteur d'un cordon de mastic d'etanchéité
(3) Hauteur de collage : dimension du mastic de collage mesurée parallèlement au vitrage au niveau d'un
panneau. Ce terme fait également référence à la même dimension du mastic de scellement d'un
vitrage isolant.
(4) Ossature de la façade
Éléments auxquels est relié la cadre support de collage et qui transmettent les charges.

10
(5) Mastic de finition
Cordon de mastic formé en solin de section convenable, qui lorsqu'il est extrudé, constitue une
barrière à l'air et à l'eau satisfaisante ou profilé d'etanchéité de section adaptée
(6) Scellement (périphérique)
Ensemble des éléments disposés à la périphérie des vitrages isolants assurant un scellement étanche.
Résistent à la pénétration d'eau et de vapeur d'eau, à la lumière et à l'ozone tout en permettant le
déplacement des vitrages sous les effets du vent ou d'autres charges. Dans certaines configurations, ce
système de scellement peut avoir des fonctions « structurelles » .
(7) Elément en verre constituant soit
— un vitrage simple (monolithique ou feuilleté),
- un vitrage isolant (VI) prévu pour l'emploi en VEC.
Un vitrage isolant peut être de deux types : un vitrage isolant à bords alignés pour lequel les deux
composants verriers ont la même dimension nominale ; un vitrage isolant à bords décalés pour lequel les
deux composants verriers ont des dimensions différentes.
(8) Support de cale d'assise
Elément situé sous le bord inférieur du vitrage, qui transfère le poids du vitrage au cadre support de
collage
(9) Mastic d'etanchéité
Cordon de mastic élastique ou profilé d'etanchéité de section convenable, constituant une barrière
satisfaisante à l'air et à l'eau
(10) Cales d'assise
Eléments porteurs situés entre le support mécanique du poids propre et un bord inférieur du vitrage, afin
de positionner le vitrage dans le cadre support de collage
(11) Espaceur adhésif
Bande continue préformée définissant la section du cordon de mastic de collage et servant à positionner et
à aligner le verre par rapport au cadre support de collage
(12) Mastic de collage :
Cordon de mastic élastique appliqué en usine, qui, lorsqu'il est polymérisé offre une section suffisante
pour transmettre les charges entre le vitrage et le cadre support de collage. I l peut s'agir également du
mastic de scellement des vitrages isolants lorsqu'il doit transmettre les charges entre les deux vitrages
(13) Plage de collage : Surface continue sur le verre ou sur le cadre support de collage sur laquelle
s'effectue l'adhérence du mastic de collage
(14) Cadre support de collage : Elément métallique sur lequel est collé le verre
(15) Film anti-adhésif : Film situé à l'interface entre deux matériaux
(16) Cale de positionnement : Matériau résilient situé entre le cadre support de collage et un bord du
vitrage , autre que le bord intérieur ; destiné à positionner le vitrage dans le cadre support de collage.
(17) Meneau : Elément vertical du cadre supportant les bords verticaux du vitrage. I l peut limiter la
flexibilité du vitrage
(18) Dispositif de retenue : destiné à retenir le verre afin de réduire le danger en cas de défaillance du
mastic de collage
(19) Traverse : Elément horizontal du cadre.

11
ANNEXE 2

Principe defixationd'un mur rideau sur ossature porteuse

Eléments soudés en atelier

x Attache fixe aucun degré de liberté)

t Eclissage permettant une libre dilatation verticalement


(1 degré de liberté)

4—• Attache permettant une libre dilatation horizontalement


(1 degré de liberté)

12
Principe d'éclissage vertical des montants

13
ANNEXE3
Étapes de calcul, de vérification et de dimensionnement du mur rideau aux actions permanentes, du
vent et du séisme.

1. Evaluation des charges verticales dues au poids propre du mur rideau


On évaluera les charges verticales dues au poids propre du mur rideau compte tenu des éléments
constitutifs (poids des meneaux, traverses, cassettes, vitrages et produits d'etanchéité + visserie)
conformément au DTR B.C 2.2 «charges permanentes et charges d'exploitation ».

2. Evaluation des actions dues au vent


L'action du vent est évaluée conformément au DTR C 2.47 RNV 99 « Règlement Neige et Vent »

3. Evaluation des efforts sismiques


Les efforts sismiques sont évalués conformément au § 6.2 Éléments non structuraux du RPA 99/version
2003 «Règlement Parasismique Algérien »

3.1 Efforts sismiques


L'effort sismique est calculé conformément au chapitre 6.2.3 selon la formule suivante :
F = 4AC Wp
p p

Où A : Coefficient d'accélération de zone obtenu pour la zone et le groupe d'usages appropriés


Cp : Facteur de force horizontale variant entre 0.3 et 0.8
Wp : Poids de l'élément considéré

La distribution de ces forces doit être faite comme pour les forces de gravité se rapportant à ces éléments

3.2 Vérification vis-à-vis des efforts dans les éléments et fixations


Selon le chapitre V I § 6.1.1 Compatibilité des déplacements, tous les éléments d'ossature qui ne font pas
partie du système de contreventement doivent être vérifiés pour supporter les charges verticales en même
temps que les moments résultants dus à R (coefficient de comportement) fois les déplacements engendrés
par les forces latérales spécifiées.
Dans ce cadre, i l y a lieu de tenir compte des effets P- À éventuels accompagnant ces déplacements.

3.3 Vérification vis-à-vis des déplacements de la structure


Conformément au chapitre V I du RPA 99/ version 2003, § 6.2.4, Les dispositions constructives de la
façade doivent permettre d'absorber les déformations et s'accommoder des mouvements de la structure
provoqués par des forces latérales ou des changements de température.

Dans les deux directions X et Y, les assemblages devront autoriser le plus grand des mouvements
engendrés par un déplacement relatif des étages au moins égal à R fois le déplacement causé par les
forces sismiques de calcul, le mouvement relatif à considérer n'étant pas inférieur à 2 cm.

4. Calcul sismique des façades légères conformément aux règles PS 92

4.1 Généralités :
Additivement aux exigences données dans le RPA 93/version 2003, les prescriptions suivantes pour ce
qui concerne les menuiseries, façades légères et verrières auxquelles les ouvrages doivent satisfaire sont
tirées des règles PS 92
4.2 Actions
On distingue trois types d'éléments :

14
a. L'élément de façade supporté par la structure principale du bâtiment.
b. L'élément de façade supporté par une structure dépendant elle-même de la structure principale.
c. L'élément étant à la fois élément de façade et structure autoportante.

Les actions se traduisent par :


• des efforts appliqués à l'élément, en fonction de la masse de l'élément et des coefficients sismiques ;
• des déformations différentielles imposées entre deux niveaux consécutifs par les déplacements du
gros oeuvre.

4.3 Définitions des efforts

4.3.2 Éléments de façade non structurels


Pour les types d'éléments visés aux alinéas a) et b) précédents, les coefficients sismiques G à prendre en
compte sont ceux définis pour la structure porteuse considérée dans son ensemble et aux différents
niveaux de l'ouvrage (voir exemple de modélisation donné en figure 1).
Se I sme i —T^»

n »

Faç ade

\\\°\
55 Î7
75 v. w Y* ?,
7

Géomé t r i e de Modèle
ta structure dynamique

Figure 1. Coefficients sismiques

4.3.2.1 Efforts
Les effets de l'accélération imposée sur cet élément entraîne des efforts horizontaux et verticaux tels que :
F = a Mg
x x

F = a . Mg
y y

F = cj Mg
z z

où : M désigne la masse de l'élément considéré, et g l'accélération de la pesanteur.


Si un élément est rigide et se trouve rigidement fixé à la structure, le coefficient G inclut le coefficient q
du bâtiment, sinon une étude particulière est nécessaire.
4.3.2.2. Sollicitations
Les efforts appliqués à l'élément de façade engendrent des sollicitations dans les composants de l'élément
et sur les supports qui le liaisonnent au gros oeuvre.
Comme pour le calcul des sollicitations dues aux charges permanentes ou aux effets du vent, i l faut tenir
compte de la nature et du nombre de degrés de liberté aux noeuds des éléments (liaison entre éléments,
éclisse, continuité, etc.) et aux appuis de fixation.

Pour les efforts sur les supports, i l faut combiner leurs différentes composantes.

4.3.3 Éléments de façades structurels


Les types d'éléments visés à l'alinéa c) doivent être traités conformément aux règles de calcul d'une
structure porteuse.

15
4.4 Déformations imposées
Les valeurs de calcul des déformations différentielles entre deux niveaux consécutifs sont celles calculées
pour la structure porteuse. Les dispositions constructives de la façade doivent permettre d'absorber les
déformations selon l'exigence de comportement définie ci-dessous (voir figures 2 et 3).
5 < ou 25
u 100

F = Elément de façade Figure 3. Exemple d'un dispositif de fixation


Figure 2.Déformations imposées (attache fixe avec éclisse)

4.5 Combinaisons d'actions


La combinaison d'actions, appliquée aux éléments de façade, à considérer est la suivante
E+G
Où : E est l'action sismique calculée;
G les charges permanentes.

4.6 Méthodes de calcul

4.6.1 Méthodes simplifiées


Pour les ouvrages des types a) et b), on peut utiliser des méthodes simplifiées correspondant à deux stades
de complexité successifs et définis ci-après.

4.6.1.1 Calcul forfaitaire


L'analyse est effectuée en prenant en compte un coefficient sismique uniforme dans la direction
appropriée égal à :
g = g i + Gj
Où : G j et Gj sont les coefficients sismiques des planchers encadrant l'ouvrage considéré et résultant de
l'analyse de la structure porteuse au titre des actions d'ensemble.

4.6.1.2 Calcul unimodal


On effectue une analyse dynamique de l'ouvrage en limitant celle-ci à la considération du seul mode
fondamental dans la direction de calcul entre les points de fixation.
Si T désigne la période du mode de vibration de la structure apportant la plus forte contribution à la
réponse d'ensemble, et T' la période de vibration du panneau considéré, l'ouvrage peut être calculé en
appliquant au poids des masses qui le compose et dans la direction de calcul appropriée, un coefficient
sismique égal à :
G = /2 (3 ( g
1 i + Gj)

Dans cette expression : p = 2/[1+ ( l - T T T ) ] 05

G j et Gj sont les coefficients sismiques, au niveau des points de fixations résultant de l'analyse de la
structure porteuse au titre des actions d'ensemble (voir figure 4).

16
Il
G Façade —!4e: 3 —0"j S t r u c ture

Figure 4. Calcul unimodal

4.7 Méthode générale


Lorsque les ouvrages considérés n'entrent pas dans le champ d'application des méthodes précédentes, on
doit appliquer une méthode rendant compte de manière réaliste de leur comportement dynamique. A
défaut, on peut utiliser la méthode des spectres de plancher, relative aux équipements.

4.8 Dispositions particulières aux vitrages


Dans le cas de vitrage isolant, tous les composants verriers sont concernés.

J2 O.
WSZBZSSZl

Figurée. Auvent
Figure 5. Balcons

4.8.1 Ouvrages formant réceptacles


Sont considérés comme ouvrages formant réceptacles pour les chutes de débris, les balcons, loggias,
auvents et ouvrages similaires dont les dimensions respectent les critères suivants :
a. balcon : h désignant la hauteur d'étage, le débord du balcon doit être supérieur à h/3 si le nez de
balcon possède un relevé supérieur à 0,10 m, et à h/2,5 dans le cas contraire (voir figure 5) ;
b. auvent : H désignant la hauteur totale du bâtiment, le déborde de l'auvent doit être supérieur à :
H/10 pour les bâtiments de hauteur inférieure à 28 m, sans être inférieur à 1,50 m ;
H/20 + 1,40 m pour les bâtiments de hauteur supérieure à 28 m (voir figure 6).

4.8.2 Emploi des vitrages


En fonction des trois objectifs donnés au tableau ci-dessous, de la hauteur du bâtiment, de la présence de
dispositions architecturales susceptibles de retenir les débris (par exemple présence d'un balcon ou loggia
formant réceptacle), l'utilisation de matériaux fragiles tels que les glaces nécessite généralement des
justifications par voie d'essais, ou par toute autre méthode scientifiquement établie et/ou sanctionnée par
l'expérience.

17
En l'absence de ces justifications, les dispositions suivantes doivent être adoptées :
Objectifs
Réceptacle Type de Verre EO E l ou E2.1 RDC, Etage E2.2
Emploi de vitrage
recuit oui oui non non
Sans trempé oui oui oui non
réceptacle
Feuilleté oui oui oui oui
organique oui oui oui oui
recuit oui oui oui non
Avec trempé oui oui oui non
réceptacle
Feuilleté oui oui oui oui
organique oui oui oui oui

Tableau 1. Emploi de vitrage

Dans ce tableau,
EO : façades légères pour lesquelles aucune vérification n'est demandée et mises en œuvre dans des aires
d'activité intérieures ou extérieures, dans lesquelles est exclue toute activité humaine nécessitant un séjour
de longue durée.
E l Objectif Sécurité : façades légères pour lesquelles i l suffit de prévenir les risques d'effondrement et
de chutes d'éléments dangereux pour les vies humaines.
E2 Objectif intégrité : façades légères qui doivent de plus maintenir l'essentiel de leurs fonctions :
perméabilité à l'air et etanchéité à l'eau, et protection des occupants vis-à-vis des chutes.
E2.1 désigne l'objectif E 2 lorsque les vitrages ne participent pas à la fonction clos et couvert,
E.2.2 désigne l'objectif E 2 lorsque les vitrages participent à la fonction clos et couvert.

4.83 Maintien des remplissages


Dans ce cas, la conception des bâtis, (cadres, feuillures, etc.) recevant les remplissages (vitrages, EDR,
fenêtres, etc.) doit tenir compte des déformations induites par le séisme.

4.8.4 Joint de dilatation


Les largeurs de joint prévues pour la structure doivent être rigoureusement respectées pour la façade.

4.8.5 Verrières
Le respect des objectifs E l et E 2 impose l'utilisation de verre feuilleté.
Dans le cas de vitrages isolants, i l est admis d'utiliser du verre recuit en face supérieure dans le cas de
l'objectif E l ; dans le cas de l'objectif E2, cette disposition nécessite des justifications particulières.

18
Dossier Technique établi par le demandeur
A .DESCRIPTION

1. Principe

Façade rideau comportant une fixation de produits verrières par collage à l'aide d'un mastic silicone sur
un profilé adaptateur en alliage d'aluminium, solidaires des cadres fixes et des ouvrants, destiné a des
façades légères réalisées a l'aides de profilés, appartenant au procédé TPR HORIZON 52 VEC

2. Matériaux, produits et composants :

La matière première standard utilisée pour l'extrusion des profilé TPR est l'alliage d'aluminium de la
série AW 6000-6063 (AL M G SI 0.5 état T5) dont la composition chimique est conforme à la norme ISO
209-1 et ayant les caractéristiques mécaniques conformes à la norme ISO 6362-2.

Les valeurs minimales des caractéristiques mécaniques sont les suivantes :


-dureté : 68 HB
-limite élastique : R0.2 =160 Mpa
-charge à la rupture : R =200 Mpa
m

-allongement : A=10%
> La façade à vitrage extérieur collé (VEC) est composée d'une ossature porteuse très fine
(seulement 52 mm) pour un maximum de transparence, et des panneaux de remplissage qui
sauvegardent l'harmonie de la façade, grâce au système fixe-ouvrant
> L'étanchéité est assurée par une série de trois barrières de battement, dont l'une (celle dans le
plan extérieur de la façade) assure la protection contre la pluie fouettante, les poussières le sable,
et les insectes.
> L'ossature est composée de meneaux verticaux et traverses horizontales en profilés tubulaires
d'aluminium de largeur visible de 52 mm.
Le choix des dimensions des meneaux et des traverses sera justifié par note de calcul tenant
compte des effets du vent, du séisme et des surcharges d'utilisation
> Les panneaux en profilés, assemblés à coupe d'onglet et étanchés par des joints de silicone.
• Le panneau ouvrant est tenu à l'ossature par l'intermédiaire des compas à projection en
acier inoxydable type (ITALINOX 400R, 500R, 600R) à limitateur d'ouverture et équipé
d'une ou deux crémones.
• Le panneau fixe est vissé sur l'ossature par l'intermédiaire des pattes de fixation extérieure
assurant une liaison élastique qui absorbe les effets de dilatation sur les deux axes de
façade.
Ces fixations sont reparties au moins sur trois côtés du panneau (deux cotés latéraux et
traverse haute) et intercalées à une distance maximale de 30 cm avec un minimum de deux
fixations sur chaque côté.
> Le vitrage est double de 18 à 28 mm, i l est collé sur le cadre en aluminium.
• La conception et la mise en œuvre du collage sont réalisées conformément au cahier du
CSTB n 3488 dont l'intitulé est : «Vitrage Extérieur Collé : cahier des Prescriptions
0

Techniques». L'aptitude à l'emploi et la compatibilité des différents composants est


attestée par des procès verbaux d'essais relatifs à chaque chantier.
• Les cales d'assise transmettent le poids du vitrage et évitent leur déplacement.
• Les pièces de sécurité permettent, lors d'une défaillance de collage, le maintien du vitrage.

19
3. Fabrication des profilés :

Le filage, l'anodisation et le thermolaquage sont réalisés exclusivement par la société TPR (Tunisie
Profilés en aluminium)

> le filage
La section minimale à extruder est celle inscrite dans une ellipse de largeur 300mm et une hauteur
de 150 mm.
Les poids au mètre linéaire des profilés indiqués sur les catalogues TPR sont théoriques ; les poids
réels sont de ± 10%.
La longueur standard des barres est de 6.50m
D'autres longueurs peuvent être fournies sur demande des clients et sous réserve d'acceptation par
TPR avec des valeurs maximales de 7.00m.
> l'anodisation
L'anodisation consiste à créer, par électrolyse, sur la surface de l'aluminium une couche d'oxyde
d'aluminium extrêmement résistance. La couche d'oxyde peut être plus ou moins épaisse selon la
destination des pièces traitées.
La couche peut être colorée pour obtenir différents aspects.
L'anodisation certifiée QUA L A NAD a été développée spécialement pour les applications
architecturales.
Les couleurs possibles sont la teinte naturelle, le bronze et l'or.
> le thermo laquage
Le thermo laquage de l'aluminium consiste à recouvrir l'aluminium d'une couche de laque pour le
colorer.
En fait, les procédés utilisés sont beaucoup plus complexes qu'un simple peinturage puisqu'ils
incluent une préparation de la surface, une conversion chimique, une application de laque et une
cuisson au four.
Pour les applications architecturales les labels Q U A L I C O A T et Q U A L I M A R I N E , possédés par
TPR, garantissant des thermo laquages adaptés de qualité,
-l'épaisseur minimale standard da la couche de laquage est de 60[im
-la couleur laquée standard est le blanc se rapproche du RAL 9010 à 70% de brillance B L 70
(RAL et B L sont des désignations commerciales).

Q U A L I M A R I N E : le label QUALIMARINE concerne la préparation de surface des profilés en


aluminium, avant laquage, pour les applications en bord de mer ; ce procédé est destiné pour les
ouvrages dans les environnements agressifs (bord de mer, pollution industriel....). En effet, face à
ce type d'environnement, l'aluminium thermo laqué peut subir une corrosion de type filiforme. Ce
phénomène fait apparaître en surface des filaments, des boursouflures avec décohésion de la
laque.

4 .Fabrication du mur rideau en usine :

L'EPLA, dans ces ateliers, assure les opérations de fabrication suivantes :

20
> le débitage :_il consiste à découper avec précision les différents profilés à l'aide d'une débiteuse
double tête numérique à angle réglable (débitage des profiles et des joints)
> l'usinage : les profilés découpés passent dans une matrice d'usinage afin de créer les réservations
nécessaires pour l'assemblage à l'aide d'équerres, bloc, drainage et crémone
> l'assemblage : cette étape de fabrication permet d'assembler toutes les éléments de façade et elle
comporte : l'assemblage des traverses, assemblage par équerre pour les panneaux, montage des
joints d'ossature, montage des joints sur panneaux, montage des compas sur ouvrants, montage
des compas sur montant et le montage des pièces de fixation.
> le collage : ce procédé consiste à coller le double vitrage (dans le cas du double vitrage) ou de
coller le vitrage avec le panneau d'aluminium, dans ce cas l'atelier doit être propre et isolé de
toute source de poussière, la température doit dépasser 15° et l'humidité ne doit pas excéder les
80% sinon i l y'aura risque de condensation.
La colle utilisée est POLIGAZ 90, POLIGLAZ 99 et POLYGLAZ n , les produits sont certifiés
CSTB (voir certificat).

5. Mise en œuvre :
Après la fabrication des éléments de façade en usine, vient la mise en œuvre sur chantier.
Celle-ci, qui peut être assurée par l'EPLA ou prêter son assistance, comprend plusieurs étapes :
> Un levé topométrique nécessaire au repérage d'éventuels écarts dans la structure sur lesquels la
dimension de la fourche (pièce de fixation) est choisie
> Fixation des fourches sur l'ossature avec des chevilles anti arrachement, leurs dimensions sont
calculées par rapport au poids de la façade ainsi que les efforts qui peuvent être exercés sur la
structure (efforts sismiques, force du vent).
> La grille (meneaux et traverses) vient se fixer sur les fourches grâce à des boulons de serrage
contrôlés (HV) DIN6914/15/16 Ici 10.9 (BN97) (M16X100) selon les directives V D I 2230, le
serrage se fait avec une clé dynamométrique avec couple de serrage Ma=245Nm ; Ma max
=285Nm ; Ma min = 200 Nm
> Apres le montage de la grille vient le remplissage des panneaux (cassettes) qui se fixent grâce à
des visses à tête cylindrique à six pans creux 5.5X38 mm qui tiennent dans la pièce de fixation
(déjà citée dans la partie fabrication en atelier).
> L'étape de finition qui comprend deux volets :
• La mise en place des calfeutrements extérieurs divers (acrotère, pied de façade, angles
etc.) tout en assurant l'étanchéité de la façade.
• La pose des calfeutrements intérieurs.

6. Entretien, réparation et maintenance :


Pour ces interventions, l'EPLA exige d'opérer comme suit :
Pour la réparation
Tout désordre constaté sur un cadre vitré et nécessitant une intervention a pour conséquence la dépose de
ce cadre et on effectue:
> Soit son remplacement par un cadre vitré stocké à cet effet et prêt à l'emploi, quand cette
disponibilité a pu être organisée.
> Soit une remise en place, après une réparation en atelier : une réparation en atelier implique le
démontage du produit verrier, l'élimination de tout produit ou matériaux anciens sur les plages
de collage et l'application des processus de collage du VEC .

21
Pour l'entretien et la maintenance :
> Paroi en vitrage :
• Entretien courant : lavage à l'eau claire suivi d'un essuyage à la peau de chamois ;
• Nettoyage des salissures : tache de peinture, nettoyage au solvant ou diluant compatible
avec la silicone de calfeutrement et rinçage à l'eau ; i l reste cependant prudent de consulter
le fournisseur sur la convenance effective du produit envisagé.
> Elément en aluminium anodisé
• Entretien courant : lavage à l'éponge humide ou mieux à l'eau savonneuse.
• Nettoyage des salissures :
- dépôts peu importants : lavage à l'eau additionnée d'un agent mouillant, suivi d'un
rinçage à l'eau claire et essuyage ;
- dépôts plus implorants : lavage à l'eau additionnée d'un agent mouillant à fonction
détergente, puis nettoyage avec un solvant compatible avec le silicone de collage suivi
d'un rinçage et d'un essuyage.

B. RESULTATS EXPERIMENTAUX E T CERTIFICATS DE CONFORMITE


L'EPLA est en possession des documents suivants :

* Rapport d'essai AEV (etanchéité à l'Air Eau et Vent) n- 8222.1.048 délivré par CEBTP
S Certificat d'usage et de c o n f o r m i t é des compas
V Certificat de conformité NP EN ISO 14001 :2004 et NP EN ISO 9001 :2008
S C o n t r ô l e du produit l a q u é NT/23/11/2010
S Certificat de conformité AFAQ (certificat ISO 9001 : 2008)
S Certificat de conformité A D A L (numéro du certificat QM23)
S Certificat de conformité QUALICOAT (numéro de licence 2000)
/ Certificat de conformité Q U A L A N O D (numéro de licence 2100)
S Certificat de conformité CSTB 0679-CPD-0085 et 0679- CPD-0085 pour PROGLAZE90 et 99
S Certificat de conformité CSTB 0679-CPD-0127 pour POGLAZE H

C. REFERENCES

• La nouvelle D i r e c t i o n de l ' U r b a n i s m e d'Alger


• 3 blocs, UCC Beni Messous
• EPLF Cheraga
• Centre culturel Tlemcen
• Cevital Oran

D. FIGURES

• Section des profilés en alu utilisés par EPLA


• Type de visserie et cheville de fixation
• Coupes horizontales sur mur rideau (meneaux ou montants verticaux)

22
• Coupes verticales sur mur rideau (traverses ou meneaux horizontaux)

ANNEXE 4

Entretien ec réparation

Le façadier se doit d'assurer la faisabilité technique de l'entretien et de la maintenance.


Le maître d'ouvrage se doit de prévoir les moyens d'accès aux composants nécessitant un entretien.
Les différents composants de la façade peuvent avoir des modes de nettoyage différents, ci -après les
principaux

• Pour les vitrages :


Les vitrages doivent être nettoyés périodiquement à l'eau claire ou en utilisant des détergents
légers. La surface des vitrages doit être essuyée après lavage .11 est important de ne pas rayer le
verre.
En règle générale, au moins deux nettoyages par an sont recommandés.

• Pour les quincailleries


Ces composants doivent être contrôlés au moins une fois par an , pour vérifier le serrage des vis,
et/ ou le bon fonctionnement des fenêtres , par exemple.

• Pour les profilés en aluminium


Pour les profilés anodisés, dont la couche d'anodisation est sensible aux produits acides (pH< 5)
et basiques (pH > 8), le nettoyage des profilés anodisés doit se faire à l'eau additionnée d'un
détergent doux (5 < pH < 8).
Pour les profilés thermolaqués, i l est fortement déconseillé d'utiliser un abrasif qui pourrait
endommager la couche de laquage, ainsi un lavage doux, comme celui proposé pour les profilés
anodisés est recommandé.
I l faut aussi déboucher les orifices de drainage.

• Pour les garnitures d'etanchéité


Aucun nettoyage particulier n'est préconisé dans le cas de garnitures d'etanchéité.
Un simple contrôle annuel permet de vérifier la bonne adhérence des mastics d'etanchéité et
également de surveiller si les agressions accidentelles se sont produites (comme des coups de
couteaux ou des coups de becs d'oiseaux, par exemple).

I l est conseillé de faire vérifier par des spécialistes l'état des façades, afin d'y déceler d'éventuels
vieillissements prématurés de certains matériaux et de prévenir les incidents en remplaçants les pièces
endommagées.

Pour la réparation, lorsqu'un contrat de maintenance est passé avec des professionnels, ces derniers
s'engagent à procéder à des examens réguliers des différents constituants et équipements, et à assurer leur
remplacement en cas de nécessité. Ils peuvent également intervenir en cas de non fonctionnement de
certains équipements.

23
TPR
NOMENCLATURE DES PROFILES {J^J HORIZON

Réf. Section Désignation Poids


Kg/ml
P.ext
mm n Lgstk
m

Meneau d'angle 168° 20


52050 2.491 471.62 6.5
117.4

Meneau d'angle 175° 26.9


52 051 2.485 470.4 6.5
121.1
Jjg
I * capot pour traverse 75.26
52052 3.032 903.2 6.5
• 387.49

proffi serreur 0.592


52053 Fi F» 0.610 129.2 6.5
3.75

Meneau d'angle 22° 14.69


52054 2.027 736 6.5
71.10

Cadre panneau transparent 3.09


52055 0.917 417 6.5
Façade VEC (HF= 32mm) 15.38

Cadre panneau opaque 1.71


52056 0.790 367.2 6.5
Façade VEC (HF= 32mm) 12.72

Cadre panneau transparent 26.9


52059 2.485 470.4 6.5
Façade VEC-simple vitrage 121.1

Profil de Calfeutrement exteneur "• • *


52060 n—i 0.238 358.9 6.5

Support de calfeutrement pour 52 060 -


52061 0.172 239.9 6.5

24
25
TPR
NOMENCLATURE DES ACCESSOIRES FAÇADES
CONTINUES 52 HORIZON

01152 012 52 01352


Bloc Bloc Pièce d'assise
-pour traverse 52 011-52 013- -pour traverse 52 012-52 014-

m/
01452 01552 01652
Patte de fixation Pièce d'assise Pièce de sécurité

01952 020 52 021 52


Equerre Equerre Equerre
-pour 52 032- -pour 52 034- -pour 52 030-52 032-52 034-

lit

022 52 023 52 02552


Crémone
Equerre Compas
-pour 52 031-52 033-52 037

à •

026 52 027 52 028 52


Patte de fixation Patte de fixation Pièce de sécurité

26
TPR
DETAIL 1 FAÇADES
CONTINUES 52 HORIZON

FAÇADE CONTINUE VEC


Coupe horizontale sur meneau
Ech: 1/1

123

PANNEAU OUVRANT
18
PANNEAU FIXE
Ext.
Une prise en disposition permettant d'éviter ou limiter les conséquence d'une chute de vitrage doit assurer la sécurité en c a s de défaillance du collage

27
DETAIL 2

FAÇADE CONTINUE VEC


Coupe verticale sur traverse
Ech: 1/1

28
TPR
DETAIL 3 FAÇADES
CONTINUES 52 HORIZON

FAÇADE CIRCULAIRE
ANGLE FIXE 12°
Coupe horizontale sur meneau
Ech: 1/1

Ext.
Une prise en disposition permettant d'éviter ou limiter les conséquence d'une chute de vitrage doit assurer Sa sécurité en cas de défaUance du coHage

29
TPR
DETAIL 7 FAÇADES
CONTINUES 52 HORIZON

FAÇADE CONTINUE VEC


Détail d'angle
Ech: 1/2

Int.

3 3

ANGLE VARIABLE OU 90°

A débiter
du profil 52 042

Ext Srficone

Une prise en disposition permettant d'éviter ou limiter les conséquence d'une chute de vitrage doit assurer fa sécurité en cas de défaillance du collage

30
Principe de fixation du mur rideau sur ossature porteuse en béton armé
Dépôt légal : 3961-2011

Vous aimerez peut-être aussi