Vous êtes sur la page 1sur 2

Expression de la cause

I. Dans la phrase simple


Le complément circonstanciel de cause s’exprime par :
1.Nom/Groupe nominal introduit par une préposition/ locution prépositive.
Ex. Elle est rouge de colère.
Il a réussi grâce à ses efforts. – cause positive
Je ne pars plus à cause de la pluie. – cause négative
2. Un infinitif introduit par une préposition/loc. prép.
Ex. Je suis heureuse de te revoir.
A force d’insister, il a encore réussi.
Il est sorti vite de peur de ne déranger.
3. Un pronom introduit par une préposition/locution prép.
Ex. Nous sommes en retard à cause de toi.
J’ai obtenu ce bon résultat grâce à vous.
4. Un gérondif
Ex. En skiant hors-piste, tu as provoqué une avalanche.

!!! Cause réelle : de, par, pour, en raison de, sous l’effet de, par suite de, étant donné, vu
Cause positive : grâce à
Cause négative : à cause de, faute de, par manque de
Cause fictive : sous prétexte de

II. Dans la phrase complexe, la cause s’exprime par :


Une subordonnée introduite par une conjonction/ locution conjonctive :

1. Pour exprimer une cause réelle : comme, puisque, parce que, étant donne que, vu que,
surtout que, du moment que , d’autant plus/ moins que + Indicatif
Ex. Puisque cela te fait plaisir, nous sortirons en ville.
Comme ils n’ont plus d’argent, ils ne peuvent pas prendre l’avion.
Il garde le lit parce qu’il est malade.
Je n’insisterai plus du moment que tu t’entêtes.
Elle n’a pas envie de sortir, d’autant plus qu’il fait mauvais temps.

2. Pour exprimer une cause irréelle fictive : sous prétexte que + Indicatif
Ex. Il n’est pas venu sous prétexte qu’il était malade.

3. Pour exprimer une cause irréelle réfutée : non parce que+ Indicatif

non que, non pas que, ce n’est pas que +


Subjonctif
Ex. Elle n’est pas entrée non parce qu’elle est fâchée, mais elle est occupée.
Je préfère cette chambre, non qu’elle soit grande, mais elle est ensoleillée.
4. Pour exprimer une cause alternative : soit que…soit que…, soit que… ou que +
Subjonctif
Ex. Il n’a rien dit, soit qu’il n’ait pas compris la question, soit qu’il n’ait pas
voulu nous offenser.

Autres moyens :
 Deux propositions coordonnées par car, en effet, tant
Ex. Il voulait s’approchait car il n’y voyait rien.
Il était fatigué, tant il avait crié.
Cette copie est la meilleure, en effet, il n’y a aucune faute.

Vous aimerez peut-être aussi