Vous êtes sur la page 1sur 2

Activité 2 Correction

Activités humaines et modèles climatiques


Problématique : Quels sont les GES produits par les activités humaines et quelles sont les
conséquences de ces émissions dans les modèles climatiques ?
1. Calculer le flux de carbone entrant dans l’atmosphère en comparaison avec celui sortant. Que constatez-vous ?
D’après le Doc 1. :
Flux de Carbone entrant dans l’atmosphère = 90 (Dégazage) + 120 (Respiration, Décomposition de la matière
organique) + 0,1 (Volcanisme) = 210,1 GtC.an-1
Flux de carbone sortant dans l’atmosphère = 90,1 (Dissolution, Pompe biologique) + 120 (Photosynthèse) = 210,1
GtC.an-1

On constate donc que le flux de carbone dans l’atmosphère est à l’équilibre.

2. Identifier les différents puits ou réservoirs de carbone sur Terre en précisant sous quelle forme ce carbone est stocké.
D’après le Doc 2., le Carbone est stocké dans les différents puits ou réservoirs sous forme :
 d’ions HCO3–, dans l’eau
 de glucides, lipides, protides, dans la matière organique
 dans les coquilles, les squelettes,… dans la matière minérale des êtres vivants
 d’hydrocarbures dans les combustibles fossiles
 de calcaire (carbonate de calcium CaCO 3) dans les roches sédimentaires
 dans les roches du manteau terrestre.

3. Indiquer la nature des transformations chimiques qui produisent du dioxyde de carbone et lister celles qui produisent
du méthane.
D’après le Doc 3. :
Les transformations chimiques qui produisent du dioxyde de carbone sont :
 la fabrication de ciment
 l’élimination des déchets (décharges)
 les transports
 l’exploitation agricole des terres (combustion de la biomasse)
 l’extraction des énergies fossiles
 le fonctionnement des centrales nucléaires
 les processus industriels
Les transformations chimiques qui produisent du méthane sont :
 L’élimination des déchets (décharges)
 la production agricole (pets des bovins)
 l’exploitation agricole des terres (combustion de la biomasse)
 l’extraction des énergies fossiles

4. Sachant que les activités humaines sont responsables d’un rejet de 8 GtC par an, quel est l’impact sur le cycle naturel
du carbone ? Quelle(s) est (sont) la (les) conséquence(s) le climat global.
Ce rejet de 8 GtC par an, crée un déséquilibre dans le cycle naturel du carbone. Il y a plus de C rejeté que de C
consommé, d’après le Doc 4.
Cela entraine une augmentation de la température et donc un réchauffement climatique du climat global.

5. A l’aide du logiciel Simclimat, vous allez réaliser des simulations afin de montrer l’impact d’un taux atmosphérique
actuel de CO2 de 412 ppm par rapport à sa valeur en 1750 (280 ppm) :
On retrouve, sur la courbe « concentration de CO2 en fonction du temps », pour l’année 2020, la valeur de 412 ppm
environ.
6. Montrer que les simulations réalisées sont cohérentes avec l’hypothèse que le réchauffement climatique s’explique
par les rejets de GES dus aux activités humaines.
Grâce au logiciel de simulation « simclimat », on vérifie l’hypothèse que la présence de GES anthropique génère une
augmentation de température du climat global si on regarde la courbe « Température en fonction du temps », on voit que
celle-ci traduit une fonction croissante au cours du temps.
7. Discuter des liens de cause à effet qui peuvent exister entre l’évolution des surfaces végétales et la variation de
température.
D’après le Doc 5., on comprend que la diminution des surfaces végétales, des forêts notamment, engendre une diminution
du stockage de carbone. Celui-ci est alors rejeté dans l’atmosphère et génère une augmentation de la température du
climat global. Cette augmentation de température favorise alors les feux de forêts et donc une diminution supplémentaire
des surfaces végétales. C’est un cercle vicieux dangereux pour la planète.
8. Quelle autre simulation pourriez-vous réaliser pour appuyer la réponse à la question 7. ?
On peut faire une
simulation en regardant
l’évolution de la
température à partir de
1750 jusqu’à 2020 en
fonction de l’albédo du
sol avec déforestation
(10%) en vert et sans
déforestation (35%) en
rouge.

Vous aimerez peut-être aussi