Vous êtes sur la page 1sur 26

Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49

Client : CACQE

NORME ISO
INTERNATIONALE 10272-2

Première édition
2017-06

Microbiologie de la chaîne
alimentaire — Méthode horizontale
pour la recherche et le
dénombrement de Campylobacter spp.

Partie 2:
Technique par comptage des colonies
Microbiology of the food chain — Horizontal method for detection
and enumeration of Campylobacter spp. —
Part 2: Colony-count technique

Numéro de référence
ISO 10272-2:2017(F)

© ISO 2017
Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


DOCUMENT PROTÉGÉ PAR COPYRIGHT


© ISO 2017, Publié en Suisse
Droits de reproduction réservés. Sauf indication contraire, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée
sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l’affichage sur
l’internet ou sur un Intranet, sans autorisation écrite préalable. Les demandes d’autorisation peuvent être adressées à l’ISO à
l’adresse ci-après ou au comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.
ISO copyright office
Ch. de Blandonnet 8 • CP 401
CH-1214 Vernier, Geneva, Switzerland
Tel. +41 22 749 01 11
Fax +41 22 749 09 47
copyright@iso.org
www.iso.org

ii  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Sommaire Page

Avant-propos............................................................................................................................................................................................................................... iv
Introduction...................................................................................................................................................................................................................................v
1 Domaine d’application.................................................................................................................................................................................... 1
2 Références normatives.................................................................................................................................................................................... 1
3 Termes et définitions........................................................................................................................................................................................ 1
4 Principe........................................................................................................................................................................................................................... 2
4.1 Généralités................................................................................................................................................................................................... 2
4.2 Préparation des dilutions............................................................................................................................................................... 2
4.3 Dénombrement........................................................................................................................................................................................ 2
4.4 Confirmation.............................................................................................................................................................................................. 2
5 Milieux de culture et réactifs.................................................................................................................................................................... 2
6 Matériel et consommables.......................................................................................................................................................................... 3
7 Échantillonnage...................................................................................................................................................................................................... 3
8 Préparation de l’échantillon pour essai........................................................................................................................................ 3
9 Mode opératoire.................................................................................................................................................................................................... 4
9.1 Prise d’essai, suspension mère et dilutions.................................................................................................................... 4
9.2 Ensemencement et incubation................................................................................................................................................... 4
9.3 Dénombrement des colonies caractéristiques............................................................................................................. 4
9.4 Confirmation de Campylobacter ............................................................................................................................................... 4
9.4.1 Généralités............................................................................................................................................................................. 4
9.4.2 Sélection des colonies à confirmer.................................................................................................................... 5
9.4.3 Examen de la morphologie et de la mobilité............................................................................................ 5
9.4.4 Étude de la croissance aérobie à 25 °C.......................................................................................................... 5
9.4.5 Recherche de l’activité de l’oxydase................................................................................................................. 5
9.4.6 Interprétation...................................................................................................................................................................... 5
9.5 Identification de l’espèce de Campylobacter (facultative) ................................................................................. 6
9.5.1 Généralités............................................................................................................................................................................. 6
9.5.2 Recherche de l’activité de la catalase.............................................................................................................. 6
9.5.3 Recherche de l’hydrolyse de l’hippurate...................................................................................................... 6
9.5.4 Recherche de l’hydrolyse de l’acétate d’indoxyle................................................................................. 6
9.5.5 Interprétation...................................................................................................................................................................... 7
10 Expression des résultats............................................................................................................................................................................... 7
11 Caractéristiques de performance de la méthode................................................................................................................ 7
11.1 Étude interlaboratoires.................................................................................................................................................................... 7
11.2 Limite de répétabilité......................................................................................................................................................................... 7
11.3 Limite de reproductibilité.............................................................................................................................................................. 8
12 Rapport d’essai........................................................................................................................................................................................................ 9
Annexe A (normative) Représentation schématique du mode opératoire................................................................10
Annexe B (normative) Milieux de culture et réactifs.........................................................................................................................11
Annexe C (informative) Études de validation des méthodes et caractéristiques de performance....16
Bibliographie............................................................................................................................................................................................................................ 19

© ISO 2017 – Tous droits réservés  iii


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes
nationaux de normalisation (comités membres de l’ISO). L’élaboration des Normes internationales est
en général confiée aux comités techniques de l’ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude
a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales,
gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l’ISO participent également aux travaux.
L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (IEC) en ce qui
concerne la normalisation électrotechnique.
Les procédures utilisées pour élaborer le présent document et celles destinées à sa mise à jour sont
décrites dans les Directives ISO/IEC, Partie 1. Il convient, en particulier de prendre note des différents
critères d’approbation requis pour les différents types de documents ISO. Le présent document a été
rédigé conformément aux règles de rédaction données dans les Directives ISO/IEC, Partie 2 (voir www​
.iso​.org/​directives).
L’attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l’objet de
droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L’ISO ne saurait être tenue pour responsable
de ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence. Les détails concernant
les références aux droits de propriété intellectuelle ou autres droits analogues identifiés lors de
l’élaboration du document sont indiqués dans l’Introduction et/ou dans la liste des déclarations de
brevets reçues par l’ISO (voir www​.iso​.org/​brevets).
Les appellations commerciales éventuellement mentionnées dans le présent document sont données
pour information, par souci de commodité, à l’intention des utilisateurs et ne sauraient constituer un
engagement.
Pour une explication de la nature volontaire des normes, la signification des termes et expressions
spécifiques de l’ISO liés à l’évaluation de la conformité, ou pour toute information au sujet de l’adhésion
de l’ISO aux principes de l’OMC concernant les obstacles techniques au commerce (OTC), voir le lien
suivant: www​.iso​.org/​iso/​f r/​foreword​.html.
Le présent document a été élaboré par le comité technique CEN/TC 275, Analyse des produits alimentaires
— Méthodes horizontales du Comité européen de normalisation (CEN), en collaboration avec le comité
technique ISO/TC 34, Produits alimentaires, sous-comité SC 9, Microbiologie, conformément à l’accord de
coopération technique entre l’ISO et le CEN (Accord de Vienne).
Cette première édition annule et remplace l’ISO/TS 10272-2:2006, qui a fait l’objet d’une révision
technique. Les modifications suivantes ont été apportées:
— ajout des échantillons provenant de l’étape de production primaire au domaine d’application;
— ensemencement unique des dilutions en série plutôt qu’en double, pour respecter l’ISO 7218;
— remplacement des essais de confirmation de l’étude de la croissance microaérophile à 25 °C et de la
croissance aérobie à 41,5 °C par l’étude de la croissance aérobie à 25 °C;
— ajout à l’Annexe B d’essais de performance relatifs à l’assurance qualité des milieux de culture;
— ajout des caractéristiques de performance à l’Annexe C.
Une liste de toutes les parties de la série ISO 10272 est disponible sur le site Internet de l’ISO.

iv  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Introduction
Les principaux changements énumérés dans l’avant-propos qui ont été apportés au présent document
par rapport à l’ISO/TS 10272-2:2006 sont considérés comme mineurs (voir l’ISO 17468).
En raison de la grande diversité des produits alimentaires, il se peut que la présente méthode horizontale
ne convienne pas exactement, dans tous ses détails, à certains d’entre eux et que, pour certains autres,
il puisse être nécessaire d’employer d’autres méthodes. Néanmoins, il est à espérer que tous les efforts
seront entrepris dans tous les cas afin d’appliquer, dans la mesure du possible, la présente méthode
horizontale et qu’il n’y aura d’écarts par rapport à celle-ci qu’en cas d’absolue nécessité et pour des
raisons techniques.
Lors du prochain réexamen périodique du présent document, il sera tenu compte de toutes les évolutions
intervenues depuis sa publication et, notamment, dans quelle mesure cette méthode horizontale aura
été suivie ainsi que les raisons des dérogations dans le cas de produits particuliers. L’harmonisation
des méthodes d’essai ne peut être instantanée et, pour certains groupes de produits, des Normes
internationales et/ou nationales ne concordant pas avec la présente méthode horizontale existent
peut-être déjà. Lorsque de telles normes viendront en révision, il serait souhaitable de les aligner
avec les spécifications du présent document et de ne conserver que les seules divergences justifiées
indispensables pour des raisons techniques.

© ISO 2017 – Tous droits réservés  v


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE

NORME INTERNATIONALE ISO 10272-2:2017(F)

Microbiologie de la chaîne alimentaire — Méthode


horizontale pour la recherche et le dénombrement de
Campylobacter spp. —
Partie 2:
Technique par comptage des colonies
AVERTISSEMENT — Afin de préserver la santé du personnel de laboratoire, il est essentiel que
les essais de dénombrement de Campylobacter ne soient effectués que dans des laboratoires
correctement équipés, sous la surveillance d’un microbiologiste expérimenté, et qu’un grand
soin soit apporté à l’élimination de tous les matériaux incubés. Il convient que les personnes qui
utilisent le présent document connaissent les pratiques classiques de laboratoire. Le présent
document n’a pas pour but de traiter tous les aspects de la sécurité (s’il y en a) qui sont liés à son
utilisation. Il incombe à l’utilisateur d’établir des pratiques d’hygiène et de sécurité appropriées.

1 Domaine d’application
Le présent document spécifie une méthode horizontale de dénombrement de Campylobacter spp. Il
s’applique:
— aux produits destinés à la consommation humaine;
— aux produits destinés à l’alimentation des animaux;
— aux échantillons environnementaux prélevés dans les secteurs de la production et de la manutention
des aliments; et
— aux échantillons au stade de la production primaire tels que les matières fécales des animaux, la
poussière et les prélèvements de surface.

2 Références normatives
Les documents suivants cités dans le texte constituent, pour tout ou partie de leur contenu, des
exigences du présent document. Pour les références datées, seule l’édition citée s’applique. Pour les
références non datées, la dernière édition du document de référence s’applique (y compris les éventuels
amendements).
ISO 6887 (toutes les parties), Microbiologie de la chaîne alimentaire — Préparation des échantillons, de la
suspension mère et des dilutions décimales en vue de l’examen microbiologique
ISO 7218, Microbiologie des aliments — Exigences générales et recommandations
ISO 11133, Microbiologie des aliments, des aliments pour animaux et de l’eau — Préparation, production,
stockage et essais de performance des milieux de culture

3 Termes et définitions
Pour les besoins du présent document, les termes et définitions suivants s’appliquent.
L’ISO et l’IEC tiennent à jour des bases de données terminologiques destinées à être utilisées en
normalisation, consultables aux adresses suivantes:
— IEC Electropedia: disponible à l’adresse http://​w ww​.electropedia​.org/​;

© ISO 2017 – Tous droits réservés  1


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


— ISO Online browsing platform: disponible à l’adresse http://​w ww​.iso​.org/​obp.


3.1
Campylobacter
microorganismes formant des colonies caractéristiques sur des milieux sélectifs solides lorsqu’ils
sont incubés en atmosphère microaérophile à 41,5  °C et possédant la mobilité et la morphologie
caractéristiques, ainsi que les propriétés biochimiques et de croissance décrites lorsque les essais sont
réalisés conformément au présent document
Note 1 à l’article: Le présent document vise les espèces Campylobacter thermotolérantes pertinentes pour
la santé humaine. Les espèces le plus souvent rencontrées et les plus pertinentes pour la santé humaine sont
Campylobacter jejuni et Campylobacter coli. D’autres espèces ont toutefois été décrites (Campylobacter lari,
Campylobacter upsaliensis, et autres).

3.2
dénombrement de Campylobacter
détermination du nombre d’unités formant colonies (ufc) de Campylobacter (3.1) par gramme,
par millilitre, par centimètre carré ou par dispositif d’échantillonnage lorsque l’essai est réalisé
conformément au présent document

4 Principe

4.1 Généralités
Le dénombrement de Campylobacter exige trois étapes successives telles que spécifiées dans l’Annexe A.

4.2 Préparation des dilutions


Pour la préparation des dilutions décimales de la prise d’essai, voir l’ISO 6887.

4.3 Dénombrement
Ensemencement du milieu sélectif solide à base de gélose modifiée à la céfopérazone, au charbon et au
désoxycholate (gélose mCCD) par une quantité spécifiée de prise d’essai si le produit est liquide, ou de la
suspension mère dans le cas d’autres produits.
Préparation d’autres géloses dans les mêmes conditions à partir de dilutions décimales de la prise
d’essai ou de la suspension mère.
Incubation des boîtes en atmosphère microaérophile à 41,5  °C et examen au bout de 44  h afin de
consigner le nombre de colonies présumées de Campylobacter.

4.4 Confirmation
Examen au microscope de la morphologie et de la mobilité des colonies présumées de Campylobacter,
repiquage de ces colonies sur un milieu non sélectif (gélose au sang), puis confirmation par recherche
de l’activité de l’oxydase et test de croissance aérobie à 25 °C. Identification facultative des espèces de
Campylobacter par des tests biochimiques et/ou des méthodes moléculaires spécifiques.
Calcul du nombre d’unités formant colonies (ufc) de Campylobacter par unité de prise d’essai à partir du
nombre confirmé de colonies caractéristiques par boîte.

5 Milieux de culture et réactifs


Pour les pratiques courantes de laboratoire, voir l’ISO 7218 et l’ISO 11133.
La composition des milieux de culture et des réactifs ainsi que leur préparation sont décrites à
l’Annexe B.

2  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Pour les essais de performance des milieux de culture, voir l’Annexe B.

6 Matériel et consommables
Le matériel jetable est une alternative acceptable à la verrerie réutilisable si ses spécifications sont
appropriées.
Matériel courant de laboratoire de microbiologie (voir l’ISO 7218) et en particulier ce qui suit.

6.1 Étuves, réglables à 25 °C ± 1 °C, 37 °C ± 1 °C et 41,5 °C ± 1 °C.

6.2 Bain d’eau, réglable à 37 °C ± 1 °C.

6.3 Anses stériles, de 10 µl et 1 µl de volume, et aiguille ou fil à ensemencer.

L’anse en nickel-chrome ne convient pas au test de l’oxydase (voir 9.4.5).

6.4 Microscope, de préférence à contraste de phase, pour observer la morphologie et le mouvement


caractéristiques des Campylobacter.

6.5 Appareillage approprié à la culture en atmosphère microaérophile, permettant de maintenir


tout au long de l’incubation une teneur de 5 % ± 2 % en oxygène, de 10 % ± 3 % en dioxyde de carbone,
≤10 % en hydrogène (facultatif) et le complément en azote.

Une atmosphère microaérophile appropriée peut être obtenue en utilisant des jarres étanches aux gaz et
des sachets générateurs de gaz (suivre rigoureusement les instructions du fabricant). Alternativement,
il est possible d’injecter dans la jarre ou l’étuve, avant l’incubation, un mélange gazeux avec les
proportions des différents gaz appropriés.

6.6 Boîtes de Petri stériles, d’un diamètre de 90 mm environ et (facultatif) de grande taille (diamètre
d’environ 140 mm), de préférence dotées d’aérations pour faciliter l’incubation microaérophile.

6.7 Réfrigérateurs, réglables à 3 °C ± 2 °C et 5 °C ± 3 °C.

7 Échantillonnage
L’échantillonnage ne fait pas partie de la méthode spécifiée dans le présent document. Voir la Norme
internationale spécifique du produit concerné. S’il n’existe pas de Norme internationale spécifique
traitant de l’échantillonnage du produit concerné, il est recommandé que les parties concernées se
mettent d’accord à ce sujet.
Une méthode d’échantillonnage recommandée est donnée dans l’ISO/TS  17728 pour les aliments,
dans l’ISO  13307 pour l’échantillonnage au stade de production primaire, dans l’ISO  17604 pour
l’échantillonnage sur les carcasses et dans l’ISO 18593 pour l’échantillonnage des surfaces.
Il est important que le laboratoire reçoive un échantillon représentatif, et il convient que l’échantillon
n’ait pas été endommagé ou altéré lors du transport ou du stockage.
Étant donné que les Campylobacter sont très sensibles à la congélation, mais qu’ils survivent bien à basse
température, il convient de ne pas congeler les échantillons à analyser, mais de les conserver à 3 °C (6.7)
et de les analyser le plus rapidement possible. Par ailleurs, éviter la déshydratation des échantillons.

8 Préparation de l’échantillon pour essai


Préparer l’échantillon pour essai à partir de l’échantillon de laboratoire, conformément à la Norme
internationale spécifique du produit concerné: voir l’ISO  6887 (toutes les parties). En l’absence de

© ISO 2017 – Tous droits réservés  3


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Norme internationale spécifique, il est recommandé que les parties concernées se mettent d’accord à
ce sujet.

9 Mode opératoire

9.1 Prise d’essai, suspension mère et dilutions


Voir l’ISO 6887 et la Norme internationale spécifique du produit concerné.
Préparer une seule série de dilutions décimales à partir de la prise d’essai si le produit est liquide et à
partir de la suspension mère dans le cas des autres produits.

9.2 Ensemencement et incubation

9.2.1 À l’aide d’une pipette stérile, transférer 0,1 ml de suspension mère (ou de l’échantillon si le
produit est liquide) (9.1) sur la gélose mCCD (B.3). Répéter l’opération autant de fois que nécessaire pour
les autres dilutions décimales. Si seule la suspension mère est utilisée, préparer également des géloses
en double en utilisant une boîte de gélose supplémentaire.

Si, pour certains produits, il est nécessaire d’estimer de faibles nombres de Campylobacter, la limite
de dénombrement peut être abaissée d’un facteur de 10 en examinant 1,0 ml de suspension mère.
Répartir 1,0 ml d’inoculum à la surface du milieu gélosé soit dans une grande boîte de Petri (140 mm),
ou dans trois boîtes de gélose de taille standard (90 mm). Dans les deux cas, préparer le tout en double
en utilisant deux grandes boîtes ou six boîtes de taille standard.

9.2.2 À l’aide d’un étaleur stérile, étaler uniformément l’inoculum aussi rapidement que possible à la
surface de la boîte de gélose, sans toucher les parois de la boîte de Petri avec l’étaleur.
NOTE Le séchage des boîtes est critique pour l’obtention de boîtes pouvant être dénombrées. Chaque
laboratoire doit utiliser sa propre méthode normalisée pour obtenir un séchage correct des boîtes.

9.2.3 Incuber les boîtes (9.2.2) à 41,5 °C (6.1) en atmosphère microaérophile (6.5).

9.3 Dénombrement des colonies caractéristiques

9.3.1 Après 44  h  ±  4  h d’incubation, examiner les boîtes  (9.2.3) afin de rechercher la présence de
colonies caractéristiques et/ou suspectes de Campylobacter.

Sur la gélose mCCD, les colonies caractéristiques sont grisâtres, souvent avec un reflet métallique, plates
et humides, avec une tendance à s’étaler. Les colonies ont tendance à moins s’étaler sur des surfaces de
gélose plus sèches. D’autres formes de colonies peuvent apparaître.
NOTE La reconnaissance des colonies de Campylobacter est, dans une large mesure, une question
d’expérience et leur apparence peut varier quelque peu, non seulement d’une souche à l’autre, mais également
entre deux lots du milieu de culture sélectif utilisé.

9.3.2 Sélectionner les boîtes (9.3.1) contenant moins de 150 colonies caractéristiques ou suspectes;


compter les colonies et consigner le nombre de colonies présumées par boîte. Sélectionner ensuite au
hasard cinq colonies pour les repiquer aux fins des tests de confirmation (9.4).

9.4 Confirmation de Campylobacter

9.4.1 Généralités

Les Campylobacter s’altérant rapidement à l’air libre, suivre sans tarder le mode opératoire décrit
de 9.4.2 à 9.4.5.

4  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Pour pouvoir distinguer clairement une réaction de confirmation positive d’une réaction de
confirmation négative, il est utile de vérifier ce point avec des souches de contrôles positif et négatif bien
caractérisées, en utilisant, par exemple, les souches de contrôle appropriées suivantes: Campylobacter
jejuni WDCM 00005 (contrôle positif)[10] et Escherichia coli WDCM 00013 (contrôle négatif).
Pour remplacer ou bien venir en complément des essais de confirmation et d’identification décrits dans
le présent document, d’autres essais (analyses PCR, méthodes sérologiques, spectrométrie de masse à
temps de vol avec désorption-ionisation par impact laser assistée par matrice (MALDI-TOF-MS), etc.)
peuvent être utilisés, à condition de vérifier l’applicabilité de cet autre mode opératoire (voir l’ISO 7218).

9.4.2 Sélection des colonies à confirmer

9.4.2.1 Pour les tests de confirmation, sélectionner cinq colonies présumées de chaque boîte retenue
pour le dénombrement (9.3.2).

9.4.2.2 Ensemencer en stries chacune des colonies sélectionnées sur une gélose au sang non sélective,
par exemple une gélose au sang Columbia (B.4) de façon à obtenir des colonies bien isolées. Incuber
les boîtes en atmosphère microaérophile (6.5) à 41,5 °C (6.1) pendant 24 h à 48 h. Utiliser les colonies
nouvellement obtenues, bien isolées, pour examiner la morphologie et la mobilité  (9.4.3), constater
l’absence de croissance aérobie à 25 °C (9.4.4) et la présence d’une activité de l’oxydase (9.4.5).
NOTE Il est possible d’examiner au préalable la colonie suspecte à la recherche d’une morphologie et d’une
motilité caractéristiques avant ensemencement en stries sur la gélose au sang.

9.4.3 Examen de la morphologie et de la mobilité

9.4.3.1 Examiner au microscope (6.4) la morphologie et la mobilité d’une colonie nouvellement


obtenue sur chacune des boîtes individuelles (9.4.2.2).

9.4.3.2 Conserver, pour les observations ultérieures, toutes les cultures (9.4.2.2) dans lesquelles se
trouvent des bacilles incurvés, dont le mouvement de déplacement en vrille est caractéristique (9.4.3.1).

9.4.4 Étude de la croissance aérobie à 25 °C

À partir des colonies isolées en 9.4.2.2, ensemencer à l’aide d’une anse (6.3) la surface d’une gélose au
sang non sélective, par exemple une gélose au sang Columbia (B.4).
Incuber la boîte à 25 °C (6.1) en atmosphère aérobie pendant 44 h ± 4 h.
Examiner la boîte afin de s’assurer de l’absence de tout développement de colonies.

9.4.5 Recherche de l’activité de l’oxydase

À l’aide d’une anse (6.3), prélever une partie d’une colonie bien isolée sur chacune des boîtes
individuelles (9.4.2.2) et la déposer sur un papier filtre imbibé de réactif de l’oxydase (B.5); l’apparition
d’une coloration mauve, violette ou bleu foncé après environ 10 s indique une réaction positive. Si un kit
commercial pour la recherche de l’oxydase est utilisé, suivre les instructions du fabricant.

9.4.6 Interprétation

Les Campylobacter donnent les résultats fournis dans le Tableau 1.

© ISO 2017 – Tous droits réservés  5


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Tableau 1 — Caractéristiques des Campylobacter


Morphologie (9.4.3) Petits bacilles incurvésa
Mobilité (9.4.3) Mouvement caractéristique de déplacement en vrillea
Croissance en conditions aérobies à 25 °C (9.4.4) −
Activité de l’oxydase (9.4.5) +
+ Positif.
–   Négatif.
a Les cultures plus anciennes peuvent perdre rapidement leur morphologie et leur mobilité caractéristiques, les bacilles
adoptant une forme coccoïde et devenant moins mobiles.

9.5 Identification de l’espèce de Campylobacter (facultative)

9.5.1 Généralités

Parmi les Campylobacter spp. se développant à 41,5 °C, les espèces les plus fréquemment rencontrées sont
Campylobacter jejuni et Campylobacter coli. D’autres espèces ont toutefois été décrites (Campylobacter
lari, Campylobacter upsaliensis, et autres); les caractéristiques fournies par le Tableau 2 permettent de
les différencier.

9.5.2 Recherche de l’activité de la catalase

Pour chaque colonie sélectionnée en 9.4.2.2, déposer une anse de culture dans une goutte de solution de
peroxyde d’hydrogène (B.6) sur une lame porte-objet propre.
Le test est positif si des bulles apparaissent dans les 30 s.
Confirmer les résultats à l’aide de contrôles positifs et négatifs en utilisant, par exemple, les souches de
contrôle appropriées suivantes: Campylobacter jejuni WDCM 00005 (contrôle positif) et Enterococcus
faecalis WDCM 00087 (contrôle négatif).

9.5.3 Recherche de l’hydrolyse de l’hippurate

Pour chaque colonie sélectionnée en 9.4.2.2, préparer à l’aide d’une anse (6.3) de 10 µl une suspension
avec un inoculum important dans un tube de taille adaptée contenant 0,4 ml d’hippurate de
sodium (B.7.1), en prenant garde de ne pas ajouter de gélose.
Agiter pour homogénéiser complètement et incuber 2 h ± 5 min dans un bain d’eau réglé à 37 °C (6.2) ou
4 h ± 5 min dans une étuve réglée à 37 °C (6.1).
Ajouter avec précaution 0,2 ml de la solution de ninhydrine (B.7.2) à la surface de la solution d’hippurate
de sodium. Ne pas agiter.
Interpréter après incubation entre 5 et 10 min à 37 °C (6.2 ou 6.1).
Une couleur violet foncé indique une réaction positive.
Une couleur violet pâle ou l’absence de changement de couleur indique une réaction négative.
Confirmer les résultats à l’aide de contrôles positifs et négatifs en utilisant, par exemple, les souches de
contrôle appropriées suivantes: Campylobacter jejuni WDCM 00005 (contrôle positif) et Campylobacter
coli WDCM 00004 (contrôle négatif).

9.5.4 Recherche de l’hydrolyse de l’acétate d’indoxyle

À l’aide d’une anse, déposer 1 µl de colonie (9.4.2.2) sur un disque imprégné d’acétate d’indoxyle (B.8),
puis ajouter une goutte d’eau distillée stérile.

6  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Si l’acétate d’indoxyle est hydrolysé, un changement de couleur vers le bleu foncé intervient dans
les 5 min à 10 min. L’absence de changement de couleur indique qu’il n’y a pas eu d’hydrolyse.
Confirmer les résultats à l’aide de contrôles positifs et négatifs en utilisant, par exemple, les souches de
contrôle appropriées suivantes: Campylobacter jejuni WDCM 00005 (contrôle positif) et Campylobacter
lari WDCM 00204 (contrôle négatif).
Si des disques imprégnés d’acétate d’indoxyle du commerce sont utilisés, suivre les instructions du
fabricant.

9.5.5 Interprétation

Les espèces de Campylobacter présentant une croissance à 41,5 °C peuvent faire l’objet d’un diagnostic
d’espèce d’après le Tableau 2.

Tableau 2 — Caractéristiques des espèces de Campylobacter


Caractéristique C. jejuni C. coli C. lari C. upsaliensis
Activité de la catalase (9.5.2) + + + – ou faible
Hydrolyse de l’hippurate (9.5.3) +a – – –
Hydrolyse de l’acétate d’indoxyle (9.5.4) + + – +
+ Positif.
–   Négatif.
a Il existe des souches de C. jejuni présentant un résultat négatif au test de l’hippurate.

10 Expression des résultats


Voir l’ISO 7218. Calculer et consigner le résultat comme le nombre de Campylobacter en ufc par gramme,
par millilitre, par centimètre carré ou par dispositif d’échantillonnage.

11 Caractéristiques de performance de la méthode

11.1 Étude interlaboratoires


Les résultats de l’étude interlaboratoires visant à déterminer la fidélité de la méthode sont résumés
à l’Annexe C. Les limites de répétabilité et de reproductibilité ont été déterminées à l’aide de 5 types
d’échantillons (contenu cæcal de poulet, épinards surgelés, viande hachée surgelés, lait cru, peau
de poulet) présentant des niveaux de contamination différents. Les valeurs dérivées de l’étude
interlaboratoires peuvent ne pas être applicables aux plages de concentration et aux types d’échantillons
différents de ceux mentionnés à l’Annexe C.

11.2 Limite de répétabilité


La différence absolue entre deux résultats d’essai individuels indépendants (nombre d’ufc par gramme
ou par millilitre) (données transformées en  log10) ou le rapport de la valeur supérieure à la valeur
inférieure des deux résultats d’essai sur l’échelle normale, obtenu(e) avec la même méthode, sur des
échantillons pour essai identiques, dans le même laboratoire, par le même opérateur, avec le même
appareillage et dans l’intervalle de temps le plus court possible, n’excédera pas la limite de répétabilité r
dans plus de 5 % des cas.
Comme indication générale de la limite de répétabilité (r), les valeurs globales suivantes (dérivées de la
moyenne des estimations de la variance pour tous les niveaux, par matrice soumise à essai dans l’ILS,
voir les données de l’Annexe C) peuvent être utilisées lors des essais sur les échantillons de contenu
cæcal de poulet:
r = 0,38 (exprimée comme la différence entre les résultats de l’essai transformés en log10); ou

© ISO 2017 – Tous droits réservés  7


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


r = 2,38 (exprimée comme le rapport entre les résultats de l’essai).


Les valeurs globales suivantes peuvent être utilisées lors des essais sur les échantillons de peau de
poulet:
r = 0,98 (exprimée comme la différence entre les résultats de l’essai transformés en log10); ou
r = 9,52 (exprimée comme le rapport entre les résultats de l’essai).
EXEMPLE Un résultat d’essai de 1 000 000, de 1,0 × 106 ou de 6,0 log10 ufc/g pour un échantillon de contenu
cæcal de poulet a été obtenu dans un laboratoire donné. Dans des conditions de répétabilité, il convient que la
différence entre des résultats transformés en log10 ne soit pas supérieure à ± 0,38 unités de log10. Par conséquent,
il convient que le résultat d’un second essai réalisé sur le même échantillon soit compris entre 5,62 (6,0 – 0,38)
et 6,38 (6,0 + 0,38) unités de log10.

Pour les résultats non transformés en log, il convient que le rapport entre le premier résultat de l’essai et
le second résultat, obtenu à partir du même échantillon, ne soit pas supérieur à 2,38. Il convient donc que
le second résultat soit compris entre 420 000 (= 1 000 000/2,38) et 2 400 000 (1 000 000 x 2,38) ufc/g.

11.3 Limite de reproductibilité


La différence absolue entre deux résultats d’essai individuels (nombre d’ufc par gramme ou par
millilitre) (données transformées en log10) ou le rapport de la valeur supérieure à la valeur inférieure
des deux résultats d’essai sur l’échelle normale, obtenu(e) avec la même méthode, sur des échantillons
pour essai identiques, dans des laboratoires différents, par des opérateurs différents utilisant un
matériel différent, n’excédera pas la limite de reproductibilité R dans plus de 5 % des cas.
Comme indication générale de la limite de reproductibilité (R), les valeurs globales suivantes (dérivées
de la moyenne des estimations de la variance pour tous les niveaux, par matrice soumise à essai dans
l’ILS, voir les données de l’Annexe C) peuvent être utilisées lors des essais sur les échantillons de
contenu cæcal de poulet:
R = 0,91 (exprimée comme la différence entre les résultats de l’essai transformés en log10); ou
R = 8,14 (exprimée comme le rapport entre les résultats de l’essai).
Les valeurs globales suivantes peuvent être utilisées lors des essais sur les échantillons de peau de
poulet:
R = 1,31 (exprimée comme la différence entre les résultats de l’essai transformés en log10); ou
R = 20,43 (exprimée comme le rapport entre les résultats de l’essai).
EXEMPLE 1 Un résultat d’essai de 1 000 000, de 1,0 × 106 ou de 6,0 log10 ufc/g d’un échantillon de contenu
cæcal de poulet a été obtenu dans un premier laboratoire. Dans des conditions de reproductibilité, il convient
que la différence entre des résultats transformés en  log10 ne soit pas supérieure à  ±  0,91  unités de log10. Par
conséquent, il convient que le résultat obtenu par un second laboratoire soit compris entre 5,09 (6,0 – 0,91)
et 6,91 (6,0 + 0,91) unités de log10.

Pour les résultats non transformés en  log, il convient que le rapport entre le résultat de l’essai de
ce premier laboratoire et le résultat d’un second laboratoire ne soit pas supérieur à 8,14. Il convient
donc que le résultat du second laboratoire soit compris entre 120 000 (= 1 000 000/8,14) et 8 100 000
(1 000 000 × 8,14) ufc/g.
EXEMPLE 2 Un laboratoire souhaite connaître la valeur maximale qu’il peut trouver pour un échantillon de
peau de volaille, qui reste conforme à une limite prédéfinie (par exemple, une limite de 1 000 ou de 3 log10). Pour
ce faire, la valeur R (sur l’échelle logarithmique) doit être multipliée par un facteur de 0,59.

Le facteur de 0,59 reflète le fait qu’un essai présentant un intervalle de confiance unilatéral de 95 % est
1, 64
utilisé pour déterminer si la limite a été dépassée; il est obtenu avec la formule suivante: 0, 59 = .
1, 96 × 2

8  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


La valeur maximale est égale à 0,77 (1,31 × 0,59), qui correspond à la différence entre les résultats de
l’essai transformés en log10, ou à 5,93 (100,77), qui correspond au rapport entre les résultats des essais.
Par conséquent, les résultats jusqu’à 3,77 log10 (3 log10 + 0,77 log10) ou 5 900 (1 000 × 5,93) n’indiquent
pas une non-conformité à la limite.

12 Rapport d’essai
Le rapport d’essai doit indiquer:
— la méthode d’analyse utilisée, avec une référence au présent document, c’est-à-dire l’ISO 10272-2;
— la méthode d’échantillonnage utilisée, si elle est connue;
— la nature des objets examinés;
— tous les détails opératoires non spécifiés dans le présent document, ou considérés comme facultatifs,
ainsi que les détails sur tout incident éventuel susceptible d’avoir un impact sur le(s) résultat(s)
d’analyse;
— tout écart concernant les milieux ou les conditions d’incubation utilisées;
— tous les renseignements nécessaires à l’identification complète de l’échantillon;
— le(s) résultat(s) d’analyse obtenu(s).

© ISO 2017 – Tous droits réservés  9


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Annexe A
(normative)

Représentation schématique du mode opératoire

Figure A.1 — Représentation schématique du mode opératoire de dénombrement des


Campylobacter dans la chaîne alimentaire

10  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Annexe B
(normative)

Milieux de culture et réactifs

B.1 Généralités
Les spécifications générales de l’ISO 11133 sont applicables à la préparation et aux essais de performance
des milieux de culture décrits dans la présente annexe. Si les milieux de culture ou les réactifs ont été
préparés à partir de milieux complets déshydratés/réactifs ou si des milieux/réactifs prêts à l’emploi
sont utilisés, suivre les instructions du fabricant concernant la préparation, les conditions de stockage,
la date de péremption et l’utilisation.
Les durées de conservation des milieux indiqués dans la présente annexe ont été déterminées dans
certaines études. Il convient que l’utilisateur les vérifie en fonction de ses propres conditions de
stockage (comme spécifié dans l’ISO 11133).
Les essais de performance relatifs aux milieux de culture sont décrits en B.8.

B.2 Diluant
Voir l’ISO 6788.

B.3 Gélose modifiée à la céfopérazone, au charbon et au désoxycholate


(gélose mCCD)
B.3.1 Milieu de base

B.3.1.1 Composition

Extrait de viande 10,0 g

Digestion enzymatique de tissus animaux 10,0 g

Chlorure de sodium (n° CAS 7647-14-5) 5,0 g

Charbon actif (n° CAS 7440-44-0) 4,0 g

Digestion enzymatique de caséine 3,0 g

Désoxycholate de sodium (n° CAS 302-95-4) 1,0 g

Sulfate hydraté de fer (II) (n° CAS 13463-43-9) 0,25 g

Pyruvate de sodium (n° CAS 113-24-6) 0,25 g

Gélose 8,0 g à 18,0 ga

Eau 1 000 ml
a En fonction du pouvoir gélifiant de la gélose.

© ISO 2017 – Tous droits réservés  11


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


B.3.1.2 Préparation

Dissoudre les constituants de base ou le milieu de base complet déshydraté dans l’eau, en portant à
ébullition. Si nécessaire, ajuster le pH de sorte qu’après stérilisation, il soit de 7,4 ± 0,2 à 25 °C. Répartir
le milieu de base dans des flacons de capacité appropriée. Stériliser à l’autoclave réglé à 121  °C
pendant 15 min.

B.3.2 Solution d’antibiotiques

B.3.2.1 Composition

Sel de sodium de cefopérazone (n° CAS 62893-20-3) 0,032 g

Amphotéricine B (n° CAS 1397-89-3) 0,01 g

Eau 5 ml

B.3.2.2 Préparation

Dissoudre les constituants dans l’eau. Stériliser par filtration.

B.3.3 Milieu complet

B.3.3.1 Composition

Milieu de base (B.3.1) 1 000 ml

Solution d’antibiotiques (B.3.2) 5 ml

B.3.3.2 Préparation

Ajouter la solution d’antibiotiques au milieu de base refroidi entre 44  °C et 47  °C, puis agiter pour
homogénéiser. Verser environ 18 ml à 20 ml de milieu complet dans des boîtes de Petri stériles (6.6).
Laisser solidifier. Juste avant l’emploi, sécher soigneusement les boîtes de géloses dans une enceinte de
séchage pendant 30 min, ou jusqu’à ce que la surface de la gélose soit exempte d’humidité visible, de
préférence après avoir retiré les couvercles et retourné les boîtes. Si les boîtes de gélose non séchées ont
été préparées à l’avance, les conserver dans le noir à 5 °C (6.7) pendant 1 mois maximum.

B.4 Gélose au sang Columbia


B.4.1 Milieu de base

B.4.1.1 Composition

Digestion enzymatique de tissus animaux 23,0 g

Amidon soluble (n° CAS 9005-84-9) 1,0 g

Chlorure de sodium (n° CAS 7647-14-5) 5,0 g

Gélose 8,0 g à 18,0 ga

Eau 1 000 ml
a En fonction du pouvoir gélifiant de la gélose.

12  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


B.4.1.2 Préparation

Dissoudre les constituants de base ou le milieu complet déshydraté dans l’eau, en chauffant. Si
nécessaire, ajuster le pH de sorte qu’après stérilisation, il soit de 7,4 ± 0,2 à 25 °C. Répartir le milieu de
base dans des flacons de capacité appropriée. Stériliser à l’autoclave réglé à 121 °C pendant 15 min.

B.4.2 Sang de mouton ou de cheval stérile

B.4.3 Milieu complet

B.4.3.1 Composition

Milieu de base (B.4.1) 1 000 ml

Sang stérile (B.4.2) 50 ml

B.4.3.2 Préparation

Ajouter stérilement le sang au milieu de base refroidi entre 44  °C et 47  °C, puis agiter. Verser
environ 18 ml à 20 ml de milieu complet dans des boîtes de Petri stériles (6.6). Laisser solidifier. Juste
avant l’emploi, sécher soigneusement les boîtes de géloses dans une enceinte de séchage pendant 30 min,
ou jusqu’à ce que la surface de la gélose soit exempte d’humidité visible, de préférence après avoir retiré
les couvercles et retourné les boîtes. Si les boîtes de gélose non séchées ont été préparées à l’avance, les
conserver dans le noir à 5 °C (6.7) pendant 1 mois maximum.

B.5 Réactif pour la recherche de l’activité de l’oxydase


B.5.1 Composition

Dichlorhydrate de N,N,N’,N’tétraméthyl-1,4-phénylènediamine (n° CAS 637-01-4) 1,0 g

Eau 100 ml

B.5.2 Préparation
Dissoudre les constituants dans l’eau juste avant emploi.

B.6 Réactif pour la recherche de l’activité de la catalase


B.6.1 Composition

Solution de peroxyde d’hydrogène, à 30 % dans l’eau (n° CAS 7722-84-1) 1 ml
(fraction volumique)

Eau 9 ml

B.6.2 Préparation
Dissoudre les constituants dans l’eau juste avant emploi.

© ISO 2017 – Tous droits réservés  13


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


B.7 Réactifs pour la recherche de l’hydrolyse de l’hippurate

B.7.1 Solution d’hippurate de sodium

B.7.1.1 Composition

Hydrate d’hippurate de sodium (n° CAS 532-94-5) 10 g

Tampon phosphate salin (PBS), contenant:

    Chlorure de sodium (n° CAS 7647-14-5) 8,5 g

    Hydrogénophosphate disodique dihydraté (n° CAS 10028-24-7) 8,98 g


    (Na2HPO4⋅2H2O)

    Dihydrogénophosphate monosodique (n° CAS 10049-21-5) 2,71 g


monohydraté (NaH2PO4H2O)

    Eau, compléter jusqu’à 1 000 ml

B.7.1.2 Préparation

Dissoudre l’hippurate de sodium dans le tampon PBS. Stériliser par filtration. Répartir stérilement le
réactif, par volumes de 0,4 ml, dans des petits tubes de capacité appropriée. Conserver à environ −20 °C.

B.7.2 Solution de ninhydrine, à 3,5 % (fraction massique)

B.7.2.1 Composition

Ninhydrine (n° CAS 485-47-2) 1,75 g

Acétone (n° CAS 67-64-1) 25 ml

2-Butanol (n° CAS 78-92-2) 25 ml

B.7.2.2 Préparation

Dissoudre la ninhydrine dans le mélange d’acétone et de butanol. Conserver la solution à l’abri de la


lumière.
La solution ne doit pas être conservée plus de 4 h à température ambiante ou plus de 7 jours à 5 °C (6.7).

B.8 Disques imprégnés d’acétate d’indoxyle


B.8.1 Composition

Acétate d’indoxyle (n° CAS 608-08-2) 0,1 g

Acétone (n° CAS 67-64-1) 1 ml

B.8.2 Préparation
Dissoudre l’acétate d’indoxyle dans l’acétone. Verser 25 µl à 50 µl de cette solution sur des disques
de papier vierge (diamètre de 0,6 cm à 1,2 cm). Après séchage à température ambiante, conserver les
disques à 5 °C (6.7) dans un tube ou une bouteille marron en présence de gel de silice.

14  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


B.9 Essais de performance relatifs à l’assurance qualité des milieux de culture


Les essais de performance des milieux de culture doivent être réalisés conformément à l’ISO 11133,
qui inclut les définitions de la productivité et de la sélectivité. Le Tableau B.1 fournit une présentation
détaillée des souches de contrôle à utiliser pour les essais de performance des milieux de culture
spécifiés dans le présent document. Lorsque plus d’une souche est répertoriée pour chaque aspect des
essais de performance (productivité, sélectivité), utiliser au moins l’une des souches dont l’espèce est
indiquée par la lettre d. Les fournisseurs commerciaux et non commerciaux sont censés utiliser des
souches supplémentaires, par exemple celles indiquées dans le Tableau B.1 pour s’assurer de la qualité
des milieux de culture qu’ils fournissent.

Tableau B.1 — Essais de performance des milieux de culture de Campylobacter


Réactions ca-
Méthode
Souches de Numéros Milieux de ractéristiques
Milieu Fonction Incubation de Critèresc
contrôle WDCMa référence du micro-orga-
contrôle
nisme cible
Gélose Producti- Campylobac- 00156 ou Colonies gri-
mCCD vité ter jejunid 00005 sâtres, plates et
Gélose au Quantita-
PR ≥ 0,5 humides, parfois
(44 ± 4) h/ Campylobac- 00004 sang tive
avec un reflet
(41,5 ± 1) °C ter coli
métallique
Sélectivité en atmos- Escherichia 00012 ou Inhibition
phère colid 00013 partielle Aucune colonie
microaéro- — Qualitative
ou totale caractéristique
phile (0–1)
Staphylococ- 00034 Inhibition
— Qualitative —
cus aureus totale (0)
Gélose Producti- 24 h à 48 h/ Campylobac- 00156 ou
au sang vité (41,5 ± 1) °C ter jejunid 00005 Gélose au
Columbia sang du lot Bonne
en atmos- Campylobac- 00004 Qualitative —
phère ter colid de milieu croissance
microaéro- déjà validée
phile
a WDCM: World Data Centre for Microorganisms. Pour plus d’informations sur les numéros d’identification des souches de culture et
pour les coordonnées, se référer au catalogue de souches de référence disponible à l’adresse www​.wfcc​.info[10].
b Souche à utiliser au minimum.
c La croissance est classée en: 0 - croissance nulle, 1 - croissance faible, 2 - croissance marquée, P R = ratio de productivité (voir
l’ISO 11133).
d Libre choix de la souche, mais au moins l’une des souches doit être utilisée.

© ISO 2017 – Tous droits réservés  15


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Annexe C
(informative)

Études de validation des méthodes et caractéristiques de


performance

Une étude interlaboratoires a été réalisée par 15 laboratoires dans 12 pays. Les types d’échantillons
suivants ont été utilisés au cours de l’étude: échantillons de contenu cæcal de poulet, épinards surgelés,
viande hachée surgelés (porc/bœuf), lait cru et peau de poulet. Les échantillons ont chacun été soumis
à essai à trois niveaux de contamination différents, ainsi qu’un contrôle négatif. L’étude a été organisée
en 2013 par le RIVM (Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu - Institut national néerlandais de la
santé publique et de l’environnement, situé à Bilthoven, aux Pays-Bas) dans le cadre du mandat M381
du CEN de la Commission européenne.
Les échantillons de contenu cæcal de poulet ont été contaminés artificiellement avant d’être envoyés
aux participants. Les échantillons des autres matrices ont été contaminés artificiellement par chaque
laboratoire, conformément au mode opératoire normalisé détaillé.
Les caractéristiques de performance figurant dans les Tableaux C.1 à C.5 ont été calculées conformément
à l’ISO 5725-2:1994. Les données obtenues par certains collaborateurs ont été exclues des calculs
uniquement sur la base de raisons techniques clairement identifiées (écarts par rapport au protocole ou
tous les comptages inférieurs à 10 ufc par boîte et par échantillon).

Tableau C.1 — Résultats de l’analyse des données obtenues avec du contenu cæcal de poulet
Paramètre Type d’échantillon: contenu cæcal de poulet
Niveau
Niveau moyena Niveau élevéa
faiblea
Nombre de collaborateurs participants 15 15 15
Nombre de collaborateurs retenus après évaluation des données 13 8 11
Nombre d’échantillons soumis à essai 30 30 30
Nombre de résultats d’échantillons retenus après évaluation 26 16 22
des données
Valeur moyenne Σa (log10 ufc/g) 5,1 5,4 6,7
Écart-type de répétabilité sr (log10 ufc/g) 0,13 0,15 0,13
Limite de répétabilité r:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 0,36 0,42 0,35
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 2,3 2,6 2,2
Écart-type de reproductibilité sR (log10 ufc/g) 0,38 0,31 0,28
Limité de reproductibilité R:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 1,07 0,86 0,78
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 11,7 7,2 6,0
a Souche utilisée pour l’ensemencement: C. jejuni (DSM 24306/CNET 076).

16  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Tableau C.2 — Résultats de l’analyse des données obtenues avec des épinards surgelés
Paramètre Type d’échantillon: épinards surgelés
Niveau
Niveau moyena Niveau élevéa
faiblea
Nombre de collaborateurs participants 15 15 15
Nombre de collaborateurs retenus après évaluation des données 11 10 14
Nombre d’échantillons soumis à essai 30 30 30
Nombre de résultats d’échantillons retenus après évaluation des 22 20 28
données
Valeur moyenne Σa (log10 ufc/g) 3,7 4,6 5,3
Écart-type de répétabilité sr (log10 ufc/g) 0,17 0,10 0,17
Limite de répétabilité r:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 0,47 0,28 0,48
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 3,0 1,9 3,0
Écart-type de reproductibilité sR (log10 ufc/g) 0,32 0,40 0,50
Limité de reproductibilité R:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 0,89 1,13 1,40
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 7,7 13,4 25,0
a Souche utilisée pour l’ensemencement: C. jejuni (WDCM 00005).

Tableau C.3 — Résultats de l’analyse des données obtenues avec de la viande hachée surgelés
(porc/bœuf)
Paramètre Type d’échantillon: viande hachée
surgelés (porc/bœuf)
Niveau
Niveau moyena Niveau élevéa
faiblea
Nombre de collaborateurs participants 15 15 15
Nombre de collaborateurs retenus après évaluation des données 8 9 12
Nombre d’échantillons soumis à essai 30 30 30
Nombre de résultats d’échantillons retenus après évaluation des 16 18 24
données
Valeur moyenne Σa (log10 ufc/g) 3,6 4,7 5,1
Écart-type de répétabilité sr (log10 ufc/g) 0,17 0,11 0,43
Limite de répétabilité r:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 0,49 0,32 1,20
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 3,1 2,1 15,7
Écart-type de reproductibilité sR (log10 ufc/g) 0,24 0,41 0,52
Limité de reproductibilité R:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 0,68 1,16 1,44
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 4,8 14,4 27,8
a Souche utilisée pour l’ensemencement: C. coli (WDCM 00072).

© ISO 2017 – Tous droits réservés  17


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Tableau C.4 — Résultats de l’analyse des données obtenues avec du lait cru


Paramètre Type d’échantillon: lait cru
Niveau
Niveau moyena Niveau élevéa
faiblea
Nombre de collaborateurs participants 15 15 15
Nombre de collaborateurs retenus après évaluation des données 11 10 13
Nombre d’échantillons soumis à essai 30 30 30
Nombre de résultats d’échantillons retenus après évaluation 22 20 26
des données
Valeur moyenne Σa (log10 ufc/g) 3,7 4,8 5,9
Écart-type de répétabilité sr (log10 ufc/g) 0,19 0,22 0,12
Limite de répétabilité r:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 0,53 0,62 0,34
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 3,4 4,2 2,2
Écart-type de reproductibilité sR (log10 ufc/g) 0,33 0,47 0,37
Limité de reproductibilité R:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 0,92 1,32 1,03
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 8,4 21,0 10,6
a Souche utilisée pour l’ensemencement: C. jejuni (WDCM 00156).

Tableau C.5 — Résultats de l’analyse des données obtenues avec de la peau de poulet


Paramètre Type d’échantillon: peau de poulet
Niveau
Niveau moyena Niveau élevéa
faiblea
Nombre de collaborateurs participants 15 15 15
Nombre de collaborateurs retenus après évaluation des données 9 11 13
Nombre d’échantillons soumis à essai 30 30 30
Nombre de résultats d’échantillons retenus après évaluation 18 22 26
des données
Valeur moyenne Σa (log10 ufc/g) 2,8 3,7 4,9
Écart-type de répétabilité sr (log10 ufc/g) 0,17 0,38 0,44
Limite de répétabilité r:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 0,48 1,06 1,23
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 3,0 11,5 17,1
Écart-type de reproductibilité sR (log10 ufc/g) 0,45 0,41 0,54
Limité de reproductibilité R:      
en tant que différence sur l’échelle log10 (log10 ufc/g) 1,26 1,15 1,50
en tant que rapport sur l’échelle normale (ufc/g) 18,0 14,0 31,9
a Souche utilisée pour l’ensemencement: C. coli (WDCM 00004).

18  © ISO 2017 – Tous droits réservés


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


Bibliographie

[1] ISO 5725-2:1994, Exactitude (justesse et fidélité) des résultats et méthodes de mesure — Partie 2:
Méthode de base pour la détermination de la répétabilité et de la reproductibilité d’une méthode de
mesure normalisée
[2] ISO 13307, Microbiologie des aliments — Stade de production primaire — Techniques de prélèvement
[3] ISO/TS 17728, Microbiologie de la chaîne alimentaire — Techniques de prélèvement pour l’analyse
microbiologique d’échantillons d’aliments
[4] ISO 17604, Microbiologie de la chaîne alimentaire — Prélèvement d’échantillons sur des carcasses
en vue de leur analyse microbiologique
[5] ISO 18593, Microbiologie des aliments — Méthodes horizontales pour les techniques de prélèvement
sur des surfaces, au moyen de boîtes de contact et d’écouvillons
[6] Bolton F.J., Hutchinson D.N., Coates D. Blood-free selective medium for isolation of
Campylobacter jejuni from faeces. J. Clin. Microbiol. 1984, 19 pp. 169–171
[7] Corry J.E.L., Atabay H.I. Culture media for the isolation of campylobacters, helicobacters and
arcobacters. In: Handbook of Culture media for Food and Water Microbiology, (Corry J.E.L., Curtis
G.D.W., Baird R.M., eds.). The Royal Society of Chemistry, Cambridge, UK, Third Edition, 2012
[8] Hutchinson D.N., & Bolton F.J. Improved blood-free selective medium for the isolation of
Campylobacter jejuni from faecal specimen. J. Clin. Pathol. 1984, 37 pp. 956–957
[9] Rodgers J.D., Clifton-Hadley F.A., Marin C., Vidal A.B. An evaluation of survival and
detection of Campylobacter jejuni and C. coli in broiler caecal contents using culture-based
methods. J. Appl. Microbiol. 2010, 109 pp. 1244–1252
[10] World Data Centre for Microorganisms available at: http://​w ww​.wfcc​.info
[11] ISO 17468, Microbiologie de la chaîne alimentaire — Exigences et recommandations techniques
pour le développement ou la révision d’une méthode de référence normalisée

© ISO 2017 – Tous droits réservés  19


Date livraison : dimanche 17 décembre 2017 13:53:49
Client : CACQE
ISO 10272-2:2017(F)


ICS 07.100.30
Prix basé sur 19 pages

© ISO 2017 – Tous droits réservés 

Vous aimerez peut-être aussi