Vous êtes sur la page 1sur 313

Homéopathie

et médecine chinoise
Chez le même éditeur

Homéopathie en gynécologie, par C. Besnard-Charvet et C. Rocher, 2015, 272 pages.


Réflexothérapie occipito-podale, par G. Boitout et J.-P. Vadala, 2015, 192 pages.
Les Principes fondamentaux de la médecine chinoise, par G. Maciocia. Traduction de S. Burner,
2016, 2e édition, 1320 pages.
La Pratique de la médecine chinoise, par G. Maciocia. Traduction de S. Burner, 2011, 2e édition,
1592 pages.
La Psyché en médecine chinoise, par G. Maciocia. Traduction de S. Burner, 2012, 712 pages.
Homéopathie, connaissances et perspectives, par A. Horvilleur, C.-A. Pigeot et F. Rérolle, 2012,
608 pages.
Vademecum de la prescription en homéopathie, par A. Horvilleur, 2011, 568 pages.
Homéopathie, par A. Sarembaud et B. Poitevin, 2011, 320 pages.

À paraître
L'Auriculothérapie médicale, par D. Alimi, 2017, 408 pages.
Homéopathie
et médecine chinoise
Vivien Hémond
Docteur en médecine, médecin généraliste,
acupuncteur, homéopathe
Chargé d'enseignement dans le cadre du diplôme universitaire
d'homéopathie de la faculté de médecine Paris-Nord XIII
Hypnothérapeute
Exercice libéral, Châteauneuf-d'Ille-et-Vilaine
Ce logo a pour objet d'alerter le lecteur sur la menace que représente pour l'avenir de l'écrit, tout
DANGER particulièrement dans le domaine universitaire, le développement massif du « photo-copillage ».
Cette pratique qui s'est généralisée, notamment dans les établissements d'enseignement, pro-
voque une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs
de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd'hui menacée.
Nous rappelons donc que la reproduction et la vente sans autorisation, ainsi que le recel, sont
passibles de poursuites. Les demandes d'autorisation de photocopier doivent être adressées à
LE
l'éditeur ou au Centre français d'exploitation du droit de copie : 20, rue des Grands-Augustins,
PHOTOCOPILLAGE 75006 Paris. Tél. 01 44 07 47 70.
TUE LE LIVRE

Crédits
BSIP
Charles D. Winters : Fig. 4.6, 4.18 ; TH FOTO : Fig. 4.29
J.M. Derochette
Fig. 4.30
Flickr
Donald Hobern - CC-BY-2.0 : Fig. 4.23 ; wplynn - CC-BY-ND-2.0 : Fig. 4.42
Fotolia
biker3 : Fig.4.35 ; egschiller : Fig. 4.60 ; Rainer Fuhrmann : Fig. 4.25 ; hookmedia : Fig. 4.47 ; Kellerkind : Fig. 2.1, 2.2,
2.3, 2.4, 2.5, 4.1, 4.9, 4.20, 4.36, 4.40 ; Deyan Georgiev : Fig. 4.49 ; marcociannarel : Fig. 4.46 ; mgkuijpers : Fig. 4.16 ;
Patryssia : Fig. 4.24 ; ProMotion : Fig. 4.43 ; RealVector : Fig. 2.12 ; smikeymikey1 : Fig. 4.17 ; Uryadnikov Sergey :
Fig. 4.5 ; Björn Wylezich : Fig. 4.13 ; xalanx : Fig. 4.44
Jean-Claude Hémond
Fig. 4.8
Vivien Hémond
Fig. 2.6, 2.7, 2.8, 2.9, 2.10, 2.11, 2.13, 4.15, 4.19, 4.22, 4.28, 4.31, 4.32, 4.38, 4.41
Adrian Mikuš
Fig. 4.12
Pixabay
Fig. 4.2, 4.7, 4.10, 4.14, 4.26, 4.34, 4.37, 4.45, 4.48, 4.54, 4.56, 4.57, 4.59
Wikimedia
Aaron Carlson - CC-BY-SA 2.0 : Fig. 4.61 ; Patrick Despois - CC-BY-SA-4.0 : Fig. 4.33 ; Gailhampshire - CC-BY-2.0 :
Fig. 4.50 ; I, SB Johnny - CC-BY-SA-3.0 : Fig. 4.51 ; KENPEI 4 - CC-BY-SA-3.0 : Fig. 4.52 ; Rob Lavinsky, iRocks.com -
CC-By-2.0 : Fig. 4.21, 4.55 ; Mark Marathon, CC BY-SA 3.0 : Fig. 4.3 ; slodocents archive - CC-BY-2.0 : Fig. 4.58 ;
Vinayaraj - CC-BY-SA-3.0 : Fig. 4.27 ; H. Zell, CC BY-SA 3.0 : Fig. 4.4, 4.62

Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, réservés pour tous pays.
Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées
dans le présent ouvrage, faite sans l'autorisation de l'éditeur est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont
autorisées, d'une part, les reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une
utilisation collective et, d'autre part, les courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d'information de
l'œuvre dans laquelle elles sont incorporées (art. L. 122-4, L. 122-5 et L. 335-2 du Code de la propriété intellectuelle).

© 2017, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés


ISBN : 978-2-294-75683-2
e-ISBN : 978-2-294-75773-0

Elsevier Masson SAS, 65, rue Camille-Desmoulins, 92442 Issy-les-Moulineaux cedex


www.elsevier-masson.fr
Introduction

Malgré la prépondérance de la médecine occi- suite à une expérimentation qu'il a menée sur
dentale dans le monde entier, d'autres médecines lui-même. En effet, c'est au cours de cette année
continuent d'exister voire de se répandre. C'est le qu'il va entreprendre la traduction d'un ouvrage
cas de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) intitulé Lectures on the materia medica (Lectures
et de l'homéopathie. Trop souvent qualifiées de de la matière médicale). Il n'était pas tout à fait
médecines douces, il n'en demeure pas moins que d'accord sur les effets pharmacologiques ins-
celles-ci disposent d'un réel effet thérapeutique. crits dans cet ouvrage concernant le quinquina
Au pire, elles pourront être des médecines com- (quinine). Il décida de s'administrer des doses
plémentaires, mais dans un bon nombre de cas, de quinquina pour vérifier l'exactitude de ce qui
elles peuvent avoir la même place que la médecine était mentionné dans cet ouvrage. Il constata
classique pour la prise en charge d'affections cou- alors qu'en ingérant de la quinine, il reproduisait
rantes. Bien sûr, la médecine moderne a permis certains signes cliniques censés être guéris par la
des progrès considérables que ce soit en médecine quinine. Il décida de diluer la quinine pour limi-
ou en chirurgie, notamment dans le traitement ter les effets secondaires après son ingestion. C'est
des maladies lésionnelles irréversibles et graves, alors qu'il s'aperçut que, paradoxalement, plus la
où elle demeure indispensable, prioritaire et dilution était élevée, plus les effets secondaires
prépondérante. étaient importants et durables. Il écrit le premier
Malgré plusieurs tentatives d'abolition, la ouvrage fondamental d'homéopathie en 1812 inti-
médecine traditionnelle chinoise reste appliquée tulé l'Organon (Exposition de la doctrine médicale
à plusieurs millions d'individus en Chine et dans homéopathique ou Organon de l'art de guérir)
bien d'autres pays. Âgée de plusieurs millénaires, qui reste encore aujourd'hui le texte de référence
elle est l'une des plus vieilles médecines. Les pre- concernant les principes de l'homéopathie. Cette
mières traces écrites remontent au Ve siècle avant médecine a, elle aussi, été souvent malmenée.
J.-C. avec l'ouvrage intitulé Huang Di Nei Jing Même si le mystère de la dilution et de la
au temps du Royaume des Combattants. Mais dynamisation persiste, l'observation des modi-
l'origine semble être encore plus ancienne. Des fications linguales, lors des différentes pathogé-
ossements gravés datant de la Chine antique et nésies, nous indique que l'homéopathie agit sur
contenant des informations relatives à la méde- le même système que la médecine traditionnelle
cine chinoise ont été retrouvés. L'origine de la chinoise, à savoir sur le système énergétique. En
découverte des points d'acupuncture et du réseau effet, ces deux médecines reposent sur la notion
énergétique reste encore aujourd'hui un mystère. d'énergie. Les Chinois l'ont appelé le « Qi »,
­
© 2017, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

La MTC fut introduite bien plus tard dans les Samuel Hahnemann la « Force vitale ». La vie ne
pays occidentaux. Les premiers commentaires ont peut exister sans « cette dynamique énergétique »,
été faits par les Jésuites au XVIIe  siècle. Ce n'est disait-il. Le bon fonctionnement de l'organisme
que dans les années 1930 que l'acupuncture fera en dépend et la maladie naît d'une perturbation
Homéopathie et médecine chinoise

sa réelle entrée en Europe avec les premières tra- de celle-ci :


ductions des traités chinois par Soulié de Morant.
« Il n'y a que la force vitale désaccordée qui
Depuis, cette médecine ne cesse de se répandre,
produise les maladies. Les phénomènes
allant même jusqu'à intégrer le secteur hospitalier. morbides accessibles à nos sens expriment
L'homéopathie est une médecine bien plus donc en même temps tout le changement
jeune, puisqu'elle n'est âgée que de deux siècles interne, c'est-à-dire la totalité désaccordée de
environ. Elle a pris naissance un peu par hasard la puissance interne. »
en Allemagne en 1790 avec Samuel Hahnemann Samuel Hahnemann

1
Homéopathie et médecine chinoise

Bien entendu, la MTC est allée bien plus loin Ces deux paramètres sont les piliers fondamentaux
dans l'analyse de ce système énergétique avec, du diagnostic en MTC car ils sont le reflet objectif
notamment, la description des méridiens et l'énu- du déséquilibre énergétique interne. Hahnemann
mération des différentes énergies, qu'elles soient n'avait pas connaissance des concepts de la MTC
« héréditaires » ou « acquises ». lorsqu'il énonça ses principes sur la Force vitale et
Le deuxième point commun est leur conception pourtant il avait intuitivement compris l'impor-
de la maladie. La maladie est une perturbation de tance de ce système énergétique. Les différentes
la Force vitale ou du Qi et l'ensemble des symp- matières médicales qui décrivent les signes cli-
tômes n'est que le reflet d'une seule perturbation : niques censés être guéris par les traitements
homéopathiques ont fait une description détaillée
« Le désaccord invisible pour nous de la force et précise des anomalies linguales observées pour
qui anime notre corps ne fait qu'un, en effet, chaque remède homéopathique. Les différentes
avec l'ensemble des symptômes que cette force modifications linguales observées lors des patho-
provoque dans l'organisme… » génésies confirment bien que ces deux médecines
Samuel Hahnemann agissent sur un système commun.
Le dernier point qui rapproche ces deux méde-
La MTC et l'homéopathie sont toutes les deux cines est la notion de terrain. Toutes les deux s'ef-
fondées sur une sémiologie riche et un interro- forcent de traiter une personne dans sa globalité.
gatoire poussé à la recherche d'un maximum de Soigner une personne dans sa globalité revient­
symptômes qu'elles considèrent faire partie d'une à identifier sa fragilité de base, sa prédisposition
même perturbation. L'acupuncteur recueille à faire un certain type de maladie. Bien que le
tous les symptômes d'un patient afin d'élaborer système décrit dans ces deux médecines soit dif-
un diagnostic de syndrome qui correspond au férent, elles s'accordent toutes les deux à dire que,
désordre énergétique d'un organe, d'un viscère pour une grande partie des individus, il existe une
ou du Sang. Le praticien homéopathe fait rigou- prédisposition innée à  faire un certain type de
reusement la même chose lorsqu'il collecte l'en- maladie. Cette notion de terrain repose en homéo-
semble des symptômes d'un patient à la quête du pathie sur les quatre diathèses que sont la Psore, la
traitement de fond ou Similimum, censé contenir Sycose, la Luèse et le Tuberculinisme. En MTC, elle
tous les symptômes du patient (ou la majorité des est fondée sur les typologies dont le pivot central
symptômes). Cette « quête des symptômes » repré- est la théorie des 5 Éléments (ou 5 Mouvements).
sente l'un des trois grands principes de l'homéo- Les diathèses homéopathiques et les typologies ont
pathie : celui de la globalité (les deux autres étant quelques points communs qui seront exposés dans
la similitude et l'infinitésimalité). Sans le savoir, le chapitre 3 de ce livre.
le praticien homéopathe effectue un diagnostic de C'est en assistant à un cours sur la stagnation
syndrome. C'est une fois le dérèglement identifié du Qi du Foie que l'idée d'un rapprochement entre
que le praticien pourra traiter l'origine de la mala- ces deux médecines m'est venue. J'étais à l'époque
die car l'éradication complète ne pourra se faire encore étudiant en acupuncture. L'énumération
qu'en traitant la cause, c'est-à-dire la racine de la par l'enseignant des symptômes inclus dans la sta-
maladie : gnation du Qi du Foie m'a tout de suite fait évoquer
la matière médicale d'Ignatia amara. Je me suis par
« La guérison, c'est-à-dire la cessation de toute la suite penché sur la question. J'ai cherché à faire
manifestation maladive, a pour condition et correspondre un maximum de remèdes homéo-
suppose nécessairement que la force vitale pathiques aux syndromes et j'ai cherché à savoir
soit rétablie dans son intégrité et l'organisme pourquoi telle souche homéopathique contenait tel
entier ramené à la santé. » ou tel syndrome. J'étais, alors, étonné de constater
Samuel Hahnemann qu'il existait parfois un lien entre la souche homéo-
pathique et les 5 Éléments chinois. C'est pourquoi,
En dehors de l'interrogatoire, pour arriver dans ce livre, j'ai classé les remèdes en fonction
à percevoir ce déséquilibre interne, la MTC s'ap- de leur appartenance aux 5  Éléments et consa-
puie sur la prise du pouls et l'examen de la langue. cré une importance p­ articulière à la  ­description

2
Introduction

de ­l'histoire de la souche homéopathique. Bien libre de la 11e côte, ce qui est intéressant car Nux
connaître la souche permet de mieux comprendre vomica est justement un remède « hépatique »).
ses indications. C'est un peu comme si les dilu- Ces points réunis par des lignes plus ou moins
tions et dynamisations successives gardaient en parallèles constituaient « les lignes de Weihe » qui
mémoire les caractéristiques de la souche ainsi sont au nombre de 12. Sur ces 12 lignes, 10 sont
que son histoire. La pathogénésie de Stannum calquées sur les méridiens. Le résultat de ses tra-
métal illustre à merveille cette correspondance. vaux parut en 1903 fut édité sur une plaquette
Sa pathogénésie évoque de toute évidence un tro- à tirage limité, devenue introuvable. Sans rien
pisme pulmonaire avec un vide de Qi du Poumon. connaître de l'acupuncture, le Dr Weihe redécou-
Comme son nom l'indique, Stannum métal est un vrit certains principes de la médecine chinoise.
métal. Or, l'élément correspondant au Poumon, en En 1929, les Dr Soulié de Morant et Ferreyrolles,
MTC, est le Métal. Et presque tous les métaux de dans un article paru dans la revue Homéopathie
la matière médicale possèdent des symptômes pul- Française, ont relaté pour la première fois la
monaires. Pour schématiser, nous pouvons résu- superposition de certains points du Dr Weihe
mer le rapprochement des Éléments et des souches avec les points d'acupuncture.
homéopathiques comme ceci : Un peu plus tard, à partir des années 1930,
• les graines (qui ont une toxicité neuromusculaire) c'est le Dr De La Fuyë qui fit un travail approfondi
sont le plus souvent en relation avec le Bois ; pour faire le rapprochement entre les points de
• les remèdes qui provoquent des inflammations, Weihe et les points d'acupuncture. Il mit en rela-
avec le Feu ; tion les indications des points d'acupuncture et les
• les remèdes minéraux (carboniques notam- traitements homéopathiques. Il mit, par exemple,
ment) et les plantes grimpantes, avec la Terre ; en relation le point 9C avec Digitalis ou bien le 7C
• les métaux purs, avec le Métal ; qui est un point sédatif avec Aconit. Il préconisait
• les parties souterraines des plantes (rhizomes) même de poncturer les points de Weihe comme
et certains minéraux constitutifs des os, avec la s'il s'agissait des points chinois. Aidé du Dr Dano,
loge de l'Eau (Lien entre rhizomes, Réchauffeur il rechercha des points « médicamenteux » nou-
inférieur et Utérus) ; veaux. Pour lui, l'ingestion du médicament
• la plupart des plantes ont des indications dans homéopathique correspondant aux symptômes
les attaques externes et les syndromes de vide du point chinois acupuncturé augmentait l'action
énergétique. de ce point. Il combinait ces deux méthodes.
Mais l'idée d'un rapprochement entre l'homéo- Aujourd'hui, les publications cherchant à faire le
pathie et l'acupuncture n'est pas nouvelle. Vers rapprochement entre l'homéopathie et l'acupunc-
la fin du XIXe  siècle, un médecin homéopathe ture sont presque inexistantes.
d'Europe centrale, le Dr Weihe, sans connaître Les bases de données contenues dans les logi-
les concepts de la MTC, s'aperçut qu'il retrouvait ciels de répertorisation homéopathique nous
pour une même maladie les mêmes points cuta- donnent jusqu'à plusieurs milliers de signes cli-
nés douloureux. Ainsi, un tableau clinique cor- niques différents, et ce pour un même remède. Or,
respondant à un traitement homéopathique avait il n'est pas possible de connaître plusieurs milliers
pour le Dr Weihe une correspondance avec un de symptômes par souche. Par exemple, la matière
point douloureux cutané. Il pouvait alors confor- médicale de Lycopodium ne compte pas moins de
ter la prescription du traitement homéopathique 12 000 symptômes. En ce sens, il devient impos-
qu'il avait choisi en palpant, avant, le point dou- sible de sortir de la répertorisation si on veut être
loureux du remède. Il décrivit ainsi 195  points sûr de ne pas passer à côté du remède, d'autant plus
cutanés qu'il fit correspondre à des traitements si le signe clinique est peu commun  : un symp-
homéopathiques. Par exemple, chaque fois qu'un tôme très modalisé et très rare ne peut se trouver
patient présentait l'indication de Nux Vomica, il que par la répertorisation. Mais d'un autre côté,
trouvait toujours un point sensible à la pression devant cette multitude de signes cliniques inclus
de l'extrémité libre de la 11e côte droite (ce point dans les matières médicales, il devient difficile de
douloureux appartenant au méridien du Foie choisir le bon remède à partir de la répertorisa-
correspond au point 13 Foie situé sous l'extrémité tion car la plupart des polychrestes ont beaucoup

3
Homéopathie et médecine chinoise

de signes en commun et ceux-ci ressortent tous en se révèle être d'une aide précieuse pour choisir
première position. le remède et c'est ce que j'ai essayé de mettre
De mon point de vue, il existe d'autres en avant dans cet ouvrage.
méthodes d'analyse permettant de s'éloigner un Le traitement homéopathique peut se pres-
peu de la répertorisation et c'est ce que j'ai essayé crire seul ou bien venir compléter un traite-
d'apporter dans ce livre. Les multiples signes ment par acupuncture car, comme le disent
­cliniques d'une souche homéopathique ont un certains acupuncteurs, «  quand l'énergie est
lien, qui peut être mis en lumière par les syn- arrivée à un tel niveau d'insuffisance, il faut une
dromes décrits par les Chinois. Si nous prenons aide  ­extérieure ». Cette pratique de l'homéopa-
deux symptômes qui n'ont a priori aucun lien, il thie concerne surtout les médecins qui ont la
y a de fortes chances que ces deux symptômes double qualification homéopathe/acupuncteur
aient, d'un point de vue énergétique, un déno- car elle nécessite la connaissance des principes
minateur commun. Par exemple, la ptôse des fondamentaux de la MTC, avec notamment
organes et l'œdème des extrémités sont deux la prise du pouls et l'examen de la langue.
signes présents chez Sepia qui n'ont, a priori, Cependant, ceux qui ne pratiquent pas l'acu-
aucun lien. Si nous nous fions aux syndromes puncture pourront puiser dans les concepts de
chinois, ces deux symptômes ont le point com- la MTC une source considérable d'informations
mun d'appartenir au vide de Yang de la Rate. pour approfondir la compréhension qu'ils ont
De même, le délire violent et le rash fébrile de des remèdes homéopathiques et de leurs indi-
Belladonna sont des signes à première vue éloi- cations. Bien sûr, un traitement homéopathique
gnés mais ils appartiennent pourtant au même ne se résume pas à la seule technique des syn-
désordre énergétique, à savoir l'excès de Chaleur dromes de la médecine chinoise. Un remède
dans le Péricarde. En connaissant les différents homéopathique est de toute évidence bien plus
syndromes inclus dans un remède homéopa- que cela. La prescription à partir de l'examen de
thique, et en posant au préalable un diag­nostic la langue n'est qu'un système de plus parmi tant
chinois, il devient alors possible de prescrire un d'autres dont le seul but est d'améliorer notre
remède en se détachant davantage de la réper- pratique quotidienne en apportant un autre sys-
torisation. De plus, la connaissance de ces syn- tème de raisonnement. À l'heure où les normes
dromes permet de mémoriser plus facilement les européennes rendent difficile la prescription de
indications des remèdes et de mieux connaître la pharmacopée chinoise, l'homéopathie repré-
leur mécanisme d'action. L'examen de la langue sente une alternative des plus intéressantes.

4
Les constitutions Chapitre 1
en homéopathie
(diathèses)

Le concept de terrain part d'une réalité qui  s'est dies sexuellement transmissibles type syphilis ou
imposée à partir de l'observation. C'est un peu autre), de la consommation de certains produits
comme si l'être humain possédait un compor- provoquant une inflammation chronique comme
tement évolutif pathologique préétabli, inné. l'alcool et le tabac (qui peuvent induire des mal-
Une sorte de tendance ou prédisposition à faire formations ainsi qu'une imprégnation luétique
telle ou telle pathologie. En homéopathie, ces fœtale), et enfin des carences alimentaires provo-
prédispositions, qui ont été décrites par Samuel quant des croissances défectueuses. L'évolution de
Hahnemann, sont au nombre de trois. Elles sont la Luèse sur le plan physique se fait en trois stades :
appelées diathèses. En d'autres termes, une dia- 1. l'inflammation ;
thèse est un mode réactionnel spécifique d'un 2. l'ulcération des tissus cutanéomuqueux, des
individu à différentes agressions endogènes (héré- organes voire des vaisseaux sanguins (micro-
dité) ou exogènes (miasmes). Selon son mode réac- ulcérations des parois artérielles) ;
tionnel propre, le sujet présentera une évolution 3. la sclérose (artériosclérose, indurations cuta-
pathologique qui lui est propre. C'est une maladie nées, etc.).
chronique qui a sa causalité, sa symptomatologie Sur le plan mental, on observera une varia-
et son traitement : elle évolue dans le temps selon bilité de l'humeur passant par l'excitation et la
sa propre dynamique. Ces trois diathèses sont : la dépression ainsi qu'une tendance à développer
Psore, la Sycose, le Lutéisme. Les trois premières des  ­maladies psychiatriques plus graves comme
diathèses ont été mentionnées par Hahnemann les psychoses aboutissant à des maladies déli-
dans son traité des maladies chroniques. Après rantes de toutes sortes. Les enfants seront plutôt
la découverte du bacille de Kock en 1881 et la agités et instables. Les sujets luétiques auront
description de la tuberculose, une  ­quatrième tendance à manipuler des objets et à se laver
­diathèse  a été étudiée et mise en évidence par fréquemment les mains. On notera des dissy-
Nebel et Léon Vannier. métries morphologiques, des hyperlaxités et des
Voici les principales caractéristiques de cha- palpations osseuses douloureuses. La survenue de
cune d'elles. pathologies cardiovasculaires est fréquente. Les
© 2017, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

sujets luétiques sont aggravés la nuit et au bord de


la mer et sont améliorés à la montagne.
La Luèse
Homéopathie et médecine chinoise

Ce sont les observations des manifestations de la La Psore


syphilis qui sont à l'origine de cette diathèse (alors
que l'inflammation liée au chancre semble guérie, La Psore a été décrite par Samuel Hahnemann à
la maladie continue de progresser en profondeur). partir de l'observation des symptômes provoqués
Les troubles liés à la Luèse peuvent provenir de par la gale. Elle est aggravée par la sédentarité et
certaines maladies infectieuses contractées ou a pour origine une intoxication chronique endo-
non pendant l'enfance (angines, viroses, mala- gène ou exogène. Le corps utilise toutes les voies

5
Homéopathie et médecine chinoise

d'élimination possibles (émonctoires) pour éli- et aura tendance à avoir des idées obsessionnelles
miner les toxines à l'origine du tableau morbide. (ruminations) avec l'existence ou non d'un syn-
Les sujets psoriques présentent régulièrement drome dépressif aggravé par le temps humide. Les
des problèmes cutanéomuqueux et digestifs. Les douleurs qu'il présente sont tiraillantes (aggravées
symptômes sont chroniques, récidivants et alter- par l'humidité et améliorées par le mouvement
nants (périodicité) avec des épisodes paroxys- lent). Il a tendance aux rétentions d'eau et à la prise
tiques (prurit, eczéma, psoriasis, lichen, asthme, de poids. Les écoulements des muqueuses sont
diarrhées, hémorroïdes, etc.). Si on supprime jaunâtres et épais. Sa transpiration est grasse, vis-
symptomatiquement les symptômes, on observe queuse, fétide et irritante. Il est souvent fatigué et
alors leur déplacement vers l'intérieur et une a le teint plutôt pâle. Il est aggravé par l'humidité
aggravation de la maladie. Le sujet psorique est sous toutes ses formes. L'évolution de la Sycose se
asthénique (physiquement et psychiquement), fait vers la rétention et le développement tumoral
a souvent faim, et il est sensible aux problèmes et kystique.
de thermorégulation (hyper- ou hypothermie).
Il présente une odeur fétide de ses excrétions et
sécrétions et a tendance aux parasitoses. La Psore
évoluera plutôt vers des maladies chroniques de Le Tuberculinisme
type allergique.
Cette diathèse ressemble aux manifestations
provoquées par la tuberculose, d'où son nom. Un
sujet tuberculinique aura tendance à faire fré-
La Sycose quemment des infections ORL ou pulmonaires.
Il présentera également plus fréquemment des
Cette prédisposition serait due à l'atteinte du sys- troubles de la croissance. Le sujet tuberculinique
tème réticulo-endothélial avec une perturbation est plutôt nerveux, anxieux et rapidement fati-
du métabolisme de l'eau. Le terme « sycose » vient gable. Ses symptômes sont souvent très variables
du grec ancien sukosis signifiant « excroissance en en intensité. Il peut présenter des troubles vas-
forme de figue ». Elle fait référence à la « maladie culaires périphériques de type acrocyanose,
des Fics » décrite au XIXe  siècle (maladie véné- des fièvres inexpliquées, des inflammations
rienne laissant des excroissances de type condy- des muqueuses et des séreuses entraînant des
lome). Les symptômes de la Sycose pourront être troubles hydroélectriques (avec déshydratation
secondaires à des vaccinations, des médicaments, voire déminéralisation) et un amaigrissement.
des infections chroniques, des erreurs diététiques Il est frileux, maigre et souvent constipé. Il est
et un environnement humide. Le sujet sycotique aggravé par les éliminations, contrairement aux
est anxieux (au sujet de sa santé, de sa famille, etc.) sujets psoriques.

6
Les typologies Chapitre 2
en médecine
traditionnelle chinoise

Typologies selon la théorie des 5 Éléments

La théorie des 5 Éléments ou 5 Mouvements est un • Symbolisme : c'est le symbole du bois, du végé-
sujet central en médecine traditionnelle chinoise. tal (croissance), du mouvement d'expansion, du
C'est la grande loi qui décrit les formes et les fonc- début (de la vie, de la journée, etc.)
tions des éléments de la nature et du corps. C'est • Mouvement du Qi  : sortir, jaillir, faire naître
une loi globale qui résume les différentes formes (mouvement ascendant du bas vers le haut)
dynamiques que l'on peut observer dans la nature • Saison : printemps
à partir des 5 Éléments de base. Ces éléments sont • Facteur météorologique : le vent
au nombre de 5 et correspondent à 5 mouvements • Horaire : l'aube, 6 heures du matin
énergétiques. Ils seraient à la base de la construc- • Point cardinal : l'Est
tion du monde. Ces 5  contextes énergétiques • Couleur : bleu/vert
permettraient de décrire tous les phénomènes fon- • Note de musique : la
damentaux, les rythmes et l'organisation de la vie • Odeur : rance
comme une entité globale, homogène. Ce système, • Saveur : acide
dont le raisonnement est analogique, se transpose • Chiffres : 3 et 8
au corps humain. Voici les caractéristiques des • Planète : Jupiter
5 Éléments appliquées à la nature et à l'être humain • Qualité de l'esprit : clairvoyance, décision
décrit initialement dans le Su Wen. • Émotion : colère
• Bruit humain : cri
• Organe et viscère : Foie et Vésicule biliaire
– Rôle du Foie : Maître des armées (planification)
Le Bois – Il abrite l'âme éthérée (Hun)
© 2017, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

– Rôle de la Vésicule biliaire  : Rectitude du


centre (justice, décisions)
• Sécrétions : larmes
• Organe des sens : œil
Homéopathie et médecine chinoise

• Structure corporelle : muscles et tendons


• Fonction corporelle  : force des muscles et des
tendons
Fig. 2.1 • Ornement cutané : ongles

7
Homéopathie et médecine chinoise

• Sur le plan physique  : l'individu Bois est – Le Foie  : lorsqu'il est en plénitude, il rêve
sujet aux troubles musculaires (muscles striés et de colère. S'il est en vide, il rêve de montagne,
lisses). Un excès de Bois engendrera un hyper- d'arbres et de forêt dans la montagne, de cham-
fonctionnement musculaire (crampes, augmen- pignons très odorants. Si c'est au printemps, la
tation de péristaltisme, myosis, etc.). En cas de personne rêve qu'elle est allongée sous un arbre
vide, il s'agira plutôt d'un ralentissement des et qu'il lui est impossible de se lever.
fonctions musculaires (relâchement musculaire,
hypotonie, ralentissement du péristaltisme,
troubles de la vue, etc.).
• Sur le plan psychologique : le Foie représente
Le Feu
le « chef des armées » ; c'est lui qui planifie, qui
dirige. La Vésicule biliaire est, quant à elle, la
« rectitude du centre » : c'est par elle que sortent
les décisions tranchées et la notion de justice y
est rattachée. Le Bois gère l'intuition, la planifi-
cation, les décisions, la créativité et l'expression
de soi. L'individu Bois est exigeant, perfection-
niste, organisé, méthodique, clairvoyant, lucide, Fig. 2.2
pratique, réaliste (il est beaucoup plus dans la
rationalité que l'émotionnel). Il sait « ce qu'il veut • Symbolisme : l'idéogramme du Feu représente
dans la vie ». Le Bois est très attaché à la notion de ce qui se consume, chauffe, brûle, se répand et
justice (droiture et moralité) et veut être irrépro- s'accélère
chable de telle sorte qu'il ne puisse pas être jugé • Mouvement du Qi  : se déployer (mouvement
par les autres. C'est une personne honnête mais expansif multidirectionnel)
assez rigide. Si le Bois s'écarte du droit chemin, • Facteur météorologique : la chaleur
il va facilement culpabiliser. Il aimerait que tout • Saison : été
soit parfait : il anticipe, analyse, planifie souvent • Horaire : midi
longtemps à l'avance pour qu'il n'y ait pas d'erreur • Point cardinal : le Sud
et que les choses soient parfaites. C'est souvent • Couleur : rouge
un grand travailleur, intelligent, créatif, novateur • Note de musique : do
voire avant-gardiste. Il aime le travail accom-
• Odeur : brûlé, torréfié, roussi
pli et peut facilement culpabiliser s'il estime ne
• Saveur : amer
pas assez travailler (c'est comme s'il n'avait pas
le droit au repos, au plaisir). Le mouvement du • Chiffres : 2 et 7
Bois est un mouvement d'élévation  : l'individu • Planète : mars
Bois va donc chercher à s'élever socialement et • Qualité de l'esprit : conscience
peut occuper des postes importants. Lorsque • Émotion : joie
le Bois est en plénitude (Foie surtout), une ten- • Bruit humain : rire
sion interne apparaît et le sujet devient irritable, • Organe et viscère : Cœur et Intestin grêle
coléreux, impatient voire violent. Si cette colère – Rôle du Cœur : Monarque, Empereur, Maître
est réprimée, des désordres internes peuvent des organes. C'est le logis du Shen (Esprit).
se constituer. Lorsque le Bois est en vide (Vésicule – Rôle de l'Intestin grêle : contrôle la réception et
biliaire surtout), l'individu doute et manque de la transformation (transformation du « pur » et
confiance en soi. Il se sous-estime et a des diffi- de « l'impur »). C'est le Ministre qui a la charge
cultés à prendre des décisions. Il devient sensible de recevoir, se remplir et transformer.
au jugement des autres et aux critiques. • Sécrétion : sueur
• Les rêves du Bois1 : • Organe des sens : langue
– La Vésicule biliaire : lorsqu'elle est faible, le • Structure corporelle : Sang
sujet rêve de combat, de mort avec éventration, • Fonction corporelle : circulation des vaisseaux
de bagarres, de procès ou de suicide. sanguins
• Ornement cutané : teint, couleur du visage et la

1.
D'après le Huang Di Nei Jing Su Wen et Ling Shu. « lumière des yeux »

8
Chapitre 2. Les typologies en médecine traditionnelle chinoise

• Sur le plan physique  : en cas d'excès de Feu, • Les rêves du Feu2 :


on observera des inflammations et un éréthisme – Le Cœur : en cas de plénitude, le sujet rêve de
cardiovasculaire. En cas de vide, une diminution rire, de joie ou d'être terrifié. En cas de vide, il rêve
des fonctions cardiovasculaires, une anémie, une de collines et de montagnes et il voit de la fumée et
asthénie, etc. du feu. Si c'est en été, il rêve d'éruptions volcaniques.
• Sur le plan psychologique  : le Feu repré- – L'Intestin grêle : en cas de plénitude, il rêve
sente la joie, l'amour, l'affection, la passion, le de carrefour peuplé ou d'être perdu dans la
plaisir, l'optimisme, les arts. L'individu Feu est foule. En cas de vide, il rêve de grandes villes.
donc souvent enthousiaste, optimiste, joyeux,
passionné. Le Cœur « s'ouvre à la bouche ». Il se
manifestera donc par la parole  : c'est un com- La Terre
municatif qui aime découvrir des choses nou-
velles et qui a la faculté de nouer beaucoup de
relations. Il a besoin de stimulations ; il craint le
vide et son emploi du temps est plein. Il est très
actif. Il peut s'engager dans plusieurs projets de
peur de se confronter au vide. Il est, d'ailleurs,
souvent « tout feu tout flamme », c'est-à-dire
qu'il s'emballe facilement. Il a une aptitude Fig. 2.3
pour les arts et peut s'intéresser à la spiritua-
lité, aux religions. Le Cœur abrite le Shen, • Symbolisme  : l'idéogramme représente une
c'est-à-dire la Conscience, l'Esprit. L'Intestin petite plante qui sort de la terre. Elle renferme
grêle a une influence sur la clarté de l'Esprit et les minéraux et les métaux et absorbe l'eau.
le jugement. Par sa fonction de réception et de C'est surtout le centre, la stabilité, le lieu le
transformation, l'Intestin grêle donne un pou- moins dynamique.
voir de discernement, c'est-à-dire qu'il permet
• Mouvement du Qi : se répandre
de percevoir les choses clairement avant de
• Saisons : les intersaisons3
prendre une décision, de trier les informations.
On peut alors facilement comprendre qu'une • Facteur météorologique : l'humidité
perturbation du Cœur génère des problèmes • Horaire : milieu de l'après-midi
psychiatriques graves. Lorsque le Feu est en • Point cardinal : centre
excès (plénitude), il peut générer des alter- • Couleur : jaune
nances d'humeur (passage du rire aux larmes), • Note de musique : fa
des excitations physiques et mentales, des • Odeur : odeur parfumée, aromatique
suractivités, des loquacités incessantes (le Feu • Saveur : douce
brûle trop vivement…). Les maladies maniaco- • Chiffre : 5 et 10
dépressives en sont la parfaite illustration. En • Planète : Saturne
cas de Chaleur intense, on peut observer des • Qualité de l'esprit : idéation
délires et des états psychotiques. L'émotion du • Émotion : rumination anxieuse
Cœur étant la Joie, un excès de Feu peut géné- • Bruit humain : chant mélodieux
rer une excitation joyeuse permanente, des • Organe et viscère : Rate et Estomac
rires inappropriés et immodérés. La recherche – Rôle de la Rate  : c'est le Grenier d'où sont
du plaisir peut être sans limite (drogue, alcool, issues les 5  saveurs. Elle abrite l'intellect
etc.) et le sujet peut s'exposer à des compor- (Yi).
tements à risque. Un tel état peut aboutir à – Rôle de l'Estomac : c'est la Mer de l'eau et des
l'épuisement et à la dépression. En effet, après
céréales.
s'être consumé, le Feu s'éteint et quand il fait
• Sécrétion : salive
défaut (vide), sa joie de vivre et son amour pour
autrui diminuent. Il sombre dans la dépression • Organe des sens : bouche
avec le sentiment de tristesse, d'abandon, d'être
mal aimé. Il n'a plus aucun but et ne trouve plus 2.
D'après le Huang Di Nei Jing Su Wen et Ling Shu.
aucun sens à sa vie. 3.
Périodes de 18 jours à la fin de chaque saison.

9
Homéopathie et médecine chinoise

• Structure corporelle : chair


des repères familiaux, divorce, etc.). Le plus sou-
• Fonction corporelle : volume de la masse mus- vent, quand le déséquilibre provient de la Terre
culaire et graisseuse (Rate/Estomac), il y a des symptômes digestifs
• Ornement cutané : lèvres qui apparaissent en rapport avec un épuisement
de l'énergie de la Rate et de l'Estomac.
• Sur le plan physique  : lorsque la Terre fait • Les rêves de la Terre4 :
défaut, on observera une prise de poids, une ten- – La Rate : lorsque la Rate souffre de plénitude,
dance à la rétention d'eau, une sensation de lour- la personne rêve de chant, de musique ou qu'elle
deur, etc. est très lourde au point de ne pouvoir bouger.
• Sur le plan psychologique  : les sujets Terre Si la Rate est faible, la personne rêve qu'elle a
sont souvent calmes et paisibles. Ils aiment la faim ; si c'est à la fin de l'été, elle rêve qu'elle
stabilité et l'enracinement (ils n'aiment pas le construit une maison. Elle peut également rêver
changement). Leurs repères sont importants de vastes collines qui s'étendent, de marécages,
(maison, famille, entourage, amis, filiation). Ils de grands étangs (avec une eau calme), de mai-
ne se sentent pas bien lorsqu'ils sont loin de chez sons détruites par les orages et la pluie.
eux. Ils ont besoin d'une stabilité matérielle et – L'Estomac : en plénitude, le sujet rêve d'en-
familiale. La Terre représente la matière solide, la fants. Lorsque l'Estomac souffre de vide, l'indi-
forme : ils aiment ce qui est beau, sensuel, char- vidu rêve qu'il boit et mange des repas copieux,
nel. C'est aussi l'esprit pratique : la Rate abrite le qu'il fait la fête ou qu'il court sans avancer.
Yi. Elle est donc la résidence de l'intellect (Yi) qui
nous permet de penser, d'étudier, de mémoriser,
de nous concentrer et d'avoir des idées. Les indi- Le Métal
vidus Terre ont donc tendance à la rumination,
à l'excès de réflexion et de travail intellectuel
(ils pensent sans arrêt). Cet excès de réflexion
a tendance à épuiser le Qi de la Rate. Enfin, la
Terre représente également la nutrition (relation
mère-enfant), l'attention et la bienveillance que
l'on porte aux autres. Les individus Terre aiment
se rendre utiles aux autres (la nature de la terre
est de recevoir des semences et de donner des Fig. 2.4
récoltes, donc notion de générosité, de féconda-
tion et de don). On retrouve souvent des gens de • Symbolisme  : le métal représente la pointe
typologie Terre travaillant au contact d'enfants, métallique d'une flèche mais aussi un puits de
de malades, de personnes dépendantes ou dans mine
des associations caritatives, humanitaires ou de • Mouvement du Qi  : concrétiser, enfermer
protection animale. Ce sont donc des personnes (mouvement descendant)
anxieuses qui se soucient pour les autres et pour • Saison : automne
leurs proches (famille, enfants, amis proches), • Facteur météorologique : sécheresse
mais aussi pour les animaux. La Terre en excès • Horaire : le soir
donne une tendance à être collant, possessif, à • Point cardinal : l'Ouest
trop vouloir aider les autres et à vouloir régir leur • Couleur : blanc
vie (jusqu'à en être envahissant). En état de vide, • Note de musique : sol
ils deviennent trop fatigués pour s'occuper d'eux • Odeur : nauséabonde, odeur de viande faisandée
et des autres. Ils développent alors une dépen- • Saveur : âcre, piquant
dance affective et une angoisse d'abandon (ils ont • Chiffres : 4 et 9
besoin de se sentir aimés). Le lien aux parents est • Planète : Vénus
très important pour les individus Terre (besoin • Qualité de l'esprit : désir, envie
d'être reconnus et aimés par leurs parents). Ils • Émotion : tristesse et chagrin
gardent souvent en eux une problématique liée à
• Bruit humain : sanglot
l'enfance et à la famille (abandon parental, mau-
vais lien parents-enfant, rejet, maltraitance, perte 4.
D'après le Huang Di Nei Jing Su Wen et Ling Shu.

10
Chapitre 2. Les typologies en médecine traditionnelle chinoise

• Organe et viscère : Poumon et Gros Intestin


tion deviennent alors inexistants. L'excès de
– Rôle du Poumon  : c'est le Premier ministre. Métal peut engendrer quant à lui de la tristesse
Il abrite l'âme corporelle (Po). qui peut déboucher sur une réelle dépression.
– Rôle du Gros Intestin  : c'est le Ministre en • Les rêves du Métal5 :
charge de la circulation et de l'acheminement. – Pour le Poumon : lorsque le Poumon souffre
• Sécrétions : crachats de plénitude, la personne rêve qu'elle pleure,
• Organe des sens : nez qu'elle subit un deuil, qu'elle vole dans les airs
• Structure corporelle : peau et poils ou qu'elle a des soucis et des angoisses. Si le
• Fonction corporelle : revêtement cutané (peau Poumon est en vide, la personne rêve d'objets
et poils) blancs, de meurtres avec du sang ou qu'elle vole
• Ornement cutané : poils dans les airs et qu'elle voit des objets étranges
faits d'or et de fer. En automne, elle rêvera de
batailles et de guerres.
• Sur le plan physique : lorsque le Métal fait – Pour le Gros Intestin : en cas de plénitude, le
défaut, il aura tendance à faire des infections sujet rêve d'amoncellement de détritus. Lorsque
ORL, des pathologies pulmonaires ou des la personne souffre de vide, la personne rêve de
sécheresses. Ses cordes vocales sont égale- vastes prairies, de champs incultes.
ment fragiles (aphonie facile après effort
vocal, etc.).
• Sur le plan psychologique : le métal repré- L'Eau
sente l'absorption. Il est lié à la formation,
au maintien, à l'attraction, à la dureté et à la
solidité. Sa faiblesse est la tristesse. Le sujet
Métal est calme, posé, réfléchi, tranquille,
réservé, introverti et n'aime pas le changement
(un métal est lourd donc peu mobilisable). Il a
tendance à contrôler ses émotions et à les inté-
rioriser. Il se dévoile peu. Il est indépendant
et solitaire  : il a besoin de solitude et se met Fig. 2.5
à l'écart des autres. C'est un observateur du
monde qui va chercher à se documenter pour • Symbolisme : l'eau représente la base de la vie,
comprendre le fonctionnement des choses en c'est la réserve. L'eau est le symbole de l'énergie
profondeur. Sa personnalité est parfois dure, ancestrale qui est attribuée au moment de la
rigide, inflexible et sa force de volonté peut conception et qui décroît tout au long de la vie
être grande (nous retrouvons là les propriétés • Mouvement du Qi : infiltrer, imbiber, concen-
d'un métal avec cette notion de solidité et de trer, ralentir, durcir
dureté). Ces caractéristiques peuvent faire • Saison : hiver
penser aux professions manuelles (notion d'ou- • Facteur météorologique : le froid
tils métalliques) mais aussi militaires (le métal • Horaire : minuit
sert à fabriquer des armes, à faire la guerre et
• Point cardinal : le Nord
c'est pourquoi un individu Métal en déséqui-
• Couleur : noir
libre va facilement rêver d'objets métalliques
et de guerre). Le Métal est de nature Yin. Cet
• Note de musique : ré
élément représente donc aussi la matière solide • Odeur : fermentation, putréfaction
(le métal sert à fabriquer des objets décoratifs, • Saveur : sale
des monnaies, etc.). L'individu Métal peut • Chiffres : 1 et 6
alors parfois chercher à posséder des biens • Planète : Mercure
matériels pour donner une certaine image de • Qualité de l'esprit : volonté, ruse
soi et compenser son introversion. Lorsque le • Émotion : peur
Métal est en vide, on peut observer un repli sur • Bruit humain : gémissement
soi, une perte des contacts et une réduction
des liens sociaux. Les liens et la communica-

5.
D'après le Huang Di Nei Jing Su Wen et Ling Shu.

11
Homéopathie et médecine chinoise

• Organe et viscère : Rein et Vessie


– Pour la Vessie  : en état de plénitude, le
– Rôle du Rein  : c'est la Racine de la vie ou sujet rêve de grandes étendues d'eau, ou que
Racine du Qi du ciel antérieur. Il contient le l'on tombe. Lorsque la Vessie est en état de
Qi originel, le Feu de la porte de la vie (Ming vide, la personne rêve d'uriner, de voyager, ou
Men). Il abrite la volonté (Zhi). qu'elle erre.
– Rôle de la Vessie : c'est la Capitale régionale
qui stocke les liquides afin de les excréter.
• Sécrétions : urines
• Organes des sens : oreilles Les 5 cycles
• Structure corporelle : os et moelle
Chacun des éléments est en inter relation avec les
• Fonction corporelle : charpente osseuse
autres éléments. Cinq cycles relationnels ont été
• Ornement cutané : cheveux
décrits :
• 1er cycle  : cycle d'engendrement (c'est le cycle
• Sur le plan physique : en cas de déficience de
Sheng). Il s'agit d'un cycle de création, d'engen-
l'Eau, le sujet présentera des troubles de la ther- drement, de génération.
morégulation, des troubles osseux, des troubles – Le Bois nourrit le Feu (mère du Feu)
de croissance, etc. – Le Feu nourrit la Terre (mère de la Terre)
• Sur le plan psychologique  : l'élément Eau – La Terre nourrit le Métal (mère du Métal)
représente la force intérieure, le stockage, la – Le Métal nourrit l'Eau (mère de l'Eau)
conservation et la volonté. C'est pour cette raison – L'Eau nourrit le Bois (mère du Bois)
que les Reins stockent l'énergie héréditaire, c'est-
à-dire l'énergie de réserve. Cette énergie est libé-
rée tout au long de la vie d'un individu en fonction
des besoins. La faiblesse constitutionnelle d'un FEU
individu Eau est la peur (l'émotion rattachée à
l'élément Eau est la peur). Lorsque l'Eau est en
excès, il devient peureux, méfiant, suspicieux, cri-
tique, inquisiteur et il a du mal à faire confiance BOIS TERRE
aux autres. Cette peur peut l'amener à être dans
un état de stress permanent. De ce fait, il peut
être freiné pour la réalisation de ses projets dans
sa vie quotidienne et peut facilement entrer dans
un négativisme qu'il peut projeter sur les autres.
En cas de vide, on observe une peur de la vie, un EAU MÉTAL
manque d'énergie, de volonté, d'ambition et le
sujet se décourage facilement.
• Les rêves de l'Eau6 : Fig. 2.6
– Pour le Rein : quand le Rein souffre de pléni-
tude, la personne rêve que la colonne vertébrale • 2e cycle : cycle d'inhibition (c'est le cycle Ke). Il
est séparée du corps, que le dos et les lombes ne s'agit donc bien là de l'idée d'un élément qui en
sont plus liés. En état de vide, lorsque les Reins réprime un autre (relation de domination) : « La
sont faibles, la personne rêve qu'elle nage après grand-mère domine son petit-fils ».
un naufrage, qu'elle est immergée dans l'eau – Le Bois domine la Terre
ou au bord d'un abîme ; si c'est l'hiver, elle rêve
– La Terre absorbe l'Eau
qu'elle plonge dans l'eau et qu'elle a peur.
– L'Eau éteint le Feu
– Le Feu fait fondre le Métal
6.
D'après le Huang Di Nei Jing Su Wen et Ling Shu. – Le Métal coupe le Bois

12
Chapitre 2. Les typologies en médecine traditionnelle chinoise

FEU FEU

BOIS TERRE BOIS TERRE

EAU MÉTAL EAU MÉTAL

Fig. 2.7
Fig. 2.9
• 3e cycle : cycle d'agression (c'est le cycle Cheng). Il
s'agit du même mouvement que le cycle d'inhibition
(cycle Ke) mais le mouvement est plus fort, plus • 5e cycle : cycle d'outrage (c'est le cycle Wu).
violent, plus exagéré (un élément « écrase » l'autre). Il s'agit du même mouvement que le cycle
Ke mais ce mouvement se fait dans le sens
inverse  : « le petit fils se retourne contre la
grand-mère ».
FEU

BOIS TERRE FEU

BOIS TERRE

EAU MÉTAL

Fig. 2.8
EAU MÉTAL
• 4e cycle : cycle de révolte (c'est le cycle Ni). C'est
quand « l'élément fils » se retourne contre sa
« mère ». C'est l'inverse du cycle d'engendrement. Fig. 2.10

13
Homéopathie et médecine chinoise

Typologies selon le Yin et le Yang

Yang, généralement représentée en blanc.


Définition du Yin et du Yang Même lorsque le Yang atteint son apogée, il
conserve en lui un minimum de Yin. Ensuite,
Le concept du Yin et du Yang est un des fon- l'évolution se fait vers une croissance du Yin
dements les plus importants de la médecine (représentée en noir) tout en conservant,
chinoise, si ce n'est le plus important. En extra- même à son maximum, un minimum de Yang
polant un peu, on pourrait presque tout ramener en son sein. Les parties latérales du cercle cor-
au principe du Yin et du Yang. Le Yin et le Yang respondent à des moments d'équilibre entre
sont des principes opposés, antithétiques (chaud/ le Yin et le Yang, des moments de rupture
froid, obscurité/luminosité, soleil/lune, pair/ ­au-delà desquels l'un des deux éléments va
impair, haut/bas, etc.) mais complémentaires, prédominer sur l'autre. Mais le Yin ou le Yang
indissociables (pour qu'il y ait vie) et relatifs. Ils purs n'existent pas.
ne peuvent aller l'un sans l'autre et se transfor-
ment l'un en l'autre. Le Yin porte en lui le germe
du Yang et vice versa. Selon la théorie du Yin et
du Yang, on estime que le monde est un tout qui
est le résultat de l'unité contradictoire de ces deux
principes. Le Qi (énergie) comporte lui-même une
partie Yin et Yang selon son état. L'idéogramme
du Qi de la médecine chinoise symbolise un grain
de riz surmonté par de la vapeur ou de la brume
qui s'élève de la terre. La vapeur symbolise une
énergie très subtile, c'est-à-dire très peu dense
(Yang). Le grain de riz symbolise l'énergie la plus
dense possible proche de l'état matériel (Yin).
Fig. 2.12

Sur ce cycle, on peut placer les 5 polarités qui


viennent d'être évoquées plus haut et qui corres-
pondent aux 5 Éléments :

FEU
Sud

BOIS TERRE MÉTAL


Fig. 2.11 Idéogramme du Qi Est Centre Ouest

Les 5 Éléments et le mouvement


EAU
du Yin et du Yang
Nord
Le cercle, le Tai Ji, représente les rapports du
Yin et du Yang. Il symbolise une montée du Fig. 2.13

14
Chapitre 2. Les typologies en médecine traditionnelle chinoise

• L'élément Bois est rattaché au printemps et


correspond à un mouvement de montée, d'élé-
Typologies selon le Yin et le Yang
vation et de dynamisation. C'est un mouvement • Sujet yang : mobile, actif, tourné vers l'extérieur,
allant du Yin vers le Yang, donc un mouvement parlant beaucoup et avec une gestuelle dévelop-
Yang. pée. Il se met en avant, commande facilement.
• L'élément Feu est rattaché à l'été et correspond à Personne ouverte et très avenante.
un mouvement de rayonnement et de diffusion. • Sujet Yin : réservé, parlant peu, replié, fermé et
C'est un mouvement pleinement Yang. peu avenant.
• L'élément Métal est rattaché à l'automne : c'est • Les rêves selon le Yin et le Yang7 :
la rentrée de l'énergie du Yang vers le Yin, donc – En cas de plénitude de Yin, le sujet rêve de
un mouvement Yin. grandes étendues d'eau, de froid et d'avoir peur.
• L'élément Eau correspond à l'hiver. C'est un – En cas de plénitude de Yang, le sujet rêve de
mouvement d'intériorisation le plus complet, grands incendies ou d'être brûlé.
pleinement Yin. – En cas de plénitude de Yin et de Yang, le sujet
• L'élément Terre représente une dynamique à la rêve de s'entretuer avec quelqu'un d'autre, de
fois Yin et Yang et correspond à un mouvement participer à une lutte meurtrière.
de brassage et d'harmonisation. Dans le cycle – En cas de plénitude vers le haut, le sujet rêve
des saisons, il est placé au milieu du cercle et de s'envoler ou de flotter.
son intervention se manifeste aux périodes – En cas de plénitude vers le bas, on rêve de
d'intersaison pour harmoniser le passage d'une tomber.
saison à l'autre (périodes de 18 jours à la fin de
chaque saison).
7.
D'après le Huang Di Nei Jing Su Wen.

15
Comparaison Chapitre 3
entre les diathèses
homéopatiques
et les 5 Éléments

La Luèse et l'Élément Feu La Sycose et l'Élément Terre


Les inflammations, les ulcérations, les comporte- Les caractéristiques de la Sycose sont une grande
ments cycliques de l'humeur allant de l'excitation sensibilité à l'humidité, une tendance aux rumi-
à la dépression et les psychoses évoquent le Feu nations, à l'anxiété (pour sa famille, pour sa santé,
et l'excès de Chaleur interne. La Luèse débouche etc.), aux obsessions, à la prise de poids, aux réten-
souvent sur des problèmes cardiovasculaires. Cela tions d'eau, aux écoulements épais, à la transpira-
n'est pas étonnant puisque le Cœur est rattaché à tion visqueuse, et aux néoformations. Ces signes
l'élément Feu. à la fois physiques et psychiques sont, de toute
évidence, à rapprocher de l'Élément Terre, avec
une prédisposition au vide de Qi de la Rate. En
cas de vide de la Rate, les fonctions de transport
La Psore et la plénitude et de transformation sont perturbées, d'où l'accu-
mulation d'Humidité interne (rétention d'eau,
La Psore se caractérise par l'extériorisation des œdèmes, écoulements épais, transpiration vis-
déséquilibres internes au niveau des émonctoires. queuse) et la prise de poids. Les individus Terre
Les symptômes sont changeants, alternants, réci- ont tendance aux ruminations anxieuses et aux
divants, s'extériorisant. Si on supprime le symp- idées obsédantes.
tôme qui est une sorte de soupape, on déplace
alors la maladie interne ou on l'aggrave. Cela
évoque une maladie de type plénitude interne
que l'on peut trouver, par exemple, dans les mala- Le Tuberculinisme
dies avec excès de Chaleur interne. Sulfur est un et la loge de l'Eau
© 2017, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

des grands remèdes de la Psore. Comme nous le


verrons plus loin, l'analyse de cette souche nous Enfin, la « petite constitution » d'un tuberculi-
montre des signes de Feu du Foie et du Cœur et nique, avec sa maigreur, sa fatigabilité, sa frilosité,
de Chaleur du Sang. C'est l'image du magma en sa tendance à tomber malade, son acrocyanose,
Homéopathie et médecine chinoise

fusion qui cherche une porte de sortie à différents fait penser à la loge de l'Eau avec un vide de Yang
endroits de la croûte terrestre. des Reins ou de l'Essence des Reins.

17
Analyse énergétique Chapitre 4
des remèdes
homéopathiques

Les remèdes « Bois »

Fig. 4.1

Chamomilla vulgaris • Principes actifs  : polyphénols (coumarines et


flavonoïdes), matières minérales et une huile
essentielle de couleur bleu foncé qui dégage une
odeur aromatique (couleur due à la matricine).
• Propriétés  : action antibactérienne, antifon-
gique, antivirale, anti-inflammatoire, antis-
pasmodique (myorelaxante), antiulcéreuse et
sédative. Soulagement des douleurs des règles
(d'où son nom Matricaire, qui vient de matrice).
• Toxicité : très peu toxique, peu d'effets secon-
daires décrits chez l'homme.
• Partie utilisée : la plante entière fraîche et fleurie.
© 2017, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Fig. 4.2 Matière médicale


Signes psychiques
Souche
Homéopathie et médecine chinoise

Colère violente avec rougeur du visage


• Surnoms : Matricaire ou Camomille allemande. Troubles du comportement de l'enfant, irritabi-
• Famille : Asteraceae. lité, colères violentes pour des futilités  : l'enfant
• Habitat : lieux incultes de toute l'Europe. devient rouge, se jette par terre, se roule, frappe le
• Description : plante vivace pouvant atteindre 50 cm sol ou les murs, hurle, invective et agresse l'entou-
de hauteur. Tige unique, dressée et très rameuse por- rage. Il n'est jamais satisfait : il rejette et brise aus-
tant des feuilles divisées en lanières. Inflorescence sitôt les objets désirés qu'on lui donne. Caractère
terminale avec capitule solitaire jaune et fleurs capricieux, hargneux, intolérant à la ­contradiction
blanches. Akènes jaunâtres en guise de fruit. (n'aime pas la compagnie, ne supporte pas qu'on

19
Homéopathie et médecine chinoise

s'approche de lui, se met en colère quand on le Odontalgies


console, ne veut pas être regardé, ni qu'on lui parle, Douleurs dentaires de l'adulte aggravées par les
etc.). Nourrissons et enfants inconsolables. Colères liquides chauds, améliorées par les liquides et les
suivies de suffocations, de difficultés respiratoires, applications froids.
d'asthme, de troubles abdominaux ou de convul-
sions. Insomnie du nourrisson ou du jeune enfant Gengivite, haleine nauséabonde
capricieux. Lamentations, cris pendant le som- Odeur de l'haleine putride, nauséabonde. Gingivite
meil. Amélioration en étant porté ou par le berce- avec douleur brûlante et chaleur des gencives.
ment. Adulte querelleur, grossier. Après la colère : Présence d'un liseré rouge au collet des gencives.
phases de diarrhée, de dépression, d'anxiété ou de
Sécheresse buccale, soif
douleurs abdominales spasmodiques. Pulsions
agressives, conduites dangereuses. Soif avec sécheresse de la bouche, soif extrême.

Intolérance au vent Troubles secondaires


Sensible au vent, intolérance au vent. à la colère ou aux douleurs
Agitation, excitation
Signes physiques Agitation avec troubles abdominaux. Agitation
Fièvres avec troubles abdominaux chez l'enfant améliorée s'il est porté et aggravée
et rougeur d'une seule joue la nuit. Angoisse avec besoin inefficace d'aller à
Fièvre avec chaleur brûlante le matin (de 9 heures la selle. Agitation, excitation suite de colère ou de
à 12 heures). Frissons, fièvre puis transpiration ou douleurs nerveuses (sciatique, etc.)
fièvre alternant avec frissons. Soif et sécheresse de Céphalées, névralgies faciales
la langue. Nausées, vomissements bilieux, douleurs
à l'estomac et à l'abdomen. Irritabilité. Les douleurs Céphalées, congestion après contrariété, colère
sont insupportables. Une seule joue est rouge et ou une humiliation. Lourdeur de la tête, du front.
chaude alors que l'autre est pâle (fièvre unilatérale). Douleurs pressurantes des tempes ou douleurs au
Sueur et haleine chaudes et putrides. Convulsions. vertex avec sensation d'éclatement comme si le
Agitation, excitation nerveuse, délire. Fièvre suite vertex était détaché. Névralgies faciales suite de
de colère, de poussée dentaire, d'otite moyenne colère. Douleurs pariétales déchirantes, tiraillantes.
aiguë avec rougeur de l'oreille, de scarlatine, de gas- Sensation d'éclatement, d'écrasement, d'élance-
tro-entérite, etc. ment. Aggravation des douleurs en y pensant.
Névralgies du trijumeau.
Otite moyenne aiguë, otite externe
Convulsions du nourrisson
Otites moyennes aiguës ou chroniques, récurrentes,
Convulsion du nourrisson allaité après une colère
suppurées. Otalgies avec douleurs piquantes, pres-
ou après une punition.
surantes, déchirantes, constantes, aggravées par
le toucher, l'air froid et le vent. Otite externe avec Asthme, troubles hépatiques et respiratoires
rougeur, douleur du méat et des lobes, aggravée au Toux, dyspnée, asthme suite de colère, d'émotion
toucher. Acouphènes avec sensation d'écoulement ou de contrariété. Dyspnée spasmodique, respira-
comme un jet d'eau. tion sifflante. Crises de suffocation. Crises d'asthme
soudaines. Bronchite. Ballonnement dans l'hypo-
Troubles de la cavité buccale
chondre droit. Douleurs sous-hépatiques avec
Poussée dentaire fébrile avec rougeur d'une gêne respiratoire, dyspnée, douleurs précordiales,
seule joue et colère faux angor, agitation anxieuse. Colique hépatique.
Douleurs de la dentition de l'enfant. Cris, gémis- Hépatite suite de contrariété.
sements, soubresauts voire convulsions pendant
la dentition. Poussée dentaire fébrile avec colère, Troubles abdominaux et gastriques,
rougeur et chaleur d'une seule joue. Chaleur des coliques du nourrisson
gencives. Salivation. Rash, toux, coqueluche pen- Nausées, vomissements bilieux, indigestion, déran-
dant la dentition. gement, gastralgies, douleurs abdominales après

20
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

une colère ou une contrariété. Hépatite suite de Troubles de la lactation,


contrariété. Douleurs brûlantes, crampoïdes de l'es- mastite, abcès mammaires
tomac ou de l'abdomen pliant en deux, améliorées Angoisses après l'allaitement. Augmentation de
par la chaleur locale. Diarrhée verdâtre ou comme la sécrétion de lait, écoulement spontané ou au
des œufs brouillés. Constipation avec exonération contraire absence de lait après l'accouchement.
incomplète. Colique du nourrisson. Sensation de Tarissement du lait après une colère ou après avoir
pression ou de pierre à l'épigastre. Anxiété ressentie pris froid. Douleurs des seins crampoïdes pendant
à l'estomac. Hoquet. Éructations acides, bilieuses. les tétées. Mastite avec induration, abcès mammaire.
Ballonnements, flatulences, tympanisme. Lait caséeux, avarié, mélangé à du pus, écoulement
sanguinolent. Fièvre, douleurs utérines pendant la
Douleurs utérines lactation. Les troubles de la lactation sont aggravés
Douleurs utérines crampoïdes ou métrorragies par les émotions et les douleurs mammaires par le
suite de colère ou d'émotions. contact des vêtements (douleurs contuses).

Insomnie suite de douleurs ou de colère Dysménorrhées : irritabilité


et douleurs crampoïdes intolérables
Insomnie avec endormissement tardif suite de dou-
leurs, d'odontalgie ou après une colère. Angoisse au Irritabilité avant ou pendant les règles. Dysménor-
lit avec agitation  : se retourne sans cesse, sort du rhées intolérables jusqu'à la perte de connaissance :
lit. Somnolence la journée. Toux la nuit, pendant le douleurs crampoïdes comme des douleurs d'ac-
sommeil. Impatience dans les jambes. couchement. Agitation. Tiraillements des cuisses.
Règles abondantes ou métrorragies avec sang foncé
Intolérance à la douleur et caillots noirs. Suppression des règles suite d'hu-
qui s'accompagne de colère miliation ou d'émotions. Leucorrhées jaunes.
Violence suite de douleurs. Les douleurs paraissent
disproportionnées, intolérables. La douleur le met Chaleur des extrémités, crampes
hors de lui : colère, violences, injures. Douleurs avec des mollets, bouffées de chaleur
rougeur d'une seule joue (l'autre restant blanche) ou Chaleur brûlante des mains et des pieds la nuit à
d'une seule oreille. Les douleurs peuvent être accom- tel point qu'il est obligé de se découvrir les pieds.
pagnées ou suivies de paresthésies ou d'anesthésie. Agitation nocturne des pieds. Crampes des mol-
lets et des orteils. Bouffées de chaleur.
Troubles digestifs
Hémorragies
Régurgitations, nausées
Épistaxis, expectorations sanglantes de sang
Régurgitations amères, acides, bilieuses, alimen- foncé avec caillots, rectorragies, etc.
taires, putrides, rances ou ayant l'odeur d'œuf
pourri. Nausées. Vomissements faciles. Éructations.
Anomalies linguales
Appétit diminué ou faim excessive Typiquement, la langue de Chamomilla est
rouge et sèche avec, au centre, des fissures
Perte d'appétit, dégoût pour la nourriture. Au
(ou des rayures rouges). L'enduit lingual est
contraire, appétit augmenté, faim pendant la fièvre.
jaune sale et épais. Pendant la fièvre, l'en-
duit peut être blanc voire blanc jaunâtre.
Douleurs de l'accouchement intolérables
L'haleine est putride, nauséabonde. On
avec colère
peut observer un tremblement de la langue
Douleurs du travail non tolérées, excessives, trop lorsque le sujet la tire.
douloureuses, prolongées, inefficaces  : col rigide,
contracté. Irradiation de la douleur vers le haut
Modalités
comme si tout était refoulé vers la poitrine. Arrêt des
contractions. Pendant l'accouchement  : agitation, Aggravation
irritabilité, angoisses, méchanceté (colère envers Pendant les poussées dentaires, le soir, la nuit jusqu'à
l'entourage, la famille ou le personnel soignant). minuit, par la chaleur, par les courants d'air, le vent
Douleurs du post-partum crampoïdes, prolongées. et la colère.

21
Homéopathie et médecine chinoise

Amélioration Sensation de plénitude et de distension des


Par le mouvement passif (par le bercement, en hypochondres et de la poitrine
étant porté, en automobile, etc.). Douleurs des hypochondres accompagnées de
troubles respiratoires
Signes étiologiques
Suite de contradiction, de réprimande, d'humi- Le Feu du Foie engendre le Vent
liation, de colère, de colère refoulée, de mépris, Colères suivies de convulsions
d'émotions, d'excitation. Langue rouge et tremblante
Le pouls doit être en corde
Syndromes correspondants
Chaleur/Feu de l'Estomac
Syndromes internes Régurgitations de mauvaise odeur
Feu du Foie Éructations
Irritabilité Vomissements
Colères violentes avec rougeur du visage, afflux Nausées
de sang Douleurs brûlantes à l'épigastre
Goût amer dans la bouche Gingivite (douleurs et gonflement des gen-
Céphalées suite de colère cives), poussées dentaires
Douleurs de l'hypochondre droit Soif extrême
Hépatite suite de contrariété Sécheresse buccale
Inflammation du conduit auditif externe Goût amer dans la bouche
Hémorragies, règles abondantes Langue rouge au centre ou langue rouge avec
Constipation enduit jaune, épais et sec
Sommeil agité Le pouls doit être glissant et rapide
Langue rouge et enduit jaune et sec
Vide de Yin de l'Estomac (Chaleur-vide)
Le pouls doit être en corde et rapide
Soif avec sécheresse de la bouche et de la
Élévation du Yang du Foie langue
Lourdeur de la tête Chaleur des extrémités
Céphalées temporales, douleurs déchirantes, Sensation de pression ou de pierre dans l'estomac
sensation d'éclatement Douleurs à l'estomac, sensation de brûlure
Bouffées de chaleur Nausées
Acouphènes Aggravation par la chaleur et amélioration par
Impatience des jambes le soir le froid (liquides froids)
Extrémités chaudes Langue rouge avec rayures longitudinales
Langue rouge Le pouls doit être fin et rapide
Le pouls doit être en corde, fin et rapide
Syndromes externes
Qi du Foie rebelle envahit la Rate
et l'Estomac (dysharmonie Bois/Terre) Attaque du Vent-Froid
Atteinte du niveau Shao Yang
Nausées, vomissements bilieux, indigestion,
dérangements, diarrhée, douleurs abdominales, Pendant la fièvre :
gastralgies suite de colère et de contrariété Soif
Ballonnements Goût amer
Hoquet Nausées, vomissements bilieux
Fièvre alternant avec frissons
Rétrodomination du Foie sur le Poumon Douleurs à l'estomac et à l'abdomen
(le Bois insulte le Métal) Sécheresse de la langue
Essoufflement Enduit lingual blanc
Toux, asthme, troubles respiratoires suite de colère Le pouls doit être en corde et fin

22
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Atteinte du niveau Yang Ming En dehors de son action hépatique, Chamomilla


Forte fièvre avec : trouve un intérêt pour lutter contre l'excès de Feu
Transpirations profuses localisé dans l'Estomac. Il est très connu pour son
Soif indication dans les poussées dentaires. Les dents
Rougeur de la face sont sous la dépendance des Reins. Mais des gen-
Irritabilité cives douloureuses et gonflées voire saignantes
Délire sont des signes de Chaleur dans l'Estomac (s'il n'y
Langue rouge et enduit jaune a pas de douleur, il s'agit plutôt d'une chaleur vide
Le pouls doit être vaste et rapide mais ce n'est pas le cas de Chamomilla). La Chaleur
de l'Estomac est confirmée par la coloration rouge
de la langue, l'enduit jaune, épais et sec et l'haleine
Commentaires nauséabonde. La langue peut également être rouge
L'analyse des signes psychiques nous montre au centre de la langue, c'est-à-dire dans la région
que l'émotion dominante de Chamomilla est la correspondant à l'Estomac, confirmant que la
colère. La colère, qui est l'émotion du Bois, peut Chaleur se localise dans ce viscère. À la longue,
être à l'origine d'un blocage du Qi du Foie. Ce der- la Chaleur plénitude blesse le Yin et entraîne un
nier peut produire, à la longue, du Feu. Le  Foie épuisement des Liquides organiques, de la séche-
est le « Chef des armées » ; c'est lui qui assure la resse et un vide de Yin de l'Estomac. Cela explique
libre circulation des énergies. Si le Qi du Foie se la sécheresse linguale et les fissures centrales. Les
bloque, on observe alors une répercussion sur les abcès mammaires sont, d'ailleurs, la plupart du
autres organes ou sur les entrailles. Selon la loi des temps associés à un excès de Chaleur dans l'Esto-
5  Mouvements, lorsqu'un élément est en pléni- mac et à une stase du Qi du Foie. Il n'est donc pas
tude, il peut écraser l'élément qu'il domine. C'est étonnant de constater que Chamomilla est aussi
ce qui se passe chez Chamomilla. Les troubles un remède de mammite et d'abcès mammaires.
digestifs associés à la colère montrent que le Concernant les attaques externes, Chamomilla
dysfonctionnement du Bois engendre une per- semble présenter un intérêt lorsque le Vent Froid
turbation de la Terre (Rate et Estomac), l'élément a pénétré jusqu'aux niveaux Shao Yang et Yang
Bois ayant naturellement tendance à dominer la Ming. Cela n'est pas étonnant car, comme nous
Terre. Quand la plénitude atteint son paroxysme, l'avons vu, ce remède a une double polarité à la
un élément peut se retourner contre son élément fois hépatique et gastrique. En effet, le goût amer,
dominant (cycle d'insulte). Normalement, le Bois les nausées, les vomissements, l'alternance de
(Foie) est dominé par le Métal (Poumon). La stase fièvre et de frissons, l'enduit lingual blanc nous
du Qi du Foie, le Feu ou le Yang du Foie peuvent indiquent que c'est bien le niveau Shao Yang qui
attaquer le Poumon et obstruer la poitrine en est atteint. À ce stade, l'énergie droite peut encore
empêchant le Qi de descendre (parmi les théories venir à bout de la maladie. Il s'agit du dernier
modernes de la MTC, l'élévation du Yang du Foie stade avant d'atteindre d'autres couches énergé-
fait partie des causes d'asthme). Cela explique la tiques plus profondes dans l'organisme : le facteur
coexistence des signes psychiques (colère) et pul- pathogène oscille entre le niveau Tai Yang et Yang
monaires  : toux, asthme, oppression thoracique Ming (tableau « mi-interne mi-externe »). L'enduit
et troubles des hypochondres suite à une colère. lingual peut également être blanc jaunâtre, ce qui
La gêne respiratoire s'accompagne de douleurs vient confirmer que le Froid externe se transforme
hépatiques, ce qui confirme l'origine hépatique progressivement en Chaleur dans les couches
de ce déséquilibre. Le facteur climatique lié au énergétiques plus profondes. En effet, la soif, la
Bois est le Vent. Il n'est donc pas étonnant de transpiration, la rougeur et la chaleur du visage
constater que Chamomilla ne supporte pas le (le plus souvent unilatérales chez Chamomilla),
Vent externe. Le Feu ou le Yang du Foie peuvent l'irritabilité voire le délire, la langue rouge et l'en-
générer du Vent interne qui peut se traduire par duit lingual jaune sont des signes qui indiquent
des convulsions. Le Feu du Foie et de l'Estomac une atteinte du niveau Yang Ming (l'atteinte du
fait partie des causes, en MTC, des névralgies niveau Yang Ming peut dériver à la fois du niveau
faciales et du trijumeau. Tai Yang et du niveau Shao Yang).

23
Homéopathie et médecine chinoise

Colocynthis Amertume. Manque de sens moral. Insomnie


suite de colère, de contrariété ou d'indignation.
Colère avec hallucinations à la ménopause.
Colère lors des épisodes douloureux
Colères, gémissements, cris, anxiété, agitation
lors des épisodes douloureux. Cris pendant les
règles. Anxiété, angoisses, agitation pendant les
troubles abdominaux douloureux.

Aversion pour l'injustice


(s'indigne facilement)
Supporte difficilement l'injustice. S'indigne faci-
lement. Chagrin silencieux avec indignation.

Délire alternant avec état stuporeux


Fig. 4.3 Phases délirantes alternant avec sommeil pro-
fond. Désir de fuir alternant avec un état stupo-
reux voire inconscient.
Souche
• Nom commun : Citrullus colocynthis. Signes physiques
• Surnom : Coloquinte. Prurit du conduit auditif externe, otalgies
• Famille : Cucurbitacées. Prurit du méat ou douleurs de l'oreille piquantes,
• Habitat : bassin méditerranéen. coupantes, améliorées en se curant l'oreille avec le
• Description : plante rampante avec des feuilles doigt. Douleurs derrière les oreilles.
éloignées, profondément découpées et atta-
chées par de longues queues à la tige centrale. Troubles physiques suite de colère,
Vrilles  qui naissent aux aisselles des feuilles. d'excitation ou de contrariété
Fleurs jaunes donnant naissance à des baies de
Névralgies faciales
la taille d'une petite orange, recouvertes d'une
écorce tenace de couleur vert jaune. Pulpe des Douleurs névralgiques suite de colère ou de
baies de couleur blanchâtre. Graines en forme contrariété. Névralgies faciales ou névralgies
de petites amandes blanches. du trijumeau. Douleurs déchirantes, coupantes,
• Principes actifs : cucurbitacines et alcaloïdes. tiraillantes, périodiques et paroxystiques avec
• Propriétés  : action purgative et antispasmo- secousses et distorsion du visage, aggravées
dique. couché, par la pression et améliorées par la cha-
• Toxicité : effet abortif. leur. Latéralité gauche. Extension de la douleur
• Particularité  : pulpe du fruit très amère, à l'oreille gauche ou vers la tête. Douleurs ocu-
d'odeur désagréable, non comestible. laires périodiques, déchirantes, térébrantes, brû-
• Partie utilisée : la pulpe du fruit séchée sans les lantes améliorées en marchant dans une pièce
graines. chaude et aggravées en se courbant. Douleurs
piquantes allant de l'extérieur vers l'intérieur.
Rougeur du visage.
Matière médicale
Céphalées périodiques
Signes psychiques Céphalées névralgiques, paroxystiques, pério-
Tempérament coléreux diques, suite de colère aggravées à 16  heures et
Taciturne, morose, mécontent de tout  : plaintes améliorées par la pression. Douleurs forantes,
continuelles jour et nuit. Irritable, facilement térébrantes, déchirantes. Alternance de céphalées
offensé ou en colère. Lors des épisodes de et de troubles respiratoires. Céphalées accompa-
colère : s'agite, jette les objets dans tous les sens. gnées de nausées. Lourdeur frontale.

24
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Troubles digestifs hanche à l'autre. Métrite suite d'indignation.


Vomissements, douleurs gastriques Douleurs des ovaires forantes, coupantes, cram-
crampoïdes poïdes aggravées par les règles et améliorées plié
en deux et par la flexion des cuisses. La douleur
Vomissements bilieux, amers ou douleurs gas-
passe d'un ovaire à l'autre. Désir sexuel violent.
triques suite de colère  : douleurs névralgiques,
paroxystiques contuses, coupantes, crampoïdes Sciatalgies avec douleurs crampoïdes,
aggravées par le contact des vêtements, les crampes musculaires
repas, les boissons et améliorées plié en deux, Sciatiques avec douleurs paroxystiques, déchirantes,
penché en avant et par la pression. Gastralgies crampoïdes et engourdissements. Élancements
crampoïdes avant les selles. Sensation de pléni- soudains s'étendant vers le bas. Aggravation
tude gastrique ou de constriction. Soif intense, des sciatalgies par la pression, le mouvement.
violente, extrême. Goût amer (tous les aliments Amélioration par la flexion de la jambe sur l'ab-
ont un goût amer). domen et les applications chaudes. Douleurs à
Douleurs abdominales crampoïdes, devenir fou. Sensation de serrement. Crampes
douleurs hépatiques des mains ou des mollets suite d'indignation.
Contraction des muscles et des tendons.
Douleurs abdominales atroces, périodiques,
paroxystiques, névralgiques, crampoïdes, déchi-
rantes suite de colère ou de contrariétés, aggra- Anomalies linguales
vées par les repas, les boissons et améliorées par La langue est rouge et présente un enduit
la pression, couché sur l'abdomen, plié en deux, jaune.
penché en avant et par les applications chaudes.
Douleurs gastriques coupantes comme si l'esto-
mac était rempli de pierres coupantes. Douleurs Modalités
dans la région du foie. Colique hépatique. Aggravation
Douleurs crampoïdes péri-ombilicales amélio- Par les repas, les fruits, redressé et à 16 heures.
rées penché en avant. Début des douleurs entre
16 heures et 21 heures. Saturnisme avec douleurs Amélioration
abdominales coupantes (« colique de plomb »). Penché en avant, couché sur le côté douloureux,
Coliques du nourrisson. Douleurs coupantes avec par la pression.
sensation de choc électrique traversant l'anus.
Signes étiologiques
Distension, ballonnements avec tympanisme
suite d'humiliation. Gêne respiratoire suite à des Troubles suite de colère refoulée ou de colère
douleurs pinçantes ou crampoïdes dans la partie avec indignation, d'amertume. Troubles suite
inférieure de l'abdomen. d'offenses, de mépris, de rage, de fureur, d'humi-
liation avec colère.
Diarrhées, dysenterie
Diarrhées suite de colère, d'indignation ou d'exci- Syndromes correspondants
tation. Dysenterie avec ténesme rectal et douleurs
anales brûlantes aggravées par les selles. Diarrhées Feu du Foie
des nourrissons. Constipation avec grands efforts Irritabilité
inefficaces. Hémorroïdes. Colères violentes
Goût amer dans la bouche
Dysménorrhées crampoïdes, Névralgies, céphalées suite de colère
ovaralgies, aménorrhée après colère Douleurs de l'hypochondre droit
Aménorrhée suite de frayeur, d'humiliation ou de Inflammation du conduit auditif externe
colère. Dysménorrhées avec douleurs coupantes, Constipation
crampoïdes, comme des douleurs d'accouche- Insomnie suite de colère
ment, arrachant des cris et améliorées par la cha- Langue rouge et enduit jaune et sec
leur. Douleurs utérines névralgiques allant d'une Le pouls doit être en corde et rapide

25
Homéopathie et médecine chinoise

Qi du Foie rebelle envahit Ignatia amara


la Rate et l'Estomac
(dysharmonie Bois/Terre)
Irritabilité, colère
Troubles digestifs suite de colère
Nausées
Vomissements bilieux
Diarrhées
Douleurs gastriques et abdominales crampoïdes
Douleurs des hypochondres
Ballonnements
La langue doit avoir un aspect normal ou plus
rouge sur les bords
Pouls en corde d'un côté et faible de l'autre

Fig. 4.4
Commentaires
Souche
L'émotion dominante de ce fruit très amer est
la colère. Colocynthis est donc à rattacher de • Nom commun : Strychnos ignatii.
toute évidence au Foie et à l'élément Bois. Le • Surnom : Fève de Saint-Ignace.
refoulement émotionnel, la colère non exprimée, • Famille : Loganiacées.
l'humiliation, l'indignation induisent un blocage • Habitat : Philippines mais aussi Inde, Sri Lanka
du Qi du Foie. La stagnation du Qi du Foie peut et Australie du Nord.
à la longue générer un excès de Feu au niveau • Description : arbuste grimpant avec feuilles larges
du Foie qui va monter et provoquer des colères et ovales. Fleurs blanchâtres. Fruits ressemblant
violentes. En cas de Feu du Foie, la langue est à des baies cortiquées pouvant mesurer 13  cm
rouge et l'enduit lingual jaune. C'est à la Vésicule de diamètre et qui contiennent de nombreuses
biliaire, couplée au Foie, qu'est rattachée la notion graines toxiques au milieu d'une pulpe jaunâtre.
de justice. Il n'est donc pas étonnant de constater • Principe actif : un alcaloïde, la strychnine, qui
que Colocynthis ne supporte pas l'injustice. Le fait toute la toxicité d'Ignatia (présente aussi
Feu du Foie a tendance naturellement à monter chez Nux vomica).
et peut être à l'origine de douleurs dans la par- • Toxicité de la strychnine : antagoniste compé-
tie supérieure du corps  : céphalées, névralgies titif de la glycine au niveau des neurones inhibi-
faciales et trigéminées. Le Foie est le « Chef des teurs post-synaptiques de la moelle épinière qui
armées » ; c'est lui qui assure la libre circulation provoque :
du Qi. Lorsque le Qi du Foie stagne, il perturbe – une abolition de l'action inhibitrice de la gly-
les fonctions de transformation et de transport de cine à l'origine d'une décharge incessante des
la Rate et de descente de l'Estomac (dysharmonie motoneurones (à faibles doses la strychnine
Bois/Terre ou agression de la Terre par le Bois). La provoque des convulsions et à fortes doses
Rate ne pouvant plus fonctionner normalement, il des contractures tétaniformes qui entraînent
s'ensuit des diarrhées et des ballonnements abdo- la mort par contracture permanente du
minaux. Le Qi de l'Estomac étant bloqué, appa- diaphragme et asphyxie) ;
raissent des nausées ou des vomissements (Ni – une exacerbation du goût, de l'odorat, de
de l'Estomac). Le Foie gère également la fonction l'ouïe, du tact, de l'olfaction (hypersensibilité
musculaire. Il n'est donc pas étonnant de retrou- aux stimuli extérieurs) et de la sensation dou-
ver dans cette pathogénésie des douleurs intenses loureuse lors des spasmes musculaires ;
crampoïdes car, en cas de plénitude de l'élément – un effet inotrope et chronotrope positifs ainsi
Bois, nous observons un hyperfonctionnement de qu'un effet hypertenseur.
la fonction musculaire avec notamment la surve- • Partie utilisée : la graine séchée (fève) qui est plus
nue de spasmes. concentrée en strychnine que le reste de la plante.

26
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Matière médicale Aversion pour l'injustice, indignation


Ne peut supporter l'injustice. Troubles suite
Signes psychiques d'indignation.
Dépression silencieuse, humeur
changeante, hystérie Réactions contradictoires ou paradoxales
Dépression mentale après contrariétés, sur- Réactions intenses pour une cause insignifiante et
menage nerveux, situations éprouvantes ou faible réaction pour une cause importante.
deuil. Mélancolie, tristesse, chagrin silencieux.
Insomnie suite d'émotion ou de tristesse
Asthénie intense après une émotion. Anxiété
avec inhibition, silence, mélancolie. Pleure pour Insomnie d'endormissement suite de tristesse,
un rien. L'humeur est changeante  : l'humeur de chagrin, de peur, d'humiliation ou de frayeur.
passe de la grande tristesse à la joie la plus exu- Insomnie avec écoulement de salive. Sommeil
bérante : « passe du rire aux larmes ». Opinions léger avec réveil au moindre bruit. Bâillements
changeantes. Hystérie suite de chagrin avec le matin en se levant. Pleurniche ou sursaute fré-
troubles respiratoires, soupirs, bâillements, quemment pendant le sommeil.
toux, troubles gastriques, crampes, paralysie Rêves de travail intellectuel
voire convulsions. Malaise hystérique  : perte
de connaissance soudaine, passagère, après une Rêves de réflexions, d'effort mental, d'exceller
émotion ou pendant les règles. Hystérie avec dans le travail intellectuel, rêves scientifiques.
hypochondrie. Pathomimie  : syndromes dou- Idées fixes, persistantes pendant les rêves. Rêves
loureux ou fonctionnels copiés inconsciemment d'humiliation, de contrariétés, de déceptions.
sur l'entourage. Rêves de cruauté, de meurtre et d'assassinat.

Soupirs, bâillements, syndrome


Signes physiques
du « noyau de prune » Douleurs en point, erratiques,
paradoxales, fugaces
Dysphrénie  : inspirations profondes, soupirs
avec bâillements spasmodiques, fréquents, Douleurs vives chroniques se produisant dans
constants, violents. Soupirs après avoir long- des endroits petits, circonscrits revenant à la
temps pleuré. Sensation de manquer d'air, de ne même heure (points douloureux). Les douleurs
pas pouvoir respirer. Angoisses qui empêchent sont erratiques, paradoxales, contradictoires et
le sujet de parler, de s'exprimer clairement. fugaces. Aggravation par le vent froid, le tabac,
Bâillements accompagnant les autres troubles. l'alcool, le café, le bruit et la lumière. Amélioration
Sensation de constriction pharyngée comme par la pression, en étant couché sur le côté dou-
si un corps étranger, une « boule », montait loureux, par la chaleur. Les douleurs se terminent
de l'estomac et l'étranglait  : aggravation par la souvent par une émission d'urine.
moindre émotion ou contrariété et s'atténue si Céphalées en clou ou céphalées
le sujet avale. erratiques et changeantes
Hypersensibilité Sensation d'un clou enfoncé dans un côté de la tête,
la pointe vers l'extérieur (céphalées pariétales en clou
Sensible aux réprimandes, aux bruits, aux conver- aggravées par tous les stimuli sensoriels et terminées
sations, à la musique. par une miction aqueuse). Céphalées congestives,
pressurantes, erratiques, changeantes, périodiques.
Irritabilité, colère suite de contradiction Céphalées synchrones avec le pouls. Aggravation
Irritabilité, colère à la moindre contradiction avec par les odeurs fortes, les aliments indigestes, la
difficultés respiratoires. Colère en entendant des fumée de tabac, la moindre contrariété et le vent
reproches faits aux autres. Colère après la suppres- froid. Céphalées suite de refoulement émotionnel.
sion d'une hémorragie. Troubles suite de colère
refoulée ou de colère avec chagrin silencieux. Folie Alopécie suite de chagrin
suite de colère. Rage conduisant à des actes de Chute des cheveux en « clairière » suite de cha-
violence. grin. Alopécie.

27
Homéopathie et médecine chinoise

Soubresauts des paupières, Spasmes du rectum, constipation


vision faible, obscurcie Ténesme rectal, spasmes du rectum, constrictions
Myodesopsies. Soubresauts des paupières. Vue anales douloureuses aggravées par les selles, le
faible, obscurcie. Clignotements. Photophobie sans soir, en marchant et en position debout (amé-
inflammation à la lumière du jour. Larmoiement. lioration en position assise). Douleurs rectales
Douleurs oculaires brûlantes. Sensation de sable contuses, pressurantes ou comme si une écharde
ou de corps étranger dans l'œil. Rougeur oculaire. était enfoncée vers le haut. Constipation avec
Trouble des commissures externes. besoins impérieux ressentis dans la partie supé-
Spasmes, tremblements, rieure de l'abdomen et grands efforts de déféca-
soubresauts, hyperesthésies tion. Constipation en allant en voiture, en voyage.
Spasmes, dyskinésies, crampes et myoclonies. Trem- Hémorroïdes internes saignantes
blements en écrivant en présence de quelqu'un. Hémorroïdes internes avec douleurs brûlantes,
Tremblement péribuccal. Sensation qu'une souris améliorées par la marche. Rectorragies après la
monte sur le membre supérieur. Soubresauts mus- selle. Douleurs hémorroïdaires piquantes pen-
culaires après une contrariété. Secousses muscu- dant la toux. Hémorroïdes ulcérées, étranglées.
lotendineuses notamment des avant-bras le soir Amélioration de la douleur par la chaleur.
ou à l'endormissement. Paralysie suite d'émotion.
Chorée suite de chagrin. Crampes des mollets, des Prurit anal
orteils ou des régions périarticulaires. Paralysie, Démangeaisons, prurit autour de l'anus, le soir, la
contraction musculotendineuse pendant l'hystérie. nuit, à la chaleur du lit. Excoriations ou fissures
Trismus aggravé en bâillant, spasmes du visage en du rectum. Sensation de fourmillements dans la
parlant. Tremblements, soubresauts des mâchoires région anorectale. Prolapsus le soir.
inférieures. Spasmes des lèvres. Dislocation de la
mâchoire à répétition. Hyperacousie aux bruits, aux Prurit cutané changeant
voix et aux conversations. Au contraire, hypoacousie Prurit cutané le soir au coucher ou pendant un
nerveuse, suite d'humiliation. Hypersensibilité aux échauffement et changeant de place après le grattage.
odeurs. Sensibilité de la peau au courant d'air.
Règles irrégulières de sang noir,
Troubles digestifs aménorrhée suite de chagrin
spasmodiques et paradoxaux
Règles en avance et abondantes de sang noir avec
Signes digestifs paradoxaux, caillots et mauvaise odeur. Règles irrégulières.
colopathie fonctionnelle Migraines avant les règles et sensation de vide au
Sensation de faim avec défaillance au creux de creux de l'estomac. Alternance de pleurs, de rires
l'estomac avec tendance à soupirer et à faire de et d'excitation pendant les règles. Dysménorrhées
grandes inspirations aggravées avant le repas ou à spasmodiques. Aménorrhée due au chagrin.
11 heures. Nausées en mangeant. Dyspepsie para-
doxale : il est malade avec un repas de régime et Tachycardie émotive, névralgies intercostales
digère bien un dîner copieux. Intolérance au vin, Tachycardie émotive, suite d'amour déçu. Varia-
aux alcools. Nausées améliorées en mangeant. tions de la tension artérielle. « Points au cœur »
Colopathie fonctionnelle : spasmes, douleurs, bor- spasmodiques améliorés par la pression forte
borygmes, point douloureux, gaz inclus, ballon- et l'inspiration.
nements abdominaux, diarrhée suite de chagrin,
Toux spasmodique,
alternance diarrhée-constipation. Diarrhée émo-
douleurs thoraciques en point
tive, suite de chagrin, de frayeur ou de contrariété.
Toux sèche, brève, spasmodique, caverneuse
Crampes gastriques, spasmes œsophagiens surtout le soir au lit ou le matin au réveil.
Crampes gastriques (la sensation de crampe Chatouillements dans les voies aériennes supé-
remonte jusqu'à la gorge). Spasmes œsophagiens rieures. Plus il tousse, plus il a envie de tousser.
améliorés par les aliments durs, secs et volumi- Toux auto-entretenue ou sine materia. Toux ner-
neux. Dyskinésie biliaire. veuse, hystérique, suite de contrariété.

28
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Convulsions suite de reproches Colopathie fonctionnelle avec spasmes et


ou de réprimande ballonnements
Convulsions épileptiques débutant au visage Alternance diarrhée/constipation
après frayeur, contrariété, reproches, correc- Douleurs erratiques
tion, punition ou réprimande (avec pâleur de la Dysménorrhées spasmodiques
face, contracture des pouces). Les convulsions Alternance de pleurs et de rires pendant les règles
se terminent souvent par un profond soupir et Règles irrégulières
un sommeil profond. Convulsions puerpérales, Règles abondantes avec présence de sang noir et
hystériques. Aggravation par les règles. Aura de caillots (stase du Sang du Foie)
avec sensation qu'une souris monte sur le bras. La langue a une coloration normale sans enduit
Convulsions des nourrissons après une colère Le pouls doit être tendu en corde
ou pendant la poussée dentaire. Alternance de
convulsions et d'autres troubles. Vent interne
Modalités
Convulsions suite de colère ou de contrariété
Tremblements, spasmes du visage
Aggravation Symptômes changeants
Par le chagrin et les émotions, le froid, le contact, Accès de colère
les odeurs violentes, le tabac, le café et l'alcool, la La langue doit être rouge et le pouls en corde
consolation.
Amélioration Vide de Sang du Foie
Par la chaleur, en se promenant, en avalant, par Spasmes, crampes, myoclonies, paresthésies,
une pression forte et par la distraction. dyskinésies
Insomnie
Signes étiologiques Myodesopsies
Suite de chagrin, de contrariété, de deuil, de sur- Vue faible
menage, de colère refoulée et intériorisée avec Aménorrhée
chagrin silencieux, d'amour déçu, de déception, Chute des cheveux
de conflits, d'émotions, d'excitation émotion- La langue doit être terne ou pâle et terne
nelle, d'indignation, de domination, de honte, Le pouls doit être rugueux ou fin
d'humiliation, de reproches, de perte d'argent et
de position sociale. Commentaires
La strychnine issue des graines de l'Ignatia,
Anomalies linguales arbuste des Philippines, est un alcaloïde qui a
La langue ne présente pas d'enduit particu- une action toxique puissante sur le système neu-
lier. La langue tremble lorsque le sujet la tire romusculaire. Les muscles et les tendons sont des
(signe de premier degré) tissus qui, selon la MTC, sont sous le contrôle du
Foie. Ignatia a donc un lien privilégié avec le Foie
et l'élément Bois. Le syndrome qui se dégage de
Syndromes correspondants façon prépondérante dans la matière médicale
d'Ignatia est la stase du Qi du Foie. La stagnation
Stagnation du Qi du Qi du Foie est l'un des tableaux pathologiques
et du Sang du Foie les plus fréquemment rencontrés. Ce syndrome
Dépression, mélancolie, tristesse se caractérise par un blocage de la circulation
Humeur changeante avec passage du « rire aux de l'énergie. Le Foie, en tant que « Maître des
larmes » armées », a pour fonction de s'occuper de la libre
Soupirs et bâillements intenses circulation de l'énergie, du Sang et des Liquides
Besoin d'inspirer profondément organiques dans le corps. Dans le syndrome de
Sensation de boule coincée dans la gorge stagnation du Qi du Foie, la fonction de drainage
(« noyau de prune ») et de dispersion du Foie est altérée. L'origine de

29
Homéopathie et médecine chinoise

ce blocage est presque toujours émotionnelle. Sang du Foie : spasmes, dyskinésies, crampes, myo-
On retrouve des émotions comme l'indignation, clonies, insomnie, myodesopsies, aménorrhée, etc.
l'humiliation, la colère refoulée, les sentiments Les causes émotionnelles comme la tristesse (qui
non exprimés. Cela fait partie des signes étiolo- est le grand signe étiologique d'Ignatia) peuvent
giques d'Ignatia qui a tendance à ne pas exprimer avoir pour conséquence une diminution du Qi et
ses souffrances (dépression silencieuse). Comme donc entraîner un vide de Sang. Le syndrome de
tous les individus Bois, on observe une propen- la stagnation du Qi du Foie est le point de départ
sion à la colère. Mais cette colère est fluctuante d'autres syndromes comme la montée du Feu du
car nous nous trouvons dans un tableau de stase Foie et l'élévation du Yang du Foie.
de Qi (colère soudaine chez Ignatia alternant avec Le point 3 F (appelé Grand Carrefour) correspond
gaieté). Les individus Bois sont très attachés à bien à la pathogénésie d'Ignatia. En effet, ce point
la notion de justice et s'indignent facilement (la a pour fonction de faire circuler l'énergie du méri-
Vésicule biliaire est la « Rectitude du centre »). dien du Foie, d'harmoniser le Sang voire de nourrir
Il n'est donc pas étonnant de retrouver dans les le Sang et d'éliminer les spasmes, les trémulations
signes étiologiques les suites d'indignation. qui sont des manifestations du Vent (interne ou
À l'étage digestif, le blocage du Qi se manifeste par externe). La sensation de boule hystérique peut avoir
des signes subjectifs et objectifs de distension abdo- son équivalence dans le point 23 VC qui est consi-
minale (sensation de ballonnement). Le besoin de déré comme le « Nœud du Shao Yin » (il fait partie
soupirer permet de libérer et de faire circuler le Qi blo- des trois nœuds en MTC avec 12 VC qui est le nœud
qué au niveau de la poitrine. La stagnation du Qi du de l'estomac et 18 VC qui est le nœud de la poitrine).
Foie entrave le « va-et-vient » de l'Âme Éthérée, d'où Le point 40 E peut également avoir un intérêt (sta-
le sentiment de dépression, d'irritabilité, de tristesse gnation du Qi et accumulation de Mucosités).
et d'humeur changeante. Le méridien du Foie donne Comme nous l'avons vu, pour un individu Bois,
une ramification qui traverse la gorge. La stagnation le travail est au centre des préoccupations (Ignatia
du Qi du Foie dans la gorge donne naissance à cette est un travailleur). Il n'est pas étonnant de consta-
sensation de boule coincée (que la médecine chinoise ter qu'Ignatia rêve d'exceller dans le travail intel-
décrit comme une sensation de « noyau de prune » lectuel. Et quand la Vésicule biliaire fait défaut, il
coincé dans la gorge). Cette sensation est intermit- est dit, en MTC, qu'on rêve de meurtre. C'est ce
tente et dépend de l'état émotionnel de la personne. que fait Ignatia…
Les symptômes sont très changeants chez Ignatia. Le
patient peut exprimer à la fois des symptômes phy-
siques et psychiques et du jour au lendemain aucun
symptôme. Cette fluctuation est caractéristique de la
Lycopodium clavatum
stagnation du Qi du Foie et du Vent interne.
La stagnation du Qi du Foie peut avoir des réper-
cussions sur la circulation du Sang au niveau des
méridiens extraordinaires (Ren Mai et Chong
Mai). Cela explique les douleurs des règles de type
spasmodique et la présence de caillots noirs. En
MTC, les douleurs localisées qui sont améliorées
par la pression associée au massage sont des dou-
leurs de type stagnation. Presque aucun symptôme
lingual n'a été décrit pour Ignatia. C'est concor-
dant puisque la langue a un aspect normal en cas
de stase du Qi du Foie. Ce blocage de l'énergie du
Foie a deux principales origines  : les émotions et
une insuffisance de Sang qui ne peut plus nourrir le
Foie (un vide de Sang du Foie entraîne une stase du
Qi du Foie). Il est intéressant de noter que la patho-
génésie d'Ignatia possède des signes de vide de Fig. 4.5

30
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Souche Irritabilité et colères violentes

• Surnoms : Pied de loup, Mousse terrestre. Irritabilité, colère le matin en se réveillant, le


• Famille : Lycopodiacées. soir, suite de contradictions ou pour des contra-
• Habitat  : rarement retrouvée en France mais riétés passées (colère en pensant à des gens
fréquente en Europe centrale (plante de mon- absents qui l'ont offensé). Perte de contrôle  :
tagne mais aussi de basse altitude). colère violente, injures et propos violents sous
• Description  : plante rhizomateuse, sans fleur, l'emprise de la colère, méchanceté. Désir de
avec tige rampante portant des ramifications compagnie avec laquelle il est désagréable.
dressées, couvertes de petites feuilles imbri- Ne supporte pas ses enfants. Troubles suite de
quées et linéaires, se terminant par un épi colère refoulée.
terminal sporangifère jaunâtre en forme de
massue (structure fertile qui contient des spores Intelligence et rationalité
disséminées par le vent). mais faibles capacités physiques
• Composition : traces d'alcaloïdes, hydrates de Personne très intelligente avec grand désir d'ap-
carbone semblables à la cellulose, 40 à 50 % de prendre. Très rationnel : l'intellect prédomine sur
matière grasse, de l'acide dihydrocaféique et des les émotions et les affects. Sujet très consciencieux
minéraux. et efficace mais trahi par ses forces physiques.
• Partie utilisée : les spores séchées. Il devient progressivement incapable pour ses
• Particularités : affaires : il perd le goût du travail et de l'action.
– Lycopodium aime les sols humides mais sans
excès d'humidité (sols bien drainés) ; Peur de l'échec dans le travail,
– ses spores sont hydrofuges et leur poudre manque de confiance en soi
forme une huile essentielle extrêmement Faiblesse de caractère. Irrésolution pour des futi-
inflammable ; lités. Scrupules exagérés  : obligations, horaires,
– ce tout petit arbre a de « grandes origines » travail, etc. Manque de confiance en soi dans son
car il descend des Lycopodes géants (comme travail ou ses projets, autodépréciation. Change
Archaeopteris) qui furent les premiers arbres facilement d'opinion. Nombreuses peurs (peur
modernes et novateurs qui dominèrent les d'entreprendre quelque chose, de l'échec, d'appa-
forêts au temps du Dévonien par leur taille, raître en public, de la responsabilité, des bruits,
leur résistance, leur longévité et leurs systèmes des gens, de l'obscurité, etc.). Introspection, timi-
évolutifs novateurs. Lycopodium a régressé au dité. Anxiété l'après-midi à partir de 16  heures,
cours de son évolution car il est devenu un tout la nuit avant minuit accompagnée de palpitations
petit végétal : il ne mesure plus aujourd'hui que cardiaques. Anxiété d'anticipation. Sursaute
10 à 20 cm de hauteur avec des tiges rampantes pour des futilités, comme après une frayeur.
atteignant au maximum 1 mètre de longueur. Effrayé pour des futilités, la nuit. Très émotif
Ne pouvant plus s'étendre verticalement pour pour un rien, pour une attention amicale, une
prendre de la hauteur, il rampe pour se déve- bonne nouvelle. Dépression. Tendance à se ron-
lopper comme il peut sur le plan horizontal. ger les ongles.

Matière médicale Troubles de l'apprentissage,


faiblesse de mémoire
Signes psychiques Troubles de l'apprentissage avec dyslexie, dysor-
Ambitions augmentées, thographie, dyscalculie. Emploi un mot à la place
compétitivité, amour du pouvoir d'un autre. Inaptitude pour les mathématiques.
Planificateur, calculateur, avare, exigeant pour Retard mental, autisme. Perte de mémoire, confu-
lui-même et autrui. Ambition augmentée  : désir sion d'esprit. Difficultés de concentration. Effort
d'argent, compétitivité, avidité. Il est prêt à tous intellectuel difficile. Faiblesse de mémoire pour
les moyens pour réussir. Hautain, autoritaire, il les mots, les noms propres, pour l'orthographe.
parle sur un ton de commandement. Aggravation après un effort mental.

31
Homéopathie et médecine chinoise

Humeur changeante, agitation Croûtes de lait. Teigne. Eczéma du cuir chevelu,


Humeur changeante, cyclothymie, notamment de la région occipitale. Prurit du cuir chevelu,
chez les enfants. aggravé par le grattage, après un échauffement, à
la chaleur du lit.
Anxiété nocturne, irritabilité
le matin au lever Otite externe, éruption rétro-auriculaire
Hyperidéation le soir et la nuit, endormisse- Eczéma du pavillon et du conduit auditif externe,
ment tardif. Rumine la nuit sur des événements otite externe. Éruptions prurigineuses avec gon-
désagréables du passé. Transpiration nocturne. flement brillant de la région rétro-auriculaire  :
Sursauts faciles, sursauts la nuit pendant le som- éruptions humides, fissures, crevasses, eczéma,
meil ou à l'endormissement. Agitation la nuit avec etc. Sensation de pulsation le soir ou le matin
anxiété (se retourne sans cesse la nuit, sort du lit devant les oreilles. Otalgie droite piquante,
pour marcher au grand air). Réveils nocturnes déchirante, sourde s'étendant à l'oreille gauche.
vers 4 ou 5  heures du matin avec palpitations. Aggravation au vent et aux courants d'air.
Irritabilité ou morosité, surtout le matin au réveil.
Alopécie, ongles fragiles
Rêves de mort, de meurtre ou de travail Cheveux cassants, chute des cheveux par poignée.
Rêves angoissants, nombreux, agités. Rêves de Calvitie en plaque. Alopécie dans la région tem-
disputes, de combats, de bagarres, d'émeutes, de porale ou le vertex. Alopécie à la ménopause, suite
la mort, d'être assassiné, de meurtre, de malheur, de chagrin, de maladie abdominale ou après un
de maladie, de feu. Rêves de lieux publics. Rêves accouchement. Sensation d'avoir les cheveux arra-
visionnaires. Rêves d'arbres et d'animaux sauvages. chés. Cheveux d'odeur nauséabonde. Coloration
Rêve du travail (affaires de la journée ou de la jour- précoce grisâtre des cheveux par touffes ou du
née précédente), d'être occupé. Rêves d'eau, de côté droit. Ongles fragiles, de coloration bleuâtre.
noyade, d'être en train de nager. Rêves érotiques.
Céphalées post-prandiales, migraines
Signes physiques ophtalmiques, lourdeur
Fièvre bilieuse l'après-midi vers 16 heures Céphalées frontales pulsatiles, déchirantes.
Douleurs temporales pressurantes comme dans
Fièvre apparaissant l'après-midi, surtout après un étau. Hémianopsie latérale droite ou hori-
16  heures, avec froideur glacée des extrémités et zontale pendant la migraine. Amélioration des
engourdissements suivis d'une sensation de brû- céphalées en marchant au grand air. Aggravation
lure entre les omoplates. Alternance de fièvre et de pendant les règles, les repas, si la faim n'est pas vite
frissons. Sueur généralisée plus marquée au niveau satisfaite et le soir à la chaleur du lit. Céphalées
de la poitrine. Soif. Fièvre « bilieuse » avec nausées, suite de colère ou d'effort mental. Névralgies de la
régurgitations et goût amer. Anxiété ressentie face. Début des douleurs l'après-midi à 16 heures.
dans la poitrine, oppression thoracique et palpita- Latéralité droite. Lourdeur de la tête, de la région
tions. Fièvre unilatérale du côté gauche. Bouffées occipitale.
de chaleur au visage et dans la région du cœur.
Maigreur, faiblesse Faiblesse de la vue le soir et la nuit,
sécheresse oculaire
Maigreur malgré un appétit vorace (plus maigre
du haut du corps et du cou). Teint pâle, terreux, Vue faible, obscurcie, douleurs oculaires contuses
maladif, jaunâtre, avec des rides profondes (il en fin d'après-midi à partir de 16 heures jusqu'au
paraît plus vieux). Asthénie et fatigue culminant soir. Frotter les yeux améliore la vision. Sécheresse
vers 17 heures. oculaire aggravée le soir. Clignotements devant
les yeux, visions flamboyantes. Myodesopsies.
Éruptions du cuir chevelu croûteuses, Larmoiement au vent, au grand air. Lourdeur
humides et prurigineuses des paupières. Blépharite  : fissures, crevasses,
Éruptions sèches, squameuses, croûteuses, pru- démangeaisons des paupières et des commissures.
rigineuses, humides. Psoriasis du cuir chevelu. Rougeur oculaire ou coloration jaune des yeux.

32
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Acouphènes incarcérés accompagnés de douleurs cram-


Acouphènes (bourdonnements, écoulement de jet poïdes. Distension, ballonnements de l'abdomen
d'eau, rugissements, vrombissements, résonance, et des hypochondres aggravés après les repas et
sifflements, etc.). les aliments « flatulents ». Gaz incarcérés dans le
côlon descendant avec constipation. Nombreuses
Angine évoluant de droite à gauche, éructations qui soulagent. Bruits hydroaériques.
angine pseudomembraneuse Sensation de plénitude abdominale et gastrique
Angine droite ou angine qui évolue de droite aggravée par les vêtements serrés. Gaz abondants
à gauche. Angine membraneuse, diphtérie qui dans le rectum, pendant la diarrhée.
débute du côté droit avant de s'étendre au côté Oppression et palpitations
gauche. Inflammation du pharynx selon les pendant la digestion
mêmes modalités. La douleur est aggravée par
les boissons froides et améliorée par les boissons Somnolence et malaise post-prandiaux.
chaudes. Extension de la douleur aux oreilles. Symptômes thoraciques en période post-pran-
Besoin de se racler la gorge. Sécheresse buc- diale  : oppression, sensation de plénitude ou de
cale et pharyngée. Sensation d'avoir une masse chaleur, palpitations cardiaques paroxystiques
dans la gorge. Obstruction chronique du nez, avec anxiété. Amélioration par les éructations et
surtout la nuit. Sinusite droite. Aphtes. Haleine au grand air. Palpitations à partir de 16  heures
nauséabonde. aggravées à l'effort, couché sur le côté gauche.
Sensation de bulles dans la région du cœur.
Névralgies intercostales Arythmie. Anxiété ressentie dans la poitrine la
Douleurs thoraciques latérales piquantes, l'après- nuit, après une contrariété.
midi à partir de 16 heures ou la nuit. Reflux gastro-œsophagien,
gastrite, hyperphagie, soif insatiable
Pneumopathie droite, dyspnée
avec battement des ailes du nez Pyrosis. Reflux gastro-œsophagien  : douleurs
brûlantes de l'épigastre s'étendant vers la gorge.
Maladie respiratoire à prédominance droite.
Sécheresse de la bouche et de la gorge. Douleurs
Pneumonie droite. Toux avec douleurs à la
rongeantes de l'estomac qui s'étendent vers le dos.
tête. Dyspnée et battements des ailes du nez.
Ulcère gastroduodénal. Gastrite. Aggravation
Expectorations jaunes de goût salé.
des douleurs après avoir mangé même de faibles
quantités. Appétit vorace, insatiable, faim impé-
Troubles digestifs
rieuse non améliorée après avoir mangé (manger
Appétit faible, flatulences, augmente la faim). Appétit augmenté la nuit. Soif
intolérance aux graisses extrême, soif pour de petites quantités d'eau.
Faim avec incapacité de manger. Appétit vite ras- Vomissements la nuit ou le matin.
sasié dès les premières bouchées  : peu d'appétit,
appétit sélectif voire inappétence (désintérêt pour Troubles de l'hypochondre droit,
la nourriture). Refuse les aliments inconnus. colique hépatique
Difficultés digestives du nourrisson et anorexie Goût amer dans la bouche. Hépatite chronique,
infantile. Aversion pour les mets gras et lourds, hépatite suite d'humiliation. Hépatomégalie.
pour le vin. Désir d'aliments et de boissons Abcès hépatique. Atrophie hépatique. Douleurs
chauds. Désir d'olive. Ne supporte pas les chan- de l'hypochondre droit ou du foie  : douleurs
gements alimentaires même minimes. Absence crampoïdes, contuses, pressurantes, s'étendant
de soif ou soif sans désir de boire. Hoquet violent. vers le dos ou le côté gauche. Aggravation des
Haut-le-cœur. Vomissements après manger. douleurs à partir de 16 heures, par l'ébranlement,
Sensation de défaillance, de faiblesse, de vide ou par la respiration, par les repas ou couché sur le
d'angoisse ressentie dans l'épigastre, aggravée côté douloureux. Douleurs suite d'humiliation.
la nuit. Distension gastrique après avoir mangé Colique hépatique lithiasique. Cholécystite.
avec flatulences. Coliques du nourrisson allaité. Ictère. Sensation de serrement, de constriction
Nombreuses éructations. Rétention de gaz, gaz des hypochondres comme si un bandage était

33
Homéopathie et médecine chinoise

p­ résent. Tension ressentie dans la partie infé- prurigineux. Vaginisme. Pendant la grossesse,
rieure de l'abdomen. Appendicite. Invagination le fœtus se présente en siège. Tumeur de l'ovaire
intestinale. Aggravation générale des troubles droit. Fausse couche.
digestifs à 16 heures.
Lithiases urinaires
Constipation
Lithiase rénale notamment du rein droit (urique
Constipation suite de sédentarité, quand « on ou oxalique). L'enfant crie avant d'uriner. « Sable »
n'est pas à la maison », pendant la transpiration. rouge vif dans les urines comme de la brique pilée.
Grands efforts inefficaces, exonération incom- Urines sanguinolentes avec caillots sur lithiase.
plète, émission par petites quantités. Selles en Couleur jaune des urines. Pollakiurie nocturne
scybales. Sécheresse du rectum. Sensation de et besoin impérieux d'uriner. Dysurie. Cystite.
rétention de matières dans le rectum. Besoins Prostatite chronique, adénome. Impuissance,
impérieux, fréquents. Selles dures suivies de selles éjaculation précoce, oligospermie, libido faible ou
liquides. Constipation de l'enfant, de la grossesse. augmentée, érections rares et faibles.
Spasmes de l'anus pendant la constipation.
Éruptions squameuses, croûteuses,
Diarrhée aggravée par les repas, prurigineuses et suintantes
syndrome dysentérique
Peau subictérique, sèche, ridée, atone ou teint
Selles jaunes ou brunes contenant des aliments pâle, terreux, maladif. Cernes bleuâtres autour
non digérés. Selles liquides, fréquentes, glairo- des yeux. Taches jaunâtres temporales ou taches
sanglantes, purulentes et nauséabondes. Diarrhée brunes « hépatiques ». Sécheresse de la paume des
après suppression d'une éruption. Diarrhée alter- mains, eczéma, dishydrose palmaire et palmo-
nant avec constipation. Aggravation des diarrhées plantaire. Éruption sèche saignant après grattage.
par les repas, le lait, les boissons et les aliments Éruptions squameuses avec nombreuses squames
froids, la bière, le matin ou à partir de 16 heures. furfuracées. Psoriasis. Dartres suintantes, sup-
Douleurs rectales, prurit anal aggravé puratives, rouges, croûteuses avec douleurs
le soir et à la chaleur brûlantes, déchirantes. Gale humide. Éruptions
Prolapsus rectal aggravé par les selles. croûteuses après grattage. Herpès humide, jau-
Hémorroïdes externes, bleuâtres, dures, amélio- nâtre, croûteux, avec desquamation. Furoncles
rées par la chaleur et aggravées pendant la gros- périodiques, volumineux. Éruptions fétides, nau-
sesse. Rectorragies. Fistule rectale. Excoriation séabondes. Lichen. Démangeaisons à des endroits
du rectum : besoin de se frotter l'anus jusqu'à ce circonscrits. Prurit cutané avec fourmillements,
qu'il soit à vif. Douleurs constrictives, spasmo- aggravé par un échauffement ou la chaleur du
diques du rectum avec impossibilité d'aller à la lit. Urticaire chronique, d'effort. Douleurs ron-
selle aggravées la nuit. Douleurs anales brûlantes, geantes, déchirantes ou brûlantes après le grat-
coupantes, déchirantes, aggravées par les selles. tage. Le patient est obligé de se gratter à vif.
Prurit anal le soir, à la chaleur du lit ou suite d'hé- Syndrome des jambes sans repos,
morroïde. Condylomes du rectum. crampes, paresthésies
Paresthésies nocturnes des membres supérieurs,
Syndrome prémenstruel
engourdissement des extrémités. Crampes
à prédominance digestive
des orteils, des mollets, la nuit, en étirant la
Hypo- ou aménorrhée. Règles ne réapparaissant jambe. Impatiences dans les jambes au lit avant
pas après la contraception. Au contraire, règles l'endormissement.
abondantes. Syndrome prémenstruel à prédo-
minance digestive (nausées, météorisme, etc.). Maladies métaboliques
Règles irrégulières, en retard. Irritabilité pré-
menstruelle. Sécheresse vaginale. Prurit vulvo- Dyslipidémie, athérosclérose.
vaginal aggravé pendant les règles. Émission de
gaz par le vagin. Varices vaginales. Leucorrhées Accident vasculaire cérébral
jaunes. Éruptions vésiculeuses. Condylomes Hémorragie cérébrale.

34
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Bouffées de chaleur, sensation Latéralité


de bulles dans l'abdomen Droite puis gauche (évolution de droite à gauche).
Bouffées de chaleur s'étendant vers le haut, vers
le visage. Bouffées de chaleur dans la région du Étiologies
cœur. Sensation de chaleur dans la partie infé- Troubles suite de chagrin silencieux, de décès
rieure de l'abdomen remontant dans la poitrine. d'êtres chers, d'anticipation, de contradiction,
Congestion de la poitrine. Chaleur dans l'abdo- de frayeur, de colère ou d'émotion refoulée,
men après manger. Rougeur flamboyante des d'humiliation ou de rejet. Suite de suppression
joues. Taches rouges sur le visage après man- des règles.
ger. Sensation de bulles qui se déplacent dans
l'abdomen. Sensation de bulles dans la région
dorsale. Syndromes correspondants
Transpiration visqueuse, huileuse Syndromes internes
Transpiration abondante nocturne, avant minuit Vide de la Vésicule biliaire
ou le matin. La transpiration est froide, collante, Vertiges (présents surtout le matin)
huileuse et tache le linge en jaune ou en rouge Troubles de la vision (vue brumeuse, confuse,
(transpiration sanguinolente). Aggravation au obscurcie, perte de vision le soir, « mouches
moindre effort, après une frayeur. volantes », éclairs visuels, éblouissements)
Anxiété avec palpitations cardiaques
Timidité
Anomalies linguales
Sursauts faciles
Typiquement, la langue de Lycopodium est Manque de confiance en soi
gonflée, rouge (sur les côtés et au bout de la Manque d'initiative
langue) et présente un enduit lingual brun ou Indécision
noir et sec (l'enduit est plus rarement jaune)
Irrésolution pour des futilités
et il peut exister des fissures. L'enduit lin-
Autodépréciation
gual peut, cependant, être blanc. Les papilles
Scrupules exagérés
peuvent être plus rouges et saillantes. Le sujet
Rêves agités
peut ressentir une sensation de lourdeur et de
raideur de la langue ainsi qu'une difficulté à
Nombreuses peurs
la sortir de la bouche. On peut observer des
Langue normale ou pâle ou enduit blanc
mouvements de la langue oscillatoires ou des Le pouls doit être faible ou fin et faible
mouvements allant d'un côté à l'autre. On
peut noter des vésicules, notamment au bout Stagnation de la Vésicule biliaire
de la langue. L'odeur de l'haleine est nauséa- avec accumulation de Mucosités
bonde. Le goût est aigre ou amer. Il peut exis- Palpitations avec angoisses
ter des mucosités filantes dans la bouche, sur- Agitations physiques et psychiques, notamment
tout le matin, et de l'écume au coin des lèvres. la nuit
Goût amer dans la bouche
Nausées, vomissements
Modalités Vertiges et éblouissements
Aggravation Acouphènes
L'après-midi à partir de 16 heures, le soir, la nuit, Sensation de gêne au thorax (après les repas
par la chaleur du lit, par les matières grasses, les surtout)
huîtres, les oignons, le lait, par tout changement Sensation de distension au niveau des flancs
alimentaire, après manger, par le froid ou la cha- Soupirs
leur, par l'humidité et les courants d'air. Accès de frayeur
Bords de la langue rouges
Amélioration Enduit lingual jaune
Par les boissons chaudes et en plein air. Le pouls doit être en corde, glissant et rapide

35
Homéopathie et médecine chinoise

Humidité dans la Vésicule biliaire Céphalées et sensation de lourdeur de la tête


Ictère Teint jaune ou terne
Distension et douleurs des hypochondres (notam- Transpiration huileuse
ment de l'hypochondre droit chez Lycopodium) Goût amer dans la bouche
Aversion pour les matières grasses et les repas Éruptions cutanées prurigineuses, humides
lourds (aggravation des symptômes par les (éruptions rouges, prurigineuses, croûteuses et
matières grasses qui sont mal métabolisées car suintantes, psoriasis, herpès, etc.)
dyslipidémie et athérosclérose) Coloration de la langue rouge et enduit jaune
Absence de soif Le pouls doit être glissant et rapide
Sensation de lourdeur du corps
Chaleur-Humidité de la Vessie
Céphalées avec douleurs sourdes
Coloration blanche de la langue (enduit blanc) Sédiments rouges dans les urines
ou jaune Lithiase des voies urinaires
Le pouls dans un tel tableau doit être glissant Pollakiurie nocturne
et en corde Couleur rouge des urines (hématurie)
Cystite
Chaleur-Humidité Foie/Vésicule biliaire Besoin impérieux d'uriner
Colère (perte de contrôle avec injures) Dysurie
Ictère Miction fréquente
Distension et douleurs des hypochondres Prostatite chronique
Aversion pour les matières grasses et les repas La langue doit avoir un enduit jaune et épais,
lourds surtout à la base de la langue
Absence de soif Le pouls doit être glissant, rapide et légèrement
Sensation de lourdeur du corps en corde à la position du pied gauche
Céphalées avec douleurs sourdes
Troubles mictionnels (dysurie, besoins impé- Chaleur-Humidité du Gros Intestin
rieux, urines foncées) Plénitude abdominale
Lithiase biliaire Nausées, vomissements
Engourdissement des membres Douleurs abdominales
Prurit anal, prurit vulvovaginal aggravé à la Selles glairosanglantes et purulentes, nauséa-
chaleur bondes
Leucorrhées jaunes Ténesme avec diarrhée et douleurs brûlantes
Éruptions génitales Syndrome dysentérique
Selles molles ou constipation Dysurie, urines foncées
Acouphènes Sensation de lourdeur
Goût amer dans la bouche La langue doit présenter une couleur rouge et
Enduit lingual jaune un enduit jaune
Le pouls dans un tel tableau doit être glissant, Le pouls doit être rapide et glissant
en corde et rapide
Stagnation du Qi du Foie
Chaleur-Humidité qui envahit la Rate Soupirs
Sensation de plénitude de l'épigastre Susceptibilité
Épigastralgies Irritabilité
Sensation de lourdeur Sensation de masse dans la gorge
Soif sans envie de boire Alternance diarrhée/constipation
Nausées Règles irrégulières
Vomissements Douleurs des seins avant les règles
Diarrhées, odeur nauséabonde des selles Météorisme abdominal
Douleurs brûlantes de l'anus Distension, ballonnements avant les règles ou
Urines foncées pendant les règles

36
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Régurgitations acides, vomissements, nausées Sensation de défaillance ressentie dans l'esto-


Douleurs des hypochondres mac la nuit
Oppression dans la poitrine Régurgitations acides après les repas
Goût amer dans la bouche Gastralgies, distension de l'estomac
La langue peut être normale voire légèrement Vomissements
rouge sur les bords Hoquet violent
Le pouls doit être en corde Éructations très nombreuses
Gaz abondants
Élévation du Yang du Foie Haut-le-cœur
Troubles caractériels : irritabilité, colère Amélioration par l'émission de gaz
Troubles visuels : éblouissements, scintillements La langue a une coloration normale ou rouge
Céphalées suite de colère sur les bords
Acouphènes Pouls en corde d'un côté et faible de l'autre
Bouffées de chaleur
Sécheresse oculaire Feu du Cœur
Gorge sèche Humeur changeante
Signes neuromusculaires avec tremblements Agitation
Syndromes des jambes sans repos Palpitations
Douleurs et lourdeurs sous-hépatiques, dans Aphtes
l'hypochondre droit Constipation
Goût amer dans la bouche Pointe de la langue qui est rouge, papilles saillantes
Langue rouge sur les bords Langue « mouvante »
Le pouls doit être en corde Enduit lingual jaune
Le pouls doit être rapide
Dysharmonie Bois/Terre : le Qi du Foie
rebelle envahit la Rate et l'Estomac Feu de l'Estomac
Avec vide de Qi de la Rate Ulcères (douleurs épigastriques rongeantes
Irritabilité irradiant vers le dos)
Teint jaune ou pâle Gastrites
Appétit vite rassasié, manque d'appétit Épigastralgies brûlantes remontant dans la
Diarrhée gorge (pyrosis)
Pyrosis Régurgitations acides, éructations
Flatulences Appétit augmenté, la nuit
Selles dures ou moulées suivies de selles liquides Appétit vorace, insatiable, après manger (Lyc. :
Aggravation de tous les symptômes par les manger augmente la faim)
repas Soif, soif extrême
Langue grosse Haleine nauséabonde
La langue a une couleur normale ou légèrement Vomissements après avoir mangé
rouge sur les bords Langue rouge avec un enduit jaune sec ou jaune
Le pouls doit être en corde d'un côté et faible foncé voire noir
de l'autre Le pouls doit être rapide et légèrement vaste à la
barrière à droite
Vide de Qi de l'Estomac et Ni de l'Estomac
(= contre-courant du Qi) Vide de Sang du Foie
Distension, ballonnements de l'estomac après Insomnie
les repas Pâleur
Diminution de l'appétit Dépression
Douleurs à l'estomac et des hypochondres Céphalées avec troubles visuels (Lyc. : migraines
Anxiété et faiblesse ressenties dans l'épigastre ophtalmiques avec amputation du champ
Sensation de vide gastrique après manger visuel, hémianopsie latérale)

37
Homéopathie et médecine chinoise

Chute des cheveux Pathologie du Da Mai


Ongles fragiles Faiblesse de caractère
Vertiges Impression d'avoir une bande autour du ventre
Vision trouble avec « mouches volantes » devant Constipation
les yeux (myodesopsies) Ballonnements
Faiblesse musculaire Indigestion
Spasmes et crampes musculaires
Fourmillements et engourdissements des extré-
mités Syndromes externes
Aménorrhée Maladie due au Froid
La langue doit être terne ou pâle et terne Atteinte du niveau Jue Yin
Le pouls devient rugueux ou fin
Fièvre
Vide de Yin du Foie Soif
Insomnie d'endormissement Faim sans envie de manger
Transpiration la nuit Fièvre bilieuse : nausées, vomissements, régur-
Bouffées de chaleur gitations
Teint pâle Sensation de chaleur qui remonte jusqu'au cœur
Rougeur du visage (Lyc. : rougeur flamboyante Impression que l'énergie remonte de l'abdomen
des joues) jusqu'à la région du cœur
Sécheresse de la bouche et de la gorge Froideur glacée des extrémités
Sécheresse oculaire Le pouls doit être en corde
Diminution de la vue, perte de la vue nocturne
Myodesopsies Commentaires
Spasmes, tétanisation, crampes
Engourdissement des extrémités Lycopodium est un des remèdes les plus impor-
Chaleur des extrémités et de la région du cœur tants de la matière médicale. Sa pathogénésie ne
(sensation de chaleur dans les « 5 Cœurs ») compte pas moins de 12 000  symptômes ! Il est
Céphalées également réputé pour être un des plus grands
Vertiges remèdes « hépatiques ». Il comprend presque tous
Éblouissements les syndromes du Foie et de la Vésicule biliaire. Les
Fièvre périodique spores à partir desquelles est fabriquée la souche
Règles en retard et peu abondantes, aménorrhée homéopathique sont composées de 40 à 50 % de
La langue est rouge sur les côtés et sans enduit matières grasses. Il est tout de même curieux de
Le pouls doit être superficiel (flottant), vide et retrouver dans la composition d'un végétal autant
rapide de graisses saturées. Or nous savons que les sels
biliaires sécrétés par le foie et stockés par la vési-
Pathologie du Chong Mai cule biliaire associés aux enzymes pancréatiques
Sensation de bulles qui se déplacent sont nécessaires à l'absorption des graisses. Il n'est
Sensation de bulles dans la région du cœur donc pas étonnant que la pathogénésie du remède
Sensation de chaleur montante à partir de l'ab- ait mis en évidence une telle polarité hépatique.
domen et remontant jusqu'au cœur Comme souvent dans les remèdes du Bois, le tra-
Oppressions thoraciques vail est au centre des préoccupations (Lycopodium
Ballonnements abdominaux est un grand travailleur). Contrairement à Nux
Signes de reflux de l'énergie : vomica qui fera tout pour ne pas échouer dans sa
Distension de l'estomac quête de la réussite et qui a une force de volonté
Flatulences incroyable, Lycopodium, lui, doute et pense
Nausées, vomissements ne pas pouvoir y parvenir. Il en a pourtant les
Fièvre intermittente capacités intellectuelles car il est très intelligent.
Avortement Le mouvement du Bois est un mouvement d'élé-
Troubles des règles vation. L'histoire du grand arbre « précurseur

38
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

et  ­novateur » qui est devenu tout petit illustre à biliaire avec accumulation de Mucosités. Cette
merveille les signes psychiques de Lycopodium : accumulation de Mucosités s'exprime par une
intelligent, il a de grandes ambitions, mais il est sensation de gêne au thorax.
trahi par ses forces physiques, ses doutes, ses Nous avons vu au chapitre concernant les
peurs et son manque de confiance en soi. 5  Mouvements que le Bois est le mouvement qui
Le Foie est le Chef des armées ; c'est lui qui débute le cycle. Au niveau symbolique, le Bois repré-
« dirige les opérations ». Or Lycopodium aime le sente le végétal (croissance) avec son mouvement
pouvoir, il aime parler sur un ton de commande­ d'expansion. Il représente le début de la journée, du
ment. On retrouve l'émotion propre au Bois, printemps, de la vie. Il correspond donc à la période
­c'est-à-dire une propension aux accès de colère de croissance et de développement, à la période de
(colère pour des futilités, suite de contradiction, l'enfance. Il n'est donc pas étonnant de retrouver
colère violente, etc.). Tout doit être dans l'ordre des troubles de l'apprentissage (comme la dyslexie,
des choses et planifié. Lycopodium est extrême- la dysorthographie, la dyscalculie, le retard mental).
ment scrupuleux  : à cheval sur les horaires de On retrouve encore la symbolique du petit arbre qui
travail, sur les tâches qu'il doit accomplir, sur n'a pas pu se développer aussi bien que ses ancêtres…
ses obligations. J'ai connu des patients qui ont Le deuxième syndrome de vide à se dégager est
été très bien améliorés par Lycopodium et qui le vide de Sang du Foie. La chute des cheveux (signe
avaient le besoin de planifier tout à l'avance. de 3e  degré), la fragilité des ongles, les troubles
Ils ne supportaient pas de ne pas maîtriser les visuels, les troubles musculaires en témoignent.
choses. C'est pourquoi ils avaient besoin de tout Le Foie « s'ouvre aux yeux ». L'organe des sens et
anticiper pour que tout soit parfait. Ils sont dans les sécrétions du Bois sont, respectivement, les
la planification et la rectitude comme beaucoup yeux et les larmes. Si les yeux sont mal nourris et
des individus « Bois ». Le Foie est le « Chef des mal humidifiés par le Sang, des troubles visuels
armées » ; il a un rôle de planification et de apparaissent. Cela explique les anomalies de la
contrôle. Cette notion de contrôle donnera à vision avec myodesopsies, faiblesse visuelle noc-
Lycopodium une tendance à rationaliser les turne, migraines ophtalmiques, sécheresse ocu-
choses, à maîtriser ses émotions (l'intellect pré- laire. Le syndrome du vide de la Vésicule biliaire,
domine sur les émotions). La Vésicule biliaire vu ci-dessus, peut être à l'origine d'un vide du
est la « Rectitude du centre » ; elle vérifie que Sang du Foie. Le vide de Sang du Foie peut pré-
tout est bien dans l'ordre des choses, dans la disposer à une stagnation du Qi du Foie incluse
justesse. Lycopodium sera donc plutôt de nature dans cette pathogénésie. Il ne faut pas oublier les
conciliante. autres causes de vide de Sang du Foie, à savoir les
L'individu Lycopodium présente, avant tout, carences alimentaires, les tensions émotionnelles
une Vésicule biliaire déficiente. La Vésicule qui bloquent le Qi et les pertes de sang.
biliaire est le palais de ce « qui est clair et pur ». Chez la femme, le vide du Sang du Foie est la
Les décisions tranchées sortent d'elle et elle est cause la plus fréquente de la montée du Yang du
responsable de la détermination et du courage. Foie avec céphalées sourdes dues au vide du Sang
La notion de justice y est rattachée. Lorsque la du Foie et éventuellement céphalées intenses
Vésicule biliaire (qui est un organe Yang) est défi- dues à la montée du Yang du Foie. On observe
ciente, elle génère un caractère indécis avec de la encore d'autres signes d'élévation du Yang du Foie
peur, des frayeurs et un manque de confiance chez Lycopodium  : vertiges, acouphènes, vision
en soi. Le premier syndrome à se dégager de la trouble, insomnie, bouffées de chaleur, colères
matière médicale de Lycopodium, notamment (perte de contrôle : injures violentes, propos vio-
à partir des signes psychiques, est le syndrome lents sous l'emprise de la colère). L'élévation du
du vide de la Vésicule biliaire. Dans ce cas, Yang du Foie peut également provenir du syn-
l'enduit lingual est blanc. Les troubles émotion- drome de vide de Yin du Foie également inclus
nels (comme l'échec) peuvent également être à dans cette matière médicale. Plusieurs aspects de
l'origine d'une stase des fonctions de la Vésicule la langue traduisent ce vide de Yin : langue rouge,
biliaire (perturbation de l'évacuation et de la langue en carte de géographie et fissures sur la
fonction de dispersion), ce qui génère un autre langue (la langue en carte de géographie traduit
syndrome, celui de la stagnation de la Vésicule souvent un vide de Yin constitutionnel).

39
Homéopathie et médecine chinoise

Enfin, le Sang du Foie est en relation avec les un enduit lingual devient foncé, plus le niveau de
méridiens curieux Ren Mai et Chong Mai. Ils Chaleur devient important dans les couches pro-
dépendent du Foie pour leur approvisionnement fondes. L'enduit jaune foncé indique la présence
en Sang. Si le Sang est déficient, une ­pathologie de Chaleur-Humidité dans les couches profondes
peut  apparaître. Il n'est donc pas étonnant ou la présence de Mucosités-Glaires se transfor-
de  retrouver chez Lycopodium cette sensation mant en Chaleur. Un enduit « calciné » indique la
de chaleur qui part de l'abdomen pour monter présence d'une Chaleur « extrême ». La coloration
jusque dans la poitrine et cette sensation de bulles noire de l'enduit (qui est également un signe de
qui se déplacent. Ces deux signes sont caractéris- 3e  degré chez Lycopodium) se rencontre lorsque
tiques d'une pathologie de Chong Mai. la Chaleur interne devient excessive et  altère les
Cette plante a une relation particulière avec Liquides organiques comme cela peut être le cas
l'humidité. Il lui faut juste ce qu'il faut d'eau pour dans le syndrome du Feu de l'Estomac qui est inclus
se développer mais elle ne supporte pas un sur- dans cette pathogénésie. D'ailleurs, la langue peut
plus d'eau (elle aime bien les endroits humides, présenter des fissures, être sèche et raide témoi-
avec des sols bien drainés pour que l'eau circule, gnant que le Yin et les Liquides organiques ont été
mais elle ne supporte pas que l'eau stagne). Les blessés. L'aspect rouge sur les bords indique que la
spores utilisées pour la réalisation du remède chaleur est principalement localisée dans le Foie
sont, quant à elles, extrêmement inflammables, et la Vésicule Biliaire. Nous retrouvons certains
donc source de chaleur. Encore une fois, il est très signes en faveur d'un excès de Feu dans le Cœur
étonnant de constater que la plupart des autres (agitation, humeur changeante, aphtes, colora-
syndromes inclus chez Lycopodium sont des tion linguale rouge à la pointe, etc.). Cela n'est
syndromes de Chaleur ou de Chaleur-Humidité pas étonnant si nous tenons compte du fait que
dans tout le foyer moyen (Chaleur-Humidité l'excès de Chaleur dans le Foie peut se transmettre
Foie/VB, Chaleur-Humidité de la Rate, Chaleur au Cœur (selon la théorie des 5  Mouvements, le
de l'Estomac). Les signes cutanés témoignent de Feu du Foie peut se transmettre au Cœur selon la
la présence de Chaleur-Humidité au niveau de la relation mère-fils). D'autres aspects de la langue
Rate : les éruptions sont squameuses, croûteuses, nous indiquent également la présence d'un excès
épaisses, humides. La Chaleur-Humidité fait de Chaleur interne comme les papilles plus sail-
également partie des grandes causes de psoria- lantes et plus rouges, les mouvements oscillatoires
sis. Il en est de même pour les lithiases biliaires ou l'extériorisation de la langue.
et les cholécystites qui sont dues à la présence Le vide de Qi de la Rate et la stagnation du
de Chaleur-Humidité au niveau du couple Foie/ Qi du Foie peuvent prédisposer à la survenue
Vésicule biliaire. Le trajet des éruptions nous d'Humidité interne. Nous retrouvons d'ail-
confirme que la Chaleur-Humidité se situe bien leurs les symptômes de la stagnation du Qi du
dans le méridien de la Vésicule biliaire. En effet, Foie en approfondissant la matière médicale de
Lycopodium est un grand remède d'otite externe Lycopodium (humeur changeante, soupirs, dis-
et d'éruption eczématiforme dans la région rétro- tension des hypochondres, hoquet, sensation de
auriculaire (région qu'emprunte le méridien de la masse dans la gorge, règles irrégulières, syndrome
Vésicule biliaire) et les troubles auriculaires sont prémenstruel avec signes digestifs et irritabilité)
aggravés au vent (facteur climatique du Bois). et de vide de Qi de la Rate. C'est la Rate qui assure
La sensation de pulsations ressentie derrière les la fonction de transport des essences alimentaires,
oreilles n'est pas sans évoquer également un lien du Qi et des Liquides. Si elle est déficiente, alors
avec le trajet du méridien de la Vésicule biliaire (le l'Humidité s'accumule (mais à l'inverse, l'excès
point 2 VB est situé juste en avant et en dessous d'Humidité peut aussi affaiblir le Qi de la Rate).
du tragus). L'Humidité externe, qui fait partie des causalités
L'enduit lingual jaune avec une langue rouge de Lycopodium, peut également venir aggraver le
confirme la présence d'Humidité-Chaleur. tableau d'Humidité interne. Concernant le Foie,
L'enduit de Lycopodium prend le plus souvent une en tant que « Maître des armées », il assure la libre
coloration brune voire noire avec des bords plus circulation du Qi. Si le Qi ne circule plus, la Rate
rouges (symptômes de 3e  degré). En MTC, plus n'exerce plus correctement sa fonction de trans-

40
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

port des aliments. Il en est de même pour la des-


cente du Qi de l'Estomac qui dépend de la bonne
Nitricum acidum
diffusion du Qi du Foie. Nous voyons que tout est
en interdépendance et il n'est donc pas étonnant
de retrouver des signes de dysharmonie Bois-
Terre (le Qi du Foie envahit la Rate et l'Estomac,
Feu de l'Estomac) dans cette pathogénésie.
Enfin, l'Humidité-Chaleur peut se transmettre
au Foyer inférieur. Dans ce cas, on observe des
affections urinaires, digestives et génitales. Les
symptômes urinaires de Lycopodium expriment
très bien ce syndrome de Chaleur-Humidité
dans le réchauffeur inférieur : lithiases urinaires
(sédiments rouges dans les urines, pollakiurie,
hématurie, besoin impérieux, dysurie, prosta-
tite, leucorrhées jaunes, etc.). Comme la fonction
de transport et de transformation de la Rate Fig. 4.6
est entravée, l'Humidité-Chaleur stagne et se
transforme en Glaires du fait d'un assèchement
Souche
des Liquides. Ces Glaires se manifestent par
l'apparition de lithiases dans les voies urinaires. • Nom : acide nitrique.
La Chaleur qui stagne dans la vessie produit des • Formule : HNO3.
hémorragies. • Description  : liquide incolore d'odeur suf-
Ce n'est donc pas par hasard que les auteurs focante caractéristique (la couleur jaune
homéopathes disent que Lycopodium a une qu'il peut prendre provient d'une décompo-
grande polarité hépatique. Les rêves, s'ils sont sition de l'acide nitrique sous l'action de la
répétitifs, peuvent nous informer sur le déséqui- lumière et de la température avec formation
libre énergétique d'un patient. Il est dit, en MTC, de dioxyde d'azote qui colore la solution en
qu'en cas de plénitude de la Vésicule biliaire, jaune). Miscible dans l'eau et donne au contact
le sujet rêve de procès, de bagarres et qu'en cas de l'humidité de l'air d'abondantes fumées
de vide il rêve de meurtre avec éviscération. Ce blanches (solution concentrée d'acide nitrique
sont tout à fait les rêves de Lycopodium (rêves de contenant du dioxyde d'azote dissout de for-
disputes, de meurtres, d'assassinats, etc.). En cas mule NO2 et de l'eau).
de pathologie du Foie de type vide, le sujet rêve • Propriétés  : acide fort, oxydant, combu-
de forêt dans la montagne, de champignons ou rant et agent de nitration qui peut donner
d'être allongé sous un arbre (Lycopodium rêve des réactions inflammatoires très violentes
d'arbres). Les signes de Chaleur-Humidité dans voire explosives s'il est au contact de matières
le réchauffeur inférieur sont des signes de plé- organiques, minérales ou des matières com-
nitude. En cas de plénitude de la Vessie, on rêve bustibles à l'origine de vapeurs toxiques de
d'eau (Lycopodium rêve d'eau, de personnes qui dioxyde d'azote (ininflammable et inexplo-
se noient, de bateau faisant naufrage, etc.). Il rêve sible s'il est seul).
aussi de feu, ce qui traduit l'excès de Chaleur • Toxicité  : très corrosif et irritant selon
interne. Comme la plupart des individus Bois, sa concentration. À l'origine de brûlures
le travail est au centre des préoccupations chimiques graves de la peau, des yeux, du
(Lycopodium rêve des affaires de la journée). En tractus respiratoire et gastro-intestinal.
rapport avec le mouvement d'élévation du Shao Séquelles esthétiques et fonctionnelles
Yang, les Lycopodes étaient autrefois des arbres fréquentes.
novateurs. Il n'est donc pas étonnant de consta- • Particularité  : attaque tous les métaux,
ter que Lycopodium fait également des rêves à l'exception de certains métaux nobles
visionnaires et intellectuels. comme l'or.

41
Homéopathie et médecine chinoise

Matière médicale la vie, il pense à la mort mais n'a pas le courage de


passer à l'acte. Son découragement et son déses-
Signes psychiques poir s'accompagnent de violences  : jurons, blas-
Mécontent, critique, irritable phèmes, crises de rage, etc.
et coléreux…
Hypocondriaque
Tempérament irritable et coléreux  : irritable (peur de la mort, peur d'un procès, etc.)
et en colère dès le matin au réveil, dès qu'on lui
parle, pour des futilités. Impatient, impétueux, Anxiété dès le matin au réveil ou après manger.
brusque, brutal, querelleur. Haineux, vindica- Anxiété concernant l'avenir. Hypocondriaque  :
tif et obstiné. Souvent hors de lui. Jurons le soir peur de la mort, de mourir brutalement, peur
à la maison. Dureté de cœur. Cruauté, cruauté d'une maladie contagieuse  : du choléra, du sida,
envers les animaux. Impitoyable. Mécontent de etc. Peur d'un procès.
tout (même de lui-même) et plaintes continuelles.
Abruti
Fait des reproches aux autres, au corps médical.
Aversion pour la musique, pour toute idée nou- Abrutissement, hébétude, faiblesse de
velle. Nihiliste. mémoire. Aversion pour l'effort intellectuel : il
éprouve une sensation de vide en essayant de se
…Jusqu'aux crises de rage concentrer.
et colères violentes
Colère violente, crise de rage : hors de lui, il se met Sensible au bruit
à jurer, blasphémer, injurier. La violence est telle Sensible aux impressions extérieures et surtout
qu'il peut passer à l'acte physique jusqu'au désir de aux bruits : la voix, les sons stridents, le bruit des
tuer. Délire avec rage. Tremblements des mains pas, de l'eau qui éclabousse, etc. Sensible égale-
après une colère ou suite de contradiction. ment au contact et aux chocs.

Rancunier, haineux Agité, excité


(ressasse ce qui l'a offensé)
Excitation le soir, la nuit au lit avec exaltation de
Facilement offensé. Haineux envers les gens qui l'imagination. Excitation avec palpitations vio-
l'ont offensé. Rumine et se remémore des événe- lentes, après la selle. Agitation avec anxiété la nuit
ments difficiles, désagréables. Ses pensées sont après minuit. Exalté lorsqu'il participe à un débat.
persistantes et vont jusqu'à le torturer la nuit. Gaieté le soir au lit.
Il reste prostré. Amertume.

Ne supporte pas l'injustice Hostile à l'homéopathie


Insomniaque après 2 heures du matin
L'injustice est difficile à supporter, notamment
chez les enfants. Il est compatissant et sensible Insomnie après 2 heures du matin. Sommeil per-
aux malheurs des autres. Il présente un sens turbé suite d'anxiété. Réveils fréquents. Se réveille
excessif du devoir. en sursaut comme après une frayeur à l'endor-
missement, pendant le sommeil ou à cause de
Obstiné, déterminé, procédurier ses rêves. Sommeil non réparateur. Anxiété, peur
Déterminé, vindicatif, ferme, obstiné, procédurier. suite à une perte de sommeil ou suite à des nuits
de veille.
Soupçonneux, calomniateur, perfide
Très cachottier, très secret, circonspect. Rêve de colère, de meurtre ou d'orgie
Soupçonneux, calomniateur, perfide, trompeur. Nombreux rêves effrayants, angoissants  : rêves
Ne donne pas facilement sa confiance. de contrariété, de colère, de disputes, de que-
relles, de commettre ou d'avoir commis un crime,
Dépressif (désespoir et rage) de cadavres, de la mort, de devoir mourir. Rêves
Indifférent au plaisir, à sa famille, au bonheur des de festins, de beuveries, de bringue, de banquet, de
autres. Taciturne, sans joie, morose, triste. Las de buffets. Rêves érotiques, lascifs.

42
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Signes physiques détachement laisse les narines à vif et provoque


Céphalées pressurantes et sensibilité un saignement jusqu'à la formation de nouvelles
du cuir chevelu à la pression croûtes. Épistaxis. Douleurs piquantes comme
par une piqûre d'écharde, aggravées par les éter-
Sensation d'avoir un bandeau autour de la tête
nuements. Rougeur du bout du nez. Fissures des
ou de compression violente. Chute des cheveux.
ailes du nez. Verrues nasales.
Céphalées le matin au réveil avec douleurs pressu-
rantes comme dans un étau ou dans une armure, Ulcérations pharyngées, aphtose, lichen plan
aggravées au bruit de la rue, à l'air froid ou aux Stomatite aphteuse récurrente. Ulcères phagé-
secousses et améliorées par la forte chaleur. déniques d'aspect sale. Pharyngite chronique,
Douleurs contuses sur le côté où il est couché. angine. Membranes blanches ou ulcères pha-
Sensation d'éclatement ou d'élancements sur les ryngés, amygdaliens, isthmiques. Douleurs
côtés. Extension de la douleur aux yeux. Sensation piquantes comme par une piqûre d'écharde en
de lourdeur. Douleurs du cerveau. Douleur à déglutissant irradiant aux oreilles ou douleurs
devenir fou  : la douleur est telle qu'il a envie de cuisantes comme si la muqueuse était à vif.
se fracasser la tête. Sensibilité du cuir chevelu Gangrène. Ulcères localisés sur la face interne
et du vertex au toucher, à la moindre secousse. des joues. Lichen plan. Ulcères syphilitiques ou
Intolérance à toute pression  : le port d'un cha- boutons sur les côtés de la langue. Sécheresse de
peau, le fait de s'attacher les cheveux ou de mettre gorge. Haleine putride. Salivation abondante,
un bandeau provoque des douleurs contuses ou sanguinolente, fétide. Déchaussement dentaire,
pressurantes. sensation que les dents vont tomber. Odeur
de l'haleine putride, nauséabonde donnant la
Palpitations
nausée.
Oppression thoracique, sensation de plénitude.
Palpitations cardiaques avec anxiété aggravées Laryngite, ulcérations laryngées,
au moindre effort, au moindre mouvement, par aphonie, hémoptysie
l'excitation émotionnelle, par la fièvre et amélio- Enrouement le matin aggravé en parlant, en chan-
rées en voiture. tant. Voix éteinte, aphonie. Ulcérations du larynx.
Inflammation trachéale, syphilitique, gangré-
Remède d'ulcérations des muqueuses neuse. Laryngite chronique. Douleurs du larynx
et de la peau brûlantes ou comme par une piqûre d'insecte.
Ulcérations cornéennes, conjonctivite Diphtérie avec complication laryngée (fausses
syphilitique ou gonococcique membranes du croup qui s'étendent au larynx).
Ulcérations cornéennes  : petits points ulcé- Condylomes du larynx. Toux sèche, rauque,
rés. Ophtalmie blennorragique, photophobie coqueluchoïde, la nuit, suite de chatouillement du
et larmoiement continuel. Iritis syphilitique. larynx. Hémoptysie.
Conjonctivite syphilitique, gonococcique, tuber­
culeuse. Conjonctivite pustuleuse, suppurative Ulcères cutanés, lésions syphilitiques, verrues
avec œdème des paupières. Douleurs oculaires brû- Ulcère avec douleurs piquantes comme par une
lantes ou pressurantes le matin. Larmes brûlantes. piqûre d'insecte. Le bord des ulcères, en zigzag,
Verrues sur les paupières. Fistules lacrymales. est déchiqueté. Ulcères avec bourgeons charnus,
granulation exubérante. Excroissances pédi-
Rhinite chronique, ulcérations culées, humides. Grandes verrues sensibles au
nasales syphilitiques toucher : verrues cornées, déchiquetées, inflam-
Rhinite chronique avec odeur putride. matoires, saignantes, humides, pédiculées avec
Excoriations nasales. Muqueuse congestive. douleurs piquantes comme par une piqûre
Ulcères sur la muqueuse nasale, ulcères du septum d'insecte. Éruptions syphilitiques. Plaques
syphilitiques. Ozène syphilitique. Écoulement croûteuses. Crevasses profondes de la peau des
nasal verdâtre, jaune, corrosif, sanguinolent. mains avec saignement. Fissures des orifices.
Coryza avec écoulement aqueux aggravé au grand Écoulement purulent et nauséabond des érup-
air. Croûtes vertes intranasales le matin. Leur tions. Anthrax.

43
Homéopathie et médecine chinoise

MST : chancres syphilitiques, Douleurs abdominales nocturnes crampoïdes


condylomes génitaux, herpès, gonorrhée Douleurs abdominales crampoïdes la nuit après
Condylomes génitaux en crête de coque ou en minuit. Gaz incarcérés avec douleurs crampoïdes
chou-fleur saignants au toucher, suintants et nau- qui l'obligent à se pencher en avant. Aggravation
séabonds avec douleurs brûlantes ou piquantes. par le mouvement et par les selles. Douleurs abdo-
Condylomes plans. Chancres génitaux syphili- minales contuses, coupantes le matin. Sensation
tiques, saignants, nauséabonds, à bords suréle- d'ulcération. Appendicite.
vés. Ulcères plans génitaux. Douleurs piquantes
Douleurs et contractions
comme si une écharde était enfoncée. Chancres
spasmodiques du rectum
phagédéniques. Ulcérations vulvovaginales, fis-
tules. Vésicules sur le pénis qui deviennent des Douleurs déchirantes, coupantes, piquantes
ulcères. Excroissances ou cancer du col de l'utérus. du rectum comme une piqûre d'insecte ou une
Aphtes sur le vagin. Herpès génital. Phimosis avec écharde (sensation d'enfoncement) aggravées par
suppuration, paraphimosis. Psoriasis du scrotum. les selles. Le rectum donne l'impression d'être
Leucorrhées verdâtres ou brunes après les règles, déchiré pendant la selle (sensation d'excoriation).
nauséabondes, sanguinolentes, irritantes, exco- Ténesme. Dysenterie. Constriction spasmodique
riantes, syphilitiques avec douleurs brûlantes. de l'anus empêchant d'aller à la selle. Grosses
hémorroïdes. Suintement anal. Prolapsus dou-
Abcès loureux avec sensation de lourdeur. Rectorragies
Abcès aigu ou chronique. Le pus est sanguino- récidivantes de sang rouge.
lent, nauséabond, fétide, irritant, aqueux, gan- Éruptions péri-anales,
gréneux, etc. ulcérations, fistules, prurit
Troubles digestifs Rectite, ulcérations, fistules, fissures. Douleurs
Troubles gastriques anales comme si la chair était à vif. Éruptions
péri-anales : aphtes, condylomes. Prurit anal.
Appétit augmenté, soif, gastrite
Appétit augmenté, vorace. Acidité gastrique, ulcère. Troubles du transit
Douleurs épigastriques piquantes, brûlantes, ron- Constipation douloureuse avec grands efforts
geantes. Soif importante le matin, soif extrême. inefficaces  : exonération très incomplète.
Lourdeur gastrique après les repas. Goût amer, Diarrhées chroniques ou diarrhée alternant avec
acide, aigre. Nausées, vomissements incessants, nau- constipation. Odeur aigre, acide ou nauséabonde
séabonds après manger. Éructations. Hématémèse. des selles.

Aggravation par les laitages Crampes, contractions musculaires,


et les matières grasses impatiences dans les jambes
Aggravation par le lait et le beurre : nausées après Crampes des mollets, de la plante des pieds la
du lait, indigestion, dérangement, etc. Aversion nuit. Contractions musculaires au niveau des
pour le fromage fort. Désir de matières grasses qui cuisses ou autour des articulations. Impatiences
pourtant l'aggravent. dans les jambes le soir ou la nuit.

Désir d'aliments indigestes, de sucreries Cystite, urines malodorantes


ou de matières grasses Odeur forte des urines (odeur nauséabonde ou
Désir de choses indigestes : terre, chaux, mines comme de l'urine de cheval) surtout pendant les
de crayon, argile, etc. Désir de sel et/ou de règles. Cystite, inflammation vésicale avec émis-
sucreries. sion de sang presque pur et douleurs violentes.
Ténesme, besoin impérieux d'aller uriner ineffi-
Troubles hépatiques cace. Dysurie. Urines brûlantes. Énurésie la nuit.
Douleurs dans la région hépatique  : douleurs Sédiments urinaires blancs, muqueux ou rouges,
piquantes, brûlantes. Hépatite chronique. Dureté comme du sable, sanguinolents, purulents.
hépatique. Cristaux d'oxalate de calcium.

44
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Transpiration abondante Syndromes correspondants


et nauséabonde
Transpiration abondante, froide, irritante, Feu du Foie
excoriante, nauséabonde (comme de l'urine Irritabilité
de cheval) ou acide, localisée aux extrémi- Colère avec comportements violents
tés (mains, plante des pieds et aisselles). Conjonctivite
Aggravation la nuit, au moindre effort, après Insomnie
manger. La transpiration provoque des exco- Bouffées de chaleur
riations entre les orteils. Transpiration suite de Goût amer dans la bouche
traumatisme du rachis. Troubles hépatiques, douleurs de l'hypochondre
droit
Blessure par plaie pénétrante Hémorragies
Plaies perforantes, pénétrantes (par des échardes, Constipation
par balle ou coupure) et saignant facilement avec La langue rouge sur les côtés
lenteur de cicatrisation. Douleurs comme une Le pouls doit être tendu en corde et rapide
piqûre d'insecte. Ancienne plaie douloureuse,
réouverture d'ancienne plaie. Panaris, ongles Élévation du Yang du Foie
incarnés avec ulcérations. Irritabilité, colères
Réactions violentes aux remèdes Céphalées avec sensation d'éclatement
homéopathiques Impatiences dans les jambes la nuit
Bouffées de chaleur
Réaction violente aux hautes dynamisations.
Lourdeur de la tête
Sécheresse buccale
Anomalies linguales La langue est rouge sur les bords
Typiquement, la langue de Nitricum acidum Le pouls doit être en corde
est rouge luisant, sèche avec des fissures cen-
trales dans toutes les directions. La langue
Feu du Cœur
peut également être rouge sur les côtés et
à la pointe. On peut observer un enduit lin- Excitation, agitation
gual jaune. Des vésicules avec douleurs brû- Joie
lantes ou des ulcères peuvent être observés. Sommeil agité et perturbé par des rêves
On note des aphtes récurrents. Palpitations
Soif
Constipation
Modalités Aphtes, ulcérations cutanées
Aggravation Abcès
Hémorragies
Le soir, la nuit, dans les climats froids, et aussi par
La pointe de la langue qui est rouge et brûlante
temps chaud.
Le pouls doit être rapide
Amélioration
En roulant dans une voiture. Feu de l'Estomac
Étiologies (puis vide de Yin de l'Estomac)
Troubles suite de précipitation, d'offenses, Agitation
de reproches, d'humiliation, de soucis, de Appétit augmenté
malheur, de mauvaise nouvelle, d'excitation Soif intense
émotionnelle, de domination (domination Bouche sèche
parentale excessive), de discordes (entre ses Aphtes
propres parents ou entre chef et subordonnés), Haleine fétide
de décès d'êtres chers. Nausées, vomissements

45
Homéopathie et médecine chinoise

Douleurs épigastriques brûlantes, rongeantes des douleurs hépatiques piquantes ou brûlantes. En


Constipation cas de plénitude, le Bois en hyperfonctionnement est
Langue rouge et fissures au centre de la langue sujet aux crampes sous toutes ses formes : crampes
(vide de Yin) abdominales nocturnes, crampes au niveau des
Le pouls doit être rapide de Chaleur jambes et des pieds, constrictions spasmodiques
anales, etc. Enfin, Nitricum acidum est aussi un
Commentaires remède de conjonctivite. Les conjonctivites sont, en
MTC, souvent liées à une libération d'énergie Yang
Nitricum acidum est le remède Luétique par endogène par le couple Foie-Vésicule biliaire.
excellence, c'est-à-dire qu'il provoque des ulcé- La langue, qui peut être rouge sur les bords,
rations cutanées. Cela s'explique par la toxico- confirme l'excès de Feu dans le méridien du Foie.
logie de l'acide nitrique qui provoque de graves Cette rougeur confirme la présence de Chaleur
brûlures. Ce qui « brûle » en homéopathie est à et la localisation sur les bords indique qu'elle se
rattacher à l'élément Feu de la MTC. Les deux trouve au niveau du couple Foie-Vésicule biliaire.
organes pouvant subir un excès de Chaleur L'enduit jaune est également un signe de Chaleur
dans cette pathogénésie sont le Foie et le Cœur. (Chaleur-Plénitude).
Il n'est pas étonnant de retrouver des signes de Quand le Foie est en plénitude, il est dit en
Feu du Foie si nous tenons compte du fait que MTC que le sujet rêve de colère. Il n'est donc
Nitricum acidum est un acide car nous savons pas étonnant de retrouver cette rubrique pour
que la saveur correspondant au Foie et au Bois est ce remède. Il en est de même pour la Vésicule
bien la saveur acide. Si nous analysons les signes biliaire qui est couplée au Foie. On dit que, quand
psychiques, nous retrouvons la personnalité d'un la Vésicule biliaire est en plénitude, le sujet rêve
« hépatique ». Nitricum acidum a beaucoup subi de commettre un meurtre. C'est également ce que
(nous retrouvons les troubles consécutifs à une fait Nitricum acidum (rêves de disputes, d'avoir
domination, une humiliation, une offense, etc.). commis un crime, de cadavres, de la mort, etc.).
Il ne pardonne pas, il est trop rancunier pour Nous retrouvons également des signes d'éléva-
cela (il garde beaucoup de haine envers les gens tion du Yang du Foie. À la longue, le Feu du Foie
qui l'ont offensé). Ces sentiments le font souffrir, peut léser le Yin et entraîner une élévation du
le rongent (tout comme un acide ronge la peau) Yang. Aux signes du Feu du Foie, se surajoutent
et il a tendance à ruminer sur des événements du d'autres signes comme les céphalées éclatantes, le
passé désagréables, notamment la nuit. Toutes ces syndrome des jambes sans repos, les bouffées de
émotions, tous ces ressentiments vont bloquer le chaleur (Chaleur-vide) et la lourdeur de la tête. En
Qi du Foie. Cette stase énergétique va à la longue état de plénitude de Yang, le sujet devient hype-
se transformer en Feu (Feu du Foie). Le sujet va rexcitable, ce qui explique cette trop forte sensi-
avoir une forte tendance à l'irritabilité, à la colère bilité aux agressions extérieures (sensibilité aux
et aux comportements violents. Le Feu du Foie ou impressions extérieures, aux voix, au bruit de pas,
l'élévation du Yang du Foie peut produire du Vent au bruit de l'eau, etc.) et les réactions violentes aux
interne (tremblements des mains après une colère remèdes homéopathiques.
ou une contradiction chez Nitricum acidum). Les signes psychiques évoquent également un
La notion de justice est liée au Bois par son excès de Feu dans le Cœur. Les sujets Luétiques ont
viscère la Vésicule biliaire (Rectitude du centre). tendance aux phases d'excitation puis de dépres-
Nitricum acidum ayant lui-même subi des choses sion. La variabilité de l'humeur n'est qu'un symp-
difficiles, il ne supporte pas l'injustice qu'on lui tôme de 1er  degré, mais nous le retrouvons tout
impose ou qu'on peut infliger aux autres (très de même chez Nitricum acidum avec des phases
affecté par les histoires difficiles des autres). Il ne d'excitation correspondant à l'agitation mentale
lâche pas prise facilement et il veut, d'ailleurs, que par le Feu (exaltation de l'imagination la nuit,
justice soit faite. C'est pour cela que Nitricum aci- excitation le soir avec violentes palpitations, agita-
dum peut être très procédurier. tion nocturne avec anxiété, etc.) suivies de phases
Sur le plan somatique, nous retrouvons le côté dépressives (tristesse le soir, désespoir, dégoût de
« hépatique » du remède. Tout d'abord, il présente la vie, etc.). La joie qui est l'émotion du Cœur se

46
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

retrouve chez Nitricum acidum (gaieté le soir au • Description : arbre de taille moyenne constitué
lit). Le syndrome du Feu du Cœur se confirme d'un tronc court, épais et courbé (bois blanc).
également par l'aspect de la langue. Celle-ci peut Branches irrégulières avec revêtement lisse.
être rouge à la pointe, signe que la Chaleur s'est Feuilles persistantes, ovales et luisantes. Fleurs,
accumulée dans le Cœur. Le syndrome du Feu du réunies en cyme, petites et d'un blanc verdâtre.
Cœur peut également s'accompagner d'ulcérations Fruit représenté par une baie cortiquée de la
buccales et d'aphtose (ulcères, stomatite aphteuse taille et de la couleur d'une petite orange, ren-
récurrente pour Nitricum acidum). Le Feu a ten- fermant une dizaine de graines appelées noix
dance à provoquer des inflammations cutanées et vomiques. Pulpe du fruit visqueuse. Graines
des abcès (tendance aux inflam­mations cutanées, plates, circulaires avec un centre légèrement
aux ulcères et aux abcès). Le Feu du Cœur fait par- déprimé (couleur gris verdâtre, aspect luisant
tie, en MTC, des causes de transpiration des extré- et soyeux). Saveur amère, âcre, nauséeuse des
mités (transpiration abondante et nauséabonde graines.
des extrémités chez Nitricum acidum) et, en cas de • Principes actifs  : alcaloïdes indoliques dont
Chaleur, toutes les sécrétions sont nauséabondes. le plus important est la strychnine (également
Il en est de même pour l'haleine (haleine putride, présente chez Ignatia) et la brucine.
nauséabonde, d'odeur cadavérique, provoquant la • Propriétés de la strychnine : entre en compéti-
nausée, etc.). tion avec la glycine sur les neurones inhibiteurs
Nous retrouvons également chez Nitricum aci- post-synaptiques de la moelle épinière.
dum la présence d'un excès de Chaleur dans l'Esto- • Toxicité  : principalement due à la strychnine
mac (syndrome du Feu dans l'Estomac). La langue contenue dans les graines (voir toxicité d'Igna-
dans un tel syndrome est rouge au centre. Le Feu tia amara).
de l'Estomac assèche les Liquides organiques et • Partie utilisée : noix vomique (graine).
peut engendrer un vide de Yin de l'Estomac. Cela
explique les fissures de la Langue réparties au centre.
Matière médicale
Signes psychiques
Nux vomica Troubles caractériels avec irritabilité,
colère et agressivité
Ne supporte pas la contradiction, les contraintes,
les contretemps. Brusque, cassant, boudeur,
bourru bien qu'affectueux. Irritabilité pour des
futilités, intolérances multiples. Colères, propos
violents avec rougeur du visage. La mauvaise
humeur est déjà présente le matin au lever. Fait
remarquer son mécontentement ; prises de posi-
tion exagérées, extrémisme. Agressivité et agres-
sion verbale injurieuse et grossière jusqu'aux actes
violents et à l'agression physique : perte de contrôle
et passage à l'acte (il cogne, casse des objets). À
la limite autodestruction suicidaire impulsive
Fig. 4.7 (bien qu'il manque souvent de courage pour pas-
ser à l'acte). Impulsions meurtrières, notamment
à l'encontre de son entourage. Ne supporte pas
Souche l'injustice. Précipitations et impatiences. Soupirs.
• Nom commun : Strychnos nux vomica. Intolérance aux bruits, aux dérangements causés
• Surnom : Vomiquier. par du bruit. Jalousie avec colère. Tristesse surtout
• Famille : Loganiacées. le matin ou après manger. Les pathologies hépa-
• Habitat : Inde tropicale et Asie du Sud-Est. tiques s'accompagnent d'irritabilité.

47
Homéopathie et médecine chinoise

Ambitions augmentées dente, d'effort mental, de difficultés rencontrées


avec compétitivité, travail surinvesti dans son travail quotidien. Rêves de colères, de
Absorbé par son travail et ses affaires. Très combats, de bataille. Rêves érotiques.
consciencieux. Anxiété pour ses affaires, peur de
la pauvreté. Anxiété pour l'avenir. Impression de Signes physiques
ne pas arriver à achever son travail. Personnes Fièvre avec frissons, douleurs hépatiques,
souvent exposées au stress, au surmenage, à la goût amer, irritabilité
compétition professionnelle et aux déplacements
Fièvre avec grands frissons ou alternant avec fris-
(excès de vin et de table). Travaille sans relâche,
sons. Frilosité en se découvrant (amélioration en se
sans repos. Épuisement professionnel, burn-out.
couvrant et par la chaleur, aggravation en se décou-
Suractivité cérébrale le soir au lit, afflux de pensées.
vrant et au grand air). Douleurs des hypochondres,
Ambition augmentée avec compétitivité : désir de
goût amer et sécheresse de la bouche, irritabilité
gloire et de richesse. Détermination importante.
pendant la fièvre. Transpiration. Absence de soif.
Force de volonté. Dépression suite de perte de
Vertiges. Hypersensibilité aux influences exté-
position sociale.
rieures (toucher, bruit, courant d'air, froid, etc.).
Désir de stimulants Convulsions possibles. Toux. Fièvre périodique
(tous les jours ou tous les 2 jours). Accès paroxys-
Asthénie suite au surmenage et au stress profes-
tiques de courte durée. Fièvre jaune. Fièvre après
sionnel avec recherche de stimulants (thé, café,
une colère qui alterne avec les frissons.
alcool, tabac, etc.). Désir de mets relevés (renforce
la sapidité des aliments  : sel, poivre, moutarde, Douleurs névralgiques et céphalées
sauces relevées, condiments, etc.). Désir de cuisine
Céphalées avec sensation d'éclatement,
fine. Alcoolisme. Dans une seconde phase, intolé-
migraines ophtalmiques
rance à la moindre absorption d'alcool et aux mets
indigestes. Le sujet gourmet devient obligé de faire Céphalée occipitale ou temporale surtout au
un régime très restrictif par nécessité. réveil, suite d'excès de table avec malaise général
et nausées. Sensation d'éclatement, d'élancement,
Abus de médicaments, de pulsations. Amélioration par un vomissement
hypersensibilité aux médicaments parfois provoqué. Céphalées pariétales comme si
Abus de médicaments symptomatiques (traite­ un clou était enfoncé. Céphalées accompagnées
ments pour la digestion, stimulants, sédatifs, som- de douleurs oculaires ou d'épistaxis avec conges-
nifères, laxatifs, etc.) pour éviter tout malaise ou tion du visage. Troubles visuels avant la céphalée.
contretemps  : exige un soulagement immédiat. Visions de scintillements, d'éclairs, d'étincelles
Hypocondriaque. Risque d'accoutumance néces- avec éblouissements.
sitant une augmentation des doses. Au contraire, Névralgies faciales aggravées
réactions violentes et rapides ou paradoxales aux au courant d'air et au vent
médicaments (ne supporte aucun médicament).
Désir de tabac (grand fumeur). Désintoxication Douleurs névralgiques unilatérales de la face,
difficile avec malaise de sevrage, irritabilité et paroxystiques, lancinantes, déchirantes avec
faible motivation. Puis ne supporte plus le taba- secousses. Aggravation au printemps, par le tou-
gisme des autres. cher, le mouvement, le café, le bruit, en marchant
au grand air, par les courants d'air, après manger et
le matin. Amélioration quand le patient est couché.
Insomnie liée aux soucis professionnels,
rêve de son travail Diminution de l'acuité visuelle,
Réveil à 3  heures ou 4  heures  : rabâche ses sou- sécheresse oculaire, myodésopsies
cis, surtout professionnels. S'endort à l'heure du Diminution de l'acuité visuelle  : vue floue,
lever, se réveille de mauvaise humeur, la bouche trouble, perte de vision nocturne, suite d'abus
amère avec des nausées. Somnolence la journée. d'alcool ou de stimulants. Sécheresse oculaire.
Nombreux rêves d'occupation, d'affaires, de ce Myodésopsies. Rougeur des yeux, gonflement,
qui a été fait dans la journée ou la journée précé- tuméfaction, fissures et crevasses des paupières.

48
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Douleurs oculaires brûlantes le matin en se réveil- Reflux post-prandial avec toux sèche, hoquet
lant. Larmoiements pendant le coryza. Coloration Lenteur de digestion. Sensation d'un poids lourd
jaune ou stries rouges de la sclérotique. Sensation sur l'estomac aggravée une heure après avoir
de distension du globe oculaire. Rougeur des mangé avec pyrosis, éructations nombreuses et
commissures externes avec douleurs brûlantes régurgitations acides (toux sèche dès la fin du
surtout le matin. Aggravation des troubles ocu- repas). Hoquet violent, spasmodique, aggravé
laires au grand air ou le matin. après manger ou après avoir bu. Vomissements
accompagnés de toux. Hématémèse.
Symptômes ORL
Otite externe, otalgies suite d'exposition au vent Désir impérieux de dormir après les repas
Inflammation du méat. Démangeaisons de la Somnolence impérieuse un quart d'heure après
trompe d'Eustache ou du méat obligeant à avaler. les repas  : un repos ou un sommeil de quelques
Otalgies avec sensation de serrement ou douleurs minutes améliore mais le repos prolongé aggrave.
piquantes aggravées en avalant. Otalgies suite Nausées, vertiges après manger
d'exposition au vent.
Nausées apparaissant rapidement après manger
Rhinite aqueuse la journée avec sensation de malaise. Vertiges aggravés en
et obstructive la nuit, épistaxis mangeant ou après manger.
Rhinorrhée aqueuse le matin, obstruction nasale la Douleurs hépatiques et intestinales,
nuit. Rhinorrhée suite d'exposition au courant d'air. côlon irritable
Douleurs contuses de la gorge pendant le coryza Douleurs et lourdeurs sous-hépatiques, dans l'hypo-
aggravées en inspirant de l'air froid. Épistaxis le chondre droit. Hépatomégalie. Douleurs gastriques
matin au lever ou pendant une céphalée. et abdominales crampoïdes, contuses, pressurantes,
surtout le matin. Côlon irritable : météorisme, bor-
Vertiges, acouphènes, sensation
borygmes, crampes, émission difficile de gaz, éruc-
de masse dans la gorge
tations. Hernie abdominale douloureuse.
Vertiges accompagnés d'écoulement nasal, de cépha-
lées, de perte de vision ou de titubation. Aggravation Constipation, douleurs rectales,
des vertiges en marchant au grand air, après manger, hémorroïdes prurigineuses
en se courbant, en se couchant ou en se levant du
Besoins impérieux, constants pendant la constipa-
lit. Sensation de masse dans la gorge (sensation de
tion. Selles peu abondantes et sensation permanente
masse qui remonte dans la gorge, aggravée pendant
d'exonération insuffisante. L'exonération ne paraît
le sommeil). Acouphènes pendant la céphalée ou
jamais terminée, grands efforts inefficaces. Selles
la transpiration avec sensation de rugissements, de
dures. Aggravation de la constipation par la séden-
vrombissements ou de bourdonnements aigus. Les
tarité. Constipation suite d'abus médicamenteux.
acouphènes sont synchrones avec le pouls.
Alternance diarrhée/constipation. Constrictions
Goitre, hypothyroïdie douloureuses et spasmodiques du rectum (douleurs
coupantes, brûlantes, déchirantes, aggravées par
Troubles digestifs les repas et l'émission des selles). Douleurs rectales
Aggravés par les repas accompagnées de ténesme vésical. Hémorroïdes
pruriantes et douloureuses sur constipation, amé-
Ballonnements postprandiaux
liorées par le bain froid. Prurit rectal.
Flatulences excessives après les repas. Estomac
distendu et sensible à la pression. La distension Diarrhées ou vomissements suite de colère
gastrique est telle qu'il est obligé de dégrafer sa Diarrhée après une colère, après manger, après le
ceinture et ses vêtements (le contact des vêtements moindre écart alimentaire. Les selles sont fluides,
lui est insupportable surtout en période digestive). fécales ou peuvent contenir des morceaux solides.
Distension abdominale après manger ou après Aggravation par les courants d'air ou le temps
avoir bu avec tympanisme. Manque d'appétit ou, froid. Douleurs à l'estomac ou vomissements après
au contraire, appétit augmenté. Soif. une colère.

49
Homéopathie et médecine chinoise

Goût amer et la trachée. Coqueluche. Toux asthmatique,


spasmodique. Toux paroxystique, expectoration
Hyperexcitabilité neuromusculaire sanglante le matin au lever. Hémoptysie suite
Hyperacousie, hypersensibilité aux odeurs, de colère. Toux périodique (un jour sur deux).
hypersensibilité au vent Aggravation en lisant à voix haute, à l'air froid, en
Hypersensibilité de la perception des odeurs et se levant, en mangeant ou en passant d'une pièce
parfums. Acuité auditive accrue  : hypersensibi- chaude à un endroit froid. Amélioration en buvant
lité au bruit, à la musique, aux voix, aux conver- chaud et en entrant dans une pièce chaude.
sations, à chaque pas, aux piétinements, etc. Au Lombalgies et sciatalgies accompagnées
contraire, audition diminuée après le dîner, surdité. de crampes et de spasmes
Hypersensibilité cutanée, au vent, au moindre cou-
Lombalgies et cervicalgies avec contractures
rant d'air. Intolérance au courant d'air, torticolis suite
et spasmes paravertébraux. Douleurs cervi-
d'exposition au courant d'air avec raideur de nuque.
cales déchirantes irradiant vers le bas. Douleurs
Convulsions suite de colère lombaires tiraillantes ou crampoïdes s'éten-
ou de courant d'air, AVC dant vers les cuisses et aggravées par les selles.
Douleurs lombosacrées avec besoin impérieux
Convulsions puerpérales. Convulsions suite de
d'aller à la selle. Obligation de s'asseoir pour se
colère, d'excitation, d'exposition au vent froid,
retourner dans le lit du fait des douleurs lom-
au courant d'air, pendant la fièvre ou au moindre
baires. Douleurs constantes, sourdes, contuses.
attouchement. Épilepsie aggravée par la stimu-
Sensation de contraction, de cassure ou de
lation lumineuse. Épilepsie, convulsions avec
crampes. Sciatique avec douleurs crampoïdes
rigidité, paralysie, opisthotonos. Convulsions
accompagnées de contraction des muscles et
du nourrisson après une colère. Aura partant
des  tendons, d'engourdissement ou de frilosité
de l'estomac ou du plexus solaire. Accident vas-
dans les membres. Aggravation des douleurs
culaire cérébral (AVC) avec aphasie, paralysie
­dorsales par l'air froid, au moindre courant d'air,
(hémiplégie, parésie, paralysie faciale), transpi-
par le toucher, à 3 ou 4 heures du matin et pendant
ration, hypersalivation. AVC pendant la fièvre.
la selle. Amélioration par la chaleur et les applica-
Hémorragie cérébrale.
tions chaudes.
Spasmes, crampes, paresthésies,
Ténesme vésical ou rectal
tremblements, hyperesthésie
Besoin impérieux urinaire et fécal,
Spasmes, tétanisation, spasmophilie  : spasmes
spasmes vésicaux
digestifs, spasmes douloureux de la face, tics,
trismus. Hyperréflexie tendineuse. Contractures Besoin impérieux d'uriner douloureux, ineffi-
d'origine neurologique avec paralysie. Crampes cace, fréquent ou constant amélioré par la cha-
d'effort ou de décubitus. Artérite spasmodique leur. Douleurs pressurantes de la vessie pendant
périphérique. Clignements des paupières, spasmes la miction. Dysurie suite à un spasme doulou-
des paupières avec sensation de sécheresse, dou- reux de la vessie ou à une inflammation vésicale.
leur piquante et photophobie. Soubresauts des Paralysie de la vessie. Besoin impérieux urinaire
yeux. Paralysie des muscles oculaires, strabisme. et fécal. Lithiase urinaire. Urines foncées, brû-
Paralysie faciale. Engourdissement des extrémités, lantes, épaisses. Hématurie. Oligurie.
talons engourdis et insensibles. Crampes des mol-
lets, des orteils. Parésie des membres inférieurs. Dysménorrhées avec ténesme vésicorectal
Tremblements des extrémités. Tremblements des Règles abondantes, prolongées, trop fréquentes,
mains dans le délirium tremens. Douleurs névral- toujours irrégulières avec sang noir. Au contraire :
giques intercostales. règles peu abondantes, aménorrhée. Douleurs
utérines crampoïdes pendant les règles en se rele-
Toux spasmodique vant ou s'asseyant, avec violents besoins d'uriner
Toux nocturne, sèche, violente, suffocante, dou- et d'aller à la selle  : obligé de se plier en deux.
loureuse, suite de chatouillements dans le larynx Aggravation par l'air froid. Douleurs des seins

50
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

prémenstruelles. Distension, ballonnements avant Modalités


ou pendant les règles. Démangeaisons génitales Aggravation
avec douleurs brûlantes des lèvres. Leucorrhées
Par les toxiques divers (alcool, tabac, excitants,
jaunes nauséabondes. Inflammation et tuméfac-
épices, médicaments, drogues), le matin au réveil,
tions vulvovaginales, émission de gaz par le vagin.
après avoir mangé, par le contact, le moindre
Désir sexuel violent.
attouchement, les courants d'air, le vent froid et
Accouchement avec ténesme vésicorectal sec, en marchant au grand air et par l'air froid.
Besoin impérieux d'uriner ou d'aller à la selle pen- Amélioration
dant les contractions. Avortement avec ténesme Par un court repos, une vie sobre et hygiénique,
rectal, suite de placenta praevia. Douleurs du tra- par le vomissement provoqué, le soir, par une
vail excessives, intenses déclenchant un malaise. pression forte, à l'intérieur d'une pièce et par les
Extension de la douleur dans le dos, les jambes et enveloppements chauds.
le rectum. Arrêt des contractions.
Signes étiologiques
Syndrome des jambes sans repos Troubles suite d'ambition déçue, de colère, de
Agitation, impatience des membres inférieurs conflits avec ses chefs ou ses subordonnés, d'émo-
la nuit allant jusqu'à empêcher le sommeil. tion, d'effort mental, de mépris, d'ambition déçue,
Aggravation par la chaleur. de perte de position sociale ou d'argent, d'échec
dans les affaires.
Urticaire suite d'exposition au vent, Sensation
prurit le soir
Sensation de vent ou de courant d'air.
Coloration jaune (ictère). Teint jaune après une
colère ou pendant la diarrhée. Coloration rouge
ou pâleur du visage. Rougeur flamboyante des Syndromes correspondants
joues. Urticaire suite d'exposition au vent. Prurit Pathologies internes
le soir au lit.
Stagnation du Qi du Foie
Hypertension artérielle Soupirs
Hypertension chez les patients alcoolo-tabagiques. Susceptibilité
Réflexe gastrocardiaque. Tachycardie, angor en Irritabilité
période digestive. Palpitations et extrasystoles Sensation de masse dans la gorge
après excès. Alternance diarrhée/constipation
Règles irrégulières
Chaleur des extrémités Douleurs des seins avant les règles
Météorisme abdominal
Chaleur des mains, des paumes, des pieds ou pen-
Distension, ballonnements avant les règles ou
dant le coryza. Sensation de chaleur dans la poitrine.
pendant les règles
Régurgitations acides, vomissements, nausées
Anomalies linguales Douleurs des hypochondres
La langue de Nux vomica est sèche, rouge ou Oppression dans la poitrine
rouge sur les bords avec un enduit lingual Goût amer dans la bouche
jaune ou noir. Pendant la fièvre, la langue La langue peut être normale voire légèrement
présente un enduit lingual blanc. Cet enduit rouge sur les bords
blanc peut se situer sur les côtés, à la racine ou Le pouls doit être en corde
unilatéralement à la racine. On peut noter des
fissures sur les bords de la langue. La langue Élévation du Yang du Foie
peut être difficile à tirer, déviée et tremblante
Troubles caractériels : irritabilité, colère, agressivité
(paralysie de la langue avec déviation). Le goût
Insomnie
est amer ou aigre. L'haleine est nauséabonde.
Vertiges

51
Homéopathie et médecine chinoise

Acouphènes Engourdissements (Nux vomica : engourdisse-


Troubles visuels : éblouissements, scintillements ment des extrémités, talons engourdis et insen-
Bouffées de Chaleur (si vide de Yin avec éléva- sibles. Parésie des membres inférieurs)
tion du Yang) Convulsions puerpérales
Sécheresse oculaire Convulsions suite de colère
Gorge sèche Convulsions suite d'exposition au vent froid ou
Céphalées temporopariétales avec sensation au courant d'air
d'éclatement ou accompagnées de douleurs Accident vasculaire cérébral
oculaires Langue rouge et tremblante voire déviée
Signes neuromusculaires avec tremblements, Le pouls doit être en corde
tics nerveux du visage
Instabilité des jambes (Nux vomica : agitation, Dysharmonie Bois/Terre :
impatience des membres inférieurs la nuit le Qi du Foie rebelle envahit la Rate
allant jusqu'à empêcher le sommeil) Irritabilité
Douleurs hépatiques Somnolence postprandiale
Goût amer dans la bouche Lenteur de digestion
Hypertension artérielle Sensation d'un poids lourd dans l'estomac
La langue est rouge sur les bords Pyrosis
Le pouls doit être en corde mais il peut l'être Alternance diarrhée/constipation
unilatéralement seulement si l'autre côté tra- Diarrhée postprandiale ou diarrhée après une
duit l'origine du déséquilibre (vide de Yin par colère
exemple) Teint jaune après une colère
Ballonnements (Nux vomica est obligé de
Feu du Foie dégrafer ses vêtements)
Irritabilité La langue a une couleur normale ou légèrement
Propension aux accès de colère avec rougeur du rouge sur les bords
visage Le pouls doit être en corde d'un côté et faible
Céphalées temporales de l'autre
Goût amer dans la bouche
Acouphènes Le Qi du Foie rebelle envahit l'Estomac
Surdité Irritabilité
Vertiges Douleurs à l'estomac ou vomissements après
Soif une colère
Sommeil perturbé par des rêves Douleurs des hypochondres ou de l'épigastre
Constipation (douleurs de l'estomac crampoïdes aggravées
Urines foncées par les repas)
Hémorragies  : épistaxis, hématémèse, hémop- Distension de l'estomac
tysie après une colère Éructations
La langue est rouge avec des bords plus rouges Gaz
et l'enduit lingual jaune et sec Hoquet (Nux vomica : hoquet violent, spasmo-
Le pouls doit être en corde et rapide dique, aggravé par les repas)
Lourdeur à l'épigastre
Vent interne Coloration normale de la langue ou rougeur sur
Vertiges avec éblouissement et tendance à tom- les bords
ber (Nux vomica  : vertiges accompagnés de Pouls en corde d'un côté et faible de l'autre
titubation)
Instabilité à la marche (Nux vomica : titubation, Vide de Yin du Foie
démarche chancelante) Insomnie d'endormissement
Lourdeur de la tête Transpiration la nuit
Céphalées Bouffées de Chaleur

52
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Teint pâle ou rougeur du visage (si Chaleur-vide) Pathologie du méridien


Sécheresse de la bouche et de la gorge tendinomusculaire de la Vésicule biliaire
Sécheresse des yeux Douleurs, contractures et spasmes des muscles
Éblouissements de la jambe (Nux  : sciatique avec douleurs
Myodésopsies crampoïdes accompagnées de spasmes des
Spasmes, tétanisation, crampes muscles et des tendons)
Engourdissements des extrémités Blépharospasme, strabisme
Chaleur des extrémités et de la région du cœur Névralgies intercostales
(sensation de chaleur dans les « 5 Cœurs »)
Céphalées
Pathologies externes
Vertiges
Diminution de la vue, perte de la vision nocturne Attaque du Vent Froid externe
Fièvre périodique sur Tai Yang
Règles en retard et peu abondantes, aménor- Fièvre avec transpiration
rhée Crainte du Froid (aggravation par le Froid)
La langue est rouge sur les côtés et sans enduit Aggravation ou suite de Vent/Froid ou de cou-
Le pouls doit être superficiel (flottant), vide et rant d'air (intolérance au courant d'air, rhinite
rapide suite d'exposition au courant d'air)
Névralgies faciales aggravées par les courants
Chaleur-Humidité Foie/Vésicule biliaire d'air
Coloration jaune (ictère) Otalgies suite d'exposition au vent
Fièvre Rhinorrhée suite d'exposition au courant d'air
Nausées, vomissements Urticaire suite à l'exposition au Vent/Froid
Douleurs intercostales Raideur de cou, torticolis suite de courant d'air
Goût amer dans la bouche Céphalées occipitales
Mauvaise digestion (sensation d'un poids lourd Obstruction nasale avec écoulement (Nux
sur l'estomac aggravée une heure après avoir vomica  : écoulement nasal dès la journée et
mangé avec pyrosis et lenteur de digestion) obstruction nasale la nuit)
Distension abdominale Langue avec enduit blanc
Diarrhées Le pouls doit être superficiel et relâché
Lithiases urinaires
Prurit anal et génital Atteinte de la couche Shao Yang
Hémorroïdes prurigineuses par le Vent Froid
Dysurie, brûlures mictionnelles Pendant la fièvre
Urines foncées Irritabilité
Bord de la langue rouge et enduit jaune et gras Alternance de frissons et de fièvre
Pouls glissant et rapide et en corde Crainte du froid
Goût amer dans la bouche
Syndrome du méridien de la Vésicule Sécheresse de gorge
biliaire (Zu Shao Yang) Douleurs des hypochondres
Douleurs et rougeur de la commissure externe Anorexie, nausées, vomissements
des yeux Enduit lingual blanc unilatéral (Nux  : enduit
Migraines temporales blanc sur les bords, enduit blanc unilatérale-
Douleurs dorsales ment à la base)
Sciatique Le pouls doit être en corde et fin
Acouphènes
Goût amer dans la bouche
Soupirs
Commentaires
Douleurs du bord externe du thorax, de La strychnine, issue des graines du Vomiquier,
l'hypochondre a une action toxique puissante sur le système

53
Homéopathie et médecine chinoise

­ euromusculaire. Les muscles et les tendons sont


n La Vésicule biliaire, en tant que « rectitude du
des tissus qui sont sous le contrôle du Foie. L'analyse centre », a la fonction de décider, de trancher. C'est
de la pathogénésie de Nux vomica nous montre que à la Vésicule biliaire qu'incombe la notion de jus-
cette souche a un lien privilégié avec l'élément Bois, tice. Comme nous l'avons vu dans le chapitre des
d'où cette sensibilité si marquée au Vent. typologies, le Bois gère donc l'intuition, la plani-
Du fait d'une composition chimique très voi- fication et l'expression de soi. L'individu Bois est
sine, nous retrouvons chez Nux vomica certains exigeant, perfectionniste, organisé, méthodique,
syndromes inclus chez Ignatia  : stase du Qi du clairvoyant et lucide. Il veut être irréprochable et
Foie et vide du Yin du Foie. Mais contrairement ira jusqu'à se surpasser pour y parvenir. Il « sait
à Ignatia, les tableaux de stase de Qi et de vide ce qu'il veut dans la vie ». C'est un décideur. Il
ne sont pas prépondérants dans la matière médi- est souvent travailleur, intelligent, créatif, nova-
cale de Nux vomica car les signes inclus dans ces teur. Lorsque le Bois est en excès (excès de Yang),
syndromes sont la plupart du temps des signes de une tension interne apparaît et le sujet devient
premier degré. Ce qui est prépondérant chez Nux irritable, coléreux, impatient voire violent. Si
vomica, ce sont les syndromes de type plénitude : cette colère est réprimée, des désordres internes
élévation du Yang du Foie, Feu du Foie (avec les apparaissent. Cette typologie illustre à merveille
signes psychiques qui sont caractéristiques et le psychisme de Nux vomica qui a un tropisme
très marqués), Vent interne et dysharmonie Bois/ hépatique marqué. Nux vomica est un grand tra-
Terre avec l'attaque transversale du Foie sur le vailleur. Il ira jusqu'à mettre sa santé en péril et
couple Rate/Estomac (le Qi du Foie stagne dans prendre des stimulants pour mener à bien son tra-
l'abdomen et entraîne une perturbation du couple vail, pour réussir car son ambition est grande. Sur
Rate/Estomac). Cela se confirme par l'analyse du le cercle du Tai Ji, le Bois se situe sur un mouve­
pouls qui montre un pouls de type plénitude (le ment d'ascension, d'élévation. Il n'est donc pas
pouls est plein et dur et/ou rapide) et la langue étonnant de constater que Nux vomica cherche à
est rouge, notamment sur les côtés, ce qui nous s'élever socialement (ambition augmentée, désir
indique que la plénitude énergétique se situe dans de gloire, désir de richesse, compétitivité, etc.).
le couple Foie/Vésicule biliaire. En cas de Feu du Nous retrouvons dans les signes étiologiques
Foie, la langue est rouge (plus rouge sur les côtés) les suites de perte de position sociale, de perte
et l'enduit lingual jaune. d'argent, d'échec dans les affaires, d'ambition
L'émotion dominante est celle du Bois, c'est- déçue. Il rêve d'exceller dans le domaine intellec-
à-dire la colère (facilement irritable dès le matin tuel. Son travail l'envahit même jusque dans son
au réveil, colère avec rougeur du visage, violences sommeil (il rêve des difficultés de son travail quo-
physiques, etc.). L'élévation du Yang du Foie néces- tidien, de ses affaires). On retrouve souvent un
site au préalable un vide de Yin (vide de Yin du conflit dans le milieu professionnel à l'origine de
Foie ± vide de Yin des Reins selon relation mère- la décompensation des « patients Nux » (conflits,
fils) ou un vide du Sang du Foie. Mais la montée discordes avec les supérieurs).
du Yang du Foie provient souvent d'un trouble L'étiologie « suite » d'attaque externe par le Vent
émotionnel comme la colère ou une émotion inté- est un symptôme qui apparaît au 3e  degré chez
riorisée non verbalisée. Il n'est donc pas étonnant Nux vomica. Rappelons que le Vent est le facteur
de retrouver chez Nux vomica comme signes étio- climatique du Bois et du Foie. Or Nux vomica est
logiques la colère, l'indignation et l'humiliation. Il aggravé par le moindre courant d'air, au grand
est d'ailleurs dit, en MTC, qu'en cas de plénitude air, par le vent sec ou le vent froid et sec. Cette
dans le Foie, le sujet rêve de colère. C'est ce que fait sensibilité au vent est telle qu'il peut en faire des
Nux vomica. Il rêve de colère, de disputes, de com- convulsions. Pendant la fièvre, Nux vomica est le
bats ou de bagarres. L'excès de Yang rend le sujet seul remède de la matière médicale qui présente
hypersensible à tout stimulus extérieur (hypera- au 3e degré une douleur occipitale. Cette douleur
cousie, hyperosmie, hypersensibilité aux courants s'explique par le fait que le Vent externe obstrue
d'air, aux contacts, aux médicaments, etc.). les méridiens du niveau Tai Yang (Intestin grêle
Le Foie, selon la MTC, est le « Chef des armées ». et Vessie) qui passent par la région cervicale.
C'est lui qui planifie, qui fait des plans, qui dirige. L'enduit blanc sur toute la langue pendant la

54
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

fièvre indique que le facteur externe (Vent Froid


ou Froid Humidité) n'a pas encore pénétré en pro-
Staphysagria
fondeur. La langue peut cependant être de colo-
ration blanche de façon unilatérale. Cela indique
une atteinte du niveau Shao Yang par le Vent
Froid. Au niveau Shao Yang, le facteur pathogène
oscille entre le niveau Tai Yang et Yang Ming
(entre l'intérieur et l'extérieur), ce qui explique
l'alternance de fièvre et de frissons dans la fièvre
de Nux vomica. Les autres signes de la fièvre de
Nux vomica (goût amer, sécheresse buccale, dou-
leurs des hypochondres, nausées, vomissements,
irritabilité) sont caractéristiques de la Vésicule
biliaire et donc du niveau Shao Yang. Nux vomica
ne trouve pas d'indication lorsque la perversité
externe atteint le niveau Yang Ming. Son spectre
d'action concerne uniquement Tai Yang et Shao Fig. 4.8
Yang.
Cette pathogénésie montre des signes de
Souche
névralgies faciales aggravées notamment par le
grand air et les courants d'air. Celles-ci peuvent se • Nom commun : Delphinium staphysagria.
déclencher au printemps. Le printemps est la sai- • Surnoms : Staphysaigre ou Herbe aux poux.
son du Bois et l'attaque du Vent sur les méridiens • Famille : Renonculacée.
de la face est une grande cause de névralgies (les • Habitat : au bord des champs et des garrigues
autres causes étant le Feu du Foie/Vésicule biliaire du bassin méditerranéen et en Asie.
et le Vide de Qi et de Sang). • Description  : plante herbacée pouvant
La montée du Yang du Foie qui perdure sur une atteindre 1 mètre de hauteur couverte de longs
longue période peut engendrer du Vent interne ou poils. Grandes fleurs bleues réunies en grappe
un Feu du Foie. Le Vent interne, selon la MTC, à composées de 5  sépales. Fruits sous forme de
son extrême produit les AVC. Une langue trem- follicules renfermant des graines alvéolées
blante indique qu'il existe un Vent interne et d'une couleur brun foncé. Le noyau des graines
une langue déviée peut être un signe précurseur contient le principe actif qui est une huile
d'AVC. Nous retrouvons chez Nux vomica les essentielle d'odeur désagréable.
signes linguaux de Vent interne (tremblements de • Principe actif  : alcaloïde contenu dans l'huile
la langue voire paralysie) et les rubriques d'AVC des graines (delphinine).
(« apoplexie » qui est un signe de 3e  degré chez • Toxicité  : puissant toxique neuromusculaire.
Nux). L'ingestion accidentelle de la plante chez les bovins
Cette souche présente donc un fort lien avec et les ovins provoque un état d'agitation avec
le Vent quelle que soit son origine (interne ou spasmes, convulsions, mydriase, inco­ordination
externe). Il est intéressant de noter que la plupart et paralysie. Des signes digestifs, cardiaques et
des souches homéopathiques qui ont un tropisme pulmonaires peuvent également être observés
hépatique sont des graines issues d'arbres (Ignatia, (diarrhées, vomissements, salivation, arythmie,
Lycopodium, Nux vomica, Staphysagria). N'y fibrillation auriculaire, bradypnée et asphyxie).
a-t-il pas meilleure correspondance et meilleure • Usages médicaux anciens : sous forme de pom-
analogie avec l'élément Bois ? Les graines, d'ail- made comme antiparasitaire (d'où son nom
leurs, ne sont-elles pas disséminées par le vent ? « Herbe aux poux ») et anti-inflammatoire (dimi-
On retrouve cette notion de Vent jusque dans les nution des œdèmes inflammatoires et post-­
sensations ressenties par les provers (sensation de traumatiques) et sous forme de décoction contre
courant d'air ressentie par certains provers après les douleurs névralgiques (utilisation risquée).
avoir ingéré les granules de Nux vomica, etc.). • Partie utilisée : la graine séchée.

55
Homéopathie et médecine chinoise

Matière médicale réprimandes. Enfants coléreux, audacieux, agités,


inattentifs. Violence des troubles. Difficultés de
Signes psychiques concentration. Dysorthographie, erreurs sur le
Suite de dévalorisation, d'honneur blessé, temps et les dates.
d'humiliation
Troubles suite de honte, d'humiliation, d'hon- Dépression, humeur changeante
neur blessé, de mépris, de négligence, de perte Prostration mentale après une contrariété.
de position sociale, de tromperie, de grossièretés Dégoûté par la vie, il désire la mort (ten-
venant des autres. Sentiment d'avoir été humi- dance suicidaire). A horreur de la compagnie.
lié. Sur le moment, il est incapable de répondre, Humeur changeante, alternante, cyclothymie.
surtout s'il est blessé émotionnellement, puis il Comportement querelleur alternant avec rires
devient haineux, hargneux envers les gens qui et gaieté.
l'ont offensé. Chagrin silencieux prolongé avec
indignation suite à des offenses passées ou suite Désir de gloire, d'activité créatrice
à la conséquence de ses actes ou ceux des autres.
Rumination sur des événements désagréables, sur Ambition augmentée avec désir de gloire. Désir
des offenses passées. Abrutissement, folie suite d'activité créatrice.
d'humiliation.
Fort désir sexuel, frustrations
Refoulement émotionnel, sexuelles mal tolérées
colère non exprimée Préoccupations et pensées sexuelles persistantes.
Troubles suite de colère rentrée, non exprimée, Érotisme. Libertinage (l'idée du mariage lui est
silencieuse avec indignation. Personne réservée insupportable). Tendance à la masturbation.
qui n'exprime pas ses émotions. Introspection. Perversions sexuelles. Troubles apparaissant après
des excès sexuels  : asthénie, indifférence, apa-
Aversion pour l'injustice, loyauté thie, abrutissement, tristesse, lumbago, faiblesse,
Ne supporte pas l'injustice. Consciencieux pour prostration mentale, hypochondrie, anxiété, etc.
des bagatelles. Très loyal dans ses relations. Impuissance et neurasthénie sexuelle. Fantasmes
S'indigne et se chagrine facilement. Troubles suite empêchant le sommeil. Démence avec mastur-
d'injustice et d'indignation. bation. Gêne respiratoire pendant ou vers la fin
du coït. Spermatorrhée nocturne fréquente et
Susceptibilité extrême, abondante, après masturbation. Désir sexuel
colère violente et soudaine augmenté, excessif voire violent malgré l'absence
Très sensible à l'opinion d'autrui, sensible à toutes d'érection. Impuissance. Troubles suite de refou-
les impressions extérieures. La moindre parole, lement du désir sexuel.
action ou contradiction le blesse et l'offense.
Colère violente, soudaine pour des futilités, suite Insomnie, rêves érotiques,
de contradiction avec rougeur ou pâleur du visage. d'humiliation, d'assassinat
Colères envers ses erreurs. Il frappe, casse ou jette Idées abondantes le soir, la nuit, suractivité de la
les objets dans tous les sens. Désire mettre le feu pensée qui empêche l'endormissement. Agitation
à des objets ou jeter des objets au feu. Penchant dans le lit (se retourne constamment). Angoisses
à détruire. Cruauté. Méchanceté. Répond har- ou abrutissement après un court sommeil, après
gneusement. Automutilation. Brusque, tendance une sieste. Nombreux rêves avec agitation : réveils
à avoir des accidents. fréquents. Rêves lascifs, érotiques. Rêve d'humi-
liation, d'exaspération. Rêves de dispute, de que-
Enfants caractériels relles, de combats, de bagarres, d'assassinat, de
Irritabilité, morosité, insolence chez les enfants : meurtre, de contrariété, de colère et de danger.
l'enfant crie le matin en se réveillant. Il est capri- Rêves d'effort physique, d'effort mental, de vains
cieux, repousse les choses qu'il voulait et qu'il a efforts. Rêves d'occupation, de ce qui s'est passé
demandées dès qu'on lui tend. Très sensible aux dans la journée.

56
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Signes physiques Troubles dermatologiques


Tics nerveux Éruptions croûteuses, humides,
Tics nerveux notamment de la face avec préoccu- psoriasiformes
pations familiales et sexuelles. Gestes involontaires Psoriasis après refoulement émotionnel ou cha-
des mains. Clignements des yeux, spasmes des grin, psoriasis chez les enfants. Herpès humide ou
paupières. Soubresauts du visage. Mouvements sec, croûteux, corrosif, suppuratif, prurigineux
involontaires des extrémités. avec douleurs brûlantes. Eczéma suintant comme
Acouphènes et vertiges un herpès. Éruptions suintantes, croûteuses,
humides, jaunes et douloureuses après grattage.
Troubles auriculaires suite d'augmentation du Gale. Abcès avec écoulement jaune, nauséabond
volume des amygdales. Sensation de vent pénétrant et irritant. Éruptions pustuleuses, purulentes.
dans l'oreille ou soufflant dessus, notamment au Furonculose.
niveau du méat de l'oreille droite. Otalgie gauche.
Acouphènes avec sensation de rugissements, pen- Éruptions cutanées rétro-auriculaires
dant les céphalées. Vertiges avec nausées aggravés Éruptions rétro-auriculaires eczématiformes,
par les mouvements rapides de la tête, en se courbant maculopapuleuses, humides et prurigineuses.
ou par l'effort mental. Amélioration en marchant.
Prurit cutané, urticaire nodulaire
Chalazions et orgelets à répétition,
Prurit cutané erratique, changeant, obligeant
éruptions péri-orbitaires
le patient à se gratter mais l'amélioration par le
Tumeurs, kystes des paupières, inflammations grattage est de courte durée et aggrave le pru-
des glandes de Meibomius : orgelets, chalazions, rit. Sensation de piqûre d'insecte, de fourmille-
tumeurs récurrentes du tarse. Dureté des pau- ments, de picotements, d'enfoncements piquants.
pières, induration persistante après un orgelet. Aggravation des démangeaisons en se déshabil-
Tumeur polyploïde de la conjonctive. Strabisme. lant, le soir et à la chaleur. Apparition d'urticaire
Spasmes des paupières. Sécheresse des yeux et ou de nodules après grattage et la peau devient
des paupières le soir ou le matin. Blépharite chro- brûlante. Urticaire nodulaire.
nique avec granulations et tubercules. Éruptions
péri-orbitaires (eczéma des paupières et de leur Néoformations, condylomes
bord libre). Conjonctivite. Iritis. Inflammation Condylomes secs, pédiculés, humides. Excrois-
oculaire suite à une blessure. Rougeur oculaire, sances charnues. Tubercules cutanés. Troubles
après excès sexuel. Douleurs oculaires avec sen- suite d'éruption supprimée. Prurit scrotal, péria-
sation d'éclatement. Vue obscurcie, embrouillée, nal. Condylomes rectaux ou génitaux. Syphilis au
faible. Visions flamboyantes, d'étincelles la nuit, stade tertiaire. Indurations cutanées. Les éruptions
clignotements, halos de couleurs devant les yeux. cutanées alternent avec les autres troubles.
Dents cariées sur les bords Lenteur de cicatrisation des plaies
Les dents présentent des caries sur les bords ou linéaires et des incisions
au niveau de la couronne. Plusieurs caries sur Lenteur de cicatrisation. Plaies douloureuses,
une même dent qui se situent du côté opposé. Les linéaires par coupure (plaie chirurgicale, par arme
dents deviennent noires et tombent en morceau. blanche, etc.). Plaies par des échardes. Douleurs
Caries précoces chez les enfants. Douleurs den- comme une piqûre d'insecte.
taires pendant les règles aggravées en inspirant de
Troubles somatiques suite
l'air et améliorées par la pression forte et la cha-
d'indignation ou de colère
leur. Gencives spongieuses.
Céphalées
Aphtose, goût amer ou putride Céphalées suite de contrariété, de chagrin ou de
dans la bouche colère. Douleurs frontales pressurantes avec lour-
Aphtes récurrents chez les enfants allaités avec deur de la tête comme par une pierre ou un poids.
une base jaunâtre. Goût altéré, amer, putride Céphalées occipitales ou pariétales térébrantes,
dans la bouche. pressurantes. Sensation d'écartèlement ou de coup

57
Homéopathie et médecine chinoise

de hache. Extension de la douleur vers le visage et Suppression des règles après humiliation
l'extérieur. Douleurs mordantes « au cerveau » ou sur Suppression des règles suite d'humiliation.
le cuir chevelu. Sensation que le cerveau est séparé Règles en retard, peu abondantes voire absentes.
du crâne et de bruits dans la tête. Les céphalées sont Sang pâle avec des caillots d'abord pâles puis
aggravées par le toucher, l'effort sexuel, la masturba- sombres. Règles foncées, irrégulières. Polypes
tion, le mouvement, l'effort mental, l'excitation. de l'utérus. Coït douloureux, vaginisme suite de
Douleurs abdominales crampoïdes sensibilité du vagin. Cancer de l'utérus. Prurit
vaginal. Condylomes.
Douleurs à l'estomac, vomissements après une
colère ou une contrariété. Douleurs abdomi- Sevrage tabagique
nales coupantes, crampoïdes suite d'indignation,
Aversion pour le tabac. Aggravation par la fumée
d'excitation, de contrariété ou de colère aggravées
de cigarette. Remède pour dégoûter du tabac.
après manger ou après avoir bu. Colite suite de
chagrin. Sensation de plénitude dans l'estomac. Cystites récurrentes, urines troubles,
Hoquet. Régurgitations. Douleurs brûlantes des pollakiurie suite de coït
hypochondres. Douleurs abdominales pendant Cystite récurrente. Urines foncées, rouges, brû-
des flatulences améliorées par l'émission de gaz. lantes, irritantes. Urines abondantes ou oligurie.
Ballonnements. Coliques du nourrisson allaité. Sédiments urinaires. Besoin d'uriner fréquem-
Douleurs abdominales crampoïdes chez les enfants. ment, toutes les heures après le coït.
Anxiété ressentie dans l'abdomen. Prurit rectal.
Troubles du transit Récurrence des troubles
Diarrhée suite d'indignation, d'humiliation, d'exci- Troubles récurrents : orgelets, chalazion à répéti-
tation, de colère ou de contrariété. Diarrhées chez tion, cystites récurrentes chez les enfants, etc.
les enfants. Diarrhée accompagnée de constipation
ou diarrhée alternant avec constipation. Selles dures
Anomalies linguales
suivies de selles liquides. Ténesme rectal. Douleurs
brûlantes anales. Selles muqueuses, glaireuses, irri- Peu d'anomalies sont décrites dans les
tantes avec une odeur d'œuf pourri. Constipation matières médicales. La langue peut cepen-
dant être collante, visqueuse, notamment à
avec efforts de défécation inefficaces. Hémorroïdes.
son extrémité.
Toux, oppression thoracique
Gêne respiratoire, oppression thoracique, toux
sèche nerveuse suite de colère ou de contrariété. Modalités
Sensation d'irritation et de chatouillements dans Aggravation
le larynx qui déclenche la toux. La toux est aggra- Par le toucher, les excès sexuels, la masturbation,
vée par le refroidissement et la consommation le coït, le sommeil, le matin en se réveillant, les
de viande. Dyspnée à l'effort ou pendant le coït. applications humides et froides, les efforts phy-
Sensation de tremblements du cœur. Palpitations siques et les émotions.
cardiaques violentes, visibles suite de colère.
Aggravation des palpitations après une sieste, par Amélioration
le tabac, l'effort et en écoutant de la musique. Par le coït, couché au lit, à l'intérieur d'une pièce.
Tremblements des extrémités, convulsions Signes étiologiques
Tremblement des mains en tenant quelque chose Suite de soucis, de décès d'êtres chers, de chagrin,
après une colère ou une excitation. Chaleur des avant- d'amour déçu, de préoccupations, d'excès sexuels
bras, des mains, des membres inférieurs, des pieds. ou de refoulement du désir sexuel, de reproches,
Le sujet est obligé de se découvrir. Transpiration de réprimandes, d'offense, de mépris, d'indigna-
froide des pieds. Convulsions après avoir été accusé tion, d'humiliation, de honte, d'honneur blessé,
injustement, suite d'indignation, d'humiliation, de de domination, de maltraitance, d'abus sexuel, de
contrariété. Convulsions chez les enfants, chez les colère avec véhémence, d'indignation ou de colère
nourrissons allaités après une colère. refoulée.

58
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Syndromes correspondants L'aspect de la langue dépend du syndrome ini-


tial (si stase du Qi du Foie, la langue est normale
Stase du Qi du Foie ou légèrement rouge sur les bords)
Troubles suite de refoulement émotionnel, de Le pouls doit être en corde
colère non exprimée
Irritabilité, susceptibilité
Humeur variable Vent interne
Oppression dans la poitrine Tics nerveux du visage
Douleurs des hypochondres Tremblements, convulsions après une colère
Ballonnements abdominaux Urticaire, prurit cutané changeant de place
Diarrhée alternant avec constipation La langue doit être rouge et tremblante voire
Règles irrégulières déviée
La langue a une coloration normale Le pouls doit être en corde
Le pouls doit être tendu en corde

Dysharmonie Bois/Terre
La stase du Qi du Foie
Le Qi du Foie rebelle envahit la Rate
se transforme en Chaleur
Irritabilité, colère
(montée du Feu du Foie) Colique après une colère
Troubles suite d'émotions refoulées ou de colère Diarrhée accompagnée de constipation
Irritabilité, colère, comportements violents Diarrhée suite d'indignation, d'humiliation, de
Humeur changeante colère ou de contrariété
Sommeil perturbé : nombreux rêves, agitation, Anxiété ressentie dans l'abdomen
réveils fréquents Ballonnements
Rougeur des oreilles (chez Staphysagria, érup- La langue a une couleur normale ou légèrement
tion rétro-auriculaire) rouge sur les bords
Rougeur oculaire, conjonctivite, orgelets Le pouls doit être en corde d'un côté et faible
Rougeur du visage après une colère de l'autre
Douleurs des hypochondres
Acouphènes et vertiges Le Qi du Foie rebelle envahit l'Estomac
Constipation
Urines foncées Irritabilité, colère
Le pouls doit être en corde et rapide. Douleurs à l'estomac ou vomissements après
une colère
Douleurs des hypochondres ou de l'épigastre
Élévation du Yang du Foie (douleurs de l'estomac crampoïdes aggravées
Troubles suite de refoulement émotionnel ou de par les repas)
colère Distension de l'estomac
Comportements violents Éructations
Acouphènes Gaz
Vertiges Hoquet
Troubles visuels : éblouissements, scintillements La langue doit avoir un aspect normal ou plus
Sécheresse des yeux et des paupières rouge sur les bords
Conjonctivite Pouls en corde d'un côté et faible de l'autre
Céphalées suite de colère avec sensation
d'éclatement
Douleurs oculaires avec sensation d'éclatement Rétrodomination du Foie sur le
Lourdeur de la tête Poumon (le Bois insulte le Métal)
Insomnie Gêne respiratoire, oppression thoracique,
Crampes (abdominales) toux sèche nerveuse suite de colère ou de
Douleurs des hypochondres contrariété

59
Homéopathie et médecine chinoise

Chaleur-Humidité dans la Rate avec perturbation du fonctionnement du couple


Céphalées Rate-Estomac consécutive à la stase du Qi du
Sensation de plénitude de l'épigastre Foie). Cela explique qu'après une humiliation
Épigastralgies ou une colère apparaissent chez Staphysagria
Nausées, vomissements des douleurs abdominales crampoïdes, des
Diarrhées, odeur nauséabonde des selles diarrhées, un hoquet, des nausées, des vomisse-
Douleurs brûlantes de l'anus ments et des gastralgies (contre-courant du Qi
Urines foncées de l'Estomac).
Teint jaune ou terne La plénitude du Foie va également s'exprimer
Éruptions cutanées prurigineuses, humides, sur le plan vertical dans la partie supérieure
purulentes du corps car le Yang et le Feu ont une tendance
Éruptions péri-orbitaires  : eczéma des pau- naturelle à s'élever. Cela explique qu'un grand
pières, blépharite, orgelets nombre de symptômes se situent au niveau de la
Psoriasis tête  : signes oculaires, céphalées, colère, etc. On
La coloration de la langue doit être rouge et retrouve même quelques signes d'agression du
l'enduit jaune Poumon (cycle d'outrage Wu) : toux et oppression
Le pouls doit être glissant et rapide thoracique après une colère.
Les céphalées, avec leur sensation d'extério-
risation, sont caractéristiques de l'élévation du
Commentaires
Yang du Foie. Le Foie « s'ouvre yeux » et il n'est
Comme pour Nux vomica et Ignatia, la souche pas étonnant de constater l'abondance de signes
utilisée pour Staphysagria est une graine qui oculaires dans la pathogénésie de Staphysagria,
contient des alcaloïdes ayant une action neu- avec notamment la survenue de chalazions et
romusculaire puissante à l'origine de spasmes, d'orgelets à répétition. Les chalazions sont sou-
de convulsions et de paralysies. Rappelons vent, en MTC, l'expression d'une pathologie
que la fonction neuromusculaire est sous la des sentiments (contrariétés et colère refou-
dépendance du Foie. L'émotion dominante chez lée), ce qui correspond bien au psychisme de
Staphysagria est celle qui est liée au Foie, c'est- Staphysagria. Les orgelets peuvent être, quant
à-dire la colère sous toutes ses formes (frustra- à eux, consécutifs à des troubles alimentaires
tion, ressentiment, colère refoulée, fureur, etc.). (consommation d'alcool et d'aliments de nature
La colère entraîne une stagnation du Qi du Foie « chaude »), à une attaque du Vent-Chaleur ou
surtout si elle est non verbalisée, refoulée, inté- à une montée de la Chaleur accumulée dans la
riorisée. Si la colère « éclate », elle génère une Rate et l'Estomac. Dans ce cas, le Qi et le Sang
élévation du Yang du Foie ou un Feu du Foie. stagnent, la Chaleur et les toxines obstruent les
Staphysagria est un des plus grands remèdes, si méridiens Luo. L'orgelet persistant ou récidivant
ce n'est le plus grand, de l'émotion refoulée, des est causé, la plupart du temps, par la montée du
frustrations (notamment sexuelles) et de l'hu- Feu du Foie : il se produit une accumulation de
miliation. Si Arnica est le remède du choc phy- Feu-Chaleur dans les paupières, d'où la forma-
sique et psychologique, Staphysagria est, quant tion d'une tuméfaction érythémateuse.
à lui, celui de la blessure sous toutes ses formes Les blépharites sont dues à la présence d'Humi-
(blessure morale mais aussi physique puisqu'il dité-Chaleur dans la Rate (le Vent-Chaleur et le
permet d'améliorer les plaies cutanées linéaires, Feu du Cœur sont les deux autres causes de blé-
qu'elles soient traumatiques ou chirurgicales). pharite en MTC). Selon le Ling Shu, au chapitre 80
Le refoulement émotionnel, la colère non expri- traitant des énergies subtiles des 5 organes, il est
mée, les frustrations sexuelles vont paralyser le dit que « l'Essence de la chair fait le lien encer-
Qi du Foie. clant ». Cela signifie que les paupières sont sous la
À partir de cette stase du Qi du Foie, le Yang dépendance de la Rate.
ou le Feu du Foie vont provoquer des symp- La sécheresse oculaire s'explique par l'assè-
tômes transversaux (dysharmonie Bois/Terre chement des Liquides au niveau de l'œil par le

60
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Feu-Chaleur. Les conjonctivites sont, en MTC, rétro-­auriculaires eczématiformes, prurigi-


encore une fois liées à une libération d'énergie neuses, humides, maculeuses ou pelliculeuses).
Yang endogène par le couple Foie-Vésicule biliaire Voici trois notions qui nous confirment la pola-
qui induit une stase de Qi et de Sang au niveau de rité hépatique du remède.
l'œil. L'Humidité-Chaleur de la Rate peut égale- • La première est ce désir de gloire, d'élévation, de
ment être en cause mais de façon moins fréquente. réussite et d'idées créatrices chez Staphysagria.
Les causes exogènes des conjonctivites sont les L'élément Bois, qui est associé à un mouvement
causes infectieuses qui sont l'équivalent, en MTC, d'élévation, gère la créativité et l'innovation.
de la pénétration du Vent-Chaleur externe. Pour Staphysagria est un remède qui peut être utile
Staphysagria, c'est la cause émotionnelle qui en cas de revers de fortune.
semble être en jeu. • La deuxième est la notion de justice.
La matière médicale de Staphysagria met Staphysagria ne supporte pas l'injustice. Il est
également en avant un grand nombre de signes très loyal et ne supporte pas les tromperies
cutanés en dehors des pathologies des paupières. venant des autres. Comme nous l'avons vu au
C'est un grand traitement de prurit cutané. La moment de l'étude de Lycopodium, la notion
stase du Qi du Foie est une grande cause en de justice est liée à la Vésicule biliaire qui est
MTC de prurit cutané car la stase du Qi dans le viscère du Bois. Elle représente la « rectitude
les espaces interstitiels engendre des déman- du centre ». Les typologies Bois aiment ce qui
geaisons. Le blocage du Qi du Foie, comme est « droit et juste » (les enfants « Staphysagria »
nous l'avons vu, peut entraîner une élévation s'indignent facilement et ne supportent pas
du Yang du Foie ou un Feu du Foie. Ces deux l'injustice).
mouvements peuvent tous les deux produire • La troisième est l'analyse des rêves. Plusieurs
un Vent interne. Le Vent est presque toujours types de rêves se dégagent dans la matière
à l'origine des dermatoses et il est pourvoyeur médicale de Staphysagria. Les rêves de
de démangeaisons. D'ailleurs, les caractéris- disputes, de bagarres, de meurtres sont,
tiques du prurit de Staphysagria sont évoca- comme nous l'avons vu pour Lycopodium,
trices de la présence de Vent car celui-ci est l'expression d'une pathologie de la Vésicule
erratique et changeant. Les autres dermatoses biliaire. Les rêves de colère traduisent, quant
sont également alternantes. D'autres signes à eux, une plénitude du Foie (Feu du Foie,
cliniques témoignent de la présence de Vent élévation du Yang du Foie). L'Humidité est
interne  : les convulsions et les tremblements le ref let d'une perturbation de la Rate et de
après une colère (convulsions du nourrisson l'Estomac. Il est dit, en MTC, que si la Rate
par exemple), les tics de la face, etc. En dehors est en plénitude, elle rêve de lourdeur et de
du prurit, les autres éruptions de Staphysagria difficultés à la marche. Il est également dit
sont humides, croûteuses, prurigineuses, sup- que si l'Estomac souffre de vide, le sujet va
puratives. Ce sont là encore les caractéristiques rêver de marcher sans avancer. Ces rêves en
de la Chaleur-Humidité. L'Humidité-Chaleur rapport avec la Terre ref lètent un obstacle en
est également une cause fréquente de psoriasis. lien avec l'Humidité qui pèse, obstrue, alour-
La dysharmonie Bois/Terre peut prédisposer à dit. En rapport avec cet excès d'Humidité-­
la survenue d'Humidité interne puisque le blo- Chaleur chez Staphysagria, il n'est pas
cage du Qi du Foie empêche la Rate d'assumer étonnant de constater que Staphysagria rêve
ses fonctions de transformation et de trans- de vains efforts…
port, ce qui conduit à l'accumulation d'Humi- Enfin, vu le tropisme hépatique du remède,
dité interne. Les tableaux de plénitude du Foie il est intéressant de lire dans les matières médi-
favorisent, quant à eux, la survenue de Chaleur cales à propos de Staphysagria qu'il a l'impression
interne. Il est intéressant, parmi les signes cuta- d'entendre du Vent  : « sensation de vent froid
nés, de retrouver des éruptions localisées autour pénétrant dans l'oreille ou soufflant dessus contre
des oreilles car le trajet de la Vésicule biliaire le méat de l'oreille droite », « froideur de l'oreille
contourne le pavillon de l'oreille (éruptions comme par un vent froid… ».

61
Homéopathie et médecine chinoise

Les remèdes « Feu »

Fig. 4.9

Apis mellifica – activité incessante : tout au long de sa courte vie,


en fonction de son âge, l'abeille se livre aux dif-
férentes fonctions de la ruche (ouvrière, nour-
rice, magasinière, cirière, sentinelle et, enfin,
butineuse à partir du 22e jour jusqu'à sa mort).
• Partie utilisée : abeille femelle entière et vivante
(ouvrière).

Matière médicale
Signes psychiques
Excitation, agitation,
activité inefficace (hyperactivité)
Désir d'activité. Vivacité. Agitation avec obliga-
Fig. 4.10 tion de bouger constamment. Excitation nerveuse.
Occupations stériles. Tendance à sauter. Agitation la
Souche nuit et pendant la chaleur. Maladresse suite de pré-
cipitation : il lâche des objets et les casse. Difficultés
• Nom commun : abeille. de concentration pendant la lecture et les études,
• Famille : Hyménoptères (Apidés). incapacité de fixer son attention. Confusion d'esprit
• Description  : corps velu, de couleur brune, en lisant. Tendance à être distrait, insouciant, à
pourvu de 6 pattes et de 4 ailes. Extrémité du tout remettre au lendemain et à emprunter par-
corps de la femelle pourvue d'un dard. tout. Enfants au comportement puéril et insensé.
• Toxicité de la piqûre d'abeille : Pitreries. Excentricité. Humeur changeante.
– réaction inflammatoire bénigne et localisée
parfois œdématiée ; Loquacité
– réaction plus générale avec urticaire répandue Loquacité folle aggravée par les règles.
à l'ensemble du corps, rougeur, démangeai-
sons, gonflement sous-cutané, gonflement de Rires inappropriés
la langue, de l'épiglotte et du larynx consti- Rires inappropriés  : rigole pour des choses
tuant l'œdème de Quincke, et bronchospasme sérieuses, suite à un malheur. Rires spasmodiques,
(asthme) ; bêtes. Simule l'hilarité alors qu'il se sent bête.
– choc anaphylactique potentiellement mortel Rires délirants. Expression stupide en rigolant.
(hypotension, perte de connaissance puis
coma). Délires avec activité fébrile alternant
• Particularités : avec état stuporeux
– insectes sociaux qui ne peuvent avoir une exis- Délire violent avec grande activité, aggravé la
tence isolée et qui ont besoin de vivre en colo- nuit. Délire suite d'excès sexuels, délire érotique.
nie (plusieurs dizaines de milliers par colonie) ; Folie alternant avec état stuporeux.

62
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Irritabilité, colère Rougeole, scarlatine


Facilement irritable  : quand on le questionne ou Fièvres éruptives : rougeole, scarlatine d'évolution
suite de contradiction. Colère violente, rage aggra- brutale, avec atteinte rénale et articulaire (rhuma-
vée la nuit. tisme articulaire aigu). Scarlatine maligne avec
Hypocondrie, peur des épingles cellulite. Langue rouge vif pendant la scarlatine.
et des oiseaux Septicémie.
Peur d'une maladie prochaine, de la mort (pres- Blépharoconjonctivite
sentiment de mort), d'une maladie cardiaque, Rougeur oculaire (œil injecté). Ulcérations cornéennes
de la suffocation, d'être empoisonné. Peur des et palpébrales. Blépharoconjonctivite, conjonctivite
épingles (sensible aux objets pointus dirigés vers pustuleuse. Œdème palpébral, chémosis. Orgelets.
lui), des oiseaux, d'être seul. Sursaute facilement. Douleurs oculaires brûlantes ou piquantes (sensa-
Désir sexuel augmenté, manie sexuelle, tion de piqûre d'insecte). Larmoiement. Rougeurs,
nymphomanie douleurs et prurit des commissures.
Lubricité. Lascivité. Obscénité. Nymphomanie.
Syndrome congestif
Manie suite de désir sexuel.
Visage bouffi et rouge, bouffées de chaleur
Sommeil agité perturbé par des rêves
Visage rouge, boursouflé et bouffi autour des
Sommeil agité  : marmonnements, paroles, cris, yeux (parfois pâleur). Douleurs du visage avec
délires, sursauts, changements de position fréquents sensation de piqûre d'insecte. Bouffées de chaleur.
dans le lit, etc. Se réveille comme par une frayeur.
Insomnie suite d'agitation, d'excitation aggravée Céphalées et sensation de chaleur au niveau
par la chaleur. Sommeil perturbé par des rêves. de la tête
Céphalées congestives aggravées dans une pièce
Rêves de voyage, de voler dans les airs
chaude et améliorées au grand air, par les applica-
Rêve d'abeilles, de voler dans les airs, de faire des tions froides ou la pression. Céphalées périodiques.
sauts dans les airs comme un oiseau, de voyager. Sensation de chaleur brûlante au niveau de la tête.
Rêve de chaleur (de poêle brûlant, de marcher sur un
sol très chaud ou sur des routes sales). Rêve d'occu- Congestion thoracique, tachycardie
pations, d'activité, d'effort physique, des affaires de Congestion, hyperhémie, rougeur érythémateuse
la journée, de préoccupations. Rêve de colère, d'être de la région thoracique. Anxiété, oppression et
hors de lui, de devenir fou. Rêve d'une foule de gens. sensation de chaleur ressenties dans la poitrine.
Tachycardie avec palpitations violentes. Flutter.
Signes physiques Péricardite, endocardite. Douleurs thoraciques
Maladies infectieuses contuses, brûlantes ou piquantes (sensation de
piqûre d'insecte). Angine de poitrine. Douleurs
Fièvre intense avec délire et oligurie
contuses supraclaviculaires. Œdème pulmonaire.
Fièvre brutale, intense, maximale l'après-midi
vers 15 heures. Fièvre nocturne. Absence de soif Rougeur et chaleur des mains
et de frissons. Oligurie. Oppression thoracique, Chaleur, rougeur, engourdissements des membres
gêne respiratoire. Anxiété, excitation, mar- supérieurs. Chaleur des mains.
monnements, hébétude, grincement des dents,
délire pendant la fièvre. Sursauts en dormant. Asthme avec éruption
ou suite de suppression d'éruption
Constipation. Urticaire aggravée par la fièvre.
Asthme avec éruption cutanée, urticaire ou alter-
Méningite avec œdème cérébral nant avec une éruption. Asthme suite de sup-
Stupeur, indifférence, inconscience, cris encépha- pression d'une éruption. Dyspnée avec agitation
liques, délires, protrusion de la langue pendant la aggravée couché, par les mouvements et la cha-
méningite. Sensation de gonflement dans la tête. leur. « Soif » d'air, besoin d'ouvrir les fenêtres ou
Œdème cérébral. La tête roule sur l'oreille (balan- d'être éventé. Amélioration assis et au grand air.
cement automatique de la tête). Bronchite, pleurésie.

63
Homéopathie et médecine chinoise

Réactions œdémateuses, Kystes ovariens, tendance


épanchement des séreuses aux avortements
Œdèmes de constitution rapide, rosés, translucides, Kystes ovariens surtout de l'ovaire droit. Dureté
parfois rouge brillant ou violacés par hémolyse avec et douleurs contuses, brûlantes, coupantes de
douleurs piquantes (comme une piqûre d'insecte), l'ovaire droit améliorées couché sur le côté droit.
brûlantes et prurit. Aggravation par la chaleur locale Augmentation de volume et congestion des
ou ambiante. Amélioration par le froid ou après une ovaires (ovarite). Inflammation vulvovaginale.
diurèse abondante. Constitution allergique  : urti- Abcès des lèvres et de la vulve. Tendance aux
caire, œdème des lèvres et du visage, œdème sous- avortements.
glottique ou laryngé, obstruction respiratoire brutale
(œdème de Quincke), œdème angioneurotique. Cystite
Dermographisme. Hydrocéphalie. Érysipèle avec Inflammation de la vessie avec besoin impé-
bourrelet œdémateux (membres, visage, poitrine, rieux d'uriner, pollakiurie et dysurie. Ténesme.
péri-orbitaire). Furoncles, abcès, anthrax (en début Rétention aiguë d'urine. Urétrite. Adénome de
d'évolution) avec œdème inflammatoire. Œdème prostate. Albumine dans les urines. Cystite ou
orbitaire et périorbitaire. Œdème du fond d'œil. urétrite avec oligurie. Cystite des sujets qui boivent
Glaucome aigu de constitution rapide. Sinusite avec peu, après déshydratation, sous climats chauds.
œdème de la face. Angine, amygdalite avec œdème Urines foncées, rouges et brûlantes.
de la luette qui ressemble à un sac translucide. La Urticaire
muqueuse pharyngée est rouge, lisse, brillante et la
douleur brûlante ou piquante comme une piqûre Urticaire à la chaleur, à l'effort, pendant
d'insecte. Pleurésie, péricardite de constitution l'asthme, aggravé pendant la fièvre et par le
rapide. Distension gastrique aiguë. Syndrome diges- grattage. L'urticaire s'accompagne d'œdème.
tif avec réaction péritonéale (péritonite). Ascite. Démangeaisons aggravées par le grattage avec
Rhumatisme avec œdème péri-­articulaire ou épan- douleurs brûlantes ou piquantes (sensation de
chement intra-articulaire important. Crise aiguë et piqûre d'insecte).
brusque. Rhumatisme articulaire aigu. Rhumatisme Remède pour enrayer les abcès
infectieux. Hydrarthrose brutale et importante du Abcès débutant accompagné de langue rouge.
genou. Lymphangite et lymphœdème, lymphœ- Abcès génital, vulvaire, des seins, des aisselles, etc.
dème postopératoire. Hydrocèle. Œdème cérébral,
hydrocéphalie (excitation, cris, stupeur, incons- Anomalies linguales
cience, diarrhée pendant l'hydrocéphalie). Œdème
Typiquement la langue d'Apis est sèche, rouge
des organes génitaux externes.
feu avec un enduit jaune vif, brillant (signes
Gastrite, soif intense, troubles du transit de 3e  degré) voire brun. La langue peut
Régurgitations acides. Gastrite. Pyrosis. Soif être rouge à la pointe et brûlante (signe de
extrême, insatiable. Chaleur ressentie au-dessus ou 2e degré) ou sur les côtés (1er degré). On peut
observer des fissures. Pendant les troubles
au-dessous de l'abdomen. Douleurs hépatiques ou
rénaux (syndrome néphrotique avec albumi-
iléocæcales, péritonite. Constipation avec grands
nurie), la langue est rouge à la pointe (signe
efforts de défécation. Diarrhée. Dysenterie.
de 2e  degré). La langue est souvent raide et
Glomérulonéphrite avec syndrome le sujet a des difficultés à tirer la langue. La
néphrotique langue peut également être pendante et
Glomérulonéphrite aiguë avec syndrome néphro- mouvante. On observe un tremblement de la
tique  : réduction brutale et importante de la langue lorsque le sujet la tire. Des vésicules
peuvent apparaître sur la langue (signes de
diurèse, anurie, rétention hydrique, œdème,
2e degré). Les papilles peuvent être saillantes
ascite. Protéinurie massive et brutale. Toutes les
(1er  degré). L'odeur de l'haleine est putride,
protéinuries dont celles des adolescents et les gra-
nauséabonde. Pendant la fièvre, la langue est
vidiques. Œdème rénal. Reins sensibles, doulou-
blanche mais, pendant la scarlatine, la langue
reux. Signes biologiques d'insuffisance rénale. La est rouge vif.
langue est rouge pendant la protéinurie.

64
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Modalités Goût amer dans la bouche


Aggravation Douleurs des hypochondres
Constipation
Par la chaleur locale ou ambiante (à l'intérieur
Céphalées congestives
d'une pièce), l'eau et les applications chaudes, par
La langue rouge sur les côtés
le toucher, l'après-midi, au retour de mer. À la
Enduit lingual jaune
nouvelle lune ou à la pleine lune.
Le pouls doit être tendu en corde et rapide
Amélioration
Par le froid, au grand air, l'eau, les applications Feu de l'Estomac
humides et froides, le refroidissement, après une Douleurs épigastriques avec sensation de brû-
diurèse abondante, par l'effort physique. lure, pyrosis
Signes étiologiques Régurgitations acides
Sécheresse buccale
Suite de vaccination (vaccin de la méningite), de Soif extrême, insatiable
sexualité refoulée, de rougeole. Constipation
Sensation Oligurie
Douleur piquante comme une piqûre d'insecte. Langue rouge, enduit jaune
Le pouls doit être glissant et rapide
Latéralité
Droite.
Syndromes externes
Chaleur dans le Maître du Cœur
Syndromes correspondants Fièvre nocturne avec délire et dyspnée
Éruption (macules) : scarlatine, rougeole
Syndromes internes Langue rouge vif
Feu du Cœur Le pouls doit être fin et rapide
Agitation physique et mentale Attaque par le « Vent-Eau »
Délires avec grande agitation (œdèmes liés au Vent)
Loquacité
Humeur changeante Œdème initialement situé aux paupières puis se
Rires inappropriés généralisant
Rires pendant les rêves et le sommeil Néphropathie aiguë, syndrome néphrotique
Sommeil agité avec albuminurie
Nombreux rêves Dyspnée
Rougeur et douleurs des commissures Dysurie
Congestion de la poitrine Toux
Palpitations, tachycardie Fièvre
Constipation Rougeur, douleur et gonflement de la gorge
Abcès (angine)
Langue rouge notamment à la pointe Douleurs articulaires
Enduit lingual jaune Coloration rouge de la langue
Langue mouvante sortie de la bouche Enduit lingual fin et blanc
Raideur de la langue Pouls superficiel et serré ou superficiel et rapide
Le pouls doit être rapide
Commentaires
Feu du Foie Le venin d'abeille donne des réactions inflamma-
Irritabilité, colère, rage toires locales qui peuvent être importantes et se
Insomnie généraliser. Il n'est donc pas étonnant de retrouver
Conjonctivite avec des douleurs brûlantes dans cette pathogénésie des signes psychiques en
Bouffées de chaleur relation avec l'élément Feu. Comme nous l'avons

65
Homéopathie et médecine chinoise

vu, le Feu a la propriété de s'agiter, de se consumer la présence de Chaleur dans le Cœur avec consom-
et de se répandre. Il en est de même pour l'Esprit mation des Liquides organiques. Ce symptôme
(Shen) s'il est soumis à un excès de Chaleur. apparaît au 2e degré chez Apis. Il en est de même
L'agitation mentale est caractéristique d'un excès pour une langue raide qui a du mal à s'étirer et à
de Feu du Cœur. C'est un remède qui convient sortir. Si la langue et raide et rouge, elle indique une
bien aux enfants très « agités ». Nous pouvons ainsi Chaleur extrême dans les Organes-Entrailles et
lire à propos d'Apis dans les matières médicales : souvent un tarissement des Liquides organiques. À
« incapacité à fixer son attention, nombreuses la longue, l'excès de Chaleur interne blesse le Yin et
choses entreprises mais vite abandonnées, occu- assèche les Liquides organiques, ce qui peut expli-
pations stériles, besoin d'être toujours en mou- quer les fissures ainsi que la sécheresse et la rugo-
vement, excitation, comportements insensés… ». sité de la langue. Nous savons que la Chaleur à son
L'excès de Feu du Cœur peut conduire à des mala- extrême produit le Vent. Le Vent interne se mani-
dies mentales plus graves comme les psychoses. feste au niveau de la langue par des tremblements.
La propriété du Feu est de se consumer puis de La langue d'Apis peut être tremblante. Une haleine
s'éteindre. C'est pourquoi la folie d'Apis, qui nauséabonde fait aussi partie, en MTC, des signes
s'accompagne d'agitation, alterne avec des états de Chaleur interne. Le pouls chez Apis est ample et
stuporeux. Le Cœur s'ouvre à la bouche, ce qui rapide (signe de 3e degré chez Apis). Un pouls ample
fait que l'excès de Feu rend Apis très communi- signifie, en MTC, qu'il existe une plénitude énergé-
catif (loquacité folle aggravée avant les règles). Le tique dans le Cœur. Une fréquence cardiaque éle-
son en relation avec l'élément Feu est le rire. Apis vée confirme également l'excès de Chaleur. Apis est
présente des rires spasmodiques, délirants voire aggravé par toute forme de Chaleur et amélioré par
inappropriés (rigole de choses sérieuses, d'un mal- le Froid. Ces modalités sont en conformité avec ce
heur, etc.). Nous savons, d'après la MTC, que les que nous avons dit sur la Chaleur interne.
commissures sont sous la dépendance du Cœur. Nous retrouvons, comme chez Sulfur, le méca-
Or Apis présente une rougeur et une douleur des nisme de la Psore. La peau fait partie des « émonc-
commissures et ses commissures internes sont toires », c'est-à-dire des organes servant à éliminer
prurigineuses. L'excès de Feu du Cœur est pour- (avec le foie, les reins, les poumons et les intestins).
voyeur d'abcès cutanés. Lors de la survenue d'ab- En cas de plénitude énergétique, si on supprime
cès chez Apis, la langue est rouge, témoignant de la un symptôme, soit il se déplace, soit il aggrave le
présence de Chaleur. Nous retrouvons également déséquilibre interne. Cela explique l'apparition
des signes de Feu du Foie avec de l'irritabilité et de nouveaux symptômes après la suppression d'une
de la colère (colère violente avec douleurs contuses éruption chez Apis (dyspnée après suppression
hépatiques). Mais ce syndrome semble moins pré- d'une éruption, asthme après suppression d'un rash
dominant car l'aspect lingual avec l'aspect rouge aigu, symptômes mentaux après suppression d'une
sur les bords n'apparaît qu'au 1er degré. éruption, délire suite de suppression des règles, etc.).
Il est intéressant de faire le rapprochement entre Apis n'est pas seulement un remède de maladie
l'agitation fébrile d'Apis et la vie des abeilles dont interne. L'analyse de la matière médicale montre une
le but est le travail continu et incessant pour la indication dans les maladies de la Tiédeur au stade
ruche et la production de miel. Le premier syn- où la Chaleur externe a pénétré en profondeur pour
drome à se dégager dans le cadre de cet excès de atteindre l'enveloppe du Péricarde qui est l'enve-
Feu interne est le Feu du Cœur. La langue est rouge loppe de protection du Cœur. Cela explique l'agi-
foncée (signe de 3e degré) et la coloration rouge à la tation délirante pendant la fièvre d'Apis, l'éruption
pointe nous montre que cette Chaleur se concentre cutanée (scarlatine) et la langue de couleur rouge vif.
dans le Cœur (signe de 2e degré). L'enduit lingual Les points rouges proéminents sur la langue, corres-
jaune confirme également la présence de Chaleur pondant à des papilles congestives et œdématiées,
interne. Plus la chaleur est intense, plus l'enduit se rencontrent dans les excès de Chaleur, qu'elle soit
devient foncé, ce qui explique la couleur brune que externe (maladie de la Tiédeur) ou interne.
peut prendre l'enduit. Un autre aspect lingual qui Il y a deux symptômes paradoxaux dans la
est caractéristique de l'excès de Chaleur interne matière médicale d'Apis  : l'absence de soif et la
est la protrusion de la langue. Ce sont les langues soif intarissable. L'absence de soif s'explique par
« étirées » ou « mouvantes ». Ces langues traduisent l'accumulation d'eau dans le syndrome Vent-Eau

66
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

que nous verrons plus bas. Alors qu'en cas d'excès ruche entourée de milliers d'autres abeilles. Elle vit
de Chaleur présent dans le syndrome du Feu du pour sa communauté et pas pour elle-même. Ce
Foie ou du Feu du Cœur, la soif prédomine pour sont des insectes sociaux qui ne peuvent avoir une
contrecarrer l'excès de Chaleur interne. L'excès de existence isolée et qui ont besoin de vivre en colo-
Chaleur peut être tel chez Apis que la soif devient nie. Or, selon la matière médicale, Apis est « absorbé
extrême (soif insatiable). par des questions familiales, il suit attentivement les
Ainsi, Apis trouve également une indication affaires de famille et désire la compagnie ».
dans les syndromes complexes du Vent. Le Vent
externe, après avoir envahi la couche du Qi pro-
tecteur et pénétré dans l'organisme, peut pertur-
ber les mouvements de descente de l'énergie du
Argentum nitricum
Poumon et sa fonction de régulation des voies
de l'eau. La conséquence est une accumulation
d'eau dans l'organisme. Apis est un grand remède
d'éruption avec œdèmes d'installation rapide et
d'épanchement des séreuses. Le syndrome du
« Vent-Eau » est un syndrome d'installation rapide
suite à son invasion et il se situe à la phase initiale
ou moyenne d'une maladie. Un des équivalents de
ce syndrome en médecine occidentale est la glo-
mérulonéphrite et le syndrome néphrotique. Selon
la MTC, la glomérulonéphrite et le syndrome
néphrotique au stade aigu, c'est-à-dire débutant, Fig. 4.11
s'accompagnent d'une langue rouge signifiant qu'il
y a encore une lutte entre l'énergie droite et l'éner-
Souche
gie perverse et que la maladie n'est pas encore à un
stade évolué. Les insuffisances rénales chroniques, • Nom : nitrate d'argent.
quant à elles, s'accompagnent le plus souvent d'un • Formule : AgNO3.
enduit blanc traduisant un vide de Yang de la • Description  : cristaux inodores, transparents
Rate et des Reins. Apis s'avère donc être plutôt un ou blancs, de saveur métallique puis caustique,
remède de néphrite aiguë que chronique et c'est ce solubles dans l'eau.
que confirme la langue qui reste rouge à l'extré- • Utilisations médicales  : traitement des infec-
mité pendant cette affection (albuminurie accom- tions conjonctivales et des bourgeons ombi-
pagnée d'une rougeur au bout de la langue). Cette licaux des nouveau-nés, prise en charge des
rougeur à la pointe traduit bien le fait qu'une per- excroissances de peau qui se développent autour
versité externe a envahi la couche du Qi protecteur de l'ongle pour éviter les ongles incarnés.
du Poumon au niveau du réchauffeur supérieur. • Toxicité : inflammations cutanéomuqueuses :
Enfin, l'analyse des rêves nous renseigne souvent – troubles respiratoires en cas d'inhalation (toux,
sur les caractéristiques de la souche et les déséqui- essoufflement, difficultés respiratoires, sensa-
libres internes. Le remède est fait à partir de l'abeille. tion de brûlure, mal de gorge, vertiges, etc.) ;
Or Apis rêve d'abeilles, de voler dans les airs et de – brûlures profondes et graves pouvant
faire de grands sauts comme le fait un oiseau dans conduire à la cécité en cas d'atteinte oculaire ;
les airs. Une ruche possède plusieurs centaines de – importante inflammation du tractus digestif
milliers d'abeilles. Apis rêve d'une foule de gens. en cas d'ingestion ;
L'abeille meurt une fois qu'elle a piqué car son – inflammation cutanée si contact direct
dard emporte avec lui une partie de son abdomen. (érythème, douleurs, brûlures voire phlyctènes) ;
Apis rêve de douleurs à l'abdomen. L'abeille a une – argyrisme si exposition chronique qui s'accom-
activité effrénée. Apis rêve d'être occupé, d'efforts pagne d'une coloration gris bleuté de la peau.
physiques. Apis est un remède d'excès de Chaleur • Particularités : les cristaux de nitrate d'argent
interne. Apis rêve de marcher sur un sol très chaud noircissent à la lumière. La sensibilité à la lumière
et de poêle brûlant. Enfin, l'abeille vit dans une des sels d'argent a fait qu'on les a souvent utilisés

67
Homéopathie et médecine chinoise

dans le processus de la photographie argentique Aggravation des vertiges en fermant les yeux, en
ou pour identifier les ions chlorures Cl– (en les étant dans des endroits étroits ou en entrant dans
mélangeant, il se forme un précipité blanc carac- un endroit obscur. Titubation dans l'obscurité  :
téristique qui noircit à la lumière). impossibilité de marcher les yeux fermés. Ataxie
locomotrice, mouvements spasmodiques, chorée.
Matière médicale
Agoraphobie, claustrophobie,
Signes psychiques hypochondrie
Problème avec l'espace-temps Grand remède de phobie qui peut s'accompagner
Précipitation, agitation, inquiétudes de vertiges et d'incoordination. Anxieux en étant
seul, pour sa santé. Peur d'une maladie prochaine.
Excitation et précipitation en anticipant les évé- Hypochondrie. Anxiété avec sensation de malaise
nements : se dépêche pour être à l'heure, marche le poussant à marcher rapidement ou peur de faire
toujours rapidement, il est toujours pressé et ses un malaise. Agoraphobie, claustrophobie : anxiété
mouvements sont précipités. Il craint de ne pas dans les lieux étroits, fermés, dans les trains, les
avoir le temps de finir les choses. Il voudrait avoir tunnels, dans la foule, etc. Anxiété avant de voya-
terminé avant d'avoir commencé. Il est toujours ger. Peur des hauteurs, des espaces ouverts.
occupé, affairé même à des occupations stériles.
Il est agité et anxieux la nuit et la marche au Peur de la faillite, illusion
grand air l'améliore. Son humeur est alternante, de ne pas réussir
changeante. Illusion de tout faire de travers et de ne pouvoir
Trac d'anticipation réussir, d'être perdu. Peur de la faillite dans les
affaires. Illusion d'être négligé, méprisé, répudié
Trac d'anticipation  : quand une heure est fixée,
par ses proches.
avant un rendez-vous, avant un examen, avant
un événement (cérémonie, mariage, etc.). Sommeil agité, troubles visuels
Tremblements intentionnels aggravés par le trac, empêchant le sommeil
les émotions ou quand on l'observe. Bégaiements
Insomnie suite d'excitation, de suractivité de
émotifs. Tous les symptômes du trac peuvent être
la pensée ou de visions (visions en fermant les
présents : diarrhée, pollakiurie, etc. Anxiété pour
yeux, à l'endormissement, empêchant le som-
l'avenir, pour le lendemain.
meil  : vision d'images, de fantômes, de morts,
Illusion d'allongement du temps etc.). Sommeil agité avant minuit, perturbé par de
Il a l'illusion que le temps passe trop lentement, rêves. Réveils nocturnes fréquents, périodiques,
qu'il paraît plus long. toutes les heures. Insomnie dans l'hypochondrie.

Troubles de l'équilibre et perte des repères, Signes physiques


vertiges dans l'obscurité Conjonctivite granuleuse, purulente
En marchant dans la rue, il a l'illusion que les avec rougeur oculaire
angulations saillantes des maisons se rapprochent Blépharoconjonctivite granuleuse, purulente,
et vont le heurter pour l'écraser. Les murs des deux avec granulations des yeux et des paupières.
côtés de la rue semblent tomber vers l'intérieur ou Rougeur oculaire. Les yeux sont agglutinés le
se rapprocher en glissant. Il a l'illusion d'agran- matin. Photophobie intense. Démangeaisons,
dissement, d'allongement des distances, que son rougeur et gonflement des commissures, notam-
corps est agrandi. Il fait des erreurs de percep- ment des commissures internes. Conjonctivite des
tion. Son équilibre est instable, précaire, titubant. nouveau-nés. Aggravation des troubles oculaires
Maladroit, il trébuche facilement. Il ne peut pas par le feu, dans une pièce chaude et amélioration
marcher les yeux fermés. Vertiges des hauteurs par l'air frais et les applications froides. Visions
ou en regardant vers le haut (en regardant vers le en fermant les yeux ou dans l'obscurité (de flashs,
haut des immeubles). Vertiges avec tremblements, d'éclairs, de corpuscules flamboyants). Les objets
titubation et dérobement des membres inférieurs. semblent rapprochés.

68
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Palpitations cardiaques, men, dans toutes les directions. Régurgitations


oppression thoracique acides. Nausées, vomissements verts, muqueux.
Palpitations cardiaques violentes avec anxiété Gastro-entérite. Dégoût pour la nourriture. Soif
comme si le cœur allait sauter, changer de place ou intense voire extrême. Désir de sucreries qui
exploser dans la poitrine, améliorées en marchant aggravent.
rapidement et aggravées en y pensant, couché sur
le côté droit, la nuit, après une émotion ou un Inflammation des intestins avec ulcérations
effort. Oppression thoracique et anxiété ressenties Inflammation de l'intestin grêle ou du côlon avec
dans la poitrine. Douleurs thoraciques piquantes ulcérations de la muqueuse. Selles glaireuses,
vers l'extérieur comme par une douleur d'écharde épaisses, visqueuses, tenaces, striées de sang et
ou douleurs pressurantes aggravées par les règles. de couleur jaune ou verte (comme de l'herbe
coupée ou des copeaux d'épinard). Odeur nau-
Signes ORL et pulmonaires séabonde, fétide des selles. Sensation d'écorchure
aggravés en parlant dans l'abdomen comme si l'abdomen était à vif.
Angine érythémateuse Constipation possible.
avec douleurs d'écharde
Angine avec pharynx et luette rouge foncé. Flatulences, éructations, gaz
Douleurs comme si une écharde était enfoncée. Flatulences après les repas, éructations gazeuses
Sensation d'avoir la chair à vif ou ulcérée. Besoin qui n'améliorent pas les ballonnements. Colite
de se racler la gorge. accompagnée de flatulences. Gaz incarcérés.
Coliques du nourrisson.
Laryngite avec douleur d'écharde aggravée
par l'effort vocal
Cystite
Laryngotrachéite avec voix faible, enrouée.
Aphonie aggravée en parlant ; aphonie des chan- Cystite : besoins impérieux, fréquents et dysurie
teurs, du surmenage vocal, après avoir chanté (efforts inefficaces puis émission involontaire
dans les aigus. Enrouement le matin avec muco- d'urine et de selles lorsque les efforts cessent).
sités, obligeant le malade à racler pour éclaircir la Douleurs mictionnelles brûlantes. Urine fon-
voix puis à cracher : mucosités tenaces et épaisses, cée (jaune ou rouge foncé) voire sanguinolente.
jaunes et sanguinolentes. Douleurs laryngées Sédiments urinaires muqueux, rouges ou comme
comme si le larynx était à vif. du sable.

Toux aggravée par l'effort vocal, coqueluche Leucorrhées, granulations du col utérin
Toux paroxystique nocturne suffocante, spas- Leucorrhées abondantes jaunes ou verdâtres,
modique, sèche, déclenchée par une sensation de irritantes, sanguinolentes d'odeur nauséabonde.
chatouillement, d'irritation ou de constriction du Granulations, ulcérations du col utérin.
larynx. Coqueluche. Toux déclenchée en touchant
le conduit auditif. Aggravation de la toux en par-
lant fortement, en lisant à voix haute, en chantant Anomalies linguales
dans les aigus, en riant, en se levant, après manger Typiquement, la langue d'Argentum nitricum
ou en montant des escaliers. Amélioration assis et est rouge et douloureuse à la pointe (triangle
au grand air. Pleuropneumonie. Mucosités jaunes, rouge à la pointe avec sensation de chaleur).
épaisses, gélatineuses (« en boule ») et sanguino- On note une sécheresse buccale et linguale.
lentes après chaque accès de toux. Les papilles sont proéminentes et rouges.
On peut observer des ulcères ou des rayures
Inflammations gastro-intestinales rouges longitudinales au centre de la langue.
Gastrite, ulcères, soif L'enduit lingual peut être blanc, blanc jau-
nâtre, jaune, gris voire noir. La langue peut
Gastrite, ulcères douloureux avec douleurs cor-
être grosse. L'haleine est nauséabonde.
rosives ou crampoïdes irradiées dans tout l'abdo-

69
Homéopathie et médecine chinoise

Modalités Oppression thoracique


Aggravation Inflammations et ulcérations des intestins
Urines foncées et brûlures mictionnelles
Par l'anticipation, les espaces clos et confinés, les
Hématurie
pièces remplies de monde, la chaleur, les bains
La langue est rouge surtout à la pointe et on
chauds, le sucre et le chocolat.
peut observer des ulcères
Amélioration Le pouls doit être vaste et rapide
En marchant rapidement au grand air, par le bain
et les applications froides. Syndromes externes
Sensation Vent-Chaleur sur la couche
Sensation d'écorchure, de piqûre comme si des du Qi protecteur du Poumon
échardes étaient enfoncées. Syndrome infectieux
Latéralité Angine érythémateuse
Conjonctivite aiguë
Gauche. Toux sèche
Langue rouge à la pointe, enduit lingual blanc
Syndromes correspondants Papilles saillantes
Le pouls doit être flottant et rapide
Syndromes internes
Chaleur du Poumon
Glaires-Feu troublent les orifices du Cœur
Toux sèche, coqueluchoïde
Agitation, excitation, précipitation
Langue rouge à la pointe, l'enduit lingual devient
Humeur changeante
jaune
Phobies multiples, anxiété
Le pouls doit être rapide et vaste
Insomnie, sommeil agité
Soif Commentaires
Palpitations
Oppression thoracique Le nitrate d'argent est caustique, c'est-à-dire
Pointe de la langue rouge qu'il est irritant sur la peau et les muqueuses.
Papilles rouges et saillantes Remède de la Luèse, il faut donc l'inclure
Ulcérations linguales dans la loge du Feu selon la théorie des
Enduit lingual jaune 5 Mouvements.
Le pouls doit être en corde Sur le plan psychologique, Argentum nitri-
cum a un problème avec l'espace-temps (antici-
Feu de l'Estomac pation, illusion d'allongement du temps, perte
Gastrite des repères, etc.) et cela n'est pas étonnant si
Douleurs épigastriques avec douleurs corrosives nous tenons compte de l'utilisation historique
Régurgitations acides du nitrate d'argent dans l'impression photogra-
Éructations gazeuses phique dont le but est de figer à jamais un lieu et
Nausées, vomissements un instant précis (photographie argentique). Il est
Sécheresse de gorge d'ailleurs amusant de constater qu'Argentum est
Soif aggravé dans une pièce obscure (ce qui rappelle
Constipation le développement en chambre noire). Dans cette
Langue rouge, enduit jaune pathogénésie, les provers vont ressentir la sensa-
Le pouls doit être glissant et rapide tion d'éclairs, de flashs en entrant dans une pièce
sombre. Cela ne rappelle-t-il pas le processus du
Chaleur plénitude de l'Intestin grêle flash ? Le monde de la photographie évoque le
Agitation, excitation monde du spectacle et il n'est pas étonnant de
Douleurs de gorge constater qu'Argentum convient bien aux chan-
Soif teurs qui ont trop forcé sur leur voix. Beaucoup

70
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

de métaux en homéopathie viennent renforcer des tableaux de vide : vide de Sang du Cœur, vide
l'énergie du Poumon, et cela est logique puisque de Vésicule biliaire et vide de l'Essence des Reins.
le Poumon est en rapport avec l'élément Métal. Le deuxième correspond à un tableau clinique
L'argent était autrefois une monnaie. Il est assez de plénitude en rapport avec le syndrome des
étonnant de constater qu'Argentum nitricum Glaires-Feu qui perturbent le Cœur et l'Esprit.
a peur de la faillite. Cette monnaie était moins Les palpitations cardiaques violentes, l'excitation
précieuse que l'or (il se sent négligé, méprisé ou et l'agitation physique permanente, la rougeur de
répudié par ses proches, etc.). la langue localisée à la pointe, les papilles sail-
Si nous tenons compte de ce lien qui existe lantes et rouges sont des signes qui confirment
entre les métaux et le Poumon, nous comprenons que nous sommes dans le deuxième cas avec un
aisément pourquoi Argentum nitricum est un excès de Chaleur dans le Cœur. L'oppression tho-
remède utile dans l'attaque du Vent-Chaleur sur racique, les vertiges témoignent de la présence de
la couche du Qi protecteur du Poumon. En patho- Glaires. Il existe souvent un vide de Rate sous-
logie aiguë, Argentum nitricum est un grand jacent, ce qui permet à l'Humidité interne et aux
remède d'angine érythémateuse (avec douleurs Mucosités de s'installer (la langue d'Argentum
d'écharde) et de conjonctivite (avec rougeur ocu- nitricum peut être grosse, témoignant de la pré-
laire). Les grandes causes de conjonctivite sont sence d'Humidité interne –  signe de 1er  degré).
l'excès de Yang du Foie, le Vent-Chaleur externe Les émotions peuvent bloquer le Qi du Foie. Ce
ou l'excès de Chaleur au niveau du réchauffeur blocage peut favoriser la stase des Mucosités mais
supérieur, c'est-à-dire dans le système Cœur- aussi générer du Vent interne à l'origine de cer-
Poumon. La langue d'A rgentum nitricum est tains symptômes comme les tremblements émo-
rouge et douloureuse à la pointe, les papilles tionnels (tremblements aggravés par le trac ou
sont saillantes et rouges (signes de 3e  degré). quand on l'observe) et les bégaiements émotifs.
L'enduit lingual est blanc, blanc jaunâtre (signe Enfin, la Chaleur peut à la longue blesser le Yin,
de 2e  degré) voire jaune (signe de 1er  degré). La ce qui explique l'apparition de stries rouges au
rougeur localisée à l'extrémité de la langue signi- centre de la langue. Et quand la Chaleur devient
fie que la Chaleur se situe en superficie dans le extrême et que les Liquides organiques s'épuisent,
système du Qi protecteur du Poumon et l'enduit l'enduit lingual devient noir.
lingual blanc signifie que l'énergie perverse est Argentum nitricum est un remède d'entéro-
encore en surface. L'hypertrophie et la rougeur colite ulcérée. L'agitation mentale, l'insomnie,
des papilles sont toujours le témoin d'un excès les douleurs abdominales, les ulcérations lin-
de Chaleur, qu'il s'agisse d'une Chaleur interne guales et intestinales, les douleurs de gorge, la
ou d'une Perversité externe. L'enduit lingual peut gêne thoracique et les signes vésicaux évoquent
devenir blanc jaunâtre, signifiant que la perver- le syndrome de Chaleur plénitude dans l'Intes-
sité externe a commencé à pénétrer en profon- tin grêle. Ce tableau est étroitement lié à celui de
deur à partir de la superficie. Il n'est donc pas l'embrasement du Feu du Cœur puisqu'il s'agit
étonnant de retrouver des signes en faveur d'un du couple Cœur-Intestin grêle. Le Feu du Cœur
excès de Chaleur dans le Poumon avec une toux se transmet donc à l'Intestin grêle, perturbant
sèche coqueluchoïde. Mais l'enduit lingual com- ainsi sa fonction de séparation des Liquides. Cela
plètement jaune n'étant un signe que de 1er degré, explique les urines peu abondantes, foncées voire
on peut considérer qu'A rgentum nitricum trouve hémorragiques si la Chaleur est importante. La
son indication quand la Perversité externe se pointe de la langue reste rouge dans ce tableau
situe en superficie dans la couche du Qi protec- clinique puisque le Feu provient du Cœur. Le
teur du Poumon et moins fréquemment dans la Feu du Cœur peut également se transmettre à
couche du Qi (Qi du Poumon). l'Estomac selon le cycle d'engendrement (le Feu
Sur le plan mental, en dehors de l'agitation engendre la Terre). La Chaleur dans l'Estomac
anxieuse permanente, Argentum nitricum est le est telle qu'elle génère des douleurs brûlantes épi-
plus grand phobique de la matière médicale. En gastriques, une soif excessive, des régurgitations
MTC, deux grands cadres pathologiques peuvent acides et des éructations (la Chaleur fait monter
provoquer des phobies. Le premier correspond à le Qi de l'Estomac à contre-courant).

71
Homéopathie et médecine chinoise

Arsenicum album • Particularités  : il s'agit probablement du


« plus grand tueur chimique de l'histoire » et
ce n'est pas pour rien qu'il a acquis le surnom
de « poudre de succession ». L'arsenic ressem-
blant au choléra et  alors qu'on ne disposait
d'aucun moyen de le détecter à l'époque, il
était devenu le poison idéal et l'arme favorite
des empoisonneurs du Moyen Âge et de la
Renaissance. De nombreux empoisonnements
ont été perpétués dans la cour de Louis XIV
et plusieurs affaires criminelles au XXe siècle
ont reposé sur l'utilisation d'arsenic. Lors de
la Première Guerre mondiale, il entrait dans
la composition de certains gaz de combat.
Il était également utilisé pour la fabrication
d'insecticides, de raticides (mort-aux-rats),
d'herbicides, de fongicides et dans le domaine
Fig. 4.12 de l'empaillage des animaux. L'arsenicisme
est, selon l'Organisation mondiale de la santé
Souche (OMS), la plus grande intoxication de masse
de l'histoire humaine (eaux souterraines
• Nom : arsenic. contaminées dans certains pays en voie de
• Symbole : As. développement).
• Description  : cristaux gris sombre ou noirs,
brillants ou mats, d'aspect métallique.
• Utilisations médicales  : traitement de la Matière médicale
syphilis avant la pénicilline, de la trypa-
nosomiase (encéphalite de la maladie du Signes psychiques
sommeil et mouche tsé-tsé), action béné- Agitation anxieuse aggravée
fique sur certaines formes de leucémie aiguë la nuit à 3 heures du matin
promyélanocytaire. Précipitation, excitation, agitation anxieuse noc-
• Toxicologie  : perturbateur de la respiration turne à 3  heures du matin avec oppression tho-
cellulaire et de la production d'ATP (inhibition racique et palpitations. Les angoisses obligent le
allostérique des enzymes indispensables au patient à sortir du lit, à marcher de long en large
métabolisme, conduisant à la mort par défail- et à changer d'endroit. Agitation ou anxiété pério-
lances organiques multiples). dique, agitation alternant avec un état stuporeux.
– Toxicologie aiguë  : troubles digestifs
(nausées, vomissements, douleurs abdo- Peur de la maladie,
minales, diarrhées souvent hémorragiques de la mort et de l'empoisonnement
avec ténesme et brûlures anales jusqu'au Hypochondriaque  : il est anxieux pour sa santé
collapsus), neurologiques (délires, encé- et celle de ses parents proches, il a peur de la
phalopathies, neuropathies), cutanés (livi- contagion (illusion que tout ce qu'il touche est
dité des membres), cardiovasculaires puis contaminé), du cancer, d'être empoisonné, de la
décès. suffocation, d'être malade (avec désespoir de gué-
– Toxicologie chronique (arsenicisme)  : pro- rir). Pensées fréquentes au sujet de la mort (pres-
blèmes cutanés (irritations, tumeurs, etc.), sentiment de mort), illusion d'être condamné (il
inflammation des muqueuses, alopécie, poly- craint la solitude par peur de mourir). Illusion que
névrites, anomalies des lignées sanguines, son propre corps va pourrir, illusion de vermine :
atteintes digestives (gastro-entérites), hépa- il voit la vermine ramper partout. Aggravation
tiques, rénales et cardiovasculaires (troubles des peurs la nuit à 3  heures du matin. Remède
circulatoires périphériques). d'agonie avant la mort.

72
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Délire paranoïaque, délire de persécution Dépression, humeur changeante


Illusion d'être observé. Soupçonneux, para- Dégoût, lassitude de la vie, tendance suicidaire.
noïaque. Illusion que des gens conspirent pour l'as- Tristesse nocturne. Humeur changeante.
sassiner ou qu'on va l'arrêter. Peur d'être assassiné.
Peur des couteaux. Délire, manie de persécution, Sensibilité accrue
cherche ou voit des voleurs la nuit, dans la maison Sensibilité à toutes les impressions extérieures, à
ou sous le lit : il écoute sous le lit car il a l'illusion la lumière, à la douleur, au bruit.
que les voleurs sont cachés dessous. Sursaute le
soir, à l'endormissement ou la nuit. Effrayé facile- Gaieté, rires spasmodiques
ment, il saute soudainement de son lit. Hilarité, gaieté, joie devant le malheur ou les
erreurs des autres. Rires faciles, spasmodiques,
Délires agités, violents, illusion de devoir pour des futilités. Désire jouer.
commettre un crime
Troubles psychiatriques suite
Délire nocturne violent avec hallucinations,
de suppression d'éruption
anxiété (pourtant se déclare bien portant). Phases
maniaques avec actes de violence et de rage. Sommeil agité avec paroles
Delirium tremens. Pendant le délire  : tremble- et gémissements
ments, tachycardie, agitation, tentative de fuite Agitation dans le lit avec besoin de se retourner.
pendant les hallucinations (illusion de fantômes, Sursauts le soir, au moment de l'endormissement
voit des morts ou le diable, voit des insectes, des ou pendant le sommeil. Gémissements, paroles
vers, de la vermine, du feu, etc.). Folie avec ten- fortes pendant le sommeil (révèle des secrets).
dance suicidaire. Illusion d'être un criminel, Gémissements la nuit avec agitation.
d'avoir commis un crime ou d'avoir quelqu'un à
assassiner. Rêves de malheur, de mort ou de feu
Religiosité excessive, délire religieux Rêves nombreux, agités, effrayants. Rêve de diffi-
cultés, de malheur, de danger, d'eau, d'eau noire,
Religiosité excessive avec mélancolie. Délire reli- de morts. Rêve de feu.
gieux. Anxiété, désespoir pour son salut avec
scrupules religieux excessifs. Illusion d'avoir
péché. Religiosité excessive chez les enfants, à la Signes physiques
puberté. Fièvre nocturne à 3 heures
du matin avec agitation anxieuse
Cruauté, colères, impulsions meurtrières Fièvre continue, intense, sèche, la nuit après
Irritabilité, colère le matin en se réveillant, pour minuit (à 3 heures du matin) accompagnée d'agi-
des futilités. Colère avec asthme. Colère quand tation, d'anxiété, d'irritabilité, de palpitations,
quelqu'un lui parle de sa guérison. Ne sourit de douleurs à la poitrine, de bouche sèche et de
jamais. Cruauté, perversité, méchanceté (aime froideur des extrémités. Épisodes maniaques
faire souffrir les gens et les animaux). Impulsion intermittents, voire délires, folie pendant la
soudaine à tuer autrui  : par empoisonne- fièvre. Transpiration après la fièvre. Accès fébriles
ment, par arme blanche, en voyant un couteau. irréguliers augmentant en intensité. Sensation
Calomniateur, dénonciateur. Circonspection de chaleur dans les vaisseaux sanguins. Absence
exagérée. de soif ou soif de petites quantités souvent répé-
tées. Fièvre périodique (tous les 2, 3 ou 4 jours),
Obsession de la propreté rhumatismale (rhumatisme articulaire aigu).
Désire laver, manie de la propreté. Convulsions cloniques, paralysie pendant la
fièvre ou après une fièvre intermittente. Fièvre
Méticulosité, avarice, planifications typhoïde avec septicémie, hémorragies, pétéchies,
Consciencieux pour des bagatelles. Méticuleux. tympanisme, extrême prostration et langue noire,
Avare. Cupide. Collectionneur. Prépare tout à fissurée, tremblante. Fièvre jaune accompagnée
l'avance. de langue noire. Fièvre éruptive  : scarlatine,

73
Homéopathie et médecine chinoise

r­ ougeole. Teint jaune ou pâleur. Parfois rougeur Otite avec otorrhée purulente, fétide
du visage pendant le frisson. Amélioration par la Otite avec otorrhée purulente : écoulement jaune,
chaleur (recherche d'une source de chaleur). d'odeur nauséabonde, fétide. Otalgies nocturnes
avec douleurs brûlantes, déchirantes, piquantes.
Teint terreux, cireux, cyanotique
Démangeaisons du méat avec douleur brûlante et
Teint terreux, cireux, bleuâtre rouge, pâle ou cya- sensation de chaleur. Éruption autour des oreilles
notique. Cernes bleuâtres autour des yeux. (eczéma, rash). Mastoïdite. Acouphènes.
Céphalées frontales, alopécie Coryza avec écoulement
Céphalées frontales nocturnes (douleurs au- excoriant, brûlant
dessus des yeux) améliorées par les applications Coryza. Obstruction et sécheresse nasales ou
chaudes. Céphalées périodiques. Chute des che- sensation d'obstruction nasale avec écoulement
veux en clairières, alopécie en plaque. Sensibilité (écoulement nasal abondant, aqueux, excoriant,
douloureuse du cuir chevelu aggravée au toucher. chaud, brûlant ou sanguinolent). Douleurs brû-
lantes à l'intérieur du nez comme si la chair était
Névralgies faciales et du trijumeau avec
à vif. Rhume des foins accompagné d'asthme.
douleurs brûlantes
Ulcérations à l'intérieur du nez. Sensation de pul-
Spasmes du visage avec distorsion. Névralgies sation. Hypersensibilité aux odeurs de cuisine ou
périodiques de la face avec secousses et douleurs perte d'odorat pendant le coryza. Troubles secon-
tiraillantes, déchirantes ou brûlantes (comme par daires à la suppression d'un écoulement nasal.
des aiguilles brûlantes) améliorées par la chaleur Amélioration des troubles par la chaleur, dans
et aggravées par la lumière, l'air froid et la nuit. une pièce chaude.
Douleurs brûlantes de la mâchoire inférieure.
Névralgies du trijumeau. Angine diphtérique
Angine diphtérique (membranes accompagnées
Blépharoconjonctivite de petites plages ulcérées). Ulcères de gorge.
Blépharite, conjonctivite aiguë ou chronique (les Sténose de l'œsophage.
yeux sont agglutinés le matin). Œdème des pau-
pières surtout inférieures. Sensation de chaleur Troubles du rythme à 3 heures
ou de pulsation dans les yeux. Rougeur oculaire, du matin avec anxiété
veines dilatées ou coloration jaune des yeux. Anxiété ressentie dans la poitrine, dans la région
Larmoiement (larmes irritantes). Herpès cornéen. du cœur. Palpitations cardiaques avec anxiété
Iridocyclite. Aggravation des troubles ophtalmo- aggravées à 3  heures du matin. Arythmie.
logiques à la lumière, aux mouvements oculaires, Oppression thoracique, douleurs cardiaques
la nuit après minuit. Amélioration par les applica- brûlantes. Angine de poitrine. Sensation de cha-
tions chaudes. leur extérieure à la poitrine ou autour du cœur,
bouffées de chaleur dans la région du cœur  : la
Aphtose buccale, gingivostomatite, sensation de chaleur dans la région du cœur
odontalgies, pulpites peut s'étendre à tout le corps. Endocardite, péri-
Stomatite ulcéreuse  : aphtes bleuâtres ou blancs cardite. Angoisses, anxiété pendant les troubles
avec douleurs brûlantes, aphtes gangréneux. cardiaques. Névrose cardiaque. Aggravation des
Inflammation gingivale avec gonflement et dou- troubles cardiaques à l'effort, en montant les esca-
leurs déchirantes, contuses. Muguet. Douleurs liers, par l'excitation, la fièvre, la nuit et couché.
buccales aggravées par l'eau froide. Gangrène de
la langue. Douleurs dentaires nocturnes, déchi- Asthme nocturne à 3 heures
rantes, pulsatiles avec gonflement des joues. du matin, pneumonie
Douleurs dentaires avec froideur du bout des Toux, asthme, dyspnée qui se déclenchent la nuit
doigts. Aggravation des douleurs par le froid, la après minuit (à 3  heures du matin), poussant le
nuit après minuit et amélioration par la chaleur sujet hors du lit et l'obligeant à s'asseoir (aggra-
sous toutes ses formes et redressé dans le lit. vation couché). Asphyxie. Inflammation de

74
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

la plèvre, bronchite, bronchiolite, pneumonie. Troubles dermatologiques


Abcès pulmonaire. Hémoptysie. Douleurs brû- Dermatoses sèches
lantes de la poitrine. Asthme suite de suppression
Peau brûlante, cuisante et sèche. Psoriasis.
d'une éruption. Éruptions sur la poitrine (herpès,
Dermatoses chroniques sèches, croûteuses ou à
pustules, eczéma, dartres). Expectorations irri-
fine desquamation furfuracée. Fissures, crevasses
tantes, visqueuses, jaunes ou verdâtres, striées de
des doigts et des mains. Prurit aggravé par le grat-
sang voire hémorragiques. Odeur nauséabonde
tage. Gale. Dyskératoses, lichen plan très prurigi-
des expectorations. Toux suite à l'accumulation
neux. Lupus.
de mucosités dans la gorge. Les mucosités sont
tenaces, transparentes ou sanguinolentes. Dermatoses humides
Écoulement humide et corrosif des éruptions.
Douleurs mammaires
et de la région sus-claviculaire Eczéma suintant. Impétigo. Éruptions herpétiques.
Douleurs brûlantes et sensation de chaleur dans Abcès, ulcérations cutanées
les seins et les mamelons. Abcès mammaire. Furoncles, abcès, pustules, pustules de l'anthrax.
Tendance au cancer du sein. Douleurs dans la Le pus des abcès est brûlant, irritant, nauséabond,
région sus-claviculaire droite et les creux axillaires. brun, aqueux et sanguinolent. Tendance aux can-
cers de la peau, du visage, des lèvres. Érysipèle
Gastrite, soif de boissons écarlate, rouge, gangréneux. Pétéchies, purpura.
froides en petites quantités
Gangrène après blessure, morsure ou piqûre.
Anxiété ressentie dans l'épigastre. Faim augmen- Ulcères profonds, à fond noir, gangréneux avec
tée ou manque d'appétit. Gastrite. Gastralgies aréole bleuâtre et douleur brûlante. Ulcères phagé-
avec douleurs brûlantes, piquantes, pressurantes, déniques. Les sécrétions sont fétides. Les problèmes
aggravées la nuit et par les boissons froides. cutanés s'accompagnent de douleurs brûlantes.
Amélioration par les boissons chaudes. Froideur de
l'estomac. Éructations de gaz. Hoquet. Sensation Convulsions
de lourdeur, de masse ou de pierre dans l'estomac Convulsions épileptiques. Tétanie. Aura avec
aggravée par des boissons froides et après manger. sensation de chaleur montant le long du rachis.
Nausées le matin ou l'après-midi, vomissements. Convulsions suite à l'exposition de toxique (plomb).
Soif brûlante, violente, aggravée pendant la cha-
leur. Soif d'eau froide pour de grandes quantités Extrémités froides et livides,
ou pour de petites quantités souvent répétées. impatiences dans les jambes
Tendance au cancer de l'estomac. Maladie de Raynaud  : lividité, pâleur, froideur
et gonflement des extrémités. Les ongles sont
Syndrome cholériforme, dysenterie, bleuâtres. Impatiences, agitation des membres
typhoïde inférieurs la nuit. Crampes. Chaleur des jambes et
Besoins impérieux d'aller à la selle, ténesme. de la plante des pieds. Douleurs des membres, des
Intoxication alimentaire. Dysenterie. Fièvre articulations, des os, améliorées par la chaleur et
typhoïde. Choléra. Diarrhées aqueuses, brûlantes, aggravées par le froid.
brunes ou jaunes suite d'aliments et boissons froids.
Odeur nauséabonde des selles. Collapsus suite de Tendance aux pathologies cancéreuses
diarrhée. Ballonnements. Douleurs hépatiques. Tendance aux cancers : cancer de la peau, de l'esto-
Prurit anal. Douleurs anales contuses, brûlantes. mac, de la langue (épithélioma), de l'anus, de l'uté-
Constipation avec efforts de défécation inefficaces. rus, du vagin, des ovaires, maladie de Hodgkin, etc.

Leucorrhées purulentes Transpiration froide


Leucorrhées jaunes avec douleurs brûlantes Transpiration des extrémités abondante et froide
d'odeur nauséabonde. Règles abondantes ou aggravée la nuit, pendant l'anxiété, pendant la
absentes. Règles trop fréquentes, prolongées. diarrhée et au moindre effort. Odeur fétide, nau-
Dysménorrhées améliorées par la chaleur. Métrite. séabonde de la transpiration.

75
Homéopathie et médecine chinoise

Hémorragies Signes étiologiques


Épistaxis, hématémèse, saignement buccal, héma- Troubles suite de colère avec anxiété, de décès
turie, métrorragies, rectorragies, etc. d'êtres chers, de malheur, de soucis, de préoccu-
pations, d'abus de médicaments allopathiques,
Troubles suite d'intoxication d'intoxication, de suppression d'une éruption.
(médicaments, chimiothérapie, etc.)
Troubles suite d'intoxication et de paralysie par
le plomb, d'intoxication médicamenteuse, de Syndromes correspondants
chimiothérapie, etc.
Syndromes internes
Feu du Cœur
Anomalies linguales Agitation, angoisses, anxiété
Typiquement, la langue d'Arsenicum album Délires
est brûlante (comme après une brûlure), Gaieté excessive
rouge, notamment sur les côtés et à la pointe Épisodes maniaques
(cependant, la rougeur peut parfois n'intéres- Humeur changeante
ser que le centre de la langue). Les papilles Sommeil agité
sont souvent dressées, hérissées, rouges et
Nombreux rêves
agrandies surtout au bout de la langue. La
Palpitations, arythmie
langue peut être framboisée. L'enduit lingual
Anxiété ressentie dans la poitrine
est sec, jaune ou brun voire noir. Le sujet peut
Sensation de chaleur dans la région du cœur
avoir la sensation que sa langue est raide,
lourde et il peut présenter des difficultés
Soif violente
à la mouvoir et à l'extérioriser. On observe Constipation
souvent des fissures (rayures longitudinales Aphtes
rouges au centre de la langue ou fissures Abcès, ulcérations cutanées
sur les bords de la langue). Une langue en Hémorragies
carte de géographie est possible. La langue La pointe de la langue est rouge et brûlante
peut aussi être gonflée, humide et garder Les papilles sont plus saillantes à l'extrémité
l'empreinte des dents. Une coloration bleue Le pouls doit être rapide
ou pâle de la langue est parfois observée. De
l'écume à la bouche, aux coins de lèvres peut Glaires-Feu dans le Cœur
se rencontrer. Le goût est aigre, nauséabond, ou le Maître du Cœur
putride. L'haleine a également une odeur Sensation d'oppression et de chaleur dans la
putride, nauséabonde, cadavérique. poitrine
Douleurs thoraciques
Palpitations
Modalités Dyspnée
Aggravation Soif
Goût amer
Par le froid, le refroidissement, le temps froid, les
Écume à la bouche
applications humides et froides, les aliments et bois-
Expectorations
sons froids, la nuit après minuit, à 3 heures du matin.
Insomnie
Amélioration Sommeil perturbé par les rêves
Par la chaleur sous toutes ses formes (aliments et Troubles psychiatriques graves
boissons chauds, applications chaudes et humides, Agitation mentale
chaleur ambiante, etc.). Délires multiples : paranoïaques, religieux, vio-
lents, etc.
Sensation Conduite maniaque avec épisode de rage et de
Sensation de brûlure ou douleur cuisante avec violence
démangeaisons (prurit jusqu'au sang qui améliore). Peurs

76
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

La langue doit être rouge, gonflée avec un enduit Vide de Yin de l'Estomac
jaune sec et collant. Il peut y avoir une fissure Sensation de masse dans l'estomac ou de
type cœur, et la pointe de la langue peut être plus pierre
rouge et gonflée avec des points rouges. Douleurs gastriques pressurantes
Le pouls doit être plein, rapide et glissant ou Nausées le matin
plein, vaste et glissant ou rapide, plein et en corde. Absence d'appétit
Soif
Montée du Feu du Foie La langue est rouge et fissurée au centre
Délires maniaques Le pouls doit être flottant et vide
Irritabilité et colères violentes
Humeur changeante
Angoisses, anxiété Syndromes externes
Agitation Maladies de type Chaleur
Insomnie Atteinte de la couche du Qi nourricier
Conjonctivite avec douleurs brûlantes
Fièvre nocturne après minuit
Goût amer dans la bouche
Délires
Douleurs des hypochondres
Froideur des extrémités
Sommeil agité
Éruption : scarlatine, rougeole
Nombreux rêves
Langue rouge ou framboisée
Constipation
Le pouls doit être fin et rapide
Hémorragies
Langue rouge sur les côtés
Atteinte de la couche du Sang
Le pouls doit être tendu en corde et rapide
Chaleur victorieuse agite le Sang
Chaleur du Poumon Forte fièvre
Toux Irritabilité
Asthme Conduites maniaques
Dyspnée Pétéchies, hémorragies
Sensation de chaleur thoracique Langue rouge
Douleurs thoraciques Le pouls doit être en corde et rapide
Soif
Expectorations purulentes ou sanguinolentes Chaleur victorieuse agite le Vent
Langue de coloration rouge avec enduit jaune Forte fièvre avec convulsions
Le pouls doit être vaste et rapide Langue rouge foncé
Le pouls doit être en corde et rapide
Feu de l'Estomac
Gastrite Collapsus du Yin
Douleurs épigastriques avec sensation de brûlure Fièvre
Vomissements Transpiration nocturne
Régurgitations acides Agitation mentale
Éructations gazeuses Soif de petites quantités souvent répétées
Nausées Langue rouge sans enduit
Sécheresse de gorge Le pouls doit être fin et rapide
Soif
Recherche de boissons froides Collapsus du Yang
Stomatite Membres froids
Constipation Teint cyanotique
Oligurie Transpiration froide
Langue rouge, enduit jaune Langue pâle, gonflée
Le pouls doit être glissant et rapide Le pouls doit être caché, lent, dispersé

77
Homéopathie et médecine chinoise

Commentaires à rire de façon spasmodique et inappropriée (joie


devant le malheur ou les erreurs des autres, hila-
Les signes psychiques d'Arsenicum album sont rité, rires spasmodiques, rires faciles, pour des
très bien explicables par l'histoire de la souche. futilités, etc.). Si nous tenons compte du fait que
C'est le plus grand « tueur chimique de tous les le syndrome du Feu du Foie est inclus dans cette
temps ». L'Arsenic était le poison idéal puisque les pathogénésie, nous comprenons pourquoi nous
symptômes provoqués par son intoxication res- retrouvons des signes inflammatoires sur le tra-
semblaient à ceux du choléra. Ce n'est pas pour rien jet du méridien de la Vésicule biliaire (eczéma ou
qu'on appelait ce poison « poudre de succession ». rash autour des oreilles, vésicules sur la conque,
Il a également intoxiqué des milliers de personnes otite externe, mastoïdite, etc.).
dans les pays en voie de développement via les eaux Dans les typologies Feu, nous retrouvons un
souterraines contaminées. Cela explique bien le plus grand nombre de personnes attirées par la
fait qu'Arsenicum est soupçonneux, paranoïaque métaphysique, la spiritualité et la religion. L'excès
et maniaque. Il a peur de la mort, de la maladie et de Chaleur aura tendance à rendre cet attrait
de la contagion. Dans les phases de délire, il croit excessif et c'est ce que nous retrouvons chez
être un assassin ou avoir la mission d'assassiner Arsenicum album (religiosité excessive, désir de
quelqu'un… Il cherche des voleurs dans la mai- prier, délire religieux, etc.).
son, sous le lit, il est anxieux la nuit. Tout tourne Cet excès de Chaleur se trouve localisé chez
autour du thème de l'empoisonnement et de l'in- Arsenicum dans le réchauffeur supérieur et
toxication. C'est d'ailleurs étonnant de constater moyen. Cela est confirmé par la coloration rouge
qu'Arsenicum est un remède utilisable dans les de la langue sur les bords et à l'extrémité avec
syndromes de Chaleur toxique. Il peut être uti- des papilles plus saillantes (signes de 3e degré).
lisé pour soulager certains effets secondaires des La coloration rouge correspond à l'excès de
chimiothérapies ou des traitements allopathiques. Chaleur et la localisation de la rougeur sur la
Arsenicum album est, comme Sulfur, à mi- pointe et les côtés signifie que cette Chaleur se
chemin entre la Psore et la Luèse. Il se rapproche localise dans le Foie et le Cœur. La langue est
de la Luèse car c'est un remède d'inflammation raide, difficile à bouger, ce qui témoigne que
(tout brûle chez Arsenicum album) et il en a les les Liquides organiques sont blessés et amoin-
signes psychiques (agitation, délires, etc.), mais il dris par l'excès de Chaleur. L'hypertrophie
possède aussi certaines caractéristiques propres des papilles confirme la présence de Chaleur,
à la Psore car les symptômes peuvent être pério- qu'elle soit due à une pathologie externe ou à
diques, alternants et, lors des suppressions symp- une maladie interne. Dans ce cas, la localisation
tomatiques, la maladie interne peut se déplacer des papilles à la pointe signifie qu'il s'agit d'une
ou s'aggraver (asthme ou troubles psychiatriques Chaleur interne et que celle-ci se loge plus par-
après suppression d'une éruption). ticulièrement dans le Cœur.
Arsenicum est maniaque, anxieux, agité et a En cas de délire (délire maniaque, délire de
de nombreuses peurs. L'excès de Chaleur est une persécution, délire paranoïaque, délire religieux
cause en MTC d'angoisses, d'anxiété, d'agitation, chez Arsenicum), nous nous trouvons dans un
d'excitation, de phobie, de psychose maniaco- tableau de « Glaires-Feu » (Glaires-Feu troublent le
dépressive et de délire. Le Feu en se consumant Shen). Les Mucosités, qui s'associent à la Chaleur,
brûle, s'agite, se répand. Les grandes causes de vont obstruer les orifices du Cœur et il s'ensuit
maladie maniacodépressive, en MTC, sont le des troubles psychiatriques graves avec délires.
Feu du Foie, le Feu du Cœur et le Feu de l'Esto- La langue, dans ce cas, est rouge et présente un
mac. De façon moins prépondérante que chez enduit jaune. Et plus la Chaleur est intense, plus
Sulfur (puisque cela n'apparaît ici qu'au premier l'enduit devient foncé. Cela explique le fait que
degré), nous retrouvons chez Arsenicum une l'enduit peut être brun voire noir dans les cas les
certaine propension aux rires inappropriés. C'est plus prononcés chez Arsenicum album. Ce tableau
en accord avec l'excès de Chaleur dans le Cœur de Glaires-Feu est prédisposé par l'existence d'un
puisque l'émotion du Feu et du Cœur est la joie. vide de Qi de la Rate qui est inclus dans cette
En cas d'excès de Chaleur, le sujet aura tendance pathogénésie. La langue pâle, humide qui garde

78
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

l'empreinte des dents est le signe d'un vide de Qi


de Rate avec accumulation d'Humidité interne.
Aurum metallicum
Comme nous l'avons vu un peu plus haut,
l'excès de Chaleur se localise également dans le
foyer moyen au niveau de l'Estomac. Cela est
confirmé par la rougeur localisée au centre de
la langue. Cette chaleur va à la longue blesser le
Yin de l'Estomac, ce qui explique l'apparition de
rayures rouges au centre de la langue témoignant
d'une blessure du Yin. La blessure du Yin peut
aussi s'exprimer par l'aspect de langue en carte de
géographie (signe de 2e degré chez Arsenicum).
Il n'est pas étonnant de retrouver dans cette
pathogénésie une indication dans les névralgies
faciales ou les névralgies du trijumeau avec dou- Fig. 4.13
leurs brûlantes, puisque nous savons que l'excès
de Chaleur dans le Foie et l'Estomac peut engen- Souche
drer ce type de maladie.
En ce qui concerne les maladies fébriles, nous • Nom : or.
constatons que la fièvre d'A rsenicum album est • Symbole : Au.
nocturne, intense, délirante avec froideur des • Description : métal jaune et brillant.
extrémités, ce qui nous indique la pénétration • Propriétés  : remarquablement inerte, inalté-
de la Chaleur dans le Maître du Cœur. La fièvre rable (il résiste à l'agression de la plupart des
peut également s'accompagner d'hémorragies, de produits chimiques) et inoxydable (pas d'oxy-
conduites maniaques et d'apathie. La typhoïde, dation donc pas de perte d'éclat). Il est facile à
quant à elle, s'accompagne d'hémorragies, de travailler car fond facilement (malléable et duc-
pétéchies et d'une langue noire, fissurée et trem- tile). Ses feuilles d'or sont très adhésives.
blante. Ces symptômes signifient que la Chaleur • Toxicité : peu toxique car fait partie des oligoé-
nocive a atteint des couches énergétiques plus léments indispensables au fonctionnement de
profondes comme celle du Sang. Dans la couche l'organisme.
du Sang, la Chaleur est telle qu'elle affecte le Foie • Utilisations médicales  : utilisation des sels
qui produit du Vent interne, d'où les convulsions d'ordans la polyarthrite rhumatoïde (propriétés
pendant la fièvre (syndrome de la « Chaleur vic- anti-inflammatoires), prévention des maladies
torieuse agite le Vent »). Enfin, nous retrouvons infectieuses en oligothérapie.
un signe particulier pendant la fièvre  : la soif • Particularités  : présent partout mais reste
de petites quantités d'eau souvent répétées. Ce peu abondant donc rare et recherché. C'est un
symptôme fait partie des signes du collapsus du métal joli, brillant, précieux, résistant, inalté-
Yin. Il s'agit d'une évolution grave de la mala- rable (utilisation ornementale et jadis comme
die fébrile qui a altéré de façon très importante monnaie). Il a donc toutes les qualités requises
le Yin. Arsenicum est un remède d'« agonie » pour être un métal noble, de grande valeur. Il
comme le soulignent certaines matières médi- est considéré comme le métal « précieux » par
cales. La lividité des membres et du visage, la excellence depuis des millénaires.
transpiration froide, la langue pâle et gonflée ne
sont pas sans rappeler le syndrome terminal du Matière médicale
collapsus du Yang.
Enfin, en rapport avec l'histoire de la souche, le
Signes psychiques
sujet Arsenicum rêve de malheur, d'eau noire, de Dépression grave avec autodépréciation
morts et, vu le lien qu'il entretient avec la Chaleur, et idées suicidaires
il n'est pas étonnant de constater qu'il rêve de Indifférent à tout. Figé, taciturne (ne sourit
Feu… jamais). Pessimiste, mécontent de tout, insatisfait :

79
Homéopathie et médecine chinoise

n'est jamais content de lui ou des autres (lamenta- Addictions


tions fréquentes). Misanthrope, antisocial (désir Désir de drogue, de stupéfiants. Morphinomanie.
de solitude). Désespoir pour lui-même, pour les Alcoolisme (faciès couperosé, conjonctives hype-
autres, périodiquement. Autodépréciations, auto- rhémiées, tremblements, etc.).
accusations (se sent indigne). Remords, scrupules
exagérés  : illusion d'avoir négligé son travail, Anxiété et angoisses cardiaques
d'avoir tout réussi de travers, de ne savoir rien Angoisses avec palpitations. Appréhension
faire, d'« être nul », minable et sans valeur. Illusion et anxiété ressenties dans la région du cœur
d'inaptitude pour vivre « dans ce monde ». (angoisses cardiaques). Sursauts fréquents. Peur
Sentiment d'être abandonné. Peur d'être rejeté. d'une maladie cardiaque.
Sentiment de vide. Prostration mentale. Mémoire
faible. Religiosité excessive pendant la mélancolie. Sommeil perturbé par des rêves
Illusion d'avoir perdu toute chance de salut. Pour Sommeil agité et perturbé par des rêves. Frayeur
les femmes, aggravation des idées noires pendant à l'endormissement. Sursauts pendant le sommeil.
les règles. Insomnie totale. Rêves de tremblements de terre
avec des gens qui tombent dans une faille. Rêve de
Cyclothymie hauteur, de lieux élevés, de tomber d'une hauteur.
Humeur alternante, changeante. Rêves fantastiques, rêves de feu. Rêves de disputes, de
Gaieté alternant avec tristesse et morosité violences, de colère, de tuer, de morts. Rêves tristes.
Rires et sourires involontaires en parlant (rires
spasmodiques). Gaieté et rires alternant avec Signes physiques
morosité, pleurs, dégoût de la vie et désir de mort. Inflammations oculaires : uvéites,
Rires et pleurs en même temps. Délire gai, joyeux. troubles des commissures
Taches jaunes sur le blanc de l'œil entourées d'un
Colères soudaines alternant avec gaieté réseau capillaire. Éruption de petites vésicules
Facilement offensé, irritable : ne peut supporter la sur la cornée. Cornée injectée, inflammatoire
moindre critique ou contradiction et peut entrer (hyperhémie conjonctivale). Uvéite, iritis. Larmes
subitement dans de violentes colères (regrette ses irritantes, brûlantes. Prurit, douleurs et rougeur
colères par la suite). Haineux envers les gens qui des commissures internes. Suppuration oculaire.
l'ont offensé. Vexations, ruminations mentales. Glaucome. Diplopie, hémianopsie (le malade ne
Délire violent avec exaltation des forces. Violence voit que la moitié des objets).
alternant avec gaieté.
Otite suppurée, cholestéatome,
hypersensibilité aux bruits
Désir d'activité alternant
avec lassitude et indifférence Acouphènes avec bourdonnements et craquements.
Acuité auditive augmentée. Hypersensibilité au
Excitation, agitation le soir, loquacité bruit améliorée par la musique. Écoulement auri-
Excitation le soir au lit, en entendant de la musique. culaire fétide, nauséabond. Choléstéatome.
Excitation comme une espérance joyeuse, excita-
Haleine nauséabonde, mucosités
tion religieuse. Agitation avec anxiété poussant à dans la gorge
aller au hasard, obligeant à bouger constamment.
Loquacité. Odeur fétide de la bouche « comme une odeur de
vieux fromage ». Hypersalivation. Salive gluante.
Besoin de se racler la gorge. Mucosités dans la
Ambition augmentée, épuisement
gorge empêchant de respirer.
professionnel
Ambitions augmentées. Illusion de supériorité. Troubles du rythme cardiaque, anxiété
Désir d'activité créatrice. Besoin de faire des dans la poitrine, hypertension artérielle
théories. Travaille beaucoup jusqu'à l'épuisement Palpitations violentes avec bouffées de chaleur
professionnel. et battements visibles des carotides et des artères

80
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

temporales. Teint pâle dans les maladies car- Anomalies linguales


diaques. Sensation que le cœur s'arrête de battre La langue d'Aurum est le plus souvent gon-
2 ou 3  secondes puis qu'il repart soudainement flée et présente un enduit blanc (signes de
avec battements violents et sentiment de défail- 2e  degré). La langue peut cependant être
lance au creux épigastrique. Palpitations avec rouge à l'extrémité et sèche avec un enduit
anxiété, troubles du rythme (flutter). Péricardite. jaune voire brun (signe de 1er degré).
Cardiomégalie et insuffisance cardiaque. Œdème
pulmonaire. Dyspnée. Troubles cardiaques accom-
pagnés de troubles hépatiques ou de troubles Modalités
oculaires. Infiltration graisseuse autour du cœur. Aggravation
Anxiété ressentie dans la poitrine. Oppression tho- Le soir (du coucher jusqu'au lever du soleil), par
racique pendant la mélancolie. Rougeur, conges- l'épuisement mental, le froid et les règles.
tion de la poitrine. Sensation de bulle suspendue
au cœur. Angine de poitrine, artériosclérose. Amélioration
Tendance hypertensive. Par l'air frais, les bains froids, le repos, la musique
et la chaleur (si douleurs).
Rhumatismes inflammatoires, douleurs
osseuses nocturnes Signes étiologiques
Douleurs dans les membres, douleurs ostéoar- Troubles suite de rejet, de mépris, de reproches, de
ticulaires très intenses, profondes, térébrantes, remords, de perte d'argent, de déception, d'excita-
perçantes, tranchantes, aggravées l'hiver, la nuit et tion émotionnelle.
au toucher. Rhumatismes inflammatoires : ostéite,
ostéochondrite, ostéoarthrite, exostoses. Arthrite
tibiotarsienne. Destruction ou déformation des
Syndromes correspondants
os courts. Veines dilatées, pieds lourds et enflés. Les Mucosités obstruent les
Douleurs dans les os de la tête avec congestion de orifices du Cœur (mélancolie)
la face, brûlures et bouffées de chaleur aggravées
la nuit (les douleurs irradient dans les mâchoires). Dépression  : mutisme, léthargie, recherche de
Amélioration par les enveloppements chauds. solitude, intellect affaibli, dépréciation, racle-
Sensibilité à la pression. ment dans la gorge, sifflements dus aux muco-
sités dans la gorge
Douleurs testiculaires droites Langue avec enduit blanc (blanc et gras ou blanc
Douleurs du testicule droit tiraillantes ou contuses et lisse)
(le testicule est enflé et induré). Hydrocèle chez les Le pouls doit être en corde
enfants. Orchiépididymite chronique. Atrophie
testiculaire. Condylomes. Prurit génital. Perturbation du Cœur par les
Aménorrhée suite de dépression Mucosités-Feu (accès maniaques)
Règles tardives et peu abondantes. Aménorrhée Gaieté, rires alternant avec tristesse, pleurs et
après dépression. Prolapsus utérin aggravé à l'ef- dégoût de la vie (désir de mort)
fort, suite de surmenage. Gaieté alternant avec colères violentes
Rires spasmodiques, sourires involontaires
Signes digestifs Accès de frayeur, sursauts pendant le sommeil
Soif. Appétit augmenté avec désir de boissons Excitation, agitation
froides. Appréhension dans la région de l'estomac. Faiblesse de mémoire
Sensation de lourdeur ou de pierre ressentie à l'esto- Troubles cardiaques : palpitations, tachycardie,
mac. Distension abdominale surtout à droite avec anxiété ressentie dans la poitrine
gros foie douloureux. Hépatite. Hernie inguinale Sécheresse buccale et soif
chez les enfants, hernie ombilicale. Gaz. Diarrhées Insomnie avec nombreux rêves
ou constipation, diarrhées alternant avec constipa- Dyspnée
tion. Selles jaunâtres facilement décolorées. Teint et yeux rouges

81
Homéopathie et médecine chinoise

Mucosités dans la bouche à la dépression (dépression grave pour Aurum avec


Selles sèches idées suicidaires obsédantes). Le mouvement du
Langue rouge avec enduit jaune (rouge à la Feu (qui passe d'une phase de consommation à
pointe et enduit jaune pour Aurum) une phase d'extinction) explique donc bien l'alter-
Le pouls doit être glissant et rapide ou en corde nance d'humeur que nous observons chez Aurum
(humeur alternante, cyclothymique  : gaieté alter-
Commentaires nant avec tristesse et désir de mort).
Aurum est donc un grand remède de dépres-
Le sujet Aurum voudrait atteindre le même pres- sion et de psychose maniacodépressive. Le Cœur
tige que l'or puisque cet élément a atteint la per- thésaurise le Shen (Esprit) et le Qi de la Rate per-
fection et reste le métal le plus noble. L'ambition met de gérer l'Humidité. En cas de déficience de
d'Aurum est grande, il cherche la même considé- la Rate, l'Humidité s'accumule et se transforme
ration. Il travaillera énormément jusqu'à l'épuise- en Mucosités qui peuvent monter jusqu'au Cœur.
ment pour atteindre une position sociale élevée La langue d'Aurum est gonflée et l'enduit blanc
et la reconnaissance (ambition augmentée avec (signes de 2e  degré), ce qui traduit l'excès d'Hu-
compétitivité). Il va même jusqu'à rêver de lieux midité interne. La présence de Mucosités chez
élevés durant son sommeil. Mais Aurum n'a pas Aurum se traduit par la présence de sécrétions
atteint cette qualité suprême et il aura tendance dans la gorge (mucosités sanguinolentes empê-
à se dévaluer (sentiment d'être minable, nul, sans chant de respirer, besoin de se racler la gorge la
valeur, sentiment d'inaptitude pour vivre dans ce nuit). Les Mucosités seules (sans Chaleur), si elles
monde, sentiment de tout faire de travers, de ne montent au Cœur, perturbent le bon fonctionne-
rien réussir, de négliger son travail, que personne ment du Shen et génèrent souvent des dépressions
n'a confiance en lui, etc.). Il aura tendance à la avec autodépréciation. En cas de Chaleur associée
surconsommation de psychotropes pour combler aux Mucosités (il est à noter que les Mucosités
son mal-être et son autodépréciation (alcoolisme, peuvent se transformer elles-mêmes en Chaleur),
morphinomanie, etc.). L'or est d'ailleurs une mon- on observe plutôt des accès maniaques, des rires
naie et les préoccupations matérielles d'Aurum spasmodiques ou des rires et des pleurs alternants
sont importantes (anxiété pour l'avenir, pour ou présents en même temps. Dans ce cas, la langue
des questions d'argent, dépression après perte est rouge et l'enduit lingual jaune épais (signe de
d'argent ou un échec dans les affaires, etc.). 1er  degré chez Aurum). L'enduit jaune indique la
La religiosité et la spiritualité sont souvent très présence de Chaleur et la coloration rouge à la
présentes chez les typologies Feu (le Feu repré- pointe signifie que cette Chaleur se localise dans
sente la passion). Nous observons chez Aurum le Cœur. Cet aspect lingual n'apparaissant qu'au
une religiosité excessive pendant les phases premier degré dans cette pathogénésie, nous pou-
mélancoliques et une sorte d'« excitation reli- vons dire que les phases cyclothymiques se ren-
gieuse ». L'idéogramme du Feu représente ce qui contrent moins fréquemment chez Aurum que les
se consume, chauffe, brûle, se répand et s'accélère. phases dépressives pures.
Le mouvement du Feu est un mouvement expan- Le Cœur et le Shen étant liés, il n'est pas éton-
sif multidirectionnel. L'excès de Feu entraîne donc nant de constater que coexistent à la fois des signes
une agitation physique et psychique (Aurum peut psychiques et des signes cardiovasculaires (pal-
présenter une agitation anxieuse poussant à aller pitations violentes avec anxiété, « angoisses car-
au hasard, une obligation de bouger constamment, diaques », congestion de la poitrine, sensation que
un besoin d'activité, une idéation abondante, une le cœur s'est arrêté de battre, etc.). Une grande par-
excitation le soir, etc.). L'excès de Feu entraîne un tie des signes oculaires de ce remède concernent les
excès de joie car la joie est l'émotion rattachée au commissures. Rappelons-le, les commissures sont
Cœur et le rire le son de l'élément Feu (Aurum peut sous la dépendance du Cœur (rougeur et déman-
présenter une excitation « comme par une espé- geaisons des commissures internes chez Aurum).
rance joyeuse », des rires spasmodiques, des rires Nous savons que les sels d'or étaient utilisés
involontaires en parlant, un délire gai, joyeux, etc.). dans la polyarthrite rhumatoïde avant l'appa-
Une fois consumé, le Feu s'éteint et la joie fait place rition de nouveaux traitements. Il n'est donc

82
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

pas du tout étonnant de retrouver une rubrique tachetées de pourpre foncé à l'intérieur de la
assez importante concernant les douleurs corolle, longues de 4 à 5 cm (placées en grappes
osseuses, les inflammations oculaires (uvéites) pendantes le long de la tige).
et l'indication dans la polyarthrite rhumatoïde • Principe actif  : digitaline ou digitoxine, utili-
dans certaines matières médicales. D'ailleurs, sée en cardiologie comme tonicardiaque (effet
en dehors des atteintes osseuses, la polyarthrite inotrope positif) et régulateur du rythme car-
s'accompagne d'un risque accru d'accident car- diaque (effet chronotrope négatif).
diovasculaire, ce qui vient conforter ce lien pro- • Toxicité des digitaliques (surdosages) :
noncé avec le cœur. – troubles digestifs (nausées, vomissements,
douleurs abdominales, diarrhées) ;
– troubles neurosensoriels (diplopie, anomalie
Digitalis purpurea des couleurs, confusion, délire) ;
– troubles cardiovasculaires (bradycardie,
extrasystolie avec risque de tachycardie ou de
fibrillation ventriculaire, sous-décalage du
segment ST, raccourcissement du QT, hypo-
tension etc.).
• Partie utilisée : la plante fraîche avant floraison.

Matière médicale
Signes psychiques
Angoisses cardiaques
Anxiété, peur de la mort ou de la suffocation
pendant les symptômes cardiaques ou pendant
l'asthme, poussant hors du lit la nuit. Peur qu'une
maladie du cœur ne survienne, que son cœur
s'arrête de battre. Anxiété pour l'avenir. Anxiété
Fig. 4.14 ou angoisse avec nausées (la peur semble partir de
l'estomac). Sujets facilement effrayés. Aggravation
Souche des angoisses le matin en se réveillant, le soir et par
le mouvement.
• Noms  : Digitale pourpre (Digitalis purpurea),
Grande Digitale. Confusion d'esprit, faiblesse de mémoire
• Surnoms  : Gant de Notre-Dame, Gantelée, Esprit confus comme après l'ivresse. Pertes de
Gantière (digitus en latin signifie « doigt » car mémoire  : oublie tout immédiatement. Effort
les fleurs de la plante sont assez larges et pro- mental difficile.
fondes pour y passer un doigt).
• Famille : Scrophulariaceae (classification classique) Dépression
ou Plantaginaceae (classification phylogénétique).
• Habitat : commune dans toute la France mais Expression du visage anxieuse, maladive, souf-
absente des régions méditerranéennes (sauf en frante, cadavérique, triste. Humeur changeante.
Corse) et des Landes. Plante des bords de che- Morosité. Tristesse pour des futilités aggravée par
mins, des lisières, mais aussi des coupes fores- la musique et améliorée par des soupirs. Pense à
tières et des clairières. la mort.
• Description : plante vivace velue haute de 30 cm
à 2 mètres qui fleurit de juin à septembre. Feuilles Anxiété de conscience, soupçonneux
crénelées, dentées avec une face inférieure ridée Anxiété de conscience  : se fait des reproches,
en réseau. Fleurs pourpre clair, parfois blanches, remords, scrupules. Nature soupçonneuse.

83
Homéopathie et médecine chinoise

Sommeil agité, réveils fréquents, sursauts Arythmie, faiblesse cardiaque


Sommeil agité, réveils fréquents (réveils en sur- aggravée à l'effort
saut pendant le sommeil, par des rêves, comme Anxiété ou faiblesse ressentie dans la poitrine aggra-
après une frayeur). Endormissement avec suffoca- vée aux mouvements et à l'effort. Sensation que le
tion. Sommeil non réparateur. cœur va s'arrêter de battre. Cyanose localisée sur
la poitrine, sensation de pulsation. Valvulopathie.
Rêves Dilatation du myocarde, défaillance cardiaque,
œdème aigu du poumon, collapsus cardiovascu-
Rêves d'accident, d'eau, de tomber d'une hauteur
laire. Faiblesse qui accompagne les troubles car-
ou de tomber dans l'eau.
diaques avec vomissements et froideur de la peau.
Troubles du rythme cardiaque  : arythmie, flutter,
Signes physiques etc. Palpitations cardiaques violentes avec anxiété.
Blépharoconjonctivite Troubles cardiaques accompagnés de troubles
Coloration oculaire jaune ou rouge. Blépharocon- rénaux. Cardite, péricardite. Angine de poitrine,
jonctivite. Rougeur et gonflement des paupières, douleurs constrictives, pressurantes précordiales,
notamment de la paupière inférieure. Inflamma- irradiant dans le membre supérieur gauche.
tion des glandes de Meibomius. Douleurs ocu-
Asthme, dyspnée
laires piquantes, brûlantes, pressurantes. Troubles
de la commissure des yeux notamment de la com- Asthme (avec wheezing), dyspnée, emphysème.
missure interne. Myodésopsies. Vision brumeuse. Respiration irrégulière (respiration de Cheynes-
Vision colorée, d'étincelles, de clignotements. Sen- Stokes). Pneumonie, inflammation de la plèvre.
sation de pulsation à l'intérieur des yeux. Hématémèse.

Céphalées et acouphènes Sensation de vide à l'estomac, diarrhées


Céphalées frontales ou temporales, pulsatiles, pres- Sensation de défaillance, de vide ou de pulsation
surantes, aggravées à l'effort. Acouphènes avec ron- ressentie à l'estomac, aggravée après manger. Peur
ronnements, vrombissements ou bourdonnements. semblant venir de l'estomac. Nausées constantes.
Ballonnements. Soif, soif extrême. Diminution de
Pâleur, lividité et manque l'appétit. Diarrhées le matin, pendant la jaunisse
de chaleur vitale ou alternant avec constipation.
Pâleur, lividité, coloration bleuâtre de la peau,
du visage et des lèvres. Visage creusé, enfoncé. Douleurs de l'hypochondre droit,
ballonnements
Coloration rouge bleuâtre, pourpre ou violacée de
la peau avec froideur. Manque de chaleur vitale, Douleurs contuses du foie, de l'hypochondre
faiblesse. Faiblesse avec sensation de malaise. Teint droit. Sensation de plénitude de l'abdomen.
jaune possible. Ballonnements abdominaux. Selles claires, lai-
teuses, chyliformes.
Cyanose, froideur et œdèmes Syndrome interstitiel chronique,
des extrémités insuffisance rénale aiguë
Coloration bleue de la main et des pieds avec Néphrite, néphropathie interstitielle chronique
froideur. Froideur d'une main ou d'un pied alors avec œdème. Anurie, insuffisance rénale aiguë.
que l'autre extrémité controlatérale est chaude.
Œdème des membres inférieurs ou des mains. Symptômes vésicaux avec besoins
Transpiration froide des pieds. impérieux d'uriner
Ténesme vésical. Besoins d'uriner violents, impé-
Vertiges aggravés à l'effort rieux, inefficaces (émission d'urine peu abon-
Vertiges pendant l'anxiété avec acouphènes dante), fréquents voire constants, aggravés la
aggravés en se levant, en marchant, en montant nuit. Dysurie avec faiblesse du jet. L'impériosité
les escaliers, pendant un besoin impérieux d'uri- urinaire s'accompagne d'anxiété ou de vertiges.
ner. Vertiges avec lenteur du pouls. Origine « nerveuse » des troubles mictionnels.

84
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Polyurie (urines abondantes la nuit). Sensation de Amélioration


plénitude, de lourdeur, de chaleur, de vide ou de Par la chaleur.
pulsation dans la vessie. Douleur vésicale avant,
pendant ou après la miction (douleurs coupantes,
Étiologies
constrictives, brûlantes, etc.). Urine incolore,
aqueuse, claire comme de l'eau. Urine nuageuse Troubles suite d'amour déçu, de déception, de
en la laissant reposer et stagner. Au contraire  : désillusion, de chagrin, de mauvaise nouvelle,
coloration rouge des urines comme du sable ou d'anticipation, de revers de fortune.
de la brique pillée.
Sensation
Prostatisme et troubles des organes
génitaux externes Sensation de pulsation, de choc électrique ou de
vide.
Hypertrophie prostatique (adénome de pros-
tate chez les personnes âgées). Rétention d'urine
en rapport avec l'hypertrophie. Goutte à goutte. Syndromes correspondants
Prostatite. Région prostatique douloureuse en
faisant des efforts pour uriner. Chez l'homme  : Vide de Qi du Cœur
gonflement de la verge, du scrotum –  hydrocèle, État dépressif
notamment du côté gauche. Désir sexuel augmenté. Pâleur du visage, teint bleuâtre, livide
Spermatorrhée la nuit. Chez la femme : gonflement Palpitations avec ou sans angoisse
des lèvres, leucorrhées abondantes et irritantes. Anxiété et faiblesse ressenties dans la poitrine
Dyspnée
Troubles des règles
Ces trois derniers symptômes sont aggravés à
Règles abondantes, irrégulières, prolongées ou l'effort
suppression des règles. Transpiration spontanée, transpiration des
paumes et des pieds
Transpiration froide
Asthénie
Transpiration abondante, froide, nocturne. Rêves abondants
Transpiration froide sur le corps et les pieds, Coloration pâle de la langue
chaude sur la paume des mains. Le pouls doit être fin et faible ou lent et irrégu-
Douleurs dorsales lier ou lent et régulier
Douleurs entre les omoplates. Douleurs lombaires
aggravées au début et pendant le mouvement. Vide de Yang du Cœur
Froideur du dos. Sensation de pulsation dans le dos. Signes cardiaques présents dans le syndrome de
vide de Qi du Cœur
Insuffisance cardiaque
Anomalies linguales Oppression thoracique
Typiquement, la langue de Digitalis est pâle Douleurs thoraciques
ou bleuâtre et ne présente pas d'enduit. Elle Angoisses
peut cependant présenter un enduit lingual Frilosité, sensation de froid
blanc ou noir (enduit « noir bleuâtre »). La Pâleur, froideur et œdème des extrémités
langue peut être gonflée, tuméfiée, augmen- Aggravation générale par le froid
tée de volume. Amélioration par la chaleur
Transpiration spontanée
Polypnée
Modalités
Langue pâle ou violette (elle peut présenter par-
Aggravation fois des points ou taches rouges)
Par le froid, le grand air, les boissons froides, assis, Enduit lingual noir bleuâtre
penché en avant, par l'effort physique ou sexuel, Le pouls doit être menu et faible ou lent et irré-
après manger. gulier ou lent et régulier

85
Homéopathie et médecine chinoise

Effondrement du Yang du Cœur Sensation de vide à l'estomac


Palpitations Langue pâle
Dyspnée Le pouls doit être relâché et faible
Transpiration
Extrémités froides Vide de Sang de la Rate
Lèvres cyanosées, bleues et du Cœur (syndromes combinés)
Collapsus cardiovasculaire Palpitations
Langue très pâle Vertiges
Enduit lingual noir bleuâtre Insomnie, sommeil perturbé par les rêves
Le pouls doit être menu, caché, noué Sursauts
Teint pâle et terne
Vide de Sang du Cœur Lèvres pâles
Pâleur Fatigue
Perte de mémoire Faiblesse musculaire
Facilement effrayé Selles molles, diarrhées
Sursauts pendant le sommeil Diminution de l'appétit
Sommeil perturbé par des rêves Règles peu abondantes
Palpitations La langue est pâle et mince
Signes visuels : Le pouls doit être rugueux ou fin
Colorations brillantes devant les yeux, scin-
tillements Froid-Humidité de la Vessie
Vision brumeuse Urines fréquentes et urgentes
Taches noires flottantes devant les yeux Pollakiurie
Céphalées (douleurs pulsatiles, pressurantes) Douleurs mictionnelles
Vertiges Sensation de lourdeur vésicale
Anxiété Urines pâles et troubles
Langue pâle Enduit blanc et collant (localisé à la partie
Le pouls doit être fin et faible postérieure)
Si vide-Froid de la vessie, la langue est pâle et les
Stase du Qi du Cœur urines claires
Douleurs précordiales avec oppression thoracique
Cyanose dans la région de la poitrine Commentaires
Langue bleue accompagnée de cyanose
La digitoxine extraite de la plante est très proche de
la digoxine qui est bien connue en allopathie pour
Vide de Yang des Reins et du Cœur ses indications cardiaques. C'est un régulateur du
Troubles cardiaques accompagnés de troubles rythme cardiaque et un tonicardiaque. La pathogé-
rénaux et douleurs lombaires nésie confirme bien ce lien marqué avec le Cœur et
la loge du Feu. Mais il s'agit d'un « Feu vide » (vide
de l'énergie du Cœur). La plupart des syndromes de
Vide de Qi de la Rate vide en rapport avec le Cœur sont représentés dans
Coloration jaune du visage ou pâleur cette pathogénésie  : vide de Qi du Cœur, vide de
Manque d'appétit Yang du Cœur et vide de Sang du Cœur. Ce remède
Nausées a donc un rôle de tonification et ce n'est pas éton-
Sensation de défaillance ressentie à l'estomac nant puisque, à dose pondérale, c'est un stimulant
Ballonnements abdominaux des fonctions cardiaques. Le vide de Yang semble
Aggravation générale par les repas être prépondérant dans cette pathogénésie car le
Asthénie, épuisement premier signe lingual qui apparaît (au 3e degré) est
Diarrhées une langue de coloration bleue.

86
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Une langue bleue est presque toujours en rap-


port, en MTC, avec la présence de Froid interne.
Kalium carbonicum
Elle peut en fait, selon la MTC, traduire trois
choses : la présence de Froid interne, un déficit du
Yang (ou une stase du Yang) et une stase de Sang.
Le vide de Yang peut, d'ailleurs, empêcher le Qi
et le Sang de circuler. Il n'est donc pas étonnant
de retrouver chez Digitalis le syndrome de Stase
du Sang du Cœur qui correspond au syndrome
coronarien de la médecine conventionnelle. La
présence de Froid interne (par vide de Yang) ou
de Froid-Humidité interne est confortée par cet Fig. 4.15
enduit lingual noir ou bleu noir (signe de 2e degré
chez Digitalis). La langue noire est un signe, en Souche
MTC, qui fait partie du chapitre des langues grises • Nom : carbonate de potassium.
ou noires (enduit gris noir). Cet enduit est observé • Formule : K 2CO3.
dans deux types de situations  : l'excès de Froid- • Origine  : fabrication industrielle mais on le
Humidité interne et l'excès de Chaleur interne. trouve à l'état naturel dans la potasse (mélange
En cas de Froid interne, la langue aura tendance à de carbonate et de chlorure de potassium).
être humide et l'enduit noir se développe souvent • Description  : poudre cristalline blanche, très
à partir d'un enduit blanc (ce qui est le cas pour déliquescente, de saveur alcaline.
Digitalis), alors qu'en cas de Chaleur, la langue est • Propriétés : soluble dans l'eau et insoluble dans
sèche et se développe à partir d'un enduit jaune. l'alcool. Produit ininflammable et non explosif
Le vide de Yang du Cœur peut provenir d'un qui peut absorber une certaine quantité d'humi-
vide de Yang des Reins car ce sont les Reins qui dité de l'air.
sont la source des énergies Yang du corps. Il n'est • Toxicité : irritation sévère pour les yeux et plus
donc pas étonnant de constater que coexistent dans faible pour la peau et les voies respiratoires.
cette pathogénésie des signes de vide de Yang des • Particularités : il s'agit d'un minéral, associa-
Reins et du Cœur (insuffisance cardiaque et insuf- tion d'un carbonate et d'un ion potassium qui
fisance rénale). Nous nous trouvons dans le cas du est impliquée dans le mécanisme du potentiel
syndrome « Cœur et Reins n'ont plus d'échange ». d'action cardiaque.
Enfin, nous retrouvons dans cette pathogé-
nésie quelques symptômes en faveur d'un vide Matière médicale
de Qi de Rate. Cela n'est pas étonnant si nous
cherchons l'explication au sein de la loi des Signes psychiques
5  Mouvements. Le Cœur est « la mère » de la Peur de la pauvreté,
Rate. Un vide de Qi du Cœur peut tout à fait de la solitude et de la maladie
engendrer un vide de Qi de la Rate selon la loi Peur du travail, de la faillite dans les affaires, de
« mère-fils ». Un vide de Qi du Cœur (et de la la pauvreté. Peur de la maladie. Hypochondrie.
Rate) s'accompagne d'une langue pâle (aspect Surmédicalisation. Peur d'être seul par crainte
lingual décrit dans la matière médicale de de mourir. Aversion à être touché. Peur pour
Digitalis comme signe de 2e degré). des futilités. Peur semblant partir de l'estomac.
Une indication peu connue chez Digitalis est Aggravation des peurs après manger. Anxiété
celle des affections vésicales et des organes géni- ressentie dans la région du cœur vers 2 heures du
taux externes en faveur d'un Froid-Humidité dans matin. Agitation avec anxiété.
le réchauffeur inférieur. Cela n'est pas étonnant.
Le vide de Qi de Rate favorise l'Humidité interne Sensibilité au malheur des autres,
et le vide de Yang le Froid interne qui peuvent se loyauté, amour de la famille
transmettre à la Vessie au niveau du Réchauffeur Sensible, profondément affecté par les histoires
inférieur. tristes ou horribles touchant les autres. Amour

87
Homéopathie et médecine chinoise

excessif pour la famille. Loyal. Présente un sens Signes physiques


excessif du devoir (consciencieux pour des baga- Céphalées aggravées à l'effort
telles). Travailleur. Timide. Soucieux surtout le soir.
Rumine sur des événements désagréables du passé. Céphalées avec douleurs tiraillantes, déchirantes,
pressurantes accompagnées de nausées. Aggravation
des douleurs par les rapports sexuels, la marche,
Aversion pour le changement,
le grand air et l'effort visuel. Amélioration par la
envie de paix
forte chaleur et les applications très chaudes.
Aversion pour le changement. Conformiste. Trop
convenable. Envie de paix. Névralgies faciales
Névralgies faciales avec douleurs tiraillantes,
Tristesse après l'effort
déchirantes, piquantes comme une piqûre d'in-
Tristesse en étant seul, aggravée par l'effort (en secte aggravées par le vent froid et au grand air.
marchant ou après un effort au grand air, après le
coït, etc.). Personnalité sombre, triste. Manque de Alopécie
confiance en soi. Cheveux cassants, chute des cheveux. Alopécie en
« clairières ».
Tendance à être facilement effrayé
Sursaute facilement comme après une frayeur  : Vertiges en marchant au grand air,
au moindre bruit, en se réveillant, à l'endormis- après manger
sement ou pendant le sommeil. Tressaille au Les vertiges semblent partir de l'estomac et
moindre attouchement. Effrayé par des futilités, s'accompagnent de troubles gastro-intestinaux.
quand on le touche, au réveil. Aggravation des vertiges en ayant faim, après
manger, en marchant au grand air, par les mouve-
Faiblesse de mémoire
ments rapides de la tête et en buvant froid pendant
Faiblesse de mémoire, difficultés à trouver ses un échauffement excessif.
mots et à s'exprimer. Ne se rappelle plus ce qu'il
vient de faire. Difficultés de concentration. Faiblesse de la vue aggravée par le coït
et les repas
Irritabilité, colère, humeur changeante Coloration brillante devant les yeux, scintillements,
Crie pour des futilités. Irritable, colérique le éblouissements. Vision brumeuse, obscurcie, faible
matin en se réveillant ou le soir. Colère violente. après le coït ou après manger. Photophobie post-
Humeur changeante. coïtale. Points, taches ou mouchetures noires flot-
tantes devant les yeux (myodésopsies). Blépharite.
Insomnie avec réveils précoces à 1 Œdème des paupières. Inflammation des com-
ou 2 heures du matin
missures avec ulcérations et douleurs brûlantes.
Réveil trop tôt, 3 ou 4 heures après l'endormisse- Sensation de chaleur dans les yeux ou au contraire
ment (réveil et insomnie à 1 ou 2 heures du matin). froideur. Aggravation par l'effort visuel.
Gémissements et paroles pendant le sommeil. Se
réveille comme par une frayeur. Insomnie après Acouphènes, otite
effort mental ou suite de suractivité de la pensée. Acouphènes avec sensation de rugissements, de
Insomnie d'endormissement. sonneries, d'écoulements, de craquements ou de
bourdonnements. Otalgies, otites moyennes aiguës
Rêves d'eau, de feu ou rêves avec douleurs piquantes, déchirantes. Écoulement
prémonitoires jaune, purulent. Cérumen jaune, fluide et coulant.
Rêves nombreux, agités. Réveils fréquents à cause
des rêves. Rêves angoissants, d'eau, de noyade, de Grande faiblesse, épuisement, pâleur
poissons. Rêve de mort. Rêves fantastiques, vision- Profondément épuisé. Incapable de travailler.
naires, prophétiques, prémonitoires qui prédisent Asthénie marquée après un effort physique ou
la mort. Rêve de feu, de cathédrale en feu. Rêves mental (endormissement au moindre effort men-
d'enfants battus ou d'être battu par son père. tal). Faiblesse générale après le coït  : frissons,

88
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

tremblements, baisse de l'acuité visuelle qui peut battement du cœur dans tout le corps. Angine de
durer plusieurs jours. Sensation de vide intérieur. poitrine, douleurs coupantes, déchirantes, cram-
Difficultés à se mouvoir. Aversion à bouger (désire poïdes dans la poitrine. Douleurs aggravées par les
se coucher). Vieillissement, sénescence préma- repas ou en respirant profondément. Péricardite.
turée (remède pour les personnes âgées, séniles).
Palpitations aggravées à l'effort
Anémie avec faiblesse. Peau pâle, blanche, sèche,
gercée. Teint maladif, pâleur du visage. Lèvres Palpitations avec pouls petit, faible et irrégulier.
noires et gercées. Au contraire, rougeur du visage Palpitations avec anxiété, aggravées à l'effort ou
ou teint jaune. Faiblesse pendant ou après un en ayant faim.
accouchement. Somnolence très tôt le soir.
Troubles pulmonaires
Frilosité, froideur de la peau Asthme, toux à 2 ou 3 heures du matin
Sensible au froid (ne supporte pas les courants Toux avec expectorations purulentes, globuleuses,
d'air), toujours frissonnant. Sensation de froid difficiles à expulser : petites masses rondes et grises
avec froideur objective de la peau. Nez froid. qui sont soudainement expulsées lors des quintes.
Aggravation par le refroidissement. Manque de Dyspnée, asthme, toux avec paroxysme à 2 ou
chaleur vitale. 3  heures du matin obligeant le patient à s'asseoir
(amélioré assis, penché en avant, les coudes sur les
Œdème et froideur des extrémités genoux). Toux coqueluchoïde, épuisante, le soir, la
Froideur des doigts, des mains et des pieds. nuit, aggravée couché et par l'effort. Sensation de cha-
Œdème des extrémités. Gerçures des mains, touillements dans le larynx. Aphonie, enrouement.
fissures des pieds et des talons. Lourdeur des
extrémités. Au contraire : chaleur des extrémités, Pneumopathie de la base droite
chaleur du bout des orteils. Douleurs dans la poitrine, aiguës, lancinantes
comme des coups de couteau à la partie infé-
Transpiration froide, abondante, rieure du poumon droit. Douleurs aggravées
aggravée par l'effort par la pression et couché sur le côté doulou-
Transpiration froide, abondante la journée, au reux. Pneumopathie surtout de la base droite.
moindre effort mental ou physique : en marchant, Épanchement pleural. Bronchite.
au grand air, au moindre mouvement, en écri- Troubles digestifs
vant, après le coït ou en mangeant. Transpiration
abondante la nuit après minuit. Transpiration des Défaillance gastrique
paumes des mains et des pieds. Odeur fétide de la Manque d'appétit, dégoût pour la nourriture.
transpiration. Ballonnements abdominaux postprandiaux.
Sensation de plénitude à l'estomac. Sensation de vide
Troubles cardiaques à l'estomac et de pulsations. Somnolence avec bâille-
ments pendant ou après les repas. Anxiété et appré-
Insuffisance cardiaque
hension ressenties dans le creux de l'estomac. Peur
Hypertrophie cardiaque suite de surmenage, après manger. Sensation d'avoir l'estomac rempli
défaillance cardiaque pouvant aboutir à un état de d'eau. Tension à l'épigastre. Nausées, haut-le-cœur,
choc. Insuffisance cardiaque congestive. Œdème lourdeur de l'estomac, régurgitations. Les nausées
des pieds. Dégénérescence graisseuse du cœur. sont aggravées à la vue des aliments, par la marche,
Cœur faible comme s'il était suspendu à un fil. le mouvement, les repas ou les émotions. Douleurs à
Sensation de faiblesse ou de vide dans la poitrine. l'estomac après minuit (à 2 heures du matin).
Oppressions thoraciques aggravées en marchant
Troubles du transit
ou par temps humide.
Douleurs des hypochondres, droit surtout. Gaz
Décompensation à 2 ou 3 heures du matin abondants. Diarrhées. Selles fréquentes, claires,
Dyspnée avec anxiété vers 2 ou 3 heures du matin blanches ou grises. Constipation avec grands
obligeant le malade à s'asseoir et à se pencher en efforts de défécation pour une selle molle (exoné-
avant, les coudes sur les genoux. Sensation de ration incomplète). Hémorroïdes procidentes.

89
Homéopathie et médecine chinoise

Dysménorrhées irradiant dans les cuisses le temps humide, le changement de temps (refroi-
Règles absentes, peu abondantes ou en retard. dissement), en buvant froid pendant un échauffe-
Apparition tardive des premières règles chez les ment, l'hiver, couché sur le côté gauche, après le
jeunes filles. Au contraire, règles en avance, abon- repas ou après le coït.
dantes et prolongées. Sang rouge vif. Leucorrhées
irritantes, épuisantes. Douleurs contuses pendant Amélioration
le coït. Dysménorrhées avec douleurs brûlantes, La journée, par le temps chaud et en se penchant
contuses, crampoïdes comme des douleurs en avant.
d'accouchement avant ou pendant les règles. La Signes étiologiques
douleur descend le long des cuisses. Sensation de
traction utérine vers le bas. Douleurs crampoïdes Suite d'excès sexuels, d'effort mental, d'amour
comme des règles mais les règles ne viennent pas. déçu et de chagrin.
Latéralité
Douleurs du travail s'étendant
vers les cuisses Droite.
Douleurs lombosacrées piquantes pendant la
grossesse. Extension de la douleur aux hanches et Syndromes correspondants
aux fesses. Sensation de traction utérine comme si
« tout allait sortir ». Douleurs dorsales angoissantes Vide de Qi du Cœur
pendant le travail s'étendant vers les cuisses (mais État dépressif, tristesse
le travail est inefficace). Arrêt des contractions. Palpitations avec anxiété
Amélioration des douleurs par la pression. Douleurs Sensation de gêne thoracique, de faiblesse, d'an-
du faux travail. Tendance aux avortements au 2 ou xiété ou d'oppression ressentie dans la poitrine
3e  mois de grossesse. Rétention placentaire avec Dyspnée
métrorragie. Douleurs du post-partum. Transpiration spontanée, transpiration des
paumes et des pieds
Douleurs rhumatologiques nocturnes Asthénie
Douleurs des muscles et des articulations aiguës, Tous ces symptômes sont aggravés à l'effort
lancinantes, piquantes, aggravées par la pression, le Pâleur du visage
froid et à partir de 2 ou 3 heures du matin. Douleurs Coloration pâle de la langue
musculaires déchirantes avec sensation de paraly- Le pouls doit être fin et faible ou lent et irrégu-
sie. Douleurs lombaires après minuit, à 3 heures du lier ou lent et régulier ou vide et grand
matin poussant hors du lit et obligeant à marcher.
Sensation de cassure, de meurtrissure. Extension Vide de Yang du Cœur
de la douleur vers les hanches et les muscles fes- Signes présents dans le syndrome de vide de Qi
siers. Aggravation des douleurs en marchant ou du Cœur
après manger. Amélioration par la pression. Oppression thoracique
Douleurs thoraciques
Anomalies linguales Angoisses
Typiquement, la langue de Kalium carboni- Frilosité
cum est pâle et peut présenter un enduit gris Froideur des extrémités
ou gris blanchâtre voire noir. La langue peut Œdème des extrémités
également être rouge et la bouche sèche. On Sensation de froid
peut observer une salivation abondante. Aggravation générale par le froid
Amélioration par le temps chaud
Transpiration
Modalités
Dyspnée
Aggravation Aggravation à l'effort
La nuit à 2 ou 3 heures du matin, par le mouve- Lèvres foncées (lèvres noires chez Kalium
ment, la marche, le temps froid et sec, l'air froid, carbonicum)

90
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Langue pâle ou violette Vide de Qi de la Rate (= syndrome


Le pouls doit être menu et faible ou lent et irré- complexe : vide de Qi et de Sang
gulier ou lent
du Cœur et de la Rate)
Faiblesse, épuisement, pâleur
Vide de Yin du Cœur Coloration jaune du visage ou pâleur
Palpitations avec ou sans angoisses Manque d'appétit
Douleurs thoraciques avec sensation de gêne Nausées
Dysphorie Ballonnements abdominaux postprandiaux
Sommeil de courte durée avec beaucoup de Aggravation générale par les repas
rêves Asthénie, épuisement
Sensation de chaleur aux extrémités (Chaleur Diarrhées
des 5 Cœurs) Sensation de lourdeur à l'estomac
Perte de mémoire Langue pâle
Transpiration nocturne Le pouls doit être relâché et faible
Pommettes rouges
Sécheresse buccale Vide de Yang de la Rate
Langue pâle ou langue rouge et sèche
Le pouls doit être fin et rapide Les signes du vide de Qi de la Rate associés à :
Œdème des extrémités
Frilosité
Vide de Sang du Cœur Froideur des extrémités
Anémie, pâleur Sensation de froid
Perte de mémoire Aggravation générale par le froid
Insomnie d'endormissement Amélioration par le temps chaud
Palpitations Hémorroïdes procidentes
Signes visuels : Salivation (crachats de salive)
Coloration brillante devant les yeux, Enduit lingual blanc
scintillements Le pouls doit être mou et faible ou profond et
Vision brumeuse fin ou lent et faible
Taches noires flottantes devant les yeux
Céphalées (douleurs tiraillantes, déchirantes, Vide de Yang des Reins
pressurantes)
Vertiges Froideur et frilosité
Anxiété Extrémités froides
Facilement effrayé (sursauts) Acouphènes
Langue pâle Selles claires
Le pouls doit être fin et faible Douleurs lombaires
Tendance aux avortements
Travail de l'accouchement inefficace
Vide de Qi du Poumon Langue pâle
Fatigue Le pouls doit être profond et fin ou profond et
Teint pâle lent ou faible
Aphonie, enrouement
Toux et dyspnée aggravées à l'effort
Commentaires
Asthme
Tendance à attraper froid Kalium carbonicum a une double polarité  : à
Crainte du froid la fois digestive et cardiaque. Il y a une pola-
Transpiration rité « Terre » à travers le carbone et une polarité
La langue est pâle « Feu » (mais un Feu vide) à travers le kalium.
Le pouls doit être vide surtout à la position du Le tropisme cardiaque du remède est expli-
Poumon cable car le potassium est indispensable au bon

91
Homéopathie et médecine chinoise

f­ onctionnement des pompes Na,K+-ATPases pré- réchauffer l'organisme et produire le Wei Qi. Le
sentes sur le muscle cardiaque et indispensable à sujet a donc froid et a tendance à tomber facile-
sa contraction. C'est avant tout un remède de vide ment malade. Le vide de Yang du Cœur à la longue
énergétique : vide de Qi, vide de Yang et vide de n'arrive plus à faire circuler le Qi et cela peut
Sang, voire stase de Sang (qui est la conséquence conduire à de réels syndromes coronariens. La
du vide du Yang). Cela est confirmé par les symp- matière médicale de Kalium carbonicum montre
tômes physiques. La fatigabilité, l'aggravation à des signes d'insuffisance cardiaque (l'équivalent
l'effort, l'épuisement, la transpiration, la pâleur de l'insuffisance cardiaque, en MTC, est juste-
sont des signes généraux de vide de Qi. Si nous ment le vide de Yang du Cœur). Elle décrit la crise
associons la sensation de froid, la frilosité, les nocturne (vers 2 ou 3  heures du matin) d'insuf-
extrémités froides, nous nous trouvons dans le fisance cardiaque congestive avec œdème aigu
cas d'un vide de Yang. Presque tous les organes du poumon obligeant le malade à s'asseoir et à se
peuvent être touchés  : Cœur, Rate, Poumon. Un pencher en avant pour mieux respirer.
vide de l'énergie des Reins peut être sous-jacent. Cet état de vide de Qi, de Yang ou de sang est
C'est logique car tout est en inter-relation : le vide confirmé par la pâleur de la langue (signe de
du Qi du Cœur est à l'origine du vide de Yang du 2e  degré). Les vides de Qi et de Sang font partie
Cœur (le vide de Yang du Cœur sans vide de Qi des causes de névralgies faciales en MTC. Il n'est
du Cœur n'existe pas) et, par sa relation étroite donc pas étonnant de retrouver Kalium carboni-
avec les Poumons, il peut être à l'origine d'un vide cum dans cette indication.
de Qi du Poumon. Le vide du Yang des Reins peut Kalium carbonicum peut aussi présenter
également directement générer un vide du Yang un enduit lingual blanc-gris ou noir. Ce genre
du Cœur (Cœur et Rein n'ont pas d'échange) d'enduit s'observe dans les maladies chroniques
car les Reins sont la réserve du Yang pour tout internes et peut être en rapport avec deux choses :
l'organisme. Chez Kalium carbonicum, la Rate soit le Froid-Humidité, soit l'excès de Chaleur
et l'Estomac sont faibles. De nombreux signes en interne. Plus l'enduit est foncé et tire sur le noir,
témoignent comme l'aggravation par les repas, plus la maladie s'aggrave. Cet enduit lingual se
les ballonnements postprandiaux, les nausées, produit chez Kalium carbonicum à partir d'un
l'anorexie, la tendance à l'obésité, etc. Or c'est la vide car, d'une part, les signes cliniques décrits
Rate qui extrait le Qi des aliments qui est la base dans cette pathogénésie sont ceux d'un vide et,
du Qi de l'organisme. Elle assure également, via d'autre part, cet enduit lingual gris s'est formé à
sa fonction de transport et de transformation, la partir d'un enduit blanchâtre, comme l'atteste ce
montée du Qi au Poumon (pour qu'il se combine symptôme de 2e degré : « langue grise blanchâtre ».
avec l'air pour former le Qi complexe ou Zong Qi) Si l'enduit gris était dû à la présence d'un excès de
et au Cœur pour produire le Sang. Cela explique Chaleur interne, alors la langue présenterait des
que si la Rate est déficiente, alors elle n'assure plus traces jaunâtres.
une bonne production de Qi et de Sang. Et un Il est assez difficile de classer ce traitement dans
vide de Yang de la Rate peut également provoquer les typologies chinoises car, comme nous l'avons
un vide de Yang du Cœur. Au contraire, si nous vu, les déséquilibres touchent aussi bien le Cœur
nous intéressons au raisonnement de la théorie que la Rate et il est donc difficile de choisir entre
des 5 Mouvements, si le Cœur est en vide, il peut la loge du Feu et de la Terre. Cependant, nous
générer un vide de Rate (l'élément Mère ne nour- pouvons dire sans se tromper que les signes psy-
rit plus l'élément Fils). Il n'est donc pas étonnant chologiques sont avant tout ceux d'une « typolo-
de voire coexister dans cette pathogénésie un vide gie Terre ». Cela n'est pas étonnant si nous tenons
touchant simultanément ces deux organes. compte du fait que la souche est un minéral (que
La sensation de froideur aux extrémités est due l'on rencontre dans l'écorce terrestre sous forme
au fait qu'en état de vide le Qi n'arrive plus aux de potasse). Les individus « Terre » sont préoc-
extrémités. La coloration noire des lèvres chez cupés par les autres et par leur famille et sont
Kalium carbonicum est due à une stase de Sang sensibles à ce qui peut leur arriver : Kalium carbo-
car, le Yang étant faible, il n'arrive plus à le faire nicum est profondément affecté par les histoires
circuler. Le Yang est trop faible également pour tristes des autres, il est soucieux, il aime sa famille

92
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

par-dessus tout. Ce sont des personnes loyales, sa queue), d'où son nom « Lachesis mutus » ou
qui donneront tout aux proches s'ils ne sont pas « Lachesis muet ». L'un des serpents les plus
trahis. Ils s'investissent pour les autres de façon dangereux en Amérique qui peut atteindre 3
extrême (sens excessif du devoir). L'émotion de la ou 4  mètres de longueur. Glandes sécrétrices
Terre est la rumination. Kalium carbonicum aura du venin situées à proximité des yeux (lorsque
tendance à ruminer la nuit sur des événements le serpent mord une proie, les glandes sont
désagréables. La Terre n'aime pas le changement. pressées par la contraction et se vident de leur
Elle est, avec l'élément Métal, ce qu'il y a de plus contenu). Organes internes qui ont une forme
fixe  : Kalium carbonicum ne supporte pas le et une disposition particulière à cause de la
changement, il a envie de paix, il est conformiste morphologie allongée du serpent (certains
et trop convenable. La Terre représente égale- organes sont décalés ou atrophiés  : atrophie
ment la matérialité : Kalium carbonicum a peur du poumon et de l'ovaire gauche par exemple).
de perdre tout ce qu'il a acquis (peur de la faillite Deux récepteurs thermosensibles présents au
dans les affaires, peur de la pauvreté). La peur niveau de l'extrémité de la tête assurent la per-
est ressentie dans le viscère de la Terre, à savoir ception de variations de chaleur minimes pour
l'Estomac (« peur semblant partir de l'estomac »). chasser la nuit et détecter les proies. Repos du
Mais Kalium carbonicum a aussi les signes serpent le matin ; il digère tranquillement son
psychiques d'un vide de Sang du Cœur, à savoir repas au soleil après sa nuit de chasse pour se
l'abondance des rêves, la faiblesse de mémoire et la réchauffer.
propension à sursauter. Il est bien dit, en MTC, que • Toxicité : les venins de serpent ont des actions
lorsque le Cœur est en vide, le sujet rêve de Feu. complexes, multifactorielles et parfois oppo-
Or kalium carbonicum rêve de cathédrale en feu… sées (enzymes nécrosantes, procoagulantes,
anticoagulantes et fibrinolytiques). Hautement
toxique, le venin de Lachesis provoque une
Lachesis mutus coagulation immédiate du sang avec formation
de caillots en grappe, un œdème, une nécrose
cutanée et des hémorragies.
• Partie utilisée : le venin.

Matière médicale
Signes psychiques
Maladie maniacodépressive
Dépression plus marquée le matin
Tristesse, mélancolie, anxiété le matin après le
sommeil. Épisodes dépressifs avec mutisme,
anxiété, découragement, répugnance de tout,
Fig. 4.16 dégoût de la vie, désir de solitude, désespoir et
risque suicidaire. Dépression de la ménopause.
Souche Dépression puerpérale. Tristesse avant les règles
qui est améliorée dès le début des menstruations.
• Surnoms : Lachesis trigonocephalus, Surucucu
(par les Indiens d'Amazonie), Maître de la Phases maniaques le soir avec agitation,
brousse, Crotale à losange, Grage grands hyperidéation et loquacité
carreaux. Suractivité cérébrale et physique le soir et la
• Famille : Viperidae (Crotalidés). nuit. Idées envahissantes, imagination exaltée
• Origine : Amérique centrale et du Sud. surtout la nuit, facultés mentales augmentées.
• Description : serpent qui se déplace en silence Loquacité, paroles précipitées. Communication
(ne dispose pas de « sonnette » à l'extrémité de facile. Excentricité. Excitation. Agitation. Besoin

93
Homéopathie et médecine chinoise

d'activité obligeant le malade à aller au hasard et à Jalousie violente suite de déception


passer d'un endroit à l'autre. Occupations stériles. amoureuse
Nombreuses choses entreprises mais non abou- Jalousie suite d'amour déçu. Jalousie irrésistible,
ties. Personne mal organisée. Énergie débordante. folle et absurde avec reproches, réprimandes,
Aggravation de l'agitation avant et pendant les rage, violences physiques jusqu'à vouloir tuer
règles. Hautain pendant les phases maniaques. l'autre. Engendre des conflits familiaux par ses
comportements. Aggravation avant les règles.
Délires multiples : délire maniaque,
loquace, religieux, érotique, paranoïaque, Peurs multiples
mégalomaniaque, délirium tremens, etc.
Anxiété le matin en se réveillant. Anxiété pour
Délire violent, maniaque, érotique, religieux, l'avenir. Peur de tomber malade, de la mort, d'être
loquace, avec insomnie  : change rapidement de empoisonné, du choléra, de l'eau, des endroits
sujet ou marmonne. Sentiment de dualité au sujet clos, de s'endormir, des serpents, de la suffocation,
de son identité, sentiment d'avoir deux volontés, etc. Sursaute facilement.
sentiment d'être quelqu'un d'autre. Délirium tre-
mens avec loquacité et hallucinations. Illusion de Gaieté
beauté : tous les paysages semblent beaux. Illusion Gaieté, hilarité le soir, au lit. Rires bêtes. Loquacité
que son corps va se désintégrer, d'être sous l'em- gaie, exubérante. Extase sublime, comme après
prise d'un sortilège ou d'une influence, de devoir une joie excessive.
commettre un crime, d'avoir été empoissonné,
d'être persécuté (croit qu'il y a des voleurs dans la Ambition augmentée
maison). Folie avec mégalomanie : illusion d'être Ambition augmentée avec compétitivité et désir
un grand personnage, d'avoir des pouvoirs surhu- de gloire. Désir d'activité créatrice. Mégalomanie.
mains. Hallucinations auditives et visuelles  :
vision de fantômes, de morts, de serpents, de Aggravation avant les règles
petits animaux. Délire alternant avec phase de et pendant la ménopause
sommeil profond ou coma. Aggravation le matin Avant les règles : irritabilité, tristesse, dépression
au réveil. Délire suite de jalousie. avec risque suicidaire accru, agitation, jalousie
augmentée, peur, délires, etc. Amélioration dès
Nombreux fantasmes, perversités l'écoulement présent. Pendant la ménopause : irri-
Imagination exaltée la nuit, fantasmes lascifs tabilité, tristesse, excitation, pertes de mémoire,
en se réveillant. Érotisme. Lascivité, lascivité nymphomanie, etc.
avec impuissance. Nymphomanie. Obscénités.
Perversités. Adultères. Obsession de la mort, nombreux
rêves de mort
Religiosité excessive, fanatisme, Troubles suite de décès d'êtres chers et de chagrin.
exaltation politique, militantisme Deuil bavard. Obsession de la mort, de deuil, de
Spiritualité. Religiosité excessive jusqu'au fana- funérailles. Rêve en relation avec la mort  : rêve
tisme. Vénérations. Tendance à faire des pro- de la mort d'un ami ou que lui-même doit mou-
phéties ou des théories religieuses. Tendance à la rir, rêve de funérailles, d'enterrement, d'endroits
méditation. Excentricité. Exaltation politique. clos, de son propre enterrement, d'assassinat, de
meurtre, de couteaux, d'être sur le point de poi-
Désir d'amusements et de stupéfiants,
gnarder quelqu'un ou d'être lui-même assassiné.
addictions
Rêves érotiques. Rêves de serpents. Rêves étranges,
Tendance irrépressible à l'alcoolisme. Alcoolisme fantastiques, de feu. Rêves clairvoyants pendant
suite d'ennui, d'oisiveté. Délirium tremens l'état d'ivresse, rêves visionnaires. Rêves joyeux.
avec hallucinations et loquacité. Désir d'amu-
sements. Désir de drogues. Morphinomanie. Sommeil agité avec nombreux
Abus de médicaments. Troubles secondaires à la rêves et réveils fréquents
prise de narcotiques. Nombreux désirs difficiles Insomnie après minuit  : le sommeil est agité (se
à définir. retourne constamment dans le lit) avec réveils

94
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

fréquents (se réveille comme après une frayeur) gangréneux des amygdales et de la luette. Ulcères
et nombreux rêves. Insomnie suite à une surac- de la gorge accompagnant la scarlatine. Diphtérie
tivité de la pensée. Insomnie dans la folie. accompagnée de langue pourpre, violacée, poin-
Endormissement avec sensation de suffocation tue ou jaune sale. Les membranes débutent à
qui fait sortir de la phase d'endormissement. gauche et évoluent à droite. Diphtérie maligne,
croup (paralysie du pharynx). Sensation de gon-
Aggravation le matin au réveil flement, de constriction pharyngée, d'étouffe-
Au réveil le matin  : confus, abruti, anxieux, ment aggravée par le contact des vêtements et
angoissé, faible, asthénique. Sentiment d'être à l'endormissement. Cou gonflé, rouge, tendu,
abandonné le matin. battant, douloureux au toucher. Intolérance à la
striction  : col, collier, écharpe, vêtements serrés.
Signes physiques Spasmes œsophagiens la nuit. Sensation de masse,
de corps étranger coincé dans la gorge, comme un
Fièvre éruptive avec tendance
hémorragique lambeau de peau pendant dans la gorge. Sensation
de reptation dans la gorge déclenchant une toux.
Fièvre continue plus élevée le soir et la nuit. Besoin constant d'avaler et pourtant absence
Alternance de grands frissons et de chaleur. d'amélioration en déglutissant. Dysphagie para-
Fièvre inflammatoire, septicémique. Fièvre doxale  : les liquides sont plus difficiles à avaler.
puerpérale. Délire loquace. Troubles de l'élocu- Douleurs contuses de la gorge après le sommeil
tion. Dyspnée. Prostration avec hypersensibilité comme si la chair était à vif. Besoin de se racler
au toucher. Froideur et cyanose des extrémités. la gorge, mucosités tenaces, nauséabondes.
Fièvre éruptive avec tendance hémorragique  : Sensation de miettes de pain. Sécheresse de la
scarlatine hémorragique, rougeole maligne, etc. gorge, de la bouche et de la langue. Aggravation
Céphalées le matin au réveil des douleurs en se réveillant, en avalant, par les
boissons chaudes et la chaleur.
Céphalées le matin au réveil : douleurs frontales
au-dessus des yeux pressurantes avec sensation Troubles cardiaques
d'éclatement comme si le cerveau allait sortir. Syndrome coronarien
Les céphalées peuvent s'accompagner de troubles
oculaires et d'une raideur de la langue et peuvent Oppressions thoraciques aggravées par le
se déclencher après une exposition au soleil ou contact des vêtements. Anxiété ressentie dans
après une consommation d'alcool. Aggravation la poitrine. Angine de poitrine le matin avec
en marchant, par les règles, à la ménopause. douleurs thoraciques pressurantes, piquantes,
Amélioration par un écoulement  : rhinite, épis- crampoïdes, constrictives  : sensation de ser-
taxis, etc. rement violent comme par l'étreinte d'une
main. Engourdissement du membre supérieur
Sensation de distorsion des yeux gauche.
Coloration jaune de la conjonctive ou rougeur Insuffisance cardiaque
oculaire (la conjonctive est pleine de vaisseaux Hypertrophie cardiaque, défaillance cardiaque
sanguins). Sensation de distorsion des yeux ou avec œdème aigu du poumon.
sensation de flottement comme si l'œil était sorti.
Douleurs oculaires présentes le matin, aggravées Arythmie, palpitations
en faisant pression sur la gorge. Troubles ocu- Arythmie, flutter, palpitations cardiaques avec
laires en arrière des yeux. anxiété aggravées en se réveillant et à l'effort.
Sensation que le cœur s'est arrêté de battre.
Angine gauche s'étendant à droite avec
hyperesthésie au toucher Cardite rhumatismale, valvulopathies,
Angine gauche évoluant de gauche à droite. anévrisme
Pharynx, amygdales, luette de couleur rouge Troubles cardiaques survenant après un rhuma-
foncé ou violacée. Purpura sur la muqueuse tisme (endocardite, valvulopathies). Anévrisme.
pharyngée. Suppuration amygdalienne. Ulcères Endocardite, péricardite.

95
Homéopathie et médecine chinoise

Aggravation des symptômes gangrène. Pemphigus. Ulcères sales, profonds,


cardiaques le matin au réveil douloureux, bleuâtres ou noirs, hémorragiques,
Aggravation des symptômes cardiaques le matin gangréneux, à bords durs, sensibles, noirs,
en se réveillant : palpitations, sensation de trem- entourés de vésicules. Ulcère variqueux. Aréole
blement du cœur, douleurs constrictives, conges- de l'ulcère rouge ou marbrures de différentes
tion sur la poitrine, etc. couleurs. Écoulement nauséabond. Toutes les
inflammations sont gangréneuses. Éruptions
Aspect pourpre ou cyanosé de la peau virales compliquées, hémorragiques  : scarla-
Teint pourpre ou cyanosé tine hémorragique, gangréneuse accompagnée
de salivation visqueuse. Rougeole maligne
Teint rouge foncé ou rouge bleuâtre, pourpre.
accompagnée d'une coloration brun foncé de
Cyanose, dilatation du réseau capillaire marbrant
la langue. Plaie par piqûre qui devient gangré-
la face (marbrures de différentes couleurs). Pâleur.
neuse. Abcès gangréneux accompagnés d'un
Froideur de la peau.
saignement foncé, intarissable, incoagulable.
Lèvres pourpres, noires ou pâles Pus sanguinolent, nauséabond, fétide. Abcès des
Lèvres rouges, bleuâtres, noires ou tâches bleuâtres seins, du poumon. Abcès des organes internes.
sur les lèvres. Septicémie.

Cyanose et froideur des extrémités, mains Aggravation des éruptions par le grattage
pourpres
Extrémités froides, glacées, bleues, cyanosées Tendance hémorragique
(marbrures des extrémités de différentes cou- Pétéchies, purpura, ecchymoses
leurs). Mains et chevilles pourpres, violacées. Ecchymoses spontanées ou au moindre choc (fra-
Taches pourpres, violacées sur la peau. gilité capillaire). Pétéchies, purpura spontané sur
Cyanose de la poitrine les jambes ou sur les bras. Purpura idiopathique,
sénile, hémorragique, etc.
Cyanose de la poitrine, marbrures de différentes
couleurs, taches ecchymotiques, congestion,
Hémorragies, troubles de la coagulation
hyperhémie.
Tendance hémorragique, hypocoagulabilité,
Taches cutanées pourpres ou noires, acné hémorragies de sang foncé, noir, décomposé,
rosacée bleuâtre semi-coagulé. Exceptionnellement, thromboses.
Taches rouge bleuâtre, rouge cuivré, rouge écar- Saignements par tous les orifices  : rectorragies,
late ou noires. Acné rosacée bleuâtre. hémoptysie et gangrène des poumons, saigne-
ments de la langue, des gencives, etc. Hémorragies
Éruptions noirâtres, gangréneuses, cérébrales. Épistaxis avant les règles ou à la place
hémorragiques des règles. Aggravation en se mouchant le matin.
Toutes les éruptions noir bleuâtre : anthrax, Ecchymoses de la sclérotique des yeux, hémorra-
variole maligne, etc. gie rétinienne ou choroïdienne.
Éruptions noirâtres ou noir bleuâtre : anthrax
entouré de petites vésicules pourpres, vio- Troubles veineux
lacées, pustules malignes, noires, variole Hémorroïdes
maligne d'aspect noirâtre avec saignements.
Hémorroïdes soulagées ou aggravées par les
Rash bleuâtre.
règles. Les hémorroïdes sont violacées, bleuâtres
Éruptions et infections saignantes évoluant et hyperesthésiques.
vers la gangrène : érysipèle, vésicules, ulcères,
scarlatine, abcès, etc. Varices
Érysipèle œdémateux et gangréneux. Œdème Varices avec lourdeur des jambes aggravées à la
bleuâtre noir. Vésicules prurigineuses noires, chaleur et à la striction. Amélioration pendant
phlyctènes remplies de sang évoluant vers la les règles.

96
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Troubles digestifs aggravés Amélioration par l'arrivée des règles


par le contact des vêtements Les règles améliorent l'état général et psychique.
Inappétence, sensation de boule à l'épigastre Dysménorrhées avec douleurs crampoïdes comme
ascendante des douleurs d'accouchement ou déchirantes
Sensation de vide gastrique ou de froideur. Appétit présentes avant les règles ou au début des règles
diminué. Sensation de pierre à l'épigastre ou de et améliorées par l'écoulement menstruel. Sang
boule montant à la gorge. Sensation de lourdeur ou de coloration foncée et avec caillots. Règles peu
de plénitude après manger. Douleurs à l'épigastre abondantes, irrégulières. Retard de règles de 2 à
contuses, brûlantes, pressurantes, aggravées par 3 mois. Suppression des règles suite de choc mental
les repas, par le contact des vêtements et pendant ou d'émotions. Leucorrhées abondantes avant les
les règles. Soif. Ballonnements postprandiaux. règles. Désir sexuel augmenté pendant les règles.
Nausées avec sensation de malaise le matin en se Douleurs ovariennes gauches liées aux règles s'éten-
réveillant. Hoquet. Haut-le-cœur après manger. dant à droite. Ovaires congestifs, notamment le
Éructations constantes pendant les règles. gauche. Sensation de pulsation dans les ovaires.
Troubles hépatiques Tendance à développer des tumeurs
Hépatomégalie, hépatite chronique. Douleurs Tendance au cancer du sein (sein bleu ulcéré), des
brûlantes de l'hypochondre droit. Sensation d'ul- ovaires, du col de l'utérus. Cancers ORL  : lèvres,
cération de la région hépatique. Colique hépatique pharynx. Sarcomes, mélanomes, angiomes, encé-
avec douleurs lors de l'ébranlement. Aggravation phalomes, métastases, etc. Fibromes utérins.
des troubles abdominaux par le contact des Hyperesthésie
vêtements.
Hyperesthésie surtout au toucher et à la striction :
Constipation, constriction anale, sensation pendant la fièvre, l'angine, les inflammations cuta-
de masse nées, les troubles hépatiques, ovariens, etc.
Constipation chronique avec efforts inefficaces,
aggravée par les règles (exonération incomplète). Anomalies linguales
Sensation de bouchon. Constipation accompa- Typiquement, la langue de Lachésis est pointue,
gnée de langue noire. Diarrhée alternant avec sèche et rouge (notamment à la pointe et sur les
constipation ou diarrhée et constipation simul- bords) avec un enduit épais, jaune voire brun ou
tanément. Diarrhées avant ou après les règles, à noir. Les papilles sont proéminentes. La langue
la ménopause ou postprandiales. Odeur putride, peut également avoir une coloration noir
nauséabonde, cadavérique des selles. Dysenterie bleuâtre ou pourpre violacé. On observe des fis-
accompagnée de langue noire. Constriction sures sur les bords et sur le bout de la langue (on
spasmodique douloureuse de l'anus empêchant peut également observer des aphtes au bout
d'aller à la selle et pouvant s'accompagner d'un de la langue). Pendant la fièvre, la langue est
rouge, luisante, framboisée avec des mouve-
prolapsus. Sensation de masse anale avant la selle.
ments de va-et-vient, de lapement ou d'oscilla-
Suintement humide pendant les règles.
tion. La langue est difficile à sortir, raide et trem-
blante. L'odeur de l'haleine est nauséabonde.
Bouffées de chaleur De l'écume à la bouche peut se rencontrer.
Bouffées de chaleur la journée accompagnées de
leucorrhées, aggravées avant les règles et après
manger. Bouffées de chaleur de la ménopause. Modalités
Aggravation
Troubles de la ménopause Au courant d'air, à l'intérieur d'une pièce, le matin
Pendant la ménopause  : céphalées, bouffées de au réveil, à la chaleur, dans un bain chaud, par le
chaleur, congestion, palpitations cardiaques, temps humide et chaud, par la pression cutanée et
faiblesse, malaises, épistaxis, métrorragies, diar- le toucher (intolérance à la pression des vêtements,
rhées, etc. Sensation de chaleur au niveau du ver- besoin de les desserrer) et par la suppression d'un
tex pendant la ménopause. écoulement (ménopause, règles, etc.).

97
Homéopathie et médecine chinoise

Amélioration Urines foncées


Au grand air (intolérance aux lieux clos et chauds avec Constipation
désir être éventé, aéré), par les écoulements (règles, Langue rouge avec enduit épais jaune (ou rouge
hémorragies, etc.) et les pertes liquidiennes (rhinite, à la pointe et enduit jaune)
diarrhée, leucorrhées, larmes, etc.), le temps sec. Le pouls doit être glissant et rapide ou en corde
Feu du Foie
Étiologies
Maladie maniacodépressive
Suite de décès d'êtres chers, de déceptions, de Troubles suite de colère ou de consommation
désillusions, d'amour déçu, de chagrins, d'émo- d'alcool
tions, de frayeur, de colère, de jalousie, de mal- Insomnie
traitance dans le mariage, de scarlatine, de Bouffées de chaleur
consommation d'alcool, etc. Goût amer dans la bouche
Sensation Douleurs de l'hypochondre droit
Hémorragies
De reptation, de gonflement, de striction.
Hépatite
Constipation
Syndromes correspondants La langue est rouge sur les côtés
Le pouls doit être tendu en corde et rapide
Syndromes internes
Feu du Cœur Stase de Sang
Humeur alternante (phases dépressives et Tendance à développer des tumeurs chez Lachesis
phases maniaques) Hémorragies (Lachesis  : hémorragies de sang
Joie, gaieté noir, ecchymoses et purpura spontanés)
Agitation, excitation, hyperidéation Varices, ulcères variqueux
Sommeil agité Soif sans envie de boire
Nombreux rêves Cyanoses
Palpitations Dysménorrhées avec sang de couleur foncé et
Constipation caillots
Aphtes (sur le bout de la langue pour Lachesis) Teint pourpre, foncé
Abcès Langue pourpre, violacée, foncée
Hémorragies Le pouls doit être en corde, ferme, rugueux ou
La pointe de la langue est rouge et brûlante, les noué
papilles sont proéminentes et l'enduit lingual En cas de stase de Sang au niveau des organes
jaune et sec internes, on observe des signes différents selon
La langue peut être « mouvante » la localisation
Le pouls doit être rapide Stase du Sang du Cœur
Douleurs précordiales avec oppressions thora-
Troubles du Cœur par les Mucosités-Feu ciques
Délires, manie aiguë (délire verbal, agitation Lèvres violettes, cyanosées ou noires
physique) Crises de folie si association à la Chaleur
Troubles cardiaques : palpitations, tachycardie,
arythmie, etc. Stase du Sang du Foie
Sécheresse buccale et soif Dysménorrhées : douleurs avant et au début des
Teint et yeux rouges règles
Insomnie avec nombreux rêves Aménorrhées, règles de couleur foncée avec
Sursauts caillots
Recherche effrénée de réjouissance Douleurs des hypochondres
Fièvre avec délire (délire loquace pendant la Épistaxis, hématémèse
fièvre pour Lachesis) Pétéchies

98
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Stase au niveau des Poumons dépressive. Les alternances de phases dépressives


Douleurs thoraciques et de phases maniaques sont évocatrices, comme
Hémoptysie chez Sulfur, d'un excès de Chaleur interne. Le
Feu, par sa nature, brûle, se répand, s'agite, se
Stase au niveau de l'Estomac consume puis s'éteint. Cela explique les phases
Hématémèse d'excitation, d'agitation qui alternent avec celles
Rectorragies d'inactivité et de dépression. Lorsque le Feu est
en excès, le sujet devient donc hyperexcitable.
Vide de Qi de la Rate L'agitation physique peut être telle qu'aucune
Sensation de vide ou de froideur localisée à tâche concrète ne peut être réalisée (affairé à des
l'estomac occupations stériles, nombreuses choses entre-
Inappétence prises mais non abouties, agitation avec besoin
Ballonnements abdominaux postprandiaux d'activité poussant à aller d'un endroit à un autre,
Diarrhées postprandiales excitation, etc.). Agité également psychiquement,
Langue grosse et fissurée sur les bords il présente une hyperidéation le soir et devient
Le pouls doit être faible intarissable dans ses paroles. On dit, en MTC,
que le Cœur « s'ouvre à la bouche ». Cela explique
Syndromes externes cette loquacité extrême chez Lachésis (loquacité
folle, exubérante, gaie et délire loquace). Le type
Atteinte de la couche du Qi nourricier
Feu se manifestera donc par la parole  : c'est un
dans les maladies de Chaleur
communicatif qui aime la nouveauté et qui a la
Chaleur dans le Maître du Cœur faculté de nouer beaucoup de relations. Il ne
Fièvre la nuit supporte pas le vide et l'absence de contacts. En
Délires (délire loquace pour Lachesis) l'absence de stimulations extérieures, il va com-
Extrémités froides bler ce vide en cherchant, de façon effrénée, des
Dyspnée sources de plaisir et de stimulation. Il tombe
Transpiration nocturne alors facilement dans toutes sortes d'addictions
Éruptions maculeuses : scarlatine, rougeole, etc. (alcoolisme, consommation de psychotropes,
Langue rouge framboisée morphinomanie, nymphomanie). Il n'est pas du
Troubles de l'élocution pendant la fièvre, aphasie tout étonnant de retrouver autant de rubriques en
Le pouls doit être fin et rapide rapport avec la joie dans cette pathogénésie car,
tout comme la colère est liée au Bois, l'émotion
Chaleur victorieuse agite le Sang
liée au mouvement du Feu est la joie. En cas de
Forte fièvre plénitude, le Feu s'embrase et la joie peut devenir
Éruptions accompagnées d'hémorragies (scar- anormalement débordante (gaieté, hilarité le soir,
latines hémorragiques, rougeole maligne, etc.) rêve joyeux, loquacité gaie pour Lachésis). Le Feu
Langue rouge représente également l'amour, l'affection, la pas-
Le pouls doit être en corde et rapide sion, les arts, la spiritualité et la religiosité. C'est
pour cette raison qu'en cas d'excès de Feu, la reli-
Commentaires giosité peut devenir excessive voire fanatique, ce
qui est le cas chez Lachésis. Le mouvement du Feu
L'inflammation provoquée par le venin de ce est l'élément le plus haut situé sur le cercle du Tai
serpent explique le « côté Luétique » du remède. Ji. Le Yang est à son apogée. Lachésis va chercher
Cette tendance Luétique trouve son équivalence la gloire (ambition augmentée avec compétitivité
dans le mouvement du Feu en MTC. En effet, et désir de gloire). L'excès de Feu perturbe le Shen
cette pathogénésie met en évidence des signes et le sommeil. Contrairement au vide de Yin et
en rapport avec un excès de Chaleur interne. Cet à celui de Sang, qui génèrent plutôt des insom-
excès de Chaleur localisé dans le Cœur entraîne nies d'endormissement, l'excès de Feu (de nature
une perturbation du Shen (Esprit). Lachésis fait Yang) engendre un sommeil agité (sommeil agité
partie des grands remèdes de maladie maniaco- avec réveils fréquents et nombreux rêves).

99
Homéopathie et médecine chinoise

La coloration rouge à la pointe de la langue et qui apparaît comme un signe de 2e degré chez
confirme bien que cet excès de Chaleur se localise Lachésis. Il s'agit de fissures localisées sur les bords
dans le Cœur. L'enduit lingual est jaune, brun ou de la langue. Cette langue particulière signifie, en
noir selon le degré de Chaleur. L'excès de Chaleur MTC, qu'il existe un vide de Qi de Rate. Le vide
se confirme également par cette langue qualifiée de Qi de la Rate peut favoriser l'accumulation
de « mouvante » en MTC (mouvements de lape- d'Humidité interne et la fabrication de Glaires. La
ment de la langue, de va-et-vient). Cette langue Chaleur interne et les Glaires peuvent s'associer
traduit un excès de Chaleur dans le Cœur avec pour obstruer les orifices du Cœur, ce qui conduit
une altération des Liquides organiques (Yin Je). au syndrome des « Glaires-Feu qui perturbent le
L'altération des Liquides organiques fait que les Cœur » qui est à l'origine de pathologies psychia-
tendinomusculaires et le Foie sont mal nourris. Le triques graves comme les délires.
Foie génère alors du Vent interne qui fait trembler La deuxième grande indication de Lachésis
les tendinomusculaires et génère des mouvements est la stase de Sang. Cela n'est pas surprenant
anormaux de la langue. Il en est de même pour puisque nous connaissons l'action toxique du
une langue raide qui traduit le plus souvent une venin de serpent sur la crase sanguine. Seulement
Chaleur intense et chronique qui lèse les Liquides 9  remèdes de la matière médicale présentent
organiques (les muscles et les méridiens étant mal une langue pourpre. Une langue pourpre est en
nourris, la langue devient raide). La langue de rapport, selon la MTC, avec une entrave de la
Lachésis peut également être fine, pointue, sèche circulation du Qi et du Sang. Les stases de Sang
et rouge, ce qui vient confirmer la blessure du Yin s'accompagnent souvent, en dehors de l'aspect
par l'excès de Chaleur. violacé de la langue, de cyanose. Le sujet Lachésis
Une langue raide ou mouvante peut également a le visage et les lèvres pourpres, cyanosés. La
se rencontrer lors des maladies aiguës fébriles poitrine et les extrémités sont également froides
avec l'invasion du Péricarde par la Chaleur nocive. et cyanosées. Le sang des règles est noir avec des
Dans ce cas, la langue est très foncée et peut caillots, les règles sont irrégulières. Les douleurs
prendre l'aspect d'une langue framboisée. Les des règles sont surtout présentes avant l'appari-
troubles de l'élocution peuvent apparaître car le tion du flux menstruel et disparaissent dès son
Cœur contrôle les muscles de la langue (d'où l'élo- arrivée. La coloration noire du sang ainsi que les
cution difficile que peut avoir Lachésis pendant la douleurs prémenstruelles sont caractéristiques de
fièvre). Le délire fébrile est lié à l'excès de Chaleur la stagnation du Sang du Foie, syndrome égale-
dans le Péricarde qui agite l'Esprit. Les extrémités ment inclus dans cette pathogénésie. En effet, les
sont froides car la Chaleur est telle qu'elle refoule émotions, surtout si elles sont refoulées, peuvent
le Yin aux extrémités. La Chaleur perverse semble bloquer le Qi du Foie qui peut, à son tour, entraî-
pouvoir atteindre la couche du Sang puisque nous ner des stases de Sang. Ces stases de Sang peuvent
observons des maladies éruptives hémorragiques s'accumuler au niveau du Réchauffeur inférieur
(scarlatine hémorragique, gangréneuse, rougeole et dans les méridiens curieux Ren Mai et Chong
maligne). En effet, la Chaleur est telle que le Sang Mai. En cas de vide de Qi de Rate, ces stases de
s'agite, ce qui provoque des hémorragies. Il n'est Sang peuvent s'associer aux Mucosités issues de
pas étonnant de constater que Lachésis entretient l'accumulation d'Humidité, ce qui peut aggraver
un lien privilégié avec le Péricarde si nous tenons la stase de Qi. Ces stases de Qi et de Sang dans
compte du fait que le Péricarde est étroitement lié le réchauffeur inférieur et dans les méridiens
au Cœur et que ces deux entités sont sensibles à la curieux Ren Mai et Chong Mai peuvent être à
Chaleur (l'un des rôles du Péricarde est de proté- l'origine de bouffées de chaleur. Lachésis présente
ger le Cœur des excès de Chaleur). donc un grand intérêt pour la prise en charge
La pathogénésie de Lachésis montre des signes des bouffées de chaleur de la ménopause lorsque
de vide de Qi de Rate. Celle-ci met en avant un celles-ci sont liées à des stases de Sang.
aspect lingual que l'on rencontre parfois en D'après la MTC, les maladies cancéreuses sont
consultation et qui n'est pas couramment retrouvé causées par des stases de Qi et de Sang associées
dans les remèdes homéopathiques (9  remèdes à un excès de Chaleur interne ainsi qu'à l'accu-
homéopathiques seulement présentent cet aspect) mulation de Glaires. Lachésis présente dans

100
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

sa pathogénésie ces quatre éléments  : Chaleur ébriété, oppression thoracique, dyspnée avec
interne, stases de Qi, stase de Sang et Glaires. angoisse intense puis perte de connaissance,
Il n'est donc pas du tout étonnant de constater tremblements, spasmes et convulsions. En
que Lachésis soit sujet à la formation de tumeurs quelques minutes apparaît un coma profond
cancéreuses. avec cyanose, un collapsus cardiovasculaire,
parfois un œdème pulmonaire aigu et enfin un
arrêt cardiorespiratoire.
• Utilisations de l'acide cyanhydrique : employé
Laurocerasus pour la désinsectisation et la dératisation ; il
fut aussi atrocement utilisé durant la Seconde
Guerre mondiale par les nazis dans les chambres
à gaz des camps de concentration (Zyklon  B).
Présent également dans la fumée de tabac.
• Partie utilisée : la feuille fraîche récoltée en été
(forte concentration en acide cyanhydrique).

Matière médicale
Signes psychiques
Cruauté
Manque de sens moral et de sentiments, dureté de
Fig. 4.17 cœur, cruauté. Penchant à détruire.

Souche Tristesse et anxiété


Personne triste, sombre, lugubre, morose, dégoû-
• Noms : Laurier-cerise, Prunus laurocerasus.
tée de tout avec désespoir, découragement et
• Habitat : originaire d'Asie occidentale et d'Eu-
pleurs (crie au secours). Anxiété le soir avec agita-
rope orientale mais cultivé dans toute l'Europe
tion améliorée au grand air.
comme arbre ornemental sous forme de haies à
cause de son feuillage persistant. Insomnie, rêves de morts,
• Famille : Rosacées. de cadavres et de feu
• Description  : arbuste vert avec une écorce
Sommeil profond, comateux, agité, perturbé par
sombre, pouvant atteindre 7 à 8 mètres de hau-
des rêves. Rêves angoissants, effrayants, tristes, de
teur voire plus. Feuilles persistantes, alternes,
malheur, de morts et de cadavres. Rêves de lieux
elliptiques, épaisses, robustes, luisantes et de
élevés et de feu.
couleur vert foncé. Fleurs blanches, réunies en
grappes dressées, sortant au printemps. Fruits
ressemblant à des petites cerises qui deviennent Signes physiques
pourpre foncé à maturité (drupes noires), d'où Céphalées avec froideur du front
son nom Laurier-cerise. Céphalées avec refroidissement du front même
• Principe actif : plante cyanogénétique (toute la dans une pièce chaude, améliorées en marchant
plante – mais surtout les feuilles et les graines lentement en plein air. Sensation que le cerveau va
à l'exception de la chair des fruits – contient de tomber en se baissant. Vertiges en plein air amé-
l'acide cyanhydrique ou cyanure d'hydrogène). lioré couché.
• Toxicité : liée à l'acide cyanhydrique qui entre
dans la classe des asphyxiants chimiques (bloque Teint pâle, froideur et cyanose
l'activité de certaines enzymes mitochon- des extrémités
driales, ce qui entraîne une hypoxie cellulaire Cyanose de la face, teint pâle, coloration
et tissulaire). Les symptômes de l'intoxication bleuâtre des lèvres et du visage. Expression ter-
apparaissent rapidement  :  ­céphalées, vertiges, reuse, cadavérique. Distension des veines du dos

101
Homéopathie et médecine chinoise

des mains, cyanose des extrémités (les ongles Troubles neuromusculaires


sont bleuâtres). Froideur du corps non amélio- Spasmes des muscles de la sphère ORL
rée par la chaleur externe. Froideur des jambes
Tressaillements des muscles de la face. Trismus.
qui sont moites. Manque de réaction. Cyanose
Contraction spasmodique du pharynx et de
du nouveau-né (asphyxie des nouveau-nés avec
l'œsophage. Les liquides sont déglutis bruyam-
visage bleuâtre).
ment puis apparaissent des bruits hydroaériques
Défaillance cardiaque dans l'estomac et les intestins. Laryngospasme
avec cyanose.
Palpitations cardiaques avec anxiété améliorées
couché et aggravées à l'effort. Dyspnée avec res- Bronchospasme, asphyxie
piration superficielle d'origine cardiaque selon les Spasmes respiratoires avec suffocation et asphyxie,
mêmes modalités. Grande faiblesse ressentie dans aggravés à l'effort ou en passant de la position
la poitrine aggravée en parlant (le malade a besoin couchée à assise et améliorés en se couchant.
de se tenir la main dans la région précordiale en
Spasmes intestinaux
étant couché). Défaillance cardiaque soudaine,
collapsus cardiovasculaire avec dyspnée, angoisse Douleurs spasmodiques intestinales. Ténesme rectal.
intense puis inconscience et cyanose. Le cœur est Crampes, myoclonies, convulsions
lent, irrégulier, petit et faible. Angor d'expression Crampes, myoclonies, secousses nerveuses dans
pharyngomaxillaire  : syndrome coronarien avec tout le corps. Convulsions épileptiques ou rigidité
irradiation de la douleur dans les maxillaires. tétanique. Aura avant les convulsions avec sensation
Troubles urinaires accompagnant le syndrome de chocs. Menace d'accident vasculaire cérébral ou
cardiaque et la dyspnée : faiblesse du jet, dysurie, accident vasculaire cérébral avec inconscience.
paralysie vésicale. Défaillance rénale aiguë avec
anurie.
Anomalies linguales
Asthme cardiaque, toux La langue est froide, sèche. On note une sali-
Asthme cardiaque avec dyspnée, soulagé cou- vation abondante.
ché et aggravé assis. Respiration bruyante et
difficile en dormant. Toux cardiaque amé-
liorée couché. La toux est spasmodique, Modalités
paroxystique, incessante, suivie souvent d'une Aggravation
expectoration comme de la gelée striée de sang En se baissant, en se tenant assis droit.
avec suffocation et respiration haletante. La
toux et l'oppression thoracique sont améliorées Amélioration
en position couché. En étant couché.

Douleurs de l'hypochondre droit,


hépatomégalie
Syndrome correspondant
Distension de la région hépatique avec douleur Effondrement du Yang du Cœur
vive comme par une plaie ou comme si un abcès Teint pâle
se formait. Douleurs piquantes, poignardantes Palpitations
dans l'hypochondre droit, aggravées lors de l'ins- Essoufflement
piration et s'étendant aux épaules. Hépatomégalie. Respiration faible et superficielle
Dureté hépatique. Défaillance cardiaque, collapsus cardiovasculaire
Membres froids, extrémités glacées et cyanosées
Diarrhées, sensation de froid à l'estomac Lèvres violettes
et à l'abdomen Coma dans les cas graves
Diarrhées avec ténesme  : selles aqueuses, ver- La langue doit être très pâle ou pourpre, bleu-
dâtres. Nausées à proximité d'un foyer. Sensation tée, courte
de vide ou de froid à l'estomac après avoir mangé. Pouls : caché, menu, noué, dispersé

102
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

En dehors de la crise : les spasmes et les crampes s'intègrent au contexte


Palpitations et dyspnée aggravées à l'effort d'anoxie cellulaire que provoque l'acide cyanhy-
Frilosité drique. Le vide de Yang peut se transmettre à l'ab-
Teint sombre domen, ce qui explique la diarrhée et la sensation
Oppressions thoraciques, douleurs cardiaques de froideur abdominale. Il peut y avoir un vide de
Langue pâle ou grosse, violet foncé Yang des Reins favorisant le vide de Yang du Cœur
Pouls profond et fin ou lent et irrégulier ou lent mais, à l'opposé, le vide de Yang du Cœur peut
engendrer le vide de Yang des Reins. Cela explique
Commentaires l'insuffisance rénale avec anurie qui accompagne
les troubles cardiaques. Cela correspond en méde-
La pathogénésie de Laurocerasus rappelle celle cine occidentale à la défaillance polyviscérale.
d'Hydrocyanicum acidum (acide cyanhydrique –
HCN). C'est logique puisque le principe actif
toxique de Laurocerasus n'est autre que l'acide
cyanhydrique. Vu la toxicité et l'utilisation que
Phosphorus
l'on en a fait dans le passé, nous comprenons
pourquoi nous retrouvons des signes de cruauté
(penchant à détruire, manque de sentiments et de
sens moral, dureté de cœur, cruauté, visions de
visages tordus, déformés, visions de morts, rêves
tristes, de cadavres, de morts, de malheurs, etc.).
Il est dit en MTC que si le Cœur est en vide, le
sujet rêve de collines et de montagnes et qu'il voit
de la fumée et du feu. Il n'est donc pas du tout éton-
nant de constater que Laurocerasus rêve de feu et
de lieux élevés (signes de 3e degré) car c'est juste-
ment un vide profond de l'énergie du Cœur que
cette pathogénésie décrit. Il s'agit d'un tableau de
défaillance cardiovasculaire avec menace de col-
lapsus : teint pâle ou bleuâtre, dyspnée superficielle, Fig. 4.18
suffocations, extrémités froides et cyanosées, pal-
pitations, collapsus, etc. Léon Vannier nous dit que
Souche
le rythme du cœur est lent, irrégulier, petit et faible.
Le tableau clinique en rapport avec le collapsus du • Nom : phosphore.
Yang du Cœur est le même que le vide du Yang du • Symbole : P.
Cœur, à la différence qu'il est plus prononcé et plus • Description : solide blanc (quand il est pur) ou
grave. Il s'agit d'une perte brutale et importante du jaunâtre, de consistance cireuse, avec une faible
Yang du Cœur à l'origine d'une déperdition pro- odeur d'ail. Brunit si exposé à la lumière (le
noncée de l'énergie ancestrale (Zhong Qi). Il s'agit phosphore blanc se transforme en phosphore
d'une situation grave où l'énergie Yang du corps rouge ou noir sous l'action de la chaleur et émet
est presque complètement épuisée. Il y a donc un de la lumière visible dans l'obscurité lorsqu'il est
risque vital majeur. Cette fuite subite du Yang se exposé à l'air, d'où son nom d'étymologie grecque,
produit lorsqu'une déficience du Yang du Cœur ou phosphoros, signifiant « porteur de lumière »).
du Yang de l'organisme arrive à un certain degré • Propriétés  : s'enflamme spontanément au
de déficience. La défaillance du Yang du Cœur contact de l'air (risque d'incendie), brûle en
est telle que le Yang s'échappe à l'extérieur. Cela donnant des oxydes de phosphore irritants
entraîne un dysfonctionnement grave de l'orga- pour les muqueuses. Réactions violentes avec les
nisme avec collapsus cardiovasculaire. Et il n'est halogènes (chlorure, brome et fluor) avec pro-
pas étonnant de constater la présence de douleurs duction de flammes et de détonations. Réactions
de l'hypochondre droit et une hépatomégalie évo- explosives avec certains oxydants au contact de
quant un foie cardiaque. Dans cette pathogénésie, l'humidité et de l'air. Insoluble dans l'eau.

103
Homéopathie et médecine chinoise

• Utilisations : grattoirs d'allumettes, fumigènes, entrepris, échec après réussite initiale. Incapacité
traceurs et bombes au phosphore pourvoyeuses de faire un travail cérébral  : lenteur, abrutisse-
de brûlures cutanées majeures. En médecine, ment, inattention, mémoire défaillante. Lassitude
utilisé sous forme radioactive pour le traitement de la vie. Prostration mentale.
des polyglobulies et dans le milieu de la recherche
comme traceur pour marquer l'ADN ou pour Désir d'activités créatrices, désir de briller,
suivre la migration des engrais phosphatés. aptitude pour les arts
• Toxicologie aiguë : très toxique par inhalation, Hyperactivité intellectuelle, désir d'activités créa-
ingestion et contact : trices et désir de « briller ». Aptitudes pour les arts.
– inflammation cutanée : graves brûlures cuta- Hyperidéation, imagination luxuriante : idées de
nées ; splendeur et d'extase.
– inflammations digestives  : nausées, vomis-
sements, douleurs abdominales, érosions, Congestion au visage ou sur la poitrine
hémorragies ; suite d'émotion
– inflammations respiratoires  : inflamma- Congestion, céphalées ou afflux de sang suite
tion laryngotrachéale, œdème pulmonaire, d'excitation ou d'émotion. Congestion, hyperhé-
hémoptysie ; mie localisée sur la poitrine suite d'excitation.
– anomalies cardiovasculaires  : troubles du
rythme, de la repolarisation et de la conduc- Anxiété, hypersensibilité, malaise vagal
tion, tachycardie voire choc cardiogénique ; Anxiété crépusculaire, la nuit en se réveillant, pen-
– hépatonéphrotoxicité. dant l'orage, dans la solitude, la nuit couché à gauche.
• Toxicologie chronique : atteintes osseuses, hépa- Anxiété, angoisses avec palpitations. Hypochondrie.
tiques et rénales, odeur alliacée de l'haleine, nécrose Hydrophobie. Peur de la mort, de l'orage avec ton-
des maxillaires inférieurs avec hypersalivation, nerre. Hypersensibilité  : malaise ou lipothymie lors
odontalgies et abcès gingivaux fistulisés aux joues. des spectacles, lors des événements émouvants ou
impressionnants, lors de la vue du sang. Sensible à
toutes les impressions extérieures. Sursaute facilement.
Matière médicale
Délire loquace, maniaque, érotique,
Signes psychiques hallucinations visuelles
Humeur changeante, cyclothymique
Délire religieux, loquace, maniaque ou impu-
Hyperactivité physique, agitation fébrile puis dique (veut être nu pendant le délire). Marmonne,
fatigue de courte durée (récupérations rapides murmure pendant le délire. Délire maniaque suite
puis nouvelles phases actives). d'amour déçu. Vision de feu ou illusion d'être tra-
Exaltation émotionnelle, gaieté, agitation versé par une flamme. Illusion de flotter. Visions
Exaltation émotionnelle et sentimentale  : il de formes, de fantômes la nuit, de morts, de corps
est enthousiaste, communicatif, passionné, en morceaux. Folie suite d'effort mental.
recherche l'affection, l'admiration, l'amour,
la compassion (lui-même très compatissant). Irritabilité, colère
Gaieté. Rires alternant avec pleurs et tristesse. Se met facilement en colère. Irritabilité pour des
Dépendance aux autres, aux médecins. Les futilités. Rage.
émotions joyeuses se traduisent par une vague
de chaleur. Sentiment d'extase. Coquetterie. Clairvoyance
Excitation, agitation, exaltation de l'imagination Sommeil agité, somnambulisme
le soir. Excitation sexuelle. Nombreux désirs dont
celui de s'amuser. Alcoolisme. Morphinomanie. Insomnie avant minuit. Agitation nocturne,
réveils fréquents. Endormissement difficile après
Puis apathie, dépression, etc. s'être réveillé. Insomnie suite d'agitation, d'excita-
Devient taciturne, triste, surtout le soir au crépus- tion ou d'anxiété. Réveillé par la faim ou par des
cule. Dépression silencieuse avec pressentiments palpitations cardiaques. Sommeil non réparateur,
et idées de mort. Désintérêt, abandon de ce qui est somnolence la journée. Somnambulisme.

104
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Rêves de colère, de feu, Inflammations et hémorragies oculaires


de joie, rêves intellectuels Iridocyclite, choroïdite, rétinite, papillite, névrite
Nombreux rêves, angoissants, persistants. Rêve optique, atrophie du nerf optique. Ophtalmie.
des affaires, des occupations de la journée, de ne Œdème palpébral. Hémorragies oculaires, réti-
pas réussir son travail ou d'être incapable de le niennes. Troubles des commissures. Chalazions
finir (efforts vains dans le travail). Rêves intellec- suppuratifs, orgelets. Vision mauvaise par excès
tuels, d'effort mental. Rêves d'événements anté- de lumière. Photophobie, halo autour des objets.
rieurs, de la journée précédente. Rêves de colère, Larmoiement. Exophtalmie. Sensation de dureté
d'émeutes, de disputes, de combats, de batailles, des globes oculaires.
de cadavres, de morts, de sang, d'hémorragies,
d'être assassiné, de danger, de malheur, d'être Palpitations, troubles
mordu par des animaux. Rêves de feu. Rêves pro- du rythme avec anxiété
phétiques, prémonitoires, d'événements futurs. Trouble du rythme (tachycardie, arythmie) avec
Rêves historiques. Rêves plaisants, joyeux, exci- anxiété, aggravé couché sur le côté gauche, par
tants. Rêves érotiques, lascifs. l'effort, le mouvement, les émotions ou l'orage.
Amélioration sur le côté droit ou sur le dos.
Signes physiques Anxiété et oppression ressenties dans la poitrine
le soir et aggravées par l'excitation. Sensation de
Fièvre à forme pulmonaire ou gastrique
chaleur et congestion dans la région du cœur.
Fièvre l'après-midi ou fièvre nocturne, intense, Taches brunes, jaunes ou rouges localisées sur
brûlante, avec ou sans transpiration. Fièvre la face antérieure du thorax. Douleurs brû-
unilatérale surtout du côté droit, alternant avec lantes dans la poitrine, aggravées le soir assis
frissons. Rougeur circonscrite des joues. Délire. dans le lit. Sensation de constriction thoracique.
Désir insatiable de boissons froides qui améliore Endocardite. Hypertension évoluant par crises.
la fièvre et faim augmentée. Troubles gastriques Dégénérescence graisseuse du cœur.
possibles  : douleurs à l'estomac, nausées, vomis-
sements, régurgitations. Fièvre des infections Inflammations des voies
pulmonaires avec dyspnée. Rougeole, scarlatine respiratoires, asthme
simple ou hémorragique. Variole hémorragique. Écoulement nasal jaune ou verdâtre, strié de
Fièvre jaune ou typhoïde. sang. Épistaxis. Laryngite aiguë et chronique, au
moindre froid, par fatigue vocale avec enrouement,
Alopécie, démangeaisons du cuir chevelu aphonie. Douleurs brûlantes laryngotrachéales
Calvitie en plaque, chute des cheveux par poi- ou bronchiques aggravées le soir. Toux sèche,
gnées. Sensation d'avoir les cheveux arrachés. douloureuse. Bronchite avec râles  : expectorations
Démangeaisons du cuir chevelu aggravées abondantes jaunes, verdâtres, sanglantes et vis-
par le grattage. Pityriasis du cuir chevelu, queuses. Pneumonie du lobe inférieur gauche
pellicules. avec douleurs contuses. Abcès ou ulcérations du
poumon. Douleurs thoraciques après pneumonie,
Inflammations cérébrales, céphalées notamment sur le côté inférieur gauche. Paralysie
diaphragmatique après pneumopathie. Fièvre éle-
Céphalées avec face pâle et pommettes rouges
vée. Oppressions dans la poitrine. Asthme. Dyspnée
accompagnées de nausées ou de vomissements.
avec battements des ailes du nez et cyanose.
Céphalées pulsatiles dans l'occiput ou sur les
tempes. Sensation de chaleur ou de lourdeur dans
la tête et dans le cerveau. Douleurs brûlantes de Mastite et troubles des aisselles
la tête avec étourdissements, améliorées en mar- Furoncles, abcès, fistules, ulcérations, indura-
chant au grand air, par les applications froides tions, prurit des aisselles ou des seins. Les seins
et aggravées dans une pièce chaude. Sensation sont gonflés, tuméfiés et chauds (érysipèles mam-
d'avoir la tête fracassée ou sensation d'éclate- maires). Adénopathies axillaires. Mastite après
ment. Faim pendant la migraine. Céphalées avant l'accouchement. Sensation de pulsation dans les
l'orage. Méningite, encéphalite. Vertiges. seins. Tendance aux tumeurs mammaires.

105
Homéopathie et médecine chinoise

Inflammations digestives Troubles du transit, flatulences, gaz


Saignements des gencives, Constipation, selles de petit calibre, blanchâtres,
aphtes, haleine fétide dures, d'expulsion difficile. Diarrhée abondante,
Goût amer dans la bouche. Gencives saignant indolore, jaillissante. Éructations gazeuses, flatu-
facilement. Salive sanguinolente. Saignement lences, gaz incarcérés, hoquet.
abondant après extraction dentaire. Gingivite avec
Néphrite
rougeur, douleurs brûlantes, ulcérations. Abcès
du palais, des gencives, de la racine des dents. Néphropathie avec hématurie, protéinurie,
Aphtes dans la bouche, sur le palais, sur la langue œdèmes rénaux, phosphaturie, déperdition phos-
en plaque. Sensation de chaleur au niveau de la phocalcique. Mictions rares. Besoins impérieux
bouche et de la langue. Odeur de l'haleine cada- d'uriner, dysurie.
vérique, putride, nauséabonde. Douleurs de gorge.
Ostéoarthrite
Gastrite, œsophagite, hématémèse, Ostéite, périostite, épiphysite. Rhume de hanche,
polyphagie, soif coxite, etc. Nécroses osseuses. Brûlure entre les
Désir de boissons ou d'aliments froids. Désir épaules, douleurs à la percussion des vertèbres
de sel. Goût salé ou de sang dans la bouche. Soif dorsales. Douleurs brûlantes des os. Ostéomalacie.
extrême, violente, insatiable, aggravée la nuit, pour Rachitisme.
de grandes quantités d'eau froide (souvent reje-
Ovarite, métrite, tumeurs, règles
tées après avoir été réchauffées dans l'estomac).
abondantes et en avance
Sécheresse de la bouche et de la langue avec soif.
Appétit vorace, faim impérieuse non calmée par Myomes, tumeurs saignantes, érectiles. Polypes
les repas. Émaciation malgré l'appétit augmenté, utérins et vaginaux. Excroissances du col de
surtout la nuit. Au contraire, appétit diminué. l'utérus en « chou-fleur ». Condylomes du vagin
Sensation de vide gastrique à 11  heures amélio- saignant facilement. Cancer du col de l'utérus.
rée en mangeant. Douleurs brûlantes à l'estomac, Règles trop fréquentes, en avance, de sang rouge
pyrosis, gastrite avec vomissements. Régurgitations vif. Règles abondantes avec nymphomanie.
acides. Œsophagite. Ulcères. Douleurs contuses Métrorragies abondantes de sang rouge vif, récur-
à l'estomac aggravées le matin. Gastralgies amé- rentes, intermittentes, jaillissant à flots, pendant
liorées en buvant glacé. Éructations, ballonne- la grossesse, l'accouchement ou suite de fibrome.
ments gastriques. Vomissements violents, striés Leucorrhées irritantes, excoriantes, brûlantes
de sang voire hématémèse. Vomissements bilieux. et sanguinolentes. Métrite, ovarite. Œdème des
Sensation de vide dans l'abdomen avec douleurs lèvres. Désir sexuel violent, augmenté chez les
entre les épaules. Tendance au cancer de l'estomac. enfants. Avortement.

Hépatite, pancréatite, appendicite, Chaleur cutanée, abcédations, érysipèle


entérocolite, etc. Phototype clair avec taches de rousseur. Peau
Hépatite, pancréatite, douleurs hépatiques aggra- brûlante, cuisante, sèche. Pâleur du visage avec
vées couché sur le côté gauche. Ictère. Douleurs rougeur des pommettes. Prurit cutané avec dou-
contuses de la région iléocæcale, appendicite, périto- leurs brûlantes, aggravé par l'échauffement du lit.
nite. Hépatomégalie, splénomégalie. Atrophie hépa- Rougeur de la peau, dermographisme. Éruptions
tique, dégénérescence graisseuse du Foie. Cirrhose, croûteuses avec desquamations. Eczéma. Psoriasis.
dureté du Foie. Ascite. Lithiase biliaire. Sensation Dartres. Peau sensible à l'effleurement (personne
de chaleur dans la partie supérieure de l'abdomen, très « chatouilleuse »). Névralgies postzostériennes
douleurs de l'hypogastre, de la partie inférieure de avec intolérance à l'effleurement, paresthésies
l'abdomen. Taches jaunes, enflammées sur l'abdo- et brûlures. Herpès sec, squameux. Éruptions
men. Distension, douleurs de l'hypochondre droit. vésiculeuses. Nodules sous-cutanés. Macules
Invagination intestinale. Inflammation des intes- inflammatoires. Furoncles sanguinolents. Abcès
tins, colite. Hémorragies digestives. Ballonnements avec écoulement purulent, jaune. Érysipèle.
abdominaux, sensation de plénitude. Parties atteintes gonflées, tuméfiées avec douleur

106
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

b­ rûlante. Ulcère avec douleurs cuisantes, ron- Syndromes correspondants


geantes et saignements. Réouverture de plaies, de
cicatrices, d'ulcère. Syndromes internes
Feu du Cœur
Syndromes hémorragiques multiples
Humeur changeante alternante (rires alternant
Hémorragies multiples et fréquentes. Hématurie, avec pleurs et tristesse)
hématémèse, hémoptysie, épistaxis, gingivorra- Joie, gaieté
gies, règles hémorragiques, fragilité capillaire, Agitation
ulcère saignant. Purpura idiopathique, hémorra- Anxiété
gique. Maladie fébrile hémorragique. Délires
Extrémités brûlantes et douloureuses Sommeil agité, nombreux rêves (rêves de rires)
Palpitations
Paresthésies nocturnes, chaleur et douleurs brû- Constipation
lantes des pieds et des mains aggravées par la cha- Aphtes
leur. Névralgies avec douleurs brûlantes. Abcès, mastite
Maladies systémiques inflammatoires Langue rouge avec un enduit jaune
Le pouls doit être rapide
Maladies systémiques à vitesse de sédimentation
élevée et symptomatologie diffuse. Montée du Feu du Foie
Maladies consécutives aux irradiations Humeur alternante, changeante
et aux chimiothérapies Irritabilité et colère
Insomnie
Hypertension
Anomalies linguales Bouffées de chaleur
Typiquement, la langue de Phosphorus est Goût amer dans la bouche
rouge dans son ensemble, lisse, vernissée, lui- Douleurs des hypochondres
sante et sèche. La rougeur peut parfois être Hépatite
localisée au centre de la langue ou sur les Constipation
bords. L'enduit lingual, s'il est présent, est Céphalées
épais et de couleur jaune, brune, grise ou
La langue est rouge sur les côtés, enduit lingual
noire. Des rayures peuvent être observées au
jaune
centre de la langue. Une langue en carte de
Le pouls doit être tendu en corde et rapide
géographie peut se rencontrer.
Chaleur du Sang
Modalités (Chaleur du Sang du Foie)
Aggravation Sensation de chaleur
Soif
Par les émotions fortes, la solitude, le surmenage,
Les nombreuses éruptions cutanées avec leur
l'orage, le crépuscule, le froid, couché à gauche, le
caractéristique de rougeur, chaleur, prurit et
temps chaud, la chaleur, la lumière vive et le soir.
douleurs brûlantes
Amélioration Alopécie
Par une ambiance stimulante, le sommeil, l'obs- Saignements
curité, les lumières tamisées, la friction, le mas- Règles en avance, abondantes
sage, en mangeant, le grand air, les applications Hémorragies
froides, les boissons et les aliments froids. Avortements répétés
Coloration rouge de la langue
Étiologies
Troubles suite d'émotion, d'excitation émotion- Feu de l'Estomac
nelle, de colère avec frayeur, de célibat ou de Appétit vorace, faim impérieuse non calmée
chagrin. par les repas

107
Homéopathie et médecine chinoise

Douleurs épigastriques avec sensation de Chaleur dans la couche du Sang


brûlure Chaleur victorieuse agite le Sang
Régurgitations acides, œsophagite, gastrite
Forte fièvre
Éructations, ballonnements gastriques
Éruption accompagnée d'hémorragies (scarla-
Nausées, vomissements
tine hémorragique)
Sécheresse de gorge, soif
Hémorragies, pétéchies
Recherche de boissons froides
Langue rouge
Gingivite
Le pouls doit être en corde et rapide
Mastite
Constipation
Oligurie Commentaires
Langue rouge, enduit jaune
Le pouls doit être glissant et rapide Remède Luétique par excellence à cause des brû-
lures qu'il provoque, Phosphorus fait partie des
« remèdes du Feu ». Il est le remède des « -ites »  :
Syndromes externes « tout » est inflammatoire dans cette pathogénésie.
Les signes psychiques (exaltation émotionnelle,
Chaleur dans la couche du Qi
passion, hyperidéation, excès de joie, humeur chan-
Chaleur du Poumon geante) évoquent une « typologie Feu ». En effet, le
Toux Feu représente la joie, l'amour, l'affection, la passion
Asthme et les arts (aptitude artistique chez Phosphorus). En
Dyspnée cas d'excès de Feu, il est dit, selon la MTC, que le
Battements des ailes du nez sujet fait des rêves joyeux ou qu'il rêve de feu. C'est
Sensation de chaleur thoracique ce que fait Phosphorus. Et quand le Foie est en plé-
Bronchopneumopathies nitude, il rêve de colère (Feu du Foie). L'excès de Feu
Douleurs thoraciques peut conduire à des maladies psychiatriques graves
Soif comme les psychoses. Pendant le délire, il peut arri-
Expectorations purulentes ou sanguinolentes ver à Phosphorus d'avoir l'illusion du Feu (vision de
Langue de coloration rouge avec enduit jaune feu ou illusion d'être traversé par une flamme). Il
Le pouls doit être vaste et rapide est d'ailleurs amusant de constater, si nous tenons
compte des propriétés inflammables du remède,
Chaleur de l'Estomac
que Phosphorus « désire mettre le feu aux choses »…
Forte fièvre avec : Comme nous l'avons vu au chapitre des typologies,
Transpiration profuse le Feu, par sa nature, brûle, se répand et s'agite.
Soif extrême pendant la fièvre (désir de bois- Cela explique les phases d'agitation et d'excitation
sons froides qui améliorent) de Phosphorus (hyperactivité, agitation fébrile,
Faim augmentée excitation le soir, afflux de pensées, etc.). Puis le
Rougeur circonscrite du visage Feu s'éteint et les phases d'« extinction » succèdent
Délire à celles d'excitation (épisodes de fatigue soudaine
Langue rouge et enduit jaune mais de courte durée, phases dépressives, etc.). « Le
Le pouls doit être vaste et rapide Cœur s'ouvre à la bouche » et c'est pourquoi l'excès
de Chaleur dans le Cœur rend Phosphorus très
Chaleur dans la couche du Qi nourricier
communicatif (jusqu'au délire loquace). Les « indi-
Chaleur dans le Maître du Cœur vidus Feu » recherchent souvent à combler leur
Fièvre la nuit « vide existentiel » s'ils sont inactifs et sont avides de
Délire plaisirs (libertinage, alcoolisme, morphinomanie).
Dyspnée L'élément Feu est rattaché à la spiritualité et nous
Transpiration nocturne retrouvons un certain degré de clairvoyance chez
Éruptions maculeuses Phosphorus.
Langue rouge La langue de Phosphorus qui est rouge avec un
Le pouls doit être fin et rapide enduit jaunâtre confirme l'excès de Chaleur interne.

108
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

L'enduit lingual peut d'ailleurs être brun voire noir et inclus dans le syndrome de Chaleur du Poumon.
on peut observer des fissures au centre de la langue, L'accumulation de Chaleur dans le Poumon peut
ce qui indique que la Chaleur est intense et qu'elle a engendrer des abcès pulmonaires. L'appétit aug-
commencé à léser les Liquides organiques. Le pouls menté pendant la fièvre avec la transpiration pro-
de Phosphorus, décrit dans les matières médicales fuse et la soif intense sont des signes qui évoquent
comme dur, plein et rapide, confirme également la un excès de Chaleur dans l'Estomac. La perversité
présence d'une Chaleur plénitude. À la longue, la externe semble pouvoir pénétrer plus en profon-
Chaleur peut léser le Yin du Cœur et engendrer une deur dans la couche nutritive (délires fébriles et
situation clinique complexe avec coexistence de Feu éruptions maculeuses) et dans la couche du Sang
et de vide de Yin. Nous observons d'ailleurs, dans la (éruptions hémorragiques pendant la fièvre).
pathogénésie de Phosphorus, quelques symptômes En dehors des symptômes de vide de Yin, la
de vide de Yin  : visage pâle et pommettes rouges, chaleur des paumes des mains dans la pathogé-
fissures linguales, chaleur des extrémités, vertiges et nésie de Phosphorus peut également trouver une
troubles de la mémoire sont des symptômes qui font explication dans les syndromes des méridiens. À
penser à un tableau de Chaleur vide. partir du point Luo du Poumon (7P), une branche
Le Feu du Cœur peut provenir d'une émotion va au Gros Intestin et une branche se dirige vers
excessive qui génère du Feu. Ces troubles émo- la paume de la main et se distribue à l'éminence
tionnels font justement partie des signes étiolo- thénar. Par ailleurs, le méridien du Cœur débute
giques de Phosphorus (troubles suite d'excitation dans la poitrine, chemine dans le creux axillaire,
émotionnelle et d'émotions). traverse le bras et se termine au niveau du 5e doigt
Le Feu du Cœur peut affecter la Rate et l'Estomac (9C) en passant par la pomme de la main (8C). En
(Relation mère-fils). Il peut donc engendrer une cas de Chaleur (perverse) sur ce méridien, nous
Chaleur de la Rate et un Feu de l'Estomac. Or, la pouvons observer des douleurs et une chaleur au
gastrite avec les douleurs épigastriques brûlantes, niveau de la main. Il n'est pas non plus étonnant
le reflux gastro-œsophagien, la soif de boissons de constater l'apparition de pathologies inflam-
froides, la faim excessive avec polyphagie (faim matoires localisées aux aisselles et sur la poitrine.
impérieuse dès la fin du repas, la nuit, pendant la Enfin, la douleur localisée entre les épaules n'est
fièvre, pendant la migraine, etc.), les éructations, pas sans évoquer la localisation des points Shu du
les ballonnements gastriques, les inflammations dos du Poumon, du Péricarde et du Cœur…
dentaires et gingivales (gencives rouges, saignantes Le phosphore, sous sa forme radioactive, a
avec douleurs brûlantes), les mammites, l'haleine été utilisé pour le traitement de maladies héma-
fétide, la langue rouge avec un enduit jaune sont tologiques et dans la recherche comme traceur
des signes qui évoquent le syndrome du Feu de radioactif. Il n'est pas étonnant de retrouver
l'Estomac. La Chaleur est telle qu'elle perturbe la comme rubrique les suites de radiothérapie.
descente du Qi de l'Estomac et engendre un reflux
énergétique (régurgitations acides, éructations,
ballonnements). L'excès de Chaleur accélère la
digestion et donne une faim excessive.
Sulfur
Les symptômes vésicaux avec le besoin impérieux
d'uriner, la dysurie, l'hématurie peuvent s'expliquer
par le fait que la Chaleur du Cœur peut se trans-
mettre à son viscère couplé et perturber, ainsi, ses
fonctions d'élimination (Chaleur de l'Intestin grêle).
En ce qui concerne les maladies externes,
l'écoulement nasal purulent, la dyspnée, la toux
avec les expectorations abondantes purulentes
et visqueuses, les infections pulmonaires (bron-
chites, pneumonie basale gauche), l'oppression
dans la poitrine, la fièvre, l'épistaxis, l'hémopty-
sie, les douleurs de gorge, la sécheresse et rougeur
de la langue, l'enduit lingual jaune sont des signes Fig. 4.19

109
Homéopathie et médecine chinoise

Souche Phases dépressives


• Nom : Soufre. Tristesse, inactivité, asthénie, paresse, abrutis-
• Symbole : S. sement ou confusion le matin vers 11  heures.
• Description  : aspect jaune pâle, inodore. Mémoire déficiente surtout pour les noms propres.
Insipide et insoluble dans l'eau. Dans la nature, Paresse physique aggravée le soir. Tristesse après
le soufre natif pur prend l'aspect d'une roche suppression d'une éruption. Idées suicidaires
friable qui ne se rencontre qu'au voisinage des mais manque de courage. Prostration mentale.
volcans, des fumerolles et des endroits sujets Agitation, excitation
aux embrasements souterrains.
• Propriétés  : peut se combiner avec l'hydro- Précipitation dans les mouvements, en marchant.
gène pour donner le sulfure d'hydrogène, Excitation nerveuse, agitation avec anxiété aggra-
gaz toxique qui présente une odeur carac- vée la nuit, par la chaleur, avant les règles et amé-
téristique d'œuf putréfié. Il brûle avec une liorée par la transpiration.
flamme bleue qui émet une odeur particu- Idées abondantes, illusion de grandeur,
lièrement suffocante (le dioxyde de soufre de beauté et de succès
ou SO2). Peut se combiner avec d'autres
Mégalomanie. Ambition augmentée avec désir de
métaux pour former des minéraux (tels que
gagner de l'argent. Nombreux projets. Illusion d'in-
la pyrite, le cinabre, la galène, la sphalérite et
telligence supérieure : systèmes, techniques, inven-
la stibine).
tions, imaginations théoriciennes exubérantes et
• Toxicité  : toxique lorsqu'il est combiné avec
erronées (se croit en possession d'idées grandioses
l'oxygène pour former le dioxyde de soufre.
et de conceptions immenses). Commence des tra-
Le soufre pur est un oligoélément essentiel
vaux importants mais ne les achève pas. Vantardise.
pour tous les êtres vivants qui intervient dans
Mythomanie  : mensonges complaisamment illus-
la structure de plusieurs acides aminés et par
trés. L'écolier, l'étudiant croit tout savoir et tout bien
conséquent dans de nombreuses protéines
faire ; en fait, il est paresseux, brouillon et négligent.
et enzymes communes à toutes les cellules
Exaltation de l'imagination le soir au lit en fermant
vivantes. Donc peu toxique pour l'organisme à
les yeux et la nuit. Idées abondantes.
faible dose.
• Utilisations  : fabrication d'engrais, d'insecti- Religiosité excessive,
cides, de poudre à canon, d'allumettes, de feux fanatisme, délire religieux
d'artifice, etc.
Religiosité excessive pendant les phases maniaques
ou dépressives. Religiosité excessive chez lez
Matière médicale enfants, à la puberté. Spéculations religieuses,
philosophiques et métaphysiques. Attachement à
Signes psychiques la spiritualité. Méditation. Tendance à la réflexion,
Cyclothymie capacité de raisonnement augmentée. Manie phi-
Tantôt euphorique et joyeux tantôt, triste et losophique. Illusions religieuses et illusion d'être
dépressif. Les rires alternent avec les pleurs et possédé. Délire religieux. Fanatisme. Anxiété
l'irritabilité. pour son salut avec scrupules religieux excessifs.
Phases euphoriques avec joie excessive
Gaieté, sociabilité, optimisme, loquacité. Délire avec illusion de beauté,
Douceur. Joie. Extase. Personnalité expan- délire joyeux
sive, très communicative. Rires spasmodiques Illusion de beauté  : toutes les choses paraissent
même pour des choses sérieuses. Gaieté folâtre. belles. Visions de feu. Délire incohérent avec
Hilarité absurde. Euphorie le soir, la nuit et divagations, hallucinations, visions fantastiques
le matin en se réveillant (rigole pendant son (marmonne pendant le délire). Délire loquace,
sommeil, fait des rêves comiques et continue érotique. Délire gai, joyeux. Visions de spectres, de
à rire après s'être réveillé). Flatteur. Enfants fantômes, d'esprits en fermant les yeux. Entend des
séducteurs. voix la nuit. Folie après suppression d'une éruption.

110
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Anxiété rire après s'être réveillé). Rêves fantastiques. Rêve


Anxiété et peur l'après-midi, la nuit ou en se de feu, de feu descendant du ciel, de fièvre. Rêve
réveillant. Anxiété suite à une oppression ressen- d'eau, de tomber dans l'eau.
tie dans la poitrine. L'anxiété s'accompagne de
chaleur de la tête et de froideur des pieds. Peur Signes physiques
qu'il n'arrive quelque chose. Peur de devenir Fièvre avec transpiration et sensation
aveugle. Hypochondrie. Aggravation pendant la de chaleur interne
transpiration et amélioration au grand air. Fièvre accompagnée de chaleur, de grands fris-
Irritabilité et colère sons et de transpiration ou bien alternance de
chaleur et de frissons. Excitation et irritabilité.
S'emporte et crie facilement (personnalité colé- Sensation de chaleur interne ou d'étincelle pen-
rique). Remords rapides (colère alternant avec dant la fièvre. Besoin de se découvrir. Accès
remords rapides). Colère envers lui-même, envers paroxystiques, de courte durée, intermittents,
ses erreurs. Irritabilité avec tristesse aggravée périodiques ou bien fièvre continue surtout la
pendant les règles. Parfois actes violents. Rage. nuit. Fièvre éruptive type rougeole. Convulsions
Aggravation de la colère et de l'irritabilité le soir possibles. Fièvre nocturne ou matinale après le
ou le matin en se réveillant. réveil. Fièvre typhoïde accompagnée de muco-
Agitation, paroles et rires sités. Fièvre puerpérale, suite de suppression de
pendant le sommeil lochies. Fièvre et septicémie. Rhumatisme arti-
culaire aigu.
Endormissement tardif avec palpitations.
Sommeil léger, agité, non reposant (aggravation Céphalées congestives périodiques
générale après le sommeil). Se retourne constam-
Céphalées congestives avec chaleur brûlante,
ment dans le lit. Réveils fréquents, périodiques
rougeur du visage et des oreilles, bouffées de
toutes les demi-heures ou toutes les heures, au
chaleur et besoin de fraîcheur (les membres
moindre bruit. Dort assis ou le bras au-dessus
restent froids). Douleurs pulsatiles ou pressu-
de la tête. Parle fort pendant le sommeil ou sou-
rantes comme par une bande, aggravées le soir
pire (paroles anxieuses, parfois délirantes). Rires,
au lit. Sensation de cerclage, de constriction ou
gaieté, hilarité le soir, la nuit, à l'endormissement,
de lourdeur de la tête. Céphalées avec sensation
pendant le sommeil, pendant ses rêves ou le
d'éclatement ou de déchirement dans la journée.
matin en se réveillant. La nuit, il recherche une
Extension de la douleur aux yeux et aux oreilles.
place fraîche pour les pieds qui sont brûlants.
Vision d'étincelles, d'éclairs, de halos lumineux,
Palpitations pendant le sommeil. Sommeil per-
d'étincelles avant ou après la céphalée. Périodicité
turbé par une suractivité de pensée. Insomnie
des douleurs : tous les jours, toutes les semaines
totale, suite de céphalée. Insomnie terminale à
ou toutes les 2 semaines. Céphalées suite de sup-
partir de 3 heures ou vers 5 heures avec diarrhée.
pression d'éruption.
Somnambulisme.
Convulsions suite de suppression
Rêves prémonitoires, joyeux, d'éruption, suite de colère
fantastiques ou de feu Convulsions avec perte de conscience suite de
Rêves nombreux, angoissants avec agitation noc- suppression d'éruption ou quand une éruption
turne qui réveillent le patient. Rêve des affaires, n'arrive pas à sortir. Convulsions pendant les
du travail, des occupations, de contrariétés. Rêves règles, la fièvre ou après une colère, une contra-
visionnaires, prophétiques, prémonitoires, clair- riété. Colère d'un nourrisson suivie de convul-
voyants. Rêve d'être poursuivi par des animaux sions. Convulsions allant du côté gauche au côté
sauvages, d'être mordu par des chiens. Rêve de droit. Aura partant du plexus solaire et s'éten-
la mort, d'une mort prochaine. Rêve de tomber dant aux organes génitaux. Aura débutant aux
d'une hauteur ou d'être écrasé, de catastrophe bras avec sensation qu'une souris est en train de
aérienne. Rêves érotiques. Rêves heureux, joyeux, remonter sur le bras. Congestion du visage pen-
comiques avec des rires bruyants (il continue à dant l'aura.

111
Homéopathie et médecine chinoise

Éruptions, prurit du cuir chevelu, alopécie naires désagréables (odeur de brûlé dans le nez),
Démangeaisons du cuir chevelu avec éruption. sensation d'odeur nauséabonde, fétide.
Chute des cheveux aggravée après un accouche- Angine érythémateuse,
ment. Froideur, transpiration du cuir chevelu. diphtérique ou phlegmoneuse
Eczéma sur la partie postérieure de la tête s'éten-
Angine avec gonflement, prurit, rougeur des amyg-
dant d'une oreille à l'autre. Éruptions sèches,
dales, du pharynx et de la luette. Sensation de gon-
croûteuses, nauséabondes, vésiculeuses, humides,
flement, de douleur piquante ou comme si la chair
prurigineuses, suppurantes. Psoriasis. Pustules.
était à vif. Aggravation par les aliments et boissons
Saignements après grattage.
froids. Amélioration par les boissons chaudes. Exten-
Acouphènes le soir au lit, vertiges sion de la douleur aux oreilles en avalant. Angine
diphtérique. Membranes jaunes sur la partie posté-
Acouphènes avec sensation de vrombissements, de
rieure du pharynx. Angine phlegmoneuse, suppurée.
sonneries ou de clapotements, aggravés le soir, cou-
Gangrène de la gorge. Éruptions vésiculeuses sur la
ché ou pendant la transpiration. Bourdonnements
luette. La douleur, l'inflammation ou les membranes
aigus alternant d'une oreille à l'autre. Vertiges suite
débutent au côté droit et s'étendent au côté gauche.
de suppression d'une éruption ou d'une maladie.
Pharyngite chronique avec muqueuse rouge.
Vertiges le matin en se réveillant, en se tournant
dans le lit, en se courbant. Vertiges sur une hau- Aphtose et sécheresse buccale,
teur, à un endroit élevé, sur un pont, en regardant goût amer, haleine fétide, gingivite
vers le bas, au grand air ou en traversant un cours Aphtes de couleur jaune sale avec douleurs brû-
d'eau. Vertiges avant une convulsion. lantes. Aphtes de l'enfant ou du nourrisson (les
Blépharoconjonctivite, sécheresse oculaire aphtes empêchent les nourrissons d'allaiter), aphtes
chez les femmes qui allaitent. Goût putride dans
Sécheresse douloureuse des yeux et des paupières la bouche le matin ou d'œuf pourri. Goût amer
aggravée dans une pièce chaude. Larmoiement le le matin en se réveillant aggravé après manger.
matin aggravé au grand air. Les larmes sont irri- Goût douçâtre. Odeur de l'haleine nauséabonde.
tantes, brûlantes. Blépharoconjonctivite purulente, Sécheresse de la bouche et de la langue, surtout la
pustuleuse ou avec granulations. Sensation de sable nuit et le matin en se réveillant. Stomatite ulcéreuse.
ayant pénétré dans l'œil. Tremblements, lourdeur Muguet. Gingivite : saignement, suppuration, gon-
des paupières. Fermeture involontaire des yeux. flement et sensation de pulsation dans les gencives.
Photophobie. Écoulement purulent venant du sac Douleurs dentaires nocturnes, déchirantes, pulsa-
lacrymal. Les yeux sont injectés, pleins de vaisseaux tiles, s'étendant aux oreilles.
sanguins. Douleurs des yeux et du bord libre des
paupières (douleurs brûlantes, piquantes, contuses Troubles cardiopulmonaires
et sourdes). Démangeaisons, rougeur et sensation Palpitations et hypertension avec congestion
de chaleur au niveau des commissures oculaires. Palpitations fréquentes aggravées la nuit. Le cœur
Sensation d'éclatement des globes oculaires et de semble trop plein, trop gros. Hypertension avec
chaleur dans les yeux. Les troubles oculaires sont crises de chaleur. Céphalées congestives et ver-
aggravés par l'air chaud, la lumière du jour ou du tiges en se baissant. Vasodilatation périphérique :
soleil, en se lavant. Glaucome. rougeur, chaleur, brûlure, besoin d'air. Angor avec
douleurs précordiales pressives et anxiogènes.
Troubles ORL et buccaux
Douleurs sous-mamelonnaires gauches.
Rhinite chronique
Rhinite chronique. Obstruction nasale, sécheresse Bronchopneumopathie, asthme
à l'intérieur du nez aggravée dans une pièce chaude. Asthme allergique, bronchite asthmatiforme,
Éternuements. Épistaxis aggravée en se mouchant. dyspnée, surinfection. Asthme suite de suppres-
Écoulement nasal aqueux, blanc, jaune, brûlant, sion d'éruption. Bronchopneumopathies gauches.
excoriant d'odeur nauséabonde. Hypersensibilité Expectoration le matin. Toux déclenchée par une
aux odeurs fortes, désagréables. Sensibilité aux sensation d'écorchure dans le larynx. Toux sèche
mauvaises odeurs et perception d'odeurs imagi- le soir, la nuit, aggravée couché.

112
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Troubles digestifs en été. Abcès avec suppuration nauséabonde.


Soif intense Varices brûlantes aggravées debout et à la chaleur.
Soif brûlante, violente, extrême aggravée la nuit. Rougeur et prurit des orifices corporels
Désir d'aliments relevés Rougeur vive des orifices corporels : lèvres, narines,
méat urinaire, vulve et anus. Le nez est rouge,
Diminution de l'appétit ou au contraire appétit
luisant, couperosé (rhinophyma, rougeur nasale
vorace et obésité. Sensation de vide à l'estomac,
des alcooliques). Rougeur et démangeaisons à
faim impérieuse avec faiblesse à 11 heures. Désir
l'intérieur du nez. Démangeaisons, éruptions,
de sucreries, de boissons alcoolisées (alcoolisme).
eczéma, furoncles, fissures autour des oreilles.
Désir de viande crue ou saignante, d'aliments rele-
Démangeaisons, rougeur et douleurs brûlantes
vés, pimentés, cuisinés. Gastronome. Gourmand.
de l'oreille externe et de son méat. Inflammation
Matières grasses mal tolérées.
érysipélateuse de l'oreille externe avec gonflement
Épigastralgies (oreilles rouges, brûlantes). Furonculose du méat
auditif ou devant les oreilles. L'eczéma auriculaire
Douleurs gastriques brûlantes, coupantes, contuses s'accompagne d'un écoulement abondant, purulent,
ou crampoïdes, aggravées par les repas, les vomis- sanguinolent, nauséabond ou fluide, aqueux, exco-
sements et en respirant. riant. Écoulement auriculaire après suppression
Éructations nauséabondes, vomissements d'une éruption. Éruptions péri-orbitaires  : eczéma
Vomissements aigres, acides. Éructations ayant rouge ou éruptions pustuleuses, croûteuses sur les
le goût d'œuf pourri ou d'oignon. Ballonnements paupières. Éruption péri-orbitaire après suppres-
gastriques. Abdomen chaud, météorisé, doulou- sion d'une éruption. Inflammation du méat urinaire
reux avec bruits gastro-intestinaux et gaz fétides. avec rougeur. Vulvite. Anorectite avec rougeur de
Plénitude de l'abdomen, des hypochondres, de l'anus. Hémorroïdes avec prurit, brûlure, piqûre,
l'hypogastre. Sensation de lourdeur. éruption, excoriations et suintements.

Diarrhées ou constipation Chaleur et transpiration


des extrémités, bouffées de chaleur
Constipation avec ténesme. L'enfant pleure avant
la selle qui est grosse et douloureuse. Diarrhée Chaleur et transpiration des paumes des mains et
urgente à 5 heures poussant le malade hors du lit : des pieds pouvant s'accompagner de bouffées de
selles fétides avec brûlures de l'anus. Épilepsie avec chaleur. Aggravation après s'être couché. Éruption
aura gastrique. vésiculeuse entre les doigts. Impatience dans les
jambes et le patient est obligé de se découvrir les
Troubles cutanés pieds tellement la chaleur est brûlante. Sensation
de froideur, bien que les pieds soient chauds au
Éruptions cutanées avec rougeur, toucher. Crampes des mollets aggravées après avoir
chaleur et prurit marché et la nuit. Sensation de chaleur dans la
Brûlures des pieds, des mains, de la tête, du ver- poitrine montant vers le visage. Chaleur des seins.
tex, des oreilles, des lésions cutanées. Bouffées Congestion de la poitrine. Bouffées de chaleur
de chaleur. Toutes les douleurs sont brûlantes. s'étendant vers le haut. Bouffées de chaleur pendant
La peau est chaude et sèche voire brûlante à des la transpiration, la ménopause, la grossesse, le matin
endroits circonscrits. Plantes et paumes brû- à 11 heures avec faim, le soir ou la nuit. Bouffées de
lantes. Vasodilatation périphérique  : rougeur, chaleur avec leucorrhées. Sensation de chaleur dans
chaleur, brûlure, besoin d'air. Prurit sur peau les vaisseaux sanguins. Gonflement des veines des
sèche, rugueuse ; le grattage est suivi de douleurs mains. Tremblements des mains et des pieds.
et de brûlures. Éruptions sèches ou suintantes ;
eczéma constitutionnel, allergique. Furonculose, Arthrite, bursite
acné. Intolérance à l'eau, aux lavages, à la chaleur, Inflammation articulaire avec douleurs déchi-
au contact de la laine. Mauvaise odeur de la peau, rantes ou brûlantes aggravées la nuit au lit.
de la sueur, des sécrétions, etc. Ictère. Taches de Arthrite goutteuse. Épanchement articulaire du
rousseur sur la peau ou sur le nez plus marquées genou. Tendance à faire des bursites.

113
Homéopathie et médecine chinoise

Éruption et prurit des organes la station debout, la suppression d'une éruption,


génitaux, leucorrhées d'une hémorragie, d'hémorroïdes ou par guérison
Chaleur, brûlure, prurit, éruptions des organes apparente d'une autre maladie, avant les règles, par
génitaux externes surtout avant les règles. Abcès excès de sucre ou d'alcool, tous les 7 jours, en fin
de la région génitale ou pustules. Éruptions vésicu- de semaine, après un sommeil prolongé, le matin au
leuses. Leucorrhées abondantes jaunes, verdâtres, lever ou vers 11 heures du matin, le soir et la nuit.
irritantes et brûlantes. Règles peu abondantes et Amélioration
bouffées congestives si les règles sont insuffisantes.
Règles courtes de 3  jours ou, au contraire, règles Par les éliminations, l'exercice physique et le grand air.
prolongées. Règles en retard ou en avance. Sang Sensation
noir, épais, irritant. Métrorragies récurrentes. De lourdeur, de chaleur, de douleur brûlante ou
Aggravation générale par la suppression des règles. piquante.
Tendance aux avortements avec hémorragies ou
leucorrhées.
Syndromes correspondants
Mictions impérieuses, dysurie
Dysurie, pollakiurie, mictions impérieuses. Urines Syndromes internes
foncées, brunes ou jaunes, brûlantes et irritantes. Montée du Feu du Foie
Sédiments urinaires. Énurésie. Aggravation des Maladie maniacodépressive (cyclothymie chez
signes urinaires la nuit et le matin. Sulfur)
Irritabilité et colère (vite apaisée chez Sulfur)
Alternance des symptômes Insomnie (sommeil agité)
surtout si symptômes supprimés Hypertension
Alternance et substitutions ; une maladie succède Rougeur des oreilles
à une autre : eczéma, céphalées, migraines, hémor- Conjonctivites avec des douleurs brûlantes
roïdes, diarrhées, asthme, etc. Crises tous les 7 à Recherche d'une place fraîche la nuit pour les
14  jours ; en fin de semaine, le jour de repos, si pieds qui sont brûlants
on se lève tard. Ou bien périodicité irrégulière. Bouffées de chaleur
Rechutes et récidives ; guérisons incomplètes, Goût amer dans la bouche
convalescence traînante. Plénitude des hypochondres
Constipation
Céphalées congestives, pulsatiles avec rougeur
Anomalies linguales
des oreilles
Typiquement, la langue de Sulfur est sèche, La langue est rouge sur les côtés
rouge sur les côtés et à la pointe avec un enduit Enduit lingual jaune
lingual jaune sale voire brun ou noir avec par-
Le pouls doit être tendu en corde et rapide
fois des fissures. Les papilles sont plus saillantes
à la pointe. La langue peut effectuer des mou-
vements de lapement, de va-et-vient et peut
Élévation du Yang du Foie
trembler lorsque le sujet la tire. Pendant la Vertiges
fièvre, la langue présente un enduit blanc cen- Éblouissements
tral alors que les bords sont rouges (la langue Céphalées
peut également présenter un enduit blanc avec Rougeur oculaire
des papilles rouges). L'haleine est nauséabonde. Irritabilité, colère
Sensation de distension et de lourdeur de la tête
Instabilité des jambes
Modalités
Teint rouge
Aggravation Goût amer dans la bouche
Par la chaleur (ambiante, du lit, des vêtements, d'une Insomnie
pièce chaude), les aliments chauds, le temps et l'air Rêves abondants
chauds, la lumière du soleil, l'eau (lavage, toilette), Bouffées de chaleur

114
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Palpitations Feu de l'Estomac


Coloration de la langue rouge notamment sur Douleurs épigastriques avec sensation de brûlure
les bords Appétit vorace
Le pouls doit être tendu en corde (ou en corde Gingivite  : gonflement, saignement, suppura-
et fin ou en corde, fin et rapide si vide de Yin du tion des gencives
Foie sous-jacent) Vomissements
Régurgitations acides
Vent interne
(la Chaleur extrême produit le Vent)
Éructations, ballonnements gastriques
Nausées
Convulsions suite de colère Sécheresse de gorge
Tremblements des paupières Soif
Tremblements des extrémités Recherche de boissons froides
Troubles visuels, scintillements Constipation
Vertiges Oligurie
Céphalées à type d'éclatement Langue rouge, enduit jaune
Symptômes alternants et récidivants, périodicité Le pouls doit être glissant et rapide
Prurit erratique
La langue est rouge et peut être tremblante Chaleur-Humidité Foie/Vésicule biliaire
Pouls en corde et fin ou en corde et tendu Goût amer dans la bouche
Signes rectaux (rougeur vive de l'anus avec prurit)
Feu du Cœur Signes gynécologiques (chaleur, brûlure, prurit,
Maladie maniacodépressive (personnalité cyclo- éruption vulvaire, leucorrhées jaunes, vésicules,
thymique avec alternance de phases euphoriques pustules)
et dépressives) Signes digestifs avec distension (de l'abdomen,
Délires des hypochondres, de l'hypogastre)
Joie, gaieté pendant les phases euphoriques Signes urinaires (dysurie, pollakiurie, mictions
Sommeil agité impérieuses, urines brunes, foncées, jaunes,
Nombreux rêves brûlantes, irritantes)
Rires pendant les rêves et le sommeil Sensation de lourdeur
Palpitations Engourdissement des membres
Constipation Aggravation par les matières grasses
Aphtes La langue a une coloration rouge et un enduit jaune
Abcès Le pouls doit être glissant, rapide et en corde
La pointe de la langue est rouge et brûlante avec
des papilles plus saillantes Syndromes externes
Langue « mouvante » Maladie de type Chaleur
Enduit lingual jaune Atteinte de la couche du Wei
Le pouls doit être rapide Attaque du Vent Chaleur externe
Chaleur du Sang Fièvre
(Chaleur du Sang du Foie surtout) Céphalées
Sensation de chaleur Transpiration
Soif Angine
Les nombreuses éruptions cutanées avec leurs Otite
caractéristiques (rougeur, chaleur, prurit et dou- Écoulement nasal
leur brûlante) Rhumatisme articulaire aigu (Bi de la Chaleur)
Alopécie Aggravation par l'air chaud
Saignements Langue blanche au centre avec coloration rouge
Règles abondantes et en avance sur les bords et à la pointe (ou blanche avec des
Avortements répétés papilles rouges)
Coloration rouge de la langue Le pouls doit être flottant et rapide

115
Homéopathie et médecine chinoise

Chaleur de l'été de lapement de la langue, de va-et-vient qui appa-


Ce syndrome a les mêmes caractéristiques que raissent comme un signe de 2e degré chez Sulfur).
le Vent-Chaleur externe, mais on trouve en plus Cette langue traduit la présence de la Chaleur
une sensation de lourdeur, une gêne à l'épigastre dans le Cœur avec altération des Yin Je (Liquides
et l'irritabilité pendant la fièvre. La langue prend organiques). Mal nourri, le Foie engendre alors
le même aspect mais l'enduit est plus collant. du Vent interne qui fait trembler les méridiens
Le pouls doit être mou et rapide. tendinomusculaires. Cette langue peut, d'ail-
leurs, annoncer la survenue de convulsions. Deux
Atteinte de la couche du Qi remèdes seulement (Sulfur et Arsenicum) pré-
Chaleur du Poumon sentent un agrandissement des papilles à l'extré-
Fièvre mité de la langue. Cette hypertrophie des papilles
Soif à la pointe traduit un excès de Chaleur dans le
Écoulement nasal purulent Cœur, ce qui vient confirmer ce que nous avons
Toux évoqué plus haut.
Bronchopneumopathie Cette pathogénésie évoque de toute évidence
Asthme le mouvement du Feu de la MTC. Sulfur, connu
Coloration rouge de la langue et enduit jaune pour être un remède Psorique, présente une exté-
Le pouls doit être vaste et rapide. riorisation de ses symptômes. Ceux-ci sont chro-
niques, récidivants et alternants avec des épisodes
paroxystiques. Si on supprime les symptômes
Commentaires
extériorisés, la maladie interne s'aggrave ou se
Sulfur est avant tout un remède utile pour drainer déplace. De ce fait, la Psore correspond plutôt en
l'excès de Feu et clarifier la Chaleur interne. Cela MTC à des maladies de type plénitude. La peau fait
est confirmé par les signes cliniques, l'aspect de la partie des « émonctoires », c'est-à-dire des organes
langue et par l'histoire de la souche. « servant à éliminer » (avec le foie, les reins, les
Avec Sulfur, nous avons l'image du magma en poumons et les intestins). Dans le cas de Sulfur, la
fusion qui circule dans les « veines » de la Terre peau permet d'évacuer le « trop-plein » de Chaleur
pour s'extérioriser sur la croûte terrestre. La patho- interne. La suppression des éruptions chez Sulfur
génésie de Sulfur nous montre des signes d'atteinte aggrave la maladie interne et donc, dans ce cas,
des couches énergétiques profondes comme celle le Feu interne. C'est comme si on « enfermait »
du Sang (Chaleur du Sang) qui s'exprime par des la maladie à l'intérieur de l'organisme, comme
éruptions cutanées et des hémorragies (les érup- si la « soupape de décompression » était bloquée,
tions sont brûlantes, prurigineuses, érythéma- l'excès d'énergie cherchant à sortir… Il n'est donc
teuses et les règles abondantes). Cette sensation pas étonnant de retrouver des signes de folie ou
de chaleur est ressentie jusque dans les veines de déplacement de symptômes après la suppres-
des patients (sensation de chaleur dans les vais- sion d'une éruption, car cela traduit l'aggravation
seaux sanguins). Le soufre, de couleur jaune, est ou le déplacement de la Chaleur interne (après
extériorisé par l'éruption volcanique puis repose suppression d'une éruption chez Sulfur, nous
brûlant au niveau des fumerolles. Nous pouvons pouvons voir apparaître des symptômes de ce
faire l'analogie entre les fumerolles et les orifices type : convulsions, vertiges, folie, céphalées, sup-
corporels. Tous les orifices corporels chez un sujet purations auriculaires, éruptions péri-orbitaires,
« Sulfur » peuvent être rouges, suintants, brûlants, asthme, etc.). Par analogie, ce mécanisme n'est
prurigineux, etc. pas sans rappeler l'excès de pression souterraine
Le principal aspect lingual de Sulfur est la colo- qui conduit à l'explosion volcanique puis au dépôt
ration rouge sur les côtés et à la pointe (signe de de soufre au niveau des fumerolles (« orifices » de
3e  degré). Cet aspect lingual est caractéristique la Terre…).
de la présence de Chaleur dans le Foie et le Cœur La cyclothymie (phases dépressives qui
(Feu du Foie et Feu du Cœur). Le syndrome du Feu alternent avec les phases euphoriques) et la colère
du Cœur est également conforté par cette langue en association avec l'aspect lingual sont des signes
qualifiée de « mouvante » en MTC ­(mouvements cliniques qui témoignent de l'excès de Chaleur

116
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

dans le Foie et le Cœur. Le Feu, par sa nature, Cœur donne aussi des troubles oculaires, notam-
brûle, consume, se répand, s'agite avec un mouve- ment au niveau des commissures, car cette partie
ment de va-et-vient puis il s'éteint. Cela explique de l'œil est sous la dépendance du Cœur (rougeur,
les phases éphémères d'excitation, d'agitation et fissures, crevasses, démangeaisons et sensation de
d'euphorie qui précèdent celles d'inactivité et de chaleur au niveau des commissures).
dépression. Selon le cycle d'engendrement, le Feu Il n'est pas du tout étonnant de retrouver dans
du Foie peut se transmettre au Cœur (relation cette pathogénésie des signes inflammatoires sur
mère-fils, le Bois engendre le Feu, le Vent attise le pavillon de l'oreille et dans la région rétro-auri-
le Feu, etc.) ; d'où la coexistence de cette langue culaire ainsi que des acouphènes. Une des grandes
qui est à la fois rouge sur les bords et à l'extrémité. causes d'acouphènes en MTC est le Feu du Foie/
Il n'est pas du tout étonnant de retrouver autant Vésicule biliaire. Le lien entre le Foie et son viscère
de rubriques en rapport avec la joie dans cette la Vésicule biliaire est si fort qu'ils sont presque
pathogénésie car, tout comme la colère est liée au indissociables sur le plan thérapeutique. Et nous
Bois, l'émotion liée à l'élément Feu est la joie. En savons qu'en cas de Feu du Foie, celui-ci va refluer
cas de plénitude, le Feu s'embrase et la joie devient dans le méridien de la Vésicule biliaire qui pré-
débordante et le sujet trop communicatif, trop sente un trajet rétro-auriculaire. Cela explique les
expansif. Ainsi, nous pouvons lire à propos de signes auriculaires de Sulfur (éruptions, fissures,
Sulfur : « gaieté folâtre le soir au lit, en se réveil- crevasses autour des oreilles ; rougeur, démangeai-
lant, hilarité absurde, délire gai, rires pendant le sons et douleurs brûlantes au niveau de l'oreille
sommeil et les rêves, communicatif, expansif… ». externe et de son méat ; écoulement purulent etc.).
Le Feu représente également l'amour, l'affec- Les palpitations cardiaques sont en rapport
tion, la passion, les arts, la spiritualité et la religio- avec le Feu du Cœur. L'heure d'aggravation peut
sité. C'est pour cette raison qu'en cas de plénitude être une indication d'une pathologie du Cœur. Le
de Feu, la religiosité peut devenir excessive voire sujet Sulfur est aggravé à 11 heures. Cette heure
fanatique (Sulfur  : spéculations religieuses, reli- correspond à l'horaire de plénitude du méridien
giosité excessive même chez les enfants, fanatisme, du Cœur. Toujours selon le cycle d'engendrement,
manies philosophiques, délires fantastiques, rêves le Feu du Cœur peut à son tour se transmettre à
prémonitoires, prophétiques, personnalité pas- l'Estomac (relation mère-fils, le Feu engendre la
sionnée, etc.). Terre). Le Feu de l'Estomac est alors en lien avec
Le Feu du Foie provient souvent d'une origine les douleurs épigastriques, l'appétit vorace, les
émotionnelle comme la colère avec pour point inflammations buccales, les régurgitations acides,
de départ une stagnation du Qi du Foie. Il peut les éructations, les ballonnements gastriques, la
également provenir d'erreurs alimentaires comme soif et la constipation. Dans ce cas, la langue reste
la consommation d'aliments de nature « chaude ». rouge et l'enduit jaune. Les nausées, les régurgita-
C'est exactement ce que fait notre sujet Sulfur. tions acides, les éructations et les ballonnements
Comme nous l'avons vu, il s'agit souvent d'un gros gastriques s'expliquent par le fait que la Chaleur
mangeur et buveur qui consomme des boissons est telle qu'elle fait monter l'énergie de l'Estomac
alcoolisées et des aliments relevés, pimentés, cui- à contre-courant. L'excès de Chaleur accélère la
sinés qui pourtant l'aggravent… Cette Chaleur- digestion et donne un appétit vorace.
plénitude dans le Foie a tendance naturellement Parfois, il arrive que le Feu du Foie chauffe le
à monter. Cela explique qu'un grand nombre de Sang. Les nombreuses éruptions cutanées avec
symptômes chez Sulfur se situent au niveau de la leurs caractéristiques (rougeur, chaleur, douleur
tête, par exemple les céphalées congestives et pul- brûlante et prurit) évoquent le syndrome de la
satiles, les bouffées de chaleur, les vertiges, l'irri- Chaleur du Sang du Foie. Ce syndrome est la
tabilité, l'insomnie, les signes inflammatoires, conséquence soit de la pénétration de la Chaleur
etc. Le Foie « s'ouvre » aux yeux et le Feu du Foie externe dans le sang, soit de la présence d'un excès
est une grande cause de sécheresse oculaire et de de Chaleur interne provenant des viscères (colère,
conjonctivite (Sulfur : sensation de chaleur dans alcoolisme, Feu du Foie, etc.). Le grand nombre
les yeux, rougeur, sécheresse et démangeaisons de signes cutanés nous indique que ce syndrome
oculaires, douleurs brûlantes, etc.). Le Feu du est prédominant dans la pathogénésie de Sulfur.

117
Homéopathie et médecine chinoise

Le Vent interne est également présent dans cette Chaleur perverse sur les couches énergétiques
pathogénésie. Rappelons que le Vent peut provenir superficielles. Si le Vent-Chaleur progresse plus
de la Chaleur extrême. Les trois grandes causes du en profondeur, la Chaleur peut venir s'installer
Vent interne sont le Feu du Foie (le Feu du Foie dans le Poumon (Chaleur du Poumon). La mala-
engendre le Vent), l'élévation du Yang du Foie et die devient interne et l'enduit lingual jaune.
le vide du Sang du Foie. La présence de Vent est Concernant les extrémités, celles-ci peuvent
confirmée par le tremblement de la langue et les être aussi bien chaudes que froides. Cette froideur
convulsions survenant après une colère. n'est en fait qu'un « faut Froid ». Cela provient du
Pendant la fièvre, la langue de Sulfur possède fait que la Chaleur interne est telle qu'elle refoule
un enduit blanc (2e degré), ce qui nous indique que le Yin vers l'extérieur. Quoi qu'il en soit, il n'est pas
l'énergie perverse est restée en surface. L'enduit étonnant de retrouver une transpiration abon-
blanchâtre peut s'accompagner d'une rougeur des dante des extrémités puisque l'excès de Chaleur
bords (symptôme de 2e degré). Cet aspect lingual dans le Cœur fait partie des grandes causes de
signifie, selon les maladies de la tiédeur, que la transpiration des pieds et des mains.
Chaleur externe est en surface, notamment sur la Si nous tenons compte des caractéristiques
couche du Wei Qi, et qu'elle n'a pas encore pénétré de  la  souche, nous comprenons pourquoi Sulfur
les couches plus profondes. La gorge est rouge et rêve de feu ou de feu descendant du ciel… En cas
douloureuse car le Vent-Chaleur a atteint le méri- de plénitude dans le Cœur, il est dit, en MTC, que
dien du Poumon. La langue de Sulfur possède, le sujet rêve de joie. Or Sulfur rigole pendant son
parfois, un enduit blanc avec des papilles rouges sommeil et fait des rêves joyeux, comiques avec
(signe de 1er degré). Cette langue aux « points ou des rires bruyants et il continue à rigoler même
aux pics » indique également la présence d'une après s'être réveillé…

Les remèdes « Terre »

Fig. 4.20

Antimonium crudum Souche


• Nom : trisulfure d'antimoine.
• Formule : Sb2S3.
• Description : à l'état naturel, le trisulfure d'anti-
moine est un minéral, la stibine, qui se présente
sous la forme de longs cristaux gris ou noirs,
allongés, prismatiques, striés et d'éclat métallique.
• Propriétés : sans odeur ni saveur, insoluble dans
l'eau et dans l'alcool, fusible dès 630 °C. Il a la par-
ticularité de s'associer très facilement à d'autres
éléments chimiques comme l'arsenic, le plomb et
notamment le fer pour former des minerais.
• Utilisations médicales  : traitement des leish-
manioses et des bilharzioses (utilisation de
Fig. 4.21 dérivés organiques d'antimoine).

118
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

• Toxicité aiguë : d'être comme dans un rêve. Désire faire des vers,


– signes digestifs en cas d'ingestion réalisant le de la poésie. Sentiment d'extase la nuit, en mar-
« choléra stibié » avec vomissements, crampes chant au clair de lune. Esprit confus au sujet de
abdominales, diarrhée profuse (jusqu'au col- son identité. Aggravation des signes psychiques
lapsus cardiovasculaire) et troubles du rythme lors des pleines lunes.
cardiaque ;
– inflammation oculaire et irritation des voies Enfants capricieux qui ne supportent
aériennes supérieures en cas d'inhalation de pas d'être regardés ni touchés
poussières ou fumées. Enfants qui ne supportent pas d'être approchés,
• Toxicité chronique : regardés, touchés : irritabilité, colère, gémissements
– signes cutanés avec apparition de papules, de dès qu'on les touche ou caresse. Aversion à répondre
vésicules puis de pustules pouvant se nécro- ou répond hargneusement. Peur des gens qui s'ap-
ser au niveau des orifices des glandes sudo- prochent. Aversion à se laver. Boudeur, capricieux,
ripares ou sébacées, surtout chez les ouvriers intolérant à la contradiction. Enfants obstinés.
exposés à la chaleur. Eczéma de contact
(eczéma « stibié ») également observé ; Dépression
– fibroses pulmonaires graves (« stibiose ou Taciturne. Mécontent. Tristesse aggravée le soir.
pneumoconiose stibiée »). Dégoût de la vie. Risque suicidaire.
• Utilisations anciennes : utilisé par les femmes
grecques et romaines pour peindre leurs lèvres Alcoolisme
et farder leurs yeux. Les alchimistes lui attri-
buaient la plus grande valeur car la stibine Signes physiques
était la matière première à partir de laquelle Céphalées gastriques, céphalées
ils élaboraient le grand œuvre alchimique. suite à une insolation
Son nom a été jalousement gardé secret. De Lourdeur frontale ou céphalées frontales pressu-
nombreux ouvrages renfermant des infor- rantes, étourdissantes, aggravées en montant les
mations alchimiques ont été écrits (romans, escaliers. Céphalées gastriques  : les troubles de la
contes pour enfants, etc.), mais les procédés tête sont accompagnés de nausées, de dérangement à
ont été cryptés pour que le principe ne soit pas l'estomac et sont aggravés après les repas, par les ali-
divulgué au commun des mortels. Au cours ments gras, les boissons alcoolisées (céphalées après
du premier œuvre, les alchimistes travaillaient une ivresse), l'échauffement et la chaleur d'un poêle.
la stibine (ou principe femelle) dans un creu- Céphalées après un bain froid. Amélioration des
set qu'ils enfournaient dans un four à haute douleurs en marchant au grand air. Remède d'inso-
température. La stibine en fusion devait alors lation : céphalées suite d'exposition au soleil, en été.
être mélangée aux sels issus de la distillation Céphalées suite de suppression d'une éruption.
de la rosée et à du fer. Chaque phase du grand
œuvre ne pouvait s'opérer que la nuit et lors des Blépharoconjonctivite aggravée
pleines lunes. Car seule la lune serait capable devant une source de chaleur
d'émettre un principe (ou rayonnement) censé Rougeur oculaire avec douleurs brûlantes ou
être capté pendant les opérations alchimiques : contuses. Ulcérations, fissures, crevasses, rougeur
l'Esprit universel. et douleurs brûlantes de la commissure externe des
yeux. Conjonctivite aggravée devant une source de
chaleur, devant un feu. Ophtalmie. Inflammation
Matière médicale des glandes lacrymales. Rougeur des paupières,
Signes psychiques blépharite. Éruptions pustuleuses sur les paupières.
Sentimentalisme aggravé Cellulite d'origine dentaire
lors des pleines lunes Caries dentaires avec douleurs nocturnes, forantes,
Affectueux, distrait, rêveur, amoureux transi, etc. térébrantes. Gonflement, tuméfaction des joues
Sentimentalisme aggravé au clair de lune, avant suite de pathologies dentaires. Dentition difficile.
les règles ou pendant une diarrhée. Impression Salivation abondante ou sécheresse buccale.

119
Homéopathie et médecine chinoise

Troubles dermatologiques Signes digestifs


Teint jaune ou congestion Dégoût pour la nourriture,
du visage à la chaleur d'un feu sensation de vide gastrique, gastralgies
Congestion du visage aggravée à la chaleur du feu. Diminution de l'appétit, dégoût de la nourriture.
Au contraire : pâleur ou teint jaune. Jaunisse. Douleurs à l'estomac aggravées par les repas,
par les excès alimentaires ou après des aliments
Éruptions de la tête et du visage
acides  : douleurs crampoïdes, coupantes, brû-
Eczéma surinfecté (impétigo), croûtes de lait lantes. Anxiété ressentie dans le creux de l'estomac.
Éruptions suintantes, croûteuses et épaisses du Sensation de plénitude ou de pulsation à l'estomac.
cuir chevelu du nourrisson. Impétigo, eczéma Sensation de vide non améliorée en mangeant, le
surinfecté de la tête et du visage (impétigo) : érup- matin en se levant. Salivation abondante.
tions croûteuses et jaunâtres avec douleurs brû-
Soif excessive
lantes, sur les joues, le visage, le nez ou les lèvres
comme du miel séché. Les éruptions sont prurigi- Soif excessive en fin de journée et la nuit ou après
neuses, suintantes (suintement humide et jaune) la chaleur.
et aggravées par la chaleur (chaleur radiante). Indigestion, diarrhées suite d'excès
Vésicules jaunes sur le visage. alimentaires
Acné pustuleuse sur le visage, boutons suppurés Indigestion après consommation d'aliments acides,
Boutons sur le visage prurigineux et acné aggra- de lait, de vin, au moindre écart ou suite d'excès
vés par la chaleur ou par une source de chaleur alimentaire, après un échauffement excessif. L'in-
radiante. Acné accompagnée de troubles de l'esto- digestion s'accompagne de nausées, de lenteur de
mac. Boutons sur les épaules. Éruption de bou- digestion, de dérangements gastriques. Sensation
tons prurigineux avec suppuration  : écoulement de lourdeur de l'estomac aggravée après manger.
jaune et humide. Pustules, furoncles autour de la Diarrhées, vomissements selon les mêmes moda-
bouche, au niveau des lèvres ou des commissures. lités que l'indigestion. Vomissements de la gros-
Taches brunes ou rouges sur la peau. sesse. Diarrhées avec besoin impérieux aggravées
après les repas  : selles glaireuses, muqueuses,
Fissures et crevasses du visage jaunes, irritantes, excoriantes. Odeur cadavérique,
Fissures, crevasses sur les commissures des lèvres nauséabonde des selles. Selles blanches contenant
ou sur les narines avec douleurs brûlantes ou des aliments non digérés. Constipation possible
piquantes. Sécheresse, ulcérations, croûtes jaunes avec grands efforts inefficaces.
à l'intérieur du nez. Épistaxis. Catarrhe. Coryza
sans écoulement, dans une pièce chaude. Flatulences, ballonnements,
régurgitations, gastrite
Prurit et urticaire chroniques, prurit Éructations aggravées à la chaleur accompagnées
et fissures du rectum de flatulences ou de hoquet. Les éructations
Démangeaisons aggravées à la chaleur du lit. de gaz ont l'odeur d'aliments non digérés ou
Urticaire chronique. Prurit du rectum, le soir et la d'œuf pourri. Gastrite. Ballonnements abdomi-
nuit, aggravé à la chaleur du lit. Éruption autour naux suite de flatulences aggravés par les repas.
de l'anus, furoncles dans la région du périnée. Flatulences dans le rectum  : gaz abondants,
Fissures, fistules du rectum. humides (suintement humide nauséabond du rec-
Excroissances tum après un gaz). Douleurs mordantes, contuses
ou brûlantes du rectum au moment des selles.
Éruptions cornées. Excroissances cornées au niveau Hémorroïdes, prolapsus pendant la selle.
des extrémités. Lichen plan.
Tendance au surpoids et à l'obésité
Éruptions vésiculeuses
Éruptions vésiculeuses (vésicules rouges ou jaunes). Arthropathie goutteuse
Varicelle. Phlyctènes. Herpès. Les éruptions sont Goutte du genou ou du gros orteil : douleurs du
aggravées par le bain froid. gros orteil contuses, déchirantes.

120
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Cystite, urétrite, lithiase Éructations avec une odeur d'aliments non


Pollakiurie. Ténesme vésical avec douleurs brû- digérés ou d'œuf pourri
lantes urétrales lors de la miction. Gonorrhée. Ballonnements gastriques avec éructations
Urines brûlantes, foncées, rouges, sanguino- nombreuses
lentes. Sédiments rouges comme du sable. Lithiase Ballonnements abdominaux suite de flatu-
rénale. Paralysie vésicale. lences
Enduit lingual épais et gras
Le pouls doit être glissant et en corde ou glis-
Anomalies linguales
sant et plein
Typiquement, la langue d'Antimonium cru-
dum présente un enduit épais blanc laiteux
« comme de la fourrure » ou jaune. D'autres Chaleur-Humidité
anomalies linguales peuvent être observées dans le couple Rate/Estomac
(signes de 1er degré) comme une langue pâle, Teint jaune, ictère
collante ou visqueuse. Lourdeur frontale
Bouche collante, visqueuse
Modalités Salivation abondante
Mauvais appétit, difficultés digestives
Aggravation
Nausées, vomissements
Au clair de lune (à la pleine lune), par toute Selles glaireuses, nauséabondes (si Humidité
forme de chaleur (par le temps chaud, le soleil, la prédomine)
proximité d'un feu ou d'un âtre), à la lumière (du Selles dures et sèches (si Chaleur prédomine)
soleil, du feu, du jour, de la lune), l'été, lors d'un Acné (acné avec troubles de l'Estomac)
échauffement, par le bain froid, après manger, Éruption de boutons prurigineux avec suppura-
par les excès alimentaires (par le vin, le vinaigre, tion
les acides en général dont les fruits acides, par Acné pustuleux
une alimentation trop riche et grasse, le porc, Écoulement jaune et humide des éruptions
les pâtisseries, le pain, par les excès ou les écarts Gaz humides
alimentaires), au mouvement, en se levant, en Furoncles, crevasses des commissures de la
montant les escaliers. bouche (les lèvres sont l'attribut de la Rate)
Vésicules rouges
Amélioration Aggravation par la chaleur
Par les bains chauds et les applications chaudes, Troubles consécutifs à la consommation d'ali-
le repos, en se couchant, par le temps sec, par l'air ments gras, indigestes et de laitages
froid, par le temps froid. L'enduit lingual est jaune, épais
Le pouls doit être mou et rapide ou en corde et
Sécrétions glissant
Sécrétions abondantes, jaunes, filantes, tenaces
des muqueuses.
Vide de Qi de la Rate
Coloration jaune du visage ou pâleur
Syndromes correspondants Obésité
Manque d'appétit
Stagnation de nourriture Nausées
Perte d'appétit, dégoût pour la nourriture Ballonnements abdominaux postprandiaux
Troubles digestifs survenant après un excès de Aggravation générale par les repas
table : Asthénie, épuisement
Douleurs à l'estomac Diarrhées
Lenteur de digestion Sensation de lourdeur à l'estomac
Nausées ou vomissements Langue pâle
Diarrhée ou constipation Le pouls doit être relâché et faible

121
Homéopathie et médecine chinoise

Vide de Qi de l'Estomac lificatif soulignait le fait qu'elle possédait un cer-


Pâleur tain degré d'impureté. Il fallait préparer la stibine
Sensation de vide à l'estomac le matin, en se levant pour qu'elle soit opérationnelle pour le grand
Lourdeur de l'estomac aggravée après manger œuvre (pendant la phase du sous-œuvre). Il fal-
Anxiété ressentie dans le creux de l'estomac lait la purifier et lui enlever les autres éléments
Manque d'appétit, nausées qui la rendaient impure au travail alchimique
Vomissements par un procédé spécial. Il fallait d'une certaine
Sensation de vide à l'estomac non améliorée en façon lui enlever ses impuretés et la débarrasser
mangeant de sa « gangue de suie noire ». Il est intéressant de
Flatulence, gaz, diarrhée constater qu'Antimonium crudum n'aime pas être
Aggravation après avoir mangé lavé (aversion à se laver, aversion pour le bain).
Langue pâle Presque toutes les opérations alchimiques
Dans un tel tableau, le pouls doit être relâché et s'effectuent la nuit sous la pleine lune et à cer-
faible taines périodes de l'année. Cela s'explique par
le fait que les alchimistes cherchent à capter des
Commentaires rayonnements que seule la Lune peut émettre et
que la Stibine peut capter (Esprit universel). Cela
Les signes psychiques de ce remède sont peu nom- explique pourquoi Antimonium crudum est sen-
breux et il est difficile à partir de ceux-ci de définir sible à la pleine lune (sentimentalisme, extase la
son appartenance à une typologie bien définie. On nuit en marchant au clair de lune, aggravation
peut cependant comprendre certains signes psy- générale lors des pleines lunes).
chiques à travers l'histoire de la souche. La stibine, La plupart des opérations alchimiques s'effec-
matière première des alchimistes pour réaliser le tuent dans un four à fusion, à de hautes tempéra-
grand œuvre, était cachée du grand nombre. Le tures. Lors du premier œuvre, la Stibine en fusion
secret de son identité était si jalousement gardé qu'il est mélangée aux sels préparés à partir de la rosée
était très difficile voire presque impossible de l'iden- et à de la limaille de fer. Nous retrouvons dans la
tifier dans les traités alchimiques. Son nom était matière médicale des signes de Chaleur plénitude
dissimulé à travers divers attributs  : dragon noir et une aggravation générale à la chaleur radiante
couvert d'écailles, matière première, amant sauvage, (aggravation à la chaleur radiante, à la chaleur
etc. On comprend alors pourquoi Antimonium d'un poêle, à la chaleur d'un feu, dans une pièce
crudum a des problèmes au sujet de son identité chaude, etc.). Il n'est pas étonnant de constater,
(confusion d'esprit au sujet de son identité). d'après la matière médicale, qu'Antimonium cru-
Ce minéral fut donc énormément convoité, bien dum rêve de feu…
qu'il fût difficile de « l'approcher », de le décou- L'analyse des signes physiques nous indique un
vrir. On comprend alors pourquoi Antimonium lien très prononcé avec le couple Rate/Estomac. Je
crudum ne désire pas être approché ni touché (ne l'ai donc placé dans les remèdes de type « Terre ».
supporte pas d'être regardé, ni touché, ni caressé ; Il est d'ailleurs cocasse de constater, dans l'his-
irritabilité ou colère quand on le regarde, quand toire de la souche, que ce minéral était symbolisé
on le touche ou quand on lui parle ; peur des gens par le symbole astrologique de la Terre :
qui s'approchent de lui, etc.).
Chaque traité alchimique était déguisé sous la
forme d'un conte, d'un roman, d'une poésie. Ils
étaient tous romancés et cryptés. Il fallait trou-
ver la clé pour déchiffrer le sens réel du message.
Antimonium crudum est un grand sentimental
qui écrit des vers, fait de la poésie (sentimental qui
aime faire des vers, amoureux transi, impression
d'être comme dans un rêve, etc.).
La stibine était appelée « Dragon noir couvert
d'écailles » dans les traités alchimiques. Ce qua- Fig. 4.22

122
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

La stibine fut autrefois surnommée « amant la plupart du temps les nourrissons. C'est dans
sauvage » ou « dragon noir » du fait de sa capa- mon expérience un bon remède d'eczéma du
cité de « dévorer » les autres métaux, c'est-à-dire nourrisson allaité localisé sur le visage.
de s'allier avec eux avec une grande facilité. Il est Enfin, il est dit en MTC que, lorsque l'Estomac
intéressant de constater que, d'un point de vue est en état d'insuffisance, le sujet rêve qu'il mange
énergétique, le premier syndrome à se dégager des repas copieux et qu'il boit. Cela est en accord
est la rétention de nourriture par l'Estomac. La avec ce que nous avons dit avant puisque, d'après
rétention de nourriture correspond à un blocage les différentes matières médicales, Antimonium
des fonctions digestives de l'Estomac entraînant crudum fait des rêves plaisants de festins et de
un ralentissement de l'assimilation et donc une réceptions…
lenteur de digestion. Le blocage du Qi de l'Esto-
mac qui en résulte entraîne des signes de contre-
courant énergétique (régurgitations, hoquet, Bryonia
nausées, vomissements, etc.). Les causes de ce
syndrome sont les excès de table et la consom-
mation d'aliments impropres. Ces causes font
justement partie des grandes étiologies d'Anti-
monium crudum. La rétention de nourriture est
confirmée par l'aspect de la langue. La langue est
blanche et l'enduit épais et gras, ce qui confirme
le vide du couple Rate/Estomac, conduisant à la
rétention de nourriture et/ou à l'accumulation
d'Humidité interne. Cet enduit est la plupart du
temps plus prononcé au centre de la langue. Il est
évident que le vide de Qi de la Rate prédispose au
syndrome de rétention de nourriture dans l'Esto-
mac. La langue, d'ailleurs, peut être pâle, ce qui
peut traduire un certain degré de vide énergétique Fig. 4.23
chez Antimonium crudum. Dans ce contexte, il
n'est pas étonnant de constater qu'Antimonium
Souche
crudum a des difficultés à digérer le lait (indiges-
tion, vomissements après consommation de lait), • Noms : Bryone ou Bryonia dioica.
car, comme nous le savons, d'après la MTC, les • Surnoms : Navet du diable (car elle pouvait pro-
laitages et matières grasses affaiblissent la Rate et voquer des délires), Couleuvrée, Vigne blanche.
l'Estomac et favorisent la production de Chaleur • Famille : Cucurbitacée (cousine du Melon et de
et/ou d'Humidité dans l'organisme. la Coloquinte).
Le syndrome de Chaleur-Humidité dans la • Origine : plante commune en France que l'on
Rate et l'Estomac est inclus dans cette patho- trouve dans les haies et les lieux incultes.
génésie avec les signes cutanés caractéristiques • Description  : longue plante grimpante avec
(eczéma, impétigo, éruptions suintantes, puru- des  tiges très longues et grêles à partir des-
lentes, acné accompagnée de troubles gastriques, quelles  partent des vrilles. Feuilles divisées
etc.). Antimonium crudum est donc un très bon en 5 lobes anguleux, échancrées en cœur à la base.
traitement de dermatose consécutive à des erreurs Fleurs de coloration verdâtre. Fruit en forme de
alimentaires. En cas de présence de Chaleur- petite baie rouge portant de 3 à 6 graines. Racine
Humidité, l'enduit lingual est alors jaune et la très grosse, rameuse, charnue et blanche.
bouche pâteuse. Les bébés et les enfants sont fré- • Principes actifs  : bryonicine, cucurbitacines
quemment touchés par ce syndrome de Chaleur- (propriétés cytotoxiques et antitumorales) et
Humidité car leur système digestif est faible. Cela des acides gras. Composition très complexe,
explique pourquoi, dans cette pathogénésie, l'ec- imparfaitement connue, qui n'éclaire pas beau-
zéma, l'impétigo et les croûtes de lait concernent coup l'action thérapeutique.

123
Homéopathie et médecine chinoise

• Utilisations : employée par les anciens dans les Caractère sérieux, affectueux
hydropisies (épanchements de sérosité dans les
cavités du corps ou entre deux tissus), les rhu- Anxiété, peur d'un malheur
matismes et les maladies inflammatoires des Anxiété le soir, au lit, améliorée au grand air avec
voies respiratoires. Semble avoir été employée besoin compulsif d'activité. Peur d'un malheur,
pour des propriétés purgatives. Était utilisée d'une mauvaise nouvelle, de la mort, de la mala-
sous forme de poudre. die. La peur semble partir de l'estomac.
• Particularité  : ses vrilles spiralées opposées
Intolérance à la contradiction, colères
aux feuilles lui permettent de s'accrocher soli-
dement sur les autres végétaux. Colérique pour des futilités ou quand on le
• Partie utilisée : la racine fraîche. dérange. Irritable. Colère violente avec rougeur
du visage, suite de contradiction ou de refus.
Caractère capricieux  : les enfants repoussent les
Matière médicale choses qu'ils voulaient dès qu'on leur donne.

Signes psychiques Délire avec une thématique liée aux affaires


Préoccupations matérielles excessives, Folie violente avec paroles incohérentes, déli-
peur de la pauvreté rantes sur des questions de travail ou d'affaires :
Peur de la pauvreté ou de mourir de faim. délire affairé, actif sur le thème du travail. Délire
Anxiété pour l'avenir, pour des questions paisible avec marmonnements. Veut rentrer à la
d'argent, pour les affaires. Peur de la faillite. maison pendant son délire.
Troubles consécutifs à la perte d'une position Confusion, hébétude
sociale. Avarice.
Esprit confus le matin en se réveillant comme
pendant une ivresse. Hébétude. Lenteur. Paresse.
Préoccupations professionnelles Prostration mentale. Abrutissement.
Personnalité travailleuse, très affairée qui parle
beaucoup de son travail et de ses affaires. Insomnie d'endormissement, sommeil agité
Endormissement tardif, insomnie avant
Anxiété loin de chez soi minuit. Agité sans cesse, se retourne dans le lit.
Désire rentrer chez lui mais une fois chez lui Gémissements, cris, délire pendant le sommeil.
désire sortir. Parle fréquemment de sa maison. Sommeil agité par des rêves. Sommeil perturbé
Illusion d'être loin de chez soi et de devoir rentrer. suite d'anxiété avec suractivité de la pensée.
Nostalgie du pays. Réveils fréquents comme par une frayeur.
Somnolence la journée.
Aversion au changement
Rêves du travail, d'avoir faim, de combats
Aversion pour le changement, notamment chez
les enfants. Rêve de travail  : rêve de travail assidu, de ses
affaires quotidiennes, de difficultés dans son tra-
Désir de paix, de calme et de silence vail, de réfléchir, d'être occupé, d'exceller dans le
domaine intellectuel, des événements de la jour-
Personnalité paisible. Envie de paix et de calme née précédente. Rêve d'avoir faim. Rêve de ques-
(aversion à être dérangé). tions domestiques, de ménage. Rêves de disputes,
Timidité, réserve, aversion de querelles, de colères, de soldats, de combats, de
pour les inconnus batailles, d'émeutes, de cadavres et de morts. Rêve
de jeter quelqu'un par la fenêtre.
Timide, réservé, facilement effrayé. Manque de
confiance en soi. N'aime pas qu'on s'approche de
Signes physiques
lui ni qu'on le touche. N'aime pas la compagnie,
notamment la présence de personnes qu'il ne Fièvre « gastrique » ou « pulmonaire »
connaît pas. Soupçonneux. Ne demande rien à Fièvre intense, continue, l'après-midi, le soir ou
personne, se débrouille seul. la nuit survenant surtout l'été. Chaleur brûlante

124
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

et sèche. Sensation de chaleur interne semblant Névralgies trigéminées


venir du sang. Absence de transpiration (bien Névralgies trigéminées aggravées en parlant, en
que la transpiration soit possible après la fièvre). mangeant, améliorées par la pression forte.
Rougeur du visage et des joues ou alternance
de rougeur et pâleur. Aggravation aux mouve- Douleurs abdominales punctiformes
ments (besoin d'immobilité). Amélioration sur Coliques hépatiques avec douleurs en point.
le côté douloureux. Fièvre « gastrique » : soif de Douleurs en point appendiculaires.
grandes quantités d'eau froide, éructations, nau-
sées, vomissements, manque d'appétit, douleurs Inflammation, exsudation des séreuses
à l'estomac, constipation ou diarrhées. Fièvre et des synoviales (symptômes aggravés
rhumatismale (rhumatisme articulaire aigu). par le mouvement et améliorés par
Fièvre de la scarlatine et de la rougeole. Fièvre l'immobilité et la pression)
à point de départ pulmonaire (bronchite aiguë, Méningite
pneumopathie, oppression thoracique, dyspnée). Céphalées de la méningite aggravées par les mou-
Méningite. Signes psychologiques  : besoin de vements du corps et de la tête, par la lumière.
calme, d'immobilité et de paix, ou bien anxiété, Amélioration par l'immobilité et la pression.
irritabilité voire délire si la fièvre est intense. La
langue présente un enduit blanc épais et sec pen- Pleurésie
dant la fièvre. Inflammation de la plèvre avec ou sans épan-
chement, accompagnée de toux et de douleurs
Douleurs en point améliorées par la thoraciques. Aggravation lors des mouvements
pression et aggravées par le mouvement
respiratoires. Amélioration par l'immobilité, la
Céphalées pression forte et couché sur le côté de la pleurésie.
Céphalées frontales ou occipitales à début pro- Péricardite
gressif, congestives, en point ou éclatantes. Irra-
diation des douleurs vers le cou, la nuque et la Inflammation du péricarde avec ou sans épan-
face (irradiation en écharpe). Aggravation par le chement. Sensation de chaleur dans la poitrine.
mouvement, amélioration par un bandeau serré, Congestion thoracique. Endocardite rhumatis-
l'immobilisation absolue, le froid local et après male. Oppression thoracique, palpitations car-
manger. Amélioration par la chaleur si origine diaques avec anxiété. Toujours selon les mêmes
arthrosique ou névralgique. modalités.

Odontalgies Épanchement articulaire


Douleurs dentaires soudaines, erratiques avec Épanchement articulaire séreux de constitution
gonflement des joues : douleurs piquantes, pulsa- lente (Apis : rapide).
tiles, déchirantes avec des secousses ou des sou- Péritonite, pelvipéritonite
bresauts. Aggravation de la douleur par la chaleur,
Réactions péritonéales (péritonite)  : paroi abdo-
le mouvement, la mastication et allongé sur le côté
minale tendue, rétractée, sensible à l'effleurement
indolore. Amélioration par les boissons froides,
et calmée par la pression forte. Appendicite.
l'immobilité, le repos, la pression et couché sur le
côté de la dent douloureuse. Extension de la dou-
Sécheresse des muqueuses et soif, angine
leur aux oreilles, au visage et au cou. Sensation
d'allongement des molaires ou d'air pénétrant Rhinite à nez sec. Bouche sèche, langue sèche, rôtie.
dans les dents. Lèvres sèches et fissurées. Pharyngolaryngite avec
sensation de sécheresse des muqueuses. Soif intense
Points de côté thoraciques bloquant à de longs intervalles pour de grandes quantités
la respiration (névralgies intercostales) d'eau froide. Angine avec sensation de gonflement
Point de côté thoracique amélioré par la pression de la gorge. Douleurs piquantes comme si la chair
forte, couché sur le côté douloureux, aggravé par était à vif, aggravées dans une pièce chaude. Besoin
la respiration profonde et la toux avec douleurs de se racler la gorge mais s'étouffe en se raclant la
déchirantes. gorge. Aphtes dans la gorge.

125
Homéopathie et médecine chinoise

Signes pulmonaires bilieux. Vomissements suite de toux. Hématé-


Toux sur reflux gastrique, mèse. Distension, ballonnements après manger,
coqueluche, bronchite, pneumonie à l'épigastre. Sensation de chaleur à l'épigastre,
bouffées de chaleur semblant venir d'un trouble
Toux sèche semblant venir de l'estomac, aggra-
gastrique. Douleurs épigastriques contuses,
vée après manger, accompagnée de douleurs
brûlantes, aggravées à l'inspiration et aux mou-
piquantes à l'estomac ou suite d'irritation de l'es-
vements, améliorées par les boissons chaudes.
tomac. Toux spasmodique, toux de la coqueluche
Gastrite. Soif répétée accompagnée de sécheresse
accompagnée d'hypersalivation (toux rauque type
de la langue pour de grandes quantités d'eau.
chant de coq). Toux déclenchée par une sensation
Éructations brûlantes. Régurgitations acides
d'écorchure, d'irritation du larynx ou de chatouil-
ayant le goût des aliments ingérés. Sensation de
lements dans la gorge. La toux est grasse le matin.
plénitude, de pierre, de poids dans l'estomac qui
Douleur en toussant au point que le patient doit
est dilaté. Odeur de l'haleine nauséabonde.
se tenir la poitrine. Ébranlement de tout le corps
pendant la toux. Aggravation de la toux en riant, Douleurs hépatiques, ballonnements
en respirant profondément, lors des mouvements, abdominaux
en entrant dans une pièce chaude, à la pression Douleurs contuses de l'hypochondre droit. Sensation
des vêtements. Gêne respiratoire suite de douleurs d'ulcération de la région hépatique. Douleurs hépa-
piquantes coupant le souffle (à l'épigastre, dans la tiques piquantes, pressurantes aggravées pendant la
poitrine, au foie, etc.). Bronchite aiguë, pneumo- toux, la respiration et les mouvements. Amélioration
nie. Hémorragie pulmonaire. Mucosités sangui- des douleurs couchées sur le côté du foie. Hépatite.
nolentes, striées de sang. Sensation de chaleur Lithiase biliaire. Ballonnements abdominaux après
dans la poitrine avec hyperhémie, congestion. manger. Invagination.
Asthme consécutif à des troubles gastriques Constipation : selles grosses et dures
Asthme accompagné de troubles gastriques, de Sécheresse du rectum et constipation : les selles
dérangement à l'estomac. Toux suite d'irritation sont grosses, dures et sèches comme si elles
de l'estomac. Essoufflement, dyspnée au mouve- avaient été brûlées. Grands efforts de défécation
ment, à l'effort, en entrant dans une pièce chaude. avec exonération incomplète. Constipation de
Amélioration à l'air frais. l'enfant et des nourrissons. Constipation de la
sédentarité. Mégacôlon. Alternance diarrhée
Mammite aiguë, abcès mammaire,
troubles de la lactation constipation.
Mammite  : engorgement dur, chaud avec pâleur Diarrhées
et lourdeur des seins. Douleurs mammaires lan- Diarrhées aggravées au moindre écart alimen-
cinantes aggravées aux mouvements et amélio- taire, après manger, après consommation de bois-
rées par la pression forte  : le maintien des seins sons froides ou de fruit, le matin au lever, par les
améliore la douleur. Abcès du sein. Érysipèle mouvements et le temps chaud. Dysenterie. Selles
mammaire. Augmentation de la sécrétion de lait, pâteuses comme de la purée, expulsées en jet et
écoulement spontané ou au contraire absence de contenant des aliments non digérés. Selles grais-
lait, difficultés à tirer le lait. Suppression de l'écou- seuses. Odeur nauséabonde des selles comme du
lement suite d'exposition au froid. Tarissement du fromage pourri.
lait pendant la fièvre.
Rhumatismes aggravés aux mouvements
Signes digestifs et améliorés par la pression forte
Inappétence, gastralgies, régurgitations Rhumatisme des grosses articulations
acides, soif Atteinte arthrosique des grosses articulations
Appétit capricieux, inappétence : faim avec désirs avec raideur (œdème luisant, brillant, pâle dans
indéfinis, refus des aliments présentés, dégoût l'hydarthrose). Raideurs et douleurs articulaires
de la nourriture. Nausées en bougeant. Vomis- arthrosiques chroniques (douleurs sourdes,
sements d'eau ou d'aliments puis vomissements déchirantes, piquantes, paralysantes) aggravées

126
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

par le moindre mouvement, le temps froid et Transpiration


améliorées par la chaleur et la pression. Dou- Transpiration abondante, le matin, la nuit, après
leurs aiguës des poussées arthrosiques. Lour- consommation d'aliments chauds. Elle est froide,
deur et faiblesse des extrémités. Sensation de collante, huileuse, d'odeur acide, aigre. Elle est
dislocation des articulations atteintes (mains, aggravée au grand air ou au moindre effort, après les
hanches, etc.). repas, au lever, par la suppression d'un écoulement.
Rhumatisme cervical et lombaire Elle est améliorée par le repos ou par une selle. La
transpiration améliore les autres symptômes.
Cervicalgies rhumatismales aggravées par le
mouvement de la tête, avec vertiges et raideur
Anomalies linguales
du cou. Dorsalgies avec points douloureux tho-
raciques. Douleur rhumatismale sourde, déchi- La langue de Bryonia est sèche, rugueuse,
rante, contuse de la région lombaire avec raideur collant au palais et chargée d'un enduit épais
et froideur. Difficultés à se retourner dans le lit et blanchâtre. L'enduit lingual peut devenir par
la suite jaune voire brun foncé et sec. On
à rester debout. Aggravation des douleurs en se
peut observer des fissures. La langue peut
levant, en se tournant dans le lit, pendant les règles.
être rouge, notamment sur les côtés (signe
Amélioration des douleurs dorsales par la pression.
de 1er degré).
Douleurs thoraciques rhumatismales
Douleurs thoraciques rhumatismales aggravées Modalités
par la respiration, les éternuements, la toux et le Aggravation
mouvement. Amélioration par la pression et cou-
ché sur le côté douloureux. Douleurs sternales Par le mouvement, l'effleurement, la chaleur, les
constantes et sourdes. repas, à 21 heures, au réveil et par la colère.
Amélioration
Arthrite aiguë, réaction synoviale
Par le repos, la pression forte, couché sur le côté
Inflammation des grosses articulations avec réac-
douloureux, par le froid et au grand air.
tion synoviale : chaleur, douleur, gonflement pâle
et luisant, épanchement séreux. Rhumatisme arti- Signes étiologiques
culaire aigu. Goutte. Troubles suite de mauvaise nouvelle, de précipi-
Sciatique tation, de mépris, d'humiliation, d'émotions, de
chagrin, de colère.
Sciatique aggravée par les applications froides et
le mouvement, améliorée couché sur le côté dou-
loureux et par la pression forte. Syndromes correspondants
Kyste synovial Syndromes internes
Kyste synovial localisé sur le dos du pied. Feu de l'Estomac
Sensation de chaleur à l'épigastre
Chaleur, œdème des extrémités Gastrite
Œdème très chaud le soir des pieds. Chaleur des Douleurs épigastriques brûlantes
extrémités. Régurgitations acides
Soif répétée accompagnée de sécheresse de la
Règles abondantes langue pour de grandes quantités d'eau
Règles en avance, abondantes, prolongées, trop Éructations acides
fréquentes. Au contraire, aménorrhée. Le sang Nausées, vomissements, hématémèse
des règles est foncé, brun, noir, membraneux, Odeur de l'haleine nauséabonde
nauséabond. Aggravation du flux menstruel lors Bouffées de chaleur semblant venir de l'estomac
des mouvements. Urétrite, ovarite. Douleurs des Constipation
ovaires ou de l'utérus contuses ou piquantes, Aphtes au bout de la langue
aggravées par les mouvements. Seins durs et inflammatoires, abcès mammaires

127
Homéopathie et médecine chinoise

Gonflement des gencives Le pouls doit être rapide et/ou glissant


Langue rouge avec enduit jaune et sec
Chaleur de l'Estomac
Le pouls doit être rapide et vaste à la position de
la barrière à droite Fièvre l'après-midi
Sensation de chaleur
Vide de Yin de l'Estomac Rougeur du visage
Sensation de pierre dans l'estomac ou de gêne Soif intense
Sécheresse de la bouche et de la gorge Fièvre accompagnée de signes gastriques (fièvre
Pyrosis « gastrique »)
Haleine nauséabonde Douleurs et plénitudes abdominales
La langue doit être rouge avec des fissures Constipation
Le pouls doit être flottant et vide à la barrière droite Langue rouge avec un enduit jaune
Le pouls doit être vaste et rapide
Syndromes externes Chaleur-Sécheresse dans les Intestins
Maladie de la Chaleur
(théorie des 4 couches) Fièvre l'après-midi
Constipation avec selles sèches
Sur la couche du Wei Douleurs abdominales, paroi abdominale
Chaleur de l'été tendue
Fièvre survenant en été Irritabilité voire délire
Soif Langue rouge avec un enduit jaune, sec (et épais)
Sensation de lourdeur Le pouls doit être profond, plein et rapide
Troubles gastriques
Irritabilité Chaleur-Humidité dans l'Estomac et la Rate
La langue est rouge sur les bords et présente un Fièvre continue
enduit blanc et collant Transpiration après la fièvre
Le pouls doit être mou et rapide Sensation de lourdeur
Oppression dans la poitrine
Chaleur-Humidité
Fièvre gastrique (nausées, vomissements, etc.)
Fièvre l'après-midi Diarrhées pendant la fièvre
Oppression thoracique La langue est rouge et l'enduit jaune et collant
Signes gastriques  : nausées, vomissements, Le pouls doit être mou et rapide
etc.
Langue avec un enduit blanc épais, collant et Sur la couche de l'énergie nourricière
sec Chaleur dans la couche du Qi nourricier
Le pouls doit être mou et rapide Fièvre nocturne, continue, intense, avec délire
Sur la couche du Qi et agitation
Chaleur du Poumon Fièvre éruptive (scarlatine, rougeole, etc.)
Langue rouge sans enduit
Fièvre à forme pulmonaire
Le pouls doit être fin et rapide
Soif
Écoulement nasal jaune
Bi Zheng (syndrome rhumatismal)
Toux
Dyspnée Bi du Froid
Crachats jaunes Rhumatisme avec douleurs articulaires aggra-
Pneumonie vées par le temps froid
Coqueluche Raideur articulaire
Épistaxis, hémoptysie Aggravation par le froid
Sensation de chaleur et congestion au niveau de Amélioration par la chaleur
la poitrine L'enduit lingual est blanc et mince
Langue rouge et sèche avec un enduit jaune Le pouls doit être tendu et serré

128
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Bi de la Chaleur organiques ; c'est pourquoi nous pouvons obser-


Douleurs aiguës avec chaleur, douleur et œdème, ver des fissures linguales. L'enduit lingual peut
aggravées par la chaleur être brun voire noir, ce qui traduit une aggra-
La langue présente un enduit jaune et sec vation de la Chaleur interne et une diminution
Le pouls est glissant et rapide encore plus marquée des Liquides organiques.
Bryonia semble également trouver une indication
lorsque la Chaleur atteint des couches énergé-
Commentaires tiques plus profondes comme celle de l'énergie
Tout comme Belladonna, Gelsemium et Sulfur, nourricière puisque nous observons dans cette
la fièvre de Bryonia peut se déclencher en été, ce pathogénésie des fièvres nocturnes, intenses, avec
qui va dans le sens d'une attaque de la Chaleur agitation et délire, associées à des éruptions (scar-
nocive sur la couche du Wei Qi. Nous pouvons latine, rougeole). Mais cette indication n'est pas
ainsi lire à propos de Bryonia dans les matières prédominante comme cela peut être le cas pour
médicales qu'il est « aggravé en été, au solstice Belladonna.
d'été et par le temps très chaud ». La Chaleur de Si nous tenons compte du lien privilégié qu'en-
l'été est un facteur pathogène saisonnier alors que tretient ce remède avec l'Estomac et la Chaleur, il
le Vent-Chaleur peut se présenter indifféremment n'est pas étonnant de retrouver Bryonia parmi les
en hiver ou en été. La Chaleur peut facilement se remèdes de mammites. Le méridien de l'Estomac
mêler à l'Humidité. L'attaque de l'Humidité-Cha- traverse la poitrine et joue un rôle majeur dans la
leur sur la couche du Wei se confirme par l'ana- lactation. L'excès de Chaleur dans l'Estomac asso-
lyse de la langue. Voisin nous dit qu'elle présente cié aux stases de Qi est à l'origine des mammites
« un enduit épais, blanc, sec et collant au palais ». et des abcès mammaires selon les concepts de la
La coloration blanche de la langue provient du MTC.
fait que l'agent pathogène externe se situe encore Ce lien avec l'Estomac et le niveau Yang Ming
en superficie. L'enduit lingual blanc épais traduit se retrouve jusque dans les traits psychologiques
la présence de Mucosités-Humidité alors que la de Bryonia qui sont à rapprocher de toute évi-
sécheresse traduit la présence de Chaleur. Nous dence de la typologie Terre. Contrairement aux
nous trouvons dans le rare cas où la langue a une remèdes carboniques où l'on retrouve le désir
coloration blanche alors qu'il y a de la Chaleur d'aider les autres, Bryonia peut être classé dans
(Humidité-Chaleur). Même au début de la mala- les remèdes de type Terre pour cette recherche
die, la Chaleur de l'été a tendance à atteindre de stabilité et cette préoccupation financière
rapidement la couche du Qi et à toucher ainsi des excessive. En effet, la Terre représente la matière
organes tels que le Poumon et l'Estomac. C'est solide (notion de forme, de beauté, de possession
pourquoi l'enduit lingual devient jaune. Dans la et de matérialité), mais c'est aussi la nutrition.
forme pulmonaire, la fièvre peut s'accompagner Bryonia est anxieux pour l'avenir, il a peur de
de toux, d'oppression thoracique voire de dys- la pauvreté, de la faillite et de mourir de faim.
pnée car la Chaleur bloque la descente du Qi du Il va même rêver d'avoir faim. Il a vulgairement
Poumon. Les fièvres gastriques s'accompagnent peur de se « retrouver à la rue ». Il en devient
de nausées, de vomissements, d'éructations et avare. La perte de position sociale fait d'ailleurs
de douleurs à l'estomac. L'excès de Chaleur dans partie des signes étiologiques de Bryonia. C'est
l'Estomac peut se transmettre aux Intestins et pourquoi Bryonia est un grand travailleur, pré-
entraîner une constipation pendant la fièvre ainsi occupé par ses affaires car il veut s'assurer une
que des douleurs abdominales. Ces signes à la sécurité matérielle. Son travail va même jusqu'à
fois gastriques et intestinaux nous montrent que perturber son sommeil : il rêve de travail assidu,
Bryonia entretient un lien privilégié avec le niveau de difficultés dans le travail, d'occupations de la
Yang Ming (l'excès de Chaleur au niveau Yang journée, etc. Il parle facilement aux autres de son
Ming selon la théorie des 6 niveaux correspond à travail et de ses affaires. Nous pouvons rappro-
l'excès de la Chaleur de l'Estomac et des Intestins cher Bryonia de Calcarea fluorica qui est l'autre
selon la théorie des 4 couches). La Chaleur peut à remède de la matière médicale qui a peur de la
la longue blesser le Yin et consumer les Liquides faillite et de mourir de faim.

129
Homéopathie et médecine chinoise

La Terre représente l'enracinement (la par- modalités de la douleur chez Bryonia sont carac-
tie utilisée pour la réalisation de la souche est téristiques d'un vide de Yang, c'est-à-dire amélio-
la racine…). Bryonia n'aime pas se retrouver rées par le repos et aggravées aux mouvements.
loin de chez lui. Nous pouvons lire dans les Toutes ces caractéristiques sont donc à mettre
différentes matières médicales qu'il est « nos- en relation avec un Bi du Froid associé à un vide
talgique du pays, qu'une fois sorti de chez lui Yang sous-jacent.
il désire rentrer, qu'il a l'illusion d'être loin Le Bi de la Chaleur est de l'Humidité-Chaleur
de chez lui, qu'il parle de sa maison… ». Il va qui provient soit de l'attaque du Vent-Chaleur
même jusqu'à rêver de questions domestiques externe, soit d'un Bi du Froid qui a stagné et
(affaires domestiques, ménage, etc.). Bryonia s'est transformé à la longue en Chaleur. Ce Bi
(qui possède d'ailleurs des vrilles pour s'agrip- se caractérise par une inflammation articulaire
per sur les autres végétaux) est aggravé par le avec douleur, chaleur, rougeur et gonflement.
mouvement et amélioré par l'immobilité. Il Bryonia semble pouvoir intervenir dans les
recherche la stabilité et a horreur du change- rhumatismes liés au Vent-Chaleur puisque la
ment (aversion pour le changement, aversion Chaleur nocive et la Chaleur-Humidité font par-
à être dérangé, aversion pour la présence tie des étiologies de Bryonia. Le Bi de la Chaleur
d'étrangers, sensibilité au bruit, etc.). Les de type Vent-Chaleur provoque le rhumatisme
individus Terre recherchent l'équilibre et la articulaire aigu. Il n'est donc pas étonnant
sérénité  : Bryonia est sérieux, paisible, affec- de retrouver une indication au 3e  degré pour
tueux, sensible et désire la paix. Ce désir de Bryonia en ce qui concerne le rhumatisme arti-
paix se retrouve chez Bryonia même pendant culaire aigu. Mais il semble également pouvoir
les épisodes fébriles et délirants. Ainsi, nous trouver un intérêt dans les Bi de la Chaleur liés à
pouvons lire dans les différentes matières la transformation du Froid en Chaleur puisqu'il
médicales : « envie de paix pendant le stade du s'agit à la base d'un remède de rhumatismes
frisson, fièvre paisible, délire paisible… ». chroniques par vide de Yang et excès de Froid
La Rate est la résidence de l'intellect (Yi) et interne. D'ailleurs, les épanchements articu-
c'est donc à travers elle que sont produites les laires de Bryonia sont chauds, luisants et pâles.
idées. Lorsque la Rate est perturbée, elle génère Cette pâleur pourrait sous-entendre qu'il s'agit
un sentiment d'inquiétude et des ruminations bien d'un Bi du Froid transformé en Chaleur.
sur des événements de vie désagréables. Bryonia Au premier abord, il paraît difficile de faire un
est soumis aux ruminations anxieuses (afflux de lien entre les épanchements (des séreuses et des
pensées, sommeil perturbé par des pensées, peur articulations) et les concepts de la MTC. Or, ce
d'un malheur, d'une mauvaise nouvelle, d'une lien n'est peut-être pas si difficile à faire si nous
maladie prochaine, etc.). Son excès de réflexion tenons compte encore une fois de ce lien avec l'Es-
va d'ailleurs le poursuivre dans son sommeil tomac. Les Liquides internes, qui circulent avec le
(Bryonia réfléchit pendant ses rêves ou bien rêve Qi (Liquides Ye), sont sous le contrôle du réchauf-
d'exceller dans le domaine intellectuel). Le plus feur moyen composé notamment de la Rate et de
souvent, quand l'inquiétude provient de la Rate, l'Estomac. En effet, c'est le réchauffeur moyen
il y a des symptômes digestifs qui accompagnent. qui gère leur circulation et leur excrétion. Nous
Or, nous pouvons lire pour Bryonia que « sa peur pouvons donc facilement imaginer qu'un déséqui-
part de l'estomac ». libre énergétique de la Rate et de l'Estomac puisse
Sur le plan somatique, Bryonia fait partie des engendrer des épanchements des séreuses et des
grands remèdes utilisés dans les douleurs rhuma- cavités articulaires.
tismales. La douleur chez Bryonia est améliorée Enfin, nous constatons que la toux de Bryonia
par la pression forte, ce qui est caractéristique de s'accompagne de troubles gastriques (toux, asthme
douleur de type vide. La douleur dans les rhuma- sur reflux). C'est ce que traduisaient les Chinois
tismes de type Froid est améliorée par la Chaleur avec leur théorie des 5 Mouvements en disant que
et aggravée par le Froid, ce qui est le cas chez l'excès de Chaleur dans l'Estomac (Terre) peut se
Bryonia. Par ailleurs, elle s'accompagne de rai- transmettre au Poumon (Métal) selon la relation
deur articulaire avec la sensation de paralysie. Les Mère-Fils.

130
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Calcarea carbonica ostrearum d'huître (sous la nacre). On y trouve plus de


90 % de carbonate de calcium (CaCO3) avec de
petites quantités de minéraux (chlorures, phos-
phates, magnésium, etc.).

Matière médicale
Signes psychiques
Anxiété pour les autres et la famille,
instinct maternel excessif
Individu soucieux, facilement affecté par les soucis
quotidiens. Anxieux pour l'avenir, pour les autres,
pour sa famille, pour ses enfants (peur qu'il arrive
Fig. 4.24 quelque chose à sa famille). Facilement effrayé.
Compatissant. Profondément affecté par les his-
toires tristes, horribles et cruelles qui touchent les
Souche autres. Anxiété, peur après avoir entendu parler
de cruautés. Amour excessif pour sa famille, pour
• Nom : carbonate de calcium.
les animaux, pour les chats. Instinct maternel
• Formule : CaCO3.
excessif. Lien parental excessif.
• Origine  : croûte terrestre, roches, coquilles
d'animaux marins, composant du marbre, etc. Peur qu'il arrive quelque chose,
• Description : poudre blanchâtre insoluble dans ruminations anxieuses
l'eau et l'alcool.
Peur qu'il n'arrive quelque chose de terrible,
• Particularités :
d'horrible, de triste. Peur d'un désastre. Peur
– les atomes de carbone s'associent pour for-
d'entendre une mauvaise nouvelle, de voir des
mer des chaînes longues et solides (liaisons
blessures. Ruminations sur des événements, des
carbone-carbone fortes), ce qui permet
souvenirs passés désagréables ou sur des offenses
l'existence d'un nombre important de formes
douloureuses du passé.
moléculaires dont beaucoup ont un rôle
essentiel dans les processus biologiques ; Peur de tomber malade, de la mort
– le carbonate de calcium donne de la dureté,
Peur des infections, de contracter une maladie
de la protection, de la solidité (composant des
contagieuse ou épidémique. Peur d'une mala-
roches, des coquillages, des coquilles d'œuf,
die prochaine, d'être atteint d'une maladie
etc.) ;
incurable, de devenir fou (lecture des livres
– le calcium est un composant structurel des os
médicaux). Désespoir de guérir. S'apitoie sur
et des dents ;
lui-même. Peur de la mort aggravée le soir. Peur
– le carbonate de calcium est très faiblement
qu'un malheur ne survienne. La peur semble
soluble dans l'eau pure mais soluble dans
partir de l'estomac.
l'eau chargée de dioxyde de carbone. Or, la
solubilité des gaz dans l'eau augmente avec
la pression et diminue lorsque la température Sentiment d'abandon, besoin d'être aimé
augmente. Cela explique certains phéno- Illusion, sentiment d'être abandonné par ses
mènes naturels comme le dépôt de carbonate proches ou de ne pas être aimé par eux : parents,
de calcium dans les chaudières et sur le fond conjoints, etc. Peur d'être abandonné, d'être
des bouilloires. Celui-ci se dépose aussi à la séparé de ses enfants. Peur de l'abandon chez
sortie des robinets, où la pression diminue l'enfant. Manque de confiance en soi, dévalo-
brusquement. risation de soi. Faiblesse de volonté. Anxiété
• Partie utilisée : la souche provient du calcaire de conscience. Peur d'être seul. Désir de
prélevé dans la couche moyenne de la coquille compagnie.

131
Homéopathie et médecine chinoise

Caractère sensible et doux, de lourdeur, de vains efforts, de beuveries, de


facilement offensé bringues et d'avoir faim. Rêves d'événements très
Caractère doux, sensible, réservé. Pleure pour des anciens ou des occupations de la journée.
futilités, à la moindre émotion. Sensible à l'opi-
nion d'autrui, à la critique, aux réprimandes, aux Signes physiques
moqueries, à la grossièreté. Facilement offensé. Asthénie, teint pâle ou jaune
Peur que l'on observe son état.
Faiblesse permanente  : aversion pour les efforts,
Aversion pour le changement, les actes sont effectués avec lenteur. Dyspnée
besoin de repères rapide en montant les escaliers ou pendant les
Aversion pour le changement. N'aime pas sortir ascensions. Crises subites d'asthénie. Teint pâle
de chez lui (une fois sorti de sa maison, il désire ou jaune.
rentrer chez lui). Nostalgie du pays. Pourtant désir Troubles digestifs
de voyager.
Obésité ou émaciation
Peur de la pauvreté et de mourir de faim Obésité par suralimentation : obésité abdominale,
Peur de la faillite dans les affaires, de la pauvreté, à l'épigastre et à la racine des membres. Diabète de
de perdre son travail lucratif, de mourir de faim. l'obèse (décompensation et amaigrissement brutal
Illusion d'être ruiné. Anxiété pour des questions possible). Obésité de l'enfant. Au contraire, éma-
d'argent. Désespoir pour sa situation sociale. ciation avec appétit vorace ou anorexie. L'appétit
Avarice mais dépensier pour lui-même. Peur du peut devenir incontrôlable avec désir d'aliments
travail. Aversion et indifférence pour les affaires. indigestes (terre, craie, etc.) ou peu variés (lait,
Hommes et femmes d'affaires épuisés. laitages, pâtes, pain, etc.). Boulimie.

Sens excessif du devoir, très consciencieux Intolérance au lait, désir de sucreries


Sens excessif du devoir, notamment chez l'en- Désir de lait qui est pourtant mal toléré.
fant. Prend ses responsabilités trop au sérieux. Nourrissons suralimentés en lait : excès pondéral,
Consciencieux pour des bagatelles. vomissements, diarrhées, « croûtes de lait » sur le
cuir chevelu. Refus du lait maternel chez l'enfant.
Dépression Intolérance au lait qui est vomi. Éructations lai-
Morosité, dégoût de la vie, répugnance de tout. teuses. Sueurs aigrelettes du nourrisson. Désir
Tristesse. de sucre, de sucreries et d'œuf. Sécheresse de la
bouche et soif.
Sensibilité à l'humidité
Troubles gastriques, anxiété ressentie dans
Faiblesse de mémoire, abrutissement après avoir l'estomac
été exposé à l'humidité ou à l'air humide. La région épigastrique est glacée au toucher.
Insomnie d'endormissement Météorisme gastrique et abdominal permanent
suite de soucis aggravé par les repas. Gastralgies. Nausées le
matin. Anxiété à l'estomac, sensation de vide.
Endormissement tardif, insomnie fréquente
Pyrosis. Haleine nauséabonde. Aggravation des
jusqu'à 2  heures du matin sans raison ou suite
symptômes après manger. Aura épileptique par-
aux soucis de la journée, du travail, des affaires
tant de l'estomac et montant à la tête avec faim
ou suite d'excitation. Sommeil perturbé par des
augmentée.
pensées ou par des visions en fermant les yeux.
Réveil tardif et difficile. Sommeil non réparateur. Troubles du transit
Somnolence après manger.
Diarrhée abondante de selles non digérées,
Rêves de lourdeur, de beuveries, d'avoir d'odeur aigre, avec matières grasses surnageantes,
faim et de maladie aggravée après manger et après avoir été exposé au
Rêve de la mort, de la maladie, de gens malades, temps froid et humide. Constipation chronique,
d'être mordu ou piqué par des animaux. Rêves efforts de défécation inefficaces. Pancréatite.

132
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Troubles du développement impérieux d'uriner. Varices saignantes ou polypes


psychomoteur, ralentissement dans la vessie. Urines albumineuses suite d'expo-
Nourrissons apathiques  : éveil et acquisitions sition au froid et à l'humidité.
psychiques et motrices tardives. Retard de fer- Lithiases vésiculaires
meture des fontanelles. Retard de développe-
ment et déformation du squelette. Acquisition Lithiases vésiculaires avec gros calcul bien toléré,
tardive de la marche avec retard du développe- calcul en cocarde.
ment osseux. Arrêt du développement chez les Calcifications vasculaires et lymphatiques
enfants. Premières règles tardives chez les jeunes Adénopathies mésentériques, des parois arté-
filles. Lenteur de dentition, dents cassantes. Ouïe rielles. Toutes les calcifications aberrantes.
diminuée chez l'enfant. Lenteur, asthénie pour le
travail intellectuel. Inaptitude pour l'abstraction Calcifications osseuses et péri-articulaires
intellectuelle. Difficultés de concentration chez les Calcifications des cartilages costaux. Péri-arthrite
enfants, en étudiant. Aversion pour tout effort de calcifiante.
concentration. Abrutissement suite d'effort men-
tal, chez les enfants. Lenteur dans les mouvements. Œdème et froideur des extrémités, frilosité
Esprit confus. Au contraire : capacité de raisonne- Frilosité considérable et froid objectif de la peau : peau
ment augmentée, précocité chez les enfants. flasque, gercée, froide, glacée. Le froid est ressenti
jusqu'aux os. Sensation de froid glacial aux endroits
Arthrose aggravée par le froid humide douloureux, à la tête, aux genoux et aux lombes.
avec déformations
Pieds et mains froids. Transpiration froide profuse.
Courbures du rachis  : cyphose, hyperlordose des Les endroits froids sont moites. Transpiration froide
personnes obèses. Ostéoporose, ostéomalacie sur du cuir chevelu pendant le sommeil. Transpiration
squelette massif. Nodosités, déformations, raideurs aigre, acide. Vulnérabilité aux infections. Œdème
arthrosiques des doigts et des mains ou des autres des extrémités blanc, froid ou chaud.
articulations. Syndesmophytes et grands ostéo-
phytes. Les douleurs et raideurs articulaires rhuma- Polypose, hypertrophie des adénopathies
tismales sont aggravées par le temps froid et humide. Polypes du nez, hypertrophie des amygdales,
Douleurs lombosacrées aggravées en se levant d'une adénopathies molles, indolentes, volumineuses,
position assise. Douleurs pressurantes entre les de limite imprécise. Gros fibrome, polypes du col
omoplates empêchant de respirer. Tendance à se de l'utérus, du vagin. Tous les polypes : vésicaux,
bloquer facilement le dos. Lourdeur des membres. sigmoïdiens, etc.
Épanchement des articulations atteintes.
Troubles dermatologiques
Tumeurs osseuses, épiphysites,
Éruptions croûteuses et humides :
consolidation lente des fractures
psoriasis, eczéma, dartres, herpès, etc.
Retard de consolidation des fractures. Épiphysite de
Éruptions croûteuses, blanches ou jaunes,
croissance. Tumeurs ostéogénétiques. Traumatismes
épaisses, humides. Taches blanchâtres ou rouges.
physiques  : entorse, commotion, dislocation.
Dartres croûteuses. Croûtes de lait. L'écoulement
Luxations à répétition, luxation spontanée de la
des éruptions est blanc, humide, corrosif voire
hanche. Kyste synovial du poignet. Spina bifida.
jaune. Herpès squameux, fissuré, croûteux,
humide. Psoriasis. Ulcère croûteux, induré avec
Calcifications multiples
écoulement peu abondant.
Lithiases des voies urinaires avec hématurie
Lithiases calciques rénales et vésiculaires. Gerçures des mains aggravées l'hiver
Hématurie. Urines troubles malodorantes (odeur Crevasses de la peau aggravées l'hiver. Fissures,
putride, nauséabonde, ammoniacale), sangui- crevasses des mains et des doigts après avoir eu
nolentes. Sédiments urinaires farineux, sableux, les mains mouillées, surtout l'hiver. Gerçures
blanchâtres ou rouges. Formation d'une pelli- des mains en travaillant dans l'eau. Éruptions
cule ou d'un nuage à la surface de l'urine. Besoin sèches ; eczéma.

133
Homéopathie et médecine chinoise

Néoformations Modalités
Verrue plane de la face, verrue de grande dimen- Aggravation
sion. Condylomes. Loupes. Lipomes. Par le lait, les laitages, les repas, en fin de journée
Alopécie et la nuit, le froid, l'air froid, le bain froid, l'humi-
dité et le froid humide.
Dysménorrhées irradiant aux cuisses, Amélioration
leucorrhées blanches
Par la chaleur et le temps sec.
Prurit des organes génitaux externes. Douleurs
ovariennes ou douleurs utérines crampoïdes, Signes étiologiques
« comme des douleurs d'accouchement ». Troubles suite de consommation de lait, de perte
La douleur descend le long des cuisses. d'argent, de frayeur à la vue d'un accident, de
Leucorrhées abondantes, blanches, laiteuses, mauvaises nouvelles, d'excès sexuels, de soucis et
épaisses, jaillissant à flot ou leucorrhées jaunes, de préoccupations.
purulentes. Règles prolongées, abondantes,
en avance ou trop fréquentes. Règles pendant
la lactation. Règles absentes chez les femmes
Syndromes correspondants
obèses. Premières règles tardives chez les jeunes Vide de Qi de la Rate avec
filles. accumulation de Glaires
Tendance aux avortements, Faiblesse avec nausées
douleurs du travail Teint pâle ou jaune
Métrorragie pendant une menace d'accouche- Météorisme gastrique et abdominal
ment. Tendance aux avortements. Stérilité. Aggravation des symptômes après manger
Douleurs du travail avec extension vers le haut. Tendance à l'obésité
Douleurs du faux travail. Lochies laiteuses. Ruminations
Diarrhées de selles non digérées, d'odeur aigre,
Prostatisme abondantes avec matières grasses surnageantes,
Adénome prostatique. Gonorrhée chronique. aggravées par l'humidité
Écoulement jaune, purulent. Aggravation générale par les laitages
Désir de sucre
Transpiration froide nocturne
Accumulation de « Glaires » :
Transpiration nocturne froide, collante au Calcifications multiples, lithiases
niveau de la nuque qui tache le linge en rouge. Syndesmophytes, ostéophytes
Transpiration de la ménopause. Odeur d'oignon. Enduit lingual épais blanc, empreinte des dents
Aggravation par le mouvement, l'effort mental ou sur les côtés
physique, les repas et en marchant au grand air. Le pouls doit être vide

Vide de Yang de la Rate


Anomalies linguales Signes de vide de Qi de la Rate
Typiquement, la langue de Calcarea carbonica Région épigastrique glacée
présente un enduit blanc épais « comme de la Frilosité considérable et froid objectif de la
fourrure » et garde l'empreinte des dents. Le peau
patient a la sensation que sa langue est froide. Œdème des extrémités
La salivation peut être abondante. Elle peut Froideur des extrémités
également être rouge sans enduit « comme Transpiration froide profuse
si elle avait été peinte » et sèche le matin au
Enduit lingual épais blanc, empreinte des dents
réveil avec des mucosités. On peut observer
sur les côtés
des fissures ou des stries rugueuses au centre
Salivation abondante
de la langue.
Le pouls doit être profond et faible

134
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Bi Froid/Humidité (arthrose) Commentaires


favorisé par le vide de Qi et de Yang Calcarea carbonica est un des remèdes de la
Rhumatisme avec douleurs articulaires aggra- matière médicale qui représente le mieux l'élé-
vées par le temps froid et humide ment Terre au sein de la théorie des 5  Éléments
Nodosités, déformations, raideurs arthrosiques (ou 5 Mouvements). Tous les remèdes de la matière
des doigts et des mains ou des autres articulations médicale qui possèdent du carbone ont un lien
Syndesmophytes privilégié avec l'élément Terre et le couple Rate-
Ostéophytes Estomac. Cela provient de ses propriétés physico-
Aggravation par le froid chimiques car le carbone a cette faculté de se lier
Amélioration par la chaleur facilement à d'autres éléments chimiques (lien aux
autres développé pour la typologie Terre). De plus,
Vide de Yin de l'Estomac le carbonate de calcium est un élément majeur de
Sensation de pierre dans l'estomac ou de gêne la croûte terrestre. D'un point de vue typologique,
Sécheresse de bouche et de gorge la nature de la Terre est de recevoir des semences,
Émaciation malgré appétit vorace ou manque de donner des récoltes et de nourrir. Il y a donc
d'appétit une notion de générosité, de fécondation et de
Pyrosis don de soi. En ce sens, « l'individu Terre » aime se
Haleine nauséabonde rendre utile et s'occuper des autres. La Terre repré-
Langue sèche de coloration rouge sans enduit sente donc l'attention et la bienveillance que l'on
de vide de Yin avec des fissures centrales porte aux autres (Calcarea carbonica est anxieux
Le pouls doit être flottant et vide à la Barrière droite pour ses proches et pour les autres, il est compa-
tissant et très sensible à leur malheur). La Terre
Vide de l'Essence des Reins représente également la nutrition, ce qui explique
(ou vide du Jing des Reins) cet instinct maternel excessif chez Calcarea. À
Chez l'enfant : force de trop s'occuper des autres, « l'individu
Éveil et acquisitions psychiques et motrices Terre » développe alors une dépendance affective
tardifs chez le nourrisson avec une angoisse d'abandon comme cela peut
Mauvaise croissance osseuse être le cas chez Calcarea carbonica. Il a besoin de
Ostéomalacie l'attention des autres pour exister ; il doit se sentir
Lenteur de dentition important et a besoin de se sentir aimé par-dessus
Ouïe diminuée tout. Il a souvent le sentiment de ne pas être aimé
Retard du développement osseux alors qu'il a besoin de sécurité et de protection.
Retard de fermeture des fontanelles D'ailleurs, les coquilles composées de carbonate
Lenteur, asthénie pour le travail intellectuel de calcium ne servent-elles pas de protection ?
Peurs multiples Parmi les 5  Éléments, la Terre est l'élément le
Chez l'adulte : plus fixe. Elle représente l'enracinement et la stabi-
Fragilités des os, lenteur de consolidation des lité. C'est le lieu le moins dynamique. Or Calcarea
fractures carbonica a horreur du changement. Sa maison et
Alopécie son foyer sont importants pour lui et sécurisants.
Douleurs lombaires S'il émigre à l'étranger, il devient nostalgique
Stérilité, tendance aux avortements de son pays car ses racines sont importantes. La
Aménorrhée primaire, premières règles tar- Terre est l'élément le plus Yin. Sur le plan men-
dives chez les jeunes filles tal, Calcarea carbonica sera donc plutôt réservé,
Surdité introverti, avec des difficultés à extérioriser ses
Diminution des facultés intellectuelles sentiments. Nous avons l'image de la coquille
La langue doit être pâle ou rouge (selon qu'elle d'huître si difficile à ouvrir. Didier Grandgeorges,
vient d'un vide de Yin ou de Yang des Reins) dans son ouvrage The spirit of homeopathic
Le pouls doit être flottant et superficiel ou en medicine, dit de lui « qu'il a peur de sortir de sa
peau de tambour coquille ». Il est souvent trop « fixe » pour changer

135
Homéopathie et médecine chinoise

d'opinion et c'est pourquoi nous pouvons lire dans tableau est en rapport avec un vide de Qi la Rate
certaines matières médicales que Calcarea a « des et une plénitude relative de Yang dans l'Estomac
préjugés culturels et traditionnels ». (vide de Yin de l'Estomac avec élévation du Yang).
L'émotion de la Terre est la rumination anxieuse. Les facteurs émotionnels internes (excès de pen-
Calcarea carbonica aura tendance aux rumina- sée, ruminations, inquiétudes, stress, surmenage,
tions anxieuses (ruminations sur des souvenirs etc.) et certains facteurs externes (graisses, alcool,
désagréables, sur des offenses du passé, insomnie sucreries, lait, etc.) peuvent blesser le Qi de la Rate
suite aux soucis de la journée, caractère soucieux, et le Yin de l'Estomac. Les fonctions de transfor-
anxiété concernant l'avenir ou les soucis quoti- mation et de transport de la Rate étant altérées,
diens, etc.). le sujet aura tendance à « stocker » et à prendre
La Terre représente la matérialité, le gain, du poids ; d'où cette tendance au surpoids et à
l'argent, la fructification. Cela explique cer- l'obésité chez Calcarea. Le lait et les laitages ne
taines peurs chez Calcarea carbonica que nous conviennent pas à la Rate car ceux-ci ont tendance
­retrouvons dans les matières médicales  : peur à blesser le Yin de l'Estomac et à altérer le Qi de la
de la pauvreté, peur de mourir de faim, peur de Rate. Cela explique pourquoi Calcarea carbonica
perdre son travail lucratif, peur de la faillite dans est aggravé par les laitages (nausées, vomisse-
les affaires, illusion d'être ruiné, désespoir pour sa ments, éructations, diarrhées après consomma-
situation sociale, avarice, anxiété pour des ques- tion de lait).
tions d'argent, etc. La peur part de l'estomac et le Un vide chronique de Qi ou de Yang de la Rate
sujet ressent une sensation de vide gastrique. Cela prédispose à l'accumulation d'Humidité et/ou de
confirme que la perturbation émotionnelle part Glaires car la Rate n'est plus en mesure de métabo-
bien de la Rate et de l'Estomac. liser l'Humidité en la transformant en Sécheresse.
La saveur en rapport avec l'élément Terre est la La médecine chinoise différencie deux types de
douceur. Les sujets Calcarea carbonica dégagent, Glaires : les « Glaires matérielles » qui s'expriment
lorsqu'ils parlent, une certaine douceur et une sous forme d'expectorations (glaires dans le pou-
grande sensibilité. mon, bronchite) et les « Glaires immatérielles »
Au niveau des symptômes physiques, la matière qui restent à l'intérieur de l'organisme ou sur les
médicale de Calcarea montre beaucoup de signes méridiens. Dans ce dernier cas, elles prennent
digestifs, notamment gastriques. L'énergie au l'aspect de lithiases, de calculs ou de déformations
réchauffeur moyen est défaillante. Si nous posons osseuses comme les syndesmophytes, les ostéo-
la main sur l'épigastre d'un sujet Calcarea car- phytes et les nodosités arthrosiques que nous
bonica, nous constaterons souvent une froi- observons chez Calcarea carbonica. La composi-
deur objective dans cette région. L'asthénie qui tion de la souche explique cette faculté de produire
s'accompagne souvent de nausées et l'aggrava- les lithiases car du calcium est associé au carbone.
tion générale par les repas montrent bien que le Et comme nous l'avons vu dans la présentation de
Réchauffeur moyen est en état de vide. Le point la souche, le carbonate de calcium précipite faci-
de départ de l'épilepsie chez Calcarea carbonica lement au niveau des orifices des tuyauteries lors
est d'ailleurs l'Estomac (aura épileptique partant d'un changement de pression. Il est donc étonnant
de l'estomac et montant à la tête, faim excessive de retrouver toutes ces calcifications dans cette
avant les convulsions épileptiques, malaise avec matière médicale. Parmi les Glaires, on compte
sensation que quelque chose part de l'estomac et également les nodules sous-cutanés, les adénopa-
monte à la tête, etc.). thies hypertrophiées, les fibromes et les lipomes.
Le goût en rapport avec l'élément Terre est le Le facteur météorologique lié à la Terre est
sucré et le désir de sucre traduit un déséquilibre l'Humidité. Tous les organes chez Calcarea sont
de la Rate. Calcarea carbonica désire consommer sensibles à l'Humidité (suite à l'exposition à l'hu-
des sucreries qui pourtant l'aggraveront. Nous midité, nous pouvons observer les symptômes
avons vu que le sujet Calcarea présente plutôt suivants  : faiblesse de mémoire, abrutissement,
un surpoids avec un comportement alimentaire diarrhées, douleurs dentaires, vision obscurcie,
excessif. L'appétit peut même devenir incontrô- pollakiurie, etc.). Calcarea carbonica est amé-
lable jusqu'à manger des choses indigestes. Ce lioré par le temps chaud et sec. Cela explique

136
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

pourquoi il est un grand remède d'arthrose de Calcarea carbonica) qui sont des composants
type Bi Froid/Humidité, le vide de Qi de la Rate majeurs de la croûte terrestre lui donnant dureté
et du Yang des Reins prédisposant à ce tableau. et solidité jouent un rôle également « structurant »
En effet, les articulations sont sensibles au refroi- au sein l'organisme.
dissement et à l'Humidité. Le Bi déformant des Il est dit, en MTC, que si la Rate souffre de vide,
os (Gu Bi) correspond à la déformation des os le sujet rêve alors qu'il a faim. Si elle souffre de
par accumulation de « Glaires immatérielles ». plénitude, le sujet peut rêver d'être très lourd. Et
C'est le Rein qui entretient les os grâce au Jing quand c'est l'Estomac qui souffre de vide, le sujet
du ciel antérieur (ou Jing inné). La Rate pro- rêve qu'il mange des repas copieux et qu'il boit.
duit le Jing acquis (énergie, Sang et Liquides Or les sujets Calcarea carbonica rêvent justement
organiques). Il y a une interdépendance entre d'avoir faim, de vains efforts, de lourdeur, de
ces deux organes  : le Jing des Reins nourrit et bringues et de beuveries.
entretient les fonctions de la Rate qui à son tour
nourrit le Jing inné des reins. Cela explique qu'en
cas de vide de Rate, le Rein ne fonctionne plus Calcarea fluorica
bien et inversement. Il n'est donc pas étonnant
de retrouver un vide concomitant du Rein et de
la Rate chez Calcarea carbonica. Les énergies
perverses que l'on retrouve dans l'arthrose (le
Vent-Froid-Humidité) profitent d'un vide de ces
deux organes pour pénétrer dans l'organisme
et aggraver l'arthrose. Les facteurs climatiques
d'aggravation chez Calcarea carbonica sont jus-
tement le Froid et l'Humidité. Les déformations
osseuses correspondent à une forme chronique
de Bi consécutive à l'attaque répétée des facteurs
externes. La frilosité, les signes digestifs et la
froideur des extrémités évoquent une évolution
vers le vide de Yang de la Rate (le vide de Qi de la Fig. 4.25
Rate est à l'origine de tous les autres syndromes
de la Rate). La langue présente un enduit blanc
Souche
épais, ce qui confirme le vide de Yang de la Rate
avec accumulation d'Humidité-Froid interne. • Nom : fluorure de calcium.
La froideur aux genoux, aux lombes et aux • Formule : CaF2.
extrémités, les douleurs lombaires et les gonal- • Origine  : le fluor sous forme de fluorure est
gies évoquent une tendance au vide de Yang des présent dans l'environnement d'une manière
Reins. La coexistence dans cette pathogénésie importante puisqu'il occupe le 17e  rang parmi
d'un vide de Yang de Rate et d'un vide de Yang les éléments constituant l'écorce terrestre.
des Reins peut tout à fait s'expliquer par le fait que • Description  : poudre blanche et cristalline. À
la Terre (l'acquis) ne nourrit plus l'Eau (l'inné), l'état naturel, forme un minéral, la fluorine, qui
c'est-à-dire que le Yang de la Rate est insuffisant a un éclat vitreux et qui est transparent à trans-
pour nourrir le Yang des Reins. Le Yang inné est lucide lorsqu'il est pur avec une forme carrée et
le point de départ de tous les métabolismes et de un clivage caractéristique.
la thermorégulation. • Propriétés : grande capacité du fluor de créer
Le carbonate de calcium est un composant des liaisons avec les autres éléments chimiques
structurel des os. Il n'est donc pas étonnant de l'environnement, ce qui fait qu'on ne le
d'observer de nombreux signes en rapport avec trouve pas dans la nature sous sa forme élémen-
un vide de l'Essence des Reins. Les os sont sous taire (peut s'associer à presque tous les autres
la dépendance des Reins et du Jing des Reins. corps simples de la classification périodique des
Tous les remèdes « structurels » (comme Silicea, éléments, excepté l'hélium, le néon et l'argon).

137
Homéopathie et médecine chinoise

• Rôles biologiques  : les fluorures agissent en Dépression avec difficultés


inhibant certains systèmes enzymatiques de concentration, paresse, maladresse
comme les phosphatases alcalines et se fixent Fatigue physique constante ou par accès. Dépression
dans les os. Ils interviennent donc dans le méta- avec difficultés de concentration (concentration
bolisme osseux. Le fluor fait également partie améliorée après avoir mangé). Manque d'initiative
de la constitution de l'émail dentaire et de la et de courage pour tout effort. Irrésolution. Paresse.
dentine. Maladresse aggravée avant les règles (lâche facile-
• Toxicologie  : oligoélément indispensable au ment les objets). Aggravation par tout effort mental.
bon fonctionnement du corps humain (donc Tendance à se ronger les ongles.
non toxique à faibles doses).
– Toxicologie aiguë : l'ingestion par l'homme
Signes physiques
de fluorures provoque des troubles digestifs,
neurologiques, cardiovasculaires et rénaux Pharyngite chronique, toux laryngée
mais la principale source d'exposition profes- Inflammation folliculaire chronique du nasopha-
sionnelle se fait par voie pulmonaire (graves rynx améliorée par les boissons chaudes (rougeur
irritations qui peuvent provoquer des signes et distension veineuse). Granulations dans la gorge.
retardés). Amygdalite surtout gauche. Induration des amyg-
– Toxicologie chronique (fluorose)  : chez dales. Douleurs brûlantes aggravées par les bois-
l'adulte, après une longue exposition, on sons froides et améliorées par les boissons chaudes.
observe des condensations ligamentaires Sensation d'étouffement ou de suffocation la nuit
et osseuses. La fluorose osseuse se caracté- comme si la gorge se fermait. Sensation de relâ-
rise par des transformations squelettiques chement de la luette avec chatouillements dans le
variables (appositions périostées, exos- larynx. Besoin de se racler la gorge. Ulcères syphi-
toses, ostéomalacie, altération du remode- litiques. Toux déclenchée par des chatouillements
lage osseux, etc.). La colonne vertébrale, dans le larynx. Dyspnée aiguë.
le pelvis et le thorax peuvent être touchés
mais d'autres os peuvent, par la suite, être Anomalies ostéodentaires
atteints. L'installation est progressive et Tendance aux caries
aboutit à une ankylose. Chez les enfants, Anomalies dentaires, caries. Fistules dentaires.
cette exposition conduit à des troubles de Prognathisme. Exostoses de la mâchoire infé-
l'émail dentaire. La toxicologie chronique rieure. Implantation dentaire irrégulière.
explique un certain nombre de signes
pathogénésiques. Arthrose avec syndesmophytes et exostoses
Importante ostéophytose arthrosique ou post-
traumatique, avec dissymétrie. Excroissances et
indurations périostées. Exostoses. Kystes osseux.
Matière médicale Dépôts calcaires sur le tympan. Exostose du méat.
Signes psychiques Arthrose avec douleurs aggravées au début du
mouvement et par le froid humide. Amélioration
Préoccupations financières importantes,
peur de la ruine par les applications chaudes et le mouvement
doux. Douleurs arthritiques dorsales, sourdes,
Méthodique, réalisateur, travailleur, tenace. chroniques, présentes en se réveillant. Incurvation
Économe, égoïste, avare. Préoccupations finan- du rachis. Syndesmophytes. Nodosités arthro-
cières excessives, anxiété pour des questions siques et exostoses des doigts. Arthrite. Nécrose
financières, pour l'avenir. Peur de la ruine, de osseuse. Caries osseuses fémorales.
perdre sa position sociale, du travail quotidien,
qu'un malheur n'arrive. Chagrin après pertes Fragilité osseuse, retard de consolidation
financières. Illusion de pauvreté et de misère. du cal après fracture
Peur de devenir miséreux, de devenir pauvre, Ostéoporose, ostéomalacie. Rachitisme avec
de voir sa famille mourir de faim. Anxiété pour déformations et bourrelets costaux. Retard de
les autres. consolidation du cal osseux après fracture.

138
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Épiphysite de croissance Hyperlaxité ligamentaire, tendance aux


Épiphysite de croissance avec dissymétrie. luxations et aux ptoses
Hyperlaxité ligamentaire, luxations à répéti-
Tendance aux pathologies cancéreuses tions, incoercibles. Morphologie dissymétrique  :
hématologiques et osseuses scoliose, malformations, hyperlaxité du rachis.
Maladie de Hodgkin, lymphomes, ostéosarcome, Ptoses multiples : hernie, prolapsus utérin, ptose
etc. gastrique. Coliques avec flatulences, gaz.
Anomalies du tissu conjonctif,
des parois artérielles et des tendons : Maigreur et amaigrissement
scléroses, indurations, nodosités, malgré un fort appétit
rétractations, hyperlaxité
Tendance aux indurations, Anomalies linguales
rétractations et nodosités Peu décrites dans les matières médicales.
Indurations des tendons, des ligaments, des
muscles, des tissus extra-articulaires. Synovite
chronique. Nodosités dures extra-articulaires. Modalités
Tumeurs kystiques, kystes synoviaux. Tumeurs Aggravation
dures. Nouures. Adénopathies inflammatoires Par le temps froid et humide, au début du
avec induration puis tendance à la suppura- mouvement.
tion. Sclérodermie. Syndrome du canal carpien.
Maladie de Dupuytren. Indurations tympaniques. Amélioration
Fibromes volumineux et indurés. Dermatoses Par le mouvement doux et les applications
avec indurations et fissurations. Fissures, fistules chaudes.
remaniées avec sclérose secondaire. Gerçures des
paumes et des lèvres. Ongles fragiles qui ont ten-
dance à se fissurer. Syndromes correspondants
Scléroses, anomalies de la paroi artérielle Bi déformant des os
et veineuse avec accumulation de Glaires
Dureté des artères. Artériosclérose précoce avec Arthrose avec déformations : syndesmophytes,
hypertension. Sclérose pulmonaire. Dilatation exostoses, etc.
des bronches. Sclérose vasculaire de l'oreille Nodosités arthrosiques
avec acouphènes et surdité. Sclérose des osselets. Aggravation par le froid
Suppuration chronique de l'oreille. Anomalies Amélioration par la chaleur locale
des parois artérielles et veineuses  : anévrisme, Tendance aux rétractations des tissus et aux
varices, angiomes et nævus. Tumeurs vascu- indurations (maladie de Dupuytren, syndrome
laires. Malformations cardiaques et valvulaires. du canal carpien, sclérodermie, nodules, etc.)
Hémorroïdes procidentes avec fissures. Douleurs Douleurs dorsales sourdes
de l'anus : douleurs brûlantes, piquantes ou prurit.
Insuffisance veineuse, eczéma
et ulcères variqueux, fissurations Commentaires
Stase veineuse avec sensation de lourdeur des Calcarea fluorica a les traits de personnalité d'une
jambes aggravée par le temps lourd et améliorée typologie Terre par son inquiétude constante au
à l'air frais, les jambes étendues, hors des draps. sujet de questions matérielles. La Terre, qui est
Douleurs dans les veines saphènes aggravées aux le repère des minéraux comme le fluorure de
mouvements. Stase veineuse avec acrocyanose. calcium, représente la matérialité et la nutri-
Varices volumineuses et tortueuses. Ulcères vari- tion (notion de semences, de récoltes, de fruc-
queux à bords calleux et surélevés avec sécrétions tification et de possession). Les individus ayant
purulentes et épaisses. Eczéma variqueux. une typologie Terre ont besoin d'une ­stabilité

139
Homéopathie et médecine chinoise

­ atérielle et financière. Calcarea fluorica a peur


m Calcarea fluorica se révèle donc être un remède
de la ruine, de la pauvreté, de mourir de faim et de Glaires dites immatérielles. Une fois formées,
il est anxieux pour des questions financières, les Glaires suivent la circulation du Qi et du Sang.
pour l'avenir. Les matières médicales nous disent Nous comprenons alors facilement que les stases
qu'il a l'illusion d'être pauvre, miséreux ou de Sang peuvent aggraver les Glaires et inverse-
que sa famille meurt de faim. À cause de cette ment (cercle vicieux). Il n'est donc pas étonnant
inquiétude financière, il a tendance à l'avarice et de retrouver Calcarea fluorica dans les troubles
à l'égoïsme. C'est pourquoi il a horreur du chan- veineux par stase de Sang (varices volumineuses
gement qui pourrait compromettre ses acquis. et tortueuses, eczéma variqueux, ulcères vari-
Comme très souvent pour un « individu Terre », queux, etc.). Par ailleurs, de nombreuses patho-
nous retrouvons cette tendance à l'inquiétude logies occidentales sont considérées comme
pour soi et pour les autres. Vu les préoccupations découlant des Glaires et des stases de Sang. Parmi
financières du sujet, il est intéressant et amusant celles-ci, on peut citer  : les lymphomes, les can-
de rappeler la légende populaire de la petite sou- cers, les maladies coronariennes et les accidents
ris. Celle-ci vient donner de l'argent aux enfants vasculaires cérébraux. Or justement, les matières
qui viennent de perdre une dent de lait. Or le médicales nous disent que Calcarea fluorica a
fluor est un constituant important de  l'émail tendance à développer des pathologies cancé-
dentaire… Nous savons également que le  fluo- reuses hématologiques et osseuses : tendance aux
rure de calcium entre dans la composition de lymphomes, à la maladie de Hodgkin, aux cancers
l'os. Il fait donc partie du « capital » osseux qui osseux (ostéosarcome, enchondrome, ostéome,
décroît progressivement avec le temps (analogie sarcome, fibrosarcome), aux neurofibromes, etc.
avec le capital financier, etc.). Et nous retrouvons aussi chez Calcarea fluorica la
Calcarea fluorica définit la constitution dite menace d'accident vasculaire avec l'hypertension
« fluorique ». Sur le plan somatique, ses prin- artérielle, la dyslipidémie et l'artériosclérose, etc.
cipales indications concernent les anomalies Les Glaires se combinent souvent et facilement
du tissu conjonctif, des parois vasculaires et avec les facteurs pathogènes externes comme
les troubles osseux (déformations, formations le Vent, le Froid, l'Humidité ou la Chaleur. Ils
périostées aberrantes, etc.). Ce sont justement les viennent aggraver les rhumatismes chroniques en
troubles osseux et les anomalies du tissu conjonc- générant des déformations et des excroissances
tif que nous pouvons faire correspondre aux osseuses. En effet, lorsque sur une longue période
syndromes de la MTC. Selon elle, les indurations les Liquides ne sont plus mobilisés, ils peuvent
sous-cutanées, les déformations osseuses, l'arté- s'accumuler et se condenser dans les articulations
riosclérose sont liées à la formation de Glaires. sous forme de Glaires, ce qui engendrera des défor-
De nature Yin, les Glaires peuvent engendrer mations osseuses telles que les syndesmophytes et
des masses, des gonflements, des indurations, les exostoses. Nous nous trouvons dans le cas d'un
des kystes, des nodules sous-cutanés comme les Bi déformant des os (Gu Bi) par accumulation de
lipomes, des adénopathies ou des tumeurs dans Glaires matérielles avec comme « toile de fond »
la cavité abdominale. Toutes ces formations font un Froid-Humidité chronique. Contrairement
partie des Glaires « immatérielles » par opposition à Calcarea carbonica où les Glaires s'expriment
aux Glaires « matérielles ». Les Glaires matérielles sous forme de dépôts calciques, chez Calcarea
sont représentées par les expectorations pulmo- fluorica, il s'agit plutôt de « coulées osseuses » et
naires (visibles). Les Glaires immatérielles sont d'exostoses. Dans les rhumatismes de Calcarea
donc toutes les formations que l'on ne voit pas fluorica, le Froid semble prédominer sur l'Humi-
et qui sont localisées sous la peau. La principale dité. C'est ce que nous confirment les modalités
cause des Glaires est le vide de Qi de Rate (mais (aggravation par le froid et amélioration par les
le Poumon et les Reins peuvent également jouer enveloppements chauds).
un rôle dans leur constitution). La fonction de Enfin, nous savons, d'après la MTC, que le
transport des Liquides organiques n'étant plus Froid, de nature Yin, a la propriété de ralentir,
assumée par la Rate, ceux-ci s'accumulent et se d'immobiliser, de raccourcir, de rétracter et de
transforment en Glaires. paralyser. Étant un remède utile dans l'excès de

140
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Froid-Humidité, il n'est donc pas du tout étonnant • Utilisations médicinales  : prise en charge
de retrouver Calcarea fluorica dans les maladies du paludisme, des crampes musculaires, des
fibrosantes et rétractiles telles que le syndrome fissures anales, des hémorroïdes, des états
du canal carpien et la maladie de Dupuytren qui de fatigue, de certaines plaies (sous forme de
sont des maladies liées à l'accumulation de Froid poudre).
et d'Humidité à l'intérieur de l'organisme. • Utilisations industrielles : dentifrices, antisep-
tiques, shampooings, vins et apéritifs.
• Partie utilisée  : écorces séchées de l'arbre (la
China rubra quinine, produite par les feuilles, descend dans
le tronc puis se localise dans l'écorce et les
racines).
• Note : ce remède est à l'origine de l'homéopa-
thie puisque Hahnemann a découvert les pre-
miers principes de l'homéopathie en ingérant
de la quinine de plus en plus diluée à la fin du
XVIIIe siècle.

Matière médicale
Signes psychiques
Caractère soucieux, sensible
aux malheurs des autres
Fig. 4.26 Caractère soucieux, anxieux  : peur de l'avenir,
qu'un malheur arrive, peur pour des futilités.
Souche Profondément affecté par des histoires hor-
• Nom : Quinquina rouge (la couleur rouge fait ribles et tristes touchant les autres (excité après
référence à la couleur de ses écorces une fois avoir entendu une histoire horrible). Facilement
qu'elles ont été arrachées). effrayé, en se réveillant. Ne supporte pas
• Surnoms  : écorce des écorces, kina-kina par l'injustice.
les Incas, Cinchona succirubra, écorce à fièvre,
écorce du Pérou, etc. Ruminations anxieuses,
• Famille : Rubiacées. anxiété de conscience
• Habitat  : Amérique centrale et Cordillère des Pensées persistantes, ruminations sur des événe-
Andes sur les versants orientaux des chaînes ments désagréables du passé surtout le soir et la
humides entre 1200 et 3000 mètres d'altitude. nuit (afflux de pensées le soir empêchant le som-
• Description  : arbre pouvant atteindre 15 à meil). Les pensées ressurgissent le matin en se
20  mètres de hauteur avec fleurs blanches, réveillant. Anxiété de conscience.
rosées ou pourpres, souvent odorantes, en
grappes de cymes terminales (elles exhalent Caractère doux, prudent,
une odeur agréable ressemblant à celle du lilas). sérieux avec désir de sérénité
Grandes feuilles ovales. Personnalité sensible, douce. Pleure facilement
• Principe actif : la quinine qui est surtout loca- pour des futilités. A peur d'être blessé émo-
lisée dans les écorces. tionnellement. Sensible aux impressions sen-
• Propriétés de la quinine : antipyrétique, anti- suelles. Sentimental. Idéaliste. Timide, pudique.
paludéenne (schizonticidique), antibactérienne, Caractère paisible (envie de paix et de tranquil-
antispasmodique (notamment sur les crampes lité), sérieux, prudent.
musculaires), anti-arythmique et stimulateur
de l'appétit (par augmentation des sécrétions Abandonnisme
salivaires et gastriques). Sentiment d'être abandonné.

141
Homéopathie et médecine chinoise

Taciturnité, introspection, dépression Sommeil perturbé par des rêves,


Tristesse, lassitude, dégoût de la vie avec indiffé- endormissement tardif
rence et découragement (inconsolable, il pense au Insomnie d'endormissement suite d'anxiété
suicide mais manque de courage). Tristesse s'accom- avec afflux de pensées ou de peur. Sommeil
pagnant de troubles de l'estomac. Introspection. agité, léger, perturbé par des rêves. Réveils
fréquents en sursaut comme par une frayeur.
Attrait pour les arts et la philosophie Sommeil agité avant la fièvre, avant un accès
Fait des théories le soir, la nuit. Innovateur. palustre. Se réveille fatigué (sommeil non répa-
Aptitude pour la philosophie et les arts. rateur). Insomnie suite de céphalées, après avoir
Conscience accrue pour les belles choses. mangé ou suite d'hémorragie. Insomnie suite à
des illusions héroïques.
Anorexie-boulimie
Anorexie boulimie. Anxiété, tristesse, agitation en Rêves persistants au réveil, rêve de vomir
mangeant ou après avoir mangé. Désire grignoter. des vers ou rêve d'eau
Nombreux rêves angoissants et persistants : l'an-
Faiblesse avec irritabilité et colère goisse et la peur sont encore présentes au réveil ou
Faiblesse nerveuse avec irritabilité et nervosité. impression que les rêves continuent après s'être
Colères pour des futilités, colères violentes au réveillé. Rêve de vomir des vers. Rêves de malheur,
point qu'il pourrait poignarder quelqu'un. de la mort d'un parent proche, notamment de sa
mère, ou que sa mère a le bras blessé. Rêve d'appe-
Érotisme ler sa mère. Rêve de beuveries, de bringues. Rêves
Nymphomanie puerpérale, érotisme, libertinage. de lourdeur. Rêves de querelles à propos d'argent.
Rêve d'eau, de mer, de pêcher, de naviguer dans
Dyslexie un bateau. Rêve de tomber d'une hauteur ou dans
Aversion pour l'effort intellectuel qui l'aggrave. un abîme perpendiculairement.
Erreurs de langage  : les mots sont mal placés,
utilisés de façon erronée. Fait des erreurs en écri-
vant, transpose les lettres. Faiblesse de mémoire. Signes physiques
Esprit confus comme après une ivresse : se réveille Fièvres périodiques
sans savoir où il est. Abrutissement le matin en se Fièvre du paludisme et des accès pseudopalu-
réveillant. déens  : fièvre double, tierce ou accès fébriles
périodiques dans la même journée. Fièvre inter-
Provocations, sentiment d'être persécuté mittente avec splénomégalie. Stades successifs
Le sujet est enclin à heurter les sentiments des bien précis  : grands frissons, fièvre avec chaleur
autres. Méprise les valeurs généralement accep- sèche puis transpiration avec soif d'eau froide.
tées par le plus grand nombre, méprise tout. Se Les veines sont saillantes pendant la fièvre et on
met en colère et ressent le besoin de contrarier note des picotements sur tout le corps. Frilosité
les gens. Fait des reproches aux autres. Rejette la en se découvrant. Faiblesse intense, douleurs
compagnie. Il a l'illusion d'être persécuté, d'être des membres contuses, déchirantes et céphalées.
bloqué par les autres : les gens chercheraient à lui Rhumatisme articulaire aigu.
mettre des bâtons dans les roues…
Sclérotique jaune, vision faible la nuit,
Troubles psychiques suite douleurs aux yeux
de perte de liquides organiques La sclérotique de l'œil est jaune. Acuité visuelle
Troubles psychiques consécutifs à des pertes obscurcie, affaiblie la nuit. Myodésopsies.
de liquides organiques et à des hémorragies  : Douleurs oculaires pressurantes, brûlantes, amé-
insomnie, faiblesse de mémoire, asthénie, abru- liorées dans l'obscurité et aggravées aux mou-
tissement, excitation, délire, folie, etc. Anxiété vements des yeux, à la lumière et au toucher. La
pendant la transpiration. Coma avec rougeur du douleur alterne de côté ou débute d'un côté et
visage. s'étend à l'autre côté. Photophobie.

142
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Anémie avec pâleur et épuisement tement. Grande faiblesse après un accouchement.


extrême, narcolepsie Hémorragies pulmonaires pendant ou après
Faciès anémique avec pâleur, lèvres bleuâtres, l'accouchement.
cernes bleuâtres autour des yeux, muqueuses Métrorragies chez les femmes épuisées,
décolorées, coloration bleuâtre des ongles. sensation de lourdeur utérine
Anémie. Coloration jaune pâle, maladive du
visage. Coloration jaune de la peau. Sécheresse Aménorrhées ou, au contraire, règles abondantes,
cutanée. Faiblesse musculaire, syndrome de prolongées, trop fréquentes. Métrorragies chez des
fatigue chronique. La faiblesse est telle qu'il femmes faibles. Règles foncées, noires ou fluides
a l'impression d'être paralysé et qu'il ne peut contenant des caillots. Suppression des règles
plus penser  : mémoire faible, apathie, indiffé- suite d'humiliation. Prolapsus de l'utérus avec
rence, tristesse, découragement, paresse, lenteur. sensation de lourdeur ou de faiblesse. Douleurs
Faiblesse nerveuse avec irritabilité. Aggravation utérines avec sensation de traction de l'utérus
par les accouchements, l'allaitement, les hémorra- vers le bas, aggravées en marchant ou pendant
gies, les pertes de liquides organiques, les repas, la les règles. Troubles gynécologiques après avoir
ménopause, les règles et l'effort. Sensation de vide pris froid. Avortement. Leucorrhées épuisantes,
général et de lourdeur. Grand besoin de sommeil : grumeleuses, purulentes, sanguinolentes, nau-
désir de dormir soudain, irrésistible pendant la séabondes, à la place des règles. Pertes blanches
journée. Narcolepsie. Somnolence postprandiale, continues chez les jeunes filles anémiées. Chez
après le dîner. l'homme  : spermatorrhée nocturne abondante.
Pertes séminales suivies de grande faiblesse ou de
Hémorragies multiples, prostration.
anémie consécutive
Troubles consécutifs aux hémorragies
Hémorragies graves… et pertes liquidiennes
Hémorragies des muqueuses, des orifices avec Vertiges
signes d'anémie profonde  : pâleur extrême de la
face, hypotension, malaise, perte de connais- Vertiges suite à des pertes de liquides organiques
sance, refroidissement, bourdonnements avec tendance à tomber en arrière et à tituber,
d'oreille, froideur unilatérale des extrémités accompagnés d'acouphènes (tout semble tour-
(une main est froide, l'autre chaude, un pied est ner en cercle). Aggravation des vertiges le matin
froid, l'autre chaud). Déshydratation. Collapsus après le sommeil ou la nuit en se réveillant.
cardiovasculaire. Amélioration couché.
Céphalées avec sensation
…et multiples
d'éclatement ou de vagues
Toute localisation  : épistaxis, hémorragies den-
Céphalées périodiques (tous les jours au réveil
taires, hémorragies des interventions chirur-
ou tous les 2  jours) suite d'épuisement nerveux,
gicales, hémorragies digestives, pulmonaires,
d'anémie, d'hémorragie, de perte de liquides orga-
hémorragies internes, cérébrales, etc. Hémorragie
niques (transpiration). Sensation d'éclatement du
du post-partum et chez les femmes qui allaitent. Le
crâne, d'écartèlement, de contusion ou céphalées
sang est foncé. Anémie suivie d'hémorragie (épis-
pulsatiles d'une tempe à l'autre  : impression de
taxis survenant régulièrement chez les anémiques)
pulsations comme des vagues venant au contact
ou anémie consécutive à l'hémorragie. Œdème
du crâne. Sensation de flottement du cerveau,
des anémies et des carences : œdèmes localisés aux
de clapotement, de vague comme si le cerveau
extrémités ou anasarque suite d'hémorragie.
était détaché et se balançait de gauche à droite en
Hémorragie de la délivrance cognant le crâne. Aggravation par l'effort intellec-
et du post-partum, faiblesse consécutive tuel, en fermant les yeux, aux courants d'air, en
Hémorragie de la délivrance (arrêt des contrac- marchant au grand air, aux secousses et à l'ébran-
tions avec hémorragie) et du post-partum lement (lors de la marche, en montant les esca-
avec état syncopal, nausées et vomissements. liers, etc.). Troubles visuels pendant la migraine :
Métrorragie suite d'atonie utérine ou suite d'avor- scintillements oculaires.

143
Homéopathie et médecine chinoise

Palpitations cardiaques Intolérance au moindre écart alimentaire


avec anxiété suite d'anémie Aggravé par le moindre écart alimentaire : indi-
Anxiété et oppression ressenties dans la poitrine. gestion, diarrhées, ballonnements, etc.
Palpitations cardiaques violentes avec anxiété
Aggravation par les laitages et les matières
suite d'anémie, aggravées en marchant, à l'effort
grasses, dyslipidémie
et pendant les règles. Amélioration par le repos.
Aggravation par les laitages, l'huile, le beurre.
Autres troubles consécutifs Aversion pour les graisses, les féculents et les fruits.
aux pertes liquidiennes Désir de sel et/ou de sucre. Hypercholestérolémie.
Tous les troubles consécutifs aux pertes de
Troubles hépatiques et spléniques
liquides organiques : faiblesse, malaises, abrutis-
sement, hystérie, faiblesse de mémoire, troubles Maladie splénique : splénite, splénomégalie avec
oculaires, douleurs gastriques, lenteur de diges- dureté et douleurs de l'hypochondre gauche.
tion, diarrhées, toux, expectorations sanglantes, Hépatomégalie avec dureté hépatique. Hépatite.
teint jaune, chorée, etc. Douleurs de l'hypochondre droit aggravées au
toucher et à la pression : colique hépatique pou-
Troubles digestifs vant s'accompagner de hoquet. Appendicite,
Lèvres fissurées péritonite.
Lèvres sèches, fissurées notamment au centre des Tarissement du lait maternel
lèvres.
Troubles de la lactation avec tarissement du lait.
Anorexie, difficultés digestives Remède pour favoriser la production de lait.
Manque d'appétit voire dégoût alimentaire total
Hyper-réactivité, hyperesthésie,
avec sensation de vide à l'estomac. Nausées à la névralgies
pensée des aliments, vomissements après manger.
Au contraire  : appétit augmenté, vorace la nuit. Sensibilité du cuir chevelu
Douleurs à l'estomac après avoir mangé même de Sensibilité extrême du cuir chevelu, de la racine
faibles quantités. Douleurs gastriques crampoïdes des cheveux : comme si on lui tirait les cheveux. La
et lenteur de digestion suite de perte de liquides douleur du cuir chevelu est aggravée au toucher.
organiques. Les aliments semblent trop amers ou
Névralgies faciales, dentaires ou du trijumeau
salés. Goût amer dans la bouche. Sensation de
froideur dans l'estomac et dans l'abdomen, sensa- Névralgies de la face, du trijumeau ou dentaires :
tion de lourdeur gastrique. douleurs déchirantes, lancinantes, brûlantes,
périodiques, paroxystiques, aggravées par l'ef-
Ballonnements après les repas fleurement, le toucher léger, les secousses, la posi-
Météorisme abdominal total après les repas avec tion couchée, les courants d'air et améliorées par
tympanisme, douleurs crampoïdes et sensation la pression forte et les applications froides (amé-
de plénitude non améliorées par les éructations lioration possible des névralgies faciales par une
et l'émission de gaz (éructations incomplètes). épistaxis). Latéralité droite ou gauche ou névral-
Distension de l'estomac même après un repas gies du côté gauche s'étendant à droite. Douleurs
léger. Régurgitations amères, acides après man- avec distorsion du visage. Douleurs névralgiques
ger, aggravées par le lait. suite d'anémie.
Diarrhées postprandiales Hyperesthésie auditive puis hypoacousie
Diarrhées postprandiales précoces, indolores Hyperesthésie auditive puis hypoacousie  : les
mais épuisantes, aggravées par les fruits et le sons semblent venir de très loin avec acouphènes.
temps chaud. Émission abondante de gaz pendant Intolérance simultanée à certains sons.
la diarrhée. Selles abondantes, jaunâtres, fétides
contenant des débris alimentaires. Les diarrhées Hyperosmie
sont suivies d'une grande faiblesse. Constipation Hyperosmie, hypersensibilité aux odeurs fortes
de selles molles. (odeurs de cuisine, de fleurs, de tabac, etc.).

144
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Réactions violentes aux remèdes Anomalies linguales


homéopathiques
La langue de China est sèche et présente un
Si le remède n'est pas indiqué, réactions exagérées, enduit blanc épais le matin. On peut obser-
violentes. Pathogénésies faciles, etc. ver des fissures sur la langue. La salivation est
abondante.
Douleurs rhumatismales
Douleurs articulaires rhumatismales,
épanchements articulaires Modalités
Douleurs articulaires contuses, déchirantes, Aggravation
accompagnées de secousses et d'une sensation Par les pertes liquidiennes, les hémorragies,
de raclement, de paralysie ou de lien autour des l'effort (la marche), le toucher léger, les courants
membres. Douleurs comme par une entorse. Les d'air et le grand air, le froid, le refroidissement,
douleurs articulaires sont surtout présentes le la position couchée, les matières grasses, le
matin dans le lit, aggravées au moindre toucher, lait, les repas, les excès sexuels, la grossesse et
au grand air et améliorées par la pression forte et l'allaitement.
lors des mouvements. Épanchement articulaire,
notamment du genou. Amélioration
Douleurs cervicales et lombosacrées Par la chaleur et la pression forte.
Douleurs et raideurs cervicales aggravées après la Signes étiologiques
selle. Faiblesse, froideur et douleurs paralysantes Troubles suite de perte de liquides organiques,
dans la région lombosacrée avec sensation de ser- de colère avec chagrin silencieux, d'humiliation,
rement ou d'écrasement. Lourdeur dans la région d'excès sexuels.
sacrococcygienne. Aggravation des douleurs aux
mouvements et après les selles. Transpiration de Périodicité
la nuque au moindre mouvement et de la région Tous les 2  jours, toutes les semaines ou
dorsale. 2 semaines.
Œdème des extrémités
Œdème des extrémités très chaud  : des jambes,
Syndromes correspondants
des pieds, de la plante des pieds, etc. Au contraire, Vide de Qi et de Yang de la Rate
pieds et mains froids.
Sensation de vide
Goutte Asthénie marquée, faiblesse musculaire, hyper-
Goutte avec hyperesthésie au toucher léger de somnie (narcolepsie)
l'articulation atteinte. Sclérotique oculaire jaune
Coloration de la peau jaune
Sciatique aggravée au toucher Inappétence, dégoût de la nourriture
Sciatique intermittente avec douleur déchirante et Aggravation par les laitages et les matières
sensation de paralysie, aggravée au toucher. grasses
Aggravation par les repas, faiblesse après manger
Transpiration sur les parties couvertes Intolérance au moindre écart alimentaire
Transpiration froide, abondante, spontanée, loca- Diarrhée postprandiale précoce avec selles
lisée sur les parties couvertes ou sur les zones où jaunes
l'on est couché (même si la peau est très légère- Somnolence postprandiale
ment couverte) suivie d'épuisement. Aggravation Ballonnements postprandiaux
de la transpiration au moindre effort et en mar- Désir de sucre
chant au grand air. Périodicité. Odeur écœurante. Sensation de lourdeur
La transpiration a un aspect huileux et tache le Prolapsus utérin
linge en jaune. Transpiration froide et collante Sensation de traction et de pesanteur au niveau
pendant l'hémorragie. de l'utérus

145
Homéopathie et médecine chinoise

Œdème et froideur des extrémités Saignements


Langue avec enduit blanc Métrorragies
Salivation abondante La langue doit être pâle
Enduit lingual blanc et épais Le pouls doit être fin et faible
Le pouls doit être vide et lent ou mou et faible
ou profond et faible Déficit des Liquides organiques
Troubles consécutifs aux pertes liquidiennes
La Rate ne produit pas le Sang Aggravation par les pertes liquidiennes
Signes de vide de Qi Sécheresse de la cavité buccale
Asthénie Fissures des lèvres
Dépression Peau sèche
Teint pâle Toux sèche
Aménorrhée Sécheresse de la langue et fissures
Insomnie Le pouls doit être fin et rugueux ou fin et rapide
Douleurs articulaires
La langue doit être pâle, mince et légèrement Commentaires
sèche Remède historique puisque c'est à partir de la qui-
Le pouls doit être rugueux ou fin nine que Hahnemann fit sa première pathogénésie
et découvrit les premiers principes de l'homéopa-
Vide de Sang (symptômes généraux) thie. En effet, c'est en diluant progressivement de
Anxiété la quinine afin de la rendre moins toxique qu'il
Vertiges s'aperçut que les dilutions successives pouvaient
Mémoire faible paradoxalement augmenter les effets secondaires
Insomnie d'endormissement censés être atténués. Il expérimenta alors sa pre-
Sommeil perturbé par des rêves, abondance des mière pathogénésie. L'écorce du quinquina rouge
rêves est bien connue en allopathie puisque c'est à partir
Réveils en sursaut d'elle qu'on extrait la quinine, substance encore uti-
Céphalées ou névralgies suite d'anémie ou lisée de nos jours dans le traitement du paludisme
d'hémorragie et qu'utilisaient, jadis, les Indiens. La pathogénésie
Faciès anémique avec pâleur, lèvres bleuâtres, de ce remède évoque, d'ailleurs, le déroulement
cernes bleuâtres autour des yeux, muqueuses d'une crise de paludisme (fièvre périodique avec
décolorées céphalées, anémie, transpiration, splénomégalie,
Anémie etc.). Si nous nous intéressons maintenant à la
Pouls fin et faible théorie des 5 Éléments, China peut être classé dans
la catégorie des remèdes de type Terre tant par ses
Symptômes propres au vide de Sang du Foie signes psychiques que physiques.
Diminution de la vision nocturne et de l'acuité Concernant les signes psychiques, nous retrou-
visuelle vons les traits caractéristiques de la typologie
Terre. En premier lieu, China émet beaucoup
Symptômes propres d'empathie pour les autres (affecté par les his-
au vide de Sang du Cœur toires tristes des autres). Ensuite, il a nettement
Palpitations cardiaques avec anémie tendance à ruminer (rumination nocturne sur
Oppression thoracique des événements désagréables) et à se faire des sou-
Pouls irrégulier cis. Ce sont là les émotions négatives de la Rate
(peur pour l'avenir, pour des futilités, peur d'un
malheur, peur d'entendre une mauvaise nouvelle,
La Rate ne retient pas le Sang etc.). Nous retrouvons également cette douceur
Symptômes du vide de Qi de la Rate dans le caractère et ce tempérament paisible et
Teint pâle calme qui est caractéristique de la Terre, élément

146
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Yin, symbolisant l'enracinement et la stabilité le Poumon le distribue au Cœur qui le transforme


(China a un caractère sensible, doux, timide, tran- en Sang avec l'aide du Qi des Reins). Cela explique
quille, paisible, prudent avec une envie de paix, qu'en cas de vide de Qi de la Rate, celle-ci ne produit
etc.). La Terre représente la forme, la matérialité plus assez de Qi pour que le processus de fabrica-
et la beauté. Il n'est pas étonnant de retrouver une tion du Sang s'effectue correctement. Le rôle de la
certaine attirance pour le domaine artistique. Les Rate est également de conserver le Sang dans les
matières médicales nous disent que China a une vaisseaux sanguins (la Rate a pour rôle de main-
aptitude pour le domaine artistique et qu'il a « une tenir et de rassembler le Sang dans les vaisseaux
conscience accrue pour les belles choses »… sanguins). Cela explique l'apparition d'hémorragies
Concernant les signes physiques, ceux-ci ou d'hématomes spontanés chez certaines per-
évoquent en premier lieu une faiblesse énergétique sonnes épuisées. Le Sang, en MTC, ne correspond
du couple Rate/Estomac avec une altération des pas réellement au sang dans le sens occidental du
fonctions digestives (sensation de vide à l'estomac terme. C'est, en fait, un compartiment énergétique
avec manque d'appétit et dégoût pour la nourri- intimement lié au sang occidental mais différent de
ture). China réclame plutôt des aliments sucrés, ce celui-ci. On peut dire qu'il s'agit d'une forme de Qi
qui vient confirmer cette faiblesse (la saveur liée à très matérielle, très Yin. China apparaît comme un
la Rate est la saveur sucrée). La Rate est donc trop excellent remède pour tonifier le Qi et le Sang sur-
faible pour assumer ses fonctions d'assimilation, tout après des épisodes physiologiques épuisants ou
ce qui explique l'aggravation par les repas (diar- des hémorragies. Le vide de Sang est confirmé par
rhées et ballonnements postprandiaux) et l'intolé- le pouls. Parmi les pouls de China décrits dans les
rance au moindre écart alimentaire. Les matières matières médicales, nous retrouvons un pouls fili-
grasses et le lait conviennent très mal à la Rate et forme, c'est-à-dire très fin (symptôme de 3e degré).
à l'Estomac car ils ont tendance à blesser le Yin de Un pouls fin, filiforme et de longueur normale,
l'Estomac et le Qi de la Rate. C'est pourquoi China traduit, selon la MTC, un vide de Sang. Dans les
est aggravé par les matières grasses et les laitages. cas importants et durables, le vide de Sang peut
Le teint jaune et la coloration jaune de la scléro- entraîner une sécheresse prononcée car le Sang est
tique des yeux sont également des arguments qui de nature Yin. Cela explique pourquoi la langue de
vont dans le sens d'un vide de Qi de Rate (le jaune China est sèche. La sécheresse linguale peut éga-
est la couleur liée à l'élément Terre et à la Rate). Le lement s'expliquer par les pertes de Liquides orga-
vide de Qi peut conduire à des épuisements phy- niques que nous observons dans cette pathogénésie.
siques et à des narcolepsies (les causes des narco- Les déficits en Liquides organiques proviennent soit
lepsies sont souvent complexes, associant un vide d'une production insuffisante par la Rate et l'Esto-
de Qi de Rate et un vide de Cœur ou des Reins). mac à partir de l'alimentation, soit d'une déperdi-
Cette déficience énergétique de la Rate est confir- tion importante. La langue de China présente donc
mée par l'aspect de la langue. La langue présente un enduit blanc épais et sec car coexistent un vide
un enduit blanc et épais. L'enduit lingual blanc et de Qi de Rate et une insuffisance de Sang et/ou de
épais est en rapport avec un vide de Qi de la Rate. Liquides organiques.
L'état de vide énergétique est également confirmé Nous savons que la grossesse et l'accouche-
par la prise des pouls. Les matières médicales ment font perdre beaucoup d'énergie et de Sang
nous disent que le pouls de China est petit, faible à l'organisme. L'accouchement épuise les organes
ou vide. ainsi que l'énergie de Chong Mai et Ren Mai, les
Le vide de Qi de la Rate est le premier syndrome deux méridiens curieux qui jouent un rôle majeur
à apparaître dans les désordres énergétiques de cet dans le bon déroulement d'une grossesse. Après
organe, les autres syndromes étant consécutifs et la grossesse et dans un but préventif, on ponc-
secondaires au vide de Qi. La Rate est l'organe cen- ture aisément les points 36E, 4VC, 6Rte, 43 V qui
tral pour la production du Qi et elle intervient donc sont des grands points de tonification du Qi et
dans la fabrication du Sang. En effet, c'est à partir du du Sang. Ce traitement prévient l'hypogalactie,
Qi qu'elle extrait des aliments que le Sang est formé favorise le retour de couches et diminue le risque
dans le Cœur avec l'aide du Qi des Reins (la Rate fait de maladies psychiatriques mineures du post-par-
monter le Qi qu'elle extrait des aliments au Poumon, tum. China se révèle être un très bon traitement

147
Homéopathie et médecine chinoise

homéopathique pour tonifier le Qi et le Sang de


l'organisme après une grossesse. Pour produire
Cocculus indicus
un lait en quantité suffisante et de bonne com-
position, il faut « un bon Qi et un bon Sang ». Les
matières médicales nous disent que China peut
être prescrit en cas d'hypogalactie, ce qui vient
conforter son intérêt dans les vides de Qi et de
Sang. Le vide de Sang et le vide de Qi de la Rate
sont des syndromes qui font partie des grandes
causes de stérilité et d'avortement. Il n'est donc pas
étonnant de retrouver China parmi les remèdes
utiles pour les « avortements suite de faiblesse ».
En dehors des grossesses, c'est également un bon
traitement général pour augmenter la production
du Qi et du Sang après des maladies épuisantes
(asthénie après des chimiothérapies par exemple). Fig. 4.27
En médecine classique, il peut être prescrit pour
favoriser la production des globules rouges lors Souche
des anémies (anémies après des règles abondantes,
après des hémorragies ou certaines maladies). Le • Noms : Anamirta cocculus, Cocculus officina-
vide de Qi et de Sang fait également partie des rum, Menispermum cocculus.
causes de céphalées chroniques et de migraines • Surnom : Coque du levant.
avec aura, c'est-à-dire avec signes visuels. C'est ce • Famille : Menispermaceae.
que nous retrouvons chez China (clignotements • Description  : arbrisseau rampant et grimpant
devant les yeux pendant une céphalée, céphalées qui s'attache aux autres arbres. Grandes feuilles
suite d'hémorragie, de pertes de liquides orga- alternes. Fleurs blanches donnant naissance à des
niques, d'anémie ou d'épuisement, etc.). Le vide fruits ressemblant à des grappes de raisin (d'abord
de Sang peut aboutir au vide de Sang du Cœur (ce blancs puis rouges puis noirâtres à maturité).
qui explique les palpitations et l'arythmie) et au Présence d'une noix dans le fruit renfermant une
vide de Sang du Foie. Le Sang du Foie n'arrivant espèce d'amande blanche, bilobée, d'odeur nau-
plus à nourrir les yeux, il s'ensuit une diminution séeuse, désagréable et de saveur amère.
de l'acuité visuelle nocturne et des myodésopsies. • Habitat : régions tempérées chaudes ou tropi-
China peut présenter des douleurs articulaires. Ces cales d'Asie (Indonésie, sud-ouest de l'Inde).
douleurs peuvent provenir du fait que le Sang, pro- • Principe actif  : picrotoxinine contenue dans
duit en quantité insuffisante, ne nourrit plus cor- les fruits. C'est un inhibiteur des récepteurs
rectement les muscles et les articulations. Le vide GABA A, principaux récepteurs inhibiteurs du
de Sang peut également s'accompagner d'alopécie. système nerveux central des vertébrés (cerveau
Le vide de Sang engendre souvent une insom- et moelle épinière). Normalement, l'activation
nie d'endormissement et de nombreux rêves. Or, de ces récepteurs par le neurotransmetteur
nous pouvons lire dans les matières médicales que GABA (acide gamma-aminobutyrique) induit
China a du mal à s'endormir et que « son sommeil une diminution de l'activité nerveuse des neu-
est perturbé par des rêves ». Dans un contexte de rones. Ils sont la cible de certains agonistes
carence en Liquides organiques, il n'est pas éton- comme les anxiolytiques (benzodiazépines) et
nant de constater que China rêve d'eau (il rêve de les barbituriques qui vont dans le sens d'une
mer, d'eau, de naviguer sur un bateau, de pêcher, diminution de l'activité neuronale. La picro-
etc.). Et pour terminer sur les rêves de China, toxinine a une action inverse car son action
nous pouvons rappeler que le Paludisme est dû antagoniste bloque ces récepteurs, ce qui induit
à un parasite qui envahit les globules rouges : le une augmentation de l'activité électrique du
Psalmodium. Il est tout de même étonnant de cerveau source de convulsions, de vertiges, de
constater que China rêve de vomir des vers ! vomissements et de spasmes musculaires.

148
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

• Utilisations : les Indiens confectionnaient des envie de rester assis, immobile, emmuré dans une
appâts à partir du fruit pour prendre les pois- profonde tristesse. Ne souhaite pas être dérangé.
sons qui restaient désorientés à la surface et se Désespoir. Lamentations. Ne demande rien pour
laissaient facilement attraper. On l'utilisait aussi ne pas embêter l'entourage.
pour désorienter et capturer certains oiseaux et
mammifères. Nostalgie du pays
• Partie utilisée : le fruit rouge séché qui contient Nostalgie du pays suite à un déménagement avec
la picrotoxinine. changement de région. Déracinement.
Spiritualité
Matière médicale
Très spirituel et plein d'esprit. Médite pro-
Signes psychiques fondément. Il est distrait, rêveur. Théoricien.
Tempérament calme, Intellectuel. Introverti.
doux, sensible, timide et sérieux
Scrupules, irrésolution
Tempérament paisible, tranquille, calme et doux. Anxiété de conscience, remords (attache de l'im-
N'aime pas la grossièreté. Il est timide et réservé : portance à des futilités). Manque de confiance en
il a peur de paraître en public. Très sérieux soi. Irrésolution.
et consciencieux même pour des bagatelles.
Sentimental. Impressionnable. Irritabilité, colère et susceptibilité
Sensibilité aux malheurs des autres, Facilement offensé. Susceptible. À fleur de peau :
bienveillance et dévouement le patient est triste, très irritable et se met en colère
facilement pour des futilités (à la moindre secousse,
Caractère anxieux pour des futilités, pour ses
au moindre effleurement, à la moindre contrariété,
proches, pour les autres. Il a peur pour sa santé
au moindre mouvement, au moindre bruit, à la
et celle des autres (famille, amis, etc.). Il a peur
moindre contradiction). L'irritabilité alterne avec
de la mort, d'un malheur, d'un danger imminent.
des phases de plaisanteries, d'hilarité et de gaieté.
Il sursaute facilement, pour des futilités. Il est
profondément affecté par des histoires horribles Tremblements émotionnels
et tristes qui concernent les autres. Il a peur d'en-
L'excitation émotionnelle déclenche des tremble-
tendre une mauvaise nouvelle. Il est compatissant,
ments. Un simple toucher ou contact cutané inat-
bienveillant et conciliant. Il présente un respect
tendu déclenche des tremblements.
humain profond. C'est un travailleur dévoué et
indifférent au plaisir. Il est rempli d'espérance Lenteur intellectuelle
pour les autres.
Confusion d'esprit accompagnée de vertiges suite
Instinct maternel excessif d'effort mental avec concentration. Aggravation
de la confusion par les repas ou après avoir bu.
Mère très fusionnelle avec son enfant, surprotec-
Mémoire faible (pour les mots, pour ce qu'il vient
trice.
de penser, etc.). Abrutissement, lenteur de com-
Ruminations anxieuses préhension  : obligé de réfléchir longuement car
Rumine des événements désagréables  : hanté il est incapable de répondre immédiatement aux
par des sujets désagréables. Pensées persis- questions qu'on lui pose. N'arrive pas à achever son
tantes. travail. Aggravation générale par l'effort mental.

Repli sur soi dans les phases Rapport au temps pathologique


d'anxiété et de tristesse Illusion d'accélération du temps : le temps paraît
Tristesse pour des choses futiles. Repli sur soi, trop court, paraît passer trop rapidement. Se
réflexions, prostration mentale pendant les phases trompe sur le temps écoulé. Ou au contraire, très
de tristesse et de soucis. Taciturnité, mutisme, lent intellectuellement, il a l'impression que le
pleurs (pleure en sanglots). Aversion pour tout, temps passe lentement.

149
Homéopathie et médecine chinoise

Troubles consécutifs à la perturbation se courbant, en se levant, après manger ou en


des cycles du sommeil mangeant. Les vertiges peuvent s'accompagner
Sommeil perturbé suite à un travail de garde- de céphalées ou de migraines. Syndrome de
malade, à des nuits de veille, à un décalage Ménière. Sensation de tremblement du cœur
horaire, à une anxiété avec insomnie, etc. pendant le vertige.
Insomnie suite à un travail de garde-malade, suite Douleurs abdominales aggravées
à des nuits de veille (études, etc.), à des réveils par les mouvements et les transports
itératifs, à des voyages avec décalage horaire (jet avec constitution de gaz
lag), suite d'épuisement. Insomnie suite de peur, Douleurs abdominales constrictives, cram-
d'anxiété, de soucis, de pensées persistantes, de poïdes, coupantes avec ballonnements, fla-
suractivité de la pensée ou après un effort mental. tulences, gaz et tympanisme, aggravées en
Sommeil non réparateur, agité, semi-conscient voiture, aux mouvements, en mangeant et la
(entend tout). nuit. Sensation que l'abdomen est rempli de
Tous les troubles consécutifs pierres tranchantes. Douleurs de la région
à la perte de sommeil hépatique après une colère ou une contrariété.
Hépatomégalie. Splénomégalie  : la région de la
Anxiété, faiblesse, vertiges et tremblements
Rate est douloureuse couché sur le côté gauche.
suite de perte de sommeil
Appendicite. Constriction des hypochondres
Anxiété suite de manque de sommeil provoquant comme par un bandage. Diarrhées épuisantes
faiblesse nerveuse, tremblements et vertiges. aggravées par les transports. Constipation avec
Épilepsie suite de perte de sommeil efforts inefficaces.
Convulsions, épilepsie suite de perte de sommeil. Douleurs gastriques avec sensation
de mouvement
Troubles digestifs suite de perte de sommeil
Sensation de vide dans l'estomac ou de plénitude.
Lenteur de digestion suite de perte de sommeil
Sensation de mouvement dans l'estomac ou de
avec nausées.
reptation. Nausées avec sensation de malaise,
Rêves de malheurs aggravées en mangeant, en pensant à la nourri-
ture, en se levant ou en se redressant dans le lit.
Rêves effrayants, angoissants : d'avoir commis un
Inappétence, dégoût pour la nourriture. Douleurs
crime, d'avoir mal agi, d'être en train de mourir,
gastriques crampoïdes (comme si l'estomac avait
de la mort, de cadavres, de maladie, de douleurs,
été griffé) aggravées par les repas et en marchant.
de malheur, etc. Peur au réveil après avoir rêvé.
Éructations.
Rêve de dents qui tombent, d'avoir le genou gonflé.
Troubles neuromusculaires
Signes physiques avec signes sensitivomoteurs
Symptômes aggravés Fasciculations, douleurs commençant
par le mouvement et les transports par une secousse
Grand remède du mal des transports Soubresauts tendinomusculaires (fascicula-
Nausées suite de balancements, nausées aggra- tions) sur des parties isolées, secousses muscu-
vées aux mouvements, mal des transports avec laires : mains, doigts, etc. Secousses musculaires
nausées et vomissements  : en bateau, en train, pendant le sommeil. Mouvements involontaires,
en voiture, à cheval, etc. Nausées ressenties dans automatiques des membres supérieurs, d'un bras
la bouche. et d'une jambe. Douleurs déchirantes aggravées
en mangeant, douleurs tiraillantes des extrémi-
Vertiges en se levant, tés commençant par une secousse musculaire.
aggravés aux mouvements Douleurs musculaires accompagnées de sen-
Vertiges après s'être levé du lit avec nausées sation de paralysie (douleurs piquantes, tirail-
obligeant le malade à se recoucher. Aggravation lantes, déchirantes aggravées en mangeant).
des vertiges en voiture, aux mouvements, en Sensation de cassure.

150
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Tremblements des membres supérieurs après convulsions, accident vasculaire cérébral


Faiblesse nerveuse avec tremblements ou diphtérie (hémiplégie). Froideur des parties
et sensation de paralysie paralysées. Sensation de tremblements des mains
qui accompagne la paralysie. Relâchement muscu-
Asthénie. Faiblesse nerveuse avec tremblements
laire, démarche titubante, chancelante, tendance à
et sensation de paralysie. Malaise le matin en se
tomber. Chorée spinale accompagnée de faiblesse
levant avec nausées suivies de vomissements.
et de sensation de paralysie. Sclérose en plaques.
Tremblements lors des mouvements
volontaires Troubles neurologiques après suppression
des règles ou pendant les règles
Tremblements lors des mouvements volontaires
des membres supérieurs, au moindre effort  : en Troubles neurologiques ou douleurs dorsales suite
tenant les mains étirées ou en les soulevant, en de suppression des règles. Engourdissements des
tenant un objet, en mangeant, suite à un effort extrémités pendant les règles.
musculaire avec soulèvement. Tremblements des Troubles gynécologiques
alcooliques.
Dysménorrhées crampoïdes avec nausées
Paresthésies, engourdissements et vertiges, hyperménorrhées aggravées
erratiques et migratoires aux mouvements
Paresthésies des extrémités, Dysménorrhées caractérisées par des douleurs
lourdeur des membres utérines coupantes ou crampoïdes (comme des
Frémissements nerveux, fourmillements, engour- douleurs d'accouchement) aggravées aux mouve-
dissements, sensation de paralysie de parties ments et par la respiration. Les douleurs de règles
isolées. Engourdissement unilatéral (main, peuvent s'accompagner de nausées, de vertiges et
bras, plante d'un pied, etc.) ou alternativement de ballonnements abdominaux. Règles trop fré-
des mains et des pieds avec paroxysmes courts quentes, en avance, et abondantes : les menstrua-
(engourdissements erratiques). Lourdeur des tions sont plus abondantes en marchant et lors
membres inférieurs. de la station debout. Le sang des règles est noir
comme de la poix. Leucorrhées épaisses, abon-
Paresthésies et faiblesse dantes, purulentes, sanguinolentes. Douleurs
de la région cervico-dorso-lombaire abdominales suite de suppression des règles.
Douleurs et faiblesse musculaire de la région cer- Douleurs utérines suite d'humiliation.
vicale aggravées à la marche : faiblesse des muscles
du cou avec tête lourde et ballante. Sensation de Douleurs du travail
paralysie et de faiblesse dans la région dorsale avec Douleurs spasmodiques du travail d'accouche-
engourdissements, paresthésies, tremblements, ment.
spasmes, secousses, douleurs et froideur. Douleurs
paralytiques dans la région lombosacrée entravant Anomalies linguales
la marche. Troubles de la moelle épinière.
La langue de Cocculus est bleuâtre et l'enduit
Convulsions blanc épais. L'enduit peut également être
Épilepsie avec perte de conscience et mouve- blanc jaunâtre ou jaune et la langue sèche.
ments convulsifs ou tétanie. Convulsions puerpé-
rales ou suite de perte de sommeil. Convulsions Modalités
hystériques.
Aggravation
Paralysie progressive ou après accident Par le mouvement, la marche, les transports et les
vasculaire cérébral voyages (bateau, avion, tramway, voiture, etc.), les
Paralysie indolore, progressive avec raideur des secousses, la pression, l'air froid, les règles ou la
articulations et froideur des parties atteintes suppression des règles, le manque de sommeil ou
(aggravation par le refroidissement, améliora- le réveil brutal la nuit, le matin après le sommeil,
tion en laissant les membres pendre). Paralysie les émotions, les repas.

151
Homéopathie et médecine chinoise

Amélioration systèmes d'éveil situés dans le cerveau sont quasi


En s'asseyant, dans une pièce. silencieux, inhibés par le GABA. Les hypnotiques
comme les benzodiazépines favorisent le sommeil
Signes étiologiques par activation de ces récepteurs GABA.
Troubles suite de soucis et de préoccupations pour Chez Cocculus, il y a un rapport avec l'espace-
un être cher, de peur, de mauvaises nouvelles, temps qui est pathologique  : il a l'illusion que le
d'émotion, de tristesse, de colère avec chagrin temps passe trop vite (ou trop lentement) et c'est
silencieux, frayeur ou anxiété, d'humiliation, de également un grand remède de vertiges. Il n'est
perte de sommeil. donc pas sans faire évoquer Argentum nitri-
cum, autre grand remède qui a un problème avec
l'espace-temps et pour lequel tout prend aussi
Syndromes correspondants
un caractère vertigineux avec l'illusion que tout
Wei Zheng sur vide de Rate va lui tomber dessus. Pour Argentum nitricum,
et d'Estomac (vide de Qi et de Sang) c'est le futur qui est en cause, c'est l'anticipation
qui pose problème. La différence fondamentale
Signes neurologiques avec fatigue et épuisement entre ces deux remèdes se situe dans le psychisme.
Paralysie progressive Argentum nitricum est un des remèdes les plus
Froideur des membres paralysés et agités de la matière médicale. Cocculus est, quant
engourdissements à lui, posé, et ce qui le caractérise vraiment, ce sont
Paresthésies et lourdeur des membres cet intérêt et ce dévouement qu'il a pour les autres
Inappétence et qui le rapprochent de toute évidence d'une typo-
Diarrhées logie Terre. S'il le pouvait, il prendrait une partie
Langue bleuâtre, enduit lingual blanc épais de la souffrance de ses proches. C'est le remède de
la matière médicale qui est le plus affecté par la
Vent interne souffrance de ceux qu'il aime, notamment quand
Troubles suite d'émotions, d'inquiétudes et de ils sont atteints d'une maladie grave. On peut
colère dire qu'il souffre de la souffrance des autres. Son
Irritabilité, colère dévouement est entier et extrême. Il ira jusqu'à les
Tremblements émotionnels veiller et s'épuiser lui-même. Les matières médi-
Vertiges cales nous disent qu'il est « indifférent au plaisir ».
Engourdissements et paresthésies erratiques, Il est dévoué au point de laisser de côté ses propres
migratoires plaisirs. La Terre représente également la nutri-
Convulsions, accident vasculaire cérébral tion puisque le rôle de la Terre est de produire et
Paralysie motrice suite d'accident vasculaire de nourrir. Quand la « Terre est en excès », le lien
cérébral aux autres devient trop fort. Il n'est pas étonnant
La langue doit être tremblante ou paralysée de retrouver chez Cocculus des mères surprotec-
Le pouls doit être tendu en corde trices (instinct maternel excessif). La Terre, ce sont
donc l'attention et la bienveillance que l'on porte
aux autres. Cocculus est compatissant, conciliant,
Commentaires bienveillant. Il est respectueux des êtres humains.
Il n'est pas étonnant de retrouver dans la matière La Rate est le lieu des ruminations anxieuses et des
médicale de Cocculus des troubles neurolo- soucis. Cocculus a tendance à ruminer ; il est hanté
giques et des troubles du sommeil (insomnies, par des pensées désagréables (afflux de pensées le
troubles consécutifs à des nuits de veille, à des soir empêchant l'endormissement). Il est anxieux
décalages horaires, etc.). Cela s'explique par la pour des futilités et se soucie beaucoup pour les
pharmacologie car, comme nous l'avons vu dans autres. Une anxiété qui se prolonge sur une longue
la présentation de la souche, la picrotoxinine est période peut à la longue bloquer le Qi du Foie et
un antagoniste des récepteurs GABA. Or nous générer du Vent interne. C'est ce que nous obser-
savons que le GABA est le neurotransmetteur vons chez Cocculus  : tremblements émotionnels,
dépresseur du cerveau. Pendant le sommeil, les irritabilité et colères.

152
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

La Terre est un élément peu dynamique. Les Chaleur. Cela explique pourquoi l'enduit lingual
« individus Terre » aiment la stabilité et les repères. de Cocculus peut être jaune blanchâtre puis jaune
La notion de foyer, de famille est importante pour car la présence simultanée d'un enduit blanc et
eux. Ils n'aiment pas le déracinement (les plantes jaune traduit le début d'une transformation du
grimpantes comme Bryonia et Cocculus qui Froid ou de l'Humidité en Chaleur. Mais à l'ori-
cherchent à s'ancrer et à se stabiliser en prenant gine, la froideur des membres paralysés, la cou-
appui sur les autres végétaux ont horreur du chan- leur de la langue bleuâtre et l'enduit blanc épais
gement et du déracinement). Nous pouvons lire témoignent bien de la présence d'un Froid interne
dans les matières médicales que, si Cocculus part et d'un vide du Yang de la Rate sous-jacent.
à l'étranger, il devient « nostalgique de son pays ». Enfin, pour terminer sur l'analyse des rêves de
Il est également très peu impulsif et son tempé- Cocculus, si nous tenons compte de la toxicité de
rament est calme et paisible (caractère « paisible, la souche et de son utilisation historique en tant
tranquille et sérieux »). La saveur liée à la Rate est que poison, nous pouvons comprendre pourquoi
la douceur. Cette notion de douceur se retrouve les provers rêvent de commettre un crime (rêve
jusque dans le psychisme de Cocculus (caractère de crime, de cadavres, d'avoir mal agi, etc.). Et si
doux et sensible). Les sujets ayant une typolo- nous tenons compte de l'inquiétude perpétuelle
gie Terre sont souvent de grands travailleurs. La de Cocculus qui caractérise si bien les « indivi-
Rate est le logis du Yi, c'est-à-dire de la pensée dus Terre », nous comprenons pourquoi il rêve de
et de la réflexion (Cocculus convient bien aux malheurs, de maladie, de douleurs et de la mort…
étudiants épuisés qui travaillent la nuit pendant
leurs heures de sommeil…). Nous retrouvons
ce côté intellectuel chez Cocculus (intellectuel,
travailleur, théoricien avec tendance à l'excès de
Graphites
réflexion et aux pensées profondes). Il est d'ail-
leurs dit, en MTC, que « l'énergie mentale positive
qui permet de contrecarrer l'excès de réflexion et
de soucis produit par la Rate est la contemplation
silencieuse et la méditation ». Il n'est pas étonnant
de constater que Cocculus, pour retrouver son
équilibre psychique, va chercher à méditer (notion
de spiritualité chez Cocculus).
L'excès de réflexion et de soucis peut conduire, à
la longue, à un épuisement de la Rate et de l'Esto-
mac (Cocculus ressent une sensation de vide à Fig. 4.28
l'Estomac). C'est bien cet état de vide qui semble
être chez Cocculus à l'origine du syndrome para-
lytique (Wei Zheng). La paralysie est progressive
Souche
dans un contexte de fatigue chronique (manque • Nom : graphite.
de chaleur vitale, fatigue chronique, faiblesse • Origine  : produit du métamorphisme de la
dans les membres avec sensation de paralysie, matière carbonée dans les roches sédimentaires.
paralysie progressive, etc.). Dans cet état de vide, • Description : minéral presque pur (au moins
le Zheng Qi étant insuffisamment produit par le 96 % de carbone et traces de silice). Couleur
Réchauffeur moyen, les muscles et les tendons ne gris noir, éclat métallique, graisseux au tou-
sont plus convenablement nourris en Sang et en cher (tache les doigts). Inodore, insipide et
Qi, ce qui est à l'origine du Wei. D'un autre côté, la insoluble dans l'eau et l'alcool. Constitue l'une
Rate étant en état de vide, elle n'a plus la possibilité des formes allotropiques du carbone (cristal-
de gérer l'Humidité. Le mécanisme semble donc lise dans le système hexagonal en lamelles)
être celui d'une accumulation de Froid-Humidité dont la structure est faite d'un empilement
sur un vide de Rate et d'Estomac, le Froid- de plans, chacun étant constitué d'un pavage
Humidité pouvant à la longue se transformer en régulier d'hexagones en nid d'abeilles avec

153
Homéopathie et médecine chinoise

des liens très forts à ­l'intérieur de chaque Irritabilité, colère


strate mais faibles, au contraire, d'une couche Irritable, facilement en colère et offensé. Colère
à l'autre, ce qui le rend tendre et facilement violente.
clivable. Composition identique au diamant
mais ses caractéristiques sont complètement Sensibilité à la musique, hyperémotivité
différentes (le diamant cristallise dans le Sensible à la musique (pleure en entendant
système cubique et ses caractéristiques sont de la musique), aux impressions sensuelles.
opposées  : il est transparent, incolore, bril- Sentimentalisme. Hyperémotivité, sensiblerie,
lant, résistant, précieux et rare). ­timidité.
• Utilisations industrielles  : encre de Chine
et crayons à mine (« graphite », qui vient du Enfant taquin qui se moque
grec graphein, signifie écrire), renforcement des réprimandes
des composites polymères dans le domaine de Enfants moqueurs, sarcastiques qui se moquent
l'aérospatiale et dans les articles de sport (car des réprimandes.
résistant et léger), fabrication de creusets à
hauts fourneaux et de moules (point de fusion Manque de raffinement, simplicité
très élevé à 3550  °C et résistance aux chocs
thermiques). Forte résistance à la corrosion Ambition augmentée, désir de gloire
(meilleure que celle de la plupart des métaux).
Excellent conducteur d'électricité. Sensation de toile d'araignée sur le visage

Insomnie d'endormissement suite


de ruminations
Matière médicale
Endormissement tardif, insomnie suite de soucis,
Signes psychiques d'anxiété, de pensées persistantes. Afflux de pen-
Ralentissement psychique sées la nuit. Insomnie totale. Sommeil perturbé
par des nausées. Sommeil léger, réveils fréquents.
Inactivité, apathie, lenteur, paresse, indiffé-
rence, prostration, confusion d'esprit surtout le Rêves de catastrophes, de luttes,
matin. Indécision, irrésolution, manque d'ini- de bringues et de construction
tiative, désintérêt. Difficultés de concentration,
faiblesse de mémoire. Intelligent mais pares- Rêves de malheur, d'accident fatal, de catastrophe
seux. Distrait. aérienne, de cadavres, de morts. Rêves d'effort
mental, de réfléchir, d'exceller dans le travail
Dépression, tristesse
intellectuel. Rêves de lutter, de faire des efforts,
de difficultés, de contrariété. Rêves des occupa-
Tristesse et désespoir pour des futilités. Dépression tions de la journée. Rêves de beuveries, de brin-
(pense à la mort). Aggravation de la tristesse par gues. Rêves de bâtiment en construction. Rêves
l'effort mental et amélioration en pleurant. de danger dans l'eau. Rêve de chien et de chat.
Ruminations anxieuses, anxiété
Pensées persistantes, afflux de pensées envahis- Signes physiques
santes la nuit empêchant le sommeil. Angoisses, Tendance à l'obésité,
anxiété la nuit ou le matin en se réveillant. Peur à l'hypométabolisme et à l'hypothyroïdie
d'un malheur, peur sans raison, anxiété pour Obésité sans hyperphagie avec bouffissure du
l'avenir (son anxiété le met hors de lui). Sursaute visage. Cellulite sur obésité. Obésité pendant
facilement. Manque de confiance en soi, doutes. la ménopause. Hypométabolisme, hypothyroï-
Scrupules, anxiété de conscience. die. Œdèmes durs, palpébraux, prétibiaux, de
la face, ne prenant pas le godet. Teinte pâle ou
Aversion pour le changement jaune, cernes bleuâtres autour des yeux. Anémie.
Aversion pour le changement, notamment chez Frilosité, hypothermie, ralentissement du transit,
les enfants. Personnes prudentes. constipation.

154
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Troubles digestifs Eczéma rétro-auriculaire


Appétit augmenté, nausées, ballonnements et du cuir chevelu, otite externe
Appétit augmenté avec douleurs à l'estomac. Eczéma croûteux, prurigineux, humide. Fissures
Gastrite. Aversion pour le sel, les sucreries, la derrière les oreilles aggravées par le grattage,
viande, intolérance aux graisses. Lourdeur à l'es- gonflement de la région rétro-auriculaire. Les
tomac, sensation de masse. Lenteur de digestion. éruptions passent de l'oreille gauche à la droite.
Nausées le matin. Ballonnements et intolérance Eczéma du cuir chevelu, pytiriasis du cuir che-
aux vêtements serrés  : flatulences douloureuses. velu. Éruptions de la tête humides et gluantes.
Éructations inefficaces et incomplètes. Gaz nau- Otite externe. Otorrhée chronique, collante nau-
séabonds. Sensation de plénitude. séabonde comme de la saumure de poisson. Ouïe
diminuée améliorée dans le bruit ambiant.
Constipation ou diarrhée avec mucus,
suintement anal Eczéma des mamelons, éruptions thoraciques
Constipation (constipation chronique atonique Excoriations, fissures, crevasses, eczéma, vési-
de grosses selles réunies par du mucus) aggravée cules, boutons, démangeaisons des mamelons.
pendant les règles. Rétention prolongée de selles Éruptions thoraciques vésiculeuses, prurigi-
sans ressentir de besoin. Diarrhées chroniques. neuses, herpétiques ou eczématiformes.
Selles glaireuses, blanches, recouvertes de mucus. Fissures, excoriations cutanées
Douleurs crampoïdes abdominales ou gastriques
Peau sèche, rêche, atone, sans transpiration.
aggravées à jeun. Prurit rectal suite d'hémorroïdes.
Fissures, gerçures, éruptions sèches ou suintantes
Hémorroïdes grosses, gonflées, procidentes, dou-
du pourtour de la bouche, des commissures
loureuses en s'essuyant. Suintement rectal humide,
labiales, de la région rétro-auriculaire, de la pulpe
gluant, aggravé par le grattage.
des doigts, du scrotum, des grandes lèvres ou de
Eczéma, éruptions sèches ou fissurées, l'anus (anus sec, fissuré, brûlant, avec démangeai-
impétigo sons). Éruptions sèches de la paume de la main.
Eczéma érythémateux des paupières, Peau épaissie, fissurée, douloureuse. Les talons
blépharite présentent des fissures profondes.
Eczéma des paupières érythémateux (paupières Rhinite chronique fissurée
rouges, enflées, collées le matin). Eczéma, croûtes, Fissures, crevasses des narines, du bout et des
herpès squameux, rougeur sur le bord libre des ailes du nez. Sécheresse, ulcérations à l'inté-
paupières avec sensation de chaleur. Blépharite rieur du nez, croûtes nasales. Douleurs contuses
chronique, lourdeur des paupières, sensation de à l'intérieur du nez suite de sécheresse nasale.
chaleur du bord libre. Granulations sur les pau- Obstruction nasale ou écoulement visqueux, san-
pières. Ouvrir les paupières déclenche des éter- guinolent, purulent, jaune, d'odeur nauséabonde.
nuements. Conjonctivite purulente et pustuleuse. Épistaxis en se mouchant ou pendant les règles.
Inflammation, fissures, crevasses et douleurs des Sensible aux odeurs fortes.
commissures. Photophobie intense à la lumière
du soleil. Orgelets à répétition. Rhumatisme chronique
à tendance scléreuse et fibreuse
Eczéma des plis, de la pulpe des doigts, impétigo Douleurs rhumatismales avec enraidissement
Éruptions sèches ou suintantes, suppurées, mel- articulaire douloureux et mobilité très réduite.
licériques. Grosses squames épaisses. Prurit à la Réactions fibro-aponévrotiques, raccourcissement
chaleur du lit. Atteinte élective des orifices cuta- des muscles et des tendons : maladie de Dupuytren,
néomuqueux et des plis  : excoriations entre les la Peyronie, cicatrices, etc. Genoux enraidis, défor-
fesses et entre le scrotum et les cuisses. Herpès, més, adipocellulitiques et arthrosiques. Sensation
dartres, eczéma des plis (pli du coude, creux de paralysie dans les articulations. Nodosités
poplité) ou des jambes. Eczéma digital  : croûtes arthritiques des doigts ou des orteils avec raideur.
sur les doigts ou sur la pulpe des doigts. Doigts Douleurs cervicales, lombaires ou coccygiennes.
rugueux. Douleurs constantes et sourdes avec sensation de

155
Homéopathie et médecine chinoise

cassure, aggravées par les secousses et l'ébranle- ou aliments froids, les matières grasses, le coït,
ment. Faiblesse ressentie dans le dos (tendance à se les repas, le mouvement, le travail intellectuel et
bloquer facilement le dos). Callosités cornées. la musique.
Lourdeur, œdème et froideur Amélioration
des extrémités
En mangeant, par les boissons et aliments chauds,
Coloration bleuâtre ou noire des ongles. Froideur par les applications chaudes et en pleurant.
des mains et des pieds. Lourdeur des jambes,
œdèmes des membres inférieurs. Signes étiologiques
Troubles suite de frayeur, de chagrin, d'anticipa-
Troubles des phanères, lipomes tion, de discordes et de conflits.
Cheveux secs, gris, cassants. Alopécie. Calvitie en
plaque. Chute des poils de l'extrémité des sourcils.
Ongles épais, cassants, détachés, jaunis ou noir- Syndromes correspondants
cis  : onyxis et périonyxis. Transpiration fétide
des pieds. Cicatrices hypertrophiées, chéloïdes. Vide Yang de la Rate et des Reins
Lipomes durs peu mobiles. Apathie, ralentissement psychique
Teint pâle, cernes bleuâtres ou teint jaune
Aménorrhée, leucorrhées blanchâtres Tendance à l'obésité avec alimentation normale
Règles peu abondantes, espacées, de sang clair, Selles diarrhéiques ou constipation
pâle. Règles en retard ou supprimées après avoir eu Anémie
les pieds mouillés. Aménorrhée. Premières règles Leucorrhées blanches chroniques, règles
tardives chez les jeunes filles. Dysménorrhée avec retardées
douleurs crampoïdes s'étendant vers le bas. Cycles Désir sexuel diminué, impuissance
anovulatoires en préménopause. Leucorrhées Extrémités froides, frilosité, hypothermie
chroniques blanches, abondantes, excoriantes Œdèmes des membres inférieurs
surtout le matin au lever. Prurit vaginal avant Lourdeur des extrémités et engourdissement
les règles. Aggravation par les graisses
Aggravation par le froid humide
Baisse de la libido, troubles érectiles Amélioration par la chaleur et les aliments chauds
Baisse de la libido féminine et masculine. Pour Enduit lingual blanc épais
l'homme : coït sans orgasme et sans éjaculation, Salivation abondante
éjaculation précoce voire impuissance. Le pouls doit être profond et faible
Transpiration froide aggravée à l'effort
Accumulation de Froid-Humidité
Transpiration froide, au moindre effort, après
dans la Rate
le coït ou pendant des règles abondantes. Odeur
aigre, acide, nauséabonde de la transpiration. Eczéma, éruptions humides, suintantes, gluantes
Lourdeur à l'estomac, nausées le matin
Anomalies linguales Sensation de plénitude abdominale, ballonne-
ments
La langue de Graphites présente un enduit blanc
Leucorrhées blanches
épais (signes de 2e degré) avec des vésicules au
Diarrhées avec émission de mucus
bout de la langue (signe de 3e degré). La bouche
Lourdeur des extrémités et engourdissements
est collante et visqueuse le matin. Une salivation
Rhumatismes avec raideur et enraidissement
abondante peut être observée.
Raccourcissement des muscles et des tendons
Langue collante, visqueuse le matin
Modalités
Vésicules sur le bout de la langue
Aggravation La langue doit être pâle et l'enduit lingual blanc
Par le froid (tendance à prendre froid), le temps et collant
humide ou froid/humide, les règles, les boissons Le pouls doit être profond et glissant

156
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Commentaires La déficience simultanée de ces deux organes


entraîne une accumulation de Froid et d'Humi-
Graphites fait partie des remèdes carboniques dité interne. Cela explique que Graphites est
puisqu'il est composé presque exclusivement très sensible au Froid-Humide externe (ten-
d'atomes de carbone. Il a la même composition dance à prendre froid, aggravation par le froid et
que le diamant mais pas la même structure, ce ­l 'humidité, amélioration par les enveloppements
qui fait que tout les oppose. Le diamant est rare, chauds). Le Froid qui est fixe a tendance à limiter,
brillant, éclatant, transparent, précieux et recher- à rétracter, à raccourcir, à figer, à réduire. Cela
ché. Le graphite est noir, opaque, friable, cassant, explique que les rhumatismes s'accompagnent
graisseux et sale au toucher. Or les matières chez Graphites de raccourcissements musculo-
médicales nous disent que Graphites manque tendineux (comme la maladie de Dupuytren) et
de raffinement, qu'il est très simple voire sale… de raideur avec la sensation de paralysie dans les
Pourtant, il aurait aimé avoir le même prestige articulations. Le Froid peut également engendrer
que la pierre précieuse  : « ambition augmentée des fissures et des gerçures. Léon Vannier nous
avec désir de gloire ». Nous retrouvons, comme dit, dans son Précis de matière médicale, que les
chez presque tous les minéraux, une tendance à lèvres et les narines de Graphites sont « gercées et
l'inquiétude et à la rumination anxieuse (pen- douloureuses comme par le froid ». Les gerçures
sées persistantes empêchant le sommeil, anxiété et les fissures peuvent également s'observer sur les
pour l'avenir, peur d'un malheur, etc). Il a égale- doigts ainsi que sur les mamelons. L'Humidité a,
ment horreur du changement comme la plupart quant à elle, la propriété d'alourdir, ce qui entraîne
des « remèdes Terre ». une lourdeur des membres inférieurs.
En médecine occidentale, cette pathogénésie La Rate participe à la transformation et au trans-
décrit les signes cliniques d'une hypothyroï- port des liquides et des nutriments. En cas d'in-
die. Le ralentissement est à la fois physique et suffisance, l'Humidité s'accumule. C'est pourquoi
mental : lenteur, découragement, abrutissement, nous observons des leucorrhées blanchâtres et des
faiblesse, prise de poids, frilosité, œdèmes pré- éruptions eczématiformes humides et suintantes
tibiaux, constipation, etc. En MTC, l'hypothy- chez Graphites. La présence d'Humidité peut, à
roïdie est en rapport avec un vide de Yang dans la longue, conduire à la formation de Glaires. Les
l'organisme. Lorsque le Yang est faible, le Feu nodules sous-cutanés, les adénopathies hypertro-
de la Porte de la vie n'arrive plus à réchauffer phiées, les fibromes et les lipomes font partie des
le corps, d'où cette sensation de froid, les extré- Glaires en MTC. Le tissu graisseux sous-cutané
mités froides et l'hypothermie. L'insuffisance est, d'ailleurs, sous la dépendance de la Rate. Tout
de Yang explique la perte de libido. Le vide de comme Calcarea carbonica, Graphites se révèle
Yang, d'après les signes pathogénésiques, touche être un remède de tumeurs graisseuses sous-
à la fois la Rate et les Reins. Cela n'est pas éton- cutanées et d'athéromatose (la fonction corpo-
nant si nous tenons compte du fait que le vide de relle gérée par la Rate est le volume de la masse
Yang de la Rate précède le plus souvent le vide de musculaire et graisseuse…). L'excès d'Humidité
Yang des Reins ou que le vide de Yang des Reins se confirme par les vésicules que nous pouvons
peut engendrer un vide de Yang dans d'autres observer chez Graphites au bout de la langue et
organes comme la Rate et l'Estomac (l'énergie par cette bouche pâteuse (vésicules à l'extrémité
acquise est étroitement liée à l'énergie innée). de la langue accompagnées de douleurs brû-
L'énergie de la Rate étant faible, le patient aura lantes). L'enduit épais blanc et l'hypersalivation
tendance à prendre du poids. Le vide de Yang confirment le vide de Yang de la Rate. Le Froid et/ou
de la Rate et des Reins est une des deux grandes l'Humidité peuvent à la longue se transformer en
étiologies de la ménopause en MTC. Graphites Chaleur, ce qui explique l'apparition d'écoule-
peut tout à fait correspondre au déséquilibre de ments jaunâtres au niveau des éruptions cutanées
la femme ménopausée par vide de Yang de la (impétigo de la médecine classique).
Rate et des Reins avec frilosité, prise de poids Enfin, Graphites est un grand remède de blé-
et œdèmes. En effet, nous pouvons lire dans pharite et d'eczéma des paupières. Cela n'est pas
certaines matières médicales que Graphites étonnant si nous tenons compte du fait que les
« devient obèse pendant la ménopause ». paupières sont sous la dépendance de la Rate.

157
Homéopathie et médecine chinoise

Il est dit, en MTC, que si la Rate est faible, le sujet teurs de l'area postrema du bulbe du cerveau
rêve de construire une maison. Or, Graphites rêve qui induisent les vomissements).
de constructions et de bâtiments admirables… • Toxicologie  : atteinte du système digestif
Et lorsque l'Estomac souffre de vide, il est dit (vomissements et diarrhée), des systèmes ner-
qu'il rêve de repas copieux, de faire la fête ou de ne veux (polynévrite) et cardiaque (arythmie,
pas avancer. Graphites rêve de beuveries, de brin- hypotension et mort subite). De petites doses
gues, de difficultés, de lutte et d'efforts, etc. induisent une toux réflexe productive accom-
Le Froid et l'Humidité sont de nature Yin. On pagnée le plus souvent d'une rhinite et d'éter-
peut également lire dans le Ling Shu au chapitre nuements. Des doses plus importantes génèrent
des rêves causés par les pervers que, si le Yin est une stimulation de l'ensemble de l'appareil gas-
abondant, « on rêve qu'on traverse à gué de vastes tro-intestinal produisant de forts vomissements
étendues d'eau et que l'on a peur ». Graphites rêve et une diarrhée.
aussi de danger dans l'eau… • Utilisations médicinales  : mélangé au
XVIIIe  siècle sous forme de poudre avec de
l'opium et du sulfate de potasse pour créer une
sudorification (transpiration) dès le début
Ipeca d'une fièvre consécutive à un coup de froid.
Traitement efficace à la fin du XIXe siècle de
la dysenterie amibienne (Entamoeba histoly-
tica). Utilisé sous forme de sirop pour induire
une vidange gastrique chez des patients
souffrant d'intoxication aiguë, que ce soit
dans les services d'urgences ou à domicile
comme soins de premiers secours, mais aban-
donné du fait des complications fréquentes
inhérentes aux vomissements (rupture de
l'œsophage ou de l'estomac, syndrome de
Mallory-Weiss, pneumomédiastin, pneumo-
péritoine et pneumonie par inhalation).
• Partie utilisée : la racine séchée.
Fig. 4.29

Souche Matière médicale


• Nom commun : Cephaelis ipecacuanha (ipéca- Signes psychiques
cuanha signifie « plante des bords de route qui Adulte morose, taciturne,
fait vomir »). critique et colérique
• Habitat : à l'état sauvage ou cultivé dans les val- Mécontent de tout, méprisant, hautin, morose,
lées forestières humides du Sud du Brésil. taciturne, colérique, sans joie. Indifférent à la joie
• Description : arbuste vivace de 20 à 40 cm de des autres. Calomniateur, critique. S'indigne, se
hauteur avec fleurs blanches réunies en cymes lamente, fait des jurons. Des futilités lui semblent
compactes. Feuilles opposées et décussées. importantes. Il crie pendant les troubles abdo-
Racines qui se composent de fragments torsa- minaux. La colère peut s'accompagner d'asthme
dés, comme de petites billes sur un collier. (tranquillité après la colère).
• Principes actifs : alcaloïdes puissants présents
dans la racine, l'émétine et la céphéline, cau-
sant des vomissements et des diarrhées (ce fort Enfant capricieux, difficile à satisfaire
pouvoir vomitif vient d'une double action sur le et qui pleure constamment
mécanisme du vomissement : irritation directe Enfant coléreux, injurieux, pour des futilités (l'en-
sur l'estomac et le duodénum et action indirecte fant crie avec le poing dans la bouche). Nombreux
sur la zone de déclenchement des chimiorécep- désirs indéfinis, inexprimables ­(l'enfant capricieux

158
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

repousse les objets qu'il voulait dès qu'on lui offre). Sensation de vide à l'estomac,
Faim avec désirs indéfinis mais refus des aliments froideur de la région épigastrique
présentés. Pleurs violents, constants, chez les enfants Faiblesse, anxiété semblant venir de l'estomac.
ou les nourrissons. Gémissements, sursauts, pleurs Sensation de délabrement gastrique, de ptose
avec sanglots pendant le sommeil. Pleurs pendant la et de vide. Froideur au toucher de l'épigastre.
fièvre ou pendant la toux. Jalousie chez les enfants Lenteur de digestion. Douleurs épigastriques.
(il espère que les autres ne vont rien apprécier). Gastrite. Appétit diminué, dégoût pour la nour-
riture. Diminution du goût. Absence de soif.
Oralité, peur de la suffocation
Ballonnements abdominaux.
Les enfants se mettent les doigts à la bouche ou se
cachent la bouche derrière les mains. Désir de gri- Dysenterie amibienne,
gnoter. Peur de la suffocation, notamment la nuit. diarrhées avec pâleur et cernes bleuâtres
Diarrhée aiguë dysentérique avec nausées persis-
Signes physiques tantes ou vomissements qui ne soulagent pas et
absence de soif. Ténesme rectal et urines sangui-
Fièvre « gastrique » avec courbatures
nolentes pendant la dysentérie. Selles écumeuses,
La fièvre avec grande lassitude, courbatures visqueuses, verdâtres, glaireuses parfois sanguino-
(sensation de meurtrissure, de brisure profonde lentes. Odeur nauséabonde des selles. Dysenterie
dans les muscles et les os) et troubles de l'estomac amibienne. Diarrhée après avoir pris froid ou après
(manque d'appétit, état nauséeux persistant, dou- le moindre écart alimentaire. Choléra asiatique,
leurs à l'estomac, éructations alimentaires, vomis- épidémique. Choléra débutant. Diarrhée avec face
sements, etc.). Absence de soif ou soif modérée. pâle, cernes bleuâtres, langue propre, épuisement,
Frissons, fièvre puis transpiration. Au contraire, froideur et transpiration des extrémités, sueurs
absence de transpiration. Oppression dans la froides du front. Diarrhée aqueuse, fluide.
poitrine. Rougeur du visage. Début de la fièvre le
matin ou l'après-midi. Fièvre périodique (tous les Troubles pulmonaires
jours ou tous les 2 jours). Fièvre alternant avec fris-
sons. Fièvre en été. Rhumatisme articulaire aigu. Toux spasmodique avec pâleur
et vomissements, coqueluche
Troubles digestifs Coqueluche et toux coqueluchoïde : toux paroxys-
tique, violente, suffocante, spasmodique, en quintes
Nausées, vomissements avec pâleur,
avec nausées, pâleur, dyspnée, cyanose, spasmes et
faiblesse et salivation
douleurs à l'estomac. Toux asthmatique (asthme
Nausées violentes, durables avec pâleur (langue infantile). La toux est terminée par des vomisse-
pâle, humide sans enduit, face et lèvres pâles, ments abondants voire une syncope ou des convul-
cernes bleuâtres autour des yeux ou cyanose avec sions. La respiration peut être coupée par la toux.
dyspnée suivie d'épuisement et de somnolence).
Une joue seulement peut être pâle et l'autre Bronchiolite, bronchite asthmatiforme
rouge. Teint jaune possible. Nausées, vomisse- Bronchite aiguë  : nombreux râles, respiration
ments accompagnés de salivation abondante. asthmatiforme et nausées. Bronchite chronique.
Efforts pour vomir mais les vomissements ne Bronchopneumonie de l'enfant et du nourrisson.
soulagent pas. Les nausées et les vomissements Bronchiolite  : nombreux râles fins avec pâleur,
peuvent accompagner d'autres symptômes : pen- cernes, nausées, cyanose. Mucosités sanguino-
dant les céphalées, les névralgies, les troubles lentes. Hématémèse. Crachats visqueux difficiles
respiratoires, les règles, la dentition, l'accou- à expectorer. Oppression thoracique, anxiété
chement, après la suppression d'une éruption, ressentie dans la région du cœur améliorée par
etc. Nausées de la grossesse ou induites par les expectorations. Douleurs thoraciques, douleurs
les chimiothérapies. Convulsions pendant les pressurantes du diaphragme. Faiblesse après avoir
vomissements. Lourdeur de la tête. Éructations toussé. Dyspnée aggravée par l'effort. Éternuements
alimentaires ou gazeuses. Ballonnements épi- par crises, violents, avant la toux. Congestion,
gastriques. Hoquet. taches rouges ou rash sur la poitrine.

159
Homéopathie et médecine chinoise

Faiblesse, malaises accompagnés Faiblesse, anxiété semblant venir de l'estomac


de nausées et de vomissements Froideur au toucher de l'épigastre
Lassitude, faiblesse accompagnées de nausées ou de Douleurs épigastriques
vomissements. Malaise avant les vomissements ou Ballonnements
malaise accompagné de nausées et de vomissements. Appétit diminué, dégoût pour la nourriture
Hoquet
Syndromes hémorragiques
Nausées violentes, vomissements
avec malaises, nausées et pâleur
Langue pâle sans enduit
Petites stries hémorragiques dans les sécrétions Lèvres pâles voire cyanosées
ou grandes hémorragies  : hémorragie soudaine, Le pouls doit être vide et faible
abondante avec nausées, vomissements, pâleur,
malaise, sueurs froides et extrême faiblesse. Le sang Vide de Yang de l'Estomac
est rouge vif, brillant, fluide, sans caillot, jaillissant Épuisement
à flot. Hémorragies de l'accouchement, épistaxis Hypersialorrhée
pendant la coqueluche, métrorragies, hématémèse, Régurgitations
typhoïde hémorragique, etc. Épigastralgies
Froideur des extrémités Nausées, vomissements
Pieds et mains froids. Parfois chaleur des paumes. Froideur de la région épigastrique
Froideur des extrémités
Diarrhée avec pâleur du visage
Anomalies linguales Langue pâle sans enduit (et humide)
Typiquement, la langue d'Ipeca est pâle sans Le pouls doit être profond et sans force
enduit (langue qualifiée de « propre » dans les
Ni de l'Estomac
matières médicales). Dans les maladies fébriles,
elle présente un enduit blanc au centre alors Hoquet
que les bords et la pointe sont rouges. L'enduit Éructations avec nombreux gaz
lingual peut devenir jaune voire brun et la Ballonnements abdominaux
langue sèche. La langue peut être rouge seule- Régurgitations
ment au bout de la langue (signe de 1er degré). Nausées
Vomissements
Modalités La Rate ne retient pas le Sang
Aggravation Hémorragie soudaine et abondante avec :
Au moindre mouvement, par le froid sec, le vent Nausées
froid, l'hiver, le vent chaud du sud, par les repas, le Vomissements
tabac, la consommation de veau et de porc. Pâleur
Malaise
Amélioration Sueurs froides
Par la pression. Extrême faiblesse
Langue pâle
Signes étiologiques Le pouls doit être fin et faible
Troubles suite de colère refoulée, d'indignation,
de mépris et d'humiliation. Syndromes externes
Maladies de la Chaleur
Syndromes correspondants
Sur la couche du Wei
Syndromes internes Attaque du Vent Chaleur
Vide de Qi de l'Estomac Toux coqueluchoïde
Asthénie avec teint pâle, cernes bleuâtres autour Rhumatisme articulaire aigu (Bi de la Chaleur)
des yeux Enduit lingual blanc avec des bords et une
Éructations nombreuses pointe rouges

160
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Attaque du Vent-Chaleur-Humidité Absence de soif


Fièvre l'après-midi Vomissements
Intenses courbatures Diarrhées
Signes gastriques  : perte d'appétit, nausées Fatigue
constantes, douleurs à l'estomac Langue pâle
Enduit lingual blanc avec des bords et une Le pouls doit être profond, faible et lent
pointe rouges (l'enduit doit être épais et col-
lant à cause de l'Humidité et sec à cause de la Commentaires
Chaleur) L'analyse de la matière médicale d'Ipéca nous
Le pouls doit être mou et rapide montre qu'il entretient un lien privilégié avec
Sur la couche du Qi l'estomac. Les différentes matières médicales nous
disent que la langue d'Ipéca est « propre ». Cela
Chaleur du Poumon
signifie qu'elle ne présente pas d'enduit. La pâleur
Toux sèche, coqueluche et les cernes bleuâtres si caractéristiques d'Ipéca,
Sensation de chaleur la sensation de vide ou de froideur à l'estomac, la
Rougeur du visage et soif pendant la fièvre faiblesse accompagnée de nausées ou de vomisse-
La langue est rouge avec un enduit jaune ou ments, le manque d'appétit, la lenteur de digestion,
rouge au bout de la langue les éructations, l'asthénie jusqu'à l'épuisement,
Le pouls doit être vaste et rapide la diarrhée et surtout la pâleur du teint et de la
Glaires-Chaleur du Poumon langue sont des signes qui évoquent un vide de Qi
de l'Estomac. Comme le Qi de l'Estomac est trop
Lourdeur de la tête
faible, il ne peut plus descendre, ce qui explique
Congestion sur la poitrine
les nausées, les vomissements et les régurgitations
Oppression thoracique
(Ni de l'Estomac ou contre-courant du Qi de l'Es-
Douleurs thoraciques
tomac). La Rate et l'Estomac sont étroitement liés.
Asthme
Un vide de Qi de la Rate est souvent sous-jacent,
Bronchopneumonie
ce qui explique les selles molles. Si nous rajoutons
Toux rauque avec crachats sanguinolents et
la froideur des extrémités aux signes cliniques
collants
précédemment cités, nous nous trouvons dans le
Hématémèse
cas d'une déficience-Froid de l'Estomac (vide de
Langue rouge avec enduit jaune (qui doit être
Yang de l'Estomac). Le pouls d'Ipéca confirme cet
collant)
état de vide énergétique. En effet, nous pouvons
Le pouls doit être glissant et rapide
lire dans les matières médicales que son pouls est
« faible, presque imperceptible voire impercep-
Chaleur-Humidité dans la Rate et l'Estomac
tible ». Ipéca est un excellent traitement des nau-
Transpiration après la fièvre sées induites par les chimiothérapies qui sont à
Oppression dans la poitrine l'origine de l'épuisement du Qi (remède utile dans
Nausées, vomissements les « convalescences après une chimiothérapie »).
Selles glairosanglantes, dysenterie avec ténesme C'est aussi un remède utile pour la prise en charge
rectal des nausées de la grossesse (la grossesse a ten-
Odeur nauséabonde des selles dance à diminuer le Qi et le Yang de l'organisme
Urines sanguinolentes pendant la dysenterie et donc le Qi et le Yang de l'Estomac).
Langue rouge et enduit lingual jaune Nous retrouvons chez Ipéca des hémorragies
Le pouls doit être glissant et rapide soudaines, abondantes accompagnées de nau-
sées, de vomissements, de pâleur, de malaise et de
Maladies du Froid
sueurs froides. La Rate et l'Estomac étant très liés,
Atteinte du niveau Tai Yin le vide de Qi de l'Estomac peut affecter la Rate. Si
Distension abdominale le vide de Qi de la Rate est insuffisant, il ne peut
Frilosité plus retenir le Sang dans les vaisseaux sanguins,
Perte d'appétit ce qui explique les saignements divers.

161
Homéopathie et médecine chinoise

Ipéca est un grand remède de coqueluche. pathologiques selon les 6  niveaux). Les symp-
En MTC, la coqueluche est due initialement tômes à apparaître au niveau Tai Yin sont ceux
à l'invasion du Vent-Chaleur externe. L'utilité d'un vide de Yang de Rate avec accumulation
d'Ipéca dans l'invasion du Vent-Chaleur est de Froid. Dans ce cas, les ballonnements et les
confirmée par l'aspect que peut prendre sa vomissements sont dus au Froid interne alors que
langue. Celle-ci peut être blanche au centre les autres symptômes sont liés au vide de Yang
(signe que le pathogène externe est encore en de la Rate.
surface) et rouge sur les bords et à la pointe
(signe de Chaleur). Cet aspect lingual carac-
téristique est un signe de 2 e  degré dans cette
pathogénésie. La fièvre s'exprime souvent en Kalium bichromicum
été (signe de 2 e  degré) et, si nous associons la
gêne épigastrique et la soif, nous nous trou-
vons dans la situation d'une attaque de la
Chaleur de l'été. Cet excès de Chaleur envahit
le système du Qi protecteur du Poumon. C'est
pourquoi la langue peut être rouge à la pointe
chez Ipéca. La Chaleur peut s'associer facile-
ment à l'Humidité. Il n'est donc pas étonnant
de constater qu'Ipéca se révèle être un trai-
tement très utile en cas d'excès de Chaleur-
Humidité dans le système du Qi protecteur
du Poumon  : fièvre avec nausées, douleurs
à l'estomac, langue rouge sur les bords avec
un enduit blanc (qui doit être sec à cause de
la Chaleur et épais du fait de l'Humidité). À
partir de cette couche superficielle, la Chaleur Fig. 4.30
et l'Humidité pénètrent facilement en profon-
deur dans la couche du Qi pour attaquer des
organes tels que le Poumon et la Rate (Chaleur
Souche
du Poumon et Chaleur-Humidité de la Rate • Nom : bichromate de potassium.
et de l'Estomac). Cela explique que la langue • Formule : Cr2K 2O7.
peut être rouge chez Ipéca avec un enduit jaune • Description  : produit de synthèse qui se pré-
voire brun selon le degré de Chaleur. En cas sente sous la forme de grands cristaux prisma-
de Chaleur du Poumon, nous observerons des tiques rouge orangé solubles dans l'eau chaude.
inflammations pulmonaires (bronchite aiguë, Composé stable qui ne se décompose qu'à haute
bronchopneumopathie, bronchiolite, asthme, température.
etc.) et en cas de Chaleur-Humidité de la Rate • Propriétés  : les dichromates sont des agents
et de l'Estomac, des signes digestifs (nausées, oxydatifs puissants qui peuvent réagir vio-
vomissements, diarrhée, dysenterie avec selles lemment avec des substances réductrices, des
glairosanglantes, etc.). matières organiques et des produits combus-
Si nous tenons compte du lien privilégié qu'en- tibles (bois, papier et tissu).
tretient ce remède avec le Poumon et le couple • Utilisation du chrome  : comme garniture de
Rate/Estomac, nous pouvons aisément affirmer protection et de décoration.
qu'Ipéca est en relation avec le niveau Tai Yin. • Toxicité :
Les ballonnements abdominaux, la perte d'appé- – ingestion  : ulcérations de la muqueuse pha-
tit, les vomissements, les diarrhées, l'absence de ryngée, vomissements, diarrhées, hémorra-
soif, l'asthénie et la pâleur de la langue sont des gies digestives, atteinte hépatorénale ;
signes qui évoquent une atteinte du niveau Tai – inhalation : fortes irritations du tractus res-
Yin dans les maladies dues au Froid (tableaux piratoire (douleurs nasales et thoraciques,

162
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

p­ erforations de la cloison nasale, toux, dys- Coryza aigu qui devient purulent
pnée, cyanose, asthmes allergiques, bronchites avec masses vertes dures élastiques
chroniques) ; Obstruction nasale aggravée le soir et le matin et
– contact cutané  : nécroses, ulcérations tor- par le temps chaud et humide. Obstruction unila-
pides et chroniques ; térale qui alterne de côté. Éternuements fréquents
– projections oculaires : inflammations sévères aggravés le matin et au grand air. Coryza avec
de la conjonctive et de la cornée (inflamma- écoulement aqueux transitoire puis écoulement
tion, érosions, ulcérations). muqueux, épais, jaunâtre ou verdâtre, sanguino-
lent, filant, gluant, visqueux, tenace tombant dans
Matière médicale l'arrière-gorge ayant une odeur nauséabonde.
Catarrhe chronique. Formation de croûtes adhé-
Signes psychiques rentes à l'intérieur du nez jaunes ou vertes dont
Taciturne, triste, le détachement provoque des saignements. Les
misanthrope, conformiste croûtes se reforment très rapidement après leur éli-
Triste le soir. Pleure sans raison. Taciturne, mination. Expulsions de bouchons élastiques durs,
morose (regarde fixement sans penser). S'ennuit verts laissant la muqueuse à vif et brûlante. Prurit
facilement. Il a peur des gens, de la foule et a ten- à l'intérieur du nez. Perte de l'odorat. Apparition
dance à la misanthropie. Il désire la solitude. Tout de céphalées dès que l'écoulement cesse.
le répugne. Il est timide, pudique et se sent souvent Sinusite avec douleurs et lourdeur
mal à l'aise. Il est conformiste, trop convenable et à la base du nez
n'aime pas le changement. Peut être paresseux.
Douleurs brûlantes, piquantes et pressurantes à
la racine du nez, aggravées après la suppression
Très attaché à sa famille de l'écoulement nasal. Les douleurs peuvent
Très attaché à sa maison, à sa famille, à sa voiture. s'étendre à la commissure externe des yeux et
Il veut que sa famille soit parfaite. Sa vie person- au front. La pression les améliore. Sensation de
nelle, familiale a beaucoup d'importance pour lui. pulsation, de chaleur, de lourdeur ou de poids à
la base du nez. Céphalées frontales, douleurs des
Signes physiques sinus frontaux. Sinusite frontale ou maxillaire.
Blépharoconjonctivite Douleurs ponctiformes sinusiennes aggravées au
froid. Perte d'odorat. Épistaxis de sang foncé.
Blépharoconjonctivite chronique pustuleuse
avec lourdeur, œdème palpébral et rougeur du Ulcérations nasales
bord libre des paupières. Démangeaisons ocu- Ulcérations à l'intérieur du nez, ulcères ronds du
laires. Larmoiement. Douleurs oculaires brû- septum avec perforations. Ozène syphilitique.
lantes ou piquantes. Écoulement purulent jaune Fissures sur les ailes du nez. Sécheresse nasale
épais. Les yeux sont agglutinés le matin. Uvéite. aggravée dans une pièce chaude obligeant à se
Ulcérations cornéennes profondes indolentes. moucher sans que rien ne sorte.
Photophobie à la lumière du jour. Sclérotique
rouge ou jaune. Angine érythémateuse, diphtérie,
ulcérations pharyngées, aphtes
Symptômes ORL
Angine avec pharynx et amygdales de couleur
Otites suppurées, otite externe rouge vernissé ou cuivrée voire pourpre violacé.
Otites moyennes chroniques avec perforation tym- Douleurs piquantes s'étendant aux oreilles en ava-
panique  : écoulement abondant, épais, purulent lant ou en bâillant. Sécheresse de la gorge. Diphtérie
(jaune et fétide) qui s'étire en longs filaments. avec croup  : fausses membranes très adhérentes
Extension de la douleur vers les parotides et les et tendant à s'étendre au larynx, à la trachée et
mastoïdes. Inflammation du méat  : eczéma pru- aux narines. Croup spasmodique, toux croupale.
rigineux, humide du conduit auditif externe. Haleine fétide. Prostration. Mucosités pharyngées,
Inflammation érysipélateuse de l'oreille. adhérentes, filantes et gélatineuses, obligeant le

163
Homéopathie et médecine chinoise

malade à se racler la gorge le matin et d'expecto- dans le rectum et l'anus. La diarrhée est aggravée
ration difficile. Tendance ulcérative  : ulcérations en été ou aux premiers jours chauds du printemps
pharyngées profondes à bords réguliers, comme et  alterne avec les rhumatismes (rhumatismes
à l'emporte-pièce. Ulcères syphilitiques. Aphtes à l'hiver et diarrhée l'été).
fond jaunâtre avec mucopus adhérent. Sensation
Constipation
de cheveux sur les piliers du voile du palais, pro-
voquant une toux irritante et des vomissements. Constipation avec pesanteur dans l'anus  : selles
Salive visqueuse et filante. Enflure et œdème de dures, fragmentées. Hémorroïdes procidentes
la luette qui ressemble à un sac à moitié rempli pendant la selle.
d'eau. Ulcères syphilitiques de la luette. L'odeur de
Troubles dermatologiques
l'haleine est putride, nauséabonde.
Acné pustuleuse, folliculite de la barbe
Laryngite
Éruption de petites pustules inflammatoires et pru-
Voix rauque, nasillarde. Laryngite par temps rigineuses la nuit. Acné pustuleuse sur les joues, le
humide ou froid. Besoin de s'éclaircir la gorge. menton et le front. Folliculite de la barbe suppurée.
Irritation du larynx en parlant. Éruption de macules sur le visage. Acné rosacée.
Toux avec expectorations Éruptions humides,
de mucosités jaunes épaisses purulentes sur le visage (impétigo)
Toux suite de chatouillements dans le larynx ou Éruptions croûteuses, jaunes, sur le nez et le visage ;
la trachée, suivie d'une expectoration de mucosi- impétigo. Éruption péribuccale. Sécheresse des
tés jaunes, épaisses, visqueuses, filantes, tenaces lèvres avec gerçures. Éruptions eczématiformes,
et sanguinolentes ; elles adhèrent à la gorge, aux humides, croûteuses sur la tête.
dents, aux lèvres. Expulsions de petites masses
granuleuses. Douleurs rétrosternales déchi- Rash fébrile, urticaire nodulaire, lichen plan
rantes pendant la toux irradiant dans le dos. Rash fébrile (rougeole). Urticaire nodulaire.
Bronchectasies. Coqueluche. Aggravation de la Prurit nocturne avec douleurs brûlantes, aggravé
toux après manger. à l'échauffement du lit et amélioré à l'air frais.
Éruptions prurigineuses. Lichen plan.
Troubles digestifs
Ulcères
Pyrosis, régurgitations
Ulcères ronds avec aréole rouge et bords surélevés
Douleurs gastriques brûlantes, rongeantes, et indurés (ulcères profonds). Nécrose centrale
améliorées par les repas. Ulcères à l'estomac. avec croûte noire. Écoulement jaune, tenace, cor-
Régurgitations acides ou éructations gazeuses rosif ou bien ulcères secs. Ulcères syphilitiques.
(ballonnements gastriques le soir).
Vomissements de mucosités jaunâtres Troubles génito-urinaires
et sanguinolentes Leucorrhées purulentes
Manque d'appétit. Sensation de lourdeur et de Prurit vulvaire suite de leucorrhées jaunes, puru-
plénitude gastrique pendant ou après les repas. lentes, épaisses, filandreuses, tenaces. Inflammation
Nausées brusques et vomissements très acides de utérine chronique. Érosion du col qui saigne faci-
mucosités jaunâtres, sanguinolentes et visqueuses. lement avec leucorrhées. Tendance au cancer du
Pesanteur au niveau du foie avec douleurs lanci- col de l'utérus. Excoriation du vagin. Règles abon-
nantes s'étendant à la rate et aux épaules aggra- dantes, trop fréquentes.
vées par le mouvement. Désir de bière.
Urines avec mucopus visqueux
Syndrome dysentérique Urines peu abondantes de couleur rouge foncé,
Diarrhée matinale chronique poussant hors du avec mucus épais, visqueux et filandreux. Douleurs
lit  : selles glaireuses, graisseuses, gélatineuses sourdes et lancinantes dans la région rénale.
(comme de la gelée), écumeuses, sanguinolentes, Tendance ulcérative de l'urètre, du gland et du
inodores. Rectorragies. Ténesme avec brûlures prépuce.

164
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Douleurs intermittentes, erratiques Céphalées frontales, lourdeur de la tête et de la


Douleurs circonscrites erratiques base du nez
Sinusite avec écoulement purulent et lourdeur
Douleurs aiguës, lancinantes, erratiques (appa-
Acné inflammatoire, pustuleuse
raissant et disparaissant brusquement) sur de
Éruptions humides, purulentes, eczémati-
petits endroits circonscrits (points douloureux).
formes, impétiginisées
Douleurs erratiques changeant de place très rapi-
Prurit cutané
dement et alternant avec les autres troubles orga-
Nausées, vomissements de mucosités jaunâtres,
niques (rhumatologiques et digestifs) ; souvent en
sanguinolentes et visqueuses
diagonale (sein droit et coude gauche). Douleurs
Sensation de lourdeur et de plénitude gastrique
osseuses brusques, erratiques, sensibles à la pres-
Douleurs gastriques brûlantes
sion et à la percussion. Douleurs déchirantes au
Diarrhées, syndrome dysentérique
niveau du tibia. Sensibilité douloureuse des talons
Urines peu abondantes foncées (couleur rouge
améliorée en marchant. Douleurs rhumatismales
foncé)
dans les articulations passant d'une articulation à
Langue rouge et enduit jaune épais
l'autre, améliorées par le repos et la chaleur du lit.
Bouche collante, visqueuse
Alternance des troubles : disparition des douleurs
Le pouls doit être glissant et rapide
mais apparition d'autres troubles et inversement
(troubles digestifs notamment).
Commentaires
Sciatique avec douleurs intermittentes
Sciatique gauche aggravée par la pression et le Peu de symptômes psychologiques sont décrits
changement de temps, améliorée par la chaleur dans les différentes matières médicales. Nous
et le mouvement ou le membre fléchi. La douleur retrouvons cependant quelques traits d'une typo-
est intermittente et se déplace le long de la jambe. logie Terre : « amour pour la famille, sens excessif
Douleurs du coccyx aggravées assis avec l'impres- du devoir, conformisme, aversion pour le chan-
sion que le coccyx est trop long. gement, facilement affecté par les malheurs des
autres… ». Cela n'est pas étonnant si nous tenons
compte de la souche. Celle-ci est une association
Anomalies linguales
d'un oxyde de chrome et de potassium. Elle a donc
Typiquement, la langue de Kalium bichromi- la structure microscopique et macroscopique qui
cum est rouge, sèche, luisante, vernissée, cra- rappelle celle d'un minéral. Mais kalium bichro-
quelée, mais elle peut être recouverte d'un micum présente cependant certains traits de
enduit épais, jaune sale et garder l'empreinte la typologie Métal, en rapport avec le chrome,
des dents. La bouche est collante, visqueuse. c'est-à-dire une tendance au retrait social et à la
tristesse. Sankaran (cité par Lacombe) dit de lui
Modalités « qu'il donne l'impression d'être extrêmement
Aggravation réservé, taciturne et gardant ses sentiments. Il
évite la société, cache ses émotions et sent de la
En hiver, par le froid, le vent-froid, le temps chaud-
tristesse lorsqu'il est blessé par le comportement
humide ou froid-humide, en plein air (prend faci-
de la famille ». Il est vrai qu'il cherche la solitude,
lement froid), en se déshabillant.
qu'il est timide et a tendance à l'agoraphobie et à
Amélioration la misanthropie. Il est triste, morose et taciture.
Par la chaleur, l'été (sauf pour les symptômes Cette double polarité Terre/Métal se retrouve
cutanés qui sont améliorés par le froid). dans les signes physiques (production d'Humi-
dité-Chaleur par la Rate et l'Estomac qui s'exprime
Syndrome correspondant au Poumon). En effet, Kalium Bichromicum est
souvent prescrit à partir de ses deux grandes
Humidité-Chaleur indications que sont l'acné pustuleuse et les sinu-
dans la Rate et l'Estomac sites. Les sinusites, en MTC, sont principalement
Blépharo-conjonctivite chronique, sclérotique dues à l'attaque du Vent-Chaleur externe, au
jaune Vent-Froid (qui se transforme en Chaleur) et à

165
Homéopathie et médecine chinoise

la ­Chaleur-Humidité qui envahit la Rate (tableau d'acné en homéopathie sont d'ailleurs des métaux
interne). Les perversités externes et l'Humidité- (Antimonium crudum, Kalium bichromicum,
Chaleur produite par la Rate peuvent d'ailleurs Kalium bromatum, Tellurium, Zincum, etc.) et
s'entremêler. En effet, les attaques répétées du nous connaissons l'utilisation du zinc en allopa-
Vent-Chaleur affaiblissent l'énergie correcte ou thie pour le traitement de l'acné.
Zheng Qi, ce qui aboutit à une forme chronique Le côté Luétique de ce remède est lié à sa toxico-
d'Humidité-Chaleur provenant de la Rate et de logie car la dissolution du dichromate de potassium
l'Estomac (les formes chroniques de sinusites sont donne une solution acide. Cela explique l'action
la plupart du temps liées à un excès de Chaleur- syphilitique et les ulcérations cutanéomuqueuses.
Humidité provenant de la Rate et de l'Estomac). Enfin, par rapport au Métal et à son organe,
L'énergie du centre étant déficiente, la fonction le Poumon, il est intéressant de constater que
de transformation et transport est altérée, ce qui Kalium bichromicum rêve de suffoquer ou d'avoir
conduit à l'accumulation d'Humidité qui se com- quelqu'un de couché sur son abdomen et sa poi-
bine avec la Chaleur. Cette énergie nocive monte trine et l'empêche de respirer…
au Poumon qui est lui-même lié à la Rate par le
niveau Tai Yin (axe Poumon-Rate). L'Humidité
s'écoule alors par le nez qui est l'orifice du Magnesia carbonica
Poumon. Elle entraîne une sensation de poids, de
pesanteur, de lourdeur à la base du nez et dans la
région frontale. La consommation d'aliments gras
et chauds peut favoriser ce syndrome et il convient
donc de les diminuer voire de les supprimer. Chez
Kalium bichromicum, la langue rouge et l'enduit
jaune, épais et collant confirment la présence
d'Humidité et de Chaleur. Le Vent-Froid fait par-
tie des étiologies de Kalium bichromicum. Mais,
rappelons-le, le Vent-Froid peut se transformer en
Chaleur. Il existe une dernière cause de sinusite :
le Feu du Foie/Vésicule biliaire, mais ce syndrome
n'est pas inclus dans cette pathogénésie. Fig. 4.31
Dans l'histoire de la souche, il est intéressant de
mettre en parallèle l'utilisation du chrome au niveau
Souche
industriel et les applications homéopathiques cuta-
nées. Le chrome intervient dans le polissage des voi- • Nom : carbonate de magnésium.
tures en leur donnant un aspect brillant, éclatant… • Surnoms  : magnésie blanche ou carbonate de
(Vithoulkas dit d'ailleurs que les sujets Kalium magnésie.
bichromicum « ont une perspective matérialiste. • Formule : MgCO3.
Ils sont attachés à leur maison, à leur famille et à • Description  : masse blanche, légère, inodore,
leur voiture » !). Or Kalium bichromicum est un des insipide et insoluble dans l'eau qui peut facile-
remèdes les plus utiles de la matière médicale pour ment être réduite en poudre.
la prise en charge de l'acné. L'indication de Kalium • Utilisations  : dans le domaine sportif pour
bichromicum est l'acné pustuleuse que nous retrou- assécher les mains (poudre en gymnastique
vons dans le syndrome d'Humidité-Chaleur. Il en artistique, escalade ou haltérophilie) et dans
est de même pour l'impétigo. l'industrie alimentaire (régulation de l'acidité,
Il est tout de même intéressant de constater prévention des agglomérations, rétention de
que l'action principale de ce remède, qui possède couleur, dessiccation etc.).
du métal dans sa composition, se situe au niveau • Rôles biologiques du magnésium : oligoélément
du nez et de la peau car ce sont, respectivement, indispensable au bon fonctionnement de l'orga-
l'orifice et le revêtement cutané de l'élément nisme. Intervient dans le métabolisme énergé-
Métal et du Poumon. Tous les grands remèdes tique (la forme active de l'ATP étant un complexe

166
Chapitre 4. Analyse énergétique des remèdes homéopathiques

Mg2 +-ATP au sein de la mitochondrie), dans la Irritabilité, susceptibilité


synthèse des protéines et des acides nucléiques,
dans le fonctionnement neuromusculaire via les Tristesse pendant la grossesse
Na+,K+-ATPases et Ca2 +-ATPases membranaires. Pleurs pendant la grossesse ou le matin en se
Effets opposés du magnésium et du calcium au réveillant.
niveau neuromusculaire : une hypomagnésémie
entraîne une hyperexcitabilité neuromusculaire Réveils nocturnes à partir
alors qu'une hypermagnésémie est responsable de 3 heures du matin
d'une paralysie progressive (le magnésium a une Réveils nocturnes à 3 heures du matin avec par-
action antagoniste de type compétitif sur les flux fois le besoin d'aller à la selle. Endormissement
entrants de Ca2 +). tardif, sommeil perturbé suite d'anxiété. Sommeil
• Utilisation médicale du magnésium : couram- non réparateur (se réveille plus fatigué que le soir).
ment prescrit dans le traitement de l'anxiété
mineure, de la spasmophilie et des crampes. Rêves de la mort, de vains efforts et d'eau
Rêves lourds, de vains efforts (pour trouver les
toilettes, pour trouver son chemin, pour s'habil-
Matière médicale ler, pour aller au bal, pour confectionner ses
Signes psychiques vêtements, pour parler, etc.). Rêve d'être perdu à
Abandonnisme/suite d'abandon parental
la maison ou dans une forêt. Rêve de malheur et
de la mort d'un parent proche, d'enterrement, de
Sentiment d'être abandonné, de ne pas être aimé pleurer. Rêves historiques. Rêve de bal, de ban-
par son entourage ou peur d'être rejeté (par ses quet. Rêve d'eau et d'inondation, de danger dans
parents, ses amis ou son conjoint). Amitié inter- l'eau ou d'être trempé par la pluie. Rêve de colère,
rompue. Enfant rejeté par ses parents, par son père. de dispute, de se battre avec des voleurs. Rêve de
Orphelins. loterie, de recevoir de l'argent.
Troubles consécutifs à une domination
ou une négligeance Signes physiques
Troubles survenant après avoir été longtemps Asthénie chez les femmes nerveuses
dominé ou négligé. Lassitude, fatigue, faiblesse le matin. La faiblesse
est aggravée assis, avant et pendant les règles.
Aversion pour les conflits et les violences Sensation de lourdeur.
Personne réservée, sensible, pacifique qui ne sup-
porte pas la violence, les querelles, les conflits Troubles digestifs, douleurs crampoïdes
et les discordes. Ne supporte pas l'injustice. Les Inappétence
troubles peuvent être consécutifs à des conflits Sensation de vide à l'estomac, nausées le matin,
entre les parents. vomissements. Douleurs gastriques piquantes
Anxiété pour les autres ou crampoïdes, aggravées par le lait. Soif aggra-
vée le soir et la nuit. Régurgitations acides ou
Anxieux, soucieux surtout pour les autres. Peur
graisseuses aggravées par la consommation de
qu'il n'arrive quelque chose de grave  : peur d'un
choux. Pyrosis. Manque d'appétit, dégoût pour la
accident, d'un malheur, de se blesser, de la mort,
nourriture.
etc. Anxiété pour l'avenir. Tendance à se ronger
les ongles. Facilement effrayé. Intolérance au lait, refus du lait maternel
Suite de mauvaise nouvelle, Indigestion, régurgitations acides, éructations,
choc avec spasmophilie douleurs gastriques, diarrhées après avoir bu du
Troubles suite de mauvaise nouvelle, de peur  : lait. Selles contenant du lait non digéré, chez les
stupeur avec tremblements, crise de spasmophilie nourrissons allaités (selles blanches laiteuses).
(paresthésies de la langue et de la bouche, mains Vomissement « comme du lait caillé ». Refus du
d'accoucheur, etc.). lait maternel chez l'enfant.

167
Homéopathie et médecine chinoise

Douleurs digestives crampoïdes, bas. Les douleurs sont soulagées en hyperflexion.


coliques du nourrisson Les règles ne coulent que la nuit ou couché ;
Ballonnements abdominaux, flatulences. Douleurs elles sont faibles en journée ou cessent debout.
abdominales coupantes, crampoïdes améliorées Règles foncées, noires, filantes comme de la poix.
après l'émission des selles ou l'émission de gaz (gaz Leucorrhées muqueuses, épaisses, blanches après
nauséabonds d'odeur aigre, acide) et aggravées les règles. Impression que les règles arrivent mais
après les repas. Douleurs abdominales crampoïdes retard de règles. Aménorrhée.
chez les enfants, coliques du nourrisson allaité.
Toux sèche nocturne à 3 heures
Diarrhées de la dentition, dysenterie Toux sèche spasmodique aggravée la nuit à
Diarrhées indolores chez les enfants ou les nour- 3 heures du matin suite de sensation de fourmil-
rissons, pendant la dentition, suite de consomma- lements dans le larynx. Expectorations matinales.
tion de lait. Diarrhées glaireuses ou mousseuses,
vertes. Écume surnageant. Odeur aigre, acide, Transpiration acide
nauséabonde des selles. Ténesme rectal avec dou- Transpiration abondante aggravée le matin, d'odeur
leurs brûlantes aggravées par les selles. Douleurs aigre, acide, fétide, nauséabonde et d'aspect huileux.
rectales piquantes améliorées par l'émission de La transpiration tache le linge en jaune. Odeur cor-
gaz et aggravées à 4 heures du matin. Dysenterie. porelle acide.
Choléra infantile. Aggravation de la diarrhée le
matin ou après le dîner. Prurit anal. Anomalies linguales
Constipation Non décrites dans les matières médicales.

Constipation avec besoin impérieux et constant


d'aller à la selle : grands efforts de défécation inef- Modalités
ficaces, les selles s'émiettant. Constipation pério- Aggravation
dique tous les 2 jours, suite d'émotion vive. La nuit, par le lait, le froid, le contact, à l'intérieur
d'une pièce, par les courants d'air, avant et pen-
Remède de névralgies améliorées
par la marche dant les règles.
Névralgies faciales nocturnes Amélioration
Névralgies dans la région malaire, zygomatique En marchant à l'extérieur et par la chaleur locale.
ou médiojugale avec douleurs déchirantes, creu- Signes étiologiques
santes : le sujet crispe l'hémiface et la tient forte-
ment en main. Aggravation des douleurs au repos, Troubles suite de soucis, de préoccupations, de
en étant couché, la nuit, par le vent et le froid. choc mental, d'émotions, de mauvaise nouvelle,
Amélioration par la marche à l'extérieur (névral- de frayeur ou de traumatisme, de querelles, de
gies nocturnes obligeant à marcher sans répit). discorde entre ses propres parents, après avoir été
négligé ou domin