Vous êtes sur la page 1sur 3

Directeur de la publication : Edwy Plenel

www.mediapart.fr
1

moins bonne performance électorale de son histoire,


demeurant loin des niveaux – au-delà de 40% – qu’il
Élections allemandes : sept cartes pour
pouvait atteindre dans les années 1970.
comprendre les résultats
PAR DONATIEN HUET Le parti d’Olaf Scholz, en tête dans 151 des 299
ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 28 SEPTEMBRE 2021
circonscriptions, a profité d’une double dynamique:
il a retrouvé de sa superbe dans ses bastions du
Nord-Ouest (29,7% à Hambourg, dont le candidat
à la chancellerie fut un temps bourgmestre) mais a
surtout progressé dans les Länder d’ex-RDA. Comme
le relève l’historien Adam Tooze, le SPD a toutefois
réalisé des scores plus solides dans le nord et le centre
de ces territoires (Brandebourg, Mecklembourg-
© Mediapart Poméranie-Occidentale, Saxe-Anhalt), que dans le
Les sociaux-démocrates gagnent du terrain partout et sud, où le parti d’extrême droite AfD freine son essor
deviennent la première force au Parlement, devant les (Saxe, Thuringe).
conservateurs, en déclin, et les Verts, qui fleurissent Les sociaux-démocrates, qui ont notamment fait
dans les grandes villes. L’extrême droite confirme son campagne pour une augmentation du salaire minimum
ancrage à l’Est tandis que la gauche y recule. à 12 euros, semblent avoir progressé plus fortement
Le scrutin législatif allemand de 2021, organisé dans des régions économiquement moins prospères,
dimanche 26septembre, n’a pas fondamentalement où le taux de chômage est plus élevé.
changé la donne par rapport à celui de 2017. Le
Le sombre bilan de la CDU
système partisan demeure multicolore, éclaté entre
six formations, y compris l’extrême droite de l’AfD Les conservateurs, avec 24,1 % des suffrages, sont
qui se maintient au Bundestag, la chambre basse du les grands battus des législatives. Ils reculent partout
Parlement, après son entrée fracassante il y a quatre (11,2millions de voix contre 15,3millions en 2017,
ans. pour la dernière candidature d’Angela Merkel) et
sortent vainqueurs des scrutins majoritaires dans
Surtout, le pays reste clairement divisé entre Ouest
seulement 143 circonscriptions (231 en 2017), presque
et Est et, pour les anciens Länder d’Allemagne de
exclusivement situées en Bavière, dans le Bade-
l’Est, entre Nord et Sud. Le vote des grandes villes,
Wurtemberg ou dans les zones rurales de Rhénanie du
largement favorables aux partis de gauche et du
Nord-Westphalie.
centre, se distingue aussi de celui des territoires moins
urbains, plutôt friands des formations de droite et La CSU bavaroise, alliée de la CDU dans ce bastion
d’extrême droite. historique de la droite allemande, perd du terrain
(-7points par rapport à 2017) même si le parti de
Le SPD prospère au Nord et à l’Ouest Markus Söder limite la casse, obtenant 31,7% des
En obtenant 25,7% des suffrages, le parti social- suffrages et perdant un seul siège.
démocrate a remporté le scrutin et gagné 53 sièges Le décrochage des chrétiens-démocrates est
par rapport à 2017 (11,9millions de voix contre particulièrement évident dans certains Länder de
9,5millions il y a quatre ans). Il n’y a guère qu’autour l’Est (-15,7points en Mecklembourg-Poméranie-
d’Aix-la-Chapelle, la ville natale du candidat CDU Occidentale). D’après le Tagesschau, l’émission
Armin Laschet, que le SPD n’améliore pas son score. d’information de la télévision publique allemande
Ce qui ne l’empêche pas de réaliser la troisième ARD, le vote des femmes pour la CDU-CSU s’est
effondré, passant de 36 à 24%.

1/3
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
2

Autre signe de cette hécatombe : trois proches L’AfD, deuxième parti à l’Est
d’Angela Merkel – les ministres Annegret Kramp- Le parti d’extrême droite, qui avait fait son entrée
Karrenbauer, Peter Altmaier et le chef de la au Bundestag en 2017, bat un peu en retraite:
chancellerie Helge Braun – ont été défaits dans leurs il rassemble 4,8millions de voix (10,3%) contre
circonscriptions respectives. Et le candidat de la CDU 5,8millions (12,6%) il y a quatre ans. Mais le net
dans le fief historique d’Angela Merkel à Stralsund, au décrochage de la CDU à l’Est lui permet de devenir
bord de la mer Baltique, a échoué. le second parti le plus plébiscité dans l’ensemble des
Les Verts s’ancrent solidement dans les grandes cinq Länder de l’ex-RDA – juste derrière le SPD –, en
villes première place dans dix-sept circonscriptions.
Le score des Grünen a déçu, parce qu’ils étaient Devançant le SPD et la CDU, l’AfD réalise des scores
donnés vainqueurs dans les sondages d’il y a encore impressionnants en Saxe (24,6 %) et en Thuringe
quelques mois. Mais la formation emmenée par (24%), un Land que la gauche de Die Linke gouverne
Annalena Baerbock réalise malgré tout une forte pourtant en coalition. C’est dans cette région que les
ascension par rapport à 2017, passant de 4,1 à conservateurs et libéraux avaient brisé un tabou, en
6,8millions de voix (14,8% contre 8,9%). février 2020, en s’alliant avec l’AfD à l’occasion de
Les écologistes sont particulièrement bien implantés l’élection du ministre-président, avant de faire marche
à l’Ouest – où ils ont sans doute pris des voix arrière.
aux électeurs CDU – et arrivent en tête dans un Die Linke se maintient de justesse au Bundestag
total de vingt-cinq circonscriptions, toutes situées Le parti de gauche est l’autre grand perdant du scrutin,
dans des grandes agglomérations ou des villes en baisse dans toutes les circonscriptions, ne glanant
universitaires, notamment à Cologne, Bonn, Aix-la- que 2,3millions de voix (4,3 millions en 2017). Pire:
Chapelle, Münster, Fribourg-en-Brisgau, Karlsruhe, avec 4,9% des suffrages, Die Linke reste en deçà du
Heidelberg, Stuttgart, Francfort ou Munich. seuil de 5% pour entrer au Bundestag.
Les libéraux portés par le vote des jeunes La formation de Susanne Hennig-Wellsow et Janine
Le FDP de Christian Lindner a progressé légèrement Wissler conservera néanmoins un groupe de trente-
d’un scrutin à l’autre, passant de 5 à 5,3millions de neuf députés car la loi électorale permet à un parti
votants, gagnant des électeurs de manière quasiment ayant réalisé moins de 5% des voix de disposer
uniforme à l’Est comme à l’Ouest. Les libéraux d’une représentation proportionnelle, si au moins trois
obtiennent néanmoins des résultats plus faibles en de ses candidats ont été élus directement dans une
Rhénanie du Nord-Westphalie et dans le Schleswig- circonscription. Ce qui est le cas pour Die Linke à
Holstein, deux États où ils prennent part à la coalition Berlin (deux élus) et Leipzig. Même si le parti est
gouvernementale au pouvoir. en net repli dans tous ses bastions de l’Est (entre
D’après une étude publiée par le Tagesschau, le FDP -5,4points et -8,7points selon les Länder), son ancrage
arrive en tête chez les électeurs qui votaient pour la local lui permet de sauver la face.
première fois (à 23% contre 21% pour les Grünen),
quand la CDU et plus encore le SPD ont fait le plein
chez l’électorat plus âgé.

2/3
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

Directeur de la publication : Edwy Plenel Rédaction et administration : 8 passage Brulon 75012 Paris
Direction éditoriale : Carine Fouteau et Stéphane Alliès Courriel : contact@mediapart.fr
Le journal MEDIAPART est édité par la Société Editrice de Mediapart (SAS). Téléphone : + 33 (0) 1 44 68 99 08
Durée de la société : quatre-vingt-dix-neuf ans à compter du 24 octobre 2007. Télécopie : + 33 (0) 1 44 68 01 90
Capital social : 24 864,88€. Propriétaire, éditeur, imprimeur : la Société Editrice de Mediapart, Société par actions
Immatriculée sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS. Numéro de Commission paritaire des simplifiée au capital de 24 864,88€, immatriculée sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS,
publications et agences de presse : 1214Y90071 et 1219Y90071. dont le siège social est situé au 8 passage Brulon, 75012 Paris.
Conseil d'administration : François Bonnet, Michel Broué, Laurent Mauduit, Edwy Plenel Abonnement : pour toute information, question ou conseil, le service abonné de Mediapart
(Président), Sébastien Sassolas, Marie-Hélène Smiéjan, François Vitrani. Actionnaires directs peut être contacté par courriel à l’adresse : serviceabonnement@mediapart.fr. ou par courrier
et indirects : Godefroy Beauvallet, François Bonnet, Laurent Mauduit, Edwy Plenel, Marie- à l'adresse : Service abonnés Mediapart, 4, rue Saint Hilaire 86000 Poitiers. Vous pouvez
Hélène Smiéjan ; Laurent Chemla, F. Vitrani ; Société Ecofinance, Société Doxa, Société des également adresser vos courriers à Société Editrice de Mediapart, 8 passage Brulon, 75012
Amis de Mediapart, Société des salariés de Mediapart. Paris.

3/3