Vous êtes sur la page 1sur 17

Table des matières

REMERCIEMENT................................................................................................................................1
INTRODUCTION.................................................................................................................................2
PREMIERE PARTIE :  DESCRIPTION DU LIEU DE STAGE.......................................................................3

I. PRESENTATION de l’hopital regional annexe d’ayos.......................................................................4


1. Historique...............................................................................................................................4
2. Situation géographique..........................................................................................................4
II. PRESENTATION DU SERVICE D’HYGIÈNE/ASSAIniSSEMENT............................................................4
1. Organisation...........................................................................................................................4
2. Rôle.........................................................................................................................................5
III. ETAT DES LIEUX De l’hopital regional annexe d’ayos.....................................................................6
1. Système d’approvisionnement en eau...................................................................................6
2. Gestion des déchets...............................................................................................................6
DEUXIEME PARTIE : ACTIVITES MENEES............................................................................................7

I. ACTIVITES LIEES AU FONCTIONNEMENT DU SERVICE......................................................................8


1. Service d’hygiène/assainissement..........................................................................................8
2. Service de stérilisation............................................................................................................9
3. Service de laboratoire.............................................................................................................9
TROISIEME PARTIE : OBSERVATIONS ET SUGGESTIONS...................................................................11

I. OBSERVATIONS.........................................................................................................................12
1. Aspects positifs.....................................................................................................................12
2. Aspects négatifs....................................................................................................................12
II. SUGGESTIONS...........................................................................................................................12
CONCLUSION...................................................................................................................................14
ANNEXES.........................................................................................................................................15
REMERCIEMENT
Les auteurs de ce rapport sont immensément redevables à tous ceux de près ou de
loin qui ont contribué au bon déroulement de leur stage.
Nous tenons à remercier particulièrement :
 M. : Directeur de l’hôpital régional annexe d’AYOS, pour nous avoir permis
d’effectuer notre stage ;

 Mme EDOA EYENGA Philomène : Directrice de l’EITMS-GS, pour nous avoir


permis d’aller en stage ;

 M ONANA MANGA Yves notre coordonnateur, pour son suivi, ses conseils et
ses encouragements ;

 M TCHEUDJI GUY Roger : major du service d’Hygiène et Assainissement


pour son encadrement et ses conseils ;

 M BOUKAR ABDOULKARIM BOUKAR : surveillant General de l’hôpital

1|Page
INTRODUCTION
L’apprentissage est la chose la moins aisée dont l’acquisition demande beaucoup de
courage, d’énergie, de volonté et par-dessus tout de travail. Dans l’optique de parfaire la
formation des étudiants en génie sanitaire, le ministère de la sante publique en collaboration
avec l’EITMS-GS de Yaoundé ont mis sur pied des stages d’apprentissage qui se déroulent
dans des structures appropriées. Suivant cette perspective, nous, étudiants techniciens
principaux du génie sanitaire en 2ème année académique avons effectué un stage a l’hôpital
régional annexe d’Ayos durant la période allant du 08-07-2021 au 24-07-2021. Pendant cette
période, nous avons accomplis nos tâches dans différents services relevant des compétences
du génie sanitaire. Ainsi, les objectifs étaient les suivants :
 Identifier la configuration administrative et géographique de l’hôpital ;
 S’approprier du paquet d’activités et spécifiquement des secteurs d’intervention
dans chaque unité ;
 S’approprier de la gestion de l’unité d’hygiène hospitalière ;
 S’approprier des éléments constitutifs de l’environnement hospitalier et en faire un
état des lieux ;
 S’imprégner et collaborer avec toutes les unités produisant des déchets hospitaliers ;
 Faire une ICC (information communication pour le changement) dans les domaines
apparentés à l’hygiène et a l’assainissement ;
 Produire un rapport final approuvé par l’encadreur de stage et le déposer à l’école
pour étude.

2|Page
PREMIERE PARTIE : 
DESCRIPTION DU LIEU DE STAGE

3|Page
I. PRESENTATION DE L’HOPITAL REGIONAL ANNEXE D’AYOS

1. HISTORIQUE

Dès le début du XXe siècle, les rives du Haut-Nyong sont signalées comme un foyer de
grande intensité de la maladie du sommeil. En janvier 1913, le médecin allemand Philalethes
Kuhn, établit une première installation médicale à Ayos. Les annees1920 voient de nouvelles
installations sanitaires constituer la base logistique et scientifique du programme de lutte
contre la maladie du sommeil conduit par le médecin militaire français Eugene Jamot,
installe à Ayos en 1922, il succède au Dr Jojot. Le 8 avril 1926, la mission permanente de la
prophylaxie de la maladie du sommeil est instituée par le décret ministériel, Jamot en est le
directeur, ainsi fin 1926, le Centre d’Instruction d’Ayos est établi sous la direction du Docteur
de Marqueissac. De 1926 a 1931, en cinq ans de travail acharne, le fléau de la maladie du
sommeil est vaincu au Cameroun. Cependant, il est alors préconisé de poursuivre l’effort
part des moyens financiers, du personnel en suffisance et l’autonomie administrative.

2. SITUATION GÉOGRAPHIQUE

L’hôpital est situé à proximité de la rive droite du fleuve Nyong, au confluent du Nyong et
du Long-Mafog. Il est traverse par la route nationale N10 a 139 Km à l’est de la capitale
Yaoundé, et a 42 Km au nord-est de la préfecture d’Akonolinga. Il est situé dans un site
longtemps appelé Centre d’Instruction Médical (CIM) et partage ce site avec le District de
Sante, le Centre de sante intégré Ayos Urbain, l’école des infirmiers diplômés d’Etat, et
l’école des aides-soignants.

II. PRESENTATION DU SERVICE D’HYGIÈNE/ASSAINISSEMENT

1. ORGANISATION

Le service d’hygiène de l’hôpital régional annexe d’Ayos possède à sa tête deux


responsables dont :
 M TCHEUDJI GUY Roger (major du service) ;
 M ONANA MANGA Yves.

4|Page
2. RÔLE

Le service d’hygiène a plusieurs rôles à savoir :


 Veiller au respect des règles d’hygiène et de salubrité ;
 L’inspection sanitaire au sein de l’hôpital ;
 Assurer la sécurité, la tranquillité et la salubrité de l’hôpital ;
 Collecte et traitement des DASRI (Déchets d’activité de Soin à Risque Infectieux) et
des DAOM (Déchets Assimilables aux Ordures Menagers) ;
 Lutte contre les nuisances sonore et olfactive ;
 Assurer la lutte antivectorielle ;
 Prévenir les infections nosocomiales ;
 La lutte contre les pandémies notamment la COVID-19 et le CHOLERA.

5|Page
III. ETAT DES LIEUX DE L’HOPITAL REGIONAL ANNEXE D’AYOS

1. SYSTÈME D’APPROVISIONNEMENT EN EAU

L’eau étant une commodité sans laquelle la vie n’est possible, l’hôpital régional annexe
d’Ayos est approvisionné par :
 La CAMWATER via le château d’eau ;
 Les sources lointaines (forages, puits aménager …) dont le transport se fait à l’aide de
l’ambulance de l’hôpital ;
 L’eau de pluie : recueilli lors des récipients.

2. GESTION DES DÉCHETS

Au sein de l’hôpital régional annexe d’Ayos, nous rencontrons 03 types de déchets :


 Les déchets piquants et tranchants : Aiguilles, Lames, etc.
 Les déchets contaminants : coton et compresse souillés, réactifs périmés, les tubes
de prélèvement, etc…
 Les déchets assimilables aux ordures ménagers : restes de nourritures, etc.
Le tri se fait ainsi que suit : les déchets piquants coupants issues des soins sont conservés
dans les boites de sécurités de couleurs jaunes ou blanches, quant aux déchets contaminants
ils sont mis dans des sacs plastiques de couleurs noirs qui sont introduit dans des seaux
poubelles à pédales. Les déchets assimilables aux ordures menagers sont introduit dans des
seaux poubelles ou cartons et tout ceci en attendant la collecte.
Le tri et la pré-collecte des DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risque Infectieux) sont
effectués par le personnel soignant après administration des soins ; la collecte, le transport
et le conditionnement de l’ensemble des déchets hospitaliers sont faits par le personnel du
service d’hygiène et assainissement.
Quant au traitement, l’hôpital régional annexe d’Ayos dispose d’un incinérateur non
fonctionnel de type Monfort a une chambre. Pour pallier à cette situation, le personnel
d’hygiène et assainissement procède à un enfouissement puis a une incinération à ciel
ouvert des déchets.

6|Page
DEUXIEME PARTIE :
ACTIVITES MENEES

7|Page
I. ACTIVITES LIEES AU FONCTIONNEMENT DU SERVICE

1. SERVICE D’HYGIÈNE/ASSAINISSEMENT

Nous avons effectué plusieurs tâches parmi lesquelles :

a. La surveillance de l’environnement : ici il était question d’identifier les différents


foyers d’arthropodes ; de contrôler : l’état de chaque salle de soin et salle
d’hospitalisation, le nettoyage des salles de soins, l’entretien de l’espaces vert, l’état
des toilettes ;
b. Veiller au respect du tri des déchets y compris des règles d’Hygiène et des mesures
de sécurité individuelles lors de l’administration des soins ;
c. Identification des diffeerents systemes d’approvisionement en eau ;
d. La sensibilisation des patients sur les differentes meethodes de traitement de l’eau
de boisson ainsi que sur l’hygiene corporelle ;
e. Propositions sur la préparation des solutions de désinfections et de
décontaminations ;
f. Identifier le processus de la gestion des déchets au sein de l’hôpital

8|Page
2. SERVICE DE STÉRILISATION

Dans ce service nous, avons pris connaissance du protocole de stérilisation du matériel chirurgical :

Protocole de stérilisation

au
laver laisser dispos terme
soignes rincer secher a du
eument
laisser
l'air er dans introd faire
abonda tramper regler cycle etiquet
le rincer libre ou les uire la sortir
ment a pendant boites la regler attendr la
ter les
materiel l'eau 30mn abond se ou les tempe la e boites
contami ament servir metali boite
ne avec
potable dans
des ques
boites rature minut quelqu
et le
puis
juqu'a une a l'eau dans es les
de liminati solution
compre en a 160 erie a laisser
l'eau,du potabl sses le minute ranger
on total chloree fonctio degre 60mn avant refroid pour
deterge des a 0,2% e abdomi n de poupi celsus ir sans
nt et du dechets ales nel d'ouvri usage
Ca leur l'ouvrir
desinfe pour r le
ctant asecher usage poupin
el

3. SERVICE DE LABORATOIRE

Dans ce service, nous avons pris connaissance de quelques équipements de laboratoire,


la gestion des déchets, et les mesures de sécurité dans un laboratoire.

1) Quelques équipements de laboratoire


a. Gros matériel
 Autoclave ;
 Centrifugeuse ;
 Microscope ;
 Spectrophotomètre.
b. Petit matériel
 Balance ;
 Pipette ;
 Multimètre.

9|Page
c. Verrerie
 Becher ;
 Eprouvette ;
 Burette ;
 Tube à essai
2) Gestion des déchets

Ici on rencontre les flacons d’échantillon d’urine, de cracha, de selle …qui sont
déversés directement dans des éviers de siphon et lavé a l’eau coulante après
analyse. Nous retrouvons également des tubes d’échantillon de sang stocker sur une
payasse en attendant le personnel d’hygiène responsable de la collecte.

3) Mesures de sécurités dans un laboratoire

- Séparer les zones propres de culture et de lecture des zones de manipulations ne


pas porter de gants dans des zones propres.
- S’exposer le moins possible aux produits dangereux
- Le port des équipements de protection et tenue adéquate
- Le port des lunettes de sécurité en tout temps
- Eviter des mouvement brusque fumer, manger, ou garder de la nourriture dans le
laboratoire est a proscrire
- Se laver les mains en quittant le laboratoire et avant de consommer de la
nourriture (en dehors du labo)
- Le laboratoire est réservé aux personnes autorisées uniquement

10 | P a g e
TROISIEME PARTIE :
OBSERVATIONS ET SUGGESTIONS

11 | P a g e
I. OBSERVATIONS

1. ASPECTS POSITIFS

 A l a tête du service d’hygiène on retrouve des professionnels en matière


d’hygiène et assainissement ;
 Le service est assez dynamique ;
 Le service dispose d’un espace de travail ;
 Le service est hiérarchisé ;
 Présence des espaces verts ;
 Projet d’aménagement d’un forage.

2. ASPECTS NÉGATIFS

 Présence des arthropodes(moustiques) et de certains animaux domestiques ;


 Défécation a l’air libre des patients et garde malade ;
 Incinérateur non fonctionnel ;
 Absence du matériel d’hygiène en permanence ;
 Non-conformité des bacs à ordures ;
 Libre circulation des vendeurs ambulants et des visiteurs non identifiées au sein de
l’hôpital ;
 Proximité du lieu d’incinération a ciel ouvert des maisons d’habitation et de l’hôpital ;
 Le non-respect des mesures de sécurité par le personnel soignant ;
 Approvisionnement en eau en qualité et en quantité insuffisante.

II. SUGGESTIONS
 Elimination des foyers d’arthropodes ;
 Mise à disposition des toilettes fonctionnelles aux patient et garde malade au sein de
l’hôpital ;
 Approvisionnement du service d’hygiène en matériel ;

12 | P a g e
 Mise à disposition des poubelles a pédale dans tous les services de soin avec sac
plastique ;
 Déplacer la zone de traitement des déchets vers une zone non habitée ;
 Mise a disposition d’un agent de sécurité au sein de ‘hôpital.

13 | P a g e
CONCLUSION
Parvenu au terme de notre stage, nous pouvons dire qu'il était très enrichissant dans
la mesure où nous avons atteint une bonne partie de nos objectifs. Parmi lesquels la
maitrise de la gestion de l’unité d’hygiène hospitalière ainsi que les éléments constitutifs
de l’environnement hospitalier. Les difficultés rencontrées sont nombreuses. Les objectifs
escomptés n'ont pas été atteints totalement à cause de ces difficultés. Cependant, il est à
noter que l’hôpital dispose de deux génies sanitaires pour mener à bien certaines tâches.

14 | P a g e
ANNEXES

15 | P a g e
16 | P a g e

Vous aimerez peut-être aussi