Vous êtes sur la page 1sur 580
L’intercommunalité dans le Nord Analyses Communes Etat des lieux Cartographie EPCI Compétences Organisation du

L’intercommunalité dans le Nord

Analyses Communes Etat des lieux Cartographie
Analyses
Communes
Etat des lieux
Cartographie

EPCI

Compétences

Organisation du territoire

Syndicats intercommunaux

Statistiques

Etat des lieux, diagnostic et chantiers ouverts par la loi du 16 décembre 2010

Etat des lieux de l’intercommunalité dans le Nord

Sommaire

 

Propos introductifs de M. le Préfet Enjeux et modalités d’élaboration du schéma

5

6

Livret I : Etat des lieux et diagnostic7

7

 

I

- La structuration de l’espace à travers l’intercommunalité

8

A -

Les données départementales

8

 

1. EPCI à fiscalité propre

10

2. Syndicats

15

 

B - Données par arrondissement

17

 

1. Avesnes-sur-Helpe

17

2. Cambrai

101

3. Douai

191

4 Dunkerque

233

5. Lille

325

6. Valenciennes

415

 

II - L’organisation politique et institutionnelle du territoire

483

III - L’organisation du territoire vue par les autres acteurs

486

A -

Le point de vue des collectivités

486

 

1. le maillage territorial du conseil général

486

2. l’intervention du conseil régional dans les territoires (PLDE, fonds territoriaux)

493

 

B - La vision économique

497

 

1. les zones d’emplois

497

2. le découpage territorial des CCIT

499

 

C - Les diocèses

501

Livret II : La cartographie503

503

 

I

- L’intercommunalité : les EPCI à fiscalité propre

505

A

- Vision départementale

505

 

1. le maillage départemental

505

2. les périmètres au 1er janvier 2010 superposés aux limites :

507

• des cantons

507

• des bassins de vie

509

• des unités urbaines

511

• du zonage des aires urbaines

513

• des aires urbaines et pôles d’emploi de l’espace rural

515

• des SCOT

517

• des parcs naturels régionaux

519

• des pays

521

3. des indicateurs propres aux EPCI

523

• taille

523

• potentiel financier consolidé

525

• part des dépenses des groupements

527

• taux de stabilité des actifs

529

• taux d’occupation des emplois par habitant

531

4. des indicateurs propres aux communes

533

• potentiel financier consolidé

533

• nombre de syndicats auxquels adhère une commune

535

Sommaire

B

- Vision par arrondissement

537

 

1. Avesnes-sur-Helpe

537

2. Cambrai

539

3. Douai

541

4. Dunkerque

543

5. Lille

545

6. Valenciennes

547

II - L’intercommunalité : les syndicats par compétence

549

Vision départementale

549

 

• électricité et gaz

549

• eau potable

551

• assainissement

553

• ordure ménagères

555

• hydraulique

557

• équipements sportifs

559

• transports urbains

561

• urbanisme

563

III - L’organisation politique et institutionnelle

565

A -

Découpage cantonal

565

B - Découpage législatif 2012

567

cantonal 565 B - Découpage législatif 2012 567 Livret III : Les chantiers ouverts par la

Livret III : Les chantiers ouverts par la loi

569

• une couverture intégrale du territoire

571

• un seuil minimal de 5000 habitants

571

• des périmètres sans enclave

571

• une réduction du nombre de syndicats

572

• une intégration fiscale plus poussée

572

• la pertinence des territoires : une vision par arrondissement

572

1. Avesnes-sur-Helpe

573

2. Cambrai

574

3. Douai

575

4. Dunkerque

576

5. Lille

577

6. Valenciennes

578

Avertissement aux lecteurs

Fruit d’un travail important de compilation de données issues de nombreuses sources d’information et d’analyses, le document qui est présenté est une synthèse réalisée avec minutie par les services de l’Etat dans des délais contraints.

Malgré tout le soin apporté à sa réalisation nous ne saurions exclure quelques erreurs matérielles ou maladresses rédactionnelles qui auraient pu nous échapper. Par avance veuillez nous en excuser.

Le lecteur attentif que vous êtes ne manquera pas de les relever. Aussi, nous vous remercions de nous les signaler(*), afin d’enrichir ce travail que nous souhaitons de référence pour tous les acteurs de l’intercommunalité.

Bonne lecture à tous.

*DRCT, préfecture du Nord 12, rue Jean-sans-Peur 59039 LILLE cedex

Propos introductifs

Propos introductifs L’intercommunalité n’a cessé de se développer, particulièrement depuis la loi du 12 juillet

L’intercommunalité n’a cessé de se développer, particulièrement depuis la loi du 12 juillet 1999 relative au renforcement et à la simplification intercommunale. C’est ainsi que la majeure partie de notre territoire est désormais couverte par des structures in- tercommunales qui ont permis aux élus d’entreprendre un travail en commun dépas- sant le cadre communal pour adopter une démarche de solidarité territoriale élargie.

Il était devenu essentiel de conforter cet acquis en franchissant une nouvelle étape. Tel est notamment l’objet de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivi- tés territoriales. Elle conforte l’échelon communal comme cellule de base de la démocratie locale tout en l’inscrivant dans un cadre institutionnel rénové et démocratisé. Elle renforce l’intercommunalité en consolidant son assise démocratique et en prévoyant une couverture intégrale du territoire par des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre et la suppression des enclaves et discontinuités territoriales. Elle appelle en outre à la rationalisation du périmètre des EPCI à fiscalité propre existants et à la simplification de l’organisation d’ensemble par la suppression des syndicats devenus obsolètes.

Aux termes de l’article 35 de la loi du 16 décembre 2010, les préfets sont chargés d’élaborer un schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) destiné à servir de cadre de référence à l’évolu- tion de l’intercommunalité de chaque département.

La loi précise un certain nombre de principes à respecter : les EPCI à fiscalité propre doivent regrouper au moins 5000 habitants et correspondre à des territoires pertinents. Elle invite, au delà de la rationa- lisation des structures, à l’accroissement et au rééquilibrage de la solidarité financière ainsi qu’à la réduction très significative du nombre de syndicats.

L’élaboration du SDCI est conçue comme un exercice de production conjointe entre le préfet et les élus, dans le cadre notamment de la commission départementale de la coopération intercommunale (CDCI) recomposée.

Je souhaite que ce schéma soit le fruit d’un large travail de réflexion et de concertation. Il doit être établi au vu « d’une évaluation de la cohérence des périmètres et de l’exercice des compétences des groupe- ments existants » (article 35 de la loi du 16 décembre 2010).

La brochure jointe retrace, pour chacune des structures intercommunales du département du Nord, un état des lieux et une évaluation.

Il m’a semblé souhaitable de compléter ces constats individualisés par quelques données globales, illustrés par des cartes et de les mettre en perspective avec les potentialités de la loi du 16 décembre dernier.

Il s’agit là d’une première étape de la réflexion que je souhaite, d’ores et déjà, vous faire partager mais qui sera bien évidemment poursuivie tout au long de l’année 2011, tant à l’occasion de rencontres infor- melles, qu’au moment des échanges institutionnels prévus par la loi : présentation des orientations du schéma à la CDCI dans le courant du mois d’avril 2011, puis consultation, durant trois mois, des maires et présidents d’EPCI et ensuite de la CDCI avant l’adoption du schéma au plus tard pour la fin de l’année 2011. Ce sont autant de moments importants pour la nécessaire concertation.

Je forme des souhaits pour que cette démarche soit fructueuse et permette l’adoption d’un schéma, que nous mettrons en œuvre du 1er janvier 2012 au 1er juin 2013. Ces changements doivent permettre à nos concitoyens de bénéficier d’un meilleur service à un moindre coût et à nos territoires de développer leur compétitivité.

Jean-Michel BÉRARD

Enjeux et modalités d’élaboration du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI)

Article 35 de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales

Sa portée

Un cadre de référence à l’évolution de la carte intercommunale dans le dé- partement, base légale des décisions de création, de modification de péri- mètre, de fusion, de transformation et de suppression des structures inter- communales

Son objectif

Le schéma prévoit :

Article 35 I et II • une couverture intégrale du territoire par des établissements publics de coo- pération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre et la suppression des en- claves et discontinuités territoriales. Aujourd’hui, dans le Nord, subsistent 6 communes isolées et 5 communautés de communes avec enclaves et dis- continuités

• les modalités de rationalisation des périmètres des EPCI et des syndicats

Ses orientations

• la constitution d’EPCI à fiscalité propre regroupant au moins 5000 h . Au-

et son copntenu Article 35 III

jourd’hui 8 communautés de communes n’atteignent pas ce seuil. • une amélioration de la cohérence spatiale des EPCI à fiscalité propre l’accroissement de la solidarité financière

• la réduction du nombre de syndicats de communes et de syndicats mixtes au regard, en particulier, de l’objectif de suppression des doubles emplois entre des établissements publics de coopération intercommunale ou entre ceux-ci et des syndicats mixtes

• le transfert des compétences exercées par les syndicats de communes ou les syndicats mixtes à un établissement public de coopération intercommu- nale à fiscalité propre

• la rationalisation des structures compétentes en matière d’aménagement de l’espace, de protection de l’environnement et de respect des principes du développement durable

Ces propositions sont reportées sur une carte annexée au schéma

Ses modalités • une évaluation préalable de la cohérence des périmètres et de l’exercice des

d’élaboration et

son calendrier • une élaboration du schéma par le représentant de l’Etat, dans une large concertation avec les élus. L’envoi du présent document s’inscrit dans le cadre de cette démarche

• une présentation à la commission départementale de coopération intercom- munale (CDCI) recomposée en avril 2011

• une consultation des communes, EPCI et syndicats concernés y compris , le cas échéant, des départements voisins concernés, par l’intermédiaire des préfets qui disposent d’un délai de 3 mois pour se prononcer ; à défaut de délibération dans ce délai l’avis est réputé favorable

• la transmission du projet de schéma et des avis recueillis à la CDCI, qui dispose, à compter de cette saisine, de 4 mois pour se prononcer. A défaut d’avis dans ce délai, celui-ci est réputé favorable. Les modifications appor- tées par la CDCI, à la majorité des deux tiers de ses membres, sont intégrées dans le projet de schéma.

• le schéma est arrêté par décision du préfet pour le 31 décembre 2011 au plus tard

compétences des groupements existants : tel est l’objet de cette brochure

Sa mise en

oeuvre intercommunale débuteront dès la publication du schéma et s’achèveront au plus tard le 1er juin 2013.

Les dispositifs temporaires d’achèvement et de rationalisation de la carte

La révision

Une révision tous les 6 ans.

du schéma

L’intercommunalité dans le Nord

Livret I : Etat des lieux et diagnostic
Livret I :
Etat des lieux et diagnostic

La structuration de l’espace à travers l’intercommunalité

I - La structuration de l’espace à travers l’intercommunalité

A) Données départementales

Aujourd’hui le territoire du département du Nord est couvert à 98,76 % par des EPCI à fiscalité propre pour une population regroupée de 2 574 300 habitants.

 

EPCI A FISCALITE PROPRE

 

SYNDICATS DE COMMUNES ET SYNDICATS MIXTES

 
     

SYNDICATS

SYNDICATS

 
 

Communautés

Communautés

Communautés de

Sous-total

   

MIXTES

MIXTES

Sous-total

TOTAL

Urbaines

d’Agglomération

Communes

SIVOM

SIVU

   

(Art. L.5711-1)

(Art. L.5721)

 

AVESNES

0

1

11

12

 

1

20

4

2

27

39

CAMBRAI

0

1

10

11

5

19

5

0

29

40

DOUAI

0

1

3

4

3

8

3

0

14

18

DUNKERQUE

1

0

11

12

2

17

5

2

26

38

LILLE

1

0

5

6

9

29

9

5

52

58

VALENCIENNES

0

2

1

3

3

27

9

2

41

44

TOTAL

2

5

41

48

23

120

35

11

189

237

liste des communes isolées

 

ARRONDISSEMENT

COMMUNES

population totale *

DUNKERQUE

Blaringhem

2

069

DUNKERQUE

Hazebrouck

22

218

DUNKERQUE

Spycker

1

523

DUNKERQUE

Wallon-Cappel

 

937

DUNKERQUE

Watten

2

737

LILLE

Pont-à-Marcq

2

586

 

32

070

* INSEE - données 2011

S’agissant des EPCI à fiscalité propre, leur répartition est inégale, en nombre, sur le territoire ; en effet, si l’on compte 12 EPCI à fiscalité propre dans les arrondissements d’Avesnes sur Helpe et Dunkerque, et 11 à Cambrai, ils ne sont que 3 sur l’arrondissement de Valenciennes, les arrondissements de Douai et Lille comptant respectivement 4 et 6 EPCI à fiscalité propre.

Si l’on rapporte le nombre d’EPCI à fiscalité propre au nombre de communes et à la population de chaque arrondissement, on constate que l’arrondissement de Cambrai, avec 18% des com- munes et 6% de la population du Nord comprend 23% des EPCI à fiscalité propre ; à l’inverse, le territoire de l’arrondissement de Lille qui concentre 46% de la population du département ne comprend que 13% des EPCI à fiscalité propre. La structuration intercommunale de l’arron- dissement de Douai est quasiment proportionnelle au nombre de communes et au nombre d’habitants.

Les syndicats, majoritairement organisés en SIVU, sont répartis de manière inégale sur le territoire, les arrondissements de Lille et Valenciennes en comptant le plus grand nombre. Au regard du nombre total de structures intercommunales , l’arrondissement de Cambrai comprend un pourcentage de syndicats (15 %) moins élevé que celui des EPCI à fiscalité propre (23 %).

 

EPCI

Syndicats

total

population

communes

AVESNES

12

27

39

238

382

151

25,00%

14,29%

16,46%

9,15%

23,23%

CAMBRAI

11

29

40

162

550

116

22,92%

15,34%

16,88%

6,24%

17,85%

DOUAI

4

14

18

251

498

64

8,33%

7,41%

7,59%

9,65%

9,85%

DUNKERQUE

12

26

38

382

908

113

25,00%

13,76%

16,03%

14,69%

17,38%

LILLE

6

52

58

1 217 528

124

12,50%

27,51%

24,47%

46,71%

19,08%

VALENCIENNES

3

41

44

353

503

82

6,25%

21,69%

18,57%

13,56%

12,62%

total

48

189

237

2 606 369

650

nombre de communes

19%

13% 22% 18% 18%
13%
22%
18%
18%

10%

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

AVESNES

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

CAMBRAI

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

DOUAI

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

DUNKERQUE

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

LILLE

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

VALENCIENNES

16% 19% 24% 8%
16%
19%
24%
8%

16%

total EPCI +Syndicats

17%

nombre de syndicats

14% 22% 15% 7% 28%
14%
22%
15%
7%
28%

14%

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

AVESNES

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

CAMBRAI

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

DOUAI

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

DUNKERQUE

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

LILLE

  AVESNES   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   VALENCIENNES
 

VALENCIENNES

 

population

  population AVESNES

AVESNES

 
 
 

14%

9%

CAMBRAI

6%
6%

46%

10%

15%

6% 46% 10% 15%
 

DOUAI

 
9% CAMBRAI 6% 46% 10% 15%   DOUAI     DUNKERQUE   LILLE     VALENCIENNES
 

DUNKERQUE

6% 46% 10% 15%   DOUAI     DUNKERQUE   LILLE     VALENCIENNES   nombre
 

LILLE

 
 
 

VALENCIENNES

 
 

nombre d'EPCI à fiscalité propre

 

AVESNES

 

6%

  6%
13% 25% 23%
13%
25%
23%

25%

 

CAMBRAI

AVESNES   6% 13% 25% 23% 25%   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE  
 

DOUAI

  6% 13% 25% 23% 25%   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   8%
 

DUNKERQUE

  6% 13% 25% 23% 25%   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   8%
 

LILLE

  6% 13% 25% 23% 25%   CAMBRAI   DOUAI   DUNKERQUE   LILLE   8%
 

8%

VALENCIENNES

12%

forme juridique des 189 syndicats SIVU SIVOM 24% Syndicats mixtes 64%
forme juridique des 189 syndicats
SIVU
SIVOM
24%
Syndicats mixtes
64%

1) Les EPCI à fiscalité propre

       

moyenne dépenses

dépenses

nombre

communes

membres

population

d' équipement

2007/2009

d'équipement

par habitant

CU

2

103

1 326 513

439 591 818

331

4,17%

15,82%

51,20%

 

76,42%

 

CA

5

155

661

409

93

460 595

141

10,42%

23,81%

25,53%

 

16,25%

 

CC

41

393

602

704

42

168 187

70

85,42%

60,37%

23,26%

 

7,33%

 

total

48

651

2 590 627

575 220 601

222

Les EPCI à fiscalité propre du Nord regroupent 647 communes du Nord ainsi que 4 communes du Pas-de-Calais, soit 651 communes au total.

2 590 627 habitants vivent sur leurs territoires. Ils ont réalisé globalement une moyenne de dépenses d’équipement de 575.22 M€ entre 2007 et 2009.

Leur taille, leur composition, leur population et leur poids économique différent en fonction de leur forme juridique, mais aussi au sein d’une même catégorie juridique d’EPCI .

Les 2 communautés urbaines ont leurs caractéristiques propres, difficilement comparables entre elles et avec les autres EPCI et regroupent à elles seules plus de 1.3 M d’habitants et 103 communes.

On constate des structurations différentes des 5 communautés d’agglomération qui regrou- pent au total 135 communes et 661 500 h. Leurs tailles, tant en nombre d’habitants qu’en com- munes regroupées, sont assez différentes allant de 22 à 39 communes (moyenne de 31) et de

63 300 h à 155 000 h pour la plus peuplée(moyenne de 132 280 h) ; on relève également des

écarts importants dans les moyennes de dépenses d’équipement qui se situent entre 7.8M€ et

40 M€, la moyenne se situant autour de 18.7 M€.

S’agissant des 41 communautés de communes, elles regroupent 393 communes et 602 700 ha-

bitants.

à 36 communes membres), de population (de 1050 h à 73 180 h) et de moyenne de dépense

d’équipement (de 8 208 € à 4 286 000 €) la moyenne se situant pour les communes membres

à 9.6, pour la population à 14 700 h et pour la moyenne d’investissement à 1 028 500 €

Elles sont caractérisées par des écarts importants de taille (de 2 communes membres

a) Les communautés urbaines (CU)

communes

population

moyenne

dépenses

équipement

2007-2009

part des

dépenses du

GFPdans les

dépenses du

secteur

communal

dépenses

d'équipement

par habitant

CU de Dunkerque Grand Littoral Lille Métropole Communauté urbaine

18

202 852 1 123 661

85 531 913 354 059 905

35,90%

421,6

85

38,52%

315,1

CU :nb de communes

CU : population

18

421,6 85 38,52% 315,1 CU :nb de communes CU : population 18 85 CU de Dunkerque

85

CU de Dunkerque Grand Littoral85 38,52% 315,1 CU :nb de communes CU : population 18 85 Lille Métropole Communauté urbaine

Lille MétropoleCU : population 18 85 CU de Dunkerque Grand Littoral Communauté urbaine 202 852 1 123

Communauté urbaine

202 852

Grand Littoral Lille Métropole Communauté urbaine 202 852 1 123 661 CU de Dunkerque Grand Littoral

1 123 661

CU de Dunkerque Grand LittoralLille Métropole Communauté urbaine 202 852 1 123 661 Lille Métropole Communauté urbaine Page 10 La

Lille Métropoleurbaine 202 852 1 123 661 CU de Dunkerque Grand Littoral Communauté urbaine Page 10 La

Communauté urbaine

b) Les communautés d’agglomération (CA)

 

communes

population

moyenne dépenses

d'équipement 2007

part des dépenses du GFPdans les

dépenses

d'équipement

2009

dépenses du secteur communal

par habitant

Maubeuge Val de la Sambre

22

100

708

11

583 474

19,20%

115

Cambrai

24

63 348

7

805 486

25,37%

123

Douaisis

35

154

836

9

829 008

20,65%

63

Porte du Hainaut

39

148

626

24

245 304

27,64%

163

Valenciennes Métropole

35

193

891

39

997 323

24,50%

206

moyenne

31

132

282

18

692 119

23,47%

134

total

155

661

409

93

460 595

   

45

40

35

30

25

20

15

10

5

0

45

40

35

30

25

20

15

10

5

0

CA : nb de communes

nb communes 39 35 35 24 22 moyenne 31 CA : moyenne des dépenses d'équipement
nb communes
39
35
35
24
22
moyenne 31
CA : moyenne des dépenses d'équipement 2007-
2009 M€
moyenne inv
40,00
moyenne
24,30
11,60
7,80
9,80
Maubeuge
Val de la
Sambre
Maubeuge
Val de la
Sambre
Cambrai
Cambrai
Douaisis
Douaisis
Porte du
Porte du
Hainaut
Hainaut
Val
Val
Métropole
Métropole

dépenses d'équipement par habitant

250

200

150

100

50

0

206 163 115 123 63 Maubeuge Val de la Sambre Cambrai Douaisis Porte du Val
206
163
115
123
63
Maubeuge
Val de la
Sambre
Cambrai
Douaisis
Porte du
Val
Hainaut
Métropole
Cambrai Douaisis Porte du Val Hainaut Métropole part inv/h moyenne CA :population 250 000 200 000

part inv/h

moyenne

CA :population

250 000 200 000 150 000 population moyenne 100 000 193891 154836 148626 50 000
250
000
200
000
150
000
population
moyenne
100
000
193891
154836
148626
50 000
100 708
63 348
0
part des dépenses CA dans les dépenses du
secteur communal
30%
25%
20%
invEPCI/incom
15%
27,64%
25,37%
24,50%
moyenne
10%
19,20%
20,65%
5%
0%
Maubeuge
Val de la
Sambre
Maubeuge
Val de la
Sambre
Cambrai
Cambrai
Douaisis
Douaisis
Porte du
Hainaut
Porte du
Hainaut
Val
Métropole
Val
Métropole

c) Les communautés de communes (CC)

Données générales

C’est le mode de gouvernance choisi par plus de 60 % des communes mais seulement 23.12 % de la population du Nord vit sur le territoire des communautés de communes.

Les communautés de communes ont réalisé, sur la période 2007-2009, une moyenne de dé- penses d’équipement de 42.2M€ avec une moyenne par EPCI d’un peu plus de 1 M€. Cet in- vestissement ne représente cependant que 7.3 % de la moyenne des investissements réalisée par l’ensemble des EPCI à fiscalité propre du département sur la même période de référence.

La part de leurs dépenses dans les dépenses du secteur communal est inférieure à 25 %.

 

CC

communes

membres

total communes

%communes

membres/total

population

total population

%population

CC/totale

moyenne dépenses

d'équipement 2007-

part des dépenses du GFPdans les dépenses

du secteur communal

dépenses

d'équipement

 

2009

par habitant

AVESNES

11

129

151

85,43%

138

350

 

58,04%

6

137 324

20,04%

44,4

 

238

382

 

CAMBRAI

10

92

116

79,31%

98

498

 

60,60%

8

719 559

20,47%

88,5

 

162

550

 

DOUAI

3

30

64

46,88%

97

492

 

38,76%

4

055

971

23,65%

41,6

 

251

498

 

DUNKERQUE

11

96

115

83,48%

166

775

 

43,55%

18

227 385

29,44%

97,0

 

382

908

 

LILLE

5

39

124

31,45%

92

543

1 217 528

7,60%

4

469 175

29,40%

48,3

VALENCIENNES

1

7

82

8,54%

9 046

 

2,56%

559

330

20,57%

61,8

353

503

total

41

393

652

60,28%

602

704

2 606 369

23,12%

42 168 744

 

70,0

moyenne

 

9,6

 

14

700

 

1 028 506

24,08%

 

Les communautés de communes sont réparties de manière inégale sur le territoire avec un nombre plus important sur les arrondissements d’Avesnes sur Helpe, Dunkerque et Cambrai et une place différente selon les arrondissements, au sein de l’ensemble des structures intercom- munales (à peine 2 % dans l’arrondissement de Valenciennes et en revanche, 24 % dans l’ar- rondissement de Cambrai qui ne compte cependant que 17 % des structures intercommunales).

2%

répartition des CC

AVESNES

CAMBRAI

DOUAI

DUNKERQUE

LILLE

VALENCIENNES

12%

28% 24%
28%
24%

7%

27%

Quelques éléments sur la taille des communautés de communes

nb de

     

communes

nb de CC

population

nb de CC

2

1

moins de 5000 h

8

3à5

11

5000h et 10000h

11

6à9

13

10000h et 15000h

8

10à15

10

15000et 20000h

5

16à20

3

20000h et 25000h

3

21à36

3

plus de 25000h

6

moyenne

9,6

14 700

moyenne

Les communautés de communes dont le seuil de population est inférieur à 5000habitants

 

nb de

 

communauté de communes

communes

population

membres

l'Enclave

3

1

050

Vallée de Vinchy

3

1

801

Hauts du Cambrésis

3

1

930

Haute Sambre - Bois l'Evêque

3

2

044

frontalières du Nord - Est Avesnois

3

3

330

Sensescaut

6

3

601

Nord Maubeuge

6

3

941

Ouest Cambrésis

10

4

497

Données par arrondissement

       

part des

 

dépenses du

Avesnes

communes

population

moyenne dépenses

d' équipement 2007-

2009

GFPdans les

dépenses du

secteur

dépenses

d'équipement

par habitant

communal

Action Fourmies et environs

4

20

563

 

508

877

17,37%

24,7

Mormal et Maroilles

10

10

072

2 582 274

35,76%

256,4

Vallées de la Solre, de la Thure et de l'Helpe

17

7

214

 

35

486

22,60%

4,9

Bavaisis

15

13

036

 

198

697

15,67%

15,2

Nord Maubeuge

6

3

941

 

51

174

15,59%

13,0

Pays d'Avesnes

16

17

710

 

380

988

24,06%

21,5

Quercitain

28

25

178

 

295

178

17,55%

11,7

frontalières du Nord - Est Avesnois

3

3

330

 

15

182

15,83%

4,6

Guide du Pays de Trélon'

8

7

088

 

405

579

13,52%

57,2

Rurales des Deux Helpes

12

7

256

 

659

788

27,01%

90,9

Sambre - Avesnois

10

22

962

1 004 101

15,48%

43,7

total arrondissement

129

138

350

6

137

324

 

44,4

total départemental CC

393

602

704

42 168 744

70,0

%

32,8%

23,0%

 

14,6%

 

moyenne de l'arrondissement

11,7

12

577

 

557

939

20,04%

49,4

moyenne département CC

9,6

14

700

1

028

506

24,08%

85,0

écart

2,1

-2 122,8

-470 567,5

-4,04%

-35,6

       

part des

 

dépenses du

Cambrai

communes

population

moyenne dépenses

d'équipement 2007-

2009

GFPdans les

dépenses du

secteur

dépenses

d'équipement

par habitant

communal

Haute Sambre - Bois l'Evêque

3

2

044

 

37

858

13,02%

18,5

la Vacquerie

5

5

076

1

590

373

32,12%

313,3

Vallée de Vinchy

3

1

801

 

26

328

17,91%

14,6

l'Enclave

3

1

050

 

8 208

9,43%

7,8

Ouest Cambrésis

10

4

497

2

331

526

15,29%

518,5

Sensescaut

6

3 601

 

73

225

24,81%

20,3

Hauts du Cambrésis

3

1 930

 

156

418

25,86%

81,0

Caudrésis et du Catésis

36

55

383

3

041

075

17,51%

54,9

Pays du Solesmois

15

15

158

1

127

501

28,78%

74,4

Espace Sud Cambrésis

8

7

958

 

327

047

19,94%

41,1

total arrondissement

92

98

498

8

719

559

 

88,5

total départemental CC

393

602 704

42 168 744

70,0

%

23,4%

16,3%

 

20,7%

 

moyenne de l'arrondissement

9,2

9 850

 

871

956

20,47%

114,5

moyenne département CC

9,6

14

700

1

028

506

24,08%

85,0

écart

-0,4

-4 850

 

-156 550

-3,62%

29,5

       

part des

 

dépenses du

Douai

communes

population

moyenne dépenses

d'équipement 2007-

2009

GFPdans les

dépenses du

secteur

dépenses

d'équipement

par habitant

communal

Coeur d'Ostrevent

21

73

183

1

801

980

21,81%

24,6

Coeur de Pévèle

2

11

384

 

923

228

28,70%

81,1

Espace en Pévèle

7

12

925

1

330

763

20,45%

103,0

total arrondissement

30

97

492

4

055

971

 

41,6

total départemental CC

393

602 704

42 168 744

70,0

%

7,6%

16,2%

 

9,6%

 

moyenne de l'arrondissement

10,0

32

497

1 351

990

23,65%

69,6

moyenne département CC

9,6

14

700

1 028

506

24,08%

85,0

écart

0,4

17

797

 

323

484

-0,43%

-15,4

       

part des

 

dépenses du

Dunkerque

communes

population

moyenne dépenses

d'équipement 2007-

2009

GFPdans les

dépenses du

secteur

dépenses

d'équipement

par habitant

communal

Flandre

9

15

334

2

396

418

43,69%

156,3

la Colme

9

7

297

1

495

428

50,52%

204,9

la Voie Romaine

4

6

093

 

632

811

27,08%

103,9

l'Houtland

7

7

069

 

777

850

23,11%

110,0

pays l'Yser

11

15

634

2

207

902

24,05%

141,2

Canton de Bergues

12

15

565

2

229

005

41,84%

143,2

Pays de Cassel

13

10

260

1

087

689

17,26%

106,0

Pays des Géants

7

9

640

1

951

691

33,28%

202,5

Flandre Lys

7

33

995

4

286

426

19,55%

126,1

Monts de Flandre - Plaine de la Lys

7

33

263

 

441

974

18,98%

13,3

Rurale des Monts de Flandre

10

12

625

 

720

191

24,47%

57,0

total arrondissement

96

166

775

18

227

385

 

109,3

total départemental CC

393

602

704

42

168

744

70,0

%

24,4%

27,7%

 

43,2%

 

moyenne de l'arrondissement

8,7

15

161

1

657

035

29,44%

124,0

moyenne département CC

9,6

14

700

1

028

506

24,08%

85,0

écart

-0,9

 

461

 

628

529

5,35%

39,0

       

part des

 

dépenses du

Lille

communes

population

moyenne dépenses

d'équipement 2007-

2009

GFPdans les

dépenses du

secteur

dépenses

d'équipement

par habitant

communal

la Haute Deûle

5

23

645

 

352

469

21,36%

14,9

les Weppes

5

5 692

 

554

510

43,13%

97,4

Carembault

6

11

953

1 284 575

35,05%

107,5

Pays de Pévèle

19

39

594

2 136 233

26,73%

54,0

Sud Pévélois

4

11

659

 

141

388

20,71%

12,1

total arrondissement

39

92

543

4

469

175

1,4698

286

total départemental CC

393

602 704

42 168 744

 

70,0

%

9,9%

15,4%

 

10,6%

 

moyenne de l'arrondissement

7,8

18

509

 

893

835

29,40%

57,2

moyenne département CC

9,6

14

700

1

028

506

24,08%

85,0

écart

-1,8

3 809

 

-134 671

5,31%

-27,8

       

part des

 

dépenses du

Valenciennes

communes

population

moyenne dépenses

d'équipement 2007-

2009

GFPdans les

dépenses du

secteur

dépenses

d'équipement

par habitant

communal

Rurales de la Vallée de la Scarpe

7

9 046

559 330

20,57%

61,8

total arrondissement

7

9 046

559 330

20,57%

61,8

total départemental CC

393

602 704

42 168 744

 

70,0

%

1,8%

1,5%

1,3%

 

moyenne de l'arrondissement

7

9 046

559 330

20,57%

61,8

moyenne département CC

9,6

14 700

1 028 506

24,08%

85,0

écart

-2,6

-5 654

-469 176

-3,51%

-23,2

2) Les syndicats : syndicats de communes et syndicats mixtes

a) Compétences

Au nombre de 189, ils sont répartis autour d’une quinzaine de compétences, avec un nombre impor- tant de syndicats d’électricité ; aux termes de la loi du 7 décembre 2006 sur le secteur de l’énergie (art 33), le Préfet doit engager une procédure de regroupement de ces syndicats.

Viennent ensuite l’assainissement et l’hydraulique.

compétences

divers 21 compétences multiples 20 transports 3 social 6 scolaire 11 loisirs 9 équipements sportifs
divers
21
compétences multiples
20
transports
3
social
6
scolaire
11
loisirs
9
équipements sportifs
11
scot/urbanisme
9
environnement
10
hydraulique
19
ordures ménagères
10
électricité gaz
26
eau potable
14
assainissement
19
aéroports
2
0
5
10
15
20
25
30
Le nombre de syndicats est de 190 en raison de la prise en compte de la double compétence
eau /assainissement du SIAN/SIDEN.

b) Taille

Près de 72.5 % des syndicats comprennent au plus 10 communes ; plus de 45 % d’entre eux se situent dans la strate de 1 à 5 communes membres. La moyenne départementale des SIVU/SIVOM se situe à 14.7 communes. Seuls 20 syndicats (soit 10.5 % d’entre eux) comprennent plus de 25 communes.

24

% des syndicats regroupent moins de 10 000 habitants et 34 % comprennent entre 10 000 h et