Vous êtes sur la page 1sur 8

CORRECRTION TD 1 UML

exercice 1:
1-Pour le système informatique qui pilote la station-service, le pistolet et la gâchette
sont des périphériques matériels. De ce point de vue, ce sont des acteurs.
Il est néanmoins nécessaire de consigner dans le système informatique l’état de ces
périphériques :
dès qu’un client prend le pistolet par exemple, le système doit informer le pompiste en
indiquant le type d’essence choisi.
Pistolet et gâchette doivent donc faire partie du système à modéliser. Ici, nous
sommes face à deux options contradictoires :
soit le pistolet et la gâchette sont des acteurs, soit ils ne le sont pas. Pour lever cette
ambiguïté, il faut adopter le point de vue du client.
Le client agit sur le système informatique quand il se sert de l’essence.
L’action de se servir constitue une transaction bien isolée des autres fonctionnalités de
la station-service. Nous disons donc que « Se servir » est un cas d’utilisation.

2- Un acteur est caractérisé par le rôle qu’il joue vis-à-vis du système. Le pompiste,
bien qu’étant une personne différente du client, joue un rôle identique quand il se sert

de l’essence. Pour le cas « Se servir », il n’est pas nécessaire de créer un acteur


supplémentaire représentant le pompiste.
3- La gestion de la station-service définit une nouvelle fonctionnalité à modéliser. Le
gérant prend le rôle principal ; c’est donc un nouvel acteur

4-
CORRECRTION TD 1 UML
Exercice 2 :
Il ne faut pas introduire de séquencement temporel entre des cas d’utilisation
(cette notion apparaît lors de la description des cas). De plus, il est incorrect

d’utiliser un trait plein pour relier deux cas. Cette notation est réservée aux
associations entre les acteurs et les cas.

Exercice 3 : agence de voyage


1-
2-

3-
CORRECRTION TD 1 UML

Exercice 4 :

Exercice 5 :
CORRECRTION TD 1 UML
CORRECRTION TD 1 UML
CORRECRTION TD 1 UML

Exercice 6 :

Exercice 7 :
CORRECRTION TD 1 UML
Exercice 8 :
CORRECRTION TD 1 UML