Vous êtes sur la page 1sur 13

ÉCOLE DE KINÉSITHÉRAPIE DE PARIS

Association pour le Développement et la Recherche en Rééducation Fonctionnelle (ADERF)

ANNALES et CORRIGÉS

des ÉPREUVES D’ADMISSION

2000
40 questions de biologie
20 questions de physique
10 questions de chimie

107, rue de Reuilly 75012 PARIS – Tél : 01 43 45 10 50 – www.aderf.fr

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.


ÉPREUVE DE BIOLOGIE (Durée 1 heure 30 – 20 points) (avril 2000) Les questions N°5 et N°6 se réfèrent à la généalogie suivante.
Dans celle-ci, les individus malades sont atteints d'une forme héréditaire de surdité-mutité au
déterminisme considéré comme monogénétique.
QUESTION N°1 On estime à 1/30 la fréquence des personnes hétérozygotes vectrices dans la population générale.
Dans la composition totale des deux brins de la molécule d’ADN (acide désoxyribonucléique) formant
l’information génétique correspondant à un gène, il a été dénombré 250 molécules de guanine et 200
Légende:
molécules de thymine. I 1 2 3 4
L’ARNm (acide ribonucléique messager) transcrit à partir de ce gène comporte 150 molécules de femme au phénotype sain
cytosine et 80 molécules d’adénine.
II homme au phénotype sain
1 2 3 4 5
Quelles sont les propositions exactes parmi les suivantes ? (plusieurs réponses exactes) femme malade
a) la molécule d’ADN total correspondant à ce gène contient 250 molécules de cytosine et 200
molécules d’adénine III 1 2 3 4 homme malade
b) le brin d’ADN transcrit correspondant à ce gène contient 150 molécules de guanine
I,II,III,IV : générations successives
c) le brin d’ADN transcrit correspondant à ce gène contient 150 molécules de cytosine IV ?
d) l’ARNm transcrit à partir de ce gène contient 100 molécules de guanine
e) l’ARNm transcrit à partir de ce gène contient 120 molécules de thymine QUESTION N°5
En excluant la possibilité de mutation, quelles sont les propositions exactes parmi les suivantes ?
QUESTION N°2 (plusieurs réponses exactes)
Qu'appelle-t-on brassage interchromosomique dans l'espèce humaine ? (une réponse exacte) Cette pathologie :
a) l’échange de segments de chromatides sœurs au sein de paires de chromosomes homologues a) est d’expression phénotypique dominante
b) l’échange de segments de chromatides homologues au sein de paires de chromosomes
b) est d’expression phénotypique récessive
c) l’échange de segments de chromatides homologues au sein de paires de chromosomes non
homologues c) a un mode de transmission autosomal
d) la ségrégation aléatoire et indépendante des deux chromosomes de chaque paire d) a un mode de transmission gonosomal X lié à la partie propre à X
e) la ségrégation aléatoire et indépendante des deux chromatides sœurs de chaque chromosome e) a un mode de transmission gonosomal Y lié à la partie propre à Y

QUESTION N°3 QUESTION N°6

Parmi les molécules ou organites suivants, lesquels comportent dans leur composition un ou des Quelle est la probabilité du risque pour le couple III 1 - III 2 de donner naissance à un enfant atteint
acides aminés ? (plusieurs réponses exactes) de cette pathologie ? (une réponse exacte)
a) l’ARNm (acide ribonucléique messager) a) 0
b) l’ARNt (acide ribonucléique de transfert) b) 1/30
c) l’ARN polymérase (acide ribonucléique polymérase) c) 1/60
d) la progestérone
d) 1/120
e) le ribosome
e) 1/240

QUESTION N°4 QUESTION N°7


A quel moment du cycle de développement d'une cellule humaine se déroule le phénomène de Quelles cellules humaines sont susceptibles de subir le phénomène de brassage
brassage intrachromosomique ? (une réponse exacte) intrachromosomique lorsqu'elles se divisent ? (plusieurs réponses exactes)
a) il se produit lors de la phase S (phase de synthèse ou de réplication) d’un cycle de division a) les spermatogonies des tubes séminifères
asexuée
b) il se produit lors de la phase S d’un cycle de division sexuée b) les ovogonies de l’ovaire
c) il se produit lors de la première division méiotique, dite réductionelle c) les cellules folliculaires de l’ovaire
d) il se produit lors de la deuxième division méiotique, dite équationnelle d) les spermatozoïdes de la lumière des tubes séminifères
e) il se produit lors de la division mitotique e) les cellules des thèques folliculaires

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.


QUESTION N°8 QUESTION N°12
Une maladie héréditaire humaine monogénétique a un mode de transmission autosomal et une Parmi les constituants suivants de la fibre musculaire striée squelettique, quels sont ceux de
expression dominante. nature protéique ? (plusieurs réponses exactes)
Quelle est la probabilité du risque d'être atteint pour un enfant dans l'ascendance duquel seuls le a) myofilaments fins
père et le grand-père paternel sont malades ? b) myofilaments épais
On exclura les risques de mutations spontanées de probabilité négligeable. (une réponse exacte) c) myoglobine
a) 0 d) phosphocréatine
b) 1/4 e) glycogène
c) 1/3
d) 1/2 QUESTION N°13
e) 1 Quelles sont les propositions exactes concernant l’oxydation respiratoire complète de substrats
organiques ? (plusieurs réponses exactes)
QUESTION N°9 a) un gramme de glucide permet une plus grande production d’énergie cellulaire qu’un gramme de
Quelle est la proposition exacte concernant une maladie héréditaire monogénétique récessive de lipide
mode de transmission gonosomal lié à la partie propre à X ? On néglige les phénomènes de b) un gramme de protide permet une plus grande production d’énergie cellulaire qu’un gramme de
mutation. (une réponse exacte) lipide
Cette pathologie : c) un gramme de glucide permet une production d’énergie cellulaire égale à celle d’un gramme de
a) ne peut être transmise que dans la descendance d’un couple où les deux membres sont lipide
malades d) un gramme de lipide permet une plus grande production d’énergie cellulaire qu’un gramme de
b) ne peut pas être transmise dans la descendance d’un couple où les deux membres sont sains glucide
c) se manifestera statistiquement chez la moitié des garçons issus d’un couple où la femme seule e) un gramme de lipide permet une plus grande production d’énergie cellulaire qu’un gramme de
est malade protide
d) se manifestera statistiquement chez la moitié des filles issues d’un couple où la femme seule est
malade Les questions N°14 et N°15 se réfèrent à l'équation bilan suivante d’oxydation complète d’un
e) ne se manifestera pas chez les filles issues d’un couple où la femme seule est malade substrat respiratoire de formule brute globale :
C57H104O6 + x (O2) y (CO2) + z (H2O)
QUESTION N°10
On considérera que l'énergie libérée par cette réaction est de 32 000 kJ.
Quelles sont les propositions exactes concernant les stries Z présentes au niveau des fibres
musculaires striées squelettiques ? (plusieurs réponses exactes) QUESTION N°14
a) elles se situent au sein des bandes ou disques clairs des myofibrilles
b) elles se situent au sein des bandes ou disques sombres des myofibrilles Quelle est la valeur arrondie du quotient respiratoire (Q.R.) correspondant à cette réaction ? (une
c) elles se situent au sein des bandes H des myofibrilles réponse exacte)
d) elles délimitent des portions de myofibrille appelées endomètres a) le Q.R. est égal à 0,69
e) elles délimitent des portions de myofibrille appelées sarcomères b) le Q.R. est égal à 0,70
c) le Q.R. est égal à 0,71
QUESTION N°11 d) le Q.R. est égal à 0,72
e) le Q.R. est égal à 0,73
Au sein d'un muscle strié squelettique, quelle est la proposition exacte concernant deux stries Z
consécutives lors de la contraction physiologique de la fibre musculaire qui les contient ? (une
QUESTION N°15
réponse exacte)
Quelle est la valeur arrondie du coefficient thermique du dioxygène calculée à partir de la réaction
Les stries Z :
a) s’éloignent d’oxydation précédente ? (une réponse exacte)
b) entrent en contact On considère que le volume molaire du dioxygène est de 24 litres par mole.
c) se rapprochent a) 15,5 kJ/L
d) coulissent l’une par rapport à l’autre b) 16,25 kJ/L
e) disparaissent à l’observation en microscopie photonique c) 16,67 kJ/L
d) 17,33 kJ/L
e) 20 kJ/L

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.


QUESTION N°16 QUESTION N°21
Combien de genres sont classiquement définis dans la lignée phylogénétique de la famille des Quelles molécules parmi les suivantes peuvent être impliquées dans les mécanismes développés
Hominidés ? (une réponse exacte)
lors d’une réaction immunitaire ? (plusieurs réponses exactes)
a) 1 a) les glycoprotéines codées par les gènes du CMH (Complexe Majeur d'Histocompatibilité)
b) 2 b) les immunoglobulines membranaires
c) 3 c) les immunoglobulines circulantes
d) 4 d) les interleukines
e) 5 e) les protéines du supplément

QUESTION N°17 QUESTION N°22


Quelles sont les propositions exactes concernant la lignée phylogénétique des Hominidés ? Quelles sont les propositions qui s’appliquent à la réponse immunitaire spécifique à médiation
(plusieurs réponses exactes) humorale ? (plusieurs réponses exactes)
a) les fossiles découverts d’Australopithèques se localisent exclusivement en Afrique a) elle implique les lymphocytes B
b) les fossiles découverts d’Homo habilis se localisent exclusivement en Eurasie b) elle permet de lutter uniquement contre les antigènes pluricellulaires étrangers
c) les fossiles découverts d’Homo erectus se localisent exclusivement en Afrique c) elle s’accompagne de la formation de clones de lymphocytes B mémoire
d) les fossiles découverts d’Homo erectus se localisent exclusivement en Amérique d) les anticorps sécrétés par les plasmocytes participent à la formation des complexes immuns
e) les molécules immunitaires actives impliquées dans cette réponse sont présentes dans le
e) on a découvert des fossiles d’Homo sapiens sur les continents eurasien, africain et américain sérum sanguin

QUESTION N°18 QUESTION N°23


Quelles sont les propositions exactes concernant le rapport intermembral (longueur du membre
Quels types de coopérations cellulaires peut-on mettre en évidence au cours du déroulement de
antérieur divisée par la longueur du membre postérieur) des Pongidés (grands singes
anthropomorphes) et Hominidés actuels ? (plusieurs réponses exactes) la réponse immunitaire ? (plusieurs réponses exactes)
a) des coopérations entre cellules de l’immunité spécifique
a) les Hominidés ont un rapport intermembral moyen inférieur à celui des Pongidés
b) des coopérations entre macrophages et lymphocytes
b) les Hominidés ont un rapport intermembral moyen supérieur à celui des Pongidés
c) des coopérations entre immunoglobulines et protéines du complément
c) les Hominidés ont un rapport intermembral moyen égal à celui des Pongidés d) des coopérations entre lymphocytes et globules rouges
d) les Hominidés ont un rapport intermembral moyen inférieur à 1 e) des coopérations entre cellules de l’immunité non spécifique et cellules de l’immunité spécifique
e) les Hominidés ont un rapport intermembral moyen supérieur à 1
QUESTION N°24
QUESTION N°19 Quelles sont, parmi les hormones suivantes, celles qui sont impliquées directement dans le cycle
Parmi les molécules suivantes, lesquelles peuvent être mises facilement en évidence en solution sexuel féminin ? (plusieurs réponses exactes)
par un test au Lugol (eau iodée) ? (plusieurs réponses exactes) a) les œstrogènes
a) glucose b) la progestérone
b) amylase c) la Gn-RH (gonadolibérine)
c) progestérone d) la LH (hormone lutéotrope)
e) la Gr-NH (gonadorestrictine)
d) glycogène
e) amidon QUESTION N°25
Parmi les méthodes de maîtrise de la reproduction humaine proposées ci-dessous, quelles sont
QUESTION N°20
celles qui ont un objectif contraceptif ? (plusieurs réponses exactes)
Quelles sont les caractéristiques exactes concernant les immunoglobulines humaines ?
a) la prise par la femme durant les trois premières semaines du cycle sexuel de pilules oestro-
(plusieurs réponses exactes) progestatives normo-dosées
a) ce sont des molécules glycoprotéiques
b) le coït interrrompu
b) ce sont des molécules constituées de 3 chaînes polypeptidiques lourdes et de 2 chaînes
c) la prise d'antiprogestagène (RU 486)
polypeptidiques légères
d) le recours à la FIVETE
c) ce sont des molécules possédant des sites de liaisons aux déterminants antigéniques
e) l’utilisation d’un préservatif masculin
d) ce sont des molécules pouvant être impliquées dans la réalisation de complexes immuns
e) ce sont des molécules nécessaires au déroulement des réactions immunitaires non spécifiques
Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.
QUESTION N°26 d) les synapses excitatrices sont le siège d’un PPSE (Potentiel Post Synaptique Excitateur) dans
Quelles sont les propositions vraies concernant les œstrogènes naturels ? (plusieurs réponses l’élément post-synaptique développé suite à la fixation du neuro-médiateur sur ses récepteurs
post-synaptiques spécifiques
exactes)
e) les synapses inhibitrices, lors de leur fonctionnement, sont le siège d’une hyperpolarisation au
a) ce sont des molécules vérifiant les critères de définition d’une hormone
niveau de la membrane pré-synaptique
b) ce sont des stéroïdes
c) ce sont des molécules synthétisées dans l'organisme à partir du cholestérol QUESTION N°31
d) ce sont des molécules de nature protéique
Quels sont les caractères qui s'appliquent aux axones myélinisés ? (plusieurs réponses exactes)
e) ce sont des molécules dont le récepteur est cytosolique
a) ils sont absents des motoneurones
QUESTION N°27 b) ils présentent des nœuds de Ranvier
Quelles sont les propositions exactes concernant les différentes phases du cycle sexuel féminin ? c) isolés de leur corps cellulaire, ils sont incapables de régénération
(cycle théorique de 28 jours) (plusieurs réponses exactes) d) ils possèdent une gaine de Schwann
a) la phase lutéale est aussi appelée phase pré-ovulatoire e) ils ont une vitesse de conduction plus élevée que s'ils étaient non myélinisés
b) la phase proliférative s’étend du premier jour des règles jusqu'au moment de l'ovulation
QUESTION N°32
c) la phase folliculaire est contemporaine de la phase proliférative
Quels sont les caractères qui s'appliquent au fuseau neuro-musculaire ? (plusieurs réponses
d) la phase progestative s’étend de l’ovulation à la fin du cycle
exactes)
e) l’entrée en phase lutéale est la conséquence de la fécondation
a) il est étiré en même temps que le muscle auquel il appartient
QUESTION N°28 b) il n’est la source de potentiels d’action qu'en cas de contraction intense du muscle auquel il
appartient
Quelles sont les propositions vraies concernant le potentiel d’action ? (plusieurs réponses
c) il peut fournir à la moelle épinière des informations sur l'importance de l'étirement du muscle
exactes) principal
a) il peut être mis en évidence au niveau des neurones
d) il est innervé uniquement par des neurones moteurs
b) il correspond à une inversion temporaire de la polarité membranaire qui se propage le long de
la membrane plasmique du neurone e) il possède des récepteurs jouant un rôle dans les réflexes de posture

c) il est composé d’une phase d’hyperpolarisation membranaire cellulaire suivie d’une phase de QUESTION N°33
dépolarisation avant un retour à l’état de polarité de repos
Quelle est la proposition exacte concernant l'immunocompétence ? (une réponse exacte)
d) il est composé d’une phase de dépolarisation membranaire cellulaire suivie d’une phase de
repolarisation et se termine par un retour à l’état de polarité de repos a) les granulocytes et les macrophages sont des cellules impliquées dans la phagocytose
e) il est observable au niveau de l'axone suite à une stimulation d’intensité supra-liminaire au b) les lymphocytes T acquièrent la capacité de distinguer le soi du non-soi dans la moelle osseuse
niveau de la membrane cytoplasmique du neurone c) les plasmocytes dérivent des lymphocytes T
d) les lymphocytes T4 sont également appelés lymphocytes cytotoxiques
QUESTION N°29 e) le répertoire immunologique d'un individu lui permet de reconnaître environ dix mille antigènes
Quelle définition peut-on donner au réflexe myotatique ? (une réponse exacte)
a) c’est la contraction d’un muscle obtenue en réponse à son propre étirement QUESTION N°34
b) c'est le relâchement d’un muscle obtenu en réponse à son propre étirement Quelle est la proposition exacte concernant la maîtrise de la reproduction humaine ? (une réponse
exacte)
c) c’est le maintien du tonus musculaire
a) on appelle contragestives des méthodes qui visent à empêcher spécifiquement la fécondation
d) c'est la contraction du muscle antagoniste du muscle étiré
b) un contraceptif, quel qu’il soit, doit être arrêté progressivement sous peine d’être à l’origine
e) c’est la contraction simultanée de deux muscles antagonistes d’une stérilité définitive

QUESTION N°30 c) l'inefficacité d'une méthode contraceptive est appréciée par le nombre de grossesses
observées chez cent femmes pratiquant cette méthode sans interruption et non exposées à un
Quelles propositions s’appliquent aux synapses chimiques neuro-neuroniques ? (plusieurs risque de grossesse
réponses exactes) d) l'usage régulier d'un préservatif masculin ne peut être considéré comme une technique
a) elles sont toujours excitatrices contraceptive
b) certaines sont excitatrices, d’autres sont inhibitrices e) on appelle contraceptive une méthode qui vise à empêcher spécifiquement la conception
c) leur fonctionnement s’accompagne de la libération de neuro-médiateur dans la fente
synaptique
Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.
QUESTION N°35 QUESTION N°39
Quelles sont les propositions exactes concernant la maîtrise de la reproduction humaine ? Quelles sont les prescriptions que peut proposer un médecin en vue d'une contraception orale ?
(plusieurs réponses exactes) (plusieurs réponses exactes)
a) chez une femme le risque de fécondation est pratiquement nul lorsqu'elle est en période de a) une administration simultanée d'œstrogènes et progestatifs
menstruation
b) une administration séquentielle d'œstrogènes puis de progestatifs
b) le risque de nouvelle conception est élevé en cas de rapport sexuel réalisé après nidation d'un
embryon c) une administration continue de progestatifs seuls
c) les moyens contraceptifs modernes permettent, s'ils sont convenablement mis en œuvre, d) une administration séquentielle de progestatifs puis d'œstrogènes
d'envisager une vie sexuelle entière sans procréation e) une administration continue d'œstrogènes seuls
d) la législation et les moyens thérapeutiques actuels permettent d'envisager une procréation chez
toute femme ayant subi une ablation de l'utérus QUESTION N°40
e) des substances qui miment l’action de la GnRH (ou gonadolibérine) et sont administrées de
manière continue ont une action contraceptive Quelles sont les propositions exactes concernant la stérilité humaine et ses thérapeutiques ?
(plusieurs réponses exactes)
QUESTION N°36 a) dans le cadre de l'insémination avec sperme de donneur, les spermatozoïdes sont conservés à
Quelles sont les propositions exactes concernant la courbe thermique théorique de la femme en une température inférieure à -100°C
période d'activité génitale lors d'un cycle de 28 jours sans fécondation ? (plusieurs réponses b) dans le cadre d'une insémination avec sperme de donneur, il est tenu compte de la couleur de
exactes) la peau de ce dernier
a) elle peut aider à déterminer s'il existe une ponte ovulaire c) la fécondation in-vitro peut s'appliquer au cas de patientes ayant une stérilité par obstruction
b) elle subit normalement une variation typique en milieu de cycle menstruel tubaire
c) elle est directement influencée par la sécrétion d'œstrogènes d) on appelle asthénospermie l'insuffisance de mobilité des spermatozoïdes
d) elle est modifiée par la pratique d’une contraception œstro-progestative e) il existe des cas d'incompatibilité de la glaire cervicale avec les spermatozoïdes du partenaire
e) elle présente des variations d’une amplitude de 0,5°C synchrones de la libération pulsatile sexuel
de gonadolibérine hypothalamique (GnRH)

QUESTION N°37
- Fin de l’épreuve de biologie -
Quelle est la proposition exacte concernant les réactions immunitaires chez l'Homme ? (une
réponse exacte)
a) les lymphocytes T ne sont impliqués que dans la réponse immunitaire à médiation humorale
b) les lymphocytes T ne sont impliqués que dans la réponse immunitaire à médiation cellulaire
c) la rate est un organe lymphoïde primaire
d) les anticorps dirigés contre les antigènes de surface du système ABO sont absents du sérum
tant que le sujet n'a pas eu de contact postnatal avec l'antigène correspondant
e) les ganglions lymphatiques sont des organes lymphoïdes secondaires

QUESTION N°38
Quelles sont les propositions exactes concernant l'action de la folliculostimuline (FSH) dans
l'espèce humaine ? (plusieurs réponses exactes)
a) elle agit sur les cellules folliculaires du tube séminifère
b) elle active directement la sécrétion de LH (hormone lutéotrope) chez la femme
c) elle est nécessaire à la maturation des follicules de De Graaf
d) elle stimule la sécrétion des œstrogènes
e) elle active directement la formation du corps jaune utérin

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.


ÉPREUVE DE PHYSIQUE (Durée 1 heure – 20 points) (avril 2000) QUESTION N°44
Un pèse-personne à ressort est gradué en masse sur Terre de 0 à 120 kg.
On dépose une masse de 75 kg sur le même pèse-personne placé à la surface de la Lune.
Selon les questions, une ou plusieurs réponses sont exactes. DONNEES : gTerre = 9,8 N.kg-1 ; gLune = 1,6 N.kg-1
Pour les questions où cela est nécessaire, on prendra pour valeur du champ de pesanteur à la
Quelle sera la valeur lue sur l'appareil ?
surface de la Terre : g = 9,8 N.kg-1 .
Les résultats proposés peuvent être arrondis. a) 0
b) 12
c) 27
QUESTION N°41
d) 75
Dans une course de relais, le passage de témoin entre le coureur X et le coureur Y se fait en ligne droite.
e) 120
Le coureur X arrive avec une vitesse uniforme égale à 7,5 m.s-1. A 10 mètres de lui, le coureur Y s’élance
d’un mouvement d’accélération constante égale à 2 m.s -2.
QUESTION N°45
Quel est le temps écoulé entre le moment où Y démarre et le passage de témoin ?
La planète Mars est située à 2,30.108 km du Soleil. Sa période de révolution autour du Soleil est 1,88
a) 0,86 s
ans. La planète Jupiter est située à 7,78.108 km du Soleil.
b) 1,73 s
On admettra que les mouvements des planètes sont circulaires dans le référentiel héliocentrique.
c) 3,46 s
d) 3,75 s
Quelle est la période de révolution de Jupiter, exprimée en année(s) terrestre(s) ?
e) 5,77 s
a) 0,16 an
b) 6,22 ans
QUESTION N°42 c) 6,36 ans
Quelle est environ la durée mise par la lumière pour parcourir les 150 millions de kilomètres qui d) 7,96 ans
e) 11,7 ans
séparent le Soleil de la Terre ?

a) 83 s QUESTION N°46
b) 3 min Un électron de masse m et de charge q, animé de la vitesse vo = 107 m.s-1 pénètre dans une région de
c) 5 min
l’espace de largeur d = 2 cm où règne un champ magnétique B uniforme et perpendiculaire au vecteur
d) 8 min vitesse.
e) 3h A la sortie de la zone où agit le champ magnétique, l’électron a été dévié d’un angle  = 20°.
DONNEES : m = 9,1.10-31 kg ; e = 1,6.10-19 C
QUESTION N°43
Un solide, de masse m = 400 g, est animé, dans un plan horizontal où les frottements sont négligeables, B
d’un mouvement rectiligne uniforme de vitesse v = 2,5 m.s-1.
On lui applique une force F de valeur constante. On constate que le mouvement devient circulaire de

rayon R = 30 cm, mais reste uniforme.
o
Quelles sont la direction et la valeur de la force F ?
vo
a) F a la direction du vecteur vitesse et F = 8,3 N
d
b) F est perpendiculaire au vecteur vitesse et F = 8,3 N Quelle est la valeur du champ magnétique ?
c) F a la direction du vecteur vitesse et F = 20,8 N a) 0,97 mT
d) F est perpendiculaire au vecteur vitesse et F = 20,8 N b) 0,99 mT
c) 1,04 mT
e) F a la direction du vecteur vitesse et F = 8,3 kN
d) 1,27 mT
e) 1,31 mT

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.


QUESTION N°47 QUESTION N°50
Un électron de charge q, de masse m, entre dans un cyclotron où règne un champ magnétique Parmi les propositions suivantes concernant les oscillateurs, laquelle (lesquelles) est (sont)
uniforme B . vraie(s) ?
a) la Terre, qui a un mouvement périodique autour du soleil, est un oscillateur
DONNEES : m = 9,1.10-31 kg ; q = -1,6.10-19 C ; B = 0,56 T
b) dans un microphone électrodynamique, des oscillations mécaniques se manifestent
Quelle est la fréquence de rotation de l’électron dans le cyclotron ? c) l’hélice d’un avion constitue un oscillateur de haute fréquence
a) 5,07.10-13 Hz d) le mécanisme d’une montre à quartz est un oscillateur
b) 3,0.108 Hz e) une voiture, avec son système de suspension, peut-être assimilée à un oscillateur mécanique
c) 1,57.1010 Hz très fortement amorti
d) 9,85.1010 Hz
QUESTION N°51
e) 5,07.1011 Hz Un solide S, de masse m = 200 g, coulisse sans frottement le long d’une tige horizontale. Il est relié à
l’une des extrémités d’un ressort à spires non jointives, de constante de raideur k = 50 N.m -1, et dont
QUESTION N°48 l’autre extrémité est fixée à un support. La position du centre d’inertie G de S est repérée sur un axe
Une particule de charge q négative, de masse m, de vitesse initiale Vo , se trouve dans un champ horizontal (Ox), dont l’origine O correspond à la position d’équilibre de G, et orienté positivement du
support vers le solide S. On écarte le solide S de sa position d’équilibre en amenant le centre d’inertie G
électrostatique uniforme E non nul.
à l’abscisse x0 = - 5 cm et on lui communique à t = 0 une vitesse Vo , dirigée dans le sens des abscisses
Dans quel(s) cas, la particule possède-t-elle un vecteur accélération non nul ? décroissantes et d’intensité 30 cm.s-1.
a) Vo est nulle
Quelle est l'expression de l'équation horaire (en unités SI) du mouvement de G ?
b) Vo et E sont parallèles et de même sens a) x(t) = -5,3.10-2 cos(6,3.10-2 t – 0,36)
b) x(t) = 5,3.10-2 cos(6,3.10-2 t + 2,78)
c) Vo et E sont parallèles et de sens contraires
c) x(t) = 5,3.10-2 cos (15,8t – 1,93)
d) Vo et E sont orthogonaux d) x(t) = 5,3.10-2 cos (15,8t + 2,78)
e) x(t) = 5,3.10-2 cos (15,8t – 0,36)
e) Vo a une direction quelconque par rapport au vecteur E

QUESTION N°52
QUESTION N°49 Dans les cinq dispositifs suivants, le solide S, enfilé sur une tige horizontale, a la même masse m et les
Le champ électrique créé par une charge électrique ponctuelle q vaut 2,00 kV.m -1 à 5 cm de la charge. ressorts ont la même raideur k.
On écarte le solide S de la même distance Xo de sa position d’équilibre, puis on le lâche sans vitesse
Que vaudra-t-il à 6 cm de la charge q ? initiale. Les frottements sont négligés.
a) 0,69 kV.m-1 m
Dans quel(s) montage(s) la période vaut-elle : T  2 π 2 k
b) 1,39 kV.m-1 S
a)
c) 1,69 kV.m-1
d) 2,40 kV.m-1
e) 2,88 kV.m-1 ressort 1 ressort 2 S
b)

ressort 1 S ressort 2
c)

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.


ressort 1 Quelle serait la surface de capteurs nécessaire pour alimenter en énergie électrique une ville de
d) S
un million d’habitants ?
a) 3 km2
ressort 2 b) 49 km2
ressort 1 ressort 2 c) 98 km2
e) S
d) 196 km2
e) 392 km2
ressort 3 ressort 4
QUESTION N°56
Un condensateur de capacité C, initialement déchargé, est chargé à travers la résistance R par un
QUESTION N°53 générateur délivrant une intensité constante i.
Le moteur développe une puissance utile de 10 kW lorsqu’il monte une charge de 300 kg. Son
mouvement est supposé rectiligne uniforme. DONNEES : C = 47 µF ; R = 100 k ; i = 0,10 mA

Quelle est la durée d’une montée de 10 m ? R


a) 0,30 s i
b) 2,5 s
c) 2,9 s C
d) 5,0 min
e) 49 min

QUESTION N°54 Pendant quelle durée faut-il faire fonctionner le générateur pour que la tension aux bornes du
On veut échauffer un litre d’eau de 15°C à 40°C au moyen d’une spirale d’alliage métallique plongée condensateur atteigne la valeur UC = 12 V ?
dans cette eau, et parcourue par un courant électrique d’intensité constante égale à 4 A. La différence de a) 0,40 s
b) 0,64 s
potentiel appliquée entre les bornes de la spirale vaut 220 V.
c) 1,0 s
DONNEES : d) 4,7 s
Chaleur massique de l’eau : c = 4180 J.kg-1.K-1
Masse volumique de l’eau :  = 1000 kg.m-3 e) 5,6 s

Quelle doit être la résistance de la spirale ? QUESTION N°57


a) 0,46  On considère un circuit RC (composé d’un condensateur de capacité C en série avec une résistance R),
b) 55  alimenté par un générateur idéal de tension, de f.e.m. U. Le condensateur est initialement déchargé.
c) 350  Soit  la constante de temps du circuit.
d) 6351  Quelle(s) est (sont) la (les) affirmation(s) exacte(s) ?
e) il faut connaître la durée du chauffage pour pouvoir répondre a)  est la durée nécessaire pour charger C

QUESTION N°55 b)  est la durée nécessaire pour obtenir la tension U aux bornes de C
2
Sous nos latitudes, le Soleil, quand il est visible, apporte une puissance lumineuse moyenne de 750 W
par mètre carré horizontal. Un ensemble de capteurs solaires permet de transformer en énergie c)  est égal à 1
RC
électrique 12% de cette énergie.
d)  est égal à RC
Le Soleil est visible durant 30% du temps.
e)  est égal à R
La consommation moyenne annuelle en énergie électrique d’un habitant équivaut à 2 tonnes de pétrole. C
Un kilogramme de pétrole libère une énergie de 41,8 MJ.

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.


QUESTION N°58
On considère un circuit série constitué d’une alimentation stabilisée de force électromotrice E = 2 V, d’un
interrupteur (initialement ouvert), d’un conducteur ohmique de résistance R = 100  et d’une bobine pure
d’inductance L = 50 mH. A la date t = 0, on ferme l’interrupteur et un courant d'intensité i circule dans le
circuit.

Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) vraie(s) ?


a) à la date t = 0, la tension aux bornes de la bobine vaut 2 V
b) à la date t = 0, la tension aux bornes du conducteur ohmique vaut 2 V
c) l’équation électrique du circuit s’écrit : d 2 i R E
 i 
d t2 L L
d) la constante de temps du dipôle vaut 5 ms
e) en régime permanent, i = 200 mA

QUESTION N°59
Quelles conditions doivent nécessairement remplir deux sources lumineuses monochromatiques
pour qu’elles puissent produire des interférences en lumière visible ?
a) elles doivent être de même couleur
b) elles doivent être de même fréquence
c) elles doivent être distantes d’une longueur multiple de la longueur d’onde
d) elles doivent être placées dans le vide
e) elles doivent être en phase ou posséder une différence de phase constante

QUESTION N°60
Quelle(s) équation(s) nucléaire(s) représente(nt) une réaction de fusion ?
1
a) 0n  238 239
92 U  92 U
1 235 91
b) 0 n  92 U  36 Kr  142 1
56 Ba  3 0 n
3
c) 1H  12 H  24 He  01 n
238
d) 92 U  24He  234
90Th
1
e) 0n  239 102 136 1
94 Pu  42 Mo  52Te  2 0 n

- Fin de l’épreuve de physique -

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.


ÉPREUVE DE CHIMIE (Durée 30 minutes – 10 points) (avril 2000)

QUESTION N°61 QUESTION N°64

On hydrolyse, à chaud et sous reflux, un ester de masse m = 5,8 g par une solution d’acide sulfurique de On introduit un morceau de zinc, impur, de masse m = 5,0 g dans 200 mL de solution d’acide
volume V = 9,0 mL et de concentration C = 1 mol.L-1. Quand l’équilibre est atteint, 75,4 % de l’ester a été chlorhydrique de concentration C = 1 mol.L-1 contenue dans un bécher. A la fin du dégagement gazeux,
hydrolysé. Le mélange réactionnel est alors refroidi puis dosé avec une solution de soude de on filtre la solution afin d’éliminer les impuretés inattaquables par l’acide et on la dose à l’aide d’une
concentration Cb = 4 mol.L-1. Le volume de soude versé à l’équivalence est Vb = 13,9 mL. solution de soude de concentration C’ = 0,5 mol.L-1. L’équivalence est obtenue lorsque l’on a versé
DONNEE : Acide sulfurique H2SO4. V’ = 100 mL de soude.
DONNEE :
Quelle est la valeur de n dans la formule CnH2nO2 de l’ester utilisé ?
a) 3 Masse molaire atomique du zinc M = 65,4 g.mol-1.
b) 4
Quel est le pourcentage massique en zinc dans le morceau de zinc impur ?
c) 6
a) 70%
d) 7
b) 78%
e) 9
c) 82%
d) 96%
QUESTION N°62 e) 98%

A propos des phénomènes de catalyse…


Quelles sont les affirmations exactes ?
QUESTION N°65
a) lors d’une catalyse hétérogène, le catalyseur participe au mécanisme réactionnel On dissout complètement un comprimé d’aspirine contenant 500 mg d’acide acétylsalicylique dans un
b) lorsque plusieurs réactions naturelles peuvent se dérouler, un catalyseur convenablement
volume minimal d’eau. La dissolution se fait sans variation de volume appréciable de la solution.
choisi accélère sélectivement l’une de ces réactions
c) lors de l’oxydation de l’acide oxalique par les ions permanganates, la vitesse de formation des DONNEES :
produits diminue quand la concentration des réactifs diminue
L’acide acétylsalicylique, noté AH, est un acide faible de masse molaire 180 g.mol -1; sa solubilité à 25° C
d) au cours de la dismutation du peroxyde d’hydrogène, toxique pour les cellules de l’organisme
humain, celui-ci est détruit par l’amylase, enzyme protéique est de 3,4 g.L-1 ; le pKA de son couple, noté AH /A-, vaut 3,5.
e) la réaction d’hydrolyse d’un ester est catalysée par les ions H3O+
Quelle est la valeur du pH de la solution ainsi obtenue ?
a) 1,5
QUESTION N°63 b) 2,1
On prépare 300 mL de solution So en mélangeant 100 mL d’une solution d’acide éthanoïque de c) 2,6
concentration C1 = 10-2 mol.L-1 avec 200 mL d’une solution d’éthanoate de sodium de concentration C2 = d) 3,5
5.10-3 mol.L-1. A cette solution So, on ajoute 50 mL d’une solution d’acide chlorhydrique de concentration e) 3,9
Ca = 10-2 mol.L-1.
DONNEE : pKA( CH3COOH / CH3COO- ) = 4,8.
Quelle(s) est (sont) la (les) affirmation(s) exacte(s) ?
a) le pH de la solution So est de 4,2
b) la réaction produite lors de l’ajout de l’acide chlorhydrique est :
CH3COOH + H3O+  CH3COO- + H2O
c) la quantité de matière des ions CH3COO- a diminué
d) le pH de la solution So a varié de :  pH = - 0,48
e) la solution So est une solution tampon
Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.
QUESTION N°66
DONNEES : Volume molaire Vm = 24 L.mol-1.
On réalise la pile de concentration suivante : Masses molaires atomiques en g.mol-1 : C : 12 ; H : 1 ; O : 16.
2+ 2+
Cu / Cu Cu / Cu
Indiquer la (les) réponse(s) exacte(s).
demi-pile 1 demi-pile 2 a) la formule brute de l’acide stéarique est C18H36O2
 b) la formule brute de l’acide stéarique est C16H32O2
Un voltmètre électronique indique en circuit ouvert une force électromotrice e = + 0,06 V. c) son nom, dans la nomenclature officielle, est l’acide hexadécanoïque
d) il contient 76,1 % en masse de l’élément carbone
DONNEES :
e) cet acide peut être obtenu par hydrolyse d’un triglycéride
demi-pile 1 : [ Cu2+] = [SO42- ] = 10-2 mol.L-1
demi-pile 2 : [ Cu2+] = [SO42- ] = 1 mol.L-1 QUESTION N°69
2+
potentiel standard du couple Cu / Cu E° = + 0,34 V On dispose d’une solution de diiode de concentration inconnue C. On en dose 20 mL à l’aide d’une
solution de thiosulfate de sodium de concentration C1 = 0,05 mol.L-1. L’équivalence d’oxydo-réduction est
Quelle(s) est (sont) la (les) affirmation(s) exacte(s) ? obtenue pour un volume versé égal à 12 mL.
a) la valeur du potentiel rédox du couple constituant la demi-pile 1 vaut : E1 = + 0,4 V DONNEES : Potentiel standard des couples d’oxydo-réduction.
b) la réaction dans la demi-pile 2 est : Cu2+ + 2 e-  Cu I2(aq) / I- Eo = 0,62 V S4O62- / S2O32- Eo = 0,09 V
c) au cours du fonctionnement de la pile, sa force électromotrice reste constante
d) au cours du fonctionnement de la pile, sa force électromotrice diminue car la concentration en Quelle est la valeur de la concentration C en mol.L-1 ?
ions Cu2+ de la demi-pile 2 augmente a) 0,010
e) au cours du fonctionnement de la pile, sa force électromotrice diminue car la concentration en b) 0,015
ions Cu2+ de la demi-pile 1 augmente c) 0,030
d) 0,060
e) 0,150
QUESTION N°67
On réalise l’électrolyse d’une solution de sulfate de cuivre entre des électrodes de graphite inattaquables.
Il se produit un dépôt métallique à la cathode et un dégagement gazeux à l’anode. QUESTION N°70
DONNEES : Un savon de Marseille contient en masse 43% d’oléate de sodium obtenu par saponification d’huile
Potentiel standard des couples d’oxydo-réduction : d’olive par la soude. Cette huile renferme en masse 78% de trioléate de glycérol. On considère un pain
S2O82- / SO42- Eo = 2,01 V de savon de Marseille de masse égale à 200 g.
O2 (gaz) / H2O Eo = 1,23 V DONNEES :
2+
Cu / Cu Eo = 0,34 V L’acide oléique a pour formule C17H33COOH
H2O / H2 Eo = 0,00 V La masse volumique de l’huile d’olive est égale à 0,92 kg.dm -3
Masses molaires en g.mol-1 : C : 12 ; H : 1 ; O : 16 ; Na : 23.
Indiquer la (les) réponse(s) exacte(s).
a) le gaz produit à l’anode est du dioxygène Quel est le volume minimal d’huile d’olive, en mL, nécessaire à la fabrication de ce pain de
b) 2+
dans la solution, les ions Cu se déplacent de l’anode vers la cathode savon ?
a) 38,7
c) la cathode est reliée au pôle positif du générateur
b) 90,6
d) à la cathode, il se produit une réduction
c) 116,2
e) à l’anode, il se produit la réaction suivante H2O  1
O2 + 2 H+ + 2 e- d) 270,3
2
e) 348,6
QUESTION N°68 - Fin de l’épreuve de chimie -

L’acide stéarique est un acide gras dont la chaîne linéaire saturée n’est pas ramifiée et qui possède une
seule fonction acide carboxylique. La combustion complète d’une masse m = 2,84 g de cet acide donne
une masse m1 = 3,24 g d’eau et un volume V = 4,32 L de dioxyde de carbone.

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.


CORRIGÉ DES ÉPREUVES D'ADMISSION 2000

BIOLOGIE PHYSIQUE CHIMIE

1 ABD 21 ABCD 41 B 51 D 61 C
2 D 22 ACDE 42 D 52 CD 62 BE
3 CE 23 ABE 43 B 53 C 63 CDE
4 C 24 ABCD 44 B 54 B 64 E
5 BC 25 ABE 45 E 55 C 65 C
6 D 26 ABCE 46 A 56 E 66 BE
7 AB 27 BCD 47 C 57 D 67 ABDE
8 D 28 ABDE 48 ABCDE 58 A 68 ADE
9 E 29 A 49 B 59 ABE 69 B
10 AE 30 BCD 50 BDE 60 C 70 C
11 C 31 BCDE
12 ABC 32 ACE
13 DE 33 A
14 C 34 E
15 C 35 ACE
16 B 36 ABD
17 AE 37 E
18 AD 38 CD
19 DE 39 ABC
20 ACD 40 ABCDE

Propriété exclusive de l'A.D.E.R.F. – Toute reproduction est interdite.

Vous aimerez peut-être aussi