Vous êtes sur la page 1sur 43

1

REBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA
RECHERCHE ET DE L’INNOVATION

Institut Universitaire de Technologie


Hygiène Sécurité et Environnement

ACTIVITES DES GARAGES ET POLLUTION URBAINE : CAS


DE L’ARRONDISSEMENT COMMUNAL ZINDER I

Rapport de stage DUT présenté et soutenu par :


MOUSTAPHA SOULE Aboubacar
Sous la direction de : Membre du jury :
Dr ZAKARI M. Mounir Président
Enseignant chercheur à l’UZ Assesseur
Tuteur professionnelle :
Cdt ILLIAS EL Emagri
Chef de la Division Evaluations
Environnementales et Suivi Ecologique

Février, 2019
2

REPUBLIQUE DU NIGER
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA
RECHERCHE ET DE L’INNOVATION

Institut Universitaire De Technologie


Hygiène Sécurité Environnement

LES ACTIVITES DES GARAGES ET POLLUTION URBAINE :


CAS DE L’ARRONDISSEMENT COMMUNAL ZINDER I

Rapport de stage DUT présenté et soutenu par :


MOUSTAPHA SOULE Aboubacar
Sous la direction de : Membre du jury :
Dr ZAKARI M. Mounir Président :
Enseignant chercheur à l’UZ Assesseur :
Tuteur professionnelle :
Cdt ILIAS EL Emagri
Chef de la Division Evaluations
Environnementales et Suivi Ecologique

Février, 2019
3

TABLE DES MATIERES

TABLE DES ILLUSTRATIONS ............................................................................................ 5


SIGLES/ABREBIATIONS ...................................................................................................... 6
DEDICACE............................................................................................................................... 7
REMERCIEMENTS ................................................................................................................ 8
RESUME/ABSTRACT ............................................................................................................ 9
INTRODUCTION GENERALE .......................................................................................... 10
CHAPITRE I : PRESENTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL ET DE LA
ZONE D’ETUDE.................................................................................................................... 13
I.1. Présentation de la structure d’accueil : DRE/SU/DD ....................................................... 13
I.1.1. Attributions de la DRE/SU/DD .................................................................................. 13
I.1.2. Organisation de la DRE/SU /DD ............................................................................... 14
I.1.3. La Direction............................................................................................................... 14
I.1.4. Les Services déconcentrés .......................................................................................... 14
I.2. Présentation de la zone d’étude : Arrondissement communal Zinder I ........................... 14
I.2.1. Historique : ................................................................................................................ 14
I.2.2. Situation géographique ............................................................................................... 15
I.2.3. Caractéristique Biophysiques ..................................................................................... 16
I.2.3.1. Caractéristiques Physiques ................................................................................. 16
I .2.3.2. Caractéristiques Biologique ............................................................................... 16
I.2.4. Caractéristiques Socio Culturelle ............................................................................... 17
I.2.4.1. Population ........................................................................................................... 17
I.2.4.2. Santé ................................................................................................................... 17
I.2.5. Caractéristiques économiques ................................................................................... 17
I.2.6. Caractéristiques institutionnelles .................................................................................. 18
I.2.6.1. Organisation politico administrative .................................................................. 18
I.2.6.3. Organisation ........................................................................................................ 18
I.2.7. Mission de la commune.............................................................................................. 18
CHAPITRE II : PROBLEMATIQUE DES GARAGES EN MILIEU URBAIN ET LA
NORME D’IMPLANTATION D’UN GARAGE ................................................................ 19
II.1. Origines des différents types des pollutions et nuisances liées aux activités de garages 19
II.1.1. Pollution de l’eau et Origine .................................................................................... 19
II.1.2. Pollution de l'air et Origine ....................................................................................... 19
II.1.3. Pollution des sols ...................................................................................................... 20
4

II.1.4. Bruit .......................................................................................................................... 20


II.2. Les conséquences de ces pollutions et de la nuisance ..................................................... 21
II.2.1. Pollution de l’eau ..................................................................................................... 21
II.2.2. La pollution de l’air .................................................................................................. 21
II.2.3. La pollution du sol .................................................................................................... 21
II.2.4. Bruit .......................................................................................................................... 21
II .3. Norme d’implantation d’un garage au Niger .................................................................. 22
II.3.2. Comment remplir une demande de construction d’un garage ................................ 22
II.3.2.1. L’autorisation .................................................................................................... 23
II.3.3. Le délai .................................................................................................................. 23
II.3.4. Exploitations des garages ...................................................................................... 24
CHAPITRE III : RESULTATS ET DISCUSSIONS ............................................................... 25
III.1. Méthodologie sur la recherche des informations ........................................................... 25
III.2. Résultats discussions ...................................................................................................... 25
III.2.1. Recensement des garages ....................................................................................... 25
III.2.2. Observation sur les garages ..................................................................................... 26
III.2.2.1. Avantages des activités des garages................................................................. 26
III.2.2.2. Les risques que courent les garagistes ............................................................. 27
III.2.2.3. Type du déchet dans les garages ....................................................................... 28
III.2.2.4. La gestion du déchet dans les garages ............................................................. 29
III.3. Recommandations .......................................................................................................... 29
Conclusion :.............................................................................................................................. 30
CONCLUSION GENERALE ............................................................................................... 31
BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................. 33
ANNEXES ............................................................................................................................... 35
5

TABLE DES ILLUSTRATIONS

Carte : Situation géographique de l’Arrondissement Communal de Zinder 1......................15


Liste des figures :
Figure N°1 : Effectifs des garages moto, véhicule en % sur 7 garages...................................25
Figure N°2 : Les pourcentages des personnes qui travaillent dans les 7 garages...............28
Graphique : Nombre de la population du l’ACZI .............................................................17
Liste des photos :
Photos No1 : Remplissage des caniveaux par certains déchets du garage…...........................19
Photos No2 : Pollution de l’air par les gaz l’échappement.......................................................20
Photos No3 : Pollution du sol par des hydrocarbures d’entretien de la moto......................20
Photos No4 : L’entretien de la moto........................................................................................27
Photos No5 : L’entretien par des petits enfants.......................................................................27
Photos No6 : Décharge des déchets à l’issue du garage.........................................................30
Liste des tableaux :
Tableaux No1 : Récapitulatifs des problèmes.........................................................................22
Tableaux No 2: Rapport des garages avec la Mairie...............................................................27
Tableaux N°3 : Les nombres des personnes qui travaillent dans les 7 garages....................28
Tableaux No4 : Type des déchets, pollution et nuisance dans des garages...........................29
6

SIGLES/ABREBIATIONS

ACZ1 : Arrondissement Communal Zinder 1


ATU : Aménagement du Territoire et Urbanisme
CES/DRS : Conservation des Eaux du Sol /Défense de Restauration des Sols
CSI : Centre de Santé Intégré
CUZ : Communes Urbaines de Zinder
CZI : Commune Zinder I
DDE : Direction Départementale de l’Environnement
DDE/LCD : Direction Départementale de l’Environnement et de Lutte Contre la
Désertification
DEESE: Division des Evaluations Environnementales et du Suivi Ecologique
DFP/A : Division Faune, Pêche et Aquaculture
DPNE/RR : Division de la Protection le la Nature, de l’Equipement et Régie des Recettes
DRE/SU/DD : Direction Régionale de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du
Développement Durable
ENSP : Ecole Nationale de Santé Publique
EPI : Equipement de Protection Individuel
GPL : Gaz du Pétrole Liquéfié
INS/NIGER : Institut Nigérien de la Statistique /NIGER
IUT: Institut Universitaire de Technologie
OMS : Organisation Mondial de la Santé
PDC : Plan du Développement Communal
PF/SCE : Poste Forestier/Service Communal de l’Environnement
RAP : Reboisement Aménagement Paysage
SCEZR : Service Communal Environnemental/Zinder
UZ : Université de Zinder
7

DEDICACE

Je dédie ce modeste rapport à mes parents.


8

REMERCIEMENTS

Louange à Allah le Tout puissant, le clément et miséricordieux, de nous avoir donné la


volonté, la force et le courage pour la réalisation de ce travail. Nos sincères remerciements
vont à l’endroit de:
 notre tuteur pédagogique Dr ZAKARI M Mounir pour tous les efforts consentis à la
réalisation de ce travail ;
 notre tuteur professionnel COMMADANT Illias Emagri qui a bien voulu malgré ses
multiples occupations nous encadrer durant le stage et la rédaction de ce rapport ;
 tous les personnels de l’IUT, les enseignants ainsi que les étudiants ;
 notre père, MOUSTAPHA Soulé et notre mère, Mme FADJI Dalla, de nous avoir orienté
et encouragé depuis l’enfance mais surtout pour leurs conseils, soutien moral, matériel et
financier ;
 tous les personnels de l’arrondissement communal Zinder I ; et ceux des garages en
particulier pour toute contribution apportée pour la réussite de ce travail ;
 tous mes frères et sœurs pour leur soutient fraternel, morale et financier.
Enfin, nos sincères remerciements à tous ce qui nous ont, de près ou de loin, apporté leurs
contributions pour l’élaboration de ce présent document.
9

RESUME

La majorité des établissements de remisage des automobiles communément appelé « garages


automobiles » font partie des lieux d’activités à caractère lucratifs. Malheureusement ces
activités ne laissent pas l’environnement exempt de la pollution. Ces activités introduisent des
éléments qui contaminent les eaux de surface, eaux souterraines, le sol. Le désordre et le
mauvais entreposage des ferrailles et matériels présentent des risques d’accidents pouvant
entrainer des maladies. C’est dans ce cadre que nous avons effectué notre stage au niveau des
garages dans de l’arrondissement communal Zinder1 avec comme thématique : Activités des
garages et pollution urbaine : cas de l’arrondissement communal Zinder I (ACZI).
L’objectif général de ces travaux est de contribuer à la réduction des pollutions urbaines liées
aux activités des garages. La méthodologie et matériels utilisées sont : la recherche
documentaire ; des entretiens avec les personnes compétentes et aussi des observations
directes sur le terrain ; appareil photos, sonomètre etc.
A l’issue de ce stage nous avons découvert qu’il y a des garages qui ne respectent pas les
normes d’implantation, ce qui constitue des risques énormes d’ordre sanitaire, sécuritaires et
environnementaux.
Mots clés : environnement, pollution urbaine, nuisance, Zinder, Sonomètre.
ABSTRACT :

The majority of institutions auto storage commonly called " automobile garages " part of the
places of activity to lucrative character. Unfortunately these activities do not leave the
environment free of pollution. These activities introduce elements that contaminate surface
water, water underground, the ground.the disorder and bad storage of scrap and materials
present risks of accidents cause diseases.it is in this setting that we have completed our
internship garages in the municipal district
Zinder1 with like thematic: Activities of garages and urban pollution: case of the borough
communal Zinder I (ACZI). The general objective of this work is to contribute to the reduction
urban pollution related to garage activities.the methodology and materials used are: research
docuentary; interviews with people competent authorities and also direct observations on the
ground ; Camera,
sound level meter etc. At the end of this internship we have discovered that there are garages
who do not respect the implementation standards, which constitutes huge risks health, safety
and environmental.
Keywords: environment, urban pollution, nuisance, Zinder, sound level meter.
10

INTRODUCTION GENERALE
11

L’histoire des transports au Niger remonte depuis des décennies. Au fils des temps et avec
l’évolution de la technologie, les animaux sont progressivement remplacer par des moyens de
transports modernes tel que les automobiles, les motos...etc. Néanmoins, les problèmes liés
aux activités de ces engins comme les pannes et la nécessité d’entretiens périodiques à
imposer la création des centres de révisions communément appelés les garages.
Dans les milieux urbains, les activités humaines informelles sont à la base d’insalubrité. Ces
activités, plus particulièrement celles des garages, ont des impacts négatifs sur
l’environnement que les pays en voie du développement ont des difficultés à cadrer du fait de
leur pauvreté. Pour assister à un développement durable, la prise en compte de la protection
de l’environnement reste et demeure incontournable d’où la nécessité du respect de la
réglementation dans les activités des garages en milieux urbains.
Malgré qu’il soit un pays en voie de développement, le Niger dispose des administrations
publiques pour contrôler les garages et prélever les taxes. L’importance de la question nous a
motivé à travailler sur les activités de garages avec comme thème «Les activités des garages
et pollution urbaine : Cas de l’Arrondissement Communal Zinder I ».
Objectifs :
L’objectif général :
Contribuer à la réduction des pollutions urbaines liées aux activités des garages
Objectifs spécifiques :
 décrire les activités au sien de garages ;
 recenser les garages dans l’ACZI ;
 décrire les différentes types de pollution et les polluants issues des activités des garages ;
 envisager des méthodes de lutter contre la pollution de l’environnement.

Méthodes et Matériels utilisés :


Pour réussir un tel travail, des méthodes appliquées sont entre autres :
 la recherche documentaire,
 la méthode par observation,
 entretiens avec les personnes ressources des garages,
 prise des notes sur le terrain.
Pour ce qui est des matériels, nous avons utilisé entre autres :
 logiciel Microsoft Word et Excel,
 appareils photos.
 sonomètre.
12

Difficulté rencontrées :
 manque des confiances des garagistes ;
 réticence sur des informations ;
 l’analphabétisme des certains acteurs ;
 l’insuffisance des moyens matériels et logistiques pour les visites terrain;
 manque des documentations sur les garages.
Définition des concepts:
Environnement : D’après la Loi N° 98-56 du 29 décembre 1998, portant loi-cadre relative
à la gestion de l’environnement, la définition fut : c’est l’ensemble des éléments physiques,
chimiques et biologiques, des facteurs sociaux et des relations dynamiques entretenues entre
ces différentes composantes (code de l’environnement du Niger, 1998).
Pollution urbaine: C’est la dégradation de l’environnement par des substances (naturelles,
chimiques ou radioactives), des déchets (ménagers ou industriels) ou des nuisances diverses
(sonores, lumineuses, thermiques, biologiques, etc.). Bien qu’elle puisse avoir une origine
entièrement naturelle (éruption, volcanique, par exemple), elle est principalement liée aux
activités humaines. (Source : www.environnement.dictionnaire )
Nuisance : Tout facteur qui constitue un préjudice, une gêne pour la santé, bien-être,
l’environnement. (Source : www.larousse.fr,francais,nuisance.)
Ce travail est structuré en trois (3) chapitres :
 chapitre1 : Présentation de la structure d’accueil et de la zone d’étude
 chapitre2 : Problématique des garages en milieu urbain
 chapitre3 : Résultats et discussions
13

CHAPITRE I : PRESENTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL ET


DE LA ZONE D’ETUDE
La nécessité de la préservation de l’environnement en vue d’un développement durable est
devenue un défi majeur. En effet, pour minimiser ce fléau le Niger s’est engagé en mettant en
place des directions au niveau régional, départemental et communal dans le cadre de la
protection des ressources naturelles et la prise en compte de l’environnement dans toutes les
initiatives de développement. Alors, nous allons présenter d’abord la DRE/SU/DD (Direction
Régionale de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable) ensuite
la zone d’étude.
I.1. Présentation de la structure d’accueil : DRE/SU/DD
I.1.1. Attributions de la DRE/SU/DD
La DRE/SU/DD de Zinder, assure la coordination des services régionaux, départementaux et
communaux ainsi que celle des projets régionaux et sous régionaux du secteur de
l’environnement qui interviennent dans la région.
À cet effet, elle identifie les programmes, projets et microprojets relatifs au domaine
environnemental en étroite collaboration avec les organisations rurales et les autorités
administratives. Elle élabore, met en œuvre et supervise les programmes de protection et de
réhabilitation de l’environnement. Elle assure l’harmonisation et la conformité de ces
programmes avec la politique nationale en la matière, notamment la mission assignée au
Ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable.
Les principales activités de la DRE/SU/DD sont :
 la lutte biologique contre la désertification à travers la production des plants, les
plantations, la protection de la régénération naturelle ;
 la lutte mécanique par les actions de fixation des dunes et de CES/DRS (Conservation des
Eaux du Sol /Défense de Restauration des Sols);
 le contrôle forestier, faunique et halieutique et la lutte contre les feux de brousse ;
 l’aménagement des formations naturelles, des pêcheries et de la faune ;
 l’information, la sensibilisation et la formation des populations ;
 la coordination des activités des projets régionaux dans le domaine de l’environnement ;
 la gestion des ressources humaines, matérielles et financières de la Direction.

Par ailleurs, elle assure les relations fonctionnelles et de partenariat avec les autres acteurs de
développement en rapport direct ou indirect avec le secteur de l’Environnement.
14

I.1.2. Organisation de la DRE/SU /DD


La Direction Régionale de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement
durable est organisée ainsi qu’il suit :
 une direction au niveau de la région ;
 des directions au niveau des départements, et des Services au niveau des communes ;
 des postes forestiers et des centres de pêches à l’échelle plus basse.

I.1.3. La Direction
Elle est composée d’un secrétariat de direction et de sept (7) services régionaux sous la
supervision du Directeur Régional de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du
Développement Durable secondé d’un adjoint ce sont :
 la division de reboisement et aménagement des massifs forestiers ;
 la division de la faune, de la pêche et de la pisciculture ;
 la division de la Brigade Régionale de l’Equipement et de la Protection de la Nature;
 la division de la planification, de suivi évaluation, des statistiques et de la documentation ;
 le service administratif, financier,
 la division d’Évaluation Environnementale et suivi écologique,
 la division des Aménagements paysagers et de la Lutte contre les Pollutions et Nuisances.

I.1.4. Les Services déconcentrés


Les services déconcentrés comprennent :
 dix (10) directions départementales de l’Environnement à savoir : la Direction de Gouré ;
Magaria ; Kantché ; Mirriah ; Tanout ; Tesker ; DamagaramTakya ; Takeita ; Dungass ;
Belbedji.
 quatre (4) Services Communaux urbains à savoir : Le Service de Magaria ; Mirriah ;
Tanout; Zinder (5).
 cinq (5) postes forestiers et vingt deux (22) services communaux rureau : les postes
forestiers et les centres de pêche représentent la DRE /SU/DD à une échelle plus basse
pour assurer un encadrement plus rapproché des populations.

I.2. Présentation de la zone d’étude : Arrondissement communal Zinder I


I.2.1. Historique :
Les communes urbaines dont la Commune de Zinder 1 (CZ1) ont été créées suivant la loi n°
2002-14 du 11 juin 2002 portant création des communes et fixant leurs chefs – lieux. A cet
15

Effet, la CZ1 abrite les premiers quartiers de la ville de Zinder, c’est-à-dire le noyau ancien de
La ville. On y note ainsi, la présence de Birni qui est le siège de pouvoir traditionnel
(Sultanat), des quartiers comme Sabon Gari et Gari Malan etc. A partir de 2010,
l’Ordonnance n°2010-56 du 17 Septembre 2010 érige les cinq communes
De la CUZ (Commune Urbaine de Zinder) en Arrondissements Communaux dont l’ensemble
forme désormais ce qu’on appelle : ville de Zinder. C’est dans ce sens qu’on parle
d’Arrondissement Communale Zinder 1 (ACZ 1).
I.2.2. Situation géographique
L’Arrondissement Communal de Zinder 1 est l’un des cinq (5) Arrondissements qui
Constituent la Ville de Zinder. Il est limité administrativement à l’Est par la commune rurale
de Gafati, au sud-est par la commune rurale de Kolaram, au sud par l’Arrondissement
Communal de Zinder 5 (Banban tapki). A l’ouest et au nord - ouest par l’Arrondissement
Communal de Zinder 4. Au nord par les Arrondissements Communaux de Zinder 2 ,3 et 4.
Carte : Situation géographique de l’Arrondissement Communal de Zinder1
16

I.2.3. Caractéristique Biophysiques


I.2.3.1. Caractéristiques Physiques
 Le relief, sous forme d’un plateau creusé parfois par des cuvettes constituant les mares
pendant l’hivernage. L’ACZ 1 repose sur un socle granitique affleurant et culminant à plus
de 450 m dans le quartier Birni (Emplacement du réservoir d’eau). Nous avons note
également la présence de quelques collines constituées de graviers.
 Le Climat, le climat de type tropical aride comprend deux grandes saisons : une saison
sèche d’Octobre au mois de Mai et une saison des pluies de Juin à Septembre.
 Le sol, nous avons rencontré des sols hétérogènes composés en grande partie de sols
Sablonneux et de sols argileux à quelques endroits.
 Ressources en eau, Le 1er ACZ dispose de plusieurs mares permanentes, semi

permanentes et temporaires tant en milieu rural qu’en urbain (Meladouaram, Gandisilik,


Sotramil, Idi, Angoual Maloumey, Thanthindi, Rougal Hassan, Tilacoco, Dan yaro Sultan,
Franco, Kourandaga, Garin Mama). Plusieurs mares en milieu urbain servent de point de
collecte des eaux pluviales. La couverture des besoins en eau de la commune s’est
nettement améliorée avec l’exploitation du nouveau champ de captage d’Aroungouza et le
renouvellement d’une grande partie des installations qui datent de plusieurs décennies.

I .2.3.2. Caractéristiques Biologique


 La végétation, le potentiel forestier de la commune se localise aussi bien en centre urbain
que dans les terroirs des villages périphériques. La végétation se présente sous forme de
plantation d’alignement et d’ombrage le long des rues, à l intérieur et à la devanture des
concessions. Les espèces couramment utilisées sont Azadirachtaindica (Neem) ;
Terminaliamentali (étagère) ; et la présence de vieux sujets autochtones comme
Faidherbiaalbida (Gao) ; Acacia Radiana (Kandili), Balanites aegyptiaca (adoua) Acacia
senegal (dakwara), etc.
 La Faune, est composée de quelques rongeurs et de petits carnivores aux mœurs souvent
nocturnes, le chacal, les singes. Nous avons rencontré aussi des oiseaux résidents comme
les petits passereaux, les petits limicoles, les colombes, les tourterelles, les éperviers etc.
Comme oiseaux migrateurs nous signalons la présence en période hivernale de la cigogne.
17

I.2.4. Caractéristiques Socio Culturelle


I.2.4.1. Population
La population de la Commune Zinder 1 est estimée à 107252 habitants soient 53822 hommes
et 53430 femmes selon les résultats définitifs des projections démographiques au 1er juillet
2018 (Source : INS /NIGER). Le taux d’accroissement annuel est de 4 ,7 %(Source : PDC)
d’où l’extrême jeunesse de la population. La population est composée de 4 principales
ethnies: les Haoussa, les Touareg, les Kanouri et les Peulh.
Graphique : Nombre de la population du l’ACZ I
120000
100000
80000
60000
40000
20000
0
28 à 36 et 21 à27 et 44 à 80 ans
0 à 20 ans 42 Total
43 37 à 41 et plus
Homme 35849 5238 7533 345 4857 53822
Femme 34602 4957 7694 345 5832 53430
Ensemble 70451 10195 15227 690 10689 107252

Source : projection démographique du 1er juillet INS /NIGER 2012-2018


I.2.4.2. Santé
Le taux de couverture sanitaire global pour le district est de 93,79 %(Source : PDC). La
commune compte 3 CSI (Dadin sarki ; Sabon gari ; Birni). Cinq (5) cases de santé ; Une (1)
maternité ; Deux (2) cliniques privées, Cinq (5) salles de soins privées et un (1) centre de
récupération nutritionnel et infantile (CRENI).
Nous avons noté également Trois (3) pharmacies (Damagaram ; Grande pharmacie ;
Pharmacie populaire) et plusieurs dépôts privés de médicaments.
(PDC du 1er AC Zinder 2009-2012).
I.2.5. Caractéristiques économiques
L’agriculture ; Elevage ; Commerce et Transport, est la principale activité économique de la
population du 1er ACZ surtout celle basée en milieu rural.
Le secteur du transport est assez développé en milieu urbain tandis qu’en milieu rural il reste
peu développé même si nous constatent que ces derniers temps l’abondance de taxi moto ou
Kabou Kabou.
18

I.2.6. Caractéristiques institutionnelles


I.2.6.1. Organisation politico administrative
Nous pouvons distinguez deux (2) types de pouvoir :
 le pouvoir moderne exercé par le représentant de l’Etat (Gouverneur) et le Maire élu
(assisté de ses adjoints) chargé de la conduite des affaires de la commune.
 le pouvoir traditionnel exercé par le Sultan de Damagaram, et la présence de quelques
chefs de quartiers et de villages.
I.2.6.3. Organisation
L’AC Zinder 1 compte vingt (20) villages administratif et onze (11) quartiers. Les Chefs des
villages et des quartiers sont des intermédiaires entre les populations et l’administration. Ils
sont aussi chargés de la collecte des taxes, de voirie.
I.2.7. Mission de la commune
La principale mission est de participer à la réalisation des actions de développement
identifiées et programmées par ses populations au cours de la réactualisation de leur PDC. Ces
actions vont concourir à la réalisation des objectifs de développement de la commune.
Les différents objectifs sont :
 améliorer la fertilité des terres agricoles, la production animale ;
 restaurer le couvert végétal, Faciliter l’accès aux soins de santé ;
 améliorer l’accès à l’eau potable pour les hommes et les femmes ainsi que les conditions
d’hygiène assainissement, Promouvoir la création d’emplois pour les jeunes ;
 développer les activités économiques dans la commune et Réduire la vulnérabilité socio
économique des femmes ;
 appuyer les personnes en situation d’handicap et les personnes âgées ; Renforcer la
capacité organisationnelle et institutionnelle de la commune ;
 promouvoir le respect des droits humains et Réduire les conflits fonciers.

Conclusion :
Ce chapitre nous a permis de comprendre la DRE /SU/DD et son organisation, ainsi que
l’arrondissement communal Zinder 1 dans ces aspects. En effet, la mise en place de la
DRE/SU/DD et des ses instances décentralisées permet de contrôler les ampleurs qui
provoquent la dégradation des écosystèmes de la région. Et aussi de voir l’action qui sera
réalisée dans le cadre de la protection de l’environnement, en mettant en place des outils
permettant de prévoir les menaces potentielles ; de les prévenir et de les atténuer.
19

CHAPITRE II : PROBLEMATIQUE DES GARAGES EN MILIEU


URBAIN ET LA NORME D’IMPLANTATION D’UN GARAGE
Dans ce chapitre, nous allons étudier les problèmes liés aux activités des garages en milieu
urbain plus précisément la pollution et leurs normes d’implantation. Cela va nous permettre
de bien comprendre la problématique des garages en milieu urbain.
II.1. Origines des différents types des pollutions et nuisances liées aux
activités de garages
II.1.1. Pollution de l’eau et Origine
C’est une modification de la qualité de l’eau qui rend son utilisation dangereuse ou perturbe
l'écosystème aquatique. Elle peut concerner les eaux superficielles ou les eaux souterraines.
L'origine de cette pollution peut provenir des gaz ; des hydrocarbures ou solides en
suspension rejetés dans la nature par des garagistes. Lorsque l’eau ruisselle, elle transporte
les hydrocarbures, les déchets solides du garage(les papiers, les plastiques et les petites
pièces).Tous ces objets cités, se retrouvent dans les caniveaux et enfin sont conduits dans les
mares.

Photos No1 : Remplissage des caniveaux par certains déchets du garage

Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)


II.1.2. Pollution de l'air et Origine
La pollution de l'air, dite aussi pollution atmosphérique, c’est la modification de la qualité de
l’air provoquée par le rejet intempestif de substances telle que les gaz d’échappement d’auto.
Et aussi nous avons comme origine le développement d’auto et des garages.
20

Photos No2 : Pollution de l’air par les gaz d’échappements

Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)


II.1.3. Pollution des sols
Un sol est dit pollué quand il contient un ou plusieurs polluant(s) ou contaminant(s).
Autrement dit, la pollution du sol est comprise comme altération de tous autres types de sols
(agricole, forestier, urbain) par l'introduction des polluants comme métaux ou ferrailles, des
huiles résiduelles tous émis par des activités de garage.
Photos No3 : Pollution du sol par des hydrocarbures d’entretien de la moto

Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)


II.1.4. Bruit
La notion de bruit cache un certain nombre de concepts, scientifiques et humains. Il y aurait,
en milieu urbain, un environnement sonore considéré comme source de nuisance dans le cadre
de vie quotidien. Les diverses activités humaines dans les garages provoquent des bruits qui
gênent les êtres vivants. Pour caractériser un son nous pouvons retenir 3 grandeurs
scientifiques : la fréquence, l’intensité et le temps.
21

II.2. Les conséquences de ces pollutions et de la nuisance


II.2.1. Pollution de l’eau
L’eau étant considérée comme une source de vie, la pollution de l’eau conduit à la réduction
et à la mort de la faune aquatique. Les matières en suspension, s'accumulent au fond des cours
d'eau, lacs et rivières et causent l'augmentation de la turbidité et décroisent la teneur en
Oxygène dans les cours d'eau. Les acides sont toxiques à la vie aquatique et détériorent les
réseaux d'égaux.
Les huiles ou hydrocarbures et les graisses déversés, flottants conduisent au colmatage des
conduites et donnent un aspect esthétique indésirable.
II.2.2. La pollution de l’air
La pollution de l'air semble avoir des conséquences globales ; Elle affecte la santé des
nombreux êtres vivants. Elle a aussi des impacts indirects sur les êtres vivants (mauvaise
odeur). Il pourrait aussi expliquer les difficultés de respiration chez les êtres vivants.
II.2.3. La pollution du sol
Les conséquences humaines et environnementales de la pollution des sols sont multiples et
graves, nous pouvons noter :
 la diminution des teneurs en matières organiques : une fragilisation du sol ;
 la contamination des sols : une menace pour l'Homme et les écosystèmes ;
 l'imperméabilité des sols
 le phénomène d'érosion qui provoque la désertification à travers la dégradation des sols,
suite aux pertes des nutriments: les terres deviennent sèches, et ne jouent plus leur rôle
dans l’alimentation des végétaux.

II.2.4. Bruit
Selon l’OMS, dés 1948 « La santé n’est pas seulement l’absence de maladie, mais un état
complet de bien-être physique, mental et social ». Si nous prenons une relation entre bruit et
la santé des êtres vivants, le bruit a une conséquence sur le système auditif : il empêche par sa
présence de percevoir totalement ou partiellement d’autres sons.
22

Tableaux N° 1 : Récapitulatifs des Problèmes


Composantes de Problèmes
l’environnement
Biophysique Sols -Pollution liée aux rejets des hydrocarbures et déchets
solides;
-Risques de stérilisation des sols productifs ;
Air -Altération de la qualité de l’air ambiant liée aux émissions
de poussières,
-Pollution de l’air provenant des gaz du moteur des
véhicules et motos,
Eaux -Risques de Pollution des eaux souterraines par infiltration
des eaux et huiles usées
-Pollution des eaux de surface par les détergents et huiles,
Végétation Dégradation par les déchets plastiques et poussières ; et par
d’autre type des déchets
Humaines Santé -Risque liés aux personnes : - des maladies grâce au
contacte direct des huile, des ferrailles ;
-Problème respiratoire par inhalation des gaz.
Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)
II .3. Norme d’implantation d’un garage au Niger
II.3.2. Comment remplir une demande de construction d’un garage
Le garage fait partie d’établissement de 3éme classe, Avant de faire une demande il faut que la
parcelle porte ton nom. Cette demande elle doit être adressée au Ministre des mines et de
l’industrie sous couvert de l’autorité locale et déposées au service de mines âpres avoir
constitué le dossier.
La demande ou la déclaration relative aux établissements classés de 3éme classe doit comporter
les renseignements suivants :
 les noms, prénoms et domicile du pétitionnaire. S’il s’agit d’une Société, sa raison sociale
ou sa dénomination, son siège social, ainsi que la qualité du signataire de la demande ;
 l’emplacement sur lequel l’établissement doit être installé ;
 la nature et l’importance des industries que le demandeur se propose de créer et la classe
dans laquelle l’établissement doit être rangé ;
23

 les procédés de fabrication mis en œuvre, les matières utilisées et les produits de la
fabrication, les quantités limitées, dans la mesure où ces indications sont nécessaires pour
apprécier les inconvénients que pourra présenter l’établissement projeté ;
 un plan d’ensemble à l’échelle réduite de l’installation projetée. A ce plan seront joints des
notices, dessins, croquis établis de façon à permettre de se rendre compte si les
dispositions matérielles projetées obvient aux inconvénients que pourrait présenter
l’établissement, tant pour la sécurité, la salubrité ou la commodité du voisinage, que pour
la santé publique, l’agriculture ou la pêche ;
 une notice expliquant d’une part le mode et les conditions d’évacuations, d’utilisation et
de traitement des eaux résiduaires ainsi que des déchets de l’exploitation, d’autre part les
mesures prises , le cas échéant, pour éviter de polluer l’atmosphère ;
 une autorisation de construire ;
 tous les documents et pièces dont il est question doivent être remis en trois exemplaires.

II.3.2.1. L’autorisation
Apres avoir déposé la demande d’autorisation et exploitation en 3 exemplaires aux services
mines, le directeur régionale étudiera d’abord les dossiers. Si le garagiste respecte la
disposition demandée, le directeur donne un avis favorable et il envoie le dossier au Ministère
de mines. Le dossier sera examiné. S’il est conforme, le Ministre donne son avis et une
attestation d’autorisation de construire est délivrée au demandeur.
II.3.3. Le délai
1. Pour le permis de construire, le délai d'instruction est généralement de 2 mois pour un
garage. Lorsqu'un permis de construire a été refusé, vous avez la possibilité de demander au
service des mines de revoir sa position. Cette demande s'effectue dans les 2 mois suivant le
refus par lettre recommandée avec avis de réception.
2. Pour la déclaration préalable des travaux, le délai d'instruction de votre demande est
généralement de 1 mois à partir de la date du dépôt de la demande.
Lorsqu'une déclaration préalable a été refusée, vous avez également la possibilité de
demander au service des mines de revoir sa position. Cette demande s'effectue dans les 2
mois suivant le refus par lettre recommandée avec avis de réception.
24

II.3.4. Exploitations des garages


Dans le souci de sauvegarder la sécurité et la salubrité publique, nous avons rappelé quelques
dispositions des Arrêtés N°008/MMH du février 1980 édictant les prescriptions pour les
garages :
 toutes les exploitations et futures exploitants de garages sont tenus, pour l’exploitation de
leurs garages, de se conformer au plan ce joint. (ce plan est à titre indicatif dans sa forme
géométrique. Les différents compartiments pourront être aménagés autrement dans le
respect des distances mentionnées) ; voir Annexe 2.
 en outre, tout garage doit être éloigné d’au moins deux cents (200) mètres de tout
établissement hospitalier et des écoles, clôturé et daller à raison des nuisances sonores.
 les voitures confinées au garagiste devront pouvoir, autant que possible, être toutes
enfermées dans sa propriété, sans être garées sur le bas-côté de la voie publique, sauf
autorisation du maire ;
 les chiffons et cotons imprégnés de liquides inflammables ou substances grasses seront
enfermés dans des récipients métalliques munis de couvercles et devront être fréquemment
enlevés ;
 afin de combattre tout début d’incendie, une répartition en des endroits bien choisis, des
caisses de sable meuble avec pelles (au minimum 2) et des extincteurs à poudre (minimum
2) de 9kg doit être faite;
 si les eaux usées du garage (eaux de lavage des voitures ou du sol du garage) sont
évacuées dans un réseau public d’assainissement, elles devront avoir au préalable
traversées un décanteur des huiles capable de retenir la totalité des liquides inflammables
ou matières grasses accidentellement répandus.

Conclusion
En Somme, nous pouvons retenir que la pollution entropique est un phénomène plus
dangereux pour l’environnement et l’être vivant dont les conséquences sont plus graves et
même peuvent conduire à l’extinction de ses êtres et de ne pas avoir un développement
durable. En plus les garages nécessitent des règles d’implantation pour conduire leurs
activités.
25

CHAPITRE III : RESULTATS ET DISCUSSIONS


Dans ce chapitre nous allons faire ressortir les informations sur les garages, les activités des
différents garages, l’avantage, les risques potentiels et des recommandations.
III.1. Méthodologie sur la recherche des informations
En termes de la méthodologie pour réussir un tel travail, des méthodes ont été appliquées :
 La méthode utilisée est la recherche documentaire pour un peu connaitre les travaux qui
ont été faits dans la phase de notre recherche. Nous avons rencontré beaucoup des
difficultés parce qu’il n y a pas de document qui traite la question du garage même au
niveau de la mairie centrale, mairie de l’ACZI et nous n’avons pas rencontré aussi des
documents dans des bibliothèques de (UZ, ENSP, Service Environnement). Et même dans
l’internet il n y a pas assez des documents pouvant nous édifier ;
 Pour mener notre travail nous avons effectué une méthode pour chercher consistant à
recenser les nombres des garages dans l’ACZ1. Cette méthode a été faite à travers un
recensement et nous avons fait le tour de l’ACZ1 pour recenser les nombres des garages ;
 La collecte des informations, l’analyse, l’interprétation des données collectées, enquête du
terrain et entretiens avec les personnes ressources. Voire Annexe I pour les questionnaires.
III.2. Résultats discussions
III.2.1. Recensement des garages
Dans l’ACZ1 nous avons recensé 21 garages dans ces 21 garages nous avons pris 7 garages
dont 2 pour véhicule et 5 pour moto. Les 7 garages sont choisis dans certains quartiers, parce
qu’il ya des quartiers qui ont beaucoup de garages cote-à-cote. C’est qui fait que nous avons
un échantillonnage de 33,33%. (Pour plus d’information voir annexe 3).
Figure N°1: Effectifs des garages moto, véhicule en % sur 7garages

garages moto garages vehicule

22%

78%

Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)


Cette figure présente les pourcentages des 7 garages visités parmi les 21 garages recensés.
26

III.2.2. Observation sur les garages


Nous avons constaté que beaucoup des garages :
 ne sont pas clôturés ce sont seulement 2 garages d’automobiles (Aminci et Maman Sani)
qui sont clôturés parmi les 7 garages ;
 tous les garages ne présentent pas des ouvrages d’assainissement ;
 n’ont pas des dallages et n’ont pas un système de sécurité en cas d’incendie ;
 il leur manque aussi des EPI qui permettent d’éviter les accidents de travail.
Dans L’ACZI nous avons constaté que la mairie ne contrôle pas ce que les garagistes font
comme activités s’ils sont conformes ou pas ? Elle s’intéresse seulement à l’argent. Certains
garages ne sont pas reconnus par la mairie grâce à la négligence de celle-ci. Et aussi certains
garagistes ne cherchent pas l’autorisation de la création des garages auprès des services
mines. Donc presque tous les garages de l’ACZ1 ne respectent pas la démarche de
construction.
Tableau N°2 : Rapport des garages avec la Mairie
Garage Garage
Les Garage Garage Garage
Le petit Hamoussou Garage Garage
Garages Manssour Ibrahim Maman
et yaou Harouna BODO Aminci
Magadji kamilou Sani
dit Kapreto
Leur Taxe de Taxe
Taxe de
rapport X Taxe de 50000 Taxe de 30000f/ans impôts
10000 f/ans
avec 5500f/ans f/ans à 2000f /ans et impôts 180000f/ans
à négocier
Mairie négocier 65000f/ans
Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)
Ce tableau nous montre que les nombres de taxes que la mairie impose aux garagistes. Le
garage le petit et yaou ne donne pas de taxe parce qu’il n’est pas reconnu par la mairie.
III.2.2.1. Avantages des activités des garages
Parmi les avantages liés aux activités des garages sont :
 ils offrent des métiers au plusieurs enfants.
 l'entretien courant des véhicules (vidanges, réglages, remplacement de pièces d'usure,
notamment garnitures de freins, pneu, ressort) ; les essais moteur ; le remplacement de
pièces défectueuses du moteur ou d'autres organes du véhicule et même pour moto ;
 les garages permettent de réaliser des économies dans la mesure où ils nous protègent
d’acheter des nouvelles voitures ou motos.
27

PhotosNo4: L’entretien de la moto Photos N°5: L’entretien par des petits enfants

PhotosNo6: L’entretien de la moto PhotosN°7: L’entretien par des petits enfants


III.2.2.2. Les risques que courent les garagistes

Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)


Les travaux effectués dans les ateliers des garages exposent à de nombreux risques d'accidents
ou de maladies. Des accidents corporels peuvent provenir des manutentions, de l'emploi
d'outils à main, etc.
Des maladies peuvent provenir des divers polluants auxquels sont exposées les personnes
travaillant dans les garages : vapeurs d'essence, gaz d'échappement, poussières (exposition par
voie respiratoire). Huiles de vidange, graisses. (exposition par voie cutanée).
Parmi ces polluants, certain sont corrosive, inflammable ou toxiques. Les mesures nécessaires
pour s'en protéger (entre autres port de gants, la tenu du garage, utilisation du GPL).
Tableau N°3 : Les Nombres des personnes qui travaillent dans les 7 garages
Garage
Garage Garage
Garage Le Manssour Garage Hamoussou Garage Garage
Ibrahim Maman
petit et yaou Magadji Harouna dit Kapreto BODO Aminci
kamilou Sani

7 11 20 20 5 20 15
Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)
Figure N°2 : Les pourcentages des personnes qui travaillent dans les 7 garages
Garage Garage Le Garage
Maman Sani petit et yaou Manssour
15% 7% Magadji
11%

Garage Garage
Aminci Ibrahim
20% kamilou
Garage 21%
Hamoussou
Garage Harouna dit
BODO Kapreto
5% 21%

Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)


28

III.2.2.3. Type du déchet dans les garages


Les déchets produits dans les garages sont de plusieurs types et des natures différents.
Tableau N°4 : Type des déchets, pollution et nuisance dans des garages
Garage
Les Garage Garage Garage Garage
Hamoussou Garage Garage
Garages Le petit et Manssour Ibrahim Maman
Harouna BODO Aminci
yaou Magadji kamilou Sani
dit Kapreto
Solide, Solide, Solide, Solide, Solide, Solide, Solide,
Type des
liquide et liquide et liquide et liquide et liquide et liquide et liquide et
déchets
gazeux gazeux gazeux gazeux gazeux gazeux gazeux
Type de la
Sol et Air Sol et Air Sol et Air Sol et Air Sol et Air Sol et Air Sol et Air
pollution
Bruit Bruit Bruit Bruit Bruit Bruit Bruit
Nuisance
(65,6dB) (77,6dB) (60dB) (68,3dB) (55, 3dB) (68Db) (70dB)
Dangereux Dangereux Dangereux
Dangereux, Dangereux, Dangereux, Dangereux,
Nature du , , ,
ménagère, ménagère, ménagère, ménagère,
déchet ménagère, ménagère, ménagère,
recyclable recyclable recyclable recyclable
recyclable recyclable recyclable
Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)
Ce tableau nous montre que tous les garages de moto y compris ceux du véhicule présentent
les mêmes types des déchets, pollution et la valeur de nuisance en dB. Et aussi les déchets
produits sont presque la même par exemple :
Les déchets dangereux : il s’agit particulièrement de toutes les matières toxiques,
inflammables qui sont susceptibles de créer des dégâts environnementaux, d’avoir des
conséquences sur la santé publique. Ces élément sont solides ou liquide comme les bidons
souillés, les huiles moteur, la batterie, solvants de nettoyage et de dégraissage ,liquides de
refroidissement et freins, Hydrocarbures en mélange ,carburants souillés ,filtres à huile et
gazole usagés, piles usagées, chiffons et emballage….
Les déchets recyclables : nous pouvons citer les pneus, les cartons, les ferrailles.
Les déchets ménagers: tous les déchets produits par des activités humaines par exemples :
les papiers, les plastiques (« pur water » et sachets noire …).
Chaque type de déchet est traité différemment, ce qui nécessite de trier, de stocker, s’assurer
de la récolte et de l’élimination.
29

Tous les garages qui dépassent 80db (valeurs d’exposition inferieures déclenchant l’action de
prévention) à 85db (valeurs d’exposition supérieures déclenchant l’action de prévention)
doivent être minus des équipements de protection contre le bruit tel que le bouton d’oreille et
casque.
III.2.2.4. La gestion du déchet dans les garages
La gestion du déchet produit dans les garages est :
 les sachets plastiques et petit carton sont laissés à l’air libre ;
 les pneus, les bidon d’huile, les ferrailles, les plastiques durs : sont stockés ensemble dans
un petit coin du garage afin de les vendre et en suit pour être recyclés.
 certains garages mettent les pneus à part.
Photos No6 : Décharge des déchets à l’issue du garage

Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)


III.3. Recommandations
 Au niveau de l’Etat :
 il faut financer les services adéquats pour faire les recensements des garages et de les
étudier afin de réduire leurs activités informelles ;
 donner les moyens nécessaires ou matériels au service de mines pour faire un bon travail.

 Au niveau de la Mairie :
 l'application du principe pollueur-payeur oblige désormais le responsable de la pollution à
financer et réparer les dommages causés. il veut que la charge financière de la prévention,
de la réduction et de la lutte contre la pollution repose sur le pollueur. dans cette optique,
 veillez enregistrer les garages de l’ACZI et ne pas s’intéresser seulement à l’argent ;
 faire des études sur les garages parce qu’ils contribuent beaucoup à la pollution de
l’environnement ;
 élaborer des textes pour la construction d’un garage et pour la gestion des déchets ;
 mettre en place un service de suivi des garages.
30

 Au niveau de service mines :


 après avoir reçu le financement de l’Etat faire un recensement de tous les garages de
Zinder pour savoir ce qui sont dans la norme ou pas et de les mettre en ordre pour ne pas
joncher la ville de Zinder par les déchets issus des garages ;
 élaborer des normes qu’ils doivent respecter pour réduire la pollution et les éventuels
risques par rapport à leurs activités et en fin faire un suivi si les normes sont respectées.
 Au niveau des garagistes :
 prendre des mesures de protection de l’environnement ;
 il faut mettre les systèmes de sécurité et porter les EPI adoptés ;
 demander une autorisation au ministère de mines avant d’installer un garage ;
 il faut assumer le nettoyage des zones contaminées ;
 éviter les rejets des ferrailles dans le milieu naturel ou dans le réseau d’eaux pluviales.
 éviter de rejeter les déchets plastiques et papiers dans l'eau ;
 mettre en place une filière de récupération des emballages vides et hydrocarbures usées
; et éviter de déverser les hydrocarbures dans la surface ;
 aménager des sols en terrasse ou la présence de végétation toute l’année ;
 éviter tout déversement de produit solide ou liquide et même les ferrailles ;
 il faut clôturer, daller et assurer la bonne gestion des déchets de votre garage ;
 éviter le lavage de voiture à proximité des cours d’eau, des nappes ;
 éviter d’utilisation des matériels qui produisent énormément du bruit ;
 éviter l’implantation des garages n’importe où ;
 respecter toutes les normes élaborées par mairie et /ou le service mines.

Conclusion :

Au terme de ce chapitre nous avons vu les garages et leurs activités. Nous pouvons dire les
garages contribuent d’une part au développement d’un pays en général, mais aussi à la
réduction de taux du chômage en particulier. D’autre part, ces activités contribuent beaucoup
plus à la dégradation de l’environnement. Elles occasionnent certains risques aux garagistes.
Pour cela nous avions formulé certaines recommandations pour réduire ces dégâts. De ce fait,
nous espérons que ces recommandations seront prises en compte pour ne pas détruire
totalement notre environnement.
31

CONCLUSION GENERALE
32

En définitive de notre recherche sur les activités des garages et pollution urbaine, nous
pouvons dire que l’arrondissement communal Zinder I est confronté à des problèmes liés
aux activités humaines menées dans des garages. Ainsi, aux cours de ces activités nous avons
constaté presque tous les garagistes ne sont pas en règles d’instruction établie par le service
mines notamment : en matières de démarches à suivre pour l’implantation d’un garage, la
gestion du déchet et le déroulement des certaines activités.
En suite, nous avons constaté la faiblisse de la mairie par le non contrôle des activités des
garages. Cette dernière ne s’intéresse que par les taxes annuelles, d’où la négligence et la non
reconnaissance de certains garages. Ce qui notamment pousse les garagistes à ne pas être en
ordre.
L’objectif de ce stage est de contribuer à la réduction des pollutions urbaines liées aux
activités des garages est atteint. Parce que nous avons pu constater les différentes activités
des garages et ceux qui contribuent à la pollution de l’environnement. Enfin nous avons
proposé de recommandation afin de réduire ces pollutions. Ceux-ci nous ont permis de dire
que, la plupart des problèmes environnementaux de l’ACZI sont essentiellement d’origine
humaine. Et cela nous a permis de mettre en pratique notre connaissance acquise aux cours
de notre formation à l’IUT de l’Université de Zinder.
De plus nous suggérons aux garagistes de bien vouloir prendre soin de notre environnement et
aussi une autre étude mérite d’être faite pour mieux appréhender les problèmes issus de ces
pollutions et proposer des solutions pour contribuer à la préservation et à la protection de
l’environnement qui est indispensable à notre bien être ou prétendre à un développement
durable.
En effet, ces activités présentent des nombreux impacts négatifs sur l’écosystème.
33

BIBLIOGRAPHIE
34

Ouvrage :
Arrondissement Communal Zinder I. (Avril 2015).Plan de développement communal (PDC).
(2015 – 2019). Version finale.
Rapport de stage :
MAMANE AMADOU Aissa (2014). Les impacts environnementaux et sociaux lies au
transport et à la gestion des infrastructures d’hydrocarbures dans la ville de Zinder. Rapport
de stage pour l’obtention du Diplôme Universitaire de Technologie (DUT). ATU2, IUT/UZ,
Zinder, NIGER, 35 pages.
Cours :
 Dr ZAKARI M Mounir (2016).Module pollution. IUT Zinder.
 Dr ABDOU Rabiou (2016).Module écologie. IUT Zinder.
Sites internet:
Consulté le (30/8/2018), tiré de Https://www.crma-ouvergnerhone-al
Consulté le (5/8/2018), tiré de Https://emploi-automobile.ech
Consulté le (7/8/2018), tiré de Https://duevrp.53.amazonaws.com
Consulté le (9/9/2018), tiré de www.sante-sécurite-paca-org
Consulté le (17/8/2018), tiré de www.carsat-ra.fr
35

ANNEXES
36

LISTE DES ANNEXES

Annexe 1 :

Questionnaires.......................................................................................................
.................................................................................................................................

Organigramme.......................................................................................................
.................................................................................................................................

Annexe 2 :

Certain photos du garage......................................................................................

.................................................................................................................................

Plan de construction d’un garage........................................................................

.................................................................................................................................

Annexe 3 :
Tableau : date de création, l’activité et localisation des garages..........................
................................................................................................................................
37

ANNEXE 1

Questionnaires :
I. Au niveau des garages :
1. Quelle est la date de création?
........................................................................................................................................
2. Vous avez suivi une formation avant d’ouvrir un garage ?
………………………………………………………………………………………....
3. Quelle est la taille de votre garage ?
…………………………………………………………………………………………
4. Combien de personnes sont recrutés ? Y a-t-il des femmes ?
Oui Non

5. Y a-t-il dans les procédures de création et d’implantation de la prise en compte de la


dimension environnementale ?
Oui Non

6. Votre garage génère-t-elle des déchets (solides, liquides ou gaz) ?


………………………………………………………………………………………
7. Est-ce que vous mesurés la quantité des déchets solide produit ?
Oui Non

8. Comment se fait la gestion des déchets au niveau du garage ?


…………………………………………………………………………………………
9. Quels sont les risques rencontrés dans votre garage?
…………………………………………………………………………………
10. Quels sont les impacts environnementaux liés aux activités de garage ?
…………………………………………………………………………………
11. Y a-t-il d’impacts sociaux liés à l’implantation d’un garage (perte des champs, espace
public) ?
Oui Non
38

12. Quels est votre rapport avec les riverains ?


………………………………………………………………………………………
13. Y a-t-il un rapport avec la mairie, ministère de mines et DRE /SU/DD ?
Oui Non

Si oui les quels ?


II. Au Niveau des citoyens
1. Les garages a-t-el des l’avantages ?
Oui Non

2. La disposition du garage a-t-el des problèmes ?


Oui Non

III. Au Niveau de service Mines


1. Est-ce que le garagiste doit avoir un diplôme avant d’ouvrir son garage ?
2. Qui donne l’autorisation d’ouvrir un garage ?
3. Comment doit être un garage ?
4. Quelle sont les procédures pour ouvrir un garage ?
5. La norme d’implantation du garage ?
6. Où implanter un garage ?
7. Le plan de construction d’un garage ?
8. Est-ce qu’il y a des documents sur les activités de garage ?
IV. Au Niveau de la mairie
Est-ce qu’il y a des données sur les garages ?
39

Organigramme

DRE/SU/D
D

Secrétariat

DFP/A DBPN/ER DEESE D/adm/ D RAP DEESE


R pers planification
, Suivi égal

DDE DDE/LC DDE/LC DDE/LC DDE/LC SCE SCE SCE SCE


Maga D D D D ZR Mirriah Magaria Tanout
ria Mirriah Tanout Gouré Kantché

8SCE 7SCE 2PF 2PF 1PF


4SCE 4SCE 2SCE

Source : Direction Régionale de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du


Développement Durable
40

ANNEXE 2
Certaine photos des garages et leurs activités

Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)


41
REPUBLIQUE DU NIGER
REGION DE NIAMEY
DIRECTION REGIONALE DES MINES ORGANISATION TYPE D’UN GARAGE
42

Tableau N°2 : date de création, l’activité et localisation des garages


Dans ce tableau nous avons les noms des garages et quelques informations les concernant

Garage
Noms des Garage Garage Garage Garage
Hamoussou Garage Garage
garages Le petit et Manssour Ibrahim Maman
Harouna dit BODO Aminci
yaou Magadji kamilou Sani
Kapreto

Date de 20 AOUT
2003 1999 2011 2015 2003 1995
création 2006
Quartier
Face a la
(Birni) Face de
grande A l’EST du Au sud du
Même service de A l’EST Face Nigelec
Localisation porte ancienne marcher
alignement transports du MJC Birni
d’entrer de SNTV OPVN
avec messager
l’autogare
l’areine
Entretien
Entretien Entretien Entretien Entretien de L’entretien L’entretien
L’activité de la
de la moto de moto de la moto la moto du véhicule du véhicule
moto
Source : (enquête de terrain, Juillet 2018)
A travers ce tableau nous avons constaté que l’appellation des garages prenne le nom de son
créateur.
43