Vous êtes sur la page 1sur 67

ANDRIAMIHANITRA Ida Annie

ETAT NUTRITIONNEL MATERNEL ET INSUFFISANCE


PONDERALE A LA NAISSANCE DANS LA VILLE DE
FIANARANTSOA

Mémoire
pour l'obtention de Diplôme en licence en Nutrition
REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA
Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana
-----------------

MINISTERE DE LA SANTE MINISTERE DE L'EDUCATION


ET DU PLANNING FAMILIAL NATIONALE ET DE LA
RECHERCHE SCIENTIFIQUE

INSTITUT NATIONAL DE SANTE PUBLIQUE ET COMMUNAUTAIRE

Année 2007

N°……….

ETAT NUTRITIONNEL MATERNEL ET INSUFFISANCE PONDERALE A LA


NAISSANCE DANS LA VILLE DE FIANARANTSOA

Présenté le 27 Septembre 2007


par Melle ANDRIAMIHANITRA Ida Annie

Président : Professeur ANDRIANASOLO Roger


Juges : Professeur RAMAKAVELO Maurice Philippe
Docteur RATSIMBAZAFY Marie Rolland
Encadreur : Madame RANDRIAMAMPIANINA Mamiharisoa
REPOBLIKAN’I MADAGASIKARA
Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana

MINISTERE DE LA SANTE
ET DU PLANNING FAMILIAL
SECRETARIAT GENERAL
INSTITUT NATIONAL DE SANTE PUBLIQUE ET COMMUNAUTAIRE

LISTE DES PRINCIPAUX RESPONSABLES

I – DIRECTION GENERALE

Directeur Général :
Pr RANJALAHY RASOLOFOMANANA Justin

II – DIRECTION DE LA FORMATION ET DE LA RECHERCHE

Directeur :
Professeur RAKOTOMANGA Jean de Dieu Marie
Chef du Service Pédagogique et Scientifique :
Docteur RATSIMBAZAFY Marie Rolland
Chef du Service et Expertise :
Docteur RAKOTONIRINA El-C Julio
Responsable du Secrétariat Permanent de l’Enseignement à Distance :
Docteur RARIVOARILALA Esther

III – DIRECTION DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES

Directeur :
Monsieur RASOANAIVO ANDRIANASOLO Simon
Chef du Service Administratif :
Madame RABODOHARY Ranorohelimiadana Eléonore
PROGRAMME DE FORMATION LICENCE EN NUTRITION :

LICENCE EN NUTRTION Crédits

UE1 NUTRITION ET ALIMENTATION HUMAINES 10


Module 1 : Méthodologie
Module 2 : Initiation à la science de nutrition 1

Module 3 : Principes fondamentaux de la nutrition /alimentation 1


Module 4 : Aspects socioculturels et écologiques de la nutrition 2
Module 5 : Biochimie de la nutrition 2
Module 6 : Métabolisme et Physiologie de la nutrition 2
Module 7 : Besoins nutritionnels à travers le cycle de la vie 2
UE2 MALADIES DE CARENCE ET URGENCES 4
NUTRITIONNELLES EN CAS DE CATASTROPHE
Module 1 : Principaux troubles nutritionnels dans le pays en développement 2
Module 2 : Prévention et prise en charge des maladies carentielles 1
Module 3 : Urgences nutritionnelles en cas de catastrophe 1
UE3 ACTIVITES DE LABORATOIRE EN NUTRITION ET DE 4
TERRAIN
Module 1 : Analyse biologique pour le dépistage de carences en 1
micronutriments au niveau d’une population
Module 2 : Analyse physico-chimique des aliments 1
Module 3 : Hygiène alimentaire et salubrité environnementale 1
Module 4 : Législation des denrées alimentaires 1
UE4 APPROCHE COMMUNAUTAIRE 12
Module 1 : Diagnostic communautaire sur le plan alimentaire et nutritionnel 1
Module 2 : Planification des programmes communautaires de nutrition 1
Module 3 : Suivi et évaluation des programmes de nutrition 1
Module 4 : IEC en matière de nutrition 2
Module 5 : Notions de sécurité alimentaire des ménages (SAM) 1
Module 6 : Politiques nationales en matière de nutrition 1
Module 7 : Anthropologie 1
Module 8 : Recherche opérationnelle sur la situation nutritionnelle d’une 4
localité
UE 5 ETUDES NUTRITIONNELLES QUANTITATIVES 4

Module 1 : Statistiques sanitaires et démographiques 1


Module 2 : Epidémiologie de la nutrition et statistiques 2
Module 3 : Informatique appliquée 1
UE6 PREPARATION SOUTENANCE DE MEMOIRE 16
Préparation de mémoire

Encadrement et Soutenance de mémoire


LISTE DES ENSEIGNANTS :

Professeur RANJALAHY RASOLOFOMANANA Justin


Professeur RAKOTOMANGA Jean de Dieu Marie
Professeur RANDRIANARIMANANA VAHINIARISON Dieudonné
Professeur ANDRIANASOLO Roger
Professeur RAMAKAVELO Maurice Philippe
Professeur RAMAMBAZAFY RALAINONY Jacques
Professeur RANAIVOHARISOA Lala
Docteur RAKOTONIRINA Simon
Docteur RAKOTONIRINA El-C Julio
Docteur RALAIARISON Raharizelina
Docteur RAVELOSON Hantaniaina
Docteur RASOARIVAO Vololomiarana
Docteur RAVAOARISOA Lantonirina
Docteur RAVOAJA Pauline
Monsieur RAKOTOZANAKA Julien
Madame RAMINO Vololona
DEDICACES

A Dieu tout puissant,


« Seigneur mon Dieu, le jour où je t’ai invoqué, tu m’as exaucée, tu m’a rassurée, tu a fortifié
mon âme ». (Psaume 138 :3)

A mon Père et ma Mère


Pour tous vos sacrifices, vos amours, vos conseils que vous m’avez prodigué, ils ont porté des
fruits.
« Toute mon affection »

A mes soeurs et mes frères,


En témoignage de votre fraternelle solidarité avec mes sentiments affectueux et ma sincère
reconnaissance.

A toute ma famille.
« Affection constatée »

A toute la promotion
« En souvenir des moments qu’on a passés ensemble »
REMERCIEMENTS

A notre Maître et Directeur Général de l’Institut National de Santé Publique et


Communautaire.
Monsieur le Professeur RANJALAHY RASOLOFOMANANA Justin
« Nos respectueux et sincères remerciements »

A notre Maître et Président de mémoire.


Monsieur le Professeur : ANDRIANASOLO Roger
Qui nous fait l’honneur d’accepter la présidence de notre jury
« Toute notre respect et notre reconnaissance »
A nos Juges de Mémoire :
Monsieur le Professeur RAMAKAVELO Maurice Philippe
Monsieur le Docteur RATSIMBAZAFY Marie Rolland
Vous nous faites l’honneur d’avoir accepter et siéger parmi les membres du jury
« Nos sincères et vifs remerciements »

A notre encadreur de mémoire

Madame RANDRIAMAMPIANINA Mamiharisoa


Qui nous a partagé ses expériences et réserves de son précieux temps pour nous aider à
la réalisation de ce travail.
« Nos vifs remerciements ».
A tous les enseignants de l’Institut National de Santé Publique et Communautaire :
« Avec notre reconnaissance et notre gratitude »

A tout le personnel Administratif de l’Institut National de Santé Publique et


Communautaire
« Nos profonds remerciements »

A Mme Médecin Inspecteur du SSDPFPS de Fianarantsoa I, Mme le Médecin


chef du CSBII Manaotsara, les Autorités locales (chef FKT) de Manaotsara
« Pour votre collaboration, un grand merci »
SOMMAIRE

LISTE DES ABREVIATIONS


LISTE DES TABLEAUX
LISTE DES FIGURES
INTRODUCTION...................................................................................................................... 1
I- GENERALITES ..................................................................................................................... 3
I-1- GENERALITES SUR L’ETAT NUTRITIONNEL : ............................................... 3
I-1-1- L’Etat nutritionnel....................................................................................... 3
I-1-2- Besoin nutritionnel de la femme enceinte................................................... 3
I-1-3- Définition de la malnutrition....................................................................... 3
I-1-4- Les gains de poids durant la grossesse........................................................ 4
I-2-GENERALITES SUR LE FAIBLE POIDS A LA NAISSANCE :.......................... 4
I-2-1- La définition du faible poids à la naissance .............................................. 4
I-2-2- Les causes et les conséquences du faible poids à la naissance. .................. 4
II- MATERIELS ET METHODES............................................................................................ 6
II-1-Cadre d’étude ................................................................................................. 6
II-2-Type d’étude .................................................................................................. 6
II-3- Période d’étude ............................................................................................. 6
II-4-Population d’étude ......................................................................................... 6
II-5- Mode d’échantillonnage……………………………………………………6
II-6-: Taille de l’échantillonnage .......................................................................... 6
II-7-: Critères d’inclusion des sujets .................................................................... 6
II-8-: Critères d’exclusion des sujets .................................................................... 7
II-9- Les variables étudiées ................................................................................... 7
II-9-1 Variables concernant la mère et la grossesse :...................................... 7
II-9-1-1-Les variables quantitatives : ..................................................... 7
II-9-1-2-Les variables qualitatives : ....................................................... 7
II-9-2- Variables concernant l’enfant .............................................................. 7
II-9-2-1- Variables quantitatives : .......................................................... 7
II-9-2-2- Variables qualitatives ............................................................. 8
II-10- Le mode d’analyse des données et les tests statistiques utilisés ................. 8
II-11-Considération éthique ................................................................................. 8
II-12-Limite de l’étude .......................................................................................... 8
III- RESULTATS ...................................................................................................................... 9
III-1-Les caractéristiques socio- démographiques de la mère : ............................ 9
III-2- Les caractéristiques de la grossesse .......................................................... 12
III-3- Répartition des mères suivantes leur niveau de connaissance sur
l’alimentation de la femme enceinte………………………………… … 13
III-4 : Répartition des mères suivantes leur état nutritionnel durant la
Grossesse…………………………………………………………………14
III-5- Les caractéristiques de l’enfant ................................................................. 15
III-6- Le faible poids à la naissance selon les caractéristiques
sociodémographiques ............................................................................... 17
III-7- Le faible poids à la naissance selon les caractéristiques de la grossesse... 19
III-8- Le faible poids à la naissance selon la connaissance sur l’alimentation
de la femme enceinte………………………………………………… ….20
III-9- Le faible poids à la naissance selon l’état nutritionnel de la femme enceinte
pendant la grossesse ................................................................................... 21
III-10- Le faible poids à la naissance selon les caractéristiques de l’enfant ....... 22
III-11- Etat nutritionnel de la femme enceinte au début de la grossesse selon le
gain de poids durant la grossesse ............................................................... 23
IV- COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS........................................................................... 24
V- SUGGESTIONS ................................................................................................................ 29
CONCLUSION ........................................................................................................................ 33
REFERENCES (BIBLIOGRAPHIES ET WEBOGRAPHIES)
ANNEXES
LISTE DES ABREVIATIONS

CCC : Communication pour les changements des comportements.


CHUA : Centre Hospitalier Universitaire d’Antananarivo
CSB II : Centre de Santé de Base Niveau II
DRSPFPS : Direction Régionale de Santé, de Planning familial et
de la Protection Social
EDS : Enquête Démographique et Sanitaire.
FKT : Fokontany
FPN : Faible Points de Naissance.
IC : Intervalle de Confiance
IEC : Information Education et Communication.
IFP : Insuffisance Pondérale à la Naissance.
IMC : Indexe du Masse Corporel.
INSPC : Institut National de Santé Public et Cautionnaire
MAP : Madagascar Action Plan
MINISANPFPS : Ministère de la Santé de Planning Familial et de Protection
Sociale.
NAC : Nutrition à base Communautaire
Nb : Nombre.
OMS : Organisation Mondiale de la Santé.
ONG : Organisation Non Gouvernementale.
OR : Odds Ratio
PNN : Politique Nationale de Nutrition
PT : Population Total
P : Probabilité
SSDPFPS : Service de Santé de District de Planning Familial et de Protection
Sociale
LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : Répartition des mères selon l’âge............................................................................ 9


Tableau 2 : Répartition des mères selon la situation matrimoniale.......................................... 10
Tableau 3 : Répartition des mères selon le niveau d’instruction.............................................. 10
Tableau 4 : Répartition des mères selon la parité..................................................................... 11
Tableau 5 : Répartition des mères selon la profession ............................................................. 11
Tableau 6 : Répartition des mères selon l’intervalle inter génésique....................................... 12
Tableau 7 : Répartition des mères selon l’antécédent d’une enfant de faible poids
à la naissance ....................................................................................................... 12
Tableau 8 : Répartition des mères selon l’effort alimentaire pendant la grossesse.................. 13
Tableau 9 : Répartition des mères selon le tabou alimentaire pendant la grossesse ................ 13
Tableau 10 : Répartition des mères selon les habitudes toxiques ............................................ 13
Tableau 11 : Répartition des mères selon leur état nutritionnel au début de la grossesse........ 14
Tableau 12 : Répartition des mères selon leur gain de poids durant la grossesse.................... 14
Tableau 13 : Répartition des enfants selon leur poids de naissance......................................... 14
Tableau 14 : Répartition des enfants selon leur genre ............................................................. 15
Tableau 15 : Répartition des enfants selon l’âge...................................................................... 15
Tableau 16 : Répartition des enfants selon leur rang ............................................................... 16
Tableau 17 : Le faible poids à la naissance selon les caractéristiques sociodémographique... 17
Tableau 18 : Répartition du faible poids à la naissance selon les caractéristiques de la
grossesse.............................................................................................................. 19
Tableau 19 : Répartition du faible poids à la naissance selon la connaissance sur
l’alimentation de la femme enceinte .................................................................. 20
Tableau 20 : Répartition du faible poids à la naissance selon l’état nutritionnel de la femme
enceinte pendant la grossesse…………………………………………………...21
Tableau 21 : Répartition du faible à la naissance selon les caractéristiques de l’enfant.......... 22
Tableau 22 : Répartition de l’état nutritionnel de la femme enceinte au début de la grossesse
selon leur gain de poids pendant la grossesse…………………………… 23
LISTE DES FIGURES

Figure 1 : Répartition des mères selon l’âge .............................................................................. 9


Figure 2 : Répartition des mères selon le niveau d’instruction ................................................ 10
Figure 3 : Répartition des mères selon la profession ............................................................... 12
Figure 4 : Répartition des enfants selon leur âge ..................................................................... 15
Figure 5 : Répartition des enfants selon leur rang.................................................................... 16
INTRODUCTION
INTRODUCTION

Le poids à la naissance est un indicateur pour suivre le développement, la croissance


et la survie du nouveau – né [1]. Il est aussi l’indice de choix pour évaluer l’état nutritionnel
maternel durant la grossesse, voire le niveau socio-économique d’une famille, d’une
population et d’un pays [2].

En matière de Santé Publique et selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le


poids à la naissance est un indicateur anthropométrique de corpulence le plus largement
utilisé, le plus complet et le plus fiable[2].
Un enfant né a un poids insuffisant à la naissance si son poids est inférieur à 2,500
kg [1].

Dans le monde, d’après l’estimation faite par l’OMS en 1980, 20,6 millions de 112
milliards d’enfants nés en 1979 ont un poids de naissance inférieur ou égale à 2,500 kg dont
15 millions dans le pays en développement. Néanmoins, le pourcentage de ce petit poids de
naissance varie d’un pays à l’autre : 7 % en Amérique du Nord, 8 % en Europe et en Union
Soviétique, 19 % en Amérique Latine, 15 % en Afrique et 20 % en Asie. [1], [3], [4], [5]
En Afrique, les données sur l’insuffisance pondérale à la naissance varient d’un pays
à l’autre : Burkina Faso 20 %, Côte d’Ivoire 12 %, Guinée 13 %, Mali 16 %, Niger 15 %,
Mauritanie 11 %, Togo 20 %, Ethiopie 16 %, Ghana 8 % et Tanzanie 14 % (Acc / SWC /
1997) [6], [7], [8], [9].

A Madagascar, selon l’Enquête Démographique et Sanitaire (EDS) en 2003 – 2004,


les données sur l’insuffisance pondérale à la naissance indiquent un taux de 5 %. [10], [11],
[12].

Dans le secteur du Centre de Santé de Base II Manaotsara du Service de Santé de


District du Planning Familial et de la Protection Sociale de Fianarantsoa I, l’insuffisance
pondérale à la naissance était de 4,8 % en 2006. Ces enfants présentent le risque d’avoir un
taux élevé de mortalité néonatale, post – natale, et la morbidité post – natale, enfin, les
risques les plus importants sont les séquelles du développement physique et intellectuel.

1
Notre étude a pour objectif général de déterminer les facteurs entraînant la naissance
d’un enfant à faible poids à terme.
Elle a pour objectifs spécifiques de :
 déterminer l’état nutritionnel des mères ayant pendant la grossesse des enfants
présentant un faible poids à la naissance.
 décrire les facteurs socio – économique des ménages ayant des enfants de faible poids
à la naissance.
 identifier le niveau de connaissance sur la pratique adéquate d’alimentation pendant la
grossesse et l’attachement aux us et coutumes des ménages ayant des enfants de faible
poids à la naissance.
 analyser le rôle de ces différents facteurs en relation avec un faible poids à la
naissance.
 apporter des suggestions aux autorités compétentes en fonction des résultats de la
recherche.

2
GENERALITES
I- GENERALITES

I-1- GENERALITES SUR L’ETAT NUTRITIONNEL :


I-1-1- L’état nutritionnel
C’est l’état de santé de l’organisme résultant de l’ingestion, de l’absorption et de
l’utilisation des aliments ainsi des facteurs de nature pathologique.
Les indicateurs anthropométriques permettant d’évaluer l’état nutritionnel des
femmes enceintes ont été proposés, comme l’indice de Quételet (Index de Masse Corporelle :
IMC), qui est le rapport du poids en (kg) sur la taille (en mètre) élevée au carré, ou
l’évaluation du pli cutané tricipital durant la grossesse.
Nous savons que la taille de la mère est le reflet de son passé nutritionnel depuis sa petite
enfance tandis que son poids au début de grossesse est un indicateur de ses « réserves » [1]
[13]
La classification adoptée pour l’index de masse corporelle est la suivante :
- IMC < 18,5 = Malnutrition chronique ou mauvais état nutritionnel
- IMC entre 18,5 et 25 = Etat nutritionnel normal
- IMC entre 25 et 30 = Surpoids ou corpulence
- IMC plus de 30 = Obésité
I-1-2- Besoins nutritionnels de la femme enceinte
Les besoins nutritionnels de la femme enceinte sont plus importants que ceux des
autres femmes, mais la différence n’est cependant pas aussi grande qu’on le croyait. La
grossesse s’accompagne d’un certain nombre d’adaptations du métabolisme et de fonctions,
et notamment des mécanismes d’utilisation de l’énergie. C’est pour cela qu’on dit qu’une
femme enceinte « mange pour deux ».
L’apport calorique de la femme enceinte devrait être adapté à son état nutritionnel et
son activité physique. Les femmes obligées de maintenir une grande activité devraient être
encouragées à adopter un régime calorique plus riche, notamment si elles sont sous
alimentées. Dans l’idéal, il conviendrait de leur fournir un supplément diététique. Par contre,
il conviendrait de conseiller aux femmes bien nourries de ne pas accroître leur apport
énergétique alimentaire afin d’éviter de prendre trop de poids [5] [14].
I-1-3- La malnutrition
C’est un état pathologique résultant de la non – adéquation des apports
alimentaires aux besoins de l’organisme [15] ou bien un état pathologique de nutrition

3
inadéquate résultant d’une sous – alimentation ou d’une sur – alimentation ou d’une
alimentation mal équilibrée ou d’une assimilation incomplète ou imparfaite (mal digestion ou
mal absorption) [16].
I-1-4- Le gain de poids durant la grossesse
Il revêt une importance extrême car non seulement il influence l’issue de la grossesse
pour la mère et pour l’enfant, mais il exerce également un effet direct sur la qualité ultérieure
de la lactation [2].
Chez la population bien nourrie des pays développés, le gain de poids durant la
grossesse se situe aux environs de 12,5kg. Les femmes de petite taille, qui ont en général des
enfants plus petits, se situent logiquement dans la fourchette la plus basse. Les femmes qui ont
un gain de poids normal ont donc besoin de moins d’énergie supplémentaire tandis que
celles qui n’atteignent pas le poids normal pour leur taille ont besoin de prendre plus de poids
que la moyenne [2]. En effet, l’augmentation pondérale d’une femme de faible poids au début
de la grossesse doit être plus élevée que celle d’une femme ayant un poids pour taille de
100% avant la 12e semaine [1] [15].
I-2-GENERALITES SUR LE FAIBLE POIDS A LA NAISSANCE
Le poids de naissance du nouveau né dépend d’un ensemble de facteurs qui
conditionnent l’état de santé de la femme enceinte : sa taille « reflet de son passé
nutritionnel », son poids au début de la grossesse, son activité physique et professionnelle
surtout durant le 3e trimestre de grossesse, les infections prenantes, le tabagisme,
l’hypertension, la toxémie gravidique. Des facteurs sociodémographiques interviennent tels
que l’âge, la parité l’intervalle inter génésique, le niveau d’éducation [1].
I-2-1- La définition du faible poids à la naissance
Selon l’OMS, tous les enfants qui naissent avec un poids inférieur à 2,500 kg sont
classés comme enfants à faible poids à la naissance [13].
I-2-2- Les causes et les conséquences du faible poids à la naissance.
I-2-2-1- Les causes
- Les causes d’origine nutritionnelle :
• Faible poids de la mère avant la grossesse
• Petite taille de la mère
• Faible poids à la naissance de la mère
• Faible consommation de calorie
- Les causes non nutritionnelles

4
• La maladie
• Les grossesses multiples
I-2-2-2- Les conséquences
- Augmentation du taux de la morbidité post natale
- Augmentation du taux de mortalité néonatale et post natale
- Handicap physique et intellectuel.

5
MATERIELS ET METHODES
II- MATERIELS ET METHODES

II-1-Cadre de l’étude :
Notre étude a été effectuée au Secteur du Centre de Santé de Base II (CSB II)
Manaotsara implanté dans le Fokontany Idanda, et se trouvent au nord ouest de la ville de
Fianarantsoa, à 4 km du Service de Santé de District du Planning Familial et de la Protection
Sociale de Fianarantsoa I. Le nombre de population est de 17.296 habitants. Il dessert 7
fokontany qui sont : Antanifotsy IV, Anjaninoro, Ambalabe, Ambatolahy, Beravina, Idanda et
Tsimanarirazana. Les activités de la Population sont : paysans, artisanats, ouvriers,
marchands, Fonctionnaires
II-2-Type
Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive.
II-3-Période d’étude
L’enquête s’est déroulée du mois d’avril 2007 au mois de mai 2007. L’étude couvrait
la période allant d’avril 2005 jusqu’avril 2007.
II-4- Population d’étude
Toutes les femmes ayant au moins un enfant de 0 à 24 mois habitant dans le territoire
du CSB II Manaotsara.
II-5- Mode d’échantillonnage
C’était une étude par sondage en grappes de toutes les mères ayant des enfants d’âge
inférieur à 24 mois habitant dans les 7 fokontany du territoire du CSB II Manaotsara
(Annexe).
II-6- Taille de l’échantillonnage :
α² x ρ xq x g
Après le calcul effectué à partir de cette formule n = (annexe), la taille de

l’échantillonnage est représentée par 210 couples mère enfant.
II-7-Critères d’inclusion des sujets :
Nous avons pris en considération les mères ayant rempli les critères d’inclusion
suivants :
- Les mères qui ont au moins un enfant de moins de 24 mois.
- Les mères possédant un carnet de santé (carnet de consultation prénatale :
(CPN) mentionnant des renseignements cités ci – dessous au complet :
 Ayant effectué au moins 3 CPN pendant la grossesse

6
 prise de la taille, et du poids au début et à la fin de la
grossesse
- accouchement à terme dans un service de santé avec prise de poids à la naissance
- n’ont pas d’antécédent de pathologie de la grossesse
II-8- Critères d’exclusion des sujets :
Nous avons exclu de notre étude les mères ayant de grossesses multiples (gémellaire),
prématuré, les morts in – utero et les morts – nés, de passage dans la territoire du CSB II
Manaotsara et les mères dont les mentions cité ci – dessus sont incomplètes.
II-9- Les variables étudiées
Les variables étudiées sont de deux catégories, celles se rapportant à la mère et celles
concernant l’enfant.
II-9-1- Variables concernant la mère et la grossesse :
II-9-1-1-Les variables quantitatives :
- Age en années révolu
- La taille en centimètres
- L’intervalle inter génésique en mois
- Le poids au début de la grossesse et à la fin de la grossesse en
kilogrammes
- Nombre de consultations prénatales
II-9-1-.2-Les variables qualitatives :
- La situation matrimoniale
- Le niveau d’instruction
- La parité
- La profession
- L’antécédent de naissance d’un enfant de faible poids à la
naissance
- L’effort alimentaire pendant la grossesse
- Tabou alimentaire pendant la grossesse
- Habitude toxique
II-9-2- Variable concernant l’enfant :
II-9-2-1-Variables quantitatives :
- Le poids à la naissance (en kilogramme)
- L’âge en mois
- Le rang

7
II-9-2-2- Variables qualitatives :
- Le genre
II-10- Le mode d’analyse des données et les tests statistiques utilisés
Les données collectées ont été saisies et analysées à l’aide du Logiciel Epi info, Word,
Excel. Les proportions ont été comparées avec la valeur de la probabilité P = 0,05. Si la
probabilité des proportions est inférieure à 0,05, on dit qu’il y a une association significative
entre les variables.
Pour le tableau à double entrée
La comparaison des proportions se fait avec la valeur entre l’intervalle de confiance
(IC) du OR : si l’IC- de l’OR ne contient pas la valeur 1, il y a une association significative
entre les variables ; dans le cas contraire, l’association n’est pas significative.
Les calculs statistiques utilisés :
- Calcul du taux de prévalence IPA
- La moyenne
II-11-Considération éthique
Avant d’effectuer les enquêtes, un contact préalable auprès des autorités locales a été
effectué. Chaque questionnaire requiert le consentement éclairé des personnes à enquêter,
ainsi que l’information préalable sur les objectifs de l’enquête. On doit leur expliquer ce que
l’on attend d’elles et elles ont la possibilité de demander des éclaircissements tout au long de
l’enquête. Elles peuvent aussi refuser de participer à tout ou partie de l’enquête.
Les questionnaires doivent être anonymes pour respecter la confidentialité. Lors de
l’enquête, il faut respecter les droits de l’enfant, de la femme, ainsi que la liberté d’opinions.
II-12-Limite de l’étude
Cette étude est limitée par le nombre des couples mère- enfant inférieures à 24 mois
seulement et habitant dans le territoire du Centre de Santé de Base II de Manaotsara, donc
c’est une partie de la région de la ville de Fianarantsoa.

8
RESULTATS
III- RESULTATS
L’enquête proprement dite a été réalisée chez 210 couples mère- enfant.
III-1- Les caractéristiques socio- démographiques des mères :
Tableau 1: Répartition des mères selon l’âge

Effectif
Age
n %
≤ 18 13 6,2
]18 à 24 ans] 84 40
]24 à 34 ans] 103 49,8
]34 à 45 ans] 10 4,8
Total 210 100

L’âge de la mère varie entre 16 à 45 ans. L’âge moyen de la mère est de 27,37 ans avec un
écart – type de 6,32.
Presque la moitié des mères (49%) sont dans la tranche d’âge de 24 à 34 ans.

120

100

80
Effectif

60

40

20

0
≤ 18 ]18 à 24 ans] ]24 à 34 ans] ]34 à 45 ans]
Age de la m è r e

Figure 1 : Répartition des mères selon l’âge

9
Tableau 2 : Répartition des mères selon la situation matrimoniale
Effectif
Situation Matrimoniale*
n %
Mariées 182 86,7
Non mariées 28 13,3
Total 210 100

Situation Matrimoniale* :
Mariées : Etat civil, Etat Civil + Religieux, Traditionnelle, vie en couple
Non Mariées : Célibataire, divorcé, veuve, séparation de corps
182 mères, soit 86,7% sont mariées, tandis que 28, soit 13,3 % sont célibataires.

Tableau 3 : Répartition des mères selon le niveau d’instruction


Effectifs
Niveau d’instruction
n %
Illettrées 11 5,2
Primaires 63 30
Primaires secondaire et supérieur 136 64,8
Total 210 100

64,5% des mères, soit 136 sont d’un niveau d’étude secondaire et supérieur et 5,2%, soit 11
mères sont illettrées.

5,20% Illétrées
30%
Primaires

64,80% Secondaire et
supérieur

Figure 2 : Répartition des mères selon le niveau d’instruction.

10
Tableau 4 : Répartition des mères selon la parité
Effectif
Parité *
n %
Primipare 60 28,6
Multipare 118 56,2
Grande multipare 32 15,2
Total 210 100

Parité* :
 Multipare : 2 à 4 enfants
 Grande multipare : ≥ 5 enfants.
Plus de la moitié (56,2%) des mères sont multipares et plus d’un quart (28,6%) des mères
sont primipares.
Tableau 5 : Répartition des mères selon la profession
Effectif
Profession*
n %
Ménagère 116 55, 2
Secteur I 86 41
Secteur II 7 3,3
Secteur III 1 0,5
Total 210 100

Profession* :
 Secteur I : Paysan, (l’éleveur, cultivateur), vendeur, Artisanat.
 Secteur II : industrialisé
 Secteur III : fonctionnaire

Plus de la moitié (55,2%) des mères sont ménagères et 94, soit 44,8 % pratiquent d’autres
activités dont le secteur primaire pour les 86 mères soit 41 % ; 7 mère (3,3 %) occupe le
secteur secondaire, et 1 mères (0,5 %) le secteur tertiaire.

11
0,50% 3,30%

Ménagère
Secteur I
41%
Secteur II
Secteur III
58,20%
55,20 %

Figure 3 : Répartition des mères selon la profession

III -2– Les caractéristiques de la grossesse :


Tableau 6 : Répartition des mères selon l’intervalle inter génésique
Effectif
Intervalle inter génésique
n %
< 24 mois 25 16
≥ 24 mois 131 84
Total 156 100

84% des mères présentent un intervalle inter génésique supérieur ou égal à 24 mois.

Tableau 7 : Répartition des mères selon l’antécédent d’un enfant de faible poids à la
naissance.
Effectif
Antécédent de IPN
n %
Oui 12 5,7
Non 198 94,3
Total 210 100

94,3 % des mères n’ont pas d’antécédent d’un enfant de faible poids à la naissance.

12
III-3- Répartition des mères suivant leur niveau de connaissance sur
l’alimentation de la femme enceinte :

Tableau 8 : Répartition des mères selon l’effort d’alimentation pendant la grossesse

Effectif
Effort alimentaire
n %
Oui 71 33,8
Non 139 66,2
Total 210 100

Presque les deux tiers des mères (66,2%) ne font pas un effort alimentaire lors de la
grossesse.

Tableau 9 : Répartition des mères selon le tabou alimentaire pendant la grossesse


Effectif
Tabou alimentaire
n %
Oui 15 7,14
Non 195 82,86
Total 210 100

82,86% des mères ne présentent pas de tabou alimentaire lors de la grossesse


Tableau 10 : Répartition des mères selon les habitudes toxiques
Effectif
Habitudes toxiques
n %
Oui 123 58,6
Non 87 41,4
Total 210 100

Plus de la moitié des mères (58,6%) ont une habitude toxique.

13
III-4- Répartition des mères suivant leur état nutritionnel durant la
grossesse :

Tableau 11 : Répartition des mères selon leur état nutritionnel au début de la grossesse

Effectif
IMC
n %
< 18,5 45 21,43
≥ 18,5 165 78,57
Total 210 100

La moyenne de l’IMC des mères est de 19,94 avec un écart type ± 2,02.
L’IMC des mères varie entre 16 à 26,02.
Plus de trois quarts des mères (78,57%) ont un bon état nutritionnel au début de la grossesse.

Tableau 12 : Répartition des mères selon leur gain de poids durant la grossesse

Effectif
Gain de poids
n %
< 10 kg 172 81,9
≥ 10 kg 38 18,1

Total 210 100

Le gain de poids varie de 4 à 9 kg.


Le gain de poids moyen est de 8,804 kg avec un écart type de ± 1,81 kg.
Plus de 80 % des mères ont un gain de poids inférieur à 10 kg durant la grossesse.

14
III -5- Les caractéristiques chez l’enfant :

Tableau 13 : Répartition des enfants selon le poids de naissance.

Effectif
Poids à la naissance
n %
< 2,500 kg 23 11
≥ 2,500 kg 187 89
Total 210 100

Le poids moyen à la naissance des enfants est de 3,080 kg avec un écart type de ± 1,37 kg.
Le poids à la naissance varie entre 1,800 kg et 3,800 kg.
11 %, soit 23 enfants ont un poids à la naissance insuffisant.

Tableau 14 : Répartition des enfants selon leur genre


Effectif
Genre de l’enfant
n %

Masculin 92 43,8
Féminin 118 56,2
Total 210 100

43,8 %, soit 92 des enfants sont de genre masculin et 118 enfants (56,2 %) sont de genre
féminin.

Tableau 15 : Répartition des enfants selon les tranches d’âge


Effectif
Tranches d’âge de l’enfant
n %
<6mois 77 36,7
[6 à 12 mois[ 61 29

[12 à 24 mois[ 72 34,2

Total 210 100

15
L’âge moyen des enfants est estimé à 10,60 mois avec un écart type ± 5,97 mois.
77 enfants, soit 36,7 % ont 0 à 5 mois tandis que 133 enfants, soit 63,3 % ont 6 à 24 mois.

90
Effectif

77
80 72
70
61
60
50
40
30
20
10
0
< 6 mois [6 à 12 mois[ [12 à 24 mois[

Age de l'e nfant

Figure 4 : Répartition des enfants selon leur age


Tableau 16 : Répartition des enfants selon leur rang
Effectif
Rang
n %
1er rang 62 29,52
2 à 4éme rang 118 56,59
≥ 5éme rang 30 14,28
Total 210 100

Plus de la moitié (56,5%) des enfants sont de 2e à 4e rang et presque le tiers (29,5%) sont de
1er rang.

1er Rang
2 à 4ème Rang
≥ 5e Rang

Figure 5 : Répartition des enfants selon le rang

16
III -6- Le faible poids à la naissance selon les caractéristiques
Socio - démographiques

Tableau 17 : Répartition du faible poids à la naissance selon les caractéristiques -


Socio - démographiques
Caractéristiques
< 2,500kg ≥ 2,500kg Total OR* (IC**)
sociodémographiques
ou P
n (%) n (%) n (%)
- Classe d’âge 0,5
≤ 18 ans 10 (76,9) 3 (23,1) 13 (6,2)
] 18 à 24 ans] 5 (5,9) 79 (94,1) 84 (40)
] 24 à 34 ans] 8 (7,7) 95 (92,3) 103 (49)
] 34 à 45 ans] 0(0) 10 (100) 10 (4,8)
- Situation matrimoniale 1,40(0,17-1,53)
Mariée 21 (11,5) 161 (88,5) 182 (86,67)
Non mariée 2 (7,2) 26 (92,8) 28 (13,33)
- Niveau d’instruction 0,78
Illettrée 7 (63,6) 4 (36,4) 11 (5,20)
Primaire 6 (9,5) 57 (90,8) 63 (30)
Secondaire et supérieur 12 (8,8) 124 (91,2) 136 (64,8)
- Parité 0,33
Primipare 4 (6,7) 56 (93,3) 60 (28,6)
Multipare 12 (10,2) 106 (89,8) 118 (56,2)
Grand multipare 7 (21,8) 25 (78,2) 32 (15,23)
- Profession 0,88
Aucune 10 (8,6) 106 (91,4) 116 (55,24)
Secteur I 13 (15,1) 73 (84,9) 86 (41)
Secteur II 0 7 (100) 7 (3,3)
Secteur III 0 1 (100) 1 (0,5)

OR* : Odds Ratio


IC** : Intervalle de confiance

17
- Age du mère et faible poids à la naissance
La proportion des enfants de faible poids à la naissance est plus élevée (76,9 %)
chez les mères âgées de moins de 18 ans par rapport aux mères âgées de plus de 18 ans
(23,1 %).
Il existe une association entre l’âge de la mère et le faible poids à la naissance mais
cette association est statistiquement non significative. (P = 0,5)

- Situation matrimoniale et faible poids à la naissance


La proportion des enfants de faible poids à la naissance est plus élevée (11,5 %) chez
les mères mariées tandis qu’elle est de (7,2 %) chez les mères non mariées. L’association est
statistiquement non significative avec [1,40 (0,17-11,53)].

- Niveau d’instruction
La proportion des enfants présentant l’insuffisance pondérale à la naissance est plus
élevée (63,6 %) chez les mères qui n’ont pas achevé le niveau primaires que chez les mères
des niveaux secondaire et supérieur (8,8 %) : soit 54,8 % de différence en moyenne.
Cependant, l’association entre les deux variables est statistiquement non significative
(P = 0,41).

- Parité et faible poids à la naissance


La proportion des enfants présentant l’insuffisance pondérale à la naissance est plus
élevée chez les multipares que chez les primipares. Mais cette différence de proportion est
statistiquement non significative (P = 0,74).

- Profession de la mère
La proportion des enfants de faible poids à la naissance chez les mères employées
dans le secteur primaire est plus élevée (15,1 %) par rapport aux mères ménagères (8,6 %).
Il existe une association entre la profession et le faible poids à la naissance, mais cette
association est statistiquement non significative (P= 0,88).

18
III -7- Le faible poids à la naissance selon les caractéristiques de la grossesse :
Tableau 18 : Répartition des faibles poids à la naissance selon les caractéristiques de la
grossesse.
Les caractéristiques de la < 2,500kg ≥ 2,500kg Total
OR (IC) ou P
grossesse. n (%) n (%) n (%)
- L’intervalle inter génésique 0,73 (0,12-3,32)
< 24 mois 2 8) 23 (92) 25 (16)
≥ 24 mois 15 (11,4) 116 (88,6) 131 (84)
- L’antécédent d’un enfant de 4,75 (3, 6-6,1)
faible pois à la naissance
Oui 7 (58,3) 5 (42,7) 12 (5,7)
Non 16 (8) 182 (92) 198 (94,3)

Intervalle inter génésique et faible poids à la naissance :


La proportion des enfants de faible poids à la naissance chez le mères ayant un
intervalle inter génésique supérieur ou égal à 24 mois est plus élevée (11,4 %) que chez les
mères avec un intervalle inter génésique inférieure à 24 mois (8 %) : soit une différence de
3,4 %. Cependant, cette relation est statistiquement non significative [0,73 (0,12-3,32].
L’antécédent maternel d’une naissance d’un enfant à faible poids
La proportion des enfants d’insuffisance pondérale à la naissance est plus élevée
(58,3 %) chez les mères qui ont déjà accouché d’un enfant de faible poids de naissance que
chez les mères qui n’ont pas cet antécédent (8 %) : soit une différence de 50,3 %.
Il existe une association entre l’antécédent d’un enfant de faible poids de naissance
chez les mères et le faible poids à la naissance et cette association est statistiquement
significative [4,75 (3, 6-6,1)].

19
III -8- Le faible poids à la naissance selon la connaissance sur l’alimentation
de la femme enceinte :
Tableau 19 : Répartition du faible poids à la naissance selon la connaissance sur
l’alimentation de la femme enceinte
La connaissance sur < 2,500kg ≥ 2,500kg Total
OR(IC) ou P
l’alimentation n (%) n (%) n (%)
- Effort alimentaire 1,38 (0,35-5,38)
Oui 5 (7) 66 (93) 71 (33,8)
Non 18 (12,9) 118 (87,1) 139 (66,2)

- Tabou alimentaire 0,89 (019-2,4)


Oui 4 (26,67) 11 (73,33) 15 (7,14)
Non 19 (9,7) 176 (90,3) 195 (82,86)
- Habitude toxique 0,75 (0,12-2,38)
Oui
Non 13 (10,6) 110 (89,4) 123 (88,6)
10 (11,5) 77 (88,5) 87 (41,4)

- Effort alimentaire
La proportion des enfants présentant l’insuffisance pondérale à la naissance chez les
mères qui n’ont pas fait un effort alimentaire pendant la grossesse est plus élevée (12,9 %)
que chez les mères qui l’ont fait (7 %) : soit 5,9 % de différence, mais cette relation n’est pas
significative [1,38(0,35-5,38)].
- Tabou alimentaire pendant la grossesse
La proportion des enfants présentant l’insuffisance pondérale à la naissance chez les
mères qui ont eu un tabou alimentaire durant la grossesse est très élevée (26,67%) contre
chez les mères qui n’est pas le faire (9,7 %) : soit 16,97 % de différence. Mais la relation entre
le faible poids à la naissance et le tabou alimentaire n’est pas significative [0,89 (019-2,4)].
- L’Habitude toxique et faible poids à la naissance
La proportion des enfants du faible poids à la naissance chez les mères qui n’ont pas
l’habitude toxique est élevée (11,7 %) contre les mères qui ont des habitudes toxiques (10,6
%) : soit une différence de 1,1 %. Et la relation entre l’habitude toxique et le faible poids à la
naissance n’est pas significative [0,75 (0,12-2,38)].

20
III-9- Le faible poids à la naissance selon l’état nutritionnel de la femme
pendant la grossesse :

Tableau 20 Répartition du faible poids à la naissance selon l’état nutritionnel de la


femme pendant la grossesse
L’état nutritionnel de la femme < 2,500kg ≥ 2,500kg Total
pendant la grossesse OR* (IC**) ou P
n (%) n (%) n (%)

- Etat nutritionnel de la 6,19 (1,66-23,01)


femme enceinte
< 18,5 15 (33 ,3) 30 (66,7) 45 (21,4)
≥ 18,5 8 (4,8) 157 (95,2) 165 (78,6)
- Gain de poids pendant la 4,75 (3,6 –6,1)
grossesse
< 10kg 20 (11,6) 152 (88,4) 172 (81,9)
≥ 10kg 3 (7,9) 35 (92,1) 38 (18,1)

OR* : Odds Ratio


IC** : Intervalle de confiance

- L’Etat nutritionnel au début de la grossesse


La proportion des enfants présentant l’insuffisance pondérale à la naissance chez les
mères ayant un mauvais état nutritionnel au début de la grossesse est plus élevée (33,3%) que
chez les mères qui ont un bon état nutritionnel (4,8%) : soit une différence de 28,5 % et la
relation entre le faible poids à la naissance et l’état nutritionnel au début de la grossesse est
statistiquement significative [6,19 (1,66-23,01)].

- Le gain de poids durant la grossesse


La proportion des enfants de faible poids à la naissance chez les mères ayant un
gain de poids inférieur à 10 kg durant la grossesse est plus élevée (11,6 %) que chez les
mères ayant un gain de poids ≥ à 10 kg (7,9 %) : soit 3,7 % de différence, et cette différence
de proportion est statistiquement significative [4,75 (3,6 –6,1)].

21
III-10- Le faible poids à la naissance selon les caractéristiques des enfants
Tableau 21 : Répartition de faible poids à la naissance selon les caractéristiques des
enfants
Les caractéristiques des < 2,500kg ≥ 2,500kg Total
OR (IC) ou P
enfants n (%) n (%) n (%)
- Le genre de l’enfant 9,48 (1,12-56,82)
Masculin 5 (5,4) 87 (94,6) 92 (43,8)
Féminin 17 (14,4) 101 (85,6) 118 (56,2)
- Le rang de l’enfant 0,78
1er rang 5 (8) 57 (92) 62 (29,5)
2 à 4e rang 13 (11) 105 (89) 118 (56,5)
≥ 5e rang 5 (16,7) 25(83,3) 30 (14,3)

Le genre de l’enfant
La proportion des enfants de faible poids à la naissance chez les enfants de genre
féminin est plus élevée (14,4 %) que chez les enfants de genre masculin (5,4 %) : soit une
différence de 9 %. Cette relation entre le genre et le faible poids à la naissance est
statistiquement significative [9,48 (1,12-56,82)].

Le rang de l’enfant
La proportion des enfants présentant l’insuffisance pondérale à la naissance
augmente avec le rang de l’enfant : 8 % chez les enfants de 1er rang contre 11 % chez les
enfants de 2 à 4e rang : soit une augmentation de 3 % et puis 16,7% chez les enfants
supérieurs ou égaux à 5 rang, soit une augmentation de 5,7 %. Mais cette relation n’est pas
significative (P = 0,78).

22
III-11- L’état nutritionnel de la femme enceinte au début de la grossesse
Tableau 22 : Répartition de l’état nutritionnel des femmes enceintes au début de la
grossesse
L’état nutritionnel des femmes < 10kg ≥ 10kg Total
OR (IC) ou P
enceintes au début de la grossesse n (%) n (%) n (%)
IMC au début de la grossesse 2,66 (1,89-7,9)
< 18,5 41(91,11) 4 (8,89) 45 (21,43)
≥ 18,5 131(79,40) 34 (20,60) 165 (78,57)

La proportion des mères ayant un gain de poids inférieur à 10kg durant la grossesse
est plus élevée (91,4%) chez les mères qui ont un mauvais état nutritionnel au début de la
grossesse que chez les mères qui ont un bon état nutritionnel (79,40%) : soit 11,71% de
différence et la relation entre l’état nutritionnel au début de la grossesse et la gain de poids
durant le grossesse est statistiquement significative [2,66 (1,89-7,9)].

23
COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS
IV- COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS

La prévalence de l’Insuffisance Pondérale à la naissance


La proportion des enfants de faible poids à la naissance est de 11 %, ce qui est
supérieure à la moyenne nationale chiffrée à 5% en 2003 de 2004 [11]. Et elle est inférieure à
celle trouvée dans la Commune d’Anjepy 43,8% [17] et dans le CHUA Gynécologie
obstétrique de Befelatanana 12,9 % [18].
Les caractéristiques des enfants.
Concernant le genre des enfants, il a été observé que la proportion des enfants de
faible poids à la naissance est élevée chez les enfants de genre féminin. Cette différence de
proportion est statistiquement significative à la survenue de faible poids à la naissance. Par
contre, R. Luc Ernest au cours d’une étude menée au CHUA Gynécologique obstétrique de
Befelatanana et R Zo Natenaina dans la Commune d’Anjepy ont trouvé que le genre féminin
était statistiquement non significative à la survenue de faible poids à la naissance [17], [18]
Le poids moyen à la naissance de notre population d’étude est de 3,087kg, ce qui est
supérieur à ce que R Luc Ernest et R Zo Nantenaina ont trouvé respectivement au CHU et à
d’Anjepy [17], [18].
Les caractéristiques socio- démographiques des mères et le poids à la naissance
Concernant l’âge de la mère, la proportion des enfants pressentant l’insuffisance
pondérale à la naissance est plus élevée chez les mères d’âge inférieur ou égal à 18 ans mais
cette proportion est statistiquement non significative.
Par contre dans la Commune d’Anjepy, ce sont les mères âgées plus de 34 ans qui ont donné
naissance à une proportion plus élevée d’enfants avec faible poids à la naissance soit 69,7%
en 2004 et cette proportion est statiquement significative [18]. D’autre part, plusieurs études
ont montré que l’IPN est plus fréquente chez les mères plus jeunes [17], [18].
En ce qui concerne la situation matrimoniale de la mère, il a été constaté au cours de
cette étude que les mères mariées présentent une proportion plus élevée de faible poids de
naissances, cette différence est statistiquement non significative.
Cette élévation de la proportion peut résulter des cintre les environnementaux ou de la vie
sociale et psycho- affective des mères mariées de non jours. Mais certains auteurs ont constaté
dans d’autres études que le statut de célibataire est significativement associé au faible poids
de naissance [17].

24
Selon le niveau d’instruction, la proportion des enfants présentant le faible poids de
naissance diminue en fonction du niveau d’étude effectué par la mère. De ce fait, on peut dire
que plus les femmes sont instruites, plus elles sont conscientes du bien - fait de leur état
nutritionnel.
Mais le niveau d’instruction n’est pas significativement associé au faible poids de naissance
Toutefois, plusieurs études montrent qu’un faible niveau d’instruction de la mère est corrélé
au faible poids à la naissance [19].
Concernant la parité de la mère, la proportion d’insuffisance pondérale à la naissance
croit avec la parité de la mère. Ce fait peut s’expliquer par le fait que plus les mères ont
beaucoup plus d’enfants, plus elles ont le risque d’avoir des enfants de faible poids à la
naissance. Mais dans notre étude il n’y a pas d’association entre la parité et le faible poids à
la naissance.
Au cours de cette étude, il a été constaté que les mères employées dans le secteur
primaire ont une proportion élevée d’enfants de faible poids à la naissance, mais cette
différence de proportion est statistiquement non significative. De ce fait, on peut dire que
l’effort physique de la mère tend à diminuer le poids de naissance car il y a une perturbation
de la croissance fœtale [20].
Les caractéristiques de la grossesse et le poids à la naissance
Concernant l’intervalle inter génésique la plupart des études publiées jusqu’à présent
montrent de façon claire qu’un court laps de temps entre deux grossesses est associé à un
faible poids de naissance [17].
Mais il a été constaté au cours de cette étude que la proportion de faible poids de naissance est
élevée chez les mères ayant est un intervalle inter génésique de plus de 24 mois, et avec une
différence cependant non significative, il se peut qu’il y a intervention d’autres phénomènes
pour engendrer cette situation.
En ce qui concerne l’antécédent d’un enfant de faible poids à la naissance chez la
mère, les résultats montrent qu’il y a une relation entre une naissance d’un enfant de faible
poids si la mère avait déjà eu d’antres enfants de faible poids à la naissance et plusieurs
études montrent également que la survenue de faible poids à la naissance a une relation avec
les antécédents de l’IPN chez la mère [17].

25
La connaissance sur l’alimentation de la femme enceinte et le poids à la naissance
Concernant l’effort alimentaire pendant la grossesse, la proportion d’ enfants de faible
poids à la naissance est élevée chez les mères qui ne font pas d’effort alimentaire que chez les
mères qui le font mais cette proportion est statistiquement non significative.
Par ailleurs, l’effort alimentaire pendant la grossesse doit corréler avec l’état nutritionnel de la
mère au dé but de la grossesse [21].
Donc la sensibilisation des mères sur l’effort alimentaire pendant la grossesse est insuffisante.
Au cours de cette étude, il a été constaté que la proportion des enfants de faible poids
à la naissance est très élevée chez les mères qui ont fait des tabous alimentaires durant la
grossesse par rapport à la proportion des mères qui ne l’ont pas fait.
Mais cette différence est statistiquement non significative. Cette situation montre cependant
que la sensibilisation maternelle sur les effets néfastes du tabou alimentaire durant la
grossesse est insuffisante.
Concernant l’étude sur l’habitude toxique des mères, la proportion des enfants de
faible poids à la naissance est très élevée chez les mères qui n’ont pas d’habitude toxique.
Plusieurs auteurs ont souligné les effets néfastes des habitudes toxiques (tabac, café…)
ainsi que les pratiques rituelles sur la grossesse et le fœtus [20], [21].
Etat nutritionnel de la mère pendant la grossesse et poids à la naissance.
En ce qui concerne l’état nutritionnel de la mère en début de la grossesse, la
proportion d’insuffisance pondérale à la naissance est très élevée chez les mères mal nourries,
[2,66(1,89-7,9)] ; Ce sujet a fait l’objet de multiples études dans le monde [22]. La
sensibilisation de la femme sur l’état nutritionnel pré gravide est insuffisante.
Concernant le gain de poids maternel durant la grossesse, la proportion des enfants
de faible poids à la naissance est très élevée chez les mères qui ne gagnent pas un poids
supérieur ou égal à 10 kg. Ce résultat concorde avec les résultats d’autres études dans le
monde. [5,06 (1,52-40,7)].
Plusieurs auteurs ont également souligné l’association entre le gain de poids durant la
grossesse et le poids à la naissance [22], [23].

26
Concernant le gain de poids durant la grossesse il a été constaté que 91,14% des mères
malnutries au début de la grossesse ne gagnent pas le poids cible.
A ce sujet, plusieurs auteurs ont souligné que le gain de poids durant la grossesse doit
corréler avec l’état nutritionnel de la mère au début de la grossesse [15], [21].

27
SUGGESTIONS
V- SUGGESTIONS

Au terme de cette étude, nous relevons que parmi les 12 facteurs de risque étudiés, 4
d’entre eux sont significativement associés au faible poids à la naissance : le genre féminin de
l’enfant, l’antécédent de la naissance d’un enfant de faible poids chez les mères, l’état
nutritionnel au début de la grossesse et le gain de poids durant la grossesse.

Pour remédier à ces problèmes, des mesures permettant d’améliorer la prise en charge
des différents facteurs de risque modifiables associés au faible poids à la naissance
s’imposent. Pour ce faire, nous proposons la mise en œuvre du plan d’action type de
réalisation de ces recommandations pour l’année 2008 ci après pour les différents acteurs de
santé, selon leur niveau dans le système préconisé.

Objectifs :

- Réduire le taux d’insuffisance pondérale à la naissance dans le secteur du centre de


santé de base II Manaotsara de la ville de Fianarantsoa I ;
- Améliorer l’état nutritionnel des femmes avant, pendant et après la grossesse, surtout
au niveau scolaire, communautaire et sanitaire.

28
PLAN D’ACTION POUR LA REALISATION DES RECOMMANDATIONS ANNEE 2008
Chronogramme
Stratégie activités lieu responsable trimestriel Indicateur de suivie
1 2 3 4
AU NIVEAU SCOLAIRE 1-Elaborer un Ministère de X Programme élaboré
Intégration de l’éducation programme l’enseignement et
nutritionnelle au niveau d’éducation éducation nationale
des programmes scolaires nutritionnelle au
niveau scolaire

2-Former les - EPP Ministère de X X Nb d’ enseignants


éducateurs en matière - CEG l’enseignement et formés
de nutrition éducation nationale

3-Eduquer les élèves - EPP Les enseignants X X X X Programme fait


en matière de - CEG
nutrition

29
AU NIVEAU 1-Elaborer un Central X Programme élaboré
COMMUNAUTAIRE : programme de
Mise en place d’un nutrition a base
programme de nutrition à communautaire pour
sise communautaire les femmes
ciblant les femmes
2- Créer des Commune Communal X X Nombre
associations des Fokontany ONG d’associations de
femmes Agriculture femmes
Sanitaire

3- Créer des centres Commune Communal X X X X Taux de couverture


de nutrition a base Fokontany ONG dans les centres NAC
communautaire

4- Former les - Commune DRSPFPS X X Proportion


assistances sociales à - Formation d’assistantes sociales
matière de nutrition sanitaire formée sc

30
5- Identifier et former - Dans toutes Agent de santé X Proportion des A.C
l’agent les formations ONG formés
communautaire en sanitaires
matière de nutrition - Dans toute les
communes

6- Informer, éduquer - Fokontany Agent communautaire X X X X Proportion


et communiquer / - Commune Assistante sanitaire d’IEC/CCC reçue par
CCC la population Fokontany par
sur toutes les femmes semaine
en matière de
nutrition

AU NIVEAU SANITAIRE
1- Disposer dans Région (DRSPR) - MINISANPFPS X Proposition des
Renforcement de la
chaque région des spécialistes en
capacité des personnels de
spécialistes en nutrition par région
santé en matière de
nutrition
nutrition

31
2- Informer et - SSD - DRSPF X X Nb de personnel de
former les - Région santé formé
personnels de
santé en matière
de nutrition

Augmentation de la 3- IEC hygiéno- - CSB Personnel de santé X X X X Nb d’IEC / semaine


qualité de service de santé diététique pour
chaque Activité
dans le CSB
(Pendent la CPN,
vaccination, jour
du pesé…)

32
CONCLUSION
CONCLUSION

Un travail de recherche allant du mois d’Avril 2005 jusqu’au mois d’Avril 2007, basé sur
une étude rétrospective descriptive des couples mère- enfant inférieurs à 24 mois habitant dans le
territoire du centre de Santé de Base Niveau II Manaotsara a été réalisé.
Cette étude a essayé d’approfondir différents facteurs entraînant la naissance des enfants
de faible poids à terme surtout au niveau nutritionnel. Les résultats montrent que 21,4 % des
mères sont mal nourries au début de leur grossesse et que 91,14% de ces mères ne gagnent pas
de poids cible durant la grossesse.
En effet, certains facteurs sont statistiquement significatifs quant à la survenue des cas
d’insuffisance pondérale à la naissance ;
D’une part, l’état nutritionnel de la femme en début de grossesse, le gain de poids durant
la grossesse, l’antécédent d’un enfant du faible poids à la naissance chez les mères ainsi que le
genre féminin de l’enfant sont statistiquement significative à la survenue d’insuffisance pondérale
à la naissance.
D’autre part : l’effort alimentaire durant la grossesse, le tabou alimentaire, l’habitude
toxique de la mère, et les caractéristiques socio démographiques sont statistiquement non
significative quant à la survenue d’insuffisance pondérale à la naissance de l’enfant.
La majorité des enfants de faible poids à la naissance sont de genre féminin. Il s’agit des futures
mères chez lesquelles le risque de malnutrition intergénérationnelle est élevé. La situation est
donc très préoccupante au niveau de cette communauté du secteur de CSB. D’où, l’importance de
la préparation de la future mère dès son enfance au niveau scolaire et une amélioration de l’état
nutritionnel maternel avant, pendant et après la grossesse au niveau communautaire et sanitaire.

33
REFERENCES
BIBLIOGRAPHIES ET WEBOGRAPHIES

1. OMS Fréquence de l’insuffisance pondérale à la naissance ; étude critique des données,


OMS, Genève, Rapport trimestriel de Statistique Sanitaire Mondiale 1980, Page 45-49.

2. R. ALEMBERT PEGUY, Le poids à la naissance à terme vu à la maternité de


Befelatanana 1998-1999, Thèse Médecine d’Antananarivo, 2000, Page 36-38.

3. Atlas du Canada, insuffisance de poids à la naissance. Atlas / scan / gc, cc / site /


Française / mgps (health / ntutas) lox biuture ght / 1. Consulté le 11 août 2007.

4. OMS, un enfant sur cinq naît trop petit, données mis à jour fournis par le bureau extérieur
de l’UNICEF, 1990, 1994.

5. OMS, l’alimentation infantile bases physiologiques, OMS ISBN 92 406.867.11.OMS,


1992, Page 10-72.

6. Académie pour le développement de l’éducation BASICS, pour un Programme de


Nutrition Communautaire durable situation nutritionnelle en Afrique, ORANA, SANA,
USAID, Août 1999, Page 2.

7. ALIHONON E, AUGUEH V, Dénutrition de la femme enceinte et de la femme. Louvain


Med 119 ; 5290 – 5292, 2000.

8. KINDAY Samba Nduce, Pour un Programme de nutrition Communautaire durable :


Pratique prometteuses et leçons tirée de l’expérience, USAID 1999. Page 10.

9. S.290, Les données sur l’insuffisance pondérale à la naissance de 40 …….


www.md.ucl.ac.bc/loumed/CD/data/119 / 5220 - 292 PDE consulté le 11 avril 2007.

10. INSTAT – Enquête démographique et de Santé (IDS) 1997.


11. ORC MARCO, CALOUBOU, MAYLAND, USA ; enquête démographique sanitaire
2003-2004, indicateur du sommet mondial pour les enfants – IDSMD III ; Page de
couverture.

12. PNN : République de Madagascar Antananarivo, 15 avril 2004, Page 1 et 5.

13. OMS, Protection, encouragement et Soutien de l’allaitement Maternel, OMS ISBN


92.425.61.304 OMS 92, Page 14-15-16-17-49-50-52.

14. EMILE Gaston R, impact de l’éducation sanitaire sur la santé maternelle et infantile dans
le Fivondronam- pokontany de Fandriana 1992, Thèse Méd. Antananarivo, 1992, Page 17
– 49.

15. CHISOLFI J. Diététique infantile : Besoins nutritionnels et apports recommandés chez


l’enfant normal. Rev – Prat. – Fev. 1985 ; 35 (2) : Page 557 – 662.

16. DUPIN H. Lexique. In DUPIN H. Alimentation et nutrition humaine. Paris : ESF éditeur,
1992 : 1449 – 1503

17. R. ZO NANTENAINA, Habitude alimentaire des mères et insuffisance pondérale à la


naissance des enfants de la commune rurale d’Anjepy, Mémoire d’étude en Licence en
Nutrition de l’INSPC 2007 Page 26-30.

18. R. LUC ERNEST, Facteurs relatif au faible poids de naissance au CHU à Gynécologique
Obstétrique de Befelatanana mémoire de fin d’étude en santé publique INSPC 2000
Page.32-40.

19. OMS, Santé du Monde des aliments sûrs, Ignorance est le vrai risque, OMS Mars 1987.

20. La coalition communautaire pour la Prévention de l’insuffisance de poids à la naissance,


causes de l’insuffisance de poids à la naissance / http.www,succeby
Gohawa.ca/1bwfpn/Français/causes of ibw, html /, 2003, consulté 11 avril 2007.
21. OMS Réduire la mortalité maternelle, déclaration commun OMS/ FNUAP / UNICEF/
Banque mondiale, OMS Genève 1999, Page 17-18.

22. La santé des enfants du Canada, Insuffisance de poids à la naissance quelques données IC
ST, 2e édition, 1996

23. Atlas Nut et Santé, Poids à la naissance, Santé du Monde, le Magasine de l’OMS mai
1988.

24. ALBERTO Pradilla, Santé du Monde, Nutrition faits et perspectives, OMS octobre 1984,
Page 2.

25. BRESSON JL, Besoin nutritionnel pendant la grossesse, J Gynecol Obstet Biol Reprod,
1997, Page 26.

26. MAP : Engagement 5, défi 7, stratégie n° 5 et 6, Projets et activités Prioritaire n° 2 et 3

27. Médecin du Monde, Malnutrition à Kalma, juin 2005 www.médecinsdumonde.org /


Terrain / Témoignages / N. Dupont Darfour 2005, consulté le 5 avril 2007.

28. OMS, Poids de naissance Santé du monde, mai 1988.

29. PIECHULEK H, HENDOZA AJ, les enfants de poids insuffisant à la naissance, les
exigences d’un programme de surveillance nutritionnelle, exemple : la zone rurale de la
province du littoral (Cameroun), Médecine d’Afrique Noire, 1996, Page 43.

30. PRHUDON, GLAUDINE, la malnutrition en situation de cure : manuel de pûre en charge


thérapeutique et de planification d’un programme nutritionnel, Pair KATHALA Action
contre la faim, 2001, Page.14.

31. Service de statistique sanitaire MINISAN PF en 2007.

32. Vaincre la faim, par JACQUES DIOUF (le monde diplomatique)


www.mondediplomatique.fr / 2002 / 06 / Diouf / 16567 – 44 km Consulté le 5 avril 2007.
ANNEXES
MODE D’ECHANTILLONNAGE

I - Calcul de l’échantillon
1- Formule
ϕα ² x ρ x q x g
n=

n = taux de prévalence IPN


ϕ α : 1,96
p = 0,5
q = 1- 0,5 = 0,5
g = 2,1
i = (0,10)²

2- Calcul

n=
(1,96)² x 0,5 x 0,5 x 2,1 = 201,68 ≈ 202
(0,10)²
n = 202

3- Sondage en grappe
Soit 30 grappe

II - Calcul nombre dans chaque grappe


n 202
= = 6,73 ≈ 7
30 30
Soit 7 couples mères enfants par grappe

III- Tirage de grappe


PT = 17296
3-1 - Calcul de l’IE
17296
IE = = 576,5
30
3-2 - Tirage de grappe
FKT Population Population cumulée Grappe
Ambatolahy 922 922 1
Ambalabe 1000 1922 2
Anjaninoro 1683 3622 3 -4-5
Antanifotsy 2390 5995 6-7-8-9
Tsimanarirazana 2749 8744 10-11-12-13-14
Idanda 3828 12572 15-16-17-18-19-20-
21
Beravina 4724 17296 22-23-24-25-26-27-
28-29-30
PT 17296
QUESTIONNAIRE INDIVIDUEL FEMME AYANT
DES ENFANTS DE MOINS DE 24 MOIS

IDENTIFICATION
Province :
Région :
District :
Commun :
Fokontany :
Question N° :
Type de lieu de résidence : Urbain /___/ Rural /___/
Date de l’enquête

CONCERNAT LA MERE
Etat civil
Q1- âge de la mère : /__/__/ ans
Q2- situation matrimoniale :
- mariée /__/
- Nom mariée /___/
Q3- niveau d’instruction
- Illettrée /__/
- Primaire /___/
- Multipare /___/
- Secondaire et Supérieur /___/
Q4- Parité de la mère
- Primipare /___/
- Multipare /___/
- Gand multipare /___/
Q5- Profession de la mère
- Aucune /__/
- Secteur I /__/
- Secteur II /__/
- Secteur III /__/
Caractéristique de la grossesse
Q6- Intervalle inter génésique entre les deux dernières nés : < 24 mois /__/
≥ 24 mois /__/
Q7- Avez-vous suivi des soins prénataux pendent la grossesse ?
- Oui /__/
- Non /__/
Q8- Si oui
- Qui avez-vous vu ?
- Agent de santé /__/
- Matrone /__/
- Combien de fois jusqu’à l’accouchement ? /__/ /__/ fois
Q9- Avez-vous souffert de fièvre lors de votre grossesse ?
- Oui /__/
- Non /__/
Q10- Avez déjà accouché d’un enfant de faible poids de naissance ?
- Oui /__/
- Non /__/
Q11 - Mesure mère :
- Poids au début de la grossesse /__/__/__/,/__/ kg
- Poids à la fin de la grossesse /__/__/__/. /__/ kg
- Taille de la mère /__/__/__/. /__/ cm

Connaissance sur l’alimentation de la femme enceinte


Q12- Avez-vous du pris tabac, de la cigarette lors de votre grossesse ?
- Oui /__/
- Non /__/
Q13- Est –ce que vous faites des efforts pour améliorer vos habitudes alimentaires lors de
votre grossesse ?
- Oui /__/
- Non /__/
Q14- Quels sont les aliments interdits pour les femmes enceintes ?
CONCERNANT L’ENFANT :
Q15- Genre de l’enfant : Masculin /__/
Féminin /__/
Q16- Age de l’enfant : /__/__/ mois
Q17- Rang de l’enfant : /__/__/
Q18- Poids à la naissance : /__/. /__/__/ kg
Nom et prénoms : ANDRIAMIHANITRA Ida Annie
Titre du mémoire : Etat nutritionnel maternelle et insuffisance pondérale à la naissance dans la
ville de Fianarantsoa I
Rubrique : Santé Publique Nombre de pages : 33 Nombre de tableaux : 22
Nombre de figures : 05 Nombre d’annexes : 02
Nombre de références bibliographiques : 32

RESUME
L’insuffisance pondérale à la naissance est un problème majeur de santé publique, il
constitue en majorité un facteur important de la mortalité post néonatal, de la morbidité post natal
et les risques plus importants sont les séquelles du développement physique et intellectuel. Cette
étude rétrospective descriptive, réalisée dans le secteur sanitaire du centre de Santé de Base
Niveau II Manaotsara dans la ville de Fianarantsoa, en 2007 est constituée de 210 couples mère
enfant inférieur à 24 mois. Le but de cette étude est de déterminer les facteurs entraînants la
naissance d’un enfant avec un poids insuffisant sur tous au niveau Nutritionnel maternel durant la
grossesse.
L’étude sur l’état nutritionnel maternel montre que 21,4 % des mères sont mal nourris au
début de la grossesse et 91,14 % de ces mères ne gagnent pas de poids cible durant la grossesse
Parmi les caractéristiques des mères, la malnutrition maternelle au début de la grossesse,
le gain de poids insuffisant pendant la grossesse, l’antécédent d’un enfant de faible poids à la
naissance, ont une association significative avec le faible poids de la naissance.
La majorité des enfants de faible poids de naissance est de genre féminin, il s’agit des
futures mères chez lesquelles le risque de malnutrition intergénérationnelle est élevé. D’où
l’importance de la préparation de la future mère des son enfance et une amélioration de l’état
nutritionnel maternel avant, pendant et après la grossesse pour réduire le taux de prévalence de
l’insuffisance pondérale à la naissance dans la territoire du centre de Santé de Base II.
Manaotsara.
Mots clés : Insuffisance pondérale à la Naissance – Etat nutritionnel – mère – grossesse.
Président du mémoire: Professeur ANDRIANASOLO Roger.
Encadreur : RANDRIAMAMPIANINA Mamiharisoa
Adresse de l’auteur: Lot IIY 43G Ampasanimalo