Vous êtes sur la page 1sur 4

communiqué de presse

“LeCrossover Urban Art”


street art s’affranchit de la ville

Du 20 au 27 septembre 2008, Nissan met en scène une sélection d'artistes dans le cadre de l'exposi-
tion Crossover Urban Art à la galerie Nikki Marquardt. Sophie Toulouse, Babou, Jaya, Deace et le
collectif Dardex - Mort2Faim présenteront des œuvres originales spécialement créées pour l'occasion.
Ces plasticiens, graffeurs et vidéastes, dont certains issus de la scène street art, ont travaillé autour du thème
« Urbanproof, à l'épreuve de la ville » pour imaginer leurs créations. Un concours de création Flash en
ligne permettra également de révéler un sixième artiste. Durant l'exposition, certaines des oeuvres se-
ront mises en vente et les visiteurs pourront encherir grâce à une borne interactive ou sur le site eBay.fr.
La recette de ces ventes sera reversée par Nissan à l'association Kosmopolite qui organise le festival
international de graffiti de Bagnolet. Les fonds récoltés seront alloués à la création d’ateliers destinés
à de jeunes artistes, issus de milieux socialement défavorisés.

Une exposition hommage à l’art urbain


Crossover Urban Art rassemble pendant une semaine cinq artistes et collectifs, influencés par
le street art, dont les origines et les modes d’expression artistiques varient, mais qui ont travaillé sur
un même thème « Urbanproof, à l’épreuve de la ville » spécifiquement pour cette exposition. Cou-
rant majeur de l’art contemporain, le street art ou art urbain se distingue depuis plus d’une vingtaine
d’années par sa popularité et son succès auprès des amateurs d’art. Il s’affranchit aujourd’hui de
son support initial (les murs de la ville) en gagnant de nouveaux champs artistiques, tels que la pein-
ture sur toile, la vidéo, la scénographie, le sticker ou l’affiche.
L’expérience de la ville permet de réinventer le support de l’intervention artistique en dehors non seu-
lement du cadre, depuis longtemps abandonné par les plasticiens, mais surtout du lieu. L’œuvre est
à l’épreuve de la ville pour mieux l’appréhender et la dompter.

Un concours pour la création d’une œuvre animée en Flash


L’un des artistes exposés sera choisi grâce à un concours de création d’une œuvre en Flash lancé sur
Internet. Jusqu’au 14 septembre, les artistes maîtrisant le célèbre logiciel d’animation peuvent pro-
poser leur création sur le site web de l’exposition (www.crossoverurbanart.com, à partir du 4 août),
bénéficiant ainsi d’une visibilité exceptionnelle. Les œuvres sont ensuite soumises au vote des
internautes. Ce concours valorisera le travail de cette nouvelle génération de jeunes créateurs issus
du web qui réalise des œuvres riches et complexes potentiellement diffusées à des millions de
personnes grâce à Internet et ses outils de propagation virale.

Crossover
Les vrais amoureux de la vie urbaine sont attirés par la face rugueuse de la ville, ses bosses et ses re-
coins, qui recèlent de nouvelles surprises à chaque coin de rue. La ville est indomptable, l'habiter est
une négociation de chaque jour, y vivre implique de jongler et de savoir jouer avec toutes les expé-
riences qu'elle sème sur notre route. Profiter pleinement de la ville, ne pas la subir, requiert talent, éner-
gie, et caractère. C'est pour s'adapter à ces caractéristiques que Nissan a ouvert la voie en 2005 en
créant le segment Crossover. Les Nissan QASHQAI et Murano en sont aujourd'hui les représentants.
Ce concept permet de transcender les genres. Il ne choisit pas, il prend le meilleur de tout, et se place ainsi
au-dessus. Pour se jouer de la ville, s'adapter à ses contraintes et y trouver refuge, le Crossover mixe les
genres : SUV et Berline, rebelle et stylé… ainsi, il séduit les urbains qui aspirent à être perçus comme sor-
tant naturellement du lot, tout en se fondant dans la ville : 100% urbanproof un thème repris par les artistes
pour cette exposition. Le Crossover est une alternative à la norme, la fusion de différents thèmes et
concepts. En faisant disparaître les frontières, il fait s’évanouir les limites et tord le cou aux idées reçues.
L’exposition Crossover Urban Art est organisée par Nissan, déjà partenaire de l’exposition Street
Art présentée cet été à la Tate Modern de Londres.

Une vente exceptionnelle sur eBay.fr au profit de l'association Kosmopolite


Fans d’art contemporain, amateurs de “street art” ou profanes pourront donc découvrir ces
créations pendant l’exposition et enchérir sur eBay.fr afin de les acquérir. Sophie Toulouse,
Babou, Jaya, Deace et le collectif Dardex - Mort2Faim vont ainsi rejoindre les nombreux artistes
qui ont choisi eBay.fr pour vendre leurs œuvres et toucher un large public, en France comme à
l’étranger. Grâce aux artistes et aux millions d'acheteurs qui se rendent chaque mois sur le site,
eBay.fr est devenu une galerie d'exposition privilégiée pour promouvoir l’art dans toutes ses
formes.

Les Artistes
Sophie Toulouse . Née à Rennes en 1970, Sophie Toulouse est une graphiste
freelance qui vit et travaille à Paris. Diplômée de la prestigieuse School of Visual
Arts de New York, elle débute avec des illustrations dans la mode pour le compte
de marques telles que La Perla, Céline ou encore Nike. Ses créations vont des
wall drawings à la mise en scène de groupes de musique ou à la réalisation de
produits dérivés à l’image de son univers, qui allie l’esthétique des années 1930
à la pop électro des années 2000. De nombreuses expositions et une recon-
naissance internationale caractérisent le parcours de cette jeune artiste.

Pour l’exposition Crossover Urban Art, Sophie Toulouse crée un tryp-


tique représentant un plan de ville imaginaire. Cette création se situe
dans la continuité de NOA City (Nation Of Angela, élément récurrent
dans son oeuvre). La ville est en flux constant ; sans forme fixe puisque
suivant les méandres de l’imagination de l’artiste et du visiteur lui-
même, qui a désormais un rôle actif au sein de l’Art Contemporain.

Deace . Artiste graffiti underground « old school » ayant peint sa première


fresque en 1992, Cyril Deace a su rapidement se diversifier vers les musiques
électroniques, le graphisme web et le street art. Parisien d’origine, il a peint
à Londres, Barcelone, Bruxelles et de nombreuses fois aux Pays-Bas.
Deace réalisera pour l’exposition un triptyque original. L’univers de Deace
est dans la ligne droite du graffiti, cette culture new-yorkaise qui a envahi
les murs d’innombrables villes ainsi que les lieux d’art depuis l’avènement d’artistes comme Keith Harring.
Deace porte le flambeau de la culture graffiti dont on peut voir de nombreuses réalisations in situ sur
son site web, site qui est dévolu aussi à ses coups de cœur.
Jaya . Jaya Bludeau est un artiste plasticien vidéo graphiste né en 1979
aux Etats-Unis. Désormais installé en France, il crée des graffs, réalise
des photos et vidéos sur l’art urbain, ainsi que des univers 3D.
Grâce au support numérique, Jaya Bludeau a créé pour Nissan un uni-
vers original en trois dimensions : une ville imaginaire. Cette ville en plein
mouvement est traversée par des formes géométriques, qui rappellent
les éléments constitutifs du monde urbain : immeubles, rues, métro aérien, ponts, poteaux de si-
gnalisation, véhicules, panneaux d'affichage... Projeté sur grand écran
dans une pièce sombre, ce film permet au spectateur de vivre une expé-
rience poly-sensorielle incluant les bruits de la ville, la circulation, l’agita-
tion urbaine et l’évolution de formes géométriques. Grâce à cette
technique, le spectateur est intégré au décor et devient un figurant
urbain. Il traverse la ville comme s'il était à l'intérieur d'un QASHQAI.

Babou . Né en 1972 à Neuilly-sur-Seine, Babou


est un plasticien urbain. Quand Babou fait ses
premiers tags à Paris, il n’a pas 13 ans. Le graf-
fiti est pour lui une révélation. Vingt ans plus
tard, fasciné par la culture underground améri-
caine et par la « skyline » des villes améri-
caines, Babou crée à la bombe des panoramas
urbains originaux qui évoquent les univers de James Elroy, Jack Kerouac, et John O’Brien. L’œuvre de
Babou est cinématographie et aguicheuse, urbaine et clignotante.
Est-il possible de représenter le paysage de façon contemporaine ? C’est à cette question que
répond l’artiste à l’occasion de l’exposition présentée par Nissan. Au premier abord, le travail de Ba-
bou décrit un paysage naïf sur la base de l'illusion d'un monde féerique, baigné de lumière. Son
support réside en des palissades de bois, sur lesquelles il souhaite représenter le flux continu des
mouvements de la ville et l'énergie qu'elle développe. Babou invite le regard à pénétrer et à sonder
cette sombre clarté, à s'enfoncer dans son épaisseur à la recherche d'un passage. Le désir obscur
de la nuit, le silence, la lumière et la profondeur s'étalent dans un long travelling.

Dardex - Mort2Faim . Le collectif Dardex - Mort2Faim regroupe plusieurs ar-


tistes : Quentin Destieu, Romain Senatore, Sylvain Huguet et Stéphane Kyles,
diplômés de l’Ecole Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence et lauréats des Pépi-
nières Européennes pour jeunes artistes. Tant activistes que performeurs, ils
se sont d’abord engagés dans l’exploration du ludique, mélangeant une es-
thétique populaire détournée de la culture underground, mettant en exergue la
fragilité des rapports sociaux et du corps humain face au monde actuel. Sen-
sibles à l’univers du jeu vidéo « 8-bits » comme à la révolution de l’ordinateur
et des réseaux, ils s’expriment à travers plusieurs médias comme la
vidéo, le son, le graphisme, le design, le laser et le web en créant des
installations et des performances, utilisant l’interactivité et le jeu.
Le collectif Dardex- Mort2Faim propose une installation interactive sonore
et vidéo. À l’aide d’un tapis interactif reprenant les codes de navigation du
jeu vidéo, le public sera invité à découvrir un parcours vidéo mêlant ani-
mations graphiques et immersions citadines extraites de Google Earth.

Pour l’exposition, la scénographe Marie B. Cros imagine un espace urbain dans lequel les visiteurs vont
progresser et interagir au milieu des œuvres.
Infos pratiques
Exposition du 20 Horaires Contact presse
au 27 septembre 2008 Du dimanche au vendredi : Pierre Laporte Communication
Galerie Nikki Diana Marquardt 10h à 19h sans interruption Pierre Laporte / Madly Moysan
9, place des Vosges - Paris 4 Samedi : Tél. : 01 45 23 14 14
(M° Bastille ou St Paul) 11h à 20h sans interruption info@pierre-laporte.com
www.crossoverurbanart.com
contact@crossoverurbanart.com