Vous êtes sur la page 1sur 2

1) Pourquoi parle-t-on de terreur 

?
La terreur désigne une période de la révolution française entre septembre 1793 et juillet
1794. Elle est caractérisée par la mise en place d’un gouvernement révolutionnaire, centré
sur le comité du salut public, des mesures sévères sont adoptées, des lois sont décrétées (la
loi des suspects) contre ceux qui sont soupçonnés d’être des ennemis de la révolution, alors
guillotinés. Les jugements et les procès s’intensifient, Beaucoup de tête sont tombées
(simples citoyens, opposants, prêtres, paysans…) rien que pour la Vendée, la répression
aurait fait des milliers de mort, le comité vote aussi des lois à l’encontre de la chrétienté, des
prêtres sont emprisonnés ou exécutés. Ainsi en onze mois le bilan est très lourd : environ
17 000 condamnations à mort, 40 000 victimes si on compte les personnes assassinées sans
jugement, et 500 000 emprisonnés, la France fut couverte d échafauds, ainsi un voile
sanglant se jette sur la révolution française c’est : « la terreur 
2)A-t-elle réellement été mise en place  ?
Le 11 décembre 1792 débute le procès du roi, qui s’achève par sa condamnation à mort :il
est guillotiné le 21 janvier 1793. Les Montagnards ont voté pour tandis que les Girondins
s’opposaient à la mort du roi.
Les souverains européens s’allient contre la France. La convention décide la levée de
300 000 hommes alors que jusque-là l’armée était formée de volontaires. Des paysans de
l’ouest refusent de se battre pour la république : c’est le début de l’insurrection de la
Vendée, la répression fait des milliers de morts. Par ailleurs, les députés s’entre-déchirent :
les montagnardes font arrêter les girondins, dont les partisans se révoltent en Provence, la
France connait alors la guerre civile. La république doit alors faire face à une situation très
confuse de guerre civile et de conflit extérieur.
A partir d’avril 1793, est mis en place un gouvernement révolutionnaire, dirigé par le comité
de salut public, régi par Danton. Les députés Girondins sont arrêtés, car considérés comme
« des traitres ». En juillet Danton quitte le comité, remplacé par Robespierre qui érigea un
système de terreur. En quelques semaines sont adoptés plusieurs mesures d’importance,
visant à mettre fin aux conflits à l’intérieur et à remporter des victoires à l’extérieur, telle
que la « loi des suspects », qui permet d’arrêter tous ceux qui pourraient être des
opposants. Le tribunal révolutionnaire fut chargé de juger les « ennemis de la république »,
on supprima l’audition des témoins, on abrégea les plaidoiries. Le comité vote aussi des lois
à l’encontre de la chrétienté : des prêtres sont emprisonnés ou exécutés et des églises sont
détruite. Aussi la France a connu des graves problèmes économiques ce qui entrainé les
pillages des magasins et des boulangeries alors la convention décrit la loi du « maximum »
pour éviter le soulèvement des populations. Le comité de sureté générale donna
consistance à la répression, débouchant très vite sur la période de terreur dont le comité de
salut public fut l’un des organes de la répression.

3)Quels sont les différents aspects de la terreur ?


La terreur touche tous les aspects de la société : judiciaire, militaire, économique et
religieuse :
Terreur judiciaire : création du tribunal révolutionnaire
En septembre 1793, la loi des suspects définit tous ceux qui risquent d’être arrêtés :
- Tous ceux qui ne pourront pas apporter une preuve tangible de leur engagement
pour la révolution seront automatiquement passibles d’arrestation
- Ceux qui soit par leurs conduites soit par leurs propos, soit par leurs écrits se
montrent partisans de la tyrannie sont ennemis de la liberté
- Le tribunal révolutionnaire fut chargé de juger les « ennemis de la république »
-On supprima l'audition des témoins, on abrégea les plaidoiries. La loi du 22 prairial an II
(10 juin 1794) réduisit les procès à de simples comparutions devant les juges. Alors
commença la " Grande Terreur ". Il s'agissait plutôt d’anéantir que de punir

- terreur économique :

1- La loi du maximum qui interdit aux commerçants d’augmenter leurs prix sur certains
produits (viandes, pain, blé...,) et une loi prévoit la peine de mort contre les accapareurs
et les commerçants qui ne déclarent pas leurs stocks
2-La bourse est fermé en Aout 1793 pour éviter les spéculations
3-le décret de la constitution d’un grand livre de la dette public afin de rassurer les
créanciers de l’état
4- l’invention un système métrique stable et uniforme à tous les citoyens (le gramme et le
mètre)
5- un travail sans répit est donné aux bourreaux

- Terreur religieuse :
L’idée de supprimer toute la religion de la vie quotidienne : nouveau calendrier, fermeture
des églises, destruction des symboles religieux. On doit à présent rendre un culte à l « être
suprême »
-terreur militaire :
Pour lutter contre l’invasion de la France, le comité de salut public lance la mobilisation
générale : tous doivent participer à la guerre. Cette mobilisation ainsi que certaines lois
déplaisent à certains français qui les trouvent excessives.
- en 1793, la Vendée se soulève contres les lois militaires et religieuses, la répression aurait
fait des milliers de mort
- A Lyon suite à la rébellion tous les biens des riches sont détruits et on ne garde que les
maisons des pauvres
- A Nantes pour se débarrasser des opposants, ils font une baignoire nationale pour les
noyer.

Vous aimerez peut-être aussi