Vous êtes sur la page 1sur 6

Des sociétés commerciales par la forme ou bien par objet

Les actes de commerce par la forme

Par la forme : la lettre de change

Les actes de commerces -> commerçant = les actes de commerce par nature : vente...

Les sociétés commerciales par la forme : l’article 7

*Les sociétés en commandites par action

*Les sociétés à responsabilité limité

*Les sociétés anonymes

Différences entre sociétés commerciales et sociétés civiles :

La sociétés commerciales est soumises aux lois et au code des sociétés commerciales

Le droit commercial -> des avantages et des inconvénients

Les caractéristiques du droit commercial /les besoins :

 La rapidité 
 La liberté de la preuve

En matière civile On prouve les obligations les engagements : quand le montant d’obligation 1000dt> on
est obligé de prouver par un moyen écrit

En matière commerciale : on peut prouver par tous les moyens: par témoin, par facture

 La sécurité

La solidarité active la faite d’avoir plusieurs créanciers et un seul débiteur

La solidarité passive c’est la faite d’avoir plusieurs débiteur et un seul créancier il peut demander la
totalité de la dette de n’importe quel débiteur ->solvable

Société de personne : les associés sont solidairement responsables

 Le crédit des besoins de crédits exemple la lettre de change, les crédits. Pour que les
transactions entre les commerçants soient plus fluides

Remarque : Pour le commerçant professionnel immatriculé il va bénéficier des avantages.

Commerçants de faite non immatriculé il va assumer les inconvénients sans bénéficier des avantages
sorte de sanction

Les sociétés commerciales par objet :

Société commerciale doit exercer une activité commerciale , par nature : vente

Définition de la société : Article 2 société est un contrat


Caractère contractuel de la société

La société est un contrat par lequel plusieurs personnes affectent leurs apports en vue de partager les
bénéfices

Ce contrat rigide par les règles communes : le codes des obligations et des contrats

Les conditions de validités :

 Les conditions de fond  :


 Le consentement  : déclaration de volonté des 2 parties
 La capacité  : l’immatriculation par le mariage / judiciaire
 L’objet : l’activité de la société
 La cause : l’enrichissement des associés qui doit être licites

Les caractéristiques du contrat de société :

-la mise en commun des apports l’affectation des apports -> différent type d’apport

Définition des apports : un bien ou un travail ou les à la fois

Les types d’apports :

o les apports en numéraire :

Les étapes d’affectation :

1/ étape de la souscription : engagement d’effectuer un apport

2/ étape de la libération : l’exécution de la souscription versement de la somme d’argent

-> ne suit pas une procédure uniforme selon la forme juridique de la société

*société en anonyme : ¼ des apports et on s’engage à libérer le reste dans les 5 ans suivants

*SARL : libérer la totalité de capital de façon immédiate

*Société de personne : décision silence de la loi

o Les apports en nature : les biens corporelle ou incorporelles à part l’argent

-Libération immédiate

-Obligatoirement Evalués par un commissaire au apports

Société anonyme / société en commandite par action

Pourquoi ? le capital social est le gage exclusif des créanciers

Pour les sociétés de personnes ce n’est pas su tout obligatoire -> société à risque illimité inajem
ikhalasni mn flousah chakhsiya

Par contre SARL : société de capitaux aussi

-> exception: conditions cumulatives


1/ la majorité des associés décide de ne pas faire appel à un commissaire aux apports

2/ la valeur de l’apport en nature de doit pas dépasser 3000dt

o Les apports en industrie : un apport en travail une compétence savoir faire

*société anonyme : on ne peut pas faire des apports en industrie (on ne peut pas les saisir)

*société en commandite par action : les commandités ils peuvent faire des apports en industrie

Les commanditaires NON car ils sont les apporteurs de fond

*société de personnes : responsabilité illimité, le législateur n’a rien dit

*SARL : oui

-partage des bénéfices

-> principe de proportionnalité

-l’affectio sociative

Les conditions de formes :

-Ecrit

-L’immatriculation au registre national des entreprise

 Personnalité morale

-La publicité au journal officiel de la république

La notion du capital social : l’ensemble des apports à l’exception de l’apport en industrie (exclu du
capital de la société)

Il constitue le gage exclusif des associés

- Son importance varie selon la nature de la société


- *très important dans les sociétés à risque limités SARL SUARL SOCIETE EN COMMANDITE PAR
ACTION
*Moins important dans les sociétés de personnes : la responsabilité est illimitée

Les principes qui gouvernent le capital social :

-La réalité : les apports doivent exister réellement

-La fixité : on ne peut pas réduire le capital social d’une manière illégale

-l’intangibilité : les associés ne peuvent pas récupérer leurs apports tant que la société exerce son
activité

-> les fonds propres :

Société anonyme  : les associés doivent prélever sur leur bénéfice net avant partage un montant = 5%
pour alimenter le fond de réserves légales
Une perte sur les fonds propres = ½ capital social -> la société elle est dissoute

La méthode pour partager les bénéfices et la contribution aux pertes :

Remarques  : la société est un contrat aléatoire, n’est pas certain que les bénéfices soient réaliser

Bénéfice=gain

Selon le principe de proportionnalité.

*inégalité partielle : si on attribue à un associé une part dans les bénéfices ou dans les pertes qui est > à
sa mise -> la stipulation est nulle -> le contrat de société est nul

*inégalité totale : On attribue à un associé la totalité des gains -> la société est nulle -> le contrat de
société constitue une libéralité

Si on a franchi un associé de toute perte -> la stipulation est nulle -> le contrat n’est pas obligatoirement
nul

L’affectio sociétatis : la volonté des associés de collaborer en vue de réaliser l’objet social

-> sans L’affectio societatis il ‘Ya pas de société

*Absence d’affectio societatis au niveau d’un seul associé : quitter la société en cédant ses parts sociales

*Absence d’affectio societatis au niveau de tous les associés : la dissolution de la société

Le caractère institutionnel de la société :

La société est à la fois un contrat et une institution

La notion de la personne morale :

Naissance : Après l’immatriculation au RNE

Les conséquences de la détermination du point de départ de la naissance de la personnalité morale :

Avant immatriculation les fondateurs sont obligés d’accomplir tous les actes nécessaires pour la
formation de la société et à la place de celle-ci

 Une fois crée va reprendre en son nom les actes accompli pour son compte

Le régime juridique de la reprise des actes accomplis par les associés fondateurs :

*avant la signature des statuts

*Après l’immatriculation

Les effets de la reprise :

-la société elle reprend les engagements par les fondateurs d’une manière rétroactive

-Les attributs de la personnalité morale de la société :

-Patrimoine sociale : droits + biens + obligations -> la société a un actif et un passif


Distinction Patrimoine de la société et le patrimoine des associés

-Le nom de la société :

La différence entre la raison sociale et la dénomination sociale :

La raison sociale : les sociétés de personnes, les sociétés à risque illimité.

La dénomination sociale : Les sociétés de capitaux SARL SUARL ANONYMES, librement choisie, tirée de
l’activité de la société, un nom d’un associé

-Le siège social : Doit être indique dans le statut dans la société

-La nationalité

La durée de vie d’une personnalité morale :

La durée de vie d’une société : max 99ans renouvelable

La fin de la personnalité morale :

Les causes de dissolutions : expiration de sa durée, la fin de son activité, la volonté des associés, le décès
d’une associé, une dissolution judicaire : Cas précis : la réunion de toute les parts entre les mains d’un
associé / pour juste motif /pertes importantes sur les fonds propres qui dépassent la moitié du capital
social

Une fois la dissolution

-le maintien de la personnalité morale pour les besoins de la liquidation : ne peut effectuer aucune
opération -> artificiellement maintenue en vie

Le liquidateur : le représentant légal de la société dissoute

Rôle : inventaire des actifs et passifs +Recouvrement des créances + la réalisation de l’actif de la société

Comment on le nomme ? : conformément au statut / L’assemblé générale des associés / une


ordonnance sur requête

 Dissolution judiciaire : tribunal va nommer le liquidateur

Qui peut être nommé un liquidateur ? Soit un dirigeant /associé/tiers

La durée de sa mission : 1ans

Le partage : le boni de liquidation : L’actif > passif

Mali de liquidation : résultat net de liquidation – le montant des apports

Vous aimerez peut-être aussi