Vous êtes sur la page 1sur 6

SERIE N° 4 

: Les provisions

Exercice n°1 :

Au 31/12/2016, la balance avant inventaire de la société QUET, fait apparaître les


informations suivantes:

L’état des créances douteuses se présente comme suit :


Clients
Montant de la Provisions de Règlements Observations
créance TTC au 2015 enregistrés en
01/01/2016 2016
CL1 11 328 4 720 1 180 Dernier règlement
CL2 11 800 7 080 4 720 Règlera 90% du
solde
CL3 5 935,4 3 068 1 298 Dernier règlement
TOTAL 29 063,4 14 868 7 198

En 2016, nous avons remarqué que le client CL4 ne va pas payer sa dette qui s’élève à
7 528,4 d TTC TVA 18%. Et on doit constater pour le client CL5 une provision de 60% de sa
dette qui s’élève à 8 560 d HT TVA 18%.

TAF : Passer les écritures nécessaires au 31/12/2016.

Exercice n°2 :
L’état des créances douteuses anciennes au 31/12/N
Clients Montant de la Provisions de Règlements Observations
créance TTC au N-1 enregistrés
01/01/N en N
CL1 11 328 1770 6608 Versement pour solde
CL2 2 360 590 - Porter la provision à
50%
CL3 4248 1770 - Porter la provision à
60%

L’état des créances douteuses nouvelles au 31/12/N :


Clients Montant de la créance TTC Provisions à constater
CL4 3115,2 40%
CL5 4484,000 30%
L’état des titres de placement cotés :
Titres Nombre Coût unitaire d’achat Cours boursier moyen
au 31 décembre N
A 12 16,7 15,320
B 20 14,3 14,450
C 10 12 9,000
D 15 11,4 11,800

TAF : Passer les écritures de régularisation nécessaires au 31/12/N.

Exercice n° 3 :
L’état du portefeuille titre de placement de l’entreprise « SEF » au 31/12/2015 est le suivant :

Titres Nombre au Cours Cours au Nombre au Cours au


31/12/2014 d’achat 31/12/2014 31/12/2015 31/12/2015
A 10 35 25 10 27
B 20 12 15 20 16
C 20 36 50 10 30
D 10 25 17 10 18

Le 15/08/2015, l’entreprise vend, par chèque, 10 titres C à une valeur globale de 400d, le
comptable passe le même jour l’écriture suivante :

532 Banques 400


52 placements courants 400

TAF : Régulariser les écritures de cession et passer les écritures d’inventaire de 2015
nécessaires sachant que les provisions de 2014 ont été enregistrées régulièrement.

Exercice n°4 :
Au 31/12/2016, les stocks de marchandises de l’entreprise « ROZ » sont évalués à :
- Marchandises A : 112.000d, une provision de 10500d doit être constatée.
- Marchandises B : 120.500d, une provision de 20500d doit être constatée.
TAF : Passer les écritures nécessaires au 31/12/2016.

Exercice n°5 :
Le client FETHI, doit à l’entreprise « ASSIG » 52.000d HT (TVA 18%). Au 31/12/N le client
a une situation financière critique. L’entreprise risque de perdre 40% de la créance. Au cours
de N+1, le client paye 34220d. Au 31/12/N+1, l’entreprise constate qu’elle ne va plus
recevoir de règlement de ce client.
TAF : Enregistrer les écritures nécessaires en N et N+1.
Exercice n°6 :

Un terrain est acquis en 20n pour 800.000d/chèques. Au cours de 20n+1, Un plan


d’équipement de la région prévoit le passage d’une autoroute ce qui rend la valeur du terrain
estimée à 600.000d à la fin de 20n+1. Au cours de 20n+2 l’entreprise vend le terrain au prix
de 650.000d/chèques.

TAF : Enregistrer toutes les écritures de l’acquisition du terrain jusqu’à sa cession.

Exercice n°7 :
Au 31/12/2015, l’inventaire des titres de participation de l’entreprise « AZZA » se présente
comme suit :

Nature Nombre Date Prix unitaire Valeur actuelle


d’acquisition d’achat au 31/12/2015
X 80 2014 542 530
X 65 2015 550 530
Z 70 2015 470 500
Au cours de l’exercice 2016, l’entreprise cède : 110 titres X à 580d l’un (frais de cession
475d).

TAF :
- Passer l’écriture de provision au 31/12/2015, sachant qu’aucun enregistrement de
provision n’a été effectué au 31/12/2014.
- Présenter les écritures de cession courant 2016 en utilisant la méthode FIFO.
- Ajuster la provision de 2016, sachant que les valeurs actuelles au 31/12/2016 sont de
600d pour les titres X et 430d pour Z.

Exercice n°8 :
Après l’établissement de la balance avant inventaire au 31/12/N de la société « SOT » le
comptable de la société collecte les informations suivantes :
1. le portefeuille titres de participation se présente comme suit  :

a) les titres non cotés :

Désignation Nombre à la Valeur Valeur d’usage Valeur d’usage


date d’acquisition au 31/12/N-1 au 31/12/N
d’acquisition
A 100 20 13 19,5
B 150 12 10 9
C 200 08 10 11
Au cours de N, la société cède : 20 titres A pour 19,5 l’un
30 titres A pour 18d l’un.
15 titres C pour 10,5d l’un.
35 titres C pour 9d l’un.
b) les titres cotés en bourse et achetés au cours de N :
30 titres X acheté à 20d l’un, leur valeur au 31/12/N est de 25d l’un.
10 titres Y acheté à 50d l’un, leur valeur au 31/12/N est de 45d l’un.
2. Le stock :
Parmi les stocks initiaux figurent les stocks autres approvisionnements et les produits finis
pour lesquelles des provisions de 25% et de 30% ont été constituées respectivement.

Au 31/12/N, l’état des stocks de la société se présente comme suit :


Désignation Valeur d’inventaire Provisions pour dép à
constater
Matières premières 5600 15%
Autres approvisionnements 500 10%
Produit finis 9000 20%
marchandises 2900 -
Un lot de marchandises d’une valeur de 1000d a atteint sa date limite de consommation. Il est
mis aux rebus. La société utilise la méthode de l’inventaire intermittent.

3. les clients :
L’analyse des créances clients au 31/12/N fait apparaître la situation suivante :
 Le compte d’attente à régulariser comprend un versement non identifié parvenu à
l’entreprise en septembre N. Au 31/12/N le comptable à pu s’assurer que ce versement
constitue un règlement d’un client qui devait à la société 2000 d et que cette créance a été
provisionnée à concurrence de 70% au 31/12/N-1.
 Le client Ali a payé pour solde de tout compte 1300d sa dette vis-à-vis de l’entreprise qui
s’élève à 1500d.
 Le client Ahmed est devenu douteux, sa dette est évaluée à 2000 d, on espère en récupérer
70%.
 Le client Beji a versé 500d en règlement partiel de sa dette qui s’élève à 1000d. on espère
en récupérer 800d.
 La situation financière du client douteux Hamed s’est améliorée. Ainsi espère t-on
récupérer la totalité de sa dette qui s’élève à 500d.
Les provisions déjà constatée au 31/12/N-1 :
- Ali : 55%
- Beji : 30%
- Hamed : 60%
Parmi les créances ordinaires enregistrées en N. La société constate que le client Ramzi
débiteur de la somme de 1000d présente un retard important de payement de sa créance. Elle
en espère récupérer 70%.
L’extrait de la balance avant inventaire au 31/12/N se présente comme suit :
Code Libellé Mouvements Soldes
Débit Crédit Débit Crédit
251 Titres de participation 6500 6500
295 Provisions pour dép des titres 1000 1000
31 Matières premières 5000 5000
32 Matières consommables 800 800
35 Produits finis 6000 6000
37 Marchandises 3000 3000
39 Provisions pour dép des stocks 2000 2000
411 Clients 5000 1000 4000
416 Clients douteux 5000 1800 3200
461 Compte d’attente 2000 2000
491 Provisions pour dép des clients 2825 2825

TAF : Enregistrer toutes les écritures de cession et d’inventaire pour l’exercice N.

Exercice n°9 :

Extrait de la balance avant inventaire au 31/12/2016 :


1511 provisions pour litiges : 2880d
152 provisions pour charges à répartir sur plusieurs exercices : 15000d

La provision pour risque a été créée à la suite d’un litige avec un concurrent : l’entreprise
QUAS, au 31/12/2015. Le jugement a eu lieu et la société a été condamnée à payer le
01/08/2016 des dommages et intérêts pour 2320d.

L’écriture passée était :

45 débiteurs et créditeurs divers 2320


(entreprises QUAS)
532 banques 2320
Jugements payé par chèque n°569812

La provision pour charges à répartir sur plusieurs exercices a été constituée en 2015, en
prévision d’une grosse réparation prévue en 2019. La charge prévue s’élève à 60.000d est doit
être imputée sur 4 exercices : 2015, 20016, 2017 et 2018.

TAF :
- Reconstituer les écritures de provisions de 2015.
- Régulariser les provisions de 2016.

Vous aimerez peut-être aussi