Vous êtes sur la page 1sur 17

Module 09 : Réalisation d’effets décoratifs « 

Patines ».

SOMMAIRE

Présentation du module

Résumé de théorie

Le glacis :
I.1. Définition
I.2. Propriétés du glacis
I.3. Système à l’huile
I.4. Système à l’eau

La patine :
II.1. Définition
II.2. Patine de vieillissement
II.3. Patine d’usure
II.4. Patine décorative
II.5.Patine à effet de matière
II.6.Patine à la cire

Guide de travaux pratique

TP1 : Préparation du glacis


I.1. Préparer les ingrédients nécessaires pou le glacis à eau
I.2. Mesurer les proportions des ingrédients
I.2. Mesurer les proportions des ingrédients
I.3. Mélanger les ingrédients
I.4. Préparer les ingrédients nécessaires pou le glacis à l’huile
I.5. Mesurer les proportions des ingrédients
I.6. Agiter le mélange

1/16
TP2 : Patine au chiffon tapoté

II.1. Immerger le chiffon


II.2. Donner au chiffon une forme ovoïde
II.3 .Tapoter avec douceur sur le mur
II.4 .Protéger les angles des murs
II.5.Imbiber le chiffon une fois sec

TP3 : Patine au chiffon enroulé

III.1. Immerger le chiffon


III.2. Donner au chiffon une forme froissée
III.3 .Enrouler avec douceur sur le mur
III.4 .Protéger les angles des murs
III.5.Imbiber le chiffon une fois sec

TP4 : Réalisation d’une patine de vieillissement

Iv.1. Préparer trois valeurs d’une même couleur


Iv.2. Couvrez la couche d’impression avec la valeur moyenne
Iv.3. Couvrez la surface inchangée avec la valeur plus foncée
Iv.4 .Couvrez la surface restante avec la valeur claire
Iv.5. Donner la profondeur aux parties sombres
Iv.6. Pocher largement la surface
Iv.7.Glacer la surface sèche avec deux tons de même couleur
Iv.8.Eponger en négatif

Evaluation de fin de module

2/16
Module 09 : Réalisation d’effets décoratifs « Patines ».

LE GLACIS

1- DEFINITION

Un glacis est une peinture très liquide laissant voir par transparence le fond sur
lequel il est appliqué.
Une grande partie des travaux de peinture décorative est exécutée avec des glacis
de différents types.
Dans sa forme première, un glacis est un liquide transparent auquel est ajouté de
la couleur. En incorporant en véhicule dans la peinture, on la modifie pour en faire également
un glacis. Le surcroît de liant et de solvant la rend translucide, si bien qu’appliquée sur une
couche de fond, elle lui apportera de la profondeur et de l’éclat, en changeant son aspect et
sa couleur sans l’obscurcir.

Remarque : Ne pas confondre glacis et vernis :


Le glacis à une couleur est crée de la texture, le vernis est totalement
transparent et sert à protéger le travail.

Un glacis est conçu en diluant la peinture avec un solvant et de liant

Pigments recommandés pour leur transparence :


Terre de sienne, Terre d’ombre, Terre de Cassel, Noir de fumée laque carminé,
Blanc de Zinc, bleu outre mer, vert émeraude, etc.

2- Propriétés du glacis :
Comme pour une peinture la proportion de pigments, de liant et de solvant.
Dans la composition d’un glacis en détermine les caractéristiques physiques.
- Le temps de séchage d’un glacis doit être long pour permettre le travail de surface
par fois plusieurs fois.
- La réversibilité ou l’irréversibilité d’un glacis dépend de son liant. Les glacis réversibles
sont activés par l’application de leur solvant sur le film sec.
- Une fois sec le glacis irréversible ne se retire qu’à l’aide de certains produits solvants
chimiques.

3/16
- La résistance est généralement faible à cause de la finesse du film déposé, plus il y a
De solvant dans le glacis plus le film est faible, Plus la proportion de liant est grande,
plus le film est résistant.
- La transparence d’un glacis dépend de son degré d’aptitude à laisser filtrer la lumière
et à refléter la surface d’en dessous.
- La brillance varie de mat à très brillant en fonction de la nature des ingrédients du glacis
et de leur proportion.

3- Système à l’huile :

Les peintures, les produits rentrant dans la composition du glacis sont :


- Huile de lin.
- Diluants.
- Siccatifs.
- Pigments (des terres).
- Colorants universels.
- Huiles d’artiste en tube.
- Peinture glycérophtalique.
- blanc tamisé.

Pour le dosage du glacis à l’huile, c’est :

1/3 d’huile de lin + 2/3 Essence + 3% à 8% Siccatif


+ Pigments et un peu de blanc tamisé.
4- Système à l’eau :

Les peintures, les produits rentrant dans la composition du glacis sont :


- Les acryliques.
- Les gouaches.
- Les peintures vinyliques.
- Aquarelles d’artistes.
- La caséine.
- L’eau.
Pour le dosage du glacis à l’eau, c’est :
Suivant les surfaces, différents moyens,
(Eau collée, bière, vinaigre blanc).
Glacis acrylique :
1 part acrylique + 2 parts d’eau + colorant.

Glacis à la gouache :
1tube de gouache + ¼ litre d’eau +gomme arabique ou blanc de titane.

Glacis au vinaigre :
0.25litre de vinaigre blanc + pigment + gomme arabique ou blanc de titane.

4/16
LA PATINE

DEFINITION :
La patine ou effet de matière est l'ensemble des opérations appliquées sur un fond
sec à l’aide d’un glacis, pour imiter les "dommages" du temps et donner un effet de
vieillissement, ou d’usure ou d’autres effets décoratifs personnalisés.
Certaines techniques permettent de patiner vos meubles rapidement afin de donner
l'illusion d'un objet vieilli par le temps.
Pour cela, il y a différentes techniques traditionnelles ou avancées et des accessoires à
utiliser pour parvenir à cet effet: pochoir, éponge, peigne, chiffon, vinaigre, les couteaux, etc.

Par définition, patiner un meuble signifie le vieillir de façon artificielle, afin de lui donner
un aspect ancien. En effet, avec le temps, les meubles et objets prennent une coloration
naturelle due à l'oxydation, On dit alors qu'ils se patinent.
Les travaux pratiques vous apprendre les techniques et astuces pour apporter un effet
« ancien » et pour apporter du « cachet » à un meuble, même neuf.

On distingue différentes sortes de patines:


** Patine de vieillissement.
** Patine d’usure.
** Patine de couleur ou décorative.
** Patine à effet de matière.
** Patine à la cire.

1- Patine de vieillissement :

Elle est généralement la conséquence de la poussière de la fumée ou de la moisissure.


Cette patine ne sert pas vraiment à duper les gens quant à l’age d’un objet, mais plutôt à
égaliser son apparence, à estomper l’intensité des couleurs et accentué un relief architectural.
La préparation du fond, avec un aspect satiné ou semi mate:
- Soit par couche de fond en peinture huile lissée traditionnelle.
- Soit par couches de fond en peintures alkydes commerciales.

Le vieillissage se fait soit à un glacis ou à deux glacis à l’huile :

1.1- Vieillissage à un Glacis : Procédé :

- Application en plein du glacis sur la surface (finir en égalisant l’ensemble au spalter).


- Essuyage des intérieurs de panneau, parties centrales ou extérieures des chants,
corniches, etc.
- Estomper, fondre les parties essuyées et les parties non essuyées (principalement
par pochage à la brosse à patine, à pocher ou brosses à épousseter en petites surfaces).
- Essuyage précis et rectiligne des reliefs sculptés, sommets de moulures, arrêt, etc.
- Couche de protection.

5/16
1.2- Vieillissage à 2 glacis : Procédé :
- Préparer deux glacis dans 2 récipients : un de coloration légère, l’autre de coloration
plus marquée (en petite quantité).
- Application en plein du glacis clair sur toute la surface (les moulurations importantes et
leur contour peuvent être glacées on laissées en attente du 2 ème glacis).
- Egalisation et premier pochage des grandes surfaces ne comportant pas le 2 ème glacis.
- Application du glacis plus foncé sur toutes les parties à reliefs en les « bordant » d’une
largeur proportionnée et régulière.
- Retravailler le « fonds » par un pochage final, serré.
- Essuyage précis et rectiligne des reliefs sculptés, sommets de moulures, arrêts, etc.
- Couche de protection.

2- Patine d’usure :

C’est le plus souvent une étape qui suit la patine de vieillissement, car les dommages
sont bien sur les effets réels les plus tardifs.
IL s’agit de reproduire les traces et les coûts sur les éléments qui y sont les plus sujet :
les portes, le tour des poignées, les pieds de chaise, les plinthes, les arêtes d’un plateau
de table.
IL peut aussi s’agir de rendre l’aspect écaillé des vieilles peintures.
Cette patine se fait le plus souvent avec un pinceau sec ou des bâtons de cire colorés,
parfois après avoir mal traité la surface avec des lames ou tout autre objet contondant.
Cette patine est applicable sur un fond mat Glycéro avec des marques de pinceau visible
et un glacis à l’huile.

3- Patine décorative :

Une patine décorative ou de couleur, est un terme qui se reflète à tous les effets
décoratifs tels que le travail au chiffon, l’éponge, le pochage.
Ces techniques cherchent à modifier l’apparence de la couche de fond, en ajoutant de
la profondeur ou en modifiant la coloration.
Procédé : Consiste à appliquer :
1 glacis coloré sur fond claire ou 1 glacis clair sur fond coloré.
Pas de technique précise, tous les effets sont possibles.
+ Pochage en plein, essuyages, jaspés, fondus, roulage, etc.
+ Glacis différent sur ornements ou pourtour des surfaces.
+ Couleurs chaudes sur fonds rabattus et réciproquement.
+ Couche de protection.
4- Patine à effet de matière :

Elle désigne les techniques à effets tridimensionnels, comme les vieux murs à la chaux.
Elle s’exécute généralement en ajoutant à la couche de fond un élément avec matière,
comme du sable, de la sciure, de l’enduit, toute chose épaississant la peinture, de sorte
qu’il est aisé de la modeler avec une brosse à pocher, un rouleau ou une brosse à glacer.
Une fois sec, on passe un glacis de patine. Elle est exécutable sur fond en peinture épaisse
ou à l’eau, mat, le glacis à l’huile ou à l’eau.

6/16
5- Patine à la cire :

Cette technique dépend de l’interaction de la cire à la térébenthine et de l’émulsion


à l’eau, et aboutit à un aspect délavé.
Cette finition est proche de la patine de vieillissement. La cire, appliquée par la laine d’acier,
estompe la peinture et enlève facilement des fragments de la couleur superficielle.

Mode opératoire: Préparation des fonds aspect mat ou saliné,


Soit par couches de fond en peinture huile traditionnelle, volontairement lissée,
un peu cordées, pour laisser un relief propice.
Soit par couches de fonds huile ou satiné commerciale pochées au rouleau ou à la
brosse à pocher pour obtenir un relief aussi.

Procédé : Consiste à traîner sur la surface sèche, des bâtons de cire colorés
(on plaquettes colorées) qui forment des rayures ou des points de couleur suivant
le relief préalable.

Remarque :
Possibilité de passer plusieurs bâtons de coloris différents en fonction du résultat voulu.
En cas de glacis complémentaire, faire d’abord une fixation du travail à la cire en appliquant
une couche de lavabilisateur (ou de glacis avec % de vernis à teintes).
Couche de protection.

6- Protection des travaux de Patines :


Les différents moyens et aspects :
6.1- Mat :
- Par une couche de vernis mat Glycéro (Attention, se méfier du jaunissement et
des reprises).
- Par une couche de lavabilisateur (vernis à l’eau très incolore).

6.2-Satiné:
- Par une couche de vernis satiné Glycéro.
- Par une couche de lavabilisateur.
- Par une couche de vernis cire (sans besoin de lustrage).
- Par une couche de cire vierge (très incolore) avec lustrage.

6.3-Satiné / poli:
- En travaux très soignés, un aspect très lise, poli et solide peut être obtenu
en appliquant 3 ou 4 couches de vernis et en effectuant un « chiffonnage » et lustrage.

6.4-Brillant:
- Par une couche de vernis brillant.
- Par une couche de lavabilisateur brillant.

Remarque:
L’aspect brillant ne correspond pas à l’esprit des vieillisages.
Cas particuliers : Patines modernes (de couleur).
Patines en extérieur (devantures).

7/16
Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par équipe :

a) Equipement : 

- Petit pinceau ou cuillère


- Housse de protection
- Bocal en verre avec couvercle qui se visse
- Palette de couleur

b) Matière d’œuvre : 

- Peinture vinylique ou acrylique


- Peinture acrylique en tube
- Colorant universelle
- Eau
- Peinture à l’huile en tube
- Peinture mat
- Essence de térébenthine ou White spirite
- Huile de lin
- Pigments en poudre
- Blanc de titane

Description du TP :

Les préparations seront faites dans des bocaux en verre et tester sur un mur.

8/16
Préparation du glacis à eau

Fiche technique :

N° PHASES SCHEMAS
Préparer les ingrédients nécessaires :

Pour le glacis acrylique .


- Préparer 1 tube acrylique
- Avoir de l’eau
- Avoir le blanc de titane

Pour le glacis à la gouache.


1 - Avoir de la gouache
- Avoir de l’eau
- Avoir le blanc de titane

Pour le glacis au vinaigre blanc.


- Avoir du vinaigre blanc
- Avoir des pigments
- Avoir le blanc de titane

Mesurer les proportions des ingrédients  :

Pour le glacis acrylique.


- Verser 1 part du tube acrylique dans la palette.
- Mesurer 2 parts d’eau dans un flacon.
- Verser une pointe du blanc de titane dans la palette.

Pour le glacis à la gouache.


- Poser 1 tube de gouache.
2 - Mett - Verser ¼ litre d’eau dans un
flacon. 
- Verser une pointe du blanc de titane dans
la palette.

Pour le glacis au vinaigre blanc.


- Mettre 0.25litre de vinaigre blanc.
- Verser un peut de pigment dans la palette.
- Verser une pointe du blanc de titane
dans la palette.

9/16
Mélanger les ingrédients :

Pour le glacis acrylique.


- Mettre la part du tube acrylique dans le bocal en verre.
- Ajouter dessus 2 parts d’eau.
- Mélanger l’ensemble avec une petite brosse.
- Ajouter un peu de blanc de titane pour avoir
plus de corps.

Pour le glacis à la gouache.


- Verser 1 tube de gouache dans un bocal en
verre.
- Ajouter dessus ¼ litre d’eau.
- Mélanger l’ensemble avec un petit pinceau.
3 - Ajouter un peu de blanc de titane pour avoir
plus de corps.

Pour le glacis au vinaigre blanc


- Verser 0.25l de vinaigre blanc dans un bocal
en verre.
- Ajouter un peu de pigmentation dessus.
- Mélanger l’ensemble avec un petit pinceau.
- Ajouter un peu de blanc de titane pour avoir plus
de corps.

Agiter le mélange

Pour les trois glacis à eau


- Laisser reposer le mélange un moment afin
que les pigments se dissolvent bien.
- Visser le couvercle du bocal en verre.
4 - Agiter bien le mélange.
- Tester les glacis sur un mur avec un pinceau.
- Nettoyer le pinceau.

10/16
Fiche technique :

Préparation du glacis à l’huile

N° PHASES SCHEMAS

Préparer les ingrédients nécessaires :

1 - Avoir la peinture à l’huile en tube.


- Avoir la peinture mate.
- Avoir les pigments en poudre.
- Avoir l’essence de térébenthine ou White spirite.
- Avoir l’huile de lin.
- Avoir siccatif.

Mesurer les proportions des ingrédients  :

Pour le glacis industriel.


- Mettre1 part de glacis industriel dans un
2 bocal en verre.
- Mettre ½ parts d’essence térébenthine
dans un bocal en verre.
- Mettre un peu de pigment ou noisette de
peinture à l’huile en tube sur la palette.

Pour le glacis à l’huile d’artiste.


- Mettre 2 à 4 parts d’essence
térébenthine dans un bocal en verre.
- Mettre 1 part d’huile de lin dans un bocal
en verre.
- Mettre 5 à 8%de siccatif dans un bocal
en verre.
- Mettre un peu de pigment ou noisette de
peinture à l’huile en tube sur la palette

11/16
Mélanger les ingrédients :

Pour le glacis industriel.

- Mettre1 part de glacis industriel dans un bocal


en verre.
- Ajouter dessus un peu de pigment ou noisette
de peinture à l’huile en tube sur la palette.
- Mélanger l’ensemble avec un petit pinceau.
3 - Ajouter ensuite ½ parts d’essence térébenthine.

Pour le glacis à l’huile d’artiste.

- Mettre 2 à 4 parts d’essence térébenthine dans


un bocal en verre.
- Ajouter dessus 1 part d’huile de lin.
- Verser dessus un peu de pigment ou noisette
de peinture à l’huile en tube.
- Mélanger l’ensemble.
- Ajouter ensuite 5 à 8%de siccatif selon la
température ambiante.

Agiter le mélange :
4
- Laisser reposer le mélange un moment afin que
les pigments se dissolvent bien.
- Visser le couvercle du bocal en verre.
- Agiter bien le mélange.
- Tester le glacis sur un mur ou carton avec un
pinceau.
- Nettoyer le pinceau

Fiche technique :
12/16
Patine au chiffon tapoté

PHASES SCHEMAS

Immerger le chiffon :
- Préparer le support.
- Préparer le glacis.
1
- Mettre le glacis dans récipient.
- Choisir un tissu en coton ou coton plus polyester.
- Immerger le chiffon dedans.

Donner au chiffon une forme arrondie  :


- Essorer le chiffon au dessus du récipient.
- Eliminer le surplus en l’essuyant sur les bords.
2
- Faite une boule avec le chiffon.
- Ne faite pas de plis qui fera des marques
disgracieuses.

Protéger les angles des murs :


3 - Utiliser un carton pour protéger le mur adjacent.
- Utiliser un carton pour protéger le plafond.

Tapoter avec douceur sur le mur :

4 - Appliquer le chiffon sur le mur avec douceur.


- Exécuter l’application régulièrement pour obtenir la
densité désirée.

Imbiber le chiffon une foie sec :

5 - Mouillé le chiffon après 1m2 couvert, en plongeant


la main et l’égouttant sur le chiffon.

Fiche technique :

13/16
Patine au chiffon enroulé

PHASES SCHEMAS

Immerger le chiffon :

- Préparer le support.
- Préparer le glacis.
- Mettre le glacis dans récipient.
1 - Choisir un tissu en coton ou coton plus polyester.
- Immerger le chiffon dedans.

Donner au chiffon une forme ovoïde :

- Essorer le chiffon au dessus du récipient.


- Eliminer le surplus en l’essuyant sur les bords.
- Faite une boule avec le chiffon.
- Ne faite pas de plis qui fera des marques
2
disgracieuses.

14/16
Protéger les angles des murs :

- Utiliser un carton pour protéger le mur adjacent.


- Utiliser un carton pour protéger le plafond.

Glisser le chiffon sur le mur :

- Prendre le chiffon avec les deux mains.


- Enrouler le chiffon sur le mur en bande verticale.
- Réaliser presque 10cm de large.
- Changer la position aux sommets de la verticale
pour que les bords ne soient pas visibles.
4

Imbiber le chiffon une foie sec :

- Mouillé le chiffon après 1m2 couvert, en plongeant


la main et l’égouttant sur le chiffon.

Fiche technique

Patine de vieillissement tricolore


15/16
PHASES SCHEMAS

Appliquer le glacis :
- Préparer le support.
1 - Préparer le glacis à l’huile.
- Etaler le glacis sur la surface d’une manière non
uniforme.

Varier les terres utilisées :


- Préparer sur la palette, le violet+ blanc + terre
d’ombre brûlée + terre d’ombre naturelle.
- Charger une petite brosse avec le glacis et prendre
2 de la palette, terre d’ombre brûlée puis terre
d’ombre naturelle.
- Faite des variations avec les deux terre sur la
surface.

Pocher la surface :
- Prendre une grande brosse sèche.
3
- Pocher le glacis avec cette brosse.

Casser les marques :


- Prendre un chiffon en coton ou coton plus polyester
4 et froissé ce dernier.
- Casser les marques faites par le pinceau par
tapotage au chiffon.

Protéger le travail :
- Ajouter des spittes avec le glacis mélangé avec
5
terre d’ombre brûlée, après séchage complet.
- Protéger le travail avec un vernis mat ou semi mat.

EVALUATION DE FIN DE MODULE : M9

THEORIE :

16/16
1) Qu’est ce qu’un glacis ?

2) A quoi sert un glacis ?

3) Citer les différentes sortes de glacis. 

4) Comment préparer un glacis eau?

5) Qu’est ce qu’une patine ?

6) Quelles sont les différentes sortes de patine ?

7) Donner les phases de réalisation d’une patine de vieillissement. 

PRATIQUE :

Sur un mur du box, réaliser les travaux suivants :

Préparer et apprêter le mur.

Dessiner des faux lambris.

Exécuter les patines déjà vues sur les panneaux en utilisant un glacis à l’huile.

Avec un glacis à eau exécuter sur les cimaises, astragales, montée et traverses,

une patine de couleurs.

17/16

Vous aimerez peut-être aussi