Vous êtes sur la page 1sur 138

À PLUS 2

MÉTHODE DE FRANÇAIS
POUR ADOLESCENTS GUIDE PÉDAGOGIQUE

A2.1

AUTEURE
Sophie Lhomme
Sommaire

Introduction page 4

Unité 1. Connexions page 9

Unité 2. Toute la vie page 25

Test Unités 1 et 2 page 44

DNL Unité 1. Le français en cours d'informatique page 45

DNL Unité 2. Le français en cours de physique page 46

Communication page 48

Unité 3. Remonter le temps page 49

Unité 4. Après la pub page 67

Test Unités 3 et 4 page 83

DNL Unité 3. Le français en cours d'histoire page 84

DNL Unité 4. Le français en cours d'histoire des arts page 85

Communication page 86

Unité 5. Suspense... page 87

Unité 6. À demain ! page 105

Test Unités 5 et 6 page 121

DNL Unité 5. Le français en cours de littérature page 122

DNL Unité 6. Le français en cours de technologie page 123

Communication page 124

Jeux page 125

Évaluation finale page 131


Introduction
À plus est une méthode de français destinée aux adolescents qui s’appuie sur le Cadre
européen commun de référence pour les langues. Elle vise à faciliter l'apprentissage
du français et la découverte des cultures francophones. Ses objectifs sont de susciter
l’intérêt des apprenants, de leur donner le plaisir d’apprendre dans une perspective
actionnelle, c'est-à-dire avec des objectifs concrets et réalistes.

Pour les auteurs, la motivation est un ingrédient essentiel de l’apprentissage. À plus


propose donc des contenus variés, proches des centres d'intérêt des adolescents afin
de les impliquer intellectuellement et émotionnellement dans leur apprentissage. Afin
de leur donner confiance en eux, elle aide les élèves à prendre conscience de leurs
progrès et les encourage à développer des stratégies d'appropriation efficaces.

Les objectifs d'À plus 2 correspondent à ceux fixés par le Cadre européen commun de
référence pour les langues pour le niveau A2. Il s'agit donc de rendre les apprenants
capables de :
▪▪ comprendre l’idée générale et les informations les plus importantes de textes
oraux sur des sujets familiers ou des thèmes qui les intéressent  ; échanger
brièvement des informations et expériences, exprimer des opinions personnelles
de façon simple et adaptée au contexte de communication ;
▪▪ comprendre globalement des textes écrits sur des thèmes quotidiens ou familiers ;
repérer les informations utiles grâce aux éléments textuels et non textuels ;
rédiger des textes courts en utilisant les structures et le lexique appropriés ;
▪▪ identifier et s’approprier les aspects morphologiques, syntaxiques et phonologiques
du français ;
▪▪ identifier et s’approprier des stratégies efficaces pour s'approprier la langue ;
▪▪ 
utiliser de manière encadrée les technologies de l’information et de la
communication pour chercher des informations, produire des messages, etc. ;
▪▪ identifier et découvrir des éléments culturels propres aux sociétés et aux cultures
francophones.
Dans la méthode, l’accent est mis volontairement sur l’interaction pour que la classe
devienne un espace d’échange et de travail collaboratif. La plupart des activités sont
à réaliser en binômes ou en groupes afin de permettre aux apprenants de travailler
ensemble, de s’entraider, de partager et confronter des idées. Les apprenants deviennent
ainsi véritablement acteurs de leur apprentissage.

Les unités
La page d’ouverture
La première page de chaque unité annonce le thème central qui sera abordé dans les
pages à suivre, illustré par une photographie.
Dans un encadré titré « Notre projet final », elle expose de manière simple la tâche
finale, que les apprenants réaliseront en fin d’unité.

4
L’autre encadré, sur fond blanc, contient les objectifs de communication travaillés dans
l'unité. Sur cette page, les apprenants découvriront également la séquence vidéo qui
leur sera proposée dans les pages culturelles.

Les leçons
Chaque unité se compose de 3 leçons articulées autour d’une thématique. Chaque
leçon propose au moins deux textes écrits, audios ou visuels qui permettent d'observer
et comprendre l'usage de ressources linguistiques dans des contextes bien précis.
Les activités écrites et orales sont distribuées sur chaque double page de façon à
travailler les 4 compétences de manière variée. L’oral est mis en avant afin d'encourager
la prise de parole en classe. Pour chaque activité, une icône facilement identifiable
signale la compétence travaillée.

Les encadrés « Voc + » et « Le sais-tu ? » attirent l'attention sur des points lexicaux ou
culturels. Ils favorisent la compréhension et la contextualisation des textes exploités
dans les leçons.

Les encadrés «  Voc +  » permettent à l’apprenant d’enrichir son vocabulaire et de


découvrir des variations lexicales internes au monde francophone.

Les encadrés «  Le sais-tu  ?  » apportent des informations sur un point précis pour
mieux connaître les cultures des sociétés francophones.

À droite de chaque double page, une colonne intitulée «  Nos outils  » reprend les
principaux points grammaticaux traités dans la leçon. Elle permet une observation et
une réflexion sur le fonctionnement de la langue en contexte. En bas de cette colonne
se trouve un renvoi à la page « Nos outils » où ces points seront approfondis.

Les pages « Nos outils », situées après les leçons, permettent de mieux comprendre
les principaux points de grammaire grâce à des explications et exemples. Des activités
de systématisation variées visent à faciliter leur mémorisation par les apprenants en
vue d'une utilisation fluide et spontanée.
En haut de la page, un encadré renvoie à l’espace virtuel (  espacevirtuel.emdl.fr/),
qui propose de nombreuses activités complémentaires.
En bas de la page, des activités de phonétique permettent d'exercer la distinction et la
prononciation d'éléments difficiles pour beaucoup d'apprenants de français.

Les pages « Mag.com » offrent un éclairage différent sur un phénomène de société


en lien avec la thématique de l'unité. Sous la forme d’un magazine illustré, elles font
découvrir des éléments sociaux, artistiques ou historiques observables (entre autres)
dans les pays francophones. Choisis pour leur actualité et leur représentativité
générationnelle, ces sujets fournissent aux apprenants un support pour comparer,
raconter et faire des recherches sur leurs propres cultures et sociétés.

Dans cette même double page, le « Mag.TV » présente des activités de compréhension
et de production autour d’une séquence vidéo liée à la thématique de l’unité.

5
Notre projet final
Enfin, chaque unité se conclut par la réalisation d’un projet collectif faisant appel
aux intelligences multiples (spatiale, interpersonnelle, musico-rythmique, etc.), aux
compétences et habiletés diverses et complémentaires des apprenants. En réalisant
ce projet, les apprenants réutilisent les ressources appropriées au fil de l'unité. Ils
mettent en œuvre des stratégies d’apprentissage afin de travailler à la fois en équipe et
en autonomie. Ils produisent ensemble un résultat concret (visible, audible, lisible, etc.)
qui matérialise leur progression et leur appropriation de la langue.

Toutes les deux unités


Une page de Test, portant sur les 2 unités vues en amont, permet de faire la synthèse
des acquis. Les apprenants peuvent ainsi évaluer leurs progrès et se remémorer des
points lexicaux et linguistiques.

Deux pages de DNL


Qu'est-ce qu'une discipline non linguistique (DNL) ? C’est une discipline enseignée
en langue étrangère : la physique en français pour des élèves non francophones,
par exemple. Les pages de DNL permettent aux élèves d'utiliser le français pour
acquérir d'autres connaissances et d'établir des passerelles entre les disciplines.
À plus 2 propose donc des activités ludiques et originales pour utiliser le français en
classe d'informatique, de physique, d'histoire, d'histoire des arts, de littérature et de
technologie. Les thèmes abordés ont été choisis pour l'intérêt qu'ils sont à même de
susciter chez les adolescents.

Enfin, la page de Communication fait le point sur les acquis communicatifs des 2
unités précédentes. Elle favorise l'autoévaluation individuelle et le bilan collectif des
ressources appropriées.

En fin de manuel
Le dossier Jeux propose une activité ludique en lien avec le thème de chaque unité.
Ces pages visent à réviser et systématiser les apprentissages avec une approche
complètement différente. En se concentrant sur les enjeux de l'activité, les élèves
oublient qu'ils sont en situation d'apprentissage et réutilisent les acquis de l'unité de
façon spontanée. Les jeux constituent donc une excellente préparation à l'usage du
français en situation authentique.
La fiche de chaque jeu contient le temps imparti, le matériel nécessaire et les outils
linguistiques sollicités par chacun d'eux.

Le précis grammatical
Les différents sujets traités dans les colonnes Nos outils sont repris et développés
dans le Précis grammatical.

Les pages Conjugaison répertorient, sous forme de tableau, un éventail de verbes vus
dans le manuel et leurs conjugaisons aux différents temps abordés dans la méthode.

6
En fin de livre se trouvent également les transcriptions de tous les enregistrements
sonores du manuel.

Le CD qui accompagne ce livre contient les dialogues en situation des différentes


activités, ainsi que les exercices de phonétique. Tous les apprenants ont le CD dans
leur livre. Il est donc possible de leur demander de faire une première écoute ou de
réécouter certaines activités de compréhension orale à la maison.

En complément de la méthode, À plus vous propose également :

Le pack DVD
Le DVD réunit les vidéos de la méthode et des vidéos supplémentaires. Ces vidéos
permettent de découvrir des phénomènes de société et des réalisations audiovisuelles
récentes qui intéressent les jeunes francophones. Le livret qui l'accompagne apporte,
pour chaque vidéo, une fiche d’activités pour l’apprenant et une fiche d’exploitation
pédagogique pour l’enseignant.

L'espace virtuel
Sur l’espace virtuel (  espacevirtuel.emdl.fr/), vous pourrez accéder à des ressources
complémentaires. Il propose notamment des activités auto correctives pour les
apprenants, ainsi que des évaluations, des propositions de plan de cours et de
nombreuses autres ressources pour les enseignants.

En espérant que ce guide vous accompagnera efficacement dans votre travail, nous
vous souhaitons des cours stimulants et riches d'échanges avec et entre les apprenants.

7
1
Connexi
Unité ons

Objectifs de l’unité
Dans cette première unité, les élèves vont réviser des ressources vues dans À plus 1 afin de
demander et donner des renseignements. Ils vont notamment revoir le présent de l’indicatif et le
futur proche, ainsi que les principaux interrogatifs (qui, quoi, où, quand, combien, pourquoi, quel,
est-ce que et qu’est-ce que). Ils retrouveront et étendront leurs ressources pour exprimer leurs
préférences. Ils pourront demander ou comprendre des précisions grâce aux verbes savoir et
connaître, aux prépositions avec et sans et aux adverbes même et sauf. Ils apprendront en outre
à utiliser les pronoms indéfinis tout(e)(s), certain(e)(s), quelques, aucun(e)(s). Ils vont également
apprendre à communiquer par téléphone et à exprimer leur avis. Ils seront amenés à parler de
leurs usages des technologies et à réfléchir aux risques d’Internet. Ces actions et éléments leur
permettront de réaliser le projet final : une enquête sur les usages des technologies.

MISE EN ROUTE
Pour aborder cette unité, demandez aux apprenants de regarder la photo et de décrire les trois
personnes (Qui sont ces personnes ? Qu’est-ce qu’elles font ?). Dites-leur aussi de regarder le titre
et demandez-leur s’ils connaissent ce mot. Expliquez-leur le mot connexions en dessinant ou en
montrant un symbole de Wifi ( ) ou de réception de réseau sur un téléphone portable.

Contenus

Communicatifs Grammaire Lexique Phonétique


►►demander et donner ►►l’alternative : ou ►►les technologies de la ►►les sons [i] et [e/E]
des renseignements ►►les principaux communication
►►communiquer par interrogatifs (rappel) ►►la préférence
téléphone ►►avec/sans ►►la conversation
►►donner son avis ►►les pronoms indéfinis : téléphonique
tou(te)s, certain(e)s,
quelques, aucun(e)s
►►même et sauf
►►présent de l’indicatif et
futur proche (rappel)
►►savoir et connaître

Notre projet final


MAG
Les dangers d’Internet
Faire une enquête .COM
sur les usages des
technologies MAG Photos en ligne : fais
.tv attention !

9
1
Papier ou écran ?
OBJECTIF DE LA LEÇON 1 
Demander et donner des renseignements

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►se familiariser avec le lexique des technologies de la


communication
►►exprimer ses préférences ou son indifférence
►►poser des questions sur les usages des technologies
►►parler de ses propres pratiques

1. Tu préfères quoi ? Pour en savoir plus 


ll Pour parler d’un courrier électronique, envoyé à partir
Objectif de l’activité  d’une « boîte » ou « messagerie », le terme « courriel »
Parler d’usages de l’écrit et de leurs supports est surtout utilisé au Québec. En Europe francophone,
on utilise plus fréquemment les mots «  mail  » ou
Mise en route « e-mail ». Les messages écrits envoyés par téléphone
Demandez aux apprenants d’observer le titre de la leçon  : sont appelés «  textos  », «  SMS  » ou tout simplement
Papier ou écran  ? Vous pouvez les aider à comprendre ce « messages ».
titre, en leur montrant une feuille ou un cahier, par exemple,
pour définir le mot «  papier  » et un écran (téléphone B.
portable, ordinateur...) afin de définir ce mot. ll 
Demandez aux apprenants de former des binômes et
Ensuite, vous pouvez leur demander quels sont les objets d’indiquer s’ils utilisent les objets / outils évoqués en A
qu’ils utilisent sous leur forme papier (magazines, livres, en se posant mutuellement des questions.
cartes, agendas, tickets, etc.) et quels sont les objets qu’ils Moi, j’ai un agenda papier ; je n’ai pas d’agenda
utilisent ayant un écran (télévision, téléphone mobile, électronique. Et toi ?
console de jeux, ordinateur, tablette, etc.). ll Vouspouvez en profiter pour rappeler les conjonctions
mais ou et aux apprenants, en leur proposant les
Déroulement exemples suivants  : J’aime lire, mais je déteste lire
A. des livres numériques. J’écris des cartes postales et
ll 
Invitez les apprenants à regarder les six images de des mails.
l’activité. Proposez-leur de chercher, en binômes, le ll 
Pour faire une mise en commun, vous pouvez par
nom de chaque objet. exemple dessiner un tableau avec les six éléments
ll Faites une mise en commun. représentés sur les photos.
1. Un livre (papier). 2. Un agenda (papier). 3. Un livre ll 
Demandez ensuite à la classe  : « Qui lit des livres
numérique. 4. Un agenda de smartphone. 5. Un mail/ papier ? » Notez le nombre d’élèves qui en lisent. Moi,
un e-mail/un courriel. 6. Une carte postale. je lis des livres papier.
ll Ensuite, invitez les apprenants à lire les trois étiquettes ll Faites observer aux apprenants les résultats du tableau
proposées par l’activité et à associer chaque fonction à et demandez-leur quel outil ou objet est le plus utilisé
deux outils/objets. par la classe.
C.
Corrigés ll Invitez les apprenants à observer le texte, sans le lire.
Demandez-leur de déterminer le type de texte (il s’agit
Lire un roman : 1 et 3. d’un échange de messages Whatsapp, par téléphone
Écrire à quelqu’un : 5 et 6. donc) et le nombre de personnes qui communiquent
Noter un rendez-vous : 2 et 4. (elles sont deux : Sara et Mélanie).

10
1
ll 
Proposez aux apprenants de lire les messages
individuellement. Conseillez-leur de s’appuyer sur les 2. Internet et moi
mots qu’ils connaissent déjà et les émoticônes pour
comprendre le sens global. Objectif de l’activité 
ll 
Ensuite, posez-leur des questions pour les aider à Parler de ses usages d’Internet
comprendre l’échange  : Pourquoi Sara écrit-elle à
Mélanie ? Est-ce que Mélanie est libre ? Quelles sont Mise en route
les deux options de Sara pour appeler Mélanie  ? Demandez aux apprenants s’ils utilisent Internet un peu ou
Quand vont-elles se parler ? beaucoup (rappel d’À plus 1). Demandez-leur ensuite avec
Sara écrit à Mélanie pour parler avec elle  / parce quels supports ils se connectent en général  : téléphone,
qu’elle veut parler avec elle. Mélanie est libre 
/ ne ordinateur ou tablette. Laissez-les répondre librement et
fait rien. Sara peut appeler Mélanie par Skype donnez-leur des éléments de lexique si besoin.
ou par téléphone. Elles vont se parler tout de
suite / maintenant. Déroulement
ll 
Enfin, proposez aux apprenants de répondre à la A.
question  : Est-ce qu’elles préfèrent s’appeler par ll 
Expliquez aux apprenants qu’ils vont répondre à une
Skype ou par téléphone ? Comment le sait-on ? enquête sur leur utilisation d’Internet.
ll Proposez-leur de s’aider du point sur la préférence dans ll Lisez la liste des actions une première fois en groupe-
la colonne Nos outils (page 13) s’ils ont besoin d’un coup classe. Demandez aux apprenants s’ils ont compris le
de pouce. sens de chaque action. Si aucun apprenant ne connaît
Mélanie préfère le téléphone. Elle l’écrit dans son un terme, vous pouvez les aider par des dessins, des
message. Sara n’a pas de préférence ; elle écrit « Ça mimes, des définitions, etc.
m’est égal » et elle met un smiley sans expression. ll Demandez aux apprenants de cocher individuellement
ll Invitez maintenant les apprenants à relire l’échange et à les actions correspondant à leurs propres pratiques.
faire des hypothèses pour deviner le sens des mots qui
leur sont encore inconnus. B.
ll 
Une fois que les apprenants ont répondu au
D. questionnaire, demandez-leur s’ils ont d’autres usages
ll 
Demandez aux apprenants de lire les étiquettes de d’Internet que ceux figurant dans la liste. Le cas échéant,
l’activité. Assurez-vous qu’ils comprennent bien le notez leurs propositions au tableau et aidez-les avec le
vocabulaire proposé. Incitez-les à s’entraider, avant de vocabulaire si besoin.
proposer une traduction ou explication, si aucun élève ll Demandez-leur quelle est, selon eux, l’utilisation la plus
ne connaît le mot non compris. commune d’Internet. Écrivez-la au tableau.
ll Ensuite, proposez-leur de réaliser l’activité, en binômes. ll Ensuite, faites une mise en commun des réponses au
Passez dans la classe pour écouter les élèves, les aider questionnaire. Demandez par exemple  : Qui est-ce
et les corriger si besoin. qui utilise Internet pour appeler des proches (par
Skype, FaceTime, Whatsapp, etc.) ? Notez le nombre
Variante d’apprenants qui répondent.
ll Avec un groupe-classe restreint ou en formant de petits ll Après cette mise en commun, observez avec les élèves
groupes, vous pouvez rendre cette activité plus ludique, si l’utilisation d’Internet la plus fréquente dans la classe
à l’aide d’une petite balle en mousse. Chaque joueur est celle à laquelle ils avaient pensé.
doit répondre à une question, avant de poser la question
suivante à un autre élève. Vous pouvez donner l’exemple Pour aller plus loin 
pour commencer : Moi, je préfère recevoir un mail. Toi, ll 
Demandez aux apprenants de préparer des cartes
tu préfères écrire à la main ou taper à l’ordinateur ? « verbes » (par exemple : « appeler ») et des cartes « noms »
ll Vous envoyez la balle à un élève pour qu’il réponde et (par exemple : « des proches ») avec les actions proposées
pose une question à un camarade, en lui envoyant la dans la liste et celles proposées par les apprenants.
balle. ll Incitez-les à dessiner ou coller des illustrations sur les
Moi, je préfère écrire à la main. Toi, tu préfères lire cartes pour favoriser la compréhension et la mémorisation.
un magazine papier ou en ligne ? ll Demandez à la classe de former des groupes de 3 à 5
ll 
Assurez-vous que tous les élèves participent et élèves. Photocopiez ou reproduisez les cartes de sorte
reçoivent la balle de façon plus ou moins équilibrée. que chaque groupe ait un exemplaire de chaque carte.
ll Au sein de chaque groupe, les cartes sont mélangées
et les apprenants doivent d’abord retrouver les
expressions de la liste.
ll Ensuite, demandez-leur de chercher d’autres
combinaisons possibles avec les mêmes actions et

11
1 Papie r o u éc ra n  ?

objets et d’écrire, au fur et à mesure, les combinaisons ll Faites une mise en commun au tableau. Faites-leur
qu’ils trouvent et qui leur semble correctes. remarquer qu’on utilise la préposition sur après les verbes
On peut envoyer et recevoir des mails/des messages/ aller (mais aussi chercher, regarder, trouver, etc.) quand
des photos/des informations/de la musique/des il s’agit d’Internet : « Comment tu vas sur Internet ? »
vidéos avec Internet.
On peut échanger des mails/des messages/des
Corrigés
photos/des informations/de la musique/des vidéos.
On peut partager des mails/des messages/des
photos/des informations/de la musique/des vidéos.
Est-ce que tu utilises Internet ?/Comment tu vas sur
On peut lire ou écrire des mails/des messages/des
Internet ?/Tu te connectes où ?/ Tu te connectes com-
informations.
bien de fois par jour ou par semaine ?/ Pourquoi ?
On peut chercher des gens (proches ou pas)/des
mails/des messages/des photos/des informations/de Voir transcription page 121 du livre.
la musique/des vidéos sur Internet.
ll 
Notez qu’on peut écouter des gens (et, éventuellement ll 
Demandez aux apprenants de dire de mémoire, avec
des vidéos  : au Québec, on «  écoute  » un film ou la leurs propres mots, ce qu’ils ont retenu des pratiques
télévision). de Baptiste. N’attendez pas des réponses trop précises,
ll La liste des combinaisons possibles est, bien entendu, puisqu’il leur était demandé de faire surtout attention
à compléter avec les propositions préalablement faites aux questions de la journaliste.
par les apprenants. ll Demandez-leur ensuite s’ils n’y ont pas déjà répondu :
ll Faites une mise en commun. Le groupe qui a trouvé le Est-ce que Baptiste utilise beaucoup Internet  ?
plus de combinaisons correctes a gagné. Qu’est-ce qu’il préfère ?
ll Faites remarquer aux apprenants que plusieurs verbes Non, Baptiste n’utilise pas beaucoup Internet.
de la liste peuvent facilement se combiner avec Il préfère le sport.
différents éléments  ; ce qui est très utile quand on ll 
Faites une troisième écoute pour que les apprenants
apprend une langue. puissent vérifier leurs propositions de questions et de
réponses.
C. Piste 01 ll Attirez leur attention vers les termes avec et sans, et
ll Invitez les élèves à lire la consigne et observer la photo faites-leur lire l’encadré correspondant dans la colonne
pour deviner combien de personnages ils vont entendre. Nos outils. Vous pouvez ensuite leur proposer de faire
Deux personnes parce que c’est une interview. l’exercice 3 dans la double page Nos outils.
Baptiste est un jeune/un garçon/un adolescent/un
ado. D.
ll 
Demandez ensuite aux élèves de deviner le thème de ll Demandez aux apprenants de former des groupes de 3 à
l’interview, en s’aidant de la consigne. 6 et de se répartir les questions de la journaliste. Chaque
Comment Baptiste utilise Internet./Baptiste et élève commence à répondre à la ou une des questions
Internet./Les usages d’Internet de Baptiste. etc. qui lui reviennent avant de la poser à ses camarades.
ll Invitez les apprenants à écouter l’interview une première Moi, j’utilise Internet. Et toi ? Est-ce que tu utilises
fois, sans prise de notes. Internet ?
ll Ensuite, demandez-leur, en groupe-classe, ce qu’ils ont
compris. Pour aller plus loin 
ll Pour aider les élèves à réaliser l’activité, vous pouvez ll Vous pouvez vous rendre sur http://www.french1959.
écrire au tableau les pronoms interrogatifs suivants : eu/archives/2014/11/03/30886130.html, projeter
est-ce que, comment, où, combien, pourquoi. la vidéo et donner la fiche correspondante à remplir
ll Faites-leur réécouter l’interview, en arrêtant par les élèves, en binômes. Vous pouvez aussi choisir
l’enregistrement après chaque question de la journaliste d’exploiter cette vidéo après la Leçon 3, avant d’entrer
pour leur laisser le temps de prendre des notes. dans la double page Mag.com. Cette vidéo permet en
ll Invitez les apprenants à comparer les questions qu’ils effet d’introduire le thème des risques d’Internet et des
ont notées avec celles de leurs voisins. moyens de se protéger.

12
1
Téléphone, téléphone
OBJECTIF DE LA LEÇON 2 
Communiquer par téléphone

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►réviser les interrogatifs qui, quel, quand, qu’est-ce que


►►lire et comprendre un article de journal
►►parler des habitudes d’un groupe et établir des
distinctions à l’intérieur de ce groupe
►►exprimer l’inclusion et l’exclusion avec même et sauf
►►connaître les expressions utiles pour communiquer par
téléphone
►►s’initier aux variations lexicales dans les pays
francophones

ou plusieurs de ces termes ressemblent à celui ou ceux


1. A
 ccros au portable ? qui existent dans leurs langues pour désigner ce type
de téléphone.
Objectif de l’activité  ll 
Invitez les apprenants à lire individuellement l’article.
Poser des questions sur l’usage du téléphone portable et Il s’agit d’une compréhension globale. Rappelez-leur
parler de ses propres pratiques qu’on peut accéder au sens général d’un texte sans
connaître la signification de tous les mots.
Mise en route ll 
Après cette première lecture silencieuse, posez-
Demandez aux apprenants d’observer le titre de l’activité  1. leur quelques questions pour vérifier ou aider à leur
S’ils ne se souviennent pas du terme « accro », vu dans À compréhension globale  : Est-ce que beaucoup
plus 1 (unité 5), vous pouvez leur dire qu’être accro à son d’adolescents ont un téléphone mobile en Suisse  ?
portable signifie qu’on ne peut pas vivre sans son téléphone. Oui : « presque tous ». Est-ce qu’ils l’utilisent
Demandez-leur s’ils sont accros à quelque chose  : à un beaucoup ? Oui : « tous les jours ». Est-ce qu’ils vont
sport, à une série, à des romans ou bandes dessinées, à la partout avec leur portable ? Presque partout. Sous la
musique en général ou un groupe en particulier, à un aliment douche aussi ? Oui, mais pas tous les adolescents vont
(chocolat, etc.), à un jeu... sous la douche avec leur téléphone. Quelles sont leurs
trois activités préférées avec leur mobile  ? Écouter
Déroulement de la musique, aller sur Internet et téléphoner. Un
A. jeune suisse sur vingt a un problème ; qu’est-ce que
ll 
Demandez aux apprenants d’observer le document c’est ? Ils sont accros à leur mobile./Ils ne peuvent
et d’indiquer de quel genre de texte il s’agit. Un pas vivre sans leur mobile.
article de journal. Demandez-leur d’émettre des ll Invitez maintenant vos apprenants à lire les propositions
hypothèses sur le thème de l’article à partir du titre du tableau, avant de relire l’article pour répondre par
et de la photo : De qui parle cet article  ? De quoi Vrai ou Faux.
parle-t-il ? Est-ce que les adolescents de la photo ll 
Proposez aux apprenants de comparer leur réponse
sont accros à leur portable ? avec un camarade, avant de faire une mise en commun
ll Demandez-leur aussi ce qu’ils savent de la Suisse et s’ils des réponses.
peuvent repérer ce pays sur la carte des pages 126-127.
ll Vous pouvez faire remarquer aux apprenants que Corrigés
dans l’énoncé de l’activité 1, on parle de «  portable  »,
alors qu’il est question du «  mobile  » dans le titre de
l’article. Invitez-les à consulter le cadre Voc + afin de 1. Faux 3. Faux 5. Vrai
connaître les différents noms du téléphone personnel 2. Vrai 4. Vrai
dans quelques pays francophones. Demandez-leur si un

13
1 Téléphon e , té léphone

ll Demandez-leur où les adoslescents utilisent leur


téléphone portable,  d’après l’article. Est-ce qu’il y a Pour aller plus loin
des endroits où les jeunes Suisses n’utilisent pas leur ll 
Vous pouvez proposer aux apprenants de présenter
mobile ? Proposez alors aux élèves de déduire le sens leurs résultats à la classe. Si cela est possible, ils
des mots sauf et même. Invitez-les à consulter la peuvent réaliser un graphique en barres à l’aide d’un
colonne Nos outils page 15, puis rendez-vous à la page logiciel (Calc, OpenOffice, Microsoft Excel, etc.) pour
19 pour réaliser l’activité du point 5. illustrer leur présentation.
ll Ensuite, invitez les apprenants à observer les passages ll 
Si la classe a un blog, proposez aux élèves qui le
suivants dans l’article : souhaitent d’y poster leurs graphiques.
- En Suisse, presque tous les jeunes de 12 à 19 ans ont un
natel.
- Tous les jeunes qui ont un natel l’utilisent plusieurs fois 2. Fixe ou mobile ?
par jour.
- Certains dorment avec leur téléphone. Objectif de l’activité 
- Quelques adolescents le gardent même sous la douche. Connaître différentes formules pour communiquer par
ll Puis demandez-leur d’associer chaque passage à une téléphone
quantité :
- la totalité = tou(te)s Mise en route
- une grande partie = presque tou(te)s Demandez aux élèves d’observer le titre de l’activité.
- une petite partie = certain(e)s Montrez, projetez ou dessinez les images d’un téléphone
- une toute petite partie = quelques fixe et d’un téléphone portable ou dessinez-les au tableau.
ll Faites une mise en commun, puis rendez-vous à la Puis invitez-les à dire lequel est appelé fixe et lequel est
page 18 pour réaliser l’activité du point 2. appelé portable, mobile, cellulaire, etc.
Ensuite, demandez aux apprenants de dire quelles sont les
B. phrases et formules qu’ils utilisent dans leur(s) langue(s)
ll Demandez aux apprenants, en groupe-classe, de choisir quand ils sont au téléphone. Utilisent-ils des formules
trois questions sur l’utilisation du téléphone (fixe ou différentes avec les téléphones fixes et les téléphones
mobile, car tous les élèves n’ont pas nécessairement mobiles ?
un portable). Demandez-leur de varier les interrogatifs,
pour que les questions soient elles aussi plus diverses. Déroulement 
Écrivez les trois questions au tableau. A.
ll Invitez les apprenants à recopier ces questions, puis à ll 
Invitez les apprenants à deviner pourquoi les phrases
se les poser, en binômes, et à noter les réponses de leur sont dans des bulles. C’est des gens qui parlent./
camarade. Vous pouvez circuler dans la classe pour les Ce sont des phrases de conversation/de discussion.
aider à reformuler ces réponses si besoin. ll Demandez aux apprenants de lire une première fois les
phrases, en silence.
C. ll 
Puis, demandez à différents élèves de lire les phrases
ll 
Les apprenants lisent les réponses données par leur comme s’ils étaient au téléphone, en n’hésitant pas à
camarade. exagérer l’intonation.
Elle utilise son téléphone pour faire des photos et des ll 
Lisez la consigne avec vos apprenants puis invitez-les
vidéos. à réaliser l’activité seuls ou en binômes, après avoir
ll 
Notez les réponses en regroupant celles qui se recopié les phrases dans leur cahier ou sur une feuille
ressemblent et le nombre de personnes qui ont répondu volante.
de façon semblable. ll Faites une mise en commun.
ll 
Incitez-les à comparer les résultats de cette mini-
enquête avec ceux de l’article sur les adolescents
suisses.

Variante
ll 
Proposez aux élèves de former des binômes et de
choisir les trois questions au sein de chaque binôme.
Ensuite, invitez-les à poser leurs questions à 2 ou 3
autres binômes, en se relayant pour poser les questions
et noter les réponses.

14
1
ll Demandez ensuite aux apprenants : Est-ce que Chloé a
Corrigés
un portable d’habitude ? Oui. Pourquoi est-ce qu’elle
appelle Arthur sur son fixe  ? Parce que quelqu’un
fixe mobile les 2 a volé son portable. Qu’est-ce qu’elle demande à
Allô ? x Arthur ? Son numéro (de portable).
ll 
Finalement, demandez aux apprenants d’écouter une
T’es où ? x troisième fois la conversation pour vérifier leurs réponses
C’est de la part de qui ? x et noter le numéro d’Arthur. 07 18 24 30 21.
Est-ce que je pourrais parler Pour en savoir plus
x
à Arthur, s’il vous plaît ? ll 
Un numéro commençant par 06 ou 07 en France est
Je te le passe. x toujours un numéro de portable. C’est même une façon
familière, chez les jeunes, de demander à quelqu’un son
Je ne t’entends pas bien : je
x numéro de téléphone : « C’est quoi ton 06 ? » signifiant
suis dans le métro.
« Tu me donnes ton numéro ? ».
Je n’ai plus de batterie, ça ll En Belgique, au Bénin, au Liban, au Luxembourg, au
x
va couper… Mali, au Maroc et à Maurice, on peut aussi savoir, en
regardant le numéro, s’il s’agit d’un fixe ou d’un mobile.
Tu peux me rappeler dans
x En revanche, au Canada, on ne peut pas différencier les
un quart d’heure ?
numéros de fixes de ceux des cellulaires.
Je te rappelle. x ll Demandez aux apprenants si les numéros de téléphone
des mobiles sont différents des numéros des fixes dans
leur(s) pays ou dans d’autres pays qu’ils connaissent.
ll 
Dans des situations particulières, certaines phrases
peuvent éventuellement être dites avec les deux C.
sortes de téléphone : on peut « passer » son portable ll 
Proposez aux apprenants de chercher, en binômes,
à quelqu’un, on peut ne plus avoir de batterie dans un des sujets de conversations téléphoniques  : invitation
téléphone fixe sans fil, etc. Mais les auteurs de l’activité à une fête, proposition de sortie le week-end, question
ont choisi de ne retenir que les contextes les plus sur un travail à faire en commun, demande du numéro
évidents et les plus fréquents de leur utilisation. de téléphone d’un-e ami-e, annonce d’un retard à un
rendez-vous, demande de partage d’un produit culturel
B. Piste 02 (chanson, live, vidéo...), etc.
ll Demandez aux apprenants d’observer les deux photos ll Chaque binôme choisit un seul sujet de conversation et
de l’activité et de faire des hypothèses sur le nombre décide du type de téléphone qui sera utilisé par chaque
de personnes qui vont parler et avec quoi elles personnage.
communiquent. ll Ils rédigent ensemble un court dialogue, en s’aidant des
ll Ensuite, invitez les élèves à écouter la conversation une phrases de l’activité A et de la transcription du dialogue
première fois sans prise de notes. de l’activité B.
ll Demandez aux élèves combien de personnes différentes ll Après s’être entraînés, les élèves jouent leur dialogue
ils ont entendues. Il y a trois personnes : le père d’Arthur, devant la classe. Un autre élève (changeant à chaque
Chloé et Arthur. fois) peut jouer le rôle du «  souffleur  » pour les aider
ll Demandez-leur si, après cette première écoute, ils s’ils en ont besoin.
peuvent indiquer s’il s’agit d’une conversation par ll À la fin de chaque dialogue joué, demandez aux autres
téléphone portable ou téléphone fixe. apprenants de dire quel est le téléphone de chaque
ll Maintenant, proposez aux élèves une deuxième écoute personnage.
de la conversation en cochant, sur leur feuille ou cahier,
les phrases et formules qu’ils entendent. Variante
ll Faites une mise en commun. ll 
Les binômes peuvent écrire leurs différentes idées de
sujets de conversation sur des petits papiers réunis
Corrigés dans une boîte « sujets de conversation au téléphone ».
ll Pendant ce temps, préparez des petits papiers (autant
qu’il y a d’élèves) sur lesquels vous écrivez « fixe » ou
Allô ? / C’est de la part de qui ? / Est-ce que je pourrais « portable ». Placez-les dans une boîte « téléphone ».
parler à Arthur, s’il vous plaît ?/ Je te le passe. ll Chaque binôme pioche un sujet de conversation et
chaque élève pioche un papier «  téléphone  ». Les
Voir transcription page 121 du livre. binômes rédigent alors un dialogue en fonction du
thème et des sortes de téléphone qu’ils ont piochés.

15
1
Il y a un bug...
OBJECTIF DE LA LEÇON 3 
Donner son avis

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités


de la double page
►►parler de problèmes liés aux technologies
►►comprendre un problème et lui chercher une solution
►►comprendre et exprimer une opinion
►►parler des bons et des mauvais côtés de quelque
chose
►►différencier les verbes savoir et connaître
►►revoir le présent de l’indicatif et le futur proche

sa signification : un nom ou prénom utilisé pour ne pas


1. J
 e ne sais pas quoi faire donner sa vraie identité, notamment sur Internet.
ll 
Lisez ensemble la consigne et assurez-vous qu’ils
Objectif de l’activité  l’ont comprise. Ensuite, demandez-leur de lire le texte
Comprendre un problème et chercher une solution individuellement pour trouver le problème exposé et la
solution proposée. Rappelez-leur qu’ils n’ont pas besoin
Mise en route de comprendre tous les mots pour comprendre le sens
Écrivez le mot «  bug  » au tableau et demandez aux global d’un texte.
apprenants, en groupe-classe, s’ils en connaissent le sens. ll 
Invitez les apprenants à comparer leurs réponses
S’ils ne le connaissent pas, encouragez-les à émettre des avec celles d’un camarade, avant de faire une mise en
hypothèses sur l’origine de ce mot (qui signifie « insecte » commun. Demandez-leur d’abord : Qui a un problème ?
en anglais, car il n’était pas rare que des insectes viennent Coco12 et Mila610.
perturber le fonctionnement des machines au XIXe siècle et ll Ensuite, demandez-leur quel est leur problème et quelle
début du XXe siècle), ainsi que sur sa ou ses significations est la solution proposée par les autres participants.
possibles en français. Amenez-les à deviner que «  bug  »
est le synonyme courant de « problème informatique » en
Corrigés
France et au Québec. Demandez aux élèves de citer des
problèmes qu’on peut rencontrer avec les ordinateurs, les Problème : Coco12 et Mila610 ont effacé des fichiers.
tablettes, les téléphones, les consoles, le WiFi, etc. D’après Solution : 
Utiliser un logiciel pour récupérer les
eux, est-ce qu’il y en a un peu ? beaucoup ? trop ? données perdues.

Déroulement ll Posez-leur des questions pour les aider à comprendre


A. le texte en détail : Est-ce que c’est un petit ou un gros
ll Invitezles apprenants à observer le document (barre problème pour Coco12  ? Est-ce que Mila610 a des
de recherche, photos, prénoms en bleu, etc.) : Où gens pour l’aider  ? Pourquoi Leslie56 conseille-t-
trouve-t-on ce genre de textes  ? Sur Internet./En elle le logiciel en bleu ? Que pense Karim287 de ce
ligne. Combien y a-t-il de participants ? Quatre. logiciel ? Est-ce que c’est un logiciel payant ? Est-ce
Quel est le type de texte ? C’est un forum./Ce sont que Coco12 a déjà testé le logiciel ?
des messages. ll Encouragez les apprenants à s’expliquer mutuellement
ll Lisez ensemble le titre du forum « Un problème ? Une le vocabulaire nouveau ou simplement oublié.
solution ! » et demandez-leur À quoi sert ce forum ? À ll Pour les termes complètement inconnus, invitez-les à
discuter de problèmes./À demander de l’aide pour faire des hypothèses avant d’aller confirmer ou infirmer
un problème, etc. ces hypothèses avec un dictionnaire.
ll Est-ce que ce sont les vrais prénoms des ll Demandez-leur enfin de relever les termes qui
participants ? Non. Ce sont des faux prénoms avec appartiennent au champ de l’informatique  : clé USB,
des chiffres. Donnez-leur le terme « pseudonyme » et fichiers, logiciel, données, site.

16
1
B. ll 
Faites participer toute la classe, pour le cas où des
ll Proposez aux apprenants de souligner les phrases qui problèmes resteraient irrésolus, ou si d’autres élèves
comportent les verbes connaître et savoir dans les connaissent des solutions n’ayant pas été mentionnées.
messages du forum.
ll Ensuite, invitez vos apprenants à lire les étiquettes de Pour aller plus loin
l’activité. Demandez-leur quelle étiquette correspond à ll 
Vous pouvez proposer aux apprenants de créer un
chaque phrase soulignée dans le texte. article de blog avec les problèmes rencontrés et les
ll Incitez-les à s’aider mutuellement en cas de doute sur solutions proposées, puis de le poster sur le blog de la
le vocabulaire et demandez-leur de réaliser l’activité. classe s’il y en a un.
Ensuite, invitez-les à comparer leurs réponses avec ll 
Vous pouvez aussi proposer aux apprenants de créer
celles d’un camarade, avant la mise en commun. un fichier sur lequel ils pourront noter des questions ou
demander de l’aide s’ils ont un problème informatique
Corrigés ou technologique au sens large, ou s’ils connaissent des
astuces pour résoudre ce genre de problèmes.
on sait / on connaît /
on ne sait pas on ne connaît pas
2. Bons et mauvais côtés
- résoudre un problème - un logiciel
- si le logiciel est gratuit - une personne Objectif de l’activité 
- récupérer ses données - une solution Donner son avis lors d’un débat
- qui peut nous aider - un site Internet
Mise en route :
Organisez un brainstorming avec les apprenants afin de
ll 
La différence entre savoir et connaître est parfois revoir l’expression des goûts et sentiments : aimer, ne pas
subtile, donc n‘attendez pas que les apprenants aimer, détester, adorer, préférer, etc.). Ensuite, demandez-
maîtrisent parfaitement leur usage dès le niveau A2. En leur d’utiliser ces expressions pour dire s’ils aiment ou non
revanche, il est bien qu’ils sachent que ces deux verbes, Internet. Invitez-les à justifier leur réponse, de manière
quoique très proches, ont des utilisations différentes. brève, en utilisant parce que.
Invitez-les donc à lire les explications du point 4 de la
page 19 et à réaliser les activités correspondantes. A.
ll 
Invitez les apprenants à lire la consigne. Puis,
C. demandez-leur de déduire, grâce aux émoticônes, le
ll Lisez ensemble la consigne de l’activité. Demandez-leur sens des expressions : « avis positif », « avis négatif »,
de réfléchir individuellement à un problème qui leur est « avis neutre ».
arrivé ou dont ils ont entendu parler, puis de l’écrire sur ll Proposez aux apprenants de réaliser l’activité, avant de
un bout de papier. comparer leurs réponses avec celles de leur voisin.
ll Encouragez les apprenants à chercher dans un ll Faites une mise en commun. Lors de la correction,
dictionnaire pour trouver les mots qui leur manquent. demandez aux élèves quel(s) mot(s) de chaque phrase
ll Ensuite, proposez-leur de former des binômes et de indique(nt) que l’opinion est positive, négative ou neutre.
corriger les phrases de leur camarade.
ll Circulez entre les groupes pour les aider à reformuler Corrigés
leurs problèmes, si besoin.
Avis Avis Avis
D. positif neutre négatif
ll Quand chacun a écrit son problème, mélangez tous les
papiers dans une grande boîte.
ll Dites aux apprenants de former des groupes de 3 à 5.
Je hais Internet. x
Invitez chaque apprenant à tirer un papier au hasard.
ll À tour de rôle, les apprenants demandent à leurs C’est génial, Internet ! x
camarades de groupe s’ils connaissent une ou plusieurs Je pense que c’est nul. x
solutions au problème proposé, s’ils savent comment le
résoudre. Je trouve que c’est bien. x
ll Chacun note les idées et conseils de ses camarades. Je ne sais pas. x
Ceux qui ne savent pas le disent, tout simplement.
ll Lors de la mise en commun, chaque apprenant lit le Ça a des bons et des
x
problème qu’il a tiré et les solutions proposées par son mauvais côtés.
groupe.

17
1 Il y a un b u g...

ll 
Maintenant, demandez aux élèves de relever deux Élodie Yann Nora
verbes servant à introduire une opinion : penser (que),
trouver (que). 1. C’est génial, Internet. oui non oui
2. Internet, c’est nul. non oui oui
B. Piste 03
3. On n’est jamais tranquilles
ll 
Invitez les apprenants à prendre connaissance de oui oui ?
avec Internet.
l’énoncé afin d’établir le contexte de la conversation
qu’ils vont écouter. À partir de la photo et de la consigne, 4. Internet a de bons et de
oui non oui
ils peuvent déjà faire des hypothèses sur le nombre de mauvais côtés.
personnes qui vont parler et leur sujet de conversation.
ll Faites une première écoute sans prise de notes pour ll Amenez les apprenants à remarquer que Yann et Élodie
vérifier leurs hypothèses. n’ont pas le même avis sur Internet en général, mais
ll Proposez aux apprenants d’écrire le prénom de qu’ils sont du même avis sur un point : ce n’est pas bien
chaque personne, ainsi que les 3 types d’avis vus dans d’être tout le temps connecté ; il ne faut pas trop utiliser
l’activité  A  : «  avis positif  », «  avis négatif  », «  avis Internet.
neutre ». Attirez leur attention sur l’expression être d’accord
ll 
ll Faites une deuxième écoute ; les apprenants identifient (avec), par exemple en leur faisant lire la troisième
l’avis de chacun des amis. phrase de l’encadré «  Donner son opinion  » dans la
ll Procédez à la mise en commun et demandez aux colonne Nos outils, ou en leur rappelant que Karim287
apprenants si Élodie, Yann et Nora ont le même avis sur utilise cette expression dans le forum de la page 16.
Internet. ll 
Encouragez-les à faire des hypothèses pour trouver
le contraire de cette expression. Aidez-les un peu
si besoin, jusqu’à ce qu’ils puissent utiliser les deux
Corrigés
phrases suivantes  : «  Je suis d’accord (avec toi).  » et
Élodie : avis positif. « Je ne suis pas d’accord (avec toi). »
Yann : avis négatif.
Nora : avis neutre. C.
ll Invitez les apprenants, en binômes, à donner leur opinion
Voir transcriptions page 121 du livre. générale sur Internet, en disant s’ils sont d’accord avec
Élodie, Yann ou Nora.
ll 
Proposez-leur les phrases suivantes ou un tableau de ll Laissez quelques minutes aux apprenants pour exposer
ce type. Assurez-vous que les apprenants comprennent leurs idées en binômes. Puis, proposez aux élèves qui le
les phrases. souhaitent de partager leur opinion avec la classe.

Élodie Yann Nora D.


ll 
Invitez les apprenants à prendre connaissance de
1. C’est génial, Internet.
l’énoncé de l’exercice.
2. Internet, c’est nul. ll Ensuite, invitez-les à former des groupes de 3 à 5, pour
3. O
 n n’est jamais tranquilles chercher ensemble 3 bons et 3 mauvais côtés d’Internet.
avec Internet. ll Vous pouvez donner un dictionnaire, imprimé ou
4. Internet a de bons et de numérique, à chaque groupe pour qu’il puisse chercher
mauvais côtés. les mots qui manquent.
ll Vous pouvez proposer aux apprenants de présenter leur
ll 
Puis, faites-leur écouter une troisième fois liste sous forme de carte mentale, à la main ou sous
l’enregistrement, pour indiquer qui, parmi ces trois forme numérique — par exemple en utilisant le logiciel
jeunes, peut dire «  oui  » ou «  non  » à chaque phrase. Xmind http://www.xmind.fr.
Précisez qu’ils peuvent mettre un point d’interrogation ll Puis, demandez à chaque groupe de présenter sa liste
si l’opinion du jeune n’est pas claire. au reste de la classe. Notez les bons et mauvais côtés
d’Internet selon les élèves.
ll Observez tous ensemble les propositions qui se
retrouvent d’une liste à une autre. Amenez les élèves à
remarquer les éventuelles propositions contradictoires.
ll Enfin, vous pouvez afficher les cartes mentales de vos
élèves dans la classe ou les poster sur le blog de la
classe, s’il y en a un.

18
1
Nos outils
RÉCAPITULATIF DES POINTS DE
GRAMMAIRE ET DE PHONÉTIQUE
►►rappel des principaux interrogatifs
►►rappel du présent de l’indicatif et du futur proche
►►les adjectifs et pronoms indéfinis : tou(te)s,
certain(e)s, quelques, aucun(e)
►►l’alternative : ou
►►les prépositions avec et sans
►►les verbes savoir et connaître
►►les prépositions même et sauf
►►les sons [i] et [e/E]

1. Les interrogatifs 3. A
 vec ou sans
A. D.
Proposition de corrigé :
avec sans
1. Tu as combien de chansons dans ton ordinateur ? les 2
Internet Internet
2. Allô ? T’es où ?
3. Quand est-ce que tu éteins ton téléphone ? 1. Faire du sport x
4. Tu préfères quoi ?/Qu’est-ce que tu préfères ? 2. Publier une photo en ligne x
5. Pourquoi tu préfères les mails aux cartes postales ?
6. Tu téléphones à qui ? 3. Discuter avec ses amis x
7. Comment tu notes tes rendez-vous ?
4. Envoyer un mail x
B. 5. Écouter de la musique x
Questions et réponses libres.
6. Faire la fête x

2. Adjectifs et pronoms
4. Savoir et connaître
indéfinis
E.
C.  .  Ils savent tout faire  : réparer les ordinateurs, créer des
1
1.  Je n’ai aucun problème de connexion. 2.  Quelques   / logiciels, lancer des sites, etc. 2.  Tu connais Jeanne ? Elle
Certaines vidéos de cette chaîne sont très intéressantes. a un blog génial sur la Martinique  ! 3.  Je sais qu’il arrive
3. J’ai trouvé quelques/certains conseils sur un forum en demain, il m’a envoyé un message pour me le dire. 4. Vous
ligne. 4. Toutes les options de ce logiciel sont gratuites. 5. Je connaissez ce réseau social ? Il est très bien. 5. Je connais
vais ajouter quelques amis dans notre groupe. 6. Certains toutes les blogueuses de ce site.
smartphones sont très chers. 7. Je connais tous les blogs
sur ce thème. 8. Je n’ai essayé aucun de ces logiciels. F.
Réponses libres.
Lors de la mise en commun, faites remarquer que quelques
et certain(e)s sont souvent interchangeables et qu’ils
peuvent être remplacés par des dans la plupart des cas. 5. Sauf et même
G.
1. c. 2. a. 3. b.

19
1 N o s ou tils

Phonétique
Corrigés

1 2 3 4

Les sons [i] et [e/E]


[i] [e/E] [i] [i]

Objectif Voir transcriptions page 121 du livre.


Différencier les sons [i] et [e/E].
ll 
Demandez-leur s’ils ont compris le sens de chaque
Mise en route phrase et proposez-leur de les réécouter, puis de les
Expliquez aux apprenants qu’ils vont travailler les sons [i] et répéter.
[e/E]. Indiquez-leur que la prononciation des sons [e] et [E] en
français varie d’un pays ou d’une région à l’autre. En France, B.
de très nombreux Français ne les distinguent pas (dans le ll 
Invitez les apprenants à se mettre en binômes et à
Sud notamment). Il peut être utile de faire la différence entre chercher 3 mots qui comportent les deux sons, [i] et
[e] et [E] si on y arrive, mais ce n’est pas indispensable pour [e/E]. Dites-leur de s’entraîner à les prononcer en se
communiquer en français, car les confusions entre [e] et [E] corrigeant mutuellement si besoin.
n’ont presque jamais de conséquence sur la communication. ll 
Faites une mise en commun de tous les mots en
En revanche, la différence entre [i] et [e/E] est très les notant au tableau. Proposez-leur de choisir
importante, car elle a une influence sur le sens. Elle permet individuellement le mot qui leur plaît le plus dans la
par exemple d’éviter des malentendus entre il et elle, entre liste et de le partager avec la classe.
« Je vais à Paris » et « Je vis à Paris », etc.
Ensuite, proposez aux apprenants de faire un remue- Pour aller plus loin 
méninges pour trouver un maximum de mots comportant ll 
Demandez aux apprenants d’écrire leurs mots sur un
le son [i] (lire, utiliser, il, magazine, fixe, si, mobile, batterie, papier. Ramassez les papiers et mélangez-les dans une
informatique, site, etc.). Demandez-leur de trouver un grande boîte.
maximum de mots qui comportent le son [e/E] (aimer, côté, ll Faites deux équipes (A et B). Demandez à un joueur
elle, génial, clé, problème, et, données, aider, téléphone, de l’équipe A de piocher un papier et de le lire. S’il lit
même, préférer, écouter, etc.) Notez à part les éventuelles correctement, l’équipe A remporte un point. Demandez
propositions de mots contenant les deux sons, suggérez-en à un joueur de l’équipe B d’écrire le mot au tableau (ses
quelques-uns si les apprenants n’en ont pas proposé (écrire, coéquipiers peuvent l’aider en cas de doute). Si le mot
cinéma, vidéo...). est correctement écrit, l’équipe B marque un point.
ll Ensuite, proposez à un joueur de l’équipe B de piocher
Déroulement un mot à dire et à un joueur de l’équipe A de l’écrire.
A. Piste 04 ll Faites autant de tours que nécessaire, l’équipe qui a le
ll 
Attirez l’attention des apprenants vers les mots plus de points à la fin du dernier tour a gagné.
comportant les deux sons [i] et [e/E] et invitez-les à dire
lequel des deux sons apparaît le premier dans chacun. Pour en savoir plus
ll Faites-leur lire la consigne de l’activité de Phonétique, [i] : ce phonème se prononce avec la langue en avant, les
page 19. Assurez-vous qu’ils ont compris qu’ils doivent lèvres et la bouche étirées ;
seulement marquer le premier son qui apparaît, car les [e] : ce phonème se prononce avec la langue en avant et la
deux seront présents dans les phrases. bouche plus ouverte que pour le [ ] ;
ll Faites une première écoute pendant laquelle les élèves [ ] : ce phonème se prononce avec la langue au centre, les
ne prennent pas de notes. lèvres arrondies, la bouche peu ouverte.
ll Effectuez une seconde écoute pour qu’ils puissent
compléter ou vérifier leurs réponses.
ll Faites une mise en commun en groupe-classe.

20
1
MAG.
com
Les dangers d’Internet
Objectif 
Comprendre quelques risques liés à Internet et
pouvoir en discuter

Présentation des documents 

►►statistiques sur 3 inconvénients d’Internet


►►3 illustrations (2 montages et une photographie)

Mise en route «  Attention  !  »  : 0 panneau pour «  sans danger  »,


Invitez les apprenants à se rappeler des bons et mauvais 1 panneau pour «  un peu dangereux  », 2  panneaux
côtés d’Internet évoqués durant la Leçon 3. Si les élèves ne la pour «  assez dangereux  », 3 panneaux pour «  très
mentionnent pas d’eux-mêmes, introduisez l’idée de risque, dangereux ». Faites une mise en commun pour faire le
de danger. Pour les aider à comprendre, vous « Top » des dangers d’Internet selon la classe.
pouvez dessiner ou montrer un panneau ll Ensuite, invitez les apprenants à lire le premier
de signalisation signifiant «  Attention  !  », encadré. Encouragez-les à s’aider mutuellement pour
Demandez-leur si, à leur avis, Internet est comprendre les infographies. Vous pouvez écrire au
un espace sans danger, un peu dangereux tableau 200 milliards en chiffres (200  000  000  000)
ou très dangereux. pour qu’ils en visualisent l’importance.
ll Puis invitez les apprenants à lire le second encadré et
Déroulement  le troisième encadré, en faisant le point sur le lexique
ll Invitezles apprenants à lire le texte introducteur de la nouveau ou oublié après chaque moment de lecture.
double page Mag.com et d’essayer de le comprendre ll Assurez-vous que les apprenants ont compris les
globalement, sans nécessairement comprendre chaque informations données et demandez-leur s’ils les
mot ou chaque phrase. connaissaient ou si elles les surprennent, comme
ll 
Après cette première lecture, aidez-les à comprendre suggéré dans la rubrique : « Les dangers ».
le texte en leur posant les questions suivantes : Est-ce ll Proposez-leur ensuite d’associer à chaque encadré un
que ce texte parle des bons côtés d’Internet  ? Oui. des trois titres proposés dans la rubrique « Pour faire
Un peu ou beaucoup  ? Un peu. Est-ce que ce texte attention ».
parle des mauvais côtés ? Oui. Un peu ou beaucoup ? ll Invitez-les ensuite à lire les conseils et à les associer à
Beaucoup. Combien de problèmes sont cités dans chaque titre.
le texte ? Six : les courriers indésirables, les fausses
nouvelles, le piratage de comptes en banque, le
Corrigés
cyberharcèlement, les vols d’identité, les appels à la
haine et la violence. Quels sont les problèmes que 1. b. - 2. c. - 3. a.
vous comprenez ?
ll Proposez aux apprenants de formuler des hypothèses,
par deux, sur les termes inconnus désignant des ll Faitesune mise en commun et demandez-leur s’ils
dangers d’Internet. Faites une mise en commun. Aidez- appliquent ces conseils dans leurs usages d’Internet.
les à comprendre le sens des mots qu’aucun binôme n’a
pu trouver. Faites appel aux synonymes, aux mimes, aux Pour aller plus loin 
images, etc. ll 
Demandez aux apprenants s’ils connaissent d’autres
ll Proposez-leur d’attribuer un degré de dangerosité dangers d’Internet et complétez la liste des dangers
à chaque problème, en dessinant des panneaux évoqués dans la double page Mag.com.

21
1
ll 
Avant d’aborder la dernière activité, proposez aux en consultant la page 109 du Précis de grammaire de
apprenants de visionner la vidéo suivante  : http:// leur livre ou la Conjugaison, pages 117-120.
www.1jour1actu.com/info-animee/dangers-internet/. ll Invitez chaque groupe à présenter ses recherches et à
ll 
Distribuez-leur une grille de ce type avant de leur répondre aux questions du reste de la classe, s’il y en a.
faire visionner la vidéo. Proposez-leur de la lire pour ll Les supports des présentations, en version papier ou
associer les actions des internautes aux risques qui leur numérique, peuvent ensuite être affichés dans la salle
correspondent, selon la vidéo. ou postés sur le blog de la classe.

ACTIONS DANGERS

envoyer un mail
utilisation de ces photos MAG Photos en ligne : fais
.tv
contre moi
vente d’informations
attention !
utiliser une application
ma vie personnelle

donner des informations vol d’informations Objectifs 


sur des réseaux sociaux publicités ciblées Voir et comprendre une vidéo de prévention
Discuter des risques liés à la publication de photos
envoyer ou poster espionnage, localisation sur Internet
des photos (on sait où je suis)
Présentation du document
ll 
Après deux visionnages de la vidéo pour réaliser Vidéo de prévention canadienne pour inciter les jeunes à
l’activité, mettez en commun. Ensuite, montrez la vidéo réfléchir avant de publier des photos en ligne.
une troisième fois en demandant aux apprenants de
noter les conseils donnés pour se protéger. Mise en route
ll 
Demandez-leur enfin s’ils sont d’accord avec ces Avant le premier visionnage, demandez à vos apprenants
conseils et pourquoi. Demandez-leur s’ils connaissent s’ils postent des photos d’eux ou de leurs proches en ligne :
d’autres façons de se protéger. Est-ce que vous avez des comptes dans des réseaux
sociaux (Facebook, Whatsapp, Twitter, etc.) ? Est-ce que
Conseils donnés dans la vidéo l’image de votre profil est une photo de vous ? Est-ce que
- ne pas donner de photos vous postez des photos de vous, seul(e) ou avec d’autres
- ne pas accepter de rendez-vous personnes, sur Internet ?
- ne pas donner mon adresse
- utiliser un pseudonyme Compréhension globale
1.
ll Montrez la première image de la vidéo aux apprenants
et mettez la vidéo sur «  pause  ». Demandez aux
ll Invitez les apprenants à former des groupes de 2 à 5. apprenants de repérer le logo (« adosanté.org ») et le
Proposez-leur de faire des recherches sur Internet pour titre de la vidéo : « N’oublie pas... une fois affiché, c’est
présenter un risque lié à Internet à la classe et donner permanent ! »
au moins un conseil pratique à leurs camarades pour ll Demandez-leur quels sont les mots qu’ils comprennent
s’en protéger. et de faire des hypothèses sur le sens du titre, le
ll Assurez-vous que les dangers choisis soient variés et thème de la vidéo et le type de vidéo qu’ils vont voir,
faites-leur choisir entre plusieurs autres options si ce en choisissant parmi les 3 options proposées dans la
n’est pas le cas. question a.
ll Vous pouvez les inviter à consulter les sites suivants : ll Laissez les apprenants répondre librement. Ne leur
http://www.droitsenfant.fr/principaux_dangers.htm donnez pas les réponses ou explications, dites-leur que
http://www.fais-gaffe.fr vous en reparlerez après avoir regardé la vidéo.
http://www.monquotidien.fr/infos/2012/02/15/l-info- ll Faites-leur visionner la vidéo une première fois puis,
du-jour/internet-protege-toi-pour-bien-surfer-a1289 demandez-leur à nouveau quel est le thème et le genre
ll Pour présenter leurs recherches, proposez aux de la vidéo.
apprenants de mettre en valeur le chiffre et le danger
et de rédiger un texte explicatif. Ils doivent terminer en Corrigés
proposant au moins un conseil pratique.
ll Conseillez-leur d’accompagner leur présentation d’une
Il s’agit d’une vidéo de prévention.
illustration. Invitez-les à utiliser l’impératif pour donner
La vidéo parle des photos postées sur Internet.
plus de force à leur(s) conseil(s) - ils peuvent le revoir

22
1
Compréhension détaillée 3.
2. ll Demandez aux apprenants : si vous postez des pho-
ll Invitezles apprenants à prendre connaissance des trois tos de vous sur Internet, est-ce que vous êtes seuls
questions de l’exercice 2. Encouragez-les à s’expliquer ou avec d’autres personnes, sur ces photos ? Est-ce
mutuellement le lexique des questions et propositions, que ces autres personnes sont d’accord ? Vous leur
aidez-les pour les termes qu’aucun élève ne peut avez demandé avant de poster la photo ? Est-ce que
expliquer aux autres. d’autres personnes (famille, amis, camarades, etc.)
ll Visionnez une deuxième fois la vidéo, puis laissez ont mis des photos de vous en ligne ? Est-ce qu’ils
quelques minutes aux apprenants pour qu’ils puissent vous ont demandé votre accord avant de le faire ?
répondre individuellement. ll Proposez aux apprenants de former des groupes de 3 à
ll Faites une mise en commun, demandez aux apprenants 5 pour chercher des solutions au problème des photos
quels éléments de la vidéo les ont aidés à répondre. qu’on ne peut pas effacer, aux photos volées, aux photos
postées ou partagées sans l’accord des personnes.
Corrigés ll Ensuite, laissez-leur quelques minutes afin de chercher
le vocabulaire dont ils ont besoin dans un dictionnaire
imprimé ou numérique. Vous pouvez aussi passer dans
a. Les photos que tu postes sur les réseaux sociaux
la classe pour les aider à formuler leurs conseils si
sont très difficiles à effacer.
besoin.
b. Elle ne peut pas effacer la photo qu’elle a postée.
ll Faites une mise en commun à l’oral.

ll 
Revenez alors au titre de la vidéo et demandez aux
apprenants de comparer avec leurs hypothèses de
départ. Aidez-les alors à comprendre chaque mot du
Retrouvez les vidéos d’À plus 2, accompagnées de
titre : « N’oublie pas... une fois affiché, c’est permanent ! »
plus d’activités et de vidéos supplémentaires
ll Proposez aux élèves de discuter, à deux, à la question c.
dans le PACK DVD d’À plus 2.
ll Ensuite, faites une mise en commun, en invitant chaque
binôme à présenter ses hypothèses. Les autres élèves
de la classe peuvent prendre la parole pour indiquer
s’ils sont d’accord ou pas avec ces hypothèses.

23
Notre projet final

Faire une enquête sur


les usages des technologies

OBJECTIFS 
►►poser des questions sur des pratiques
►►donner des informations sur ses pratiques
►►parler des technologies
►►présenter les résultats d’une enquête

Matériel 
►►bloc-notes, stylos
►►selon les choix des élèves et le matériel disponible  :
grandes feuilles, feutres, ordinateur, projecteur

Déroulement par phases


Avant de commencer, lisez avec les apprenants le titre PHASE 2
du projet final. Demandez-leur s’ils comprennent le mot L’enquête
enquête. Aidez-les à comprendre la différence entre ll Chaque apprenant recopie les questions choisies
poser des questions à une personne sans réfléchir, par son groupe et va interviewer 1 ou 2 camarades
comme dans une conversation, et poser des questions d’autres groupes.
choisies, dans un ordre précis, à plusieurs personnes ll Un élève pose toutes ses questions à l’autre et note
pour noter leurs réponses, comme dans une enquête les réponses données. Puis ils inversent les rôles.
journalistique ou scientifique.
Dites-leur qu’ils vont devoir travailler en autonomie, PHASE 3 
mais que vous serez là pour les aider en cas de besoin. La mise en commun
Si vous le jugez nécessaire, faites avec vos apprenants ll Ensuite, les groupes se reforment pour comparer les
une récapitulation rapide des ressources qu’ils devront réponses obtenues par chaque élève. Dites-leur bien
mobiliser dans cette activité. Vous pouvez aussi leur de regarder toutes les réponses question par question,
signaler où se trouvent, dans le livre, le lexique et la pour pouvoir rédiger les résultats de chacune.
grammaire dont ils auront besoin. ll 
Selon le matériel disponible et les préférences des
élèves, chaque groupe met ses résultats par écrit
PHASE 1   sous forme synthétique et visuellement attractive (en
Le questionnaire mettant en avant les chiffres, les mots-clés, avec des
ll Les apprenants forment des groupes de 3 à 5 et illustrations éventuellement, etc.).
chaque groupe choisit un support technologique, un ll 
Chaque groupe présente ses résultats à la classe.
outil sur lequel se concentrer. Si besoin, vous pouvez Veillez à ce que plusieurs élèves de chaque groupe
ajouter des thèmes comme les boîtes mail, les prennent la parole.
réseaux sociaux, une application très populaire, etc. ll 
Après chaque présentation, demandez aux autres
ll Dites-leur de réfléchir à ce qu’ils veulent apprendre élèves si les résultats ressemblent ou non à ceux
grâce à leur enquête. Combien d’élèves de la classe qu’ils ont trouvés pour leur support.
ont un ordinateur ? Quel est le premier réseau
social utilisé par leurs camarades ? etc. Et maintenant…
ll 
Chaque groupe fait un brainstorming pour trouver ll 
Incitez les élèves à discuter les résultats de
un large choix de questions. Ensuite, ils discutent leur enquête, à résumer ensemble le «  profil  »
pour choisir entre 3 et 5 questions, parmi les plus technologique de la classe, à rappeler les résultats
compréhensibles et les plus intéressantes selon eux. les plus étonnants, etc.
Est-ce que tu as un smartphone ? Tu écris beaucoup ll Encouragez-les aussi à s’exprimer sur l’enquête elle-
de mails ? Tu aimes regarder la télévision ? même. Est-ce qu’ils ont appris des choses  ? Est-ce
ll Rappelezque l’ordre des questions est important et que les questions se ressemblaient d’un groupe à
conseillez-leur de les numéroter. l’autre ? etc.

24
2
Toute la
Unité vie

Objectifs de l’unité
Dans cette unité, les apprenants vont apprendre à raconter des vies, des souvenirs, des
trajectoires personnelles en français. Pour évoquer des actions et des événements passés, ils
reverront le passé composé avec avoir puis avec être, les verbes décider de, commencer à,
continuer à et arrêter de. Ils utiliseront les grandes périodes de la vie, ainsi que les adverbes de
temps déjà, jamais, encore et toujours. Ils acquerront les indéfinis tout, quelque chose et rien,
sans oublier les principaux verbes liés à la mémoire. Les élèves apprendront à comprendre et
réaliser une interview (l’un des moyens de connaître la vie d’une personne), ce qui consolidera
leur appropriation des interrogatifs. Ils utiliseront alors le vouvoiement, ainsi que les termes de
politesse Madame et Monsieur. La tâche finale les amènera à raconter en groupes et en images
la vie d’un personnage fictif ou d’une personne célèbre.

MISE EN ROUTE
Demandez aux apprenants s’ils aiment ou non les biographies ou les autobiographies. Préfèrent-
ils les biographies fictives ou réelles ? Est-ce que la vie des autres les intéresse ? Ou est-ce qu’ils
trouvent ces histoires ennuyeuses ? Les préfèrent-ils sous forme de livres, de films, de séries, de
vidéos, d’interviews, de blogs, de bandes dessinées, etc. ?

Contenus

Communicatifs Grammaire Lexique Phonétique


►►comprendre ►►le passé composé ►►les périodes de la vie ►►les nasales (1)
et réaliser une ►►le vouvoiement [ã] et [õ]
►►les remerciements
interview
►►commencer à, continuer
►►les excuses
►►utiliser le à, décider de, arrêter de
vouvoiement et le ►►les adverbes de temps : ►►les termes d’adresse :
tutoiement déjà, encore, toujours, Madame, Monsieur...
►►évoquer des actions jamais ►►les verbes de la
et des événements ►►non ? Si. mémoire
passés ►►tout, quelque chose, rien
►►parler d’un souvenir
ou d’un oubli

Notre projet final


Dessiner la vie
MAG Les nouvelles stars du Net :
.COM vlogueurs et vlogueuses
d’un personnage
fictif ou d’une MAG Le « Draw my life »
célébrité .tv de Natacha Birds

25
2
Lignes de vie
OBJECTIF DE LA LEÇON 1 
Comprendre et réaliser une interview

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►situer et évoquer différentes périodes de la vie


►►parler d’événements passés
►►comprendre et réaliser une interview
►►utiliser le vouvoiement dans les contextes adéquats
►►parler de passions et de vocations

ll 
Posez-leur des questions pour les aider à mieux
1. Un héros inconnu comprendre le texte. Qu’est-ce qui est arrivé à Saïd
Darkal ? Un accident de voiture. Qu’est-ce qu’il a fait
Objectif de l’activité  comme travail/métier ? Joueur de basket. Qu’est-ce
Évoquer des périodes et événements d’une vie qu’il fait maintenant ? Il entraîne d’autres joueurs / des
joueurs handicapés / une équipe de basket.
Mise en route ll 
Invitez ensuite les apprenants à lire individuellement
Écrivez les mots « héros » et « héroïne » au tableau, demandez l’interview pour répondre à la question : Pourquoi Saïd
aux élèves s’ils savent ce que signifient ces mots. Encouragez- Darkal est-il un héros pour le journaliste  ? De très
les à s’appuyer sur d’autres langues qu’ils connaissent (anglais, nombreuses réponses sont possibles, car la question
espagnol, portugais, etc.) pour en deviner le sens. Demandez- est volontairement subjective. Parce que Saïd a eu
leur ensuite ce que leur évoquent ces termes, à quels autres une vie difficile. Parce qu’il est positif. Parce qu’il est
mots de français ou d’autres langues ils les rattachent. Enfin, courageux. Parce qu’il a fait beaucoup de choses dans
demandez-leur quels sont leurs héros et leurs héroïnes à eux sa vie. Parce qu’il a continué à jouer au basket après
(fictifs ou réels, célèbres ou proches d’eux, etc.). son accident, etc.

Déroulement B.
A. ll 
Proposez aux apprenants de relire l’interview afin de
ll Invitez les apprenants à observer le paratexte avant de trouver les réponses aux questions suivantes : Quelle
lire l’interview. Posez-leur des questions pour guider est la ville d’enfance de Saïd  ? Bruxelles. À quel âge
leur observation. De quel type de texte s’agit-il ? Un a-t-il appris à jouer au basket ? À sept ans. Avec qui ?
article de journal./Une interview dans un magazine... Avec sa sœur. À quel âge a-t-il eu son accident ? À dix-
De quel pays vient le journal/magazine ? De Belgique. neuf ans. À quel âge a-t-il fini/terminé sa rééducation ?
Quelle est la rubrique (le thème) de cette page ? La À vingt-et-un ans. Qu’est-ce qu’il a fait après sa
rubrique s’appelle « Héros inconnus ». rééducation  ? Il a recommencé à jouer au basket.
ll Invitez-les à décrire l’image. On voit un homme/un À quel âge va-t-il prendre sa retraite  ? À 70 ou 75
adulte/un sportif/un basketteur. Il tient un ballon ans. Qu’est-ce qu’il va faire ? Regarder les matchs de
de basket dans ses mains. Il est en fauteuil roulant. basket à la télé.
Comment s’appelle-t-il  ? Saïd Darkal. Qui c’est  ? ll 
Proposez aux apprenants de lire les étiquettes de
Qu’est-ce qu’il fait dans la vie  ? « Entraîneur de gauche, celles qui correspondent aux époques de la
basket en fauteuil roulant ». Où est-ce qu’il travaille ? vie. Vous pouvez les aider à en comprendre le sens en
À Liège. Proposez-leur de chercher la ville de Liège sur leur montrant ou en les invitant à chercher des images
une carte de la Belgique. d’enfants, d’adolescents, d’adultes et de personnes
ll Une fois que les élèves ont bien compris ces éléments âgées.
principaux, proposez-leur de lire, individuellement, ll Demandez-leur d’associer une tranche d’âge à chaque
l’introduction à l’interview. époque. Vous pouvez leur proposer des pistes, mais il

26
2
est préférable que les élèves débattent et discutent D.
ensemble des âges de chaque époque de la vie, car il ll 
Faites tirer un papier au hasard à chaque élève et
s’agit toujours d’un découpage subjectif et changeant invitez-les à former des groupes de 3 à 5.
(l’âge de 35 ans, par exemple, n’est pas perçu de la ll Au sein de chaque groupe, un élève lit sa question et les
même façon selon qu’on a 13 ou 47 ans). autres doivent imaginer, à l’oral, les réponses de Saïd
ll 
Demandez aux apprenants à quelle époque de sa Darkal à cette question.
vie se trouve Saïd Darkal au moment de l’interview. ll Quand tous les élèves du groupe ont fait une proposition,
Demandez-leur quelles sont les périodes de sa vie un autre apprenant lit sa question, et ainsi de suite.
qui appartiennent, pour lui, au passé, au présent et au
futur. Variante
ll 
Puis invitez les apprenants à prendre connaissance ll Au sein de chaque groupe, les élèves choisissent et, si
des étiquettes de droite. Indiquez-leur que souligner besoin, arrangent un peu, la meilleure réponse à chaque
le temps verbal les aidera beaucoup pour réaliser question. Ils l’écrivent sur un papier différent de celui de
l’exercice. la question. Ils mélangent ensuite leurs papiers et les
ll 
Laissez-leur quelques minutes pour faire l’exercice, laissent sur leur(s) table(s) commune(s).
puis faites une mise en commun. - Est-ce que vous avez des enfants ?
- Oui ! J’ai une fille de treize ans, qui joue aussi au
basket, et un fils de neuf ans. Mais lui, il déteste
Corrigés
le basket.
ll 
Les groupes changent de place ou, tout au moins, de
L’enfance : il a commencé à jouer au basket. papiers. Ils doivent alors associer les réponses et les
L’adolescence : il a eu un accident de voiture. questions inventées par leurs camarades. L’équipe qui
L’âge adulte : il est entraîneur de basket en fauteuil. réussit à réunir correctement les questions et réponses
La vieillesse : il va prendre sa retraite. d’un autre groupe a gagné.

Pour en savoir plus 


C. ll 
Les Jeux paralympiques sont les Jeux olympiques pour
ll 
Invitez les apprenants à relever le pronom personnel les athlètes ayant un handicap physique ou mental. Ils
dans les questions de l’interview. Proposez-leur de ont lieu tous les quatre ans, comme les Jeux olympiques.
consulter la colonne Nos outils page 25. Demandez-leur Des épreuves sportives internationales pour athlètes
de faire des hypothèses sur la fonction de ce « vous » handicapés existent depuis 1948. Les premiers Jeux
singulier. Demandez-leur s’il existe ou non une façon paralympiques d’été se sont déroulés à Rome en 1960 et
de marquer le respect ou la distance dans les autres les premiers Jeux d’hiver, à Örnsköldsvik en Suède, en 1976.
langues qu’ils connaissent.
ll 
Demandez-leur d’élaborer des hypothèses pour Pour aller plus loin
déterminer quand utiliser le vouvoiement et le ll Demandez aux apprenants s’ils connaissent des sportifs
tutoiement en français. Écrivez leurs hypothèses au qui participent ou ont participé aux Jeux paralympiques.
tableau, puis rendez-vous à la page 30 pour comparer Proposez-leur de faire des recherches soit un sport des
leurs hypothèses avec les explications du point 2. Vous Jeux paralympiques, soit sur sur un champion ou une
pouvez faire les activités correspondantes à ce moment- championne de leur pays ou d’autres pays.
là ou ultérieurement.
ll 
Une fois que les apprenants ont bien compris le
vouvoiement, proposez-leur d’écrire chacun, sur un 2. J’ai découvert ma vocation
morceau de papier, une question qu’ils pourraient
poser à Saïd Darkal. Dites-leur que ces questions Objectif de l’activité 
peuvent porter sur son passé, son présent ou son Comprendre et imaginer un parcours professionnel
futur, sa carrière de sportif, l’équipe qu’il entraîne, son
quotidien, sa vie affective, etc, mais que le journaliste Mise en route
doit vouvoyer Saïd Darkal (ce sont deux adultes et ils ne Demandez aux apprenants quel(s) métier(s)/profession(s)
se connaissent pas bien). ils veulent faire plus tard. Incitez-les à chercher les noms
ll 
Passez dans la classe pour aider les élèves qui le de ces métiers en français.
souhaitent et proposez-leur éventuellement de
consulter un dictionnaire. Déroulement
ll 
Ramassez toutes les questions et mélangez-les dans A.
une boîte ou un chapeau. ll 
Indiquez aux apprenants qu’ils vont associer les
étiquettes avec les images. Invitez-les à prendre
connaissance des étiquettes.

27
2 o
Mig
L i
n, c
e ’
sedst…
e v ie

ll 
Demandez aux apprenants de réaliser l’activité ll Faites une dernière écoute pour réécouter les réponses.
individuellement puis proposez-leur de vérifier leurs Demandez préalablement aux apprenants de faire bien
réponses en les comparant avec celles de leur voisin. attention à la fin de l’interview.
ll Faites une mise en commun. ll Attirez leur attention sur les remerciements finaux.
Comparez-les avec ceux de l’interview écrite de Saïd
Corrigés Darkal, sur la page 24. Faites-leur ainsi remarquer qu’il
existe plusieurs façons de remercier et de répondre à
De gauche à droite et de haut en bas  : vétérinaire, des remerciements en français. Le cadre Voc + en donne
étudiante en musique, reporter de guerre. quelques exemples. Vous pouvez leur faire chercher
l’élément commun aux trois formules proposées pour
remercier (« merci »).
ll Demandez aux apprenants ce qu’ils pensent de ces trois ll «  Merci  » n’est pas seulement un mot français, on le
professions, si ce sont des métiers qui leur plaisent ou trouve dans d’autres langues comme le bulgare, le
non et pourquoi. catalan, le mauricien, etc. Demandez aux apprenants
Moi, je ne veux pas être vétérinaire, parce que je s’ils connaissent d’autres langues dans lesquelles on
n’aime pas les animaux. dit « merci ». Demandez-leur s’ils connaissent d’autres
Moi, je veux être musicien, parce que j’adore la façons de remercier qui existent ou se ressemblent
musique ! beaucoup dans plusieurs langues qu’ils connaissent.
ll Demandez-leur aussi si les réponses aux remerciements
B. Piste 05 proposées ressemblent (si on les traduit mot à mot)
ll 
Demandez aux apprenants de lire l’énoncé et de à celles qui s’utilisent dans les autres langues qu’ils
déterminer le type de document qu’ils vont écouter. connaissent.
Une interview. Dites-leur que la personne interviewée
est une des trois personnes de l’activité précédente. C.
ll Faites-leur écouter une première fois le document pour ll 
Lisez l’énoncé de l’activité avec les apprenants, ainsi
en avoir une compréhension globale. Les apprenants que l’exemple proposé dans le manuel. Attirez leur
doivent seulement déterminer qui est l’invitée de attention sur le verbe commencer à. Proposez-leur de
l’émission de radio et se familiariser avec les thèmes consulter le dernier encadré de la colonne Nos outils.
de l’interview. ll Dites aux élèves de former des binômes. Invitez chaque
binôme à choisir qui il veut interviewer : le vétérinaire ou
Corrigés l’étudiante en musique ?
ll Demandez-leur d’écrire ensemble une interview, entre
La personne interviewée est reporter de guerre. personnes qui se vouvoient, comportant au moins 3
questions et un échange final de remerciements.
Voir transcription page 121 du livre. ll Passez dans la classe pour aider les élèves à reformuler
leurs propositions si nécessaire.
ll 
Proposez aux apprenants de lire individuellement les
étiquettes. Puis demandez à plusieurs élèves de les lire D.
à voix haute. Pour se préparer à la lecture des chiffres, ll Proposez aux binômes de jouer, tour à tour, leur interview
ils peuvent consulter la page 104 du livre. Assurez-vous devant la classe. Les autres apprenants prennent des
qu’ils ont bien compris les informations écrites dans les notes sur les points communs et différences entre les
étiquettes. interviews.
ll Faites une deuxième écoute. Laissez quelques minutes ll Quand tout le monde est passé, demandez aux élèves
aux apprenants pour associer les étiquettes. quelles sont les ressemblances et différences qu’ils ont
ll Faites une troisième écoute si besoin avant la mise en pu relever entre les différentes interviews.
commun. ll Vous pouvez poster les transcriptions des interviews
sur le blog de la classe, s’il y en a un.
Corrigés
Variante
En 1999, elle a fait son premier reportage de guerre. ll 
Proposez de filmer la performance des apprenants
En 2006, elle a été blessée. qui le souhaitent (seulement ceux qui le souhaitent) et
En 2014, une famille lui a sauvé la vie. donnez-leur ensuite la vidéo de leur performance.

28
2
Dessine ta vie !
OBJECTIF DE LA LEÇON 2 
Évoquer des actions et des événements passés

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►présenter les moments importants de sa vie,


en français et en images
►►évoquer des expériences personnelles ponctuelles ou
extraordinaires
►►ancrer ces expériences personnelles dans le temps
avec les adverbes déjà, jamais, toujours et encore
►►inventer et distinguer des mensonges et des vérités

dans le dessin, marqué par des titres et sous-titres, ou


1. M
 a vie en dessins remplacé par un dialogue. La musique et l’humour sont
aussi des ingrédients importants dans de nombreux
Objectif de l’activité  « Draw my life ».
Présenter des moments marquants de sa vie en images
Déroulement
Matériel  A.
Feuilles blanches et matériel de dessin (crayons, ll 
Invitez les apprenants à regarder les six images.
gommes, feutres, etc.). Proposez-leur d’attribuer, en binômes, un mot-clé à
chaque image (par exemple : naissance/bébé, jumeaux/
Mise en route  bébés, ski/neige/montagne, amis, lecture/BD, voyage,
Demandez aux apprenants s’ils savent ce qu’est un «  Draw etc.).
my life », s’ils en ont déjà vu, voire déjà fait. Si ce genre leur ll Faites une mise en commun à l’oral.
est familier, demandez-leur ce qu’ils en pensent, s’ils ont des ll 
Invitez les élèves à lire l’énoncé de l’activité . Puis
« Draw my life » préférés ou qu’ils n’aiment pas, etc. Si ce genre dites-leur d’associer chaque légende au dessin
ne leur est pas familier, incitez-les à faire des hypothèses sur correspondant.
ce genre audiovisuel, puis des recherches en ligne, en groupes,
pour trouver des exemples de « Draw my life » en français. Corrigés
Pour en savoir plus De gauche à droite et de haut en bas :
ll 
Le «  Draw my life  » (souvent traduit par «  Ma vie en 1. J
 e suis née à Grenoble, en France, en 2003.
dessins  ») est un genre audiovisuel. Apparu dans les 2. Mes deux frères sont nés en 2005… Eh oui, ils sont
années 2010, il est devenu rapidement populaire sur jumeaux !
Internet. Il consiste à raconter une vie en dessins et à 3. À six ans, j’ai fait du ski pour la première fois.
la première personne du singulier. Cette vie peut être la 4. J’ai rencontré Ahmed, mon meilleur ami, à l’école
mienne ou celle d’une célébrité, d’un personnage fictif primaire.
ou de toute autre chose (la planète Terre, par exemple). 5. À neuf ans, je suis devenue accro aux bandes
ll La différence avec un dessin animé, c’est que les dessinées. C’est ma passion !
personnes qui réalisent un « Draw my life » se filment 6. M es frères et moi, on est allés en Italie l’été dernier.
en train de faire le dessin (soit à la main, soit grâce à
un logiciel) : l’apparition progressive des dessins et leur
enchaînement fait partie intégrante de l’histoire. ll 
Vous pouvez inciter les élèves à chercher la ville de
ll Dans un « Draw my life » classique, le récit est souvent Grenoble sur une carte de France. Vous pouvez aussi
raconté par une voix off, mais il peut aussi être écrit leur demander de deviner, grâce au dessin, dans quelle

29
2 Dess in e ta v ie !

ville d’Italie Sarah et ses frères sont allés en vacances C.


(il s’agit de Rome) et de la situer sur une carte. ll 
Invitez les apprenants à former des binômes pour
ll Dissipez les doutes quant au lexique des légendes, en échanger leurs dessins et légendes. Chacun associe les
incitant les apprenants qui connaissent ou qui ont deviné légendes et dessins de l’autre et tâche de les replacer
le sens des termes inconnus à les expliquer, dessiner ou dans l’ordre chronologique. En transformant la légende
mimer à leurs camarades. écrite. « J’ai appris à nager à cinq ans, avec ma
ll Demandez ensuite aux élèves de souligner les actions de sœur. », devenant un commentaire oral : « Tu as appris
chaque légende et posez-leur les questions suivantes. À à nager à six ans. ». Ceci permet à l’auteur-e du dessin
quel temps sont presque tous les verbes ? Au passé de vérifier la bonne compréhension de l’information.
composé. Dans ces phrases, quels sont les verbes ll 
Si l’élève qui parle a des doutes sur l’ordre des
conjugués avec l’auxiliaire avoir  ? « J’ai fait » et événements, il peut également s’aider des légendes
« j’ai rencontré ». Quels sont les verbes conjugués pour demander des précisions « Tu as appris à nager
avec l’auxiliaire être ? « Je suis née », « mes deux avant ton premier voyage au Portugal ? ».
frères sont nés », « je suis devenue », « on est
allés ». Qu’arrive-t-il au participe quand le verbe est Pour aller plus loin
conjugué avec être ? Il s’accorde./Il change./Il se met ll 
Vous pouvez proposer aux apprenants de réunir leurs
au féminin ou au pluriel... dessins et légendes sur une grande feuille A3 et de
ll Invitez les apprenants à consulter le point 1 de la double donner un titre à leur « Draw my life ».
page Nos outils (page 30) et à réaliser les activités ll Les apprenants qui le souhaitent peuvent évidemment
proposées. réaliser leur « Draw my life » en vidéo et le présenter à
la classe.
B.
ll Dites aux apprenants de choisir 4 événements de leur
vie qu’ils ont envie de dessiner ou tout au moins de 2. Est-ce que tu as déjà... ?
représenter dans leur «  Draw my life  ». Si des élèves
vous demandent des idées, vous pouvez leur indiquer Objectif de l’activité 
les exemples suivants : un déménagement, un voyage, Évoquer des expériences ponctuelles ou extraordinaires
l’arrivée d’un animal de compagnie, la première fois
qu’ils ont fait quelque chose, goûté un plat, lu un livre, Mise en route
essayé un sport, parlé une langue, etc. Lisez avec les apprenants le titre de l’activité. Demandez-
ll 
Quand les apprenants ont choisi leurs quatre leur s’ils ont déjà joué à un jeu basé sur cette question.
événements, distribuez-leur des feuilles blanches A4 Vous pouvez ensuite leur faire tirer au hasard des papiers
(au moins 3 par élève). En coupant deux de ces feuilles, sur lesquels vous aurez marqué des questions amusantes
ils obtiennent des feuilles de format A5 pour réaliser ou valorisantes pour les apprenants, en mélangeant
leurs dessins (prévoyez-en plus pour qu’ils puissent les propositions réalistes et propositions absurdes ou
refaire si besoin). extraordinaires. Évitez surtout les questions gênantes et il
ll Sur la troisième feuille, coupée en 4, chaque élève n’est pas question de dévoiler leur vie privée en classe.
écrit ses légendes (une phrase pour expliquer chaque Voici dix propositions, qui peuvent évidemment être posées
événement). Aidez-les à reformuler leurs phrases si plusieurs fois par et à différents élèves, être complétées et/
besoin. ou adaptées au contexte des élèves.
- Est-ce que tu as déjà chanté dans un karaoké ?
Variantes - Est-ce que tu as déjà dormi dans un igloo ?
ll Si certains de vos élèves se sentent plus à l’aise avec - Est-ce que tu as déjà fabriqué un objet avec tes mains ?
un écran qu’une feuille de papier, et que les outils leur - Est-ce que tu as déjà rêvé en français ?
sont accessibles, proposez à ceux qui le souhaitent - Est-ce que tu es déjà allé(e) dans un autre pays ?
de réaliser leurs dessins en version numérique. De - Est-ce que tu as déjà vu une star en vrai ?
nombreuses applications le permettent, entre autres  : - Est-ce que tu as déjà passé une nuit sans dormir ?
http://drawisland.com  ; http://flockdraw.com  ; - Est-ce que tu es déjà monté(e) sur un éléphant ?
https://www.artrage.com. Les légendes peuvent - Est-ce que tu es déjà passé(e) à la télé ?
alors être écrites avec un logiciel de traitement de texte - Est-ce que tu as déjà fait un « Draw my life » ?
et l’échange entre apprenants se faire en échangeant Posez une question à un premier élève. Il y répond avant
les fichiers générés en format PNG ou PDF, par exemple. de poser la question qu’il a tirée à un autre élève, et ainsi
ll Les élèves qui n’aiment pas du tout le dessin peuvent, de suite jusqu’à ce que tout le monde ait répondu à une
pour leur part, privilégier les collages manuels ou question et en ait posé une autre.
numériques à partir de photos apportées en classe, ou
encore d’images trouvées en ligne, imprimées et/ou
découpées.

30
2
ll Puis invitez-les à consulter le point 4 de la double page
Déroulement  Nos outils (page 31) et à en réaliser les activités.
A. Piste 06 ll Maintenant, demandez aux apprenants de consulter le
ll Demandez aux apprenants de lire l’énoncé de l’activité, dernier cadre de la colonne « Nos outils » page 27.
afin de deviner combien de personnes ils vont entendre ll Écrivez au tableau non, oui et si. Demandez aux
dans le document audio (3 personnes) et à quoi va apprenants si si remplace oui ou non (oui). Demandez-
ressembler leur conversation (un jeu). leur quel est le plus fréquent en français (oui). Enfin,
ll Annoncez aux apprenants qu’ils vont devoir essayer proposez-leur de faire des hypothèses sur les contextes
d’identifier le nom du jeu, mais aussi son principe. où on emploie si. Ils peuvent s’exprimer dans d’autres
ll Passez les vingt premières secondes de l’enregistrement langues que le français si besoin.
(deux fois si nécessaire). Demandez-leur quel est le ll Faites une mise en commun, puis invitez les apprenants
nom du jeu. à vérifier leurs hypothèses en se rendant au point 3 de
la page 31, avant d’en réaliser l’activité.
Corrigés
C.
Ils jouent au « détecteur de mensonges ». ll 
Invitez les apprenants à lire l’énoncé de l’activité et à
rédiger trois expériences personnelles : deux vraies et
une fausse.
Voir transcription page 122 du livre. ll Si les élèves vous demandent du vocabulaire, n’hésitez
pas à les aider ou encouragez-les à consulter un
ll 
Demandez-leur ensuite : c’est quoi, comme jeu  ? dictionnaire.
Qu’est-ce qu’ils font ? Une personne dit une phrase. ll Une fois que les apprenants ont rédigé leurs expériences,
Les autres doivent deviner si c’est vrai ou si c’est proposez-leur de former des binômes pour se corriger
faux. mutuellement.
ll 
Pour aider les apprenants à comprendre le principe du
jeu, vous pouvez écrire au tableau : D.
Vrai ≠ faux ll Les élèves forment des groupes de 3 à 5 apprenants.
Vérité ≠ mensonge ll 
Une personne commence à lire une expérience. Elle
Dire la vérité ≠ mentir explique les termes nouveaux si elle en a utilisé pour
rédiger son expérience.
B. Piste 06 ll Après lecture de chaque proposition, les autres doivent
ll 
Invitez les apprenants à prendre connaissance de deviner si elle est vraie ou fausse. Ceux qui devinent
l’énoncé et des propositions du tableau. Assurez-vous juste gagnent un point.
qu’ils les comprennent.
ll Écoutez la conversation en entier. Laissez le temps aux Pour aller plus loin
élèves de réaliser l’activité. ll En groupes ou en binômes, les apprenants choisissent
ll Faites une nouvelle écoute de la conversation en entier une célébrité ou un personnage fictif. Après quelques
pour que les apprenants complètent et vérifient leurs recherches en ligne, ils écrivent quatre phrases en son
réponses. nom en utilisant un adverbe dans chacune. Les phrases
ll Faites une mise en commun. doivent être vraies.
ll À tour de rôle, les élèves de chaque équipe lisent leurs

Corrigés quatre phrases (ou cinq/six s’il y a des groupes de


trois, cinq ou six élèves). Les élèves des autres équipes
1. Vrai. doivent deviner de qui il s’agit. Par exemple :
2. Vrai. Élève 1 d’une équipe : J’ai toujours aimé chanter.
3. Faux (son rêve était un mensonge). Élève 2 de la même équipe : Je n’ai jamais chanté avec
4. Vrai (il n’a jamais rêvé d’aller au collège en pyjama). Michael Jackson.
Élève 3 de la même équipe : J’ai déjà chanté avec Emi-
ll 
Faites une dernière écoute en attirant l’attention des nem et avec Shakira.
apprenants sur les adverbes déjà, jamais, toujours et Élève 4 de la même équipe  : J’ai encore changé de
encore. coupe de cheveux.
ll Demandez aux élèves de se les expliquer mutuellement Élève d’une autre équipe : Rihanna !
(ou tout au moins de faire des hypothèses), en s’appuyant Élève de la première équipe : Oui !
sur les phrases de l’activité et celles du deuxième
encadré de la colonne « Nos outils » page 27.

31
2
Au fil du temps
OBJECTIF DE LA LEÇON 3 
Parler d’un souvenir ou d’un oubli

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités


de la double page
►►parler de collections et de leur constitution
►►pouvoir s’excuser et comprendre des excuses
►►choisir des mots qui nous plaisent en français
►►parler de la mémoire
►►évoquer des souvenirs et des oublis
►►utiliser les indéfinis tout, quelque chose, rien

1. L
 es collections ll Demandez aux élèves de réaliser l’activité
individuellement avant de faire une mise en commun.
Objectif de l’activité 
Parler de collections et de leur constitution
Corrigés
Mise en route De gauche à droite et de haut en bas : des cerfs-volants,
Si vous avez une collection, vous pouvez en apporter une des timbres, des pièces de monnaie, des porte-clés,
photo en classe. Dites aux apprenants  : Je collectionne des cartes postales, des mots, des hérissons.
les... et montrez-leur votre collection. Puis demandez-
leur si eux-mêmes font une collection. Proposez-leur
d’expliquer ou de dessiner les choses qu’ils collectionnent ll 
Demandez-leur leurs opinions sur les six collections,
pour demander le nom de ces choses en français. Écrivez quelles sont celles qu’ils trouvent belles ou pas,
au tableau les collections déclarées par les élèves. Si aucun intéressantes ou pas, originales ou pas, faciles ou
ne déclare de collection, vous pouvez leur demander, d’une difficiles, etc.
façon plus générale, quelles sont les choses fréquemment
collectionnées (timbres, maillots de foot, peluches, voitures B. Piste 07
miniatures, etc.). ll 
Invitez les apprenants à lire l’énoncé et assurez-vous
qu’ils le comprennent. Expliquez-leur qu’un micro-
Déroulement trottoir, c’est quand un journaliste pose la même
A. question à plusieurs personnes — souvent dans la rue,
ll Proposez aux élèves d’observer les images de l’activité. mais pas toujours (salons, plages, écoles, cafés, etc.).
S’ils connaissent déjà certains termes, encouragez-les ll 
Annoncez aux élèves qu’ils vont faire une première
à les donner dès ce moment-là. Demandez-leur  : Ces écoute du micro-trottoir pour répondre à la première
photos représentent des collections ? Oui. À quoi le question de l’énoncé  : Quels objets collectionne
voit-on ? Il y a beaucoup de choses sur les photos. chaque personne ?
ll Ensuite, demandez aux apprenants de lire les étiquettes. ll 
Demandez les réponses à différents apprenants.
Proposez aux élèves de se répartir les mots nouveaux Les objets collectionnés sont  : les cerfs-volants, les
dans des dictionnaires, pour s’expliquer mutuellement hérissons, les mots.
leur sens sans passer par les images. Voici quelques ll Invitez
les apprenants à lire les étiquettes de l’activité.
exemples de définitions : Assurez-vous que les élèves les comprennent  : ils
- U n porte-clés, c’est pour accrocher des clés. doivent associer une collection à chaque personne et
- Un cerf-volant est un objet en toile ; on le tient l’âge auquel elle a commencé ou arrêté sa collection.
avec une ficelle et il vole dans le ciel. ll 
Invitez les élèves à faire des hypothèses sur le
- Un hérisson est un animal. Il pique. sens du verbe «  décider  » (en s’appuyant sur leurs
- On utilise les pièces de monnaie pour payer. compétences en anglais, entre autres). Faites observer

32
2
aux apprenants les constructions mises en valeur dans deux pays et au Luxembourg, l’option « Mademoiselle »
le premier encadré de la colonne « Nos outils » : a d’ailleurs été supprimée des documents officiels,
- arrêter comme c’était depuis longtemps le cas en Suisse et au
- arrêter de + verbe à l’infinitif  Canada.
- décider de + verbe à l’infinitif C.
ll Rappelez-leur les constructions vues dans la leçon 1 : ll 
Demandez aux apprenants de penser à une collection
- commencer qu’ils font eux-mêmes ou que fait une personne de
- commencer à + verbe à l’infinitif  leur entourage (famille, amis, voisins, connaissances).
- continuer Proposez aux apprenants qui n’ont pas de collectionneurs
- continuer à / de + verbe à l’infinitif autour d’eux ou qui ne veulent pas parler de leur
ll Faites une deuxième écoute en arrêtant l’enregistrement collection personnelle, de discuter de collections de
après chaque interview, pour laisser aux apprenants le célébrités (voir variante ci-après).
temps de réunir les informations données par chaque ll Demandez aux apprenants de former des binômes et
collectionneur. de s’interroger mutuellement sur la collection qu’ils ont
ll Faites une deuxième écoute pour que les apprenants choisie (la leur ou celle d’une autre personne). Les élèves
puissent compléter et vérifier leurs réponses. peuvent chercher le lexique dont ils ont besoin dans un
ll Faites une mise en commun. dictionnaire ; aidez-les s’ils ont du mal à le trouver.
ll L’apprenant qui interroge et écoute prend des notes afin

Corrigés de pouvoir répondre aux questions suivantes :


- Qui fait cette collection ?
La femme adulte a commencé à collectionner les - Quels sont les objets collectionnés ?
cerfs-volants à vingt-sept ans. - Quand est-ce que cette collection a commencé ?
L’homme adulte a arrêté de collectionner les hérissons - Combien d’objets y a-t-il (plus ou moins) dans cette
à quarante ans. collection ?
L’adolescente a décidé de collectionner des mots à - Est-ce que cette collection continue encore ?
douze ans. ll Si les élèves ne connaissent pas toutes les réponses
à ces questions, ils peuvent inventer ou dire tout
Voir transcription page 122 du livre. simplement qu’ils ne savent pas.

ll 
Maintenant, proposez aux élèves d’écouter le micro- Pour aller plus loin
trottoir une fois de plus et de relever la façon dont le ll Quand chacun des deux élèves a parlé de sa collection
journaliste s’adresse à chaque personne. à l’autre, il ou elle se tourne vers son voisin et lui décrit
Il tutoie l’adolescente, mais il vouvoie l’homme et la la collection présentée par son camarade, en précisant
femme adulte. quand son camarade ne savait pas. Par exemple :
Aux adultes, il dit « Monsieur » et « Madame ». La mère de Jad collectionne les bandes dessinées.
Il s’excuse avant de parler aux personnes. Elle collectionne surtout les BD de science-fiction et
ll 
Proposez aux apprenants de consulter le deuxième les mangas. Elle a commencé à trente ans. Elle a
encadré de la colonne « Nos outils » page 29, ainsi que beaucoup de BD, mais Jad ne sait pas combien. Elle
le cadre « Voc + » pour connaître différentes manières continue sa collection ; elle n’a pas arrêté.
de s’excuser en français.
Variante
Pour en savoir plus ll 
Pour aller plus loin ou pour aider les élèves qui soit
ll 
En Europe francophone, les termes «  Monsieur  » n’ont pas de collection, soit ne désirent pas en parler en
(pour les hommes) et «  Madame  » (pour les femmes) classe, vous pouvez leur proposer des cartes avec des
s’utilisent, comme le vouvoiement, pour marquer le collections de stars. Comme celles-ci, par exemple :
respect et/ou la distance. On les utilise donc surtout La chanteuse Ève Angeli collectionne les poupées
avec les gens qu’on ne connaît pas ou peu et toujours manga.
en vouvoyant (on ne tutoie pas quelqu’un qu’on appelle La chanteuse Beyoncé collectionne les perruques.
ainsi). Dans certains contextes, ils sont très fréquents, Le chanteur Johnny Halliday collectionne les bottes.
les élèves français appellent souvent leur professeur(e) L’acteur Tom Hanks collectionne les machines à écrire.
« Monsieur » ou « Madame ». L’actrice Nicole Kidman collectionne les pièces de
ll 
Le terme «  Mademoiselle  » servait, autrefois, pour monnaie.
s’adresser aux femmes qui n’étaient pas encore L’actrice Demi Moore collectionne les poupées en
mariées (ou dont on supposait qu’elles n’étaient pas porcelaine.
mariées). Ce terme est très malpoli dans plusieurs pays L’actrice Laura Smet collectionne les anges.
francophones, dont la Suisse et le Québec. Il est de plus Le réalisateur Quentin Tarantino collectionne les jeux
en plus controversé en France et en Belgique. Dans ces de société. Etc.

33
2 i
f
Jeu m
A ledpurt
éesm
enptse

ll Les apprenants peuvent aussi faire des recherches pour A.


voir si des célébrités qu’ils aiment ont une collection ll 
Invitez
les apprenants à observer le document.
et partager les informations qu’ils trouvent sur cette Demandez-leur de déterminer le type du document et
collection de star. combien de personnes s’expriment.
Ce sont des messages Whatsapp. Il y a 3 personnes.
D. ll 
Ensuite, demandez aux apprenants de faire une
ll 
Demandez aux apprenants si, parmi les objets première lecture des messages. Dites-leur de s’aider du
collectionnés, il y a des mots qui leur ont plu (anges, contexte et de s’appuyer sur les mots qu’ils connaissent
hérissons, mangas, timbres, etc.) et notez leurs déjà, ainsi que sur les émoticônes pour comprendre le
réponses au tableau. sens global.
ll Dites alors à chacun de choisir individuellement une ll Invitez-les à répondre à la question de l’énoncé. Faites
expression ou un mot existant en français (n’importe une mise en commun.
lequel). Il s’agit d’un choix subjectif : ils choisissent une
expression ou un mot qui leur plaît ou les intéresse Corrigés
particulièrement parce qu’il est beau, drôle, utile, bizarre,
etc., soit par sa sonorité, soit par sa ou ses significations. Ils parlent de leur premier souvenir.
ll Invitez maintenant vos apprenants à l’écrire, en vérifiant
son orthographe dans un dictionnaire si besoin.
ll Formez des groupes de 3 à 5 et demandez aux B.
apprenants de comparer leur choix. ll Invitezles apprenants à lire l’énoncé et les étiquettes.
Demandez-leur de chercher, par deux ou en groupes, un
Pour aller plus loin exemple pour chaque étiquette. Quand les apprenants
ll Engroupes, les apprenants peuvent réaliser une affiche ne comprennent pas certains mots, incitez-les à s’aider
avec leurs mots ou expressions, en leur choisissant des mutuellement et, si aucun d’entre eux ne peut donner
formes d’écritures, des couleurs, des illustrations... le sens d’un terme, à chercher dans un dictionnaire (le
ll 
Une autre option est la création d’un nuage de mots. premier qui trouve la signification a gagné).
Plusieurs logiciels ou sites permettent d’en générer ll 
Maintenant, proposez aux apprenants de réaliser
facilement. Entre autres  : Wordle  : http://www. l’exercice. Puis faites une mise en commun.
wordle.net/  ; Tagxedo  : http://www.tagxedo.com/  ;
Worditout : http://worditout.com Corrigés
ll 
Quand le nuage ou l’affiche de chaque groupe est
terminée, affichez ou projetez-les et invitez les élèves Xian se souvient d’un lieu et d’une odeur.
à présenter leurs créations à la classe (chacun disant Tanja se souvient d’un événement.
quelque chose à propos du mot qu’il a choisi).

Pour aller plus loin (bis) ll Demandez aux apprenants si Léo se souvient de
ll Proposez aux apprenants de faire leur propre collection quelque chose. Non. Comment le sait-on  ? Incitez-
de mots tout au long de l’année, en notant les mots et les à relever, dans les messages, trois verbes liés à la
expressions qui leur plaisent ou qui les intéressent dans mémoire. Notez leurs réponses au tableau : se souvenir,
un carnet, dans leur téléphone, etc. se rappeler, oublier.
ll Si l’idée leur plaît, faites un suivi régulier des collections ll Invitez-les
à consulter la colonne « Nos outils » page 29
en proposant, à chaque cours, à un élève de partager pour vérifier leurs réponses.
une pièce de sa collection avec la classe.
Pour en savoir plus
ll En principe, on se souvient de quelque chose et on se
2. Souvenirs souvenirs rappelle quelque chose (sans de). Mais la plupart des
francophones emploient spontanément les deux verbes
Objectif de l’activité  directement, suivis de de, ou suivis de que/quand/qui/
Évoquer des souvenirs et des oublis combien etc., sans distinction et sans aucune gêne
pour la communication. Le plus important est donc que
Mise en route les apprenants retiennent que ces deux verbes sont
Écrivez le mot «  souvenirs  » au tableau. Demandez aux synonymes et qu’ils peuvent s’en servir lorsqu’ils en
apprenants s’ils connaissent ce mot et ce à quoi il leur auront besoin en français.
fait penser. Si les souvenirs sont, pour eux, seulement des ll 
Demandez-leur lesquels de ces verbes ont la même
objets, amenez-les à faire des hypothèses jusqu’à ce qu’ils signification (se souvenir et se rappeler)  ; puis, quel
trouvent aussi l’autre signification, plus immatérielle : des verbe signifie le contraire (oublier).
choses qu’on retient, qu’on garde en mémoire.

34
2
ll 
Invitez alors les apprenants à observer les phrases par oui ou non (sauf évidemment si des apprenants
suivantes : veulent en dire plus : l’expression spontanée est une des
J’ai tout oublié. meilleures façons d’apprendre) et passez au point C.
Je ne me souviens de rien.
ll 
Amenez-les à comprendre que ces deux phrases C.
expriment la même chose et que tout et rien sont aussi ll 
Invitezles apprenants à lire l’énoncé et les exemples.
des contraires. Quand ils les ont compris, invitez les élèves à discuter,
ll 
Vous pouvez proposer aux apprenants, en groupes, en binômes, de leurs premiers souvenirs.
de combiner différemment les éléments de ces deux ll 
Ils peuvent s’aider des catégories proposées en B si
phrases pour exprimer l’idée contraire. Donnez-leur en aucun souvenir ne leur vient aisément à l’esprit. Ils
exemple : J’ai tout oublié ≠ Je n’ai rien oublié. peuvent aussi inventer un souvenir s’ils le souhaitent.
ll Faites une mise en commun. ll 
Passez dans la classe pour répondre aux éventuelles
Je ne me souviens de rien. ≠ Je me souviens de tout. questions des apprenants et les aider s’ils ont besoin
ll Proposez aux apprenants de se rendre à la page 31 pour d’un coup de pouce.
réaliser l’activité du point 5.
ll 
Pour faciliter la transition avec l’activité C, demandez Pour aller plus loin
aux apprenants qui, dans les messages, se souvient de ll 
Proposez aux apprenants de ramener un objet, une
choses vécues avant six ans (Xian), à l’âge de six ans photo en relation avec un souvenir et de le présenter à
(Tanja) et seulement après six ans (Léo). la classe.
ll Demandez-leur alors s’ils ont des souvenirs de leur petite C’est un lapin en peluche. Il s’appelle Pitchoun.
enfance, avant l’âge de six ans. N’attendez qu’une réponse Mon frère me l’a offert quand je suis née.

35
2
Nos outils
RÉCAPITULATIF DES POINTS DE
GRAMMAIRE ET DE PHONÉTIQUE
►►le passé composé
►►vouvoiement et tutoiement
►►oui et si
►►les adverbes de temps : déjà, jamais, encore,
toujours
►►les sons [ã] et [õ]

1. Le passé composé 3. Oui et si


A. F.
Jeanne est née à Lyon. Elle a grandi à Lille. Elle a fait ses 1. Oui. / Non. (selon expérience personnelle de l’apprenant)
études à Bordeaux. Après, elle a déménagé à Paris. Elle est 2. Oui. / Non.
souvent partie en vacances en Allemagne. Il y a deux ans, 3. Si. / Non.
elle est revenue à Lyon où elle a trouvé du travail. 4. Oui. / Non.
5. Si. / Non.
Vous pouvez profiter de la correction de cet exercice pour 6. Si. / Non.
indiquer aux apprenants que, lorsque le verbe au passé
composé est accompagné d’un adverbe, ce dernier se place
souvent au milieu du verbe conjugué, soit entre l’auxiliaire et 4. Les adverbes de temps
le participe. Mais ne pénalisez pas les élèves s’ils placent les
adverbes de façon anarchique : l’objectif de cet exercice est G.
d’apprendre les formes du passé composé, pas la place des 1. – As-tu déjà rencontré une personne célèbre dans la
adverbes. rue ? – Non, jamais.
2. J ’ai toujours adoré le violoncelle ; c’est ma passion.
B. 3. Elle a encore risqué sa vie, cette année. Elle fait un
Récits libres, à l’oral. métier dangereux.
4. Je n’ai jamais oublié mes amis de l’école primaire.
C. 5. T u as encore perdu tes clefs ? Tu perds toujours tout !
Productions libres, à l’écrit.
H.
Productions orales libres.
2. Vouvoiement et tutoiement
D. 5. Tout, quelque chose, rien
1. Tutoiement.
2. Vouvoiement. I.
3. Tutoiement. 1. – Tu as trouvé quelque chose pour compléter ta
4. Vouvoiement. collection ? – Non, rien !
5. Tutoiement. 2. – Il ne vous manque rien pour le match de demain ?
– Non, c’est bon, on a tout !
E. 3. Raconte-moi quelque chose . Un souvenir de ton
Productions orales libres. enfance, par exemple.
4. Il lui est arrivé quelque chose qui a changé sa vie.

36
2
ll Si nécessaire, faites une troisième écoute.

Phonétique ll Faites
ll 
une mise en commun.
Demandez-leur s’ils ont compris le sens de chaque
phrase, encouragez-les à se les expliquer mutuellement
si besoin. Montrez-leur que ces phrases n’auraient aucun
Les nasales [ã] et [õ] sens si elles finissaient par les autres mots proposés
dans le tableau (il n’existe pas de cailloux blonds, sauf
Objectif dans la poésie  ; on ne dit pas des messages, on les
Identifier et prononcer les sons [ã] et [õ] laisse, les écrit ou les envoie, etc.)

Mise en route Corrigés


En groupe-classe, à l’oral seulement, expliquez aux apprenants
que vous allez travailler les sons [ã] (comme dans « encore »)
1 2 3 4
et [õ] (comme dans «  non  »). Demandez-leur quels sont les
mots qu’ils connaissent qui comportent ces sons. passion volants blancs mensonges
Écrivez les propositions au tableau en les organisant en 3
colonnes : une colonne pour les mots avec [ã], une pour les
mots avec [õ] et une troisième colonne pour les mots avec Voir transcriptions page 122 du livre.
les deux sons (pour le cas où ils en proposeraient, même
s’ils sont beaucoup moins nombreux). ll 
Faitesune dernière écoute pour que les apprenants
En les soulignant, faites observer aux apprenants les puissent ré-entendre les mots en contexte après la
différentes graphies de ces deux sons : en/an/em/am pour correction commune. Proposez-leur de répéter les
[ã] ; on/om pour [õ]. phrases entières.
Faites prononcer les mots réunis par les apprenants.
Encouragez-les à exagérer si cela leur rend la prononciation Pour aller plus loin 
plus facile ou plus ludique. ll 
Faites ajouter par les élèves les mots de l’activité au
Gardez les mots au tableau comme aide-mémoire durant tableau, en les rangeant dans les colonnes dessinées
l’activité de phonétique. lors de la « mise en route ». Le mot « mensonge » va
dans la colonne des mots contenant les deux sons, que
Déroulement Piste 08 vous pouvez appeler la colonne « Joker ».
ll Proposez aux élèves d’ouvrir le livre à la page 31 et de lire à ll Éventuellement, les élèves peuvent compléter les 3
voix haute les mots écrits dans le tableau, colonne par colonne. colonnes par d’autres mots auxquels ils auront pensé
ll Demandez-leur s’ils comprennent ces mots. Incitez- durant l’activité. Ils peuvent aussi ajouter des mots
les à s’expliquer mutuellement les mots inconnus ou contenant ces sons glanés dans les pages de l’unité
oubliés (avant de chercher dans le dictionnaire ou de (« Argentine », « concours », « quarante », « collection »,
leur donner vous-même l’explication). La plupart de ces etc.)
mots ont été vus dans l’unité, mais il est normal que ll Si la colonne «  Joker  » est trop vide, vous pouvez les
les apprenants ne retiennent pas l’ensemble du lexique. amener à trouver quelques mots contenant les deux
L’entraide entre apprenants est primordiale parce sons grâce aux devinettes suivantes.
qu’elle permet de renforcer à la fois la compréhension ll 
Les chanteurs et chanteuses chantent des...
de ceux qui écoutent l’explication de leurs pairs, et la (chansons).
mémorisation des élèves qui expliquent. ll Quand je ne suis pas triste, je suis... (content/
ll Invitez-les à lire l’énoncé et assurez-vous qu’ils ont bien contente).
compris l’activité. Ils vont entendre quatre phrases et le ll Quand ça dure beaucoup de temps, ça dure...
dernier mot de chacune sera l’une des propositions de (longtemps).
chaque colonne. À eux de noter sur leur cahier de quel ll Dans un sandwich parisien classique, il y a du beurre
mot il s’agit. et du... (jambon).
ll Maintenant, expliquez aux apprenants qu’ils vont ll Si je danse avec toi, nous... (dansons).
entendre un des mots de chaque colonne dans une ll Laissez aux apprenants le temps de bien lire tous les
phrase et qu’ils doivent deviner de quel mot il s’agit. mots écrits au tableau. En mémoriser quelques-uns les
ll Faites écouter les phrases aux apprenants une première aidera à réussir le jeu suivant.
fois. ll Effacez ou cachez le tableau.
ll Faites une deuxième écoute en faisant une pause après ll Expliquez aux apprenants que le but du jeu est de
chaque phrase pour laisser le temps aux apprenants de réaliser, tous ensemble, une chaîne de mots en alternant
noter ou cocher le mot entendu. des mots avec [ã] et des mots avec [õ], sans répétition
ll Demandez aux apprenants de vérifier leurs réponses en possible (les jokers, en revanche, sont autorisés), et que
les comparant avec leur voisin. si un élève se trompe, il faudra tout reprendre au début.

37
2 N o s ou tils

ll Placez-vous dans un coin de la salle. Commencez par ll Faites


preuve d’indulgence pour permettre de finir une
dire un mot vu dans l’unité (« enfance » par exemple). Si chaîne si la classe n’est pas loin d’y arriver.
vous avez commencé par un mot en [ã], l’élève le plus
proche doit dire un mot en [õ], puis son voisin un mot Pour en savoir plus
en [ã], et ainsi de suite jusqu’à ce que toute la classe ait [ã] : ce phonème se prononce avec la bouche un peu moins
participé à la chaîne sans qu’aucun mot ne soit répété ouverte que pour le [a], les lèvres arrondies et la pointe de
(homophones exceptés). Acceptez non seulement les la langue vers les dents du bas.
noms, adjectifs et verbes (conjugués ou pas), mais aussi [õ] : ce phonème commence comme le son [o] avec les lèvres
les déterminants, prépositions, conjonctions, etc. si les arrondies, presque fermées, la langue touchant le palais.
élèves en proposent. C’est en faisant passer l’air par le nez qu’on transforme le
ll 
Si un élève se trompe, placez-vous dans un autre son [o] en [õ].
endroit de la salle et lancez un autre mot à l’élève le
plus proche, etc.

38
2
MAG.
com
Les nouvelles stars du Net
Objectif 
Parler du succès des vidéos en ligne et des
vlogueurs/vlogueuses qui les réalisent

Présentation des documents 


►►photographies de 3 jeunes francophones devenus
célèbres grâce à leurs vidéos sur YouTube
►►textes présentant le parcours et les vidéos de ces 3
stars du Net

Mise en route ll 
Demandez-leur de répondre, en groupe-classe, aux
Questionnez vos apprenants sur leurs expériences et leurs questions a et b de la page 32 pour une compréhension
goûts en matière de vidéos en ligne  : Est-ce que vous globale du thème du Mag.com.
regardez des vidéos sur Internet ? Si oui, comment (sur
YouTube, Vimeo, d’autres chaînes)  ? Quelles vidéos Corrigés
vous intéressent  ? De quoi parlent-elles  ? Est-ce que
vous regardez les vidéos de blogueurs ou blogueuses/ a. Les vlogueurs font des vidéos et les postent sur
youtubeurs ou youtubeuses ? Est-ce que vous suivez des Internet./Les vlogueurs se filment et mettent leurs
vidéoblogueurs (vous regardez souvent les vidéos d’une vidéos en ligne.
même personne) ? Pourquoi ? b. L’actualité, le maquillage, les jeux vidéo, la
Incitez les apprenants à partager leurs bonnes ou littérature, l’humour...
mauvaises expériences en réutilisant les expressions vues
dans l’unité  2 («  c’est bien  », «  c’est pas génial  »,«  c’est
cool », « c’est nul », « c’est bof », etc.). Prêtez bien attention ll 
Demandez alors aux apprenants  : connaissez-vous
à ce qu’ils disent, notez les thèmes qui les intéressent et les d’autres thèmes de vidéos en ligne qui ne sont pas
activités qui leur plaisent, car elles peuvent vous donner des cités dans le texte  ? Les réponses sont évidemment
idées d’activités motivantes à mettre en place. libres  ; vous pouvez compléter les propositions des
élèves avec les thèmes suivants  : sport, cinéma,
Déroulement  musique, coiffure, sciences, mode, informatique, etc.
ll Invitez
les apprenants à observer le Mag.com et à faire ll Ensuite, posez-leur quelques questions pour les aider
des hypothèses, à partir du titre et des images, sur le à comprendre les détails du texte (en leur permettant
thème de la double-page. Proposez-leur de décrire évidemment de le relire). Avec quoi les vlogueurs
brièvement les trois photos en leur posant des questions : font des vidéos ? (Avec un smartphone. / Avec une
Combien de personnes vont être présentées ? Trois petite caméra.) Où font-ils leurs vidéos, en général ?
personnes. Qui sont-elles, des garçons ou des filles ? (Chez eux./À la maison./Dans leur chambre.) Quelles
Il y a une fille et deux garçons. Est-ce qu’ils sont vidéos ont beaucoup de succès ? (Les vidéos avec de
jeunes ou vieux ? Ils sont jeunes. Pourquoi parle-t-on l’humour. Les vidéos drôles./Les vidéos d’humoristes.)
d’eux  ? Ce sont des stars./Ils sont connus./Ils sont ll Assurez-vous qu’ils aient compris le texte et encouragez-
célèbres. Où sont-ils célèbres  ? Sur Internet. Si les les à s’expliquer mutuellement les passages ou termes
apprenants font d’autres propositions sur la raison pour difficiles, en les accompagnant si besoin.
laquelle on parle de ces jeunes, ne les reprenez pas et ll Invitez ensuite les élèves à lire la question c au bas de
proposez-leur de vérifier leurs hypothèses en lisant le la page 32. Vous pouvez diviser la classe en groupes de
texte introducteur. trois élèves, qui se répartissent entre :

39
2
- ceux qui lisent la présentation de Nine Gorman,
- ceux qui lisent la présentation de Thomas Gauthier,
- ceux qui lisent la présentation de Dany Caligula
ll 
Les élèves s’expliquent ensuite mutuellement le ll 
Proposez aux apprenants, seuls ou à deux, de faire
parcours de chaque vlogueur. des recherches sur un vlogueur ou une vlogueuse
ll 
Faites une mise en commun, en acceptant différentes de leur pays ou d’un autre pays, francophone ou non
réponses et formulations  : les informations générales francophone, peu importe.
comme les détails. C’est en discutant à plusieurs que ll Invitez-les à préparer une présentation en notant :
les élèves construisent ensemble les réponses. - son nom ou pseudonyme,
- le pays où il/elle vit,
Corrigés - l’année où il/elle a commencé à faire des vidéos,
- les thèmes qu’il/elle aborde,
c. Tous sont devenus célèbres avec des vidéos sur - les moyens de communication qu’il/elle utilise (chaîne,
YouTube. site, blog, réseaux sociaux, etc.),
Nine Gorman est devenue une star en conseillant des - pourquoi ses vidéos sont intéressantes (s’ils ont choisi
romans/avec des vidéos sur la littérature fantastique/ quelqu’un qu’ils apprécient).
des livres et des séries de science-fiction, etc. ll Proposez aux apprenants d’illustrer leur présentation
Thomas Gauthier est devenu célèbre avec des vidéos par une capture d’écran de vidéo.
humoristiques/amusantes/drôles... ll Puis, invitez les apprenants à présenter leur vlogueur
Dany Caligula est célèbre pour ses vidéos de ou vlogueuse au reste de la classe.
philosophie/ses chroniques sur l’amour, le travail, la
liberté, etc.
MAG Le « Draw my life »
ll Demandez-leur enfin (question d) si un ou plusieurs de
ces vlogueurs les intéressent et pourquoi, s’ils ont envie .tv de Natacha Birds
de regarder leurs vidéos.

Pour aller plus loin  Objectif 


ll 
En fonction des réponses des élèves à la question d, Voir et comprendre un « Draw my life »
proposez-leur de chercher, choisir et regarder une vidéo
d’un de ces youtubeurs pour indiquer : Présentation du document
- de quoi elle parle, quel est son thème Vidéo d’une créatrice et illustratrice qui présente 3 étapes
- si elle est courte ou longue de sa vie, qui sont aussi 3 aspects de sa vie
- si elle a l’air drôle ou pas
- si elle leur plaît / les intéresse ou pas. Mise en route
ll 
Indiquez-leur qu’ils n’ont pas besoin de comprendre S’ils ne l’étaient pas déjà avant, les apprenants ont été ini-
tout ce qui est dit dans la vidéo. Les youtubeurs parlent tiés au concept du « Draw my life » dans la leçon 2. Vous
parfois très vite et il y a beaucoup d’implicites culturels ; pouvez cependant leur demander de rappeler de quoi il
il est donc normal que des apprenants de niveau s’agit, s’ils ont regardé des « Draw my life » récemment (si
A2 ne les comprennent pas. Cette activité a d’abord oui, en quelles langues ?), et si cela les a intéressés.
pour objectif de connaître quelques youtubeurs très Annoncez-leur ou amenez-les à deviner que la vidéo de
appréciés des jeunes francophones. cette unité est un « Draw my life ».
ll 
Rappelez-leur qu’ils peuvent utiliser les expressions
apprises dans l’unité 1 pour noter ce qui leur a plu et ne Compréhension globale
leur a pas plu dans la vidéo. 1.
ll 
À ceux qui ne sont intéressés par aucun de ces trois ll Invitez-les à lire les questions du point 1 avant de regarder
vlogueurs, vous pouvez proposer de regarder une vidéo la vidéo. Ces questions portent sur le support  ; elles
de Solange-te-parle contre les canons de beauté ( permettent d’attirer leur attention sur la diversité des
https://www.youtube.com/watch?v=U_cHKUTfybg), supports et façons de communiquer dans une vidéo, les
ou sur ses cheveux ( https://www.youtube.com/ partis pris visuels et matériels, car ils devront prendre des
watch?v=REFXeMz4p-w), des vidéos de mode et décisions de ce type lorsqu’ils réaliseront leur projet final.
maquillage pas comme les autres qui ont beaucoup de ll Encouragez-les à s’expliquer mutuellement le lexique
succès auprès des jeunes francophones. des questions et propositions, aidez-les pour les termes
qu’aucun élève ne peut expliquer aux autres.
ll Ensuite, faites-leur visionner la vidéo une première fois.
Laissez-leur le temps de répondre avant de faire une
mise en commun en groupe-classe.

40
2
ll Demandez-leur ce qu’ils pensent des choix artistiques 3.
de la blogueuse : dessiner sa vie sur une seule feuille, ll Proposez aux apprenants de former des groupes de 3
utiliser la peinture, écrire au lieu de parler... à 5 élèves.
ll 
Invitez-les à imaginer ensemble trois autres
Corrigés événements de la vie de Natacha Birds, en précisant si
ces événements ont eu lieu avant, pendant ou après les
a. De la peinture et du papier. moments qu’elle a dessinés dans son « Draw my life ».
b. Avec des phrases écrites. ll 
Précisez bien aux apprenants qu’ils sont libres
d’inventer des événements très plausibles (naissance,
premier dessin d’enfant, apprentissage de l’écriture,
etc.) ou plus extraordinaires (tour du monde, obtention
Compréhension détaillée du prix Nobel de la mode — qui n’existe pas, mais on ne
2. sait jamais —, etc.)
ll 
Invitez les apprenants à prendre connaissance des ll 
Proposez-leur d’écrire ces événements sur une feuille
trois questions du point 2. Assurez-vous qu’ils les ont et de les illustrer, s’ils le souhaitent, par des dessins ou
comprises. des images trouvées en ligne ou dans des magazines.
ll Visionnez une deuxième fois la vidéo, une troisième fois ll 
Faites une mise en commun  : les groupes montrent
si besoin, puis laissez un moment aux apprenants pour les événements qu’ils ont imaginés et répondent aux
compléter ou relire leurs notes. éventuelles questions de leurs camarades.
ll Faites une mise en commun, vous pouvez proposer aux ll 
Discutez ensemble des vies imaginaires de Natacha.
apprenants de repasser les moments de la vidéo qui les Est-ce qu’elles se ressemblent ou se complètent ?
ont aidés à répondre aux questions, ou si les apprenants
ne sont pas d’accord ou doutent sur certains points.

Corrigés
Retrouvez les vidéos d’À plus 2, accompagnées de
plus d’activités et de vidéos supplémentaires
a. Étape 1 : quand elle a commencé à créer/dessiner/ dans le PACK DVD d’À plus 2.
tenir un blog. Étape 2 : quand elle a rencontré son
mari/qu’elle est tombée amoureuse. Étape 3 : quand
elle a eu un enfant. (les apprenants peuvent aussi
constater qu’elle s’est mariée en 2012, etc.).
b. Réponses subjectives. On peut imaginer, d’après les
durées qu’elle indique, qu’elle est adolescente ou en
tout cas très jeune quand elle commence à dessiner ;
qu’elle est dans la vingtaine quand elle rencontre
son mari, et qu’elle a autour de 30 ans à la naissance
de son enfant.
c. L’enfance et la vieillesse ne sont pas évoquées. On
en sait très peu sur son adolescence.

41
Notre projet final

Dessiner la vie d’un personnage


fictif ou d’une célébrité

OBJECTIFS 
►►présenter une biographie
►►choisir et ordonner des événements
►►faire dialoguer images et légendes
►►s’entraîner à la narration avec des supports visuels

Matériel 
►►selon les choix des élèves et le matériel disponible  :
feutres, crayons, peinture, grandes feuilles, tableau
blanc, feuilles cartonnées, tablettes graphiques,
logiciel de dessin ou de retouche, etc.

Avant de commencer
Lisez avec les apprenants le titre du projet final et
assurez-vous qu’ils le comprennent. Réfléchissez avec
eux au matériel et aux techniques dont ils pourraient Dites-leur qu’ils vont devoir travailler en autonomie,
avoir besoin et qui leur seraient aisément accessibles. mais que vous serez là pour les aider en cas de besoin.
►►Supports papier  : affiches, blocs à dessins, crayons, Si vous le jugez nécessaire, faites avec vos apprenants
feutres, peinture, pastels, collages, etc. une récapitulation rapide des ressources qu’ils devront
►►Supports éphémères  : tableaux blancs avec feutres mobiliser dans cette activité. Vous pouvez aussi leur signaler
adéquats, tableaux noirs avec craies, etc. où se trouvent, dans le livre, le lexique et la grammaire dont
►►Supports numériques : logiciels de dessin/de retouche/ ils auront besoin.
de montage de photos/de diaporama qu’ils peuvent
utiliser. PHASE 1  
►►Pour filmer (en option) : caméra ou smartphone. La biographie
Faites aussi un point sur les compétences et expériences ll 
Les apprenants forment des groupes de 3 à 5
des élèves en matière de dessin, d’informatique, de personnes et chaque groupe discute du personnage
vidéo, etc. afin de valoriser les compétences multiples ou de la célébrité dont ils aimeraient raconter la vie.
présentes dans la classe. Dites-leur qu’ils ne sont pas obligés de choisir une
personnalité francophone. Le plus important est
Déroulement par phases que cette personne ou ce personnage intéresse les
Invitez les apprenants à réfléchir sur les avantages et apprenants eux-mêmes, car ils auront ainsi beaucoup
inconvénients de chaque option proposée dans le titre : plus envie de raconter sa vie en français.
- raconter la vie d’un personnage fictif (un personnage de ll 
Si les élèves d’un groupe ne sont pas d’accord sur
film, série, BD, roman, etc.) peut donner une plus grande le choix du personnage, incitez-les à présenter les
liberté d’invention, mais les informations sur son passé avantages et inconvénients des différentes options,
peuvent être inexistantes ou difficiles à trouver ; sans en faire une affaire personnelle, afin de choisir
- raconter la vie d’une célébrité, donc d’une personne celle qui est la meilleure pour le groupe.
réelle, peut sembler plus facile, mais ils ne trouveront ll 
Chaque groupe fait ensuite des recherches, en se
pas forcément toutes les données qu’ils cherchent  ; répartissant les sites à consulter, par exemple. Les
ils trouveront peut-être des informations inexactes ou uns consultent alors Wikipédia, d’autres le site officiel
contradictoires sur Internet (rumeurs, etc.). de la personne ou de la série/du film/du roman,
Il leur reste toujours la possibilité d’inventer ou de broder d’autres des articles de journaux ou de magazines,
un peu sur la vie de leur personnage. Mais ils devront des sites de fans, etc.
bien choisir ce personnage et être prêts à en changer ll 
Invitez-les à noter tous les événements de la vie
si les informations qu’ils connaissent ou qu’ils trouvent de leur personnage/célébrité qui leur semblent
sont soit insuffisantes, soit peu inspirantes. pertinents (ils feront un tri après), sans oublier la

42
Unité

date et le lieu de l’événement, ainsi que le site où ils


ont trouvé l’information. Indiquez-leur que noter la PHASE 3 
source (le site) leur permettra de choisir, entre deux La présentation
informations contradictoires, laquelle est la plus fiable ll Les élèves préparent un texte, un peu plus étoffé que
(celle du site le plus digne de confiance). les légendes, pour raconter la vie de leur personnage/
ll Par une mise en commun à l’intérieur de chaque groupe, célébrité. Ils se répartissent les passages à lire et
les élèves sélectionnent entre 4 et 6 événements de la les éventuelles manœuvres techniques lors de la
vie de leur personnage/célébrité qui leur semblent les présentation et réfléchissent à la mise en scène de la
plus intéressants. biographie dessinée.
ll 
Chaque groupe présente la vie de son personnage/
PHASE 2 sa célébrité à la classe et répond aux éventuelles
Les dessins et légendes questions.
ll Les élèves décident de l’ordre qu’ils vont donner aux ll 
Si les élèves disposent du matériel et que l’idée leur
événements. Ils peuvent choisir l’ordre chronologique, plaît plus, ils peuvent filmer leur présentation à part, à
qui est souvent celui des «  Draw my life  ». Mais la manière des « Draw my life » en ligne, et ensuite la
ils peuvent aussi choisir de raconter la vie de leur projeter dans la classe. Cette option est la plus efficace
personnage/célébrité à l’envers, ou selon un ordre qui pour ce qui est de l’apprentissage et la mémorisation,
leur parait logique au vu des événements qu’ils ont puisqu’elle leur permet de refaire des prises autant de
trouvés (regroupant, par exemple, les échecs et les fois que nécessaire, et donc de dire et redire plusieurs
succès, les chances et les malchances, en les reliant fois leur texte en français. C’est aussi une option qui
selon des critères géographiques, etc.). permet aux plus timides de s’exprimer, puisque, dans de
ll Les élèves écrivent une phrase par événement, qui nombreux « Draw my life », on ne voit pas la personne
deviendra la légende du dessin, en utilisant les temps qui parle.
adéquats selon l’ordre dans lequel ils racontent la vie
de leur personnage/célébrité. Et maintenant…
ll Pour la partie visuelle de la biographie, les apprenants ll 
Proposez aux apprenants de faire une exposition avec
peuvent soit dessiner/peindre eux-mêmes les les différents « Draw my life » qu’ils ont réalisés. Cette
événements, réaliser des collages d’images imprimées exposition peut réunir des vies dessinées en format
d’Internet ou découpées dans des magazines. Ils papier ou en vidéo. Les élèves ayant réalisé des vidéos
peuvent bien évidemment mêler les deux techniques. peuvent aussi imprimer des captures d’écran.
Enfin, ils peuvent créer des images grâce à des ll Si cela est possible, vous pouvez inviter d’autres classes
logiciels de dessin, de montage photo en ligne ou à venir la visiter.
d’animation ( www.gimp.org  ; https://krita.org, ll Pour rendre la visite plus ludique et donc plus
http://drawisland.com  ; http://flockdraw.com  ; intéressante, les élèves-auteurs peuvent préparer des
www.artrage.com www.pixton.com/fr/). cartes avec les noms des célébrités ou personnages
ll Enfin, les élèves choisissent comment disposer leurs dont ils ont dessiné la vie. Les élèves des autres classes
légendes : les intègrent-ils aux illustrations comme dans devront alors retrouver la vie dessinée de chacun des
le « Draw my life » de Natacha Birds ? Les écrivent-ils noms qu’ils ont reçus.
dans des bulles de BD ? En font-ils des sous-titres ? etc.

43
éss
UUnnitiét

Tes
t 11eett22

Teste tes connaissances !


1 --Tu parles à … ? 9 --Tu … une application pour
a. qui apprendre le français ?
b. quoi a. connais

c. quand b. connaît
c. sais
2 --… tu ne cherches pas la
solution sur Internet ? 10 --Ils … réparer un ordinateur.
a. Comment a. connaissent
b. Qu’est-ce que b. connaît
c. Pourquoi c. savent
3 --… tu fais ? 11 --Vous … voyagé dans toute
a. Quel l’Europe.
b. Qu’est-ce que a. avez

c. Quoi b. avons
c. ont
4 -- Tu fais .... ?
a. quel 12 --Elles sont … au cinéma. 17 --Je vais arriver trop tard, j’ai
b. qu’est-ce que a. allé … dix minutes de retard.
b. allée a. jamais
c. q
 uoi
c. allées b. déjà
5 --Je n’ai reçu … message. c. toujours
a. certains 13 --Il … tombé de vélo.
b. aucun a. as 18 --Pour les vacances, nous
b. est allons … en Bretagne.
c. quelques a. très
c. ont
6 --Je connais … sites pour b. hier
regarder des films en 14 --Tu as … un message à tes
c. toujours
français. parents ?
a. souvent a. envoie 19 --Attends une minute, j’ai
b. quelques b. envoyée oublié .... dans ma chambre.
a. quelque chose
c. tous c. envoyé
b. tout
7 --J’ai perdu … les photos de 15 --Bonjour Monsieur, … bien ?
c. rien
mon téléphone. a. il va
a. certaines b. tu vas 20 --Tu es sûr que tu ne veux … ?
b. quelques a. quelque chose
c. v ous allez
c. toutes b. tout
16 --Tu ne pars pas demain ?
c. rien
8 --C’est très bien de passer --…, à 11h.
une journée … smartphone. a. Oui
a. par
b. Non
b. sauf
c. sans
c. S
i
Note : /20

44
12
formatique !
is en cours d’in UUnnitiété
nça
: L e fra
 N L
►D

Les logiciels libres


Objectifs
►►mieux connaître la « culture libre » en informatique
►►savoir ce qu’est un logiciel libre
►►connaître quelques logiciels libres et leurs fonctions

Mise en route
Demandez aux apprenants s’ils savent ce qu’est un logiciel
(un programme informatique) et demandez-leur quels
logiciels ils connaissent.

Déroulement
1.
ll 
Invitez les apprenants à lire le texte introducteur 2.
et demandez-leur s’ils connaissent Wikipédia, s’ils ll 
Dites aux apprenants que certains logiciels libres sont
l’utilisent, s’ils y ont déjà participé. très connus et qu’ils en utilisent certainement. Proposez-
ll Demandez-leur ce qu’est Wikipédia et amenez-les à leur de regarder les logos de l’activité. Demandez-leur
en donner une définition (une encyclopédie gratuite et s’ils les connaissent.
collective sur Internet où des personnes écrivent ce ll Ensuite, invitez les apprenants à lire les étiquettes.
qu’elles savent sur un sujet). Aidez-les ou incitez-les à s’entraider pour comprendre
ll Invitez-les à faire des hypothèses sur le sens du mot les mots inconnus ou oubliés.
«  partage  » et dire ce qu’on peut «  partager  » avec ll Puis, demandez aux apprenants d’associer chaque logo
Internet (photos, musique, vidéos, etc.) ou sans Internet à sa fonction.
(de la nourriture, un espace, des moments, etc.). ll Faites une mise en commun en demandant à un
ll Proposez-leur de lire l’énoncé de l’activité. Demandez- apprenant : « À quoi sert Firefox ? » Après avoir répondu,
leur quel va être le contenu du texte qu’ils vont lire. (Le l’élève interrogé demande à un autre apprenant à quoi
texte est une définition d’un logiciel libre). sert le logiciel suivant. Et ainsi de suite jusqu’à retrouver
ll Invitez-les à lire la définition une première fois, la fonction des six logiciels.
individuellement. Ensuite, posez-leur quelques questions
pour les aider à comprendre le texte.
Qu’est-ce qu’un logiciel libre ? C’est un programme Corrigés
informatique.
Qui peut l’utiliser ? Tout le monde. Firefox sert à naviguer sur Internet.
Qu’est-ce qu’on peut faire avec un logiciel libre ? Libre Office Writer sert à écrire un texte.
On peut l’utiliser, l’étudier, le changer / l’adapter, GIMP sert à retoucher des images.
le reproduire / le copier et le partager. Audacity sert à éditer des sons, de la musique.
Est-ce que le code des logiciels libres est un code secret ? Non. Wordpress sert à créer un blog ou un site Internet.
Est-ce que les logiciels libres sont gratuits ? Beaucoup, VLC Media Player sert à regarder des vidéos.
mais pas tous.
ll  Invitez les apprenants à lire les particularités des 3.
logiciels libres proposées sous la définition. Assurez- ll 
Maintenant, proposez aux apprenants, en binômes, de
vous qu’ils en comprennent le sens. Dans le cas chercher sur Internet des informations sur un autre
contraire, encouragez ceux qui ont compris les termes à logiciel libre.
les expliquer aux autres. ll Lors de leur présentation à la classe, les élèves peuvent
ll Ensuite, proposez-leur de lire le texte une deuxième fois donner le nom du logiciel, sa date de création, sa ou ses
pour cocher les particularités des logiciels libres. fonctions. Il est également intéressant qu’ils expliquent
ll Faites une mise en commun. s’ils l’ont essayé ou pas, s’ils l’utilisent ou non et quelle
est leur opinion sur ce logiciel.
Corrigés
Pour aller plus loin
Les particularités des logiciels libres sont la liberté ll Proposezà vos apprenants de regarder cette animation
d’accès et le partage. de France Télévisions et Milan Presse, «  C’est quoi le
Comme la majorité des logiciels libres sont gratuits, la code informatique  ?  »  http://www.1jour1actu.com/
gratuité peut éventuellement être ajoutée, si les élèves le info-animee/cest-quoi-le-code-informatique/.
jugent pertinent, mais il faudra bien leur préciser que tous
les logiciels gratuits ne sont pas libres et tous les logiciels
libres ne sont pas gratuits.

45
►►D NNLL
D
: 
:LL
nn
eefrfara
ça
ça isisene c
n uu
co
o eempahtyhssiq! ue !
rsrsdd UUnnitiété
12
Les ombres
Objectifs
►►comprendre le phénomène de l’ombre
►►reconnaître les ombres d’objets et d’animaux
►►faire des ombres chinoises

Matériel
Lampes de poche, feuilles blanches, crayons et gommes.

Mise en route
Demandez aux apprenants de lire le texte introducteur. Invitez-
les à proposer, en binôme, une définition des termes : lumière,
opaque, à travers, forme sombre, ombre. Indiquez-leur qu’ils
peuvent définir ces mots par des dessins, des schémas, des
objets de la classe, des mimes, etc.
Faites une mise en commun.
Expliquez aux apprenants qu’ils vont faire des activités autour Corrigés
des ombres.
1. L’ombre est grande.
Déroulement 2. L’ombre est petite.
1. 3. L’ombre est compacte et reste tout près / autour de
ll 
Proposez aux apprenants d’observer les images. Puis l’objet.
invitez-les à lire les étiquettes. S’ils ne connaissent pas 4. L’ombre s’étire et s’allonge loin de l’objet.
tous les mots, encouragez-les à s’aider mutuellement
pour en trouver le sens.
ll 
Ensuite, demandez aux apprenants d’associer chaque B.
étiquette à l’image qui lui correspond. ll 
Maintenant, proposez aux apprenants de lire les
ll Faites une mise en commun. questions et propositions de l’activité B. Chaque élève
de chaque binôme prend ensuite une lampe de poche.
Corrigés Ils cherchent ensemble la réponse aux questions en
éclairant l’objet à différentes distances.
ll Faites une mise en commun.
Images de gauche à droite : une fenêtre, une lampe, des
parasols, une clé et son porte-clés, un arbre.
Corrigés
ll 
Demandez aux apprenants si toutes les ombres leur
semblent pareilles (netteté, taille, intensité). Faites-leur 1) L’objet a plusieurs ombres.
remarquer que les ombres de la lampe et des parasols 2) L’ombre de la lampe la plus proche est plus foncée.
sont floues alors que celles de la clé et de l’arbre sont
nettes.
ll 
Demandez-leur de parler à deux de la ou des ombres 3.
qu’ils préfèrent. ll 
Expliquez à vos apprenants que les ombres sont très
2. A. utilisées dans la photographie, le cinéma, la bande
ll Proposez aux apprenants de former des binômes et de dessinée, la danse, etc., et qu’il existe un art théâtral qui
lire l’énoncé. Réunissez avec eux le matériel nécessaire. s’appelle le théâtre d’ombres.
ll Ensuite, faites en sorte que la classe soit dans une semi- ll On les appelle « ombres chinoises » en français, car
pénombre (en éteignant les lumières, en baissant un peu on pense que cet art est né en Chine. Demandez aux
les stores, les rideaux, etc.). Il n’est pas nécessaire d’être apprenants comment on appelle les « ombres chinoises »
dans l’obscurité complète pour observer les ombres. dans les autres langues qu’ils connaissent.
ll Invitez les apprenants à numéroter quatre feuilles de 1 ll Expliquez-leur que les ombres chinoises se pratiquent
à 4 (une pour chaque expérience proposée). Demandez- avec les mains, avec tout le corps, avec du papier/du
leur de se répartir les rôles, que chacun dessine deux bois découpé, avec des marionnettes, etc. Demandez
ombres et manipule deux fois la lampe et l’objet. aux apprenants s’ils ont déjà fait des ombres chinoises,
ll Faites une mise en commun. s’ils en connaissent.

46
 N
►D
L : L
e fran ç a is en co
urs de physique ! Unité
2
A. ll 
Vous pouvez leur indiquer les sites suivants pour leurs
ll Invitez les apprenants à observer les ombres chinoises et à recherches :
leur associer le nom de l’animal de chaque étiquette. - Comment réaliser des ombres chinoises avec des mains ou
ll 
Si les élèves ne connaissent pas les noms des animaux, des figurines http://fr.wikihow.com/r%C3%A9aliser-
montrez une photo de chaque animal à la classe. des-ombres-chinoises
ll Proposez aux apprenants de vérifier leurs réponses en les - Exemples d’ombres chinoises avec les mains http://
comparant avec celles d’un camarade. www.latoilescoute.net/Theatre-d-ombres-chinoises
ll Faites une mise en commun. ll Enfin, prévoyez un écran/drap blanc et une lampe pour que
les élèves puissent présenter leur ombre à la classe. Les
Corrigés autres élèves doivent deviner ce qui est représenté.

Images de gauche à droite : un éléphant, un chien, une Pour aller plus loin
chèvre, un cygne. ll Proposez aux apprenants de former des groupes de 3 à 5
et de créer une petite saynète de théâtre d’ombres.
ll Invitez-les à inventer une courte histoire (ou à recréer un

B. conte célèbre) sous forme de dialogues.


ll Proposez-leur de jouer leur saynète devant les autres
ll 
Invitez les apprenants à rechercher sur Internet, en
binôme, comment faire d’autres ombres chinoises, soit élèves, avec éventuellement de la musique, une voix off,
avec leurs mains, soit en dessinant et découpant leurs etc.
ll Filmez ou laissez filmer les performances des élèves qui
propres figurines.
le souhaitent.

47
s
on Unité
c a t i
m un i 1 et 2
C o m

Vous savez déjà faire beaucoup


de choses !
Objectif
Faire un bilan général de toutes les connaissances ac-
quises au cours des unités 1 et 2

Déroulement
ll 
Expliquez aux apprenants que cette activité sert
à revoir les savoirs et savoir-faire acquis dans les
deux unités précédentes.
ll Formez des groupes de 3 à 5 apprenants. Donnez- ll Pour résumer, sur chaque fiche de couleur, chaque
leur de grandes feuilles de papier ainsi que des groupe aura inscrit une phrase en rapport avec le
feutres de différentes couleurs. savoir-faire demandé.
ll Demandez à chaque groupe d’écrire le titre d’un des ll Demandez ensuite aux apprenants de disposer les
savoir-faire de la page. Attribuez-en un à chaque fiches sur les murs. Attribuez chaque fiche à un
groupe afin que tous soient utilisés et qu’aucun ne groupe et donnez-leur une minute pour corriger les
soit répété. fautes éventuelles.
ll Chaque groupe utilise une fiche d’une couleur ll Au bout d’une minute, tapez dans vos mains, les
différente. À présent, chaque groupe doit formuler groupes tournent et ont une minute pour corriger
une phrase en relation avec le titre du savoir-faire une autre fiche. Procédez de la sorte jusqu’à ce que
écrit sur la fiche de couleur. chaque groupe ait vu toutes les fiches.
ll Chaque groupe passe ensuite la fiche au groupe ll Vous pouvez ensuite prendre quelques fiches (celles
se trouvant à droite ou bien derrière. Précisez que où il y a eu beaucoup de corrections ou de contre-
maintenant, chaque groupe doit ajouter une phrase corrections par exemple) et proposer une correction
sur la fiche qu’il vient de recevoir. collective.
ll Au tour suivant, les groupes doivent à nouveau
formuler une phrase et passer la fiche à un autre
groupe, etc.

48
3
Remonter le
Unité te m
ps

Objectifs de l’unité
Dans cette unité, les élèves vont apprendre à voyager dans le temps en français. Ils apprendront à
évoquer et comparer des moments, des époques différentes, grâce à l’imparfait, aux déterminants
démonstratifs et aux comparatifs. Ils s’entraîneront à parler de changements, de ressemblances et
de différences avec, entre autres, les outils grammaticaux de la restriction (ne... pas encore, ne...
plus). Ils apprendront au passage les formules qui permettent de communiquer par lettre aussi
bien que par mail. Ils découvriront des personnalités et inventions historiques, ainsi que des façons
de jouer avec l’Histoire (jeux de rôles, jeu des inventions, etc.). La tâche finale est la réalisation
d’un voyage en images dans le temps, à l’époque de leur choix.

MISE EN ROUTE
Indiquer aux apprenants que « remonter le temps » signifie « aller/voyager dans le passé ».
Demandez-leur s’ils connaissent des machines à remonter le temps, élément classique de la
science-fiction, pour les aider à comprendre si besoin. Demandez-leur s’ils connaissent des
moyens plus réalistes de « voyager » dans le passé. Les objets, les photos, les histoires racontées
ou écrites, les musées, les livres et magazines, les monuments, les dessins et tableaux, etc.

Contenus

Communicatif Grammaire Lexique Phonétique


►►comparer le présent ►►l’imparfait ►►la correspondance ►►prononcer (ou pas)
au passé ►►les comparatifs les consonnes
►►les formules rituelles
finales
►►parler de ►►ne… pas encore/ne… (anniversaire, vœux...)
(plus et plus)
changements plus
►►les périodes
personnels et ►►croire que et croire à historiques
historiques
►►les démonstratifs ce, cet,
►►les ressemblances et
►►communiquer par cette, ces
différences
courrier ►►l’appartenance : de, à
►►évoquer des époques ►►la restriction : juste,
différentes seulement, ne… que
►►situer dans le temps (à
cette époque, etc.)

Notre projet final


MAG Les jeux de rôles
Faire un voyage .COM « grandeur nature »

dans le temps en
MAG Jeu de rôles « grandeur
images .tv nature »

49
3
Quand j’étais enfant
OBJECTIF DE LA LEÇON 1 
Comparer le présent au passé

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►décrire des états passés avec l’imparfait


►►comparer une même personne
à deux époques de sa vie
►►parler de changements personnels
(apparence, habitudes, goûts, etc.)
►►raconter ses croyances d’enfant
►►indiquer qu’une chose est finie/passée

présent. Invitez-les à élaborer la description physique.


1. J’étais comme ça ! C’est une petite fille. Elle est brune. Elle porte une
veste marron.
Objectifs de l’activité  ll Faites une mise en commun qui permet aux apprenants
Observer et écouter des comparaisons entre présent et de se remettre en mémoire les outils de la description
passé physique vue dans À plus 1.
Comparer comment on était avant et comment on est ll Demandez alors de lire la consigne et posez-leur des
maintenant questions pour vous assurer qu’ils ont compris qu’il
s’agit des photos de deux sœurs, dans leur enfance
Mise en route et maintenant. Demandez-leur  : Quel âge ont-elles
Cherchez des photos de personnes célèbres dans leur sur chaque photo  ? Est-ce qu’il y a une grande dif-
enfance / adolescence et à l’âge adulte (2 photos par célébrité  : férence d’âge entre elles ? Les adolescentes qui ont
une « avant » et une « maintenant »). Vous pouvez prendre prêté leurs photos au manuel sont vraiment sœurs et
des photos d’acteurs ou de chanteurs qui ont commencé ont deux ans d’écart. Elles avaient 5-6 ans et entre 11
très jeunes. Par exemple  : Daniel Radcliffe, Emma Watson et 14 ans quand ces photos ont été prises. Mais laissez
et Rupert Grint, les acteurs principaux de la série «  Harry les apprenants faire des hypothèses  ; ils ne sont pas
Potter » ; les jeunes acteurs de la série américaine Modern censés savoir tout cela pour discuter des photos. Tant
Family (Ariel Winter, Nolan Gould, Rico Rodriguez II), Dakota que leurs propositions sont plausibles, il n’y a que des
Fanning, Leonardo DiCaprio, Nathalie Portman, Jennifer bonnes réponses.
Lawrence, Claire Danes, Justin Timberlake, etc. Adaptez vos ll Indiquez-leur bien que les photos de gauche sont celles
recherches aux goûts et références de vos apprenants. d’Estelle et que celles de droite sont celles de Joana.
Imprimez et découpez les photos. Répartissez-les, séparées, Cela facilitera grandement leur compréhension orale et
dans la classe. Expliquez aux apprenants qu’ils doivent se évitera les malentendus lors des discussions en classe.
poser des questions pour retrouver celui ou celle de leurs ll Demandez-leur aussi : Quel âge ont-elles sur chaque
camarades qui a l’autre photo de sa célébrité. photo ? Est-ce qu’il y a une grande différence d’âge
- T’as qui, toi ? entre elles ? Vous trouvez qu’elles se ressemblent ?
- Moi, j’ai Leonardo DiCaprio avant. Elles ont beaucoup changé entre les deux photos ?
- Elle, je sais pas qui c’est. Elle est adulte, elle est blonde... Il s’agit d’appréciations subjectives, il n’y a donc pas de
- Je la connais ! C’est Dakota Fanning maintenant. bonnes ni de mauvaises réponses.
- E stelle a beaucoup changé et Joana a un peu
Déroulement changé.
A. - Ah, tu trouves  ? Pour moi, Joana a beaucoup
ll 
Proposez aux apprenants d’observer les photos et de changé. Mais Estelle, pas beaucoup.
les décrire, oralement, en binômes. Laissez quelques ll S’ils
trouvent qu’au moins une des deux sœurs a chan-
minutes aux apprenants pour décrire chaque image au gé, demandez-leur : Qu’est-ce qui a changé ?

50
3
Ses/Leurs vêtements, ses/leurs cheveux, son/leur vi- ll Demandez-leur de retrouver l’infinitif de chaque verbe
sage, son/leur sourire... (être/habiter/être/faire/connaître/avoir).
ll Pour les aider dans leur comparaison, inscrivez un + et ll Puis, demandez-leur à quel moment se situent ces
un - au tableau et demandez-leur s’ils savent comment actions ou situations (avant/dans le passé/dans leur
se disent ces signes en français. Laissez-leur d’abord enfance/quand elles étaient petites). Demandez-
la possibilité de se souvenir de plus et moins (entrevus leur si ces actions ou situations sont arrivées une fois
dans la page sur les mathématiques dans À plus 1, aidez- ou si elles étaient régulières, répétées ou continues
les seulement si aucun élève ne donne les réponses. (régulières/répétées/continues). Est-ce qu’elles sont
ll Ensuite, dessinez un = et indiquez-leur qu’il existe (à au passé composé ? Non.
part «  égal(e)  ») deux mots en français pour traduire ll Expliquez alors aux apprenants que ces verbes sont à
cette relation  : autant et aussi. N’entrez pas tout de l’imparfait, un temps utilisé pour décrire une situation
suite dans les détails, il leur suffit, pour l’instant, de durable, une action répétée ou une habitude passée.
comprendre que ces deux termes marquent une relation ll Invitez-les à consulter la colonne Nos outils page 41
d’équivalence. puis rendez-vous à la page 46 pour réaliser les activités
ll Invitez-les alors à utiliser plus et moins pour comparer du point 1.
les photos des deux sœurs en utilisant le présent — ll Ensuite, demandez-leur de proposer, en groupe-classe,
chaque chose en son temps. Elles sont plus grandes des explications sur pourquoi le comparatif se construit
maintenant. Elles ont les cheveux plus longs. Estelle parfois avec plus et parfois avec plus de. Dites-leur que
est plus brune que Joana. Etc. l’explication est la même pour aussi et autant.
ll Il y a deux façons complémentaires d’expliquer ce point
B. Piste 09 de façon simple — on ne demande pas aux apprenants de
ll 
Maintenant, invitez les apprenants à écouter la niveau A2 de maîtriser toutes les nuances d’une langue.
conversation entre Estelle et Joana. En général, plus ou moins tout seul et aussi portent
ll Demandez-leur, lors de la première écoute, de se sur la qualité (avant un adjectif, donc). Plus de et moins
concentrer sur cette question : De quoi elles parlent ? de, comme autant de, se réfèrent fréquemment à la
ll Après l’écoute, demandez-leur  : Qu’est-ce qu’elles quantité (avant un nom, donc).
font  ? Elles parlent de leurs photos d’enfance / Elles
regardent un album de photos. Assurez-vous ainsi qualité quantité
de leur compréhension globale avant d’entrer dans plus plus de
les détails. Elles parlent de quoi  ? Elles parlent de
leurs cheveux/de vêtements (jupes, robes, jeans)/ moins + adjectif moins de + nom
de musique (guitare, chanter)/de sport/de leurs aussi autant de
caractères (timide, sympa).
ll 
Puis, invitez les apprenants à lire les étiquettes et à ll Proposez aux apprenants de vérifier leurs hypothèses
entourer les thèmes qu’ils y retrouvent. Répondez à en consultant le point 2 de la page 46. Invitez-les à poser
leurs éventuelles questions de lexique ou sur le sens des questions pour éclaircir leurs doutes et à s’entraider
des propositions inscrites dans les étiquettes. Assurez- si certains élèves comprennent plus difficilement.
vous qu’ils les ont comprises. ll Proposez aux apprenants de faire l’activité C du point 2
ll Faites-leur écouter la conversation une deuxième fois. — pas l’activité D pour le moment, car ils verront les
Laissez-leur quelques instants pour compléter leurs comparatifs irréguliers plus loin, dans la leçon 3.
réponses. Invitez-les à comparer leurs réponses avec
celles d’un(e) camarade. Faites une troisième écoute C.
pour que les élèves puissent vérifier leurs hypothèses. ll Les apprenants forment des binômes et se racontent
ll Faites une mise en commun. mutuellement comment ils étaient quand ils étaient
petits.
Corrigé ll La centration sur des éléments physiques, comme
dans l’exemple du manuel, sur des traits de caractère
Leurs cheveux étaient différents. (J’étais plus timide.) ou sur des états (J’étais très
Leurs vêtements n’étaient pas les mêmes. heureuse. / J’étais tout le temps malade.) a pour but de
Joana était moins timide. leur faciliter la tâche. En commençant seulement avec
le verbe être à l’imparfait, ils intègrent progressivement,
Voir transcription page 123 du livre. en douceur, l’imparfait dans leur «  boîte à outils  »
personnelle. Cependant, si des élèves utilisent déjà ou
ll Proposez une dernière écoute si les élèves le souhaitent. essaient d’utiliser d’autres verbes pour s’exprimer (Je
ll Maintenant, invitez les apprenants à relire les étiquettes riais beaucoup. / J’avais un chien.), encouragez-les
pour relever les verbes (étaient/habitaient/était/ vivement et aidez-les si besoin.
faisait/connaissaient/avaient).

51
ant
3 Qu
M i,ncd’
oa ejs’ét t…
a is en f

génies et autres monstres locaux qui font peur aux enfants ;


Variante etc. Choisissez des exemples de choses auxquelles seuls les
ll Demandez aux apprenants d’apporter une photo d’eux enfants croient — à la différence des superstitions qui peuvent
quand ils étaient enfants. Ils se mettent en binômes, être partagées par les adolescents et les adultes. Écrivez
mais ne se montrent pas leurs photos. Chacun(e) leur nom, si possible, dans une langue compréhensible pour
imagine (ou se souvient de) comment était l’autre tous vos apprenants. Ensuite, demandez aux apprenants de
quand il ou elle était petit(e). Selon leur préférence, dire ce que ces trois personnages/créatures ont en commun.
soit ils rédigent, soit ils dessinent le portrait de l’autre Ils n’existent pas./C’est pour les enfants.
en enfant. Quand les deux portraits sont faits, chacun Demandez s’ils connaissent d’autres croyances enfantines,
sort sa photo et la compare à l’oral au portrait rédigé ou locales ou pas, et ajoutez leurs propositions à la liste.
dessiné par son ou sa camarade.
- T u m’as fait les cheveux super longs. Mais ils étaient Déroulement
beaucoup plus courts. A.
- Ah non, je n’étais pas aussi moche  ! J’étais très ll Invitez les élèves à observer le document de l’activité et à
beau quand j’étais petit. déterminer le type de document dont il s’agit. Vous pouvez
les guider en leur posant les questions suivantes : Où peut-
D. on lire ce texte ? Sur Internet. Qu’est-ce que c’est ? Un
ll 
Proposez aux apprenants d’écrire un court texte dans article de blog. De quoi parle le texte ? De souvenirs
lequel ils comparent ce qu’ils faisaient avant, et ce qu’ils d’enfance./De choses qu’il croyait./De cinéma...
font maintenant. ll Invitez les apprenants à lire l’énoncé et assurez-vous
ll Afin de préparer la rédaction, proposez un remue- qu’ils l’ont compris. Proposez-leur de lire le texte une
méninges pour faire surgir des idées et voir de quelles première fois individuellement et de prendre des notes
ressources ils auront besoin pour rédiger leur texte. pour répondre aux questions de l’énoncé.
Notez les tournures utiles selon leurs exemples  : Je ll Proposez aux apprenants de relever leurs difficultés de
faisais (du/de la)... /Je ne faisais pas (de)... ; Je jouais... lexique ou de grammaire. Demandez aux apprenants qui
/ Je ne jouais pas ; J’allais... /Je n’allais jamais... ; etc. les comprennent d’expliquer les termes ou tournures
ll Laissez-les écrire tranquillement leur texte, en restant que d’autres ne comprennent pas. N’intervenez que
à leur disposition s’ils ont des questions, des doutes, pour nuancer, préciser une explication, ou si aucun élève
une requête, etc. ne peut expliquer aux autres.
ll Proposez aux apprenants qui le souhaitent de lire leur ll Ensuite, invitez les élèves à répondre à la première
texte à la classe ; ne les forcez pas s’ils sont réticents, question de l’activité, en binôme.
il s’agit d’un texte qui parle d’eux-mêmes, donc difficile ll Faites une mise en commun.
à exposer devant la classe. S’il y a des volontaires,
laissez-les lire sans les interrompre (les fautes écrites Corrigé
se corrigent à l’écrit), félicitez-les et remerciez-les.
Joël croyait :
Variante - à la Petite Souris ;
ll Proposez aux apprenants de rédiger un texte sur - au Père Noël ;
leurs goûts d’avant et leurs goûts actuels : J’aimais.../ - aux extraterrestres ;
J’adorais... /Je n’aimais pas... /Je détestais... - que des monstres étaient cachés sous son lit ;
ll Pour augmenter les interactions orales, plutôt que d’écrire - que les lumières s’éteignaient quand elles voulaient ;
un texte, proposez-leur d’en discuter en groupes de 3 à 5. - que les acteurs dans les films étaient vraiment leurs
personnages.
L’ordre et la formulation sont seulement indicatifs  : dans
2. Je croyais… les activités de compréhension, la compréhension des
apprenants doit l’emporter sur la correction grammaticale.
Objectifs de l’activité 
Découvrir et partager des croyances enfantines. ll Ensuite, demandez aux apprenants s’ils croyaient les
Parler d’une croyance révolue mêmes choses quand ils étaient petits. Et vous, vous
croyiez que des monstres étaient cachés sous votre
Mise en route lit ? Oui, sous mon lit aussi il y avait des monstres.
Sans dire de quoi il s’agit, écrivez au tableau trois exemples de Vous croyiez à la Petite Souris ? Non, moi je ne
croyances enfantines adaptées aux contextes et références croyais pas à la Petite Souris.
culturelles des apprenants. Par exemple : le Père Noël ; les ll Vous pouvez leur demander quel est le sens du verbe
Rois Mages qui apportent des cadeaux en Espagne  ; la fée croire dans ce contexte : penser que quelqu’un ou quelque
des dents de lait en Italie ; la poupée à chagrin qu’on met sous chose existe alors que ce n’est pas le cas. Vous pouvez
l’oreiller au Pérou ; les fantômes, loups, épouvantails, sorciers, brièvement rappeler que croire a différents sens selon les

52
3
contextes : supposer, faire confiance, avoir la foi (religieux). sauf au Canada, où c’est la Fée des Dents qui vient
Faites-leur observer que, dans cette page de blog, croire chercher les dents de lait des enfants.
est suivi de que avant une action (verbe) et de à/au/aux ll Dans de très nombreuses cultures, il existe des
avant une chose ou une créature (nom ou groupe nominal). créatures comme la Petite Souris ou la Fée des Dents.
ll Maintenant, demandez aux apprenants s’ils se Dans certains pays du monde, dont le Togo, les enfants
souviennent des significations d’encore, abordées jettent leur dent par-dessus le toit de la maison. En
dans l’unité 2 (voir page 31). Incitez les élèves qui s’en Afrique du Nord, ils peuvent prier pour que leur dent de
souviennent à les rappeler aux autres. Si ce n’est pas le lait devienne une dent de gazelle.
cas, expliquez qu’encore indique une action qui continue ll Demandez aux apprenants quels sont les histoires et
ou un état qui dure (c’est aussi un des sens de toujours). rituels qui existent dans leur pays, leur région ou leur
ll Proposez-leur de chercher une expression signifiant le famille autour de la perte des dents de lait. Invitez-les à
contraire de encore dans le blog de Joël. S’ils peinent comparer ces rites et histoires.
à la trouver, conseillez-leur de regarder dans la colonne
«  Nos outils  » (ne plus). S’ils proposent ne... pas B.
encore — et ce serait bien compréhensible —, aidez-les ll Demandez aux apprenants de lire l’énoncé et assurez-
à comprendre que ne... pas encore est le contraire de vous qu’ils l’ont compris. Invitez-les à écrire les deux
déjà, qu’ils ont vu dans l’unité 2. phrases, avec l’aide d’un dictionnaire si besoin.
ll Aidez-les à comprendre le sens de ne... plus qui indique
qu’une action ou situation qui existait ou se réalisait C.
dans le passé n’existe pas ou ne se réalise pas dans ll Invitez les apprenants à circuler dans la classe pour
le présent. Ne... plus indique qu’il y a un passé, un s’interroger sur leurs croyances passées. Invitez-les à noter
« avant » différent : quelque chose a changé ou est fini. les prénoms de leurs camarades qui croyaient les mêmes
ll Vous pouvez écrire ces exemples au tableau et leur choses qu’eux. Dites-leur bien de s’aider en s’indiquant
demander d’en proposer d’autres avec leurs propres mutuellement les élèves ayant des croyances communes.
activités ou expériences. - Quand j’étais petit, je croyais au Père Noël. Et toi ?
Il ne joue pas au foot. = Il ne joue jamais au foot. OU - Non, moi je croyais aux Rois Mages. Mais Linda, elle
D’habitude, il joue au foot, mais pas aujourd’hui (il va croyait aussi au Père Noël. Tu peux lui demander.
peut-être jouer demain ou la semaine prochaine). ll Puis, faites une mise en commun en notant les choses
Il ne joue plus au foot. = Avant il jouait au foot, mais il a auxquelles croyaient les apprenants. Proposez-leur de
arrêté ; c’est fini. faire un « top » des croyances enfantines de la classe.
ll Proposez aux apprenants de se rendre à la page 47 pour
réaliser les activités du point 4. S’ils ont compris les sens Pour aller plus loin
d’encore et ne... plus, les apprenants peuvent relire le blog ll Invitez les apprenants à regarder la deuxième partie
de Joël pour répondre à la deuxième question de l’énoncé A. d’une vidéo de Cyprien entre 1 minute 55 et 3 minutes 46
(le début est trop difficile pour le niveau A2). https://
Corrigé www.youtube.com/watch?v=db_XBgSyi44.
ll Faites lire cette liste aux apprenants et assurez-vous
Il ne croit plus... qu’ils la comprennent. Invitez-les à s’aider mutuellement
- à la Petite Souris ; s’ils ont des doutes concernant le lexique. Demandez-
- au Père Noël ; leur ce qu’ils pensent de ces croyances : est-ce qu’ils les
- aux extraterrestres ; trouvent drôles ? jolies ? idiotes ? intéressantes ?
- que des monstres étaient cachés sous son lit ; □ Il croyait que les poules avaient des dents.
- que les lumières s’éteignaient quand elles voulaient ; □ Il croyait que la Lune suivait la voiture de sa famille.
- que les acteurs dans les films étaient vraiment leurs □ Il croyait que personne ne le voyait s’il se cachait les yeux.
personnages. □ Il croyait qu’il pouvait perdre son ombre.
Mais quand il regarde un film, il oublie que les acteurs □ Il croyait que les jouets étaient vivants la nuit.
sont des acteurs, que ce n’est pas pour de vrai, que □ Il croyait que les enfants qui n’avaient pas la télévision
c’est du cinéma. étaient bizarres.
□ Il croyait qu’une machine fabriquait les vagues de la mer.
□ Il croyait qu’un monstre était caché sous son lit.
Pour en savoir plus ll Visionnez l’extrait une première fois avec les apprenants
ll 
La Petite Souris est une créature imaginaire qui vient et demandez-leur de cocher ce que Cyprien croyait.
chercher les dents de lait des enfants. L’enfant qui a perdu ll Visionnez l’extrait une deuxième (voire une troisième)
une dent la met sous son oreiller avant de s’endormir. fois pour que les élèves puissent vérifier ou compléter
Quand la Petite Souris vient chercher la dent, elle laisse leurs réponses puis faites une mise en commun.
une pièce de monnaie ou un petit cadeau en échange. ll Demandez aux apprenants si les croyances d’enfants de
ll La Petite Souris existe dans tous les pays francophones Cyprien ressemblent à leurs croyances passées.

53
3 st …
3 M o i, c ’e

Il n’y a pas si longtemps


OBJECTIF DE LA LEÇON 2 
Parler de changements et communiquer par courrier

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►parler d’objets anciens


►►marquer l’appartenance
►►distinguer un élément grâce aux déterminants
démonstratifs
►►écrire un courrier informel
►►féliciter, souhaiter de bonnes fêtes

ll Demandez aux apprenants s’ils ont un ou plusieurs de


1. Vide-grenier ces objets chez eux ou chez quelqu’un de leur famille.

Objectifs de l’activité  B. Piste 10


Écouter et comprendre un dialogue sur les objets du ll 
Invitez les apprenants à lire l’énoncé de l’activité.
passé Demandez-leur de déterminer le type d’audio qu’ils vont
Présenter des objets personnels et leur histoire écouter (un dialogue), le nombre de personnes qui vont
parler (deux : Mathieu et sa grand-mère) et de quoi
Mise en route elles vont parler (d’objets/de membres de la famille).
En groupes, les uns cherchent « vide », les autres « grenier », ll Ensuite, afin de réviser le vocabulaire de la famille,
puis font des hypothèses sur le sens du mot composé. Le demandez aux apprenants de regarder les photos et de
premier groupe qui a compris a gagné et l’explique au reste faire des hypothèses sur leurs liens avec Mathieu, en
de la classe. binôme.
Ensuite, demandez aux apprenants s’ils ont déjà fait des vide- ll Faites une mise en commun.
greniers et quels sont les objets qu’ils ont vendus/achetés. C’est la grand-mère et le grand-père de Mathieu./
Ce sont ses grands-parents.
Déroulement C’est son père ou son oncle (le frère de sa mère).
A. C’est sa mère ou sa tante (la sæur de sa mère).
ll Formez des groupes de 3 à 5. Demandez aux apprenants ll Vous pouvez en profiter pour revoir les autres liens de
d’observer les images de l’activité. Invitez chaque parenté : petit-fils/petite-fille, neveu/nièce, fils/fille, mari/
groupe à discuter afin de déterminer s’ils connaissent femme.
ces objets, s’ils peuvent dire à quelle époque ils ll Une fois que les apprenants ont revu le vocabulaire de la
appartiennent et à quoi ils servent. famille, invitez-les à écouter le dialogue.
ll Ensuite, invitez-les à lire les étiquettes et proposez-leur ll Demandez aux apprenants de vérifier ou corriger leurs
d’associer chaque étiquette à un objet. hypothèses sur les liens de cette famille. (Les adultes
ll Faites une mise en commun. sont les grands-parents, l’oncle, la tante et la mère
de Mathieu.).
Corrigé ll Maintenant, faites une deuxième écoute du dialogue,
demandez aux apprenants d’associer un objet à chaque
De gauche à droite et de haut en bas : membre de la famille.
1. Un Polaroid 4. Des cassettes ll Invitez les apprenants à vérifier leurs réponses en
2. Une machine à écrire 5. Des patins à roulettes les comparant avec leur voisin, puis faites écouter le
3. Un Rubik’s cube dialogue une troisième fois afin que les apprenants
puissent vérifier leur réponse.

54
3
ll Faites une mise en commun. Demandez : À qui était le ll Proposez aux apprenants de former des binômes et
Rubik’s cube ? Il était à l’oncle de Mathieu, etc. demandez-leur de choisir un objet qu’ils aimeraient utiliser
et de justifier leur choix, et un autre qui les intéresse moins.
ll Ensuite, proposez à chaque binôme de présenter ses choix.
Corrigé
On a choisi ce Polaroid parce qu’on peut faire des
photos et les avoir tout de suite en papier.
Le Rubik’s cube était à l’oncle de Mathieu.
On ne veut pas de disquette parce qu’on ne peut rien
Les patins à roulettes étaient à sa tante.
faire avec une disquette aujourd’hui ! Maintenant, les
Le Polaroid était à sa mère.
ordinateurs ne peuvent plus lire les disquettes.
La machine à écrire était à ses grands-parents.
ll Établissez quel est l’objet que la classe aimerait le plus
Les cassettes étaient à son oncle.
utiliser.

ll Enfin, consultez la colonne Nos outils pour que les D.


apprenants puissent remarquer qu’on utilise les ll Proposez aux apprenants au préalable d’apporter un
prépositions à quand l’objet est en position de sujet dans objet, ou la photo d’un objet, que quelqu’un qu’ils aiment
la phrase ; Le Polaroid est à ta mère. Or, quand l’objet leur a donné ou offert.
est en position de complément, on utilise la préposition ll Proposez aux apprenants de présenter cet objet en
de : C’est lePolaroid de ta mère. indiquant ce que c’est, qui leur a donné et quand. Vous
ll N’insistez pas trop sur cette différence, car pouvez aussi indiquer aux apprenants qu’ils peuvent
historiquement et géographiquement, ces deux apporter d’autres précisions, si celles-ci sont pertinentes  :
prépositions sont souvent confondues par les d’où vient l’objet ? (c’est un cadeau de vacances ?),
francophones eux-mêmes (la célèbre chanson de quelle est l’histoire de cet objet ? (Il passe de mère
Gavroche dans Les Misérables de Victor Hugo « Je suis en fille depuis plusieurs générations  ?) quelle est
tombé par terre, c’est la faute à Voltaire... »). Le plus l’utilisation ou la valeur affective de cet objet ? (C’est
important est que les apprenants retiennent qu’elles un porte-bonheur ? Tu l’aimes beaucoup  ?), etc.
marquent toutes deux l’appartenance.
ll Maintenant, proposez aux élèves d’observer les phrases Variante
suivantes dans la colonne Nos outils de la page 43 : ll Proposez aux apprenants de présenter leur objet sous
- Il y a trop de choses dans cette maison. forme de devinette.
- C’est quoi ce truc ? ll Pour cela, invitez les apprenants à parler de leur objet
- Ils sont trop beaux, ces rollers. sans le montrer, en le désignant comme « cet objet ».
- Passe-moi ces cassettes. Ils présentent l’objet de la même façon mais, en plus, ils
ll Demandez aux apprenants quelle est la fonction de cet doivent le décrire.
article (Il sert à montrer ou distinguer un élément parmi C’est un bijou. Je le porte au poignet./Je ne l’enlève jamais./…
d’autres). Vous pouvez expliquer les démonstratifs aux ll Une fois que l’apprenant a terminé sa présentation, il
apprenants en désignant l’objet dont vous parlez avec le laisse les autres apprenants deviner de quoi il s’agit.
doigt – Ce manteau est à Pierre. – de manière à ce que Finalement, il montre son objet à la classe afin de
les apprenants comprennent bien. vérifier les réponses proposées.
ll Ensuite, proposez aux apprenants d’élaborer des
hypothèses pour savoir quand on utilise les formes
ce, cet ou cette. Rendez-vous page 47 pour lire les 2. Carte ancienne
explications et réaliser l’activité du point 3.
Objectifs de l’activité 
C. Écrire une lettre amicale
ll Formez des groupes de 3 à 5 élèves. Proposez-leur de Connaîre des formules rituelles pour l’écriture d’un
choisir le ou les objets de l’activité A qui leur plaisent. courrier
Invitez-les à discuter des objets qu’ils aimeraient utiliser
ou pas, et pourquoi. Passez dans la classe pour écouter Mise en route
les élèves et les aider. Demandez aux apprenants à quelles occasions ils ont écrit
et envoyé des cartes (eux, leurs parents, leurs amis, leurs
Variante voisins, etc.).
ll Projetez ou collez au tableau des images d’autres
objets passés (une disquette, une game-boy, une Déroulement 
cassette VHS, un radio cassette, une voiture ancienne, A.
une machine à café, etc.). Puisez dans le patrimoine ll Proposez aux apprenants d’observer le document et de
culturel des élèves et choisissez des objets amusants, dire ce que c’est, jusqu’à ce qu’ils trouvent (en s’aidant du
étranges, beaux, etc, pour susciter leur intérêt. titre par exemple) qu’il s’agit d’une carte.

55
ps
3 I l n’y a pa s s i long tem

ll Ensuite, demandez-leur de former des petits groupes et C.


de chercher à quoi on reconnaît que c’est une carte. Ils ll Invitez les apprenants à consulter le cadre « Voc + »
peuvent chercher le lexique dont ils ont besoin dans le afin de connaître quelques formules rituelles lors de
dictionnaire. l’écriture de cartes.
ll Faites une mise en commun. ll Proposez aux apprenants de consulter la colonne Nos
Il y a un timbre, une adresse, une signature. outils page 43 afin de connaître les différentes manières
ll Maintenant, proposez aux apprenants de lire l’énoncé et de commencer et terminer un courrier.
de répondre aux questions. ll Indiquez aux apprenants que cher, chère, chers, chères
ll Faites une mise en commun. est une manière formelle de commencer une lettre. Elle
est peu utilisée aujourd’hui entre amis.
Corrigé ll Ensuite, indiquez aux apprenants qu’ils vont devoir
écrire une carte à un camarade ou un membre de sa
La lettre date de 1910. Elle a été écrite pour la nou- famille pour lui souhaiter son anniversaire.
velle année. ll Pour les aider, vous pouvez leur donner les catégories
suivantes :
- salutations de départ (à qui ?)
Pour en savoir plus - questions sur comment ça va
ll 
Proposez aux apprenants de faire des recherches sur - raison d’écrire (félicitations)
les différents calendriers dans le monde. Est-ce que le - formule de fin
Nouvel An est célébré partout et à la même date ? - signature
ll Formez des groupes et proposez-leur de choisir un pays ll Vous pouvez leur demander d’ajouter des dessins
puis de présenter les coutumes et les traditions qui ont sur leur carte. Ensuite, proposez-leur d’inventer une
lieu à cette occasion. adresse pour « envoyer » la carte et de reproduire ou
ll Invitez les groupes à présenter leur travail à la classe. imprimer le timbre qui correspond au pays.

B. Pour en savoir plus


ll Invitezles apprenants à lire l’énoncé de l’activité. Puis, ll En France, on rédige l’adresse de la manière suivante :
proposez-leur de lire les étiquettes. Demandez-leur ll Prénom NOM
pour quel événement la carte a été écrite. (Le Nouvel ll Numéro, nom et type de la rue
An). ll Code postal VILLE
ll Ensuite, invitez les apprenants à reconstituer la carte. ll Retrouvez les différentes manières de rédiger les
ll Proposez aux apprenants de vérifier leurs réponses en adresses postales sur le site suivant :
les comparant avec celles de leur voisin. h tt p : // w w w. u p u . i n t / f r / a c t i v i t e s / a d r e ss a g e /
ll Faites une mise en commun. systemes-dadressage-dans-les-pays-membres.html

Corrigé
Coucou Leïla,
Mes parents, ma sœur et moi, nous te souhaitons
de belles fêtes. Et plein de bonheur pour la nouvelle
année !
Gros bisous et à très bientôt !
Déborah

56
3
Tout a changé ?
OBJECTIF DE LA LEÇON 3 
Évoquer des époques différentes

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités


de la double page
►►comprendre et présenter des biographies de person-
nages historiques
►►se situer dans l’Histoire
►►comprendre et présenter l’histoire d’un objet
►►comparer un même objet à différentes époques

1. À
 l’époque de… ll Faites
une mise en commun. Chaque groupe explique
aux autres quelle est la vie de leur personnage en
Objectifs de l’activité  s’appuyant sur les éléments notés.
Comprendre et présenter des biographies de
personnages historiques Corrigés
Situer dans l’Histoire
Qu’est-ce qu’il/
Mise en route Nom Pays Époque
elle a fait ?
Portrait
Demandez aux apprenants de citer des personnages
historiques francophones. Elle a reçu
fin du XIXe deux fois le
Marie siècle et prix Nobel :
Déroulement Curie
Pologne
début du de physique
nº 4
A. XXe siècle en 1903 et de
ll Invitezles apprenants à identifier les documents. Il y a chimie en 1911.
des portraits de personnages historiques et quatre
Il a mené une
biographies.
révolte contre
ll Demandez-leur s’ils connaissent certains de ces Toussaint XVIIIe l’esclavage et
personnages (photos, noms, etc.). Haïti nº 3
Louverture siècle la colonisation
ll Ensuite, proposez aux apprenants, en binômes, de faire d’Haïti par les
des hypothèses sur la vie de ces personnes à partir des Français.
images. Ils peuvent avoir recours à d’autres langues que
Il a signé l’Édit
le français. de Nantes pour
ll Faites une mise en commun. Henri IV France XVIe siècle mettre fin aux nº 2
ll Ensuite, divisez la classe en 4 groupes (ou 8 si la classe guerres de
est nombreuse). Attribuez une biographie à chaque groupe. religion.
ll Demandez à chaque groupe de lire la biographie qui lui a
Elle a dirigé
été attribuée et de noter les éléments suivants : l’Égypte
- nom fin de pendant
- pays l’Antiquité longtemps
Cléopâtre
- époque Égypte /début et a vécu une nº 1
VII
- qu’est-ce qu’il ou elle a fait ? de l’ère grande histoire
- lequel des 4 portraits est le sien ? chrétienne d’amour avec
ll Indiquez aux apprenants qu’ils peuvent chercher les un général
mots inconnus dans un dictionnaire si cela les empêche romain.
de comprendre le texte.

57
3 Tout a ch angé?

ll 
Faites remarquer aux apprenants les différentes
manières de situer dans le temps dans les biographies. Pour aller plus loin
ll Invitez-les à consulter la colonne Nos outils page 45. ll Invitez les apprenants à créer une frise géante
pour y placer tous leurs personnages dans l’ordre
B. Piste 11 chronologique.
ll Invitez les apprenants à lire les étiquettes des différentes ll Demandez-leur d’observer la frise : quelle est l’époque
périodes historiques selon la tradition française. Vous qui contient le plus de personnages préférés ? Y a-t-
pouvez leur projeter cette frise illustrée pour plus de il plus d’hommes ou plus de femmes ? Y a-t-il plus
clarté : d’artistes, de scientifiques, de chefs d’entreprise, de
h t t p : // c y c l e 2 . o r p h e e c o l e . c o m / w p - c o n t e n t / révolutionnaires, etc. ?
uploads/2011/10/friseb%C3%A9atrice.jpg ll Invitez les apprenants à choisir, parmi les personnages
ll Ensuite, proposez aux apprenants d’associer une de leurs camarad s, une figure qui les intéresse et
période à chaque personnage de l’activité A. Faites une de poser des questions à l’auteur(e) de la carte. Vous
mise en commun. pouvez aussi demander aux apprenants de dire pourquoi
ils ont choisi ce personnage.
Corrigé
1. Cléopâtre a vécu dans l’Antiquité. / 2. Henri IV a vécu 2. Le vélo : de 1817 à nos jours
au Moyen Âge. / 3. Toussaint Louverture a vécu aux
Temps modernes. / 4. Marie Curie a vécu à l’époque Objectif de l’activité 
contemporaine. Parler de l’évolution d’un objet

Voir transcription page 123 du livre. Mise en route 


En groupe, demandez aux apprenants de citer des objets qui
ll Ensuite, demandez aux apprenants si le même existent depuis un certain temps et qui ont évolué à travers
découpage historique est utilisé dans leur pays. Si les le temps (les outils, les vêtements, les chaussures, le vélo,
élèves viennent de contextes différents, invitez-les à le téléphone, la télévision, la voiture, les avions, etc.).
réaliser une frise des périodes historiques de leur pays Indiquez maintenant à vos élèves que la leçon va porter sur
et à la présenter à la classe. l’évolution du vélo.

C. Déroulement
ll Demandez aux apprenants de faire un brainstorming A.
sur les moments de l’Histoire de l’humanité. ll Indiquez aux apprenants qu’ils vont devoir associer, en
ll Invitez-les à former des petits groupes et à faire des groupe, les étiquettes des principaux éléments du vélo
recherches pour connaitre le vocabulaire en français. sur la photo. Donnez-leur un dictionnaire ou aidez-les
L’encyclopédie Wikipédia et ses articles en différentes au préalable avec le vocabulaire qu’ils ne connaissent
langues peut leur être d’une grande aide. pas.
ll Faites une mise en commun. ll Vous pouvez projeter l’image d’un vélo au tableau ou
ll Ensuite, demandez aux apprenants de former des en dessiner un pour la correction. Faites une mise en
groupes de 3 à 5 et de discuter de leur période historique commun.
préférée, et dire dans quelle partie du monde elle se situe.
ll Invitez-les à se dire pourquoi cette période et cette zone Pour aller plus loin
du monde les intéressent. ll Avec l’aide d’un dictionnaire, demandez aux apprenants
ll Passez dans la classe pour écouter les élèves et les de chercher, en groupe, quels éléments on trouve sur les
aider si besoin. vélos d’aujourd’hui qui n’apparaissent pas sur le vélo de
la photo : frein, phare/dynamo, porte-bagage, vitesses,
D. garde-boue, batterie pour les vélos électriques, etc.
ll 
Invitez les apprenants à réfléchir sur un personnage Faites une mise en commun.
historique qu’ils aiment. Puis laissez-les faire quelques ll Si vous aviez préalablement dessiné un vélo au tableau,
recherches sur Internet afin de pouvoir présenter vous pouvez demander à chaque groupe de venir
leur personnage. Pour leur présentation, les élèves dessiner un élément nouveau et de légender le dessin
peuvent s’appuyer sur la structure vue dans l’activité  A. à l’aide de flèches.
Comment s’appelle le personnage, où il/elle a vécu,
quand il/elle a vécu et qu’est-ce qu’il/elle a fait. B. Piste 11
ll 
Ensuite, demandez aux apprenants d’écrire la ll Invitez les apprenants à observer les images. Demandez-
présentation de leur personnage sur une carte. Indiquez- leur de quoi il s’agit. Ensuite, proposez-leur de faire des
leur qu’ils peuvent ajouter un portrait du personnage. hypothèses sur l’ordre chronologique de ces vélos.

58
3
ll Puis, invitez-les à lire l’énoncé. Demandez-leur de lesquels (bien, mal). Puis rendez-vous à la page 46 pour
déterminer le type de conversation, le nombre de lire les explications du point 2 et réaliser l’activité D.
personnes et qui elles sont. (Une conversation sur ll Demandez-leur s’ils trouvent que les vélos étaient pires
l’histoire du vélo entre Léna et Vincent.) ou mieux avant. Ensuite, demandez aux apprenants de
ll Faites une première écoute. consulter la colonne Nos outils page 45. Lire l’encadré
ll Ensuite, écoutez la conversation une deuxième fois en « Mieux ou pire ».
demandant aux apprenants de numéroter les vélos dans ll Maintenant, demandez aux apprenants de discuter à
l’ordre chronologique. Laissez-leur quelques instants deux sur ce qui a changé et ce qui n’a pas changé entre
pour compléter leurs réponses. Finalement, invitez les les vélos d’avant et d’aujourd’hui. Passez dans la classe
apprenants à écouter l’enregistrement une troisième pour aider les élèves et les écouter.
fois pour vérifier leurs hypothèses. ll Finalement, faites une mise en commun. Faites deux
ll Faites une mise en commun. colonnes au tableau : « ressemblances/différences »,
et demandez aux élèves quelles sont celles qu’ils ont
Corrigé trouvées.
ll Demandez-leur enfin ce qui était mieux et ce qui était
1) Draisienne, 2) Vélocipède, 3) Grand Bi, 4) Petite pire à d’autres époques.
Reine, 5) BMX, 6) VTT.
D.
ll Proposez aux apprenants de former des groupes.
ll Demandez-leur quels vélos pourraient venir compléter Demandez-leur de choisir un objet qui a évolué depuis
la liste (le tandem, le vélo électrique, etc.). son invention : un vêtement ou accessoire, un outil, un
moyen de transport, etc.
C. ll Ensuite, invitez les apprenants à faire des recherches
ll Proposez aux apprenants de lire l’énoncé de l’activité sur l’objet qu’ils ont choisi. Indiquez-leur de chercher
ainsi que les exemples proposés. des images qui illustrent son évolution.
ll Invitez les élèves à consulter l’encadré «  Pareil ou ll Pour présenter l’objet, les apprenants peuvent réaliser
différent » de la colonne Nos outils  page 45. une frise, une fiche ou une carte mentale. Indiquez-leur
ll Indiquez-leur que pire et mieux sont les comparatifs qu’ils peuvent également présenter leur travail sur un
irréguliers de deux adverbes, demandez-leur de retrouver support numérique tel que Prezi ou PowerPoint.

59
3
Nos outils
RÉCAPITULATIF DES POINTS DE
GRAMMAIRE ET DE PHONÉTIQUE
►►l’imparfait de l’indicatif
►►les comparatifs
►►les déterminants démonstratifs
►►ne… pas encore et ne… plus

1. L’imparfait de l’indicatif 3. Les déterminants


A. démonstratifs
1. Quand j’étais plus jeune, je n’aimais pas le foot.
2. J’avais beaucoup d’amis quand on habitait à la Réunion. E.
3. Nous, on croyait tous au Père Noël. 1. J’adore ce papier à lettres : c’est un souvenir de mon
4. Petit, tu faisais toujours le clown sur les photos. grand-père.
5. J’allais toujours en vacances chez mes grands-parents. 2. Je peux prendre cette enveloppe ?
6. Ils parlaient portugais quand ils étaient petits. 3. Elles étaient très belles, ces lettres d’amour.
4. Je cherchais justement cet album photo.
B. 5. – C’est qui ce garçon ?
Réponse libre – C’est ton oncle quand il avait ton âge.
6. J’ai bien reçu ta carte cet été. J’étais contente d’avoir de
tes nouvelles.
2. Les comparatifs 7. Cette année aussi, vous envoyez des cartes de vœux ?

C.
Réponse libre 4.Ne… plus encore et ne… plus
D. F.
1. J’ai de meilleurs souvenirs de mon adolescence que de Réponse libre
mon enfance.
2. Cet album de vacances est mieux que celui de l’été
dernier.
3. Ma mémoire est encore pire que la tienne : j’oublie tout !
4. On était mieux dans notre ancienne maison.

60
3
ll Invitez les apprenants à comparer leurs réponses avec

Phonétique celles de leur voisin puis faites une dernière écoute pour
vérifier leurs hypothèses.
ll Faites une mise en commun. Invitez les apprenants à
lire les mots à voix haute.
Les consonnes finales
Objectif Corrigés
Les consonnes finales.
1. plus/plus (vous pouvez indiquer aux apprenants que
Mise en route lorsque « plus » exprime l’addition, on prononce le
Expliquez aux apprenants qu’ils vont travailler sur la « s », sauf dans la comparaison devant les adjectifs
prononciation des dernières lettres des mots. et les adverbes.)
Demandez-leur si la dernière lettre de leur prénom se 2. il est/l’Est
prononce ou pas dans leur(s) langue(s), puis, si elle se 3. tu as/un as
prononce dans la version francophone de leur prénom. Par 4. tous les/tous (tout seul)
exemple, le a final de Maria se prononce dans la plupart des
langues mais pas le e dans le prénom français Marie. ll Indiquez aux apprenants qu’il n’existe pas de règle précise
pour la prononciation ou non des consonnes finales.
Déroulement Toutefois, en général, elles ne se prononcent pas.
A. Piste 12
ll Invitez les apprenants à ouvrir leur livre à la page 47 et à B.
lire les étiquettes, individuellement. Puis, proposez-leur ll Invitez les apprenants à former des binômes. Puis,
d’écouter les phrases une première fois. proposez-leur de choisir une paire de mots des
ll Ensuite, invitez-les à écouter l’enregistrement une étiquettes de l’activité A.
seconde fois. Cette fois-ci, proposez-leur d’entourer le ll Demandez-leur d’écrire une phrase avec chacun des
mot dont on entend les consonnes finales. mots et de s’entrainer à les prononcer. Passez dans la
classe pour écouter et aider les élèves.
ll Finalement, proposez aux élèves de lire leur phrase au
reste de la classe.

61
3
MAG.
com
Les jeux de rôles
« grandeur nature »
Objectif 
Découvrir un loisir donnant une grande
importance à l’Histoire.

Présentation des documents 


►► 3 photos de jeux de rôles
►►3 textes informatifs sur les jeux de rôles

Mise en route 1.
Au tableau, écrivez « jeux de rôles ». Expliquez aux apprenants ll Demandez aux apprenants de lire les questions de
que « rôle » signifie « être quelqu’un d’autre, interpréter un l’activité 1. Aidez-les à les comprendre si besoin.
personnage ». Demandez aux apprenants ce que cela leur ll Invitez-les à former des groupes de 3 (si possible)
évoque : Est-ce que vous avez déjà joué à des jeux de rôles afin de se répartir les 3 questions. Chaque élève lit
en classe ? Y avez-vous déjà joué hors de l’école ? Si non, individuellement les textes de la double page pour
avez-vous déjà entendu parler de ces jeux de rôles ? trouver la réponse à sa question.
ll Incitez-les à faire une mise en commun par groupe
Déroulement  avant la mise en commun en classe.
ll Invitez les apprenants à ouvrir le livre aux pages
48-49. Proposez-leur de lire le texte introducteur Corrigé
individuellement.
ll Posez-leur quelques questions pour guider leur a. Les 3 façons de jouer à des jeux de rôles sont : à
compréhension. Où jouait-on à des jeux de rôles, l’intérieur, à l’extérieur et en ligne.
avant  ? À l’intérieur. Qu’est-ce qui a beaucoup de b. Un jeu de rôles «  grandeur nature  » peut durer
succès/est très populaire aujourd’hui ? À l’extérieur. quelques heures ou quelques jours.
Où joue-t-on aux jeux de rôles « grandeur nature » en c. Ils se passent souvent au Moyen Âge mais ils
général ? Dans des forêts, des champs, des villages. peuvent aussi se passer à d’autres époques passées
Pourquoi les gens jouent à ces jeux ? Pour voyager ou futures, réelles ou imaginaires.
dans le temps et dans un monde imaginaire.
ll Incitez les apprenants à s’appuyer sur les illustrations
de la double page pour comprendre l’introduction. 2.
Invitez-les à les décrire  : Dans la première image, ll Si des apprenants ont déclaré avoir joué à des jeux de
deux personnes jouent avec des cartes, à l’intérieur. rôles hors contexte scolaire, incitez les autres élèves à
Dans la deuxième image, une femme est habillée leur poser des questions sur les façons de jouer (cartes,
comme/déguisée en femme du Moyen Âge. Elle tient « grandeur nature » ou en ligne) lieux, les époques, les
une peluche de dragon/un dragon en peluche. Elle scénarios, les personnages, etc., de ces jeux de rôles.
sourit/elle est contente. Dans la troisième image, des ll Pour les apprenants qui n’ont jamais joué à des jeux
joueurs sont déguisés aussi. Deux personnes ont des de rôles, demandez-leur de s’interroger sur les jeux
cornes sur la tête. Une personne porte un masque de auxquels ils aimeraient jouer (façons de jouer, époques,
monstre/d’animal fantastique, etc. lieux, personnages, scénarios, etc.). Les élèves ont tout
ll Vous pouvez apporter des images (de champs, à fait le droit de ne pas aimer les jeux de rôles ou de
de villages, de forêts, etc.) pour accompagner les ne pas vouloir y jouer : ils peuvent expliquer qu’ils sont
apprenants dans la compréhension de l’introduction. timides, qu’ils préfèrent d’autres jeux ou loisirs, etc.

62
3
1
1. Compréhension globale
ll 
Indiquez aux apprenants qu’ils vont regarder un
ll Invitez les apprenants à former des binômes ou reportage sur les jeux de rôles « grandeur nature ».
trinômes et à faire des recherches sur d’éventuels jeux ll Diffusez une première fois la vidéo et demandez aux
de rôles « grandeur nature » dans leurs pays ou régions, apprenants de répondre à la première question.
ou sur des fêtes, spectacles, évènements, etc. au cours
desquels les gens mettent des vêtements d’autres Corrigé
époques.
ll Les apprenants peuvent aussi choisir des jeux de Dans un château du Moyen Âge.
rôles ou fêtes/évènements d’autres régions ou pays
dans lesquels les gens se déguisent ou portent des ll Demandez-leur quels autres éléments ils ont pu
vêtements d’autres époques afin de les faire découvrir remarquer, ce qu’ils ont compris, quelles images ou
à leurs camarades (Carnaval de Venise, Santo Tomás à paroles les ont surpris, amusés, etc. N’attendez aucune
San Sebastian, le festival Burning Man dans le Nevada, bonne ou mauvaise réponse de cette discussion.
Pasola en Indonésie, etc.). La liste des fêtes signalées Habituer les apprenants à regarder des vidéos sans
par l’Unesco comme appartenant au Patrimoine culturel tout comprendre est un excellent entraînement à la
immatériel de l’humanité peut aider les apprenants à compréhension audiovisuelle en langue étrangère, qui
trouver des idées si besoin. est indispensable aujourd’hui.
ll Ils peuvent présenter les résultats de leurs recherches
sous forme de présentations orales, affiches, 2. Compréhension détaillée
diaporamas, flyers, etc. ll Invitez les apprenants à lire la question  2. Aidez-les à
comprendre le vocabulaire si nécessaire.
Pour en savoir plus  ll Invitez-les à regarder le reportage une deuxième fois.
ll Situé dans une époque médiévale-fantastique, AVATAR ll Demandez aux apprenants de répondre aux questions.
(Autre Vie, Autre Temps, Autre Réalité) est le jeu de Invitez-les à vérifier leurs réponses en les comparant
rôles le plus important d’Europe. Il a lieu en Belgique, avec celles de leur voisin. Faites une mise en commun.
depuis 2000, à la fin du mois de juillet. Il dure 3 à 4 jours
et rassemble plus de 1 500 joueurs. Corrigé
ll L’association qui l’organise fédère les joueurs
néerlandophones et francophones de «  grandeur a) Faux c) Faux
nature  ». Elle promeut le jeu de rôle grandeur nature b) Vrai d) Vrai
comme principe éducatif, pédagogique et créatif
favorisant l’échange d’expérience et la solidarité.
ll Faites un nouveau visionnage de la vidéo pour vérifier ou
Les spectacles/événements en costume corriger les réponses, en vous arrêtant sur les passages
ll Depuis 1984, les Médiévales de Provins sont une des qui les justifient : de 00:30 à 00:42, de 01:11 à 01:32, de
plus importantes fêtes médiévales françaises. De 01:44 à 01:52, etc.
nombreuses animations (défilés, bal, foires artisanales,
spectacles, jeux, etc.) sont organisées dans la ville. Les 3. Expression
habitants s’habillent alors en costumes du Moyen Âge. ll Invitezles apprenants à lire les questions de l’activité 3.
ll La ducasse de la ville d’Ath, en Belgique, est une Encouragez-les à s’expliquer mutuellement les termes
fête traditionnelle très importante qui voit défiler de de lexique inconnus, en s’aidant d’un dictionnaire si
nombreux habitants ou acteurs costumés, ainsi que des besoin. Visionnez une dernière fois le reportage de
processions de géants, des jeux et des feux d’artifice. 00:44 à 01:11.
ll Demandez aux apprenants, en groupes, de répondre

MAG Jeux de rôles


oralement aux questions posées, afin de dire quelles
sont les motivations des joueurs et ce qu’ils en pensent.

.tv grandeur nature Corrigé


Objectif  Les joueurs ne jouent pas pour gagner, ils jouent pour
Mieux connaître les jeux de rôles « grandeur nature » s’amuser/pour le plaisir/pour voir des amis, etc.

Présentation du document - C’est nul. Moi si je joue, je joue pour gagner.


Extrait d’un journal télévisé avec un reportage sur un jeu de - Mais non, c’est cool  ! Tout le monde s’amuse et
rôles « grandeur nature » médiéval-fantastique. personne ne perd.

63
Notre projet final

Faire un voyage
dans le temps en image

OBJECTIFS 
►►choisir ensemble une époque et une zone géographique
►►chercher, sélectionner des images pour leur apport
informatif
►►citer les sources des images
►►synthétiser des informations historiques
►►rédiger des légendes
►►organiser une présentation visuelle

Matériel 
►►ordinateurs avec connexion à Internet
►►revues, magazines, livres de fiction et documentaires,
cartes postales, etc.
►►supports pour former un album (cahier, classeur, etc.)
la Méditerranée était différente de la vie au XIIe siècle
Avant de commencer en Asie de l’Est ou en Amérique latine.
►►Invitez les apprenants à lire le titre du projet. ll Ensuite, les apprenants choisissent un thème, un fil
►►Demandez-leur comment ils comprennent l’expression rouge pour guider leur voyage. Ils peuvent s’aider des
« voyager dans le temps » et comment réaliser un tel exemples proposés ou en choisir d’autres.
voyage. Acceptez les propositions de science-fiction ll Donner un titre à leur voyage permet de fixer la
(avoir une machine à voyager dans le temps, boire thématique principale, de ne pas la perdre de vue
une potion magique, renaître dans une vie passée ou en cours de recherche. Mais les apprenants peuvent
future, etc. ) comme les interprétations métaphoriques évidemment changer ce titre (voire le thème) s’ils
du voyage dans le temps (visiter un musée ou une découvrent un autre titre ou thème plus intéressant
exposition, lire un roman historique ou de science- ou pertinent grâce à leurs recherches.
fiction, jouer à des jeux de rôles, etc.). Annoncez-leur
qu’ils vont faire un tel voyage en cherchant des images PHASE 2
et réaliser un album de ce voyage. La recherche
ll Indiquez aux apprenants qu’ils doivent rechercher
Déroulement par phases des images qui correspondent à leur thème dans le
Avant de commencer la phase 1, lisez les consignes contexte géographique et temporel qu’ils ont choisi.
en classe avec les apprenants et assurez-vous de leur Les images peuvent provenir de zones et d’époques
compréhension. Incitez-les à chercher ou regarder des différentes de celle qu’ils documentent (par exemple :
exemples de publications historiques  : livres et revues une image de bande dessinée belge du XXe siècle pour
imprimés ou en ligne, expositions virtuelles comme illustrer un voyage dans la Renaissance italienne).
celles de la Bibliothèque nationale de France (BNF  : ll Incitez-les à chercher différents types d’images
  http://expositions.bnf.fr/expositions.php), etc. Faites (gravures, cartes, dessins humoristiques, photos,
le point sur le matériel dont ils disposent et, le cas extraits de films, etc.), exprimant différents points
échéant, sur les avantages et inconvénients respectifs de vue, afin d’avoir un plus grand choix lors de la
des albums papier et des albums numériques. composition de l’album.
ll Les apprenants peuvent faire des recherches en
PHASE 1   bibliothèque ou sur Internet. Par exemple, ils peuvent
L’époque et le lieu chercher sur la banque d’images de la BNF (  http://
ll Formez des groupes de 3 à 5 apprenants. Demandez- images.bnf.fr/jsp/index.jsp)  ; la base Joconde en
leur de choisir une époque historique qu’ils aiment cochant la case avec image  (   http://www.culture.
dans une zone précise. La vie au XIIe siècle autour de gouv.fr/documentation/joconde/fr/recherche/

64
O b je c tifs de l’unit
commons.wikimedia.org/wiki/Accueil) ; etc.
é
rech_libre.htm)   ; Wikimédia Commons (   https:// de titre et ils doivent donc écrire eux-mêmes ce qu’elle
représente, sa date, son ou ses auteurs et la source (le
Ils peuvent également chercher dans des archives
ll site ou la publication où ils ont trouvé cette image).
familiales, des marchés d’occasion, ou faire eux- ll Finalement, demandez aux apprenants de réaliser la
mêmes des photos d’œuvres ou de sites historiques couverture de leur album en inscrivant leurs prénoms,
Dans cette unité, les élèves vont apprendre à se présenter, à parler des pays et des natio-
s’ils ont choisi une zone géographique proche de la le titre de l’album, une ou plusieurs images si cela
nalités, à découvrir leurs camarades
leur. Si des apprenants aiment dessiner, ils peuvent de classe enleur semble bien,etetc.
demandant en donnant des informa-
tions
bien personnelles
entendu réaliser uneà partie
manipuler les nombres.
des images.
ll Lorsque les apprenants ont réuni un certain nombre Et maintenant…
d’images,
Pour cela, demandez-leur de lesutiliser
ils vont devoir mettre lesen commun
nombres,Proposez
le présent auxdesapprenants de (être
auxiliaires réunir et
lesavoir)
albums
ou et de
et de sélectionner une dizaine d’images pour leur laisser les apprenants les consulter librement, poser des
de certains verbes (s’appeler, aimer, adorer), les articles définis, les pronoms sujets (je, tu,
album. Incitez-les à parler autant que possible en questions d’un groupe à l’autre et échanger ainsi sur leurs
il), les afin
français pronoms toniques
de se mettre (moi,sur
d’accord toi),lesdes noms de
images pays et» les
«  voyages  adjectifs
respectifs. Un de nationalité.
apprenant de chaque groupe
de Ilsl’album.
découvriront également l’univers de la BD peut francophone
rester près de l’album pour répondre aux questions
Enfin, ils seront prêts pour la tâche finale : créer unecamarades
de ses vidéo de des présentation personnelle
autres groupes. Puis, au bout de
PHASE 3  quelques minutes, vous changez les hôtes d’accueil de
L’album de voyage telle manière que tout le monde puisse voir et parler de
ll Demandez aux apprenants d’ordonner leurs images son travail.
selon un critère chronologique ou antichronologique,
Contenus
par association d’idées, sous-thématiques, etc.
ll Ensuite, invitez les apprenants à créer leur album. Ils
Pour aller plus loin
Proposez aux apprenants de discuter tous ensemble des
peuvent coller une photo par double page : à gauche, époques, zones et thèmes choisis. Faites-leur relever les
Communicatif
l’image ; à droite, l’explicationGrammaire Lexique
ou une photo par page. ressemblances et différencesPhonétique
d’un «  voyage  » à l’autre.
Ils peuvent aussi réaliser leur présentation sur un Invitez-les à parler des images ou informations qui les ont
se présenter le présent des Les pays Les voyelles
diaporama (PowerPoint, Prezi, etc.). intéressés, surpris, amusés, etc. au cours de leur recherche
auxiliaires
ll Pour chaque image, les apprenants écrivent une
(être et composées
ou dans les albums de leurs camarades. Y a-t-il un voyage
parler des
légende : soitpays et des
l’image avoir)
a déjà un titre ou delecertains
et ils Les le
recopient dans nationalités
temps qu’ils aimeraient faire ou refaire ?
nationalités verbes (s’appeler,
(en le traduisant en français si besoin) ; soit elle n’a pas Les accents
aimer, adorer), les Les chiffres
demander et donner articles définis, les
des informations pronoms sujets (je, Les mots pour calculer
personnelles tu, il), les pronoms
toniques (moi, toi), des Les activités de loisirs
exprimer les goûts noms de pays et les
adjectifs de nationalité
manipuler les

Notre projet final


MAG La bande dessinée
Créer une vidéo .COM francophone
de présentation
personnelle MAG
.tv

65
4
A près la
Unité pub

Objectifs de l’unité
Dans cette unité, les élèves vont apprendre à parler d’un sujet de société, comprendre et analyser des
publicités, décrire des sensations et se positionner pour ou contre quelque chose. Pour cela, ils verront
les pronoms démonstratifs, les pronoms COD et le superlatif. Ils aborderont également l’addition avec
aussi et en plus. Ils verront aussi comment exprimer son opinion avec pour et contre. Ils construiront
des phrases avec être libre de et être obligé de et ils utiliseront les structures ça + verbe et avoir +
nom. Finalement, ils exprimeront la quantité avec les adverbes trop, assez, pas assez.
La tâche finale consiste en la réalisation d’une contre-publicité.
MISE EN ROUTE
Demandez à vos apprenants où on peut voir et/ou entendre des publicités ? Quels sont les différents
supports publicitaires auxquels ils sont exposés au quotidien ?

Contenus

Communicatif Grammaire Lexique Phonétique


►►parler d’un sujet de ►►les démonstratifs (2) : ►►la publicité ►►les nasales (2) : [ã],
société celui-ci, celui-là, etc. [ɛ/̃ œ̃ ]
►►les médias
►►comprendre et ►►aussi et en plus
►►les cinq sens
analyser des ►►les pronoms COD
publicités ►►partout et nulle part ►►envie et besoin,
obligation et liberté
►►décrire des ►►ça + verbe conjugué
sensations ►►avoir + nom
►►se positionner pour ►►le superlatif
ou contre quelque ►►pour et contre
chose
►►être obligé/être libre de
►►trop, assez, pas assez

Notre projet final


MAG
L’histoire de la publicité
Réaliser une .COM
contre-publicité
MAG Action antipub dans le
.tv métro

67
4
La pub est partout
OBJECTIF DE LA LEÇON 1 
Parler d’un sujet de société

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►désigner des éléments en utilisant des démonstratifs


►►exprimer l’addition avec aussi et en plus
►►utiliser les pronoms COD
►►marquer la présence ou l’absence d’un élément en
utilisant les adverbes partout et nulle part

ll Demandez aux apprenants de justifier leur choix.


1. C’est de la pub ? Je crois que le premier document est une pub parce
qu’il donne seulement les avantages du produit.
Objectif de l’activité  Moi, je pense que le deuxième document est une pub
Parler de la présence de la publicité au quotidien parce qu’on ne peut pas gagner mille euros sans rien
faire.
Mise en route À mon avis, le dernier document est une information
Demandez aux apprenants de lire le titre de l’activité et parce que Rim813 nous donne son avis sur différents
demandez-leur : Où peut-on trouver des publicités ? Dans produits.
sa boîte aux lettres, dans sa boîte mail, quand on navigue ll Maintenant, proposez aux apprenants de lire une
sur Internet, dans des journaux et des magazines, etc. nouvelle fois le document des forfaits de téléphone.
Puis demandez-leur combien de forfaits différents sont
Déroulement présentés (3).
A. ll Demandez aux apprenants quel mot remplacent les
ll Proposez aux apprenants de regarder les différents pronoms celui-ci et celui-là ? Ils remplacent le mot
documents présentés, sans les lire pour l’instant. « forfait ».
Demandez-leur s’ils peuvent en identifier le type. Ce ll Enfin, proposez aux apprenants de consulter la colonne
sont des extraits de textes que l’on peut trouver Nos outils Les démonstratifs page 53 puis rendez-vous
lorsqu’on navigue sur Internet. page 58 pour lire les explications sur les pronoms
ll Demandez-leur de lire les documents puis demandez démonstratifs (point 2) et réaliser l’activité B.
aux élèves de quoi parle chacun des documents. Le ll Finalement, demandez aux apprenants de repérer, dans
premier parle d’un produit contre les boutons, le les textes, quels mots permettent d’ajouter un élément.
second parle d’argent gagné, le dernier parle des Les adverbes aussi et en plus servent à ajouter un
forfaits de téléphone sur un forum. élément.
ll Maintenant, invitez les apprenants à déterminer, par ll Proposez aux apprenants d’autres exemples  : J’adore
deux, quels documents sont des publicités et lesquels cette pub. Elle est en drôle et, en plus, j’aime bien la
sont des informations. musique./J’utilise cette crème contre les boutons, et
ll Faites une mise en commun. parfois, j’utilise aussi ce savon.
ll Enfin, demandez aux apprenants, en binômes, de

Corrigé donner un exemple en utilisant aussi ou en plus. Faites


une mise en commun.
Produit contre les boutons : pub
Mille euros : pub Pour aller plus loin
Forfaits de téléphone : informations ll Invitez les apprenants à discuter au sujet des différentes
publicités présentées. Demandez-leur s’ils les trouvent
convaincantes, laquelle les attire le plus et pourquoi.

68
4
La première pub est plus convaincante parce qu’elle C.
a une image. ll Demandez aux apprenants de remplir le même tableau
La pub pour le produit contre les boutons m’attire que celui proposé dans l’activité B.
plus parce que la personne qui écrit a les mêmes ll La publicité étant partout, il est probable que les élèves
problèmes que moi. aient du mal à se souvenir précisément des publicités
La deuxième pub ne peut pas être vraie parce qu’on qu’ils ont pu voir ou recevoir le jour précédent. Il ne
ne gagne pas d’argent sans rien faire. s’agit pas de donner un nombre précis, mais bien de se
rendre compte de la présence de la pub autour d’eux.
B. Piste 13 ll Ensuite, invitez les apprenants à comparer leur tableau
ll Invitez les apprenants à lire l’énoncé de l’activité. avec un camarade.
Demandez-leur de déterminer de quoi vont parler les ll Faites une mise en commun en groupe-classe.
deux personnages. Ils vont parler des contextes où ils Hier, j’ai reçu une publicité sur mon portable.
ont reçu ou vu des pubs. Moi, hier, j’ai vu beaucoup de pubs à la télé.
ll Puis proposez-leur de lire les contextes proposés. Faites
écouter l’enregistrement une première fois. Laissez D.
quelques instants pour permettre aux apprenants de ll Invitez les apprenants à former des groupes. Demandez-
remplir le tableau. Puis faites écouter la conversation leur de lister les endroits dans leur entourage où il n’y
une deuxième fois pour que les élèves puissent vérifier a pas de publicité. Puis, invitez-les à en discuter entre
leurs réponses. eux. Est-ce que c’est une bonne chose ? Passez dans les
ll Faites une mise en commun. groupes pour les écouter et les aider à s’exprimer.
ll Ensuite, faites une mise en commun. Demandez
Corrigé aux élèves de répertorier tous les endroits qu’ils ont
trouvés où il n’y a pas de pub. Écrivez-les au tableau.
Demandez-leur ce qu’ils en pensent : Faut-il protéger
Dans Dans les Dans
la trans- les
Sur Sur leur
Ailleurs
ces endroits  ? Pourquoi ? Selon eux, quels autres
Internet téléphone endroits devraient être libres de pub ?
rue ports médias
X X X X X Pour aller plus loin
ll Demandez aux apprenants : Dans quel(s) contexte(s)
Voir transcription page 123 du livre. tu n’aimes pas voir ou entendre de la publicité ? Dans
quel(s) contexte(s) ça te dérange moins ? Pour quel
Ensuite, vous pouvez faire écouter l’enregistrement produit tu reçois le plus de publicité ?
de 00:17 à 00:29 et demander aux élèves de relever ll 
Invitez les apprenants à discuter des propositions de
les deux adverbes qui signifient « dans de nombreux chacun.
endroits » et « dans aucun endroit ». Il s’agit de partout
et nulle part.
ll Finalement, invitez les apprenants à lire le cadre « Le 2. Es-tu sensible à la publicité ?
sais-tu ? » pour qu’ils puissent se rendre compte de la
quantité de publicités en France. Objectif de l’activité 
ll Demandez aux apprenants s’il y a beaucoup de pub dans Exprimer son avis au sujet de la publicité et de l’influence
leur pays. Puis, demandez-leur de faire une recherche sur qu’elle peut avoir
Internet afin de trouver le record du monde du plus grand
panneau publicitaire (où il se trouve et combien il mesure). Mise en route
ll Faites une mise en commun. Demandez aux apprenants de donner leur avis : À ton avis,
ll Enfin, demandez aux apprenants si, à la télévision, il y c’est utile de recevoir des publicités ? Pourquoi ?
a beaucoup de publicité sur toutes les chaînes, si les Moi, j’aime la pub parce que je découvre de nouveaux
émissions qu’ils regardent sont souvent entrecoupées produits. Ça m’est égal de voir de la pub à la télé mais je
de publicités. Demandez-leur s’ils savent s’il existe déteste recevoir de la pub sur Internet.
des lois dans leur pays pour réguler la publicité à la
télévision. Déroulement
A.
Pour en savoir plus ll Expliquez aux apprenants qu’ils vont faire un test pour
La publicité et les chaînes de télévision publiques réfléchir à l’influence de la pub dans leur vie.
ll En France, à la télévision, il y a beaucoup de publicité. ll Faites-leur faire le test en binôme : un apprenant pose
Mais, sur les chaînes publiques (les chaînes du groupe les questions et note les réponses de l’autre et vice-
France Télévisions), la publicité a disparu des écrans de versa. Vous pouvez donner un dictionnaire à chaque
20 heures à 6 heures, depuis le 5 janvier 2009. binôme pour vérifier les mots inconnus.

69
out
4 La pub
est p a r t

ll Formez des groupes et demandez aux apprenants ll Faites une mise en commun des arguments des
de comparer leurs résultats. Au tableau, faites trois élèves. Proposez à deux apprenants de chaque groupe
colonnes correspondant aux trois profils du test et une d’exprimer les idées de son groupe, en expliquant
ligne par groupe. Invitez un apprenant de chaque groupe pourquoi les publicités nous influencent ou pourquoi
à venir noter le nombre de personnes appartenant à elles ne nous influencent pas. Laissez les autres
chaque profil dans son groupe. membres du groupe intervenir pour ajouter un élément,
ll Exemple : nuancer, etc.
ll Vous pouvez écrire les arguments des uns et des autres

Tu es très Tu n’es pas au tableau afin de permettre à toute la classe de réagir.


sensible à la indifférent(e) Tu es antipub ll Enfin, dites aux apprenants que les publicités peuvent
publicité à la publicité influencer notre manière d’acheter mais aussi toute une
époque. Vous pouvez sélectionner différents slogans de
Groupe 1 3 1 0
cet article « les 100 slogans publicitaires qui ont eu un
Groupe 2 2 1 1 fort impact » : http://www.veazio.com/marketing/100-
Groupe 3 3 0 1 slogans-publicitaires-fort-impact/
ll Demandez aux apprenants s’ils les connaissent, si ces
ll Faites un bilan afin d’évaluer le profil général de la slogans existent et/ou sont traduits dans leur pays.
classe par rapport à la publicité. ll Ensuite, demandez-leur de former des groupes et de
chercher une publicité qui a marqué une période dans
B. leur pays. Invitez les groupes à présenter cette publicité
ll 
Avant de réaliser l’activité, proposez aux apprenants à la classe (date de diffusion, produit promu, élément de
d’observer les phrases suivantes dans le test : la publicité qui a marqué l’histoire).
mais tu le veux, tu la fermes, tu les regardes toutes, ll Proposez aux élèves d’interagir afin de dire s’ils
tu l’achètes. connaissent la publicité présentée par leurs camarades.
ll Demandez-leur quels mots remplacent le, la, les, l’.
Le pull, la fenêtre, les émissions, un jeu vidéo. Pour aller plus loin
ll Faites observer le tableau des pronoms COD. Rappelez ll Invitez les apprenants à lire l’article suivant  : https://
aux apprenants qu’ils connaissent déjà les pronoms lesjeunesjournalistes.wordpress.com/2011/04/06/les-
COD des troisièmes personnes. Vous pouvez leur effets-de-la-publicite-chez-les-jeunes/
demander de réaliser l’activité du point 1 page 58. ll Puis proposez-leur de répondre en binôme
ll Ensuite, attirez l’attention des apprenants sur la phrase  : aux questions suivantes : Selon cet article,
« Les publicités m’influencent un peu ». Demandez aux quels produits sont vendus pour les filles ?
apprenants à qui se réfère « m’ ». Et pour les garçons ? Êtes-vous d’accord ?
ll Formez des binômes. Demandez aux apprenants de Les produits qui sont le plus orientés vers les filles
discuter des résultats du test : Est-ce qu’ils sont sont les vêtements et le maquillage. Ceux plus orien-
d’accord avec la description de leur profil ? Pourquoi ? tés vers les garçons sont les jeux vidéo, le sport et
Est-ce que les publicités les influencent quand ils l’alimentation grasse.
doivent choisir un produit ? Est-ce qu’ils ont déjà ll Selon l’article, que veulent vendre en réalité les publi-
acheté un produit seulement parce qu’ils ont vu la citaires ? En réalité, les publicitaires veulent vendre
publicité ? etc. un mode de vie.
ll Passez dans la classe pour écouter les élèves et les ll Quels
aspects, positifs ou négatifs, voyez-vous dans ces
aider, si besoin, à utiliser les pronoms COD. Ça m’in- modes de vie ? Les jeunes accordent trop d’impor-
fluence, ça me plait, ça m’ennuie, etc. tance à des aspects superficiels et ils vont tous se
ll Faites une mise en commun. ressembler.
ll Faites une mise en commun. Puis demandez aux élèves
C. s’ils sont d’accord avec cet article : Pensez-vous que
ll Invitez les apprenants à prendre connaissance de les adolescents se laissent particulièrement influen-
l’énoncé de l’activité puis formez des groupes. Proposez cer par les publicités ? À votre avis, tous les adoles-
aux apprenants de discuter entre eux au sujet de cents se ressemblent-ils ? L’article présente un avis
l’influence de la publicité. très négatif au sujet de l’effet des publicités sur les
ll Passez dans la classe pour écouter les élèves et les adolescents, est-ce que vous croyez qu’il y a aussi
aider. des effets positifs ?

70
4
Pourquoi ça marche ?
OBJECTIF DE LA LEÇON 2 
Comprendre et analyser des publicités

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►s’exprimer à travers le vocabulaire des cinq sens


►►écouter et comprendre des publicités
►►comprendre et analyser des affiches publicitaires
►►créer des slogans
►►comparer des éléments en utilisant le superlatif
►►utiliser la structure ça + verbe conjugué
►►exprimer le besoin, l’envie, l’exaspération à travers la
structure avoir + nom

1. Ç
 a donne envie ! B. Piste 14
ll 
Invitez les apprenants à consulter le cadre Voc + sur
Objectifs de l’activité  le lexique des cinq sens. Vous pouvez leur demander
Écouter et comprendre des publicités radiophoniques quelle partie du corps est en relation avec chaque sens.
Reconnaître et associer les adjectifs en relation avec les ll Ensuite, invitez les apprenants à lire les adjectifs du
cinq sens cadre. Aidez-les ou proposez-leur de consulter un
dictionnaire afin d’en vérifier le sens. Puis, dites-leur
Mise en route d’associer, par deux, chaque adjectif à un sens. Faites
Demandez aux apprenants de dire s’ils ont déjà acheté des une mise en commun.
produits seulement parce que la pub les a convaincus, leur a ll Ensuite, proposez aux apprenants d’écouter les
donné envie d’avoir ce produit. Faites une mise en commun publicités et de cocher dans la liste les adjectifs
afin de savoir de quel produit il s’agissait. entendus. Demandez-leur de vérifier leurs réponses
en les comparant avec leur voisin. Enfin, écoutez
Déroulement l’enregistrement une dernière fois pour confirmer.
A. Piste 14 ll Faites une mise en commun.
ll Invitez les apprenants à observer les images de l’activité
et à les décrire. Indiquez aux apprenants qu’ils peuvent Corrigés
faire des hypothèses sur les images afin de deviner le
produit dont il est question. Clair(e)(s) Salé(e)(s)
ll Ensuite, indiquez-leur qu’ils vont entendre une publicité Délicieux/délicieuse(s) Foncé(s)
qui correspond à chaque produit. Épicé(e)(s) Léger(s)/légère(s)
ll Proposez-leur d’écouter l’enregistrement une première Bruyant(e)(s) Beau(x) / belle(s)
fois sans prise de notes. Doux/douce(s) Sucré(e)(s)
ll Ensuite, faites écouter les publicités une seconde fois Fruité(e)(s) Lourd(e)(s)
et demandez aux apprenants de relier chaque publicité Dur(e)(s) Brillant(e)(s)
à son produit. Moche(s) Silencieux/silencieuse(s)
ll Faites une mise en commun.

Corrigé ll Enfin, demandez aux apprenants quel sens est évoqué


dans chaque annonce.
a-5 ; b-3 ; c-2 ; d-1 ; e-4 ll Faites une mise en commun.

Voir transcriptions page 124 du livre.

71
he ?
4 oi ça m a rc
Pou rqu

D.
Corrigé ll Invitez les apprenants à former des groupes de 3 à 5.
Dites-leur qu’ils vont devoir faire un jeu de rapidité.
Le goût : annonce 1 Indiquez-leur qu’ils doivent trouver un nom pour chaque
La vue : annonce 4 adjectif de la liste de l’activité B.
L’odorat : annonce 5 ll Lorsqu’un groupe a fini, le jeu s’arrête.
Le toucher : annonce 3 ll Faites une mise en commun pour connaitre les
L’ouïe : annonce 2 propositions de tous les groupes.
ll Le groupe qui a fini le premier a gagné.
ll Proposez aux apprenants de regarder la transcription
des annonces à la page 124 (piste 14). Demandez-leur Variante
de lire les trois premières. En binômes, demandez-leur ll 
Vous pouvez chronométrer l’activité, par exemple
d’émettre des hypothèses, dans leur(s) langue(s) si pendant une minute trente.
besoin, quant au sens des expressions « avoir envie de ll Ensuite, faites une mise en commun des propositions de
quelque chose », « en avoir marre de quelque chose », tous les groupes. Invitez un membre de chaque groupe à
« avoir besoin de quelque chose ». Attirez l’attention sur venir écrire ses réponses au tableau. Proposez à la classe
la construction des expressions : quels sont leurs points de corriger ensemble les propositions de tous les groupes.
communs ? (Le verbe avoir et la préposition de). ll Le groupe qui a le plus de mots corrects (vocabulaire et
ll Puis, proposez aux apprenants de consulter le point orthographe) qui correspond à chaque adjectif a gagné.
Avoir + nom dans la colonne Nos outils page 55.
ll Finalement, invitez les apprenants à observer les phrases Variante 2
suivantes : « ça fait rêver », « ça change tout ». Demandez- ll Divisez la classe en deux, ou en trois, si elle est
leur à quoi le « ça » se réfère. Indiquez-leur qu’il équivaut nombreuse.
à « cela », et qu’il s’agit d’un pronom démonstratif. ll Proposez aux apprenants de s’affronter en binômes.
ll Enfin, invitez les apprenants à consulter la colonne Nos Vous dites un adjectif et les joueurs, l’un après l’autre,
outils page 55. doivent trouver des noms qui vont bien avec chaque
adjectif.
C. ll Chaque équipe se charge de signaler si un mot dit par
ll Invitez les apprenants à former des petits groupes. Puis, un joueur de l’équipe adverse est incorrect.
proposez-leur de discuter sur la pub qui leur plait le ll Comptez le nombre de mots corrects dit par chaque
plus en expliquant pourquoi. joueur.
ll Passez dans la classe pour écouter et aider les élèves. ll Ensuite, proposez à deux (ou trois) autres apprenants
ll Ensuite, faites une mise en commun. Demandez aux de venir s’affronter sur un autre adjectif. L’équipe qui a
élèves « Qui préfère la pub pour le casque ? ». Invitez le plus de mots a gagné.
les apprenants qui lèvent la main à exprimer leur choix
devant le groupe classe.
ll Pour finir, vous pouvez poser d’autres questions aux 2. La pub à la loupe
apprenants : Quelles sont les pubs que tu préfères
ou que tu détestes ? Quels sont les éléments Objectifs de l’activité 
indispensables selon toi dans une bonne publicité ? Analyser une affiche publicitaire
Les images, la musique, les slogans ? etc. Utiliser le superlatif

Pour aller plus loin Mise en route


ll 
Demandez aux apprenants de former des groupes. Demandez aux apprenants quel est le type des documents
Distribuez-leur des magazines ou des journaux qui présentés. Ce sont des affiches publicitaires.
contiennent des pubs. Demandez-leur si le but d’une affiche publicitaire est toujours
ll Ensuite, proposez aux apprenants de réaliser un poster de vendre un produit ou un service ou s’il peut y avoir d’autres
sur « les cinq sens et la pub ». Invitez-les à illustrer les types d’affiches. Par exemple, des affiches pour des
cinq sens et à y associer une pub qu’ils trouveront dans campagnes de prévention, ou pour défendre une cause.
les magazines et journaux distribués.
ll Finalement, invitez les apprenants à présenter leur Déroulement 
affiche. Pendant leur présentation, aidez-les à justifier A.
leur choix en leur posant des questions et en leur ll Demandez à vos apprenants de décrire ce que les affiches
proposant d’utiliser la structure « ça + verbe conjugué ». annoncent. Sur la première affiche, c’est la finale de
ll Vous pouvez poster toutes les présentations sur le blog hockey entre la France et le Canada. Sur la deuxième
de la classe, s’il y en a un. affiche, c’est un billet de train entre Luxembourg et
Nice. Sur la troisième, c’est une planète propre.

72
4
ll Invitez les apprenants à associer les thèmes proposés ll Enfin, demandez aux apprenants de discuter en binômes sur
à chacune des affiches, puis demandez-leur quelle est l’élément le plus important de l’affiche, le moins important.
l’affiche qui ne cherche pas à vendre quelque chose. Conseillez-leur d’utiliser des expressions d’opinion.
L’affiche de sensibilisation pour une planète propre. Pour moi, l’élément le plus important, c’est le slogan
parce que s’il est drôle, je me souviens mieux de la
Corrigé pub. Et l’élément le moins important, c’est le prix
parce que la pub doit vendre le produit, avec le prix,
Les voyages : affiche 2 je ne veux plus acheter le produit.
L’écologie : affiche 3
Le sport : affiche 1 Pour aller plus loin
ll Demandez aux apprenants quelle affiche pourrait être
une métaphore et pourquoi. Rappelez aux élèves que la
B. métaphore est une figure de style qui consiste à com-
ll 
Maintenant, proposez aux apprenants de former parer un concept avec autre chose, par analogie, sans
des groupes pour analyser les différentes affiches avoir recours directement à la comparaison.
publicitaires. Il s’agit de relever les différents éléments de La métaphore utilisée ici est le globe terrestre dans
l’affiche et de les décrire. Indiquez-leur que les éléments un paquet cadeau afin d’illustrer le slogan de l’affiche
caractéristiques de l’affiche publicitaire sont cités dans publicitaire : « Le plus beau des cadeaux… une pla-
les étiquettes de l’activité. Demandez aux apprenants de nète propre ». On a une métaphore ici puisqu’on ne
les lire et d’expliquer chacun des éléments. Pourquoi ne veut pas offrir la Terre comme cadeau, mais on veut
sont-ils pas présents sur chaque affiche ? Vous pouvez offrir une planète propre aux générations futures.
leur demander de remplir le tableau suivant : ll 
Enfin, proposez aux élèves de chercher, en petits
groupes, d’autres affiches publicitaires, sur Internet ou
dans des magazines, où l’image représente littérale-
Corrigé
ment le produit promu. Invitez les groupes à présenter
leur affiche à la classe, demandez-leur d’indiquer si on
utilise une métaphore ou non.
L’image Le slogan Le logo Le prix
Venez voir Une tête avec C.
jouer la l’équipement ll Formez des groupes et invitez-les à choisir un produit ou
Un match
1 meilleure de hockey, une cause à défendre. Vous pouvez préparer des idées
de hockey
équipe du noir sur fond pour aider les apprenants et leur demander de tirer au
monde blanc sort deux idées et de choisir celle qu’ils préfèrent.
ll Ensuite, demandez aux apprenants de créer un slogan
Les billets
pour le produit ou la cause choisie. Le slogan doit donner
Un train les moins
Un train et le envie à celui qui le lit/l’écoute d’acheter le produit ou de
2 sur la côte chers 75 €
mot « trains » défendre la cause dont il est question.
de Nice vers 100
ll Conseillez-leur de trouver une formule courte et
destinations
efficace. Vous pouvez leur suggérer d’utiliser le
Le plus superlatif. Dites-leur que pour attirer l’attention de celui
Un globe
beau des qui regarde l’affiche, ils peuvent utiliser une phrase
dans un Un arbre vert
3 cadeaux… exclamative. Vous pouvez leur demander d’écrire leur
paquet sur fond jaune
une planète slogan sur une feuille A4 et d’y coller une image ou
cadeau
propre de dessiner le produit ou la cause afin d’illustrer leur
affiche.
ll Faitesune mise en commun. ll Vous pouvez aussi proposer aux apprenants de réaliser
ll Maintenant, invitez les apprenants à lire les slogans leur affiche sur un support numérique.
une nouvelle fois. Demandez-leur de relever la ll Enfin, invitez les groupes d’apprenants à présenter leur
structure présente sur les trois affiches et qui indique la slogan et/ou affiche à la classe.
supériorité ou l’infériorité. « la meilleure », « les moins
chers », «  le plus » beau. D.
ll En binômes, demandez-leur d’élaborer des hypothèses, ll Lorsque tous les groupes auront présenté leur slogan,
dans leur(s) langue(s) si besoin, sur la formation du invitez les apprenants à choisir celui qu’ils ont préféré.
superlatif. Demandez-leur d’expliquer pourquoi.
ll Invitez-les à vérifier leurs hypothèses en consultant la Nous avons préféré ce slogan parce que c’est le plus
colonne Nos outils page 55 puis rendez-vous à la page original. Celui-là nous a moins plu parce que c’est le
59 pour lire l’explication et réaliser l’activité du point 3. moins drôle.

73
4
No logo !
OBJECTIF DE LA LEÇON 3 
Se positionner pour ou contre quelque chose

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de


la double page
►►découvrir un mouvement social et en parler
►►se positionner en utilisant pour ou contre
►►exprimer la quantité trop, assez, pas assez
►►exprimer l’idée de liberté ou l’absence de celle-ci et
exprimer l’obligation, en utilisant être libre de, être
obligé de
►►écouter et analyser une interview sur la société de
consommation

1. P
 ropubs et antipubs Corrigé
Objectif de l’activité  Quand on est d’accord avec quelque chose, on est
Découvrir le mouvement antipub, en parler pour mais quand on n’est pas d’accord, on est contre.

Mise en route ll Finalement, invitez les apprenants à consulter l’encadré


Demandez aux apprenants s’ils connaissent des « Pour ou contre ? » dans la colonne Nos outils page 57.
mouvements pro ou anti. Par exemple, les corridas en ll Maintenant, proposez aux apprenants de lire une
Espagne, ou le « mariage pour tous » en France. nouvelle fois le document « Luttons contre la pub et
pour la planète ».
Déroulement ll Demandez aux apprenants de relever, en binôme,
A. les structures (à la forme positive ou négative) qui
ll Invitez les apprenants à observer les documents de expriment :
l’activité. Demandez aux apprenants : Que dénoncent - L’envie : avoir envie de quelque chose
ces documents ? Quel est leur but ? Ils dénoncent la - Le besoin : avoir besoin de quelque chose
pub, ils cherchent à sensibiliser et à lutter contre la - L’obligation : être obligé de + infinitif
publicité. - La liberté : être libre de + infinitif
ll Ensuite, proposez aux apprenants de lire les documents, ll Faites une mise en commun puis invitez les apprenants
aidez-les avec le vocabulaire inconnu. à consulter la colonne Nos outils page 57 et rendez-
ll Puis invitez-les à répondre à la question de l’énoncé. vous à la page 59 pour réaliser les activités du point 4.
ll Faites une mise en commun.
Pour aller plus loin
Corrigé ll 
Proposez aux apprenants de faire une recherche sur
Internet afin de trouver des affiches. Dites-leur qu’ils
Un mouvement antipub est un mouvement qui peuvent aussi présenter des photos d’affiches antipubs
lutte contre la publicité. Il cherche à faire prendre prises dans les transports en commun, sur les boîtes
conscience de la mauvaise influence de la publicité sur aux lettres, etc.
les personnes. ll Affichez toutes les images des apprenants en classe,
lisez et commentez les slogans, s’il y en a.
ll 
Invitez les apprenants à relever dans les documents ll Invitez les apprenants à discuter sur les affiches anti-
la préposition qui indique que l’on est d’accord avec pubs. Demandez-leur de déterminer quelle est, à leur
quelque chose et celle qui indique que l’on n’est pas avis, la plus efficace et de justifier leur réponse.
d’accord.
ll Faites une mise en commun.

74
4
B. Demandez-leur d’émettre des hypothèses sur le sens de
ll Proposez aux apprenants de former des groupes. Puis l’activité : pourquoi on consomme trop ?
invitez-les à prendre connaissance de l’énoncé de On consomme trop parce que les pubs nous donnent
l’activité. Indiquez-leur qu’ils doivent se positionner sur envie d’acheter des produits.
le mouvement antipub. La société de consommation nous oblige à acheter.
ll Passez dans la classe pour écouter les élèves et les On consomme trop parce qu’on croit qu’on a besoin de
aider à structurer leurs phrases, en leur rappelant les tous les produits vendus par les pubs. Etc.
expressions : (ne pas) être d’accord avec, être pour/
contre. Déroulement
ll Finalement, faites une mise en commun au tableau des A.
arguments de chaque groupe. ll Proposez aux apprenants de regarder l’affiche, puis
demandez aux apprenants : Est-ce que c’est une affiche
C. pour ou contre la pub ?
ll Proposez aux apprenants de former des binômes et de ll Maintenant, invitez les apprenants à former des petits
créer leur propre affiche pour ou contre la publicité. groupes et demandez-leur de décrire l’image et les
Indiquez-leur qu’ils peuvent s’inspirer d’une pub qui éléments qui la composent. Proposez-leur d’utiliser un
existe déjà et en transformer le message ou en créer dictionnaire pour le vocabulaire ou aidez-les.
une complètement nouvelle. ll Faites une mise en commun.
ll Précisez aux élèves qu’ils peuvent créer leur affiche sur
une feuille A3 ou sur un support numérique en ligne Corrigé
sur le site : www.pixteller.com/ (tutoriel en ligne, en
français : outilstice.com/2015/01/pixteller-creer- L’image est en noir et blanc, les couleurs nous
des-affiches-et-des-posters-en-ligne/). rappellent les codes-barres. On voit une personne
faire ses courses avec un caddie. Le caddie tombe et
D. l’acheteuse aussi.
ll Maintenant, invitez les élèves à présenter leur affiche au
reste de la classe. Proposez-leur de donner leur opinion ll 
Ensuite, proposez à chaque groupe d’émettre des
sur l’affiche de leurs camarades. hypothèses sur le sens de cette image. Appuyez-vous
Le slogan est très drôle. C’est l’image la plus origi- sur le point « Pour aller plus loin » de la leçon 2, activité
nale, etc. 2. B, au sujet de la métaphore.
ll Évaluez quelle est l’opinion de la classe en ce qui concerne ll Puis, faites une mise en commun.
les publicités, si la majorité est pour ou bien contre.
ll Vous pouvez organiser un petit débat, en groupe-classe,
Corrigé
où les élèves expliquent pourquoi ils sont pour ou contre
les publicités, demandez-leur aussi de discuter sur le Proposition de corrigé : Cette image montre que le
message le plus efficace et d’en donner les raisons. poids des courses (des achats) est très lourd. La
Je crois que le slogan de XX et de YY est efficace parce consommatrice est attachée au caddie parce qu’elle
qu’ils ont utilisé « tu » . Avec ce « tu », je crois que se sent obligée d’acheter. L’image représente la
la pub me parle, le slogan individualise le récepteur. consommation excessive.
ll Vous pouvez poster toutes les présentations sur le blog
de la classe, s’il y en a un.
B. Piste 15
Pour aller plus loin ll Invitez les apprenants à lire l’énoncé de l’activité. Puis
ll Invitez vos apprenants à organiser une exposition « Pour demandez-leur : Quel est le type de document que
ou contre la pub ? » dans leur école. Tous les élèves vous allez écouter ? Une interview.
qui ont participé exposeront leur affiche et découvriront ll Proposez aux apprenants d’écouter l’interview une
celles des autres. première fois sans prise de notes. Qui parle ? Un
journaliste et une femme. Quel est le sujet de
l’interview ? L’action d’une association.
2. On consomme trop ! ll Ensuite, posez-leur les questions suivantes pour guider
leur compréhension : Quelle est la cause défendue
Objectif de l’activité  par l’association ? Il ne faut pas consommer trop.
Écouter et comprendre une interview argumentative Selon Sylvie Mayenne, doit-on acheter tout ce qu’on
veut ? Non, il faut d’abord se poser des questions
Mise en route sur le produit. Selon Sylvie Mayenne, quelle est la
Invitez les apprenants à observer le titre de l’activité. conséquence d’une meilleure consommation ? On
Expliquez-leur que consommer est un synonyme d’acheter. peut rendre le monde meilleur.

75
4 No logo
!

ll Maintenant, proposez aux apprenants de lire les D.


étiquettes. Assurez-vous qu’ils en comprennent bien le ll Demandez aux apprenants s’ils se posent des questions
sens en leur demandant de les reformuler. avant d’acheter un produit. Si oui, lesquelles.
ll Faites une seconde écoute de l’interview. Laissez ll Demandez-leur aussi ce qu’il est important de savoir
quelques secondes aux apprenants pour déterminer avant d’acheter un produit.
quel est le slogan qui résume le mieux l’action de Il est important de savoir où le produit est fabriqué.
l’association. ll Ensuite, proposez aux apprenants de former des
ll Faites une mise en commun. binômes et invitez-les à prendre connaissance de
l’énoncé de l’activité.
Corrigé ll Laissez-leur quelques minutes pour que,
individuellement, ils pensent à un objet qu’ils ont envie
Consommer moins, consommer mieux. d’acheter.
ll Proposez-leur de faire des recherches sur Internet au
Voir transcriptions page 124 du livre. sujet de leur objet pour répondre aux questions.
ll Puis, invitez-les à échanger entre eux et à discuter.
C. J’ai envie d’acheter une robe. Elle a été fabriquée en
ll Proposez aux apprenants de lire les étiquettes de Chine.
l’activité. Demandez-leur de classer les adverbes de ll Finalement, faites une mise en commun, demandez aux
quantité du plus petit au plus grand (pas assez, assez, apprenants : Avez-vous besoin d’acheter ce produit ?
trop). Maintenant que vous avez réfléchi au produit, vous
ll Proposez-leur de vérifier leurs hypothèses en consultant avez toujours envie de l’acheter ?
la colonne Nos outils page 57.
ll Ensuite, invitez les apprenants à réaliser l’activité.
Proposez-leur de comparer leurs réponses avec celles
de leur voisin.
ll Faites une mise en commun.

Corrigé
Les gens achètent trop.
On ne se pose pas assez de questions avant d’acheter.
Les consommateurs ont assez de pouvoir.

76
4
Nos outils
RÉCAPITULATIFS DES POINTS DE
GRAMMAIRE
►►les pronoms COD
►►les pronoms démonstratifs
►►le superlatif
►►l’envie et le besoin, l’obligation et la liberté

1. Les pronoms COD


A.
1. Elle les regarde toujours.
Phonétique
2. Les publicités nous fatiguent.
3. Tu l’as vue ? Les nasales [ã] et [ɛ ̃/œ ]̃
4. Je le vérifie toujours avant d’acheter quelque chose.
5. Tu penses que la publicité les influence ? Objectif
6. Lis-le. Il explique pourquoi les marques nous influencent. Discriminer les nasales [ã] et [ɛ/̃ œ̃] et s’entraîner à les
7. On les attendait pour choisir une marque. prononcer.
8. On vous filmera pour notre vidéo antipub.
Mise en route
Indiquez aux apprenants qu’ils vont travailler sur les sons
2. Les pronoms démonstratifs [ã] et [ɛ/̃ œ̃]. Écrivez les phonèmes au tableau.
Demandez aux apprenants de citer des sons qui ont une
B. prononciation nasale. Demandez-leur de vous rappeler quelles
1. f 2. d 3. c 4. e 5. b 6. a sont les voyelles nasales qu’ils ont revues dans l’unité  2.
Proposez-leur d’illustrer chacun des phonèmes par un exemple.
Ils ont revu les phonèmes [ã] (enfant, envie, chanter,
3. Le superlatif danger) et [õ] (rond, son, conversation, etc.).
Indiquez-leur qu’ils vont se concentrer aujourd’hui sur les
C. sons [ã] et [ɛ/̃ œ̃].
Réponse libre
Déroulement
A. Piste 16
4. L
 ’envie et le besoin, ll 
Commencez à travailler le son [ã] puisque les élèves
le connaissent déjà. Demandez-leur de rappeler des
l’obligation et la liberté graphies de ce phonème e+n, a+n, e+m, a+m.
ll Rappelez aux apprenants que le son [ã] se prononce
D. en commençant par [a] puis en nasalisant peu à peu
Réponse libre le phonème. Pour cela, vous pouvez leur conseiller
de commencer par prononcer « ammmmm » puis de
renouveler l’exercice mais en entrouvrant légèrement
les lèvres. De cette manière, le voile du palais est baissé,
puisque le [m] est une consonne nasale, et permet de

77
4 N o s o u tils

laisser filtrer l’air pour pouvoir prononcer au mieux la ll Maintenant, indiquez aux apprenants qu’ils vont écouter
voyelle nasale [ã]. l’enregistrement une nouvelle fois et écrire le ou les
ll Ensuite, expliquez aux apprenants que les phonèmes mots dans lesquels ils entendent le son [ã] ou [ɛ/̃ œ̃].
[ɛ/̃ œ̃] ont tendance à se prononcer de la même façon, ll Proposez aux apprenants de vérifier leur réponse en les
sauf dans le sud de la France, au Québec et en Belgique comparant avec leur voisin.
où la différence est encore audible. ll Faites une mise en commun.
ll Ainsi le phonème [œ̃] tend à disparaître au profit du
phonème [ɛ]̃ . Corrigé
ll Pour la prononciation de ce phonème, vous pouvez faire
remarquer aux apprenants qu’ils la connaissent déjà 1. antipub 3. p
 enser – avant
puisqu’ils l’utilisent pour compter. 2. Bien 4. Internet
ll Écrivez les chiffres 1, 5, 15, 20 au tableau et demandez
aux apprenants de les prononcer.
ll Maintenant, invitez les apprenants à ouvrir leur livre à la B.
page 59 pour réaliser l’activité A. ll 
Maintenant, proposez aux apprenants de former des
ll Dites-leur qu’ils vont entendre de courtes phrases qui binômes et de chercher deux mots avec le son [ã] et
contiennent les phonèmes [ã] ou [ɛ/̃ œ̃] et qu’ils vont deux mots avec le son [ɛ/̃ œ̃].
devoir identifier le son. ll Vous pouvez indiquer aux apprenants que le binôme qui
ll Faites écouter l’enregistrement une première fois sans trouve les 4 mots le plus rapidement gagne.
prise de notes. ll Faites une mise en commun.
ll Ensuite, invitez les apprenants à écouter l’enregistrement
et à noter le son entendu. Proposez aux apprenants de Corrigé
vérifier leurs réponses en les comparant avec celles de
leur voisin et d’écouter l’enregistrement une nouvelle - Le son [ã] : souvent, sent, gratuitement, étranger,
fois afin de vérifier leurs hypothèses. quand, avantages, transports, écran, influence,
ll Faites une mise en commun. envie, restaurant, langue, slogan, sens, etc.
- Le son [ɛ/̃ œ̃] : moins, besoin, rien, intéressant, faim,
Corrigés enfin, inconvénients, indifférent, intelligent, parfum,
etc.
1 2 3 4
Pour en savoir plus
[ã] ou [ã] ou [ã] ou [ã] ou Pour en savoir plus sur les nasales, leurs caractéristiques et
[ɛ/̃ œ̃] [ɛ/̃ œ̃ ] [ɛ/̃ œ̃] [ɛ/̃ œ̃ ] différentes manières pour corriger les élèves, rendez-vous
sur le site suivant :
www.verbotonale-phonetique.com/voyelles-nasales-fle/
Voir transcriptions page 124 du livre.

78
4
4
MAG.
com
L’histoire de la publicité,
du public à l’intime
Objectifs
Connaître l’histoire de la publicité en France. Parler
de l’évolution des tendances des publicités dans le
temps.

Présentation des documents 


►►4 textes illustrés de 3 affiches publicitaires

Mise en route ll Ensuite, formez des petits groupes et demandez aux


Demandez aux apprenants de dire, selon eux, à quoi sert la apprenants de lire les différents documents et de
publicité et quels en sont les objectifs. répondre aux questions. Aidez-les si certains mots les
Elle sert à faire connaitre un produit, une cause. Elle sert empêchent de comprendre le sens du texte.
à faire connaitre un événement (sportif, culturel). Elle ll Faites une mise en commun.
sert à faire des campagnes politiques. Etc.
Corrigé
Déroulement 
ll Invitez les apprenants à lire le titre et le texte a) Elles sont apparues au XVe siècle.
introducteur. b) Il a été inventé aux États-Unis.
ll Posez-leur des questions afin de guider leur compréhension :
c) Les techniques publicitaires du XXe siècle sont l’uti-
d’après le titre, de quoi parle cet article ? Il parle lisation de logos, de slogans, la promotion par des
de l’évolution de la publicité dans l’histoire. Quelle
célébrités ou le découpage du public.
est la définition de la publicité ? C’est un moyen de d) Les modes et les techniques actuelles sont l’utili-
communication. Pour quoi elle est utilisée ? Elle est
sation des réseaux sociaux, les publicités interac-
utilisée pour vendre des produits ou des services ou pour
tives et les publicités qui font appel aux cinq sens.
promouvoir des actions. Qui utilise les publicités ? Les
entreprises, les institutions, les associations, etc. ll Demandez aux apprenants de chercher une publicité sur
ll Maintenant, demandez aux apprenants de regarder Internet, nouvelle ou ancienne. Invitez-les à consulter les sites
les différentes affiches publicitaires et de faire des suivants pour en trouver une ancienne : www.publicites-
hypothèses quant à la date de ces affiches. Invitez-les anciennes.com/ ou www.affiches-de-france.com/
à justifier leurs réponses. ll Ensuite, demandez-leur d’indiquer la date de la publicité et
La dernière affiche est de notre époque, ou futuriste de la contextualiser dans son époque. Invitez vos apprenants
parce qu’on peut voir un écran tactile. à la décrire en insistant sur le logo, le slogan et l’image, en
ll Ensuite, invitez les apprenants à lire les textes. proposant des questions : Quels sont les éléments qui la
ll Demandez-leur de former des petits groupes et de caractérisent ? Qu’est-ce qui la différencie par rapport
réaliser une frise afin de montrer comment la publicité a à une période antérieure (si elle est actuelle) ou à la
évolué au cours de l’histoire. Demandez aux apprenants période actuelle (si elle est ancienne) ? Etc.
d’indiquer l’époque sur la frise et d’écrire le titre de ll Enfin, demandez aux apprenants de dire si la publicité
chaque document sous la date correspondante. Vous qu’ils ont choisie ressemble aux autres publicités de
pouvez proposer aux groupes de réaliser leur frise sur un son époque. Précisez qu’ils peuvent chercher d’autres
support numérique : www.frisechronos.fr/ publicités de la même époque pour comparer.
ll Invitez les apprenants à présenter leur frise au reste de ll Finalement, invitez les apprenants à présenter leur
la classe. travail à l’oral à la classe.

79
4
ll Vous pouvez afficher les présentations des apprenants voisins. Maintenant, afin de vérifier leurs réponses,
dans la classe. diffusez-leur la vidéo une dernière fois.
ll Laissez-leur quelques instants pour compléter leurs

MAG Action antipub


réponses puis faites une mise en commun.

.tv dans le métro Corrigé


La télévision L’écologie
La sécurité Les banques
Objectif  La nourriture Le sport
Connaître les actions antipubs

Présentation du document 3.
Reportage vidéo créé par la chaine de télévision associative ll Demandez aux apprenants de former des groupes et
Télé Bocal de discuter de ces actions. Passez dans la classe pour
écouter les élèves et les aider.
Compréhension globale Moi, je ne suis pas d’accord avec ces actions, tout le
1. monde est libre de regarder les pubs.
ll Demandez aux apprenants d’observer l’image et Je pense que ces actions sont utiles parce que les gens
d’indiquer quel est le sujet de la vidéo. Une action anti- ne savent pas toujours l’influence de la pub sur eux.
pub dans le métro. ll Si possible, divisez la classe en deux : un groupe pour et
ll Diffusez la vidéo jusqu’à 01:43. un groupe contre. Laissez les élèves discuter de leurs
ll Maintenant, invitez les apprenants à lire les questions. opinions. Encouragez-les à intervenir tout en étant
Puis diffusez la vidéo une nouvelle fois. Laissez quelques respectueux du temps de parole de leurs camarades.
minutes aux élèves pour compléter leurs réponses puis Incitez les élèves les plus timides à participer au débat
faites une mise en commun. en leur demandant leur avis sur les mouvements
antipubs. Au tableau, listez les arguments cités.
Corrigé ll Enfin, faites une mise en commun des opinions de toute
la classe en déterminant quels sont les arguments qui
a) Un reportage. l’emportent et évaluez quel est le profil de la classe.
b) Elle a été tournée dans une station de métro. ll Finalement, invitez vos apprenants à faire des
c) Ils collent des affiches antipubs. recherches sur Internet, en petits groupes, afin de
déterminer si des groupes antipubs existent dans leur
ville ou leur région, ou ailleurs.
Compréhension détaillée ll Indiquez-leur de relever le nom du groupe, la date
2. de création, quelles sont leurs actions (affiche,
ll Invitez les apprenants à prendre connaissance de manifestation, reportage, destruction d’affiches
l’exercice et à lire les différentes propositions des sujets existantes, etc.).
traités sur les affiches collées. ll Proposez aux élèves de chercher une vidéo qui présente
ll Assurez-vous qu’ils comprennent bien le vocabulaire de le mouvement dont ils parlent afin de la diffuser lors de
ces sujets. la présentation en classe.
ll Invitez les apprenants à répondre à la question puis ll Puis, invitez les apprenants à présenter leurs recherches
proposez-leur de comparer leurs réponses avec leurs au reste de la classe.

80
t r e p r o je t fi n a l E n c hant
N o é  !

Réaliser une contre-publicité


unité
Objectifs de l’
OBJECTIFS 
►►prendre des décisions en groupe
Dans cette unité, les élèves vont apprendre à se présenter, à parler des pays et des natio-
►►se positionner et défendre son opinion, ses préférences
nalités, une
►►transmettre à découvrir
idée par unleurs camarades
message de classe en demandant et en donnant des informa-
clair et concis
tions personnelles
►►présenter des informationsà sur
manipuler les
un support nombres.
visuel
►►savoir convaincre
Pour cela, ils vont devoir utiliser les nombres, le présent des auxiliaires (être et avoir) ou
Matériel 
de certains verbes (s’appeler, aimer, adorer), les articles définis, les pronoms sujets (je, tu,
►►Un ordinateur par groupe
►►Uneil), les pronoms
feuille toniques (moi, toi), des noms de pays et les adjectifs de nationalité.
A3, des feutres
►►DesIls découvriront
magazines, également l’univers de la BD francophone
des journaux
Enfin, ils seront prêts pour la tâche finale : créer une vidéo de présentation personnelle
Avant de commencer
Demandez aux apprenants de lire le titre du projet.
Demandez-leur : Qu’est-ce qu’une contre-publicité ? Est-
ce que vous avez déjà vu des contre-publicités ? Comment
Contenus
faire une contre-publicité ? ll Puis, invitez les apprenants à faire le récapitulatif
d’un slogan efficace : phrase courte, exclamative ou
Déroulement par phases interrogative, utilisation de l’impératif, de la deuxième
AvantCommunicatif
de commencer la phaseGrammaire1, lisez les consignes Lexique
personne du singulier, etc. Phonétique
en classe avec les apprenants et assurez-vous de leur ll Proposez aux apprenants de rédiger un slogan ou
se présenter le présent des Les pays Les voyelles
compréhension. Dites-leur qu’ils vont devoir travailler un message pour convaincre de ne pas acheter le
auxiliaires (être et
en groupe et demandez-leur de choisir un responsable
composées
produit. Vous pouvez indiquer aux apprenants qu’ils
qui parler des pays
contrôlera et des desavoir)
le respect ou de et
consignes certains
le bon Lespeuvent
nationalités
proposer plusieurs slogans et garder celui
nationalités verbes (s’appeler,
déroulement de la tâche. Si vous le jugez nécessaire, Les accents
qu’ils trouvent le plus efficace.
aimer, adorer),
faites avec vos apprenants un récapitulatif les des
rapide Les chiffres
demander et donner articles définis,
ressources qu’ils devront mobiliser dans cette activité. les PHASE 2
Vousdes informations
pouvez aussi leur signaler pronoms L’affiche
sujetsdans
où se trouvent, Les mots pour calculer
(je, le
livre,personnelles
le lexique et la grammairetu, dont
il), ils
lesauront
pronomsbesoin.
ll Proposez aux apprenants de créer leur affiche.
Expliquez aux apprenants qu’ilstoniques
devront parler le plus
LesInvitez-les
(moi, toi), des activités àdechoisir
loisirsun style pour écrire le slogan et/
possible en français
exprimer les goûtspour se mettre d’accord entre
noms de pays et les eux.
ou le message. Dites aux apprenants qu’ils peuvent
jouer avec les couleurs, les majuscules, la police, etc.
adjectifs de nationalité
PHASE 1   Indiquez-leur que l’image qu’ils choisissent doit être
manipuler les
Le choix du message forte et produire un impact sur le consommateur dès
ll Formez des groupes de 3 à 5. Demandez aux que ses yeux se posent sur l’affiche. Précisez-leur
apprenants de choisir, individuellement, un produit qu’ils peuvent créer un logo.
ou un service. Puis invitez-les à mettre leurs idées ll Ensuite, invitez les apprenants à réaliser leur affiche

Notre projet final


en commun. Proposez-leur de trouver des défauts à
chaque produit, ou des raisons de ne pas l’acheter.
sur un support papier ou un support numérique tel
que www.pixteller.com/
Précisez que les défauts peuvent être en relation
avec le produit lui-même : par exemple, cette tomate MAG
ll Lors de la répartition du texte et des images sur
La bande dessinée
l’affiche, précisez à vos apprenants que l’ensemble
Créer une vidéo
n’a aucun goût ! ou le défaut peut être dérivé, par doit être francophone
.COM harmonieux et conseillez-leur d’utiliser tout
exemple, des pièces de téléphones portables ou l’espace.
de présentation
d’ordinateurs fabriquées par des enfants.
personnelle
ll Ensuite, invitez les apprenants à choisir parmi les
MAG
PHASE 3 Enzo le petit nouveau
propositions des membres du groupe le produit ou La présentation
le service qu’ils préfèrent pour réaliser la contre- .tv
ll Invitez les apprenants à présenter leur affiche au reste
publicité. de la classe. Ils peuvent l’afficher s’ils l’ont réalisée

81
Notre projet final

sur un support papier ou la projeter s’ils ont préféré Et maintenant…


un support numérique. ll Proposez aux apprenants de réaliser, individuellement,
ll Invitez-les à organiser leur présentation en une non-liste de courses, en écrivant sur un post-it les
présentant d’abord le produit (qu’est-ce que c’est, produits qu’ils ont le moins envie d’acheter.
pour qui, à quoi il sert, etc.), ensuite dites-leur ll Puis, invitez chaque groupe à mettre en commun ses
d’expliquer pourquoi ils ont choisi ce produit (décrire listes de courses et déterminer quels sont les deux
le produit) et d’indiquer pourquoi il ne faut pas produits que les apprenants du groupe ont le moins
l’acheter (présenter les défauts du produit). envie d’acheter.
ll Finalement, proposez aux apprenants de présenter ll Finalement, proposez à chaque groupe de choisir un
leur slogan. porte-parole afin de citer les deux produits que les
ll Proposez au reste de la classe de donner son opinion élèves ont le moins envie d’acheter et faites une mise
sur les affiches présentées : en commun en groupe-classe du produit le moins
Je crois que l’image ne correspond pas tout à fait attrayant pour les élèves.
au slogan. Je trouve que cette affiche est très ori-
ginale et attirante.

82
s
Unité

Tes
t 3 et 4

Teste tes connaissances !


1 --Petite, j’… blonde. 9 --À l’époque, il n’y avait pas
a. étaient … Internet.
b. étais a. déjà

c. était b. e
 ncore
c. plus
2 --Nous … un chien qui
s’appelait Rocky. 10 --Je ne dors … avec la
a. avions lumière allumée.
b. étions a. déjà

c. allions b. encore
c. plus
3 --Avant, les gens passaient
… de temps au téléphone. 11 --Ce produit ? Je … ai déjà
a. aussi essayé, il ne marche pas.
b. moins a. l’

c. plus b. la
c. le
4 -- J’adore les sciences ! 17 --De toutes les affiches,
J’aime … la biologie que 12 --Je ne regarde jamais les
les mathématiques. pubs. Moi, j’aime bien … c’est…
a. aussi regarder. a. l a plus drôle

b. autant a. la b. le plus drôle

c. meilleur b. le c. plus drôle


c. les 18 --C’est … des publicités !
5 --Mon enfance a été la … a. mauvaise
période de ma vie ! 13 --Tu n’as pas encore acheté
a. meilleur ton billet de train ! Achète- b. la mauvaise
b. moins … tout de suite ! c. la pire
a. la
c. pire 19 --Je … de ne rien acheter si je
b. le
veux.
6 --Cette photo est chouette. c. les a.suis trop
Elle est … que l’autre !
a. mal 14 --Vous préférez ces slogans b. s
 uis libre
b. mieux ou … ? c. suis obligé
a. celle-ci
c. plus 20 --Nous avons juste … de
b. celles-là
temps pour préparer les
7 --Tu sais à qui est … cahier ? c. ceux-là vacances.
a. ce
15 --La meilleure solution, c’est … ! a. trop
b. ces
a. celui-là b. a
 ssez
c. cet
b. c
 elle-là c. pas assez
8 --J’ai écrit … histoire quand c. ceux-là
j’avais 12 ans.
a. ce 16 --On va voir quel film ?
b. cet - … . L’autre, on l’a déjà vu.

c. cette
a. Celui-là
Note : /20
b. Celle-là
c. Celles-là

83
3
stoire !
is en cours d’hi Unité
nça
: L e fra
 N L
►D

L’abolition de l’esclavage
Objectifs
►► connaître les dates de l’abolition de l’esclavage
►► connaître l’esclavage moderne
►► parler de l’esclavage et des associations qui luttent contre
ce phénomène

Mise en route
Montrez cette photo à vos apprenants  : http://alternatives.blog.
lemonde.fr/files/2012/10/esclavage_moderne_arriere_camion.jpeg
Demandez-leur de décrire l’image. On voit un ours en pe-
luche, il a des chaînes.
Demandez aux élèves, selon eux, contre quoi lutte l’affiche ?
Elle lutte contre l’esclavage, contre le travail des enfants.
ll Si toute la classe vient du même pays, invitez les appre-
Déroulement nants à faire les recherches en binôme.
ll Demandez aux apprenants de lire le texte introducteur. ll Dans le cas où la classe est plurinationale, invitez chaque
Aidez-les à déduire le sens des mots inconnus. apprenant à faire des recherches sur son pays.
ll Afin de guider la compréhension des apprenants, posez- ll À la fin, vous pouvez inviter les apprenants à réaliser
leur les questions suivantes : À quoi sont comparés les une affiche, ou une frise, sur laquelle apparait la date de
esclaves ? À des animaux ou des marchandises. Que l’abolition de l’esclavage dans les pays des apprenants.
signifie « abolition » ? Ça veut dire « interdiction ».
2. A.
1. A. ll Invitez les apprenants à lire le texte une première fois,
ll Invitez les apprenants à prendre connaissance de l’activité. individuellement. Puis posez-leur les questions suivantes
ll Proposez-leur de situer sur la carte des pages 126-127 afin de guider leur compréhension :
les différents endroits cités où avait lieu l’esclavage. Est-ce que l’esclavage est encore autorisé dans le monde ?
ll Ensuite, proposez aux apprenants de réaliser l’activité en Non, il est interdit dans tous les pays du monde. Est-ce
binôme. Faites une mise en commun. Insistez sur les pré- qu’il existe encore ? Oui, malgré l’interdiction, l’esclavage
positions de lieu afin de les réviser. existe encore.
ll Ensuite, demandez aux apprenants de répondre aux
Corrigé questions de l’activité, par deux.
Vous pouvez également leur demander : Comment on
À quel siècle a eu lieu l’abolition de l’esclavage en Belgique ? oblige les gens à être esclaves ? On prend leurs pa-
En Belgique, elle a eu lieu au XIXe siècle. piers. Dans quels pays il y a des esclaves ? Partout,
sur les cinq continents.
XVIIIe siècle : Haïti (1793)
ll Faites une mise en commun.
XIXe siècle : Québec (1834), Île Maurice (1835), Seychelles
(1835), Mali (1845), France et ses colonies d’alors (1848),
Corrigé
Belgique (1889).
1. Oui, malgré l’interdiction, il y a encore des esclaves.
B. 2. Les nouvelles formes d’esclavage sont les enfants sol-
ll Maintenant, demandez aux apprenants de déterminer dats, les prostituées, les travailleurs clandestins, les tra-
quel pays a aboli l’esclavage en premier et lequel l’a aboli vailleurs domestiques.
en dernier. 3. Oui, ils sont nombreux, ils sont des dizaines de millions.
ll Faites une mise en commun.

Corrigé B.
ll Ensuite, demandez aux apprenants de chercher trois or-
Le pays qui a aboli en premier l’esclavage est Haïti, en ganisations ou associations qui luttent contre l’esclavage.
1793. Le dernier est la Belgique en 1889. ll Demandez-leur d’indiquer le nom de l’organisation ou asso-
ciation, sa date de création, où elle lutte (dans tout le monde,
dans un pays précis, etc.), le logo de l’association ou de l’or-
C. ganisation, son slogan si elle a en un.
ll Demandez aux apprenants s’ils savent si l’esclavage exis- ll Vous pouvez inviter les apprenants à présenter leur tra-
tait dans leur pays. vail sur un diaporama tel que PowerPoint ou Prezzi.
ll S’ilsne le savent pas, invitez-les à faire des recherches ll Proposez-leur de présenter les résultats de leurs re-
sur Internet et à vérifier quand l’esclavage a été aboli. cherches à toute la classe.

84
 N
►D
L : L
e fran ç a is en co
urs d’histoire des arts ! Unité
4
L’histoire du cirque
Objectifs
►►découvrir l’histoire du cirque
►►connaître le lexique du cirque

Mise en route
Demandez aux apprenants d’expliquer ce qu’est le cirque. Puis
demandez-leur s’ils sont déjà allés voir des spectacles de
cirque et s’ils aiment ça.

Déroulement
ll Invitez les apprenants à lire le texte introducteur. Aidez-
les à déduire le sens des mots inconnus.

1.
ll Proposez aux apprenants de lire l’énoncé de l’activité et
d’observer les images. 3.
ll Puis, invitez-les à lire les textes. ll Demandez aux apprenants d’observer les numéros de
ll Finalement, demandez-leur de relier les textes et les cirque. Demandez-leur lequel ils préfèrent, et pourquoi.
images pour reconstituer l’histoire du cirque. Et quel est celui qu’ils aiment le moins.
ll Proposez aux apprenants de vérifier leurs réponses en ll Ensuite, demandez aux apprenants s’il y a d’autres numé-
les comparant avec leur voisin. ros de cirque qu’ils aiment mais qui ne sont pas illustrés.
ll Faites une mise en commun. Invitez-les à chercher le vocabulaire dans un dictionnaire
et à le présenter aux autres.
Corrigé ll Ensuite, proposez aux apprenants de former des binômes
et de composer un programme de cirque.
ll Invitez-les à consulter des programmes de cirques sur
Texte 1 : le cirque traditionnel Internet pour s’en inspirer.
Texte 2 : bouffons et saltimbanques ll Proposez aux apprenants de réaliser leur brochure en uti-
Texte 3 : les cirques antiques lisant Microsoft Office Word : http://fr.wikihow.com/
Texte 4 : le nouveau cirque cr%C3%A9er-des-brochures-avec-Microsoft-Word
ll Finalement, proposez aux apprenants d’imprimer leur
brochure et de les montrer aux élèves.
2. ll Chaque groupe présente sa brochure à un autre groupe,
ll Demandez aux apprenants s’il existe des cirques dans et ensemble, ils échangent sur le travail réalisé.
leur pays et s’ils sont traditionnels et/ou contemporains. ll Faites tourner les groupes pour que chacun puisse voir le
Invitez-les à faire des recherches en binômes afin de trou- travail des autres.
ver des informations sur une troupe ou un spectacle.
ll Finalement, invitez les apprenants à présenter leurs re-
cherches au reste de la classe.

85
i c a t i on Unité
s

m m un 3 et 4
C o

Vous savez déjà faire beaucoup


de choses !
Objectif
Faire un bilan de toutes les connaissances acquises au
cours des unités 3 et 4

Déroulement
ll Expliquez à vos apprenants que cette activité a pour
but de revoir les différentes connaissances qu’ils ont
acquises dans les deux unités précédentes.
ll Formez des groupes et donnez-leur du papier grand ll Pour résumer, sur chaque fiche couleur, chaque groupe
format, qui pourra ensuite être affiché sur les murs de aura inscrit une phrase avec le savoir-faire demandé.
la classe, ainsi que des feutres de différentes couleurs. ll Demandez ensuite aux apprenants de disposer les
ll Demandez à chaque groupe d’écrire le titre d’un des fiches sur les murs. Attribuez à chaque groupe une
savoir-faire de la page. Attribuez-en un à chaque groupe fiche et donnez-leur une minute pour corriger les
afin que tous soient utilisés et qu’aucun ne soit répété. fautes éventuelles.
ll Chaque groupe utilise une fiche d’une couleur différente. ll Au bout d’une minute, tapez dans vos mains, les
À présent, chaque groupe doit formuler une phrase en groupes tournent et ont une minute pour corriger une
relation avec le titre du savoir-faire de la fiche couleur. autre fiche. Procédez de la sorte jusqu’à ce que chaque
ll Chaque groupe passe ensuite la fiche au groupe se groupe ait vu toutes les fiches.
trouvant à côté ou derrière. Précisez que, maintenant, ll Vous pouvez ensuite prendre quelques fiches (celles
chaque groupe doit ajouter une phrase sur la fiche qu’il où il y a eu beaucoup de corrections ou de contre-
vient de recevoir. Au tour suivant, les groupes doivent corrections par exemple) et proposer une correction
à nouveau formuler une phrase et passer la fiche à un collective.
autre groupe, etc.

86
5
Suspen
Unité se

Objectifs de l’unité
Dans cette unité, les élèves vont apprendre à parler du suspense dans les récits de fiction. Ils
aborderont le conte, la littérature fantastique et policière, la littérature contemporaine, la bande
dessinée humoristique et d’autres formes de fiction, sonores ou audiovisuelles. Ils auront aussi
l’occasion de raconter une histoire passée, de structurer, interpréter et modifier un récit. Pour cela,
ils utiliseront les temps du passé, le passé composé et l’imparfait, ainsi que les connecteurs qui
permettent d’organiser un récit. Ils verront aussi les pronoms COI et leur place dans la phrase. Ils
utiliseront les structures venir de/être en train de + infinitif. Ils exprimeront la répétition avec le
préfixe re-. La tâche finale les amènera à enregistrer un récit audio à suspense.
MISE EN ROUTE
Demandez aux apprenants d’observer le titre de l’unité et de dire s’ils savent ce que signifie le mot
« suspense ». Demandez-leur si ce mot est similaire dans les autres langues qu’ils connaissent.
Ensuite, invitez les apprenants à raconter des situations qui pourraient évoquer ce mot : dans des
fictions audiovisuelles, imprimées, etc., mais aussi dans les compétitions sportives et de nombreux
moments de la vie (attente d’un message, de nouvelles, etc.). Puis demandez-leur s’ils aiment les
histoires à suspense et quelles histoires en particulier (policier, mystère, fantastique, horreur, etc.).

Contenus
Communicatif Grammaire Lexique Phonétique
►►raconter une histoire ►►l’usage de l’imparfait et ►►les récits de fiction ►►les sons [œ] et [e/ ]
au passé du passé composé
►►le suspense, le
►►structurer un récit ►►venir de/Être en train de mystère
oral ou écrit +infinitif
►►sons et bruitages
►►l’organisation du récit :
►►interpréter et
d’abord, ensuite, pendant
modifier un récit
ce temps, enfin
►►les pronoms COI
►►se passer/Arriver
►►la place des pronoms
compléments
►►le suffixe re-

Notre projet final MAG Littérature policière et


Enregistrer un .COM romans fantastiques

récit audio à MAG L’homme qui faisait


suspense .tv du bruit

87
5
Ça commence...
OBJECTIF DE LA LEÇON 1 
Raconter une histoire au passé

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►raconter le début d’une histoire


►►comprendre et raconter un récit passé
►►comprendre et identifier les éléments (lieu, objets,
personnages) d’un récit
►►parler de ses thèmes fictionnels préférés
►►exprimer des actions en cours ou tout juste passées

B.
1. C’est l’histoire de... ll 
Proposez aux apprenants de lire les trois débuts
d’histoire. Incitez-les à s’entraider, voire à chercher les
Objectifs de l’activité  mots inconnus dans un dictionnaire.
Différencier les différents éléments d’une histoire ll 
Ensuite, invitez-les à réaliser l’activité, en binômes,
Écrire le début d’une histoire avant de faire une mise en commun.

Mise en route Corrigés


Invitez les apprenants à observer les images de l’activité.
Demandez-leur si ces images leur rappellent des histoires Histoire 1 : une pirate, un désert, un bonnet
qu’ils connaissent. Ils peuvent citer des contes, des dessins Histoire 2 : un skate, une ville, un prince
animés, des séries, des films, des BD, etc. Histoire 3 : un château, un vampire, une brosse à dents

Déroulement ll 
Pour finir, demandez-leur  : Que pensez-vous de ces
A. histoires ? Est-ce que vous les trouvez surprenantes ?
ll 
Invitez les apprenants à lire l’énoncé puis demandez- Vous avez envie de connaître la suite  ? Quel début
leur de classer chaque élément dans le tableau. d’histoire vous aimez le plus  ? Quel début d’histoire
ll Proposez aux apprenants de vérifier leurs réponses en vous aimez le moins ? Pourquoi ? Discutez-en en classe.
les comparant avec celles de leur voisin.
ll Faites une mise en commun. C.
ll 
Demandez aux apprenants comment commencent
souvent les histoires. Faites-leur remarquer que les
Corrigés histoires commencent souvent avec une situation
de départ dans laquelle se produit, subitement, un
changement.
Lieux Objets Personnages ll 
Invitez les apprenants à relever la situation de départ
une pirate des trois histoires de l’activité B.
une brosse à
une ville ll Faites une mise en commun.
dents un vampire
un désert
un skate un savant Corrigés
un château
une baguette un prince
un parc magique 1. Une pirate n’aimait pas la mer et voulait vivre dans
d’attractions des sœurs le désert.
un bonnet jumelles
un labyrinthe 2. Un skate se promenait dans les rues d’une ville.
un badge un fantôme 3. Un château habité par des vampires en avait marre
de ses habitants.

88
Ça com
m ence ...
5
ll 
Ensuite, demandez aux apprenants de relever les précis. Dans la deuxième histoire, marquez une pause
changements ou les événements qui surviennent et qui avant «  tout à coup  », accentuez ce groupe de mots
changent le cours de ces histoires. pour en démontrer son importance dans l’histoire et le
ll Faites une mise en commun. changement de rythme qu’il implique.
ll 
Proposez alors aux apprenants d’affiner leurs
Corrigés hypothèses. L’imparfait pour les situations de départ.
Le passé composé pour les changements, les actions
précises. Puis rendez-vous à la page 74 pour lire les
1. 
Les cousins de la pirate lui offrent un bonnet explications et réaliser les activités du point 1.
magique.
2. Le skate rencontre un prince. D.
3. Son amie lui donne un conseil. ll Proposez aux apprenants de choisir au moins un lieu, un
personnage et un objet qui les inspirent pour commencer
ll 
Enfin, invitez les apprenants à expliquer comment une histoire. Puis, invitez-les à rédiger le début d’une
ils ont reconnu le moment du changement dans ces histoire à partir de ces éléments. Conseillez-leur de
histoires. donner libre cours à leur imagination pour créer une
ll Faites une mise en commun. histoire originale.
ll Ensuite, proposez à chaque apprenant d’échanger son
Corrigés histoire avec un camarade et d’en discuter entre eux.
ll Proposez aux volontaires de lire leur début d’histoire
On reconnaît les changements parce qu’on passe de au reste de la classe. Invitez-les à y mettre le ton et
l’imparfait au passé composé, ou parce qu’il y a des félicitez-les.
expressions comme « tout à coup » ou « quand ».
Variante 1
En cas de classe nombreuse
Point langue ll Invitez les apprenants à former des groupes afin
Le passé composé et l’imparfait de rédiger le début d’une histoire. Si le groupe est
ll Proposez aux apprenants de relever les groupes verbaux composé de 3 apprenants, chacun d’entre eux choisit un
passés dans les 3 textes et écrivez-les au tableau au fur personnage, un lieu ou un objet.
et à mesure qu’ils vous les donnent, en deux colonnes. ll Si le groupe est formé de 4 ou 5 personnes, les élèves
supplémentaires ajoutent chacun un lieu, personnage
1 2
ou objet différent à l’histoire.
une pirate n’aimait pas la ll Quand chaque apprenant sait comment inclure son
mer et voulait vivre dans ses cousins lui ont offert élément, ils rédigent ensemble le début de leur histoire.
le désert un bonnet magique ll Proposez à chaque groupe de partager son début
un skate se promenait il a rencontré un prince d’histoire avec la classe : soit en la lisant à voix haute,
le prince était perdu la tour lui a conseillé soit en réalisant des affiches, soit en postant leur histoire
il avait besoin d’aide d’organiser sur l’espace numérique commun aux élèves (blog, etc.).
le château en avait marre
Variante 2
ll 
Demandez aux apprenants s’ils reconnaissent à quel ll 
Préparez au préalable des flashcards (cartes de
temps sont conjugués les verbes ? À l’imparfait et au vocabulaire) avec les images de l’activité A. Formez des
passé composé. Écrivez le nom du temps en haut de groupes et distribuez six cartes à chaque groupe.
chaque colonne. ll Ensuite, un des membres du groupe tire au sort une
ll 
Ensuite, demandez aux apprenants de faire des carte et doit former une phrase à partir du mot écrit sur
hypothèses sur la raison du changement de temps. la carte. Le deuxième apprenant tire une carte à son
Autrement dit : Quand faut-il utiliser l’imparfait ? Et le tour et doit continuer l’histoire. Et ainsi de suite.
passé composé ? ll Proposez aux apprenants de rédiger leur histoire au fur
ll 
Pour les aider, vous pouvez éventuellement lire et à mesure. Puis de la retravailler pour l’améliorer.
un début d’histoire à voix haute (voire les trois), en ll Enfin, proposez à chaque groupe de partager son
accompagnant votre lecture de gestes. Vous pouvez par histoire ou début d’histoire avec la classe.
exemple balayer l’espace d’une main pour montrer que
l’action s’étire dans le temps quand le groupe verbal Pour aller plus loin
est à l’imparfait. Marquez une pause avant de lire les ll Proposez aux apprenants de choisir l’un des débuts
propositions au passé composé. Accélérez la cadence d’histoire de leurs camarades et d’en imaginer la suite.
pour montrer que l’action ne dure pas. Avec votre main, ll Invitez les apprenants à mettre leurs suites en commun
marquez les verbes au passé composé d’un geste et à les comparer, les commenter, les illustrer, etc.

89
5 Ça com
m ence ...

ll 
Demandez aux apprenants d’émettre des hypothèses  :
2. La fabrique des titres Pourquoi Norma et Redouane parlent du livre Matin brun ?
Parce que Norma a lu ce livre.
Objectifs de l’activité  ll 
Invitez les apprenants à écouter l’enregistrement à
Imaginer des titres nouveau et demandez-leur de repérer les expressions
Résumer une histoire qui marquent une action récente et une action en cours.
ll Faites une mise en commun.
Mise en route ll Invitez les apprenants à vérifier leurs hypothèses en
Demandez aux apprenants si, pour eux, le titre est important consultant la colonne Nos outils page 69, en attirant
dans le choix d’un livre ou d’un film. Selon eux, qu’est-ce leur attention sur les structures venir de + infinitif et
qu’un « bon titre » ? Invitez les apprenants à appuyer leurs être en train de + infinitif, puis rendez-vous à la page 74
explications en proposant des titres de films, séries, jeux pour réaliser l’activité du point 2.
vidéo, livres (BD incluses), etc. qu’ils connaissent. ll Diffusez l’enregistrement une dernière fois jusqu’à 0’30
afin de savoir de quoi parle le roman Le Grand Cahier
Déroulement que Redouane est en train de lire.
A. ll Laissez quelques instants aux apprenants pour qu’ils
ll Invitez les apprenants à lire l’énoncé de l’activité et les complètent leur réponse avec un bref résumé de
thèmes proposés sur les étiquettes. Demandez-leur l’histoire du livre puis proposez-leur de comparer leur
s’ils connaissent le sens de chaque thème. Si certains ne réponse avec leur voisin.
savent pas, proposez aux autres apprenants d’expliquer ll Faites une mise en commun en leur posant des questions.
les mots. Pour illustrer, ils peuvent citer des titres de Qui sont les personnages ? Quelle est la situation ? afin
films, de séries, de livres ou de bandes dessinées pour que chacun puisse apporter un détail de l’histoire qu’il a
chacun des thèmes proposés. compris.
ll Ensuite, demandez-leur s’il y a d’autres thèmes qu’ils
aiment et qui ne sont pas proposés. Notez-les au tableau. Corrigés
Aidez-les avec le vocabulaire, si c’est nécessaire.
ll Puis, demandez à chaque élève de choisir un thème et
Proposition de corrigé
d’y associer 2 mots issus du nuage de mots.
Le livre parle de jumeaux qui vivent dans un pays
ll Regroupez les apprenants qui ont choisi le même thème
en guerre. Ils n’ont plus de parents et ils doivent ap-
et demandez-leur d’indiquer aux autres les mots qu’ils
prendre à survivre tout seuls. Ils racontent leur vie
ont relevés.
dans un grand cahier.
ll Laissez discuter les élèves entre eux à partir des
questions suivantes : Est-ce qu’ils ont choisi les mêmes
mots ? Pourquoi ont-ils choisi ces mots ? ll 
Ensuite, invitez les apprenants à consulter l’encadré
«  Raconter une histoire  » dans la colonne Nos outils
B. Piste 17 page 69 afin qu’ils revoient les structures que l’on peut
ll Invitez
les apprenants à lire l’énoncé de l’activité. Puis utiliser pour raconter une histoire.
demandez-leur de déterminer  : Quel est le type de ll Vous pouvez inviter les apprenants à chercher sur Internet
conversation que nous allons écouter ? Un dialogue. plus d’informations sur la trilogie d’Agota Kristof.
Combien de personnes parlent ? Deux : Redouane et
Norma. De quoi parlent ces personnes ? De livres, de Pour en savoir plus
romans, de lectures...  ranck Pavloff, Matin brun, Éditions Cheyne, 2002
F
ll Ensuite, invitez les apprenants à lire le titre des romans Matin brun est une nouvelle (un roman très court) de
proposés et à citer les auteurs de ces romans à l’aide du l’auteur franco-bulgare Franck Pavloff. Elle décrit une
cadre jaune de droite. société où tout doit être de couleur brune et dans laquelle il
ll Proposez-leur d’écouter l’enregistrement une première est interdit d’avoir des animaux non bruns. Elle montre ainsi
fois pour déterminer le titre du roman que Redouane est l’absurdité et la violence des totalitarismes, les dangers du
en train de lire. conformisme et de la pensée unique.
ll Invitez les apprenants à écouter une seconde fois la Agota Kristof, Le Grand Cahier, Éditions du Seuil, 1986
conversation pour vérifier leurs hypothèses. Ensuite, C’est le premier tome de la Trilogie des Jumeaux de
faites une mise en commun. l’auteure hongroise et suisse Agota Kristof. Le Grand Cahier
raconte l’histoire de jumeaux qui apprennent à s’endurcir
Corrigés pour survivre à la violence, dans un contexte de guerre. Le
réalisateur János Szász l’a adapté au cinéma en 2013.
Redouane est en train de lire Le Grand Cahier d’Agota Gaston Leroux, Le Mystère de la chambre jaune, 1908
Kristof. Le Mystère de la chambre jaune est un roman policier
français classique. Il raconte comment le journaliste

90
5
Joseph Rouletabille éclaire une très mystérieuse agression. papier. Assurez-vous qu’aucun groupe ne tire au sort
Son enquête révèle que des relations entre les différents le titre qu’il a créé.
personnages sont bien plus compliquées qu’elles n’y ll Ensuite, proposez au groupe de discuter pour faire des
paraissent. hypothèses sur ce que raconte l’histoire.
ll Passez dans la classe pour écouter et aider les élèves
C. si besoin.
ll Invitezles apprenants à former des binômes. Proposez- ll Faites une mise en commun en groupe-classe.
leur de choisir deux noms et deux adjectifs du nuage
de mots. Puis demandez-leur d’inventer deux titres avec
les mots choisis comme dans l’exemple. Attirez leur Variante (activités C et D)
attention sur le genre et le nombre du nom pour faire ll Lors de l’activité C, demandez à chaque binôme d’écrire
l’accord de l’adjectif. un bref synopsis d’histoire pour accompagner leur titre.
ll Enfin, proposez à chaque binôme de choisir le titre qui ll Lors de l’activité D, demandez aux binômes d’écrire le
leur plaît le plus. bref synopsis d’une histoire possible pour le titre qu’ils
ont pioché.
D. ll Lors de la mise en commun, les apprenants comparent
ll 
Invitez les binômes à mettre en commun leurs titres. les différentes histoires imaginées pour chaque titre :
Puis, vous pouvez demander aux élèves de les écrire sur sont-elles très différentes ou se ressemblent-elles ?
un papier. Demandez à chaque binôme de piocher un

91
5
Qu’est-ce qui se passe ?
OBJECTIF DE LA LEÇON 2 
Structurer un récit oral ou écrit

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►repérer les différentes phases d’un récit


►►parler de fictions à suspense
►►savoir comment mettre du suspense dans un récit
►►découvrir des techniques de bruitage

1. L
 a recette du suspense ll 
Posez-leur les questions suivantes pour guider leur
compréhension  : Que fait Michael  ? Quel est son
Objectif de l’activité  problème ? Michael est en train d’écrire un scénario
Comprendre comment mettre du suspense dans un récit de film policier. Il veut mettre plus de suspense, mais
il ne sait pas quoi faire.
Mise en route
Demandez aux apprenants de rappeler ce qui a pu être dit B.
en classe à propos du suspense lors de la discussion de ll 
Invitez les apprenants à prendre connaissance de
mise en route de l’unité. Demandez-leur de rappeler les l’activité. Ensuite, demandez-leur de lire la réponse de
situations à suspense ou d’en trouver d’autres  : match, Mathilda pour réaliser l’activité.
écoute d’une blague ou anecdote, résultats d’examens, ll Invitez les apprenants à vérifier leurs réponses en les
etc. Demandez-leur ce que ces situations ont en commun. comparant avec celles de leur voisin.
Aidez-les ainsi à associer le suspense avec l’attente d’une ll Faites une mise en commun.
part, et l’incertitude d’autre part. On sait qu’il va se passer
quelque chose, mais on ne sait pas quoi. Corrigés
Déroulement D’abord : le début
A. Ensuite : le milieu
ll 
Invitez les apprenants à observer le document. Enfin : la fin
Posez-leur les questions suivantes  : De quel type
de document s’agit-il  ? C’est un forum. Quel est le ll Invitez les apprenants à consulter l’encadré « L’organi-
thème de ce forum ? C’est un forum pour écrire des sation d’un récit » de la colonne Nos outils page 69 puis
scénarios. Combien de personnes ont participé ? Trois rendez-vous à la page 74 pour davantage d’explications
personnes : Michael, Mathilda et Nessim. et réaliser l’activité du point 3.
ll Demandez-leur de lire l’énoncé, puis de lire le texte ll Ensuite, demandez aux apprenants quels sont les trois
d’une façon globale pour répondre à la question. conseils donnés par Mathilda. Profitez-en pour revoir
avec les apprenants les structures il faut et il ne faut
Corrigés pas, vues dans À plus 1. 1. Il faut poser une question
au lecteur ou au spectateur. 2. Il faut faire durer le
Le thème de la discussion est la recette du suspense :
suspense. 3. La fin doit être une surprise. 4. Il ne faut
comment créer du suspense ?
pas raconter la fin avant la fin.
ll Invitez les apprenants à consulter l’encadré «  se passer/
ll Proposez aux apprenants de lire le message de Michael, arriver » de la colonne Nos outils page 71, avant de lire le point
aidez-les avec le vocabulaire si besoin. 4 de la page 75 sur « se passer/arriver » et réaliser l’activité.

92
5
C.
ll 
Demandez aux apprenants de chercher dans le texte Pour en savoir plus
quand les pronoms « leur » et « lui » remplacent « le(s) ll Films qui commencent par la fin : Mon roi ( Maïwenn,
héros/le(s) personnage(s)  » et quand ils remplacent 2015), Les Choristes (Christophe Barratier, 2004),
« le(s) lecteur(s)/le(s) spectateur(s) ». Interstellar (Christopher Nolan, 2014), Ma vie en l’air
ll Invitez les apprenants à consulter la colonne Nos outils (Remi Bezançon, 2005), Slumdog Millonaire (Danny
page 71 pour connaître tous les pronoms COI, puis Boyle, 2008), Lincoln (Steven Spielberg, 2012), Il faut
rendez-vous à la page 75 pour lire les explications et sauver le soldat Ryan (Steven Spielberg, 1998), Le
réaliser l’activité du point 4. Hobbit (Peter Jackson, 2012), Inception ( Christophan
ll Demandez aux apprenants de lire le post de Nessim. Nolan, 2010), Inside Llewyn Davis (Joel et Ethan Cohen,
Est-ce que Nessim donne les mêmes conseils que 2013), Forrest Gump (Robert Zemeckis, 1994), etc.
Mathilda ? Non, Nessim conseille de montrer la fin ll Romans qui commencent par la fin : Le Procès (Franz
dès le début. Kafka, 1925), Le Survivant (H.P Lovecraft, 1954),
ll Proposez aux apprenants de participer au forum des Antigone (Jean Anouilh, 1944), Billie (Anna Gavalda,
scénaristes. Formez des binômes et demandez-leur 2013), La Ligne verte (Stephen King, 1996), etc.
d’écrire individuellement leur commentaire, puis de lire ll Séries qui commencent par la fin  : Olive Kitteridge
celui de leur camarade et d’y répondre. (Jane Anderson, 2014), etc.
—J  e n’aime pas quand les films commencent par la ll Séries dont tous ou certains épisodes commencent
fin  : ça ne me donne pas envie de voir la suite. par la fin  : Flaspoint (Mark Ellis et Stéphanie
— Je ne suis pas d’accord. Connaître la fin, ça me Morgenstern, 2008), How I met your mother (Carter
donne envie de voir le film. Bays et Craig Thomas, 2005 – 2014), Stargate Atlantis
ll 
Vous pouvez leur demander de s’entraider pour la (Robert C. Cooper et Brad Wright, 2004), etc.
correction de leur commentaire.
ll Enfin, proposez à vos élèves de lire leurs commentaires.
ll Demandez aux élèves quel conseil général on peut 2. Les bruits du mystère
donner pour créer du suspense. Il faut que les
spectateurs ou lecteurs se posent des questions : Objectif de l’activité 
qu’est-ce qui va se passer ? Qu’est-ce qui va arriver Découvrir et parler des bruitages au cinéma
aux personnages ?
Mise en route
D. Invitez les apprenants à lire le titre de l’activité. Demandez-
ll Les apprenants forment des groupes pour chercher des leur de penser à des films et/ou des séries de mystères
exemples de films, séries, romans ou bandes dessinées qu’ils ont vus et de réfléchir aux effets sonores utilisés pour
à suspense, avec l’aide d’Internet si besoin. créer le suspense et le mystère. Écrivez leurs réponses au
ll Invitez-les à expliquer quels sont les éléments qui tableau.
assurent le suspense dans ces œuvres.
ll Vous pouvez inviter vos apprenants à réaliser leur travail Déroulement 
sur une présentation de diaporama, avec des scènes de A. Piste 18
films ou séries ou des extraits de romans ou BD. ll Proposez aux apprenants de regarder les images et de lire
ll Les apprenants réalisent la liste commune des œuvres les légendes associées. Puis demandez-leur d’imiter le
à suspense de la classe. bruit associé à chaque image, à l’aide d’une onomatopée.
ll Ensuite, annoncez aux élèves que l’enregistrement qu’ils
Variante vont écouter va reproduire le bruit illustré dans chacune
ll 
Créez un forum sur Google groups  : groups.google. des quatre photographies.
com/forum/. Postez le message de Nessim et invitez ll Faites écouter l’enregistrement une première fois. Laissez
vos apprenants à y répondre. quelques instants aux élèves pour compléter leurs
ll Proposez aux élèves de lire tous les messages en les réponses puis diffusez l’enregistrement une seconde fois.
projetant et discutez-en en classe. ll Faites une mise en commun.

Pour aller plus loin Corrigés


ll À partir des productions culturelles citées par les
apprenants, proposez-leur de voter pour faire soit un a. Une porte qui grince : 2
« top » des œuvres avec du suspense (toutes productions b. La pluie qui tombe : 1
mélangées), soit un « top » par produit culturel : un pour c. Un cœur qui bat : 4
les films, un pour les séries, un pour les BD, un pour les d. Le tic-tac d’une horloge : 3
romans, etc.
Voir transcriptions page 124 du livre.

93
e?
5 Q u ’e st-ce q u i se pa ss

B.
ll 
Invitezles élèves à former des binômes et à discuter Pour aller plus loin
sur les bruits qu’ils viennent d’entendre : quel bruit ll 
Invitez les élèves à regarder la vidéo suivante
représente le mieux le suspense ? sur les bruitages au cinéma  : www.youtube.com/
ll 
Demandez-leur de justifier leurs réponses, et d’en watch?v=gI4wZdttLvo. La vidéo étant assez longue,
discuter entre eux. vous pouvez sélectionner les extraits suivants : 1 :02 –
2  :19/5  :20 – 6  :16. L’interview entre Pascal Mazières,
C. Piste 18 bruiteur de cinéma et le journaliste se déroule dans ce
ll 
Invitez les apprenants à prendre connaissance de qu’on appelle un « auditorium de bruitage ». Demandez-
l’activité en lisant attentivement l’énoncé. Attirez leur leur de citer des objets vus dans la vidéo qui peuvent
attention sur le mot « bruitage » et la définition intégrée être utilisés pour faire des bruitages.
dans l’énoncé. Dans quels contextes sont nécessaires ll 
Vous pouvez également faire écouter la vidéo
les bruitages ? (télévision, cinéma, radio, théâtre, etc.) suivante aux élèves, sans l’image : www.youtube.com/
ll 
Demandez-leur d’observer les images puis diffusez à watch?v=dcN1oMeFMJI#t=63
nouveau l’enregistrement des bruitages. Formez des ll 
Demandez-leur quel est le bruit qu’ils entendent.
groupes et demandez-leur de faire des hypothèses : Quel Invitez-les à émettre des hypothèses pour identifier
objet a été utilisé pour réaliser chaque bruitage  ? comment ont été faits ces bruits.
L’objectif de cette activité n’est pas tant de trouver la ll 
Regardez ensuite la vidéo afin qu’ils puissent vérifier
bonne réponse (les solutions sont indiquées dans le leurs hypothèses.
cadre en bas de page), mais de découvrir les moyens
surprenants (objets ou matières) qu’on peut utiliser D.
pour imiter ou créer des bruits. C’est une initiation ll 
Demandez aux apprenants s’ils connaissent d’autres
ludique à l’art du bruitage qui prépare la réalisation du bruitages ou s’ils aimeraient en découvrir d’autres.
projet final. ll Formez des groupes et invitez-les à réfléchir sur les
ll Même si les réponses sont données, ne dites rien bruits qu’ils aimeraient apprendre à reproduire. Puis,
tant que les apprenants ne s’en rendent pas compte. proposez-leur de faire des recherches sur Internet afin
Laissez-les jouer, faire des hypothèses, imaginer des de trouver comment faire ces bruits.
combinaisons sonores possibles. ll Vous pouvez leur proposer de se rendre sur le site sui-
ll Faites-leur réecouter l’enregistrement et demandez- vant  : lasonotheque.org/dossier-techniques-de-brui-
leur s’ils reconnaissent les objets et matières réellement tage.html
utilisés par Joseph Sardin pour réaliser ces bruitages.

Voir transcriptions page 124 du livre.

94
5
Fin !
OBJECTIF DE LA LEÇON 3 
Interpréter et modifier un récit

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités


de la double page
►►parler de différentes fins de récits
►►exprimer la simultanéité avec pendant ce temps
►►analyser une fin de récit et en inventer une

1. Ç
 a finit comment ? Dans la première fin, qui mange qui ? Le loup mange
la grand-mère et le Petit Chaperon rouge. Dans la
Objectif de l’activité  deuxième fin, pourquoi le Petit Chaperon rouge tue le
Parler de différentes fins de récit loup ? Parce que le Petit Chaperon rouge comprend
que le loup veut la manger, elle et sa grand-mère.
Mise en route Dans la troisième fin, qui sauve la vie du Petit
Visionnez cette vidéo avec les apprenants  : www. Chaperon rouge et de sa grand-mère ? Le chasseur.
dailymotion.com/video/x1y2th_le-petit-chaperon-rouge- ll Enfin, demandez aux apprenants s’ils connaissent
3d_creation#tab_embed. Indiquez-leur qu’il s’agit de d’autres versions de cette histoire.
l’adaptation d’un conte très connu. Une fois la vidéo ll Faites une mise en commun.
visionnée, demandez aux apprenants : Connaissez-vous ce
conte  ? C’est une adaptation du Petit Chaperon rouge. Corrigés
Est-ce que cette version est différente de celle que vous
connaissez ? En quoi ? 1. c 2. a 3. b

Déroulement
A. ll 
Demandez aux apprenants de consulter l’encadré «  La
ll Invitezles apprenants à lire l’énoncé et à observer les place des pronoms compléments » dans la colonne Nos
images une par une. Posez-leur les questions suivantes outils page 73.
afin de les aider à analyser les images : En quoi sont- ll 
Puis demandez-leur de rechercher ces phrases dans
elles différentes  ? Quel est le style de chaque les textes de l’activité A et d’indiquer ce que remplacent
dessin   ? (traditionnel, enfantin, moderne) Invitez les mots en gras (la, les, lui, leur). Faites une mise en
les apprenants à décrire les détails et à comparer la commun.
représentation du personnage du Petit Chaperon rouge. - Il (...) lui dit d’entrer : le Petit Chaperon rouge
ll 
Divisez la classe en trois groupes. Chaque groupe - Il la mange : la grand-mère
choisit une image. Laissez-leur quelques minutes pour -L e loup veut les manger/Un chasseur les entend : le
associer une fin à l’illustration. Petit Chaperon rouge et la grand-mère
ll 
Faites une mise en commun et demandez aux ll Ensuite, proposez aux élèves de lire les explications de
apprenants de décrire la relation entre l’image et la fin la page 75, point 4 « Les pronoms COI ». Demandez-leur
qu’elle illustre. où se place le pronom COI.
Dans la première image, l’homme qui montre du doigt Il se place avant le verbe conjugué. Quand un verbe
le loup, c’est le chasseur. Il sauve la grand-mère et le conjugué est suivi d’un verbe à l’infinitif, le pronom
Chaperon rouge, en tuant le loup qui veut les manger. complément se place avant l’infinitif.
ll 
Maintenant, proposez aux apprenants de lire les trois ll Invitez-les à réaliser l’activité E.
fins suggérées. Posez-leur les questions suivantes  :

95
5 Fin !
B. Piste 19
ll Invitez les apprenants à lire l’énoncé de l’activité. Pour en savoir plus
ll Diffusez l’enregistrement une première fois. Quelle est ll Le Petit Chaperon rouge est un conte oral de tradition
la première question posée par Agatha ? Qu’est-ce française. En 1698, il est repris par l’écrivain français
qu’il se passe ? De quoi parlent Agatha et Arsène ? Ils Charles Perrault. Dans cette version, la fin est
parlent de la fin qu’ils vont choisir pour leur adaptation malheureuse puisque le loup mange le Petit Chaperon
du Petit Chaperon rouge. rouge et sa grand-mère. Deux siècles plus tard, ce sont
ll Invitez-les à répondre à la question posée dans l’énoncé. les frères Grimm, conteurs allemands, qui reprennent
Quelle fin choisissent-ils ? le conte du Petit Chaperon rouge. Ils y ajoutent un
ll Faites une mise en commun. personnage, le chasseur, qui se charge de rendre la
fin plus heureuse. Après que le loup a mangé le Petit
Corrigés Chaperon rouge et sa grand-mère, le chasseur arrive,
tue le loup et lui ouvre le ventre d’où sortent, vivantes,
Ils choisissent la fin b. la petite fille et sa grand-mère. Au XXe siècle, le Petit
Chaperon rouge est adapté plusieurs fois au cinéma. Le
dernier en date est le film d’animation La revanche du
Voir transcriptions page 124 du livre. Petit Chaperon rouge de Mike Disa, sorti en 2011 qui est
la suite de La Véritable Histoire du Petit Chaperon rouge
ll 
Maintenant, demandez aux apprenants d’écouter de Todd Edwards et Tony Leech, sorti en 2005.
une deuxième fois la piste audio. Invitez-les à relever
les justifications d’Agatha et Arsène  : Pourquoi ils C.
choisissent l’option b  ? Pourquoi ils ne choisissent ll Invitez les apprenants à lire l’énoncé. Demandez-leur de
pas les deux autres fins ? définir ce qu’est pour eux une fin heureuse et une fin
ll Laissez aux apprenants quelques instants pour malheureuse.
compléter leurs réponses puis proposez-leur de ll Ensuite, invitez-les à relire les textes de l’activité A et à
comparer leurs réponses avec celles de leur voisin. les classer dans le tableau selon qu’elles finissent bien
ll Procédez à une dernière écoute, si besoin. ou mal.
ll Faites une mise en commun. ll Faites une mise en commun. Demandez aux élèves de
Agatha ne veut pas choisir la fin a. (Le loup mange le justifier leur choix.
Petit Chaperon rouge et la grand-mère) parce qu’elle
trouve que ça finit trop mal. Corrigés
Arsène propose de reprendre la version avec le
chasseur parce qu’elle finit mieux. Histoire qui finit bien Histoire qui finit mal
Agatha propose de réécrire la fin où le Petit Chaperon
rouge tue le loup. Arsène dit qu’elle est plus cool que -L’histoire B : le Loup ne
les autres. mange ni le Petit Chaperon
- L’histoire A : le loup
ll 
Attirez l’attention sur les mots «  reprendre  » et rouge ni la grand-mère
mange la grand-mère et
« réécrire ». Demandez aux élèves ce qu’ils signifient. - L’histoire C : un chasseur
le Petit Chaperon rouge
ll 
Indiquez-leur que le préfixe «  re-  » est utilisé pour sauve le Petit Chaperon
exprimer la répétition. On place le préfixe devant le rouge et sa grand-mère
verbe. Invitez-les à consulter la colonne Nos outils page
73 et, par deux, demandez-leur de chercher des mots
sur lesquels on peut ajouter le préfixe « re- ». Faites une D.
mise en commun. ll Demandez aux apprenants de former des binômes. Puis
Refaire, remettre, revoir, revenir, redire, relire, invitez-les à discuter : Est-ce qu’ils préfèrent quand ça
reconnaître, reprendre, etc. finit bien ou quand ça finit mal ?
ll Finalement, invitez les apprenants à consulter l’encadré ll 
Passez dans la classe pour écouter les élèves et les
« Pendant ce temps » dans la colonne Nos outils page aider à exprimer leurs idées.
73. Invitez-les à lire la phrase. Demandez-leur dans ll 
Pendant la mise en commun, vous pouvez leur
quels contextes on peut utiliser cette expression et demander combien préfèrent les histoires qui finissent
demandez-leur de donner des exemples. bien et pourquoi.
 artin fait la vaisselle, pendant ce temps, je prépare
M Je préfère les fins heureuses parce que ça me met de
le repas. bonne humeur.
ll 
Vous pouvez dessiner une ligne du temps au tableau ll Puis demandez aux autres élèves pourquoi ils préfèrent
afin de montrer aux élèves que pendant que le Petit les fins malheureuses.
Chaperon rouge continue sa route, le Loup arrive chez Je préfère quand ça finit mal parce que je crois que
la grand-mère et la mange. c’est plus réaliste.

96
5
B.
2. La chute ll 
Faites des petits groupes et proposez aux apprenants
de discuter au sujet de cette fin. Demandez-leur s’ils ont
Objectifs de l’activité  été surpris et pourquoi, et demandez-leur ce qu’ils en
Parler d’une fin inespérée dans une histoire (la chute) pensent. Faites une mise en commun.
Écrire une chute ll Demandez aux apprenants s’ils connaissent ce jeu. Puis
invitez-les à consulter le cadre Le sais-tu afin de connaître
Mise en route  les différentes appellations du jeu selon les pays.
Demandez aux apprenants si les films ou les livres ont ll Enfin, invitez les apprenants à dire dans leur(s) langue(s)
toujours une fin inattendue. Est-ce qu’ils aiment être comment s’appelle ce jeu et si la traduction en français
surpris à la fin d’une histoire ? Est-ce qu’ils aiment les se rapproche de celle de la France, du Québec ou de la
fins ouvertes ? Originales ? Drôles ? Suisse, ou bien si elle est complètement différente.

A. C.
ll 
Projetez si possible la bande dessinée sans montrer ll 
Proposez aux apprenants de former des binômes et
la dernière image ou demandez aux apprenants de la d’imaginer d’autres fins. Invitez-les à dessiner la fin
cacher, sans la regarder. imaginée.
Puis, invitez-les à observer le document  : Quel est le
ll  ll Ensuite, demandez-leur de la rédiger puis invitez les
titre du document  ? Qu’est-ce que ça veut dire  ? binômes à former des groupes de 4 afin de corriger les
Invitez les apprenants à chercher le sens du mot dans textes des uns et des autres.
le dictionnaire et demandez-leur si la définition coïncide ll Conseillez aux apprenants de consulter le précis
avec les images. Le titre du document est « Duel », grammatical du livre s’ils ont des doutes.
ce qui veut dire un combat entre deux personnes. ll Passez dans la classe pour aider les élèves, si besoin.
Qui sont les personnages et où sont-ils ? Quel est le
genre de l’histoire ? Les deux hommes sont des cow- Pour aller plus loin
boys et ils sont dans le désert. Il s’agit d’un western ll Invitez les élèves à se rendre sur le site de création de
sous forme de bande dessinée. bande dessinée  suivant  : www.pixton.com/fr/ afin de
ll Ensuite faites 5 groupes, invitez chaque groupe à choisir créer la fin qu’ils ont imaginée.
une vignette et demandez-leur de la décrire. Faites une
mise en commun. D.
Puis demandez aux apprenants  : Quel est l’effet
ll  ll 
Invitez les apprenants à montrer leur(s) vignette(s)
recherché par l’auteur ? D’après vous, que va-t-il se finale(s) à la classe et à lire le texte qu’ils ont créé.
passer dans la dernière vignette ? ll Demandez à la classe de voter pour la fin la plus
L’effet recherché est le suspense, la tension. Dans la surprenante, la plus drôle, la plus triste.
dernière vignette, ils vont dégainer/sortir leur revol- ll Prévoyez une urne et des petits papiers pour le vote.
ver et se tirer dessus. ll Affichez dans la classe les vignettes qui remportent le
ll Proposez aux élèves de découvrir maintenant la dernière plus de succès ou postez toutes les vignettes sur le blog
vignette et observez leurs réactions. de la classe s’il y en a un.

97
5
Nos outils
RÉCAPITULATIF DES POINTS DE
GRAMMAIRE ET DE PHONÉTIQUE
►►l’imparfait et le passé composé
►►venir de/Être en train de
►►organiser un récit
►►les pronoms COI
►►se passer/arriver

1. L’imparfait et le passé 3. Organiser un récit


composé D. D’abord/Au début, une nouvelle famille arrive dans un
village. Ensuite/Après, les adultes du village ne veulent pas
A. parler aux parents parce qu’ils sont différents. En même
Une horloge se sentait vieille et fatiguée. Elle voulait temps/Pendant ce temps, les jeunes du village deviennent
redevenir comme un réveil, comme avant. Elle a demandé amis avec les jeunes de la nouvelle famille. Ils sont différents
de l’aide à la baguette magique. La baguette lui a dit  : mais ils sont sympas. Enfin/À la fin, la nouvelle famille est
«  D’accord, si tu arrêtes le temps.  » L’horloge a refusé acceptée dans le village.
d’arrêter le temps. Elle ajoute : « C’est beau le temps qui
passe. Si le temps ne passe plus, il n’y a plus de vie ! » La
baguette lui a souri et lui a dit : « Alors, pourquoi veux-tu 4. Les pronoms COI
redevenir un réveil ? »
E.
B. Réponse libre  . b
1 2. e 3. f 4. d 5. a 6. c

2. V
 enir de/Être en train de 5. Se passer/Arriver
C. F.
1. L’homme assis vient d’entrer dans une grotte. Il vient de 1. Cette histoire se passe à Marseille.
trouver une lampe magique. Le génie vient de sortir de la 2. Oublier les noms des personnages, ça m’arrive très
lampe magique. souvent.
2.  Le génie est en train de dire à l’homme qu’il peut 3. Ça se passe à quelle époque ?
demander trois souhaits. L’homme est en train de dire ce 4. Il nous arrive toujours plein d’aventures.
qu’il veut. Le génie est en train de conseiller l’homme sur 5. Et toi, ça t’arrive de lire la fin avant de commencer un
ses souhaits. livre ?

98
5
Phonétique
Corrigés

1 2 3 4 5

Les sons [œ] et [e/E] [œ] 1 1 2 2 1

Objectifs [e/E] 2 1 1 1 2
Discriminer les phonèmes [œ] et [e/ε] et s’entraîner à les
prononcer.

Mise en route Voir transcriptions page 125 du livre.


Indiquez aux apprenants qu’ils vont travailler sur les sons
[œ] et [e/ε]. Écrivez les phonèmes au tableau. B.
Précisez aux apprenants que ce sont des phonèmes ll 
Maintenant, proposez aux apprenants de former des
indispensables à reconnaître et à savoir prononcer parce binômes pour réaliser l’activité.
que ce sont eux qui permettent de distinguer, à l’oral, le ll Indiquez-leur qu’ils doivent combiner les éléments
singulier du pluriel et l’imparfait du passé composé. proposés pour former un maximum de phrases.
Maintenant, demandez aux apprenants de prononcer ll Vous pouvez laisser 5 minutes aux apprenants. Ensuite,
l’archiphonème [e]. Invitez-les à étirer exagérément les faites une mise en commun des phrases.
lèvres. Ensuite, demandez-leur de prononcer l’archiphonème  out à l’heure, j’ai raconté à Pierre qu’hier, j’ai vu le
T
[œ]. Pour cela, proposez-leur de commencer par le phonème début d’une nouvelle série suisse.
[e], qu’ils connaissent, puis d’arrondir les lèvres. Seules les
lèvres bougent. La langue, l’ouverture de la bouche doivent Variante 
rester pareilles. Maintenant, dites aux apprenants la phrase ll Indiquez-leur que le premier binôme à faire 6 phrases
suivante: j’ai fait mes exercices. Demandez-leur quel est gagne la première manche.
le son qu’ils entendent [œ] ou [e/ε]  ? Demandez-leur de ll Ensuite, faites une mise en commun en groupe. Deux
répéter la phrase. N’hésitez pas à leur faire répéter petit à binômes forment un groupe. Le binôme 1 dicte ses
petit en insistant sur l’étirement des lèvres. phrases au binôme 2, et inversement.
Répétez l’activité avec la phrase : je veux un peu de beurre. ll Indiquez aux apprenants que si les mots dictés sont
N’hésitez pas à leur faire répéter petit à petit en insistant correctement écrits, les points sont attribués au binôme
sur l’arrondi des lèvres. qui écrit, sinon, ils reviennent à celui qui dicte.
ll Le binôme qui remporte le plus de points a gagné.
Déroulement
A. Piste 20 Pour aller plus loin
ll Maintenant, invitez les apprenants à ouvrir leur livre à la ll Faites écouter et chanter aux apprenants la chanson sui-
page 75. Indiquez-leur qu’ils vont entendre des phrases vante  : www.dailymotion.com/video/xymn8p_voyelles-
avec les deux phonèmes qu’ils viennent de travailler, un-elephant-qui-se-baladait_travel (jusque 00 : 30).
et qu’ils vont devoir déterminer dans quel ordre ils ll Ensuite, il s’agit de répéter la chanson en prononçant
entendent ces sons. seulement les voyelles. Vous pouvez aussi leur faire
ll Faites une première écoute sans prise de notes. chanter l’air avec une seule voyelle. D’abord avec le
ll Ensuite, faites une deuxième écoute en marquant une phonème [e/ε] puis une seconde fois avec le phonème
pause après chaque phrase pour que les apprenants [œ].
puissent compléter leurs réponses.
ll Enfin, faites une troisième écoute. Faites une pause
après chaque phrase et demandez aux apprenants de la
répéter afin de vérifier leurs réponses.
ll Faites une mise en commun.

99
5
MAG.
com
Littérature policière et
romans fantastiques
Objectif 
Découvrir la littérature policière francophone à
travers trois romans

Présentation des documents 


►►3 couvertures de romans à suspense
►►3 résumés des romans

Mise en route
ÉVÈNEMENT OU
Demandez aux apprenants s’ils connaissent des romans QUI ? OÙ ?
CHANGEMENT
policiers et/ou fantastiques. Lesquels ? Demandez-leur s’ils
aiment ce genre de littérature. Le Fantôme de Un Le samouraï avale
Au Japon
la tasse de thé samouraï un fantôme.
Déroulement 
ll Invitez les apprenants à lire le titre de la double page Julie découvre
et à observer les couvertures des livres. Demandez- Le Silence des que son père n’a
Julie
leur d’émettre des hypothèses : De quoi parle chaque géants pas aidé un jeune
roman ? Aidez-les à bien comprendre les titres si homme.
nécessaire. En vous appuyant seulement sur les Emma, la copine
couvertures, quel livre avez-vous le plus envie de d’Adam, est
lire ? Et le moins ? Menace sur le En enlevée et il
ll Ensuite, invitez les apprenants à vérifier leurs hypothèses Adam
réseau Californie est obligé de
en lisant les résumés. Il s’agit d’une compréhension créer un virus
globale, proposez aux apprenants de s’appuyer sur le superpuissant.
contexte pour deviner le sens des mots inconnus.
ll Demandez-leur d’associer chaque résumé à un roman. ll Faitesune mise en commun.
ll Faites une mise en commun. ll Demandez aux apprenants pourquoi, à leur avis, on ne
sait pas où se passe Le Silence des géants.
Corrigés - Parce que le lieu n’est pas important.
- Parce que l’histoire se place dans plusieurs endroits.
Le Fantôme de la tasse de thé : résumé 2 ll 
Maintenant, proposez aux élèves de dire ce qui leur
Le Silence des géants : résumé 3 donne le plus envie de lire un roman ou une bande
Menace sur le réseau : résumé 1 dessinée en général (le titre, le nom de l’auteur, la
couverture, le résumé, les conseils d’un ami, etc.).
ll Puis,invitez les apprenants à lire une nouvelle fois les Écrivez au tableau les éléments cités.
résumés. Cette fois, invitez les apprenants à chercher ll Formez des groupes et invitez les apprenants à discuter
les mots inconnus dans le dictionnaire ou aidez-les. de ces éléments. Proposez aux apprenants de classer
ll Proposez-leur de former des groupes puis de remplir le tous les éléments inscrits au tableau du plus important
tableau suivant : au moins important. Passez dans la classe pour écouter
les élèves et les aider.
ll Faites une mise en commun et faites un bilan des
critères des élèves.

100
5
ll Vouspensez que le titre est l’élément qui donne le
plus envie de lire un roman ou une BD ? MAG L’homme qui
- Oui, parce que le titre résume tout le livre.
- Non, parce que parfois le titre ne ressemble pas au .tv faisait du bruit
contenu du livre.

Objectif 
Découvrir le métier de bruiteur
ll Enfin, proposez aux apprenants de chercher un livre ou
une bande dessinée qui les intéresse en consultant, si Présentation du document
besoin, ces sites : www.communication-jeunesse.qc.ca/ Reportage vidéo sur le bruiteur d’un feuilleton radio.
selection/courante/12_17/index.php, www.babelio.com/
livres-/litterature-jeunesse/68. Compréhension globale
ll Si le centre où vous enseignez dispose d’une bibliothèque 1.
avec des livres en français, n’hésitez pas à y emmener ll Proposez aux apprenants d’observer l’image et le titre
vos apprenants. de la vidéo « L’homme qui faisait du bruit ». Quel est le
ll Une fois que les apprenants ont choisi leur livre, métier de cet homme ? Il est bruiteur.
demandez-leur d’en élaborer une fiche sur laquelle ils ll Faites écouter les 15 premières secondes de la vidéo
indiquent le nom de l’auteur, le titre de l’œuvre, son sans l’image. Demandez aux élèves de cocher les bruits
genre, l’année de parution et un petit résumé. qu’ils ont entendus.
ll Ensuite, proposez aux apprenants d’échanger, en ll Faites-leur écouter la vidéo une seconde fois afin qu’ils
binômes, autour des histoires qu’ils ont choisies. puissent vérifier leurs réponses. Puis faites une mise en
ll Vous pouvez créer un répertoire où les apprenants commun.
rangent leur fiche. Dans ce cas, invitez-les à créer un
espace «  commentaires  » pour que ceux qui lisent le Corrigés
livre choisi puissent partager leur avis. Par exemple,
les élèves indiquent sur la fiche le nombre de cœurs - De la musique - Des pas
équivalent à leur avis sur le livre, 0 = je n’ai pas aimé, 3 - La pluie - Une voiture
= j’ai adoré). - Un chien - Un coup de feu
ll Enfin, demandez aux apprenants quel(s) critère(s) ils
ont choisi pour sélectionner leur livre. Encouragez-les
vivement à les lire en français. Compréhension détaillée
2.
Variante ll Invitez
les apprenants à regarder la vidéo avec le son et
ll 
Proposez aux apprenants de créer une fiche comme l’image.
celle mentionnée précédemment mais sur un livre ll 
Ensuite, proposez-leur de lire les affirmations et
qu’ils ont lu dans les langues qu’ils connaissent. visionnez la vidéo une deuxième fois. Laissez quelques
ll Invitez les apprenants à voir si le livre choisi a été traduit instants aux apprenants pour compléter leurs réponses.
en français et demandez-leur si le titre coïncide ou s’il ll Faites une mise en commun.
change beaucoup. Dans le cas où le titre changerait,
demandez aux apprenants si, selon eux, le choix de la Corrigés
traduction donne un « bon » titre.
ll Ensuite, proposez aux apprenants de présenter leur
fiche à la classe. Puis invitez les apprenants à dire quel a. Faux (il est le corps de l’acteur, il est interprète)
livre, présenté par un de leur camarade, ils aimeraient b. Vrai
lire. c. Vrai

3.
ll Proposez aux apprenants de prendre connaissance de
l’activité. Invitez-les à cocher les réponses correctes.
ll 
Ensuite, visionnez le reportage une dernière fois afin
que les apprenants puissent vérifier leurs hypothèses.
ll Faites une mise en commun.

101
Notre projet final

Enregistrer un récit audio


à suspense

OBJECTIFS 
►►raconter une histoire
►►choisir un titre
►►utiliser des éléments pour créer du suspense
►►organiser et présenter des informations dans un récit
►►réaliser des bruitages

Matériel 
►►téléphone portable
►►selon les choix des élèves et le matériel disponible : un
dictaphone, et les objets nécessaires à la réalisation
des bruitages

Avant de commencer PHASE 2


Invitez les apprenants à lire le titre du projet. Demandez- Le travail des sons
leur  : Qu’est-ce qu’un récit audio  ? Est-ce que vous ll Maintenant, invitez les apprenants à déterminer quels
avez déjà utilisé des livres audios  ? Dans quels sont les bruits qu’ils vont devoir reproduire.
contextes peuvent-ils être utiles ? Ils sont utiles, par ll Montrez-leur le cadre Astuce + et précisez bien
exemple, pour les malvoyants, pour les apprenants de qu’il vaut mieux choisir peu de bruits, bien placés,
langues étrangères, pour les émissions de radio. plutôt que trop de bruits qui pourraient gêner la
compréhension de l’histoire.
Déroulement par phases ll Proposez aux apprenants de décider comment ils
Lisez les consignes en classe avec les apprenants vont reproduire les bruits qui vont accompagner le
et assurez-vous de leur compréhension. Formez des texte. De quels objets ils auront besoin, etc.
groupes, si les apprenants sont nombreux, demandez- ll Invitez les apprenants à marquer, dans le récit,
leur de choisir un responsable qui contrôlera le respect l’endroit où ils inséreront les bruitages. Conseillez-
des consignes et le bon déroulement de la tâche. Si leur de choisir les moments où les bruits seront le
vous le jugez nécessaire, faites avec vos apprenants signe sonore d’un évènement précis, de manière à
un récapitulatif rapide des ressources qu’ils devront capter l’attention de l’auditeur.
mobiliser dans cette activité. ll Rappelez-leur la possibilité de consulter ce site afin
de savoir comment réaliser un bruit  : lasonotheque.
PHASE 1   org/dossier-techniques-de-bruitage.html. Ils peuvent
L’histoire aussi se rendre sur cette page afin de télécharger
ll Invitez chaque groupe à réfléchir à des histoires à le(s) son(s) souhaité(s)  : asonotheque.org/plus-
suspense qu’ils connaissent. derniers.html
ll Vous pouvez leur conseiller de s’inspirer de celles ll Ensuite, proposez-leur de s’entraîner à lire leur texte.
qui ont été proposées pendant l’unité ou d’en choisir Indiquez-leur qu’ils doivent faire attention aux pauses
une sur Internet. et aux silences. En ce qui concerne la prononciation,
ll Ensuite, invitez les élèves à déterminer le texte de précisez-leur qu’ils peuvent noter les liaisons, les
leur histoire. Si l’histoire est trop longue, demandez- lettres qui ne se prononcent pas, etc. sur leur texte.
leur de proposer un résumé ou un passage concret. ll Ensuite, demandez-leur de lire le texte à voix haute,
ll Enfin, proposez aux élèves de travailler sur le texte d’abord lentement, puis à un rythme plus fluide.
et de décider quels sont les passages qui vont être
lus en dialogue et ceux qui vont être lus en voix off.

102
Enchan
té !

PHASE 3  ll 
Le reste de la classe doit essayer de deviner avec
L’enregistrement quoi ont été faits les bruitages de chaque histoire. Ils
ll Invitez les apprenants à enregistrer leur récit. pourront comparer leurs bruitages et dire s’ils sont
Conseillez-leur de le faire en dehors de la classe si efficaces, etc.
possible afin d’être dans un endroit calme et pouvoir
recommencer, si besoin. Et maintenant…
ll Ensuite, ils devront se répartir les rôles entre comédiens ll 
Proposez aux apprenants de discuter sur les récits
et bruiteurs. des uns et des autres  : Quelle histoire est la plus
ll Indiquez aux comédiens qu’ils peuvent avoir le texte sous mystérieuse  ? Quelle histoire fait le plus peur  ?
les yeux au moment de l’enregistrement. Conseillez aux Quelle est la plus drôle ? Laquelle a la fin la plus
bruiteurs de s’entraîner à réaliser les bruitages avant surprenante  ? Quelle histoire a les meilleurs
l’enregistrement pour être les plus efficaces possible bruitages ?
au moment de l’enregistrement. ll Vous pouvez demander à chaque groupe d’en parler
ll Indiquez-leur qu’ils peuvent utiliser, si besoin, le logiciel entre eux puis de faire une mise en commun en
Audacity pour enlever, ajouter ou déplacer des sons  : désignant un porte-parole pour chaque groupe.
audacity.fr/ ll Postez les histoires de tous les groupes sur le blog de
ll Enfin, invitez les apprenants à faire écouter leur récit à la classe, s’il y en a un.
la classe.

103
6
À de ma
Unité in !

Objectifs de l’unité
Dans cette unité, les élèves vont apprendre à s’exprimer au futur afin de se projeter dans l’avenir, à
parler d’inventions et d’innovations et à formuler des hypothèses et des possibilités.
Pour cela, ils utiliseront le futur et formuleront des hypothèses avec la structure si + présent +
futur. Ils aborderont également le lexique de la certitude et de l’incertitude avec sûr et pas sûr.
Ils verront les pronoms possessifs et la conjonction négative ni. Ils utiliseront les adverbes ici, là,
là-bas et les indéfinis tout le monde et personne. De plus, ils exprimeront la quantité avec les
adverbes plein (de) et beaucoup (de).
Dans la partie culturelle, ils réfléchiront sur les technologies du futur grâce à de petits articles sur
la robotique et ils pourront découvrir le robot Nao à travers une vidéo. Enfin, ils seront prêts pour
la tâche finale : participer à un concours de planètes imaginaires.
MISE EN ROUTE
Proposez aux apprenants d’observer le titre de l’unité « À demain ! » ainsi que la photo.
Demandez-leur ce que cela leur évoque (le lendemain, le cours suivant, mais peut-être aussi un
futur plus lointain, etc.) Invitez les élèves à imaginer ce futur plus ou moins proche.

Contenus

Communicatif Grammaire Lexique Phonétique


►►se projeter dans ►►le futur simple ►►les choix de vie ►►les sons [∫], [s] et [z]
l’avenir ►►plein (de), beaucoup (de) ►►villes et villages
►►parler d’inventions et ►►c’est sûr, peut-être, je ne
►►les prédictions
d’innovations sais pas, aucune idée
►►la conjonction ni ►►l’univers
►►formuler des
hypothèses et des ►►les pronoms possessifs le
possibilités mien, la mienne, etc.
►►être capable de
►►si + présent + futur
►►tout le monde, personne
►►ici, là, là-bas

Notre projet final


MAG Vivre avec les robots :
Faire un concours .COM rêve ou cauchemar ?

de planètes
MAG
imaginaires .tv
Le robot Nao

105
6
Moi, je serai...
OBJECTIF DE LA LEÇON 1 
Se projeter dans l’avenir

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►décrire une vie future


►►se projeter dans sa vie d’adulte
►►connaître le lexique des métiers
►►exprimer la certitude et l’incertitude

apprenants à observer la terminaison de la première


1. Ma vie dans vingt ans... personne du singulier (-ai) au futur. Le futur se forme
avec l’infinitif du verbe et avec les terminaisons
Objectif de l’activité  suivantes : -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont.
Parler de sa vie dans le futur ll 
Proposez aux apprenants de consulter l’encadré «  Le
futur simple  » de la colonne Nos outils page 81, puis
Mise en route rendez-vous à la page 86 pour lire les explications et
Invitez les apprenants à lire le titre et à compléter la phrase. pour réaliser les activités du point 1.
Ma vie dans vingt ans sera… (pareille, différente, originale,
animée, tranquille, dans un autre pays, avec des enfants, Pour aller plus loin
avec un travail que j’aime, dans une maison, dans un ll Demandez aux apprenants de former des groupes et de
appartement, à la campagne, à la mer, à la montagne, etc. dessiner ou de faire un photo-montage sur leur vie dans
vingt ans. Invitez les volontaires à afficher leur œuvre et
Déroulement à l’expliquer au groupe-classe.
A. B.
I
nvitez les apprenants à observer le document. ll 
Proposez aux apprenants de lire les propositions de
Demandez-leur : De quel type de document il s’agit ? choix de vie en étiquettes. S’ils ne comprennent pas
Ce sont des messages dans un forum. Combien de certains mots, aidez-les à en déduire le sens. Ensuite,
personnes s’expriment ? 5. demandez-leur de choisir, parmi les propositions, les
ll Ensuite, invitez les apprenants à lire le problème de choix cités par les amis de Mylène.
Mylène. Demandez-leur de le reformuler. ll Proposez aux apprenants de vérifier leurs réponses en
Le problème de Mylène est qu’elle a un devoir à faire les comparant avec celles d’un voisin. Faites une mise
sur sa vie dans 20 ans, mais elle n’a pas d’idées sur en commun.
ce qu’elle veut faire plus tard.
ll 
Demandez aux apprenants de lire les réponses de
Quentin, Assia, Paul et Louise et de dire quel(s) avenir(s) Corrigés
leur plait(sent) le plus. Vous pouvez leur proposer
d’en discuter en groupe, en justifiant leur choix. Puis
Vivre à la campagne, avoir un jardin, être marié(e),
faites un sondage en groupe-classe. De cette manière,
avoir des enfants, vivre en ville, ne pas être marié(e),
déterminez le profil de la classe. Vous pouvez demander
ne pas avoir d’enfant, connaître d’autres pays, parler
à quelques apprenants de défendre leurs choix.
d’autres langues.
ll Ensuite, demandez-leur d’observer les verbes et leurs
terminaisons. Demandez-leur quand se passe l’action
et de quel temps verbal il s’agit. ll Enfin,demandez à vos élèves de relire le message de
ll Écrivez au tableau les exemples suivants  : j’habiterai, Paul et attirez leur attention sur la phrase suivante : Je
je travaillerai, je parlerai, je voyagerai. Invitez les parlerai plein de langues et je voyagerai beaucoup.

106
6
ll 
Demandez-leur ce que signifie «  plein  ». Le contexte ll 
Indiquez aux apprenants d’expliciter au mieux le
devrait les aider à comprendre. Précisez qu’on utilise vocabulaire à leurs camarades, en ajoutant des dessins
ce synonyme de « beaucoup » dans la langue courante. sur les cartes par exemple.
Puis invitez les élèves à consulter l’encadré « Plein (de) ll Finalement, ramassez les cartes et mélangez-les.
et beaucoup (de) » de la colonne Nos outils page 81.
D.
Variante ll 
Invitez les apprenants à piocher une carte de chaque
ll Invitezles apprenants à associer chaque choix de vie à couleur sans regarder le contenu. Formez des binômes
la personne qui l’a cité. et demandez-leur d’échanger leurs cartes. Expliquez
aux apprenants qu’ils vont devoir lire l’avenir de leur
camarade.
Corrigés ll Celui qui joue le rôle du « voyant » découvre les cartes
une à une et forme des phrases pour prédire l’avenir de
- Quentin : vivre à la campagne, avoir un jardin, être son camarade. Ensuite, échangez les rôles.
marié, avoir des enfants. ll Finalement, proposez aux apprenants de faire une mise
- Assia : vivre en ville, ne pas être mariée. en commun. Invitez quelques élèves à raconter aux
- Paul : ne pas être marié, ne pas avoir d’enfant, autres la prévision de leur avenir.
connaitre d’autres pays, parler d’autres langues. Selon les prédictions, dans 20 ans, je vivrai au Brésil.
- Louise : avoir des enfants. Je serai dresseur de fauves et j’habiterai dans un
studio.
ll 
Enfin, demandez-leur s’ils sont satisfaits par les
C. prédictions. Est-ce que cela ressemble à ce qu’ils
ll 
Invitez les apprenants à lire l’énoncé. Pour vérifier la imaginent pour leur futur ou bien pas du tout ?
compréhension de chaque rubrique, vous pouvez leur
proposer de donner un exemple pour chacune.
ll Ensuite, invitez-les à reproduire chaque rubrique sur 2. Mon futur métier
une carte de couleur. Pour cela, prévoyez autant de
cartes que d’apprenants. Si le papier n’est pas coloré, Objectif de l’activité 
proposez aux apprenants de le colorier eux-mêmes. Se projeter dans le futur en parlant d’un métier
ll Sur l’autre face de la carte, demandez aux apprenants
d’écrire un choix de vie correspondant à chaque Mise en route
rubrique. Conseillez-leur d’écrire d’abord leurs idées Demandez aux apprenants le(s) métier(s) qu’ils aimeraient
sur un brouillon. faire plus tard. Indiquez-leur que s’ils ne connaissent pas
ll Vous pouvez proposer aux apprenants de rappeler le nom exact, ils peuvent le décrire. Suite à la description,
quelles prépositions on utilise devant les noms de villes invitez les autres apprenants à indiquer le nom du métier,
et pays. ou aidez-les s’ils ne le connaissent pas.
ll En ce qui concerne les métiers, ils ont été abordés dans
l’unité 2. Vous pouvez les inviter à consulter leurs notes Déroulement
ou leur proposer de chercher le vocabulaire nécessaire A.
dans un dictionnaire. Invitez les apprenants à écrire les ll 
Demandez aux apprenants d’observer les images
métiers au masculin et au féminin. de l’activité. Proposez-leur de décrire les différents
ll Une fois que les apprenants auront terminé leurs cartes, éléments avec les mots qu’ils connaissent.
ramassez-les et mélangez-les. Sur la première image, on voit une femme avec une
combinaison blanche et un casque dans la main.
Variante ll 
Puis, dites-leur de lire les étiquettes. Invitez-les à
ll 
Formez six groupes. Attribuez une rubrique à chaque associer chaque légende à sa photo.
groupe. ll 
Invitez les apprenants à vérifier leurs réponses en les
Groupe 1 : les pays. Demandez-leur de chercher autant comparant avec celles d’un voisin.
de pays que d’élèves dans la classe.
Groupe 2  : les métiers (ils peuvent consulter la fiche Corrigés
suivante  : www.librairie-interactive.com/imagier-
thematique-les-metiers)
Photo 1 : une astronaute
Groupe 3 : la famille
Photo 2 : un pâtissier
Groupe 4 : les loisirs
Photo 3 : un médecin
Groupe 5 : le logement (ils peuvent consulter la fiche suivante :
Photo 4 : une cascadeuse
www.foo.be/~steph/cours/FLE/voclogement.pdf)
Groupe 6 : le style

107
6 Mo i , je s e rai...

ll Enfin,proposez aux apprenants d’associer, en binôme, ll Finalement, invitez les apprenants à écouter une fois de
des verbes à chaque métier. plus l’enregistrement et à noter ce que les jeunes feront
ll Faites une mise en commun. dans leur métier.
Un astronaute : voyager, explorer, découvrir, etc. -Le pâtissier fera des desserts et des gâteaux au
ll 
Demandez aux apprenants lequel de ces métiers ils caramel et au chocolat.
préfèrent et pourquoi. -L’astronaute voyagera dans l’espace, au milieu des
étoiles. Elle découvrira peut-être d’autres planètes.
B. Piste 21 -La cascadeuse fera des scènes d’actions, de combats
ll Proposez aux apprenants de lire l’énoncé et demandez- dans les films.
leur s’ils savent ou peuvent déduire ce qu’est un micro- -Le médecin soignera les gens.
trottoir. Le micro-trottoir consiste à interroger des
personnes dans la rue, pour leur poser une question C.
et obtenir leur opinion spontanée sur un sujet. ll 
Invitez les apprenants à réfléchir à un métier qu’ils
Qui participe à ce micro-trottoir ? Un journaliste et 5 aimeraient faire plus tard. Indiquez-leur clairement
jeunes. Quel est le sujet ? Leur futur métier. qu’ils ne doivent pas révéler le nom du métier auquel ils
ll 
Ensuite, proposez aux apprenants de donner un pensent. Puis, proposez-leur de le décrire, en utilisant
pourcentage de certitude des expressions proposées le futur simple. Passez dans la classe pour aider les
(c’est sûr = je sais à 100 %, peut-être  = je sais à 50 %, apprenants.
aucune idée = je ne sais pas : 0 %). Invitez les apprenants
à consulter la colonne Nos outils page 81. D.
ll 
Proposez aux apprenants d’écouter le micro-trottoir ll 
Proposez aux apprenants de former des binômes.
une première fois, sans prise de notes. Demandez-leur Un apprenant lit la description de son métier sans le
quels sont les métiers qu’ils ont entendus. nommer à l’autre, et celui-ci doit deviner de quel métier
Pâtissier, astronaute, cascadeuse, médecin. il s’agit. Ensuite, échangez les rôles.
ll Faites une deuxième écoute. Laissez quelques instants ll Invitez les apprenants dont le métier n’a pas été deviné
aux apprenants pour qu’ils puissent compléter le à le lire au reste de la classe.
tableau pour indiquer si les personnes interrogées sont
sûres ou pas de leur avenir. Variante 
ll Faites une dernière écoute pour qu’ils puissent vérifier ll 
Ramassez les textes de tous les apprenants. Formez
leurs réponses. Puis proposez-leur de comparer leurs des petits groupes.
réponses avec celles de leur voisin avant de faire une ll Invitez les groupes à désigner un porte-parole qui
mise en commun. répondra à voix haute, au nom du groupe, à la devinette.
De cette manière, les réponses seront plus audibles et
Corrigés compréhensibles.
ll Indiquez aux porte-parole qu’ils devront se manifester
en tapant dans leurs mains ou en levant la main.
C’est sûr ! Peut-être... Aucune idée ! ll Demandez à un apprenant de lire une description de
Jeune 1 x x métier devant la classe. Les groupes réfléchissent
ensemble à la réponse puis le porte-parole lève la main
Jeune 2 x ou tape dans ses mains pour que vous lui donniez la
Jeune 3 x parole et qu’il puisse dire la réponse. Demandez à un
autre apprenant de lire le texte suivant, etc.
Jeune 4 x ll Le groupe qui trouve le plus de métiers a gagné. Si un
Jeune 5 x groupe répond de manière incorrecte, il passe son tour
et ne peut plus proposer de réponses pour cette même
description.
Voir transcriptions page 125 du livre.

108
6
C’est déjà demain
OBJECTIF DE LA LEÇON 2 
Parler d’inventions et d’innovations

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités de la


double page

►►se familiariser avec le lexique de l’environnement et de


l’écologie
►►parler d’urbanisme intelligent
►►connaître et utiliser la conjonction négative ni
►►savoir utiliser les pronoms possessifs

un village intelligent ? Pour profiter de services sur


1. V
 illes et villages intelligents Internet, par exemple consulter un médecin sans
aller dans une grande ville.
Objectif de l’activité  ll Faites une mise en commun.
Lire et comprendre un document explicatif sur les cités ll 
Enfin, invitez les apprenants à réaliser l’activité et à
intelligentes associer chaque ville/village au(x) domaine(s) où ils
sont en avance.
Mise en route ll Proposez aux apprenants de vérifier leurs réponses en
Notez au tableau les mots ou expressions difficiles du les comparant avec celles de leur voisin puis faites une
texte (les ressources naturelles, les matériaux recyclés, mise en commun.
les capteurs d’humidité, gaspiller, la pollution, les déchets,
les nouvelles technologies, les énergies renouvelables, les
Corrigés
panneaux solaires, les éoliennes, etc.).
En groupe-classe, demandez aux apprenants d’observer - Rimbunan Kaseh : l’architecture, l’agriculture
ce lexique et d’émettre des hypothèses sur le sens de - Masdar : l’architecture, l’énergie
chaque mot. Aidez les apprenants en vous appuyant sur des - Rwanda : l’éducation, les loisirs
définitions, des images, etc.

Déroulement ll 
Attirez l’attention des apprenants sur la phrase Les
A. villageois qui n’ont ni médecin ni possibilité de se
Invitez les apprenants à observer le titre et le sous-titre déplacer.
du document. Demandez-leur de quel type de texte il ll Invitez-les à émettre des hypothèses sur la conjonction
s’agit et quel est le thème. C’est un article sur les villes « ni » : à quoi sert-elle ?
et les villages intelligents. ll Proposez aux apprenants de consulter la colonne Nos
ll Proposez aux élèves de lire une première fois les trois outils page 83. La conjonction négative «  ni  » sert à
textes. Invitez-les à situer sur une carte les trois pays nier deux éléments. On peut l’utiliser pour ajouter un
dont on parle. élément à une négation  : ...ne pas gaspiller l’eau ni les
ll 
Puis, proposez aux apprenants de répondre aux engrais./...être une ville sans pollution ni déchets. On
questions suivantes, par deux : Pourquoi on a créé le peut également l’utiliser dans la négation. Dans ce
village de Rimbunan Kaseh  ? Pour bien utiliser les cas, on aura : « ne … ni ….ni » : Les villageois qui n’ont ni
ressources naturelles et pour lutter contre la pauvreté médecin ni possibilité de se déplacer.
dans les campagnes. Quel est l’objectif de la ville de ll Enfin, proposez aux apprenants de chercher dans le texte
Masdar ? Devenir une ville sans pollution ni déchet. la structure qui exprime la capacité (être capable de).
Pourquoi l’État du Rwanda est en train de développer Puis invitez-les à consulter la colonne Nos outils page 83.

109
6 C’est d é jà d em a in

B.
ll En groupe-classe, discutez sur les villes intelligentes de Pour aller plus loin
l’activité A. Invitez les apprenants à réfléchir au village ll Vous pouvez proposer aux apprenants de dessiner leur
qu’ils préfèrent et s’ils aimeraient y vivre. ville ou bien d’imprimer une vue de celle-ci et d’y ajouter
ll Puisque les élèves n’ont pas encore vu le conditionnel, les mesures du futur sur une grande affiche.
vous pouvez leur indiquer que « j’aimerais » exprime un ll Enfin, invitez les apprenants à coller les textes qu’ils ont
souhait, une hypothèse. S’ils s’imaginaient vivre dans un rédigés autour de la ville afin que les mesures illustrées
de ces villages, lequel préfèreraient-ils ? soient bien comprises par tous. Puis invitez chaque
ll Conseillez-leur de suivre la structure proposée dans groupe à présenter son travail aux autres groupes.
l’exemple  : j’aimerais vivre + village/pays parce que + ll Vous pouvez afficher les affiches des apprenants dans
indicatif. la classe et les poster sur le blog de la classe, s’il y en
ll Passez dans la classe pour écouter les apprenants et a un.
les aider, si nécessaire. Puis faites une mise en commun.
ll Demandez à la classe : Qui aimerait vivre à Rimbunan
Kaseh ? Pourquoi ? Écoutez les justifications de tous 2. Des villes plus vertes
les apprenants.
ll Posez la même question pour Masdar et le Rwanda. Objectifs de l’activité 
Écoutez les réponses des apprenants. Lire et comprendre un article sur les villes vertes
Écouter et comprendre une conversation sur les fermes
C. verticales
ll 
Demandez aux élèves s’ils connaissent des initiatives Se familiariser avec le concept d’agriculture urbaine
dans leur(s) ville(s) ou village(s) pour rendre la vie
quotidienne plus facile ou pour économiser l’énergie et Mise en route
préparer le futur. Invitez-les à faire des recherches sur Demandez aux apprenants d’observer le titre de l’activité
Internet pour vérifier si de telles initiatives existent. puis demandez-leur ce que signifie « ville verte ». À quoi se
ll Vous pouvez demander aux élèves de faire des groupes réfère la couleur « verte » ? (À la nature, à l’écologie), puis
selon la ville ou le village où ils habitent. demandez-leur de formuler des hypothèses sur le sujet de
ll Ils peuvent également se référer à d’autres villes ou l’article à partir du titre « Agriculture urbaine ».
villages de personnes de leur famille ou ami(e)s.
ll Enfin, invitez les apprenants à présenter les initiatives Déroulement 
au reste de la classe. Proposez aux élèves du même A.
groupe de se répartir les initiatives afin que tous emandez aux apprenants d’observer l’image et sa
D
puissent s’exprimer. légende pour proposer une définition de l’agriculture
Élève 1 : Nous habitons à... Dans notre ville, il y a des urbaine. Il s’agit de la culture de produits agricoles
panneaux solaires sur le toit des immeubles. dans les villes.
Élève 2 : Il y a aussi des champs d’éoliennes pour ll 
Invitez les apprenants à lire le texte une première
fabriquer de l’énergie avec la force du vent. fois. Il s’agit d’une compréhension globale, il n’est pas
nécessaire que les apprenants comprennent tous les
D. mots. Indiquez-leur de s’appuyer sur le contexte afin de
ll Invitez les élèves à proposer une idée à mettre en place déduire le sens des mots inconnus.
pour améliorer la vie dans leur ville ou village. Indiquez- Demandez aux apprenants quels sont les avantages de
leur qu’ils peuvent être classiques ou originaux et l’agriculture urbaine  ? Elle permet de produire des
même fantaisistes dans leurs propositions. Ils peuvent aliments là où les gens vivent et donc d’éviter les
proposer une invention ou s’inspirer d’histoires de transports polluants. En plus, cela rend la ville plus
science-fiction. agréable.
ll Conseillez-leur de rédiger tout d’abord un brouillon et ll 
Maintenant, demandez aux apprenants s’ils ont déjà
rappelez-leur qu’ils parlent du futur. entendu parler de l’agriculture urbaine, si ce phénomène
ll Invitez-les à former des binômes pour échanger et pour existe dans leur pays. Si oui, demandez-leur de citer des
s’entraider à corriger le texte de chacun. exemples.
ll Ensuite, proposez aux élèves de former des groupes.
Si la classe n’est pas nombreuse, faites l’activité en Pour aller plus loin
groupe-classe. ll 
Vous pouvez montrer ces différents exemples
ll Proposez aux apprenants de présenter les mesures d’agriculture urbaine dans le monde à vos apprenants :
aux autres membres du groupe et de leur demander ce mrmondialisation.org/25-fermes-urbaines-qui-
qu’ils en pensent. demontrent-que-le-futur-est-en-marche/.

110
6
B. Piste 22 Demandez-leur à quoi se réfère « la mienne ». Cela
ll 
Invitezles apprenants à lire l’énoncé de l’activité. remplace « ma ferme ».
Demandez-leur ce qu’ils s’attendent à écouter. Les ll Proposez aux apprenants de consulter « Les pronoms
présentations d’Axelle, Victor et Séréna dans un possessifs » dans la colonne Nos outils page 83 afin de
concours de projets de fermes verticales. découvrir les autres pronoms possessifs au singulier,
ll Demandez aux apprenants s’ils imaginent ce que peut puis de se rendre à la page 86 pour lire les explications
être une ferme verticale. C’est une ferme urbaine, par et réaliser l’activité du point 2.
exemple dans une tour.
ll 
Invitez les apprenants à écouter l’enregistrement une C.
première fois. ll Demandez aux apprenants de former des groupes puis
ll Maintenant, proposez aux apprenants de lire les étiquettes de discuter au sujet de la ferme qu’ils préfèrent et de
des titres et des différentes caractéristiques des fermes dire pourquoi.
des trois jeunes. Prévoyez des images s’il le faut afin ll Ensuite, faites une mise en commun en groupe-classe
d’illustrer le vocabulaire des produits cultivés. en demandant à un élève par groupe d’exprimer l’opinion
ll Proposez aux apprenants d’écouter l’enregistrement de son groupe devant la classe.
une seconde fois et de réaliser l’activité. ll Vous pouvez aussi demander aux apprenants quelle est
ll Invitez les apprenants à vérifier leurs réponses en les la ferme qui leur plait le moins et pourquoi.
comparant avec celles d’un camarade puis faites une La ferme qui me plait le moins est la ferme de l’espoir
mise en commun. parce que je n’aime pas trop les légumes verts.

Corrigés D.
ll 
Proposez aux apprenants de former des binômes et
La ferme du monde = des mangues, des goyaves, des
abricots et des figues. d’imaginer leur propre ferme verticale avec les produits
La ferme des parfums = des citrons, de la menthe, du qu’ils aimeraient y cultiver. Demandez aux apprenants
jasmin et de la vanille. de noter sur leur cahier les produits auxquels ils pensent
La ferme de l’espoir = des haricots, des salades, des pendant ce remue-méninges.
ll Invitez les apprenants à donner un titre à leur ferme, en
pastèques et des pommes.
s’appuyant sur les exemples de l’activité B. Proposez-
leur de consulter un dictionnaire si besoin ou aidez-les
Voir transcriptions page 125 du livre. avec le vocabulaire.
ll Vous pouvez leur demander de réaliser une illustration
ll Demandez aux apprenants d’expliquer le choix des titres ou un photo-montage de leur ferme sur une feuille A3
après avoir écouté une nouvelle fois l’enregistrement. ou sur un support numérique afin de le projeter ou de
La ferme du monde parce qu’il y a des produits du l’imprimer ensuite.
monde entier. ll Ensuite, invitez les apprenants à présenter leur ferme
La ferme des parfums parce qu’il s’agit de produits au reste de la classe.
qui sentent bon. ll Enfin, demandez aux apprenants de comparer leurs
La ferme de l’espoir parce qu’il n’y aura que des fermes : Quels sont les produits les plus cultivés par
produits verts, la couleur de l’espoir. les apprenants  ? Quels sont les produits les moins
ll 
Maintenant, proposez aux apprenants de lire la cultivés ? Quelle ferme est la plus originale ?
transcription de l’enregistrement page 125 et d’observer ll Vous pouvez poster les photos des affiches sur le blog
les phrases d’introduction que les 3 personnes utilisent. de la classe s’il y en a un.
Alors, dans ma ferme verticale...
Dans la mienne, il y aura...
La mienne, ce sera une....

111
6
Possible ou impossible ?
OBJECTIF DE LA LEÇON 3 
Formuler des hypothèses et des possibilités

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES des activités


de la double page
►►parler de la vie dans cent ans
►►formuler des hypothèses avec une condition dans le
présent : si + présent + futur
►►marquer la présence ou l’absence en utilisant tout le
monde ou personne
►►s’exprimer sur la proximité ou l’éloignement d’un lieu
en utilisant les adverbes de lieu ici, là et là-bas

ll 
Invitez les apprenants à associer, en binôme, chaque
1. L
 a vie au XXIIe siècle thème à une prédiction.
ll Faites une mise en commun.
Objectifs de l’activité  1. La santé – 2. L’intelligence artificielle –
Parler de la vie dans cent ans 3. L’environnement – 4. L’égalité des sexes –
Faire des hypothèses : si + présent + futur 5. La protection des animaux – 6. Les nouvelles
technologies – 7. La distribution des ressources.
Mise en route ll 
Maintenant, proposez aux apprenants de relever, par
Demandez aux apprenants s’ils savent ce qu’est une deux, la condition grâce à laquelle chaque prédiction
prédiction. Aidez-les à construire une définition de ce terme. pourra se réaliser.
Que signifie prédire l’avenir ? Il s’agit d’annoncer en avance ll Faites une mise en commun.
des évènements futurs.
Corrigés
Déroulement
A. 1. Si la médecine continue à progresser.
ll 
Invitez les apprenants à prendre connaissance de 2. Si on continue à développer les robots.
l’énoncé de l’activité et à observer le document présenté 3. Si on n’arrête pas le réchauffement climatique.
pour en indentifier le type. Il s’agit d’un sondage/une 4. Si les sociétés évoluent.
enquête. Quel est le thème de ce sondage ? La vie au 5. Si personne ne fait rien.
XXIIe siècle. Avez-vous déjà répondu à un sondage ? 6. Si l’utilisation d’Internet se développe encore plus.
Si oui, quel était le but du sondage ? 7. Si on partage mieux les ressources.
ll Proposez aux apprenants de lire le texte introducteur.
Puis demandez-leur de faire des hypothèses sur la vie ll Enfin, invitez les apprenants à observer la construction
au XXIIe siècle à partir des quatre questions. de la phrase qui exprime l’hypothèse.
ll Maintenant, proposez aux apprenants de lire chacune Si + présent + futur.
des prédictions proposées par le sondage. Indiquez aux ll Proposez-leur de consulter l’encadré «  Si + présent +
élèves que, pour le moment, il ne s’agit pas de répondre futur » dans la colonne Nos outils page 85.
au sondage mais de le lire et de le comprendre. Le si introduit une condition dans le présent pour obtenir un
ll Au tableau, écrivez les thèmes suivants : résultat futur exprimé dans la deuxième partie de la phrase.
- La protection des animaux
- La distribution des ressources B.
- L’environnement ll 
Invitez les apprenants à relire de manière détaillée le
- L’intelligence artificielle questionnaire. Proposez-leur de relever le vocabulaire
- L’égalité des sexes qu’ils ne comprennent pas et faites une mise en
- La santé commun en groupe-classe. Aidez-les à déduire le sens
- Les nouvelles technologies de ces mots en s’appuyant sur le contexte.

112
6
ll 
Maintenant, attirez l’attention des apprenants sur les ll Ensuite, ramassez toutes les conditions d’une part puis
prédictions 4 et 5, en particulier sur les indéfinis « tout toutes les prédictions d’autre part.
le monde » et « personne ». Demandez-leur ce que ces ll Invitez un binôme du groupe 1 à tirer au sort une
mots signifient. prédiction du groupe 2. Invitez-les à formuler une
Tout le monde = tous les gens condition pour que cette prédiction se réalise.
Personne = pas une seule personne ll Puis, invitez un binôme du groupe 2 à tirer au sort
ll Proposez aux apprenants de consulter l’encadré « Tout une condition du groupe 1. Invitez-les à formuler une
le monde ou personne  » dans la colonne Nos outils prédiction associée à cette condition.
page 85 puis rendez-vous à la page 87 pour lire les ll Et ainsi, à tour de rôle jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de
explications et réaliser l’activité du point 3. prédiction ni de condition.
ll Maintenant que les apprenants ont acquis une ll Enfin, tirez des conclusions ensemble autour de ce que
compréhension détaillée de l’enquête, invitez-les à y la classe pense de ce monde futur qu’ils ont décrit.
répondre individuellement.
ll Ensuite, proposez-leur de former des groupes puis
de discuter autour de leurs réponses. Passez dans la 2. Vivre sur une autre planète ?
classe pour les écouter et les aider.
ll Enfin, faites une mise en commun en groupe-classe. Objectifs de l’activité 
Pour chaque hypothèse, proposez aux apprenants de Parler de la vie sur une autre planète
donner leur avis en levant la main puis demandez à Connaître et utiliser les adverbes de lieu ici, là et là-bas
quelques-uns de s’exprimer devant la classe. Écrivez au
tableau les trois colonnes « Possible/impossible/aucune Mise en route
idée  » et écrivez le nombre d’élèves correspondant à Demandez aux apprenants comment ils croient que la vie
chaque colonne. serait sur une autre planète.
ll Faites un bilan et évaluez quelle est l’opinion générale
de la classe concernant la vie dans un siècle : optimiste, A.
pessimiste ou « ne sait pas » ? ll Invitez les apprenants à observer l’image du document
et à la décrire. On voit deux planètes et une étoile. Le
C. fond est noir. La planète de gauche est bleue et celle
ll Invitezles apprenants à former des binômes et à écrire de droite est grise.
une prédiction. ll Ensuite, proposez aux élèves de lire le document. Puis
ll Demandez-leur de réfléchir d’abord à un thème (les demandez-leur  : Quelle agence étudie les planètes
nouvelles technologies, l’éducation, la culture, les de l’univers ? La NASA. Où se situe la NASA ? Aux
transports, etc.), ensuite à un changement et enfin à une États-Unis. Comment s’appelle la planète que la
condition pour que ce changement se réalise. NASA a découverte ? Kepler 452b. Où se situe cette
ll Rappelez-leur qu’ils peuvent consulter l’encadré « Si + planète  ? À 1 400 années-lumière. Quelle est la
présent + futur » de la colonne Nos outils page 85, pour ressemblance entre la Terre et Kepler 452b  ? Les
formuler leurs hypothèses. deux tournent autour de leur étoile.
ll Proposez aux apprenants d’observer l’image et de dire
D. quelle planète est la Terre. Demandez-leur de justifier
ll 
Proposez aux apprenants de présenter leur prédiction leur choix. Kepler 452b est quatre fois plus grosse que
au reste de la classe. Invitez les autres élèves à réagir la Terre.
sur les propositions de leurs camarades. Assurez-vous
que tous les élèves participent. Corrigés

Pour aller plus loin La planète Terre est celle de gauche parce que c’est
ll Divisez la classe en deux groupes. Proposez au premier la plus petite.
groupe d’écrire cinq conditions. Vous pouvez inviter
les membres du groupe à former des binômes pour la
rédaction. Ensuite, invitez le groupe à se réunir à nouveau B. Piste 23
afin de corriger la rédaction de chaque condition et ll Proposez aux élèves de lire l’énoncé de l’activité. Qui va
s’assurer que les conditions ne se sont pas répétées. parler ? Une astronome. À quel sujet ? Au sujet de la
ll Proposez au groupe 2 d’écrire des prédictions. De la planète Kepler 452b et de la Terre.
même manière que pour le groupe 1, vous pouvez inviter ll Ensuite, invitez les apprenants à écouter une première
les élèves à écrire des prédictions en binôme puis faire fois l’enregistrement tout en regardant les images, sans
une mise en commun en groupe. prise de notes.
ll Indiquez aux deux groupes qu’ils doivent être originaux, ll Demandez-leur de légender chaque illustration avec les
drôles et créatifs. éléments caractéristiques des planètes.

113
sible ?
6 Possible ou impos

ll Invitez les apprenants à lire les exemples dans la


Corrigés colonne Nos Outils page 85. On utilise ici pour parler du
lieu où on est. On utilise là-bas pour parler d’un lieu où
Les éléments caractéristiques sont : nous ne sommes pas, qui est plus loin. Pour s’entrainer,
La rotation autour d’une étoile dites-leur de remplacer, dans leurs phrases rédigées
Le nombre de jours pour réaliser cette rotation précédemment, la Terre et Kepler 452b par ici et là-bas.
La présence de montagnes et de volcans ll 
Enfin, rendez-vous à la page 87 pour leur proposer
La présence d’eau de consulter les explications détaillées et de réaliser
La présence d’êtres vivants l’activité du point 4.

C.
Voir transcriptions page 125 du livre. ll 
Invitez les apprenants à former des groupes pour
imaginer une découverte qu’on fera sur Kepler 452b.
ll 
Ensuite, demandez aux apprenants d’écouter ll 
Proposez à chaque groupe de choisir une catégorie
l’enregistrement une deuxième fois en attribuant un parmi les étiquettes proposées ou d’en choisir une autre.
élément caractéristique à l’une ou l’autre planète, ou Conseillez aux apprenants d’être créatifs et imaginatifs.
aux deux. ll 
Ensuite, invitez chaque groupe à exposer brièvement
ll 
Invitez les apprenants à vérifier leurs réponses en les sa proposition de découverte sur Kepler 452b devant la
comparant avec celles d’un camarade. Faites écouter classe. Pour illustrer, les apprenants peuvent apporter
l’enregistrement une dernière fois pour que les élèves des images, des dessins, des photos ou même des liens
puissent vérifier leurs hypothèses. vers des vidéos à projeter qui serviraient à expliquer des
ll Faites une mise en commun. éléments de leur proposition.

D.
Corrigés ll 
Invitez les apprenants à échanger leurs idées afin
d’élaborer une présentation des caractéristiques de
La Terre Kepler 452b Kepler 452b suite à son exploration.
ll Proposez-leur de mettre leurs propositions en commun
par écrit et de sélectionner les images ou dessins qui
La rotation autour d’une étoile x x les illustrent le mieux.
385 jours de rotation x ll Vous pouvez demander à la classe de désigner un
responsable de la rédaction et un responsable des
Des montagnes et volcans x x illustrations qui se chargeront de mettre en œuvre les
De l’eau x décisions du groupe-classe.
ll Puis, demandez aux apprenants de terminer par une
Des êtres vivants x phrase de conclusion.

Variante
ll Demandez aux apprenants de faire des phrases afin de ll 
Invitez les élèves à travailler en ligne, de manière
présenter chaque élément. coopérative, sur un document de texte Google Drive.
Sur Terre, il y a de l’eau et des êtres vivants. Sur ll Puis, sur la base de la même activité que la précédente,
Kepler 452b, on ne sait pas encore. proposez aux élèves d’ajouter des illustrations. Indiquez-
ll 
Maintenant, proposez aux apprenants de lire la leur qu’ils peuvent dessiner eux-mêmes les illustrations
transcription de cet enregistrement page 125 et ou les chercher sur Internet.
d’observer les phrases suivantes : ll Enfin, proposez aux élèves d’assembler le texte et les
- Donc une année là-bas dure 20 jours de plus qu’une illustrations sur une affiche A3 et de l’afficher dans la
année ici. classe. Vous pouvez aussi poster l’affiche sur le blog de
- Donc on n’est pas près d’aller vivre là-bas, on va rester la classe, s’il y en a un.
là pour l’instant.
ll Demandez-leur ensuite à quoi se réfèrent là-bas, ici
et là, dans le contexte donné.
Là-bas = Kepler 452b - ici/là = la Terre.

114
6
Nos outils
RÉCAPITULATIF DES POINTS DE
GRAMMAIRE ET DE PHONÉTIQUE
►►le futur simple
►►les pronoms possessifs
►►tout le monde et personne
►►ici, là et là-bas

sonne n’aimera les produits industriels. Et on ne laissera


1. Le futur simple personne mourir de faim. Si tout le monde partage, il y
aura à manger pour tout le monde.
A.
Réponse libre

B. 4. Ici, là et là-bas
Si on part vivre sur la Lune, on…
1. dormira le jour. E.
2. travaillera la nuit. Réponse libre.
3. mangera des croissants.
4. élèvera des loups-garous.
5. rêvera tout le temps.

Phonétique
2. Les pronoms possessifs
C. Les sons [∫], [s] et [z]
1. Si on ne fait rien, nos villes seront moins vertes que les
leurs. Objectifs
2. Ton projet est plus marrant que le sien. Discriminer les phonèmes [∫], [s] et [z] et s’entraîner à les
3. J’aime bien la ferme verticale de Lucas, mais j’aime aussi prononcer.
la tienne.
4. Bien sûr que mon village est intelligent, et le tien ? Mise en route
5. Il y a plein de planètes dans l’univers. Mais je préfère la Indiquez aux apprenants qu’ils vont travailler sur les sons
mienne. [∫], [s] et [z]. Rappelez-leur qu’ils connaissent déjà les deux
derniers (voir À plus 1, unité 5).
Prononcez le son [s]. Rappelez aux élèves qu’il s’agit du son
3. T
 out le monde et personne du serpent à cause de la sonorité. Invitez les apprenants à
trouver quelques mots qui contiennent ce phonème (centre,
D. mathématicienne, dessinatrice, médecin, etc.).
Si tout va bien, dans les villes du futur, tout le monde aura Ensuite, prononcez le son [z]. Rappelez aux élèves qu’il
un potager sur le toit ou dans la cour de son immeuble. s’agit du son du moustique, imitez-le. Invitez les apprenants
Tout le monde pourra manger des produits frais, cultivés à trouver quelques mots qui contiennent ce phonème.
en ville. Personne n’ira plus dans les fast-foods. Plus per- (voisin, heureuse, maison, fraise, zéro, etc.).

115
6 Nos outils

Maintenant, proposez aux apprenants de prononcer le B.


phonème [s] puis le phonème [z] en prenant conscience ll Invitez les apprenants à former trois équipes. Attribuez
de la place de la langue. Faites-leur remarquer que pour un son à chaque équipe. Dites-leur qu’ils ont 3 minutes
prononcer le son[s], l’air passe entre le palais et la pointe pour trouver le maximum de mots qui contiennent le son
de la langue. En revanche, pour prononcer le [z], la pointe attribué. Ils peuvent chercher dans le manuel si besoin.
de la langue recule un petit peu et touche le palais. ll Ensuite, faites une mise en commun de tous les mots
Dites-leur qu’en reculant un peu plus la langue, on prononce trouvés par les apprenants. Vous pouvez demander à
le phonème [∫]. Prononcez le phonème. On le trouve, par chaque groupe de désigner un apprenant qui note les
exemple, dans le mot «  Chut  !  ». Invitez-les à chercher mots au tableau. Les élèves du groupe lisent, chacun
d’autres mots qui contiennent ce phonème (short, déchets, à tour de rôle, un mot. Faites de même avec les deux
réchauffement, chance, machines, etc.). autres groupes. Ainsi, vérifiez ensemble si les mots
proposés se prononcent effectivement avec le phonème
Déroulement attribué à chaque groupe.
A. Piste 24 ll Enfin, comptez les points  : un mot correct = un point.
ll 
Indiquez aux apprenants qu’ils vont entendre des L’équipe qui a le plus de points a gagné.
phrases et qu’ils devront déterminer lequel des trois
phonèmes ils entendent. Pour aller plus loin 
ll Faites écouter les 4 phrases aux apprenants une ll Invitez les apprenants à répéter les virelangues suivants,
première fois sans prise de notes. très connus en France, d’abord très lentement puis de
ll Ensuite, faites-leur écouter l’enregistrement une plus en plus vite :
seconde fois pendant laquelle ils devront noter le son ll Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches ou
qu’ils entendent dans chaque phrase. Faites une pause archisèches ?
après chaque phrase pour qu’ils puissent compléter le ll Un chasseur sachant chasser sait chasser sans son
tableau. chien.
ll Enfin, faites écouter les phrases une troisième fois pour ll Si six scies scient six citrons, six cent six scies scient six
que les apprenants puissent vérifier leurs réponses. cent six citrons.
ll Faites une mise en commun.

Corrigés

1 2 3 4

[s] [s] [s] [z]

Voir transcriptions page 125 du livre.

116
6
MAG.
com
Vivre avec les robots :
rêve ou cauchemar ?
Objectif 
Connaître plusieurs robots et parler des enjeux
qu’ils représentent dans notre quotidien

Présentation des documents 


►►4 images représentant des robots
►►un texte par image décrivant leurs fonctions

Mise en route
Demandez aux apprenants de compléter la phrase suivante : ll Maintenant, proposez aux apprenants de répondre aux
Si un jour j’ai des robots chez moi, ils feront… questions de l’encadré et d’échanger entre eux. Pour
cela, dites-leur de relire les quatre textes ensemble afin
Déroulement  de partager leurs connaissances et de s’entraider avec
ll Invitez
les apprenants à observer le titre de la double les mots inconnus. Aidez-les si besoin.
page. Assurez-vous qu’ils comprennent les mots ll Proposez à chaque binôme d’exprimer son opinion à la
« rêves » et « cauchemar ». Demandez aux apprenants classe sur les trois questions posées dans l’encadré.
de répondre à la question. Dans quels cas vivre avec - P our nous, les robots médicaux sont les plus utiles
les robots peut être un cauchemar ? Dans quels cas parce qu’ils peuvent sauver des vies.
cela peut être un rêve ? - Les robots amoureux sont les moins utiles parce que
C’est un cauchemar si les robots nous envahissent et leurs sentiments ne sont pas réels.
prennent la place des humains. - Nous pensons que les robots ne peuvent pas rem-
C’est un rêve si un robot fait toutes mes obligations : placer les humains car ils ne savent pas prendre de
s’il peut faire mon lit, faire mes devoirs, promener décisions tout seuls.
le chien, etc. - On n’aimerait pas vivre avec plein de robots car ce
ll Proposez
aux apprenants de lire le texte introducteur. ne serait pas naturel.
Posez-leur les questions suivantes pour guider
leur compréhension  : À quoi servent les robots
aujourd’hui  ? Ils servent à fabriquer des voitures,
faire le ménage, explorer l’espace, faire la guerre et
amuser les gens.Que se passera-t-il avec les robots ll Enfin,proposez de former des groupes aux apprenants
dans le futur ? et de faire des recherches sur Internet au sujet
Ils seront de plus en plus présents dans notre des derniers modèles de robots créés. Comment
quotidien, ils auront de plus en plus de fonctions. s’appellent-ils  ? (S’ils ne trouvent pas, vous pouvez
ll 
Puis, invitez-les à regarder les images, demandez- proposer aux apprenants les noms de robots suivants :
leur d’essayer de décrire ce qu’ils voient  : Que sont Roomba, Romeo, Atti, Atlas, Sophia, BidDog, RoboCup
ces objets  ? À quoi ils ressemblent  ? Sont-ils tous Soccer, Google Car, etc.).
identiques ? ll 
Proposez aux apprenants de créer une fiche sur
ll Ensuite, proposez aux apprenants de regarder le titre de laquelle ils écriront le nom du robot, l’année et le
chaque texte. Formez des binômes et dites-leur d’émettre lieu de sa création, le nom de son constructeur, sa
des hypothèses sur la fonction de ces quatre robots. fonction, ses avantages, ses inconvénients et l’avis du
ll Faites une mise en commun puis proposez aux groupe sur ce robot (par exemple, dans une rubrique
apprenants de lire les textes une première fois afin de «  commentaires  »). Proposez-leur d’accompagner la
vérifier leurs hypothèses. fiche d’une photo ou d’un dessin de leur robot.

117
6
ll 
Ensuite,proposez aux apprenants de présenter leur de l’énoncé. Guidez-les dans la compréhension des
robot au reste de la classe. Invitez-les à discuter : Quel propositions, en particulier la dernière. Vous pouvez
robot est le plus utile ? Lequel ils aimeraient avoir ? demander à un apprenant de la reformuler « Nao parle
Lequel pourrait se transformer en cauchemar ? Etc. seulement anglais ».
ll Visionnez la vidéo une deuxième fois. Laissez quelques
Variante instants aux apprenants pour compléter leurs réponses.
ll 
Pour leur présentation, vous pouvez indiquer aux ll Faites une mise en commun.
apprenants de réaliser une carte mentale avec les
informations trouvées. Les apprenants peuvent réaliser
leur carte mentale à la main : www.mapping-experts. Corrigés
fr/decouvrir-la-carte/cartes-a-la-main/7-regles-pour-
realiser-une-carte/ ou grâce à un logiciel tel que a. vrai b. vrai c. faux
cmaptools.fr.uptodown.com/windows.

Pour aller plus loin Compréhension détaillée


ll 
Demandez aux apprenants s’ils connaissent des 2.
œuvres (livres, films, BD, etc.) sur les robots. ll 
Proposez aux apprenants de lire l’énoncé et les
Demandez-leur de dire brièvement l’argument de propositions de réponses.
l’histoire et d’indiquer comment sont présentés les ll 
Dites-leur d’émettre des hypothèses et de cocher,
robots dans ces œuvres : À quoi servent les robots ? sans avoir revu la vidéo, les bonnes réponses sur les
Est-ce qu’ils sont utiles  ? Est-ce qu’ils aimeraient capacités de Nao.
vivre avec ce robot ? Est-ce qu’il représente un rêve ll 
Ensuite, proposez aux apprenants de vérifier leurs
ou un cauchemar, pourquoi ? réponses en visionnant de nouveau la vidéo.
ll Quelques exemples de films : I, Robot ; Wall-e ; Pinocchio ll Faites une mise en commun.
le robot ; Transformer, A.I Intelligence artificielle, etc. 
ll Séries : Mon robot et moi ; Mr Robot. Corrigés
ll Livres  : Les Robots, d’Isaac Asimov, Les androïdes
rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. Dick, etc. Se présenter Jouer au foot
ll B.D : Intelligence artificielle (2016), J.-N. Lafargues, M. Parler plusieurs langues Danser
Montaigne ; Ex-machina (2004-2010), Brian K. Vaughan.  Faire la cuisine Chanter


3.

MAG Le robot Nao


ll 
Proposez aux apprenants d’exprimer leur avis sur le
robot Nao. Demandez-leur ce qu’ils en pensent.

.tv Il est rigolo. Il ressemble à un jouet. Il a l’air sympa.


Moi, il me fait un peu peur, il ressemble trop à un
humain. Etc.
ll Puis demandez aux apprenants s’ils aimeraient avoir un
Objectifs  robot comme Nao ou non et pourquoi.
Voir et comprendre une vidéo sur un modèle de robot -J
 ’aimerais avoir un robot comme Nao parce qu’il
Discuter au sujet des robots dans notre quotidien parle et qu’il est drôle.
-Moi, je n’aimerais pas avoir de robot parce que ce
Présentation du document sont des machines. Je préfère la compagnie des hu-
Vidéo de présentation du robot Nao mains.
-Moi, je préfère avoir un animal plutôt qu’un robot
Compréhension globale pour me tenir compagnie.
1.
ll Indiquez aux apprenants qu’ils vont voir la présentation
d’un nouveau petit robot.
ll Faites-leur visionner la vidéo une première fois, sans
Retrouvez les vidéos d’À plus 2, accompagnées de
prise de notes.
plus d’activités et de vidéos supplémentaires
ll Ensuite, invitez les apprenants à prendre connaissance
dans le PACK DVD d’À plus 2.

118
t r e p r o je t fi n a l E n c hant
N o é  !

Faire un concours unité


de l’
bjectifsimaginaires
deOplanètes
Dans cette unité, les élèves vont apprendre à se présenter, à parler des pays et des natio-
OBJECTIFS 
►►êtrenalités,
créatif enàinventant
découvriruneleurs camarades
planète imaginaire de classe en demandant et en donnant des informa-
►► tions personnelles
formuler des hypothèsesà surmanipuler les nombres.
les avantages de la
planète
►►se projeter dansils
Pour cela, l’avenir
vont devoir utiliser les nombres, le présent des auxiliaires (être et avoir) ou
►►décrire un environnement
de certains verbes (s’appeler, aimer, adorer), les articles définis, les pronoms sujets (je, tu,
il), les pronoms toniques (moi, toi), des noms de pays et les adjectifs de nationalité.
Matériel 
►►uneIls découvriront
feuille également
A3, des feutres, l’univers de la BD francophone
des crayons
Enfin, ils seront prêts pour la tâche finale : créer une vidéo de présentation personnelle
►►un ordinateur

Déroulement par phases


Avant de commencer la phase 1, lisez les consignes
en classe avec les apprenants et assurez-vous de leur ll Invitez les apprenants à consulter l’encadré «  Conseils

Contenus
compréhension. Dites-leur qu’ils vont devoir travailler en
groupe et demandez-leur de choisir un responsable qui
pratiques » et proposez-leur de filmer leur affiche à
la manière de « Draw my life » pour faire visiter leur
contrôlera le respect des consignes et le bon déroulement planète virtuellement. Vous pouvez aussi les inviter à
de laCommunicatif Grammaire
tâche. Si vous le jugez nécessaire, faites avec vos Lexique
créer un diaporama animé Phonétique
sur PowerPoint ou Google
apprenants un récapitulatif rapide des ressources qu’ils Slide. Ils pourront enregistrer leur diaporama en
se présenter le présent des Les pays Les voyelles
devront mobiliser dans cette activité. Vous pouvez aussi format vidéo et ajouter des commentaires audio.
auxiliaires (être et
leur signaler où se trouvent, dans le livre, le lexique ll 
composées
Enfin, invitez les élèves à présenter leur planète à
et laparler des pays
grammaire dontetilsdes
aurontavoir) ou Expliquez
besoin. de certainsaux Lesleurs
nationalités
camarades de classe et à expliquer pourquoi ce
nationalités verbes (s’appeler,
apprenants qu’ils devront parler le plus possible en serait bien d’y habiter. Les accents
aimer,eux.
français pour se mettre d’accord entre adorer), les Les chiffres
demander et donner articles définis, les
PHASE 1  
des informations pronoms sujets (je, PHASE
Les mots3 pour calculer
La conception
personnelles tu, il), les pronoms Le vote
ll 
Formez des groupes. Proposez
toniques aux(moi,
apprenants ll 
toi), des Les Lorsque
activitéstous les groupes auront présenté leur
de loisirs
de faire un remue-méninges
exprimer les goûts sur la planète
noms de pays et les idéale, planète, invitez les apprenants à évaluer chacune
où tout le monde aimerait vivre. Demandez-leur d’entre elles et à déterminer celle qui leur plait le
adjectifs de nationalité
de choisir un thème qui déterminera leur planète plus.
manipuler les
pendant cette phase (par exemple  : la planète ll 
Demandez-leur d’écrire sur un morceau de papier
parc d’attractions, la planète connectée, la planète le nom de leur planète préférée. Ramassez tous les
sportive, la planète télévisée, la planète sports papiers et demandez à un ou deux apprenants de
d’hiver, la planète desserts, etc.). procéder au dépouillement. Invitez un autre apprenant
ll 
Notre projet final
Enfin, proposez aux apprenants de déterminer les
caractéristiques de cette planète  : que peut-on y
à écrire au tableau les résultats des votes.
ll Comptez tous les votes et annoncez le palmarès. Vous
faire, comment sera la planète, combien de temps
durera un jour, une semaine et/ou une année, quelle MAG La bande dessinée
pouvez prévoir un petit prix pour le groupe gagnant.

Créer une vidéo


sera sa géographie, comment seront ses habitants .COM francophone
Et maintenant…
(s’il y en a), quel temps il y fera, etc. Proposez aux groupes de discuter entre eux afin de
de présentation
ll
savoir comment sont nées les différentes planètes.
PHASE 2
personnelle
La présentation
MAG ll 
Vous Enzodemander
pouvez le petit auxnouveau
apprenants qui ont voté
pour la planète gagnante ce qui leur a plu.
ll 
Invitez les apprenants à représenter leur planète sur .tv ll Quelles ont été vos autres idées ?
une grande affiche sur laquelle ils pourront dessiner ll Pourquoi vous avez préféré ce thème ?
ou coller des illustrations. ll Etc.

119
s
Unité

Tes
t 5 et 6

Teste tes connaissances !


1 -Tout à coup, le bateau ... du 9 - Nous avons oublié notre
brouillard. livre. Prête-... le tien, s’il
a. est sorti te plaît.
b. sont sortis a. moi
c. sortait b. nous

2 - Quand il était jeune, il ... c. vous


une heure de sport par jour. 10 - C’est incroyable, ce qui m’...
a. a fait hier soir !
b. faisait a. est arrivé
c. fait b. est passé
3 - Chut ! Ne raconte pas la c. arrive
fin ! Je ... lire ce livre.
a. suis en train de 11 - Un jour, on ... sur la Lune.
b. viens de a. voyagera
c. vient de b. voyageras
a. voyagerons
4 - Pas de chance, Willy et
Nathalie ... de partir. 12 - Plus tard, je ... avocate. 17 - Si ... ne lutte pour protéger la
a. sont a. serai planète, elle disparaîtra.
b. serez a. des personnes
b. venons de
c. seras b. personne
c. viennent de
c. tout le monde
5 - ... il a cru que c’était une 13 - Nous ... à Paris l’été
blague. Après, il a vu que prochain. 18 - ... est concerné par l’avenir de
c’était du sérieux. a. ira l’humanité.
a. D’abord a. Q  uelqu’un
b. irons
b. Finalement b. Une personne
c. iront
c. À la fin c. Tout le monde
14 - Tu as ton opinion, moi j’ai ...
6 - Ils ont été séparés et ... ils 19 - Victor vient de partir. Il nous
a. la tienne. téléphonera quand il sera ...
se sont retrouvés.
a. au début b. le mien. a. ici.
b. e
 nsuite c. la mienne. b. là.
c. pendant 15 - Là, ce sont nos affiches pour c. là-bas.
la campagne anti pollution.
7 - Tu as vu ton frère ? Non, je 20 - Elle vit ... depuis six mois.
..., elles sont là-bas.
ne ...ai pas encore vu. Elle est arrivée chez nous en
a. La leur janvier.
a. l’
b. Le nôtre a. ici
b. le
c. Les vôtres b. là
c. lui
16 - J’aime bien ta ferme, mais c. là-bas
8 - Il a frappé à la porte et on ...
... elle est plus marrante.
a dit d’entrer.
a. la sienne
a. le
b. leur
b. les siens
Note : /20
c. les siennes
c. l ui

121
5
ttérature !
is en cours de li Unité
nça
: L e fra
 N L
►D

Les romans voyageurs


de J.M.G. Le Clézio
Objectifs
►► introduire l’écrivain Le Clézio
►►lire et comprendre un extrait de roman
►►écrire la suite de l’extrait de Poisson d’Or

Mise en route
Demandez aux apprenants s’ils connaissent des romans qui
se passent dans d’autres pays. Demandez-leur d’indiquer le
titre et l’auteur de ces livres.

Déroulement une recherche rapide sur Internet pour connaître le résumé


Invitez les apprenants à lire le texte introducteur. Demandez- de l’œuvre (personnages, lieu(x), intrigue, temps narratif).
leur s’ils savent ce qu’est le prix Nobel. ll 
Ensuite, proposez à chaque groupe de présenter le titre
Les prix Nobel sont décernés chaque année à des personnes choisi au reste de la classe. Enfin, demandez aux apprenants
«  ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité », par quel est le livre de Le Clézio qu’ils aimeraient le plus lire et
leurs créations, découvertes et améliorations dans différents de justifier leur réponse. Discutez-en en groupe-classe.
domaines. Le prix Nobel de littérature récompense un écri-
vain. Demandez-leur qui l’a reçu en 2008. 2. A.
Jean-Marie Gustave Le Clézio a reçu le prix Nobel de ll Proposez aux élèves de lire l’extrait de Poisson d’Or
littérature en 2008. une première fois, individuellement. Indiquez-leur qu’il
Ensuite, vous pouvez leur demander si un prix Nobel a déjà été n’est pas nécessaire qu’ils comprennent tous les mots.
attribué dans leur pays. Vous pouvez leur proposer de consulter Afin de mieux comprendre le sujet de l’histoire, conseil-
cette page web afin de localiser les titulaires de prix Nobel par lez-leur de lire le petit résumé de Poisson d’Or en bas de
pays : www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/07/ou- la page.
sont-nes-les-prix-nobel-depuis-1901_4784330_4355770.html ll Ensuite, invitez-les à lire les questions puis à relire l’ex-
trait afin de pouvoir y répondre. Proposez aux apprenants
1. de réaliser l’activité par deux.
ll Demandezaux apprenants de citer les thèmes des ro- ll Faites une mise en commun.
mans de Le Clézio mentionnés dans l’introduction.
Les voyages, l’exil et les métissages. Corrigés
Définissez ensemble les mots « exil » et « métissage ».
Indiquez aux apprenants que «  mauricien  » signifie qui 1. Des migrantes clandestines.
vient de l’île Maurice. 2. Ils arrivent à Toulouse. C’est au sud-ouest de la France.
ll Invitez les apprenants à regarder la carte du monde où
sont inscrits plusieurs titres de livres de Le Clézio.
Que peut-on dire de la littérature de Le Clézio si on B.
observe cette carte ? Les histoires de ses romans se ll Demandez aux apprenants, toujours en binômes, de rédi-
passent dans différents pays du monde. ger une suite (entre 5 et 10 lignes) du voyage de Laïla et
ll Ensuite,proposez aux élèves de lire l’énoncé et de réa- Houriya. Proposez-leur de relire la fin de l’extrait, à partir
liser l’activité en petits groupes. Si besoin, ils peuvent de « Puis c’était la gare de Toulouse... ». Demandez-leur
faire des recherches sur Internet à propos de ces titres. où vont Laïla et Houriya (Elles vont à Paris).
Puis faites une mise en commun. ll Dites-leur qu’ils peuvent laisser libre cours à leur imagi-
nation pour rédiger la suite de l’histoire.
Corrigés ll Faites une mise en commun. Demandez aux apprenants
quelle suite ils préfèrent parmi celles proposées par
Diego et Frida : Mexique leurs camarades.
Désert : Maroc
Onitsha : Nigéria Variante
Le Chercheur d’or : île Maurice ll 
Invitez les apprenants à faire un remue-méninges pour
Tempête : île d’Udo imaginer la suite du voyage de Laïla et Houriya. Écrivez
toutes leurs idées au tableau.
ll Proposez-leur de former des binômes. Un premier binôme
Pour aller plus loin
écrit une phrase à la suite de l’extrait. Puis, le deuxième
ll Proposez
aux apprenants de former 5 groupes. Chaque groupe écrit une autre phrase. Et ainsi jusqu’à ce que tout le
groupe choisit un titre vu dans l’activité 1. Dites-leur de faire monde ait écrit une phrase. Lisez ensemble le texte obtenu.

122
 N
►D
L : L
e fran ç a is en co
urs de technologie ! Unité
6
Fabrique ton
smartphone éthique
Objectifs
►►découvrir comment sont fabriqués les smartphones
►►parler de pratiques éthiques

Mise en route
Demandez aux apprenants à quelle fréquence ils ont l’habi-
tude de changer leur téléphone portable et pour quel motif.

Déroulement
Demandez aux apprenants d’observer le titre « Fabrique
ton portable éthique » et s’ils connaissent le sens du mot
«  éthique ». On peut le définir comme les valeurs morales qui
guident la conduite des personnes.
Pour aller plus loin
Invitez-les à lire le texte introducteur. Puis posez-leur les ll Invitez
maintenant les apprenants à lire le texte sur fond
questions suivantes : Quel est l’avantage du smartphone ? jaune. Puis posez-leur les questions suivantes :
C’est un téléphone « intelligent », un outil de commu- Que fait la marque Fairphone ? Elle fabrique des
nication incroyable. smartphones les plus éthiques possible.
Quel est le problème posé par la fabrication des smart- Comment fait-elle ? Elle utilise des matières recy-
phones ? Ce n’est pas bon pour la planète et c’est dan- clables et fait attention à toutes les étapes de fa-
gereux pour les êtres humains qui les fabriquent. brication.
Que peut-on faire pour lutter contre ça ? On peut fabri- Que pensez-vous de cette initiative ? Pensez-vous que
quer des smartphones éthiques. les autres marques vont suivre cet exemple ? Aime-
riez-vous avoir un portable Fairphone ? Pourquoi ?
ll Invitez
les apprenants à faire une première lecture indi- ll Formez des groupes et invitez-les à chercher des infor-

viduelle des 4 textes sur fond blanc. Demandez-leur de mations sur Internet au sujet de la marque Fairphone,
quoi parlent ces textes. Ils expliquent comment sont afin de répondre vrai ou faux aux propositions suivantes :
fabriqués les smartphones et quels éléments sont Le Fairphone est moins cher qu’un autre téléphone.
utilisés. Le Fairphone dure plus longtemps que les autres télé-
ll 
Invitez-les à citer ces 4 éléments : des minéraux, des phones.
matériaux divers, des composants électroniques, des Tout le monde peut réparer son Fairphone.
batteries. Le Fairphone est aussi puissant que les autres télé-
ll 
Ensuite, proposez à la classe de former 4 groupes. phones.
Chaque groupe lit un texte et se charge de chercher le Corrigés
vocabulaire inconnu dans un dictionnaire.
ll Ensuite, proposez à toute la classe de lire le premier
texte. Le groupe qui l’a travaillé répond aux questions de - Le Fairphone est moins cher qu’un autre téléphone.
Faux
vocabulaire de la classe. Faites de même avec les autres
textes. - Le Fairphone dure plus longtemps que les autres télé-
ll Maintenant, demandez aux apprenants ce qu’il faudrait
phones ? Vrai
faire selon eux pour fabriquer un smartphone qui res- - Tout le monde peut réparer son Fairphone ? Vrai
pecte le plus possible la nature et les êtres humains. -Le Fairphone est aussi puissant que les autres télé-
ll Invitez les apprenants à relire les textes individuelle- phones ? Faux
ment et à réaliser l’activité. Faites une mise en commun.

Corrigés

Des minéraux dont l’argent ne sert pas à faire la guerre.


Des matériaux recyclés.
Des composants fabriqués dans des bonnes conditions.
Une batterie qui dure le plus longtemps possible.

123
i c a t i on Unité
s

m m un 5 et 6
C o

Vous savez déjà faire beaucoup


de choses !
Objectif
Faire un bilan général de toutes les connaissances ac-
quises au cours des unités 5 et 6

Déroulement

ll Expliquez à vos apprenants que cette activité a pour ll Pour résumer, sur chaque fiche de couleur, chaque
but de revoir les différentes connaissances qu’ils groupe aura inscrit une phrase en rapport avec le
ont acquises dans les deux unités précédentes. savoir-faire demandé.
ll Formez des groupes et donnez-leur du papier grand ll Demandez ensuite à vos apprenants de disposer les
format, qui pourra ensuite être affiché sur les murs fiches sur les murs. Toujours par groupe, attribuez-
de la classe, ainsi que des feutres de différentes leur une fiche et donnez-leur une minute pour corri-
couleurs. ger les fautes éventuelles.
ll Demandez à chaque groupe d’écrire le titre d’un des ll Au bout d’une minute, tapez dans vos mains, les
savoir-faire de la page. Attribuez-en un à chaque groupes tournent et ont une minute pour corriger
groupe afin que tous soient utilisés et qu’aucun ne une autre fiche. Procédez de la sorte jusqu’à ce que
soit répété. chaque groupe ait vu toutes les fiches.
ll Chaque groupe utilise une fiche d’une couleur diffé- ll Vous pouvez ensuite prendre quelques fiches (celles
rente. À présent, chaque groupe doit formuler une où il y a eu beaucoup de corrections ou de contre-
phrase en relation avec le titre du savoir-faire de la corrections par exemple) et proposer une correction
fiche couleur. collective.
ll Chaque groupe passe ensuite la fiche au groupe
se trouvant à droite ou bien derrière. Précisez que
maintenant, chaque groupe doit ajouter une phrase
sur la fiche qu’il vient de recevoir. Au tour suivant,
les groupes doivent à nouveau formuler une phrase
et passer la fiche à un autre groupe, etc.

124
ÉVALUATION

131
n
Évaluatio
ÉVALUATION
Compréhension orale

Exercice 1

Dialogue 1. Piste 1

Écoute le dialogue et réponds aux questions.

1. Avec quel appareil Baptiste se connecte-t-il le plus souvent sur Internet ?


a) Un ordinateur
b) Une tablette
c) Un smartphone

2. O
 ù Baptiste se connecte-t-il le plus ?
a) Au collège
b) Chez des amis
c) Chez lui

3. Est-ce que Baptiste se connecte souvent à Internet ?


a) Oui
b) Non

4. Qu’est-ce que Baptiste préfère ?


a) Le sport
b) Les livres
c) Les technologies

Exercice 2

Dialogue 2. Piste 23

Écoute le dialogue et complète le tableau. Coche Vrai, Faux ou On ne sait pas. Justifie ta réponse.

Vrai Faux On ne sait pas

1. Kepler 452b est quatre fois plus petite que la Terre.


Justification :

2. Kepler 452b tourne autour d’une étoile qui est aussi chaude que la Terre.
Justification :

3. Sur Kepler 452b, il y a des plages de petits cailloux.


Justification :

4. Il n’y a pas d’eau sur Kepler 452b.


Justification :

5. On pourra bientôt aller vivre sur Kepler 452b.


Justification :

133
n
Évaluatio

Compréhension écrite

Exercice 1

Lis les définitions suivantes, extraites de l’exposition virtuelle « Les objets du passé », puis réponds aux questions.

La cassette VHS
La cassette VHS est un objet inventé à la fin des années 1970. Elle permet d’enregistrer des sons et des images et de
les lire grâce à un appareil appelé magnétoscope.
Avec l’apparition des supports numériques comme le DVD, la cassette VHS disparait peu à peu au début des années
2000.

Le réveille-matin
Antoine Rédier, horloger et inventeur français, invente le réveil en 1847. C’est un réveil mécanique qui produit un son à
l’heure souhaitée. C’est l’utilisateur qui doit éteindre le réveil. Ainsi, on est sûr qu’il a bien entendu la sonnerie et qu’il
est réveillé.

La plume à écrire
La plume est faite à partir de plumes d’oiseaux. Elle apparait pour la première fois chez les Romains, au IVe siècle. Elle
est utilisée pendant le Moyen Âge. Elle est remplacée par le stylo au XXe siècle.

Pascaline, la machine à calculer


La Pascaline, ou machine à calculer, a été inventée par Blaise Pascal en 1642. C’est la première calculatrice. Pour
créer cette machine à calculer, Pascal a fabriqué 50 autres modèles.

Associe chaque invention à sa date d’invention.

La cassette VHS au IVe siècle


La machine à calculer en 1642
La plume en 1847
Le réveil à la fin des années 1970

Réponds aux questions.

1. Comment s’appelle l’appareil qui permet de lire les cassettes VHS ?

2. Q
 ue fait le réveil pour réveiller la personne qui dort ?

3. Depuis quand on n’utilise plus de plume pour écrire ?

4. Pascal a fabriqué beaucoup de machines à calculer avant d’inventer la Pascaline. Combien ?

5. Quels objets n’existent plus aujourd’hui ?

134
Exercice 2

Lis le texte puis réponds aux questions.

2065 – La Ville engloutie, Jean-Michel PAYET (2010)

« Si je jette un papier par terre, la Terre ne s’arrêtera pas de tourner », pense Émile. Mais son amie
Mélanie ne pense pas la même chose, elle l’appelle même « gros naze » quand il jette un papier par
1

terre. Émile finit par le ramasser et se demande s’il sera vraiment un « gros naze » dans le futur. Pour
le vérifier, il prend la machine à voyager dans le temps de son grand-père et se retrouve en 2065.
Il découvre sa ville sous les eaux, les industriels qui polluent beaucoup pour avoir toujours plus de
bénéfices, les catastrophes naturelles sont régulières et le changement climatique annoncé a eu lieu.
1
Gros nul.

La Ville engloutie est le premier tome de la saga « 2065 ». Avec cette collection, l’auteur Jean-Michel
Payet fait prendre conscience aux lecteurs de l’importance de protéger la Terre et ses ressources et
d’encourager les gestes écologiques pour être capables de ne pas abîmer la nature.

Coche la bonne réponse.


1. La Ville engloutie se passe : 2. C
 ’est un livre qui parle :
□ dans le passé □ d’amour
□ dans le présent □ d’écologie
□ dans le futur □ de voyages

Réponds par Vrai ou Faux.

Vrai Faux

1. Au début du livre, Émile ne pollue pas la planète.

2. Émile a peur d’être un « gros naze » dans le futur.

3. Le monde de 2065 est très pollué.

4. La Ville engloutie est le deuxième tome de la saga « 2065 ».

5. Jean-Michel Payet défend la planète avec ses livres.

135
n
Évaluatio

Expression orale
Exercice 1

Entretien dirigé
Ton professeur va te poser des questions sur ton nom, ton âge, tes goûts, ton enfance, tes projets, etc.
Tu as 10 minutes pour préparer l’entretien.

Exercice 2

Monologues
Ton professeur va te demander de parler de ton enfance. Choisis un sujet. Tu as dix minutes pour préparer l’entretien.

Sujet 1 : Comment tu étais quand tu étais petit(e) ? Qu’est-ce que tu aimais ? Quels étaient tes loisirs ? Compare-toi
brièvement entre maintenant et avant.
Sujet 2 : Raconte ton premier souvenir d’école : quel âge tu avais ? Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné ?
C’était quand ? Qu’est-ce que tu as fait ?

Exercice 3

Dialogues
À deux, choisissez un sujet et préparez le dialogue.

Sujet 1 : Avec un ami, vous discutez pour connaitre vos usages d’Internet : est-ce que vous vous connectez souvent,
sur quel support, pour quoi faire ?
Sujet 2 : Avec un ami, vous parlez de votre vie future. Vous dites le métier que vous ferez, où vous habiterez, quels
seront vos loisirs et comment sera votre famille.

136
Expression écrite
Exercice 1

Tu écris une carte à la personne de ton choix pour lui souhaiter une bonne année. (50 mots)

Exercice 2

Imagine ta vie future. Quelles sont les conditions pour que tes prédictions se réalisent ? (60 – 70 mots)

137
ÉVALUATION CORRIGÉE

Compréhension orale

Dialogue 1. Piste 1 /2

Écoute le dialogue et réponds aux questions. 0,5 point par bonne réponse

1. Avec quel appareil Baptiste se connecte-t-il le plus souvent sur Internet ?


a) Un ordinateur
b) Une tablette
c) Un smartphone

2. O
 ù Baptiste se connecte-t-il le plus ?
a) Au collège
b) Chez des amis
c) Chez lui

3. Est-ce que Baptiste se connecte souvent à Internet ?


a) Oui
b) Non

4. Qu’est-ce que Baptiste préfère?


a) Le sport
b) Les livres
c) Les technologies

Dialogue 2. Piste 23 /10

Écoute le dialogue et complète le tableau. Coche Vrai, Faux ou On ne sait pas. Justifie ta réponse.
1 pour Vrai/Faux + 1 point par justification

Vrai Faux On ne sait pas

1. Kepler 452b est quatre fois plus petite que la Terre.


Justification : Elle est quatre fois plus grosse.

2. Kepler 452b tourne autour d’une étoile qui est aussi chaude que la Terre.
Justification : Elle a la même température que notre soleil.

3. Sur Kepler 452b, il y a des plages de petits cailloux.


Justification : C’est certainement une planète rocheuse, avec des mon-
tagnes et des volcans.
4. Il n’y a pas d’eau sur Kepler 452b.
Justification : On ne le sait pas encore.

5. On pourra bientôt aller vivre sur Kepler 452b.


Justification : On va rester là pour l’instant.

138
Compréhension écrite

Exercice 1 /7

Lis les définitions suivantes, extraites de l’exposition virtuelle « Les objets du passé », puis réponds aux questions.

La cassette VHS
La cassette VHS est un objet inventé à la fin des années 1970. Elle permet de reproduire des sons et des images et
de les lire grâce à un appareil appelé magnétoscope.
Avec l’apparition des supports numériques comme le DVD, la cassette VHS disparait peu à peu au début des années
2000.

Le réveille-matin
Antoine Rédier, horloger et inventeur français, invente le réveil en 1847. C’est un réveil mécanique qui produit un son
à l’heure souhaitée. C’est l’utilisateur qui doit éteindre le réveil. Ainsi, on est sûr qu’il a bien entendu la sonnerie et
qu’il est réveillé.

La plume à écrire
La plume est faite à partir de plumes d’oiseaux. Elle apparait pour la première fois chez les Romains, au IVe siècle.
Elle est utilisée pendant le Moyen Âge. Elle est remplacée par le stylo au XXe siècle.

Pascaline, la machine à calculer


La Pascaline, ou machine à calculer, a été inventée par Blaise Pascal en 1642. C’est la première calculatrice. Pour
créer cette machine à calculer, Pascal a fabriqué 50 autres modèles.

Associe chaque invention à sa date d’invention. 0,5 point par bonne réponse
La cassette VHS au Ve siècle
La machine à calculer en 1642
La plume en 1847
Le réveil à la fin des années 1970

Réponds aux questions. 1 point par bonne réponse

1. Comment s’appelle l’appareil qui permet de lire les cassettes VHS ?


L’appareil s’appelle un magnétoscope.

2. Q ue fait le réveil pour réveiller la personne qui dort ?


Il sonne.

3. Depuis quand on n’utilise plus de plume pour écrire ?


Depuis le XXe siècle.

4. Pascal a fabriqué beaucoup de machines à calculer avant d’inventer la Pascaline. Combien ?


Il a fabriqué 50 machines à calculer.

5. Quels objets n’existent plus aujourd’hui ?


La cassette VHS et la plume.

139
i o n c o r r i g é e
Évaluat

Exercice 2 /6

Lis le texte puis réponds aux questions.

2065 – La Ville engloutie, Jean-Michel PAYET (2010)

« Si je jette un papier par terre, la Terre ne s’arrêtera pas de tourner », pense Émile. Mais son amie
Mélanie ne pense pas la même chose, elle l’appelle même « gros naze » quand il jette un papier par
1

terre. Émile finit par le ramasser et se demande s’il sera vraiment un « gros naze » dans le futur. Pour
le vérifier, il prend la machine à voyager dans le temps de son grand-père et se retrouve en 2065.
Il découvre sa ville sous les eaux, les industriels qui polluent beaucoup pour avoir toujours plus de
bénéfices, les catastrophes naturelles sont régulières et le changement climatique annoncé a eu lieu.
1
Gros nul.

La Ville engloutie est le premier tome de la saga « 2065 ». Avec cette collection, l’auteur Jean-Michel
Payet fait prendre conscience aux lecteurs de l’importance de protéger la Terre et ses ressources et
d’encourager les gestes écologiques pour être capables de ne pas abîmer la nature.

Coche la bonne réponse. 0,5 par bonne réponse


1. La Ville engloutie se passe : 2. C
 ’est un livre qui parle :
□ dans le passé □ d’amour
□ dans le présent □ d’écologie
□ dans le futur □ de voyages

Réponds par Vrai ou Faux. 1 point par bonne réponse

Vrai Faux

1. Au début du livre, Émile ne pollue pas la planète.

2. Émile a peur d’être un « gros naze » dans le futur.

3. Le monde de 2065 est très pollué.

4. La Ville engloutie est le deuxième tome de la saga « 2065 ».

5. Jean-Michel Payet défend la planète avec ses livres.

140
Expression orale
Exercice 1

Entretien dirigé
Ton professeur va te poser des questions sur ton nom, ton âge, tes goûts, ton enfance, tes projets, etc.
Tu as 10 minutes pour préparer l’entretien.

Exercice 2

Monologues
Ton professeur va te demander de parler de ton enfance. Choisis un sujet. Tu as dix minutes pour préparer l’entretien.
Réponse libre
Sujet 1 :Comment tu étais quand tu étais petit(e) ? Qu’est-ce que tu aimais ? Quels étaient tes loisirs ?
Compare-toi brièvement entre maintenant et avant.
Sujet 2 : Raconte ton premier souvenir d’école : quel âge tu avais ? Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné ? C’était
quand ? Qu’est-ce que tu as fait ?

Exercice 3

Dialogues
À deux, choisissez un sujet et préparez le dialogue.
Réponse libre
Sujet 1 : Avec un ami, vous discutez pour connaitre vos usages d’Internet : est-ce que vous vous connectez souvent,
sur quel support, pour quoi faire ?
Sujet 2 : Avec un ami, vous parlez de votre vie future. Vous dites le métier que vous ferez, où vous habiterez, quels
seront vos loisirs et comment sera votre famille.

Expression écrite
Exercice 1

Tu écris une carte à la personne de ton choix pour lui souhaiter une bonne année. (50 mots)
Réponse libre

Exercice 2

Imagine ta vie future. Quelles sont les conditions pour que tes prédictions se réalisent ? (60 – 70 mots)
Réponse libre

141
i o n c o r r i g é e
Évaluat

Grilles d’évaluations

Expression orale

Exercice 1
L’apprenant est capable de se présenter, de parler de lui, de son passé et de son futur. 4 points
Il peut répondre à des questions simples et interagir avec son interlocuteur.

Exercice 2
L’apprenant est capable de réaliser une description dans le passé d’un événement, 5 points
d’une activité, d’un projet et de relier les informations de manière simple et claire.
o
Exercice 3
Les apprenants sont capables d’avoir une conversation fluide en donnant leur opi-
6 points
nion et en donnant des informations sur un sujet de leur environnement familier. Ils
connaissent des expressions courantes en établissant un contact social de base.

Pour les 3 exercices


Les apprenants doivent pouvoir utiliser un répertoire limité, en relation avec les si-
10 points
tuations courantes de la vie quotidienne, en employant des structures grammaticales
simples et en ayant une prononciation claire du lexique connu.

TOTAL : 25 points

Expression écrite

Capacités pragmatiques et sociolinguistiques

- Respect de la consigne : adéquation productions/situations proposées.


- Correction sociolinguistique : l’apprenant est capable d’utiliser un registre de langue
5 points
en adéquation avec le destinataire et le contexte.
- Capacité à décrire/informer.

Capacités linguistiques

- Lexique approprié et orthographe.


- Structures et formes grammaticales. 4 points
- Cohérence et cohésion du texte.

Cohérence et cohésion

- L’apprenant est capable de rédiger un texte simple et cohérent en reliant les énoncés
1 point
avec les articulations les plus fréquentes.

TOTAL : 10 points

142
Notes

on

143
À PLUS 2
GUIDE PÉDAGOGIQUE - NIVEAU A2.1

AUTEURE
Sophie Lhomme

COORDINATION ÉDITORIALE
Gaëlle Suñer

RÉVISION PÉDAGOGIQUE
Aurélie Buatois
Marie Rivière

CONCEPTION GRAPHIQUE
Xavier Carrascosa
Ana Valera García

MISE EN PAGE
Ana Valera García

COUVERTURE
Óscar García Ortega
Luís Lujan

ILLUSTRATIONS
Laura Desiree Pozzi

CORRECTION
Isabelle Meslin

Tous les textes et documents de cet ouvrage ont fait l’objet d’une autorisation préalable de reproduction. Malgré nos efforts, il nous a été impossible de trouver
les ayants droit de certaines œuvres. Leurs droits sont réservés à Difusión, S. L. Nous vous remercions de bien vouloir nous signaler toute erreur ou omission ;
nous y remédierions dans la prochaine édition.
Les sites Internet référencés peuvent avoir fait l’objet de changement. Notre maison d’édition décline toute responsabilité concernant d’éventuels changements.
En aucun cas, nous ne pourrons être tenus pour responsables des contenus de liens vers des tiers à partir des sites indiqués.

© Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L., 2016

ISBN : 978-84-16273-18-8
Imprimé dans l’UE

Toute forme de reproduction, distribution, communication publique et transformation de cet ouvrage est interdite sans l’autorisation des titulaires des droits de
propriété intellectuelle. Le non-respect de ces droits peut constituer un délit contre la propriété intellectuelle (art. 270 et suivants du Code pénal espagnol).

Vous aimerez peut-être aussi