Vous êtes sur la page 1sur 1

ITEM 240

GLAUCOME CHRONIQUE
- Diagnostiquer un glaucome chronique.
- Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.
Zéros 1. Introduction :
- Hypertonie oculaire - Problème majeur de santé publique : maladie fréquente après 40 ans
> 21 mmHg - 1 million de personne en France
Epidémiologie
- 2ème cause de cécité dans les pays développés après la DMLA
- Augmentation de - Facteur de risque principal : hypertonie oculaire > 21mmHg
l’excavation papillaire - Neuropathie optique progressive chronique et asymptomatique
avec rapport cup/disc - Evolue vers la destruction du nerf optique
> 0,3 Définition - Trois signes principaux : Elévation pathologique de la pression intraoculaire
- Champ visuel Elargissement de l’excavation de la papille
automatique de Altération du champ visuel
Humphrey (statique) - Il existe des formes de glaucome à pression normale
+++ et champs visuel - Mécanique: hypertonie  excavation papillaire  compression du n. optique
de Goldman Physiopathologie - Ischémique: hypertonie  insuffisance circulatoire  ischémie du n. optique
(périmétrie - L’hypertonie est due à la dégénérescence du trabéculum
cinétique) : ressaut - Hypertonie oculaire
nasal, scotomes - Antécédents familiaux d’hypertonie oculaire ou de glaucome
paracentraux, Facteurs de - Age : incidence augmente après 40 ans, ++ après 70 ans
arciforme de Bjerrum, risque - Facteurs cardio-vasculaires : hypotension artérielle et diabète
rétrecissement - Myopie
concentrique de - Ethnie noire
l’acuité visuelle
2. Diagnostic positif :
- Gonioscopie : angle
irido-cornéen ouvert - Evolution longtemps asymptomatique
Signes - Stade évolué : Altération du champ visuel, brouillard visuel intermittent
- Facteurs de risque : fonctionnels Halos colorés autour des lumières (œdème cornéen)
facteurs de risque CV, Douleurs oculaires ou périorbitaires
corticothérapie, Complication aiguë : OVCR
myopie forte - Acuité visuelle conservée, pouvant diminuer au stade tardif
- En 1ière intention : Examen - Œil blanc, non douloureux, chambre antérieure profonde et calme
traitement médical à ophtalmologique - Pression intraoculaire > 21mmHg ; parfois normale
vie : collyre - Angle irido-cornéen ouvert en gonioscopie
hypotonisant - Fond d’œil : papille excavée : rapport cup/disc > 0,3
OCT - Mesure de l’épaisseur des fibres optiques
- Si échec : ttt - Détecte les anomalies avant l’altération du fond d’œil
chirurgical : Pachymétrie - Mesure de l’épaisseur de la cornée
trabéculoplastie, Paraclinique - Elimine une fausse hypertonie
trabéculectomie, - Rétrécissement concentrique du champ visuel : ilot central
sclérectomie Champ - Apparition de scotomes :
- Surveillance à vie : visuel o Scotome arciforme de Bjerrum : part de la tache
tonus oculaire, FO, statique aveugle et contourne le point de fixation central
champ visuel tous les o Ressaut nasal
6-12 mois, OCT Evolution - Dégradation progressive et irréversible du champ visuel
- Réduction à un îlot central de vision
- Dépistage à partir de - Glaucome à pression normale : troubles circulatoires du nerf optique
40 ans Formes cliniques - Glaucome du myope fort
Excavation - Glaucome juvénile : < 40 ans, évolution rapide et sévère
papillaire : - Glaucome cortisonique : régresse inconstamment à l’arrêt du traitement

- Papille creusée en 3. Prise en charge :


son centre - Diminution de la sécrétion d’humeur aqueuse :
- Raréfaction Collyres -bloquants : timolol - Timoptol®
progressive des Agonistes 2-adrénergiques
fibres nerveuses Traitement Molécules Inhibiteur de l’anhydrase carbonique
médical - Augmentation de l’élimination de l’humeur aqueuse
- Mesure du Collyres myotiques parasympathomimétiques
rapport cup/disc : A VIE Collyres à base de prostaglandines
rapport de la 1ière intention - Collyre à base de prostaglandines ou -bloquant
surface de 2ème intention - Autres collyres, possible bi- voire trithérapie
l’excavation et de la Laser - Trabéculoplastie au laser  facilité l’écoulement de l’humeur aqueuse
papille (N = 0,3) Traitement - Trabeculectomie ou sclérectomie profonde non perforante
- Augmentation du chirurgical - Complications : cataracte, hypotonie, infection et fermeture progressive
rapport au cours du - Pression intraoculaire, aspect de la papille
glaucome Surveillance - Champ visuel
chronique - Fréquence : Tous les mois jusqu’à normalisation du tonus
Tous les 6 mois à vie

Vous aimerez peut-être aussi