Vous êtes sur la page 1sur 2

L’EMPIRE

DE SOL La lumière est nôtre.


L’Empire de Sol est la plus ancienne des 30 000 ans et certains prétendent même
APERÇU nations stellaires et celle qui a atteint – que ces origines sont antérieures à l’âge des
ou conservé – le plus haut degré de raf- conquêtes : l’Empire de Sol se revendique d’être
: finement culturel. Il fait référence dans le descendant de l’union humaine du 2e millé-
Date de fondation toute la galaxie en matière d’art, d’his- naire – le gouvernement solaire – et la seule
e millénaire
22
féodale toire et de culture en général, si tant nation stellaire légitime. Il prétend également
Régime : monarchie
So l Pri me est que ces mots aient encore un sens que sa planète-mère est la planète d’ori-
Planète-mère :
(Phi, 23) dans le dernier millénaire. L’Empire de gine de l’humanité. Cependant, sa puis-
:
Principales planètes Sol
o est la seule nation stellaire à n’avoir sance militaire ne lui ppermet p d’ap-
pas d’ap
p-
ph a’, 20 )
Vardessa III (Al pas
a abandonné sa langue originelle au puyer ses dires, notamment
mment face à
et Destr ia (Ta u, 23 )
: profit
r
ro de l’Omni Langue. Cependant, ce l’Empire galactique.
Potentiel industriel langage
a solaire n’est parlé que par les
moyen
: moyen lettrés
e
et de l’Empire et certains nobles
Potentiel militaire
giq ue : particulièrement
pa articulièrement raffinés. Ceux-ci affir-
Niveau technolo
moyen ment
m ent qu’il s’agit du langage originel de
t
Niveau culturel : for l’humanité.
h
lom ati qu e :
Dispositif dip Si tous ne s’accordent
fort pas
pa a sur cette
Mutants : 2 % ffiliation,
fi lliation, il est
laire »
Linguistique : « so
jec tif qu i se officiel
o
of fficiel que
est l’ad
de Sol.
rapporte à l’Empire l’ll’Empire
Empire de
E
an ts so nt de s Sol
S
So ol existe
Ses habit
sujets », « ser fs » ou
« depuis
d
de epuis
« nobles ». près
p
pr rès de

18
SYSTÈMES
S
SYST
Y ST
TÈMES
È PLANÉTAIRES
PLANÉTAIR
LANÉTAIRES
É ES
Malgré tout, l’Empire de Sol fait rêver car sa
planète-mère,
pla baptisée Sol Prime, serait
la planète qui a vu naître les humains.
Aujourd’hui, c’est une planète-ville aux
avenues gigantesques, surplombées par
des tours dorées dont les sommets
dépassent les nuages. Un flot incessant
L’Empire de Sol est dirigé par la même famille impériale de navettes constelle le ciel et la nuit,
d
depuis 30 000 ans. Les innombrables mariages et unions les lumières dessinent d’étranges symbo-
ont créé tant de branches mineures que tout Sol Prime les à la surface de la planète.
ne suffirait pas à accueillir l’ensemble de cette famille.
Celle-ci ne dispose pas d’un pouvoir absolu ; elle doit
composer avec des maisons nobles dont l’éventuelle La planète Vardessa III, foyer de la famille
alliance serait aussi puissante que la famille impériale. Demetriès, est en revanche restée à l’état
Surtout, l’Empire de Sol est vieux. Son administration presque naturel. De grands parcs entourent
les palais des membres de la famille et
est tentaculaire et inefficace. Les vendettas sont innom-
de gigantesques champs alimentent tout le
brables et prétextes à des luttes sans fin. Les maisons
système. Des villas et des amphithéâtres de
nobles sont décadentes et la famille impériale est empê- pierre se dressent parfois en pleine campa-
trée dans un fatras de traditions vieilles de plusieurs gne, en harmonie avec la nature.
dizaines de millénaires.
Pourtant, le pire reste la condition des sujets solaires :
90 % de la population est constituée de serfs, apparte- Destria,, foyer de la famille Belassica,
D
est une
e un
ne planète-océan sur laquelle flot-
nant corps et âmes aux nobles dont ils dépendent. Qu’ils
ttent de nombreuses villes lacustres.
travaillent dans les champs et les usines ou qu’ils servent
Construits
Cons
struits en pierre et élégamment
dans un corps d’armée, ces serfs n’ont aucun droit, sinon décorés,
déco
orés, les maisons et les palais de
celui d’obéir. Ils vivent donc comme de véritables escla- Destria
ria sont maintenus à flot par des
Destr
ves, et seuls les vestiges d’un vague sens de l’honneur générateurs
génér
g rateurs d’anti-gravité. Ils sont reliés
leur évitent les mêmes sévices que les habitants des Bar- par dess ponts et des gondoles parcourent
p
rens. Dans l’Empire de Sol, la filiation et le sang fixent le lles canauxx ainsi dessinés.
destin de tous les individus dès la naissance.
19

MILLÉNAIRE
ERNIER
D
LE

Vous aimerez peut-être aussi