Vous êtes sur la page 1sur 68

ÉDITION INTERNATIONALE : Afrique Zone CFA 1900 F CFA • France 3,80 € • France DOM 4,5 € • Maroc 25 DH • Algérie 220

DA • Tunisie 3,50 DT
Mauritanie 1200 MRO • Belgique 3,80 € • Italie 4,5 € • Canada 6,5 $ CAN • Luxembourg 4 € • Suisse 6,5 FS

lesafriques.com
Hebdomadaire international

Présidentielles,

et référendums...
législatives, locales

L’Afrique sera-t-elle
plus démocratique ?
2016
LES ELECTIONS
ANNEE DE TOUTES
Parce que l’information a de la valeur
N° 341 - 28 janvier au 3 février 2016
EXCLUSIF SARA ABBAS, CHEF BUREAU OIM PARIS

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : ABDERRAZZAK SITAIL


SOMMAIRE

LES AFRIQUES Parce que l’information a de la valeur


N° 341 - 28 janvier au 3 février 2016

EDITORIAL
Elections, un tournant pour l’Afrique 04 2016, Année de toutes
BAROMÈTRE les élections
L’africaine Biopharm, géant des produits cosmétiques,
est en train de réussir un vaste déploiement industriel Cette année, dans pas moins de 22
en Côte d’Ivoire 06 pays du continent africain, vont se
BRUITS DE MARCHÉ dérouler, de janvier à décembre, des
Bénin : L’homme d'affaires Sébastien Adjavon candidat élections présidentielles,
à la présidentielle 08
législatives, locales, sénatoriales...
ARRÊT SUR IMAGE
Des éléments des forces de l'ordre du Burkina Faso
Le cas est plutôt rare pour ne pas
supervisent l'évacuation au Splendid hôtel et au être traité, mais surtout l’Afrique
restaurant Cappuccino 12 confirme son choix pour la
VERBATIM 14 démocratie. 42-63

BANQUES & ASSURANCES


SENEGAL-BDK La DG Anta Dioum
et le PCA Mamadou Seck jettent l'éponge 16
Sénégal-BDK La DG Anta
ASSURANCES Dioum et le PCA Mamadou
40ème assemblée générale annuelle de la Fanaf 17 Seck jettent l'éponge
BOURSES & FONDS
Le Cameroun envisage de lever 270 milliards Six mois après son démarrage, la BDK
de f CFA sur le marché de la BEAC 18 n'a pas fini de révéler ses secrets.
TUNISIE LEASING Nouvelle rallonge de Proparco 20 Après 6 mois aux commandes, la
ENTREPRISES & MARCHÉS Sénégalaise Anta Dioum, DG, et le
PETROLE BRUT Scenarii d'un baril PCA, Mamadou Seck, ont démissionné
entre 10 à 60 $, impacts sur l'économie algérienne 22
DAKAR
le 21 janvier, avec fracas. Retour sur
Appui de la BAD au lancement de Diamniadio Valley 24 les dessous d'un puzzle. 16
NIGER Sopamin, un bon cru en 2015 25
INVESTISSEMENTS Africa2016, forum international à
Sharm El-Sheikh, en février 26 Interview Ibrahim T. Konaté
AFRIQUE DU SUD Dégringolade du rand 27 Côte d’Ivoire Développer
CÔTE D’IVOIRE Percée des entreprises marocaines 28
MALI Mamou Daffé,
l’agriculture grâce aux TIC
nouveau sherpa d’Arterial Network 29
INTERVIEW IBRAHIM T. KONATÉ Côte d’Ivoire : En Côte d’Ivoire, une synergie est en
Développer l’agriculture grâce aux TIC 30 marche entre les nouvelles
POLITIQUE ECONOMIQUE AFRICAINE technologies et l’agriculture. Ibrahim
AFRIQUE AU SUD DU SAHARA 2016 en chiffres 32 T. Konaté nous parle de ce qui a
BURKINA FASO donné naissance au projet «e-
Raid meurtrier d’Aqmi à Ouagadougou 34 agriculture» qui devrait permettre de
RCA Elections générales, vers un second tour 35 booster le secteur agricole. 30-31
CÔTE D’IVOIRE Nouveau gouvernement Duncan 36
EBOLA OMS annonce la fin de l’épidémie en Afrique 37
CAMEROUN-CONGO Le Japon finance la construction
d’une route intracommunautaire 38 Interview Sara Abbas «Chaque
GABON L’économie numérique État peut faire mieux»
comme rampe de développement 39
L'avenir du Bassin du Niger au menu Avec les crises migratoires successives
de la Conférence des chefs d'Etat 40 que traverse la planète, nombre d’États
et d’organisations non gouvernementales
DOSSIER
2016, Année de toutes les élections 42 tentent de se mobiliser sur cette
question. C’est le cas de l’OIM
RELATIONS INTERNATIONALES (Organisation internationale des
INTERVIEW SARA ABBAS migrations) qui possède 400 bureaux à
«Chaque État peut faire mieux» 64 travers le monde, dont un à Paris.
PIED DE LETTRE Rencontre avec Sara Abbas, la chef du
Combat contre la malnutrition des enfants 66 bureau de la capitale française. 64-65

28 janvier 2016 Les Afriques .3


ÉDITORIAL

Abderrazzak Sitaïl,
Directeur de Publication

Elections,
un tournant pour l’Afrique

L
’Afrique des années 70 a pris un
retard important dans la mise en
place de systèmes démocratiques et
efficients. Nous en connaissons tous
les raisons : une décolonisation par
étapes, des dirigeants corrompus et 50 ans, à une volonté de dirigeants politiques
une élite politique à construire. Certes, de d’utiliser toutes les possibilités juridiques et
grands hommes ont tenté d’accélérer l’Histoire, constitutionnelles pour se maintenir au pouvoir.
notamment Patrice Lumumba, Kwame Certains ont réussi, d’autres ont vu leur peuple
Nkrumah, Thomas Sankara, Léopold Sédar se dresser devant eux. J’écrivais déjà dans le n°
Senghor, Houphouët Boigny… L’influence 299 du magazine du 23 au 29 octobre 2014 : «27
française et les intérêts néocoloniaux n’ont pas ans, n’est ce pas trop ?».
aidé à libérer les énergies de certains peuples, 2016 sera un tournant pour une majorité de
dont l’appétit pour la liberté était incroyable. pays d’Afrique. Une succession d’élections de
Qu’en reste-t-il ? toutes sortes va nous donner l’exacte
De bonnes nouvelles, avec un taux de croissance température de la santé de ces démocraties en
inimaginable, il y a encore 10 ans, une prise de puissance. Les dirigeants africains ont un
conscience planétaire d’un continent à fort rendez-vous avec l’Histoire et leur propre
potentiel, et effectivement une jeunesse prête à histoire. C’est à eux de choisir entre leurs
se battre pour la mondialisation. ambitions personnelles et l’avenir de leur
Malheureusement, nous assistons depuis plus de peuple.

LES AFRIQUES Parce que l’information a de la valeur


Rédaction
Olivier Tovor, Lomé, Rudy Casbi, Paris, François Bambou,
Yaoundé, Mohamed Masmoudi, Casablanca, Carlos Laye,
Bordeaux, Abdel Malik (AEM), Dakar, Mohamedou
Mehdi Derraz, Afrique de l’Ouest
m.derraz@lesafriques.com
Hayat Nouiouira, Afrique du Nord
h.nouiouira@lesafriques.com
Groupe Les Afriques Edition & Communication Ndiaye, Dakar, Daouda MBaye, Casablanca, Ibrahim Sou- Razan Khalil, Europe
leymane, Casablanca. r.khalil@lesafriques.com
SA au capital de 2’657’600.- CHF
Siège Social : Rue du Cendrier 24 - 1201 Genève Suisse Responsable e-Marketing
Comité Scientifique
François Konan, New York. Politiques économiques. Khalid Essajidi
Président Administrateur Délégué
Abderrazzak Sitaïl Philippe Bourgeois, Paris. Matières premières et coton. Responsable Abonnement et Distribution
Hasnae Elmadani
Révision h.elmadani@lesafriques.com
Les Afriques Edition & Communication Europe Hassan Radi
SARL au capital de 160.000 € Publicité
75, avenue Parmentier, 75544 Paris Cedex 11 Responsable Artistique : Mouhcine El Gareh commercial@lesafriques.com
Maquettiste : El Mahfoud Ait Boukroum Base de données
Les Afriques Communication & Edition Maghreb Mokhtar Lasmar
SARL au capital de 1.000.000 DH Edition Internet – en français Abonnement
219 bis, bd Zerktouni, Casablanca 20330 - Maroc Ismaïla Aidara, Dakar. abos@lesafriques.com
Tél : +212 522 233 477 - Fax : +212 522 233 501 Mohamedou Ndiaye, Dakar Diffusion
Presstalis, Sochepress,
Chroniqueurs Royal Air Maroc, SN Brussel.
Directeur de la Publication François Konan, New York. Economie. Impression
Abderrazzak Sitaïl Philippe Bourgeois, Paris. Matières premières et coton. Rotimpres, Aiguaviva (Spain).
Dépôt légal : novembre 2010
Rédacteur en chef exécutif Directeur Développement et Marketing Edition internationale
Daouda MBaye Libasse Ka Commission paritaire : 1017 C 89135
daouda.mbaye@lesafriques.com libasse.ka@lesafriques.com Edition Maroc
B.O.N°5618-26 rabii 1429 (3-4-2008)
Rédacteur en chef délégué : Ismaïla Aidara, Uemoa. Responsables développement Crédit photos
Rédacteur en chef : Achille Mbog Pibasso, CEMAC. AFP, DR
Mohammed Karim Berraoui, Afrique de l’Ouest © Reproduction interdite sans l’accord écrit de l’éditeur
Grand reporter : Rodrigue Fenelon Massala. mk.berraoui@lesafriques.com

L’ACTUALITÉ AFRICAINE ET INTERNATIONALE SUR : LESAFRIQUES.COM /LESAFRIQUES @LESAFRIQUES_COM

4 Les Afriques . 28 janvier 2016


BAROMÈTRE

Chiffres
1 000
MILLIARDS
Pierre Goudiaby Atepa D’EUROS Joseph Kabila
Le président du conseil d’administration de la En RDC, on accuse vertement le président Jo-
Bourse régionale des valeurs mobilières d’Abid-
Prêts difficiles ou seph Kabila et l’opposant Étienne Tshisekedi de
jan (BRVM) a de quoi être fier de l’institution fi- impossibles à rembourser, tentatives de louvoiement pour conserver le
nancière ouest-africaine ayant pignon sur rue à émis entre 2009 et 2014 pouvoir. L’homme fort de Kinshasa est accusé
Abidjan. A la suite de road-shows réussis en Eu- par les banques dans de multiplier des actes inacceptables d’intimi-
rope et en Amérique, la bourse ouest-africaine a l’Union monétaire dation, de manipulation et de provocation pour
été récemment désignée par les professionnels européenne, et qui détourner les nobles objectifs préconisés par le
bourse la plus performante d’Afrique devant préoccupent la BCE dialogue politique annoncé.
celle du Botswana et d’autres grandes places fi-
nancières du continent.
32
MILLIARDS DE
DOLLARS
Avoirs bloqués que l’Iran
va récupérer avec la fin
des sanctions
Francis Nana Djomou
EN FORME

L’africaine Biopharm, géant des produits cos-


métiques, est en train de réussir un vaste dé- 1,18 Koffi Olomidé
A la suite d’un spectacle avorté prévu à Abid-

EN PANNE
ploiement industriel en Côte d’Ivoire, au Nigéria, MILLIARD DE jan, la vedette congolaise de la chanson, Koffi
en RD Congo, en Angola et probablement en Olomidé, a quitté avec fracas la capitale ivoi-
TOURISTES
Afrique du Sud : c’est l’ambition de son boss, rienne pour rallier Kinshasa. La star a laissé ses
Francis Nana Djomou, consacré actuellement Dans le monde en 2015, musiciens et danseuses en rade dans un hôtel
leader du marché camerounais des cosmétiques. soit + 4,4%, mais +8% abidjanais. Ces derniers sont restés à la merci
Il exporte dans une vingtaine de pays, où il réa- en Afrique du Nord et des organisateurs qui ont signifié à l’hôtelier
lise environ 60% de son chiffre d’affaires (18,3 +1% en Afrique que la prise en charge ne pourrait continuer à
millions d’euros lors du dernier exercice). Mieux, au sud du Sahara la suite du départ de la star.
Biopharm entend s’attaquer au segment des pro-
duits capillaires, très convoité.
70
MILLIONS
D’EUROS
Montant à débourser par
les opérateurs tunisiens
pour la 4G, soit 45
Esdras Ndikumana milliards de f CFA
L'Association de la presse diplomatique en Yaya Touré
France a remis un prix il y a quelques jours à
Esdras Ndikumana à l'occasion des vœux du 60 Ballon d’or africain lors des quatre dernières
éditions, le capitaine de l’équipe nationale
ministre des Affaires étrangères, Laurent Fa- MILLIARDS ivoirienne de football s’est signalé cette année
bius. Le journaliste burundais, qui vit actuelle- par une attitude de mauvais perdant. Il a vive-
ment en exil au Kenya, a été récompensé pour
DE DH ment critiqué le choix pourtant justifié du Ga-
sa couverture de la crise au Burundi en tant Recettes attendues bonais Pierre Emerick Aubameyang en jetant
que correspondant du RFI et de l'Agence du tourisme au Maroc l’opprobre sur la Confédération africaine de
France Presse (AFP). à fin 2016, soit +2% football (CAF).

6 Les Afriques . 28 janvier 2016


Rebond du cuivre Agenda
Le cours du cuivre a rebondi, la semaine dernière, dans l'espoir
de nouvelles mesures de relance de l'économie chinoise. En Abidjan :
effet, pour de nombreux analystes, la Chine va devoir prendre 4ème édition d’Africa CEO Forum,
de nouvelles mesures pour faire repartir sa croissance, suite à les 21 et 22 mars 2016
la confirmation d'un ralentissement de la croissance chinoise,
La 4ème édition d’Africa CEO Forum, le plus
à +6,9% pour l'ensemble de l'année 2015, après 7,3% l'année
grand rendez-vous international des déci-
précédente. La livre du métal rouge gagnait alors 2,4% pour
deurs et financiers du secteur privé, sera
s’établir à 1,987 $.
organisée les 2 et 22 mars prochain à Abi-
jan, en Côte d’Ivoire.
Les Bourses plombées par la chute Contact : www.theafricaceoforum.com.
des cours du brut
L’érosion continue de l'or noir et les in-
quiétudes persistantes sur l'état de santé de Addis-Abeba :
l'économie mondiale ne cessent d’impacter
les places financières. En milieu de semaine Sommet Afrique aide et
dernière, à Tokyo, l'indice Nikkei a plongé développement international,
de 3,7%, tombant au plus bas en 15 mois. les 2 et 3 février 2016
Si la chute a été moins forte en Europe, les
Bourses de Paris et Francfort n’en ont pas Le sommet Afrique aide et développement
moins décroché de plus de 2%, tandis que international, qui sera tenu au Centre de
Londres, dans le sillage des marchés asia- conférences des Nations unies, se focali-
tiques, a cédé près de 2%. sera sur les moyens et les innovations
technologiques pour améliorer les straté-
gies de développement en Afrique.
Quand le surplus d’offre pénalise l’or noir Inscriptions : www.africa.aidforum.org.
Après la levée des sanctions économiques et financières qui le
frappaient, l'Iran arrive en force sur le marché. L'Iran produit ac-
tuellement 2,8 millions de barils par jour et en exporte un peu plus Marrakech :
d'un million, et le pays insiste sur le fait qu'il a la capacité d'aug- 11ème édition de Cartes Afrique,
menter sa production de 500 000 barils par jour. En outre, dans
son dernier rapport mensuel sur le pétrole, l'Agence internationale les 24 et 25 mars 2016
de l'énergie (AIE) soutient que le marché pétrolier est confronté à La 11ème édition de Cartes Afrique, le ren-
la perspective d'une 3ème année consécutive où l'offre dépassera dez-vous annuel des professionnels de la
la demande de 1 million de barils par jour. carte, des moyens de paiement et de l’iden-
tification du mobile en Afrique, se tiendra
les 24 et 25 mars prochain au Palmeraie
Cours des monnaies et devises Golf Palace.
Contact : www.i-conferences.org
100 dinars Algérie (DZD)= 0,930 $ 100 nairas Nigéria (NGN) = 0,502 $ Tel. : 00212522369515.
100 rands Af. du Sud (ZAR) = 5,932 $ 100 shillings Somalie (SOS) = 0,162 $ Email : klaraqui@sp.ma.
100 kwanzas Angola (AOA) = 0,643 $ 100 leones S. Leone (SLL) = 0,024 $
100 livres Egypte (EGP) = 12,768 $ 100 dinars Tunisie (TND) = 49,055 $
100 birrs Ethiopie (ETB) = 4,71 $ 100 shillings Tanzanie (TZS) = 0,045 $
100 cedis Ghana (GHS) = 25,078 $ 100 shillings Ouganda (UGX) = 0,028 $ Casablanca :
100 shillings Kenya (KES) = 0,977 $ 100 francs Zone CFA = 0,166 $
100 dollars Libéria (LRD) = 1,171 $
2ème édition du «Carrefour
100 dirhams Maroc (MAD) = 10,119 $ africain», le 2 avril 2016
100 ariarys Madag (MGA) = 0,031 $ Le forum du recrutement en Afrique réci-
100 ouguiyas Maurit (MRO) = 0,326 $ dive. Après le succès qu’a connu la pre-
100 roupies Maurice (MUR) = 2,764 $ mière édition de ce forum d’emploi en
100 kwachas Malawi (MWK) = 0,141 $ juin 2015, l’événement ambitionne de de-
100 kwachas Zambie (ZMW) = 8,874 $ venir la plateforme incontournable pour
100 dinars Libye (LYD) = 73,239 $ le recrutement en Afrique.
100 dollars Namibie (NAD) = 5,93 $ Inscriptions au : +212537683614.

28 janvier 2016 Les Afriques .7


BRUITS DE MARCHÉ

Guinée : 1 milliard 500 millions de dollars


pour un barrage hydroélectrique
Pour un coût estimé à plus d'un milliard 500 millions de $, le
président guinéen Alpha Condé accompagné de son homo-
logue de la Gambie a lancé, le 9 janvier 2016, les travaux de
construction du barrage hydroélectrique de Souapiti (2ème
grand ouvrage), d'une capacité de 515 Mwt. La durée du
contrat est de 58 mois. Situé à 170 km au nord-ouest de la Gui-
née, l'ouvrage sera réalisé par l’entreprise chinoise China Inter-
national Water & Electric Corporation (CWE). «Il est important
que l'Afrique cesse d'être pourvoyeur de matières premières pour
transformer ses matières premières tant agricoles que minières sur
place», a en croire le Chef de l’Etat guinéen qui avait à se côtés le
Président gambien Yaya Jammeh.

La Côte d'Ivoire préside le Fonds Engie choisit la Côte d'Ivoire comme


mondial pour les produits de base porte d'entrée en Afrique de l'Ouest
La Côte d'Ivoire préside désormais le Fonds commun pour Pour sa première implantation en Afrique de l'Ouest,
les produits de base (FCPB). L'élection a été faite lors de la Engie (ex-GDF Suez) a choisi la Côte d'Ivoire selon ses diri-
27ème réunion annuelle du Conseil des gouverneurs tenue à
La Haye (Pays-Bas). Au cours de cette session annuelle, deux
geants. À partir du 1er janvier de l'année en cours, le nou-
points essentiels étaient à l'ordre du jour : l'élection du Di- veau bureau, dirigé par Philippe Miquel (jusqu'ici
recteur Général du FCPB et le renouvellement des organes responsable de projets GNL à Yaoundé) et essentiellement
de l'Institution. Aly Touré, Représentant Permanent de la composé de développeurs, sera chargé de «sourcer» de
Côte d'Ivoire auprès des Organisations Internationales de potentiels investissements dans la sous-région. Cette ins-
Produits de Base et par ailleurs Gouverneur Suppléant, a été tallation s'inscrit dans une stratégie plus large : Engie
élu à l'unanimité comme Président du Conseil des Gouver- lance une business unit consacrée à l'Afrique, où il veut
neurs pour l'année 2016. Il succède à S.E. Elizabeth-Sophie
Mazzella Di Bosco Balsa, gouverneur Suppléante auprès du devenir un acteur majeur dans 5 à 10 pays.
FCPB pour le Brésil. Le poste du Directeur Général a été
confié à Parvindar pour présider aux destinées de l'institu- Démission fracassante du ministre
tion. Le FCPB existe depuis 1989 et qui est composé de 104
pays-membres. Il est un organisme intergouvernemental de ghanéen de l'Électricité
financement de Produits de Base, dont sont tributaires les Jusque-là ministre ghanéen en charge de l'Ectricité, Kwa-
pays en développement. Il s'agit par conséquent d'un instru- bena Donkor a démissionné de son poste le 31 décembre
ment d'éradication de la pauvreté auquel la Côte d'Ivoire a 2015. Une décision qui, selon les services de la communi-
adhéré depuis le 29 octobre 1996. cation du palais présidentiel d'Accra est intervenue à la
suite de discussions avec le président John Dramani Ma-
hama, organisées la veille. Ce même jour, le ministère de
l'Électricité avait publié un communiqué annonçant la fin
du Dumsor. Ce terme, tiré de l'ashanti et peut être traduit
par « éteindre/allumer », est devenu très populaire dans le
pays et désigne les délestages intempestifs qui affectent le
Ghana sur toute l'étendue de son territoire. En février
2015, Kwabena Donkor s'était officiellement engagé à dé-
Parvindar Singh, Directeur Général du Fonds commun
pour les produits de base
missionner si cette crise électrique n'était pas résolue
avant la fin de l'année.
8 Les Afriques . 28 janvier 2016
FAO : Importations afri- Bénin : L’homme d'affaires Sébastien Adjavon
caines de riz en baisse candidat à la présidentielle
d’un million de tonnes L'homme d'affaires béninois Sébastien Adjavon a officiellement présenté
Le tout dernier rapport de la FAO inti- sa candidature à la présidentielle de février lors d'un meeting grandiose
tulé «Suivi du marché du riz» a révélé organisé à Cotonou. Le doute sur ses intentions planait depuis plusieurs
que les exportations de cette matière à mois. Dans l'après-midi du dimanche 3 janvier, l'homme d'affaires et
destination de l’Afrique ont atteint la président du patronat béninois Sébastien Adjavon s'est officiellement
barre des 14,3 millions de t, soit une porté candidat à l'élection présidentielle dont le premier tour doit avoir
baisse d’un million de tonnes due à la lieu le 28 février prochain. Devant plusieurs milliers de personnes ras-
faiblesse des monnaies nationales et à semblées au stade Mathieu Kérékou de la capitale économique béni-
des politiques volontaristes d’autosuf- noise, Sébastien Ajavon a plaidé pour une gouvernance «débarrassée de
fisance en riz. Le commerce internatio- toute forme de corruption». Dans son discours, il a notamment fait état de
nal du riz a connu un fléchissement de la lutte contre le chômage sa priorité ou a encore défendu le droit de ses
l’ordre d’un million de tonnes. Résul- compatriotes à bénéficier d'un égal accès à l'électricité. «L'homme que je
tat, les estimations font état d’impor- suis refuse l'inaction», a souligné Sébastien Ajavon, avant de conclure :
tations de 44,7 millions de t de riz «Nous ne pouvons rester les bras croisés face à l'ampleur des tâches qui dé-
blanc, ce qui représente 2% de moins fient notre pays. Aussi importantes que soient les difficultés, elles demeurent
que le record enregistré en 2014. encore surmontables».

Uemoa : Un taux de Cameroun : 24 millions d'euros de La Chine accorde 60 milliards


croissance estimé à 6,6% la BAD pour la centrale de Kribi de dollars pour l'industrialisa-
pour l'exercice 2015 La Banque africaine de développe- tion de l'Afrique
L'activité économique a été bien orientée ment (BAD) a décidé d'octroyer 24 mil- La Banque centrale chinoise a annoncé,
en 2015, ont reconnu les huit chefs d'Etat lions d'€ au Cameroun pour dans un communiqué, le lancement offi-
des pays de l'Union économique et moné- l'extension de la célèbre centrale élec- ciel du Fonds de coopération Chine-
taire ouest-africaine (Uemoa) qui étaient trique de Kribi. Ce montant n'est Afrique sur la capacité industrielle, le
en conclave le 9 janvier 2016 à Cotonou, qu'une partie des 140 millions d'€ de- véhicule à travers lequel l'empire du mi-
au Bénin. En 2015, le taux de croissance vant permettre à Kribi Power Develop- lieu compte investir la majeure partie de
de l'Union est à 6,6% grâce à une hausse ment Corporation (KPDC) d'ajouter 125 l'enveloppe de 60 milliards de $ promise à
exponentielle des productions agricoles mégawatts supplémentaires à la cen- l'Afrique en décembre dernier. Rendu pu-
et industrielles ainsi qu'au dynamisme du trale à gaz, dont la capacité sera alors blic par le président chinois Xi Jinping
secteur stratégique du BTP à la faveur des portée à 341 MW. Le conseil d'adminis- 6ème Forum sur la coopération sino-afri-
investissements publics et privés. De tration de la BAD a approuvé, le 17 dé- caine (FOCAC) tenu début décembre 2015
cembre à Abidjan, un prêt de 24 à Johannesburg, ce fonds en dollars inves-
millions d'euros (15,74 milliards de f tira principalement dans les secteurs de
CFA) à Kribi Power Development Cor- l'industrie manufacturière, des nouvelles
poration (KPDC), filiale de Globeleq, technologies, de l'agriculture, de l'énergie,
pour l'extension de la centrale ther- des infrastructures et de la finance, a dé-
mique à gaz de Kribi, au sud du Came- taillé la Banque populaire de Chine. La
roun. Le projet Kribi II, d'un montant Banque centrale chinoise a également
nombreux chantiers de l'Union qui re- de 140 millions d'€ (près de 92 mil- précisé que ce fonds, doté d'un capital ini-
groupe huit pays ouest-africains, sont en liards de f CFA), vise à ajouter 125 mé- tial de 10 milliards de $, doit servir des fi-
bonne voie selon le conseil des ministres. gawatts (MW) supplémentaires, pour nancements globaux de 45 milliards de $
Il s'agit notamment des engagements pris porter la capacité totale de la centrale aux pays africains: 5 milliards de $ de sub-
au cours de la conférence de Dubaï qui à 341 MW. Il permettra de faire face au ventions et de prêts sans intérêt, 35 mil-
s'est tenue en septembre 2014.Ces déci- déficit énergétique du Cameroun es- liards de $ de prêts préférentiels et de
sions devraient aboutir à la création d'un timé à 100 MW, tandis que la demande crédits à l'exportation avec des conditions
fonds fiduciaire multi-donateurs d'appui croît annuellement de 8%, et ce avantageuses, et 5 milliards de $ supplé-
au financement des entreprises. L’Uemoa jusqu'en 2035. En 2011 déjà, la banque mentaires pour le Fonds de développe-
attend respectivement des financements avait accordé 30 millions d'euros pour ment Chine-Afrique et le programme
de l'UE (1,2 milliard d'€) et du Japon (près la première phase du projet d'un mon- d'appui au développement des petites et
de 11 milliards d'€). tant global de 263,7 millions d'€. moyennes entreprises africaines.

28 janvier 2016 Les Afriques .9


BRUITS DE MARCHÉ

ONU : Le Sénégal a entamé son mandat


au Conseil de sécurité
Le Sénégal a officiellement entamé son mandat en qualité de
membre non-permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, a
annoncé le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais
de l'extérieur. Le pays a été élu le 15 octobre 2015 membre
non-permanent du Conseil de sécurité de l'organisation in-
ternationale au titre de la période 2016-2017 avec 187 voix. Il
intègre le Conseil de l'ONU pour la 3ème fois (1968/1969,
1988/1989). Le Conseil de sécurité, outre les cinq membres
permanents (Chine, Etats-Unis, Russie, France, Grande-Bre-
tagne), est composé de 10 membres non-permanents élus
pour un mandat de 2 ans. Le Sénégal entame son mandat
qui court jusqu'au 31 décembre 2017, en même temps que
Dakar, capitale du Sénégal l'Egypte, le Japon, l'Ukraine et l'Uruguay.

Le Sénégalais Jacques Diouf Le FMI accorde 28,7 millions de $ au Tchad


nouveau conseiller du Président Le conseil d'administration du FMI a approuvé le déblocage
Alpha Condé de 28,7 millions de dollars en faveur du Tchad. Ce montant
Le sénégalais Jacques Diouf, ancien directeur général représente la deuxième tranche de l'accord triennal de faci-
de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation lité de crédit (FEC) portant sur 148,4 millions de $. Suite à ce
et l'agriculture (FAO), a été nommé conseiller spécial décaissement, l’institution financière internationale aura au
du président guinéen, à travers un décret signé par total déboursé 75,1 millions de $. En proie à la chute des
Alpha Condé et rendu public par le service de commu- cours du pétrole brut et au choc sécuritaire en rapport avec
nication du Palais Sékoutouréya. En attendant de sa- Boko Haram, N’Djamena veut prévenir les difficultés de ba-
voir l'étendue de la tâche de ce conseiller spécial, lance de paiements. Le Tchad est confronté à un double
l'envergure internationale de Jacques Diouf rassure choc, celui de la baisse des cours du brut dont les revenus
déjà certains observateurs, qui s'attendent à ce que représentent près de la moitié de ses recettes budgétaires et
l'ancien patron de la FAO apporte son expertise dans la l'insécurité exacerbée par les insurgés de Boko Haram.
construction de la Guinée, un pays doté de ressources
naturelles impressionnantes. Diplomate et homme po-
litique sénégalais, Jacques Diouf a exercé les fonctions Christine Lagarde suggère à la Cemac
de secrétaire d'État puis d'ambassadeur de la Répu- d’arrêter les exonérations fiscales
blique du Sénégal avant d'être élu pour diriger la FAO,
pendant 18 ans. Après son départ de la FAO, Jacques La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, en visite au
Diouf avait occupé les fonctions de conseiller du prési- Cameroun, a suggéré que les pays membres de la Commu-
dent Sénégalais Macky Sall, avant de démissionner. nauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac),
devraient en finir avec l'utilisation généralisée des exonérations
fiscales et douanières discrétionnaires. «Ces exonérations com-
promettent les recettes globales des États et affaiblissent la gouver-
nance» a fait savoir Lagarde lors de sa rencontre vendredi 8
janvier 2016 avec les ministres de l'économie des pays mem-
bres de cette sous-région. Selon la patronne de l’institution fi-
nancière, la mobilisation de recettes intérieures doit également
tenir compte des importantes questions de fiscalité internatio-
nale qui ont une incidence sur l'assiette des impôts liés aux in-
Jacques Diouf
dustries extractives.
10 Les Afriques . 28 janvier 2016
Europe : Fin du roaming en 2017
Si le Paquet Télécoms, adopté par le parlement européen, comprend certaines
mesures assez controversées sur la neutralité du Net, il met également fin à
une pratique assez coûteuse pour les Européens qui se déplacent : l'itinérance
mobile, ou roaming. Ainsi, à partir de 2017, les ressortissants européens pour-
ront passer des appels et utiliser de la data sans surcout, de n'importe où dans
l'Union Européenne. Cela fait longtemps que la Commission européenne
voulait mettre fin à la surfacturation des communications mobiles en Europe,
lorsqu'un utilisateur téléphonait depuis un pays qui n'est pas le sien. Maintes
fois repoussée sous la pression du lobby des opérateurs téléphoniques, cette
mesure a donc finalement été adoptée par le parlement du vieux continent,
mais ne prendra effet que le 15 juin 2017. D'ici là, les opérateurs des 28 pays
européens concernés vont pouvoir s'adapter, et adapter leurs tarifs en consé-
quence. Un nouveau plafond, beaucoup plus bas, entrera en effet en vigueur
en avril 2016 pour les tarifs du roaming : 0,05 € la minute de communication (contre 0,19 € actuellement) et
0,05 € le Mo de donnée échangé (0,20 € actuellement). Les SMS, quant à eux, passeront de 0,05 € à 0,02 €.La
France fait figure d'exception puisque certains opérateurs, comme Free mobile ou Bouygues Télécom, ont déjà
anticipé cette décision de l'Europe en incluant directement le roaming dans certains de leurs forfaits.

Mali : L’ONU dénonce de graves Rwanda : Paul Kagamé va tenter Le magnat financier Georges
violations des droits de l’Homme de rempiler en 2017 Soros prédit une crise financière
Au Mali, deux rapports publiés Le président rwandais, Paul Kagamé, a mondiale
conjointement par la Mission de annoncé qu'il se représenterait à l'élec- Le célèbre financier George Soros es-
l’ONU (Minusma) et le Haut-commis- tion présidentielle de 2017 pour un troi- time que 2016 réunit toutes les
sariat des Nations unies aux droits sième mandat, comme l'autorise la conditions d'une crise financière telle
de l’homme évoquent avec précision nouvelle Constitution approuvée massive- que celle qui a frappé l'économie
deux affaires de violation des droits ment par ses concitoyens lors du référen- mondiale en 2008. Cette fois, la crise
humains. En 2014, l'armée malienne dum du 18 décembre. «Vous m'avez ne viendrait pas des subprimes amé-
ouvre les hostilités et tente, sans demandé de diriger à nouveau ce pays ricains, mais d'une débâcle financière
succès, de reprendre des mains de la après 2017. Etant donné l'importance que chinoise. «Malheureusement, la
rébellion la ville de Kidal, située au vous y accordez, je ne peux qu'accepter», Chine fait face à un très gros pro-
nord-est. Ensuite, en mai 2015, c’est a-t-il déclaré lors d'un discours à la nation blème d'ajustement. Elle a de nom-
une confrontation qui a eu lieu, tou- délivré à minuit sur la télévision natio- breux choix à faire et peut transférer
jours dans le nord, entre des groupes nale. Lors du référendum, les Rwandais ses problèmes au reste du monde en
armés pro-Bamako et les groupes re- ont approuvé une révision de la Constitu- dévaluant sa monnaie. C'est ce
belles. Dans les deux cas, précise le tion devant permettre à Paul Kagamé, 58 qu'elle fait», a déclaré Georges Soros
rapport, de massives violations des ans, de se présenter pour un nouveau à Colombo au cours des activités du
droits de l’homme ont été commises. mandat en 2017 et de potentiellement di- Sri Lanka Economic Forum. «Quand je
Pour la première affaire, l’armée riger le pays jusqu'en 2034. Le «oui» a ob- regarde les marchés financiers, je
malienne a «utilisé des armes tenu 98,4% des voix, contre 1,6% au vois une situation sérieuse qui me
lourdes, de façon indiscriminée, dans «non». La révision constitutionnelle avait rappelle la crise que nous avons eue
la ville de Kidal, en direction de été sévèrement critiquée par les parte- en 2008» a-t-il averti, redoutant une
zones habitées par des civils», pré- naires internationaux du Rwanda, Etats- spirale déflationniste mondiale qui
cise le premier document. Des viola- Unis en tête, qui avaient appelé Kagamé à pousse les entreprises à retarder
tions et des abus ont également été quitter le pouvoir en 2017. leurs investissements et les consom-
commis par des groupes armés re- mateurs à différer leurs achats. Pour
belles qui, lors de ces évènements, George Soros, «le système bancaire
ont tué huit personnes, dont six qui a prêté beaucoup d'argent aux
membres de l’administration ma- pays en développement fait mainte-
lienne, et parmi lesquelles «cer- nant marche arrière» car les liquidi-
taines auraient été exécutées Paul Kagamé tés sont en train de devenir un
sommairement», selon l’ONU. investissement plus attractif.

28 janvier 2016 Les Afriques . 11


ARRÊT SUR IMAGE

Burkina Faso
Le 16 janvier - Des éléments des forces de
l'ordre du Burkina Faso supervisent
l'évacuation au Splendid hôtel et au
restaurant Cappuccino, suite à une attaque
jihadiste à Ouagadougou. Au moins 29
personnes, dont beaucoup d'étrangers, ont
été tuées dans cette attaque.

12 Les Afriques . 28 janvier 2016


28 janvier 2016 Les Afriques . 13
VERBATIM

Message Considération
«Les suspensions à vie annon- «L'élection du Sénégal au Conseil de
cées de trois de nos ex-respon- sécurité des Nations unies traduit
sables envoient un message on toute la considération et tout le cré-
ne peut plus fort. Ceux qui dit que la Communauté internatio-
tentent de pervertir ou de cor- nale accorde à ce pays, véritable
rompre l’athlétisme seront puissance diplomatique. Il s'agit
menés devant la justice» d'un mandat national certes, mais
Sébastian Coe, président de la Fédération internatio- aussi ouest-africain et africain, international même»
nale d’Athlétisme. Macky Sall, président de la République du Sénégal.

Sécurité Electricité
«Il n'y a pas de développement sans
«Il est urgent pour les huis
électricité. C'est pourquoi la Guinée
pays de l’espace Uemoa de
fera tout pour que l'ensemble des
travailler en synergie pour as-
barrages prévus dans le cadre de
surer la sécurité. C’est un gage
l'Organisation de la mise en valeur
de stabilité sociale et d’un dé-
du fleuve Gambie (OMVG), notam-
veloppement économique
ment la Guinée, la Gambie, le Séné-
harmonieux. Je prône dans ce
gal et la Guinée Bissau et dans le cadre de l'Organisation de
cadre une solidarité forte et profonde entre les Etats
la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVS), notamment le
membres de l’espace communautaire»
Sénégal, le Mali, la Mauritanie et la Guinée, soient réalisés»
Yayi Boni, président de la République du Bénin.
Alpha Condé, président de la République de Guinée.
Développement Places
«L'Afrique continue de faire «Nous nous sommes retrouvés avec
face aux problèmes fonda- le chef du gouvernement pour ré-
mentaux de développement fléchir sur comment faire mainte-
qui ne sont toujours pas réso- nir le Sénégal dans le top 10 des
lus. L'Afrique est un continent meilleurs réformateurs mondiaux.
largement agraire. Beaucoup Nous voulons gagner des places
de pays africains n'ont pas en- pour le prochain classement du
core réussi une transition agraire. Nous avons une in- Doing Business de la Banque mondiale»
dustrialisation très faible, l'économie croît mais ne Khoudia MBaye, ministre de la Promotion des Investisse-
crée pas d'emplois» ments du Sénégal.
Dzodzi Tsikata, présidente du Codesria.
Intérêt
Manipulation «Aucun intérêt d'un pays ne doit pri-
«La manipulation et la confis- mer sur l'intérêt général et les chefs
cation de l’expression de la d'Etat des pays de l'Uemoa ont pris
souveraineté du peuple ont les bonnes décisions pour la bonne
chaque fois été par le passé le marche de notre institution. Nos
facteur principal de l’instabi- principaux défis élevés au rang de
lité et de la régression de la priorités sont liés aux infrastructures,
République centrafricaine» à l'énergie, à la paix et à la sécurité»
Martin Ziguélé, candidat à la présidentielle centrafricaine. Cheikh Hadjibou Soumaré, président de la commission de
l'Uemoa.
Construction
«L'unité du peuple rwandais Pourparlers
est inébranlable et le travail «L’Arabie saoudite soutient pleine-
de construction de la nation ment les pourparlers pour la paix en
continue à une allure régu- Syrie. C’est toujours d’actualité,
lière. Les Rwandais ont de- nous y croyons et nous soutenons
mandé une Constitution pleinement le processus, malgré nos
révisée, qu'ils ont approuvée différends avec l’Iran»
dans le récent référendum» Adel Al-Jubeir, ministre saoudien des
Paul Kagamé, président du Rwanda. Affaires étrangères.

14 Les Afriques . 28 janvier 2016


BANQUES & ASSURANCES

SENEGAL-BDK La DG Anta Dioum et le PCA


Mamadou Seck jettent l'éponge
Six mois après son démarrage, la BDK n'a pas fini de révéler ses secrets. A
peine aux commandes depuis fin juillet 2015, la directrice générale, la
Sénégalaise Anta Dioum, débauchée de la major Attijariwafa Bank, et le
président du conseil d'administration, Mamadou Seck, ont démissionné le 21
janvier, avec fracas. Retour sur les dessous d'un puzzle.
l'Espagnol Alberto Cortina n'avait pas
lésiné sur les moyens en libellant le
gros chèque pour recruter au poste de
DG Anta Dioum, réputée une tête
d'œuf qui officiait au groupe Attijari-
wafa Bank à Casablanca. La BDK
avait dégainé fort pour finaliser le si-
gning package de la nouvelle recrue.
L'ex-pensionnaire d’Attijari avait dû
remplacer Vasco Duarté défenestré au
forceps, le même qui se voit propul-
ser au poste de président du conseil
d'administration.
Selon nos informations, les rapports
entre administrateurs à la BDK se dé-
gradaient au point qu'ils se regar-
daient en chiens de faïence. Une
exclusivité des Afriques, à en croire
nos sources, le magnat espagnol Al-
berto Cortina veut défoncer la serrure
et faire autre que le métier de banque
classique, s'apparentant à du Banking
casino ou du Banking offshore peu

Q
conventionnel. On évoque dans les
ue se passe-t-il à la Banque tration, l'autre Sénégalais, Mamadou coulisses, captées par nos câbles, des
de Dakar ? C'est le premier Seck, jusqu'à un passé récent, était aux informations faisant étant depuis le
clash qui met en haute ten- commandes de l'hémicycle à la place démarrage des activités de la banque,
sion les administrateurs de l'une de Soweto. Selon des informations ex- d'opacité de management, d'absence
des dernières banques de la place fi- clusives parvenues aux Afriques, le notoire de transparence, de compor-
nancière de Dakar à avoir empoché conseil des administrateurs a avalisé tements désobligeants des espagnols.
son ticket d'entrée suivie de la ga- ce jour le départ du tandem Anta Le malaise a pris des proportions in-
bonaise BGFI. Dioum-Mamadou Seck. soupçonnées mettant sous haute ten-
Nous l'avons annoncé dans nos pré- Après avoir levé le voile sur l'identité sion la banque contrôlée en grande
cédentes éditions, respectivement les des actionnaires de la Banque de majorité par des capitaux étrangers
26 mars 2015, 4 juin 2015 et 24 juillet Dakar, des sources crédibles jointes espagnols. Inflexible et rigoureuse,
2015, la BDK (Banque de Dakar) est par Les Afriques confirment la nomi- La directrice Anta Dioum, pour question d'hon-
une grande nébuleuse. Les Afriques nation du Vasco Duarté au poste de générale de la neur, a décidé de quitter le navire,
qui a éventré le deal des nouveaux gla- PCA et du Sénégalais Ibrahima Fall nous a commenté une source.
diateurs voilà bientôt 9 mois - arrimés aux fonctions de directeur général.
banque, la Signalons que c'est Aliou Sall, le jeune
sur la place financière de Dakar - vient Cet ancien cadre de la BRM (Banque brillante et frère du président Macky Sall, qui
d'apprendre que la directrice générale régionale des marchés) occupait teigneuse Anta avait servi d'intermédiaire aux Espa-
de la banque, la brillante et teigneuse jusque-là avant la rupture des amarres Dioum vient de gnols pour s'introduire sur le marché
Anta Dioum vient de jeter l'éponge ce par Anta Dioum le fauteuil de direc- sénégalais. Grosse nébuleuse. Les
jeudi 21 janvier 2016. Elle a été suivie teur général adjoint. Début juillet jeter l'éponge. Afriques promet d'y revenir.
par le président du conseil d'adminis- 2015, le patron de la holding bancaire, Ismael Aidara, Dakar

16 Les Afriques . 28 janvier 2016


ASSURANCES
40ème assemblée générale annuelle de la Fanaf
Abidjan accueillera du 15 au 17 février 2016 la quarantième assemblée
générale annuelle et les cérémonies commémoratives du quarantième
anniversaire de la Fanaf. Les Assises 2016 de la Fanaf ont pour thème
«L’assurance africaine au cœur de l’émergence économique».

P
lus de sept cents délégués en Fanaf poursuit son ouverture vers le Abidjan, rateurs indissociables du secteur de
provenance de quarante-trois secteur non assuranciel en renouant Côte d’Ivoire l’assurance permettront de débattre
pays ainsi que des représen- avec la traditionnelle Journée de la sur des sujets d’intérêt commun et
tants de plusieurs organisations in- finance. Cette journée permettra de surmonter les contraintes qui
ternationales seront à Abidjan à aux assureurs qui sont des collec- Les membres freinent le développement de la fi-
l’invitation conjointe de la Fanaf et teurs d’épargne d’échanger et de feront le bilan lière dans les pays de la Fanaf.
des assureurs ivoiriens. Les Assises dialoguer avec les acteurs de la Comme les Assises d’Abidjan coïn-
de 2016 verront le retour d’une bourse et les émetteurs de titres. de l’organisa- cideront avec les quarante ans de la
journée consacrée à la finance et Quant à la Journée de l’assurance, tion et Fanaf, le bureau exécutif va honorer
une autre, mercredi 17 février, ré- elle dressera le bilan du parcours de sonderont les des femmes, des hommes et des ins-
servée à l’assurance. Comme c’est le la Fanaf et se penchera sur le futur titutions qui ont contribué à pro-
quarantième anniversaire de la du paysage assuranciel des pays de
perspectives mouvoir l’assurance dans les pays
Fanaf, les membres feront le bilan l’espace Fanaf. d’avenir d’un membres. Ainsi, des prix seront dé-
de l’organisation et sonderont les Le partenariat avec les régulateurs et secteur en cernés aux lauréats des Prix Ahma-
perspectives d’avenir d’un secteur les intermédiaires sera magnifié une dou Kourouma et Julien Jean
en perpétuelle mutation. fois de plus avec la table ronde
perpétuelle Codjovi.
Après quelques années de pause liée Cima-Fanaf et le Forum Fanaf-Fiac. mutation. Ismael Aidara,
à des contingences techniques, la Ces retrouvailles avec ces trois opé- Abidjan

28 janvier 2016 Les Afriques . 17


BOURSES & FONDS

Le Cameroun envisage de lever


270 milliards de f CFA sur le marché de la BEAC
Le Trésor public camerounais a lancé ce janvier les opérations de mobilisation
des fonds à travers l’émission des titres publics.

L
e Cameroun confirme sa po- bles (OTA) pour un montant de 15 Yaoundé, capitale en leader, les autres pays de la Com-
sition de principal animateur milliards de f CFA, soit au total 57 du Cameroun munauté économique et monétaire
du marché des titres de la milliards de f CFA que le Trésor pu- de l’Afrique centrale (Cemac) ont
BEAC et entend lever au cours de blic envisage de lever sur le marché des également annoncé leur recours sur
cette année 270 milliards de f CFA. titres de la BEAC au cours du premier le marché des titres en vue de procé-
Comme c’est le cas depuis ces der- trimestre 2016. Des fonds qui servi- der au financement des projets de dé-
nières années, le Cameroun a émis ront à financer les projets inscrits dans veloppement.
des titres publics sur le marché, dont le budget d’investissements publics Dans cette perspective, le Gabon
l’objectif est de lever environ 57 mil- 2016 ainsi que certains projets struc- projette de mobiliser 195,5 milliards
liards de f CFA au cours du premier turants en cours de réalisation. L’en- de f CFA, le Tchad entre 180 et 210
trimestre. Pour la première émission semble des opérations du Cameroun milliards de f CFA, tandis que la
le 13 janvier 2016, le Cameroun a sur le marché financier en 2016 est es- Cinq autres Centrafrique, malgré une situation
mobilisé 7 milliards de f CFA de timé à 370 milliards de f CFA, dont sociopolitique difficile, entend mo-
Bons du Trésor assimilables (BTA), 210 milliards de f CFA par émission émissions de biliser 8 milliards de f CFA au cours
cinq autres émissions de BTA pour de BTA et 60 milliards de f CFA par BTA sont du premier semestre de l’année. La
le même montant sont program- émission d’OTA sur le marché des ti- programmées Guinée Équatoriale, elle, n’a pas en-
mées pour le 27 janvier, les 10 et 24 tres publics de la Communauté éco- core révélé ses intentions, après sa
février et les 9 et 23 mars 2016, selon nomique et monétaire de l’Afrique
pour le 27 première opération effectuée sur ce
le calendrier prévisionnel établi par centrale (Cemac et un emprunt obli- janvier, les 10 marché en 2015, alors que pour
l’institution d’émission monétaire gataire de 100 milliards de f CFA à la et 24 février et l’instant le Congo est le seul pays de
de l’Afrique centrale. Bourse nationale des valeurs mobi- la Cemac qui n’a pas encore intégré
En plus de 42 milliards de f CFA de lières du Cameroun, la Douala Stock
les 9 et 23 le marché des titres comme modèle
BTA, il convient d’ajouter une émis- Exchange (DSX). mars 2016. de financement de son économie.
sion d’obligations du Trésor assimila- Bien que le Cameroun se positionne Achille Mbog Pibasso, Douala

18 Les Afriques . 28 janvier 2016


BOURSES & FONDS

TUNISIE LEASING
Nouvelle rallonge de Proparco
Proparco vient d’annoncer un prêt de 10 millions d’euros à Tunisie Leasing.
L’accord pour cette ligne de crédit au leader du crédit-bail en Tunisie vise à
accompagner le développement de cette activité dans ce pays.
région s’élève à près de 380 millions
d’euros.

Des solutions de finance-


ment plus rapides
Doit-on rappeler que le leasing per-
met à ces entreprises de bénéficier
de solutions de financement plus
simples et plus rapides que les cré-
dits bancaires classiques. Dans tous
les cas, une telle intervention envoie
des signaux encourageants sur la
consolidation du secteur bancaire et
le retour des investissements étran-
gers dans le pays.
Pour mémoire, Tunisie Leasing,
principalement active auprès des
PME et des TPE dans les secteurs du
commerce, des services et de l’in-
dustrie, a été la première société de
leasing, créée en Tunisie, en 1984.
Cotée à la Bourse de Tunis depuis
1992, elle propose des solutions de
financement en crédit-bail financier
tant mobilier (véhicules de tou-
risme, petits camions, matériel de
travaux publics, matériel médical,
équipements industriels, etc.)
qu’immobilier (bureaux, cabinets,
commerces, ateliers, dépôts, usines).
La société a su se positionner sur des
métiers innovants, tels que la loca-
tion automobile longue durée et
l’affacturage.
Quant à Proparco, c’est une institu-

L
e partenariat historique de financements à long terme, tout en Siège de Tunisie tion financière de développement,
Proparco avec Tunisie Lea- complétant l'offre de solutions de fi- Leasing à Tunis détenue par l’Agence française de
sing, initié il y a plus de 20 nancement en monnaie locale et en développement (AFD). Parmi ses
ans, se conforte. Avec l’accord d’une élargissant la gamme des services fi- actionnaires, des privés du Nord et
nouvelle ligne de financement de 10 nanciers disponibles en Tunisie. Les du Sud. Sa mission est de catalyser
millions d’euros, signé le 29 décem- responsables précisent qu’il s’agit de l’investissement privé dans les pays
bre dernier, Tunisie Leasing pourra la 2ème intervention de Proparco émergents et en développement en
diversifier ses sources de finance- dans le secteur financier tunisien, faveur de la croissance, du dévelop-
ment dans un contexte de tension depuis le début de l’année 2015. pement durable et de l’atteinte des
de liquidité en dinars et en devises, Plus généralement, elle confirme OMD (Objectifs du millénaire pour
particulièrement exacerbé depuis la l’engagement de Proparco en Tuni- le développement), indiquent les
révolution. Aussi, cette rallonge per- sie et en Afrique du Nord. Le mon- responsables.
mettra d’améliorer leur accès à des tant de ses financements dans la Abdelmalek El Mekkaoui, Tunis

20 Les Afriques . 28 janvier 2016


ENTREPRISES & MARCHÉS

PETROLE BRUT Scenarii d'un baril entre 10 à 60 $,


impacts sur l'économie algérienne
Le baril de pétrole est coté dans la matinée du 15 janvier 2016 à 30,16 $
pour le WTI et 30,25 pour le Brent. Quels impacts alors sur toute la société
algérienne, avec un cours variant entre 10 et 60 $ ?
dinars un dollar, le déficit dépasse-
rait 45 milliards de dollars. Ce glis-
sement du dinar à la baisse voile
l’importance du déficit budgétaire
et gonfle artificiellement le Fonds de
régulation des recettes (FRR) cal-
culé en dinars. En réalité, concer-
nant le budget d’équipement et de
fonctionnement, selon le FMI, l’Al-
gérie fonctionne sur la base d’un
cours de 110/115 dollars le baril.

Incidences sur les réserves


de change et sur le dinar
Sur le Fonds de régulation des recettes
qui étaient prévues à 17/18 milliards
de dollars à fin 2016 sur la base d’un
cours largement supérieur à 50 dollars,
à ce rythme, il s’effondrerait courant
2017. Les incidences sur les réserves de
change étaient au 1er septembre 2015
à 152 milliards de dollars ayant ter-
miné certainement à moins au 31 dé-

P
our la loi de Finances rectifica- transport, respectivement pour un Exploitation cembre 2015. Les sorties de devises en
tive 2015, les recettes de Sona- cours à 40 $, 30 $, 20$ et 10 $. pétrolière offshore 2014 ont été de 71,3 milliards de dol-
trach ont été établies par le Comment alors mobiliser les res- lars de biens et services, montant au-
gouvernement à 34 milliards de dol- sources financières suivant ces diffé- quel il faut ajouter 4/5 milliards de
lars. L’on doit retirer 20% de charges, rents scénarios (posant la dollars de transferts légaux de capi-
ce qui nous donne 27 milliards de dol- problématique de la rentabilité future taux, soit entre 75 et 76 milliards de
lars de profit net en précisant que la des investissements projetés) - le mi- dollars. Le montant pour 2015, avec
baisse d’un dollar en moyenne an- nistère algérien de l'Energie venait de En réalité, une baisse des importations relative-
nuelle occasionne une perte pour l’Al- déclarer, le 12 janvier 2016, que les pro- ment faible d’environ 6/7 milliards de
gérie d’environ 600 milliards de grammes de Sonatrach (100 milliards
concernant le dollars, cela nous donnerait une sortie
dollars. Le prix du gaz est indexé sur de dollars entre 2015 et 2020 et de 30 budget de devises d’environ 68/70 milliards de
celui du pétrole. Or, une information milliards de dollars pour la même pé- d’équipement dollars. Au vu du cours actuel entre 30
internationale de taille en ce mois de riode pour Sonelgaz) connaitront un et 40 dollars le baril, cela nécessitera
janvier 2016 : le Qatar dès le 1er jan- endettement ou puisement dans les ré-
et de fonc- pour 2016 une loi de finances complé-
vier écoulerait le GNL vers l’Inde à 6/7 serves de change - et que restera-t-il des tionnement, mentaire, car au rythme de l’actuelle
dollars le MBTU alors que la rentabi- autres secteurs ? En rappelant que toute selon le FMI, dépense publique, les réserves de
lité pour l’Algérie se situe entre 14/15 décision stratégique relève du Conseil l’Algérie change fondraient vers 2018 avec un
dollars. Nous aurons donc plusieurs national de l'énergie, présidé par le pré- retour au FMI.
scénarios possibles quant au résultat sident de la République. fonctionne sur Aussi, il y aura une incidence sur la va-
de la Sonatrach. A 50 dollars le baril, La loi de Finances 2016 a été établie la base d’un leur du dinar corrélée à 70% aux ré-
le profit net de Sonatrach serait de 21 sur la base d’un cours de 37 $, ce qui cours de serves de change elles-mêmes
milliards de $, mais plongerait à 15 est un artifice comptable. Or, le dé- provenant de la rente des hydrocar-
milliards de $, puis à 9 milliards, à 3 ficit budgétaire sur la base d’un dol- 110/115 dollars bures. Avec la baisse tendancielle des
milliards, et afficherait une perte, en lar à 106 dinars est de 35 milliards le baril. réserves de change, il y aura dérapage
fonction du coût de production et de de dollars. Et si on avait appliqué 75 proportionnel de la cotation du dinar

22 Les Afriques . 28 janvier 2016


pour ne pas dire dévaluation effective, une visibilité et une cohérence dans la Les réserves Malawi :
avec un écart sur le marché parallèle
dont la cotation actuelle dépasse 180
politique économique qui fait cruelle-
ment défaut faute de planification de change Inauguration d’une
dinars un euro. stratégique, la dynamisation de l’en- oscillant entre usine d’égrenage
treprise privée locale, internationale et 140 et 145 du coton à Balaka
Incidences publique devant lever toutes les en- Pr Peter Mutharika, président du
macroéconomiques traves, afin qu’elles s’insèrent dans le
milliards de $, Malawi, a officiellement inauguré
Il y a lieu d’avoir une vision réaliste car cadre des valeurs internationales en il y a lieu de lundi dernier une usine moderne
70% des besoins des ménages et des termes de coût et de qualité pour évi- bien les d'égrenage de coton, dans le dis-
entreprises publiques et privées dont ter trois illusions : premièrement, la trict de Balaka. Il s’agit de l’une des
le taux d’intégration ne dépasse pas généralisation à tous les secteurs de la
utiliser. 3 usines d'égrenage entre Chik-
15% proviennent de l’extérieur, le sec- règle des 49/51% où l’Algérie supporte wawa et Karonga, construites pour
teur industriel dominé par 95% d’en- tous les surcoûts pouvant s’appliquer l’Admarc (Agricultural Develop-
treprises familiales peu initiées à la aux segments stratégiques qu’il ‘agit de ment and Marketing Corp.), finan-
concurrence représentant 5% du PIB, définir avec précision. Dans le cas cées, en partie, par une ligne de
ne pouvant pas compresser au-delà de contraire, il ne faut pas s’attendre à at- crédit du gouvernement indien de
25/30% au risque d’inévitables ten- tirer les PMI-PME étrangères ayant un 50 millions de $. Le chef de l’État
sions économiques et sociales. Aussi, la fort potentiel de savoir-faire et de créa- n’a pas manqué de souligner que le
baisse des cours a des incidences sur le tion d’emplois durables, comme vient développement est crucial dans
rythme de la croissance économique : de le souligner aux autorités algé- l'amélioration du bien-être des
80% directement et indirectement riennes la majorité des chancelleries producteurs de coton dans le pays.
provenant de la dépense publique, la occidentales, à moins que l’Algérie
rente des hydrocarbures accroissant le supporte tous les surcoûts. Deuxième-
taux de chômage déjà sous estimé avec ment, l’illusion de l’ère mécanique du Seychelles : L’écono-
les emplois rentes notamment dans
l’administration et les sureffectifs des
passé, le fondement du développe-
ment reposant en ce XXIème siècle sur
mie bleue pour
entreprises publiques. l’économie de la connaissance et la renforcer la pêche
En résumé, la dette extérieure étant in- bonne gouvernance. Troisièmement, La 2ème Sommet de l'économie bleue
férieure à 4 milliards de dollars et les revoir l’actuelle politique reposant es- (Second Blue Economy Summit),
réserves de change oscillant entre 140 sentiellement sur les infrastructures et tenue sous le thème «Un océan, un
et 145 milliards de $, il y a lieu de bien le bâtiment n’étant qu’un moyen. En avenir», co-organisé par les gouver-
les utiliser, richesse virtuelle qu’il s‘agit bref, pour relever les défis, une gou- nements des Seychelles et des Émi-
de transformer en richesse réelle, le ca- vernance renouvelée s’impose. rats arabes unis, en partenariat avec
pital argent n’étant qu’un moyen ne Abderrahmane Mebtoul, Baisse des cours la Commission océanographique
créant pas de valeur. Cela implique Expert international du pétrole brut intergouvernementale de
l'UNESCO, a été un vibrant succès le
19 janvier 2016, avec l'adoption de la
Déclaration de l’Économie Bleue
Abu Dhabi 2016. La Déclaration,
adoptée à l'unanimité par le gouver-
nement, les participants internatio-
naux et la société civile, appelle la
communauté internationale à adop-
ter, élaborer et utiliser l'approche
économie bleue comme un outil-clé
dans la mise en œuvre de l'Accord de
Paris sur le changement climatique
et la réalisation des objectifs de dé-
veloppement durable. James Alix
Michel, président de la République
des Seychelles, qui s’est exprimé à
l’ouverture du Sommet, a prononcé
un discours mettant l’accent sur
l'importance et la signification d’un
changement de paradigme vers une
économie durable, notamment dans
l’exploitation de l’océan.

28 janvier 2016 Les Afriques . 23


ENTREPRISES & MARCHÉS

Steven Reid,
DAKAR Appui de la BAD au lancement nouveau directeur
de Diamniadio Valley à Goldfields
Steven Reid a été nommé directeur
L’offre d’offshoring et de nearshoring du Sénégal va non exécutif indépendant au conseil
s’étoffer. L’accord de principe du conseil d’administra- d'administration de Goldfields Ltd,
avec effet à partir du 1er février 2016.
tion de la BAD du 21 octobre dernier, vient d’être Reid a servi comme directeur de Sil-
approuvé par la signature d’un accord de financement ver Standard Resources Inc. depuis
janvier 2013 et fut directeur d'Eldo-
de 40 Mrds de f CFA, avec le gouvernement sénégalais. rado Gold Corporation en mai 2013.
Il a derrière lui plus de 35 ans d'ex-
périence dans le commerce interna-
tional, y compris à des postes de
direction dans de nombreux pays.
Aussi, Steven Reid a occupé le poste
de Chief Operating Officer de Gold-
corp Inc. de janvier 2007 jusqu'à sa
retraite en septembre 2012.

Certification
ISO/IEC 20000-1
et ISO/IEC 27001
d’Intelcom
Intelcom, pionnier du marché ma-
rocain dans le domaine de l’intégra-
tion des réseaux télécoms et des
systèmes d’information, vient de re-
joindre le club prestigieux de
quelques entreprises marocaines

D
iamniadio Valley, Techno- 2017. Un tel cadre permettra, à certifiées ISO/IEC 20000-1 «Système
park devant concentrer sur terme, à de grands comptes, tels que de gestion des services IT» et
un pôle de 25 ha, à Diam- Cap Gemini, BNP Paris Bas, Tata, ISO/IEC 27001 «Système de gestion
niadio, localité située à quelque 40 Dell, Bull, Intelcia… mais aussi à de la sécurité IT». Ces dernières cer-
km au sud de Dakar, est sur de bons d’autres de moindre envergure, de tifications, de type organisationnel,
rails. Amadou Bâ, ministre sénéga- faire du plug and play, à des loyers ont été accordées par le cabinet BSI
lais des Finances, et Mamadou La- symboliques. En effet, pour les res- «British Standards Institution», cer-
mine Ndongo, représentant résidant ponsables, il s’agit d’un projet d’im- tificateur accrédité par l’organisme
de la Bad au Sénégal, ont paraphé le portance pour le développement international l'ANAB (The ANSI-
29 décembre à 2015 Dakar, un ac- économique et social, dans la me- Un projet ASQ National Accreditation Board).
cord de financement de 40 milliards sure où il favorisera la création important pour Pour le directeur général d’Intel-
de f CFA pour la réalisation de cette d’une flottille de PME-PMI. Il est com, Bahâa Dine Tagmouti, cette
importante infrastructure. Le Séné- vrai que dans de telles infrastruc-
le développe- double certification est le fruit d’im-
gal exprime ainsi sa volonté de se tures, qui s’apparentent à des villes ment plication et d’engagement de leurs
positionner en pays de référence en intelligentes, sont souvent présentes économique et collaborateurs dans le process
Afrique dans le développement de toutes les commodités allant de la social, dans la continu d’amélioration de la qualité
telles activités et capter le maximum restauration aux services bancaires, des services délivrés aux clients et de
d’investissements y afférents. en passant par l’hébergement, le loi- mesure où il la gestion de la sécurité de leurs in-
Les travaux de ce Technopark, de- sir… A terme, ce sont 35 000 em- favorisera la formations critiques. Il a ajouté que
vant nécessiter 60 milliards de f CFA plois directs dans l’offshoring et le création d’une c’est aussi une distinction straté-
d’investissements, devraient être en- nearshoring qui sont attendus, tan- gique qui vient renforcer l’engage-
tamés au cours de ce mois de janvier dis que 105 000 emplois indirects
flottille de ment d’Intelcom dans la création de
2016. Suivant le calendrier de dé- pourraient être générés. PME-PMI. valeur pour ses clients en s’alignant
part, il devrait être livré courant Daouda MBaye, Dakar aux normes internationales.

24 Les Afriques . 28 janvier 2016


NIGER Participation supplé-
mentaire de B2Gold
Sopamin, un bon cru en 2015 dans le projet
La Société du patrimoine des mines du Niger (Sopamin) a aurifère Ondundu
réalisé un chiffre d'affaires de 56 milliards f CFA, fin 2015. Forsys Metals a récemment an-
noncé un accord entre B2Gold Na-
Grosse performance du géant minier qui, après un mibie qui permet au producteur
contentieux judiciaire contre Exim Bank Taiwan devant la d'or de prendre plus de parts,
jusqu’à 100% dans le projet auri-
Cour de New York, tient sur de bonnes béquilles. fère Ondundu. Au cours des 12
premiers mois, B2Gold sera consi-
déré parmi les gestionnaires du
projet. Successivement, cette so-
ciété va acquérir 25% d’Ondundu
pour 900 000 $, puis 24% supplé-
mentaires à 1 100 000 $ pour 49%
de parts, ensuite 26% supplémen-
taires pour passer à 1 300 000 $
correspondants à 75% du capi-
tal… jusqu’à 8 500 000 $ dans les
24 à 36 mois pour le transfert du
solde d’Ondundu à B2Gold.

Casablanca :
Finale africaine

S
opamin respire désormais la du président Mahamadou Issoufou. de Get In The Ring
pleine forme. L'année 2015 est Ce dernier a hérité de ce brûlant dos- Get In The Ring (GITR) est une
considérée par les 11 adminis- sier de ses prédécesseurs, principale- compétition internationale pour
trateurs siégeant au conseil d'adminis- ment ceux de l'ère Mahamane start-up qui se déroule dans 80
tration comme celle de la grande Ousmane et Cheiffou Amadou, a pays dans le monde. La finale ré-
embellie. Selon des informations ex- commenté une source autorisée. gionale africaine s’est tenue à Ca-
clusives des Afriques, la société a dé- De procès en procès, Sopamin sous le sablanca au Maroc, pour la
gagé un chiffre d'affaires de 56 magistère de son directeur général, première fois, lors du Start-up
milliards de f CFA à fin 2015 contre 27 Hamma Zada, lequel s'est attaché les Africa Summit, le 23 janvier 2016.
milliards à la même période en 2014. services d'un pool international Elle a regroupé 20 entrepreneurs
Une source a révélé aux Afriques que d'avocats (cabinet Holman) réputé Les fonds de 10 pays africains, une déléga-
les comptes ont été certifiés par le très pugnace, est parvenu à faire ramener tion de Get In The Ring Global et
sérieux cabinet d'audit et fiduciaire et accepter à Exim Bank Taiwan sa
propres de la une sélection d’investisseurs na-
FCA, basé à Niamey. dette facturée à 20 millions de dollars société tionaux et internationaux.
Selon nos informations, cette embellie sur une durée de 20 ans. Un agree- s'établissent à D’après les organisateurs, GITR
n'a pas été de tout repos, puisque la ment a été conclu entre les deux par- vise à donner de la visibilité aux
Sopamin a connu une longue période ties avec paiement immédiat de 5
18 milliards de start-up vis-à-vis des investisseurs
de flottement judiciaire devant la ju- millions de dollars. Grâce au pool f CFA contre 16 et des différents acteurs qui peu-
ridiction compétente de New York, d'avocats mobilisés, Sopamin a blindé milliards en vent les aider à réaliser leurs am-
saisie par les hauts dirigeants d’Exim son dispositif judiciaire et a gagné 2014, alors que bitions. Les entrepreneurs qui se
Bank Taiwan. Le guichet taïwanais ré- une bataille judiciaire haletante et sont affrontés sur un ring pour
clamait à l'Etat nigérien 178 millions coûteuse. Fin 2015, les fonds propres les actifs convaincre le jury, composé d’in-
de dollars et avait mis la main sur les de la société s'établissent à 18 mil- immobilisés vestisseurs, de la pertinence de
comptes de Sopamin. Exim Bank Tai- liards de f CFA contre 16 milliards en cumulés sont leurs business modèles et offres fi-
wan avait déjà gagné le procès contre 2014, alors que les actifs immobilisés nancières, n’ont eu que le verbe
l'Etat nigérien en 1998. De rebondis- cumulés sont de l'ordre de 19 mil-
de l'ordre de 19 pour convaincre. Aucun support
sements en rebondissements, l'affaire liards de f CFA. Mrds de f CFA. n’a été utilisé sur des combats de
atterrit sur la table du nouveau régime Ismael Aidara, Niamey 5 rounds, de 30 secondes chacun.

28 janvier 2016 Les Afriques . 25


ENTREPRISES & MARCHÉS

Tanzanie : Mobilisa-
INVESTISSEMENTS Africa2016, forum tion des investisse-
international à Sharm El-Sheikh, en février ments locaux dans le
secteur de l’énergie
A l’initiative d’EAPD, pôle de développement du En Tanzanie, le gouvernement a en-
ministère égyptien des Affaires étrangères, Africa tamé le processus de mobiliser les
investissements locaux dans le sec-
2016, forum international d’affaires et d’investisse- teur de l'énergie. Pour Sospeter Mu-
ments Afrique-Afrique de haut niveau, est prévu les hongo, ministre de l’Énergie et des
mines, cela passerait par l'implica-
20 et 21 février 2016 à Sharm El-Sheikh. tion des investisseurs locaux dans
les entreprises de services publics
d’électricité. Justement, dans ce sens
le gouvernement envisage une réu-
nion de 3 jours pour les investis-
seurs de l'énergie. La rencontre est
prévue au siège du ministère, à par-
tir du 15 février 2016. Pour le minis-
tre tanzanien de tutelle, le principal
objectif de la réunion est de mobili-
ser les investisseurs potentiels
d'énergie pour produire, transpor-
ter et distribuer l'électricité.

Ghana : Un new deal


énergétique

D
écidément, l’Egypte se posi- compte apporter sa contribution à Sharm El-Sheikh,
tionne en partenaire majeur l’intégration africaine. Egypte
en Afrique. Forte du succès Heba Salama, directeur de l’agence
de groupes qui ont investi surtout régionale d’investissements et de Zoetic Global, développeur de pro-
en Afrique de l’Est et en Afrique coopération, Comesa, a annoncé jet aux États-Unis, a signé un contrat
australe, dans les secteurs de l’in- des discussions autour des ques- d'achat d'électricité de 20 ans avec la
dustrie pharmaceutique et des TIC, tions les plus pressantes du conti- Compagnie d'électricité du Ghana
cette nation multiplie les rencon- nent, l’encouragement d’échanges (ECG) pour 100 MW de production
tres d’affaires de haut niveau entre B2B… Dans le même sillage, pour d'énergie additive au barrage d'Ako-
Africains. Avec le Forum interna- S.E. Hazem Fahmy, secrétaire géné- sombo sur le lac Volta. John Dra-
tional d’affaires et d’investisse- ral de l’Egyptian Agency of Partner- mani Mahama, chef de l’État
ments, Africa2016, l’Etat entend ship for Development (EAPD), ghanéen, a vanté la convention si-
renforcer les liens au sein du conti- Africa2016 est un événement im- gnée entre Zoetic et ECG, tout en in-
nent, autant au niveau présidentiel portant dans la mesure où il aidera sistant sur l'approche globale de son
que dans le domaine des affaires, à stimuler les investissements et le administration à la production
indique-t-on. En effet, la manifes- commerce interafricain. Pour les d'énergie et le rôle clé des énergies
tation sera inaugurée par le prési- responsables, il est grand temps que Stimuler les renouvelables. Il a notamment pré-
dent égyptien Abdelfattah Al-Sissi, le secteur privé du continent profite investisse- cisé que le projet Zoetic est une so-
en présence de plusieurs de ses des opportunités qui n’y manquent ments et le lution idéale pour leur plate-forme
pairs africains. D’ores et déjà, le pas. Ils rappellent que justement de développement durable et que
forum qui annonce 1 000 partici- l’Afrique offre les retours sur inves-
commerce son pays accueille les nouveaux dé-
pants, se veut aussi une réflexion tissement les plus élevés au monde. interafricain. veloppeurs qui apportent des solu-
sur les opportunités en Afrique et Daouda MBaye, Le Caire tions pratiques.

26 Les Afriques . 28 janvier 2016


Ouganda : Grave sé-
AFRIQUE DU SUD cheresse à Karamoja
Dégringolade du rand et nécessité d’une
aide urgente
Lundi 11 janvier, la monnaie sud-africaine, le rand, a Dans la région de Karamoja en Ou-
connu une forte baisse de 9%. Les analystes n’ont pas ganda, au moins 640 000 personnes,
soit plus de la moitié de la popula-
tardé à souligner qu’il s’agit de la chute quotidienne la tion, sont confrontées à des pénu-
plus importante depuis octobre 2008… ries alimentaires, suite une
sécheresse terrible. Selon une étude
conjointe du gouvernement et du
Programme alimentaire mondial
des Nations Unies (PAM), une aide
alimentaire à échelle pour la région
sera nécessaire, dans 31 des 52 sous-
comtés, au cours des 3 prochains
mois. Il en ressort que les ménages
en question sont jugés fortement
dépendants de l’aide du PAM. Aussi,
les experts trouvent qu’il est impé-
ratif qu’ils migrent vers les ceintures
vertes de la région, atténuent l’abat-
tage des arbres pour le bois de
chauffage et le charbon…

Djibouti :
Démarrage des tra-
vaux de la première
centrale solaire
Les travaux de la première centrale
solaire du Grand Bara à dans le sud
de Djibouti ont été entamés. Le pro-
jet sera réalisé en 6 étapes de 50 MW
chacune, pour une capacité finale de
300 MW et va nécessiter un investis-
sement de 390 millions de $. Les res-
ponsables ont précisé que le
développement de cette centrale so-
laire est le résultat d'un partenariat

E
n ce début de semaine, la devise ment changé plusieurs fois le ministre Johannesburg entre Djibouti et Green Enesys, so-
sud-africaine a lourdement des Finances, et un taux de chômage ciété allemande spécialisée dans les
chuté. Dans le sillage des cours autour de 25%. A cela s’ajoutent les in- énergies renouvelables. Le nouveau
des matières premières qui ont forte- quiétudes sur la morosité de l’écono- projet solaire fait partie de la straté-
ment dévissé, le rand (ZAR) s’est dé- mie chinoise… Justement, ce tableau gie du gouvernement visant à ré-
précié de 9%, lundi 11 janvier, par assez sombre de l’économie sud-afri- duire le coût de l'énergie et soutient
rapport à sa dernière cotation face au caine a induit l’agence de notation également l'objectif d'approvision-
dollar américain. A titre d’exemple, les Fitch à baisser la note du pays, pour la ner de Djibouti en sources renouve-
100 rands s’échangeaient contre ramener à BBB. lables d'ici la prochaine décennie. À
6,8833 $ à la fin du mois de décembre Afin d’atténuer l’impact de ce plon- noter qu’actuellement, 56% de
2015, contre 5,9208 aujourd’hui. Les geon du rand, la Reserve Bank l'énergie utilisée dans la République
experts attirent aussi l’attention sur les (banque centrale) va relever son taux de Djibouti provienne d'une source
faibles perspectives économiques du directeur, apprend-on de sources d'énergie renouvelable, notamment
pays, exacerbées par le tâtonnement dignes de confiance. de l'interconnexion hydroélectrique
du président Zuma qui a dernière- D.MB., Johannesburg avec l'Éthiopie.

28 janvier 2016 Les Afriques . 27


ENTREPRISES & MARCHÉS

Égypte : Du déve-
CÔTE D’IVOIRE loppement et de
Percée des entreprises marocaines l’aménagement de la
zone des Pyramides
Au terme de l’année écoulée, les investissements L’Égypte compte mettre en place des
directs étrangers du Maroc sur la Côte d’Ivoire se plans pour développer le domaine
des pyramides à Gizeh. En effet, le
sont inscrits dans une nette hausse. Sur les 185 président Abdel Fattah al-Sissi a
entreprises créées, quelque 37 sont marocaines, soit tenu, le 18 janvier 2016 au Caire, une
réunion avec l’ingénieur Ibrahim
un peu plus de 20%, selon le CPI ivoirien. Mahlab, président adjoint pour les
projets nationaux et stratégiques. Il
s’agira de développer tous les as-
pects de cette zone archéologique.
Le chef de l’État égyptien a souligné
l'importance d’accorder une atten-
tion particulière au développement
de la région et l'amélioration des
services offerts aux touristes. À
noter qu’étaient présents à la réu-
nion l’Autorité chargée du génie des
Forces armées, ainsi que les minis-
tères du Logement, des services pu-
blics et des communautés urbaines,
le tourisme et les antiquités.

Forafric–Tria : Nais-
sance d’un géant afri-
cain de la minoterie
Le groupe Forafric, fleuron national

A
ctuellement, les opérateurs investissements agréés par le Cepici Abidjan, capitale de la minoterie industrielle, prend
économiques marocains a atteint 669,7 milliards de f CFA, économique de le contrôle du groupe Tria, un ac-
Côte d’Ivoire
n’ont d’yeux que pour la soit 1,11 milliard de $, des investis- teur majeur du secteur créé en 1976.
Côte d’Ivoire. L’axe Abidjan-Casa- sements pouvant générer quelque 6 Le groupe Tria compte 2 minoteries
blanca, les deux capitales écono- 500 emplois. Doit-on rappeler qu’il industrielles, une société de distri-
miques respectives de la Côte s’agit d’une tendance qui se dessi- bution, une unité de pâtes alimen-
d’Ivoire et du Maroc, se porte bien. nait déjà depuis 2013. Meriem Ben- taires et de couscous, ainsi qu’une
Dans le sillage de la coopération salah Chaqroun, présidente de la société de négoce et de stockage de
Sud-Sud, voulue et encouragée par CGEM (patronat marocain), défen- céréales. De nombreuses synergies
les chefs d’Etat des deux pays, les dait alors qu’au cours des six pre- sont attendues, notamment dans les
IDE marocains s’accentuent dans ce miers mois de cette année-là, 25% domaines du stockage, de la logis-
pays de l’Afrique de l’Ouest. Dans sa des IDE du Maroc sont allés sur la tique, des achats, des ressources hu-
dernière sortie, Essis Esmel Emma- Côte d’Ivoire. La patronne des pa- maines, et permettront au groupe
nuel, directeur général du Centre de trons marocains avait alors fait allu- de présenter un éventail élargi de
promotion des investissements (Ce- sion à la fois à l’option du choix produits. Désormais, le groupe Fo-
pici), qui a dressé le bilan 2015 de d’une économie libérale basée sur rafric-Tria comptera près de 1 000
cette entité, a soutenu que la palme une vision claire, avec un ambitieux collaborateurs pour un chiffre d'af-
revient aux entreprises marocaines, programme de relance économique, faires consolidé de plus de 2 mil-
parmi les étrangères. En effet, il a et l’encouragement d’une réelle 25% des IDE liards de DH. Lors de la reprise du
précisé qu’elles ont été 37 entre- coopération Sud-Sud par Moham- du Maroc sont groupe Forafric, l’ambition décla-
prises sur les 185 créées en 2015, da- med VI, roi du Maroc, et Alassane rée de Yariv Elbaz reste inchangée,
mant le pion aux françaises qui Ouattara, président ivoirien.
allés sur la c'est-à-dire celle de créer un cham-
n’ont totalisé que 20 unités. Le DG Abdelmalek El Mekkaoui, Côte d’Ivoire. pion africain du secteur, créateur de
du Cepici a ajouté que l’encours des Abidjan valeur et d’emplois.

28 Les Afriques . 28 janvier 2016


MALI
Mamou Daffé, nouveau sherpa d’Arterial Network
En marge du raout international des professionnels et acteurs culturels,
tenu récemment à Yaoundé, au Cameroun, le Malien Mamou Daffé a été
élu nouveau président du réseau panafricain des acteurs culturels,
Arterial Network. Portrait d'un intrépide baroudeur de l'industrie
culturelle africaine.
land. Un important point et non
des moindres, celui de l'engage-
ment fort à travers le projet de
plan stratégique qui va faire bou-
ger les lignes du réseau, a été
abordé. Le clou de la conférence a
été l'élection avec brio d'un nou-
veau comité de pilotage.
Le Malien Mamou Daffé, qui a servi
dans le comité de pilotage pour les
deux dernières années, a été élu à
l’unanimité comme président. Le
tout nouveau sherpa a déclaré :
«Face aux nombreux défis du secteur
de la culture auxquels est confronté
Arterial Network, je suis convaincu
qu’on peut ensemble inscrire notre
réseau dans une nouvelle dyna-
mique, de durabilité, de profession-
nalisme, tout en mettant la culture
au cœur des politiques de développe-
ment du continent. Pour cela, nous
avons besoin d’une direction claire,
des ressources humaines de qualité et
des actions concrètes pour construire
une industrie culturelle dynamique,
concertée, pérenne». Jeune entrepre-
neur tourné vers la créativité à forte
valeur ajoutée, Mamou Daffé tient
les cartes en main et voit l'avenir
prometteur.
«Nous allons œuvrer durant ce
mandat pour repositionner Arterial

A
rterial Network, ce réseau Arterial Network. Car le temps Mamou Daffé, Network comme le réseau des ré-
panafricain d'acteurs cul- presse et les défis sont gigan- nouveau président seaux d’artistes et acteurs culturels
d’Arterial Network
turels blinde ses cordes. Au tesques. Au cours de cette grand- du continent qui favorise les
terme de sa conférence biennale messe culturelle de Yaoundé, échanges et des collaborations créa-
tenue dernièrement à Yaoundé, au plusieurs points figuraient à l'or- tives et dynamiques entre ses mem-
Cameroun, le nouveau métronome dre du jour, entre autres la lecture bres, avec des représentations
de l'art africain est le malien du rapport du comité de pilotage efficaces qui conçoivent et réalisent
Mamou Daffé. On le présente sortant, du rapport du secrétaire leurs propres programmes avec des
comme le futur bâtisseur de l'in- général, les mises à jour des affiliés effets et impacts positifs sur leurs
dustrie culturelle panafricaine, nationaux, les présentations spé- communautés», a affirmé le prési-
avec à la clé d'importantes ré- ciales sur des projets au Burkina dent Daffé.
formes dans les starting-blocks de Faso, aux Seychelles et au Swazi- Ismael Aidara, Bamako

28 janvier 2016 Les Afriques . 29


ENTREPRISES & MARCHÉS

Fast Jet ne desser-


INTERVIEW IBRAHIM T. KONATÉ vira plus le Malawi
La compagnie low-cost Fast Jet vient
CÔTE D’IVOIRE Développer l’agriculture d’annoncer qu’elle a cessé ses vols
vers le Malawi. Parmi les raisons
grâce aux TIC évoquées, les décisions du gouver-
nement du Malawi d’imposer des
En Côte d’Ivoire, une synergie est en marche entre les taxes supplémentaires à l’aéroport
de Chileka à Blantyre… Pour Rose-
nouvelles technologies et l’agriculture. Ibrahim T. Konaté bery Sath Sambo, président du
nous parle de ce rapprochement qui a donné naissance Conseil du tourisme du Malawi, le
au projet «e-agriculture» qui devrait permettre de départ rapide de la compagnie est
un jour sombre pour le tourisme au
booster le secteur agricole. Malawi. Outre le fait qu’elle ait dé-
mocratisé le transport aérien, ce
sera un coup dur pour les hommes
d’affaires qui devront passer 3 jours
dans un bus pour rallier la Tanzanie,
au lieu d’un vol de 2 à 3 h.

Zambie : Inaugura-
tion de la route
Mbala-Kakonde
Construit par la société China
CAMC, le projet de route Link Zam-
bia 8000, lancé en 2012, est axé sur
la réalisation d’un certain nombre
de routes dans tout le pays. Initié
par l'Agence de développement
routier, il vise à désenclaver les dis-
tricts et provinces de la Zambie,
mais aussi doit faciliter sa liaison de
la Zambie avec les pays voisins, no-
tamment la Tanzanie et le Malawi.
Un tronçon 171,9 km reliant ces 3

L
es Afriques : Comment nationale, nous apporterons un cer- Ibrahim T. Konaté, pays vient d’être achevé.
l'Agence nationale du ser- tain nombre d’éléments technolo- DG Adjoint de
l'Ansut
vice universel des télécom- giques à la problématique qui a été
munications/TIC (Ansut) qui
œuvre dans les nouvelles techno-
soulevée par les experts du secteur
agricole. C’est ça l’objet de e-agricul-
Angola : Les exploi-
logies peut-elle intervenir dans le ture. Les experts ont travaillé et déter-
tants agricoles pour
domaine agricole ? miné six chantiers majeurs. Comme l’industrialisation
Ibrahim T. Konaté : Le ministère vous le savez, dans le secteur agricole, de Cuanza Sul
des TIC est en partenariat avec le seuls les acteurs eux-mêmes savent les Les agriculteurs de la province cen-
ministère de l’Agriculture, et difficultés qu’ils rencontrent. Par Dans le secteur trale Cuanza Sul ont défendu lundi
l'Agence nationale du service uni- exemple, ils ont des problèmes d’in- agricole, seuls la revitalisation de l'industrie ma-
versel des télécommunications/TIC formation sur la disponibilité des pro- les acteurs nufacturière dans la région, grâce à
(Ansut), à travers cet accord, tra- duits, sur les semences, des problèmes un financement de l'État, visant à la
vaille sur le projet «e-agriculture». climatiques, etc. eux-mêmes récupération des plantes paralysées.
Un document de stratégie nationale Grace à la technologie on est capa- savent les Certains parmi eux trouvent que la
est déjà mis en place avec une prio- ble d’apporter l’information à un difficultés province dispose d'un potentiel
risation. Un certain nombre de pro- agriculteur qui est au fin fond de la agricole enviable, de sorte que la re-
jets sont identifiés déjà, et des Côte d’Ivoire. Vous savez, le taux de
qu’ils vitalisation de l'industrie de fabri-
chantiers lancés. pénétration des smartphones, de la rencontrent. cation serait une valeur ajoutée
A travers ce document de stratégie téléphonie, est très élevé en Côte pour la région.

30 Les Afriques . 28 janvier 2016


d’Ivoire. Seule l’information peut culture. Mais alors comment la
La partie Elections munici-
permettre au paysan d’être très convaincre ? Si la jeunesse voit
performant. Sans oublier que celle- qu’on utilise des méthodes techno- mécanique, pales en Afrique du
ci au niveau des produits sur les logiques pour faire l’agriculture, ce robotique, est Sud : Une date à fixer
marchés leur permet d’accroître la métier ne sera plus perçu comme facile à mettre En Afrique du Sud, aucune date
création de richesse. Pour envoyer dévalorisant. Ce sont des jeunes qui officielle n’a encore été annoncée
leurs produits, ils peuvent savoir où sont très bien formés. en œuvre, mais pour la tenue des municipales
il y a des requêtes, et donc où La partie mécanique, robotique, est il faut d’abord 2016. L’opposition s’inquiète jus-
orienter leurs produits, au lieu de facile à mettre en œuvre, mais il faut faire la tement de cet état de fait, d’autant
garder une production vivrière qui d’abord faire la promotion du capi-
peut rester ou pourrir par exemple, tal humain, la formation des res-
promotion du plus que la Constitution prévoit
qu’elles devraient avoir lieu entre
parce qu’ils ne savent pas qu’il y a sources humaines. capital les mois de mai et août.
une pénurie ailleurs. humain. La date précise doit être annoncée
LA : Quels sont les résultats ob- par le président du parti au pou-
LA : En dehors du volet qui porte tenus grâce à cette synergie entre voir, l’ANC. L’Alliance démocra-
sur l’information, dans certains nouvelles technologies et agri- tique, principal parti
pays on voit des nouveautés culture ? d’opposition, qui vient de révéler
comme la télé-irrigation ou irri- I.T.K. : Nous sommes au début. le nom de son candidat pour Jo-
gation à distance. Est-ce que ce Mais il y a beaucoup de demandes. hannesburg, en la personne
genre de technologies est à l’ordre Ce sont les agriculteurs eux-mêmes d’Herman Mashaba (homme
du jour en Côte d’Ivoire ? qui viennent vers nous. Même les d’affaires de 56 ans qui lança en
I.T.K. : Il faut aller par étape. L’Etat producteurs du secteur vivrier vien- 1985 une ligne de produits capil-
veut moderniser l’agriculture en nent nous faire des requêtes. Des laires dédiés aux Africains), mon-
Côte d’Ivoire. Le développement et structures comme l’OCPV (Office tre quelques signes d’inquiétude
la modernisation de l’agriculture de la commercialisation des pro- quant à ce mutisme.
est le leitmotiv du projet e-agricul- duits vivriers) sont partenaires dans
ture, sans compter le fait de pro- ce projet ainsi que les experts que
duire plus avec moins, de façon nous avons cités. Il y a un tel en- Angola : Finance-
durable. Seule la technologie peut
permettre cela. Sur des surfaces ré-
gouement, il y a beaucoup d’attente.
Nous sommes dans l’obligation
ment du Japon pour
duites, avoir une certaine technolo- d’apporter d’abord un minimum de la Phase II du port
gie pour produire plus, grâce à des solutions à ces agriculteurs, dès le de Namibe
systèmes d’auto-irrigation… départ. Pour le moment, la synergie Les travaux de la deuxième phase
Nous avons une jeunesse qui est très est en termes de potentiel. de réhabilitation du port de Na-
portée sur la technologie. Nous de- Propos recueillis par mibe en Angola seront en partie
vons la convaincre d’aller vers l’agri- Ibrahim Souleymane, à Abidjan réalisés par le Japon. Le ministère
angolais des Relations extérieures
et l’ambassade du Japon en An-
gola ont signé à Luanda un accord
d’échange des notes, évalué à plus
de 2 milliards de yens. Il s’agit
d’un don du gouvernement du
Japon. Le document a été paraphé
par Ângela Bragança, secrétaire
d’Etat en charge de la coopéra-
tion, et l’ambassadeur du Japon
en Angola, Kuniaki ITO. Le port
de Namibe, l’un des trois plus im-
portants de l’Angola, constitue le
point stratégique pour la région
Sud du pays et doit se transfor-
mer dans un avenir proche à un
participant actif dans le proces-
sus qui transformera l’Angola à
l’un des principaux centres logis-
tiques d’Afrique australe à travers
le couloir de Moçâmedes.

28 janvier 2016 Les Afriques . 31


POLITIQUE ECONOMIQUE AFRICAINE

Banque Millenium,
AFRIQUE AU SUD DU SAHARA Meilleure banque en
2016 en chiffres ligne d’Angola
Notre confrère Global Banking &
L’année 2015 vient de s’achever. Outre la rétrospective, Finance Review vient de décerner
je vais me tourner vers l’année qui s’annonce. le Prix de Best Internet Banking
2015 en Angola à la Banque Mil-
lennium. Pour Millennium An-
gola, cette distinction signifie la
reconnaissance de l'effort d'inno-
vation dans le marché angolais,
étant un encouragement qui vient
renforcer le compromis de la
Banque Millennium envers ses
clients. Parmi les critères qui ont
amené le jury a octroyé : la qualité,
la facilité d'accès et la sécurité que
les services de Millennium Angola
présentent, surtout, le commode
service «Paga Fácil» qui accroît la
disponibilité de la banque. A
noter que Banque Millennium
Angola compte plus de 600 000
clients, 100 agences, 13 centres
Prestige et 8 centres pour entre-
prises et corporate, dont 2 orien-
tés vers l’industrie pétrolière,
totalisant ainsi 109 espaces de ser-
vice ouverts au public. Pour facili-
ter le quotidien des clients,
quelque 55 de ces espaces fonc-
tionnent les samedis avant-midi.

D
ans une récente publication de 8,2% est raisonnable. La Sierra Croissance du PIB
du FMI, sur l’état de l’éco- Leone (-0,7%) continuera de sentir réel en 2016
nomie régionale de l’Afrique l’effet de la crise de l’Ébola sur son Ethiopie : Les Oromos
au sud du Sahara (octobre 2015), il économie. La Guinée équatoriale contre un nouveau
ressort les perspectives écono- avec -0,8% du taux de croissance du plan d’urbanisme
miques pour 2016. Cette base de PIB en 2016 connaîtra une contrac-
données est l’ossature de cette tion négative de l’activité écono- d’Addis-Abeba
contribution. mique. Je suis sidéré de constater En Ethiopie, la communauté des
que le pays ayant l’un des taux d’in- Oromos se rebiffe. Ils se soulèvent,
Taux individuel de crois- vestissement le plus élevé du conti- Le Mozambique depuis novembre dernier, contre
sance du PIB nent puisse finir avec une croissance et l'Éthiopie, un projet d’extension de la capitale
Le Mozambique et l'Éthiopie, selon économique négative. Addis-Abeba. Les localités de Ha-
les estimations du FMI, seront les selon les ramaya, Jaso, de Robe et de Walliso
seuls pays à obtenir un taux de Classification par revenu estimations du sont concernées. Il ne faut pas per-
croissance supérieur à 8%. L’Éthio- national FMI, seront les dre de vue que depuis une décen-
pie demeurera sur sa lancée de ces Au niveau des classifications régio- nie, plus de 150 000 Oromos ont
cinq dernières années en atteignant nales, les pays à revenu moyen,
seuls pays à été forcés de quitter leurs champs
un taux de croissance moyen de 8%. même si en perte de croisière l’an- obtenir un taux au profit d’une urbanisation galo-
Le Mozambique continue d’être née passée, continueront d'être à la de croissance pante de la capitale éthiopienne.
parmi les économies les plus perfor- tête avec un taux de croissance éco- Actuellement, les Oromos crai-
mantes de la sous-région. Si tout va nomique de 6,8% pour 2016. Les
supérieur à gnent une expropriation de leurs
bien du côté de dame nature et que pays à économies fragiles avec un 8%. terres ancestrales sans une certaine
le climat se montre clément, le taux taux de 5,9% continueront de do- rétribution.

32 Les Afriques . 28 janvier 2016


miner légèrement le groupe des éco-
nomies de frontières (5,3%) (pays à
jectif, elle doit avoir une épargne
nationale assez solide. Dans cette Je suis Succès du 1er sukuk
revenu moyen). rubrique, le FMI prévoit pour Mo- cependant peu de la Côte d’Ivoire
zambique un taux d’investissement réservé sur Le 21 décembre 2015, la Côte
Les pays exportateurs et de 51,2%, le plus élevé de la sous-ré-
importateurs de pétrole gion. Ce n’est pas étonnant que ce cette estima- d’Ivoire, agissant par l'intermédiaire
du ministère de l'Économie et des fi-
Les pays exportateurs de pétrole pays connaisse un taux de crois- tion du FMI. nances, émettait un sukuk inaugural
sont supposés rebondir avec un sance de plus de 8%. en devise nationale de 150 milliards
taux de croissance de 4,2%. Je suis f CFA, soit 244 millions USD. Pour ce
cependant peu réservé sur cette es- Le taux d’inflation Sukuk al-Ijara, la Société islamique
timation du FMI. Au cas où la chute Cet indice mesure indirectement pour le développement du secteur
actuelle des prix du pétrole se pro- l’effet de la politique monétaire. privé (ICD), branche de la Banque
longe en 2016, On pourrait avoir un Dans le court terme, il est un bon in- islamique de développement, basée
autre scénario. Contrairement aux dicateur de la pression de la de- à Jeddah, agissait en tant que princi-
pays exportateurs, les pays importa- mande domestique sur l’offre limitée pal arrangeur. Le sukuk, qui a une
teurs, eux, vont connaître une des biens et services. Dans la sous-ré- maturité de 5 ans, a été souscrit par
hausse de leur PIB de 4,4% pour gion, le temps des taux d’inflation des investisseurs issus d'institutions
l'année 2016. Si le prix moyen du élevés à deux chiffres n’est plus du régionales et internationales. Des in-
baril de pétrole reste bas pour l’an- commun des mortels. Il existe ce- vestisseurs du secteur de la vente au
née 2016, alors il faudra s’attendre à pendant des pays qui continueront détail issus de 8 membres de l'Union
un taux légèrement supérieur. en 2016 d’avoir des taux d’inflation économique et monétaire ouest-
critiques, à savoir le Soudan du Sud africaine (Uemoa) y ont également
L’épargne et l’investisse- (14,1%) et l’Érythrée (12,2%). En souscrit. Pour la suite, Khaled Mo-
ment national 2016 le Malawi (14,1%) continuera hammed Al Aboodi, PDG de l’ICD,
Ces deux identités sont importantes de lutter contre le démon de l’infla- a soutenu qu’ICD fera tout son pos-
pour le financement de toute éco- tion. Le Zimbabwe revient de loin, sible pour contribuer à la transfor-
nomie. Tout pays s’engageant à fon- une longue période d’hyperinflation, mation du marché de capitaux de
der sa croissance économique à ce pays connaître pour 2016 un taux Un trend haussier l’Uemoa, et va s’engager à promou-
partir de l’investissement assoit la d’inflation nul (0,0%). du cours du brut voir et à augmenter considérable-
handicapant la
base d’une économie performante à Francis Konan, croissance des pays ment le volume de transactions
long terme. Pour atteindre cet ob- Expert international à New York producteurs financières islamiques à destination
des économies de l’union.

Burundi : La Red-
Tabara, nouveau
mouvement de
résistance

Afin de lutter contre la recrudes-


cence des violences, des viols et des
exactions au Burundi, un nouveau
mouvement armé de lutte contre le
régime de Pierre Nkurunziza entre
en lice. Jusque-là, il y avait surtout
les FNL (Forces nationales de libé-
ration) du général Nzabampema
Aloys et le Forebu du lieutenant co-
lonel Edouard Nshimirimana.

28 janvier 2016 Les Afriques . 33


POLITIQUE ECONOMIQUE AFRICAINE

Côte d’Ivoire–Libé-
BURKINA FASO ria : Améliorations
Raid meurtrier d’Aqmi à Ouagadougou de la sécurité aux
frontières
Du 15 au 16 janvier 2016, 3 jihadistes se revendiquant Suite à la visite officielle d’Ellen
d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ont perpétré Johnson Sirleaf, présidente du Li-
béria, en Côte d’Ivoire (à Guiglo à
une attaque au café Cappuccino de Ouagadougou et l’ouest du pays), dans le cadre de
pénétré dans un 4 étoiles. Bilan : 29 morts et plusieurs la deuxième réunion du Conseil
blessés… un deuil national de 3 jours a été décrété. conjoint des chefs coutumiers et
anciens (CCCA) des 2 pays, le chef
de l’Etat ivoirien Alassane Ouat-
tara a jugé que la sécurité aux
frontières de la Côte d’Ivoire et du
Liberia s’est considérablement
améliorée. Cependant, ce dernier
s’est empressé d’admettre que des
risques sécuritaires existent, tout
en appelant à la mutualisation
des efforts pour le règlement des
problèmes transfrontaliers. Il
s’agissait d’une rencontre entre
les chefs coutumiers et les anciens
des 2 pays, à laquelle prennent
part les 2 chefs d’Etat, et qui se
situe dans le cadre du renforce-
ment de la coopération écono-
mique, sociale et sécuritaire.
Rappelons que la première ren-

A
près la récente prise d’otages par quelques soldats français. Une Des soldats contre du genre s’est tenue il y a 3
au Radisson Blu de Bamako, aile du Splendid était toujours en français prennent ans à Zwedru au Libéria.
position dans les
au mois de novembre der- feu au moment où nous rédigeons environs de l'hôtel
nier, des terroristes enturbannés réci- ces lignes. D’après les premiers té- Splendid
divent à Ouagadougou, à l’hôtel moignages, recueillis parmi les 63
Splendid de Ouagadougou. Le rescapés, dont un ministre burki- Le Gabon, vexé,
modus operandi reste le même… nabé, il y a eu au total une trentaine
Des islamistes armés forcent le léger de morts au cours d’échanges de
rappelle son ambas-
barrage sécuritaire devant l’établisse- coups de feu nourris entre le com- sadeur à Paris
ment, incendient 2 ou 3 véhiculent et mando et les forces de l’ordre, y «Ali Bongo n’a pas été élu,
atteignent les étages supérieurs où ils compris les 10 corps dans le café- comme on l’entend», ces propos
prennent en otage plusieurs clients et restaurant. Pendant les attaques, il de Manuel Valls, Premier minis-
membres du personnel de l’hôtel. Un règnait encore un certain flou dans tre français, sur une chaine fran-
hôtel 4 étoiles de luxe, surtout fré- la capitale du Burkina. Au moment çaise de télévision, ont offusqué
quenté par des hommes d’affaires, du où le ministre de l’Intérieur annon- les autorités de Libreville. Le
personnel d’organismes internatio- çait la fin de la prise d’otages, 126 li- Gabon n’a d’ailleurs pas tardé à
naux et des militaires français de lutte bérés, 33 blessés (évacués dans un Aqmi, qui a rappeler son ambassadeur en
contre l’islamisme armé dans la sous- CHU et un hôpital de la capitale) et revendiqué les France, S.E. Germain Ngoyo
région. La nouveauté dans cette at- 3 terroristes tués, une autre attaque attaques, a Moussavou pour consultations et
taque se trouve dans le fait qu’il y a eu par 2 terroristes, avec prise d’otages, attend sans doute des excuses of-
une diversion, en début de soirée, au était évoquée à l’hôtel Yibi, mitoyen
publié la photo ficielles de Matignon. Il faut
Cappuccino, un café fréquenté par au premier établissement… Les mi- de 3 jeunes, noter que Pacôme Moubelet-Bou-
des expatriés à quelques encablures litaires du Burkina viendront à bout sortis à peine beya, ministre gabonais de l’inté-
de l’hôtel. Un modus operandi, simi- des jihadistes et un deuil de 3 jours rieur, avait invité, le lendemain, le
laire à celui des attaques de Paris. a été décrété.
de l’adoles- Premier ministre français à ap-
L’assaut a été donné par les forces de Abdelmalek El Mekkaoui, cence. porter des éclaircissements sur sa
l’ordre du Burkina Faso, appuyées Ouagadougou déclaration…

34 Les Afriques . 28 janvier 2016


Maroc : Arrestation
RCA d’un Belgo-marocain
à Mohammédia
Elections générales, vers un second tour J. A., soupçonné d’être en relation
directe avec les actes terroristes du
Les résultats partiels des élections générales, du 30 13 novembre à Paris, a té arrêté, la
décembre 2015, en République centrafricaine (RCA), semaine dernière à Mohammedia
au Maroc, ville située à environ 30
placent Faustin Archange Touadéra en tête. Mais km au nord de Casablanca. Il a été
d’ores et déjà, on avance un prochain tour le 31 appréhendé par les éléments du
janvier 2016. Bureau central d’investigation ju-
diciaire (BCIJ), relevant de la
DGST. Selon les limiers du BCIJ, il
aurait côtoyé les kamikazes de
Paris pendant des mois et avait re-
joint la Syrie, où il s’était engagé
dans un premier temps dans les
rangs de Jabhat Al Nosra, mou-
vance armée et animée par des ji-
hadistes marocains, avant de
rejoindre les unités de Daech. Re-
traçant son parcours, ils ont déter-
miné qu’il est arrivé au Maroc,
après avoir transité par la Turquie,
l’Allemagne, la Belgique et les
Pays-Bas.

Nigéria : Graves
détournements
de deniers publics
au Trésor public

L
a République centrafricaine puis de Désiré Bilal Kolingba (39952 Délibération Lai Mohammed, ministre nigérian
(RCA), qui a été ravagée par voix), fils de l’ex-président André dans un bureau de l’Information, vient d’indiquer
de vote à Bangui
un peu plus de 3 années Kolingba. Ces chiffres concernent qu’entre 2006 à 2013, quelque 55
d’une guerre civile, ponctuée de Bangui, la capitale, 8 des 16 pro- personnes, dont des gouverneurs,
terribles violences intercommu- vinces du pays et l’étranger, sachant des ministres et des fonctionnaires,
nautaires, a tant bien que mal né- que l’Autorité nationale des élec- mais aussi des banquiers et des
gocié sa transition. Lors du tions (ANE) a relevé un taux de par- hommes d’affaires, ont subtilisé
scrutin du mercredi 30 décembre ticipation de 71% au vote. plus de 13 milliards de $ au Trésor
2015, les 2 millions d’électeurs Mais au moment où le processus de public. Des allégations faites au
centrafricains inscrits ont eu à dépouillement se poursuit, une Faustin début d’une «campagne nationale
voter pour une liste de candidats, vingtaine de candidats, avec à leur Archange de sensibilisation» appelant les Ni-
parmi lesquels plusieurs fils d’an- tête Karim Makassoua et Sylvain gérians à se joindre à la lutte contre
ciens présidents et de chefs de Patassé, fils de l’ex-président Pa- Touadéra, la corruption qui gangrène le pays.
gouvernement... tassé, contestent la validité des pre- candidat Pour le ministre, le Nigéria, qui jouit
Après la publication des premiers mières estimations. indépendant et de la plus forte économie du conti-
résultats partiels (environ 27%), Ils évoquent des fraudes éven- nent, d’une importante industrie
Faustin Archange Touadéra, candi- tuelles. Dans ce pays, si riche, parce
ex-Premier pétrolière et de la plus grande popu-
dat indépendant et ex-Premier mi- que producteur de diamants, ministre de lation d’Afrique, «devrait être un
nistre de François Bozizé, est arrivé d’or… mais exsangue par plusieurs François pays riche». Justement, il a déploré
en tête avec 120 838 voix, suivi guerres fratricides et une gabegie que les sommes dérobées auraient
d’Anicet Georges Dologuélé (68 547 sans égales, ne demande qu’à aller
Bozizé, est pu servir à la construction de 36 hô-
voix), ex-Premier ministre de l’an- de l’avant, au profit de tous ses fils. arrivé en tête. pitaux ou éduquer quelque 4 000 en-
cien président Ange Félix Patassé, Daouda MBaye, Bangui fants jusqu’à l’université…

28 janvier 2016 Les Afriques . 35


POLITIQUE ECONOMIQUE AFRICAINE

Sénégal : Vers une


CÔTE D’IVOIRE mise en place d’une
Nouveau gouvernement Duncan politique de cyber-
sécurité
Daniel Kablan Duncan, Premier ministre ivoirien, vient
de former son gouvernement. A première vue,
l’ossature de son premier gouvernement a été
conservée, et la gent féminine se renforce dans une
équipe portée à 36 membres.
Malick Ndiaye, directeur de cabi-
net du ministre sénégalais des Té-
lécommunications et de
l’économie numérique, a récem-
ment annoncé à Dakar que son
pays s’attelle à la mise en place
d’une «politique de cybersécurité»,
courant de ce premier semestre, à
défaut d’une stratégie nationale. Il
s’est ainsi exprimé en marge d’un
atelier sur la situation du Sénégal
en matière de cybersécurité, a noté
APS (Agence de presse sénéga-
laise). Une rencontre qui a permis
de faire un état des lieux de la poli-
tique de cybersécurité au Sénégal,
d’identifier les priorités de la sen-
sibilisation sur la cybersécurité, et
d’examiner les défis et les expé-
riences acquises.
Le directeur de cabinet du ministre
des Télécommunications a précisé

L
e président ivoirien Alassane Justice au magistrat, ex-secrétaire Daniel Kablan que la formulation de cette poli-
Ouattara avait demandé, le 6 général du gouvernement, Sansan Duncan, Premier tique de cybersécurité demande
ministre de
janvier dernier, à son Premier Kambilé, tandis que le nouveau chef la Côte d’Ivoire l’implication de toutes les parties
ministre, Daniel Kablan Duncan, de la diplomatie ivoirienne devient prenantes, telles que le ministère
rapidement reconduit, après la dé- Abdallah Albert Toikeuse Mabri de de la Justice, la Commission natio-
mission du gouvernement, de for- l’UDPCI. Ce dernier remplace nale de la cryptologie, l’Agence de
mer une nouvelle équipe. Le nouvel Charles Koffi Déby. l’informatique de l’Etat, le minis-
exécutif est, à quelques exceptions Les sortants sont Mathieu Babaud tère des Affaires étrangères - pour
près, identique au précédent. Il est Darret (Eaux et forêts), Bacongo des questions de coopération - et le
vrai qu’il comporte 9 entrants, dont Cissé (fonction publique et réforme ministère de l’Intérieur.
4 femmes, 5 ministres sortants, et administrative), Charles Déby Koffi Pour mémoire, le Sénégal avait mis
s’élargit à 36 membres. Aussi, 3 por- (Affaires étrangères), Gnénéma en place, depuis 2008, un cadre ju-
tefeuilles de souveraineté changent Coulibaly (Justice, garde des Sceaux ridique pour lutter contre la cyber-
de mains. Ainsi, Paul Koffi Koffi, hé- et droits de l’homme), et Albert Ag- Le nouvel criminalité, mais au-delà de ce
rite du ministère de l’Enseignement grey (chargé des relations avec les cadre juridique, qu’il faut d’ail-
supérieur et de la formation. Le dé- institutions de la République).
exécutif est, à leurs actualiser, ce responsable
partement de la Défense, qui lui A noter que le nouveau gouverne- quelques trouve qu’il faut mettre en place
était confié, est désormais géré par ment, dépeint comme une équipe exceptions des structures et des organisations
la présidence. Il échoit à Paul de mission et de combat et qui passe qui permettent de manière opéra-
Charles Donwahi, nommé ministre de 31 à 36 membres, va compter 9
près, identique tionnelle de lutter contre la cyber-
auprès du président de la Répu- femmes. au précédent. criminalité, des centres d’alerte et
blique. Gnénéma Coulibaly cède la Daouda MBaye, Abidjan des centres de surveillance.

36 Les Afriques . 28 janvier 2016


BAD : soutien finan-
EBOLA cier à une centrale
OMS annonce la fin de l’épidémie en Afrique hydroélectrique en
Afrique centrale
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de La banque africaine de dévelop-
déclarer la fin de l’épidémie à virus Ebola, en Afrique de pement (BAD) vient d'approuver
un financement d'un montant
l’Ouest, jeudi 14 janvier 2016… global de 138 millions de dollars
pour financer la centrale hydro-
électrique dénommé Ruzizi III.
L'ouvrage devrait alimenter le
Burundi, la RDC et le Rwanda. Il
fait partie du programme de dé-
veloppement des infrastructures
en Afrique (PIDA) lancé à travers
le Nepad et implique trois Etats
d'Afrique centrale qui forment la
communauté économique des
pays des grands lacs (EGL).D'une
capacité globale de 147 méga-
watts ,cette centrale a fait l'objet
d'un accord signé en septembre
2014 entre les pays de l'EGL et un
consortium composé de Sithe
Global, filiale du géant américain
Blackstone Group et Industrial
Promotion Services, filiale du
fonds Agan Khan pour le déve-
loppement économique. Selon le
ministre saoudien de la Défense,
Mohamed Ben Salmane, la mo-
narchie tire ainsi les consé-
quences de la chute vertigineuse
des cours du brut en cherchant à
s’appuyer sur de nouveaux inves-
tisseurs.

G
ame over pour Ebola ? De Rappelons que déjà le 4 janvier der- Ebola,
des prolongations
Somalie : Attaque
toutes les façons, on peut nier, l’organisation internationale
croire que le plus dur est der- déclarait la fin de ce fléau en Guinée,
en Sierra Leone Shebab d’une base
rière nous, après plusieurs milliers soit 2 ans, après son début dans ce kenyane
de morts (+ de 11 000 malades et pays. Un pays qui avait déclaré offi- Les islamistes somaliens d’Al She-
une centaine de soignants), quelque ciellement la fin de la maladie le 16 bab, affiliés à Al-Qaïda, ont attaqué
22 000 enfants laissés orphelins ou novembre 2015. Néanmoins, il ne vendredi dernier un camp de la
sans un parent proche et un lourd faut pas jubiler trop vite. Si des res- force de l'Union africaine en So-
impact sur les économies de la sous- ponsables avancent qu’un protec- malie (Amisom). Il s’agit d’un as-
région. Dans un communiqué rendu teur à 100% a été mis au point, il saut qui a fait plusieurs morts
public, l’OMS a annoncé au- n’en demeure pas moins que nom- parmi les soldats kényans. Les
jourd’hui la fin de cette épidémie en bre de chercheurs ont regretté que corps des soldats kényans tombés
Afrique de l’Ouest, avec l’arrêt de la beaucoup de nouveaux traitements ont commencé à être rapatriés,
transmission au Libéria. Cette date ont échoué. La question essentielle Néanmoins, il lundi 18 janvier à Nairobi. De leur
va coïncider avec le 42ème jour de- est de savoir si les Etats sont mieux ne faut pas côté, les assaillants shebab affir-
puis que le dernier patient d’Ebola armés pour combattre une éven- maient, dimanche 17 janvier, avoir
au Libéria a été testé négatif, relève- tuelle prochaine flambée ? jubiler trop vite. tué plus d’une centaine de soldats
t-on dans ce document. D.MB., Freetown kényans et en avoir capturé 12...

28 janvier 2016 Les Afriques . 37


POLITIQUE ECONOMIQUE AFRICAINE

RDC : Edem Kodjo,


CAMEROUN-CONGO Le Japon finance la pour relancer le dia-
construction d’une route intracommunautaire logue politique
Edem Kodjo, ex-Premier ministre
Le prêt de 25 milliards de f FCA du Japon au Cameroun du Togo et ex-SG de l’OUA, vient
devrait permettre d’apporter un coup d’accélérateur à d’être nommé par la Commission
de l’Union africaine facilitateur du
la construction de cette route qui facilitera des dialogue politique en République
échanges entre les deux pays voisins. démocratique du Congo (RDC).
Devant réussir là où l’ex-envoyé
spécial de l’ONU, Saïd Djinnit, a
failli, il est appelé à œuvrer pour un
rapprochement des points de vue
entre les acteurs de la classe poli-
tique. A noter que le président
congolais Joseph Kabila propose un
tel dialogue et que des réticences
sont relevées dans une partie de
l’opposition. Des adversaires oppo-
sés à la possibilité d’un troisième
mandat pour le chef de l’Etat actuel.

La BRVM classée
bourse la plus per-
formante d’Afrique
Le dernier classement africain des
bourses a hissé la Bourse régionale
des valeurs mobilières (BRVM)
d’Abidjan au rang de bourse la
plus performante du continent. La
BRVM a vu son indice composite

L
e Japon a travers l’Agence ja- transfrontalière longue de 651 Km La route commu- progresser de 17,77% au moment
ponaise de coopération inter- est «le maillon manquant de l’in- nautaire, vecteur où la bourse du Botswana, classée
de l’intégration
nationale (JICA) a octroyé un ter-capital Yaoundé-Brazzaville». sous-régionale deuxième, n’a connu qu’une
prêt de 25 milliards de f CFA au Ca- Sa construction permettra non hausse de 5,33 %. Ce positionne-
meroun, pour appuyer les efforts de seulement de désenclaver des di- ment de la BRVM est le fruit de la
ce pays dans son programme de zaines de localités transfrontalières, stratégie de promotion régionale
construction de route reliant le Ca- mais apportera également un coup et internationale déployée depuis
meroun au Congo. Ce financement, d’accélérateur à l’intégration sous- plus de trois années par son Top
a-t-on appris, permettra notam- régionale au sein de la Commu- Management. La BRVM a terminé
ment la construction d’un lot de nauté économique et monétaire de l’année 2015 en fanfare avec une
67,5 km entre les localités de Min- l’Afrique centrale (Cemac). Désenclaver capitalisation du marché estimé à
tom et Lélé, dans la région du Sud- Conformément au cahier des 7500 milliards de f CFA, soit une
Cameroun qui fait partie du projet charges, la partie camerounaise de la des dizaines de progression de 18,67% en un an.
de la route Djoum-Ketta compo- route Sangmélima-Ouesso devrait localités Aujourd’hui, sa marge de progres-
sante de l’axe routier devant relier coûter 119,8 milliards de f CFA, dont transfronta- sion est encore très grande selon
les villes de Sangmélima au sud du la majeure partie a déjà été mobilisée les spécialistes qui ont vivement
Cameroun et d’Ouesso au nord du par divers bailleurs de fonds, tels que
lières, un coup salué la nomination du magnat sé-
Congo. Avec ce financement japo- la Banque arabe de développement d’accélérateur négalais Pierre Goudiaby Atépa au
nais, le Cameroun devrait boucler en Afrique (Badea), la Banque isla- à l’intégration poste stratégique de Président du
l’enveloppe nécessaire à la construc- mique de développement (BID), la conseil d’adminitration. La BRVM
tion de la partie camerounaise. BAD, le Fonds saoudien de dévelop-
sous- qui regroupe les huit Etats de l’Ue-
Pour la Banque africaine de déve- pement, et le Fonds kowïtien. régionale. moa est l’unique bourse au monde
loppement (BAD), cette route Achille Mbog Pibasso, Douala commune à plusieurs pays.

38 Les Afriques . 28 janvier 2016


GABON
L’économie numérique comme rampe de développement
Des acteurs nationaux et internationaux se sont réunis du 14 au 18 décembre
2015, à Libreville, pour réfléchir sur l’apport de l’économie numérique dans le
développement du pays.

L
e Gabon vient d’abriter son A en croire le ministre de l’Econo- Libreville, capitale nisations internationales ainsi que
tout premier Salon internatio- mie numérique et de la Poste, Pas- du Gabon des partenaires au développement.
nal de l’économie numérique tor Ngoua N’neme, l’organisation Dans ce contexte, le comité d’organi-
et de l’innovation (Senig). Organisé de cette première édition du Salon sation s’est réjoui du fait que «cette
sous l’égide du ministère de l’Écono- international de l’économie numé- plateforme est le cadre idéal
mie numérique et de la Poste, cet évè- rique et de l’innovation vient à Un lieu de d’échanges sur les nouvelles techno-
nement a mobilisé plusieurs acteurs point nommé, en ce sens qu’elle ap- promotion des logies de l’information et de la com-
nationaux et internationaux du sec- porte une valeur ajoutée dans le munication et offre sans aucun doute
teur des technologies de l’informa- secteur, à travers «des conférences services et des opportunités de rencontres et
tion et de la communication. Sous le sur le numérique dans les divers produits d’affaires pour des investisseurs na-
thème « Jeunesse et numérique, le- secteurs de l’écosystème de l’Inter- d’entreprises tionaux et internationaux». En tout
viers de développement durable », net, tels la cyber-sécurité, les res- état de cause, «le Senig 2015 se veut
quelque 2 000 visiteurs ont effectué le sources Internet, les noms de
privées également un lieu de promotion des
déplacement pour échanger sur ce domaines, le réseautage, les inno- d’informatique, services et produits d’entreprises pri-
secteur en pleine mutation, et dont vations, l’inclusion numérique et d’électronique vées d’informatique, d’électronique
des études concordantes le classent financière, les infrastructures». et de télécommunications à fort im-
parmi les secteurs à fort potentiel D’où cette mobilisation observée
et de télécom- pact économique et social dans tous
économique pour l’Afrique. Edition parmi les opérateurs mobiles et de munications à les secteurs d’activités». Reste à im-
meublée par des ateliers de formation télécommunications, les structures fort impact plémenter les résolutions prises au
pour le renforcement des capacités, du gouvernement en charge des économique et terme de ces assises tant il est vrai que
des expositions et des conférences- TIC, la société civile, les collectivités la fracture numérique est encore une
débats sur l’apport du numérique locales, les jeunes et étudiants, les social. réalité au Gabon.
dans le développement du continent. enseignants et chercheurs, les orga- A.M.P., Libreville

28 janvier 2016 Les Afriques . 39


POLITIQUE ECONOMIQUE AFRICAINE

L'avenir du Bassin du Niger au menu


de la Conférence des chefs d'Etat
Le Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Autorité du Bassin du
Niger (ABN) a réuni 9 pays riverains vendredi 8 janvier à Cotonou, au Bénin.
Un plan d'investissement stratégique d'un montant de 3,11 milliards de
dollars (environ 1 556 milliards de f CFA) devait être mobilisé dans le cadre
d'une gestion intégrée durable des ressources hydriques.

L
es présidents Ibrahim Bouba- (2015-2025). Les présidents Idriss Le fleuve Niger prélude à ce raout de Cotonou, les
car Keita, Mahamadou Issou- Déby et Mahamadou Issoufou s'il- gouvernements membres de l’ABN
fou, Muhammadu Buhari et lustrent comme les grands défen- s'étaient retrouvés à Bamako, le 3
Idriss Déby se sont réunis dans la seurs de l'opération sauvetage du novembre 2015, à l'occasion d'une
capitale béninoise vendredi 8 jan- Bassin du Niger, en proie à de ré- Cette grand- réunion extraordinaire afin de dis-
vier et sont décidés de passer à la vi- currents dérèglements climatiques. messe des cuter du Plan d’investissement cli-
tesse supérieure. Cette grand-messe Le chef de l'Etat malien, Ibrahim chefs d'Etat et mat (PIC) de l’ABN.
des chefs d'Etat et de gouvernement Boubacar Keita, joue aussi sa parti- Un média confrère malien a in-
à Cotonou est le prolongement de la tion dans la croisade climatique aux de gouverne- formé que cette rencontre avait re-
COP21 de Paris tenue en décembre côtés des autres pays membres de ment à groupé autour du Premier ministre,
dernier où les décideurs africains l'Autorité du Bassin du Niger. Cotonou est le Modibo Keïta, le secrétaire exécutif
avaient présenté le document stra- Le Mali a désigné Cissé Mariam Kai- de l’ABN, Collins R.U. Ihekire, le
tégique contenant quelque 246 ac- dama Sidibé, ex-Premier ministre,
prolongement ministre béninois en charge de
tions prioritaires pour la mise en au titre d'ambassadrice de l'ABN de la COP21 de l’Eau, Christine Vyaho, les représen-
valeur des ressources du Bassin du avec à la clé une feuille de route axée Paris tenue en tants des partenaires techniques et
fleuve. Coût total des investisse- sur les questions liées à la gestion in- financiers, entre autres la Banque
ments : 3,11 milliards de dollars. La tégrée de l'eau du bassin afin d'éva-
décembre mondiale et la Banque africaine de
durée de la mise en œuvre du pro- luer les risques et les besoins dernier. développement.
gramme structurant est de 10 ans d'investissements prioritaires. En Ismael Aidara, Niamey

40 Les Afriques . 28 janvier 2016


DOSSIER

2016,
Année de toutes les élections
Cette année, dans pas moins de 22 pays du continent africain,
vont se dérouler, de janvier à décembre, des élections
présidentielles, législatives, locales, sénatoriales... Le cas est
plutôt rare pour ne pas être traité, mais surtout l’Afrique confirme
son choix pour la démocratie.

L
es chemins vers la démocratie sont pavés en juillet, en Zambie, au mois de septembre, et en
de bonnes élections. Entre les pays où Gambie et en Guinée équatoriale, au mois de no-
des dirigeants s’accrochent au pouvoir, vembre. Entretemps, des élections générales seront
réclamant un énième mandat, tels organisées au mois d’août dans les îles du Cap-
l’Equato-guinéen Nguéma, le Gambien Vert, des régionales et municipales en Tunisie.
Jammeh, le Congolais Sassou, le Djiboutien Guel- Si dans tous ces pays, l’agenda des votes est plus ou
leh, le Gabonais Bongo et ceux qui sont en passe moins précis, la présidentielle au Congo, prévue
de réussir de réelles alternances démocratiques, courant 1er trimestre, nous édifiera si le président
notamment aux Seychelles, au Cap-Vert, en Zam- Sassou va rempiler ou non. Entre autres dates de
bie, ou encore au Bénin avec ses technocrates, scrutins à fixer, la présidentielle au Gabon, les lo-
d’autres se cherchent toujours. En République cen- cales en Afrique du Sud, les législatives aux Sey-
trafricaine (RCA), la Transition touche à sa fin chelles, au Maroc, en Côte d’Ivoire, les élections
Le chrono- avec un second tour fort attendu. Cette même ten- générales en République démocratique du Congo
dance est constatée aux îles Comores, au Tchad, ou (RDC) et des communales en Guinée.
gramme est en Ouganda. S’il est vrai que de plus en plus d’Africains, au pou-
entamé par la De décembre 2015 au janvier 2016 à la fin de l’an-
née en cours, le continent sera traversé par pas
voir comme dans l’opposition, retiennent et défen-
dent que sur le champ politique la bataille ne peut
RCA avec des moins de 23 scrutins. Le chronogramme est en- être que celle des idées, nous assisterons à des joutes
tamé par la RCA avec des élections générales entre électorales où les duels sont entre hommes d’af-
élections décembre 2015 et février 2016. Il se poursuit avec faires, tels que Zinsou et Patrice Talon au Bénin, des
générales entre les présidentielles au Niger au mois de février, au
Bénin, en Ouganda et les Comores. Au mois
sempiternels, tels que Museveni en Ouganda ou
Sassou Nguesso au Congo, des alternances atten-
décembre 2015 et d’avril, des présidentielles au Tchad et à Djibouti dues, telles qu’aux Comores où se devrait être le
et en décembre au Ghana, il y aura un référendum tour de la Grande Comore, ou encore les fils d’ex-
février 2016. constitutionnel au Sénégal, probablement au mois notables (président et Premier ministre) en RCA.
de mai, des présidentielles à Sao Tomé et Principe Daouda MBaye

42 Les Afriques . 28 janvier 2016


28 janvier 2016 Les Afriques . 43
DOSSIER

Élections présidentielles
Radioscopie des candidats
Entre odeur de tripatouillage de Constitutions, calendriers
incertains de tenue des élections et volonté de marquer un coup
dès le premier tour, d'un pays à un autre, voici un décryptage des
dessous des cartes...
Une série d’élections

Bénin : Boni Yayi passe la main quilles. Il jouit de l'aura et du soutien de l'esta-
à Lionel Zinsou blishment politique de son prédécesseur. On le pré-
Sauf changement d'agenda électoral, la présiden- sente comme un des grands favoris de cette
tielle au Bénin se tiendra en principe le 28 février présidentielle, du fait de ses connexions avec bon
2016. Le président Yayi Boni ne briguera pas un nombre de palais dont le plus exposé est l'Elysée
troisième mandat après les scrutins de 2006 et de qui tire les ficelles dans l'ombre pour succéder au
Lionel Zinsou 2011. Nommé Premier ministre depuis janvier président Boni Yayi. Seulement, sa bête noire et
2015, le brillant banquier franco-béninois, Lionel l'éternel challenger de cette présidentielle, le richis-
joue à fond la Zinsou, joue à fond la bataille pour conquérir le pa- sime homme d'affaires Patrice Talon, ne lui facili-
bataille pour lais de la Marina. Changement de tête au Bénin. Au
moment où tout le monde craignait le pire pour ce
tera pas la traversée de la Primature à la Marina. Ce
dernier avait été accusé par Cotonou de tentative
conquérir le pays stable et réputé pour la santé de sa démocra- de coup d'Etat et d'empoisonnement en 2012. Il vi-
tie, le président Thomas Yayi Boni, conformément vait reclus entre Paris, Bruxelles et Londres avant
palais de la à la Constitution béninoise, a décidé de ne point son retour au pays. Patrice Talon est considéré
Marina. rempiler. A sa grandeur ! Critiqué par l'opposition
et une importante frange de la société civile, le
comme l'un des potentiels favoris de cette prési-
dentielle. Ses réseaux, sa fortune et sa connaissance
sherpa du gouvernement tient sur de bonnes bé- du terrain militent à sa faveur. Des concurrents à

44 Les Afriques . 28 janvier 2016


moindre calibre sont en lice: l'ancien malheureux flegme de remporter les élections dès le premier
Deux poids lourds candidat Abdoulaye Bio Tchané, Pascal Koupaki,
Robert Gbian, Lehady Soglo. Certains d'entre eux
tour. Les Ougandais retiennent leur souffle.

de la scène passent pour des figurants qui animeront sans Gambie : Yahya Jammeh, super chair-
doute la galerie. man, maitre du jeu ?
politique Sans coup férir, l'homme fort de Banjul (50 ans)
ougandaise sont Ouganda : Yoweri Museveni, le théori-
cien des KO s'accroche
reste le maître à bord. Arrivé au pouvoir depuis
1994, déposant le président Daouda Kairaba Dia-
sur le ring. Le président Yoweri Museveni, arrivé au pouvoir en wara, le chef de l'Etat gambien blinde son palais et
1986, est décidément un dur à cuire. Le sphinx s'ac- n'entend pas faire de place à ses rivaux qui ambi-
croche toujours à son fauteuil présidentiel et va à la tionnent de poser leurs baluchons au palais State
course pour un nouveau mandat de cinq ans. Un House indépendance Driver (rue de la bâtisse pré-
quatrième dans la foulée. Sauf report, le scrutin se sidentielle). Pour le moment. A priori, profitant du
tiendra le 18 février prochain. Grand tribun, vieux non-amendement, les joutes présidentielles de-
briscard et futé en politique, il sera en lice avec son vront se tenir le 1er décembre 2016. Mais, son parti
teigneux adversaire de tous les temps, Kizza Bezi- APRC (parti au pouvoir) de plus en plus en pleine
gye, leader du Forum pour le changement démo- forme et gagnant du terrain devra formaliser d'ici
cratique (FDC). Ces deux poids lourds de la scène à fin janvier le fichier électoral soumis aux autori-
politique ougandaise sont sur le ring et ne se font tés compétentes. La troupe se tient prête à aller au
pas de cadeau. Depuis 2001, Yoweri Museveni croise charbon pour imposer le président Jammeh à la
le fer avec Kizza. Rebelote en 2006 et 2011. Le 18 fé- tête du pays lors de la prochaine présidentielle cen-
vrier prochain, les deux hommes s'affronteront sée se tenir le 1er décembre 2016. Face à lui, des op-
pour la quatrième fois consécutive. Mais l'ordre des posants réduits à néant. Il leur manque tout : caisse
choses risque de se bouleverser. Car une nouvelle de guerre, think-tank, appareils ancrés dans le pays.
recrue et non des moindres fait son entrée dans la Son principal challenger Ousseini Drabo, affaibli
bataille du fauteuil présidentiel. Son nom est par le poids de l'âge et son état de santé, est plus
Amama Mbabazi, ancien Premier ministre, qui a que jamais en perte de vitesse. L'homme fort de
posé armes et bagages dans la sphère très fermée de Banjul qui a la magie insoupçonnée d'échapper aux
l'opposition. On le présente comme le futur arbitre multiples tentatives de coups d'Etat perpétrés
du jeu politique ougandais lors de la présidentielle contre lui entamera son cinquième mandat. Sans
de février 2016. Plusieurs officines politiques ma- heurts. Il jouit d'une cote de popularité inoxydable
nœuvrent pour la création d'une coalition des deux auprès du monde paysan et de la chefferie mara-
forces politiques de l'opposition pour barrer la boutique du pays. A Banjul, on scande ça et là, Jam-
route au vieux briscard Yoweri Museveni. L'homme meh For Ever !
fort de Kampala est réputé avoir un redoutable Ismael Aidara
Tout sera fin prêt
pour le vote

28 janvier 2016 Les Afriques . 45


DOSSIER

Niger Des élections aux multiples enjeux


Le président nigérien Mahamadou Issoufou, candidat à sa propre
succession, devra affronter 14 prétendants lors des élections
présidentielles du 21 février prochain. Confiant de son bilan de cinq
ans à la tête du pays, le camp présidentiel qui affronte une opposition
dispersée table sur une victoire dès le premier tour.
Mahamadou Issoufou,
président du Niger

L
e 21 février prochain, quelque 7 millions mondial que national auquel s’ajoutent les catastrophes
d’électeurs nigériens seront appelés à choi- naturelles et les obstacles de tous ordres», a déclaré le
sir parmi 15 candidats le prochain prési- chef de l’Etat nigérien dans une allocution prononcée
dent de la république pour un mandat de récemment à la veille du Nouvel An. Dans son mes-
cinq ans. sage à la nation, le président Mahamadou Issoufou a
Le président Mahamadou Issoufou qui se présente sous dressé une sorte de bilan de ses réalisations autour de
les couleurs du PNDS Tarraya, la formation qui l’avait huit (8) axes stratégiques du Programme de Renais-
porté au pouvoir en 2011, veut rempiler pour un second sance. Renforcement des infrastructures de transport
La mouvance mandat. A l’approche des consultations électorales,
toute la classe politique nigérienne est mobilisée. Le
et énergétiques (chemin de fer, centrale électrique,
routes), réalisation de grands projets (échangeurs,
présidentielle est coup d’envoi de la campagne sera donné le 1er février. aménagements urbains), amélioration des indicateurs
de base (santé, éducation, accès à l’eau et à l’électri-
plus que jamais En quête d’un second mandat cité) ou augmentation du pouvoir d’achat des Nigé-
mobilisée pour Le gouvernement et ses partisans comptent sur le
bilan de cinq ans de gestion du pays pour faire élire
riens (recrutement massif dans la fonction publique,
rehaussement des salaires)… le bilan que tire le prési-
vulgariser les leur candidat dès le premier tour, comme ce qu’a réa- dent Issoufou de son premier mandat est assez positif.
réalisations du lisé Alassane Ouattara en Côte-d’Ivoire ou Alpha
Condé en Guinée. La mouvance présidentielle est plus
«Le Niger est un pays qui attire les investisseurs et qui
inspire confiance à ses partenaires. C’est un pays dont
régime sous le que jamais mobilisée pour vulgariser les réalisations
du régime sous le signe de la «Renaissance» du pays.
les indicateurs sont satisfaisants avec un taux de crois-
sance annuel moyen d’environ 6% sur la période 2011-
signe de la «Au terme de ces cinq (5) années, des résultats probants 2015, un taux d’inflation annuel moyen de 0,94%», a
«Renaissance». ont été enregistrés dans divers domaines de la vie so-
cioéconomique et politique du Niger malgré un contexte
souligné Mahamadou Issoufou. Selon le bilan du gou-
vernement, depuis 2011, au moins 710 063 emplois
marqué par un climat sécuritaire tendu tant au plan ont été créés dont 137 028 permanents. Mais malgré

46 Les Afriques . 28 janvier 2016


ses avancées importantes en cinq ans grâce à la mise en gagner en 2016 afin d’instaurer une alternance.
Face aux œuvre du Programme de Renaissance, des défis mul-
tiformes restent à relever.
Pour le scrutin du 21 février, plusieurs personnalités
connues des Nigériens sont en lice. En dehors du prési-
revendications de dent Mahamadou Issoufou qui brigue un 2ème mandat,
15 candidats en lice les candidats les plus en vue sont notamment Seyni Ou-
l’opposition, le C’est donc sur un bilan satisfaisant que le président marou du MNSD Nassara (ancien parti au pouvoir de
fichier électoral a nigérien et ses partisans regroupés au sein du Mouve-
ment pour la Renaissance du Niger (MRN) comptent
2000 à 2010 avec Tandja Mamadou et qui était arrivé
second en 2011), Mahamane Ousmane (ancien chef de
été audité par s’appuyer pour obtenir un second mandat. Selon le l’Etat, 1993-1996), Amadou Boubacar Cissé (ancien mi-
des experts de ministre d’Etat à la Présidence Bazoum Mohamed,
président du PNDS-Tarayya, le parti présidentiel,
nistre d’Etat au Plan sous Issoufou) ou Ibrahim Yacouba
(l’ex-directeur de cabinet de l’actuel président ) qui se
l’OIF avant d’être «Mahamadou Issoufou a de fortes chances de passer dès
le premier tour au vu de ses résultats à la tête du pays».
présente pour la première fois après avoir rompu avec le
PNDS Tarayya. Cependant, le candidat qui fait le plus
accepté par tous. Pour l’opposition politique, le scénario n’est pas envi- parler de lui, c’est celui du Moden Lumana, l’ancien allié
sageable au Niger et les réalisations de l’actuel prési- du président Issoufou (2011-2013) et ancien président
dent «sont loin de correspondre aux réelles de l’Assemblée nationale, Hama Amadou. Actuellement
préoccupations des Nigériens». Les opposants repro- détenu dans une prison, civile située à quelques kilo-
chent au régime une mauvaise gouvernance, le non- mètres de Niamey, depuis le 14 novembre dernier, date
achèvement de certains chantiers prévus par le régime, de son retour au pays après un exil de plus d’une année
comme le Barrage de Kandadji ou la mine géante en France, Hama Amadou impliqué dans une affaire de
d’Imouraren concédée au groupe français Areva pour «trafics de bébés nigérians» a vu sa demande de liberté
l’exploitation de l’uranium et de vouloir instaurer une provisoire rejetée, le 11 janvier dernier, en dépit de la va-
dictature au Niger. L’opposition accuse également le lidation de sa candidature à l’élection présidentielle par
régime d’avoir orchestré «le concassage des partis po- la Cour constitutionnelle. Notons que Hama Amadou
litique de l’opposition» en vue d’obtenir un second était arrivé 3e lors des élections présidentielles de 2011
mandat à la tête du pays. avant de se rallier à Mahamadou Issoufou au second
tour. Face aux revendications de l’opposition, le fichier
Bras de fer entre électoral a été audité par des experts de l’OIF avant
pouvoir et opposition d’être accepté par tous.
A l’approche des élections, le climat sociopolitique La campagne électorale débutera le 1er février. Selon
est tendu avec les manifestations régulières de l’op- certains observateurs, le scrutin présidentiel du 21 fé-
position et de la société civile. En décembre dernier, vrier couplé aux législatives s’annonce plein d’incerti-
à moins de 3 mois des élections, les autorités ont tudes. Les appels à l’apaisement et à des élections
d’ailleurs annoncé avoir déjoué une tentative de transparentes se multiplient de la part de la société ci-
coup d’Etat. Plusieurs officiers supérieurs de l’ar- vile et des partenaires internationaux pour préserver le
mée et des politiciens ont été interpellés. L’opposi- climat de paix et de stabilité qui règne dans le pays.
tion compte peser de tout son poids électoral pour Ibrahim Souleymane

Vote à Niamey

28 janvier 2016 Les Afriques . 47


DOSSIER

Centrafrique Dologuélé et
Touadéra pour le sprint final
Les deux anciens Premiers ministres qualifiés pour la finale seront
départagés le 31 janvier au terme d’un second tour qui s’annonce
serré, où le vrai vainqueur sera le peuple centrafricain.
Bangui, capitale de la
République centrafricaine

Les 2 finalistes
sont suivis par
Désiré Kolingba,
fils de l’ancien
président André
Koligba, arrivé en
3ème position avec
12,6%, l’ex-
Premier ministre
Martin Ziguélé
crédité de

A
10,82% pointe près trois ans d’instabilité sociopoli- par la Cour constitutionnelle. Malgré des contesta-
en 4ème position tique suite à l’éviction du président tions de certains candidats appelant à un nouveau
François Bozizé par une coalition de décompte des voix. Les deux finalistes sont suivis
et Jean-Serge mouvements rebelles menée par la par Désiré Kolingba, fils de l’ancien président
Bokassa, fils de Séléka et une interminable transition
qui s’en est suivie, la Centrafrique devrait enfin re-
André Koligba, arrivé en troisième position avec
12,6%, l’ex-Premier ministre Martin Ziguélé cré-
l’ancien président trouver l’ordre constitutionnel, au terme du second dité de 10,82% pointe en quatrième position et
tour de l’élection présidentielle le 31 janvier 2016. Jean-Serge Bokassa, fils de l’ancien président (em-
Jean Bedel Un duel qui opposera deux anciens Premiers mi- pereur) Jean Bedel Bokassa avec 5,5%, ferme le
Bokassa avec nistres, en l’occurrence Anicet Georges Dologuélé
et Faustin Archange Touadéra, arrivés en tête au
quintuplé de tête. Les autres 25 candidats en lice
s’étant partagés le reste des suffrages.
5,5%, ferme le premier tour de la présidentielle du 30 décembre Avec un taux de participation estimé à 69%, il s’agit
2015, avec respectivement 23,78% des suffrages et là d’un grand succès. Mieux, un demi-miracle non
quintuplé de tête. 19,42% des voix d’après les résultats annoncés par seulement parce que d’énormes difficultés maté-
l’Autorité nationale des élections (ANE) et validés rielles auraient pu amener la majorité des Centra-

48 Les Afriques . 28 janvier 2016


fricains à rester chez eux, mais d’autant que tout le lui et ses acolytes. Bozizé n’a signé aucun accord avec
Quel que soit le pays est loin d’être pacifié. C’est dire qu’avec la sé-
rénité qui a entouré le premier tour, il est possible
l’URCA, c’est une initiative de Bea et cela ne nous lie
pas», a-t-il expliqué. En d’autres termes, la base du
vainqueur, le que la participation soit plus forte au second tour, KNK ne respectera jamais cette consigne. Et pour
surtout que les Nations unies ont particulièrement cause, «nous qui sommes de la base, nous disons aux
véritable renforcé le dispositif sécuritaire de la Mission inté- ouvrières et ouvriers de ne pas accepter cet engage-
vainqueur sera le grée multidimensionnelle de stabilisation des Na-
tions unies en République centrafricaine (Minusca).
ment en faveur du candidat Dologuélé», note-t-il.
Toutefois, rien n’est encore joué, d’autant qu’à
peuple Comme il fallait s’y attendre, le second tour fait moins d’une semaine du scrutin, l’on ne note pas
centrafricain, qui, place au jeu des alliances. C’est dans ce cadre qu’une
vingtaine de candidats, éliminés au premier tour,
de ralliement majeur pour l’un ou l’autre candi-
dat. Beaucoup d’analystes considèrent toujours
défiant des ont apporté leur soutien à Faustin Touadéra, «sou-
cieux de l’impérieuse nécessité d’un large rassemble-
Dologuélé comme favori. Dans cette perspective,
Désiré Kolingba, avec 12,6%, l’ex-Premier ministre
obstacles et des ment du peuple centrafricain de la préservation de la Martin Ziguélé, avec 10,82%, se présentent comme
menaces de paix ainsi que de la cohésion sociale», ont-ils indiqué. les vrais arbitres de ce duel. Ces derniers n’ont pas
encore donné de consignes de vote, des tractations
toutes sortes, a Une joute électorale à l’issue incertaine
Selon toute vraisemblance, l’outsider qui se pré-
étant en cours avec les deux finalistes. Tout laisse
croire que le score pourrait être serré, surtout
décidé de sente en candidat indépendant pourrait finalement qu’une éventuelle hausse du taux de participation
redonner à la créer la surprise, en se faisant élire au soir du 31
janvier prochain. Cette probabilité est de plus en
rendrait le scrutin plus complexe. Certes, tout n’a
pas été parfait, mais les Centrafricains n’en méri-
Centrafrique une plus envisageable quand on sait que malgré l’accord tent pas moins d’être félicités. En tout état de
passé entre l’Union pour la renaissance en Centra- cause, quel que soit le vainqueur, le véritable vain-
place dans le frique (URCA) d’Anicet Dologuélé et le Kwa Na queur sera le peuple centrafricain, qui, défiant des
concert des Kwa (KNK) de l’ex-président Bozizé, des militants
de cette formation politique ont déclaré qu’ils ap-
obstacles et des menaces de toutes sortes, a décidé
de redonner à la Centrafrique une place dans le
Nations. porteraient leur soutien à Touadéra. Selon Samuel concert des Nations. La prochaine étape étant de
Tokofeisse, membre du bureau politique du KNK, s’unir tous et de se consacrer ensemble pour le dé-
l’accord politique entre le KNK et l’URCA est une veloppement du pays dans un pays où tous les
initiative de Bertin Bea qui assure l’intérim du se- frères et sœurs se seront réconciliés pour sortir de
crétariat général du parti. Ainsi, «les propos tenus la misère et de l’instabilité.
par le secrétaire par intérim du KNK n’engagent que Achille Mbog Pibasso
Centrafricains devant
les bureaux de vote

28 janvier 2016 Les Afriques . 49


DOSSIER

Congo Vers un plébiscite


de Sassou Nguesso
Le président en exercice, qui a fait modifier la Constitution afin de se
représenter, part largement favori pour se succéder à lui-même,
d’autant que l’opposition a du mal à parler d’une même voix.
Denis Sassou Nguesso,
président du Congo

L
Le président de la e prochain épisode qu’écriront les exclu, puisque la loi prévoyait la limite d’âge à 70
Congolais le 20 mars 2016 sera l’élection ans. Tout cela ne relève plus que de l’histoire
République, qui a du prochain président de la République. puisque, entretemps, le pouvoir a fait adouber ces
véritablement Un épisode qui viendra ainsi clore un
feuilleton sociopolitique à rebondisse-
changements au terme d’un référendum boycotté
par l’opposition. Dans ce sillage, le président de la
repris la main, a ments, marqué notamment par la modification de République, qui a véritablement repris la main, a
fixé l’élection la Constitution qui permet au président Dénis Sas-
sou Nguesso de briguer d’autres mandats. Une pré-
fixé l’élection présidentielle au premier trimestre
2016 alors qu’elle était prévue au début du troi-
présidentielle rogative que lui déniait la Constitution votée
pourtant sous son magistère et qui disposait
sième trimestre de l’année.
Même s’il n’est pas encore officiellement candidat,
au premier qu’une personne ne pouvait faire trois mandats ses partisans, sous la houlette du Parti congolais du
trimestre 2016. successifs à la tête du pays. En plus de ce verrou
constitutionnel, l’ancien communiste marxiste qui
travail (PCT), multiplient des artifices «suppliant
instamment» leur champion à se présenter candi-
est actuellement âgé de 72 ans en était d’office dat pour le prochain scrutin. Une vérité de Lapa-

50 Les Afriques . 28 janvier 2016


lisse qui ne surprend personne, puisque Sassou n’a établies durablement sur le terrain». Il n’en fallait pas
L’opposition pas procédé à la modification de la Constitution
pour abandonner «librement et tout de suite» le
plus pour que d’aucuns en viennent à tirer la
conclusion selon laquelle des regroupements ou
congolaise a palais de Mpila à un autre occupant. Disposant de des tentatives de regroupements en cours ne sont
tous les leviers de pouvoir et d’une administration que conjoncturels, car ne reposant sur aucun pro-
beaucoup du mal acquise à sa cause, le président sortant devrait sauf gramme de société consensuel. Illustration : cer-
à désigner un coup de tonnerre se faire royalement réélire dès le
premier tour. En tout cas, tous les voyants sont pra-
tains souhaitent participer à l’élection
présidentielle au nom de la vie démocratique, d’au-
candidat unique à tiquement au vert pour le chef de l’État, d’autant tres estiment que les conditions ne sont pas rem-
cause des que l’opposition est loin de présenter un visage uni.
En effet, l’opposition congolaise, rassemblée au sein
plies et qu’un certain nombre d’éléments liés à la
gouvernance électorale doivent être mis en place,
problèmes de la plateforme Front républicain pour le respect
de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocra-
avant toute participation aux élections. Entre au-
tres, la mise en place d’une commission électorale
structurels qui la tique (Frocad) et l’Initiative pour la démocratie au dont l’indépendance est reconnue par tous, un fi-
déchirent. Congo (IDC), a beaucoup du mal à désigner un
candidat unique à cause des problèmes structurels
chier électoral fiable accepté de tous, des cartes
d’électeurs biométriques, ou encore l’identification
qui la déchirent. électronique des électeurs.
Au regard de la situation actuelle de l’opposition
L’opposition en rangs dispersés congolaise, ses propres dissensions internes sem-
De quoi espérer que le dialogue entamé le 8 janvier blent plus difficiles à concilier que de combattre le
2016 entre les deux regroupements sous les aus- pouvoir dont le candidat s’ouvre une voie royale
pices d’André Okombi Salissa de l’Idc et Pascal pour une victoire «nette et sans bavure» dès le pre-
Tsaty Mabiala du Frocad puisse faire bouger les mier tour. A défaut, des querelles byzantines
lignes. D’autres leaders de l’opposition, à l’instar de conforteront des observateurs à l’idée que des diri-
Mathias Dzon, s’ils souhaitent l’alternance poli- geants de l’opposition s’agitent dans l’espoir de
tique au Congo-Brazzaville doivent forcément se frapper le pourvoir dans l’optique de négocier des
mettre ensemble. Faute de quoi, Sassou l’emporte- prébendes pour des intérêts partisans. Problème,
rait haut la main dès le premier tour sans qu’il ait l’opposition est-elle capable de se ressaisir d’ici le
même recours à des tripatouillages comme le su- 20 mars 2016, ou bien doit-on se contenter de ce
bodorent déjà ses détracteurs. A en croire des ana- qu’elle a toujours représenté. Une opposition de
lystes et des observateurs avertis de l’espace circonstance en fonction des événements politiques
politique congolais, «l’opposition congolaise existe à du moment ? Voilà toute la question.
travers des individus, et non pas par des organisations Achille Mbog Pibasso
Brazzaville,
capitale du Congo

28 janvier 2016 Les Afriques . 51


DOSSIER

Gabon Une équation à plusieurs


inconnues pour Ali Bongo
La prochaine élection présidentielle pourrait être la plus disputée de
toute l’histoire politique de ce pays. Au regard des forces en présence,
bien malin celui qui se risquerait à un jeu de pronostic.
Ali Bongo Ondimba,
président du Gabon

C
ontrairement aux autres pays tion des forces de l’ordre pour ramener le calme
d’Afrique centrale où les dirigeants au dans un pays qui a évité de peu de s’embraser. Au-
pouvoir pourraient tous rempiler sans jourd’hui, le climat sociopolitique plutôt délétère
grande surprise, la prochaine élection et tendu ne présage guère des élections apaisées, à
présidentielle au Gabon s’annonce très moins que les dirigeants politiques décident de
Le climat serrée du fait des forces en présence. Difficile dès taire leur égo et privilégier l’intérêt du peuple ga-
sociopolitique lors de faire un pronostic, au risque de se faire dés-
avouer par le verdict des urnes. En d’autres termes,
bonais. Sans jouer au devin, tout laisse croire qu’il
sera difficile de réaliser un consensus politique tant
plutôt délétère et rien ne présage pour l’instant la victoire du prési- la violence du discours et des positions plutôt tran-
tendu ne présage dent Ali Bongo Ondimba qui a succédé à son père
Omar Bongo Ondimba en 2009 au cours d’un
chées de part et d’autre inquièt.
Le débat sur les origines du président Ali Bongo qui
guère des scrutin très disputé, certains leaders de l’opposi-
tion, à l’instar d’André Mba Obame alors président
anime les chaumières de Libreville, à Port-Gentil,
en passant par Oyem ou Lambaréné sera sans
élections de l’Union nationale (UN), s’étant autoproclamé doute l’un des éléments clés de la divergence des
apaisées. vainqueur. S’ensuivirent alors des manifestations
de contestations et des scènes de violence et de pil-
acteurs politique. L’opposition qui estime que l’ac-
tuel chef de l’État est un «fils adoptif» de l’ancien
lage qui obligèrent le pouvoir à requérir l’interven- président Omar Bongo Ondimba aurait des ori-

52 Les Afriques . 28 janvier 2016


gines nigérianes, plus précisément de la région du risme qui pouvait sérieusement mettre en difficulté
La grosse bataille Biafra qui tenta une sécession dans les années 1960,
ne devrait pas être candidat à sa propre succession
le chef de l’État sortant. La grosse bataille au sein de
l’opposition met en relief les anciens pontes du parti
au sein de parce qu’il «n’est pas Gabonais». Un combat sans présidentiel, dont des égos surdimensionnés ne
doute perdu d’avance, car on ne voit pas comment semblent pas favoriser le consensus nécessaire pour
l’opposition met la candidature d’Ali Bongo pourrait être invalidée battre Ali Bongo. Une situation savamment entre-
en relief les pour ce motif, alors qu’il achève un septennat à la
tête du pays. C’est dire qu’il faudra d’autres argu-
tenue par certains membres influents de ce bord po-
litique s’est envenimée récemment avec la
anciens pontes ments à l’opposition pour déloger le président de la déclaration de l’ancien Premier ministre, Jean
du parti République du palais de Bord de mer. En tout état
de cause, Ali Bongo qui a «apporté un coup de
Eyeghe Ndong, vice-président de l’Union nationale
appelant à la candidature de Jean Ping. Ce dernier,
présidentiel. fouet à l’économie gabonaise», clament ses parti-
sans du Parti démocratique gabonais (PDG, au
ancien président de la Commission de l’Union afri-
caine (UA) apparait comme l’un des opposants les
pouvoir), entend rempiler dans la perspective de plus virulents du chef de l’État.
réaliser son programme de société dont le maître Les retrouvailles entre les présidents en exercice du
mot est de faire du Gabon un pays émergent en Front de l’opposition pour l’alternance (FOPA),
2025. Dix années pour que ce pays d’environ deux Jean De Dieu Moukagni Iwangou, et de l’Union des
millions d’habitants devienne une économie in- forces pour l’alternance (UFA), Benoit Mouity
dustrialisée, il faudra sans doute faire plus et mieux Nzamba, pour «coordonner leurs actions à mener en
pour atteindre cet objectif, d’autant que le Gabon vue des futures batailles électorales notamment l’élec-
dont le pétrole constitue plus de 85% des res- tion présidentielle de 2016» en présence des mem-
sources est loin de bien se porter avec la déprécia- bres de ces deux mouvements politiques de
tion du prix du baril sur le marché international. l’opposition gabonaise, à savoir Zacharie Myboto,
Clément Divoungi Di Ndinge, Jules Aristides
Pronostic difficile Bourdes Ogouliguendé, Jean Ping, Jean Eyeghe
Une conjoncture économique difficile dont l’oppo- Ndong, Pierre Amoughe Mba, ont montré que
sition cherche à tirer profit, bien que ses divisions l’opposition est loin de parler d’une même voix. En
internes constituent le premier obstacle à surmon- effet, d’aucuns ont publiquement récusé le «choix»
ter dans sa quête de magistrature suprême. Selon porté sur Jean Ping comme candidat unique de
toute vraisemblance, le décès de l’opposant histo- l’opposition. Des attitudes qui prouvent que l’op-
rique Pierre Mamboudou de l’Union du peuple ga- position gabonaise a encore du chemin à faire pour
bonais (UPG) et tout récemment d’André Mba réaliser son unité, alors que le temps commence à
Obame de l’UN, ex-transfuge du PDG sont loin de presser, la présidentielle gabonaise étant prévue
faire les affaires de l’opposition gabonaise, tant ces dans dix mois.
deux personnalités jouissaient d’un certain cha- Achille Mbog Pibasso
Libreville,
capitale du Gabon

28 janvier 2016 Les Afriques . 53


DOSSIER

Guinée équatoriale
Tapis rouge pour Obiang Nguéma
Le président équato-guinéen ne devrait pas rencontrer de réelles
difficultés pour se faire réélire. En réalité, le vrai enjeu de ce scrutin
réside dans le taux de participation.
cune ambigüité de briguer un énième mandat dé-
clarant en substance : «j’ai reçu l’accord de tous les
militants pour être candidat à la prochaine élection
présidentielle». Les Équato-Guinéens lui deman-
dent de continuer son œuvre pour l’émergence
économique à l’horizon 2020. Outre la poursuite
du développement, le président candidat a d’ores
et déjà décliné son plan d’action qui se résume
entre autres à l’amélioration du cadre juridique et
institutionnel de la nation, la lutte contre la délin-
quance et la corruption. Le parti présidentiel qui
contrôle tous les leviers du pouvoir promet un vrai
plébiscite à son champion, d’autant qu’il aura en
face de lui une opposition de façade dont la mau-
vaise structuration ne constitue aucune crainte
pour le président sortant.

L’enjeu sur le taux de participation


Pendant que le PDGE ratisse large pour son candi-
dat, la Coalition de l’opposition pour la restaura-

L
tion d’un État démocratique (Cored) se prépare à
Obiang Nguéma, président e peuple équato-guinéen se donne ren- sa manière, c’est-à-dire davantage par la multipli-
de la Guinée équatoriale dez-vous en novembre prochain pour cation des déclarations à partir de l’étranger alors
élire un nouveau président de la Répu- qu’on l’attend sur le terrain au pays. Toujours est-
blique. Un scrutin qui devrait confirmer il qu’après une analyse en profondeur de la situa-
L’opposant l’hégémonie du Parti démocratique de tion politique en Guinée équatoriale, soulignent-ils
Guinée équatoriale (PDGE, au pouvoir) et dont le «notre organisation politique a pris la décision capi-
historique porte-étendard l’actuel chef de l’État Teodoro tale de participer à la prochaine élection présiden-
Severino Moto, Obiang Nguema sera sauf cataclysme politique
sans précédent réélu pour un autre mandat à la
tielle. Notre structure politique ne va pas participer
aux élections, pour légitimer ou donner une démo-
qui vit en exile en tête du pays. Dans la perspective de ce rendez-vous cratie de façade au régime d’Obiang Nguema sans
électoral, le PDGE a organisé, le 10 novembre 2015 partage depuis 36 ans. La Cored va aux élections pour
Espagne, et les à Bata, la capitale économique du pays, son troi- les gagner avec le soutien du peuple. Cela implique
autres leaders de sième congrès extraordinaire dont le point
d’orgue fut la désignation du président de la Ré-
par conséquent la tenue d’élections libres et transpa-
rentes, une garantie de sécurité de tous les acteurs po-
l’opposition de la publique comme candidat à la prochaine élection litiques». Dans ce contexte, l’opposant historique
présidentielle. Un choix que le natif de Mongomo Severino Moto, qui vit en exile en Espagne, et les
diaspora auront dans le Nord de ce pays peuplé d’un million autres leaders de l’opposition de la diaspora auront
du mal à voir leur d’âmes environ, et dont d’importantes ressources
pétrolières ont contribué à l’amélioration des
du mal à voir leur candidature prospérer, car d’au-
cuns ont maille à partir avec la justice de leur pays.
candidature conditions de vie des populations et à la moderni- Du coup, l’enjeu de cette élection présidentielle
prospérer. sation des infrastructures.
Face à cet «appel pressant du peuple», le chef de
semble se situer sur le taux de participation, le vain-
queur étant connu de tous.
l’Etat au pouvoir depuis 1981 a accepté sans au- Achille Mbog Pibasso

54 Les Afriques . 28 janvier 2016


Tchad Idriss Déby en pole position
Après avoir défait des mouvements rebelles qui ont à plusieurs reprises
menacé son pouvoir, le président tchadien pourrait obtenir un autre
mandat de son peuple et consolider son leadership sous-régional.
Niger, au Tchad et évidemment au Nigéria, l’épicentre
de ce groupe intégriste et obscurantiste. Un courage qui
aurait amené certains de ses compatriotes à revoir leur
position vis-à-vis du régime. Bien que le Tchad soit entré
en récession depuis quelque temps, du fait de la dépré-
ciation des cours du pétrole sur le marché mondial, le
taux de croissance qui se situe autour de 9% reste l’un
des plus élevés de la Communauté économique et mo-
nétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Avec des chantiers
en cours à travers le pays, le Tchad n’en pas moins en-
registré ces dernières années de réelles avancées sur le
plan économique et social. Également à l’actif d’Idriss
Déby, la stabilité des institutions, car malgré de multi-
ples tentatives de coups d’Etat, notamment en 1999 et
en 2005, et surtout l’offensive rebelle de février 2008, le
pouvoir central a été consolidé.

L’opposition n’a pas


dit son dernier mot

L’
Un bilan somme toute défendable, mais qui ne saurait
Idriss Déby Itno, élection présidentielle au Tchad en 2016 dire que tout est joué d’avance pour le tombeur d’His-
président du Tchad pourrait-elle déboucher sur l’alternance sène Habré dont il fut le chef d’État major, tant l’oppo-
à la tête du pays ? À tort ou à raison, cer- sition essaie bien que mal de faire entendre sa voix. Ainsi,
tains observateurs le pensent. Quoi qu’il le chef de file de l’opposition, leader de l’Union natio-
en soit, au regard des forces en présence, nale pour le développement et le renouveau (UNDR) et
le président Idriss Déby Itno à la faveur de la modifica- député, Saleh Kebzabo, estime qu’il a les chances de
tion de la Constitution il y a quelques années qui l’auto- l’emporter, raison pour laquelle, pense-t-il, le pouvoir
rise à briguer d’autres mandats pourrait continuer son aurait organisé une cabale politique visant à l’écarter de
bail à la tête du pays. L’homme fort de Ndjamena pré- l’élection présidentielle de 2016. Et pour cause, le gou-
senté comme l’un des suraucrates de l’Afrique du fait de vernement a récemment transmis une demande de
la présence de l’armée tchadienne dans plusieurs pays du levée de son immunité parlementaire.
continent dans le cadre des missions de la paix sous la Dans cette guerre psychotique, Saleh Kebzabo demande
houlette des Nations unies aurait toutes les chances de au président Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 1990,
l’emporter. En tout état de cause, il est plus que jamais fa- «de ne plus se représenter en 2016 à la présidentielle».
vori à sa succession, l’opposition ayant du mal à offrir Un appel qui a peu de chance d’aboutir, car dans son
une alternative aux Tchadiens. Le parti présidentiel, le discours de vœux à la Nation, le 31 décembre 2015, le
À l’actif d’Idriss Mouvement patriotique du salut (MPS, au pouvoir) est président Déby a annoncé que l’élection présidentielle
Déby, la stabilité non seulement le mieux implanté à travers le pays, mais
le chef de l’État sortant a également un avantage du fait
aura lieu à la fin du premier trimestre 2016.
Toujours est-il qu’en vue d’assurer des élections libres,
des institutions, que l’administration semble acquise à la cause du pou- transparentes et équitables pour tous, l’opposition a
malgré de voir, ce qui devrait rendre relativement facile la réélec-
tion d’Idriss Déby Itno dès le premier tour.
émis des préalables parmi lesquels la présence des kits
de vérification à l’entrée des bureaux de vote. Un maté-
multiples Après plus d’un quart de siècle au pouvoir, l’actuel chef
de l’État a pu se forger l’image d’un «guerrier», très apte
riel électoral qui pourrait manquer à l’appel «faute de
moyens» selon la Commission électorale nationale in-
tentatives de pour combattre des groupes terroristes qui écument le dépendante (CENI). Reste à l’opposition de se mobili-
coups d’Etat. continent, notamment l’organisation terroriste nigériane
Boko Haram qui multiplie des attaques meurtrières dans
ser dans une démarche unitaire pour se donner une
chance d’obtenir l’alternance tant souhaitée.
la zone du lac Tchad, notamment au Cameroun, au A.M.P.

28 janvier 2016 Les Afriques . 55


DOSSIER

Cameroun Et si Paul Biya


anticipait la présidentielle
En principe, le Cameroun est le seul pays de la Communauté
économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) où il n’y aura
pas d’élection présidentielle, étant donné que le mandat de l’actuel
chef de l’État court jusqu’en 2018. Mais certains indices et signaux
laissent croire que tout est possible.
Paul Biya,
président du Cameroun

L
es enjeux politiques de l’heure au Came- tendre à tout. Depuis quelque temps, des person-
L’insistance du roun ne doivent certes pas laisser libre nalités politiques, en l’occurrence des membres du
pouvoir appelant cours à toutes les conjectures. Toutefois,
ils autorisent toutes sortes de probabili-
parti présidentiel, le Rassemblement démocratique
du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) mul-
les Camerounais tés. Parmi lesquelles, l’éventualité d’une
élection présidentielle anticipée en 2016. Un scru-
tiplient des déclarations et des motions de soutien
appelant le président Paul Biya à être «candidat à
à s’inscrire sur tin qui interviendrait alors deux ans avant la fin du la prochaine élection présidentielle».
les listes septennat de Paul Biya qui va normalement
jusqu’en 2018. À première vue, d’aucuns excluent
Certes, la prochaine présidentielle est normalement
prévue en 2018, sauf que certains partisans du ré-
électorales une telle hypothèse, étant donné que le Cameroun gime soutiennent qu’il s’agit «d’un appel pressant
ne connaît ni une crise institutionnelle, encore qui ne trouverait sa réponse que dans deux ans». On
pourrait être un moins une crise sociale de nature à remettre en ne peut pas être plus clair qu’il s’agit là d’une dé-
indice de plus. cause le fonctionnement des institutions ou ceux
qui les incarnent. Mais lorsqu’on analyse certains
marche visant à anticiper l’élection présidentielle.
L’insistance du pouvoir appelant les Camerounais
faits et gestes des acteurs politiques, l’on peut s’at- à s’inscrire sur les listes électorales pourrait être un

56 Les Afriques . 28 janvier 2016


Un amendement indice de plus. Parce que les mêmes faits produi-
sent les mêmes effets, c’est le même manège qui
mum, élection à laquelle il ne sera pas candidat, le
vice-président de la République, selon des sources
qui rapprocherait avait amené le président de la République à antici-
per la présidentielle en 1992. Parmi des personna-
proches du dossier, non seulement devrait termi-
ner le mandat du président, mais pourrait égale-
le Cameroun du lités de premier plan à avoir déclenché l’avalanche ment être candidat à la fin de son intérim. Un
système politique des appels à la candidature, l’on peut citer le prési-
dent de l’Assemblée nationale, Djibril Cavaye Ye-
amendement qui rapprocherait le Cameroun du
système politique des États-Unis, au détriment du
des États-Unis, guié, troisième personnalité de la République sur
le plan protocolaire. Puis, il y a eu «des élites et des
modèle français. Du coup, sans que la Constitution
ait été changée, des Camerounais se préparent à
au détriment du forces vives» du Sud, région natale de Paul Biya, tout, même s’ils se demandent si le vice-président
modèle français. avant que des appels à la candidature ne se propa-
gent dans tout le pays.
sera nommé ou s’il sera élu en tandem avec le pré-
sident de la République.
Certains analystes pour qui le Cameroun est un
Création d’un poste volcan dont la moindre étincelle pourrait embra-
de vice-président de la République ser le pays soutiennent l’option d’une modification
Après trente-trois ans passés au pouvoir, Paul Biya de la Constitution et la création du poste de vice-
qui se garde de désigner un dauphin pourrait éga- président, parce que cela serait de nature à préser-
lement donner des indices sur sa succession. Selon ver «la paix et l’unité». En d’autres termes, une
de fiables informations, il n’est pas exclu que le disparition du chef de l’État de manière «subite»
pouvoir procède à une modification de la Consti- dans les conditions actuelles pourrait déclencher
tution lors de la session parlementaire en mars pro- une instabilité institutionnelle et sociopolitique
chain avec la création d’un poste de vice-président avec pour conséquence au minimum, la spirale de
de la République à qui il reviendrait la responsabi- violence, et au pire, la guerre civile. C’est dire que
lité d’assurer l’intérim à la tête du pays en cas de Paul Biya qui déclarait devant le président français
vacance à la tête de l’État. Dans ce cas, cette place François Hollande lors de sa visite d’État au Came-
dévolue pour le moment au président du Sénat roun en juillet 2015 que ne «dure pas au pouvoir
changerait totalement la donne, car si l’actuelle qui veut, mais qui peut» sait ce qui lui reste à faire
Constitution prévoit qu’en cas de vacance à la tête pour permettre au Cameroun de maintenir la sta-
du pays le président du Sénat assure l’intérim et or- bilité pendant et après son départ du pouvoir.
ganise les élections au bout de trois mois maxi- Achille Mbog Pibasso
Yaoundé,
capitale du Cameroun

28 janvier 2016 Les Afriques . 57


DOSSIER

Sénégal Un référendum sur la


révision de la constitution en mai
Lors de la campagne électorale de 2012, le candidat Macky Sall avait
promis de réduire son mandat de 7 à 5 ans, et de limiter le nombre de
mandats à 2, une fois élu. Le voici à la tête du Sénégal depuis bientôt
4 ans. Il propose alors un projet de révision, qui s’enracine dans le
patrimoine politique national.
2. la participation des candidats indépendants à
tous les types d’élection ;
3. la promotion de la gouvernance locale et du dé-
veloppement territorial par la création du Haut
Conseil des collectivités territoriales ;
4. la reconnaissance de nouveaux droits aux ci-
toyens : droits à un environnement sain, sur
leur patrimoine foncier et sur leurs ressources
naturelles ;
5. le renforcement de la citoyenneté par la consé-
cration de devoirs du citoyen ;
6. la restauration du quinquennat pour le man-
dat présidentiel ;
7. le renforcement des droits de l’opposition et de
son Chef ;
8. la représentation des Sénégalais de l’Extérieur
par des députés à eux dédiés ;
9. l’élargissement des pouvoirs de l’Assemblée na-
tionale en matière de contrôle de l’action gou-
vernementale et d’évaluation des politiques
publiques ;
10. la soumission au Conseil constitutionnel des
lois organiques pour contrôle de constitutionna-
lité avant leur promulgation ;

A
11. l’augmentation du nombre des membres du
Macky Sall, u Sénégal aussi, les électeurs iront pro- Conseil constitutionnel de 5 à 7 ;
président du Sénégal bablement aux urnes au mois de mai 12. la désignation par le Président de l’Assem-
2016. Ils seront appelés à voter, au blée nationale de 2 des 7 membres du Conseil
cours d’un référendum censé appor- constitutionnel ;
ter des innovations importantes. 13. l’élargissement des compétences du Conseil
Outre la réduction du mandat présidentiel et sa li- constitutionnel pour donner des avis et connaî-
mitation à deux quinquennats, le projet reprend tre des exceptions d’inconstitutionnalité soule-
quelques recommandations des Assises nationales vées devant la Cour d’appel ;
qui ont abouti à la Commission nationale de ré- 14. la constitutionnalisation des principes de la
forme des institutions (CNRI), renforce le rang de décentralisation et de la déconcentration ;
l’opposition en tant que force de propositions et de 15. l’intangibilité des dispositions relatives à la
progrès, des sénégalais de la diaspora, élargit les forme républicaine, à la laïcité, au caractère indi-
prérogatives de l’Assemblée nationale… Nous les visible, démocratique et décentralisé de l’Etat, au
listons ci-dessous pour nos lecteurs : mode d’élection, à la durée et au nombre de man-
1. la modernisation du rôle des partis politiques dats consécutifs du Président de la République.
dans le système démocratique Daouda MBaye

58 Les Afriques . 28 janvier 2016


Algérie Révision constitutionnelle,
importantes avancées dans les libertés
Ayant été invité par la présidence de la République, le 19 juin 2015, en tant
que personnalité nationale et expert, pour donner mon appréciation sur la
révision constitutionnelle et ayant transmis mes recommandations en
langue nationale, française et anglaise, j’ai été destinataire de la part du
directeur de cabinet de la présidence de la République de l’avant-projet.

A
près avoir étudié attentivement l’avant- roviaires, maritimes et aériens, les postes et les télé-
projet de la révision constitutionnelle, je communications, ainsi que sur d’autres biens fixés par
mets en relief les points suivants concer- la loi. ARTICLE 17 bis : L’Etat garantit l’usage rationnel
nant l’approfondissement des libertés, des ressources naturelles ainsi que leur préservation au
en espérant qu’elles seront effectivement profit des générations futures. L’Etat protège les terres
réalisées sur le terrain, ayant constaté souvent un di- agricoles. L’Etat protège également le domaine public
vorce entre les promesses et les pratiques. Les lois et hydraulique. La loi détermine les modalités de mise en
décrets d’application doivent être formulés rapide- œuvre de cette disposition.
ment et avec précision afin d’évier de mauvaises in- ARTICLE 20 : L’expropriation ne peut intervenir
terprétations et des débats stériles, comme la que dans le cadre de la loi. Elle donne lieu à une in-
définition précise les secteurs stratégiques et non stra- demnisation juste et équitable.
tégiques de ce qui est stratégique. Comme a été omis ARTICLE 21 : Les fonctions et les mandats au service
le rôle du Conseil national de l’énergie présidé par le des institutions de l’Etat ne peuvent constituer une
président de la République qui est le seul habilité à tra- source d’enrichissement, ni un moyen de servir des
cer la stratégie énergétique du pays, lui-même devant intérêts privés. Toute personne désignée à une fonc-
s’inscrire dans le cadre d’une autre institution, la pla- tion supérieure de l’Etat, élue au sein d’une assem-
nification stratégique globale. blée locale, élue ou désignée dans une assemblée ou
dans une institution nationale doit faire une décla-
Des libertés économiques ration de patrimoine au début et à la fin de sa fonc-
et sociales en particulier tion ou de son mandat. Les modalités d’application
ARTICLE 8 : Le peuple se donne des institutions ayant de ces dispositions sont fixées par la loi.
pour finalité : - la sauvegarde et la consolidation de la ARTICLE 37 : La liberté d’investissement et de com-
souveraineté et de l’indépendance nationales, - la sau- merce est reconnue. Elle s’exerce dans le cadre de la
vegarde et la consolidation de l’identité et de l’unité na- loi. L’Etat œuvre à améliorer le climat des affaires. Il
tionales, - la protection des libertés fondamentales du encourage, sans discrimination, l’épanouissement
citoyen et l’épanouissement social et culturel de la Na- des entreprises au service du développement éco-
tion, - la promotion de la justice sociale, - l’élimination nomique national. L’Etat régule le marché. La loi
des disparités régionales dans le développement, - l’en- protège les droits des consommateurs. La loi inter-
couragement de la construction d’une économie diver- dit le monopole et la concurrence déloyale.
sifiée mettant en valeur toutes les potentialités naturelles, ARTICLE 38 : La liberté de création intellectuelle,
humaines et scientifiques du pays, - la protection de artistique et scientifique est garantie au citoyen. Les
Évier de l’économie nationale contre toute forme de malversa- droits d’auteur sont protégés par la loi. La mise
tion ou de détournement, de corruption, de trafic illicite, sous séquestre de toute publication, enregistrement
mauvaises d’abus, d’accaparement ou de confiscation illégitime. ou tout autre moyen de communication et d’infor-
interprétations et ARTICLE 17 : La propriété publique est un bien de la
collectivité nationale. Elle comprend le sous-sol, les
mation ne pourra se faire qu’en vertu d’un mandat
judiciaire. Les libertés académiques et la liberté de
des débats mines et les carrières, les sources naturelles d’énergie, recherche scientifique sont garanties et s’exercent
les richesses minérales, naturelles et vivantes des diffé- dans le cadre de la loi. L’Etat œuvre à la promotion
stériles. rentes zones du domaine maritime national, les eaux et et à la valorisation de la recherche scientifique au
les forêts. Elle est, en outre, établie sur les transports fer- service du développement durable de la Nation.

28 janvier 2016 Les Afriques . 59


DOSSIER

Alger, capitale de l’Algérie

ARTICLE 52 : La propriété privée est garantie. Le du Président de la République. 37 Il jouit de l’auto-


droit d’héritage est garanti. Les biens «wakf» et les nomie administrative et financière. L’indépendance
fondations sont reconnus; leur destination est pro- de l’Organe est notamment garantie par la presta-
tégée par la loi. tion de serment de ses membres et fonctionnaires,
ARTICLE 64 : Les citoyens sont égaux devant l’im- ainsi que par la protection qui leur est assurée
pôt. Chacun doit participer au financement des contre toute forme de pression ou d’intimidation,
charges publiques en fonction de sa capacité contri- de menaces, outrages, injures ou attaques de
butive. Nul impôt ne peut être institué qu’en vertu quelque nature que ce soit, dont ils peuvent être
de la loi. Nul impôt, contribution, taxe ou droit d’au- l’objet à l’occasion de leur mission.
cune sorte, ne peut être institué avec effet rétroactif. ARTICLE 173-6 : L’Organe a pour mission notam-
Toute action visant à contourner l’égalité des ci- ment de proposer et de contribuer à animer une poli-
toyens et des personnes morales devant l’impôt tique globale de prévention de la corruption,
constitue une atteinte aux intérêts de la commu- consacrant les principes de l’Etat de droit et reflétant
nauté nationale. Elle est réprimée par la loi. La loi l’intégrité, la transparence ainsi que la responsabilité
sanctionne l’évasion fiscale et la fuite de capitaux. dans la gestion des biens et des deniers publics. L’Or-
ARTICLE 170 : La Cour des Comptes est indépen- gane adresse au Président de la République un rapport
Les citoyens sont dante. Elle est chargée du contrôle a posteriori des fi- annuel d’évaluation de ses activités liées à la préven-
égaux devant nances de l’Etat, des collectivités territoriales, des
services publics, ainsi que des capitaux marchands de
tion et à la lutte contre la corruption, des insuffisances
qu’il a relevées en la matière et des recommandations
l’impôt. Chacun l’Etat. La Cour des comptes contribue au développe- proposées le cas échéant.
ment de la bonne gouvernance et de la transparence ARTICLE 173-7 : Le Conseil national économique
doit participer au dans la gestion des finances publiques. La Cour des et Social, ci-dessous dénommé «le Conseil», est un
financement des comptes établit un rapport annuel qu’elle adresse au
Président de la République, au Président du Conseil de
cadre de dialogue, de concertation et de proposi-
tion dans le domaine économique et social. Il est le
charges la Nation, au Président de l’Assemblée Populaire na- conseiller du Gouvernement.
tionale et au Premier Ministre. La loi détermine les at- ARTICLE 173-8 : Le Conseil a notamment pour
publiques en tributions, l’organisation et le fonctionnement de la mission : - d’offrir un cadre de participation de la
fonction de sa Cour des Comptes et la sanction de ses investigations,
ainsi que ses relations avec les autres structures de l’Etat
société civile à la concertation nationale sur les po-
litiques de développement économique et social ; -
capacité chargées du contrôle et de l’inspection. d’assurer la permanence du dialogue et de la
ARTICLE 173-5 : Il est institué un Organe national concertation entre les partenaires économiques et
contributive. de prévention et de lutte contre la corruption, au- sociaux nationaux; - d’évaluer et d’étudier les ques-
torité administrative indépendante, placée auprès tions d’intérêt national dans les domaines écono-

60 Les Afriques . 28 janvier 2016


mique, social, de l’éducation, de la formation et de aux responsabilités dans les institutions et adminis-
Les libertés l’enseignement supérieur ; - de faire des proposi-
tions et des recommandations au Gouvernement.
trations publiques ainsi qu’au niveau des entreprises.
ARTICLE 31 quater : La jeunesse est une force vive
fondamentales et dans la construction du pays. L’Etat veille à réunir
Des libertés en général toutes les conditions à même de développer ses ca-
les droits de ARTICLE 3 bis : Tamazight est également langue na- pacités et dynamiser ses énergies.
l’homme et du tionale et officielle. L’Etat œuvre à sa promotion et à
son développement dans toutes ses variétés linguis-
ARTICLE 32 : Les libertés fondamentales et les
droits de l’homme et du citoyen sont garantis. Ils
citoyen sont tiques en usage sur le territoire national. Il est créé une constituent le patrimoine commun de tous les Al-
garantis. Ils Académie algérienne de la langue amazighe, placée au-
près du Président de la République. L’Académie qui
gériens et Algériennes, qu’ils ont le devoir de trans-
mettre de génération en génération pour le
constituent le s’appuie sur les travaux des experts est chargée de réu-
nir les conditions de promotion de Tamazight en vue de
conserver dans son intégrité et son inviolabilité.
ARTICLE 33 : La défense individuelle ou associa-
patrimoine concrétiser, à terme, son statut de langue officielle. tive des droits fondamentaux de l’homme et des li-
commun de tous. ARTICLE 9 : Les institutions s’interdisent : - les
pratiques féodales, régionalistes et népotiques, -
bertés individuelles et collectives est garantie.
ARTICLE 36 : La liberté de conscience et la liberté
l’établissement de rapports d’exploitation et de d’opinion sont inviolables. La liberté d’exercice du
liens de dépendance, - les pratiques contraires à la culte est garantie dans le respect de la loi.
morale islamique et aux valeurs de la Révolution ARTICLE 39 : La vie privée et l’honneur du citoyen
de Novembre. sont inviolables et protégés par la loi. Le secret de la
ARTICLE 14 : L’Etat est fondé sur les principes correspondance et de la communication privée,
d’organisation démocratique, de séparation des sous toutes leurs formes, est garanti. Aucune at-
pouvoirs et de justice sociale. L’Assemblée élue teinte à ces droits n’est tolérée sans une réquisition
constitue le cadre dans lequel s’exprime la volonté motivée de l’autorité judiciaire. La loi punit toute
du peuple et s’exerce le contrôle de l’action des violation de cette disposition. La protection des
pouvoirs publics. L’Etat encourage la démocratie personnes physiques à l’égard du traitement des
participative au niveau des collectivités locales. données à caractère personnel est un droit fonda-
ARTICLE 31 bis : L’Etat œuvre à la promotion des mental garanti par la loi qui en punit la violation.
droits politiques de la femme en augmentant ses ARTICLE 40 : L’Etat garantit l’inviolabilité du do-
chances d’accès à la représentation dans les assem- micile. Nulle perquisition ne peut avoir lieu qu’en
blées élues. Les modalités d’application de cet arti- vertu de la loi et dans le respect de celle-ci. La per-
cle sont fixées par une loi organique. quisition ne peut intervenir que sur ordre écrit
ARTICLE 31 ter : L’Etat œuvre à promouvoir la pa- émanant de l’autorité judiciaire compétente.
rité entre les hommes et les femmes sur le marché de ARTICLE 41 : Les libertés d’expression, d’associa-
l’emploi. L’Etat encourage la promotion de la femme tion et de réunion sont garanties au citoyen.
Des algériennes, lors d’un
précédent scrutin

28 janvier 2016 Les Afriques . 61


DOSSIER

ARTICLE 41 bis : La liberté de manifestation pacifique ARTICLE 63 : L’ensemble des libertés de chacun
est garantie au citoyen dans le cadre de la loi qui fixe s’exerce dans le respect des droits reconnus à autrui
les modalités de son exercice et ARTICLE 41 ter : La par la Constitution, particulièrement dans le respect
liberté de la presse écrite, audiovisuelle et sur les ré- du droit à l’honneur, à l’intimité et à la protection
seaux d’information est garantie. Elle n’est restreinte de la famille, à celle de la jeunesse et de l’enfance.
par aucune forme de censure préalable. Cette liberté ARTICLE 74 : La durée du mandat présidentiel et
ne peut être utilisée pour attenter à la dignité, aux li- de cinq (5) ans. Le Président de la République est
bertés et aux droits d’autrui. La diffusion des infor- rééligible une seule fois.
mations, des idées, des images et des opinions en toute ARTICLE 138 : Le pouvoir judiciaire est indépen-
liberté est garantie dans le cadre de la loi et du respect dant. Il s’exerce dans le cadre de la loi. Le Président
des constantes et des valeurs religieuses, morales et de la République est garant de l’indépendance du
culturelle de la Nation. Le délit de presse ne peut être pouvoir judiciaire.
sanctionné par une peine privative de liberté. ARTICLE 139 : Le pouvoir judiciaire protège la so-
ARTICLE 42 bis : Dans le respect des dispositions de ciété et les libertés. Il garantit, à tous et à chacun, la
l’article 42 ci-dessus, les partis politiques agréés bénéfi- sauvegarde de leurs droits fondamentaux.
cient, sans discrimination, notamment des droits sui- ARTICLE 140 : La justice est fondée sur les principes
Le pouvoir vants : - La liberté d’opinion, d’expression et de réunion.
ARTICLE 45 : Toute personne est présumée inno-
de légalité et d’égalité. Elle est égale pour tous, ac-
cessible à tous est s’exprime par le respect du droit.
judiciaire protège cente jusqu’à l’établissement de sa culpabilité par une ARTICLE 166 : Le Conseil constitutionnel est saisi
juridiction régulière dans le cadre d’un procès équi- par le Président de la République, le Président du
la société et les table lui assurant les garanties nécessaires à sa défense. Conseil de la Nation, le Président de l’Assemblée
libertés. Il ARTICLE 47 : Nul ne peut être poursuivi, arrêté ou
détenu que dans les conditions déterminées par la
Populaire Nationale ou le Premier ministre. Il peut
être saisi également par cinquante (50) députés ou
garantit, à tous loi et selon les formes qu’elle a prescrites. La dé- trente (30) membres du Conseil de la Nation.
et à chacun, la tention provisoire est une mesure exceptionnelle
dont les motifs, la durée et les conditions de pro-
ARTICLE 170 bis : Les pouvoirs publics en charge
de l’organisation des élections sont tenus de les en-
sauvegarde de rogation sont définies par la loi. La loi punit les
actes et les faits d’arrestation arbitraire.
tourer de transparence et d’impartialité. A ce titre,
la liste électorale est mise à chaque élection, à la dis-
leurs droits ARTICLE 56 : Le droit syndical est reconnu à tous position des candidats. La loi organique relative au
fondamentaux. les citoyens.
ARTICLE 57 : Le droit de grève est reconnu. Il
régime électoral précise les modalités d’application
de cette disposition.
s’exerce dans le cadre de la loi. ARTICLE 170 ter : Il est créé une Haute instance in-

62 Les Afriques . 28 janvier 2016


dépendante de surveillance des élections. Elle est Conseil examine toute situation d’atteinte aux
Ni une vision de présidée par une Personnalité nationale qui est
nommée par le Président de la République, après
droits de l’Homme constatée ou portée à sa
connaissance, et entreprend toute action appro-
sinistrose, ni une consultation des partis politiques. La Haute Ins- priée. Il porte les résultats de ses investigations à la
tance dispose d’un Comité permanent et déploie ses connaissance des autorités administratives concer-
vision d’autosa- autres membres dès la convocation du corps élec- nées et, le cas échéant, devant les juridictions com-
tisfaction toral. La Haute Instance est composée à parité : - de
magistrats proposés par le Conseil Supérieur de la
pétentes. Le Conseil initie des actions de
sensibilisation, d’information et de communica-
négative. Magistrature, nommés par le Président de la Répu- tion pour la promotion des droits de l’Homme. Il
blique ;- et de compétences indépendantes choisies émet également des avis, propositions et recom-
parmi la société civile, nommées par le Président de mandations relatives à la promotion et à la protec-
la République. La Haute instance veille à la trans- tion des droits de l’Homme. Le Conseil élabore un
parence et à la probité des élections présidentielles, rapport annuel qu’il adresse au Président de la Ré-
législatives et locales, depuis la convocation du corps publique, au Parlement et au Premier Ministre, et
électoral jusqu’à la proclamation des résultats pro- qu’il rend public également. La loi fixe la composi-
visoires du scrutin. Le Comité permanent de la tion et les modalités de désignation des membres
Haute Instance veille notamment : - à la supervi- du Conseil ainsi que les règles relatives à son orga-
sion des opérations de révision des listes électorales nisation et à son fonctionnement.
par l’administration ; - à la formulation de recom- En résumé, je pense en toute objectivité que la nouvelle
mandations pour l’amélioration du dispositif légis- monture consacre le développement des libertés. Il ne
latif et réglementaire régissant les opérations faut avoir ni une vision de sinistrose, ni une vision
électorales ; - à l’organisation de cycle de formation d’autosatisfaction négative. Mais une constitution n’est
civique au bénéfice des formations politiques, sur la qu’une Loi fondamentale. L’objectif stratégique est de
surveillance des scrutins et la formulation des re- comprendre le fonctionnement réel de la société afin
cours. La loi organique précise les modalités d’ap- que toute loi soit applicable sur le terrain. Cela renvoie
plication du présent article. à la fois au bon fonctionnement des institutions qui
ARTICLE 173-1 : Il est institué un Conseil natio- doivent coller aux réalités locales et internationales de-
nal des droits de l’Homme, ci-dessous dénommé vant concilier efficacité économique et cohésion so-
«le Conseil», placé auprès du Président de la Répu- ciale, la justice sociale ne signifiant pas égalitarisme.
blique garant de la Constitution. Il jouit de l’auto- Cela renvoie fondamentalement aux femmes et aux
nomie administrative et financière. hommes chargés de les appliquer sur des bases démo-
ARTICLE 173-2 : Le Conseil assure une mission de cratiques tenant compte de notre anthropologie cul-
surveillance, d’alerte précoce et d’évaluation en turelle afin de susciter l’adhésion de la population.
matière de respect des droits de l’Homme. Sans Abderrahmane Mebtoul,
préjudice des attributions du pouvoir judiciaire, le Expert international
Assemblée nationale
d’Algérie

28 janvier 2016 Les Afriques . 63


RELATIONS INTERNATIONALES

Sara Abbas,
chef du bureau
OIM à Paris

64 Les Afriques . 28 janvier 2016


Interview Sara Abbas
«Chaque État peut faire mieux»
Avec les crises migratoires successives que traverse la planète, nombre
d’États et d’organisations non gouvernementales tentent de se mobiliser
sur cette question. C’est le cas de l’OIM (Organisation internationale des
migrations) qui possède 400 bureaux à travers le monde, dont un à Paris.
Rencontre avec Sara Abbas, la chef du bureau de la capitale française.

L
es Afriques : l’OIM agit sur le front des flux LA : Concrètement, comment cela se passe ?
migratoires humains alors que la planète S.A. : La phase de profilage dure quelques semaines.
traverse une crise sans précédent dans ce Ensuite, nous recrutons les personnes sur la base du
domaine? volontariat. Cela prend souvent la forme pour elles
Sara Abbas : Le défi est immense à plus d’un titre. de congés non payés. Et après, nous agissons sur le
Le premier est de faire face à ce défi et répondre aux terrain bien souvent autour des thématiques liées
causes de ces migrations. C’est la raison pour la- au développement, à la santé et à l’éducation.
quelle nous avons développé plusieurs programmes
d’insertion et de réinsertions des migrants. Ensuite, LA : Comment est né le projet MIDA et qui en a
il y a le combat des opinions. Ici en France, nous déjà bénéficié ?
avons tous en tête les images de la «jingle de Calais», S.A. : C'est à la demande des Etats, mais aussi avec
ce que laisserait supposer une réalité parfois par- le soutien de l’ONU et les aides de grands donateurs
tiellement erronée. comme le gouvernement américain ou encore la
Commission européenne. Chaque MIDA dure 1-2
LA : À quelle «réalité erronée» faites-vous ans en général. Le budget de fonctionnement est de
référence ? 100 000 dollars par an en moyenne. ET parmi les
S.A. : La simple idée que la majorité des migrations États bénéficiaires, on retrouve le Cameroun ou en-
seraient transcontinentales alors qu’elles sont ma- core le Congo Brazzaville.
joritairement intercontinentales. C’est le cas pour
l’Afrique subsaharienne par exemple. Mais là n’est LA : Quels sont vos projets à l’avenir ?
pas l’essentiel, notre mission est avant tout de prê- S.A. : Actuellement, nous sommes en train de pros-
ter main forte aux États dans ce défi en participant pecter pour réaliser une opération MIDA avec Ma-
au développement local, à la racine de cet enjeu, à dagascar. Nous explorons cette diaspora qui compte
savoir le continent africain. 100 000 personnes en France. On en est au début. Et
c’est l’antenne OIM locale d’Antananarivo qui sera
LA : Quels sont les programmes que vous mettez chargée du suivi des opérations sur place. Là encore,
en place ? nous agissons sur l’éducation, mais à ce stade, il est
S.A. : Notre programme phare est le MIDA (Migra- Prêter main difficile d’en dire davantage.
tion for Development in Africa). Il est réparti en
trois phases. La première, c’est le profilage. Nous
forte aux États LA : Enfin, parmi les États donateurs, vous avez
sollicitons l’expertise d’un ressortissant d’une dias- dans ce défi en cité l’UE (donc la France et le Royaume-Uni), les
pora ici en Europe capable d’établir le lien entre les États-Unis, mais pas la Chine. Un État qui pour-
besoins du pays en question et les capacités des
participant au tant s’implique fortement dans le continent.
membres de la diaspora relative à cet État. Ensuite, développement Pékin en fait-elle assez dans le développement du
nous avons une phase de financement et d’action continent ?
sur le terrain en coordination avec nos antennes lo- local. S.A. : Chaque État peut toujours mieux faire !
cales présentes sur le continent. Propos recueillis par Rudy Casbi, Paris

28 janvier 2016 Les Afriques . 65


PIED DE LETTRE

Baobabs du Sénégal

Combat contre la malnutrition Daouda MBaye,


rédacteur en chef exécutif

des enfants

L
a malnutrition et la sous-nutrition l’Afrique, le ratio d’enfants malnutris est de un sur
touchent certaines catégories sociales cinq. C’est d’autant plus paradoxal que dans nos pays
dans de nombreux pays africains. Une tout pousse et qu’un grand nombre d’autres espèces
problématique qui a pris des proportions sont encore inconnues hors d’Afrique. Pire, il arrive
inquiétantes, avec l’adoption de modes très souvent que les arbres fruitiers (baobabs, rôniers,
alimentaires exogènes. Le fait de …) se trouvent dans des forêts sauvages, où il ne
privilégier une agriculture commerciale, imposée suffit que de cueillir les productions… Mais hélas
dans un premier temps, puis devenant rien n’est fait pour exploiter tous ces atouts, non
conventionnelle, y est pour beaucoup. De nombreux seulement en privilégiant leur consommation
pays sur le continent ont manqué de volonté localement, avant de songer à des débouchés sur
politique pour orienter leurs chercheurs, diététiciens l’export, mais aussi en créant des banques de
et nutritionnistes dans l’étude de cultures semences pour les préserver. Aussi, nos mentalités
traditionnelles, aujourd’hui délaissées ou dans la doivent changer. Excepté la cola, dans quelles
recherche des vertus alimentaires et thérapeutiques cérémonies à Dakar, Abidjan ou Bamako, distribue-t-
de l’alimentation traditionnelle. Peu de choses ont on des fruits locaux, sauf s’ils sont sous forme de jus ?
été faites dans la détermination des phénotypes et Face aux dégâts de la malnutrition sur les enfants, en
des molécules, voire des vitamines et oligo-éléments termes de retard de croissance et sur le développement
qui composent les fruits du baobab, du corossol, de cognitif des enfants, il est urgent de prendre à bras le
la goyave, de la papaye, du ditakh… ou de céréales, corps une telle problématique. Aliko Dangote et Bill
telles que le mil, le fonio … de tubercules, de Gates, à travers leurs fondations respectives, vont
produits halieutiques et d’élevage… injecter 100 millions de $, à l’horizon 2020, au Nigéria
l’environnement influant sur le produit. pour mettre fin à un tel fléau. Pourvu que de telles
Que de fruits, dits exotiques hors de nos frontières et actions - à saluer du reste - encouragent l’exploitation
dont le goût exquis est unanime, ne demandent qu’à agricole traditionnelle, à la fois riche et durable et qui
être normés, calibrés et labellisés, pour être vendus est issue d’un patrimoine inestimable. Des
partout dans le monde ! Pourtant, dans un pays investissements dans la production locale d’aliments
comme le Nigéria, actuellement sur le toit de nutritifs, exempts de pesticides et de fongicides…

66 Les Afriques . 28 janvier 2016

Vous aimerez peut-être aussi