Vous êtes sur la page 1sur 7

ESTP B2T – Août 2020 COMPOSITION DE RATTRAGE DE BETON PRECONTRAINT

Aucun document autorisé Calculatrice ESTP autorisée


J Poulain

PROBLEME

On considère une poutre en T dont l’âme fait 0,4m x 1,5m en hauteur et la nervure supérieure (table de compression) fait
1,5m x 0,4m de hauteur. La poutre repose sur deux appuis simples, distants d’une longueur L=30m. Elle est soumise à son
poids, noté g et à une charge d’exploitation q = 10 kN/m² appliquée sur la largeur de la semelle supérieure.
q=15 kN/m y
1,5m

0,4m
v
G z
1,5m

30m v'

0,4m
Les caractéristiques des matériaux sont les suivantes :
• Section de béton : fck = 30 MPa ; fctk,0.05 = 2 MPa ; Ecm=20 GPa, cd=0.35%.
• Section de câble : module d’Young Ep=195 GPa, fpk=1860 MPa ; fp0.1k=1660MPa ; tension à l’origine : fpm,0=1440 MPa ;
tension moyenne après perte : fpm,ef=1200MPa. Allongement du câble à la rupture uk=6%. L’enrobage des câbles (noté
d’) est de 10 cm minimum.
• Armatures passives : fyk = 500 MPa.

1) Déterminer les caractéristiques mécaniques de la section : aire, inertie, position de la fibre moyenne, distances v et v’,
rendement géométrique, moment statique, noté S, de la partie de section transversale située au-dessus de l’axe passant
par Gz.
2) Déterminer à l’ELS le moment maximum sous poids propre MG, le moment maximum sous charge d’exploitation MQ, et
le moment total. On note Mmin le moment minimal à mi-travée et Mmax le moment maximal à mi-travée. Exprimer Mmin
et Mmax en fonction de MG et MQ. Application numérique.
3) Déterminer, pour la section à mi-travée, la précontrainte minimale permettant de ne pas obtenir de décompression en
fibre inférieure sous Mmax. On suppose dans ce calcul que l’enrobage du câble est de 10cm à mi-travée.
4) Inversement, quelle est la précontrainte maximale autorisée dans la section à mi-travée pour éviter de la traction en fibre
supérieure sous l’effet de Mmin ?
5) Proposer une section pratique de câbles dans le catalogue ci-dessous sachant que l’on considérera une tension après
pertes de charge égale à : fpm,ef=1200MPa ; en déduire la précontrainte pratique, notée P (réponse : 2 câbles 12T15S).

6) Avec la précontrainte pratique P déterminer une fourchette de l’excentricité permettant de ne pas avoir de
décompression en fibre inférieure sous l’effet de Mmax pour la section à mi-travée. On considérera finalement
l’excentricité e0 égale au milieu du fuseau de passage.
7) Déterminer et dessiner les contraintes en fibres inférieure et supérieure sous l’effet de P seul avec l’excentricité
déterminée ci-dessous, puis sous l’effet de P + G et enfin sous l’effet de P+ G +Q.
ESTP B2T – août 2020 COMPOSITION DE RATTRAPAGE DE BETON PRECONTRAINT

8) De manière générale, dessiner le fuseau de câblage, défini comme le domaine des excentricités de câbles permettant, en
toute section d’abscisse x, de ne pas avoir de décompression en fibre supérieure sous l’effet de Mmin(x) et en fibre
inférieure sous l’effet de Mmax(x).
9) Déterminer le moment à l’ELU, noté Melu. Calculer les élongations du câble sous P seule et jusqu’au retour à 0 de la
contrainte du béton au niveau du câble.
10) Calculer le moment réduit ELU et la position de l’axe neutre avec une fibre de béton comprimée subissant un
raccourcissement cd=0,35%. On supposera que le moment résistant de la table de compression est supérieur à Melu, de
sorte que l’on peut considérer que l’axe neutre se situe dans la table et que l’on peut effectuer le calcul à l’ELU sur la base
d’une section rectangulaire de largeur b= 1,5m.
11) En déduire l’allongement total du câble et comparer à l’allongement maximal du câble à la rupture. Conclure sur la
résistance de la section à l’ELU.
12) On met en place un tracé de câble parabolique calé sur une excentricité e0 à mi-travée déterminée à la question 6 (e0 = -
1,015m) et un câble d’excentricité aux extrémités de la poutre : e(0)=e(L)=-0.5m. Déterminer l’équation du tracé du câble
ainsi que l’angle à l’origine du tracé.
13) Que vaut l’effort tranchant ELU provoqué par le chargement de la poutre, noté Vu ? Quelle est la réduction de l’effort
tranchant provoqué par la précontrainte, notée ΔVP ? En déduire l’effort tranchant de calcul noté Ved.
14) Calculer la résistance à l’effort tranchant de la section en béton précontraint, sans armatures d’effort tranchant, notée
VRd,c. Comparer à Ved. A-t-on besoin d’armatures d’effort tranchant ?

ANNEXE
DETERMINATION DES ARMATURES EN FLEXION SIMPLE ELU
Béton
comprimé
Parabole Rectangle  cu = 0.35%
rectangle équivalent

Fc 0,8x Fc=0,8bfcdx
d

x=d
Axe neutre

d Mu Fibre moyenne d
(1-)d

b z= d-0.4x

As Fs Fs=As.σs s

Béton tendu
Diagramme des Diagramme des déformations
négligé
contraintes/efforts

Mu
• Calcul du moment réduit cu =
bd ² f cd
• Calcul de la hauteur de béton comprimé :  = 1.25 1 − 1 − 2 cu ( )
• Calcul de l’allongement des aciers s, en supposant fixé cu=0.35%
• Calcul de la contrainte dans les aciers s.
Mu Mu
• Calcul de la section d’armatures As = =
z s d s
EFFORT TRANCHANT
At V 1
Calcul des sections d’armatures : = ed (en cm²/m de poutre) et où Z=0.9d
S t Z cot  f yd
Ved 1 Ved 1 + cot 2 
Contrainte dans les bielles béton :  cw = =
0.9bw d sin  cos 0.9bw d cot 
Sections d’armatures et diamètres d’encombrement

Page 2
ESTP B2T – août 2020 COMPOSITION DE RATTRAPAGE DE BETON PRECONTRAINT

F (mm) 6 8 10 12 14 16 20 25 32 40
Section (cm²) 0.283 0.503 0.785 1.131 1.539 2.011 3.142 4.909 8.042 12.566
Diamètre d'encombrement (mm) 7 9 12 14 17 19 24 29 38 46
Poids (kg/m) 0.222 0.395 0.617 0.888 1.208 1.578 2.466 3.853 6.313 9.865

EN 1990 : Combinaison fondamentale ELU

EN 1992-1-1 clause 3.1.7 Relations contrainte-déformation pour le calcul des sections


(3) On peut admettre un diagramme rectangulaire de compression dans le béton (tel que représenté sur la Figure 3.5). Le
coefficient λ, définissant la hauteur utile de la zone comprimée, et le coefficient η, définissant la résistance effective, valent
:

NOTE
Si la largeur de la zone comprimée diminue dans la direction de la fibre extrême la plus comprimée, il convient de réduire ηf
cd de 10 %.

Figure 3.5Diagramme rectangulaire

Page 3
ESTP B2T – août 2020 COMPOSITION DE RATTRAPAGE DE BETON PRECONTRAINT

EN 1992-1- clause 3.2.7 Hypothèses de calcul


(1) Il convient d'établir les calculs sur la base de l'aire nominale de la section des armatures, et de déduire les valeurs de
calcul des valeurs caractéristiques données en 3.2.2.
(2) Pour un calcul courant, l'une ou l'autre des hypothèses suivantes peut être faite (voir Figure 3.8) :
a branche supérieure inclinée, avec une limite de déformation égale à ε ud et une contrainte maximale k f yk /γs pour εuk, avec
k = (f t /f y)k,
b branche supérieure horizontale, sans nécessité de vérifier la limite de déformation.

Figure 3.8Diagramme contrainte-déformation simplifié et diagramme de calcul pour les aciers de béton armé (tendus ou
comprimés)

EN 1992-1-1 Clause 6.2.1

(3) Dans les zones de l'élément où V Ed ≤ V Rd,c, aucune armature d'effort tranchant n'est requise par le calcul. VEd est
l'effort tranchant agissant de calcul dans la section considérée, résultant des charges extérieures appliquées et de la
précontrainte (armatures adhérentes ou non).

EN 1992-1-1 Clause 6.2.2

(3) Dans les éléments précontraints à une seule travée ne comportant pas d'armatures d'effort tranchant, l'effort tranchant
résistant des régions fissurées en flexion peut être calculé à l'aide de l'Expression (6.2a). Dans les régions non fissurées en
Page 4
ESTP B2T – août 2020 COMPOSITION DE RATTRAPAGE DE BETON PRECONTRAINT

flexion (où la contrainte de traction en flexion est inférieure à f ctk,0,05/γc), il convient de limiter la résistance à l'effort
tranchant par la résistance en traction du béton. Dans ces régions, l'effort tranchant résistant est donné par :

où :
• I est le moment d'inertie
• b w est la largeur de la section droite au niveau du centre de gravité, la présence de gaines étant prise en compte
conformément aux Expressions (6.16) et (6.17)
• S est le moment statique de la surface située au-dessus de l'axe passant par le centre de gravité, par rapport à cet axe
• αI
• = l x/l pt2 ≤ 1,0 pour les armatures de précontrainte par pré-tension
• = 1,0 pour les autres types d'armatures de précontrainte
EN 1992-1-1 Clause 6.2.3 Eléments pour lesquels des armatures d'effort tranchant sont requises

(3) Dans le cas des éléments comportant des armatures d'effort tranchant verticales, la résistance à l'effort tranchant V Rd
est la plus petite des valeurs ci-dessous :

NOTE
Si on utilise une Expression (6.10), il convient de réduire la valeur de f ywd à 0,8 f ywk dans l'Expression (6.8).

et

où :
• A sw est l'aire de la section des armatures d'effort tranchant
• s est l'espacement des cadres ou étriers
• f ywd est la limite d'élasticité de calcul des armatures d'effort tranchant
• ν1 est un coefficient de réduction de la résistance du béton fissuré à l'effort tranchant
• αcw est un coefficient tenant compte de l'état de contrainte dans la membrure comprimée.
NOTE 1
La valeur de ν1 à utiliser dans un pays donné peut être fournie par son Annexe Nationale. La valeur recommandée de ν 1 est
ν (voir l'Expression (6.6N)) .
NOTE 2 Pour les éléments en béton armé ou en béton précontraint, si la contrainte de calcul des armatures d'effort tranchant
est inférieure à 80 % de la limite caractéristique d'élasticité f yk, on peut adopter pour ν1 :

NOTE 3 La valeur de αcw à utiliser dans un pays donné peuvent être fournies par son Annexe Nationale. La valeur
recommandée de αcw est la suivante :

où :
• σcp est la contrainte de compression moyenne dans le béton due à l'effort normal de calcul,
mesurée positivement. Il convient de la déterminer en faisant la moyenne sur toute la section de
béton, en tenant compte des armatures. Il n'y a pas lieu de calculer σcp à une distance inférieure à
0.5d cotθ du nu de l'appui.

EN 1992-1-1Clause 9.2.2 : Dispositions relatives aux armatures d'effort tranchant


Page 5
ESTP B2T – août 2020 COMPOSITION DE RATTRAPAGE DE BETON PRECONTRAINT

(1) Il convient que les armatures d'effort tranchant forment un angle a compris entre 45° et 90° avec l'axe longitudinal de
l'élément structural.
(2) Les armatures d'effort tranchant peuvent être composées d'une combinaison de :
• cadres, étriers ou épingles entourant les armatures longitudinales tendues et la zone comprimée
(voir Figure 9.5) ;
• barres relevées ;
• cadres ouverts, échelles, épingles, etc., façonnés sans entourer les armatures longitudinales mais
correctement ancrés dans les zones comprimées et tendues.

Figure 9.5Exemples d'armatures d'effort tranchant

(3) Il convient que les cadres, étriers et épingles soient efficacement ancrés. Un recouvrement sur le brin vertical situé près
de la surface de l'âme est autorisé sous réserve que le cadre ne participe pas à la résistance à la torsion.
(4) Il convient qu'au moins β3 des armatures d'effort tranchant nécessaires soient sous forme de cadres, étriers ou épingles.
NOTE
La valeur de β3 à utiliser dans un pays donné peut être fournie par son Annexe Nationale. La valeur recommandée est β 3 =
0,5.
(5) Le taux d'armatures d'effort tranchant est donné par l'Expression (9.4) :

où :
• ρw est le taux d'armatures d'effort tranchant
ρw ne devrait pas être inférieur à ρw,min
• A sw est l'aire de la section des armatures d'effort tranchant régnant sur la longueur s
• s est l'espacement des armatures d'effort tranchant, mesuré le long de l'axe longitudinal de
l'élément
• b w est la largeur de l'âme de l'élément
• α est l'angle entre les armatures d'effort tranchant et l'axe longitudinal (voir 9.2.2 (1)).

NOTE
La valeur de ρw,min à utiliser pour des poutres, dans un pays donné, peut être fournie par son Annexe Nationale. La valeur
recommandée est donnée par l'Expression (9.5N) :

(6) Il convient que l'espacement longitudinal maximal entre les cours d'armatures d'effort tranchant ne soit pas supérieur à
s l,max.
NOTE
La valeur de s l,max à utiliser dans un pays donné peut être fournie par son Annexe Nationale. La valeur recommandée est
donnée par l'Expression (9.6N) :

où a est l'inclinaison des armatures d'effort tranchant par rapport à l'axe longitudinal de la poutre.

(7) Il convient que l'espacement longitudinal maximal entre les barres relevées ne soit pas supérieur à s b,max.
NOTE
La valeur de s b,max à utiliser dans un pays donné peut être fournie par son Annexe Nationale. La valeur recommandée est
donnée par l'Expression (9.7N) :

Page 6
ESTP B2T – août 2020 COMPOSITION DE RATTRAPAGE DE BETON PRECONTRAINT

(8) Il convient que l'espacement transversal des brins verticaux dans une série de cadres, étriers ou épingles d'effort
tranchant ne soit pas supérieur à s t,max.
NOTE
La valeur de s t,max à utiliser dans un pays donné peut être fournie par son Annexe Nationale. La valeur recommandée est
donnée par l'Expression (9.8N) :

Page 7