Vous êtes sur la page 1sur 8

Liste des tableaux

Tableau 1 : La classification botanique de Thymus hirtus willd


Tableau 2 : les principales espèces de Thymus en Algérie
Tableau 3 : Equipements et matériel chimique du laboratoire
Tableau 4 : Généralités sur les souches bactériennes utilisées
Tableau 5 : les souches bactériennes utilisées.
Tableau 6 : Antibiogramme des souches bactériennes utilisées.
Tableau 7 : les micro-dilutions successives en milieu liquide pour la réalisation de la CMI.
Tableau 8 : les souches fongiques utilisées
Tableau 9 : Valeurs des diamètres des zones d`inhibition de l’HE de TH vis-à-vis des
souches bactériennes testées.
Tableau 10 : Résultats de la CMI des trois souches testées
Tableau 11: Description des résultats de repiquage des souches fongiques
Tableau 12 : diamètre des zones d’inhibition (mm)
Tableau 13: comparaison de l’activité antibactérienne entre l’HE-TH, HE-TC et HE-TZ
Tableau 14 : Comparaison de l’activité antifongique entre l’HE de T.hirtus et T.capitatus.
Liste des figures

Figure1 : exemple d’huiles essentielles issues de différentes parties de plantes.


Figure 2 : Glande sécrétrice chargée d’huile essentielle d’une fleur de lavande.
Figure 3 : poil sécréteur d’une feuille de thym
Figure 4 : Détail d'une poche sécrétrice et d'un cristal d'oxalate de calcium (flèche rouge), ps :
poche sécrétrice.
Figure 5 : Appareil d’hydrodistillation de type Clevenger
Figure 6 : Montage d‘entraînement à la vapeur d'eau
Figure 7 : Extraction par micro-ondes.
Figure 8 : Extraction au CO2 supercritique
Figure 9 : Plante Thymus hirtus willd.
Figure 10 : la distribution géographique de thym dans le monde (Le cercle noir représente la
zone de distribution du genre Thymus dans le monde)
Figure 11 : la répartition géographique de deux thyms dans l’Algérie.
Figure 12 : Action des huiles essentielles et de leurs constituants sur la cellule bactérienne,
Figure 13 : schéma représentant les différents sites d'action des huiles essentielles au niveau
d'une cellule bactérienne
Figure 14 : illustration de la méthode des aromatogrammes sur boite de Petri.
Figure 15 : Exemple d’aromatogramme
Figure 16 : illustration de la méthode des micro-atmosphères.
Figure 17 : Thymus hirtus Willd.
Figure 18 : Zone d’échantillonnage
Figure 19 : Appareil d’hydrodistillation de type Clevenger modifié.
Figure 20 : flacon contenant l’HE du TH extraite
Figure 21 : Zones d’inhibition par antibiogramme des souches bactériennes
Figure 22 : Repiquage des souches bactériennes
Figure 23 : préparation de milieu MH
Figure 24 : Préparation de suspensions bactériennes
Figure 25 : Ensemencement des souches bactériennes sur milieu gélosé (MH).
Figure 26 : Préparation des disques
Figure 27 : préparation de milieu Sabouraud
Figure 28 : Boites de pétri contenant le milieu glucose agar (Sabouraud)
Figure 29 : Repiquage des souches fongiques
Figure 30 : Tubes contenant des solutions fongiques jeunes
Figure 31 : flacon contenant l’HE du TH extraite
Figure 32 : Zone d’inhibition de la croissance bactérienne d’E.coli par l’HE de TH.
Figure 33 : Histogramme des diamètres des zones d`inhibition de croissance bactérienne de
chaque souche testée
Figure 34 : résultat de la CMB pour S.aureus à D1 et D2 respectivement.
Figure 35 : Résultat de la CMB pour S.aureus D3
Figure 36 : résultats de repiquage des champignons
Figure 37 : Histogramme des diamètres d`inhibition des souches testées
Figure 38 : Zones d’inhibition par méthode de diffusion par disque
Figure 39: résultats de l’aromatogramme des souches fongiques testées.
Espèce Localisation et caractéristique
Thymus pallescens - commun dans le tell
(Boiss. et Reuter) - endémique algérien.
Thymus capitatus (L.) très rare dans le sous secteur de l’Atlas tellien
(Hoffmann et Link.)
Thymus dreatensis Batt. très rare dans le sous secteur du Tell constantinois et de la petite
Kabylie.
Thymus Numidicus assez rare dans :
(Poiret) le sous secteur de l’atlas tellien, le secteur du Tell constantinois
et petite et grande Kabylie.
Thymus guyonii rare dans :
(De Noé) le sous secteur des Hauts plateaux algérois, oranais et
Constantinois.
Thymus Lanceolatus rare dans
(Desf.) - le sous secteur de l’Atlas tellien (Terni) et de l’Atlas Tellien
(Médéa, Benchicao).
- le sous secteur des hauts plateaux algérois, oranais (Tiaret)
et Sour El Ghozlane (Aumale).
Thymus pallidus (Coss.) très rare dans le sous secteur de l’Atlas saharien Constantinois.

Thymus glandulosis (Lag.) très rare dans le sous secteur des Hauts plateaux algérois et
oranais.
Thymus hirtus (Willd.) commun sauf sur le littoral
Thymus algériensis très commun dans toutes les régions montagneuses et rares
(Boiss.et Reuter) ailleurs.
Thymus munbyanus endémique dans le nord du secteur algérois
(Desf.)

Dénomination Plante et type Molécule(s) Précaution


latine d'extrait et partie d'intérêt
utilisée
Cinnamomum HE cannelle écorce Cinnamaldéhy Caustique sur muqueuse et peau
verum J. Presl. de, eugénol (choix galénique important)
Cinnamomum HE cannelle feuille Eugénol, Caustique sur muqueuse et peau
verum J. Presl. alcool (choix galénique important).
cinnamique Attention per os, l'eugénol est un
antiaggrégant plaquettaire
Eugenia HE girofle clou, griffe Eugénol Caustique sur muqueuse et peau
caryophyllata et feuille (choix galénique important).

Thumb. Attention per os, l'eugénol est un anti-


aggrégant plaquettaire)
Satureja HE sarriette des Carvacrol Caustique sur muqueuse et peau
montana L. montagnes sommité (choix galénique important)
fleurie
Satureja HE sarriette des Carvacrol, Caustique sur muqueuse et peau
hortensis L. jardins sommite thymol (choix galénique important)
fleurie
Origanum HE origan compacte Carvacrol, Caustique sur muqueuse et peau
compactum partie aérienne thymol (choix galénique important)

Bentham
Origanum HE origan d'Europe Carvacrol, Caustique sur muqueuse et peau
vulgare L. partie aérienne linalol, thymol (choix galénique important)

Thymus HE thym ct thymol Thymol, Caustique sur muqueuse et peau


vulgaris L. sommité fleurie carvacrol (choix galénique important)
Thymus HE thym ct carvacrol Carvacrol, Caustique sur muqueuse et peau
vulgaris L. sommité fleurie thymol (choix galénique important)
Thymus HE origan d'Espagne Carvacrol, Caustique sur muqueuse et peau
capitatus linalol, (choix galénique important)

Hoffm & Link bornéol

Dénomination Plante et type d'extrait Molécule(s) d'intérêt Précaution


latine
Cuminum HE cumin semence Cuminaldéhyde Aucune connue
cyminum L.
Cymbogon HE laurier d'Appolon 1,8-cinéole, linalol, Utiliser avec prudence
citratus (DC) Rameau fraichement taillé terpinène-4-ol, terpinéol chez l'enfant de moins
Stapf et a de 7 ans. Interdit avant
Cymbopogon l'áge de 36 mois.
flexuosus Stapf.
Eucalyptus HE lemon-grass Citral (géranial + néral) Aucune connue
citriodora
Hook.f.
Coriandrum HE eucalyptus citronné Citronellal, citronellol, Aucune connue
sativum L. rameau fraichement taillé géraniol, linalol
Pelargonium HE coriandre semence Linalol Aucune connue
graveolens
l'Herit. Ex Aiton
Mentha HE géranium partie Quelle que soit l'origine Aucune connue
suavolens aérienne - citronellol, géraniol,
linalol, terpinéol a
Melaleuca HE menthe suave partie Pipériténone oxyde Éviter per os
leucadendron L. aérienne fleurie
Melaleuca HE cajeput rameaux 1,8-cinéole + terpinéol Utiliser avec prudence
quinquenevia fraichement taillés a.Il existe un chémotype chez l'enfant de moins
(Cav.) ST Blake à platyphyllol, de 7 ans, Interdit avant
extrêmement actif. l'áge de 36 mois
Litsea cubeba HE litsée citronnée fruit 1,8-cinéole + terpinéol a Aucune connue
(Lour.) Persoon Citral, citronellol,
linalol, citronellal
Commiphora HE myrrhe amère furanosesquiterpè Aucune connue
myrrha (Ness)
Engler var.
molmol
Cymbopogon HE palmarosa Géraniol, linalol nes Aucune connue
martini Stapf.
Var motia
Ocimum HE Tulsi partie aérienne Eugénol, méthyl Aucune connue
sanctum fleurie eugénol, méthyl Pourrait néanmoins
chavicol s'avérer caustique pour
la peau et les
muqueuses (chnt)

Chapitre 3 : Activité antimicrobienne des huiles essentielles


3.1. Les huiles essentielles en tant qu’antimicrobiens ………………………......…………21
3.2. Mode d’action des HEs …………………………………………………......…………22
3.2.1.  Activité liée au microorganisme…………………………………………..………23
3.3. Propriétés antibactériennes des HEs …………………………………………......……24
3.4. Propriétés antifongiques des HEs …………………………………………………......25
3.5. Méthodes d'étude de l'activité antimicrobienne des HEs ………………………….......25
3.5.1.  Méthodes qualitatives ……………………………………………….....…………25
3.5.1.1. La méthode de l`aromatogramme …………………………..................……25
3.5.1.2. La méthode de micro-atmosphère ………………………..................………27
3.5.2. Méthodes quantitatives …………………………………….....…………………28
3.5.2.1. La méthode des CMI ……………………………………..........……………28
3.5.2.2. La méthode des CMB ……………………………………........……………28

Partie pratique

Chapitre 1 : Matériel et méthodes


1.1. Objectif de travail ………………………………………………………………………
1.2. Matériel végétal …………………………………………………………………………
1.2.1. La plante Thymus hirtus Willd …………………………………………………
1.2.2. Préparation du matériel végétal …………………………………………………
1.3. Extraction de l’HE du Thymus hirtus Willd. …………………………………………
1.3.1. Hydrodistillation ………………………………………………………………
1.3.2. Récupération et conservation de l’HE …………………………………………
1.4. Evaluation de l’activité antimicrobienne ………………………………………………
1.4.1. Etude de l’activité antibactérienne ……………………………………………
1.4.1.1. Repiquage des souches bactériennes ………………………………
1.4.1.2. L’aromatogramme …………………………………………………
1.4.1.3. Détermination de la concentration minimale inhibitrice ……………
1.4.1.4. Détermination de la concentration minimale bactéricide ……………
1.4.2. Etude de l’activité antifongique …………………………………………………
1.4.2.1. Repiquage des souches fongiques ……………………………………
1.4.2.2. L’aromatogramme ……………………………………………………
Chapitre 2 : Résultats et interpretations
2.1. Résultats de l’extraction …………………………………………………………………
2.1.1. Détermination de rendement ……………………………………………………
2.1.2. Evolution du rendement …………………………………………………………
2.2. Résultats de l’activité antimicrobienne
……………………………………………………
2.2.1. Résultats de l’activité antibactérienne
……………………………………………
2.2.1.1. Résultats de l’aromatogramme ……………………………………
2.2.1.2. Résultats de la CMI ………………………………………………
2.2.1.3. Résultats de la CMB ………………………………………………
2.2.2. Résultats de l’activité antifongique ……………………………………………
2.2.2.1. Résultats des repiquages des souches fongiques …………………
2.2.2.2. Résultats de l’aromatogramme ……………………………………
Discussion comparative ………………………………………………………………
Conclusion générale………………………………………………………………………
Références bibliographiques…………………………………………………………
Annexes…………………………………………………………………………………
Résumé…………………………………………………………………………………

Vous aimerez peut-être aussi