Vous êtes sur la page 1sur 39

Système respiratoire

Formation continue
2020 - 2021
plan
I) Introduction

II) anatomie de système respiratoire:


1- Voies aériennes supérieures.
2- voies aériennes inférieures.

III) Le fonctionnement de la système respiratoire.

IV)la régulation nerveuse de la respiration.


INTRODUCTION
• L'appareil respiratoire
c'est l'ensemble des
organes qui
permettent les
échanges gazeux entre
l’air atmosphérique et
le sang veineux .
Anatomie du système
respiratoire
Pharynx oesophage

Larynx(corde vocales)

Trachée 2 branches

branchioles
⮚Voies respiratoires Supérieures:
- Fosses nasales
- Pharynx
- Larynx
⮚ voies respiratoires inférieures :
- Trachée
-branche
-Poumon
Les fosses nasales

Se sont 2 cavités creusées la


face et séparées par une
cloison le septum nasal
constituent la partie
supérieure de l’appareil
respiratoire .
Le pharynx
Est un carrefour
aéro-digestif entre les
voies aériennes de la
cavité nasale au
larynx et les voies
digestives de la cavité
buccale ou bouche à
l’oesophage .
Le larynx

Est un organe
cartilagineux de
l’appareil respiratoire
situé au niveau de la
gorge . Il est situé
antérieurement au
carrefour aéro-digestif .
voies respiratoires inférieures
La trachée

Est un conduit constitué


de tissu fibreux et
cartilagineux reliant le
larynx en haut,
aux bronches
principales gauche et
droite en bas .
Les bronches:

Font suite à la trachée


Au nombre de 2
Bronche droite : courte ;
grosse et verticale
Bronche gauche : longue ;
grêle et horizontale.
Les poumons
Les poumons sont envellopés d’un sac
constitué deux feuillets:la plèvre pariétale et
la plèvre visérale, séparées par un espace
rempli de liquide;la cavité pleurale.Les
plèvres diminuent les frottment crées par les
mouvements respiratoires.
Les alvéoles
• Minuscules sacs ; tapissés par de nombreux
Capillaires
• c'est à ce niveau que s'effectuent les
échanges gazeux
Fonction des poumons
• Les deux poumons ont pour rôle de
réaliser les échanges gazeux entre
le corps humain et l'air ces
échanges ont lieu au niveau des
alvéoles où le sang est alors enrichi
en oxygène et appauvri en dioxyde
de carbone .
La ventilation pulmonaire
La ventilation pulmonaire est le processus par lequel l’air
pénètre et quitte alternativement les alvéoles pulmonaire.
Ce processus assure un constant renouvellement de l’air
contenu dans les alvéoles pulmonaires.
• Les muscles impliqué dans la
respiration
Les muscles
d’inspiratoires:
. Les muscles
intercostaux externes.
. Le diaphragme.

Les muscles
d’expiratoires:
. Les muscles
intercostaux internes.
. Muscles de
l’abdomaine.
Le mécanisme de la ventilation

❖ Inspiration
• entrée de l’air
• processus actif opéré par les muscles
• les muscles intercostaux remontent et le diaphragme
s’abaisse pour augmenter le volume de la cage
thoracique
• les poumons se dilatent et l’air y pénètre

❖ Expiration
• sortie de l’air
• relâchement des muscles
• la cage thoracique s’abaisse et le diaphragme se relâche
et se soulève
• les poumons se contractent et l’air en sort
Les échanges gazeux
• Etape alvéolaire:
▪ Respiration externe: échanges gazeux entre
les alvéoles et le sang.

• Lorsque le sang arrive aux poumons par l’artére pulmonaire, il est


pauvre en O2 et riche en co2 Inversement ,l’air contenu dans les
alvéoles est riche en O2 et pauvre en co2.
• Etape tissulaire:
Respiration interne: échange gazeux entre le sang
et les cellules.

Lorsque le sang oxygéné provient aux


Cellule par les artéres,ilest riche en O2
Par contre le liquide interstitiel est riche
En CO2 et pauvre en O2.
La régulation de la respiration:
régulation nerveuse.
Le système nerveux
autonome agit sur les
poumons,au niveau des
bronchioles.
Le système
parasympathique libère de
l’acetylcholine qui agit sur
les cellules cibles des
bronchioles permettant
leur constriction.
Résultat:diminution de la
quantité d’air qui atteint
les alvéoles.
Le système
sympathique libère la
noradrénaline qui
agit sur les cellules
cibles des bronchioles
en petmettant leur
dilatation.
Résultat:
augmentation des
échanges gazeux et
du volume d’air dans
les poumons.
Les facteurs qui peuvent moduler
les centres générateurs du rythme
respiratoire
L’épreuve 2018
merci

Vous aimerez peut-être aussi